Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Le Travailleur de la nuit Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (6) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(2)
Nombre d'avis6
Note moyenne4.17 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Le Travailleur de la nuit sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Guillaumeru Infos posteur le 13/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce one shot est une réussite.

Tout d'abord l'ambiance est très bien retranscrite, le personnage principal attachant et son évolution est très bien expliquée.
Les flashback sont clairs, pas besoin de revenir en arrière pour comprendre l'histoire. Le contexte historique est lui aussi fidèlement reproduit, sans être pompeux loin de là.
Le fait de présenter l'ensemble de la vie d'Alexandre Jacob permet d'aborder différents moments de l'histoire.

Ce tome se dévore d'une traite, avec quelques ascenseurs émotionnels.

Le dessin dans un style crayonné est très agréable, les villes sont notamment formidablement illustrées.

Avis posté par herve Infos posteur le 03/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Lorsque j'ai commencé la lecture de cette bande dessinée , je ne savais pas où je m'embarquais. Et bien, je n'ai pas lâché ce livre jusqu'à la dernière page. Véritablement passionnant de bout en bout.
La vie d'Alexandre Jacob, scénarisée par le talentueux Matz, m'a enthousiasmé. "Gentleman cambrioleur" avant l'heure, Alexandre Jacob a traversé le XXième siècle avec plus ou moins de bonheur. Mais quelle vie il a eu, digne d'un roman !
Du mouvement ouvrier aux sombres anarchistes, aux préparations des vols (Ah! la visite "amicale" chez Pierre Loti) en passant par la guerre de 39-45 et le bagne de Cayenne (qu'Albert Londres contribuera à fermer), tout y est!
Et le tout parfaitement mis en scène par Matz, qui en ancrant le récit à partir d'un prétoire, donne encore plus de force à cette incroyable aventure.
Dès le début, on sympathise avec le jeune Alexandre, dans un Marseille formidablement dessiné par Chemineau.
Car Léonard Chemineau illustre de manière magistrale cette aventure (dessin et couleurs sont superbes)
C'est sans aucun doute, une des meilleures bandes dessinées que j'ai lu depuis ce début d'année.
Alors, achetez- la, empruntez- la, volez- là mais lisez cette bd !
Vous ne serez pas déçu du voyage.

Avis posté par Erik Infos posteur le 24/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Dire que j’ai aimé cette bd serait un doux euphémisme. J’ai littéralement adoré car j’ai été fasciné par ce récit inspiré d’une vie authentique de ce lui qui a inspiré des auteurs pour le célèbre Arsène Lupin, gentleman cambrioleur qui laissait des mots doux à ses victimes.

Il est vrai qu’en qualité de juriste, on ne pourrait normalement que s’horrifier de ce vol abject de la propriété d’autrui. Cependant, l’auteur arrive par je ne sais quel magie de faire en sorte qu’on comprenne la psychologie de ce personnage et que l’on soit finalement indulgent vis-à-vis de lui. Après tout, Alexandre Jacob ne volait que les parasites de la société : les magistrats, les curés, les rentiers...

Certes, il ne faut pas franchir le pas de l’anarchisme comme le dit si bien l’auteur Matz dans sa postface mais on peut essayer de comprendre certaines réflexions qui ne seraient pas fausses aujourd’hui encore. Cependant, rien ne justifie de poser des bombes et de tuer aveuglément. Fort heureusement, notre homme va éviter cet écueil. Il choisira une autre voix plus soft pour mener son combat à sa façon.

Cependant, on comprend que la société dans ses mécanismes ne lui laisse pas vraiment le choix. On peut se poser la question de pourquoi travailler pour si misérable salaire. Par la suite, on se rend compte que la société n’aide pas avec ses contrôles fiscaux pour essayer de coincer une personne qui s’est réadaptée.

Le dessin est totalement maitrisé et il faut partie de ce que j’aime bien grâce à cette élégance du trait. Le graphisme est agréable et c’est également un véritable plaisir pour les yeux de tourner les pages. Il y a un dynamisme que j’apprécie. Les couleurs sont assez bien choisies pour décrire les différentes ambiances que cela soit en mer, au tribunal ou au terrible bagne de Guyane.

Le cheminement de cet homme a été exceptionnel. On suit son parcours de ses 11 ans jusqu’à sa mort programmée dans les moindres détails. J’ai éprouvé beaucoup de respect vis-à-vis de cet homme fidèle à ses principes. Cela a été une grande lecture et un véritable coup de cœur. L’une des meilleurs bd depuis longtemps.

Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.5/5



Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 21/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai énormément apprécié la lecture de cette biographie romancée d’un anarchiste à principes. Pour de multiples raisons.

Tout d’abord, et pourvu qu’il y ait derrière leurs agissements une conscience politique, j’aime bien les anarchistes convaincus (anarchie et communisme partagent d’ailleurs à mes yeux un point commun, leur utopie et je trouve toujours touchants ces gens qui croient le miracle possible), surtout s’ils se montrent cohérents avec eux-mêmes.

Par ailleurs, la vie d’Alexandre Jacob a été tout sauf un long fleuve tranquille. Il est même injuste de ne parler que d’une vie car ce personnage en a réellement vécu plusieurs. On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer devant l’évocation d’une existence aussi remplie de voyages, d’aventures et de prises de conscience.

Ensuite, l’image qu’en donnent les auteurs en fait un véritable héros de roman. Une sorte de Robin des Bois, naïf et pragmatique à la fois, cultivé mais n’hésitant pas à tuer au besoin. Ce personnage développe pas mal de contradictions mais les auteurs privilégient ses bons côtés, son humour, sa conscience politique, son sens moral. On ne peut que s’attacher à l’homme et oublier le meurtrier qu’il était également.

Le dessin, dans son style semi-réaliste, accentue le sentiment de légèreté de cette biographie. Le destin d’Alexandre Jacob n’a pourtant rien de drôle mais les auteurs ont opté tant au niveau de la narration que du dessin pour une forme de légèreté qui m’aura aidé à rentrer dans cette biographie. Je n’ai jamais eu le sentiment de lire une œuvre historique scolaire mais bien un récit d’aventure.

Distrayant et instructif, ce sont là deux qualités que je recherche bien souvent dans mes lectures et cet album les réunit de fort belle manière. Franchement bien, par conséquent.

Avis posté par eric2vzoul Infos posteur le 21/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Des mêmes auteurs, j'avais lu Julio Popper, le dernier roi de Terre de Feu, intéressant récit inspiré de la vie d'un authentique explorateur-aventurier-utopiste du XIXe siècle. Intéressant, mais un peu frustrant, comme tout biopic dont les auteurs hésitent entre souffle romanesque et respect de la vérité historique.

Pour Le Travailleur de la nuit, Matz s'inspire derechef d'un personnage réel, Alexandre Marius Jacob, anarchiste, cambrioleur, humaniste, survivant du bagne… Il a inspiré à Maurice Leblanc son Arsène Lupin, mais la vie de Jacob est en elle-même un roman.

J'ai trouvé ce personnage très attachant. Victime de la société injuste et corrompue de la Belle Époque, dans laquelle un individu de classe inférieure ne peut que se soumettre et supporter la morgue des puissants, il essaie dès son plus jeune âge de donner un sens à sa vie. Arrivé à l'âge adulte, il choisit la voie de la « reprise individuelle » pour vivre et corriger (un peu) les injustices sociales dont il est témoin.
Intelligent et non dénué d'humour, il fonde la bande des « Travailleurs de la Nuit », qui ne s'attaque qu'aux profiteurs, refuse la violence gratuite, signe ses forfaits de petits mots signés « Attila » et distribue le produit de ses larcins. Gentil, attentionné avec ses femmes, aimant sa mère, respectant les gens du commun, il passe plus de temps au bagne qu'à jouer les Robin-des-Bois, pour finir ses jours avec un grand panache.

Servi par le dessin subtil de Léonard Chemineau, ce nouveau récit d'une vie hors du commun fait mouche. Un témoignage de l'esprit d'une époque et une belle leçon de vie, que l'on partage ou non la vision de la société du héros…

Avis posté par pol Infos posteur le 10/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album retrace la vie d'Alexandre Jacob, un homme qui se situe quelque part entre Robin des bois et Arsène Lupin. Ce cambrioleur a sévi au début des années 1900 et avait une philosophie bien à lui : il ne volait que les hommes d'église et les patrons et il ne profitait pas tellement de son butin, qu'il n'hésitait pas à redistribuer.

L'histoire commence quand notre bonhomme à 11 ans et se referme à sa mort 60 ans plus tard. Ce qui est amusant c'est que ce livre se lit comme une bonne fiction avec une narration rythmée, de l'action et des rebondissements alors qu'en fait il retrace la vie de quelqu'un qui a réellement existé.

Ce qu'il reste aujourd'hui de lui, ce sont ces états de faits comme voleur et comme anarchiste. Mais à la lecture, on se prend d'affection pour le gamin qui s'engage comme mousse sur un bateau, on est peiné par les déboires de ce jeune adolescent et on ressent presque de la compassion quand il se lance dans le combat anarchiste un peu malgré lui, pour rendre des services. Car il a bon fond le bougre. Il aime sa mère, sa femme, il est plein d'humour. Le reste de sa vie sera marqué par des cambriolages ingénieux suivi de très nombreuses années de bagne.

Le travailleur de nuit relate donc l'existence de ce personnage atypique. L'album n'est pas un documentaire, il se lit comme une fiction. Au final le récit est plutôt pas mal et la lecture assez agréable.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque