Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




L'Incal Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (47) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(6)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(13)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(15)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(12)
Nombre d'avis47
Note moyenne3.66 / 5
Pour l'achat68%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD L'Incal sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

1 2 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par Thobias Infos posteur le 22/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
L'incal est et restera un monument de la bande-dessinée. Le scénario est particulièrement virtuose même quand il part dans les délires propre à Jodorowsky (la fin en particulier). Moebius n'est pas le dessinateur que je préfère même si j'admire son sens de la géométrie et son architecture. Le seul défaut reste les couleurs un peu dépassées qui font très comics de super héros. Hélas la recoloration par infographie est une catastrophe affadissante, je préfère autant la couleur originale dont on s'habitue au bout d'une dizaine de pages.

Avis posté par FrenchKamit Infos posteur le 03/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Probablement la plus loufoque des BDs de science-fiction.
Cela faisait longtemps que j'avais entendu parler de cette saga culte, alors j'ai recemment décidé de me mettre enfin à la lecture complète des 6 tomes, pour voir si le contenu meritait autant de cacophonie, qu'elle soit laudative ou dépréciative, et je dois dire que c'est une sacrée experience. Ca déborde d'imagination, d'inventivité baroque, je peux comprendre que ça puisse en rébuter beaucoup car il en ressort parfois une sensation de "too much" a fortiori avec les couleurs criardes qui agressent les yeux.
Mais il faut reconnaitre à jodorowsky que son imagination féconde à pondu quelques trouvailles géniales et fascinantes : une cité-puit enfoncée dans les entrailles de la terre, un tueur professionnel affublé d'une oreille mécanique, un palais présidentiel volant, des techno-papes, des "psycho-abdomen",des gigantesques bulles d'ombres assoifées de soleils...Je dois dire que j'ai été assez époustoufflé, je n'ai pas été ébloui à ce point par la créativité d'une oeuvre de s-f depuis les "Dune" d'Herbert, c'est dire !

Atypique, iconoclaste, onirique, voire même psychédelique, l'Incal m'a vraiment séduit par son univers complètement barré, peu à même de plaire à tout le monde.J'aimerais bien voir ce que donnerait une adaptation cinématographique de cette série, ça pourrait étre assez exceptionnel.

En tout cas, vive le ouiski et les homéoputes !

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 22/12/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au départ, la série s'appelle "John Difool", c'est comme ça que je l'aie lue dans Métal Hurlant à partir de 1980, et c'est ainsi qu'elle est répertoriée dans la plupart des dicos de BD ; c'est la réédition de 1993 en intégrale qui lance le nouveau titre "L'Incal", c'est peut-être pas plus mal, car ce pauvre Difool est un anti-héros tellement commun, voire minable parfois que la série s'en est sans doute trouvée valorisée.
Elle est certes devenue un grand classique de la SF des années 80, mais son contenu métaphysique et un peu pesant, avec un scénario qui déborde souvent dans le n'importe quoi, assaisonné d'une bonne dose de mystique, m'a souvent rebuté ; c'est un univers où je ne me sens pas à l'aise comme dans une série historique ou un western, et surtout c'est une science-fiction qui ne me fait absolument pas vibrer comme l'a fait L'Empire de Trigan ou Storm. Et pourtant, ce n'est pas l'imagination qui manque ici. En fait, c'est je crois le début de mon aversion pour Jodorowski, bien que ses délires nauséeux soient quasiment inexistants encore, par rapport à ses scénarios ultérieurs.

C'est le dessin de Moebius qui m'a fait supporter cette quête initiatique, car au contraire de lecteurs trentenaires qui n'aiment pas le dessin et la colorisation des années 80, moi je m'en réjouis parce que ces graphismes ont marqué l'époque de mon adolescence et qu'en ce temps-là, c'était comme ça, j'aime donc ce style. Ceci dit, le dessin n'est pas si terrible que ça, surtout dans les visages, je préfère le dessin signé Giraud sur Blueberry que celui signé Moebius ici, où il imposait ce style graphique plus épuré, dominé par les hachures, style qui influencera de nombreux auteurs (trop même). J'aimais aussi les personnages secondaires et les trouvailles graphiques de Moebius qui embellissaient un récit souvent pesant, apportant de vraies originalités.
Mais encore une fois, ce n'est pas une lecture qui m'apporte un vrai plaisir, je l'ai lue dans Métal puis en album pour la découverte et la curiosité, je l'ai supportée, parfois un peu moins, et j'en suis content, mais c'est tout, d'où une note correcte ; je laisse la série à ses fans.

Avis posté par mononeurone Infos posteur le 22/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bon bah voilà, enfin lu ce monument de BD SF de Jodorowsky et Moebius qu'est l'Incal, sous forme d'intégrale, série à l'influence manifeste encore aujourd'hui, et par delà même le neuvième art.

Force est de constater que la série fourmille d'idées narratives, brasse des concepts philosophique à la pelle, ne manque pas d'audaces et d'innovations et instaure des univers diversifiés et originaux. On ne peut que reconnaitre la maestria visuelle de Moebius. Cadrages, couleurs, et graphisme sont à la hauteur.

Malheureusement, je reste mitigé dans son appréciation. Une tonne de moments resteront probablement en mémoire après cette lecture, c'est indéniable. Cependant, il manque cette cohésion scénaristique indissociable d'une bonne bande dessinée et surtout d'une finalité.
En effet, arrivé à la moitié du parcours, une usure naturelle prend le pas. Tout devient trop bordélique, saute du coq à l'âne sans raison ni but dans une succession infinie de rebondissements hallucinés. Les problèmes surgissent de nul part et leurs résolutions sont tirées par les cheveux à grand coup de notions nouvelles. Ce petit groupe part très loin dans un délire commandé par des drogues probablement et j'ai été pris de vertiges pour recoller les morceaux psychotropes qui frôlent souvent le n'importe quoi.
Vaincu par ce trop plein sans queue ni tête, je m'identifie alors sur cette fin au antihéros John Difool, seul protagoniste à rester lucide dans ce qui se passe en ne cessant de rabâcher qu'il en a marre des aventures qui s'étirent en longueurs superflues, qu'il n'a qu'une envie, qu'on lui foute la paix, que cela s'arrête, et même qu'il ne pige plus les agissements qui l'implique pour uniquement les subir malgré lui.
Tant de questions restent lettres mortes à commencer par l'Incal lui même, variation philosophique au fil de l'histoire parfois réponse parfois inutilité floue à l'apparition incongrue.
En persévérant, tout se conclut enfin ni de bonne manière ni de façon catastrophique, dans la même lignée psychédélique, laissant ce petit gout d'excès d'une trame partie en sucette.

Bien qu'indéniablement marquante sur plusieurs niveaux, l'Incal ne remplit pourtant pas tous les critères (personnels) d'une BD de référence pour rester au niveau d'essai imaginatif audacieux objet bizarre fascinant mais aussi rebutant.

Avis posté par jul Infos posteur le 21/02/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
LE "Star Wars psychédélique" de la BD française. Un monument indétrônable. 6 tomes qui se lisent d'une traite, sans temps mort. Ils sont tous excellents. Jodorowsky et Moebius sont très en forme (1ère collaboration je crois) et livrent là leur oeuvre maîtresse (une des meilleures de Jodorowsky, en tout cas qui met tout le monde d'accord contrairement à d'autres).
Pour ma part la meilleure série de Jodorowsky avec Le Lama blanc, Juan Solo et La Caste des Méta-barons (voire Face de Lune aussi).

Nous suivons tout d'abord l'existence d'un citoyen lambda "John Difool" qui va, au fur et à mesure, devenir une sorte de "messie". Dans une "cité-puits" du futur. Les catégories sociales sont proportionnelles aux étages des différents niveaux (Le roi tout en haut, puis les aristocrates, puis les prolétaires et ainsi de suite jusqu'aux gueux et terroristes du lac d'acide tout en bas. Et puis il y a encore plus bas (album "ce qui est en bas" mais chut...). Et puis un autre album "ce qui est en haut" aussi. Au-dessus de la cité-puits, il y a la surface ou il n'y a... rien (ah si des champs labourés par des espèces de moissonneuses-batteuses du futur). Et plus haut le techno-pape et sa base en forme d'oeuf noir. Excellent ! Une sorte d'empereur de la force obscure. Voilà pour le décor. Après c'est du Star Wars complètement psychotronique.

Les 2 derniers tomes partent dans un trip cosmico-psychédélico-mystique assez hallucinant absolument bien géré et limpide (ce qui n'est pas le cas de toutes les séries de Jodorowsky qui peuvent se révéler indigestes ou bâclées). Là c'est divin. Une véritable illumination cosmique (que vous ne trouverez jamais dans Star Wars).

J'ai entendu dire que Moebius et Jodo s'étaient inspirés entre autres de leur travail sur le film "Dune" que devait réaliser Jodorowsky mais repris par David Lynch. Les producteurs ayant pris peur car Jodorowsky avait pour idée (entre autres) de confier le rôle de l'empereur à Salvador Dali sur un trône en forme de chiotte... Je les comprends ^^. Mais là je m'égare. Pour en revenir à l'Incal je n'ai pas envie de raconter toute l'histoire et puis tout le monde a lu ce monument je pense.

J'ai adoré également la suite ou plutôt la préquelle Avant l'Incal avec Janjetov. Mais on n'est pas au niveau - bien sûr - de la puissance de la série originelle.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 27/10/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Probablement la série de science-fiction que j'ai appréciée le plus jusqu'à présent. L'imagination de Jodorowsky ne semble avoir aucune limite et j'ai pris du plaisir en voyant comment fonctionne cet univers très original. Le scénario est riche et il y a tellement d'idées géniales qu'on peut en faire plusieurs séries.

Toutefois, j'avoue que j'hésite entre 3 et 4 étoiles parce qu'il y a tout de même des défauts. Il y a beaucoup d'idées, mais il y en a tellement que l'histoire part un peu dans tous les sens et semble être un peu improvisée. Le dessin de Moebius n'est pas très remarquable, particulièrement au niveau des visages, mais les couleurs sont peut-être les 'coupables'. Pour finir, mon enthousiasme était plus grand au tome 1 qu'au tome 6. La fin m'a déçu et m'a semblé vite expédiée, comme si l'auteur en voulait en finir le plus vite possible.

En tout cas, ça me donne envie de lire les autres séries de l'Incal !

Avis posté par roedlingen Infos posteur le 08/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série est une référence absolue dans l’univers de la BD qu’on le veuille ou non. Dernièrement j’assistais à une vente aux enchères où un dessin original de Moebius sur cette série a atteint plus de 2000 €. (format 40*40). C’est dire à quel point cette série fera date. Pourquoi ?

Au niveau du dessin c’est moche. Oui vous avez bien lu, les couleurs sont très 80s, les traits sont très grossiers, vraiment Moebius a fait des choses autrement plus belles ailleurs. Alors pourquoi ?

Pour coller avec ce scénario incroyable qui récrée un univers complet et va inventer une histoire mystique dans cet univers aux sources de la création, du bien et du mal. Rien que ça !

Dans 6 tomes nous allons voir défiler l’aventure d’un héros qui préfèrerait ne pas l’être au milieu d’hommes et femmes extraordinaires. Le Méta-Bbaron aura sa propre série (comme d’autres) par la suite tant la civilisation décrite est riche et permet des approfondissements. Au travers de l’intervention d’un médiocre, pleutre, égoïste, stupide va se jouer le combat du bien et du mal. La science fiction est ici plus fiction que science car la partie scientifique est ici constatée, il n’y a aucune tentative de justification d’une pseudo évolution qui ferait que le monde ressemblerait à ça.

Au final on aime ou on n’aime pas, mais on ne peut que s’incliner devant la richesse du scénario et de l’univers créé. Moi j’aime, malgré un dessin qui m’a fait poser (et oublier) cette BD dans mes jeunes années et que j’ai redécouvert ensuite. Car voilà ce qui fait qu’elle ne peut être dans le grand temple de la BD : elle ne saura séduire le public à cause d’un graphisme prosaïque et surtout d’une lecture fade si l’on reste au premier niveau de la seule aventure. Pour que la série devienne intéressante il faut interpréter, passer à la lecture métaphysique et philosophique... C’est plus dur et ça devient subjectif. A chacun de trouver son interprétation à cette tentative de bible moderne.

Avis posté par kalish Infos posteur le 03/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
L’incal : LA série originelle de l’univers SF de Jodo. LA grande série de Giraud en tant que Moebius. LA série de Métal hurlant. Bref, la série culte de chez culte. Mais pourquoi donc au fait ?

En fait je ne suis pas réceptif à cette science-fiction mystique et délirante où le n’importe quoi découle d’un autre n’importe quoi sans aucun rapport. Pour moi, la science-fiction est cadrée par la logique. Même si elle est tarabiscotée et qu’elle fait se triturer le cerveau pendant des heures, elle doit être là. Ici, on ne peut pas être intrigué par ce qu’il va arriver puisque tout peut arriver. C’est ce qui fait que dans l’ensemble je n’ai pas aimé L’incal. Je dis dans l’ensemble parce que tout n’est pas à jeter : le dessin de Moebius est souvent impressionnant de trouvailles, l’anti-héros qu’est Difool est génial…

Mais voilà, on poste ici pour aviser les séries dans leur ensemble et là cet ensemble ne me fait aucun effet… à part peut-être l’envie de relire La Caste des Méta-barons pour voir cet univers sous un nouveau jour.

Avis posté par jib Infos posteur le 12/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
L'incal ? C'est bien évidemment un des grands incontournables de la BD !! Que l'on aime ou que l'on n'aime pas : Il faut l'avoir lu !

Moebius et Jodorowsky, Jodorowsky et Moebius : un duo dans toute sa splendeur !!! Il est incarné par un John Difool, détective privé de classe « r », illustre et innommable anti-héros : égoïste égocentrique, minable, couard, lâche, fainéant, macho, abruti, stupide, crétin et fier de l'être.
Il ne maîtrise rien et tout passe par lui. Moebius lui donne le grand rôle d'une manière si limpide que ça nous paraît simple. Or c'est une prouesse scénaristique absolue (à mon humble avis).
L'histoire se greffe autour de ce bon à rien et mauvais en tout. L'intrigue rebondit tel un mécanisme perpétuel au travers d'idées toujours plus surprenantes les unes que les autres. Voilà bien dix ans que je n'ai pas relu cette fantastique série et je garde en tête de nombreux passages de cette fiction extrêmement bien tournée du début jusqu'à la fin.
L'univers de science fiction n'en reste pas moins burlesque et « léger » à lire. On ne sombre jamais dans le dérisoire. Tout est utile et rien n'est en trop. On va droit au but. Le résultat en est particulièrement efficace et clair. Pas de détour, ni de sentiment (de toute façon le mot « sentiment » ne doit pas faire parti du vocabulaire de John Difool détective privé de classe « r »), le récit avance et évolue au fur et à mesure que l'on tourne tranquillement les pages.

Pour ceux qui n'aiment pas le dessin : je dirais simplement qu'on a jamais demandé à Mozart de chanter du rap, ni à Renoir de faire de la bd...
L'incal est une bd sortie pendant les années 80 et le dessin va très bien avec le style de l'époque.
Un trait particulier en effet, mais qui laisse la place à une ambiance imaginaire, intrigante particulièrement bien adaptée à l'univers malgré tout torturé de Moebius.
(Note : on le retrouvera avec plaisir dans l'animé « les maîtres du temps », chef d'oeuvre intemporel mené par une équipe de maîtres en la matière).
Grâce à son dessin, Moebius s'extirpe des données temporelles et vogue facilement au gré de son imagination débordante. Du pragmatisme au fantastique en passant par l'anticipation, il se permet tout sans aucun détour et réussi à tirer l'essence spirituelles de ses mondes imaginaires.
Au risque de me répéter : c'est une véritable prouesse artistique et qui plus est, est prise avec recul et humour.

Moebius nous manipule tout au long de son histoire pendant que nous cherchons une fin dont finalement on connaît à l'avance le dénouement général.
Mais l'important n'est plus le dénouement en lui même mais comment allons-nous arriver à ce dénouement. L'important n'est plus la morale, mais l'histoire qui nous mène à cette morale (surtout avec cet incroyable « bras cassé » qui ne fait que repousser ce formidable destin qui lui ait attribué).

L'incal ou la rencontre de deux génies.

Avis posté par Erik Infos posteur le 03/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une bd qui ne pourrait aucunement être qualifiée de fond de tiroir! Mon erreur : la découvrir aussi tardivement. Bien sûr, j'en avais longuement entendu parler car elle a donné lieu à tout un univers de science-fiction qui a certainement dû inspirer plus d'un cinéaste à commencer par Luc Besson et son 5ème élément. Et puis, c'est l'association entre deux grands maîtres de la bande dessinée à savoir Moebius et le contesté Jodorowsky. Pour un titre qui commence à dater, c'est du tout bon!

En effet, j'ai littéralement adoré les aventures de John Difool, ce minable détective de classe R surnommé JDF par ses amis. Il est entraîné malgré lui dans une histoire qui le dépasse totalement et qui l'amènera à être le sauveur de deux galaxies. Il est l'image même de l’antihéros voulant simplement vivre égoïstement.

L'Incal est une sorte de pyramide blanche possédant des pouvoirs extraordinaires convoités par de nombreuses factions : une secte de scientifique, un chef d'état dictateur, des extraterrestres venant d'une autre galaxie etc...

Il y a des personnages secondaires très intéressants ou marrants comme Deepo la mouette de béton ou encore Kill tête de chien. Le scénario n'est pas linéaire et se complique un petit peu à chaque tome mais garde une parfaite cohérence et lisibilité. Ce mélange de space-opéra est peut-être l'une des meilleures séries de science-fiction de la bd.

Avis posté par ulys31 Infos posteur le 14/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
L’incal a un look de bonne vieille BD, du style qui ne fait plus recette aujourd’hui mais qui garde un sacré peps, avec des traits, des couleurs, des personnages qui volent, des rayons de lumière flashy, idéal pour faire fuir le lecteur éclairé blablabla exigeant des productions nettement plus formatées.

D’autant que son scénario, osé, inclassable, et bourré de retournements de situations loufoques est encore plus déroutant. Et pourtant ! Ce scénario est fantaisiste, mystique, jouissif, plein d’humour, admirablement concocté et condensé. Bon d’accord, c’est un peu difficile à résumer…

Le trait de Moebius, qui n’a rien à prouver est assez facile (pour lui) mais certainement pas bâclé. L’expressivité dont ce trait est capable est saisissante, comme pour la scène des cauchemars qui m’a bien marqué par exemple. Enfin les décors sont imaginatifs au possible, les planches dominées par une seule case sont des chefs d’œuvres, et le découpage très réussi nous fait entrer illico dans l’aventure.

Je reste admiratif du début à la fin devant l’imagination des auteurs. Si vous aimez les histoires dépaysantes ne manquez pas cette très très bonne BD.

Avis posté par eusèbio, Lapin Spooguiste Infos posteur le 07/10/2002 (dernière MAJ le 13/01/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Grosse claque... très grosse claque!

J'ai découvert l'Incal sur le tard, mais quelle découverte!?!?

Certes le dessin a pris un coup de vieux, il peut même ne pas plaire... mais côté maîtrise, y en a un paquet qui peuvent tout de suite allez se rhabiller!

D'accord, Jodo est un fou furieux à la morale douteuse, l'histoire a aussi pris quelques rides... mais quelle histoire!?!?

Le chef-d'oeuvre par excellence!

Avis posté par Ebredenia Infos posteur le 21/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
La meilleure des BD de Science Fiction !
Une intrigue prenante, une réflexion "métaphysique", un nouveau monde décrit dans ses détails reprenant à l'échelle d'une société nos questionnements intérieurs.
Bref tout y est.

Avis posté par popi Infos posteur le 09/08/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne vais pas développer sur l'histoire de John Difool. J'ai bien aimé cette histoire originale et cela restera une des meilleures BD de science-fiction que j'ai lu. Plus la bonne idée de Jodorowski de développer cet univers avec les séries Les Technopères et "La caste des métabarons" qui sont pas mal dans leur genre, bien qu'un peu répétitives dans la mise en scène.

Si j'ai mis 3 et pas plus, c'est à cause de cette nouvelle version retouchée à l'ordinateur que je trouve très très moche et qui m'a fait reposer l'intégrale alors que j'étais tout disposé à en faire l'acquisition... mais pourquoi cette nouvelle version ?!?

Avis posté par Guillaume.M Infos posteur le 30/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà c'est fait ! J'ai enfin lu l'Incal après une longue hésitation. Mon verdict est relativement mitigé.

Le dessin de Moebius ce n'est pas trop ma tasse de thé même si je dois dire que les pages défilant on s'y habitue assez vite. Certaines planches sont vraiment belles alors que d'autres me déplaisent. Les visages des personnages me dérangent tout particulièrement. Ils sont laids... En revanche les décors sont quasiment toujours très réussis.
Les couleurs sont ultra flashies et renforcent le côté kitch de l'histoire (ambiance punk-baroque nouvelle classification à moi ).
Note : 3/5

Le scénario a pour moi deux phases : les deux premiers tomes et les quatre derniers.
Les deux premiers sont excellents. Il y a du rythme, de l'humour, de l'action. John Difool et le monde où il vit sont décalés à souhait. Tout y est ! J'accroche à fond mais malheureusement arrive les quatre tomes suivants... L'histoire part dans un délire mystique total... et le problème c'est qu'en général, en BD ou ailleurs, ce genre de choses me gonfle ! Ici ça pourrit le récit. Tout partait pourtant si bien... dommage.
L'Incal est ma première BD de Jodorowsky (si je ne m'abuse). Vu que le délire mystique semble être l'un de ses "travers" (point positif pour ceux qui aiment) je ne pense pas me lancer dans ses autres séries du genre (avant/après l'incal et métabarons par exemple).
Note : 3/5

Je ne conseille pas l'achat de cette BD car comme les statistiques avis de cette série le montre, L'Incal ne plaît pas à tout le monde ! Pour moi il y a du bon et du moins bon. Mais je comprends ceux qui adorent autant que ceux qui détestent... Attention donc... L'Incal pourrait tout aussi bien être la bonne que la mauvaise surprise !

Avis posté par Nono-Peruano Infos posteur le 29/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
D’habitude, j’apprécie les Bds (ou livres) traitant d’une approche différente (futuriste) de notre société (souvent pour mieux en montrer les travers). Mais là, je n’ai pas accroché. Pourtant j’avais déjà lu auparavant Avant l'Incal qui m’avait laissé un assez bon souvenir.

J’ai décroché au fil de ma lecture (je me suis forcé à aller jusqu’au 6). Je trouve que tout ce mysticisme gâche le fond de l’histoire. Quant au dessin, ce n’est pas vraiment mon style préféré, mais on s’y habitue assez vite.

Une déception à la vue des commentaires que j’avais pu lire…

Avis posté par JAMES RED Infos posteur le 05/05/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une bd considérée comme culte par beaucoup qui a marqué une époque (début des années 80) grâce à sa diffusion dans le magazine non moins culte Métal Hurlant.
Pour ma part, j'aime beaucoup les deux premiers albums. Le dessin de Moebius me plaît bien. Le personnage de Johon Diffool looser patenté est une vraie originalité. L'histoire est de la vraie SF pour adulte.
Mais la suite me passionne beaucoup moins, on tombe dans les travers jodorowskien, avec ce mélange de délire mystico-sacro-aventuresque. Là, ça ne m'intéresse plus et j'ai vraiment du mal à suivre.
Si vous voulez découvrir cette oeuvre, contentez-vous des deux premiers tomes. La suite est à mon avis dispensable (hormis pour les fans de Jodo).

Avis posté par Dakhan Infos posteur le 25/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Heureusement qu'il y a le dessin de Moebius, parce qu'il y a encore un de ces scénarii de Jodorowski qu'il est de bon ton de considérer comme un grand (certainement à cause du nombre impressionnant de fois où il nous a raconté la même histoire). Moi, c'est vraiment pas ma tasse de thé.

Avis posté par Gros Robert Infos posteur le 01/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Certes cette série a son importance dans l'histoire, mais à la relecture, ça a un peu vieilli à mon goût.

D'abord les kitscheries du coloriste qui manifestement est constamment imprégné de LSD, finissent par fatiguer les yeux, même si elles sont bien sûr volontaires. S'ajoute à cela l'excellent dessin de Moebius, mais le look général fait vraiment seventies. Le scénario, très accrocheur au début, finit par m’écœurer après 3 albums. Jodorowsky veut jouer sur tous les tableaux, de la spiritualité à l'aventure pure, en passant par la parodie et le new-age de pacotille, comme la fin grotesque avec cette espèce de dieu-zeus doré un peu ringard.

Cela reste cependant un joyeux bordel, plein d'énergie et de créativité, véritable icône et tournant de la sf, et de la bd en général de par son ton ouvert.

Avis posté par Gevaudan Infos posteur le 08/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série est bien sûr incontournable.
Non pas qu'elle soit exempte de défauts (il y en a même beaucoup) mais elle est tellement représentative d'une certaine époque/vision de la BD (Métal Hurlant), qu'elle mérite de figurer au nombre des lectures de tout BDphile souhaitant étoffer sa culture.

On ne présente plus ni Jodorowsky, ni Moebius.
Le scénario créé par le premier est extrêmement représentatif du reste de sa production: des idées très originales, souvent brillantes, perdues dans un maelstrom d'intrigues et de digressions mystico-philosophiques qui rendent parfois le récit difficile à suivre et qu'il est tentant de se concentrer uniquement sur l'action immédiate.
Le dessin de Moebius est une merveille de maîtrise et de talent. C'est un style unique dont je suis très grand amateur.

Je n'irai pas cependant jusqu'à dire que cette BD est culte. Selon moi, la qualité et l'intensité de l'Incal sont quand même un peu inégales selon les tomes et l'histoire tourne franchement un peu trop souvent au délire complet à mon goût (je préfère quand même la SF un peu plus 'réaliste' et conventionnelle).

Allez, c'est quand même de la grande classe, hein ?

Avis posté par carottebio Infos posteur le 03/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est vrai que sur les 2 premiers tomes, cette histoire d'incal qui tombe dans la vie de ces héros improbables que sont ce détective et son oiseau, est originale et accrocheuse. Y a un mystère qui nous tient.
Mais après, personnellement, je n'arrive plus à suivre : notre cher détective perd son rôle de héros (du coup la BD perd beaucoup de sa saveur) et le scénario se déroule sans lui sur des thèmes mystico religieux SF auxquels je n'adhère plus du tout. D'ailleurs, j'ai arrêté ma lecture au cours du tome 4 tellement je m'ennuyais !

Avis posté par Carcosa Infos posteur le 07/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La première série qui nous envoie tout droit dans l'univers si particulier imaginé par Jodorowky... Et là c'est, je pense, comme pour ses autres séries, on aime ou on n'aime pas.
Mais je ne connais personne dans mon entourage qui se hasarderait à en dire du mal... Tout d'abord un scénario plein de rebondissements, donc totalement imprévisible, et ça on aime!! Mais le plus remarquable est sans doute le groupe de personnages que l'on suit au fil de l'aventure, difficile de faire plus hétérogène, de John Difoul petit détective minable parfaite incarnation de l'anti-héros type, au Métabaron le super-héros par excellence... Et tous sont aussi intéressants les uns que les autres, on en trouve forcément un qui nous ressemble...
Le combat contre un ennemi omniscient et quasi impalpable donne tout son côté intrigant et prenant à la série. Et en plus le dessin de Moebius est splendide, à la fois simple et complexe et il donne toujours plus envie de lire...
Reste le sujet des couleurs, faites à la main dans les premières éditions puis faites à l'ordinateur dans la dernière. Dans le deux cas la lecture reste très agréable, mais je trouve que les nouvelles couleurs donnent un côté plus réaliste aux personnages et aux décors, mais en contrepartie la BD prend un côté aseptisé comme si elle perdait un peu de son âme...

Avis posté par Ro Infos posteur le 23/09/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
L'histoire : Dans un monde futuriste gigantesque, un détective privé minable se retrouve pris dans l'engrenage d'une aventure qui le dépasse complètement où se mêlent de la grande science-fiction et un côté mystique et quasiment divin.

Mon commentaire : Cette oeuvre cache un scénario qui, sans être très complexe, est grandiose et à l'échelle de cette merveilleuse aventure de science-fiction. L'originalité de ce qui a été créé dans l'Incal est telle que beaucoup de ce qu'il contient a été réutilisé dans d'autres oeuvres. Jodorowsky a signé là une de ces meilleures histoires et le tout est bien desservi par le graphisme simple et coloré d'un grand maître de la bande-dessinée de science-fiction : Moebius.
Seule petite critique : la colorisation peut paraitre rebutante à certains.

Avis posté par toto duchnok Infos posteur le 27/01/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'Incal, oeuvre culte de la bd science-fictionnesque, est vraiment à part. Loin de tout ce qu'un lecteur, fût-il fan de s-f, aura pu lire auparavant. Cette ambiance unique est due à deux noms : Jodorowsy, au sommet de sa forme (qu'il a semble-t-il perdue ces derniers temps, cf. megalex, technopères...), tordu sans être chiant, il va trop loin juste ce qu'il faut et ne tombe jamais dans la facilité. Le deuxième nom est celui de Moebius qui pose ce graphisme si particulier, que tout le monde connait plus ou moins, simple et puissant (allié à d'excellentes couleurs flashy pour la version originale A BAS LA RECOLORISATION).
Le scénar...bah vaut mieux rien dire de toute façon vous comprendriez pas. Il est vaguement question d'un Incal qui doit sauver le monde grâce à un détective looser poursuivi par un méta-baron amoureux d'animah qui elle-même...enfin voila. L'important c'est qu'on ne décroche pas du début à la fin et que malgré ce bordel constant, les émotions passent, brutes, et on se pose des questions, avant tout sur les relations humaines qui sont décortiquées dans cette oeuvre.
J'ai la flemme de relire mon avis, ca doit pas être très très clair, mais de toute façon rien n'est clair dans l'Incal, sinon qu'il faut le lire.

Avis posté par miya Infos posteur le 05/01/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pendant longtemps L'Incal a été une de mes BD culte. C'est toujours un plaisir de la relire, le dessin est de qualité (avec de grande envolé psychédélique), l'histoire est prenante et parfois surprenante.
Bref une excellente bande dessinée et un classique de la SF !!!

Avis posté par Barz Infos posteur le 04/01/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour l'instant je n'ai lu que "l'Incal Noir", ma note évolura surement avec la lecture des prochains tomes.
Le scénar est prométeur, j'aime bien l'idée générale.
Les dessins de Moebus sont très agréables.

Avis posté par Don Lope Infos posteur le 06/11/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'incal a clairement influencé toute la bande dessinée de science fiction et à ce titre mérite le titre de culte. J'ai cependant un peu de mal avec les couleurs que je trouve vraiment flashy; c'est d'ailleur pour ça que j'aime assez la recolorisation d'Avant l'Incal. Au niveau scénario, je trouve que ça part un peu en vrille mystique sur le dernier tome et ça m'intéresse moins. Les 4 premiers sont par contre vraiment bien et novateurs. Une série mythique à lire absolument.

Avis posté par ArzaK Infos posteur le 10/10/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Certain que cette série est peut-être celle qui a le plus influencé tout un genre. Son impact a été considérable. On comprend ce qu'elle amenait de "neuf" à son époque.
Plus personnellement, j'aime l'incal, pas à la folie, mais j'aime cette série, elle m'amuse, il y a de l'humour, de l'aventure, des images hallucinantes que l'on garde en mémoire, c'est assez délirant.
Ce n'est pas, à mon sens, un chef d'oeuvre (on peut mourir sans lire cette série) mais c'est tout à fait recommandable et très représentatif de l'oeuvre de Jodorowsky.

Avis posté par Viper Infos posteur le 07/10/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
c'est un peu difficile de ne juger cette bd que sur l'affectif ou une queconque impression vaseuse à l'emporte piece.
Je veux bien admettre qu'elle ne puisse pas plaire aux plus jeunes d'entre nous, par trop habitués au clinquant, mais son influence et son aura dans la sphere bd et sf en generale sont telles que sa lecture est un passage obligé pour tout amateur qui se respecte.
La descendance de l'incal est vaste, et enormement d'auteurs lui doivent beaucoup.
L'incal marque la quintessance de la revolution de la narration bd de la amorcé dans les années 70, et ce style narration predomine actuellement dans la majeure partie de la production du neuvieme art.
Parmis les innombrables rejetons de Moebius et Jodorowsky on peut citer notamment Otomo et le celebre cowboy: Georges Lucas

Avis posté par Fubuki Infos posteur le 05/10/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'Incal est très certainement l'une des BD's les plus connues de la Bande-dessinée franco-belge : avec Jodorowsky au scénario, Moebius au dessin et Janjetov au couleur (que l'on oublie souvent) ils ont su créer une histoire fantastique de SF, une référence...
Voilà ce que beaucoup de personne disent, mais si je suis d'accord pour ce côté revolutionnaire de la BD par contre je trouve qu'il n'en demeure pas moins que c'est très moyen. C'est en utilisant des "techno" un peu partout et inventant 'lIncal, capable de tout que Jodo fonde son histoire.
Le scéanrio est selon moi un peu trop facile, hop il y a un problème : paf, voilà l'Incal qui donne la solution. Une quête assez plate à mon goût qui me manque de punch. Les deux premiers tomes sont pour moi les meilleurs, humour, aventure, trame qui commence à se dessiner, tout est là pour passioner le lecteur, mais hélas cela cesse bien vite pour rentrer dans l'histoire extrèmement compliquée de l'Incal. Mené grossièrement, le découpage en chapitre ne permet pas à l'histoire de se dérouler logiquement...
Les dessins de Moebius qui n'ont cessé d'évoluer de tome en tome sont moyens eux aussi. Moebius, alias Giraud, a au moins le mérite d'avoir son style, enfin, pendant quelques temps : car après l'Incal des milliers de petits Moebius sont apparus pour faire de son style une banalité, dommage : je l'ai lu des années après et ne peux donc pas juger par rapport à avant, il n'en demeure pas moins que pour moi c'est du déjà-vu. Assez irrégulier, Moebius a tout de même le mérite de mettre ses quête en image : tous les décors sont inventées...Moebius est extrèmement irrégulier, on peut très bien trouver une planche avec une tonne de détails, parfaitement dessinés, et une autre avec des décors en arrière plan très grossiers...Janjetov fait un assez bon travail, il permet de mettre cette atmosphère de rêve, d'irréalité. Les couleurs pâles sont envoutantes et permettent de mettre un peu d'originalité aux illustrations ! Petite news : la recolorisation de L'Incal par Beltran, à l'ordinateur, est effectivement prévue.

Avis posté par Kael Infos posteur le 05/10/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Si vous aimez les BD kitch, si vous aimez les fauteuils oranges avec des fleurs roses, si vous aimez les pantalons pattes d'ef et n'aimez pas les coiffeurs, cette BD est pour vous.
Sinon...
Sinon, vous risquez de ne pas comprendre pourquoi cette série a une telle réputation, c'est à dire une réputation d'une des meilleurs séries SF.
Euh... peut être à l'époque, mais maintenant... restons sérieux. Le scenar est loin d'être agréable à lire, c'est vraiment moyen. OK, c'est souvent original, mais ça ne fait pas tout.
Et le dessin... c'est peut être à cause des couleurs, mais en tout cas, je supporte pas. Moebius ou pas je m'en fous pas mal, je trouve le style vraiment ignoble.
Et puis, j'ai été assez étonné de voir le meta-baron : il est vraiment ridicule ici ! Il passe juste pour le guerrier de base, mais pas pour le tueur implacable de La Caste des Méta-barons. Il a eu raison d'aller dans sa propre série quoi

En finissant l'incal, je me suis dit que décidemment, je n'aimais pas les vieilles BDs... Mais je n'y peux malheureusement rien.

Avis posté par brunelle Infos posteur le 04/08/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
la réference par exellence en matière de sf, on l'aura dit et redit. un dessin hors du commun, un personnage mythique, des couleurs merveilleuses, le monde c'est du génie, du début jusqu'à la fin. tout est parfait, aboutti. cette bd est une source d'inspiration pour bien des auteurs, et on voit l'influence de l'oeuvre à travers toutes sortes de bds ! à lire absolument, à relire sans fin... fascinant... par contre j'aime pas trop l'intégral, ça fait un volume trop important, et les pages (collées) s'abîment vite. à lire en albums de préférence.

Avis posté par Tout's Infos posteur le 23/07/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour moi l'Incal est vraiment une excellente bd de sf, le scénario est de loin le meilleur scénario de Jodo que j'ai lu (le plus approfondi), quant au dessin, moi j'aime beaucoup Moebius et je trouve le dessin vraiment sympa.
Pour moi cette bd n'a pas vieilli et reste une référence au niveau sf

Avis posté par Spooky Infos posteur le 22/04/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors oui, je sais, tout le monde dit que l'Incal est un chef-do'euvre, que Jodorowsky un génie et Moebius son disciple... Eh bien je m'inscris en faux contre tout ça. Le scénario de Jodo est proprement indigent, et ce n'est pas l'accumulation d'adjectifs "techno" qui font "djeunz" qui masquent cette indigence. Non, je rends plutôt grâce au trait de Moebius, qui a su, par son inventivité et son talent, rattraper une écriture mystico-hystérique. Grâce à lui, c'est le seul cycle du Chilien fou que j'arrive à supporter (et encore, après avoir bu...).

Avis posté par pite Infos posteur le 22/04/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voila une bd qui rappelle les jours de gloire des Metal hurlants et compagnie..C est de la bonne sf, surtout les premiers tomes, mais perso, je decroche un peu vers la fin, ca devient beaucoup trop philosophique et torture pour moi, mais pouquoi pas, la fin en tout cas est super space et derangeante..Pour ce qui est des autres series a pas lu..Quant au dessin, ben c est du moebius, ce qui veut dire qu on aime ou pas, c est a vous de voir..Moi ca m a pas trop rebute..A essayer avant d adopter..

Avis posté par Arni Infos posteur le 21/03/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une grande aventure avec de nombreux rebondissements...Un univers très très original avec des personnages attachants. Même si certains passages sont longs et certaines planches inégales sur le plan du dessin, le scénario nous tient en haleine pendant toute l'aventure...Il y a sans arrêt de multiples rebondissements qui assurent une ambiance bien rythmée...Même si les couleurs baveuses ont tendance à vous repousser, laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçu par cette aventure inoubliable,...

Avis posté par Benn-J Infos posteur le 12/03/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Scénario pas mal, le thème du antihéros me plait beaucoup, mais surtout, c'est du Jodo... (Le jour ou Jodorowski fera une BD que j'aime pas, je ne serais plus moi...).
Cet univers de Jodo est digne de ses autres séries.
On pourrait a la rigueur critiquer le dessin de Moebius, mais il faudrait quand même etre difficile pour ne pas aimer. Pour moi,c'est du grand art, comme tout ce que fait Jodo.

Avis posté par régis Infos posteur le 09/02/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une de mes premières BD et j'avoue que ce genre SF où tout est mystérieux, où on ne comprend pas ce qui se passe au début et où l'on découvre de nouvelles choses à chaque page est vraiment fait pour me plaire. Je trouve cependant que la série baisse sur la fin. Mais les quatre premiers tomes sont vraiment magiques.
Côté dessins, Moebius c'est pas mal, mais ce n'est pas non plus le pied.

Avis posté par Pedroso Infos posteur le 17/01/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ben moi, c'est comme renardrouge : je ne comprends pas. Et c'est même pire que lui parce que je suis aussi amateur de BD de SF, mais l'incal, je ne PEUX pas. Je déteste le dessin, les couleurs, et malgré de nombreuses tentatives, je n'ai jamais supporté la lecture entière du premier tome. Alors je mets 2/5 parce que tout le monde dis que c'est culte, mais pour moi ça vaut 1/5.
J'ai un peu l'impression comme lui que pour pouvoir dire qu'on est un amateur de SF, on doit avoir adoré l'Incal, que ça fait bien de dire ça, et que ce n'est pas possible d'aimer la SF et de ne pas aimer l'Incal. Ben je vois pas pourquoi, c'est tout.

Avis posté par Steril Infos posteur le 15/01/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'incal, j'ai mis longtemps avant d'oser l'acheter. C'est vrai qu'à première vue, quand on feuillette les albums en magasin, ça a vraiment l'air un peu bizarre et pas spécialement attirant. Les couleurs sont complètement 'space' et le dessin semble - a priori - un peu baclé.
Et puis j'ai acheté l'intégrale, et finalement, si je trouve les couleurs toujours aussi psyché, je me suis par contre totalement familiarisé avec le dessin, qui est bien plus recherché qu'il n'en a l'air. Quant au scénario, c'est du space opera dans toute sa splendeur, avec un indéniable petit côté "seventies" à la Barbarella... mais du tout bon quand même.
Ceci dit, ça ne vaut à mon avis pas les scénarios génialissimes d'Enki Bilal, par contre, ça m'a laissé un meilleur souvenir que la caste des méta barons (dont je n'ai lu que les deux premiers albums).

Et pour la petite histoire, saviez-vous que Moebius (le dessinateur de l'Incal) et Jean Giraud (le dessinateur de la série western 'Blueberry' ) sont en fait la même personne...ah bon, tout le monde sait ça...bon, OK j'ai rien dit!

1 2 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque