Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Blackface Banjo Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (3) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis3
Note moyenne2.67 / 5
Pour l'achat66%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Blackface Banjo sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par elveen Infos posteur le 08/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Que dire de cet album ? Parlons d’abord du dessin. Il s’agit d’un noir et blanc très fluide, qui rend bien le mouvement et est fort agréable à la lecture. Par contre, je trouve que l’utilisation du noir et blanc n’est pas toujours très réussie, par exemple pour certains visages, où je me suis parfois demandé si un personnage était noir ou blanc.
Et cette question de couleur de peau est importante, puisque les relations entre blancs et noirs à cette époque en Amérique (on pourrait dire le racisme anti-noirs) est un des thèmes principaux de cette BD.
L’autre thème, c’est la quête de Blackface (et celle de ses amis) pour trouver un sens à leur vie, et sortir de leur misère. Je trouve que là, l’auteur a bien joué au niveau de l’atmosphère qui se dégage de l’album : des passages gais, avec les danses de Blackface, les rapports heureux qu’il a avec certaines personnes, et de l’autre des passages dérangeants, entre autres avec les frères Coon, les Minstrel’s Shows et avec la révolte des noirs. J’ai aimé cette ambiance, où on se dit que finalement ils ne s’en sortent pas si mal. Et j’ai ensuite été désarçonnée par le final, qui ne cadre pas trop avec le ressenti que j’ai eu au cours de l’album. Je pense cependant que c’est voulu, le lecteur se retrouve ainsi dans le même état d’esprit que le personnage : désabusé.

Avis posté par Ro Infos posteur le 20/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors que j'apprécie beaucoup Frantz Duchazeau (Les Cinq Conteurs de Bagdad, Les Vaincus...), ce n'est qu'en ouvrant l'album que j'ai réalisé qu'il en était l'auteur. La couverture et le titre ne m'avaient pas permis de faire le rapprochement avec le style que je lui connaissais jusque là.

Pourtant on reconnaît bien son trait noir et blanc que j'aime beaucoup, ses personnages pleins de vie et ses décors évocateurs et soignés (quoiqu'il y en ait peu dans cet album). Mais son style m'a paru ici légèrement différent. Plus épuré, je l'ai trouvé plus proche de celui de Christophe Blain et ce n'est pas exactement fait pour me charmer même si j'aime beaucoup certaines œuvres de cet autre grand auteur. Je n'ai pas retrouvé l'ambiance graphique dépaysante et les décors grandioses auxquels Duchazeau a su m'habituer. Quant à la narration graphique, même si elle reste très bonne, je n'ai que moyennement apprécié les passages plus ou moins muets où les personnages dialoguent à l'aide de symboles et dessins dans les bulles plutôt que par textes comme ils le font dans d'autres pages de l'album. D'une certaine manière, cela permet de faire passer la compréhension et les idées par des images les résumant plus simplement, mais c'est un procédé qui n'est pas ma tasse de thé et qui me donnait l'impression de lire une BD semi-muette.

L'histoire, pour sa part, est originale. Son cadre et ses personnages pouvaient grandement m'intéresser et j'ai d'ailleurs été charmé par le début de ma lecture. Cependant, assez rapidement, l'intrigue devient un peu trop sinueuse à mon goût. On dirait que l'auteur s'amuse à brouiller les cartes et à faire partir son scénario dans une direction, avant d'en changer à plusieurs reprises. Tant et si bien que je n'ai pas su m'attacher pour de bon à l'histoire et que je me demandais un peu où il voulait en venir, d'autant que les passages avec les frères Coon par exemple ne me plaisaient pas. La fin non plus n'a pas réussi à me satisfaire car j'ai eu le sentiment que l'histoire s'achevait en trois courtes pages muettes par une morale un peu en queue de poisson qui n'a pas su me toucher. J'avais un peu de mal à comprendre les sentiments du héros, me disant qu'il avait toutes les cartes en main pour faire davantage de sa vie et être plus heureux.

Mes reproches châtient un auteur que j'aime beaucoup car j'espérais davantage d'une de ses œuvres surtout avec un sujet aussi original. Mais cette bande dessinée reste un bel ouvrage, très joliment dessiné et plutôt agréable à lire. Je m'attendais juste à un peu mieux.

Avis posté par Pierig Infos posteur le 05/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ma note ne traduit certainement pas la qualité de l’œuvre mais bien le ressenti que j’ai eu après sa lecture. Et il est plutôt mitigé.

J’apprécie beaucoup le trait fin et virevoltant de Duchazeau. Le noir et blanc lui sied bien. Les planches en gaufrier sont légions. Vu leur multitude, elles permettent quasi d’avoir des séquences animées particulièrement bien adaptées pour suivre le swing de notre ami unijambiste Blackface banjo. L’ambiance est aussi posée avec cette immersion dans l’Amérique profonde post-western sur fond musical. Pourtant, ce qui y est dépeint l’est moins. Le noir sert de faire-valoir (tout comme l’indien) et est sujet à moqueries à l’occasion de spectacles itinérants (les Minstrel’s Shows). Par contre, si le sujet est intéressant, je n’ai pas accroché à la narration qui alterne dialogues et onomatopées. Je trouve le mariage des deux peu convaincant pour le coup. Le final me laisse aussi circonspect. Bref, l’album m’est à moitié tombé des mains, ce qui n’est pas bon signe.

Peut-être suis-je passé à côté de ma lecture ? A vous de me le dire …

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque