Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
L'Esprit du 11 janvier Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (5) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(5)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis5
Note moyenne4.00 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD L'Esprit du 11 janvier sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Spooky Infos posteur le 14/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le jour de la tuerie à Charlie Hebdo est une journée dont je me souviendrai toujours. Le soir, j'avais rejoint des centaines de personnes pour la manifestation spontanée. Le dimanche, comme des centaines de milliers de personnes, j'avais défilé dans les rues de Paris pour montrer ma colère, mon empathie, ma liberté.

Mis à part quelques articles factuels, je n'ai pas, depuis deux ans, lu beaucoup de littérature sur ces évènements. Et puis voilà que Serge Lehman, plus connu pour ses romans de SF et ses scénarios de BD, propose de revenir dessus, avec un peu de recul, de hauteur.

Il propose donc d'analyser, de manière rapide bien sûr, cet esprit du 11 janvier, cet élan populaire sans précédent ou presque. Lehman prend appui sur un livre d'Emmanuel Todd, qui est capable, comme l'indique Gaston, de dire ce qui anime une foule de manifestants à des milliers de kilomètres de distance. De parler de catholiques zombies ; comme si la laïcité n'était pas un principe de la République, un principe incompressible, à mon goût. Alors bien sûr, ces évènements ont fait sortir du bois beaucoup de personnes. Mais elles en représentent pas du tout la société française.

Lehman se sert d'articles de journaux, de témoignages divers, de son ressenti également. Mais assez vite, il recentre son propos sur Luz, survivant du massacre et probablement la personne la plus à même de parler de ce qu'il s'est passé. Et contre toute attente, sur Michel Houellebecq, dont l’œuvre constitue une résonance troublante avec la société. Enfin, c'est ce qu'il en dit. Sans oublier le pigeon et François Hollande. Un repositionnement salvateur, qui ouvre de nouvelles voies de réflexion au lecteur. Je pense d'ailleurs que cet album va nécessiter de nouvelles lectures pour en saisir toute la profondeur.

Je ne dis pas grand-chose du boulot de Gess, qui est ici plus illustrateur que dessinateur ; il est d'ailleurs probable qu'il ait dû cravacher pour rendre ses dessins avec un retard minimal. l'efficacité est toutefois au rendez-vous.

Œuvre d'utilité publique.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 28/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
6 mois après les terribles attentats de janvier 2016, Serge Lehmann s'interroge sur cet "esprit du 11 janvier".

On a droit à une sorte d'enquête autour des ces événements (la tuerie de Charlie Hebdo, celle du supermarché juif, la marche, etc). Il y a plusieurs extraits de medias tirés d'un peu partout et c'est très bien fait. C'est un bon résumé de ces événements et il y a des réflexions intéressantes (peut-on parler de miracle dans une republique laïque vu que les miracles ont une connotation religieuses ?).

Je connaissais déjà plusieurs des éléments réunis dans cet ouvrage, notamment le livre d'Emmanuel Todd qui est capable de déchiffrer une foule sans être présent à l'événement (et apparemment tous les gens de diverses origines que j'avais vus dans des photos de la marche sont tous des sales catholiques zombies), mais cela n'a pas fait en sorte de m'ennuyer. J'aurais toutefois aimé un peu d'approfondissement sur les réactions internationales.

Un ouvrage passionnant à lire si on s'intéresse à ce genre d'événement.

Avis posté par Erik Infos posteur le 19/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Malheureusement, j’ai effectué cette lecture au plus mauvais moment. Un troisième attentat particulièrement meurtrier a encore secoué notre pays. Le débat actuel est que reste-t-il de l’esprit du 11 janvier ? Pour rappel, après le premier attentat qui avait touché Charlie Hebdo ainsi que l’hyper cacher de la porte de Vincennes, il y a eu un rassemblement populaire regroupant 4 millions de personnes dans les rues pour dire non au terrorisme.

Il est vrai que lorsque l’auteur a commencé son œuvre, cet esprit avait déjà quasiment disparu. Il était intéressant d’avoir une analyse sociologique voire psychologique de ce qu’a été ce phénomène qualifié d’œuvre d’art par certains hommes politiques de droite. Il est vrai que dans mon esprit, je n’avais pas eu la même lecture de cet esprit du 11 janvier. Pour moi, cela signifiait l’union pour un temps de tous les partis politiques pour une cause commune. Visiblement, c’était plus que cela.

Je me rappelle avoir été le tout premier à venir intervenir exceptionnellement sur le forum pour annoncer la mort de Cabu avant que la nouvelle ne soit reprise dans un autre forum où les hommages des bédéphiles avaient alors afflués. J’avais été beaucoup marqué par cette disparition tragique parmi tant d’autres. Puis, il y a eu l’attentat manqué du Thalys en août 2015 et celui terrible du Bataclan du 13 Novembre 2015. Or, chacun semble avoir une lecture différente des événements.

Notre auteur nous explique dans ce qui semble être sa théorie que l’esprit du 11 janvier est né des fruits d’une coïncidence entre différents événements comme la sortie du livre de Michel Houellebecq le 7 janvier, la présence de cette policière qui s’est fait descendre aux abords de l’école juive ou de ce policier musulman ayant essayé d’arrêter les frères Kouachi.

Cet esprit consiste à ne pas céder à la peur et également à ne pas faire d’amalgame. Jusqu’à présent, on avait toujours respecté la minute de silence. Maintenant, même les syndicats perturbent au bruit des casseroles ce respect pour les morts. A Nice, un habitant s’est est pris à une dame de couleur en lui demandant de repartir là où elle était née ce à quoi, elle a répliqué qu’elle était née en France.

C’est l’esprit de la haine et de la vengeance qui a pris la place de l’esprit du 11 janvier. Je me rappelle de ces beaux discours qui sont d’ailleurs mise en avant dans la bd et qui consistaient à ne pas céder à la violence et à pardonner. Ce fut d’ailleurs la première une du journal satirique Charlie avec un prophète qui pleurait avec cette fameuse pancarte. Oui, comme le dit aussi justement l’auteur, c’est désormais pire qu’avant. Le 11 janvier est mort.

Bon, il y a aussi un gros passage sur ce pigeon qui ne choisit pas le bon moment pour salir notre président bienaimé de la République. Je trouve que l’explication donnée est vraiment exagérée mais bon. Pour le reste, ce fut un exercice plutôt convaincant car cela m’a permis de connaître plus en profondeur ce qui faisait ce bel état d’esprit qui a aujourd’hui disparu et que j’aimerais bien qu’on retrouve.

Plus rien ne sera comme avant, c’est certain. Ces gens que nous avons accueilli ou qui sont nés sur notre territoire nous détestent réellement et n’hésitent pas à tuer des enfants ou égorger nos prêtres pour le prouver. Je peux comprendre que la colère gronde. Faut-il pour autant terroriser les terroristes ? Est-ce seulement possible dans une démocratie respectant les droits de l’homme ? Autant de réflexions qui sont posés par l’esprit du 11 janvier. Le constat est sans appel : la paix est désormais menacée.

Alors, oui il faut lire cette œuvre qui reste malheureusement d’actualité. Cela ne sera pas la joie que d’explorer les traumatismes profonds que les français ont subi. Il s’agit de donner un sens à tout cela. C’est parfois difficile. Serge Lehman y est arrivé avec brio en collectant certains faits au cœur de la tragédie nationale et en les transfigurant dans une dimension presque mythologique voire métaphysique. Cependant, je souligne également que cette bd garde une empreinte assez personnel ce qui la rend unique.

Avis posté par PAco Infos posteur le 08/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors que viennent tout juste de passer les commémorations des tragiques événements du 7 janvier 2015, les éditions Delcourt publient « L’Esprit du 11 janvier – Une enquête mythologique » sous la plume de Serge Lehman et le coup de crayon de Stéphane Gess.

Voilà un duo que je n’attendais pas particulièrement dans ce registre, plutôt habitué à les voir graviter du côté de la SF que de l’actualité. Même s’il est vrai que pour une fois j’aurais préféré me farcir une mauvaise fiction, la réalité étant toute autre, et ces personnes que j’admirais tant pour certaines, auront bien cher payé leur indéniable goût pour la provocation et la liberté d’expression.

Nos deux auteurs se connaissent donc bien, puisque ce sont eux (avec Fabrice Colin) qui ont réalisé la réjouissante série « La Brigade Chimérique » éditée chez l’Atalante il y a déjà quelques années, suivi de quelques spin off comme « L’homme truqué » et leur dernière série toujours en cours, « L’œil de la nuit », où ils poursuivent leur exploration et développement sur les super héros européens. Vous me direz que ces « allégories fantastiques » bardées de super héros « à la française » n’ont pas grand-chose à voir avec ce nouvel album et les attentats de Charlie… Et pourtant, en y regardant de plus près, deux aspects développés dans ces productions très différentes viennent à se téléscoper : le Mythe et l’Esprit.

Lehman et Gess, à travers les feuilletonistes qu’ils utilisent dans leurs séries, refont de ces super héros des icônes en renouant avec un imaginaire collectif. Et c’est là que le lien se fait. Si on se réfère au sous titre de cet album, notre scénariste se lance dans une « Enquête mythologique ». Et c’est vrai que tous les ingrédients sont là ; il ne reste plus qu’à filtrer le gruau des événements et leur traitement médiatique pour que ce fil d’Ariane voit le jour. Si des icônes sont tombées, un certain « Esprit » serait né de cette tragédie…

Mais Serge Lehman tue d’emblée le « suspense » quant à ce fameux « Esprit du 11 janvier ». Dès la première page, qui situe le début de son enquête durant l’été 2015, il écrit :
« Six mois après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, il ne reste rien de l’Esprit du 11 janvier. […] Tout est comme avant. Tout est pire qu’avant. Le 11 janvier est mort. »

Mais alors quoi ? Ça y est tout est plié ? Chacun a pu faire jouer sa bonne conscience le temps d’une journée, décrocher le mot « fraternité » des frontons pour lui faire battre le pavé… et puis plus rien ? Retour au sacro-saint individualisme qui prédomine ? Ça, Serge Lehman ne s’étend pas dessus, il en fait juste l’amer constat. Ce qui l’intéresse, ce sont tous les faits qui ont permis l’émergence de ce phénomène rare, quasi unique, qui vous marque à vie, non pas seulement vous, mais une société entière.

En partant de la sortie du dernier roman de Houellebecq (le mage !) qui allait aussi faire la une de Charlie le jour de l’attentat, puis en passant au crible tous les événements et les réactions qui se sont enchaînées, jusqu’à cette chiure de pigeon sur l’épaule de Hollande au cours du défilé commémoratif où se sont bousculés les « Grands de ce monde », Serge Lehman relève tout pour faire résonner les coïncidences et ces menus événements qui mis bout à bout ont permis l’émergence de cet « Esprit » et la construction de ce qui s’apparente aujourd’hui à un mythe.

Car ne nous leurrons pas. Si aujourd’hui (d’autant plus avec les nouveaux attentats de novembre), le soufflé est retombé et cet Esprit s’est bien volatilisé, il n’en reste pas moins, et à leur corps défendant, que de nouvelles icônes sont nées.
J’ai beaucoup apprécié le traitement graphique de Gess pour coucher cette « Histoire ». Tout à la fois sobre et épais dans son encrage, il n’est pas sans me faire penser au graphisme de Mike Mignola sur « Hellboy » et ses séries connexes (qui comme par hasard traitent des personnages aux supers pouvoirs en s’inspirant des mythes et de l’Histoire). Gess ne s’encombre pas de couleur pour cet album. Tout est ici juste posé pour servir le propos de Lehman, tout en jonglant entre mythe et réalité. Il remplit donc parfaitement son rôle d’iconographe, tout en y insufflant sa touche personnelle et parfaire la réussite de cet album.

Car s’emparer d’un tel sujet était plutôt le genre d’exercice casse gueule, tant les récupérations tous azimuts ont malheureusement fleuri sur ces tombes (quand on n'y a pas craché…). Ici on évite le produit commercial pour nous proposer une lecture subjective et personnelle de cette tragédie ; si certains n’y verront que délire et élucubrations, j’ai quant à moi pris plaisir à découvrir cette relecture des événements qui façonna cet « Esprit du 11 janvier »… tout éphémère fut-il.

Avis posté par Blue Boy Infos posteur le 16/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'ouvrage commence par cette mise au point : « L’esprit du 11 janvier est mort. Sa vie posthume peut commencer ». Serge Lehman, auteur de SF et critique au Monde des livres, entend ainsi clairement dissocier sa propre vision des choses du panégyrique élyséen prononcé par un François Hollande plus doué on le sait pour les discours que pour l’action. Voilà en tout cas un petit livre qui ne paye pas de mine (noir et blanc, petit format) mais qui a tout d’un grand ! Malgré les apparences, il ne s’agit pas d’un essai, mais d’une « enquête mythologique » comme indiqué dans le sous-titre.

L’esprit est un concept d’origine religieuse, que François Mitterrand avait su utiliser en son temps en invoquant ces fameuses « forces de l’esprit ». Mais dans une république laïque, qui peut concevoir ce terme autrement que comme une métaphore poétique ? Serge Lehman décide ainsi, non sans une certaine audace, d’étudier la question par l’autre bout de la lorgnette, en prenant au mot la traduction anglaise d’un papier de BHL, « The Miracle of January 11 » (« Ce prodigieux 11 janvier »). A partir de là, il va, à la manière d’un enquêteur, procéder à l’énumération des faits, établir des liens, citer les protagonistes et les victimes, qui selon lui ont contribué à désamorcer les tensions qui auraient pu mettre à mal l’unité du pays. Bien au contraire, on l’a vu, celle-ci s’est manifestée à la fois dignement et vigoureusement lors de la grande marche succédant aux attentats. L’auteur rappelle également plusieurs coïncidences étonnantes. Par exemple, la sortie, le jour même de l’attentat contre Charlie, du roman de Michel Houellebecq, « Soumission », où il est question d’un musulman élu président dans la France de 2022, alors que l’écrivain devait faire la une du journal satirique... Ou encore ce pigeon qui déféqua sur la veste du Président en train d’étreindre Patrick Pelloux, provoquant le fou-rire de Luz qui imaginait à coup sûr une « blague des copains aux cieux », vraisemblablement inconscient du fait que la colombe, oiseau de la même famille, symbolisait l’esprit…

Certains pourront toujours parler de divagations, mais Lehman sait qu’il marche sur des œufs et se fait fort de préciser : « Si le hasard gouverne le monde, il est inutile de scruter les coïncidences. Elles n’ont rien à nous apprendre et ne sont au mieux que des anecdotes pour les journaux télé. Mais si au contraire, un Esprit s’y manifeste, alors il est difficile de ne pas voir que la première donne le mode d’emploi de toutes les autres. C’est même sans doute sa raison d’être. »

Quant au dessin sobre et réaliste de Gess, co-auteur de la série polar-sf Carmen Mc Callum, il accompagne les textes en alternant archives journalistiques et séquences de l’auteur en train de préparer son livre, non sans une certaine poésie aidant à prendre de la hauteur.

En tout cas, c’est passionnant et Lehman se tire fort bien de cet exercice pour le moins casse-gueule. Il n’affirme rien, ne prétend pas imposer sa théorie et laisse au lecteur le soin de tirer ses propres conclusions. Il ne fait qu’ouvrir le champ des interprétations, défait en moins de cent pages nos œillères cartésiennes, transcendant de superbe façon une horrible tragédie qui avait répandu un voile noir sur le pays. Un véritable bol d’air face à un événement plombant. Du coup, on se prend à espérer une suite à cette enquête en forme de rêverie métaphysique. Il serait en effet intéressant de voir comment Lehman a perçu les massacres de novembre.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque