Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Interview de Pierig, Superjé, Spooky, elveen et Enclume Interview de Pierig, Superjé, Spooky, elveen et Enclume (11/01/2012)
Les prix d’Angoulême sont décernés ce mois-ci, mais la BD de l’année 2011 sur BDTheque c’est bien entendu Les Belles Histoires de l'Oncle Alix, réalisée par des habitués du site pour célébrer les 10 ans de BDtheque… Non contents de leur exploit, voici que les bougres s’interviewent mutuellement !

Retourner à la liste des articles Retourner à la liste des articles   Modifier

Pour Pierig

Crayonné extrait des planches de Pierig Superjé : En général, quelles sont les étapes de réalisation d'une de tes planches ? Avec quels outils travailles-tu ?
Oula, vaste question … Alors je reste classique dans ma manière de travailler. A partir des grandes lignes directrices tracées par Spooky, je réalise un storyboard pour découper l’histoire et peaufiner les enchaînements et dialogues. Je lui soumets ensuite différentes propositions et on en discute ensemble. Par exemple, il y avait deux versions pour l’arrivée d’Alix dans la tribu Gnegneteck. La version alternative le voyait sortir de la grotte sacrée tel un dieu fraîchement enfanté. Spooky m’a laissé beaucoup de latitude dans la mise en forme du récit. Non content d’être gentil, c’est quelqu’un d’une grande souplesse !

Ensuite, une fois le découpage réalisé, je fais les crayonnés, mais pas spécialement dans l’ordre chronologique. J’ai commencé par croquer (sur papier, je précise !) Scarlett qui m’inspirait assez (comment ça, je ne suis pas le seul ?). Ensuite, j’ai dessiné le dino de Franquin, etc. Pour l’encrage, je le fais avec de l’encre de chine et une plume. Après, je réduis les planches et je les scanne.

La dernière partie (mais pas des moindres) concerne la colorisation et le lettrage. Le tout est réalisé sur ordi à l’aide de GIMP (un logiciel presque aussi puissant que photoshop mais gratuit). Voilà en quelques sortes la genèse de mon travail.

Une planche de pierig (bonus) Sinon, à côté de cela, j’aime à m’essayer à de nouvelles techniques utilisant des supports inhabituels comme la carte à gratter. Dernièrement, j’ai utilisé mon tracteur tondeuse pour dessiner un mickey géant dans la pelouse pour mon fils de 2 ans. Evidemment, c’est de l’éphémère, tout comme quand j’avais relooké la voiture d’elveen (une 206 rouge) sous les traits de Flash Mc Queen en profitant d’une belle couche de neige fraîchement tombée pour dessiner les yeux sur le pare-brise et la bouche sur le capot …

Enclume : Bien dessiner, c'est obligatoire pour obtenir la nationalité belge ? Ou bien c'est quelque chose inscrit dans l'ADN outre-quiévrain ?
Je n’ai pas la prétention de bien dessiner (d’ailleurs, c’est une notion des plus subjectives). J’aime dessiner, ça oui. Mais ça reste un hobby même s’il me rapporte de temps à autre des rétributions en nature (genre un panier garni … mais ça, c’est une autre histoire). Maintenant, si je suis belge, je le dois à mes parents. Il se fait aussi que ma famille compte quelques passionnés du crayon (deux cousins et un arrière-grand-père qui a même remporté un concours de l’académie des beaux-arts de Namur début 20e siècle). On peut donc penser qu'il y aurait une certaine forme d’hérédité pour la transmission de la nationalité, tout comme pour le goût du dessin. Mais je doute que les deux soient liés même si la Belgique a enfanté de grands noms de la bd... Te voilà donc rassuré, ami français. Tu peux demander l’asile auprès du peuple belge, encore te faudra-t-il faire le bon choix (Wallonie, Flandre ou Bruxelles ?). Mais je ne suis pas sûr que t’y gagneras au change. ;)

Le dinosaure du Mézosoïque de Franquin sous les traits de Pierig Elveen : On reconnaît Nab sur une de tes planches. Tu reprends aussi la scène mythique du banquet d'Astérix. Quelles ont été tes influences pour ce projet, et quels auteurs t'influencent-ils de manière générale?
On ne peut pas véritablement parler d'influence mais plutôt de clin d'œil. Nab, c'est une série "apeupréhistorique" bien poilante que j'apprécie particulièrement (même si l'humour percutant se raréfie avec les derniers tomes). Concernant le banquet d'Astérix, c'est un incontournable qui, en plus, présente l'avantage de pouvoir personnifier facilement des piliers de BDThèque dans la peau de nos sympathiques gaulois (BDthèque est après tout une communauté tribale avec son chef entouré de ses GM - Gentils Modos). Sinon, un auteur qui m'a particulièrement marqué (même si cela ne s'en ressent pas dans mon style) est Franquin. Le dino est à la fois un clin d'œil et surtout un hommage à ce grand monsieur de la bd disparu trop tôt. J'aurais pu tout aussi bien ajouter Babelut (une sorte de lutin bleu qui se promène tout nu sur mon blog - rhoooO) mais il faut savoir s'arrêter à temps (surtout pour une bd tout public).

Les deux tracteurs de Pierig Spooky : Une rumeur prétend que tu aurais non pas un, mais deux tracteurs rouges. Pas envie d'en faire un héros de BD ?
En effet, tu es bien renseigné ! :) A l’image de certains qui collectionnent des petits trains, moi ce sont des petits tracteurs (le plus grand ne mesure que 3 m de long, pèse seulement 2100 kg et est âgé de 61 ans). Pour actualiser l’info, un petit vert à rejoint récemment mes deux p’tits rouges (Roger, si tu es là, je dis pas non …). Alors, pour ce qui est de l’idée, elle m’a déjà traversé l’esprit pour faire un livre jeunesse. Mais ce filon est déjà surexploité, surtout dans le créneau du livre jeunesse (sans parler des animations comme « tracteur Tom »). Je dessine donc des tracteurs mais pour mon plaisir et celui de mon fils.

Pour Superjé :

Photo de groupe par Pierig Pierig : Tu as su gérer une équipe constituée de vieux croutons (avec des gens au moins deux fois plus âgés que toi). Quels enseignements en retires-tu? Quel super pouvoir faut-il avoir selon toi ?
Le super pouvoir qu'il faut avoir ? Il faut en avoir plusieurs ; ouvert à toutes propositions, patient, sociable, rigoureux, etc.
Ce que j'en retire ? Que ce n’est pas facile de lancer un projet, quelle que soit sa grandeur et surtout de le mener à bien, mais ce fut surtout une bonne expérience, où j'ai pu tisser des liens plus concrets avec des personnes que j'appréciais mais que je ne connaissais pas vraiment, bien qu’ils fassent partie du quotidien.

La 1ère planche que Superjé a envoyé il y a 2 ans au concours de la BD scolaire Enclume : Après cette expérience, tu penses essayer de te lancer "pour de vrai" dans la BD, ou ça restera juste un hobby pour toi ?
Non. Depuis que je suis tout petit, faire du dessin mon métier ne m'a pas effleuré souvent. Mais maintenant que je suis à peu près fixé sur mon orientation, j'ai certes envie de progresser en dessin, mais sans en faire un quelconque métier. J'ai néanmoins plein de projets d'illustrations, avec des "inconnues" (webzines), des amis, ou pour moi (concours), mais ça reste un loisir (certes chronophage).

La parodie de la couverture Watchmen par Superjé Elveen : Un tel projet prend du temps. Cela a-t-il eu des répercussions sur tes résultats scolaires?
En général non. Il y eut bien à un moment (début juin où on n'avait repoussé la fin du projet qu'une fois) et j'avais passé 2-3 jours à ne faire que dessiner pour tout boucler (alors que finalement, ça n'a pas été utile car il y eut encore des retards et décalages), et j'ai fait l'impasse sur un devoir (le dernier du physique-chimie, matière dans laquelle je réussis le mieux), bref, je l'ai un peu foiré, et alors que je soignais mes crampes aux mains ^^ , le prof me voyait déjà en vacances :)

Spooky : J'ai été impressionné par ta volonté à aller au bout du projet, malgré les aléas, les desiderata et les défections impromptues. Tu disais que ton orientation professionnelle était à peu près décidée : on peut en savoir plus ? Tu vas conduire des projets ? ;)
J'imagine que dans la plupart des boulots, il y a, à un moment ou un autre, des projets à mener à bout, mais ce n'est pas l'élément qui prédomine, d'après mon impression, dans le métier que je vais faire. J'aimerais être technicien/ingénieur du son, que ça soit dans des studios d'enregistrement (ce qui me plairait le plus, ce serait de prendre les sons et bruitages pour les films), ou dans des salles de spectacles (concert/théâtre, etc.) Et dans ce cas là, pourquoi me limiter au son seul, alors qu'il y aura toute une régie dont il faudra s'occuper. En tous cas, pour l'instant, c'est bien vers ces métiers que je me tourne.

Pour Spooky :

Spooky croqué par Pierig Superjé : Comment as-tu réussi à garder ton calme et rester gentil malgré les contretemps et multiples retards de chacun ? Que pensaient les autres de toi lorsque tu sévissais et devenais méchant ?
Je n'étais pas, au contraire de Superjé, au pilotage du projet. Je proposais de temps en temps telle ou telle idée, sur l'organisation, le scénario, etc. Sur le dessin je ne me sentais que très peu compétent, du coup je laissais faire les gens de l'art. Mais chacun a sa façon de travailler, son caractère, donc j'ai fait avec. Superjé a besoin de beaucoup d'indications scéniques, tandis que pierig préfère arranger les choses à sa sauce. Tous deux, ainsi que iannick, ont fait un super boulot. Quant à garder mon calme, disons que j'ai écrasé deux-trois mémés pour passer mes nerfs. :)

Pierig : On te sait très attaché au 9ème art. N'as-tu jamais eu envie de franchir le pas et de prendre également ta plume? Si oui, dans le domaine S-F, fantastique ou pas forcément ?
Effectivement c'est une idée qui me trotte dans la tête. J'aimerais franchir le pas, j'ai peut-être 2-3 idées, mais pas forcément le temps pour les développer. Et peut-être pas le talent non plus.

Un crayonné de Spooky Enclume : Un fanzine, des blogs, des nouvelles, les défuntes chroniques de Poughkeepsie, maintenant une BD... Avec une production aussi abondante, faut-il s'attendre à un roman d'ici peu ?
Tu oublies la collaboration à un blog dédié aux vampires et mes nombreux avis pour bdtheque. Quand j'étais plus jeune, je m'étais lancé dans plusieurs romans, l'un se passant à l'ère précolombienne dans une tribu éponyme, l'autre dans l'univers de Tolkien. Ils ont rejoint mes ébauches de nouvelles, idées pour plus tard, etc. dans ma cave. De temps en temps je les ressors, les relis, et je me dis que je n'ai pas le talent pour écrire quoi que ce soit. Il y a un dicton qui dit que les critiques sont des écrivains ratés. En ce qui me concerne, c'est sans doute vrai.

Elveen : Et comment fais-tu pour gérer autant de choses à la fois, avec en plus la modération sur BDT, un travail et la vie de famille? Combien de cerveaux as-tu? Combien de bras? De quelle planète viens-tu?
Argh me voilà démasqué. Je l'avoue, je suis un protoplasme qui vient de la planète Croupe du Centaure, et je suis en connexion permanente (via mon anus interstellaire) avec mes congénères qui me fournissent tous mes écrits. Je me contente de faire des "copier-coller", comme le dit Monsieur Gates (qui lui vient de la planète Miel de la Grande Ourse). En fait tous ceux qui développent une activité inouïe sur votre planète viennent d'autres mondes. Et bientôt nous contrôlerons le vôtre MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAaaaaargl kof kof (saleté de moucheron ! Quand nous règnerons sur la Terre nous vous éradiquerons !).

Pour elveen :

Elveen apparaissant dans les planches de Superjé Superjé : Combien de temps t'a-t-il fallu pour ranger et classer le bordélique dossier DOC en joli dossier PDF ?
Je n'ai pas compté exactement. Mais vu comme les auteurs étaient pressés de pouvoir montrer leur "bébé", j'ai tout bouclé en une semaine, en travaillant le week-end et les soirs de la semaine.

Ce qui était frustrant, c'est que je n'ai pris le temps de lire l'album qu'après, pour pouvoir terminer au plus vite la mise en page. Je n'avais vu que les planches de Pierig... D'ailleurs, ils auraient dû me demander de relire les textes, parce que, du coup, je n'ai vu les fautes d'orthographe qu'après... Bande de scrogneugneux !

Pierig : Le dessin est un hobby solitaire, pas trop dures ces longues soirées passées sans Pierig ?
Un peu oui. Ça ne me dérange pas d'avoir quelques soirées solitaires. Au contraire, j'en profite pour mes loisirs personnels. Ça fait du bien. Mais là, je dois bien avouer que ça faisait un peu beaucoup... Quand je croyais que c'était terminé, il y avait toujours encore un nouveau dessin à faire, ou une colorisation à préparer... En plus, Pierig a une fâcheuse tendance à s'étaler... je devais batailler pour conserver un coin de table!

Elveen apparaissant dans les planches d'iannick Enclume : De même qu'une rumeur veut qu'en réalité, ce n'est pas vraiment Marjane Satrapi qui a dessiné Persépolis mais David B., une autre rumeur qui a fait tout le tour du web mondial récemment affirme qu'en réalité tous les dessins signés pierig sont de toi. Tu confirmes ?
Mon Dieu, non ! Le dessin est une occupation trop bassement matérielle pour une personne de ma qualité. Et si j'accorde quelquefois à Pierig mes conseils éclairés, en général, je me contente d'être sa muse. Je suis d'ailleurs l'égérie de nombreux artistes, comme vous pouvez déjà le voir dans cet album.

Elveen apparaissant dans les planches d'iannick Spooky : Il paraît que pierig a une grosse... collection de BD, est-ce vrai ?
Oui, pierig en a une grosse, c'est peut-être en partie pour ça que je l'ai épousé... ;)
Plus sérieusement, on a arrêté de compter à 1500 albums, il y a déjà quelques années...
Depuis, on a continué à acheter (beaucoup), mais on devient (un petit peu) plus raisonnables. Et puis on a commencé à faire un sérieux tri de ce qu'on veut garder et de ce dont on peut se passer. Avant on gardait tout, maintenant on réfléchit (si, si!) : les BD qui ne nous ont pas plu et celles qui ne nous plaisent plus (avec l'âge, les goûts changent), on va les revendre. Ça fera de la place, et avec des enfants, on en a toujours besoin...

Pour Enclume :

Enclume par Spooky Superjé : Je crois qu'avant d'écrire ton scénario, tu es parti quelques mois en repérage dans une tribu cheyenne (d'où le temps que tu as mis à écrire), qu'as-tu retenu de ce voyage ?
Je pensais que ce serait une interview sérieuse, et tu démarres en disant n'importe quoi, puisqu'en fait c'était une tribu comanche. Mais ça a été très formateur, grâce au shaman Pangolin Chafouin et à ses herbes magiques avec lesquelles j'ai pu effectuer un voyage mystique qui m'a appris, entre autres, à relativiser l'importance du respect des dates limites. A l'échelle cosmique, le temps de nos petites vies n'est rien, alors quelle différence ça fait, qu'on rende son scénario ou ses dessins en avril ou en septembre ? Au bout du compte, nous irons tous chasser le bison ensemble sur les grandes plaines éternelles avec Frère-Esprit-de-l'Ours, n'est-ce pas ?

Superjé et iannick par enclume Pierig : A quand une vraie bd créditée "encluméro" et publiée par un vrai éditeur ?
A jamais parce que même si j'avais la patience d'écrire pour de vrai les histoires qui me viennent parfois en tête, ce qui n'a quasiment aucune chance d'arriver, et même si j'avais assez d'idées pour en mener une jusqu'à son terme, ce qui a encore moins de chances d'arriver, je m'apercevrais au bout du compte que je viens simplement de réécrire Le Seigneur des Anneaux, Daisy Town ou L'Inspecteur Harry mais en moins bien, et je balancerais tout à la poubelle avant même d'essayer d'envoyer le résultat à un éditeur. L'avantage c'est de pouvoir continuer à se dire qu'on a sûrement une œuvre géniale en soi, qui ne demande qu'à sortir, plutôt que de se dire « j'ai tenté le coup, c'était nul et personne n'en a voulu ».

Elveen : Pour ce projet, toi et Spooky vous êtes mis au dessin. Tu t'en sors d'ailleurs très bien. C'était ta première expérience dans le domaine? Cela t'a-t-il donné envie de te mettre au dessin ou tu te dis "ce n’est pas pour moi" ?
Quand j'étais petit je voulais être dessinateur de BD, j'ai fait des centaines et des centaines de dessins, et puis un jour vers 16-17 ans je me suis aperçu que, même si j'étais peut-être un peu meilleur que la moyenne de mes copains de classe, je n'étais pas bon pour autant, et que je ne le serais jamais si je n'étudiais pas pour m'améliorer. Je n'étais plus assez passionné pour étudier alors j'ai complètement abandonné du jour au lendemain. Parfois je m'y remets et le résultat me rappelle que j'avais bien fait d'abandonner.

Spooky par enclume Pour les strips que j'ai faits pour « Les Belles Histoires... », tu auras d'ailleurs sans doute remarqué que je les ai mis en scène de façon à dessiner le moins possible : super gros plan sur la bouche et la chope de pierig, puis quand il est vu de face la chope lui masque encore le visage, et pour Superjé j'ai fait la coiffure d'Albator... Pas de visages à dessiner, et comme ça pas de « C'est pas ressemblant, je suis nul, j'abandonne ». Quand j'y pense, j'aurais dû représenter iannick en ninja...

Spooky : Tu avais fait un blog très drôle sur ta correspondance avec un monsieur africain qui voulait de l'argent. Pourquoi ne pas avoir renouvelé l'expérience avec la dame qui te proposait de rallonger ton pénis ?
Eh bien à vrai dire, je l'ai contactée, et sa méthode a particulièrement bien fonctionné. Je peux désormais m'en servir comme un éléphant utilise sa trompe. Mes strips pour la BD ont d'ailleurs été dessinés en tenant le crayon comme ça.

Interview réalisée le 11/01/2012, par Pierig, Superjé, Spooky, elveen et Enclume.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque