Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Marzi Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (11) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(6)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(4)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis11
Note moyenne3.27 / 5
Pour l'achat63%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Marzi sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 12/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La série – et les albums – se présentent comme une suite de petites histoires, plus ou moins longues (de deux à une dizaine de pages), qui s’inspirent des souvenirs d’enfance de l’auteur.

Cette suite d’anecdotes est très inégale, et plusieurs d’entre elles m’ont semblé manquer d’intérêt. Mais d’autres sont plutôt touchantes, le regard de l’enfant sur la société – qu’elle soit familiale, de voisinage ou carrément nationale – est parfois rafraichissant.

Pour un occidental, c’est aussi l’occasion de voir du dedans, sans les prismes ou les grilles de lecture politiques ou culturels de l’adulte, ce qu’était la société polonaise des dernières années de la Guerre froide.

En cela, les nombreuses anecdotes ayant trait aux pénuries dans les magasins, et l’obstination, mais aussi la résignation des habitants (parents, voisins de « Marzi ») face à cette situation, sont intéressantes. Idem pour la place de l’Eglise dans la société polonaise.

L’arrivée au pouvoir de Jaruzelski, si elle amène de la tension, est aussi ce qui m’a le moins intéressé, car du coup on abordait des choses que je connaissais.

J’ai lu un tome de l’intégrale (qui reprenait les trois premiers albums apparemment). Si la lecture n’est pas déplaisante, je ne sais pas si je suis le public visé.

Avis posté par Alexandra R.R. Infos posteur le 27/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce roman graphique m'a beaucoup inspirée, autant artistiquement que personnellement.
Je n'ai lu que le "Marzi 1989" (non présenté ici) mais je compte bien lire la suite très prochainement.

La démarche de Marzena Sowa, ses recherches et documents partagés intéressants et touchants, le choix de narration, et aussi les dessins très appropriés au personnage autant qu'au contexte politique de la Pologne communiste des années 80.

A travers les chroniques de souvenirs de la petite fille qu'était Marzi, j'ai pu me projeter, m'imaginer et vivre un peu ma Pologne que je n'ai pas connue... Fille de parents immigrés (juifs)Polonais, je suis née ici en France, ne parle pas le Polonais (ni Yiddish) et je suis depuis de nombreuses années investie dans des recherches (et interrogations donc) liées à l'identité.

En quelque sorte, la petite Marzi pourrait être la petite fille que j'aurai pu être, puisque face à la Pologne, je suis comme une petite fille: qui doit apprendre et comprendre… De la Pologne, je n'en connais pas beaucoup, ou pas vraiment, par bribes: mes 3 séjours de quelques semaines effectuées quand j'étais une petite fille puis ado, les témoignages de mes parents, de certains proches, et ce que j'ai pu apprendre moi-même. Et puis, j'ai presque le même âge que M. Sowa "en vrai" ce qui m'a peut être encore plus concernée.

Ce livre m'a également confortée dans mon sentiment de construction identitaire, tant personnelle donc, qu'artistique, l'étant moi-même. Je suis précisément à la recherche de documents de ce "type" / de ce"format": où l'humain, l'émotion, l'Histoire (la vraie, autant que la narration) l'imagination, et la créativité (support, dessins, démarche dans son ensemble) cohabitent sincèrement, il me semble, dans le fond et dans la forme.

Bravo et merci !

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 05/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très bonne surprise que cette Marzi !

Tout d’abord, découvrir la réalité du quotidien d’une gamine du peuple dans la Pologne d’avant Glasnozt est très amusant. Nous connaissions l’existence des files devant les magasins, des tickets de rationnement pour l’essence, de la présence d’une pression morale et politique apte à briser toute volonté dissidente (du moins durant un certains temps), mais les voir au travers de yeux d’une gamine nous ouvre les nôtres bien mieux que n’importe quel discours.

Ensuite, le ton employé est très agréable. Marzi ne se plaint pas de sa condition. Son existence est telle qu’elle est, avec ses bons côtés et ses mauvais. On est loin d’un discours larmoyant sur la pauvre condition des habitants de l’Est, car ces récits sont avant tout tendres et amusants.

Enfin, le trait de Savoia est intelligemment naïf. Grâce à ce style, je « crois » à cette petite Marzi.

Reste une narration très présente, qui risque de décourager certains lecteurs. Personnellement, je l’ai trouvé très agréable, et son aspect documentaire, couplé à la simplicité de son style ont suffit à gommer les effets néfastes de son omniprésence.

Lecture chaudement conseillée (pour une série qui devrait être présente dans toutes les bibliothèques scolaires).

Avis posté par Erik Infos posteur le 22/09/2008 (dernière MAJ le 09/11/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Marzi raconte les chroniques d'une petite fille de 7 ans dans la Pologne des années 80. C'est franchement bavard par moment et il ne se passe pas grand chose au milieu des ces blocs d'HLM où les familles étaient entassées.

Cependant, l'intérêt de ce récit est ailleurs. On ressent les émotions et le manque cruel de ce peuple obligé de faire de longues queues devant les magasins dans les nuits glaciales pour pouvoir tout simplement nourrir leurs familles. On ne se rappelle déjà plus que c'était comme cela la Pologne du régime communiste. Cela fait du bien de restituer les choses telles qu'elles étaient à l'époque.

L'histoire des oranges ainsi que les déconvenues de Marzi m'ont particulièrement ému sur la dureté de la situation. L'auteur donne quand même un peu de légèreté à l'ensemble de son récit autobiographique.
Bonne surprise: cette série vient d'être sélectionnée pour concourir à Angoulême en 2009 ce qui est quand même un signe de reconnaissance du travail accompli par l'auteur.

Avis posté par pierig Infos posteur le 29/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Marzi est une série qui permet de découvrir le quotidien d’une petite polonaise dans les années 80 avec le contexte politique d’alors.

Le premier tome m’a intéressé car je m’étais rendu il y a une quinzaine d’années dans son pays, peu après la chute du mur de Berlin (3 – 4 ans après). Son histoire me rappelle celles qui m’ont été racontées là bas ou leurs conditions de vie que j’ai pu partager aussi. Ces histoires courtes sont autant de chapitres sur la vie de cette petite fille. C’est assez touchant. Les dessins sont sympathiques avec un trait épais tout en rondeur. Les couleurs vives soulignent le caractère volontaire de Marzi qui cherche à trouver le bonheur dans les petites choses de la vie. Toutefois, je déplore la trame narrative assez lourde avec des tartines de voix off. Certes c’est quasi inévitable vu qu’il s’agit de Marzi racontant son passé. La lecture du tome 2 a été plus laborieuse. Les histoires m’ont moins interpellé et la voie off sature les cases.

Voilà, une série globalement enrichissante mais desservie par la narration assez lourde.

Avis posté par Doña Hermine Infos posteur le 29/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof, bof. J’avoue que je me suis ennuyée ferme à la lecture de ces 2 tomes. Certes, la vie d’une petite fille dans la Pologne des années 70-80 avait, a priori, peu de chance de se révéler palpitante, mais je comptais au moins y trouver un intérêt documentaire. Et bien, là aussi, je reste sur ma faim. On assiste davantage aux banales aventures enfantines d’une gamine et de sa bande, qu’à un témoignage sur un pays et une époque. De fait, la narratrice passe son temps à nous dire qu’elle ne comprend rien de ce qu’il se passe ou de ce que disent les adultes entre eux. Du coup, nous non plus, n’en apprenons pas plus.

Donc, il reste quoi ? Les jeux dans la cage d’escalier avec l’ascenseur et le vide-ordures, la première communion, les visites à la famille et les queues devant les magasins.

J’ai découvert cette série quelques jours seulement avant de relire les 4 tomes de “Persepolis” d’une autre Marji (amusant d’ailleurs, cette coïncidence ) mais les souvenirs que j’avais gardé de l’histoire de la jeune Iranienne étaient autrement plus forts que ce que j’ai pu ressentir à la lecture de Marzi.
Alors certes, on découvre le quotidien des Polonais dans les années 80, mais, là où une Marjane Satrapi sait émouvoir et faire rire avec Persepolis, là où l’on sent un vrai regard, une vraie malice parfois, Marjena Sowa livre un récit plat, sans tension car noyé sous des détails sans intérêt, et sans la petite étincelle qui m’aurait émue ou ne serait-ce que fait sourire.
En fait, ce qui me gêne, je crois, c’est que je n’ai pas vu d’angle d’attaque, de fil conducteur, d’intention autre que celle -que je me garderais bien de juger- de régler ses comptes avec sa mère.
De plus, Marzi semble être une enfant très peureuse, et peu ouverte, je l’ai donc plutôt trouvée agaçante qu’attachante.

Ajoutez à cela un dessin vraiment pas terrible, et une mise en couleurs peu inspirée, à de rares exceptions près. C’est bien simple, une seule case m’a plu : la toute dernière du 2ème tome !

Conclusion : grosse déception, et pas de tome 3 pour moi.

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 11/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série originale et pleine de fraîcheur.

Elle m'a relaté le quotidien d'une petite fille dans la Pologne des années 1980.
La scénariste a utilisé ses souvenirs de jeunesse pour les transcrire en courts récits. Marzi nous raconte -avec son imagination fertile- ses joies, ses peines, ses peurs qui sont celles d'une fillette de son âge, soumise aux contraintes et aux coutumes de l'époque.
Ses parents essaient de la préserver du monde qui l'entoure mais, malheureusement, ne lui offrent pas l'autonomie que sa curiosité d'enfant revendique.

Ces petites chroniques m'ont ainsi transporté moi, lecteur "occidental", dans un monde méconnu : celui de Jaruselski et de Tchernobyl. Et ce n'était pas joli, tout ça...

Marzi ?.. un graphisme qui m'a étonné, un peu rebuté, et puis vraiment séduit. Un trait qui paraît "simple" mais qui, en quelques lignes, arrive à faire transparaître toutes les émotions vécues par cette gamine aux grands yeux.
A découvrir. Vraiment. Un bon 3,5/5.

Avis posté par Ro Infos posteur le 10/02/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'étais attiré par cette BD depuis un moment pour deux raisons :
- je trouvais que l'idée était bonne de parler de la Pologne communiste telle que vue par les yeux innocents d'une petite fille qui y a passé sa jeunesse
- je trouvais l'extrait que j'avais vu de cet album attirant

En effet, j'apprécie beaucoup le style du dessin tout simple, coloré et donnant une véritable expression mignonne à la petite Marzi. J'ai pu noter que ce dessin faisait vraiment bien passer certains messages sans que le moindre texte lui soit nécessaire par moment.

Au niveau de l'histoire, j'ai accroché dès la première histoire courte qui me semble être la meilleure de l'album (éponyme d'ailleurs). Non seulement l'histoire est intéressante en soi, mais le ton est frais, très drôle tout en restant fin. Et la BD est restée de la même qualité à mes yeux tout du long : drôle, attachant et intéressant à la fois.
En outre, en tant qu'adulte, j'ai grandement apprécié ma lecture. Mais en cours de lecture, tandis que je m'attachais à cette petite Marzi, je me suis dit que le ton narratif simple et réalisé à la manière d'un enfant qui parle allait me permettre aussi de faire très vite découvrir cette BD à ma propre petite fille qui a toutes les chances de l'apprécier à son propre niveau de lecture.

Un petit coup de coeur donc.

Avis posté par iannick Infos posteur le 08/08/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La scénariste Marzena Sowa n’est autre que l'héroïne de cette bédé.

Elle y raconte sa jeunesse en Pologne pendant les années 80. A cette époque, les denrées étaient assez rares et dès qu’un arrivage de n’importe quel produit était annoncé, tout le monde se précipitait ! J’ai beau avoir maintes fois entendu et réentendu ces difficultés pour dénicher un produit en Pologne à cette période, j’ai encore du mal à appréhender cela tellement c’est surréaliste pour un français !

Marzena parle aussi de la ferveur religieuse accentuée par la présence d’un pape polonais à la tête de l’église. Par conséquent, « Marzi » représente un bon témoignage sur la Pologne des années 80 à travers les yeux d’une jeune fille naïve de 8 ans. Ce qui est assez surprenant, c’est que malgré ces difficultés, les enfants et parfois même les adultes n’ont apparemment pas trop souffert de ces privations. J’ai retrouvé dans la bédé cette joie de vivre et d’être ensemble à l’image des aventures de Marzi et de ses copines dans l’immeuble où elle habitait.

Le dessin inhabituellement dépouillé (par rapport à "Al Togo") de Sylvain Savoia est extrêmement bien adapté à cette bédé. Je reproche toutefois cette voix off qui accompagne un peu trop souvent, à mon goût, la lecture de cette bédé même si c’est difficilement envisageable autrement.

« Marzi » est finalement une bonne bédé, témoignage sympa sur une Pologne des années 80. Décidément, je l’ai trouvé craquante notre petite « Marzi » !

Avis posté par Kael Infos posteur le 04/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Petit coup de coeur pour cette BD lors de sa sortie.
J'aime beaucoup l'évolution du trait de Sylvain Savoia qui, tout en gardant un style reconnaissable, réussit à rendre son trait plus rond, presque cartoon parfois, avec une maîtrise et une assurance que personne ne pourra contester. Il réussit même à adapter avec brio les couleurs à son dessin, là encore pour rendre les planches plus enfantines.
Marzena Sowa réussi son pari dès sa première BD : Faire un scénario nickel alors que ce n'est certainement pas se formation de base et ainsi raconter son enfance en Pologne avec la même tendresse et délicatesse qu'elle l'est elle même.
J'ai beaucoup aimé l'utilisation des textes off qui donne encore plus un sentiments de récit autobiographique proche du journal intime tout en gardant un ton léger, alors que ce type de procédé alourdit souvent les scénarios.
Une petite découverte bien agréable...
(Si vous en avez l'occasion, allez à la rencontre de ces deux auteurs, ils en valent réellement la peine)

Avis posté par Spooky Infos posteur le 06/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 3,5/5

Une vraie découverte pour moi. Les aventures de Marzena (prononcer Majena) nous montrent la Pologne telle qu'elle était dans les années 1980, quand un Pape polonais était à la tête de l'Eglise catholique et que le régime communiste vivait ses dernières années. Les queues devant les magasins, les messes presque permanentes, le ras-le-bol des petites gens, Marzena a vécu tout ça. Mais elle était aussi une enfant qui ouvrait des regards curieux sur ce qui l'entourait, qui, avec ses voisins, inventait de nouveaux jeux avec les moyens du bord. Marzena a rencontré Sylvain Savoia, dessinateur de Nomad et Al'Togo, auquel elle a raconté son histoire. Ensemble, ils en ont fait une série d'histoires courtes, publiées dans Spirou. Savoia a simplifié son dessin pour l'occasion, permettant à tous les publics de le lire. Marzena a gardé ses grands yeux bleus, et elle offre une orange ou une mandarine, sur laquelle elle a écrit son surnom, à tous ceux qui viennent lui parler de sa BD.
L'originalité de Marzi vient de son ton : Marzena a 26 ans à présent, mais raconte son histoire avec les mots d'une enfant de 7 ans. Cela donne un aspect décalé à l'absurdité de certaines scènes. Celles-ci sont souvent drôles, parfois très touchantes, mais toujours inattendues.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque