Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
 Tous les avis - 4 et 5 étoiles uniquement Page 1 Page suivante Avis par page : 15 - 30 - 50 - 100
Aujourd'hui
Au bout du fleuve Note: 3/5
11/12/2017
Astérix (hors série) Note: 3/5
Traquemage Note: 4/5
Une affaire de caractères Note: 4/5
Histoire dessinée de la France Note: 5/5
Chaman Note: 3/5
Dieu n'aime pas papa Note: 3/5
Betty Boob Note: 3/5
Le Trop Grand Vide d'Alphonse Tabouret Note: 3/5
Martin Bonheur Note: 3/5
Corps de Rêves Note: 2/5
Le Voyageur Note: 4/5
Premiers pas Note: 2/5
Dickens & Dickens Note: 3/5
La Jeunesse de Mickey Note: 3/5
Avis posté par Noirdésir le 06/12/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Accéder à la BD Tsushima Tsushima
Comme pour Lépante, l’autre album de la même collection que j’ai lu, Delitte est accompagné au dessin par un Italien, Guiseppe Baiguera – que je ne connaissais pas. Le dessin, justement, s’il n’est pas mauvais, est assez quelconque je trouve (plus dans le style que dans la technique, car peu de réels défauts).

Je ne sais pas si les autres albums de la collection s’en sortent mieux, mais je pense qu’elle trouve ici sa limite. En effet, ces batailles sont choisies parce, pour diverses raisons, elles sont « remarquables », elles constituent un tournant : partie d’un tout, elles ne font pas à elles-seules tout l’intérêt du sujet.
Or, justement, comme pour Lépante, Delitte dilue un peu son intrigue, pour tenir le lecteur en haleine – et tenir un cahier des charges d’une cinquantaine de pages. Ce qui précède la fameuse bataille est ici trop long, car peu intéressant : la palme revient à ses nombreux dialogues entre l’attaché militaire anglais et son homologue français à Port Arthur, dialogues sans saveur et surtout qui ne cessent de se répéter !

Delitte peine à donner corps à cette « aventure ». Et finalement peu de mise en perspective. C’est surtout le cas dans le petit dossier qui, comme pour tous les albums de série, présente un certain nombre de sujets liés à la bataille. J’aurais apprécié une courte bibliographie, qui permettrait au lecteur souhaitant aller plus loin de le faire.

Pour le reste, effectivement, le choix de cette bataille n’est pas inintéressant, car elle éclaire plusieurs phénomènes qui vont avoir de lourdes conséquences durant le XXème siècle.
D’abord le début de la fin du tsarisme. La guerre contre le Japon (1904-1905) avait comme objectif, entre autre, de redorer à bon compte le blason du tsar par une victoire facile, mais au contraire va révéler ses faiblesses : la même année une première révolution frappe la Russie (cette conséquence est esquissée ici par un clin d’œil à Lénine et aux marins de Cronstadt. Les erreurs stratégiques et tactiques de la marine russe à cette occasion, le délabrement de son matériel et du moral de ses hommes (du simple marin aux officiers) sont assez symptomatiques.
Ensuite, c’est la sortie du brouillard pour le Japon, les « jaunes », « macaques » pulvérisant une marine européenne : de l’ère Meiji à Pearl Harbor, la bataille de Tsushima (et plus généralement la victoire écrasante sur la Russie) éclaire une trajectoire ascendante.

Tout ceci n’est qu’esquissé. Delitte montre un peu mieux, malgré la lourdeur des échanges déjà citée, l’aveuglement plein de morgue et de racisme des Occidentaux, qui ne perçoivent pas la portée de la victoire japonaise – pas plus qu’ils ne perçoivent les conséquences de la faiblesse russe.

Au final, si l’album se laisse lire, il n’est pas non plus transcendant, et révèle sans doute la faiblesse de cette collection (trop ou pas assez ambitieuse, selon les attendus des lecteurs), mais peut-être aussi l’incapacité de Delitte à « faire vivre l’Histoire » avec des histoires (comme l’avait fait dans un autre cadre et une autre ambition certes Georges Duby avec la bataille de Bouvines.

Je lirai à l’occasion d’autres albums de la série, en espérant infirmer mes critiques (car l’idée de départ me plait).
Voir la fiche de cette série
Lire tous les avis sur cette série

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque