Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




Locke & Key Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (14) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Commandez cette série en V.O. sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(6)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(5)
Nombre d'avis14
Note moyenne4.00 / 5
Pour l'achat78%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Locke & Key sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Gaston Infos posteur le 19/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3.5

Une excellente série.

J'avais un peu peur de ne pas accrocher car le dessin ne me plait pas trop (et c'est toujours le cas) et heureusement j'ai vite accroché au scénario. Non seulement le scénariste a beaucoup d'imagination et surtout il maîtrise parfaitement son scénario. J'aime particulièrement lorsqu'il présente des scènes se passant à différentes époques sans que le scénario ne devienne inutilement compliqué.

Toutefois, j'ai un peu perdu de mon enthousiasme au fil des tomes. C'est toujours aussi bon, mais je trouve que dans les tomes 3 et 4, le scénario avance un peu lentement et certains passages ne m'ont pas intéressé. Le tome 5 est, heureusement, excellent et j'ai hâte de lire la suite !

Avis posté par Tomeke Infos posteur le 17/12/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Fait assez rare, je vais aller à contre-courant des autres avis.

Pour ma part, je me suis franchement ennuyé! Le premier volume est assez sympa bien que j'ai été parfois déstabilisé par la narration et le découpage de certaines planches. La suite s'est révélée pour moi barbante au possible. Je ne suis pas du tout rentré dans l'histoire; pire, je devais me forcer pour avancer dans le récit qui m'a paru rapidement tourner en rond...

Reste l'aspect graphique qui est réussi et dont la colorisation, en particulier, m'a plu. Cependant, cela n'a pas sauvé mon plaisir de lecture qui a bu la tasse assez rapidement. Soit, je passe à autre chose!

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 28/06/2013 (dernière MAJ le 12/12/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une excellente série, assurément.

Le scénario est original, mêlant habilement fantastique, frissons, suspense, émotion, et j'en passe, bref, cette lecture ne laisse pas indifférent.
Le tome 1 est particulièrement généreux en sentiments d'effroi, chair de poule garantie sur certains passages !!!

Le graphisme de Gabriel Rodriguez est magnifique, et pourtant, a priori, ce genre n'est pas ma tasse de thé.
Cependant, ce dessin aux couleurs informatisées est très travaillé, dans les moindres détails, même les polices utilisées dans les phylactères ne sont pas choisies au hasard.
Grâce à quelques bonus en fin d'album, on peut encore mieux apprécier ce travail, en le redécouvrant étape par étape.

Les plans utilisés sont très variés, très originaux eux aussi, et permettent toujours de saisir l'atmosphère de la double page en cours d'un coup d’œil.
La lecture est donc très fluide, ce qui est une qualité essentielle.

J'étais un peu réservé sur l'ambiance dans laquelle pouvait se passer certaines scènes, particulièrement le lycée, car j'avais peur d'y retrouver les impayables clichés vomis années après années dans les séries TV abrutissantes destinées aux ados, et que j'avais pu aussi découvrir pendant mon enfance.
Néanmoins, on ne retrouve pas ce côté lourdingue, manichéen ,et démodé des clichés de la belle pom pom-girl, du footballeur costaud avec un pois-chiche dans la tête, et autres.


J'ai tout de même quelques griefs sur cette série, en fait, seulement sur le tome 4, qui m'a tout de même un peu déçu, car il n'est pas à la hauteur des trois précédents.

Dans cet opus, il faut attendre de passer la moitié des pages pour que l'action débute vraiment. En gros, jusqu'à ce que le petit autiste rencontre le fantôme de Sam Lesser.
Avant, je trouve que les auteurs ne respectent vraiment pas les lecteurs.

Déjà, ce tome contient beaucoup moins de pages que les autres, et je ne trouve donc pas normal qu'il soit aussi cher.

De plus, la première partie, un peu mollassonne, est composée d'un premier chapitre dessiné à la Bill Watterson, ce qui m'est apparu des plus dispensables, car ça casse vraiment le côté sérieux du récit.

Ensuite, dans les chapitres suivants, l'action est menée bien trop rapidement, les scènes se déroulent après que les auteurs aient appuyé sur "avance rapide", même les moments importants, sans complexe.
Franchement, le minimum aurait été de développer les scènes dans lesquelles la dame en noir/Zack attaque les enfants Locke, Ty en premier lieu.
Là, on a droit à un enchaînement de pages de deux cases, et démerde toi avec ça, lecteur.

Enfin, on nous fait découvrir pas mal de nouvelles clés dans cet album, pourquoi pas, mais c'est trop. La plupart d'entre elles n'apporte rien à l'intrigue, et on a l'impression que c'est juste du meublage en attendant que l'action arrive.

Heureusement donc que la deuxième partie du tome 4 vaut le coup, sinon, j'aurais été plus sévère dans ma note.
Et franchement, vu comment ce tome se termine, il est clair que l'on a très très envie de se ruer sur la suite.


Au final, une série récente de très bonne qualité, dont je vous conseille la lecture (et même l'achat, ce qui n'est pas rien venant de moi !) .
J'espère juste que Joe Hill sait où il mène sa barque et qu'il ne nous égarera pas dans des méandres inutiles et tirés par les cheveux ou manquant d'originalité.

Edit: Je viens de lire le tome 5 après avoir relu les 4 premiers. La relecture fut très plaisante, j'ai redécouvert les nombreux détails et recoupements entre les différents tomes, qui ne m'avaient pas frappés de prime abord.
Même le tome 4 qui m'avait un peu déçu par rapport aux 3 premiers m'a plus contenté que lors de ma première lecture.
Quant au tome 5, j'en reste sur le cul...Pondre un scénario aussi original, bien ficelé, intrigant, et crédible....Gros coup de chapeau. J'en mets un p'tit coup de coeur.
Comme certains le savent, pour moi, cette série est nettement meilleure que bon nombre d'autres figurant dans les immanquables.
Allez-y les yeux fermés, c'est un pur régal.

( 238 )

Avis posté par Pasukare Infos posteur le 15/02/2011 (dernière MAJ le 10/11/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La lecture du cinquième et avant dernier opus de la série a été un vrai déclic en ce qui me concerne.

J'avais il est vrai été enchantée par le premier tome lors de sa sortie, mais le rythme de sortie des suivants, ma mémoire défaillante et l'arrivée laborieuse du quatrième tome avaient eu un peu raison de ma compréhension du récit et de tous les fils tissés au fil des pages des précédents volumes. Heureusement, ce cinquième tome qui nous plonge dans le passé offre un réel éclairage sur toutes les clés du récit qui avaient été semées ici et là. Rendell (père) Locke et sa bande de potes, la transformation de Dodge, la dissimulation des clés, et même plus loin encore, au point de départ de tout ça : tout prend son sens et tout se remet enfin dans l'ordre ici.

C'est donc avec un réel plaisir que j'ai tout repris du début et, contrairement à ma première lecture, tout resitué dans son contexte et sa réalité. Et c'est vraiment maintenant que je prends la vraie mesure des énormes qualités de cette série.

Graphiquement c'est du tout bon également et cette deuxième lecture m'a permis de voir tout un tas de choses qui m'avaient échappé au départ (petits détails en rapport avec des aspects du récit pas encore développés à ce stade de l'histoire ou simples touches d'humour des auteurs).

Une seconde lecture qui m'a vraiment ouvert les yeux à la fois sur le scénario et sur le dessin.

Franchement bien, limite culte, j'attends le tome 6 pour me prononcer définitivement.

Avis posté par Erik Infos posteur le 17/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série est une formidable réussite. J'ai rarement lu un comics aussi abouti. Il est réalisé à la perfection. Il y a un excellent dosage entre les divers personnages qui le composent. L'action est savamment orchestrée. Je ne m'attendais pas à cela. Pourtant, les premières pages arrivent déjà à retenir toute notre attention avec la mort brutale du père. On voit tout de suite la différence avec le reste des publications.

Bref, Locke and Key joue véritablement dans la cour des grands avec des auteurs pourtant inconnus. En recherchant bien, on découvre que le scénariste Joe Hill n'est autre que le fils de Stephen King, le maître de l'épouvante. Le talent peut alors se transmettre d'une génération à l'autre.

La maison de Keyhouse va nous faire vivre de palpitantes aventures où il faudra s'accrocher. Ce comics a tout pour devenir culte: un univers riche et horrifique, des personnages attachants, du rythme et un vrai scénario.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 11/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Moi qui croyais avoir écrit un avis sur cette excellente série, me voilà donc fort dépourvu au moment d'écrire un avis complet, après avoir lu les tomes 2 et 3, longtemps après le premier.

En effet j'ai découvert Joe Hill, fils d'un certain romancier que j'apprécie particulièrement, avec ce comic-book, lequel le met dans les traces de son père, mais avec sa propre voix tout de même.

Ainsi nous plongeons dans l'histoire de cette famille singulière que sont les Locke, une famille tout ce qu'il y a d'ordinaire aux Etats-Unis, ou du moins qui aimerait l'être. Touchée par un drame atroce, la famille emménage dans une maison qui permet au scénariste de jouer -littéralement et métaphoriquement- avec les portes, les tiroirs, les dimensions. Les possibilités sont pour ainsi dire infinies, la maison étant très grande et les cachettes des clés multiples. Je l'avoue, je suis envoûté. Je suis encore en retard dans ma lecture (3 tomes lus sur les 4 sortis), mais ce n'est pas si grave compte tenu des difficultés de Milady Graphics, qui les a amenés à ralentir leur rythme de parutions... En espérant d'ailleurs que l'on connaîtra la fin de l'histoire...

Bien sûr la créature du puits est un personnage protéiforme, qui n'a pas livré tous ses secrets, et j'imagine d'ailleurs que Joe Hill va en profiter pour distiller ses informations au compte-gouttes. Le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre. Et le choix du dessinateur est judicieux. j'aime beaucoup la technique de Gabriel Rodriguez, un style que je qualifierais de semi-réaliste, mais dont l'efficacité est redoutable. Les ambiances, qui ne sont pas qu'intérieures, sont aussi diversifiées que réussies.

Envoûtant je disais donc.

Avis posté par Jetjet Infos posteur le 24/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Il est parfaitement difficile de faire ressentir le plaisir qu’une lecture comme Locke and Key provoque chez un lecteur. Si difficile d’ailleurs que cela fait plus de deux semaines que beaucoup d’idées bouillonnent pour tâcher d’en donner également l’envie car Locke & Key est assurément le comics le plus novateur et accrocheur pour un public adulte avide de sensations fortes et nouvelles.

On pensait être en terrain connu à l’annonce de certaines infos évidentes, Lovecraft, un tour sur la toile permet de vérifier que Joe Hill est le fils de Stephen King plus un thème récurrent sur la maison hantée que les couvertures ne peuvent dissimuler bien longtemps et des clés….

Ce sont justement ces clés qui vont être au cœur d’un complot fantastique entre une famille devant se reconstruire suite à un drame et leur récent déménagement dans l’immense et mystérieuse bâtisse paternelle qui recèle de nombreux secrets inavouables et dépassant l’entendement.

En effet de nombreuses clés y sont cachées, toutes possédant un pouvoir bien distinct comme de dissocier l’âme hors de l’enveloppe charnelle, se téléporter, inspecter le fond de sa mémoire etc… Le tout est judicieusement et subtilement évoqué pour créer un sentiment malsain de curiosité aussi fort pour le lecteur que les protagonistes qui en développent les facultés.

Par ailleurs, un lourd secret familial fait se télescoper sur un rythme et une narration infernale les membres survivants ainsi que de mauvaises fréquentations entre le manipulateur Dodge et le psychopathe Sam…

Jamais ennuyeux, toujours palpitant, le récit fonce tête baissée vers des retournements inattendus et soutenus par un dessin de qualité très agréable par Gabriel Rodriguez qui utilise de subtils cadrages avec une clarté évidente pour une narration parfois casse-gueule et pourtant accessible car limpide et évidente.

Il serait facile de comparer le fils prodigue au père et la filiation entre King et Hill mais le rejeton s’en sort plutôt bien en proposant une histoire au concept original et séduisant. Je me suis même pris au jeu au point de frissonner devant certaines scènes surprenantes ou de frémir par la tension dégagée par certaines autres.

Au bout de 4 tomes il est clair qu’on est en face d’un récit exceptionnel et qui n’a nul pareil en littérature fantastique. Les évènements commencent à se bousculer et le cliffhanger du 4ème tome est somme toutes insupportable…. Je ne peux que vous en recommander la lecture et attendre avidement la suite !

J’ai rarement lu quelque chose d’aussi intelligent et aux rouages aussi bien écrits que je me plais même à me demander si je trouverais un récit aussi fort dans un style équivalent. Une chose est sure : le challenge sera ardu à relever !

Avis posté par Blue boy Infos posteur le 20/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Encore une bédé que j’ai empruntée au hasard à ma médiathèque en pensant avoir affaire à un one-shot. En fait, c’est la mention « Lovecraft » qui m’a d’abord attirée, et je ne connaissais pas du tout les auteurs. Généralement, je préfère lire des auteurs reconnus, en vogue ou simplement prometteurs, mais j’aime bien aussi laisser faire le hasard.

Alors, je l’avoue, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. J’ai trouvé le découpage confus, et j’ai mis un peu de temps à me familiariser avec les personnages. Gabriel Rodriguez recourt abusivement à l’itération iconique (répétition d’une même case en changeant les dialogues uniquement), et je me suis demandé si ce n'était pas par fainéantise, car ça n’apporte rien ici : en effet, il s’est contenté de photocopier les décors, seuls les personnages bougent un peu voire pas du tout. Ce procédé me semble plus adapté quand le parti pris est minimaliste dans le style de Lewis Trondheim. Quand au dessin, je ne suis pas trop fan, même si je peux reconnaître le talent. Je trouve la ligne claire trop appuyée, pour un style qui rappelle le manga avec ces visages aux yeux surdimensionnés et inexpressifs, et qui me laisse de glace, vous l’aurez compris. J’aurais bien vu pour cette BD un trait plus gothique, plus haché, plus noir. Qui plus est, les personnages m’ont semblé primaires et caricaturaux, pas très attachants, et même si ce comics est dans la veine de Walking Dead, on est loin de la profondeur psychologique d’un Rick Grimes ou de n’importe lequel de ses compagnons.

Malgré tout, je n’ai pas lâché le bouquin, et c’est sans doute grâce à la tension qui imprègne le récit, assez prenant au demeurant (c’est tout de même censé être un thriller), mais on reste tout de même largement dans le cliché. Au final, cet ouvrage équivaut pour moi à un mauvais film de série B. En plus je trouve la référence à Lovecraft déplacée, on est ici à des années-lumière de l'univers si particulier de cet auteur. Si je suis tenté par le tome 2 ? Disons que le premier tome ne m’a pas vraiment mis en appétit, alors je pense que je vais en rester là…

Avis posté par jurin Infos posteur le 19/12/2010 (dernière MAJ le 27/07/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un premier tome très réussi, une histoire fantastique teintée d’horreur signée Joe Hill qui n’est autre que le second enfant de Stephen King.
L’histoire démarre très vite, elle est captivante, bien rythmée, la psychologie des personnages est analysée finement, un livre qui m’est tombé des mains à la dernière page (168 pages).
Une mention spéciale pour la description des personnages criants de vérité dans leurs angoisses et peines.
Le dessin de Gabriel Rodriguez est très clair et joli, la mise en couleur très réussie.
Très bon comics.
Tome 2 et 3
Lors de mon premier post, j’avais l’intime conviction que Lock & Key avait un grand avenir.
Je ne me suis pas trompé. Lock & Key est une grande série de la même trempe que Fables.
Après lecture des tomes 2 et 3 je suis impressionné par la maîtrise du scénario, scénario truffé de rebondissements et de nouveautés, un chef d’œuvre.
Le dessin n’est pas en reste, on est proche de la perfection.
Un tome 2 grandiose : 5 étoiles, le tome 3 un cran légèrement en dessous, donc 4*.
Je n’hésite pas à remonter ma note à 5* après une telle satisfaction

Avis posté par Erwelyn Infos posteur le 15/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Attention, chef-d'oeuvre !

Si vous pensez que les auteurs manquent d'imagination et déclinent à tour de cases des références toujours plus galvaudées les unes que les autres, si vous avez envie d'associer autre chose que des super-héros au terme de "comics", si vous aimez frissonner et surtout être totalement surpris, alors Locke & key est pour vous. C'est sans conteste la bande-dessinée fantastique la plus originale de ces dernières années ! Joe Hill et Gabriel Rodriguez ont créé un univers à la fois fascinant et étrange. Exploitant le thème de la maison hantée, ils le renouvellent complètement à un point que sans spoiler la BD, il est difficile de trop en dire.

Néanmoins, il va bien falloir quand même vous mettre un peu l'eau à la bouche...
Commençons par le commencement : les couvertures. Déjà rien qu'avec elles, surtout celles du tome 1 et 3 (dans la publication française), on a envie d'entrer dans les comics. Ce manoir sur fond de ciel enflammé (tome 1) et cette mystérieuse clé à tête de mort vous hypnotise. Inutile de lire la quatrième de couverture, déjà vous accédez à une préface signée Robert Crais qui vous parle de Joe Hill et vous convainc encore plus de l'utilité de passer la prochaine porte (page), celle devant laquelle un paillasson vous souhaite la bienvenue (à Lovecraft).

Ensuite vous ne lâcherez plus l'ouvrage, enchaînerez sur le second puis le troisième et pesterez, parce que le quatrième n'est pas encore sorti... Une frustration assurée par la qualité exceptionnelle du scénario et du graphisme. Car Joe Hill, à qui l'on doit déjà le recueil de nouvelles Fantômes, histoires troubles et le roman La costume du mort, a de qui tenir. Elevé dans le culte du fantastique grâce à un père qui n'est autre que le grand maître de l'horreur Stephen King (et oui !), il a su malgré ça inventer son propre univers, complètement distinct. Le fils de... n'a rien à prouver, c'est déjà un maître en devenir dont d'autres auteurs se réclameront sans doute un jour. Gabriel Rodriguez, lui, illustre magnifiquement cette histoire avec un style clair et lumineux.

D'entrée, on est capté par la couleur, les plans, le rythme. Présent, passé s'entrecroisent sans perturber la lecture. Immédiatement, les personnages mis en place vous parlent, vous interpellent. Qu'il s'agisse des membres de la famille Locke, de Sam Lesser, le psychopathe, ou du mystérieux Dodge, vous allez très vite les aimer ou les détester mais tout est fait pour que vous vous y attachiez. C'est sans doute une bonne part du succès de cette BD : l'empathie qui est générée pour les héros. Personnages d'âges différents (du petit enfant de 6 ans à l'adulte en passant par les ados) qui du coup sensibiliseront autant les plus jeunes lecteurs (attention quand même, c'est assez violent, donc disons à partir de 12/13 ans) que les adultes bien avisés. Première prouesse.

Deuxième atout, et pas des moindres : la maison. Keyhouse, un personnage à elle seule, et un nom prédestiné, puisque l'intrigue principale tourne autour d'une quête : réunir un maximum de clés cachées dans ce manoir et dont les serrures, une fois ouvertes, débouchent sur d'autres univers ou déclenchent des pouvoirs inattendus sur ceux qui les utilisent. Hill et Rodriguez ont imaginé toute une mythologie autour de ces clés qui évidemment ne va se dévoiler qu'au fur et à mesure que ces dernières sont découvertes. Et c'est sans compter une entité, un être diabolique, manipulateur, qui cherchera à s'en emparer en premier, mais Dieu seul sait ce que la réunion de ce trousseau déclenchera... Le tome 3, plus sombre, puisqu'il joue avec les ''Ombres'', prend une dimension superbement gothique.

Publiée aux USA en fascicules mensuels, la série touche bientôt à sa fin. Les auteurs ont même créé un opus spécial : Guide des clés connues. Les éditions Milady ont réuni en recueil chacun de ceux qui constituent un acte entier (1 recueil compte 6 opus). En fin de recueils, on retrouve des galeries d'illustrations somptueuses de Rodriguez et une partie du fameux guide des clés y est intégré en rapport avec celles déjà découvertes.
A noter qu'outre les nombreux prix ou les nombreuses nominations qu'ont eu ce comics et ses auteurs, une série télévisée a été amorcée. Plusieurs grands noms de la production ont été évoqués, Dreamworks, Steven Spielberg... mais finalement, seul le pilote a été tourné (voir la bande-annonce ci-dessous). Parmi les actrices, on retrouve la très gothique Ksenia Solo (Kenzi dans la série TV Lost Girl) dans le rôle de Dodge. Il semble pour l'instant que le projet ait été avorté en raison des coûts de production trop élevés et que la plupart des grosses chaînes américaines se soient retirées.

Néanmoins, il faut de toute façon commencer par le comics. Vous ne le regretterez pas.

lien vers la bande annonce

Avis posté par Hergot Infos posteur le 22/01/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Primé aux Eisner Awards 2011 pour le meilleur scénario et aux British Fantasy Awards 2009 du meilleur grapic novel ainsi que multinominé aux Eisner Awards en 2009, 2010 et 2011. Une très bonne série, une énigme bien ficelée qui nous rend impatients de lire la suite, même si l'on est un peu perdu au début du premier tome.
Des dessins magnifiques de Gabriel Rodriguez et de l'action non-stop.
Mêlant fantastique, horreur et violence, cette série fera resurgir en chacun des lecteurs ses peurs les plus enfouies. Laissant le lecteurs dans l'attente du tome suivant avec beaucoup de questions sur la Key House et une grande admiration devant la beauté du dessin.

Avis posté par Tyler Infos posteur le 20/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Envoûtant, poignant, limite stressant,... si l'histoire de cette famille vous prend au cœur en lisant ce comics alors, vous aussi vous ne trouverez pas tous les adjectifs qualitatifs à cette œuvre.
Joe Hill est énervant car son style d'écriture est parfait ! On pourrait lui reprocher un style d'écriture cherchant à fidéliser le lecteur mais tout est soigné ici ! L'intrigue, le suspense, la psychologie des personnages, les rebondissements,... A aucun moment l'auteur n'a recherché la facilité. C'est juste incroyable pour un auteur avec si peu d'expérience ! L'élève devrait dépasser le maître sans problème...
C'est une histoire exceptionnelle servie par un dessin qui l'est tout autant. C'est clairement ma plus grosse claque depuis que je lis des BD. Akira m'a coiffé au poteau, De Cape et de Crocs m'a plié en deux, Freaks' Squeele m'a diverti comme aucune autre, Ultimates a changé ma façon de voir les super héros, et Locke and Key m' a juste mis K.O.

Locke and Key c'est comme un croisement entre l'univers de Sandman, de Preacher, de Lovecraft et de Stephen King...

Bien sûr il y aura toujours des lecteurs pour dire "mouais bof", alors tant pis pour eux car je serai obligé d'ouvrir leur crâne et d'enfoncer cette clé qui leur ouvrira l'esprit suffisamment pour se rendre compte qu'il y a des œuvres où l'on ne peut dire "mouais bof" ! Même si l'on n'aime pas, on doit reconnaître le talent quand il est là !

Pour finir, je remercie les auteurs de fournir un comics travaillé aux détails près afin de nous sortir de notre train train "super héros/tintin/2nd guerre mondiale/mickey"

Avis posté par Miranda Infos posteur le 25/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une bonne surprise de chez « Milady » dont je n’espérais plus rien. Le dessin a un certain charme avec son trait épais, mélangeant style rond et anguleux ; les visages sont expressifs et les couleurs bien qu’un peu monotones ne sont pas artificielles. La couverture est très belle et très accrocheuse.

L’histoire m’a paru un peu longuette, mais le plaisir de lecture étant présent et l’intrigue très bien menée, la longueur se justifie pleinement, peut-être étais-je aussi trop pressée de connaître le dénouement de cette première partie. Malgré que les personnages soient presque tous des adolescents, cela ne tombe jamais dans la mièvrerie. Le récit très noir est assez stressant et on se prend tout de suite d’affection pour ces jeunes. Une chose que j’ai beaucoup appréciée c’est que tous les personnages sont authentiques, ils sont présentés avec leurs défauts et leurs qualités, ce qui rend cette histoire très réelle, et de ce fait, même la part de fantastique devient elle aussi totalement plausible.

Toutefois le récit est pour l’instant assez basique, j’attends de lire la suite en espérant que les évènements se compliqueront un peu, surtout maintenant que la présentation des personnages est faite et que l'on peut creuser plus loin dans le scénario.

Avis posté par Samély Infos posteur le 05/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Grande amatrice de l'univers de Lovecraft, j'ai lu hier soir Locke & Key de Joe Hill et Gabriel Rodriguez, aux Editions Milady.

La couverture attire l'oeil : un manoir à la "Psychose" et une clé qui porte les symboles de vie et de mort, le tout dans des nuances sombres allant du brun au rouge. On est parfois attiré par une couverture et déçu par le contenu mais là, il faut le reconnaître, elle illustre bien le propos.

L'histoire met en scène un drame atroce vécu par une famille, dont les membres sont torturés par la douleur et la culpabilité. Pour reconstruire leur vie, ils vont emménager dans une vieille demeure qui va se révéler très particulière puisque les clés de la maison ouvrent bien plus que les portes. Je ne vous en dirai pas plus car la découverte des tenants et des aboutissants du drame et de la demeure constituent le coeur de l'histoire.

Le scénariste, Joe Hill, fils ô combien talentueux de Stephen King, manie avec brio les effets de flash back et les utilise pour entraîner le lecteur dans le cauchemar familial. Les premiers retours dans le passé sont angoissants car on passe d'un présent où la famille se reconstruit à des révélations sur l'horreur qu'ils ont vécu. Et puis le récit avance et un nouveau drame, peut-être pire que le précédent, s'installe ; les flash back deviennent révélation. Loin de l'ambiance feutrée lovecraftienne, Joe Hill nous jette à la figure des scène dures, crues, sans être gratuite. Elles sont vraies tout simplement.

Les personnages campés par Joe Hill sont attachants depuis le fils ainé torturé jusqu'au fils cadet séduit par la mort, un innocent petit bonhomme qui devient le jouet de forces qui le dépassent. On est rapidement conquis par ce gamin qui nous rappelle que notre capacité à nous émerveiller est aussi une force.

Le dessinateur, Gabriel Rodriguez, a un net penchant pour l'illustration. Très à l'aise dans les pleines pages et les grandes cases, il nous propose un graphisme qui sert totalement le récit. Les couleurs sont sobres, peu lumineuses, accentuant l'ambiance de tristesse. J'aime sa gestion des mouvements, sa façon de poser ses personnages et la beauté qui se dégage des scènes fantomatiques. J'ai été un peu dérangée, au début du récit par les visages des personnages, avec leurs grands yeux façon manga et leur ressemblance que seuls quelques traits nuançaient et puis l'impression s'estompe. Certes Rodriguez ne cherche pas à faire des visages réalistes complètement différents ; il offre son interprétation des visages et ça me va.

Je conclurai en disant que j'ai hâte d'ouvrir d'autres portes avec Joe Hill et Gabriel Rodriguez, vraiment hâte et que je ne saurais que vous encourager à en faire autant.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque