Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Gung Ho Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (13) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(10)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(1)
Nombre d'avis13
Note moyenne3.92 / 5
Pour l'achat92%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Gung Ho sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Alix Infos posteur le 29/10/2013 (dernière MAJ le 13/09/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai une véritable fascination pour les histoires post-apocalyptiques, que ça soit en jeu vidéo (Fallout 3), films (I am Legend), romans (Metro 2033) ou BDs. Malgré la noirceur évidente j’adore constater que l’humanité survit malgré tout, et la liberté résultant de l’effondrement de l’ordre sociale doit sans doute titiller le rebelle enfoui en moi.

« Gung Ho » et son graphisme élégant avaient donc tout pour me plaire, surtout que les premiers avis étaient très positifs. Mais je ressorts mitigé de ma lecture des 3 tomes parus à ce jour. L’univers mis en place est intéressant, mais l’intrigue elle-même assez légère. L’auteur choisit plutôt de centrer sa narration sur les jeunes de la colonie et leurs relations. Le ton est donc très ado, ça drague, ça aime pas les règles, ça fume et joue de la guitare etc. L’ensemble est malgré tout prenant, j’ai englouti les 3 albums d’une traite.

Je suis fan du dessin d’aspect synthétique. Il est certes à des années lumières de l’approche traditionnelle « crayonné, encrage et couleurs directes », mais il est précis et maitrisé, et puis surtout j’adore son esthétisme et je le trouve parfaitement adapté à ce genre d’histoire.

Voilà, une série un peu trop « ado » pour moi, mais prenante et à la mise en image originale… je lirai la suite.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 06/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne vois pas trop en quoi cette série est aussi géniale.

Il y a des bonnes scènes et j'ai bien envie de découvrir ce monde futuriste, mais les deux premiers tomes ne m'ont pas trop captivé. La faute au fait que les personnages principaux sont des adolescents qui ont des problèmes d'ados dont je n'en avais rien à foutre et c'est pire dans le deuxième tome. J'espère que dans les prochains tomes il y aura plus de scènes de tensions comme à la fin du premier tome parce que la plupart du temps on dirait que les personnages sont en colonie de vacances.

Le dessin est sympathique quoique ce ne soit pas un style qui m'attire particulièrement.

Avis posté par ArzaK Infos posteur le 14/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai dévoré les deux premiers tome de la nouvelle série des auteurs de "Chroniques des immortels". C'est un récit post-apocalyptique de grande qualité, pas fondamentalement original mais aux personnages extrêmement bien campés. Le dessin est juste magnifique. La vivacité des couleurs tranche avec la noirceur de l'univers décrit. Je pense que ce récit devrait plaire autant aux fans de Walking Dead qu'à ceux de l'Attaque des titans.

Avis posté par stocke Infos posteur le 08/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Gung Ho nous propose au premier abord un curieux mélange de genres : les histoires banales d'adolescents et la survie dans un monde post-apocalyptique !
On va donc découvrir pendant une longue mise en place deux adolescents rebelles, bannis de leur ville, et qui sont obligés d'aller trouver refuge dans une petite colonie de 400 habitants en plein coeur de la "zone de danger". Là-bas, mieux vaut ne pas traîner au-delà des remparts, car le danger guette ! Je vous laisserai d'ailleurs le soin de découvrir par vous-même la nature de ce danger.
Bref, à côté de cet univers très noir, très sérieux et très cruel, on suit la vie quotidienne d'un groupe d'adolescents qui eux font passer la fête, l'alcool, les filles et les provocations envers le règlement avant les aspects tels que la survie, l'entrainement et le travail au sein de la communauté...
Le dessin (infographie) très joli, travaillé, détaillé et rempli de couleurs vives nous font d'ailleurs vite oublier le côté sombre de cet univers pour mieux suivre les personnages principaux.
Au final, tout ça m'a plongé dans un histoire très prenante dont je suis impatient de connaître la suite qui j'espère sera du même niveau que les deux premiers tomes sortis jusqu'à maintenant.

Avis posté par sloane Infos posteur le 14/02/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nouvelle découverte, et que c'est bien. La couverture ne m'emballait à priori pas, mais une fois rentré dans le récit et les premières pages tournées, j'avoue que j'en ai pris plein les yeux. Le graphisme est plutôt bon, même si j'avais peur de voir ces filles qui avaient a priori des têtes de poupées Bratz, mais non tout cela s'intègre parfaitement dans un ensemble semi réaliste plus que plaisant. les couleurs sont belles, souvent chaudes, à mille lieux de ce que l'on pourrait attendre dans une vision de monde post apocalyptique.

Et puis bien sur j'attendrais la sortie du dernier 5ème tome pour affiner ma note, mais je trouve que les choses sont amenées de manière graduelle. Cette BD sait prendre son temps ce qui n'est pas pour me déplaire. Bon certains personnages sont un poil stéréotypés mais cela n'a pas gâché mon plaisir de lecture.

Un très beau boulot et j'attends maintenant la suite avec une certaine impatience.

Avis posté par Erik Infos posteur le 21/12/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis tombé par hasard sur les deux tomes composant l'édition de luxe de Gung Ho. A vrai dire, je n'ai jamais lu une bd sur un support aussi grandiose. J'avais l'impression de tenir en main une bd géante. Et je dois bien avouer que je n'ai pas été déçu par ma lecture.

Je me rajoute en effet au concert de louange qui est fait pour cette oeuvre. Il faut dire que c'est amplement mérité. Le dessin est véritablement à couper le souffle surtout avec ce grand format. La qualité de l'écriture est irréprochable avec une mise en tension progressive.

La première surprise est de constater que la plaie blanche qui a décimé presque toute l'humanité n'est pas ce que l'on croît. La seconde est de constater que le héros n'est pas le frère que l'on croît. Bref, rien n'est inscrit à l'avance dans ce monde post-apocalyptique. On notera également un gros travail pour décrire la topographie ainsi que les lieux géographique du récit.

On suivra avec un immense plaisir le devenir de cette colonie n°16. Voilà ce que j'appelle la bd moderne. Voilà ce que j'aime !

Avis posté par Guillaumeru Infos posteur le 07/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le 1er tome de cette série est d'excellente facture avec une histoire prenante et un graphisme très agréable.

Les personnages principaux sont 2 frères qui se retrouvent dans un camp fermé, car ce monde post-apocalyptique est devenu une zone de danger, où il ne fait pas bon être en dehors de villes fortifiées.
Les 2 frères sont un peu irritants, surtout l’aîné, mais les personnages secondaires sont plus intéressants.
L'intrigue est bien ficelée, on en apprend assez et relativement vite, mais suffisamment de mystères planent encore pour vouloir connaître la suite.

Le dessin est vraiment bon, très réaliste.

Vivement la suite !

Avis posté par Ro Infos posteur le 09/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Même si sa trame est très classique, cette série s'entame d'excellente manière grâce à une solide réalisation, une bonne narration et un graphisme de grande qualité.

Il s'agit d'un récit post-apocalyptique mettant en scène une petite communauté barricadée dans un village fortifié pour se défendre contre un danger que j'imaginais très bien au départ être une invasion de zombies tant je me suis cru dans un passage de la série Walking Dead. En terme de danger, il s'agit en fait d'une race spéciale d'animaux dangereusement mortels mais ce n'est pas l'important puisque ce qui compte surtout ce sont les relations entre les habitants du village et les deux jeunes nouveaux qui viennent d'y être débarqués.

Le dessin est de très belle facture. Il s'agit d'un info-graphisme très soigné et très agréable à l'oeil. Il ne fait jamais dans la surenchère visuelle et surtout il sert une narration et une mise en page impeccable.
Les personnages sont simples mais assez attachants, même si le grand frère m'agace mais c'est un peu voulu, et même si le chef de la sécurité est volontairement rendu très détestable.
L'histoire est sobre mais très bien menée.
C'est une très bonne lecture de divertissement. J'espère juste que la série ira bien à son terme.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne savais quasiment rien de cette BD avant de la lire, mis à part les bonnes notes qu'elle a pu avoir ici-bas.
Et au final je dois dire que celles-ci sont amplement méritées. On comprend seulement au bout de quelques pages que l'on est dans un récit post-apocalyptique, et à peu près au même moment que celui-ci n'est pas comme les autres. A la fin du premier tome on ne sait pas ce qui est arrivé. On ne comprend pas forcément non plus contre quoi ces réfugiés essaient de se protéger, car l'attaque qu'ils subissent ne me semble pas être aussi violente que qu'ils craignent, même si l'issue en est dramatique.

En fait il y a de fortes chances pour que, comme souvent, ce cadre post-apocalyptique serve de prétexte. Prétexte pour une étude sociologique sur des adolescents pleins de sève ? Difficile à dire, la suite le dira sans doute.

En tous les cas le travail des deux auteurs allemands est vraiment à saluer, aussi bien au niveau du dessin que du scénario, et j'avoue avoir très envie de lire la suite.

Avis posté par herve Infos posteur le 04/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Comment ai-je pu passer à côté de cette bande dessinée?
A vrai dire, je ne voulais plus m'aventurer dans les séries sur plusieurs années.
Et là, avec les fêtes, j'ai reçu cette bande dessinée en cadeau. Bref me voilà piégé pour acheter la suite tant l'histoire est prenante!
Je ne suis guère un grand lecteur des ambiances post-apocalyptiques (Seul le roman "Malevil" de Robert Merle, m'a laissé un souvenir impérissable; alors que je n'ai pas accroché du tout à la série Walking Dead) et pourtant je suis resté scotché par ce premier volume.
Un graphisme somptueux, un premier volume qui s'étire sur 80 pages, ce qui laisse le temps aux personnages de s'installer tranquillement, et une fin haletante comme je les aime.
Malgré des couleurs chatoyantes, j'ai ressenti au fil des pages l'ambiance oppressante qui règne au sein de cette communauté retranchée à l'abri de........ à l'abri de quoi effectivement, c'est tout ce que l'on se demande au fur et à mesure que l'on tourne les pages... mais je vous laisse découvrir cette menace omnisciente et pesante (voir le tableau de chasse, page 21, qui sonne comme un couperet)
Une série très prometteuse, qui ne m'a pas seulement conquis mais aussi mes enfants.
Une réussite.
Vivement la suite.

Avis posté par Jetjet Infos posteur le 09/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jamais entendu parler, jamais vu, jamais feuilleté, pourtant Gung Ho n’est pas une œuvre méconnue du grand public mais n’a pas droit non plus aux honneurs d’une grande sortie.

Et pourtant cette série prévue en 5 volumes - voire en 10 pour qui prend l’option de les choisir en grand format plus bonus MAIS « coupés » en deux parties chacun - a le mérite de sortir un peu des ornières balisées du récit dit d’anticipation voire de survie.

On le sait depuis le chef d’œuvre de Richard Matheson « I am Legend », les récits de fin du monde ont de cela une atmosphère pesante et volontairement pessimiste. C’est donc presque à contre-courant qu’on pourra être surpris par les couleurs si chaudes et le dessin infographique (qui ressemble en plus détaillé aux œuvres d’Arthur de Pins) mais également par le traitement du scénario s’attachant aux émois sexuels et d’intégration de ces deux frangins un poil rebelles.

Car les fameuses « brebis galeuses » qui servent de sous-titre à ce premier volume, ce sont eux.. deux frères orphelins dont aucune communauté ne veut et trimballés de campement en campement comme une sanction disciplinaire.
Dans ce futur pas si éloigné où la nature semble avoir repris ses droits (la nature est omniprésente à chaque page), les auteurs font un maximum d’efforts pour minimiser la « menace » dont on ignorera tout jusqu’aux dernières pages.

C’est de cette ambiance hypocrite où les hommes vivent retranchés derrière des murs, dans une discipline de fer et un entrainement qui ressemble à un jeu que tout se met en place. Ici les adultes font figure de repères périmés, d’autorité ou de dégoût.

Pour un peu on pourrait presque s’imaginer qu’il s’agit d’un invariable conte sur les premiers émois amoureux adolescents mais la menace se fait de plus en plus ressentir sans pour autant avoir plus de renseignements…

Le récit prend de l’ampleur en construisant un monde fictif crédible et attachant sans susciter d’ennui. Le tout est rehaussé par un style bien particulier mais non dénué de talent, les cases sont superbes, le découpage naturel et les couleurs pastel renforcent une sensation de légèreté qui masque bien le calme avant la tempête
Car pour autant il y a suffisamment de détails insignifiants mais dérangeants qui ne cessent de s’accumuler en suscitant la curiosité du lecteur : pari réussi car on n'a de cesse de boucler la lecture sur 80 pages de haute volée…

Curieux de voir quelle tournure va prendre la suite de ce récit car j’ai bien pris conscience de n’avoir que la vision émergée de l’iceberg mais je reste confiant en tous points de vue en ce joli récit par lequel la plupart des gens risque d’être étrangement captivé.
Et chapeau bas au défi visuel qui prouve que les nouvelles méthodes de dessin infographique peuvent avoir du coffre et de l’âme si elles se laissent apprivoiser au service du récit.

Joli coup de cœur, affaire donc à suivre me concernant !

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 30/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Gung Ho est incontestablement une très grosse et une très bonne surprise ! Pourtant le scénario est des plus classiques puisque nous nous retrouvons dans un univers post-apocalyptique avec un camp fortifié isolé menacé par des ennemis extérieurs et avec des adolescents en vedettes.

Mais la première chose que l’on remarque en feuilletant l’album, c’est le dessin de Thomas Von Kummant. Extrêmement travaillé et d’aspect synthétique, il ne m’a pas subjugué au premier coup d’œil. Pourtant, à la lecture, je suis définitivement tombé sous son charme. La colorisation est des plus osées, les cases sont fouillées et si le travail sur bases photographiques est évident, le résultat final est des plus esthétiques et personnels. De plus, malgré ce procédé, le trait reste dynamique et lisible. Ce style permet clairement au lecteur de plonger dans un autre univers, dans quelque chose de différent.

Puis vient un scénario bien pensé. Ce qui m’a marqué à ce niveau, c’est le travail par couples. Nous avons deux dirigeants obligés de travailler ensemble mais que tout oppose, deux adolescents en vedette, eux aussi unis de prime abord mais aux comportements finalement fort différents, deux groupes d’adolescents clairement définis, sans oublier la césure qui existe entre les adolescents et enfants d’une part et les adultes d’autre part. Ces multiples duos permettent bien des variations et une grande richesse dans le panel des personnages proposés.

Je soulignerais ensuite un suspense bien entretenu. Longtemps on ignore tout de la menace extérieur. Et si l’on sent la tension, on se demande bien sous quelle forme cette menace va nous apparaître. Je vous en laisse la surprise, c’est un des très bons moments de ce premier tome.

Enfin, ce type d’histoire nous donne envie d’en savoir plus à bien des points de vue. Nous avons tout à découvrir et notre curiosité est titillée à de multiples reprises.

En définitive, si ce premier tome est riche de 80 pages, il se dévore avec grand plaisir. Je vous invite clairement à vous laisser tenter.

Avis posté par Sejy Infos posteur le 27/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Decorum : fin de civilisation. Un poste avancé, village grossièrement fortifié, cerné de tours de surveillance. Clairsemés, boiteux, des poteaux télégraphiques survivants disputent l’horizon aux bâtiments abandonnés, aux ponts et routes désaffectés crachant leurs rares carcasses de véhicules dévorées par la végétation. En mode grand spectacle, le trait livre des pastorales ciselées, aguichantes, esquissant le portrait d’un territoire fantôme reconquis par la nature. La couleur déploie sa vague chlorophyllienne, noie une mosaïque de vestiges évocateurs, festivités eschatologiques consommées d’un nouveau mojo postapocalyptique, obsédant, irrésistiblement invitatif : ça y est, vous y êtes ! Soudain le chant d’une sirène hurlant le danger exhorte à roder votre art de la fugue ; sans hésitation, courez ! Car ici, depuis longtemps, Sapiens a troqué son leadership contre une place de met de choix au buffet garni de la chaîne alimentaire. Et, quand le maillon du dessus est de sortie, il ne fait pas bon traîner ses guêtres en pleine zone de menace…

Déjà une décennie que le péril a surgi du froid. Que la « peste blanche » échappée de Sibérie a frappé, décimé. Homme après homme, ville après ville. Quand l’ouverture nous livre ses premières cases : les frangins Goodwoody, orphelins aux pédigrées encombrés, déboulent à « Fort Apache », une des colonies reliques de l’humanité déclinante. La dernière chance pour ces deux brebis galeuses…

Parlons franc ! D’emblée, le scénario libère une impression familière, la mémoire de chemins déjà empruntés où l’appréhension guette un ennui mortifère. Sauf ! En étirant avec talent la cordelette du temps, dénudant son univers par brides, installant pas à pas ses personnages dans un climat souvent insoucieux, Benjamin Von Eckartsberg instille la curiosité puis une appropriation bientôt évidente. La mise en bouche accrocheuse, suffisamment pour se laisser chatouiller par ses relatives imperfections, séduit tout à fait dans un récit qui resserre ses desseins autour des spécimens de l’espèce adolescence. Augurant des karmas marqués du filigrane William Golding, arborant les promesses d’une anticipation intimiste, plus proche de l’humain, l’histoire ébauche les contours d’un changement de statut espéré dont l’œuvre dissémine les premières pousses dans son incroyable esthétisme.

Les mains du dessinateur – en l’occurrence de l’illustrateur - façonnent des planches à la beauté asphyxiante. Parenthèse : sans m’exhiber Ayatolah du dessin dans ton gros nez labellisé « bd à papa », je confesse un goût certain du classicisme crayons-feuille blanche et quelques réactions épidermiques voire d'imbéciles préjugés quand l'infographie courtise le neuvième art. Alors heureux que moi ! Car j’ai rencontré un gourou… et je mourrai moins idiot (euphémisme). Prince du mulot, thaumaturge de la tablette graphique, alchimiste du stylet, ou qu'ajouterais-je encore : les compositions de Thomas Von Kummant sont simplement éblouissantes. Chaque case suggère une profondeur démentielle, libérant son lecteur abasourdi dans des cadrages virtuoses, dans la sophistication, la générosité du détail et une lumière exceptionnelle de maîtrise. Où la scénographie définitivement périlleuse devrait se parer d’ombre ou de désespoir, elle puise régulièrement ses couleurs à l'insouciance inhérente aux caractères des jeunes personnages, dans leur inspiration à vivre intensément. Esquivant un rendu graphique au style parfaitement réaliste, chacun des visages parvient néanmoins à insuffler un degré d’émotion, d’existence prêtant la respiration au papier. Les tempéraments archétypes, les remarques, les comportements banals ou les situations moins attendues en résonnent plus vrais.
L’immersion est totale, le pouvoir d’attraction irrémédiable.

Chronique d’un carton annoncé ?
Gung Ho ! Osons le pari !

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque