Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
La Horde du contrevent Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (8) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(5)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis8
Note moyenne3.50 / 5
Pour l'achat87%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD La Horde du contrevent sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par herve Infos posteur le 19/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avant tout, je dois préciser que je n'ai jamais lu le roman éponyme d'Alain Damasio mais à la lecture de ce premier opus, je me suis empressé de l'acquérir. C'est dire si cette bande dessinée a vraiment été une révélation pour moi.
Le dessin d'Eric Henninot avait déjà attiré mon attention avec son précédent album Fils du Soleil, mais là, je trouve le travail du dessinateur encore un cran au dessus.(D'ailleurs, j'ai l'impression de retrouver dans les visages, le style de Matthieu Lauffray dans Prophet, sur lequel Eric Henninot avait collaboré-tome 4-)
Pour s'en convaincre, il faut se lancer dans la lecture de la version noir & blanc de cet album, qui rend parfaitement hommage au style d'Eric Henninot. Même dépourvue de couleur, on sent les rafales de vent sur les pages et l'auteur donne vie à ce qui pouvait rester opaque pour le lecteur du roman comme "le port" ou encore "les chrones"
Étrangement, alors que tout se déroule dans de grands espaces, on a l'impression d'assister à un huis clos, à une confrontation entre les personnages formant la horde sur près de 80 pages.

En tout cas, je m'étais juré d'arrêter l'achat de nouvelles séries, en privilégiant les one-shot, promesse en l'air avec cet achat du tome 1, que je recommande vivement.

Avis posté par maelle Infos posteur le 07/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je me souviens des premières pages du roman. La difficulté à rentrer dedans, comme face à un furvent. Ces pages numérotées à l'envers, ces symboles de vent, cette ponctuation aléatoire. Mais où ça va tout ça? et puis... et puis.... j'ai pris l'aspiration de golgoth, j'ai vibré avec la Horde, j'ai relu 4 fois de suite la joute oratoire de caracole, j'ai tremblé dans la flaque de lapsane, retenu mon souffle à la fin, cette fin, quelle fin!!

J'ai aimé ce livre, il m'a transporté comme peu de livres l'ont fait.
J'attendais donc avec grande impatience la sortie de cet album... et BANCO!
Globalement je suis complètement d'accord avec l'avis de Sloane, donc je vous renvoie à sa critique, bien mieux écrite que je ne pourrais le faire.

Ce premier tome m'a donné une envie irrésistible de relire la horde, de la rejoindre, de revivre avec eux cette remontée vers l'amont... C'est donc pour moi une réussite, et j'espère que la suite sera du même niveau!
Trace donc Eric, on te suit ...

"Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !"

Avis posté par Blue Boy Infos posteur le 21/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Très attendue par de nombreux bédéphiles, cette adaptation de l’œuvre magistrale d’Alain Damasio, un des plus grands auteurs français de science-fiction, voit enfin le jour grâce à l’ambition acharnée d’Eric Henninot. Le projet fournit à ce dernier l’occasion d’accéder au statut de scénariste, lui qui s’était jusqu’alors contenté de manier les pinceaux. L’enthousiasme y a certainement été pour beaucoup, et après avoir convaincu Damasio de lâcher son bébé, non sans mal, l’auteur s’est lancé dans l’aventure, déterminé, comme les héros de l’histoire, à aller jusqu’au bout de sa mission et faire face aux vents contraires…

Ce premier tome est plutôt réussi si l’on considère l’ampleur de la tâche. En effet, le roman n’est pas forcément facile d’accès dans les premières pages en raison d’une écriture alternant les styles, et il comporte par ailleurs un grand nombre de personnages dont beaucoup sont narrateurs (réduits ici à un seul). Eric Henninot semble avoir mobilisé ici tout son esprit de synthèse pour une prise en main plus aisée vis-à-vis du lecteur de BD, généralement moins patient… à ce titre, il était très judicieux d’afficher au début un bref descriptif des principaux protagonistes, même si chacun d’entre eux possède une personnalité bien marquée.

Très efficace dans son cadrage, le dessin réaliste nous donne à voir un univers aride et déchiqueté, composé de paysages grandioses. Les teintes sombres à dominantes brunâtres sont bien adaptées à l’atmosphère anxiogène de cette quête, monotone dans son âpreté mais non exempte de rebondissements narratifs. Restait également la difficulté liée à la représentation graphique du vent omniprésent, que l’auteur a surmontée de façon équilibrée.

Cette introduction à « La Horde du Contrevent », nouvelle série phare de Delcourt prévue en cinq tomes, laisse donc augurer du meilleur. Avec ce premier volet, Eric Henninot s’est affranchi de la mission la plus ardue, celle de donner envie de connaître la suite, et ce n’est pas rien ! Il ne reste qu’à espérer que le résultat soit à la hauteur des attentes.

Avis posté par Sloane Infos posteur le 21/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Étayez le fer, tenez le bloc.

Ma rencontre avec "La horde du Contrevent " s'est faite au moment de la sortie du roman. J'avoue qu'à l'époque j'avais pris une petite claque et j'ai vite placé Mr Damasio au panthéon de mes auteurs préféré de SF. Oui il y avait du Silverberg, du Vance, moins la truculence, chez cet homme qui nous balançait une histoire forte, une quête du Graal inaccessible.

C'est dire si tous les amateurs attendaient avec une impatience non feinte la sortie de cette histoire en BD. Personnellement je n'étais pas particulièrement inquiet quant au choix du dessinateur, tant j'avais plus qu'apprécié son travail sur "Fils du soleil " ou certaines planches possédaient déjà, sans jeu de mot, un souffle évident. Eric Henninot fait partie de ces dessinateurs qui ont une patte et qui dessinent comme j'aime, tout simplement. Il est de la trempe des M. Lauffray, R. Recht et A. Brion, j'en oublie. Des gens qui ont un dessin que d'aucuns qualifieraient de "gribouillé", sale, pas lisse, effectivement à mille lieues de la ligne claire. Des gars qui au delà du brio de leurs techniques savent vous créer un ambiance de furieux. Donc là je ne suis absolument pas déçu. Le dessin arrive à donner une ambiance, alors oui le vent c'est pas facile à dessiner, ici pas facile de tricher puisque les personnages portent des habits près du corps. La page 33 du bloc dans le furvent parle d'elle même.

L'adaptation du texte et du scénario, pour peu que mon souvenir soit fidèle, me convient parfaitement. Une seule envie, relire dès que possible le roman, il va être sympa de coller d'autres images sur ce récit, en plus il me semble que mon imaginaire avait beaucoup fonctionné dans la partie du roman se déroulant sur la flaque de Lapsane et aux abords de Norska, j'ai donc hâte.

Je n'aurais pas attendu en vain, c'est forcément un coup de cœur pour moi, vivement la suite.

Avis posté par Le Grand A Infos posteur le 20/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Au commencement fut le roman. Clivant au possible, on a adhéré au point de le considérer comme un incontournable de notre bibliothèque, les autres en ont fait un rejet franc, notamment dû au style littéraire hermétique et dur à biter de son écrivain, Alain Damasio. Jugez-en par la logorrhée du bonhomme : quatre pages d’avant-propos, on a rarement vu cela. Puis vint le studio Forge Animation et son projet ambitieux d’adaptation transmédia du livre comprenant un jeu vidéo, un film, suivi d’un comic book. Deux campagnes de kickstarter plus tard qui se sont conclues sur deux échecs (absence de relais des médias d’information traditionnels qui n’ont pas fait leur boulot alors que le livre disposait d’une base solide de fan), le projet était entériné et sonnait le glas du studio. Définitivement ? Non, car sur les décombres de ce magnifique projet demeuré au stade embryonnaire, un homme a pointé le bout de son groin : Eric Henninot, artiste ƛ

Eric Henninot, voilà un auteur qui a tracé sa route et roulé sa bosse comme un vaillant Golgoth, depuis le premier album de Carthago, dont j’avais particulièrement détesté le dessin, désolé m’sieur Henninot, jusqu’à aujourd’hui et ce coup de théâtre sur la scène du neuvième art. Entre-temps l’auteur a astiqué son art grâce à une collaboration fructueuse avec le master Mathieu Lauffray sur quelques planches des Les Chroniques de Légion d’abord, puis sur le tome 4 de Prophet. Un dernier tour de chauffe avec des scénaristes chevronnés comme David Chauvel, Fabien Nury sur Fils du Soleil entre autres, et voici que les tractations reprennent de plus belle avec Alain Damasio pour toujours cette quête cramponnée de l’adaptation de La Horde. Je passe en ellipse tout le tralala sur le qui-quoi-comment de la conception du truc parce que hein, on n’est pas sorti d’Aberlaas à ce rythme là, et donc « tada ! », voici venu le tome uno : Le Cosmos est mon campement.

Je n’avais pas cette vision là des choses. Dans mes souvenirs (aucun assez solide… ), car ma lecture du livre date d’il y a près de 10 ans, je m’imaginais quelque chose de plus polaire, quoique les paysages sont variés par moment. Mais nous en avions chacun notre propre perception après tout, et celle de l’auteur je l’ai trouvé attrayante. Il s’en dégage un aspect très poétique, on respire frais en même temps qu’on étouffe écrasé par la puissance des vents. Cette vision contraste pas mal avec celle de feu Forge Animation qui était plus brute de décoffrage, notamment sur le charadesign buriné. L’esthétique ici est ingénieuse comme les tenues moulante des membres de la horde qui donnent un côté parachutiste, en symbiose avec les forces de la nature. Les couleurs de Gaëtan Georges apportent de la variété à ce monde qu’on pourrait penser monotone, sans cesse poncé par des vents furieux, mais on varie entre des tons sablonneux orangé et de la rocaille rosâtre façon couché de soleil, en passant par de maigre pâturage vert et des glaciers craquelés d’un blanc immaculé.

Quant à l’adaptation textuelle, sans chercher à dresser une liste fastidieuse des différences, pour moi elle est une réussite. D’une histoire de l’Imaginaire tendance planet opera philosophique et politique à la narration multiple, proche dans son intrigue de Les Royaumes du mur (en tout cas ça y ressemble) de Robert Silverberg, Eric Henninot a réalisé un planet opera doté d’un seul point de vu et davantage tourné vers l’action et le drame, plus « grand public », mais sans toutefois rien perdre de la profondeur de la fable d’origine. Très bien construit, la bande-dessinée ne possède pas ce côté rentre-dedans abrupte du roman, avec une présentation des personnages, les années d’apprentissage, puis saut dans le temps pour revenir au présent. Atténué le style chromé-nébuleux (mais fascinant ! ) de Damasio, les dialogues sont mieux compréhensibles sans perdre de leur souffle lyrique. Monsieur Henninot peut être fier de son travail, ça valait le coup d’attendre et on est déjà impatient de retrouver la 34ème Horde.

En avant, la hordaille ! En avant !

Avis posté par escardo Infos posteur le 20/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Difficile de représenter cette planète envahie par le vent et c'est ce que je reproche au visuel de cette bande dessinée. Les effets du vent sont présents dans les bulles mais je trouve les personnages peu en souffrance devant la force du vent, les vêtements manquent de mouvement face au vent.

L'histoire n'est pas si prenante. On s'ennuie un peu, je trouve, alors que le potentiel était possible.

Pour moi c'est une semi déception, gros manque de rythme et dans le découpage assez classique.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 03/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici donc l'un des albums les plus attendus, sinon le plus attendus de l'année pour moi. Parce que j'ai lu la Horde du Contrevent il y a déjà quelques années, que ce fut une véritable claque littéraire pour moi, et que j'étais curieux de voir ce que ça pouvait donner en BD, à condition qu'un vrai travail d'adaptation, respectueux mais en même temps appliqué, soit fait dessus.


Le travail d'Eric Henninot correspond, selon moi, à ce critère. J'ai eu la chance de le rencontrer au moment où il commençait les planches, il y a à peu près deux ans, et le plaisir de le retrouver pour discuter de ce projet de façon moins informelle. Les intentions d'Henninot sont nobles : proposer sa version d'une oeuvre qui l'a lui aussi véritablement marqué. Il a pour cela rencontré l'auteur, Alain Damasio, travaillé, retravaillé son script, jusqu'à en être satisfait, et commencer à travailler ses planches, après avoir bien sûr défini l'univers graphique et le look des différents personnages.

Car ils sont nombreux dans la Horde du Contrevent. 18 exactement au sein de la Horde, un peu moins que dans le roman, et l'adaptateur a pris le temps de bien les développer, prenant en cela des libertés avec le roman original, et aussi nous permettre à nous, lecteurs, de nous les approprier, de les différencier et de nous identifier à eux.

Exit la narration multiple de Damasio, bande dessinée oblige. Henninot opte pour un point de vue objectif, avec le personnage de Sov, le scribe, en voix off. Ce choix n'est pas anodin, il est celui qui, après Pietro, lie les membres de la Horde, au sens propre comme au sens figuré. Sov n'est donc qu'un personnage "saillant" parmi d'autres, et on le reconnaît bien.

Le travail graphique d'Henninot est remarquable. Il a su s'emparer de l'univers de Damasio, très riche, mais paradoxalement parfois avare en descriptions, pour y imprimer sa marque et nous proposer un panorama inventif, aux looks et designs extrêmement travaillés. Il y a aussi de très belles vues de paysages qui parsèment ce premier tome, déjà riche en rebondissements.


Vivement la suite !

Avis posté par PAco Infos posteur le 02/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ahhhh la Horde ! Terrible roman d’Alain Damasio qui a fait beaucoup de bruit quand il est sorti en 2004, ne laissant de marbre aucun de ses lecteurs : ils ont adoré… ou détesté ! Pour ma part je rentre dans la première catégorie, plaçant même l’auteur dans mon trio français des meilleurs auteurs de SF. Car ce qui à mon sens donne toute sa puissance à ce roman c’est autant son jeu et sa précision sur le fond que sur la forme. La richesse de cette œuvre tient à l’équilibre subtil entre ce souffle épique d’une force brute et un jeu avec la langue que je n’avais jamais trouvé dans ce genre d’ouvrage.

Alors quand on me dit adaptation de ce genre de référence ça fait à la fois rêver et tiquer… Car même si une adaptation réussie n’est pas chose impossible, tout est question d’appropriation et de retranscription de l’auteur, l’écueil de la langue concernant ce roman me semblait quand même des plus ardu à surmonter… A moins de trouver le Golgoth de la BD apte à relever ce défi ?

Et notre apprenti Golgoth est ici en l’occurrence Eric Henninot qui s’attaque de front au dessin et au scénario. S’il n’en est pas à ses débuts pour le dessin, c’est par contre sa première scénarisation. Môôôssieur semble aimer les défis… les GROS défis ! Et alors je parle, je parle, mais ça donne quoi ce premier tome !!!???

Hébé… Pour faire concis, je dirais pas mal mais pas transcendant. Mes appréhensions concernant l’adaptation du travail d’écriture d’Alain Damasio se sont rapidement vérifiées ; mis à part quelques rappels au niveau du vocabulaire dans les dialogues, l’énorme force du langage que véhiculait le roman s’est pris un gros coup de furvent… Dommage à mon sens car, si la Horde a besoin de tous ses éléments avec chacun ses aptitudes pour garder force et équilibre pour remonter à la source du vent, cette œuvre complète en demande autant à mon sens sur le fond et la forme. Ici, on part déjà avec un handicap…

Alors peut-être que mon erreur ou ma frustration tient à ce besoin de comparaison qui n’a peut-être pas lieu d’être, mais quand un roman vous fait si forte impression, dur de ne pas s’y plier.
Car pourtant sorti de cet aspect, l’album se tient très bien. Le dessin d’Eric Henninot fait plus qu’assurer le travail et nous propose le portrait d’une Horde qui tient parfaitement la route. Que ce soit les nombreux personnages qui la composent ou les décors qu’ils traversent, on se laisse assez facilement embarqué dans l’aventure. Comme dans le roman il faut un certain temps pour apprivoiser les personnages, mais on s’y plie assez vite. Concernant la narration, c’est aussi plutôt réussi, même si j’ai eu l’impression que cela allait un peu vite par rapport au roman (mais ma lecture de ce dernier remonte à plus de 10 ans, alors me trompe-je peut-être sur ce point…).
Alors au final, et bien on se laisse embarquer par la force épique de ce récit soutenu par un dessin agréable et réussi, mais pour moi la comparaison s’arrête là. On ne compare pas la petite bise matinale au furvent…

Mais ça ne m’empêchera pas de suivre la suite par curiosité et attention 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque