Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Hauteville House Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (32) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(13)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(16)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(1)
Nombre d'avis32
Note moyenne3.50 / 5
Pour l'achat84%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Hauteville House sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 08/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avis posté après lecture des quatre premiers albums (premier cycle).

Duval est un des piliers de l’éditeur Delcourt, et il produit souvent des « histoires de genre ». Il semble amoureux des séries B – et donc le voilà ici dans la collection Delcourt qui les met en avant.

Duval apprécie aussi les uchronies. Et ici, on est servi.
L’histoire se déroule durant la guerre de Sécession, le scénario mêlant cette guerre à l’intervention française au Mexique (Juaristes, Français, Sudistes et Nordistes sont donc impliqués dans des intrigues où tous les coups fourrés sont permis).

Mais ce fond historique est totalement revisité. Par l’uchronie bien sûr, mais aussi par un univers très steampunk – et là c’est un défouloir au niveau des machines de guerre – mais aussi du fantastique.

Malgré un titre et quelques autres allusions à Victor Hugo (l’un des personnages principaux se nomme Gavroche), c’est plutôt à Jules Verne donc que la série rend hommage, indirectement.

Le dessin de Thierry Gioux est à l’unisson du scénario de Duval : on vise davantage l’efficacité que la précision. C’est du travail relativement bien fait (je ne suis pas forcément fan, pas plus d’ailleurs de la colorisation, mais bon). Reste que les scènes de bagarre, combats sont trop souvent confuses.

Si ces quatre albums remplissent leur rôle – divertir le lecteur sans trop de prise de tête, je n’irai sans doute pas plus loin (mon conseil d’achat ne concerne donc que ce premier cycle). En effet, les personnages principaux (Gavroche donc et les deux femmes – une française et une américaine dont on se doute qu’elles vont se le disputer) n’ont pas de personnalité suffisamment développée, et le scénario, lui aussi superficiel, ne peut fonctionner sur un trop long terme (le rythme baissait un peu sur la fin). Ma lecture de ces albums a été agréable, mais je préfère en rester là.

Avis posté par Erik Infos posteur le 14/02/2007 (dernière MAJ le 25/10/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Hauteville House, c'est d'abord un dessin et des couvertures véritablement magnifiques (celle du tome 2 est d'ailleurs ma préférée de toutes les séries existantes!). Puis, nous avons là du très bon travail au niveau de l’intrigue et du découpage. Je commence véritablement à aimer Duval déjà connu pour sa série de science-fiction d'anticipation Travis.

En l'espèce, il s’agit d’un mélange de genre entre récit historique (l’intrigue se passe sous le règne de l’empereur Napoléon 3 en 1864) et la série TV « Les mystères de l’Ouest » (avec ses gadgets science-fiction au milieu du western). Le concept steampunk est remarquable d’autant que l’action est omniprésente. Les décors sont fabuleux d’autant qu’on voyage beaucoup entre ciel, terre et mer.

Il est dommage que les héros n’aient pas réellement de profondeur mais on pardonne facilement au vu de la qualité de cette série qui garde un formidable potentiel. Là aussi un troisième tome un peu décevant. Un dernier tome clôturant le 1er cycle qui ne détonne point avec une erreur de bulle presque impardonnable page 19.

Le 5ème chapitre commence une nouvelle histoire de manière tonitruante. Nous rentrons tout de suite dans le récit avec ce postulat de départ: l'agent de la République Eglantine a été arrêté et emprisonné à la Conciergerie, à Paris. Cela donnera l'occasion au héros de voyager à travers les mers du pacifique Sud pour rejoindre le caillou. Et puis, il y a également la multiplication des intrigues: le USS Kearsarge et sa traque du CSS Alabama, le mystère de la disparition de l'Astrolabe et de la Boussole...

Les auteurs ont également su apporter un peu plus de profondeur au personnage de Zelda et de Gavroche. C'est ce qui m'a réellement sauté aux yeux (à croire qu'ils ont corrigé ce défaut originel en tenant compte de nos avis). L'aventure n'en demeure pas moins très plaisante. On les suivra avec un grand plaisir pour découvrir le diable de Tasmanie. J'ai bien aimé le petit clin d'oeil fait à la série TV les mystères de l'Ouest sur toute une planche.

A partir du 12ème tome, on sent une relance de la série avec des enjeux qui se dessinent et qui sont complètement différents. Le tome 13 va donner dans l'explication par exemple du virus qui a contaminé les Etats du Nord. L'aventure reste toujours aussi prenante et les trouvailles ne manquent pas. C'est une série franchement dynamique dont la lecture est divertissante.

Il faudra songer cependant à conclure car à trop tirer sur la corde, elle finira par casser. J'ai senti une baisse de régime pour le dernier cycle même si cela reste satisfaisant.

La série est pour l'instant divisée en 3 cycles:
1er cycle: tome 1 à 4
2ème cycle: tome 5 à 9
3ème cycle: tome 10 à 13
4ème cycle: tome 14 et 15

En conclusion, on remarquera que le niveau de cette série est excellent avec un scénario ingénieux, un graphisme énergique et de belles couleurs éclatantes. La forme et le fond font bon ménage pour nous offrir une bonne lecture.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

Avis posté par Sloane Infos posteur le 29/12/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai tardé, mais alors d'une force ! Pensez donc, le premier tome est sorti en 2004. Bon d'accord j'avais vu les couvertures, le titre, les commentaires et puis non j'allais rôder en d'autres terres, en d'autres imaginaires. Attention je me suis à ce jour arrêté au premier cycle mais malgré quelques commentaires qui laisseraient supposer que la suite tire en longueur ou se délite un brin, eh bien je vais poursuivre l'aventure.

Le steampunk a ceci de plaisant à mes yeux qu'il me rappelle mes lectures adolescente ou je lisais avec engouement le grand Jules Verne ; et qui amoureux de l'uchronie n'a pas lu "Gloriana , la reine inassouvie " du grandiose M. Moorcock ne peut apprécie à sa juste valeur ces épiques aventures qui voient notre gavroche national qui enquête sous les ordres de ce bon Hugo.

Mon plaisir, entre autres lorsque je lis une BD est multiple. Parmi ceux ci le divertissement, l'aventure et des personnages charismatiques. Alors oui j'aime Le Rapport de Brodeck, Elric et "Hauteville House", et bien d'autres titres. Bien sûr pas pour les mêmes raisons mais ici pour les qualités sus nommées. Voilà des aventures sans temps morts qui donnent envie de connaître la suite. Scénario pas idiot, dessin dynamique et efficace et oui comme le dit EriK dans son avis, les couvertures sont belles et chiadées.

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 08/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A première vue, cette aventure pourrait être de l'uchronie intéressante, les auteurs tissent une intrigue politique steampunk qui se veut accrocheuse, il y a un mélange assez surprenant de fantastique, d'historique, d'aventure, de bonnes idées, de nombreuses références et de fond scénaristique bien documenté, même si souvent ça vire à du James Bond façon XIXème siècle avec une avalanche de gadgets et d'engins modernistes utilisés dans des missions mouvementées bourrées d'actions improbables et trop faciles. Le tout est joliment illustré avec de belles couleurs flashantes (même si c'est pas trop ce que j'aime), en dépit de visages bizarres et parfois ratés.

Mais passé le 1er cycle, j'ai la confirmation de ce que j'avais pressenti dès le début : une propension à un mix trop incroyable, une baisse de rythme et une perte d'intérêt déclenchés par le goût de Duval pour user la corde au maximum, malgré un sentiment d'histoire bien structurée au départ et souvent captivante, qui m'a bien souvent rappelé les Mystères de l'Ouest, série TV mythique et fétiche de mon adolescence.

En résumé, il ne manque peut-être pas grand chose à cette série pour réellement m'intéresser, mais elle devient trop longue, il se passe beaucoup trop de choses, ça se disperse trop , et les personnages sont un peu creux. En même temps, elle n'est pas franchement déplaisante, visuellement c'est beau, il y a des passages fort agréables, mais sur la globalité, j'en ai déjà assez dès le début du second cycle ; je laisse tomber sans regret, mais ma note n'est pas pour autant négative.

Avis posté par Le Grand A Infos posteur le 28/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai lu que les trois premiers albums. C'est parce que je n'ai aucune intention de lire la suite que je me suis permis de poster mon avis. J'ai feuilleté un peu les autres albums mais il m'ont l'air sur la même ligne que les autres. Souvent je sais dès les premiers instants si je vais accrocher ou non à une série. Là c'est pas le cas.

Cette série ne m'inspire pas grand chose, elle n'est ni ce que l'on peut appeler une bonne série, ni une série spécialement repoussante.

Un dessin quelconque, les visages manquent de réalisme et ne sont pas toujours les mêmes d'une case à l'autre. Il y a un problème dans la proportion entre les têtes trop grosses et les corps trop chétifs. Les couleurs sont agréables en revanche et les couvertures attractives.

Le scénario? Mmmm... pff. Le steampunk est un genre que l'on voit tellement peu alors quand une série porte sur ce genre durant le Second Empire, je fonce dessus. Mais force est de constater que je me suis ennuyé ferme ici, il manque un souffle épique à ces histoires. Personnellement, j'aurai apprécié l'introduction de plus d'éléments de notre réalité historique mêlés à ces aventures. L'histoire est trop remaniée à mon goût.

C'est pas mal mais je reste sur ma faim.

Avis posté par Dogue-Son Infos posteur le 03/09/2011 (dernière MAJ le 17/08/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mise à jour après lecture des tomes 7 à 9

Comme je l'avais pressenti, l'histoire traine en longueur et l'annonce d'un nouveau cycle n'est pas, à mon sens, de bonne augure. L'intérêt va en diminuant au fil des tomes. Quasiment eu aucun plaisir à lire le 9. Graphiquement, cela ne progresse guère et le pire est atteint dans le 9, qui se déroule quasi-exclusivement dans la pénombre, ce qui rend l'album moche et peu agréable. Je crois que je vais m'arrêter là


Avis initial (avant tome 7)

Franchement, j'adore.

Côté scénario, la matière est riche, et même si, façon séries américaines, j'ai la nette impression qu'on aura droit à autant de tiroirs qu'il sera nécessaire pour épuiser le filon, il n'en reste pas moins que l'on est happé dans une histoire haletante, bien construite et originale.

Côté dessin, le bilan est plus mitigé. Le négatif d'abord : des visages bizarrement traités et tout ce qui est vu de loin est très sommairement dessiné. Le positif ensuite : l'inventivité des machineries et la qualité de ce qui est vu de près, un découpage dynamique et une colorisation agréable. Au final, pas le meilleur dessin mais il sert bien l'histoire.

Avis posté par Erwelyn Infos posteur le 15/11/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Critique sur le premier cycle (T1 à T4)
Hauteville House fait partie des séries incontournables pour tout amateur de steampunk et d'uchronie.
Nous sommes en 1864. Napoléon III, qui cherche à récupérer le Mexique en profitant de l'affaiblissement des américains engagés dans leur propre guerre civile, place Maximilien 1er sur le trône mexicain. Mais si Napoléon tient à garder un pied au Mexique c'est aussi parce qu'un fragment du manuscrit de Bernal Diaz Del Castillo (célèbre conquistador qui participa à la conquête du Mexique en 1517) indique que l'Eldorado n'est peut-être pas ce qu'on croit mais plutôt une entité d'une puissance extraordinaire enfermée dans un temple mayas. Et grâce à cette nouvelle arme, l'Empire pourrait aussi s'approprier le reste du continent américain en s'alliant aux sudistes.
Dès lors, les services secrets européens, alertés de cette découverte, dépêchent leurs meilleurs agents pour déjouer le complot. Gavroche, personnage moins imaginaire qu'on a pu le penser, et sa coéquipières Eglantine se retrouvent projetés avec ses collègues dans cette grande aventure. Du Yukatan à Atlanta sous les flammes, ils devront à tour de rôle échapper à des automates, infiltrer l'entourage de Napoléon III, survivre aux champs de batailles de la guerre de Sécession et anéantir une des forces les plus démoniaques qu'il leur ait été donné de combattre.
Cette série, absolument jouissive visuellement comme scénaristiquement, offre des pleines pages de champs de batailles (tome 4, surtout), des panoramas de villes et de ciels saturés de zeppelins et d'aérostats. Si la guerre de Sécession a vu naître un certain nombre d'innovations militaires, comme quelques frégates cuirassées, les auteurs nous donnent une vision de la guerre de Sécession qu'Albert Robida n'aurait pas reniée. Et puisque nous parlons de ce cher Robida, contemporain de Jules Verne, et néanmoins, trop souvent oublié, il est à noter que c'est lui qui est l'inspirateur le plus profond de l'imaginaire steampunk. Car en tant que caricaturiste et illustrateur, il avait dès la fin du XXe siècle anticipé les guerres du futur, évoquant les armes biologiques, l'aérostation militaire, les locomotives, chars et bateaux cuirassés etc.
Et comme je ne peux me retenir de vous donner la preuve que nos auteurs se sont pleinement inspirés de lui (et notamment de La guerre au XXe siècle [1869] et des couvertures du feuilleton de La guerre infernale de Pierre Giffard [1908]) voici quelques planches comparatives : voir sur mon blog http://www.librairiesoleilvert.com

Avis posté par peckexcel Infos posteur le 29/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon je suis comme beaucoup j'hésite entre le 3 (c'est à dire bien mais sans plus), ou 4 (c'est à dire mérite d'être lu). Comme d'habitude j'aime bien faire un rappel du contexte dans lequel j'ai découvert la bd. Je suis un grand fan de steampunk que se soit au niveau du JDR (ex : les royaumes d'acier) ou en jeux vidéo l'inoubliable Arcanum, et je me suis mis à la recherche d'une bd steampunk.

L'avis que j'énoncerai concerne l'ensemble de la série et essentiellement dans une première partie le premier cycle (tomes 1 à 4).

Premièrement le dessin : c'est pas vraiment ce que j'aime, les couleurs flash, l'aspect cartoon, quand on sort de requiem chevalier vampire, ça fait un choc! lol De plus il faut reconnaitre qu'il est assez inégal, surtout le dessein des yeux !!! Ça fait beaucoup de reproches, mais il faut avouer que malgré tout il a son charme, (mais il doit beaucoup au scénario)

Le scénario : le récit n'est pas réellement du steampunk, il s'agit en réalité d'un ‘Road Movie’, si ce terme peut s'appliquer au monde de la bd, mâtiné de fantastique ésotérique (à la Indiana Jones) et une pointe de steampunk. Donc je dois bien avouer qu'en y repensant, c'est pas vraiment ce que je voulais. Mais, il est parfaitement mené, beaucoup de suspense, on a du mal à décrocher des 3 premiers tomes et même si la fin du cycle n'a pas répondu à mes attentes, au final je suis agréablement surpris.

Le 2e cycle (tome 5): je n’aime pas trop généralement parlant quand les intrigues ne sont pas installées. Tout ce que je peux dire c'est qu'il s'annonce plutôt pas mal, surtout le coté exotique de la Nouvelle Calédonie.

Au final, même si ce n'est pas ce que j'attendais, j'ai envie de continuer.

Enfin mention spéciale aux auteurs et ou l'éditeur qui ont permis au coloriste et au storyboarder de figurer sur la couverture.

Avis posté par Seb94 Infos posteur le 02/11/2008 (dernière MAJ le 13/06/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après lecture des 2 premiers tomes que je me suis fait prêter il y a 2 mois de ça, je dois avouer que l'univers de cette série est vraiment agréable. Le scénario sans être forcément original se veut avant tout efficace.

J'aime beaucoup l'originalité des différents engins et machines improbables que l'on découvre dans cette histoire, les flottes de zeppelins (la couverture du tome 2 : superbe !).
Toutefois je suis resté sur ma faim concernant le dessin des visages, que je trouve soit trop laid, soit trop lisse, bref il n'y a pas vraiment de juste milieu à mon goût (J'ai même cru pendant un bon moment que l'un des personnages avait un oeil crevé alors qu'il n'en est rien...)

Le 2ème point négatif concerne la trop grande facilité des héros à se sortir des pires situations, grâce à leur acrobaties, leur talent l'arme au poing et j'en passe (la scène de destruction du grand zeppelin dans le tome 2 est vraiment décevante et beaucoup trop simpliste). Ce genre de détail affecte l'intérêt que je porte à cette série, qui a pourtant posé les bases d'un univers qui pouvait vraiment me captiver, dommage...
Je pense que cette série s'adresse à un public plus "ado" que adultes.
Je lirais peut-être les 2 derniers tomes, encore que je n'ai pas une envie irrésistible de lire la suite, mais ce qui est sûr c'est que je n'achèterai pas cette série (je ne peux donc pas conseiller son achat), compte tenu des facilités scénaristiques évoquées ci-dessus.

Avis posté par tolllo Infos posteur le 01/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Apparemment l’essence même de cette série n’est pas faite pour moi.
J’aime la science fiction et les Uchronies, mais je n’ai pas adhéré pour autant à cette histoire. Il faut dire que la vision de la guerre de Sécession mélangée à l’armée de Napoléon III m’est apparu très fantaisiste. Historiquement, Napoléon III aurait vu d'un bon œil la victoire des sudistes mais quand même...

Qu’une petite partie de notre passé ne soit pas exactement comme nous le connaissons dans nos livres d’Histoire n’est pas grave en soi, c'est "le fait du prince " : chaque auteur étant libre d'interpréter l'histoire à sa sauce, et l'idée peut même être sympathique.
Le fait qu’un détail conséquent ou insignifiant change notre futur proche ou notre présent est à mon avis une excellente idée en soi, c’est le cas dans Uchronie[s] - New Byzance par exemple…
Mais là, tout est trop gros !
Des zeppelins que je qualifierais "d’objet volant non identifiés", des chars d’assaut assez éloignés de l’idée de ce que je me faisais des engins de guerre de cette époque. Il y a foison d’objets hétéroclites en tout genre qui me sont vraiment apparu trop étranges.
Non pas que les idées et l’univers crées soient mauvais, c’est juste que ce n’est pas celui auquel je m’attendais… trop différent… trop décalé.

Ensuite la représentation de l’arme de destruction massive ne m’a franchement pas convaincu et a fini par me faire déconnecter complètement.
Les personnages maintenant, ils ne sont pas assez développés et finalement pas intéressants, mis a part la " nurse " qui m’est apparu la plus humaine du lot, ils ne sont pas très "vivants", l’humour volontairement présent ne m’a pas fait rire, mais peut-être cela n’en était pas… si c’est le cas c’est encore pire…
Beaucoup d’actions, mais je n’arrive pas a voir la finalité…
Pour finir, et bien la fin… ne m’a pas emballé… tout ça pour ça, et bien il n’y a pas de quoi en faire un fromage…
Décidément cette série n’est pas pour moi, je ne comprends pas les passions que déchaînent cette série, mais tous les goûts sont dans la nature, et chacun voit midi à sa porte !

(07/20)

Avis posté par Spooky Infos posteur le 03/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une lecture fort sympathique.

Ce qui m'a plu en premier lieu, c'est le mélange des genres : histoire, uchronie, steampunk. Fred Duval a voulu développer un univers foisonnant, dans l'une des périodes les plus propices à pas mal de fantasmes, c'est à dire la révolution industrielle et la période du second empire. J'ai bien aimé les dirigeables, l'univers développé. Un seul petit regret : que l'on ne voie pas la fameuse demeure de Victor Hugo à Guernesey. Peut-être dans le second cycle ?

Les personnages sont un peu insignifiants, tout de même. Comme il y a beaucoup d'action, on n'a pas vraiment le temps de s'attacher à eux, c'est un peu dommage... Le dessin de Thierry Gioux est, quant à lui, un peu léger. Les designs des véhicules sont presque impeccables, mais les personnages sont un peu moins maîtrisés.

Au final, ma lecture a été bien agréable, je regrette un peu le manque de maturité du dessin, mais peut-être le prochain cycle sera-t-il plus maîtrisé.

Avis posté par Telechamp Infos posteur le 09/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà un steampunk qui est très bon... Cela se passe essentiellement pendant la guerre de Sécession, aux USA, Mexique, France... Les sudistes sont armés d'une arme vraiment terrifiante, voir le tome 4, mais lisez d'abord les 3 premiers tomes ! Les dessins sont jolis, ils me plaisent... Le scénario est assez complexe par moment, mais par d'autres moments : non !

C'est peut-être parfois déroutant, mais bon, il faut avouer que l'aventure se lit avec passion ! On voit même Victor Hugo à un moment ! Le premier cycle est en tout cas très réussi ! Vivement un deuxième cycle ! Il y a un peu tous les genres présents dans cette BD : Action/Aventures/Science-fiction/Fantastique/Espionnage/Guerre...

C'est aussi parfois très violent, et il y quelques rebondissements... Voilà !

Avis posté par Rom1 Infos posteur le 11/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Hauteville House, c’est l’histoire de la résistance républicaine française à l’empire de Napoléon dans un passé parallèle steam-punk. Ce premier cycle nous mène de Jersey à l’Amérique du Nord en plein Guerre de Sécession en passant par l’Amérique du Sud et le Mexique.

Première chose à dire, c’est que l’idée est originale, et c’est réussi. J’aime beaucoup les univers historiques revisités sous un jour nouveau, soit fantasy soit magique soit steam punk. Cela permet de créer un univers beaucoup plus riche et facilement assimilable par le lecteur.

Le dessin et les couleurs sont des gros points forts de cette série. C’est un style que j’apprécie beaucoup, l’ensemble du graphisme est très réussi et contribue à rendre vivante cette version improbable de l’histoire.

Le scénario est bien fait, la narration est réussie et les personnages sont suffisamment charismatiques pour susciter l’intérêt. Le petit bémol du scénario est qu’il n’est pas spécialement torturé. J’aurais aimé plus de rebondissements, ou une plus grande place aux luttes d’influence. Il est vrai que poser les bases d’un univers, de mettre en place les forces en présence, le tout en 4 tomes, ne permet pas forcément de rendre le scénario complexe. Mais j’attends beaucoup du ou des cycles suivants, maintenant que les bases sont saines, on peut avoir quelque chose de plus complexe et intéressant.

Je conseille l’achat du premier cycle. C’est une bonne base pour la suite de la série, et si par hasard le reste est décevant, ce premier cycle se suffit à lui-même.

Avis posté par Pacman Infos posteur le 06/03/2004 (dernière MAJ le 24/11/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Sûr que cette bd est largement délirante. Les anachronismes sont autant de clins d'oeil au films d'espionages modernes, qui aurait été transposés en 1864. Mais passé le coté "fantastique", l'ensemble reste cohérent et agréable à lire.
Coté dessin, la fin du premier cycle (on nous en promet d'autres!) est largement supérieur au premier opus. Gioux a supprimé les quelques défauts du tome 1 et semble vraiment s'ammuser à dessiner des machines à vapeurs dans un style très baroque.
Je trouve le scénario assez linéaire, mais ceci est largement compensé, à mon avis, par la faculté de Duval à créer des situations nouvelles dans ses aventures. Et là, vu la richesse du Background et le ton plutôt humoristique, on a vraiment l'impression que les auteurs se font plaisir sur cette série.

Avis posté par Kalish Infos posteur le 13/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Qu’est ce qui m’a poussé à lire cette série ? A peu près tout en fait, les couvertures franchement belles, le label Série B de Delcourt, le genre steampunk, l’histoire concoctée par un scénariste que j’apprécie et storyboardée par son acolyte de Travis, série que j’adule.

Donc finalement la seule donnée inconnue était le dessin, et du coup j’ai été déçu. Habituellement au bout de quelques tomes, on s’habitue au style de l’auteur. Ici le problème est différent, selon moi Thierry Gioux est capable du meilleur comme du pire ; de nous faire une très belle planche des archives de Hauteville House et de nous bâcler les scènes de batailles, de rendre certains personnages attachants et d’autres pas du tout. Ce n’est pas dramatique en soi mais quand c’est le héros qui manque de charisme ou le gros monstre sanguinaire qui n’est pas crédible, ça enlève beaucoup de cachet à l’ensemble. Je trouve que Gavroche n’est pas à sa place, contrairement à tous ceux qui l’entourent. C’est dommage, on s’identifie moins à lui et donc on se sent beaucoup moins impliqué.

Une série qui a vraiment un gros potentiel, en espérant les cycles suivants meilleurs.

Avis posté par Chelmi Infos posteur le 12/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"Hauteville House", la maison de Victor Hugo...

Après avoir développé un univers cyberpunk bien étoffé (Carmen Mc Callum, Travis et leurs spins offs) Duval s’attaque au steampunk fantastique. L’action se situe fin du XIXe siècle, et met en scène les agents secret au service de la république française luttant conte l’Empire de Napoléon III. Cet univers prend racine sur dans des faits réels de notre Histoire et effectue un virage plus ou moins radical (l’avenir nous le dira) avec celle-ci. L’élément déclencheur de ce revirement, qu’on appelle plus communément une uchronie, est une évolution hors norme de technologie disons -archaïques- qui donnent naissance par exemple à des contingent de chars d’assaut à vapeur, des flottes de zeppelins et de bateaux atypiques, des automates, de gigantesque caches bourrées de technologie improbables... En plus concis du steampunk ou en français : -Futur à vapeur- que je trouve plus parlant.
Le premier cycle se déroule essentiellement en Amérique durant la guerre de Sécession où les agents républicains français trouvent des alliés de circonstance au prés des Nordistes pour lutter contre l’Empire associés aux Sudistes, cette dernière coalisation étant en possession d’une arme terrifiante et surnaturelle. J’ai vraiment bien accroché à cet univers mis en place mais je trouve dommage l’ajout de la touche de fantastique qui décrédibilise un peu l’ensemble. Je trouve aussi que les personnages manquent un peu de profondeur, bien que ça évolue dans le bon sens au fil des tomes, j’ai donc bon espoir pour la suite. L’intrigue en elle-même est divertissante et prend de plus en plus d’envergure.

Les dessins de Gioux sont chouettes tout particulièrement les machineries, les architectures et les paysages (Quoique pour ces derniers, j’ai trouvé que certains champs de batailles manquaient de finition et de perspective). Certains personnages ont le visage un peu lisse, je pense notamment à Eglantine. De nombreuses planches nécessites des scènes d’action et dans l’ensemble plutôt rondement mené (Story-board de Quet).
Les couvertures sont très jolies (surtout le tome 2), je leur trouve un esprit -Jules Vernien-. Sur ces dernières, c’est Manchu qui s’occupe de l’arrière plan que je qualifierai de plus réaliste, le contraste entre les deux styles est du plus belle effet (sauf sur le tome 4 où la symbiose n’opère pas car le personnage semble flotter sur le rail).

Les couleurs de Beau sont correctes mais figes un peu les personnages de temps en temps surtout dans les ambiances très lumineuses et éclatantes.

Avis posté par pol Infos posteur le 24/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai immédiatement été séduit par l’univers original de cette série. On est en 1864, pourtant les bateaux – par exemple - sont tous droit sortis d’un futur encore très lointain. Ce mélange est superbement réussi. Un des personnages est Victor Hugo en personne, d’ailleurs une partie de l’action se passe dans sa maison, tandis qu’un autre est tout simplement Gavroche. Génial !
Et cette déformation de la guerre de sécession à grands coups de chars d’assauts, c’est très bon…

Tout ça est en plus vraiment très bien illustré. Un trait fin pour un dessin réaliste et précis comme je les aime. Les couleurs ne sont pas en reste. L’ensemble est très coloré, parfois un peu flashy mais j’ai beaucoup aimé.

L'intrigue est, elle, moins originale. Par contre très efficace : Une bonne dose d’aventure, pas mal d’action, quelques rebondissements sympas. On ne s’ennuie pas une minute, tout à fait le genre de série qui me plaît.

Avis posté par ManuB Infos posteur le 12/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Duval est déjà connu et reconnu pour l’univers qu’il a créé autour de ces héros Travis et Carmen Mc Callum, mais aussi pour des westerns (Wayne Redlake et Gibier de Potence) très réussis. Cette fois, il se lance dans un mélange d’histoire, de steampunk et de fantastique.

Le récit s’encre dans les années 1860 avec l’empereur Napoléon III qui souhaite accroître la puissance de la France à travers le monde. Pour cela, il est prêt à tout, y compris à essayer de maîtriser des forces paranormales inconnues. Mais c’est sans compter sur la résistance menée par Victor Hugo et ses agents secrets depuis la demeure de Hauteville House.
Le scénario de Duval fait montre de plusieurs points positifs :
- il l’a rattaché à des faits historiques qui nous emmènent au cœur du Mexique puis en pleine guerre de Sécession.
- il y a ajouté une grosse dose de steampunk inventif et bien pensé
- il l’a saupoudré d’une touche de fantastique
On obtient au final une aventure pleine, avec de l’action, de l’espionnage, de la politique. Un seul petit regret sur les personnages qui ne sont pas assez décortiqués et manquent donc de profondeur, mais peut-être est-ce pour les prochains cycles.
Au niveau graphique, c’est d’un très bon niveau, et même si je trouve que les visages font parfois un peu « brouillon » et que les proportions corporelles sont vraiment aléatoires, le tout est quand même très expressif et dynamique. Les décors sont bien détaillés et un très bon travail a été fait sur les différentes machines volantes, chars, trains qui rendent très bien le côté steampunk. Par contre, j’ai trouvé certaines planches des tomes 3 et 4 moins abouties voire un peu bâclées. Enfin, un coup de chapeau pour la qualité de la mise en couleur, et pour la beauté des différentes couvertures.

Ce premier cycle est vraiment une très bonne lecture dans un univers original et puisqu’une suite est prévue et préparée par la fin du tome 4, il semblerait que le plaisir ne s’arrête pas là. A suivre !

Avis posté par klechko Infos posteur le 15/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une excellente série de science-fiction avec un déroulement qui est très dynamique et une intrigue pour l’instant intéressante.

Les dessins sont bons avec toutefois un petit reproche concernant les faciès des personnages que je trouve parfois peu soignés.

J’ai beaucoup aimé les 2 premiers tomes et un peu moins le troisième, mais il ressemble un peu à un tome de transition et j’espère que l’histoire va ensuite rebondir.
Un achat sans regrets, à suivre…

Avis posté par Ro Infos posteur le 23/08/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note approximative : 3.5/5

Je retrouve du Travis dans cette BD, les bons côtés de Travis. Un dessin assez similaire dans la forme, des décors très originaux, une intrigue imaginative et bien montée, du rythme, de l'action.

Le trait du dessin est bon et dynamique. J'avoue ne pas trop apprécier les visages des personnages auxquels je trouve un air un petit peu trop... adolescent.

Je n'accroche pas non plus aux protagonistes eux-mêmes : je suis toujours agacé quand je vois un héros, beau, jeune, fort et intelligent, des filles toutes jolies et incroyables acrobates et guerrières, quand tout ce beau monde touche au but à chaque tir au pistolet tandis que leurs ennemis tirent toujours à côté, etc. Ces facilités scénaristiques m'ennuient et rabaissent la qualité de la série qui semble s'adresser à un public plus jeune d'esprit que moi.

Mais à côté de ça, j'adore le monde Steampunk imaginé là, le choix de la France de Napoléon 3 et son implication dans le Mexique Juariste, et puis cette superbe couverture du tome 2 qui n'est pas sans rappeler Laputa, le chateau dans le ciel de Miyazaki.

Bref, au niveau de la construction, de l'imagination, du rythme, cette BD est excellente. Je lui reprocherais juste la cible de son public que je trouve un peu trop adolescente pour moi et quelques petites facilités. Une très bonne BD de divertissement.

Avis posté par Bedelisse Infos posteur le 01/07/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’adore ! Excellente BD qui se passe sous le règne de Napoléon. Une des grosses différences avec l’histoire que nous avons apprise dans nos manuels est que dans l’univers de l’auteur, il y a de superbes machines à vapeurs toutes plus extravagantes les unes que les autres et franchement c’est très bien pensé. L’histoire est un mélange d’Indiana Jones, Mystère de l’ouest etc...Génial. Achat chaudement recommandé !

Ajout du 10/11/06 : Je viens de finir la lecture du troisième tome et mon avis reste très positif concernant cette série. L’intrigue s’épaissie, on en apprend un peu plus sur les personnages et leur histoire passée. Très bien

Avis posté par carlito Infos posteur le 25/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hauteville House, c'est le nom de la maison que Victor Hugo possédait à Guernesey. Tout de suite on se dit danger, ça sent la BD qui veut se la jouer intello. On a tout faux.
C'est simplement une bonne BD avec un scénario qui sort des sentiers battus.

Alors voila: il y a bien un héros un peu beau gosse, espion de surcroît, qui affronte dans l'ombre l'affreux Napoléon III. Il y a bien la belle délaissée qui voudrait que son héros lui accorde un peu de temps et d'attention entre ses missions.
Mais il y a aussi, le Mexique et l'Archiduc Maximilien, les Etats Unis en pleine guerre de Sécession, une mystérieuse arme secrète et des Américains qui déjà à l'époque ne comprennent vraiment rien aux Français.

Alors d'accord: le dessin est parfois limite en particulier les proportions des personnages (la page 34 du tome 2 est un exemple criant) mais les couleurs sont superbes et l'histoire prenante. Ajouter à cela la beauté des couvertures (surtout le Tome 2). Ca vous donne autant de raisons de courrir découvrir cette BD.

Révision de ce post à la sortie du Tome3.
Encore une superbe couverture: la grande classe ce bleu de la mer... malheureusement le reste est décevant: le dessin ne s'améliore que très marginalement (les jambes des personnages sont décidemment trop petites; ca fait une drole d'impression). L'histoire qui tenait bien la route dans les 2 premiers tomes part a mon sens un peu en vrille avec un monstre, un ectoplasme de monstre (?!) très très bizarrre, un dinosaure des mers..... On s'y perd un peu. J'ai été très décu; je redescend la note à 3, mais je crois encore à la série qui garde un super potentiel.

Avis posté par patico Infos posteur le 30/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tome 1 Zelda

Nous voilà transportés au Mexique en Mai 1864 sur une terre que je ne peux m’imaginer que parallèle où la science aurait évolué d’une manière bien plus rapide que sur la notre. Je présuppose également pour la suite de la série quelques libertés du coté Historique. Tout cela n’est pas gênant mais bien au contraire me donne l’envie de plonger dans la liberté d’imagination des auteurs.

Les plus :
De belles couleurs variées et douces.
Un univers décalé plein de trouvailles.
Un tome facile à lire et qui laisse présager plusieurs histoires dans l’histoire, j’imagine déjà pour la suite quelques aspects de Fantastique.

Les moins :
Les proportions des personnages (entre leur tête et leur tronc par exemple) ainsi que les zones d’ombres sur leurs visages qui ne les embellissent pas particulièrement (même les héros par moments). Il y a des tronches que je trouve vraiment laides.
Malgré de nombreux dialogues cela se lit trop vite à mon goût et je trouve le changement d’ambiances et de situations trop rapide

Conclusion : 3/5
Je lirai la suite avec intérêt pour voir comment va évoluer l’histoire.
Pour l’achat je dis oui pour l’originalité du scénario.

Avis posté par herve Infos posteur le 12/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une très bonne BD dans la collection "série B" de Delcourt. Le scénario de Duval est parfaitement huilé, et on retrouve un peu l'ambiance des "mystères de l'Ouest" avec ses gadgets, ses déguisements, sa modernité par rapport à l'époque, et ses services secrets. Aucun temps mort dans ce premier volume mené tambour battant. Les deux héros, Gavroche et Zelda sont très attachants même s'ils obéissent au sempiternel stéréotype "bel espion, divine garce".

Bref, de l'aventure, de l'espionnage, de l'action, des fusillades... que demander de plus à une BD ? Un coup de chapeau, en passant, à Carole Beau, pour les couleurs(admirez les pages 8,20...) et puis Zelda est belle (ah! La scène de changement de costume, page 32!)... On en redemande. Bravo aux auteurs.

Avis posté par Redman Infos posteur le 12/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
3.5

L'histoire est plaisante à lire, l'humour omniprésent, l'intrigue est intéressante bien que pas encore complètement dévoilée.
Je regretterais la vitesse de narration, j'ai le sentiment que l'on saute quelquefois d'une scène à une autre un peu trop rapidement et quelques explications supplémentaires auraient été les bienvenues pour une meilleure compréhension.
D'ailleurs le passé du héros reste assez flou et j'espère que l'on en apprendra davantage sur lui dans les prochains tomes, ce qui promet d'être intéressant (comme son lien avec cette mystérieuse Zelda).

Quant au dessin c'est du tout bon, il retranscrit bien le genre steampunk, avec tout ce qu'il faut d'engins bizarres, de vapeur et de tuyaux
Et bien sûr une magnifique colorisation, comme sait si bien le faire Delcourt.

Un premier tome donc plutôt réussi, qui donne envie de lire la suite...

Avis posté par Guillaume.M Infos posteur le 13/10/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Oui !!! Belle entâme de série. Je ne vais pas répéter ce qu'on dit les autres donc je vais faire court : très beaux dessins, colorisation toute jolie (bien lisse et nette), histoire intéressante avec ce qu'il faut d'humour et d'action et enfin, idée de scénario originale.

Que du bon en somme. J'attends avec impatience la suite pour complèter mon avis.

Avis posté par Switch Infos posteur le 19/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Très bonne entame de série que ce premier tome ! L'histoire est prenante et la fin suffisamment ouverte pour avoir envie de se jeter sur la suite.
L'univers est très plaisant même si l'on peut regretter que les auteurs aient succombé au Steampunk, genre très (trop ?) à la mode en ce moment. A ce titre, je suis curieux de voir comment va vieillir ce genre tout nouveau tout chaud...
Le dessin et les couleurs sont très sympathiques et participent au plaisir de lecture.
Au final, bon premier tome, cependant je ne mets que 3 étoiles car j'attends la suite pour affiner cet avis.

Avis posté par okilebo Infos posteur le 06/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai pris beaucoup de plaisir en lisant cet album. Tous les élements sont réunis pour créer une bonne série en perspective. On ne s'en plaindra pas.

Dans un univers steampunk, Fred Duval (Travis) nous a concocté une histoire mêlant action, espionnage et humour.
Dans un contexte historique, l'auteur nous raconte, ici, comment un espion républicain français essayera de déjouer les plans des sbires de l'Empire Napoléonien.
Le résultat est plutôt réussi. Dès les premières planches, on est entraîné dans un 19ème siècle où l'architecture est assez surréaliste mais qui ne manque pas de charme. Les deux héros forment est vrai duo de choc, un peu à l'image des personnages de la série-tv adaptée au cinéma : "Les Mystères de l'Ouest".
Oui, c'est vrai que Hauteville House fait un peu penser à ce long-métrage mais loin de moi l'idée de crier au plagiat. Non, on sent bien qu'ici la ressemblance est soit involontaire ou soit présentée comme un clin d'oeil. Une chose est sûr, cet aspect n'est vraiment pas dérangeant, je trouve ça plutôt sympathique surtout quand on est fan de cette série mythique.
Nous avons donc droit à un scénario très efficace et sans fioritures. On ne s'ennuie pas un seul instant. Les actions se succèdent avec beaucoup de punch et après avoir fermé l'album, on a la réelle impression d'avoir passé un bon moment.

Le dessin de Thierry Gioux (Le Vent des Dieux) est très agréable. Son trait fin donne beaucoup de légèreté à l'album. Les expressions des visages sont peu travaillées mais cela est compensé par des scènes d'action très vivantes.
Les couleurs de Carole Beau sont, à la fois, délicates et vives selon les situations. De plus, elles sont très agréables à regarder.

Je ne suis pas un visionnaire mais je pense que cette série peut vite devenir incontournable. Le ton bon enfant qui s'en dégage, attirera un grand nombre de lecteurs.
Le succès guette.
C'est, en tout cas......à suivre !

Avis posté par Don Lope Infos posteur le 10/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je le reconnais, j'aime assez ce que fait Duval en général. En BD d'action, il a peu d'équivalent. De la SF de "Carmen Mc Callum" et "Travis" au steam-punk de "Hauteville House", Duval ne perd aucunement de ses qualités : l'ensemble a la pèche, le scénario est prenant et travaillé et le monde créé parfaitement défini et crédible, ce qui pour une bd steam-punk tient presque du tour de force!

Le dessin de Gioux est efficace et maîtrisé, ce dernier profitant du découpage d'un maître en la matière : Christophe Quet, qui, pour mémoire, a mis une claque à tous ses lecteurs dans une mémorable scène d'enlèvement sur la tour Eiffel. Rien d'aussi marquant ici, mais des angles de vues parfaitement choisis et une fluidité jamais démentie. J'aime également énormément la couverture du tome 2 : un vrai petit bijou.

Au final une BD d'action certes mais au fond historique indéniable et important, qui ne livre pas tous les tenants de l'intrigue lors des deux premiers tomes (on se retrouve à la fin du 2 exactement où l'on se trouvait au début du 1, sacré flash back!) mais qui nous en donne suffisamment pour me faire attendre la sortie du prochain opus avec impatience.

Avis posté par Kael Infos posteur le 29/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On peut pas dire que j'étais chaud pour lire ce 1er album, je sais pas pourquoi. J'avais lu le début et franchement, on ne peut pas dire que ça m'avait intéréssé tellement ça commence doucement... Mais heureusement, la suite est bien meilleure !
En fait, c'est vraiment très sympa vu qu'on traîne dans une époque et dans une géographie peu connue, et les auteurs nous ajoutent une petite touche de SF et de fantastique par-dessus, le cocktail est détonnant
Le dessin est impec', bien que parfois un peu gras, rendant la couleur un peu laborieuse.
Ceci dit, c'est un projet très ambitieux qui peut décoller complètement au prochain tome, mais aussi se planter (ce que je n'espere pas bien sûr !)
Donc à suivre...

Avis posté par garath Infos posteur le 22/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette histoire d'agents spéciaux inaugure une bonne série et plaira aux amateurs de la série "Les arcanes du midi-minuit". L'univers développé est assez surprenant : on est fin 1800, mais certaines technologies sont franchement plus récentes, alors que d'autres sont plus du style de l'époque (ce qui est parfois un peu dérangeant - cet excès de décalage entre les technologies).
Mais tout ceci n'enlève rien au plaisir de lecture : les couleurs sont très belles et arrivent à mettre l'ambiance, les dessins sont soignés et amusants, et le scénario laisse beaucoup d'interrogations sans laisser le lecteur frustré par manque d'infos (même s'il faut attendre le tome 2 pour avoir des réponses, of course).
Bref, un album que je conseille vivement.

Avis posté par Remyz Infos posteur le 20/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une fois de plus, les éditions Delcourt publient un excellent premier tome qui augure d'une suite tout aussi bonne.

Les dessins de Thierry Gioux sur un storyboard de Christophe Quet sont très réussis. On constate quelques erreurs au niveau des visages, mais l'ensemble est d'un très bon niveau et agréable à l'oeil. Les couleurs de Carole Beau sont très belles, et se marient très bien avec l'univers du XIXe siècle mais surtout avec le dessin.

Fred Duval nous livre une histoire d'espionnage dans un univers SteamPunk très efficace. Le rythme va en s'accélerant et on ne s'ennuie pas du début à la fin. Beaucoup de questions restent en suspens à la fin du tome, notamment parce que l'histoire principale se déroule 2 semaines avant les toutes premières planches et que la fin est interrogative.

Bref, c'est un excellent tome 1 de la collection Conquistador. On peut juste regretter la couverture qui ne correspond pas au contenu... A Lire.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque