Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Le Piano Oriental Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (2) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis2
Note moyenne3.00 / 5
Pour l'achat50%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Le Piano Oriental sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Ro Infos posteur le 09/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album raconte deux récits en parallèle. D'un côté, il y a l'histoire du grand-père de la narratrice, musicien libanais joyeux et ouvert d'esprit ayant inventé un piano permettant de jouer les quarts de ton spécifiques de la musique orientale. Et il y a l'histoire de la narratrice qui, de nos jours, nous fait connaître son état d'esprit par rapport à sa culture à la fois française et libanaise et son amour pour les deux langues et les deux pays. Les deux récit ne sont liés que par le fait que la première fait partie de la légende historique de l'autre.

J'ai bien aimé l'aspect optimiste de cette vision d'un pays avant et après une guerre civile qui l'a pourtant ravagé et qui n'est ici que mentionnée de loin. Le dessin naïf en noir et blanc de l'auteure permet de bien appuyer sur ce côté joyeux et légèrement insouciant. S'il fait initialement penser au style de Marjane Satrapi (Persepolis), elle-même influencée par David B. (L'Ascension du Haut Mal), il se différencie parfois par un aspect assez proche de l'illustration en enluminures. C'est joli et agréable à lire, même si je dois dire que la tendance à l'esthétisme rend parfois la narration graphique un petit peu confuse.

Le récit en lui-même n'est pas exceptionnel. L'histoire du grand-père et de son piano est intéressante et plaisante mais sans plus. Celle de la narratrice et de son rapport à sa langue et son pays ne m'a pas tellement captivé. Je l'ai trouvé trop personnel même s'il est sincère et même si j'ai trouvé sa fin assez jolie. J'aime bien cette image des toits parisiens avec la mer libanaise à l'horizon.

Avis posté par Canarde Infos posteur le 13/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un dessin très décoratif, une histoire sympathique.

C'est en fait une sorte de morceau autobiographique qui met en scène le sentiment de métissage entre Europe et Orient. Un métissage que l'auteure a hérité de son grand-père traducteur, et de son arrière grand-père, inventeur du "piano oriental".

Les tranches de vies de l'arrière grand-père font sourire, le tarbouche (déjà démodé) vissé sur le crâne, l'oiseau Ludwig dans sa cage, les chaussures italiennes, la voisine qui demande le silence, exaspérée par les gammes, le stratagème pour éviter les heures de bureau...Tout est tellement bienveillant, et son destin tellement dérisoire, comme dans un conte de fée.

Les remarques de la jeune fille sur les différences entre les habitudes françaises et libanaises, dans la lignée de "comment peut-on être persan ?" de Montesquieu auraient pu faire l'objet du livre tout entier, on est un peu frustré de ce côté là, on aimerait en savoir plus sur le Liban.

Le dessin ne peut qu'être rapproché de Marjane Satrapi : une stylisation expressive en noir et blanc qui donne forme au métissage symbolique quelle souhaite mettre en relief. Des tapis de feuilles, de fleurs, de notes de musiques , des catalogues de dessous féminins, de rouleaux de tissus, de tarbouches... la répétition, le contraste, aucun point de fuite ni perspective.

Bref, empruntez-le à la bibliothèque, c'est plaisant.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque