Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Watchmen Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (82) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Commandez cette série en V.O. sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(7)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(13)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(11)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(49)
Nombre d'avis82
Note moyenne4.20 / 5
Pour l'achat85%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Watchmen sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

1 2 3 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par Jérem Infos posteur le 26/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne lis que très rarement des comics de super-héros et je ne peux qu’imaginer la rupture et le renouveau qu’a apporté la parution des Watchmen dans les années 80. En dépit de mon peu de connaissance des comics, j’ai beaucoup aimé cette série.

Alan Moore n’usurpe pas sa réputation de scénariste surdoué ! L’intrigue, sombre et adulte, surfant entre science-fiction et enquête policière, se révèle absolument passionnante, portée par une narration dense et sophistiquée jouant à merveille sur les nombreux flash-backs, un background extrêmement fourni et surtout un travail minutieux sur les personnages. Les fameux Watchmen sont à l’opposé de la traditionnelle bande de gentils super-héros. Entre névrose, mégalomanie et vision fasciste, les Watchmen sont le pire de la justice personnelle se drapant derrière de nobles idéaux, reflet de la violence et du cynisme de cette société américaine fictive. Chacun d’eux est soigneusement travaillé : psychologie, passé, design… et le résultat est des plus enthousiasmant.

Le travail graphique de Dave Gibbons est magnifique et parfaitement en phase avec l’univers noir inventé par Alan Moore. Seule la colorisation très criarde, très années 80, fait assez datée (mais rien de grave).

Si la lecture des Watchmen m’a passionnée, un élément narratif redondant a freiné mon enthousiasme. Moore a introduit dans son scénario la présence d’une histoire de piraterie, lue par un personnage secondaire, comme une sorte d’analogie à l’intrigue principale. En plus d’être particulièrement ennuyeuse (voire inutile), elle se révèle affreusement longue et répétée au fil des pages, d’autant qu’elle casse le rythme de l’histoire. Vraiment dommage !

Monument de la BD, Watchmen est évidement à découvrir et à redécouvrir !

Avis posté par sloane Infos posteur le 26/02/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a encore un an, j'étais une sorte de gros ignare concernant les comics américains et plus particulièrement la vie, et les œuvres des super héros. Et puis, petit à petit, j'ai découvert deux trois trucs qui méritaient l'attention ou plus exactement les critiques disaient qu'il fallait les lire. Or donc, concernant Watchmen, j'ai bêtement débuté par Before Watchmen - Rorschach, ou j'ai pris une petite claque (voir mon avis).

Ici j'ai donc retrouvé l'univers dont ce héros était issu. Vaste programme ! La genèse d'une bande de gars et de filles qui, au gré des circonstances de la vie, décident un jour de purger le mal de leur ville puis du monde. A ce sujet, il est d'ailleurs intéressant de noter que leur association se met en branle grâce à un publicitaire. Les années passent, chacun vieillit, les rapports humains étant ce qu'ils sont, des dissensions sont apparues entre les membres du groupes, des histoires d'amour, etc..

Dispersion du groupe, certains partent à la retraite, d'autres continuent leurs œuvres justicières, la vie quoi ! et puis alors que tout ces braves gens ont atteint une grosse quarantaine, voilà t'y pas que quelqu'un se met à les dégommer !

Dit comme ça, j'ai l'air de faire mon malin, mais il faut reconnaitre à cette bande une structure de récit assez chiadée. Chaque personnage est expliqué par des flashbacks, les implications de chacun dans l'histoire étant bien amenées, vraiment un gros boulot vraiment parfaitement maitrisé. A noter que les femmes ont ici une place de personnage que j'aurais aimé plus forte et moins "niaises". Scénaristiquement bravo ! L'histoire dans l'histoire est parfois un peu complexe à lire, (cette vieille BD de piraterie, où sur une même case deux textes s'entremêlent, pas facile à lire), mais fait montre d'une grande originalité.

Un petit mot sur le dessin classique du genre, les couleurs sont en adéquation mais pas aussi flashy que j'aurais pu croire, bref ça passe, sans flamboyance excessive.

Non, mon seul regret c'est finalement de voir ce gigantesque travail scénaristique, qui comporte des idées franchement géniales, être au final assez basique. "Mon idée d'être le maitre du monde est la meilleure, je vais vous sauver contre votre gré vous verrez c'est sympa". Ouais, bof.

Comme je l'ai dit, reste des trucs assez sympa, Rorschach est à mon sens le meilleur car le plus perturbé. Au final une BD à emprunter et pour laquelle il y aurait encore mille choses à dire.

Avis posté par Erik Infos posteur le 27/05/2007 (dernière MAJ le 05/02/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Lorsque j’ai découvert Watchmen, j’ai été littéralement submergé par une émotion nouvelle que j’avais rarement ressentie à la lecture d’un comics. Je découvrais une véritable merveille sur le sens de la vie dans le chaos du monde.

Il faut dire que dès sa sortie en 1986, cette œuvre avait bouleversé le monde de la bande dessinée en remportant successivement la plupart des prix et récompenses. Le succès a été tout de suite au rendez-vous. Les critiques ont été élogieuses. Il faut comprendre que ce n’est pas une œuvre comme les autres. Elle a un côté innovateur et sophistiqué qui la place loin devant les autres. C’est une œuvre qui fait référence. Le monde du comics a changé après Watchmen en devenant un peu plus mature.

Tout d’abord, on observe un style narratif incomparable avec une lecture sur plusieurs niveaux ! Que dire également de ces cases d'une sidérante beauté visuelle! Et pour couronner le tout, nous avons droit à un scénario intelligent et maîtrisé! Cette BD révèle une véritable personnalité artistique. C'est un style hors du commun qui pousse la qualité de cette histoire à un très haut niveau. A côté de cette BD, l'autre "monument" du comics Batman - Dark Knight fait vraiment pâle figure.

Chaque case est à étudier avec parcimonie car il y a des détails qui paraissent insignifiants à première vue et qui se révèlent importants pour la compréhension de l'histoire. Une œuvre d'art sensorielle où l'auteur capture le secret des êtres au coin d'un regard. On pénètre dans l'intimité de ces supers héros avec un certain parti pris mais qui peut varier selon la perspective d'un personnage à l'autre. Les rapports entre eux sont complexes et évolutifs.

Cela plaît à un public qui va au-delà du super héros caricatural. Sur fond d'une actualité inquiétante à l'époque de la guerre froide, cette intrigue a un final tout à fait étonnant. Les auteurs ont imaginé une uchronie où Nixon aurait encore gardé le pouvoir car la guerre du Viêt-Nam aurait été gagnée par les Etats-Unis.

Cette fine équipe qui compose les gardiens est constituée des personnages suivants :
- Rorschach (Walter Kovacs, le justicier psychotique au masque évoquant les tâches d’encre du fameux test)
- Le Spectre soyeux II (Laurel Jane Juspeczyk, dite Jupiter, fille du premier Spectre et seconde compagne du Dr Manhattan).
- Le Hibou II (Dan Dreiberg, successeur "adoubé" par le premier Hibou, Hollis Mason).
- Ozymandias (Adrian Veidt, alias "homme le plus intelligent du monde" et athlète émérite)
- Le Comédien (Edward Morgan Blake alias le psychopathe désabusé de la bande)
- Docteur Manhattan (Jon Osterman alias « Dieu existe et il est américain »)

Un film en 2009 réalisé par Zack Snyder est venu couronnée l’adaptation de ce roman graphique hors norme. Il a bénéficié en règle générale de très bonnes critiques en provenance de la Presse. Cependant, le public qui s’attendait à voir de gentils super-héros à la façon 4 fantastiques a été plutôt dérouté. Le comédien qui est assassiné au début est un véritable salopard. Le Dr Manhattan alias l’homme bleu est plutôt froid… Un mauvais bouche à oreille a alors commencé à fonctionner. On pensait que les néophytes allaient s’intéresser à cette bd. C’est vrai que les fans n’ont pas été déçus car la version cinématographique est assez fidèle au comics. Et dire que les gardiens ont été réputé inadaptable au cinéma !

Le thème principal est la fin du monde. Il faut dire que l’horloge de l’apocalypse avance de minutes en minutes. Minuit sur l'horloge représentait une catastrophe mondiale, la fin de la civilisation telle qu'on la connaît. J’ai adoré cette référence à ce qui existe réellement. A noter que depuis le 22 janvier 2015, l'horloge affiche minuit moins trois (23:57).

Il faut bien avouer que cette œuvre n’est pas à la portée de tout le monde de par son approche. Il faut le savoir et l’accepter. Les lecteurs de la bd à papa ou à grand-papa peuvent oublier car ce n’est pas leur code ou leur registre à moins de transcender. Il faut «parvenir» à aimer en décortiquant certains critères purement objectifs. Cela ne sera pas facile pour le lecteur qui doit disposer de beaucoup de patience. Le nirvana est tout au bout du chemin ! Un plaisir total garanti pour ce que je qualifie de culte tant son apport a été riche pour un renouvellement de la BD. Si seulement toutes les BD procuraient un tant soit peu cette perfection !

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 5/5 - Note Globale: 4.5/5





Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 07/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon ben voila, encore une fois, cette série ne va pas me réconcilier avec Alan Moore, je trouve ce scénariste ultra surestimé tout comme ces Gardiens (puisque tel est son titre français) qui pour moi sont loin d'être cultes. Je n'y ai rien trouvé d'attrayant et de passionnant, et d'ailleurs l'énorme succès qui a accueilli ce comics a surpris le fan de super-héros que je suis (ou plutôt que j'étais dans mon adolescence). Son succès est un véritable mystère pour moi.

Réalisée entre 1986 et 1987 par 2 Anglais nourris au biberon des comics américains de la grande époque, cette série-phénomène est censée proposer une relecture originale et démystificatrice des super-héros tels qu'on les conçoit ; oui, sans doute. Il est certain qu'elle a changé à jamais l'approche des comics U.S., et l'on peut se demander ce qui a poussé Moore et Gibbons à créer "Watchmen" : l'envie de malmener la mythologie très ricaine des super-héros ? possible. L'écriture complexe de Moore explore avec profondeur des super-héros à la retraite, en proposant une réflexion hardie sur la notion de puissance, la vanité de l'exploit et l'usure du héros, bref une approche intrusive et beaucoup plus adulte que tout ce qu'on a pu voir avant chez Marvel ou D.C. Sauf que cette vision ne me plait pas ; cet aspect sombre et trouble ne me séduit pas, je n'aime pas qu' on rentre trop dans cette introspection si poussée, je trouve le traitement laborieux, fastidieux, prétentieux, je n'y retrouve pas le côté distrayant des comics Marvel. La lecture en devient poussive et surtout d'un ennui mortel, la narration s'attarde sur des passages inutiles qui n'en valent pas la peine et qui rendent ce pavé par moments indigeste.

D'autre part, aucun des personnages n'est attachant, intéressant oui, tels Rorshach ou le Comédien, mais les autres sont quelconques, et surtout ils n'ont aucun charisme.
La seule chose qui me convient dans ce comics, c'est le dessin ; au contraire de certains posteurs, j'aime ce graphisme à l'ancienne qui adopte un style proche des classiques des années 60 et 70, et la colorisation ne me gêne pas. Gibbons innove cependant en utilisant une contrainte de planches à 9 cases, avec des détails très travaillés, des cadrages très cinématographiques et un exercice virtuose de symétrie de planches au 5ème épisode. Malgré ça, je préfère les planches aux cadres multiples et éclatés tels que le pratiquaient Jack Kirby et les confrères de son époque, avec un dessin un peu plus percutant. Mais sinon, l'ensemble graphique est la seule chose qui aurait pu me faire aimer ce comics si l'histoire et le traitement m'avaient convenu.

Comme pour La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, j'ai vu le film en 2008 avant de lire la Bd, c'est d'ailleurs ce qui m'a incité à la lire, je ne crois pas que cette vision a influencé ma lecture, mais comme je n'ai pas aimé le film (à peu près pour les mêmes raisons), je ne peux pas non plus aimer ce comics qui est pourtant devenu la bible de toute une génération d'auteurs et de lecteurs, mais ce n'est pas la mienne... et comme je le disais, je ne comprends pas ce succès ; ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas le seul.

Avis posté par Thobias Infos posteur le 22/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une vraie réussite. Enfin un comic intelligent sur des super héros. Le seul que j'ai lu qui se trouve dans ce cas pour ma part. Quelle idée géniale que ces supers héros sans pouvoir et fatigués qui pensent faire régner l'ordre à eux seuls. Plusieurs personnages sont particulièrement marquants : le comédien, cette brute épaisse, Ozymandias le cynique (peut-on réellement lui donner tort) et surtout Rorschach le nihiliste misanthrope et paranoïaque dont la personnalité complexe ne peut que fasciner.

Avis posté par zébu Infos posteur le 18/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une "série" qui nous fait voir les super héros sous un jour différent.
Le scénario est plutôt sombre, addictif mais surtout très bien ficelé. Nous voilà devant une sorte d'enquète policière au déroulement atypique puisque menée sous la forme d'une alternance de moments passés et présents.
Chaque personnage y joue un role prépondérant et ils possèdent tous une psychologie propre et recherchée.
Le thème colle bien avec l'actualité de l'époque (milieu des années 80), cette peur de l'apocalypse nucléaire en pleine guerre froide qui traduit une sorte de sentiment de malaise que l'on ressent souvent dans les oeuvres de Moore.
Le seul défaut réside pour moi dans les dessins qui ne s'avèrent au demeurant pas mauvais mais d'un style assez vieillot et avec des couleurs beaucoup trop "flashy" à mon goût.

Bref, nous voilà devant une histoire de super héros aussi époustouflante que peu banale et comme seul Alan Moore sait les écrire. Un ensemble qui aurait pu atteindre la perfection si les dessins avaient été à la hauteur de ce scénario tout simplement génial du début à la fin.

Avis posté par gruizzli Infos posteur le 20/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une BD simplement culte. C'est au delà de la critique.

Culte pour son dessin, qui semble au début très laid, très figé, mais dont on s’accommode très bien au final, malgré les couleurs criardes, et qui renforce l'histoire vu qu'on n'arrive pas à se concentrer sur autre chose

Culte pour ses personnages, qui sont tellement charismatiques, tellement intéressant. On les suit en permanence entre leurs ancienne vie et leurs actualité

Culte pour la construction du récit. Les bulles se mélangent, les cases défilent rapidement, obligeant parfois à relire une planche pour bien tout saisir. On est happé dans l'histoire sans pouvoir en décoller une seule seconde

Culte pour ses thèmes abordés : le devenir de l'humanité, la science, les hommes, leurs caractères, leurs vies .... Une BD qui prouve encore une fois que la philosophie est peut-être beaucoup plus présente qu'on ne le pense dans cet art qualifié de "mineur"

Culte pour la teneur du récit : sombre, pessimiste, ou les maigres bouffées d'optimisme sont rapidement noyés dans une noirceur et un esprit très sombre jusque dans la dernière case

Culte enfin pour son histoire, qui surprends totalement. Je dois dire que j'avais vu auparavant le film (et que donc j'ai eu un final pas mal gâché) mais que j'ai trouvé la BD encore bien au-delà de tout cela. L'enquête divisée en chapitre est prenante et on le lit d'une traite, les indices disséminés, les parallèles, les petites histoires sans importances, les mentalités des héros donnent naissance à une grande fresque dont on ne démord pas


En fait, ce récit m'a littéralement conquis. Je n'en démord pas. L'ensemble de l'ouvrage est d'une rare qualité, et je pense qu'il est impossible de faire mieux dans le genre. La science-fiction et l'uchronie servent ici un roman graphique simplement époustouflant. Une réussite totale.

Watchmen, un chef d’œuvre ? Je dirais même plus ... Un immanquable.

5/5 et mon coup de cœur du moment. Je suis sous le charme

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 25/02/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je partais avec un a priori assez négatif sur cet album, car les super-héros et justiciers masqués, c'est vraiment pas mon truc...Mais les bonnes critiques sur le site m'ont donné envie de me faire ma propre opinion.

Ce bouquin, c'est beaucoup plus qu'une simple histoire d’hurluberlus masqués qui cherchent à défendre la veuve et l'orphelin, c'est une véritable réflexion philosophique sur la nature humaine, avec en parallèle une enquête policière au scénario très bien ficelé.
Les personnages sont tous très travaillés et charismatiques, et, chacun d'entre eux, essayant de rendre le monde meilleur à sa façon, trouve grâce à mes yeux.

Le graphisme et les couleurs sont vieillots, très années 80, mais l'envoûtement provoqué par Alan Moore fait digérer ces couleurs criardes sans aucun problème.

J'ai été déçu par quelques points à la toute fin de l'album, mais vraiment déçu, car jusque là Alan Moore menait la trame sans faute, c'est dommage, et je suis sûr qu'il aurait pu ne pas faire ces erreurs ou en tout cas les rendre plus digestes:

***SPOILER***

En deux pages, on accumule 2-3 facilités scénaristiques, choses que jusque là on avait totalement évité:
-Le Hibou qui trouve le mot de passe de l'ordinateur de Veidt, comme ça, par intuition...En même temps si Veidt était effectivement le type le plus intelligent du monde il aurait pu choisir un autre mot de passe que "Ramsès II" pour ne pas que l'on découvre toutes ses magouilles...
-Rorschach et le Hibou qui arrivent des USA en Antarctique en 10 minutes, ça, ça craint...
-Rorschach qui arrive à soutenir le froid du pôle sud avec son éternel imperméable...

J'ajoute qu'Alan Moore aurait pu éviter de nous balancer, vers la moitié du bouquin, que la firme qui a refilé le cancer à des gens pour évincer doc Manhattan, se nomme "Pyramid", ou en tout cas lui donner un autre nom, parce qu'à ce moment j'avais déjà deviné qu'Ozymandias était derrière tout ça, le lien est trop facile à faire...(j'avais aussi pensé à Patrice Lafont, Marie-Ange Nardi, Laurent Broomhead, et Claire Gautraud, mais ils n'auraient jamais eu assez de fric pour faire ça...)

Enfin, le fait qu'Ozymandias cherche à réconcilier l'Est et l'Ouest en faisant croire à une invasion extra-terrestre, très bien, mais était-on obligé de nous farcir cette histoire de cerveau de médium cloné avec une décharge d'ondes psychiques ? Là c'est too much...

*** FIN DU SPOILER ***

Malgré ça, j'ai adoré la toute fin: tout n'est qu'un éternel recommencement.


Pour la note j'hésite entre et ...difficile, sans les exagérations scénaristiques citées dans le spoiler, c'était 5/5 de façon sûre et certaine.
Je mets tout de même la note maximale, car cette BD dégage vraiment quelque chose, et que je pense pouvoir la relire un jour.
(104)

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 25/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si je reconnais d’évidentes qualités techniques à cette série, je dois bien avouer qu’à mes yeux cette montagne n’accouche que d’une souris. En effet, l’intrigue en elle-même est des plus simplistes et pourrait se résumer au grand classique parmi les classiques « le traître était parmi nous ».

Au niveau de la structure, par contre, gros travail ! Les différents protagonistes bénéficient chacun d’une narration particulière. Chacun offre un profil psychologique et des superpouvoirs différents. Le découpage en 12 chapitres est bien pensé. Vraiment, de ce point de vue, il y a eu du travail. Je regrette cependant qu’un des systèmes narratifs consiste à mettre en scène deux sources en même temps. Impossible pour moi de suivre dans les mêmes cases deux conversations sans lien immédiat (un narratif issu d’un « comic » imaginaire et des dialogues et/ou des événements se déroulant dans Watchmen même). Résultat, je lisais d’abord l’une puis reprenais le chapitre à son début pour lire l’autre en la mettant en parallèle avec la première, puisque le narratif exposait de manière elliptique les événements qui se déroulaient dans la seconde (si vous m’avez compris, vous avez de la chance).

Au niveau du dessin, … ça passe. J’avais franchement peur de ne pas entrer dans cette histoire à cause de ce trait vieillot et de ces couleurs saturées mais ce ne fut finalement pas un obstacle. C'est moche et raide mais très lisible et suffisamment expressif.

Non, vraiment, ma déception provient de l’intrigue en elle-même. Je l’ai trouvée plate, sans surprise. Quant à la petite intrigue parallèle (au sujet des origines familiales d’une des protagonistes et des troubles affectifs qui en découlent), je l’ai trouvée tout simplement risible. Bon, ça a le mérite de montrer des super héros avec des faiblesses mais le manque d’émotion que j’ai ressenti durant ma lecture rabaisse ces passages à une vague sitcom française ou brésilienne dont on ne sait si elle est plus grotesque que soporifique ou l’inverse.

Reste la partie centrale, quelques personnages intéressants (Rorschach, principalement, pour moi), une narration inventive (à défaut d’être réellement efficace). Pas de quoi me satisfaire mais pas mal quand même. Et si je ne regrette pas de l’avoir lu, j’aurais regretté mon achat car c’est le genre d’œuvre que je n’ai aucune envie de relire.

Avis posté par Chirrroiteu Infos posteur le 19/12/2010 (dernière MAJ le 24/12/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
La meilleure bande dessinée que j'ai lue jusqu'aujourd'hui, avec un dessin très précis, très réussi, parce que ça doit vraiment être dur d'illustrer les idées les plus dingues d'Allan Moore.
Et pour le scenario, il est très bon, c'est le genre de BD que j'ai lu 5 fois au moins, et dont je découvre de nouveaux détails à chaque lecture.
Le seul défaut que je puisse lui trouver, et il n'est pas difficile à remarquer : les couleurs, même si on s'y habitue au cours de la lecture.
En bref c'est vraiment étrange qu'une BD aussi réussie et aussi longue ne coûte que 15 €.

Avis posté par Superjé Infos posteur le 18/11/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà, j'ai enfin terminé (à l'instant) ce pavé de 400 pages ! Une de mes plus grosses carences dans ma culture BDèsque, je l'ai enfin comblée...
C'est aussi ma première BD avec Alan Moore au scénario que j'ai l'occasion de lire... Et enfin, c'est aussi l'un de mes premiers récits de super héros (je suis totalement néophyte dans ce genre)...

Contrairement à d'habitude, quand je commençais un grand classique de la BD, j'en attendais trop, et j'étais déçu. Mais là, j'ai essayé de faire le vide dans ma tête, de toute les bonnes critiques que j'ai pu lire... En fait, j'ai tiré un trait sur tout ce que je pouvais attendre de ce type d'œuvre... J'ai attaqué ce bouquin comme si je l'avais choisi au hasard, sans aucune attente...

"Watchmen"... Sans l'avoir adoré comme certains, le récit m'a suffisamment marqué pour que j'ai une multitude de choses à dire dessus !

"Watchmen"... Je veux dire, Alan Moore a indéniablement un talent de conteur d'histoire, de narrateur.
Le récit est un peu long à se mettre en place, on ne comprend pas d'abord où il [le scénariste] veut en venir.

Je veux dire (vous avez remarqué le nombre de fois où cette expression apparait dans ce livre), en général, ou du moins, dans tout ce que j'ai pu lire/voir sur le sujet des super-héros, soit les auteurs font de leurs personnages de héros des surhommes capables de tout surmonter (je n'ai lu ça que dans des publications périodiques), soit les auteurs essayent d'en faire des êtres plus humains, plus accessible pour le lecteur (Superman - For All seasons principalement, dans ce que j'ai pu lire).

Mais ici, je n'ai d'abord pas compris le parti pris de Moore. D'accord, certains personnages sont plus humains, mais la plupart sont assez détestables, du moins, il est impossible de s'identifier à eux ; entre les nazis, l'aventurier masqué qui agit (et donc agit contre la loi) mais est vraiment inflexible et borné sur toutes les sortes d'infractions possibles ; il faut PUNIR, même les plus minimes. De plus, ses méthode sont assez inhumaines...
J'oubliais aussi ; "l'homme le plus intelligent du monde"... Enfin, le plus orgueilleux, le plus fier du monde surtout... On a envie d'écrire "humilité & condescendance" sur sa main et lui coller une énorme baffe.
Tiens, on a aussi le mercenaire sans éthique au service de l'état, dont tous ses actes sont dépourvus de morale... Assez dur de s'apitoyer sur sa mort... Sans oublier pimbêche mère et fille, ayant toutes les deux raté royalement leur vie...
Au début, il n'y avait que les deux "Hiboux" que j'appréciais, même s'ils étaient beaucoup moins charismatiques, plus lisses, sans saveur comme personnages principaux.
Celui auquel j'ai le plus réussi à m'intéresser (et qui paradoxalement est le moins humain), c'est Jon Manhatan, impossible de s'attendrir sur le sort de l'humanité, mais s'émerveillant devant des neutrons et autres particules, et finalement capable de rares d'élans d'humanité...

Bon, et qu'est-ce que Alan Moore peut bien faire de cette bande de loosers, ventripotent, atteint de la crise de la quarantaine, pitoyables et voulant reprendre du service ?...

Et bien il peut, et ce malgré une narration assez particulière, créer un univers super cohérent, super fouillé (pour moi, du jamais lu dans une BD pour l'instant)...
Oui, entre les quelques détails en arrière-plan (les publicités), le "comics dans le comics" et surtout ces tartines d'articles entre chaque chapitres...
Alors oui, au début, je trouvais que ces deux derniers procédés gâchaient totalement la fluidité de la lecture... Mais très vite, je compris que tous ça n'était là que pour enrichir la cohérence du récit.
Et puis, ces articles entre chaque chapitre permettaient d'éponger ma soif de connaissance sur le passé de ces héros dont je commencais à prendre du plaisir à lire les "non"-aventure.

Et finalement, je trouve qu'Alan Moore s'est un peu pénalisé en créant son univers ultra-cohérent.

La couverture me présentait 7 aventuriers masqués... Mais il en est mentionné bien plus dans le livre... Et bien moi, même si je sais que c'est vraiment très égoïste de ma part, j'en attendais encore plus. D'abord je voulais en savoir plus sur Capitaine Métropolis, quand même présent sur la couverture et quasiment jamais mentionné dans les 400 pages. Et je voulais en savoir plus sur chacun des héros (anciennes ou nouvelles générations) présentés ou mentionnés, je voulais connaître leur passé, leur motivations, leurs missions, leurs grands ennemis, leurs liens avec les autres héros, leur mort... Je pouvais partir pour 1000 pages que je n'aurais pas reculé... Car à la moitié de l'album, j'étais pris par le suspens du livre, et l'élément qui m'attirait le plus était bien la présentation des personnages.

Moi, ça m'a légèrement déçu, (oui, oui je continue à dire que c'est trop égoïste de ma part, mais j'ai limite envie de répondre qu'Alan Moore n'avait qu'à pas écrire une œuvre de cette prétention, même si je n'ai pas à dire ça)...


Et donc, une fois l'introduction terminée (200 pages tout de même), bizarrement (ça ne m'avait jamais fais ça au part avant), sans aimer PLUS QUE ÇA, cette BD, j'étais impatient de lire la suite. Je commençais à m'attacher aux personnages.

Avant d'attaquer mon avis sur la fin de cette BD, je vais faire une légère parenthèse sur le dessin. Le style comics ne m'intéresse pas plus que ça (même si j'avoue qu'il y a de la maîtrise dans le trait de Dave Gibbons), et comme beaucoup, les couleurs psychédéliques ne m'enchantaient pas du tout. Finalement, dès la seconde page, on n'y pense plus.



Alors, la fin de cette BD, qu'est-ce que ça donne ?!
Et bien, déjà, ça partait mal car je n'ai rien compris à l'avant dernier chapitre.

Et à part les 3 dernières pages, je n'ai rien ressenti à la lecture du dernier chapitre... Même pas une sensation de "Tout ça pour ça O_o !?"... Non ...! Déjà, je ne suis pas sûr d'avoir tout compris. Je me laissais balader par Alan Moore depuis le début, sans penser à la fin (et d'ailleurs, la fin de l'enquête des policiers ? Ou alors ils sont morts dans l'explosion ?), et non, la conclusion est limite ratée, car la plus grande partie ne m'a pratiquement pas touché... Je n'y ai vu aucune idée de génie.


Bref, vous l'aurez compris, mon avis, même si j'ai bien aimé, est mitigé, et je ne considère pas cette BD comme un chef-d'œuvre (une relecture s'impose ?! Peut-être mais pas tout de suite...) ! Mais ce fut quand même une lecture intéressante, qui a su me passionner, sans me décevoir réellement...

Comme d'autres œuvres tant acclamées (Blacksad, Où le regard ne porte pas..., Joker, ou encore Pinocchio) que j'ai pu lire, ce fut un livre facile à critiquer, à aviser, mais très dur à noter...

Je mets finalement que 3.5/5, mais je ne peux faire autrement que de conseiller l'achat.

Et je suis bien content tout de même d'être parvenu jusqu'à la fin de ce pavé !

Avis posté par Yannis Infos posteur le 04/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Watchmen est un chef-d'oeuvre de ceux qui ne laissent personne indifférent. Le plus incroyable, c'est qu'à chaque relecture de nouveaux détails apparaissent. Le nombre de critiques sur cette oeuvre est je pense assez explicite. Le seul bémol que je soulignerais est pour les couleurs qui ont un peu vieilli mais cela ne gâche pas l'ensemble.
A lire d'urgence

Avis posté par SuperFloyd Infos posteur le 27/06/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Watchmen est le meilleur comic que j'ai pu lire jusqu'à présent.

Le dessin est parfaitement ajusté, avec des scènes et des plans incroyables, des expressions parfaitement refletées. C'est juste impeccable.

Le scénario est juste hallucinant, on nous mène petit à petit à un final extraordinaire. Certaines oeuvres sont extraordinaires pour le cheminement qui mène à la fin, d'autres pour leur dénouement tant attendu et grandiose. Watchmen fait partie de celles rares qui combinent les deux. Des dialogues bien sentis, un style sans faille, des phrases cultes. On ne tombe jamais dans la philosophie de bas-étage, le noir à deux balles, le rebondissement facile... Tout est mené d'une main de maître par Alan Moore, qui signe probablement sa meilleure oeuvre avec V for Vendetta...

La psychologie des personnages est très poussée, et le "héros" Rorschach, puant, moche, est d'un charisme sans faille.

De plus, le compte à rebours effectué par l'horloge augmente superbement la tension de l'oeuvre.

On notera dernièrement la présence de textes et images entre les chapitres, tous très bien sentis, qui renforce l'excellente uchronie qu'est Watchmen.

En conclusion, on ne peut prétendre connaître les comics sans avoir lu cette oeuvre majeure et magistrale qu'est Watchmen.

Avis posté par RR15 Infos posteur le 02/06/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je viens de terminer la lecture de ce gros pavé et un seul mot me vient à l'esprit à la seconde où j'écris : PUISSANT.
Ayant déjà lu et apprécié de nombreux classiques d'Alan Moore, je me rends vraiment compte ici du génie de cet auteur.
Malgré un dessin rebutant à la première approche et mon dégoût pour la science-fiction, j'ai été littéralement transporté par cette uchronie tellement complexe et dérangeante.
A lire et relire.

Avis posté par Gargantoine Infos posteur le 16/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai découvert les Watchmen peu de temps après la sortie du film (film qui n'a pas attiré mon attention dans un premier temps). C'est plutôt cette couverture noire, jaune et rouge qui m'a interpellé.
J'ouvre ce livre, jette un oeil sur quelques pages : la première planche me plaît. On a l'impression de lire un story-board, l'effet est sympathique.
Les couleurs me plaisent aussi. Elles sont vives, tranchées, elles mettent une ambiance que j'ai rarement vue dans une bande dessinée.
Ca y est je me lance, j'achète ce gros pavé, on verra bien...

Aucune déception durant la lecture, le niveau graphique (dessins+couleurs) est à la hauteur de mes attentes et de mes premières impressions.
Côté scénario, l'histoire est fluide, on se laisse guider. La BD est parsemée de quelques éléments supplémentaires (type roman), pour apporter de la crédibilité à l'histoire, et des explications qui permettent au lecteur de bien cerner l'environnement des personnages.
Chaque chapitre se concentre sur un personnage à la fois, ce concept me plaît bien...
Et puis arrive déjà la fin. La Fin qui me convient, car elle est à la hauteur de tout le reste (j'avais peur d'une mauvaise fin "en queue de poisson").

5 étoiles, car cette BD est vraiment incontournable, l'ensemble est "puissant" !
Je conseille bien évidemment l'achat de ce livre qui, même acheté sur un coup de tête au départ, aura changé mon regard sur la BD en général.

Avis posté par Doña Hermine Infos posteur le 01/08/2009 (dernière MAJ le 16/11/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Watchmen n’est pas un comic mainstream de super-héros. Ce n’est pas que ça ! Arrêter sa pensée à cette conclusion serait lui faire injure.
En effet, à partir de ce qui pourrait n’être qu’une banale histoire de meurtres en série de super-héros, Alan Moore nous livre une vertigineuse réflexion sur quelques sujets essentiels comme le sens (et l’intérêt ?) de la vie et de la mort, le destin (hasard ou déterminisme), l’illusion du temps et quelques considérations de macro-économie et de géopolitique tout-à-fait intéressantes.
Pour avoir déjà lu From Hell, je savais que Moore est un auteur puissant qui livre des histoires riches, de la lecture desquelles on ressort marqué et admiratif.

Ici, chaque personnage (super-héros) semble représenter une certaine façon d’appréhender le monde :
- Froidement analytique et calculatrice (Ozymandias)
- Prédatrice, soumise à ses plus bas instincts, opportuniste et sans scrupules (le Comédien)
- Romantique et sentimentale (le Hibou)
- Détachée des considérations affectives, purement cérébrale (Doc Manhattan)
- Manichéenne mais nourrie d’une perception biaisée de la réalité (Rorschach)
Le personnage de Laurie Juspeczyk (sorte de super-héroïne malgré elle) enfin, échappe à une description aussi concise, et pour cela peut-être, il est très attachant.

Mais à mes yeux le plus fascinant, le plus charismatique, le plus intéressant est Doc Manhattan, que Moore présente comme “une certaine forme d’organisation électromagnétique ressemblant à une conscience”. Ce personnage, qui n’est pas sans rappeler l’homme floristique de Swamp Thing a, comme lui, subi une violente et irréversible mutation tant mentale que physiologique. Cette mutation, à l’origine de ses super pouvoirs va transformer sa vision du monde. Assez ironiquement, Moore inflige à ce personnage qui se destinait initialement au métier d’horloger, une expérience qui va lui faire ressentir au plus profond de lui-même la relativité du temps !
Fort de cette révélation, et de ses super pouvoirs bien pratiques pour survivre sur Mars, et parce qu’il n’est plus un être humain, mais une sorte de Deus ex-machina, Doc Manhattan assis sur un rocher tel Le Penseur de Rodin, tient des propos d’une grande pertinence sur la nécessité (ou non) de la vie humaine (“un phénomène bien surestimé” selon lui) et sur le miracle que constitue le-dit phénomène, un authentique et improbable miracle, dont Moore pointe cependant la banalité.

Le débat métaphysique entre Laurie et Manhattan dans ce chapitre-là est l’un de mes passages préférés.
Outre qu’il rappelle quelques vérités salutaires sur l’apparition de la vie sur terre, ce qui fait du bien en cette période ou les théories créationnistes refont surface, ce passage est assez fascinant, poétique et, tout simplement, beau.
La Terre, pas plus que Mars, n’a besoin de la vie humaine. Mais chaque être humain est un miracle hautement improbable. Merci monsieur Moore pour cette audacieuse vision des choses !

Il y a encore beaucoup à dire sur ce monumental album. En effet, Moore -formidablement secondé par Dave Gibbons au dessin- n’est pas avare de trouvailles en tous genres. Il affectionne les métaphores visuelles pour caractériser ses personnages. Le chapitre consacré à Rorschach en est truffé, Moore glissant par exemple habilement d’une parodie de scène d’amour aux taches du masque du super-héros. Je pense aussi à la scène dans laquelle Dan rêve qu’il fait l’amour avec Laurie après un déshabillage mutuel riche de sens. Il use aussi abondamment (comme déjà largement mentionné dans les précédents avis) de la mise en parallèle de deux récits a priori sans lien. Mais chez Moore, le concomitant n’est jamais fortuit : la BD que lit le gamin fait écho aux propos désabusés du vendeur de journaux sur la marche du monde
Moore est un homme qui a beaucoup d’idées à exprimer, il se sert de son histoire pour nous livrer sa vision pessimiste du monde (et accessoirement de la mort), de l’équilibre précaire entre les super-puissances et de la façon dont cette période de guerre froide (une époque “sur [laquelle] pèse l’ombre d’une guerre sans après-guerre”) a agi sur ceux qui la vivaient.

Parmi les défauts qu’on lui reproche : son exécrable mise en couleurs. C’est vrai que dans les premiers instants de la lecture, on se dit “beurk, c’est immonde !” mais l’intrigue et l’atmosphère particulière ont vite fait de reléguer au second plan les horribles couleurs flashy. Ceci dit, je pense que le magnifique coup de crayon de Gibbons serait magnifié par un sobre noir & blanc.

On reproche aussi à Watchmen sa lenteur. Ca m’a rappelé une conversation que j’avais eue avec un copain à propos de Radiohead : il trouvait leur musique lente et pour lui c’était un défaut. Quelle idée absurde ! La lenteur est une caractéristique, pas un défaut !!! Il y a tellement de profondeur, de richesse, d’intelligence dans les scénarios de Moore qu’ils ont besoin de place et de temps pour s’exprimer pleinement. Ainsi, Moore dilate son scénario à l’envi, mais ce n’est jamais gratuit !

Je n’ai lu les textes de fin de chapitre qu’en deuxième lecture ; ils lui donnent un autre éclairage sur chaque personnage ou sur le contexte géopolitique. Ils permettent aussi de mesurer le colossal travail fourni par Moore, et l’ingéniosité de sa construction narrative.

J’ai dû rendre mon exemplaire de Watchmen avant d’avoir eu le temps de finir de les lire tous et je le regrette. Je reste sur l’impression d’avoir du quitter un riche musée avant d’avoir pu en visiter toutes les salles. Impression frustrante, mais promesse de futures relectures passionnantes !

C’est le genre de BD propre à susciter des échanges d’une grande richesse, des discussions passionnées à perte de vue, entre lecteurs- pour peu qu’on aime ça- sur les sujets les plus variés. C’est aussi ça, la grande force de Watchmen !

Une dernière chose : si vous l’achetez en français, préférez l’édition Delcourt, traduite par Jean-Patrick Manchette !

Avis posté par Calimeranne Infos posteur le 13/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je fais partie des personnes qui ont découvert Watchmen grâce au film ; au départ, la bande-annonce alléchante m’avait poussée à aller le voir au cinéma, et les couleurs criardes du comic m’avaient immédiatement ôté toute envie de le lire.
Ayant beaucoup apprécié le film, je me suis décidée à lire l’œuvre originale ; ceci-dit, l’intégrale a trôné quelques mois sur mon étagère avant que je ne me décide à l’ouvrir.

Une fois passée l’appréhension des couleurs franchement indigestes, je me suis laissée prendre par l’histoire. La lecture n’est pas toujours très fluide, elle est parfois même fastidieuse (notamment avec l’histoire du naufragé qui entrecoupe le récit, ces passages m'ont gênée dans ma lecture, surtout que je ne voyais pas trop l’intérêt de cette histoire au début). De plus, le récit comporte des longueurs, sans même compter les passages qui séparent chaque chapitre (j’avoue que sur la fin je ne les ai pas tous lus…).
Ceci-dit, le scénario est bien construit, et une fois l’histoire commencée, j’avais envie d’aller jusqu’au bout. Les scènes centrées autour de Rorschach et Dr Manhattan sont à mon avis les plus marquantes, ces deux personnages ayant des psychologies intéressantes. Les autres personnages présentent moins d’intérêt, et certains manquent cruellement de charisme.

Il est certain que le fait d’avoir vu le film d’abord a eu une influence sur mon ressenti concernant ma lecture. Le comic ne m’a pas apporté beaucoup de surprises, la plupart des scènes importantes et des répliques ayant été adaptées fidèlement ; peut-être aurais-je été plus captivée si je ne connaissais pas déjà l’enchaînement des évènements. D’un autre côté, si je n’avais pas eu en tête certaines scènes du film, aurais-je réussi à surpasser mon dégoût des couleurs ?

Quoiqu’il en soit, j’ai pris du plaisir à lire Watchmen, la lecture a été agréable mais ne restera pas inoubliable.

Avis posté par Arion Infos posteur le 30/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après V, W...atchmen ! Délicat de parler d'une BD pareille puisque tout a déjà été dit et redit... Alors, avis inutile ? Peut-être... Qu'il me suffise dès lors de dire que je l'ai lue trois fois en deux ans. Que je ne m'en lasse pas. Qu'elle fait partie des oeuvres qui ont forgé l'être que je suis aujourd'hui. N'ayons pas peur des mots : il m'a été donné de reconsidérer ma vision du monde après la première lecture. Une nouvelle vision d'une complexité et d'une maturité peu commune : à travers ses personnages principaux, Watchmen propose pas moins de six points de vue sur les Hommes, la société, la politique, bref, sur le Monde, dont certaines sont diamétralement opposées... et pourtant Moore se paye le luxe de garder une insolente cohérence.

A titre personnel, ce sont les chapitres consacrés au Docteur Manhattan et à Rorschach qui m'ont le plus bouleversé. D'un côté, un dieu à l'âme évanescente qui voit en notre espèce des miracles thermodynamiques à la rareté fascinante. Les forces de l'Univers sont sombres et muettes mais, à travers nous, elles parviennent à exprimer un peu de leur Art démiurgique. De l'autre côté, un gouffre affreux qui n'exalte qu'un néant absurde et omnipotent malgré ses quelques insectes humains qui grouillent à sa surface éthérée. Ni Dieu ni espoir. " Nés du néant, engendrant des enfants promis à l'Enfer comme nous, retour au néant."

A travers ces deux extrêmes, une Vérité d'une justesse et d'une lucidité extraordinaires, quelque part entre le silence et la symphonie. Inutile d'en dire plus. Watchmen est une expérience empirique, un joyau aux si nombreuses facettes qu'il est difficile d'être vraiment objectif. Et même si les couleurs, certes criardes, de cette BD projettent une lumière insoutenable pour une flopée de lecteurs, l'on comprendra rapidement que c'est notre propre compréhension qui illuminera le récit de la manière que l'on souhaitera.

Avis posté par PAco Infos posteur le 12/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Non Steril, je te rassure, tu n'es pas le seul de ton espèce !
Moi aussi, les Watchmen ventripotents sur le retour n'ont pas réussi à me tenir en haleine (comment ça ils puent de la gueule ?)... Pourtant je suis également loin d'être allergique aux Comics que je lisais avec entrain dans ma jeunesse. Mais là...

Ça doit bien faire 10 ans que les 6 tomes de la cette saga me font de l'œil à chaque fois que je les fais passer de mes rayonnages à la réserve et vice-versa... Mais non, rien à faire, malgré l'aura cultissime qui l'auréole, je n'arrivais pas à franchir le pas. Mais à la sortie du film et à son retour dans mes rayonnages, je me décidais enfin... et c'est le drame...

Bon, pour faire court sur la forme, je trouve que le dessin et le découpage de Dave Gibbons n'ont rien d'exceptionnels. Ils sont plutôt figés et grippés, un peu à l'image de nos pauvres super-héros... Je ne m'étendrais pas sur la colorisation que je n'aime pas du tout. Question de goût peut-être, mais rien d'attrayant là dedans pour moi qui valorise son travail.
Heureusement, le scénario d'Alan Moore est solide, et ses personnages sont remarquables. Remarquables de par leur complexité et leur originalité... Mais voilà, c'est tout ce qui a retenu mon attention sur cette série. Il m'aura fallu attendre le 3e tome, "Rorschach", pour que ma curiosité soit titillée, et que mon intérêt commence à pointer, jusqu'à une fin un peu attendue sur le responsable de la machination mondiale en cours... Bon ok les explications du pourquoi me restaient nébuleuses, mais c'était un peu couru d'avance sur le "super-méchant".

Au final, j'en garde le souvenir d'une lecture fastidieuse, longue -rhaaaa ce mode narratif- , entrecoupée de pavés de textes indigestes (Je n'ai rien lu de pire je pense pour casser le rythme d'une BD !). Je me demande si ce très bon scénario de Moore (malgré son traitement) n'aurait pas fait un meilleur roman plutôt que ce pavé graphique assez indigeste qui a assez mal vieilli... Mais bon c'est aussi le thème central de cette histoire au final... Une BD concept "Has been" alors ? Dans ce cas, c'est une belle réussite...

Avis posté par steril Infos posteur le 09/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il me semble que d'habitude, mes avis sur les bandes dessinées que je lis sont à peu de choses près conformes à l'avis moyen des autres lecteurs.

Watchmen est l'exception.

Watchmen, le comic cultissime, immanquable parmi les immanquables de bdthèque... et pourtant, malgré d'innombrables efforts, cette oeuvre, aussi géniale qu'elle puisse paraître à la majorité des gens qui la découvrent, me laisse totalement de glace et n'a jamais réussi à éveiller chez moi autre chose qu'un profond ennui.

Pour tout dire, cela fait maintenant près de 5 ans que l'intégrale de Watchmen trône dans ma bibliothèque, et j'ai bien dû essayer une dizaine de fois de me plonger dans ce gros tome... il me tombe à chaque fois des mains à la moitié du récit. Je n'ai pourtant rien contre les comics et la bande dessinée américaine : j'étais fan de Batman dans mon enfance, et le Sandman de Neil Gaiman fait partie de mes bédés culte... j'ai même lu V pour Vendetta, du même auteur, avec un certain intérêt.

Mais avec Watchmen, la sauce ne prend pas, la magie ne fonctionne absolument pas : l'histoire est sombre, froide, avance à mes yeux de manière pénible ; je ne parviens à m'identifier à aucun des personnages... ces superhéros vieillissants sur le retour sont carrément pathétiques... l'ambiance générale est déprimante. Bref, rien ne me passionne ni ne m'intéresse dans cette histoire. Le mélange réalisme/fantastique me semble complètement déplacé et artificiel... et, pour ne rien arranger, je trouve le dessin et les couleurs très laids (même si ce facteur n'a finalement aucune importance dans mon appréciation globale de la bédé).

Il m'aura fallu attendre l'adaptation cinématographique du comic pour que, finalement, j'arrive au bout de l'histoire de Watchmen, mais, là encore, je dois bien admettre que ce film m'a copieusement ennuyé...

Bref, je n'ai pas l'habitude que mes avis détonnent à ce point, mais pour moi, Watchmen, sans hésiter, après de gros efforts et avec la meilleure volonté du monde, je n'aime vraiment pas...

Suis-je le seul de mon espèce ?

Avis posté par Scram Infos posteur le 09/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ca y'est, je l'ai fait, j'ai lu un comics ! Plus de trente ans d'attente et me voilà devenu un homme, un vrai, avec du poil et tout et tout. Avant de donner mon avis, je tiens à préciser que j'avais un a priori plutôt négatif sur les comics. Si je veux voir un mec en collant faire des pirouettes, je peux aller voir un gala de patinage artistique. Ma dernière phrase (qui reprend un bon gros cliché) démontrera très certainement aux passionnés toute ma méconnaissance du monde des comics.

J'ai donc acheté cette intégrale en lisant les avis dithyrambiques des lecteurs bdthéquiens. Alors, oui c'est une bonne BD, mais je n'ai pas réussi à y trouver de quoi la qualifier de culte pour moi.

Premièrement, j'ai eu du mal à apprécier les dessins. Non, ce sont les couleurs qui m'ont gênées. Le poids des années se fait maintenant sentir sur Watchmen. J'ai failli mettre mes lunettes de ski (indice 4, protection UVA et UVB) pour lire. C'est trop flashy pour moi.
Le scénario lui me laisse indécis : j'aime ? J'aime pas ? Dans l'ensemble, je reconnais qu'il est bien ficelé, bien mené et certainement remarquablement construit. Je dis certainement parce que je sens que je ne suis pas parvenu à rentrer dedans et avant d'essayer de dire pourquoi, je voudrais revenir sur les points positifs de l'histoire qui m'ont quand même fait aimer cette BD.
- Les personnages ont une réelle épaisseur, ils ont un passé qui nous est lentement dévoilé à travers les planches mais également à travers des documents glissés entre les chapitres. J'ai adoré ces passages, je trouve qu'ils nous entraînent dans l'univers des auteurs et nous permettent de mieux saisir. J’aime quand les auteurs prennent le temps de nous présenter leurs personnages, ça les rend plus « vrais », plus torturés. Mention spéciale au personnage de Rorschach qui est magnifique.
- L’univers de Watchmen est magnifiquement retranscrit : il est sombre, glauque, sans espoir. On sent que ça ne peut que mal tourner. La BD lue par un enfant (l’histoire du pirate) symbolise vraiment bien ce côté noir. Ce double niveau de lecture m’a vraiment transporté. C’est là où je perçois le génie du scénariste mais malheureusement pour moi, je n’ai fait que le toucher du bout des doigts sans réussir à l’accrocher.

Alors pourquoi est-ce que je n’ai pas réussi à accrocher ? Cela tient certainement à mes a priori. Il n’y a rien à faire, les super-héros me fatiguent. Et pourtant, les Minutemen me plaisent car ce sont des gens normaux, en costumes ridicules (ils le reconnaissent eux-mêmes) qui ont maintenant vieilli et qui prennent du bide. Jusqu’ici j’étais convaincu par cette histoire. Et puis est arrivé le personnage de Doc Manhattan, et là, je n’ai pas pu m’intéresser à lui. Le deus ex machina, comme il est décrit par son amie, je ne peux pas. C’est quand même un type qui voit l’avenir, peut transformer la matière et téléporter des gens sur Mars (oui vous avez bien lu, la planète pas la barre chocolatée). Ses états d’âme me fatiguent au plus haut point (« le futur devient flou » est le genre de phrases qui me donnent envie de fermer un livre). En règle général, les héros aux pouvoirs démesurés m’ennuient (c’est pourquoi j’aime bien Batman alors que je ne supporte pas Superman). C’est donc là où je n’ai pas réussi à suivre le scénariste : pourquoi ce personnage fadasse échappé du village des Schtroumpfs ? Je n’ai pas trouvé de réponse et par conséquent je reste avec un sentiment mitigé après ma lecture.


SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER
Je n’ai pas aimé la fin (et c’est peu de le dire). Le coup du traître est assez prévisible et je n’en peux plus des riches puissants qui veulent détruire la Terre pour reconstruire une société plus juste. J’ai l’impression de l’avoir lu ou vu des dizaines de fois (c’est le syndrome James Bond). Le côté positif est la réaction des héros qui, au final, décident de ne rien faire (le mal étant déjà fait). La réaction de Rorschach est dans la logique du bonhomme, c’est pourquoi j’ai aimé ce personnage.
FIN DU SPOILER


Au final, je recommanderai malgré tout la lecture de cette BD car il y a vraiment d’excellentes idées (les héros vieillissants), les personnages sont très travaillés et le monde dans lequel évolue les héros est magnifiquement décrit, on le vit, on le sent. Ces points forts contrebalancent les points qui m’ont gênés dans l’histoire (et qui apparemment n’ont pas dérangé les autres). Mon manque d’intérêt pour l’univers des comics a aussi certainement joué en ma défaveur. Tentez l’expérience de ce pavé (4 jours pour le finir), je suis sûr que chacun peut y trouver des éléments qui lui feront penser que ça valait le coup de le lire.

Avis posté par Rody Sansei Infos posteur le 19/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une œuvre dont j'avais lu dans ma jeunesse les premiers chapitres, il y a plus de 15 ans, sans jamais en connaître la fin. Il faut dire que le rythme narratif soporifique n'avait pas grand chose pour m'attirer à l'époque. La sortie toute récente du film a permis de voir ce monument de la BD américaine être réédité : c'était l'occasion de se replonger dans cet univers bizarre et de découvrir la fin de l'histoire.

Ce que j'ai bien aimé :
. les dessins, même s'ils sont assez classiques et vieillots, restent très clairs et fourmillent de détails, c'est bien.
. il a fallu atte(i)ndre la fin de l'avant dernier chapitre pour que je lève les sourcils et que mon intérêt pour Watchmen se fasse réellement ressentir. Rien que ça me motiverait presque de tout relire afin de mieux comprendre toutes les imbrications.

Maintenant, les reproches :
. les couleurs flashy, même si on finit par de plus faire attention, sont tout de même du plus mauvais goût.
. les fins de chapitres en style "non BD" n'apportent vraiment pas grand chose à la trame : en plus de briser la lecture, les détails introduits sont souvent suggérés dans la partie BD et n'approfondissent au final pas grand chose. Après avoir refermé le livre, j'ai regretté d'avoir finalement "perdu du temps" à les lire intégralement. Ma prochaine relecture se fera clairement sans.
. le style narratif fait très vieillot, et l'évolution de l'histoire "au ralenti" et plutôt molle n'est clairement pas ce qui me convient le mieux.
. j'ai mis près de trois semaines pour tout lire ! Rares sont les BD qui m'ont paru si poussives dans leur narration (notamment par ce qu'avant l'avant dernier chapitre, je n'ai absolument pas compris où l'histoire allait me mener). D'un autre côté, je suis arrivé au bout et, grâce à la fin, je ne le regrette pas.

Du scénariste, dont j'ai toujours appréhendé chaque œuvre tellement elles peuvent être "spéciales", je préfère nettement V pour Vendetta ou From Hell.

Pourquoi donc conseiller cet achat si je ne suis pas si enthousiaste que ça ? Simplement parce qu'il existe, aux côté d'éditions plus ou moins luxueuses, une édition pas très chère (15 € pour plus de 400 pages). Et que Watchmen reste tout de même une œuvre qui a marqué les esprits... à une certaine époque... et que ma foi, c'est bien de s'en souvenir.

Note finale : 2,5/5

Tout ça ne me donne en tout cas pas bien envie de voir le film. J'attendrai sans doute une édition DVD pas chère pour me laisser tenter...

Avis posté par Richart Infos posteur le 13/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cette immense BD trônait dans ma bibliothèque depuis 20 ans. La sortie du film a réveillé mes sens endormis. J'en ai profité pour relire les 6 tomes et faire découvrir cette série à mon fils de 15 ans. Watchmen c'est comme un grand cru de Bordeaux : il se bonifie avec le temps. Découpage, scénario, suspense, désenchantement, tout y est sur un monde qui "perd la boule" et ses repères.
Je précise que la version française de la BD bénéficie d'une traduction par JP Manchette* (grand écrivain de roman noir des années 80).
Les critiques, sur la qualité des dessins et des couleurs tant pour The Watchmen (plutôt criardes) que V pour Vendetta (plutôt lavasses), oublient que le génie d'Allan Moore est de confier ses scénarios aux dessinateurs qui pourront retranscrire l'atmosphère qui s'y rattache.

A lire et relire.

Inutile de rajouter que mon fils a été bluffé de la qualité d'une bd "si ancienne" !

*[Ndlc] : dans l'édition Delcourt uniquement désormais épuisée (mars 2009)

Avis posté par AqME Infos posteur le 11/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Attention chef-d'œuvre!

Je ne vais pas vous le cacher, c'est après avoir vu la bande-annonce du film de Zack Snyder que j'ai voulu avoir le livre en main.
Et un soir de noël, je retrouve l'absolute dans un beau paquet cadeau !

Fébrilement je commence la lecture, les dessins sont loin d'être beaux mais on s'y fait et il faut aussi se dire que ça date de 1986. Malgré tout, les dessins remplissent leur rôle et on rentre dans cette ambiance pré-apocalyptique pour n'en ressortir que plus marqué.

Le scénario est le plus complet et complexe que j'ai pu voir et lire. Chaque personnage est ultra travaillé avec un background de folie. Chacun a ses faiblesses, ses humeurs, ses convictions, ils ne sont pas indestructibles et la retraite ne leur a pas été favorable.
Mention spéciale au chapitre de Rorschach tout en palindrome et symétrie.
Petit bémol: Le docteur Manhattan et ses phrases alambiquées où l'on se perd le plus souvent mais en même temps, il voit la vie d'une autre façon que tout le monde.
La force du bouquin est qu'il peut être lu, relu et re-relu, on trouvera toujours quelque chose de nouveau que l'on n'avait pas vu auparavant car, que ce soit au niveau des dessins ou du scénario, tout est tellement riche que l'on a forcément raté des choses lors de la première lecture.

Un grand merci à Zack Snyder au passage, qui signe un film très fidèle au comics, à la fois sombre, sexuel et violent.

En gros, il faut absolument acheter ce livre !

Avis posté par iannick Infos posteur le 04/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je ne vais certainement pas me faire des amis en avisant cette série ! D’ailleurs, je conseille même aux fans de « Watchmen » de ne pas lire ma chronique ! Cette bd qui fait pourtant parti des incontournables de bdthèque est, pour moi, la plus grosse déception en tant que lecteur de bande dessinée ! Je me suis mis à découvrir l’intégrale de cette série parce que son adaptation cinématographique allait sortir sous peu…

Que nous raconte « Watchmen » ? Eh bien, ça se passe dans les années 80, pendant la guerre froide et dans une grande ville bien évidemment américaine. Au tout début de la bd, le lecteur est invité à suivre Rorschach dans sa recherche de l’assassin de son pote Edward Blake, alias le « Comédien ». La particularité de ces deux hommes, c’est que ce sont des superhéros à la retraite…
Jusque-là, tout va bien, j’étais intéressé par cette enquête de la part de Rorschach, c’est ensuite que j’ai éprouvé énormément d’ennuis à lire « Watchmen » !

Car une fois cette petite séquence vécue, Rorschach va rencontrer tous ses anciens potes qui sont eux-aussi des superhéros à la retraite pour leur prévenir du danger et… tour à tour, le scénariste va en profiter pour brosser leurs portraits et leurs passés. Je n’ai rien contre le fait de découvrir leurs vies passéistes mais Alan Moore va aller jusqu’à nous faire partager leurs espoirs et leurs peines pendant plus du tiers de l’intégrale soit plus de 150 pages (voire plus… j’ai stoppé ma lecture à ce moment là) ! Pour ce faire, le scénariste emploie de longues proses et d’incessants bavardages pour faire comprendre aux lecteurs que les protagonistes ont aussi des réactions humaines (est-il si difficile que ça de faire ressortir les émotions uniquement par le dessin en quelques planches ?) qui m’ont complètement achevé, écœuré, blasé, dégoûté, lessivé à tel point que j’ai arrêté définitivement cette lecture sans avoir eu l’envie de découvrir le dénouement, d’ailleurs, je m’en tape complètement de cette fin tellement j’ai été déçu de ce premier tiers de la bd !
Le pire, c’est que je n’ai ressenti aucune émotion et aucun plaisir à suivre les péripéties de ces personnages !

Je reconnais que je ne me suis jamais intéressé aux superhéros ; pour moi, ça n’existe pas point final ! Je trouve farfelu cette fascination des américains à être captivés par des êtres supérieurs vêtus de ridicules collants, je trouve même complètement égoïste de leur part de croire qu’il n’y aurait qu’en Amérique que ces surhommes vivraient et les protégeraient du reste du monde. Sur ce dernier point, c’est d’ailleurs le sentiment que j’ai éprouvé en découvrant le personnage de Doc Manhattan, un homme (de couleur bleue !) tellement puissant qu'il serait la cause de la passivité des soviétiques à attaquer les Etats-Unis : c’est com-plé-te-ment ri-di-cu-le ! Pourquoi les russes (les européens, les asiatiques, les africains et pourquoi pas les extraterrestres tant qu’on y est !) n’auraient-ils pas au moins un superhéros eux-aussi ? Hein, dites ?

Sans cette mise en couleurs que je n’apprécie pas (couleurs flashies), je pense que « Watchmen » aurait énormément gagné graphiquement s’il existait en version noir et blanc car le dessin de Dave Gibbons m’est apparu bon : ses personnages sont facilement reconnaissables, les décors sont fouillés et la mise en page est correct.

Je crois que je suis complètement allergique aux récits d’Alan Moore car je n’aime pas du tout aussi ses autres bds : V pour Vendetta et Filles perdues. A chaque fois, je me suis ennuyé à lire ses séries à cause de son emploi systématique de (très) longues proses et de séquences qui me sont apparues à chaque fois très « théâtrales ». « Watchmen » est considéré par les libraires comme un des trois plus grands comics de tous les temps, plusieurs jours après cette lecture, je me demande encore pourquoi… je crois que j’aurais énormément de mal à oublier cette bd dans le plus mauvais sens du terme !
Si vous voulez feuilleter une bd sur un « superhéros-qui-se-découvre-qu’il-a-des-réactions-humaines-tellement-il-est-déprimé », jetez un coup d’œil sur Crazyman de Baudouin que je trouve plus distrayant et intéressant à lire que « Watchmen ».

Avis posté par Alix Infos posteur le 01/10/2002 (dernière MAJ le 27/02/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ma BD préférée, tout simplement. Alan Moore est mon idole Je viens de relire « Watchmen » à l’occasion de la sortie du film, et j’ai pris encore plus de plaisir que lors de ma 1ere lecture.

J’avais oublié le degré de perfectionnement de la psychologie des personnages, la noirceur du propos, les réflexions poussées sur la nature humaine, sur la guerre (une ambiance de guerre froide règne sur toute la BD, époque de parution oblige). Les passages de la psychanalyse de Rorschach sont parmi les tout meilleurs qu’il m’ait été donné de lire en BD. J’adore aussi les discours un peu métaphysiques du docteur Manhattan débâtant de l’importance même de la vie, de notre survie en tant qu’espèce humaine.

Alors oui, les couleurs ont affreusement vieilli, et une recolorisation (voire même une réédition en noir et blanc) serait appréciable. Mais je trouve qu’il serait dommage de passer à coté de ce chef d’œuvre pour si peu. D’autant plus que derrière ces couleurs se cache un superbe dessin très détaillé, Dave Gibbons a fait du bon boulot.

Je vois aussi que beaucoup de lecteurs trouvent éprouvants les passages où le gamin assis prés du stand de presse lit un comics dont l’histoire et les textes viennent s’entremêler avec la trame principale. Oui, ça rend la lecture un peu fastidieuse, mais cela n’est jamais gratuit, car ces textes font habilement écho aux événements de l’histoire principale.

Bref, moi je suis d’avis que tout amateur de BD se doit d’avoir lu Watchmen, ne serait-ce que pour se faire une opinion sur ce qui est souvent considéré être le meilleur « comics » jamais écrit. Un conseil pour finir : lors de votre 1ere lecture, ne lisez pas les passages textuels présents entre chaque chapitre. Ils sont intéressants, mais cassent carrément le rythme, et peuvent tout à fait être lus « après coup ».

Voila, lisez Watchmen !

Avis posté par Tetsuo Infos posteur le 27/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Et oui Watchmen a révolutionné le monde du comics ! Et oui Alan Moore est un génie ! Et oui les super-héros sont enfin abordés comme des êtres humains ! Et oui la bande dessinée peut accoucher d’œuvres majeures ! Et oui j'ai repris deux fois des pâtes hier soir (mince je m'égare là, mais qu'est-ce que j'avais faim !).

J'ai eu une période où je lisais beaucoup de comics de super-héros, et au fil des ans, je trouvais les histoires un peu répétitives, les mêmes schémas mis en place, bref une certaine lassitude. Je suis tombé presque par hasard sur Watchmen, intrigué par la couverture du premier tome avec ce "bon" vieux comédien. Je ne vais pas vous mentir, la première lecture fut laborieuse, je ne comprenais pas tout (j'avais dans les 17 ans). J'abandonne donc au bout du 2e tome. Et puis, quelques années plus tard, je retombe dessus et je ne me souviens même plus de l'histoire, alors je décide de me replonger dedans. Et là le charme opère, allez savoir pourquoi mais je suis totalement pris par l'intrigue au point de relire plusieurs fois de suite les différents tomes. Et surtout de relire cette riche épopée les années suivantes.

Cette série reste hors-norme, intelligente de bout en bout. Je lui mets la note culte pour l'impact qu'elle a eu (et qu'elle possède encore). L'intérêt se base au niveau de l'action... psychologique. Dans cette histoire, pas de bagarres démesurées, pas de pouvoirs destructeurs, pas de méchants déguisés en marsouin-volant,... juste une galerie de super-héros trop humains, trop proches de leurs soucis, de leurs condition d'être humain justement. Le choix des noms des héros pour commencer, Alan Moore réfléchit à tous les aspects de ses personnages. Les noms ont des significations précises avec les actes du héros, parfois cynique, prenant par exemple le personnage du Comédien, ce titre reflète parfaitement son comportement.
Mais plusieurs choses restent quand même pesantes lors de la lecture, et je m'en fais souvent la réflexion lors de mes relectures. Je n'apprécie pas spécialement le Docteur Manhattan, le seul vrai super-héros de l'histoire que je trouve laborieux et très (trop) volubile. Il apporte une certaine distanciation mais parfois un peu trop métaphysique à mon goût. Les couleurs également, maintes fois signalés, sont parfois déplorables... Une certaine incompréhension de certaine réflexion de Moore, je ne saisis pas toujours si ce que je comprends est ce que l'auteur a voulu dire.

Moore et Gibbons ont su donner des lettres de noblesse à un genre mal jugé, vite catalogué comme mettant en scènes des bonhommes en collant... Au travers d'un scénario passionnant, complexe, intéressant, audacieux, brillant,... ils ont permis un élan nouveau dans la construction et la réflexion d'une histoire. Envisager un récit si compliqué semble aujourd'hui commun, peut-être est-ce du en partie à cette bande dessinée.

L'utopie du super-héros...

Avis posté par Blue Boy Infos posteur le 27/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Chef d’œuvre majeur de la BD. Comme le Canada dry, ce n’est pas tout à fait malgré les apparences une histoire classique de super-héros. C’est bien plus que ça, il s’agit là d’une œuvre littéraire et graphique où les couleurs crues et flashy ne servent qu’à tromper l’ennemi. Une œuvre d’une richesse incroyable, avec un scénario béton et une atmosphère unique, qui se déguste et se relit ad vitam eternam, chaque détail y a son importance, chaque personnage secondaire n’est pas si secondaire que ça, chaque plan ou arrière-plan, chaque détail nous dit quelque chose.

Dans cette histoire, les « super-héros » sont quelque peu sur le retour (oui, ils ont du bide !) et ne sont pas comme on pourrait le croire l’incarnation du bien censé lutter contre le mal, ils ont leurs doutes et leurs faiblesses, et ne sont pas réellement des enfants de chœur. Les frontières entre « bons » et « méchants » sont brouillées, W. Bush en perdrait son parler texan s’il devait s’imposer cette lecture. Oui, il n’est pas si simple de vouloir « sauver le monde » à notre époque (il s’agit bien de notre époque !) tellement cynique et gouvernée par l’instinct de mort. Conçue avant la chute du mur de Berlin, à un moment où l’on parlait encore de guerre froide, « Les Gardiens » ont conservé toute leur actualité, car si l’équilibre de la terreur n’est plus, on se rend compte que notre monde actuel est rempli d’incertitudes, baignant dans un chaos politique, économique et écologique dont nul ne connaît l’issue (ou ne veut la connaître…).

Il faut lire les Watchmen et les hisser très haut dans sa bibliothèque. A une semaine de la sortie du film en salles, je souhaite simplement que le réalisateur Zack Snyder ne trahira pas l’esprit de ce diamant pur.

Avis posté par karibou Infos posteur le 17/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Watchmen ou l'explication de la présence des super-héros parmi nous, dont les marvel et DC n'exposeraient qu'une de ces facettes.

Fascinant travail d'Alan Moore qui crédibilise cette hypothèse et la transforme en drame shakespearien alors que le début de la série n'augurait qu'une simple enquête suivie d'une vendetta. A lire d'urgence avant que le film ne sorte sur vos écrans !

(Gros point noir : les couleurs, vraiment... cette oeuvre mérite largement un petit effort)

Avis posté par fonch001 Infos posteur le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quelle LONGUE lecture.... Pas seulement du fait de ses 400 pages mais, surtout, du fait de sa narration. J'ai trouvé les personnages intéressants, voire attachants. J'ai trouvé le scénario correct bien que trop américain (le conflit USA-URSS, le reste de la planète n'existant pas ; les héros érigés en mode de vie ; le mythe du super-héros ...). Mais j'ai détesté la narration. Si lente, si absconse par [longs] moments. Ainsi chaque chapitre se termine par 2-3 pages de prose (moi qui ne supporte pas la prose...). Ou encore, peut-être 60 pages qui relatent un comics DANS le comics sensé faire une métaphore de la réalité... ou un truc du genre, j'ai trouvé ça tellement chiant que je n'y ai pas compris grand chose.

J'attendais mieux. Et je suis persuadé qu'il y avait matière à faire mieux.

Le graphisme est très beau, très soigné, le talent du dessinateur est immense... Mais la colorisation est la seconde plus moche que j'ai jamais vue (la première étant V pour Vendetta). Les immeubles roses, le sol cyan, les visages roses, les cheveux ocre ou violet, les structures métalliques jaunes... C'est véritablement vomitif au bout d'un moment. Je suis persuadé que cette œuvre aurait été si belle en noir et blanc (ou n'importe quoi mais pas ça).

Bref, je comprends que certains ai adoré car il y a d'excellentes choses dans ce comics mais pour ma part je n'ai pas réussi à y accéder...

Avis posté par Gaston Infos posteur le 27/08/2007 (dernière MAJ le 21/06/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
On m'avait dit du plus grand bien de cet énorme pavé. C'est donc avec enthousiasme que je me suis procuré l'intégrale. J'ai été un peu déçu à ma première lecture. L'histoire traînait en longueur et certains passages m'avaient emmerdé comme ceux sur le comics de pirate.

Puis j'ai fini par relire ce comics et j'avais mieux apprécié et au fil des ans et des relecture je me rends compte à quel point cet oeuvre est génial. C'est selon moi la meilleur oeuvre d'Alan Moore et aussi l'une des meilleurs bandes dessinées de tous les temps. Le scénario est riche et complexe tout en se suivant bien (en tout cas je trouve que c'est plus facile à suivre que d'autres séries de Moore). Les personnages sont intéressants et le découpage est parfait. J'aime bien aussi les bonus en fin de chapitre.

J'ai lu plusieurs critiques n'aiment pas le dessin, mais moi j'aime bien le style de Gibbons. Au final, le seul truc que je n'apprécie toujours pas est l'histoire de pirate !

Avis posté par Bédélisse Infos posteur le 27/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et si les supers héros existaient ? Et si les supers héros n’étaient que des gens ordinaires ? Et si les super héros n’étaient pas aimés de leurs concitoyens ?

Les Watchmen, c’est l’histoire de gens ordinaires qui ont eu une vie passée extraordinaire. Comment en sont-ils arrivés là ? Pourquoi vouloir aider les autres ? Pourquoi vouloir aider l’humanité ? Cette humanité qui en 1984 en pleine Guerre Froide a peur de tout et de rien.

Histoire très intéressante et toujours d’actualité ! Au travers de ces gens ordinaires mais masqués, on retrouve l’histoire de nous tous ! Chacun a ses peurs ses angoisses, et on aimerait, tous, faire tellement de chose pour que le monde tourne plus rond ! J’ai beaucoup apprécié les Watchmen, non pas pour la qualité de la mise en couleur (gloubs !) mais pour sa richesse scénaristique.

Avis posté par Kud Infos posteur le 18/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je vais moi aussi aller à l'encontre de la majorité puisque je fais partie de ceux que Watchmen a considérablement ennuyé, et ma seule pensée ce matin, c'est "enfin, c'est fini".

Le scénario est bon même s'il faut s'imaginer en période de guerre froide et j'ai vraiment été intéressé par le début mais franchement ça traine trop en longueur pour moi... c'est trop mou.
De plus, moi qui apprécie de me lier aux personnages, ici, aucun, excepté Rorschach, n'a vraiment retenu mon attention.
Comme d'autres, les épisodes avec Jon m'ont endormi.

Je n'ai pas su trouver de souffle épique dans cette aventure et même la fin m'a paru molle.

Le dessin est très bon et les couleurs ne m'ont pas dérangé plus que ça.

Désolé pour les fans mais je suis obligé de rajouter un avis négatif.

Avis posté par Ems Infos posteur le 13/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après la lecture de l'intégrale Delcourt.
Il m'aura fallu 3 jours pour lire ce pavé. C'est dense et un minimum de concentration est requis en permanence.
Globalement, la note parle d'elle-même, j'ai adoré cette série.
Comme pour beaucoup, le point noir à la lecture est la colorisation que je n'arrive pas à nommer.
Mais on arrive rapidement à passer outre en raison du scénario qui monopolise toute l'attention.
Le dessin m'a plu, le trait est fin et efficace.
D'ici la fin de l'année, je relirai l'ensemble avec une grande joie pour approfondir la lecture.
"Watchmen" ne se lit pas comme si l'on regardait un film, c'est une BD exigeante, dense, réfléchie, qualitative et quantitative : les sujets traités sont universels et intemporelles.
Avec une re-colorisation, "Watchmen" serait à même de passer tranquillement une ou deux décennies sans être "dépassée".

Avis posté par kalish Infos posteur le 04/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je m’y suis mis malgré ma répugnance pour les couleurs et le dessin que je trouvais vieillot, j’ai fini par m’y habituer.

Au début je trouvais ces super-héros un peu bidons, surtout le Hibou et son costume ridicule ou Ozymankias et ses allures de tantouze. Mais finalement la psychologie de tous les personnages est vraiment bien poussée et j’ai vraiment bien accroché à l’histoire, malgré les passages un peu lourds comme ceux du gamin et de sa bd.

En fait, j’ai été déçu par la fin, on nous en dit trop et on n’en voit pas assez. Pas mal mais sans plus malgré l’excellent personnage de Rorschach.

Avis posté par hevydevy Infos posteur le 17/09/2007 (dernière MAJ le 25/03/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai pris un certain temps à lire tous les avis postés jusqu'à maintenant afin de me replonger dans l'ambiance car ma découverte de cette série remonte à sa parution française originale en 1988.

Depuis, j'ai souvent été à la recherche d'informations complémentaires sur cette oeuvre qui m'avait traumatisé (au même titre que le Dark Knight de Miller et le Marshal Law de Mills et O'Neil). J'aimerais juste insister sur certains points qui me viennent spontanément à l'esprit et qui, sauf erreur de ma part, n'ont pas été précisés jusqu'ici :

- couleurs, cadrages et compositions d'images sont souvent attribués dans les posts précédents à Gibbons et Higgins, mais comme quasiment à chaque fois avec Moore tout est fait sur instruction de ce dernier, esquisses à l'appui ci-besoin. Ainsi Moore a décidé de faire de sa bd un compte à rebours, ce qui explique la "monotonie" de la mise en page soulignant l'écoulement du temps (déjà cité dans ce forum). La base de 9 cases, souvent perturbée horizontalement, l'est très rarement verticalement, ce qui permet d'accentuer certains effets (tome 1, watchmen 1, p.20 apparition "verticale" de Doc Manhattan pour bien marquer sa condition sur-humaine). Le choix conscient de ces cadrages et de ces couleurs simplistes lui a été dicté pour contrebalancer l'extrême densité du scénario que beaucoup de lecteurs ont soulignée (on peut dire que Gibbons et Higgins auraient du être crédités comme illustrateurs en fait, ce qui n'enlève rien à leurs talents respectifs).

- beaucoup ont trouvé inutiles les scènes du marchand de journaux : elles ont en fait la même utilité que les flash info tv utilisés par Miller dans "Dark Knight" : matérialiser le contexte historique et international de l'histoire (Moore s'imposant de ne pas avoir recours aux cadres explicatifs du type "Pendant ce temps-là dans le repaire du Hibou assiégé par la police..."). Cela souligne bien ce que Moore a toujours voulu faire : s'interroger constamment sur son art et les moyens qu'il a à sa disposition pour raconter une histoire (illustré ci dessous).

J'aurais tellement de chose à dire sur cette bd en fait... Mais je vais arrêter là et finir par un cadeau à tous ceux qui n'avaient pas remarqué ce "détail" (j'en faisais partie avant de trouver l'information dans un article dont j'ai oublié l'auteur) : pour en revenir aux rares perturbations verticales de la mise en page : édition Zenda tome 3, Watchmen 5, pages. 14/15 : une perturbation verticale symétrique. Imaginez maintenant un miroir à 2 faces entre ces 2 pages au niveau de la reliure puis comparez les pages 13 et 16 (personnages et mise en page), puis 12 et 17 et ainsi de suite jusqu'aux pages 1 et 28 (avec un summum atteint avec le jeu de miroir des pages 10 et 19). Exercice de style inutile ? Impossible quand on sait quel est le personnage central de cet épisode, quand on sait qui était réellement Monsieur Rorschach et le test qui porte son nom, ou simplement en regardant le titre de l'épisode et la citation finale de William Blake.
Quand on vous dit que Moore n'a pas d'équivalent...
Rémy

Avis posté par Gaendoul Infos posteur le 07/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Difficile de trouver les mots pour parler de watchmen.
Cette bd est un véritable chef d'oeuvre, n'en déplaise à certains.
L'intrigue est très bien menée par un sens poussé de la mise en page, qui s'avère très dynamique.
L'histoire en elle même est tout simplement surprenante et réaliste ce qui est plutôt rare dans les comics.
L'aspect psychologique des différents héros est également très bien exploité.
L'atmosphère qui se dégage de cette bd est sombre, faisant penser aux films de détectives à la Dick Tracy, dans une période de guerre froide très bien retranscrite.
Que dire d'autre ? Ce comic est le meilleur qu'il m'ait été donné de lire et je peux dire en avoir lu un certain nombre.
A lire sans hésiter et à acheter !

Avis posté par Tomeke Infos posteur le 28/12/2007 (dernière MAJ le 29/12/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
A la clôture de cet ouvrage, je ne peux encore une fois que souligner le talent du scénariste et écrivain Alan Moore mais également, dans ce cas-ci, du dessinateur Dave Gibbons.

Et pourtant...

Je relève deux points négatifs, que j’ai déjà pu trouver sous des formes plus ou moins accentuées dans From Hell et V pour Vendetta. Dans un premier temps, le récit souffre d’un chapitre ou deux beaucoup plus lents, je pense notamment au Dr Manhattan sur la planète Mars. Ensuite, une histoire croisée d’un naufragé sur son radeau qui, il faut bien l’avouer, amène du poids dans le récit, mais rend le début de la lecture assez confus. Il m’a fallu quelques pages pour parvenir à bien cerner cette histoire comme indépendante. Heureusement que l’auteur aide le lecteur notamment par l’utilisation de caractères différents selon l’intervention de l’un ou l’autre personnage.

Les points positifs maintenant; le scénario, magistralement construit, ne se limite pas à une histoire du bien contre le mal. Encore une fois, Moore va plus loin et demande à son lecteur de ne pas se limiter aux apparences. Tout est construit pour que la psychologie des personnages, leur passé et leur caractère soient développés au mieux. Et je pense que l’auteur y parvient en beauté. Il faut préciser que la fin de chaque chapitre (douze au total) est agrémentée de deux ou trois pages de "dossiers" permettant encore de plus immerger le lecteur dans cette aventure. Si l'enquête sur la mort d'un super-héros est l'objet de l'histoire, le sens de la vie en est la toile de fond...

Les dessins et couleurs sont bons, certes un peu vieillit, mais apportent, comme apportait le noir et blanc dans From Hell, un background nostalgique des années "premiers super-héros avec costumes haut en couleurs".

Encore une fois, comme je l’ai conseillé dans le cadre de V pour Vendetta, il est préférable avant d’acheter cette œuvre de tourner quelques pages et dès lors se faire une idée concrète des dessins.

Pour le reste, "impressionnant", c’est le terme qui résume toute la maîtrise exposée dans la construction de cet album, version Delcourt en ce qui me concerne...

Après une relecture, ma note passe de 4/5 à 5/5, les zones d'ombre font partie du passé et j'ai vraiment pu apprécier tout le génie du scénario de Moore...

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 11/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nos héros débutent dans leur série éponyme n° 1 de Septembre 1986. Les quelque 360 pages qui composent alors cette saga se termineront au n° 12 d’Octobre 1987.
Moore au texte, Gibbons au dessin. Un très bon duo d’auteurs qui se sont bien complémentés.

« Watchmen ?… » j’ai eu affaire à une sorte de grand exercice de style où le suspens reste intact au fil des pages et des développements du postulat. Tant aux niveaux narratif que graphique, les histoires exploitent –quand même un peu trop fort parfois- le caractère torturé des protagonistes. Nombreux flash-back aussi qui obligent à une lecture assez attentive.
La narration se fait ainsi sur plusieurs niveaux… offrant ainsi plusieurs interprétations pour le lecteur.
Le graphisme, lui, est assez « classique » : un trait net, bien lisible, pour une mise en page diablement efficace.

« Watchmen » est considéré par certains comme une sorte de chef d’œuvre. Je n’irai pas jusque là : une bien bonne série, certes, bien développée et dessinée, attirante dans son concept et sa réalisation.
Mais un chef d’œuvre –pour moi- est intemporel. Et beaucoup de « djeunes » de la nouvelle génération n’ont déjà plus qu’une vague idée de la série… pour autant qu’ils s’en souviennent…
Néanmoins, c’est du costaud. Du vrai. Et ça m’a bien plu.

Avis posté par Borg Infos posteur le 05/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
BD culte, à la mise en page soignée, construite comme un story-board à travers lequel il est facile d'imaginer les mouvements de caméras. Les personnages ont des personnalités fouillées, même en considérant la présence de l'improbable Docteur Manhattan. Les dialogues utilisent un langage de la vie courante, différents pour chacun des personnages. Enfin, le scénario magistralement construit entretient un suspense qui débouche sur une chute mémorable.

Seuls bémols, pour rester critiques : les couleurs trop vives.

Un BD de super-héros qui se démarque totalement des autres !

1 2 3 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque