Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Before Watchmen - Minutemen Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (8) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Commandez cette série en V.O. sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(7)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(1)
Nombre d'avis8
Note moyenne4.12 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Before Watchmen - Minutemen sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Erik Infos posteur le 06/06/2014 (dernière MAJ le 05/02/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Watchmen devait être l’oeuvre unique n’appelant à aucune suite. Cependant, près de 30 ans après, voici before Watchmen qui est par définition une préquelle. C’est un phénomène à la mode depuis Star War ou plus récemment le Seigneur des anneaux. Le but n’était certainement pas d’égaler le cultissimme Watchmen mais de nous proposer de découvrir les secrets des Gardiens à travers les débuts des Minutemen, puis de ceux du Comédien, du Hibou ou encore du Spectre Soyeux…

J’ai été très agréablement surpris de découvrir l’envers du décor de ces Minutemen qui faisait figure de justiciers masqués dans les années 40 précédant les fameux Watchmen. On retrouve des personnages secondaires de l’œuvre originale mais également des nouveaux qui sont habilement exploités. L’esprit général de la série-mère est respecté. Bon point par conséquent.

Ce groupe réunit 8 membres d'abord apparus de façon isolée:
- Captain Metropolis (Nelson Gardner, formé chez les Marines et qui est l’initiateur de ce projet)
- le Juge Masqué (historiquement le premier justicier en costume).
- la Silhouette (la sulfureuse Ursula Zandt)
- le Spectre Soyeux (Sally Juspeczyk, plus connue sous le nom de Sally Jupiter, une starlette devenue redresseuse de torts)
- le Comédien (Edward Morgan Blake, le cadet de la bande)
- le Hibou (Hollis Mason, qui publiera ensuite ses Mémoires, dont on retrouve des extraits dans le roman graphique)
- l’homme-insecte (Byron Lewis qui sombrera plus tard dans l’alcoolisme et la dépression)
- Dollar Bill (un athlète vedette de l'université du Kansas employé comme super-héros maison par une banque nationale).

C’est une bonne idée également que de partir du livre de Hollis Mason (alias le Hibou I) pour exploiter un récit qui se tient. Sous le masque décrit par conséquent les conflits au sein de ce groupe soi-disant uni. Nous allons avoir droit à de réelles révélations ! Il y aura quelques passages difficiles notamment concernant les enfants victimes d’atrocités sans nom de la part d’un super-héros pédophile. On découvre également les exploits fabriqués afin de construire la légende de ces super-héros. En fait, ce sont des personnes qui courent après la notoriété et l’argent hormis quelques exceptions comme la silhouette ou l’homme-insecte.

Before Watchmen n’apportera finalement pas grand-chose à l’œuvre originale et unique que constitue le monumental Watchmen. Cependant, c’est une lecture qui peut emmener les lecteurs à découvrir l’œuvre qui a révolutionné le regard sur les super héros. Bref, c’est un titre d’une rare maîtrise servi par un dessin de qualité.

Il faut dire que Minutemen montre la guerre des égo entre ces justiciers et que ce juge masqué avait une relation sadomasochiste avec le capitaine Métropolis. Sans compter que Bill Dollar était homophobe. On découvre véritablement la face cachée de ces personnages qui étaient assez secondaires dans l’œuvre phare. C’est intéressant que d’avoir cette approche sur les aspects sombres entre dépression, alcoolisme, sexualité et superficialité. Bref, un super-héros n’est pas forcément quelqu’un de bon.

J’ai été assez surpris du contraste entre un dessin assez cartoon et une œuvre plutôt sombre. Cependant, j’ai franchement bien aimé cette disposition qui est certes déstabilisante mais avec un charme fou.

Au final, Minutemen se révèle passionnant à souhait. C’est un premier titre qui augure que du meilleur pour la suite n’en déplaise à Alan Moore qui s’est désolidarisé de ce projet. En ce qui me concerne, il faut posséder la collection entière pour ceux qui ont réellement aimé Watchmen. Je retiens surtout un projet ambitieux allant plus loin que de combler les trous.

Note Dessin: 4.25/5 – Note Scénario: 4.25/5 – Note Globale: 4.25/5

Avis posté par Gaston Infos posteur le 08/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je peux enfin découvrir les spin-off de Watchmen (ma bibliothèque a enfin commencé à les acheter) et j'ai commencé ma découverte avec ce tome qui semble être considéré comme le meilleur.

Comme je n'ai pas lu tous les albums jusqu'à présent je ne peux pas dire si c'est vrai, mais en tout cas une chose est sure, c'est que j'ai adoré l'histoire. Cela commence doucement avec la présentation des différents membres de l'équipe et ensuite cela devient tout bonnement excellent. Le scénario est passionnant et Darwym Cooke montre bien que si ses super-héros peuvent être bons parfois, ils peuvent aussi être de vrais salauds. Bref, ils sont complexes comme les personnages de la série originale !

Le dessin est excellent et la seule chose que je reproche c'est que je n'avais pas reconnu au début le Larry des années 60 et je me demandais qui c'était.

Avis posté par Tomeke Infos posteur le 18/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellente première mise en bouche pour Before Watchmen.

Dans un premier temps, quel plaisir de retrouver l’univers de la série culte. Ici, il est question des Minutemen, les super-héros qui ont précédé les Watchmen. Enfin, super-héros, on se comprend car encore une fois, c’est nettement plus nuancé. Et c’est en cela que ce prequel est une très bonne réussite. Le récit est très bien foutu et narré par Hollis, le premier Hibou qui souhaite ici publier un bouquin sur sa bande de sauveurs. Qu’est-ce que c’est bien construit et bien amené. Pour le coup, et je suis convaincu que c’était l’objectif premier, cela donne du poids et une véritable consistance à l’histoire principale.

Le graphisme est certes classique mais réussi à rendre l’album cohérent. Il lui manque peut-être un petit aspect dynamique.

En guise de conclusion, voilà une excellente entrée en matière. Je suis hyper emballé de découvrir la suite et d’en découvrir plus sur cet univers. Watchmen est un must et ces albums viendront, je l’espère autant que ce premier tome, compléter cet univers mythique.

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 13/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai acheté cet album car j'ai beaucoup aimé la série-mère, et que les avis sur cette série étaient élogieux.
Sans cela, je ne sais pas si j'aurais agi de telle sorte, puisque je ne suis guère adepte de spin-off, prologues et épilogues sortis a posteriori, tant l'on est souvent déçu par ce genre de productions à but commercial.
Par ailleurs, on ne peut pas dire que ce sont les Minutemen qui marquent le plus l'histoire de Watchmen de leur empreinte.

Je dois avouer que l'histoire est très bien racontée et que l'on ne s'ennuie pas une seconde. Au final, j'ai un peu de mal à faire totalement la lumière dans mon esprit sur tous les noeuds de l'intrigue, notamment à la fin, mais je pense qu'une deuxième lecture pourra être salutaire. Or, pour moi, qu'une BD motive une relecture rapidement, c'est un gage de qualité.

Graphiquement, le trait rétro est excellemment bien réussi, colle parfaitement bien à l'époque du récit, et la mise en couleur est dynamique, la lecture n'en est que plus fluide.

Chapeau, je n'y croyais pas, mais Darwyn Cooke l'a fait: un dérivé d'une série mythique de qualité.
(286)

Avis posté par Yannis Infos posteur le 07/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans le projet Before Watchmen, voici sans doute l'un des deux tomes qui m'ont le plus plu. Nous avons une histoire qui revient sur le premier groupe de vigilantes : les Minutemens.

Darwyn Cooke réussit à mener une histoire digne de Moore et qui sans être culte mérite de figurer en bonne place à côté de son aîné. On prend plaisir à découvrir ses personnages et surtout Cooke leur donne plus de profondeur.

Couplé à un dessin réussit, agréable et qui colle parfaitement à l'ambiance que l'auteur crée dans cet opus et vous obtenez une oeuvre indispensable pour les fans de Watchmen.

Pour ceux qui étaient inquiets que DC fasse des préquels à Watchmen, je trouve que ce tome justifie à lui seul ce projet.

Avis posté par Ro Infos posteur le 07/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avec ce prequel sur les Minutemen, Darwyn Cooke rend un bel hommage à la série Watchmen dont on sent qu'il est un grand fan. Cette histoire s'intègre très bien dans la continuité de l'oeuvre d'Alan Moore et je n'aurais aucun mal à la considérer comme canon.

Darwyn Cooke nous offre plein de références à l'oeuvre originelle, que ce soit dans le scénario, le décor et la mise en page.
Comme Dave Gibbons, il joue un peu sur les planches, avec quelques jeux graphiques sur les pages d'introduction et de conclusion de ses chapitres. Cela sonne un tout petit peu artificiel puisqu'on sent qu'il veut faire "comme l'oeuvre originale" mais c'est sympa et ça rend globalement bien. Et j'aime beaucoup le classicisme un peu rétro du style de Cooke.
Comme Alan Moore, il offre un scénario dense, profond et sombre. En fait, je l'ai trouvé plus sombre encore que Watchmen. On y retrouve davantage à mes yeux de scènes dures, presque dérangeantes. Même si le scénario de Moore était empli de moments particulièrement cruels, notamment durant les enquêtes de Rorschach ou avec le récit du Black Freighter, j'ai trouvé que l'intrigue de Darwyn Cooke insistait un peu plus sur le sujet.

Ce que j'ai aimé enfin et surtout, c'est à quel point il intensifie l'histoire des Minutemen par rapport à ce que Watchmen nous laissait savoir. Il leur crée en effet un lourd passé, complexe et inattendu. Il y a de vraies surprises sur la nature des membres de ce groupe, sur leur fonctionnement, et sur ce qui va découler de leurs relations. On s'attache à certains et on en vient à nettement moins apprécier d'autres. Et on comprend pourquoi les protagonistes ont voulu s'en tenir à une histoire officielle qui cache ce qu'il s'est vraiment passé.

La fin offre cependant une révélation qui ne m'a qu'à moitié convaincu. Elle tient la route vis-à-vis des motivations de celui qui la fait même si la force cruelle et un peu folle de ce qu'il révèle n'est pas tellement mise en valeur dans la narration, à mon goût. Par contre, avec cette révélation, je réalise que je ne comprends pas le comportement d'un autre personnage, celui qui a justement succombé à cette machination. Si justement ce n'était pas lui le coupable mais juste un suspect facile, pourquoi a-t-il agi aussi violemment sur la fin ?
Bref, je pense que la conclusion de cette intrigue aurait mérité d'être un petit peu plus travaillée pour être plus claire, plus cohérente et du coup dégager davantage d'émotion.

En tout cas, c'est un achat et une lecture que je ne regrette pas et je la rangerais sans hésitation aux côtés de Watchmen dans ma bibliothèque, comme un prequel et une extension réellement acceptable de l'univers imaginé par Alan Moore, un ouvrage d'un niveau certes moindre que le chef d'oeuvre original mais de très bonne qualité quand même.

Avis posté par Jetjet Infos posteur le 30/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Voici un cas très particulier. A peine avais-je entamé la lecture de ce profane Before Watchmen Minutemen que j’étais pressé d’en finir et d’en connaitre la conclusion.
Était-ce pour oublier le choix « infamous » (comme on pourrait lire dans la langue de Shakespeare ?) de cette lecture a priori incongrue et que tous les fans d’Alan Moore rejettent par fidélité sans y poser un œil ?
Absolument pas, contre toute attente, cette préquelle non autorisée par son cultissime auteur barbu est un « must have » absolu qui prolonge de façon immédiate le plaisir de redécouvrir des personnages célèbres ou juste effleurés par la grâce du talent de Darwyn Cooke qui a dû prendre autant de plaisir à l’écrire et à la mettre en page que moi-même à la lire.

Effectivement tout a déjà été écrit, imaginé, pensé et analysé de façon méticuleuse dans l’œuvre somme d’origine et cette mini-série de 6 épisodes n’a pas pour objectif de la supplanter. Il s’agit d’un récit qui pourrait tout à fait se lire indépendamment de la série mère même si de discrètes références et passerelles sont disséminées ici et là.

Hollis Mason, officiellement flic à la retraite et officieusement premier Hibou décide de rétablir la vérité par la publication controversée de son autobiographie faisant largement référence aux Minutemen, premier groupe historique de superhéros dans l’Amérique uchronique des années 40.

Après une introduction présentant chacun des protagonistes, du sombre Juge Masqué à la Silhouette, le récit décolle par le premier « coup d’éclat » des Minutemen, un fiasco complet qu’on manipule pour en faire un acte héroïque…. Et l’aventure commence pour ce groupe atypique aux intérêts divergeants dans un New-York gangréné par le crime et les non-dits.

Les souvenirs de Mason sont passionnants, les personnages extrêmement travaillés mais l’ensemble était déjà, il est vrai, servi sur un plateau d’argent. Cooke ne trahit pas les intentions d’origine en parsemant son récit de scènes d’action comme tout autant de réflexions. Les « héros » sont faits de chair et de sang et certaines révélations suprenantes sont de mise tissant et reliant le schéma tentaculaire d’une existence éphémère, marquante et terriblement humaine.

Chaque protagoniste profite d’un background riche et intéressant s’insérant au fur et à mesure de façon fort habile. Si on ne comprend pas pourquoi les écrits du Hibou, élément tout aussi charismatique et candide que son successeur, engendrent autant d’hostilité à être publiés par les autres survivants du groupe, la noirceur et l’apreté de certaines situations réalistes destinant la lecture à un public adulte finissent par remporter l’adhésion générale.

La construction n’a forcément plus la folle originalité de son modèle mais Darwyn Cooke s’en dédouane par un trait rétro délicieusement élégant et tout à fait en phase avec son univers rendant la lecture fort agréable et aisée à suivre.
Il subsiste un très joli parfum de tolérance et d’humanisme. Malheureusement certaines manipulations et traitrises feront du chapitre final un choc dont on peut ne pas sortir indemne avec le mystérieux Comédien, pivot central des deux mondes de Watchmen.

Au final et sans en attendre grand chose, ce Before Watchmen Minutemen n’est ni plus ni moins qu’un chef d’œuvre que je ne peux que recommander contre vents et marées. La force du récit est de proposer une histoire intelligente et indépendante ou pas, il n’est nullement nécessaire d’avoir lu Watchmen sur le bout des doigts pour suivre les péripéties de l’Homme Insecte, la Silhouette, Bill Dollar et les autres même si je ne saurais que vous encourager à le faire bien évidemment.

N’en déplaise à son auteur d’origine, la préquelle de Darwyn Cooke ne sera jamais une œuvre culte mais mériterait très sincèrement d’être reconnue pour les valeurs sincères qu’elle véhicule. Conscient que Watchmen est insurmontable, Darwyn Cooke livre non seulement un travail sincère mais honnête et respectueux. Comme quoi l’infidélité se doit d’être parfois récompensée, je lui réserve un statut d’œuvre culte immédiatement à la droite du seul et unique Watchmen en espérant que les autres digressions Before Watchmen soient du même calibre…

Avis posté par Alix Infos posteur le 16/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le controversé « Before Watchmen » débarque enfin en France. Urban Comics ne fait pas les choses à moitié et commence par l’arc que beaucoup considèrent comme le meilleur de cet univers originellement crée par Alan Moore. Darwyn Cooke nous conte les aventures des Minutemen, groupe de superhéros précédant les Watchmen et ayant officié dans les années 40.

Les personnages sont donc pour la plupart nouveaux : Captain Metropolis, Hooded Justice, Dollar Bill et Mothman. Mais on y retrouve quand même des noms familiers : Hollis Mason, premier homme hibou, et voix narrative de cette histoire, Sally Jupiter, première incarnation de Silk Spectre (elle passera la main à sa fille Laurie dans Watchmen) et le comédien dans sa toute jeunesse.

Après un premier chapitre un peu longuet chargé de présenter tout ce beau monde, l’intrigue décolle et devient passionnante : le « présent » se situe dans les années 60 alors que Hollis Mason, à la retraite, est sur le point de publier un livre racontant toute la vérité sur les Minutemen. Ces révélations sont loin de plaire aux autres ex-membres du groupe, et nous sont racontées par une série de flashbacks nous ramenant lors des faits dans les années 40. C’est habile, bien écrit, on y découvre un groupe gangrené par des tensions internes, des secrets inavouables, des fortes têtes, et leurs actions étaient loin du model de moralité présenté dans les journaux.

Non content de nous pondre ce qui est considéré comme le meilleur scenario de cet univers « avant Watchmen », Darwyn Cooke s’occupe également du dessin, et avec brio. Son style un peu retro est parfait pour représenter les années 40. Du beau boulot.

Un excellent chapitre « Avant Watchmen » présentant une intrigue intéressante et des personnages aux personnalités complexes et bien développées. A lire !

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque