Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Le Troisième Fils de Rome Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (2) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis2
Note moyenne2.00 / 5
Pour l'achat0%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Le Troisieme Fils de Rome sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Bouriket Infos posteur le 12/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Comme je l’ai exprimé sur le forum, mon ressenti sur cette bd rejoint celui du posteur précédent, je vais donc être conci.

Si l’idée de départ est prometteuse (Rémus et Romulus ont eu un demi-frère, fondateur d’une secte travaillant à la chute de Rome), le scénario n’est pas accrocheur. Le héros paraît bien fade et reste spectateur d’une page d’histoire où la présence du « Troisième Fils de Rome » ne changera pas grand chose.

Le dessin de Martino est propre mais perd de son charme passé les premières planches. C’est peut être un parti pris mais le style me semble moins travaillé que sur d’autres ouvrages (Oracle T1 notamment).

Au final on se dirige vers une série de one-shot sans autre lien que la présence de la secte du Troisième Fils de Rome. Cela peut paraître décevant... Mais cela pourra aussi permettre d’avoir des histoires plus percutantes par la suite, sans contrainte d’attachement au tome précédent.

Avis posté par Le Grand A Infos posteur le 11/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà le type de série qui témoigne du problème de surproduction en bande-dessinée. C’est d’une mollesse, et je me suis ennuyé à un point… Tout est dit dans les 9 premières pages, limite il n’y a pas besoin de lire la suite puisqu’on connaît le déroulé dans les grandes lignes (mais où est le souffle de l’intrigue, la part de mystère ?! ). Très déçu lorsque j’ai compris qu’il ne s’agirait pas d’un récit s’écoulant sur 5 tomes mais d’une série de one shot portant chacun sur une période.

Cinq événements majeurs de l’antiquité romaine : la victoire de Scipion l’Africain sur Hannibal à Zama en -202, soulèvement d’esclaves menés par Eunus en -138, l’opposition des consuls Scylla et Pompée en -83, César vainc Vercingétorix à Alésia en -52, et Marc Antoine et Cléopâtre en -32. Tous ces incidents traités sous l’angle complotiste de la secte secrète visant la destruction de Rome. Le pitch étant que Romulus et Rémus les pères fondateurs de Rome et fils du dieu de la guerre Mars, auraient eu un autre frère né du viol incestueux de leur oncle Amulius avec leur mère Rhéa Silvia. Celui-ci aurait juré la perte de Rome.

Au début je me suis dit que ça pourrait être chouette, que s’il y avait un fond d’ésotérisme derrière tout cela avec ce « troisième fils de Rome » immortel qui complote depuis des siècles pour s’accaparer le pouvoir ou je ne sais pas, détruire la ville éternelle, cela aurait pu être intéressant à suivre (c’est par ailleurs le scénario de l’iconique Le Troisième Testament). Mais la réalité est beaucoup moins ambitieuse. C’est simple : un tome, un complot foireux qui ne change pas le cours de l’Histoire telle qu’on le connaît. Aucun intérêt donc puisque chaque tome est espacé de plusieurs décennies-siècles. D’autant plus qu’on en reste à la sacro-sainte pagination à 52 planches qui empêche de développer des personnages intéressants et psychologiquement travaillés.

Non mais quand bien même, ce premier volet intitulé « Martius » est incroyablement mal ficelé. Le personnage éponyme est d’une inutilité affligeante, je n’ai pas compris pourquoi l’album porte son nom. Son père adoptif cours un danger mortel et lui préfère se tirer en loucedé la nuit tombée, quel héros ! Il sert à rien le gars quoi. Et puis je n’ai pas pigé pourquoi les membres de la secte considèrent le troisième fils de Rome comme un dieu, parce que deux mortels n’ont jamais engendré un immortel que je sache. Leurs ambitions sont pour le moins bancales : que le troisième fils de Rome, s’il a jamais existé, ait cherché à se venger de ses frères, c’est une chose. Mais quel est l’intérêt pour les membres de la secte, dont la plupart sont des romains, de détruire leur propre cité ? Hormis pour rajouter un effet intrigue à deux sous, ça n’a pas de sens ce truc.

Bon après les dialogues en eux-même ne m’ont pas captivé plus que cela, j’ai trouvé le ton assez ampoulé (les insultes à base de « maudits ! »…). Quant au dessin de Martino, ils font le taf mais pareil, rien ne m’a subjugué. Il y a un peu un style comics parfois, on mise sur l’ambiance avec des jeux d’ombres raccords avec le côté complotiste du bouquin avec des personnages à demi masqués dans l’ombre. Mais sinon visuellement c’est de la bd « random ».

Franchement je ne sais pas qui ça peut intéresser parce qu’on n’est pas tout à fait dans de l’historique et il n’y a pas de réel fil conducteur sur les différents tomes à part cette secte de bras cassés. Récemment il y a eu une approche un peu similaire avec Ira Dei, sauf que graphiquement Toulhoat boxe chez les poids lourds et que niveau scénario il y a un récit qui se poursuit d’un album à l’autre.

Vae Victis, sorry.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque