Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Interview de Yigaël Interview de Yigaël (29/06/2006)
Juin 2006. Festival d’Amiens. Je croise Céka et Clod, que j’avais interviewés pour leur adaptation du Procès de Kafka. Céka vient juste de sortir son nouveau bébé, le premier tome d’une trilogie de science-fiction, EgoVox. Il me présente à Yigaël, son sympathique jeune dessinateur, qui accepte de faire une interview.

Retourner à la liste des articles Retourner à la liste des articles   Modifier
Yigaël Yigaël, peux-tu te présenter ?
Je suis né le 28 juin 1978 à Arras, dans le Pas de Calais. Comme beaucoup de dessinateurs, j’ai commencé à faire mes premières BD vers l’âge de 7 ou 8 ans. Des histoires où je mettais en scène mes jouets, essentiellement, ou encore des adaptations de films que j’aimais bien (Star Wars, E.T., etc...). Ensuite, je me suis mis à dessiner mes propres histoires avec des personnages que j’inventais. Plus tard, mon Bac scientifique en poche, je me suis dirigé vers une école de BD : l’Académie des Beaux-Arts de Tournai, en Belgique (à ne pas confondre avec St Luc !). Là-bas, j’y ai côtoyé pas mal de futurs dessinateurs comme François Duprat, Vanyda, Grégory Charlet, etc... J’ai d’abord pris une sacrée claque en m’apercevant que tous ces gens dessinaient 100 fois mieux que moi, et puis, dans un deuxième temps, ça m’a au contraire motivé pour me perfectionner encore et encore. Après ma sortie des Beaux-Arts, j’ai commencé à monter des dossiers pour envoyer aux éditeurs.

Pourquoi avoir choisi ce pseudo, Yigaël ?
Parce que c’est mon vrai prénom ! C’est hébreu, ça vient d’un archéologue israélien, je crois, Yigaël Yadin. Mes parents ignoraient à l’époque que j’allais choisir de faire carrière dans la BD. Un heureux hasard qui m’a évité de prendre un pseudo ou de signer de mon nom de famille mais qui est malheureusement orthographié à toutes les sauces !

EgoVox Comment est né le projet EgoVox ?
Par un envoi postal, tout simplement. Un ami dessinateur, Mathias (alias Jim Dandy) qui était avec moi aux beaux–arts de Tournai, m’a envoyé ce scénario qu’il avait reçu de Céka car il pensait que mon style de dessin correspondait bien au ton de l’histoire. Quand j’ai lu le synopsis de Céka, j’ai été immédiatement emballé. Je l’ai donc contacté et on a décidé de monter le projet ensemble. Voilà comment ça s’est fait, de manière assez classique finalement.

Quelles ont été les suites (réactions) après la publication de tes planches sur bdparadisio (autant de la part des professionnels que des bdphiles) ?
Il y en a eu beaucoup. En tant que dessinateur, j'ai été approché par quelques scénaristes (dont un très réputé) qui souhaitaient me confier des projets. Et nous avons été encouragés par beaucoup de gens qui avaient aimé le projet et qui souhaitaient le voir se concrétiser afin de connaître la suite de l'histoire. Et puis surtout, nous avons été contactés par Akiléos suite à cela ! Nous ne leur avions pas envoyé de dossier papier car nous ne connaissions pas encore cette boîte (elle n'avait pas encore un an à l'époque) et c'est donc grâce à BD Paradisio qu'ils ont pu voir notre travail et nous proposer de l'éditer.

Est-ce que les changements ont été apportés à la BD par rapport au projet paru en 2003 ? Si oui, sur base volontaire ou après avis de l'éditeur ?
Non, rien n'a été changé, du moins au niveau du scénario. Il faut dire que Céka avait déjà précisément l'histoire en tête. De mon côté, j'en ai profité pour retravailler mes pages car je n'aimais plus trop celles du projet. J'ai donc agrandi l'appartement de Wooker pour mieux coller à sa fonction de cadre aisé et carriériste. Son visage aussi a un peu évolué. J'ai aussi ajouté beaucoup plus de couleurs qu'au début pour éviter de donner ce côté froid (qu'on retrouve souvent dans les albums de SF).

EgoVox Pourquoi le changement de titre (EgoSum --> EgoVox) ?
Ah, oui, nous avons bien été obligé car entre-temps est sorti une BD d'un auteur italien dont j'ai omis le nom qui s'appelait également EGO SUM (mais en deux mots). Nous nous sommes donc creusé la tête, Céka et moi, pour trouver un nouveau nom au journal (et par conséquent, à l'album). Aujourd'hui, même si certains de mes amis (qui connaissaient la BD à son état de projet) me disent qu'ils préféraient l'ancien titre ; de mon côté, je ne vois pas cette histoire s'appeler autrement qu'EGOVOX !

Le tome 1 d'EgoVox comporte une particularité : sa tranche est presque vierge, à l'exception du logo d'Akileos. Peux-tu expliquer cela ?
Pour la tranche, ça n’est pas volontaire. On m’a dit que ça venait d’un problème de superposition de calques à l’impression. D’ailleurs, si tu regardes de plus près, tu verras que le nom des auteurs et celui de la série apparaissent un peu. Mais bon, c’est ce qui le rendra collector dans quelques années, même si à la base ça n’est pas fait exprès ! »

Quelle est ta méthode de travail ?
Très classique, également : storyboard, crayonné, encrage et enfin mise en couleur à l’ordinateur. Habitant aujourd’hui dans l’Aude, je communique avec Céka et Akiléos essentiellement par internet et par téléphone, car eux habitent dans la région parisienne. Je leur envoie chaque étape de mon travail (par tranches de 10 pages afin d’alterner) et on en discute. Une fois les planches encrées validées, je les envoie à Akiléos par la poste (en priant pour que ça ne se perde pas !) qui les porte à son tour chez un photograveur afin de les scanner (car mes pages font 40 sur 50 cm). Une fois les scans reçus par internet, je peux commencer le travail de mise en couleur.

Cette BD brasse plusieurs thèmes classiques de la SF. Toi-même, es-tu un amateur de ce genre ?
Oui, j’adore la science-fiction, mais surtout le cinéma de SF. Avec une préférence pour celle qui n’est pas trop « noire » (par exemple, je suis un grand fan de la trilogie de Retour vers le futur). Comme pour tout ce que je lis ou ce que je regarde, j’ai besoin de m’attacher aux personnages pour apprécier l’histoire. J’aime aussi les histoires arrêtées avec un nombre d’épisodes prévu dès le début. Je ne suis pas trop fan des séries qui ont la politique suivante : on fait un épisode et si ça fonctionne il y aura des suites, jusqu’à ce que le public se lasse. Cela résonne de manière trop commerciale à mon oreille. Pour en revenir à EgoVox, il a été prévu en trois tomes, ni plus, ni moins. Même si le scénario du tome 3 n’est pas encore défini dans ses moindres détails, la trame est là et elle était là dès le départ. C’est ce qui m’a plu aussi dans le scénario de Céka.

EgoVox Quels sont les auteurs que tu admires ? Qui t’influencent ?
Holala, il y en a beaucoup ! D’un point de vue du dessin, j’aime beaucoup les travaux de Carlos Meglia ou encore ceux de Thierry Robin. Dans un autre genre, je suis aussi un grand fan de Gotlib.
Ensuite, d’un point de vue scénaristique, je suis plus fan des auteurs de ce qu’on appelle « la nouvelle vague » de la BD, comme Larcenet, Trondheim, Riad Sattouf, etc. J’aime également beaucoup ce que fait Boulet.

Tu as eu quelques contacts avec ton public en dédicace. Quel a été l’accueil réservé à EgoVox ?
Pour l’instant, il a été plutôt positif. Certains m’ont même écrit des mails via le site internet de la série pour me dire qu’ils avaient vraiment aimé l’album et qu’ils attendaient la suite avec impatience. Ca fait plaisir mais cela me rajoute une nouvelle pression afin de ne pas les décevoir pour le tome 2 !

La sortie du tome 2 de la série est-elle prévue ?
Oui, elle est prévue pour l’année prochaine. En 2007, donc. Par contre, je ne peux pas encore te dire quel mois. Mais cela sera sûrement durant la deuxième moitié de l’année.

Quels sont tes projets ?
Pour l’instant, je me concentre surtout sur Egovox. Après le tome 3, je compte présenter des scénarios personnels. Ils sont dans un tiroir depuis des années et n’attendent qu’à être dessinés ! Ceci dit, je n’ai pas fait de plan de carrière à long terme. J’ai beaucoup aimé ma collaboration avec Céka, alors il n’est pas impossible que par la suite, nous remettions le couvert pour d’autres albums.

Yigaël, merci.
Un grand merci également à Pierig pour son aide sur les questions.


Quelques liens:
Site de la série : http://www.egovox-bd.com/
Blog de l'auteur : http://yigael.canalblog.com/
Prépublication des 10 premières planches : http://www.bdparadisio.com/albums/egovox/egovox.htm
Exposition : http://www.bulledair.com/index.php?rubrique=expo&expo=egovox

Interview réalisée le 29/06/2006, par Spooky.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque