Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




Lupus Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (36) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(6)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(21)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(8)
Nombre d'avis36
Note moyenne4.00 / 5
Pour l'achat83%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Lupus sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Blue Boy Infos posteur le 20/11/2010 (dernière MAJ le 09/01/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après lecture des deux derniers volumes, je suis obligé de modifier ma note un peu à la baisse... hélas !

C’est une BD très racée à laquelle on a affaire ici, dans un genre unique situé entre SF et roman graphique inclassable, subtile, bien construite, captivante, profonde, poétique, onirique, littéraire, émouvante, envoûtante, fantaisiste, drôle, sensuelle, avec des personnages attachants aux personnalités fouillées… Rien à redire au niveau du trait qui me plaît vraiment beaucoup et me semble s’être affiné au fil de la série. Un beau noir et blanc aux courbes fluides et élégantes, une ligne épurée, hachée ou foisonnante selon les moments, un cadrage efficace s’attardant parfois sur des détails a priori insignifiants, bref, un vrai plaisir des yeux. F. Peeters semble décidément fasciné par toutes les choses qui poussent, prolifèrent, grouillent, serpentent et ondulent, végétales ou animales, géantes ou microscopiques, apparaissant régulièrement telles des images subliminales pour souligner un instant particulier ou créer une atmosphère… renforçant l’étrangeté de cette ambiance spatiale déjà particulière… le paysage est plus suggéré que dessiné, passant en quelque sorte au second plan derrière la psychologie des personnages, qui nous sont si proches qu’on pourrait tout à fait imaginer les rencontrer dans une rue de Paris, Guéret ou Bangkok… L’espace et ses planètes ne sont ici qu’une métaphore permettant de dramatiser le récit, un prétexte servant à montrant que l’environnement, si vaste et fantastique soit-il, ne fait jamais oublier aux hommes leurs limites et leur condition tragique…

Amateurs de SF, de polars, d’aventures, de poésie ou de littérature, anars, écolos ou alter mondialistes, chacun pourra y trouver son compte dans cet univers qui réussit avec brio le pari pas si évident de transporter le lecteur avec une économie de moyens… Une réussite dans le domaine du roman graphique ! Pour ce qui est de la forme, le papier est de qualité, ainsi que le graphisme des couvertures, remarquable, où Lupus, seul ou accompagné, semble toujours contemplatif, un peu perdu face à l’immensité du paysage environnant…

Bref, cette BD sent le vécu. Incontestablement, Frederick Peeters a produit quelque chose de très original et très personnel, réunissant les extrêmes (introspectif/aventure, familier/futuriste, microscopique/galactique, humoristique/tragique…). Tout aurait pu être parfait si l'équilibre n’avait été rompu dans la deuxième partie, où le sérieux tend à l’emporter sur la légèreté…


Volume 1
Dès les premières pages, on est intrigué par ces drôles de zigotos dans un vaisseau spatial qui ne pensent qu’à prendre du bon temps. On ne comprend pas très bien non plus ce qu’ils font ensemble, tant leurs personnalités semblent éloignées, la seule chose qui semblent les réunir étant la consommation de substances illicites et leur désir de fuir tout ce qui ressemble de près ou de loin à un humain… sauf peut-être si ce dernier est de sexe féminin et plutôt attirant… Très vite, on s’attache à ces personnages, en particulier Lupus, introverti et écorché vif, dont on se sent proche comme un frère, peut-être à cause de ses failles propres au commun des mortels. Bref, voilà une très bonne introduction à une histoire dont on tremble pour son « anti-héros » au destin vacillant…

Volume 2
Non seulement, cette suite reste digne du premier tome mais monte également en puissance, l’étau se resserrant peu à peu sur les fuyards dont la tête a été mise à prix dans toute la galaxie…Lupus se sent aspiré et désarmé face au charme et à la candeur de Sanaa, dont les yeux et le cœur restent insondables, [SPOILER] alors qu’il n’a même pas eu le temps de se remettre de la perte tragique et brutale de son ami… [ fin du SPOILER]. Deux éléments concourrant à accentuer lentement la tension du récit. Leur séjour dans la petite communauté clandestine leur permettra toutefois de prendre du recul et de passer du bon temps en compagnie de ces vieux rebelles aux personnalités bien trempées et non dépourvus d’humour... Des passages aussi hilarants (le t-shirt capteur d’émotions) que plein d’émotion contenue (la rencontre entre Sanaa et un vieillard emmuré dans le silence depuis 30 ans, après la mort accidentelle de sa femme et son fils). 19/20

Volume 3
Le scénario nous offre ici pas mal de rebondissements et une fois encore un changement d’environnement et pas mal de trouvailles surprenantes et souvent amusantes. Cela étant, j’ai trouvé que l’histoire avait perdu progressivement la légèreté du début en abordant des thèmes assez variés (le couple, la solitude des êtres, la transmission, etc.), mais d’une façon presque trop sérieuse. Certes il y a toujours l’humour, mais j’ai eu cette impression que l’auteur tendait à mettre un peu trop l’accent sur l’aspect psychologique au détriment de l’aventure. Bien sûr, ce n’est pas de la SF conventionnelle et on se dit que c’est certainement dû au mal de l’espace et à l’isolement en milieu confiné, alors on se dépêche de terminer pour passer au volume 4…

Volume 4
C’est avec ce tome que j’ai commencé à décrocher. J’ai trouvé que l’intrigue s’éternisait dans cet environnement confiné, à coup d’incidents anecdotiques parfois amusants, de rêves et de flashbacks en lien avec l’enfance de Lupus, sans aucun rebondissement. Disons que ce tome est essentiellement consacré aux états d’âme de Lupus et à la relation entre le jeune homme et Sanaa. Cela n’est pas inintéressant, mais cela tranche trop radicalement avec le reste de la série. Il me semble que l’auteur aurait pu davantage se lâcher par rapport à ce que laissait entrevoir la fantaisie des tomes précédents. Là au contraire, il se met à prendre son histoire trop au sérieux, recourant à des ellipses étranges voire nébuleuses, cela en devient légèrement agaçant. Le dénouement n’arrange rien, tombant un peu à plat, trop énigmatique voire incompréhensible [SPOILER] : pourquoi et où Sanaa disparaît-elle ? Par quel moyen est arrivé le père ? [FIN DU SPOILER]. Du coup, les moments qui sont censés être émouvants m’ont laissé de glace… C’est vraiment dommage et je reste donc un peu frustré avec ce dernier volet qui empêche la série d’être un véritable chef d’œuvre.

Avis posté par Seb94 Infos posteur le 18/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après lecture de l’intégrale.

J’ai été complètement happé par ce récit de science fiction intimiste. Oubliés les lasers et autres gadgets des histoires traditionnelles du genre, ici ce qui domine avant tout ce sont les relations humaines et les sentiments, l’amitié, l’amour, la vie, la mort…
Tout commence pourtant légèrement, Lupus et Tony partent en virée spatiale, en quête de partie de pêche originale et de drogues diverses et variées. La rencontre d’une jeune femme bouleversera à jamais leurs destins, la légèreté et l’insouciance feront place à la fuite.

La force de la série réside principalement dans la profondeur des personnages, leur psychologie est fouillée et ils se révèlent très attachants, leurs doutes et leurs fissures personnelles les rendant presque réels. Les personnages secondaires rencontrés au fil de cette course éperdue ne sont pas en reste, chacun présentant une personnalité forte et marquante. L’émotion est souvent présente, les dialogues sonnent juste et la conclusion vraiment touchante.

Le dessin est également très réussi et tout à fait en phase avec l’histoire, je le trouve même particulièrement envoutant. De plus, on peut constater une belle évolution au fil des tomes.
Ce récit fut un voyage des plus agréables. Touchante, amusante et poétique, je ne peux que conseiller cette œuvre. Cette première lecture m’a enchanté et je sais d’ores et déjà que je m’y replongerai un de ces jours avec plaisir et délectation.

Merci M. Peeters !

Avis posté par Tomeke Infos posteur le 14/10/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Alors c'est ça le fameux Lupus? Déjà que j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le récit, il m'aura fallu de la ténacité pour arriver à la fin du troisième tome. Pourquoi m'arrêter si loin me direz-vous? Parce que la suite des aventures du "héros" et de sa gonzesse m'indiffère au plus haut point... J'ai trouvé cela lent et sans intérêt.

Le dessin est cependant bon et la mise en page judicieuse.

Voilà, je n'ai personnellement pas compris l'engouement réservé à cette série... Soit, je tourne la planche et m'en vais lire autre chose!

Avis posté par Casou Infos posteur le 22/11/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime beaucoup le travail de F. Peeters : de Pilules bleues à RG, la justesse des émotions, le soin apporté aux dialogues m'avaient convaincu d'acquérir ce road-movie spatial.

Si Lupus est également une bonne série, je la trouve cependant un ton en dessous.
On reconnaît le style de cet auteur au premier coup d'œil et l'on suit le périple spatial des 2 personnages avec plaisir. Le tome 1 permet de planter un univers crédible et original à la fois mais la suite tourne un peu à vide.

A mon sens, il manque à Lupus cette émotion qui parcourt les autres albums de Peeters. Du moins, cette émotion est présente mais de façon intermittente. La toile de fond est convaincante, les personnages que croise le couple de fugitifs sont intéressants mais il manque ce je ne sais quoi qui vous touche et vous retourne l'âme dans des bds plus abouties. Peut-être que l'auteur veut justement forcer l'émotion contrairement à ses autres albums, je ne sais pas, mais un petit goût d'inachevé demeure à la lecture de cette tétralogie.

De plus, le prix prohibitif pourra vous faire hésiter au moment de l'achat. Pour ma part, je ne l'ai pas gardée.

Avis posté par Totoro Infos posteur le 09/02/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
5 / 5 peut-être lorsque je relirai cette série vraiment originale. Le scénario parvient à revisiter et à renouveler un genre - celui de la science-fiction - trop souvent pétrifié dans ses codes en bandes-dessinées. On est en fait très loin de la prospection propre au genre : "Lupus" ne nous donne pas vraiment d'image précise de ce que pourrait être le futur. Certes, Sanaa n'a jamais vu d'arbres, mais là n'est pas la question. L'essentiel de "Lupus" est tout d'abord dans le dessin magnifique de Peeters, en noir et blanc, très souple, qui sait merveilleusement bien saisir les nuances des émotions des personnages. Il est aussi dans les relations compliquées des trois personnages principaux, Lupus, Sanaa et Tony, quelle que soit la place effective qu'ils occupent chacun dans les 4 volumes. Il est enfin dans l'intrigue (fuite / planque / traque), qui en fait un formidable divertissement.

Une série, donc, d'une richesse extraordinaire.

Avis posté par Erik Infos posteur le 05/02/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand j'ai commencé ma lecture, j'ai trouvé que l'intrigue avait véritablement du mal à démarrer. Il est vrai qu'on pénètre dans un monde de science-fiction qui peut paraître intéressant aux premiers abords. C'est original de partir en vacances sur une autre planète de la galaxie pour y faire de la pêche avec un ami ! Il est également question de goûter des substances hallucinogènes ce que j'ai moins apprécié ...

Curieusement, l'auteur a choisi de traiter une histoire plutôt intimiste. Le lecteur pourra être complètement dérouté par le fait que la science-fiction n'est pas le propos principal. Par ailleurs, le dessin en noir et blanc ne colle pas trop à ce genre d'histoire composé de flore et de faune sur des mondes inconnus. J'ai trouvé cela assez dommage. Une colorisation aurait donné du charme aux planètes étranges visitées. Bon, ce n'est pas du Léo !

Maintenant, le premier tome introduit une aventure humaine assez passionnante. Le second nous entraîne sur une planète peuplée de petits vieux où il y aura des moments d'action mais également de réflexion. Le troisième semble marquer une rupture que l'on ressent également graphiquement. Le quatrième et dernier opus clôt la saga dans les formes.

On est séduit également par la qualité des dialogues et par le fait que l'auteur réussit à introduire une véritable dimension dramatique. Le côté "décalé" fait de cette oeuvre quelque chose d'unique en son genre. C'est bien de découvrir de nouvelles expériences en matière de bd !

Avis posté par GiZeus Infos posteur le 16/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Décidément, je n'arrive pas à trouver de réel défaut à cette BD. Mais en ce qui me concerne, j'ai passé un moment agréable en la compagnie des quatre tomes de cette série, sans pour autant être happé par la vie de Lupus et Sanaa.

Tout, du scénario au dessin, est bien foutu. L'histoire concerne la vie de Lupus qui va se trouver chamboulée après un grave événement. Il essaiera malgré tout de vivre sa vie du mieux qu'il peut, avec les contraintes issues des conséquences de cet élément perturbateur. En nous relatant les péripéties de Lupus et Sanaa, l'auteur nous fait découvrir certains aspects de la vie, les joies, les tourments, les doutes, bref toute une palette d'émotions. Et malgré le cadre futuriste de l'histoire, certains propos restent toujours d'actualité, notamment le second tome qui représente certainement l'idéal du mode de vie pour beaucoup de personnes (je parle en mon nom, mais c'est vrai que j'y ai beaucoup pensé).

Mais en dépit de tous ses atours, Lupus n'a pas réussi à me toucher, à m'inspirer une réelle empathie envers les deux protagonistes. Pourtant Peeters ne lésine pas sur les moyens et fait vraiment tout pour les rendre attachants. Hélas, trois fois hélas, la recette n'a pas fonctionné sur moi. Et croyez bien que je suis le premier à le regretter, car, comme je le disais en introduction, je n'arrive pas à trouver de défaut rebutant à cette série. Le dessin est vraiment très expressif et suggestif, notamment au niveau des faciès, c'est un vrai régal. La narration n'est pas non plus en reste. Très fluide, elle n'a pas non plus été un obstacle à mon plaisir.

Bref, le seul reproche que je pourrais faire à Lupus, c'est que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Le cas échéant, j'aurais au minimum mis 4/5.

Avis posté par pewi Infos posteur le 09/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai eu du mal à entrer dans cette histoire, il m'a fallu la moitié du premier tome pour m'y accrocher.
Ensuite plus les pages ont défilées et plus j'ai pris de plaisir à les découvrir et à la savourer.

Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est la densité du propos en peu de phrases accompagné d'un gros pouvoir de suggestion à travers le dessin en noir et blanc. Le foisonnement de détails de narration à travers le dessin est très bien maitrisé et va crescendo sans être trop lourd visuellement.
Le propos est sensible en abordant des thèmes que j'affectionne tels que la construction de l'adulte à travers les névroses de l'enfance, l'amitié, le désir de fuite à travers le voyage physique et les produits psychotropes, l'amour, l'insoumission.
Chaque tome met l'accent sur un thème sans négliger les autres : le fait qu'une assez bonne histoire soit transcrite dans un très bon scénario est la marque d'un travail d'excellente qualité à mon gout.

Les personnages sont construits comme dans les bons films au cinéma, de façon complète, complexe et à travers l'action tout au long du récit.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 04/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est vrai que c'est une bd pas mal, mais de là à dire que c'est culte, il ne faut pas exagérer. En tout cas, moi, je n'ai pas eu l'impression de lire une série exceptionnelle. L'histoire est bonne et l'univers créé par Frederik Peeters intéressant, mais ça manque un peu de rythme. Plus on avance dans les tomes, plus c'est lent.

Je suis totalement d'accord avec pol. Le début est agréable à suivre et la fin totalement ennuyante. J'ai même passé des pages tellement de voulais finir ce foutu tome 4.

Pour ce qui est du dessin, je dois dire que j'aime bien le style de l'auteur. On sent vraiment qu'il a beaucoup de talent.

Avis posté par pol Infos posteur le 15/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal, mais je ne vois rien de génial ici qui justifie tant de « culte ».
Déjà très déçu par un 4e et dernier tome très ennuyeux. Lupus et Sanaa tourne en rond dans cette station spatiale. Ils ne savent pas quoi faire, d’ailleurs ils ne font rien d’intéressant, ils semblent s’emmerder profondément et nous avec !
C’est à cause de cette déception que je n’en conseille pas l’achat car les tomes précédents sont plutôt pas mal.

En effet le début des aventures de Lupus sont sympa. Ce n’est pas très rythmé au début mais c’est agréable à suivre. Et puis les péripéties à la fin du 1er tome donnent un peu d’ampleur à l’intrigue. Ce qui fait que j’ai passé un bon moment avec les tomes 2 et 3.
J’ai également beaucoup aimé l’idée du tee-shirt de Sanaa qui affiche des messages selon son humeur, belle trouvaille.

Coté dessin, ce n’est pas trop ma tasse de thé. Si certaines cases passent bien, c’est loin d’être le cas sur d’autres trop sombres ou hachurées. Et enfin il y a certaines planches que je n’ai absolument pas comprises avec des vues bizarroïdes de faune spatiale…

Avis posté par Linekiller Infos posteur le 02/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'ai d'habitude aucuns problèmes dans la notation des bds, cependant il y a comme un goût d'inachevé après la lecture. J'explique ce sentiment par la fin de l'oeuvre qui m'a clairement laissé sur ma faim, comment boucler une série comme celle la si rapidement ? j'ai vraiment eu l'impression que l'auteur se disait " ah zut, il me reste que 20 pages pour finir, faut que je fasse vite ". L'autre point négatif est le dessin, c'est peut être le style de l'auteur mais c'est quelques fois rachitique, heureusement Lupus possède de grandes qualités.

Le scénario est vraiment bon, nous suivons les aventures de nos personnages avec enthousiasme, et justement les personnages sont excellents, ils ne sont pas nombreux mais tous charismatiques. Cet espace de voyage en continue m'a aussi beaucoup plus, l'atmosphère qui en découle est géniale et on est absorbé par les retournements de situations. Les flash-backs sont intéressants et utiles un peu comme dans le manga 20th Century Boys (en largement moins nombreux quand même). L’histoire n'est pas monotone et surtout originale, attention cependant ce n'est pas de la science fiction, on a un peu de voyage dans l'espace mais c'est tout.

J'ai aussi apprécié l'édition de cette série avec des couvertures magnifiques.

Note : 4.5 / 5

Avis posté par Ems Infos posteur le 30/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il faut reconnaître la qualité de cette série. L'histoire est maîtrisée, la narration claire, les enchaînements fluides. L'univers est d'une cohérence exemplaire.
La lecture se fait sans difficultés bien au contraire.
Les personnages sont tous intéressants, sans concessions.

J'ai quand même 2 réserves à formuler :
- Le dessin N&B est minimaliste, proche d'un story board. A la rigueur, il donne encore plus de force au récit, qui est le point fort de "Lupus".
- Le tome 4 m'a vraiment laissé sur ma faim, j'attendais plus pour clore cette série. Un petit goût d'inachevé me reste au travers de la gorge.

"Lupus" est une série intemporelle à découvrir.
Peeters est clairement un auteur à part, un peu comme Andréas : une imagination débordante au service du lecteur.
Qu'importe la forme quand le contenu est aussi riche.

Avis posté par Alix Infos posteur le 24/05/2005 (dernière MAJ le 23/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellent !

Le mélange SF + roman graphique fonctionne à merveille. Le coté SF nous fait découvrir une diversité d’environnements incroyable (villes surpeuplées, mer acide, planète recouverte d’arbres…). Un beau dessin en couleur aurait peut-être été plus adapté pour les représenter, mais le noir et blanc est quand même très joli.

L’histoire est pleine de tendresse. Ca commence en insistant bien sur le coté drogue, et j’avais peur que l’histoire ne tourne qu’autour de ça, mais non, ça parle de doute, d’amour, de jalousie, d’amitié… La fin est très belle.

En fait je dirais que « Lupus » et une version plus adulte de Aldébaran de Léo. Ces deux œuvres ont en commun qu’elles se concentrent sur de chouettes environnements et sur les sentiments des personnages. Mais alors qu’Aldébaran traite ça de façon très « ado » (ce n’est pas un reproche hein, j’aime beaucoup les BDs de Léo), « Lupus » est beaucoup plus mûr, plus adulte, plus posé.

Une chouette série, pas de doute.

Avis posté par Guillaume.M Infos posteur le 21/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"Lupus" pour moi n'a rien mais alors rien à voir avec de la science-fiction. Je préviens donc les amateurs du genre que vous serez déçus. Pas de combats spatiaux, de héros charismatiques, de planètes mystérieuses pleines de danger... non "Lupus" c'est la relation entre un homme et une femme.

Tout commence avec l'arrivée de Lupus et de son meilleur ami sur une planète pour pratiquer la pêche au gros. Dans un bar ils tombent sur une femme. Lupus est sous le charme et ils la prennent avec eux. Arrive un évènement tragique qui lance véritablement l'histoire : une aventure dramatique et imprévisible.

Le point fort de cette série est sans aucun doute la psychologie des personnages. Chacun a ses caractéristiques et son propre look. Il y a le chauve bagarreur et impulsif, la fugueuse sexy et paumée et le grand dadais gosse de riche un peu timide pour ne citer qu'eux. Je les trouve tous très réalistes. Peeters connaît apparemment les hommes et leur nature et sait la raconter au lecteur.

Pour le dessin, je suis plus mitigé. Le noir et blanc c'est beau mais pour cette série la couleur m'aurait d'avantage séduit. Certaines pages ne me plaisent pas du tout. Le style même de Peeters n'a rien avoir avec ce qui m'attire habituellement dans une BD. J'ajoute même que sans son prix à Angoulême et les avis positifs sur BDtheque, jamais je n'aurais lu cette série. Pourtant le charme opère. A mon avis il y a deux raisons à cela : la première est que l'auteur maîtrise à la perfection le noir et blanc et la seconde est que son style de dessin colle à la perfection à ce qu'il nous raconte. Il y a comme une osmose entre les deux. Peeters a son univers graphique à lui et je le respecte et l'admire pour cela.

Cette BD est tout de même assez spéciale et je préviens ceux qui seraient intéressés que ça ne plaira pas à tout le monde, loin de là... Une lecture du début du premier tome devrait vite vous dire si vous êtes fait pour cette BD ou non.

A découvrir.

Avis posté par Hô-Behnit Infos posteur le 17/08/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Il n’est pas nécessaire d’aimer la science-fiction pour apprécier Lupus. Ce qui ressort avant tout c’est la nature de l’homme et l’évolution de ses relations au fur et à mesure de la lecture. Point de grande histoire épique, de sentiments héroïques, d’exaltation face à l’aventure. Tout part très rapidement d’un road-trip psychotique à la Las Vegas Parano où deux potes s’entichent d’une charmante fugueuse totalement paumée. C’est là l’élément déclencheur qui fait basculer leur virée délirante en un voyage des plus dramatique.

L’histoire tourne alors au huit clos, et Peeters nous place en témoin privilégié des rapports entre les personnages, de leurs doutes, de leurs pensées, toutes les petites faiblesses quotidiennes y passent. Le passage dans la station spatiale abandonnée fait penser immédiatement à « Solaris », leur situation leur renvoie physiquement les objets de leur conscience, de leurs remords, de leur cœur. Lupus me fait vraiment penser à beaucoup de films ; dans la manière de raconter des personnages en s’attachant particulièrement à la nature brute de leur relation, aux dérèglements de conscience, dans le rythme aussi, très lancinant, mélancolique, on retrouve beaucoup d’éléments de la trilogie de Gus Van Sant (Gerry, Elephant, Last Days) où tout y est très contemplatif et où le réalisateur s’attarde avant tout sur le comportement humain. Personnellement j’adore ce genre d’œuvre très lente dans la construction où l’on se laisse totalement porter par les évènements.

Avis posté par godzy022 Infos posteur le 01/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis bien embêté, de devoir choisir entre 4 et 5 étoiles.
Lupus, c'est un rêve. Une ode romantico-sciencefictionnesque à l'humanité. A ce qu'elle comporte de bon, et de moins bon.
L'amour, l'amitié, la mort, le pouvoir, l'évasion, la maternité... La drogue...

Quelqu'un a dit plus bas "plein de couleurs dans une BD en N&B". Et bien, c'est exactement ça. 4 tomes pleins de poésie, de sentiments, d'humour aussi! Avec un dessin très émouvant.
Et le "T-shirt à slogans réactifs, sensible à toutes les informations ambiantes : quelle belle trouvaille!

Avis posté par cadabal Infos posteur le 20/03/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Surprise ! J'ai acheté cette bd suite aux bonnes notes qu'elle avait reçues sur ce site. Alors qu'elle n'a pas le "genre" de couverture ni de dessin que j'affectionne.
En partant de la librairie avec l'ouvrage sous le bras j'ai même lancé à mon libraire un "mouais, le dessin à l'air un peu pauvre mais je le prends quand même".
En réalité, Peeters à un sens de la mise en image (cadrage) excellent. On a l'impression d'arriver à comprendre et à co-ressentir les émotions des personnages, même lorsqu'ils ne parlent pas.
On est un peu paumé dans l'histoire, on sait pas trop où on va arriver, un peu comme le personnage principal. C'est peut-être pour cela qu'on s'attache aussi rapidement à lui.
A lire l'esprit ouvert.

Avis posté par Poussin Infos posteur le 19/03/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ne pas donner la note culte à la première bd venue ?
C'est le cas. Je pense n'avoir rien lu d'aussi bon depuis des années.
Que ce soit dans le scénario, qui avec un minimum de personnages nous donne toute l'étendue des sentiments par lesquels un homme puisse passer, que par le dessin qui nous fait vite oublier que cet univers n'est pas le nôtre, et qui nous donne envie de prendre un billet pour aller voir les fabuleux jardins de Peeters, des jardins pleins de d'odeurs, de saveurs, de vie.
Il y a de la couleur partout dans ces albums en noir et blanc.
La couleur d'un rêve, d'une illusion, de l'amitié, de l'amour, du désespoir, de la peur.
Que de féerie.

Avis posté par iannick Infos posteur le 03/08/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
« Lupus » est une série dont j’ai énormément du mal à dire si j’ai bien aimé cette lecture. A ce jour, 3 albums ont été sortis et force est de constater qu’il me faudra attendre le dénouement pour que je fasse un avis définitif… Pour l’instant, je reproche à cette série sa monotonie. Néanmoins, j’aime énormément le dessin de Peeters.
Voici mes avis pour les tomes suivants :

Lupus T1
Autant le dire tout de suite, cette bédé n’est pas vraiment pas une œuvre de science-fiction. J’ai suivi avec plaisir l’itinéraire de ces 2 jeunes paumés « Tony » et « Lupus » qui n’ont que pour seuls buts d’assouvir leur passion pour la pêche et celui moins catholique de consommer toutes les drogues illicites de la galaxie. Au détour d’un bar, les deux compagnons vont rencontrer une jeune femme « Sanaa » et l’emmener dans leur partie de pêche. A partir de là et sous la présence de Sanaa, le récit prendra des tournures sentimentales. « Lupus » est une longue invitation à la découverte de ces 3 personnages. La lecture de cette bédé aurait pu être ennuyeuse pour moi jusqu’à ce que la scène de pêche sauve de la monotonie dans laquelle je me sentais inexorablement envahi. Ceci dit, j’aime beaucoup le coup de crayon de Peeters, son très bon sens du découpage et son excellente faculté à nous scotcher sur le récit malgré ces longs moments de calme. La fin de ce premier tome laisse ouverte une suite dont j’espère qu’elle sera plus riche en rebondissements. Note finale : 4/5

- Lupus T2
La lecture de ce deuxième tome commence par le souvenir de Lupus envers les circonstances dramatiques sur Tony à la fin du premier album. Ensuite, notre héros aura une petite dispute avec Sanaa, ils atterriront sur une planète peuplée d’arbres gigantesques et feront une rencontre avec un groupe de « retraités ». Contrairement à ce que j’espérais à la fin du premier tome, ce dernier est moins riche en péripéties ! Non seulement, il n’y a de gros retournement de situation (sous-entendu scène d’action), il n’y a pas non plus –ce que j’appelle, des « explosions » de sentiment. En dehors de la petite scène de ménage du début de cette bédé, le reste est une succession de passages sentimentaux entrecoupés de longs silences et de visites dans cette planète à la faune et la flore assez communes à la notre. Comment cet homme qui a consommé tant de drogues jusqu’à maintenant peut-il rester aussi calme en période de manque ? Je m’attendais à ce qu’il fasse du sport pour se soulager ou qu’il se dispute assez souvent avec Sanaa, qu’il avoue enfin son amour ! Au lieu de ça, ils se baladent calmement au milieu de cette jungle comme s’ils avaient oublié Tony en toute inconscience jusqu’à ce qu’au bout de plus de 80 pages, Lupus avoue enfin son anxiété face cette tranquillité. J’ai donc eu la sensation de lire un gros tome « transitoire » où l’histoire n’avance que très lentement, trop à mon goût. J’ai eu aussi la sensation que Lupus soit un extra-terrestre ou un super héros à cause de son calme exceptionnel. Encore heureux que la fin de ce tome me fasse en sorte que je lirai le 3ème tome avec curiosité histoire de savoir ce qu’il devient de ce jeune « couple »… sinon le dessin de Peeters est toujours égal à lui-même, c’est à dire excellent ! Décidément, cet auteur a un excellent don de la narration pour m’accrocher autant à cette histoire ! Note 3/5

Avis posté par Spooky Infos posteur le 13/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Qu'est-ce que le lupus ?
C'est une maladie du système immunitaire et une maladie chronique.
D'habitude, le système immunitaire aide à combattre les infections, les virus ; mais lorsqu'on est atteint du lupus, il n'aide pas à combattre. On dit "maladie chronique" car cette maladie ne peut pas se guérir mais peut être sur contrôle si l'on fait ce que les médecins nous disent de faire. Un membre de ma famille est atteint de cette maladie. C'est une saloperie qui vous prend sans aucune raison -apparemment-, et qui risque de vous gâcher la vie, jusqu'à ce qu'elle s'achève. Vous ne pouvez pas en mourir, mais vous traversez des périodes de fatigue extrême, qui peuvent durer plus ou moins longtemps.

Avant d'ouvrir la BD qui porte ce nom, j'avais des doutes sur son sujet réel. Après avoir lu les 3 premiers tomes, je n'ai plus de doute. La BD de Frédérik Peeters porte bien ce nom, à plusieurs niveaux. Tout d'abord concernant l'histoire. Un jour un événement met la vie de Lupus sens dessus dessous. Elle en sera immédiablement entachée, et il traversera de grandes périodes de doute, des coups de bambou. Il vivra des moments heureux quand même, qu'il ne pourra s'empêcher d'interpréter comme des répits, et donc il ne pourra pas en profiter pleinement. Le lupus se manifeste quelquefois par des taches spontanées sur la peau. Le changement de Lupus va peut-être déteindre sur Sanaa... Ceux qui auront lu le tome 3 comprendront ce que je veux dire. Et enfin, Lupus agit également comme la maladie du même nom sur ceux qui la lisent : elle sort de nulle part, accapare toute l'énergie (essentiellement psychique) de celui qui la lit, et il ne pourra probablement s'en défaire. De plus, elle viendra ponctuellement nous occuper l'esprit.
Voilà une première analyse.
Si l'on passe à un second niveau, on constate que Peeters a réussi le mariage parfait entre la SF et le roman graphique. Son univers, sa technologie se tiennent, car ils ne sont pas très éloignés de notre civilisation du début du XXième siècle. Graphiquement, et bien que je ne sois pas très client de ce type de graphisme en temps normal, tout est incroyablement efficace. Peeters n'est ni Moebius, ni Gimenez, mais il réussit, avec une économie de moyens assez hallucinante, à nous faire totalement croire à ce qu'on voit. Seule la station du tome 3 me semble un peu ridicule. Cerise sur le gâteau, les 3 premières couvertures, construites suivant le même modèle, sont toutes les trois superbes (j'aime bien celle du tome 3, avec ses dessins presque subliminaux dans le vide de l'espace)...
Sur le plan de l'histoire, cette cavale est réellement palpitante, on rencontre des personnages et des créatures réellement fascinants. Résultat, on a hâte d'arriver au tome 4, qui marquera (déjà, moi qui viens juste de lire les autres) la conclusion d'un très beau voyage...

Avis posté par Steril Infos posteur le 13/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Quelle bonne histoire ! Franchement, si je n'ai pas découvert Lupus plus tôt, c'est parce qu'à première vue, le graphisme ne me plaisait pas trop (et aussi parce que ces albums sont très chers). Je réalise à quel point je me trompais, et remercie encore les posteurs de BDthèque de m'avoir finalement convaincu de lire cette série. C'est tout bonnement excellent ! Non seulement, le dessin est, passé la première impression, franchement sympathique (et tout à fait en adéquation avec l'histoire), mais en plus le scénario est tout bon. De la SF sensible, romantique, déjantée, mais aussi touchante et très humaine. Les trois tomes sont très très bons. Le quatrième est à la hauteur du reste : il parvient à clore l'histoire tout en subtilité et en finesse.

Avis posté par Régis Infos posteur le 22/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Peeters, en plus d'être remarquablement doué pour le dessin a un talent extraordinaire pour exprimer un optimisme à travers des situations parfois tragiques. OK, cette histoire à tendance SF rend les scènes moins pesantes, mais c'est la manière de raconter ce que ressentent ses personnages qui est saisissante. Bien que déprimé, Lupus semble dégager un amour de la vie. Peeters nous montre qu'il est possible de dire ce que l'on pense sans contrainte c'est vraiment impressionnant.
Ici on a affaire à une histoire bien menée, prenante mais qui n'a pas la finesse de Pilules bleues ou la sensibilité d'un Koma mais qui fait passer beaucoup d'idées par sa très grande richesse de situation.
C'est tout bon, ... du Peeters quoi !

Avis posté par Pacman Infos posteur le 26/09/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Alors là, je dis bravo!
Bravo pour les personnages tous plus réussis les uns que les autres, et notamment le "héros", excellent.
Bravo pour la sensibilité, l'authenticité, l'humour du scénario.
Bravo pour les dessins noir et blanc. Quand c'est ainsi maîtrisé, avec beaucoup d'originalité, dans un style épuré et complexe à la fois, c'est sans doute comme ça que je préfère la bd.
Mais surtout, et c'est là que ça devient génial, bravo pour avoir su réunir tous ces ingrédients dans une bd de science fiction. Et ici, le genre SF n'est pas seulement un faire valoir, il fait partie intégrante de l'histoire.
Du grand art, certainement ce qu'il se fait de mieux ces temps ci.

Avis posté par Cassidy Infos posteur le 11/07/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Si je ne suis pas le plus grand fan au monde de son plus gros succès, Pilules bleues, jusqu'à présent je n'ai lu aucune BD signée Peeters que je n'ai réellement pas aimée. Lupus ne déroge pas à la règle : à la croisée des chemins entre S-F, polar et ce qu'on appelle "roman graphique", la série sait tirer le meilleur de chaque genre pour faire d'une histoire somme toute banale (des jeunes gens un peu paumés qui se retrouvent en cavale) quelque chose de singulier. La S-F fournit le côté étrange et dépaysant, le polar donne le ton noir et désabusé, le roman graphique fournit des personnages qui, même si on est en droit de ne pas les apprécier, ont une vraie consistance, une âme. C'est très bien écrit, joliment dessiné et, une fois plongé dedans, impossible de s'arrêter. Vivement les prochains tomes !

Avis posté par Don Lope Infos posteur le 05/07/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Le premier tome a été un véritable choc pour moi sans que je puisse réellement expliquer ce que j'ai tant aimé dans cette histoire d'amitié, de blessures secrètes, de pêche interstellaire et de consommation de stupéfiants. Choc émotionnel, choc graphique également, sommet de finesse et de pudeur, j'ai été envoûté par le tome 1 de "Lupus".

La suite est excellente mais peut-être pas à la hauteur de cet incroyable premier tome. C'est une magnifique ode à la vie, c'est imaginatif, toujours subtil et Peeters prend le temps de justement nous montrer le temps qui passe: sa narration est parfois déroutante tant cette langueur est inhabituelle mais cela fonctionne à merveille.

Cette série est simple et belle et mérite la note maximale pour son originalité, sa beauté, sa subtilité et son époustouflant premier tome.

Avis posté par cac Infos posteur le 13/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'hésite un peu et je ne sais trop quoi penser de cette série. Passons sur le dessin d'abord caractéristique de Peeters avec un trait très gras, je le trouve plutôt classe.
Mais au final l'histoire c'est quoi ? Que racontent les 2 bouquins parus à ce jour ? Pas grand-chose je trouve. C'est une histoire de copains en vadrouille qui se prennent des trips, rencontrent du peuple et ne font rien de leur journée. L'action est très peu présente, ça parle plus de relations humaines, de la vie qui s'écoule.
Le cadre science-fiction est très sympa et sur ce plan Peeters arrive à être original.
Bref malgré une épaisseur relative de chaque album (autour de 90 pages), l'histoire se lit assez vite car le tout reste assez contemplatif et laisse la part belle aux non-dits.
Ca se lit bien, reste à voir combien de tomes Peeters prévoit de réaliser.

Avis posté par okilebo Infos posteur le 06/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ouh lala ! Quelle joie !
Pardonnez-moi cette réaction spontanée mais c'est le coeur qui parle et c'est vrai que j'ai vraiment été conquis par cette série. Ceci dit, je dois constater que ce n'est pas la première fois que je suis séduit par une oeuvre de Frederik Peeters. Cela devient presqu'une habitude et j'en suis ravi.

Le scénario de Lupus est d'une très grande beauté. Comme à son habitude, l'auteur met en avant les relations humaines. Pour cet album, l'auteur a plongé ses personnages dans un décor assez original. Oui, ceux-ci évoluent dans l'espace sidéral. Pourtant, doit-on pour cela concidérer Lupus comme une série de S-F ? Personnellement, je dirais que non. Tout simplement parce que le choix de ce contexte n'est qu'en fait un prétexte. En lisant l'album, on retient surtout la minutie avec laquelle l'auteur a décrit ses personnages. A travers cela, on découvre leur passé qui est dévoilé à petites doses et avec beaucoup de subtilité. C'est donc tout logiquement qu'on apprendra à mieux les connaître. Un peu comme on découvre des nouveaux amis.
Les héros du récit sont très attachants. Leurs traits de caractères sont expressifs, on comprend bien leurs réactions face à des situations ambiguës et on devine leur peur du danger. En parlant de héros, je devrais plutôt dire des anti-héros car ceux-ci sont des gens ordinaires comme on en croise tout les jours, avec leurs faiblesses et leurs qualités. On partage leurs craintes et leur rires et c'est vrai que l'humour est très présent. Par exemple, dans le tome 2, j'ai adoré les inscriptions sur le t-shirt de Shanaa qui changent selon l'humeur du moment, ça m'a bien fait rire !
Par rapport au tome précédent, je trouve ce deuxième opus plus abouti. L'histoire a mûri et même si les aboutissants sont encore flous, on suit Lupus et Shanaa avec beaucoup d'interêt.

Le dessin de Peeters est très réussi. Peu de plans larges mais des cases assez petites où les situations sont bien mises en évidence. Grâce à cette technique, on a parfois l'impression d'être un acteur du récit, ce qui donne beaucoup de réalisme à la lecture.

Je voudrais remercier Frederik Peeters pour ce pur moment de bonheur. Cette série est vraiment un cadeau.
Un récit savoureux à lire ou à dévorer !

Avis posté par Ro Infos posteur le 08/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai lu le tome 1 de Lupus avec la pression car je ne devais pas décevoir Altaïr, qui était sûre que je n'aimerais pas et donc je me devais de le lire avec sérieux pour bien apprécier l'album à sa juste valeur, et au besoin faire râler Altaïr .

Et ça commençait pour moi plutôt mal. Non pas parce que le dessin ne me plaisait pas (je le trouve agréable et les expressions des visages m'avaient déjà marqué dans Pilules Bleues), mais parce que je retrouvais des personnages au mental un peu artiste, un peu adolescent : deux p'tits jeunes totalement libres de glander et de tester toutes les drogues qu'ils trouvent. Ce n'est pas ma philosophie de vie et j'ai une tendance à me distancier d'une BD, quand je vois que c'est cette idée qui se dégage des personnages.

Mais en fait non. Je sais pas trop pourquoi : le dessin peut-être, la narration case par case, ou bien les textes narratifs qui nous plongent dans les pensées au fil de l'histoire du héros Lupus, ou bien l'ambiance bon enfant, tout cela a contribué à me faire plonger dans l'histoire et à m'y intéresser. Et pour une fois, de suivre deux jeunes camés dans un univers de bars et de drogues, les voir rencontrer une jeune fille complètement paumée, ne me parut pas glauque mais plein d'une étrange bonne humeur.

Puis vint la partie de pêche. Etrangement, en quelques traits de dessin, Peeters a su me faire sentir l'impression d'y être, d'être en haut de cette falaise, au dessus de cette mer acide et calme, dans cet univers immobile. Et tout le long du reste de l'album, j'étais entré dedans sans aucun effort, prêt à ressentir les émotions des personnages et du héros.

Car oui, tout est en émotion : grâce à l'auteur et à sa narration, le lecteur ressent une bonne partie de ce que les personnages ressentent. Chaque silence a sa place, chaque geste quotidien sur lequel on s'attarde permet au personnage de réfléchir et au lecteur de ressentir cette réflexion avec lui.
Et puis vient pour moi la double page la plus marquante pour moi de cet album, celle où a lieu le tir de pistolet (les lecteurs sauront de quoi je parle). On voit le héros qui regarde ailleurs, le regard captivé par un oiseau, alors que l'action a lieu juste à côté de lui et que vlan, d'un coup, il réalise. Et j'ai réalisé exactement en même temps que lui. Ce qui s'est passé à ce moment là aurait pu être raconté de plein de manières différentes, mais je crois que celle-ci réussit au maximum à faire ressentir le moment, l'émotion, et la brutalité de ce qu'il s'est produit.

Bref, malgré mes réticences, malgré le fait que je m'entête à me dire que ces personnages ne me ressemblent pas, que ce sont des glandeurs irresponsables, je me suis senti plongé dans l'univers de Lupus, absorbé par les émotions, les leurs et les miennes sur la fin de l'album.
Excellent donc.

Après lecture du tome 2 :
C'est marrant ce tome 2 m'a fait exactement la même impression en cours de lecture que le tome 1.
Le commencement ne me plaisait pas trop, une fois de plus, car j'y retrouvais le personnage principal angoissé, noir, en manque de drogue, représentant à nouveau d'un style de vie qui me déplait (et puis après Constellation, je me rends compte que Peeters fait une petite fixation sur les scènes dans les toilettes ).
Puis ensuite, avec l'arrivée sur cette planète forestière, je suis entré dans l'ambiance et l'histoire, j'ai été envouté par la vie dans ce village de vieux coupés du monde moderne (même si j'ai trouvé un peu lourd le coup des anciens du Carzal/Larzac et compagnons d'un José Bové manchot), je suis rentré totalement dans cette "parenthèse de bonheur" comme la définit Lupus lui-même.
Et une fois de plus, il y a ce moment fort en fin d'album, un peu moins fort que pour le tome 1 mais toujours aussi empli d'émotion.

Une fois de plus, même si j'ai eu du mal à accrocher dans les premières pages, j'ai trouvé cette histoire, cette ambiance, cette narration excellente. Très fort.

Avis posté par Altaïr Infos posteur le 17/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après cet hymne de Ben Ef His à la gloire de Lupus, tout éloge semblera bien fade... mais il paraît qu'il faut développer nos avis, alors développons. Et en avant pour le panégyrique !

J'ai ADORE Lupus. Vraiment. Dès les premières cases, on plonge littéralement dans la BD, en immersion totale au coeur des relations entre les personnages, paumés attachants en dérive dans le cosmos.

Lupus ne se lit pas, il se vit. Peeters maîtrise sa narration en virtuose et le dessin, vivant et vibrant, est un véritable reflet des émotions des personnages. Mon seul (minuscule) reproche est que je trouve l'encrage peu soigné sur certaines cases (celles de pluie la nuit notamment). Une broutille.

Bref, c'est un GROS coup de coeur

Avis posté par Ben Ef His Infos posteur le 25/01/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ouf...
Je viens de lire le deuxieme tome...
J'en suis encore bouleversé...
Je n'ai sans doute pas assez de recul encore, mais tout me porte à dire pour l'instant que c'est un monument...
Un véritable monument, du genre qui restera marquant au fil des âges...
Ca doit déjà faire un quart d'heure que je l'ai lu, et j'ai encore la chair de poule...
Cet album exprime tout mes fantasmes... L'immensité, la pleinitude, la tendresse, la rebelion, la nature, la vie de nomade...
Le dessin n'est plus une fin en lui même, c'est un support pour l'imagination, une plate forme de décollage pour d'autres mondes...
Des mondes beaux, riches, à la nature exuberante, au climat doux, aux pluies chaudes et aux chaleurs tiedes...
La couleur, absente du dessin, explose dans l'esprit, et s'adapte aux envies de chacun...
Comme précédement, il ne se passe rien, ou presque...
Et pourtant, on est captivé par le rythme lent et doux de cette histoire, bercé par sa tranquilité, ému par sa tendresse...
Chaque page est le siege d'une émotion: joie, tristesse, rire, amour, amusement, révolte...
Chaque paysage est un immense bol d'air, une hymne a l'évasion...
Chaque parole est une perle, chacune sonne juste...
Chaque visage vit, bouge, tremble, frissone...
Chaque rencontre est enrichissante, chaque personnage un héros du quotidient...
C'est con a dire, mais c'est sans doute l'une des toutes meilleures bds que j'ai pu lire...
Le genre de bd qui fait rire et pleurer en même temps à chaque page, sans pour autant utiliser d'artifice, sans forcer les sentiments, sans tomber dans le mélo...
Le genre de bd qu'il est douloureux de fermer tant le monde réel semble fade a coté...
Le genre de bd qui donne envie de partir marcher un an au Népal, d'aller construire des écoles en Afrique, de s'acheter une ferme dans le Larsac...
Le genre de bd qu'on a envie de relire aussitot, et qui pourtant ne se laisse pas relire, tant chaque détail vous a déja impregné...
Le genre des bds qu'on encadre dans son salon...
Bref, le pur chef d'oeuvre...
A lire de préférence accompagné de rock psychedelic des années 70, tant l'histoire est hippie...
Enfin, j'espere vous avoir donné envie de la lire, et que vous ne le regretterez pas... Cette bd m'a sans doute autant plu grace a l'exploitation de mes fantasmes de vie les plus profonds, mais j'ose esperer ne pas être le seul a les avoir, et ainsi ne pas être le seul a pouvoir ressentir cela de cet ouvrage...

Avis posté par LoOg Infos posteur le 24/10/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Superbe album de sf sans en être vraiment. Peeters est là où on ne l'attend pas, il prend le temps de poser doucement son histoire, de nous emmener... La construction du récit est excellente et on ne décroche pas jusqu'à la fin... Le graphisme est toujours aussi séduisant. Bref un très bon album très surprenant avec des personnages auxquels on s'attache énormément... indispensable.

Avis posté par Kael Infos posteur le 02/10/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série est tout à fait dans la lignée de ce que fait Peeters. On reconnaît bien sa touche (je parle bien du scénario, le dessin est évidemment tout à fait reconnaissable aussi).
J'ai donc passé un très bon moment de lecture, ça se lit bien, sans forcer, y a juste à se laisser glisser...
Ceci dit, j'ai été un peu bloqué par certains cadrages, certes ambitieux, mais sur lesquels j'ai buté à la lecture : "tiens, c'est quoi cette case ?! cet amas de trait doit bien représenter quelque chose, mais quoi... ah ok, un coin de tête vu de derrière... bof bof".
Allez, je suis un peu dur, cet album est selon moi un bon album qui mérite grandement l'achat.
Ceci dit, je ne vois pas vraiment où Peeters veut nous mener... mais ça ne gêne en rien la lecture

Avis posté par ThePatrick Infos posteur le 10/08/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
« Lupus », ça m’a d’abord surtout frappé par son dessin. Pourtant typique de Peeters, je me laisse à chaque fois surprendre par son style si particulier et si agréable. Les expressions surtout sont bien rendues, mais l’ensemble forme un tout qui me paraît complètement cohérent, avec ses clartés et ses zones d’ombre, que ce soit au niveau du graphisme ou des caractères des personnages.

Oui, parce que « Lupus » c’est peut-être de la science-fiction, mais ce thème n’est (pour l’instant en tout cas) qu’un prétexte. Pêche aux gros poissons, défonçage à l’aide de toutes les substances possibles et imaginables, voyage sabbatique dans l’univers connu, tout cela aurait sans problème pu se passer sur notre Terre, aujourd’hui, il y a 20 ans, au siècle dernier, etc. En bref, le contexte m’a paru complètement arbitraire, mais dans le bon sens du terme : il n’est pas présenté ni exploité pour lui-même, bien au contraire, il est entièrement au service de… de quoi, au fait ?

De l’histoire ? Oui, mais là on va avoir un problème. C’est quoi l’histoire ? Deux potes qui voyagent un peu partout et s’éclatent ensemble ? Se défoncent, chassent, visitent ?
Moui. L’aspect chasse / pêche de l’histoire me paraît très très secondaire. Plus un prétexte qu’autre chose en fait. Et puis la planète et l’univers environnant ne sont que peu montrés…
Alors il reste quoi ? Eh bien, il reste les personnages, et leurs interactions. Et je dois bien l’avouer, si on ne sait pas où on va, – mais pas du tout, même : ce premier tome semble être une introduction à quelque chose, mais impossible de deviner l’orientation que le récit va prendre – ces personnages ont quelque chose d’absolument fascinant et on s’y attache très rapidement.

L’abus de drogues diverses et variées rend leur comportement assez difficile à saisir, et surtout introduit diverses possibilités dans les interprétations que l’on peut faire de ce que l’on voit, à travers les yeux de Lupus.

Alors voilà, je ne sais pas trop quoi en penser, mais ce que je sais c’est que c’est extrêmement captivant et que la fin est très frustrante, car elle arrive sur un gros suspense et un tournant de l’histoire très important. Bref, à vos marques, prêt, lisez !

Avis posté par Piehr Infos posteur le 31/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On peut dire que j'aurai vraiment pris le temps pour me décider à enfin l'écrire, cet avis. Je voulais être sûr de moi, j'ai donc laissé passer un peu de temps avant de relire le premier tome de la nouvelle série de Peeters.

Allez, je me lance.

Bon, Peeters avait placé la barre très haut lors de la publication de "Pilules bleues", chef d'oeuvre de sensibilité et d'humanisme, véritable leçon de vie (mais j'ai déjà dit tout ça lors de mon avis sur ce one shot).
L'auteur a su évoluer dans une toute autre direction. Tout d'abord, ne vous y trompez pas : derrière l'emballage science-fiction qui baigne l'ensemble de l'univers de "Lupus" (vaisseaux spatiaux, planètes étranges aux particularités fantastiques et Xénomorphes hors du commun), l'auteur nous livre ici un roman graphique, une fois de plus, plein de sensibilité, axé sur les relations humaines des deux meilleurs amis du secteur Alpha de la ceinture de Moulagofhr (j'invente un peu, là).

Véritable étude des comportements humains, de l'apparence que se donnent les gens pour plaire - déplaire - paraître ce qu'ils sont/ne sont pas, cette bande dessinée, même si elle n'a pas réussi à me faire vibrer au même titre que "Pilules bleues" (le sujet est tout de même vraiment moins tragique), m'a apporté son lot d'émotions.

Les différents personnages sont très fouillés, possèdent une personnalité qu'il n'est pas aussi simple de cerner qu'il n'en a l'air (particulièrement Tony, l'ami de Lupus), ce qui permet à l'auteur de rythmer son récit par les changements d'humeur de ses personnages.

C'est très bien fait, très clair. Le champ sémantique est sympa car toujours en relation avec l'espace, mis au niveau des relations humaines (lorsqu'un personnage entre dans le champ de gravité émotionnel d'un second, par exemple ).

Le dessin de Peeters est semblable à ses réalisations précédentes, mais ici l'action pointe le bout de son nez. Il se débrouille plutôt bien ! Même si l'ensemble n'est pas d'un dynamisme fulgurant, c'est très bien storyboardé, et permet donc une bonne introspection du lecteur dans les aventures de Lupus.

L'encrage de l'auteur a aussi évolué, à mon sens. Plus sombre, plus noir, j'ai l'impression que Peeters a passé beaucoup plus de temps sur le rendu que dans "Pilules Bleues", pour renforcer cette ambiance toute particulière à "Lupus".

J'attends la suite avec impatience, et j'ai confiance, vraiment.

Avis posté par Tony Ross Infos posteur le 23/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'aime bien Frederik Peeters. Il dessine un peu comme Alain Auderset et c'est très plaisant. Il aurait tout de même pu faire une version partiellement colorisée comme il a fait avec "Les Miettes". Le scénario démarre plutôt bien. Décalé à souhait et sur fond de partie de pêche interspatiale.
On attend la suite avec une impatience non dissimulée.

Avis posté par fourmi Infos posteur le 12/02/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Premier tome de la série, je dois dire assez étrange. Peeters se met à la science-fiction, mais finalement reprend un thème cher : la description de relations humaines. Un huis-clos à trois se met en place petit à petit. Lupus, le gars qui a les pieds sur "terre", Tony, le gars impulsif et parfois violent, et l'enigmatique Saana, la fille un peu paumée.
Une atmosphère assez étrange s'installe, et finalement, les contextes SF s'estompent rapidement .
J'attends de voir la suite, mais cette BD ne m'a pas laissé indifférente, car particulière dans son histoire.
L'illustration, c'est de Frederik Peeters, rien à redire, je suis assez fan de son trait et de sa façon très minimaliste de rendre compte des émotions de ses personnages, un peu à la Pillule Bleue, mais dans un registre complètement différent.
A lire donc, mais peut-etre attendre la suite pour l'acheter, je pense qu'elle ne plaira pas à tout le monde ...

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque