Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Interview de Jean-Claude Bartoll Interview de Jean-Claude Bartoll (13/04/2011)
Après avoir traîné sa carcasse sur les points chauds du globe, Jean-Claude Bartoll s’est posé pour nous raconter des histoires de baroudeurs, de familles ambitieuses et d’espions apatrides. Attention, dépaysement garanti.

Retourner à la liste des articles Retourner à la liste des articles   Modifier
Jean-Claude Bartoll Hello JC. Je me suis « amusé » à faire des recherches biographiques te concernant. C’est vraiment impressionnant. Tu as été un grand reporter et producteur de reportages sur les points chauds du globe. L’investigation, c’est ton dada. Que te procure la bande dessinée aujourd’hui par rapport à tout ça ?
J’aime bien fouiller dans les poubelles ! Non je plaisante (rires) J’ai toujours été curieux, et d’ailleurs si j’ai choisi ce métier-là, c’est parce que j’ai toujours eu envie de raconter des histoires, de m’inspirer de la réalité. Fictionniser la réalité, c’est vraiment ma marque de fabrique. J’aurais du mal à aller sur de l’humour. Je suis très respectueux pour ceux qui font du gag et du dessin d’humour mais si on me demandait d’écrire un scénario d’humour, ce serait un sacré défi...

Et maintenant ? Tu continues à courir le monde ou tu préfères voyager avec tes histoires ?
J’ai démarré dans le journalisme, en tant que reporter freelance, j’ai beaucoup voyagé à droite à gauche sur cette planète tout comme dans l’Hexagone. J’ai ensuite réalisé et produit du documentaire, écrit et réalisé du dessin animé « réaliste » (« Tom et Sheenah » 26x26’ pour France3, Disney Channel et la RAI).

Accéder à la BD Insiders Après cette expérience, où je mélangeais fiction et réalité, j’ai eu envie de démarcher des éditeurs de bandes dessinées. J’ai commencé par un truc assez rigolo, j’ai proposé une histoire originale de Blake et Mortimer mais je ne savais pas que cette série était quelque chose de très réservée et que Jean Van Hamme travaillait sur la reprise des ces aventures. Mais cela m’a permis d’entrer en contact avec Philippe Ostermann (directeur éditorial à l’époque et Directeur Général aujourd’hui) de chez Dargaud. Mon profil image/reportage l’intéressait et il a eu la gentillesse de me dire qu’il lirait mes projets. Je lui en ai envoyé un qu’il a lu mais pas retenu avant de me donner rendez-vous. Dans l’intervalle d’une semaine avant ce rendez-vous, j’ai conçu et écrit Insiders (une « bible » assez complète). Je l’ai pitché durant notre rencontre et il a trouvé ça très chouette, et c’est comme ça que j’ai débuté dans la BD. Ensuite, pendant trois ans j’ai alterné entre la BD et ce que je faisais en audiovisuel, et puis j’ai eu envie de me concentrer exclusivement sur l’écriture. J’ai donc quitté Paris et je me suis installé sur le Bassin d’Arcachon afin de changer de cadre de vie, de rythme de vie... Mais l’écriture c’est quelque chose de très exigeant et solitaire. Résultat, je travaille comme un forcené et goûte peu aux joies de ce qui m’entoure (rires)

J’ai beaucoup de projets en BD, mais j’ai aussi envie de retourner sur le terrain, reprendre la caméra, l’appareil photo… Peut-être lier aussi reportage et BD, il y a des pistes à explorer… J’ai envie de bouger un peu, ça me démange en ce moment… Mais j’ai aussi de nouveaux concepts de séries BD qui me tiennent à cœur et qui intéressent mes amis éditeurs et dessinateurs… J’ai de la chance !

Cliquez pour voir une planche de Insiders Insiders, dont le premier tome est sorti en 2002, semble directement dans le prolongement de certains de tes reportages de terrain…
Oui. En fait c’est un peu ma « marque de fabrique » car je me définirais comme un « scénariste d’investigation » … Donc, un de mes premiers reportages se passait en Colombie, sur les narcotrafiquants, les escadrons de la mort, entre autres. J’ai aussi passé une semaine avec les gamines de Bogota, les gamins des rues qui se shootaient à la colle, j’ai dormi avec eux sous les ponts, dans les égouts, etc. J’avais été marqué par ces enfants, qui avaient une force peu commune en eux. A l’égal du manque d’avenir et de leur espérance de vie extrêmement courte sauf exception… Quand il a fallu que je crée une série, la Colombie est apparue très rapidement comme le lieu où tout débuterait, l’image de ces gamines aussi, et j’ai effectivement profité de cette connaissance pour écrire Insiders. Actuellement je travaille sur le prequel d’Insiders, contant la jeunesse de Najah (de son vrai nom Isabel Mendoza), avec –et c’est un scoop- Luc Brahy au dessin. Le premier tome est prévu pour la fin de cette année… Son titre : « Medellin 1989… » et les planches sont super chouettes !

Cliquez pour voir une planche de Insiders La série compte 8 albums en presque autant d’années. La « première » saison est bouclée. As-tu de la matière pour encore beaucoup d’albums ?
La première saison compte 8 albums. Je viens d’avoir une réunion avec Renaud Garreta au sujet de la saison 2. Au niveau des sorties, on va alterner entre Insiders la série principale et le prequel. Renaud vient de terminer Le Maître de Benson Gate 3 et va faire le 4 en même temps que l’Insiders tome 1 (saison 2). Il a aussi un projet de série sur la moto et un truc en solo mais un peu mystérieux. J’ai remis à l’éditeur, et à mes amis dessinateurs, les synopsis de tous les tomes à venir concernant ces deux séries : Il y aura 6 albums pour le prequel (saison 1) et 6 également pour la saison 2 d’Insiders (série « mère »). Donc oui, il y a de la matière pour poursuivre Insiders, l’héroïne en elle-même est riche, et j’ai ouvert tellement de portes scénaristiques dans la première saison qu’il faudra des années pour toutes les fermer sans compter l’actualité qui me tend les bras pour y faire évoluer Najah ! (rires). Par contre quand je n’ai plus rien à dire dans un univers donné, je tourne la page, je mets le « point final » car je n’aime pas tirer à la ligne…

Cliquez pour en savoir plus sur l’adaptation d’Insiders On sent que la série est très très documentée. Mais certains trouvent ça un peu lourd. Il aurait peut-être fallu faire des dossiers en fin d’albums plutôt que multiplier les notes de bas de pages, non ?
Je mets toujours en toile de fond des grands évènements de ces dernières années, dans des cadres réels, en Afrique, en Afghanistan, en Russie… Du coup les lecteurs se disent « ah ben tiens, ça me dit quelque chose, j’en ai entendu parler, je l’ai vu à la télé, etc. ». Ca fait « caisse de résonance ». J’aime bien l’actu, l’info, et j’aime bien la fiction, c’est aussi ce que j’ai essayé de faire sur 9/11 (série éditée par 12Bis contant comment on en est arrivés aux évènements du 11 septembre 2001 au travers des personnages historiques et de personnages de fiction). Ce que tu dis sur les notes est très intéressant, c’est bien d’avoir le retour des lecteurs. Cependant si on fait des bonus de fin, on passe de 46 à 54 pages par album, c’est un coût supplémentaire, c’est plus une question d’ordre financier et éditorial dont la décision ne m’appartient pas. Parce que faire des petits dossiers thématiques mélangeant textes et photos, par exemple, moi ça ne me poserait pas de problèmes à réaliser. Je n’en ai jamais parlé avec mes éditeurs mais ça pourrait faire l’objet d’une discussion, en effet…

L’actrice et productrice Jessica Alba a pris une option sur l’adaptation d’Insiders en jeu video et en long métrage… Où en sont ces projets ?
Il y a toujours une option dessus. Une option pour un long métrage et pour un jeu video. Nous saurons bientôt ce qu’elle va en faire, puisque l’option sera terminée dans pas très longtemps. Il y a eu d’autres contacts avec des producteurs américains. Concrètement, c’est Claude de Saint-Vincent (DG de Média-Participations) et moi qui gérons les options audiovisuelles et les contacts…

Accéder à la BD Mortelle Riviera Il faut attendre 3 ans et demi (NDLR : Après Insiders) pour voir arriver ta seconde série, Mortelle Riviera. Ce coup-ci, on ne musarde pas en chemin, c’est un thriller politique qui va vite. Avec le recul, y a-t-il des choses que tu modifierais sur cette série ?
A l’époque le directeur éditorial chez Glénat était Laurent Muller (aujourd’hui chez 12Bis). Il a créé la collection Investigations, qui devait contenir des sujets courts, des triptyques ou des diptyques, comme Secrets Bancaires. Je lui ai proposé Mortelle Riviera, basé sur l’assassinat de la députée Yann Piat. J’ai donc essayé d’imaginer comment des gens auraient pu donner l’ordre de faire assassiner une députée de la République, ce qui se cache derrière tout ça, etc. Mortelle Riviera, n’est pas la vraie histoire, bien sûr. Mais le but était de comprendre comment, dans un cadre un brin exotique, des intérêts politiques et financiers peuvent amener à cette décision. L’album démarre par l’assassinat de la députée Alix des Maures. Les trois tomes sont ensuite un flash-back, jusqu’à la conclusion au tome 3. J’aime bien cette série. L’héroïne est décédée, mais j’ai une suite de trois albums possible, centrée sur le personnage du Commissaire Laplace que j’ai bien installé dans la série. Il pourrait nous emmener du côté des casinos de la Côte d’Azur… Mais bon, c’est le scénariste qui pense ça, après il faut que Glénat soit intéressé… Mais c’est une série qui a ses fans qui me demandent une suite de façon récurrente !

Il y a un peu de Bob Morane, dans cette série non ?
Oui mais sans la technologie, sans d’autres éléments propres à la série d’Henri Vernes. C’est peut-être parce qu’il est brun et qu’il a la tête carrée que tu dis ça… Ceci dit c’est un héros qui se pose des questions, qui s’en pose moins quand il y a de l’action, et puis quelque part, cette série c’est un peu un hommage à l’une de mes idoles, Jean-Michel Charlier, qui est pour moi, avec Van Hamme, un grand monsieur du scénario. J’ai des influences classiques, mais je pense que ce sont de « très » bonnes influences !

Accéder à la BD L'Agence Passons à L'Agence, qui te permet de retravailler avec Thomas Legrain (Mortelle Riviera). Les personnages voyagent énormément dans cette série. A force ils doivent en accumuler des miles… Tu n’as pas peur de donner le tournis à tes lecteurs ?
L'Agence, est un projet que j’ai porté en moi longtemps avant de faire de la BD en recueillant une documentation très importante. Un jour l’opportunité s’est présentée grâce à Laetitia Lehmann (Casterman) qui m’a suivi sur ce projet.

Pour moi L'Agence, est une série avec une plus-value « culturelle » : il faut que le lecteur ait appris quelque chose en refermant la dernière page. Sur un pays, un milieu, un objet, etc. Dans L'Agence, , on part toujours d’une histoire vraie ou un objet ayant réellement existé. Et donc cette équipe travaillant directement sous les ordres du Secrétaire général de l’ONU, voyage beaucoup. Ils ont en effet un jet, un van bourré de technologies, etc… Ce qui est un « clin d’œil » à certaines séries US des années 60 et 70 qui m’ont diverti étant ado. Avec Thomas Legrain on a fait 4 tomes mais il n’a pas souhaité en faire un cinquième car on lui proposait de faire une nouvelle série (Sisco) pour la collection Troisième Vague au Lombard. Ce qui ne se refuse pas, bien sûr ! Mais ayant été prévenu un peu tard, et le temps de trouver un autre dessinateur, nous avons pris du retard sur la suite des aventures de MX-22 (nom de l’unité).

Aujourd’hui c’est Bernard Khattou qui reprend graphiquement L'Agence, . Et avec bonheur ! Il a commencé à dessiner les planches, mais l’éditeur lui ayant demandé de terminer une autre série en cours chez eux, Elysée République, car les élections présidentielles approchent, L'Agence, a de nouveau été remise en stand-by pour quelques mois... Mais le tome 5 de L'Agence, sortira avant la fin 2011 (au plus tard premier trimestre 2012). Je dois préciser que pour cette série j’ai de la matière pour sortir un album par an pour les 30 années à venir !! Sinon, pour Bernard j’ai gardé le chef de L'Agence, , Rafaello, mais j’ai créé d’autres agents pour qu’il se les approprie graphiquement. C’est une équipe B qui vient remplacer l’équipe A qui est partie en vacances après 4 albums (rires) C’est vrai que sur L'Agence, les délais se rallongent, mais il faut rester zen et patient. Le résultat à venir est très prometteur avec ce jeune dessinateur éternellement souriant et doué pour le « mouvement » dans les cases…

Accéder à la BD T.N.O. (Terra.Nostra.Organisation) T.N.O. (Terra.Nostra.Organisation) c’est un peu une utopie non ?
Pourquoi ?... Non. Cette série repose sur le concept « un album une histoire » avec des héros récurrents. Ce sont de grosses enquêtes et chaque scénario m’a pris beaucoup de temps de recherches et d’investigation car les sujets sont très réalistes et fouillés.

Cette série a été stoppée parce que les ventes ne satisfaisaient pas l’éditeur. De plus Frank Bonnet voulait s’aérer et faire les Pirates de Barataria avec Marc Bourgne. Depuis il m’a sollicité pour qu’on fasse d’autres T.N.O. car, à l’époque, j’avais déjà commencé à travailler sur le tome 4. Si tu relis cette série tu te rends compte de la profondeur des histoires et de leur réalisme à tous les niveaux (narratif, graphique) mais je ne crois pas que la suite soit d’actualité… Je conseille quand même la lecture de « Ebola » et de « Bois de guerre » qui pour moi sont de grands « reportages romancés »…

Accéder à la BD Diamants Ensuite vient Diamants, avec Bernard Köllé. C’est incroyable, lorsque j’ai vu des planches, j’ai cru que c’était Christian Denayer tellement il maîtrise son dessin ! Comment as-tu rencontré ce dessinateur croate (qui vit en Slovénie) ?
Alors avec Diamants, , je pars sur l’histoire de la famille qui a longtemps contrôlé 90 à 95% de la commercialisation des diamants de par le monde. Il y a peu d’infos, de bouquins sur cette histoire, et j’ai dû piocher essentiellement dans des sources anglo-saxonnes pour ensuite fictionnaliser et créer la famille Van Berg qui contrôle la World Mining Company. C’est donc une saga familiale, dont le quatrième tome sort cette année. Il va boucler le premier cycle. Le public est là pour cette série, ça fonctionne bien. On va toutefois stopper après ce premier cycle puisqu’avec Bernard on va faire un triptyque, Antarctica, sur la course au Pôle Sud à l’époque d’Amundsen mais avec des personnages de fiction et une histoire d’amour que j’introduis là-dedans sur la suggestion de Philippe Hauri (Glénat). On met donc en stand-by Diamants, le temps de faire ce triptyque, et on reprendra après si tout se passe bien.

Pour en revenir au style de Bernard, il n’avait pas accès à beaucoup de BD quand il commençait à dessiner, mis à part celles de Hermann, qui l’ont donc influencé. C’est un garçon merveilleux, adorable, on s’appelle quasiment tous les deux jours. Il a un potentiel énorme et pour moi c’est l’un des grands dessinateurs réalistes à venir. Après Diamants, et Antarctica, on travaille déjà ensemble sur une nouvelle série, très punchy, que l’on présentera d’ici un an un an et demi aux éditeurs… Mais je n’en dirai pas plus… Top secret !! (rires)

Accéder à la BD Terroriste Terroriste parle d’un sujet de société évident… Avec toutes tes séries qui traitent de l’actualité, tu n’as pas peur de te faire taxer d’opportunisme ?
Contrairement à ce que son titre laisse croire, cette série ne parle pas d’actualité !! Terroriste c’est un peu de la politique-fiction, un peu de l’anticipation… L’action n’est pas vraiment contemporaine, et la série va se terminer en trois tomes plutôt qu’en quatre, et le dernier va sortir cette année en 54 pages en raison de ce passage en « triptyque »… C’est une série qui mérite que l’on s’y attarde même si elle a subi de profonds changements depuis sa mouture initiale. Mais cette histoire est trop longue pour être développée ici. Sache que le tome 3 « déménage » et clôt la série sur un rythme trépidant. La parution devrait avoir lieu avant la fin de l’année…

Peux-tu nous parler de l’Énigme Nuremberg ?
(air soupçonneux) Comment es-tu au courant de ça ? Seul le dessinateur avec lequel j’en ai parlé est au courant. C’est un très beau projet qui est en développement, mais que je ne présenterai pas à un éditeur avant un an ou deux. C’est historique, il y a de l’investigation comme toujours, il y a de l’occultisme, et ça se passe pendant les années 30 ou 40. Je l’ai mis un peu de côté, je veux laisser passer la mode pour pouvoir me démarquer ; j’ai toujours une dizaine de projets flottants comme ça, à différents stades de développement. J’en parlerai le moment venu…

Affiche du festival Buller sur la dune Peux-tu nous parler de l’association « Buller sur la dune » ?
Elle est à l’initiative d’un libraire de mon coin, Bruno Lastennet, avec le camarade Sandro Masin, qui travaille chez Soleil Celtic. Nous souhaitions créer et promouvoir un gros festival BD sur le Bassin d’Arcachon mais ce n’est pas évident de faire travailler les municipalités ensemble... Cependant l’une d’entre elles a pris le bébé en main et l’association ne fait plus grand-chose. Mais le salon existe et va fêter cette année ses 3 bougies. Ce sera les 21 et 22 mai prochains à La Teste de Buch (33260). J’y serai avec mon ami Pierpaolo Rovero (Terroriste, Mossad Opérations Spéciales)…

Tiens, je constate que ton blog existe depuis plus de 5 ans. A l’époque peu d’auteurs de bd en faisaient… Et tu as toujours été très actif sur tes posts. Félicitations.
Merci. Mais j’ai traversé une période de difficultés personnelles en 2009 et 2010 qui ont fait que j’ai été moins présent sur le Blog. Entre-temps j’ai découvert Facebook et j’y mets pas mal d’informations. Mais je recommence à animer un peu plus mon blog ces derniers mois. Et il y a un lien email qui permet aux personnes intéressées de me contacter. Et je réponds toujours (sauf cas de force majeure) aux emails que l’on m’envoie…


Accéder à la BD 9/11 Dargaud, Glénat, Casterman… Tu es présent chez les grands éditeurs. Pas d’envie de faire de l’indé ?
Je n’ai jamais été contacté. Il faut dire que je connais mal le monde de la BD indépendante. Je vis exclusivement du métier de scénariste donc je dois faire attention à ma cohérence économique… Mais il ne faut jamais dire jamais…

Comment tu fonctionnes avec Eric Corbeyran sur 9/11 ?
C’est très simple. 9/11 parle des 10 années qui ont précédé le 11 septembre. J’ai fait une TRES grosse enquête qui a duré plusieurs mois, j’ai écrit les 6 séquenciers de la saison 1 et comme il y a deux personnages principaux, un au sein du FBI et l’autre dans la mouvance de Ben Laden, j’y ai vu l’occasion de collaborer avec Eric que j’avais souvent croisé en festival. Il a dit banco tout de suite quand je lui ai proposé. C’est un garçon merveilleux, très professionnel et c’est un plaisir de travailler avec lui… J’arrête là mais je n’ai que des éloges à faire sur mon camarade (rires). Il rend ses 23 planches, moi les miennes et j’assemble le tout. Le tome 2 sort le 28 avril, le tome 3 le 9 septembre prochain. C’est Jef qui est au dessin, il bosse comme un dingue, et très bien. Il a su imposer son style réaliste un peu photographique avec une mise en couleurs particulière, et ça colle bien au projet. Je suis très satisfait du résultat. Et le public aussi à priori…

Couverture de Mossad Opérations Spéciales Quels sont tes projets ?
Dans tout ce qu’on a évoqué, il y a des séries qui se terminent, il y a 9/11 qui continue donc, Insiders la saison 2 est lancée, le prequel aussi. J’ai une nouvelle série, qui s'appelle Mossad Opérations Spéciales qui sort chez Jungle Thriller (Casterman) le 4 mai prochain. Je connais Moïse, l’éditeur, depuis plusieurs années, et il m’a un jour dit qu’il allait lancer une collection thriller et m’a demandé si je n’avais pas quelque chose susceptible de l’intéresser. Le projet avait été refusé par 12bis, et Moïse a dit banco. Le premier tome est dessiné par Pierpaolo Rovero, qui fait Terroriste. Je suis très fidèle dans mes collaborations… J’aime bien continuer à travailler avec les mêmes personnes. Si on se sépare parfois, c’est parce qu’on peut avoir des envies différentes à un moment donné. Et je suis toujours ouvert aussi à de nouvelles rencontres qui provoquent de nouvelles envies de création… Donc il ne faut pas hésiter à me contacter… Sinon, il y a d’autres projets, mais rien de suffisamment avancé pour qu’on en parle maintenant…

JC, merci.

Interview réalisée le 13/04/2011, par Spooky, à l’occasion du FIBD 2011.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque