Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Spirou et Fantasio Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (66) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(12)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(25)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(26)
Nombre d'avis66
Note moyenne4.12 / 5
Pour l'achat90%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Spirou et Fantasio sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

1 2 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par Frenchkamit Infos posteur le 29/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que dire sur cette série de cinquante trois (bientôt cinquante quatre) albums, vivante égérie de la maison Dupuis ?

D'abord, qu'elle est culte. Dans cette bande dessinée sont nés des éléments qui se sont imposés comme d'authentiques mythes, que ce soit par ses personnages iconiques (Spirou lui-même et son éternel costume de groom, Zorglub, Seccotine, Vito Cortizone, le marsupilami, Champignac, Spip...) ou par les gimmicks caractéristiques de ces derniers (les "sabre de bois" de Champignac, les "houba houba" du marsu, Spip et ses noisettes, etc). Il y a peu de séries franco-belges qui ont réussi à ce point à convertir ses éléments constitutifs en icônes de la culture populaire...Tintin, Astérix, Lucky Luke, les schtroumpfs à la limite. D'ailleurs cette richesse dans les personnages, les expressions, a pu donner naissance à un merchandising très rentable : le Marsupilami est devenu le héros de sa propre série, Spirou a été adapté en dessin animé (comme le marsu d'ailleurs...), un parc d'attraction centré autour du héros et de ses aventures va bientôt être construit en Avignon, le magazine Spirou fait un tabac depuis sa première apparition en 1938...

Ensuite, et on peut relier ça avec ce que j'ai écrit dans le premier paragraphe, qu'elle possède beaucoup d'albums de très grande qualité. Spirou, malgré les apparences vestimentaires, c'est d'abord un reporter. Et qui dit reportage dit voyages réguliers un peu partout sur la planète, et Spirou étant ce qu'il est, ses voyages se soldent tous invariablement par de mémorables aventures.
La particularité de cette série c'est qu'elle a été écrite par plusieurs mains au fil du temps. A un degré variant, tous les auteurs qui se sont attelés à la série y ont apporté quelque chose, leur empreinte, leur génie propre. Cependant j'estime que seuls quelques uns ont réussi à produire l'essentiel des chefs-d'oeuvre immortels que compte cette bd; je parle évidemment de Franquin, mais aussi de Tome et Janry, et de Fournier dans une moindre mesure. Des albums presque parfaits, intenses, qui concentrent tout : l'humour, l'intrigue, les personnages, le dessin.

Période Franquin :
-Le Dictateur et le Champignon
-Le Repaire de la Murène
-Le Nid des Marsupilamis
-Le Prisonnier du Bouddha
-Le dyptique Zorglub (Z comme Zorglub et l'Ombre du Z)
-QRN sur Bretzelburg.

Période Fournier :
-Le Gri-Gri du Niokolo Koba
-L'Ankou
-Kodo le Tyran/Des Haricots partout

Période Tome et Janry :
-Qui arrêtera Cyanure ?
-l'Horloger de la Comète
-Spirou à New-York
-La Frousse aux Trousses/La Vallée des Bannis
-Vito la Déveine
-Luna Fatale

A mes yeux, s'il y a des albums Spirou à lire absolument, ce sont ceux-là. Sans dénigrer le reste, ce sont eux qui ont contribué à forger le mythe "Spirou". Mais bien évidemment, si l'on est un bédéphile patenté, si l'on aime l'aventure avec un grand A, et si l'on n'est pas feignant, alors la lecture de l'intégralité de la série n'est absolument pas proscrit, bien au contraire !

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 25/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Comme beaucoup, j’ai découvert cette série avec les albums de Franquin, et c’est à son aune que j’étalonne tous les albums de la série.

Si les premiers essais de Franquin peuvent paraître poussifs au niveau du dessin, il a rapidement trouvé le rythme pour les aventures. Et puis son génie a éclot.
Que ce soit au niveau du dessin, qui évolue pour atteindre une apogée, un style personnel, tellement copié depuis qu’on peut parler d’école. C’est rond, mais très dynamique, et très efficace (même évolution que pour son génial Gaston Lagaffe).

Quant aux scénarii, si le côté aventure est de mieux en mieux maîtrisé, Franquin va y insuffler de l’humour, de la loufoquerie, avec des personnages secondaires excellents (parce que ni parfaits ni monolithiques), comme Pacome de Champignac, ou Zorglub par exemple, parfois même capables de s’émanciper comme le Marsupilami (je pense que le Marsupilami aurait dû rester ce poil à gratter des aventures de Spirou et Fantasio et ne pas s’épuiser, en épuisant le filon dans ses propres aventures, mais c’est une autre histoire).
Les albums réalisés par Franquin font partie des « vieilles » séries que j’ai le plus relues, sans que s’épuise le plaisir de s’y replonger. Ce « cœur » de la série mériterait les 5 étoiles (malgré les défauts des premiers albums de Franquin).

Puis Franquin a passé le relais, ce qui est le principe dans cette série historique, mais pas datée. Même si je place le travail de Fournier en dessous de celui de Franquin, ses albums sont intéressants. Je n’ai pas du tout aimé ce qu’ont fait Broca et Cauvin, et ce sont les albums de Tom et Janry qui ont redynamisé ce mythe de la bande dessinée franco belge : sans copier Franquin, ils ont su à la fois revisiter et moderniser la série.
J’avoue avoir un peu décroché ensuite, et n’avoir lu qu’en pointillé les différents successeurs : trop de changements, d’ailleurs avec un succès inégal (même si Vehlmann fait des choses intéressantes). Ces hauts et bas m’empêchent d’aller au-delà des quatre étoiles. Mais cela laisse tout de même pas mal d’albums fortement recommandés, à la lecture comme à l’achat (les éditions Dupuis sortant d’ailleurs depuis quelques années une intégrale où vous pouvez piocher vos albums et auteurs favoris…).

Avis posté par Gaston Infos posteur le 27/08/2007 (dernière MAJ le 02/10/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
En cette année du 75ème de la série, je me suis replongé toute l'année dans les albums et je me rends compte de plus en plus que j'aime cette série dont j'ai découvert l'existence à travers le dessin animé des années 90 que je trouve aujourd'hui pas mal quoique je trouve dommage qu'il focalise surtout la période Tome et Janry.

Je vais diviser mon avis par périodes (je commence bien sûr avec Franquin étant donné que les histoires de Rob-Vel sont maintenant dans une intégrale à part et que cela va être de même pour Jijé en 2014).

Franquin : C'est sans aucun doute la période que les gens aiment le plus. Personnellement, je suis un peu divisé pour savoir s'il est mon auteur de Spirou préféré ou non car je trouve ses albums inégaux bien que j’admets que sans lui la série ne serait pas aussi excellente. Il est l'auteur qui a permis de rendre une série pas mal au niveau culte.

Son travail commence avec des histoires courtes (album 1 et 3 ainsi que le hors-série numéro 1 et 2) qui se laissent lire, mais qui ont un peu mal vieilli (par exemple, les histoires en Afrique pourraient sembler un peu racistes aujourd'hui avec le gag sur le cannibale et ses noirs qui sont des bruns qui ne sont jamais lavés !) car représentatif d'une époque où la plupart des bandes dessinées étaient naïves. De plus, les personnages ne sont pas très mémorables sauf le professeur Samovar et son invention Radar le Robot qui est selon moi le premier chef d'œuvre graphique de Franquin (le personnage, pas l'histoire).

Ensuite, viendront des histoires longues de 60 pages qui sont excellentes. Cela commence avec deux albums (numéros 2 et 4) qui vont poser les bases de la série en introduisant le comte de Champignac, les villageois de Champignac, Zantafio et le Marsupilami. Curieusement, je trouve ces histoires correctes sans plus, le problème étant que les scenarii ne sont pas encore assez développés, que cela semble n'être qu'une suite de péripéties. Les albums suivants (numéros 5 à 9) ont un scénario plus développé et je relis encore ces albums avec plaisir.

Après, Franquin revient avec des histoires courtes (10 à 13) et c'est probablement la période de lui que j'aime le moins. Les histoires 'Le Quick Super' et 'Vacances sans histoires' sont sympathiques et j'aurais bien aimé que l'excellent 'La Peur au bout du fil' fasse plus de pages, mais le reste ne me semble pas intéressant sauf pour quelques bonnes idées et le dessin de Franquin.

Franquin revient aux histoires longues avec Le Prisonnier du Bouddha qui est souvent considéré comme un chef d'œuvre par les lecteurs, mais personnellement je le trouve ennuyeux dès que les personnages quittent Champignac. Ce sont surtout les 5 albums suivants que je considère excellents. Les deux albums sur Zorglub sont des chefs d'œuvres de la bande dessinée franco-belge, les deux histoires du tome 17 sont les meilleures, QRN sur Bretzelburg est là encore un chef d'œuvre et c'est étonnant lorsqu'on sait à quel point sa production fut dure et Panade à Champignac est un superbe adieu à la série (et d'ailleurs mon album préféré grâce à son humour qui tourne la série en dérision).

Fournier : C'est sans aucun doute mon auteur préféré après Franquin. Il commence avec trois albums sympathiques (numéro 20 à 22) où ses histoires sont sympathiques sans être mémorables et son dessin n'est pas à maturité. J'aime toutefois la galerie de personnages qu'il a créés pour ses récits et particulièrement Itoh Kata qui est un des personnages les plus drôles de la série.

Avec Tora Torapa, il devient excellent tant au niveau du dessin que du scénario. Non seulement il utilise les personnages récurrents les plus mémorables de la série, il créé Ororéa qui me manque terriblement et que j'aurais aimé voir dans les nouvelles histoires. À partir de cet album je trouve son niveau complètement excellent sauf pour son histoire avec les extraterrestres qui a pourtant une bonne idée de départ, mais dont l'exécution laisse à désirer.

Il est à noter que Fournier n'a jamais voulu abandonner la série et que l'éditeur la lui a retirée parce qu'il le trouvait trop lent. C'est dommage parce qu'il avait encore plusieurs idées d'albums et de plus je trouve dommage que hormis Spirou à Tokyo et une case dans la Jeunesse de Spirou, Fournier est oublié par les auteurs suivants.

Nic et Cauvin : Un duo d'auteurs souvent décriés par les fans. Personnellement, je trouve que le tome 30 se laisse lire, mais les deux suivants sont vraiment sans intérêt. Les histoires sont remplies d'incohérences (par exemple, pourquoi les savants qui veulent partir de la terre afin que des compagnies ne mettent pas la main sur leurs inventions laissent une boite... remplie de plans d'inventions !?!) et les personnages ne sont pas attachants (Fantasio est tellement stupide que j'ai envie de le frapper).

Le dessin de Nic est correct sans plus. La seule chose que je déteste dans son style est que le visage de Spirou est moche. Cauvin semble n'avoir aucune imagination en ce qui concerne Spirou et il me semble qu'il a écrit les scenarii uniquement parce que l'éditeur lui a demandé et cela doit être pour cela que j'ai l'impression en lisant ses trois albums qu'en fait il s'emmerdait et qu’il n’en avait rien à foutre de Spirou.

Tome et Janry : Une autre période que les lecteurs en général aiment. Personnellement, je trouve que le gros plus de cette période est le dessin de Janry qui devient de plus en plus excellent au fil des albums.

Pour ce qui est des scenarii, je les classe en deux périodes. La première va des albums 33 à 38 où les auteurs sont très influencés par Franquin. Je trouve aussi que c’est une période qui a produit soit des albums sympas (33, 35 et 38 qui comporte plusieurs histoires courtes), soit sans intérêt (34, 36 et 37).

La deuxième période qui va des albums 39 à 46 est selon moi meilleure. Les auteurs développent un style plus personnel et ils créent un des meilleurs méchants de la série en la personne de Vito Cortizone. Il n’y a que les albums 44 et 46 que je n’aime pas trop, mais le 44 a tout de même quelques bons moments.

De manière générale je trouve que si la plupart des albums sont bons, ils ne sont pas aussi mémorables que les albums de Franquin ou Fournier. Lorsque je referme un de leurs albums que j’aime, je trouve que j’ai passé un bon moment, mais sans plus. Il faut dire que leurs albums ont beaucoup de courses-poursuites.

Morvan et Manuera : Une autre période décriée par les fans et si je n’aime pas trop, je vais quand même être mesuré. Leur premier album n'est qu’une grosse course-poursuite sans intérêt, le deuxième est pas mal et le meilleur, le troisième a de bonnes idées et j’étais content de revoir Itoh, mais il y a plusieurs défauts qui rendent l’album illisible (trop de scènes d’actions, le méchant est trop méchant, le sujet est trop sérieux et je ne retrouve pas l’humour que les autres auteurs mettaient lorsqu’ils dénonçaient des sujets comme la dictature, le nucléaire ou les armes bactériologiques) et finalement leur dernier album est sans aucun doute l’album que je déteste le plus avec une fin qui ne fait aucun sens !

Yoann et Vehlmann : Jusqu’à présent, j’ai trouvé leur premier ennuyeux et les deux suivants meilleurs, mais j’ai un peu le même problème qu’avec Tome et Janry : c’est sympathique, je passe un bon moment de lecture, mais je trouve que ce n’est pas mémorable. J’aime bien comment ils utilisent à la fois dans chaque album d’anciens personnages que j’aime et des nouveaux qui sont tout aussi bien.

Au final, cette série est donc remplie d’albums inégaux, mais je relis la majorité avec plaisir même après des dizaines de lectures et ce que j’aime c’est comment différents auteurs ont réussi à faire des albums intéressants alors que plusieurs séries deviennent nulles après que leurs créateurs la quitte ou meurt. Dans les 53 albums parus jusqu’à présent il n'y a que quelques uns dont je mettrais la note maximum, mais cela ne m’empêche pas de trouver la série globalement culte.

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 17/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avis n°300 consacré à une légende de la BD, un des plus grands classiques du 9ème art, à la surprenante longévité et qui a connu de nombreux auteurs, des hauts et des bas, pour lequel ma note pourra étonner certains posteurs, mais faut dire que je n'étais pas tendance Spirou, étant nourri au biberon du journal Tintin; ces 2 là seront toujours en constante mais stimulante rivalité, l'un étant d'une fantaisie débridée, avec un grain de folie et des accents plus enfantins (Spirou), l'autre sous la houlette d'Hergé, servant un réalisme soigné et un humour plus réfléchi et subtil (Tintin); en clair, c'était l'opposition de 2 écoles belges : école de Bruxelles et école de Marcinelle.

Ce qui explique que j'ai raté une Bd exceptionnelle, un monument, et je le regrette, ma réelle découverte s'étant faite en étant déja presque un adulte, je n'ai pas grandi avec et ça change tout, parce qu'un héros de BD qui berce votre enfance, ça reste scotché en vous.

Cependant, la série a connu plusieurs auteurs, ça permet aussi une certaine réserve pour la noter. On parle peu de Jijé qui a repris la bande après le départ du créateur Rob-Vel; certes, il ne l'a dessinée que 2 ans, mais il a apporté le personnage loufoque de Fantasio; je crois n'avoir pas lu ces épisodes. Car pour moi comme pour beaucoup, la période classique est celle de Franquin, c'est la meilleure, il a élevé la série à un très haut niveau, parce que Franquin c'est un dieu, point final, il a repris la bande en 1946 en apportant une richesse et une créativité qui lui ont donné un ton, une envergure et une qualité exceptionnelles.

Pourtant, Franquin avoue sa préférence pour le gag en 1 planche et son personnage de Gaston, d'où le fait qu'il s'est peut-être un peu lassé au bout de 23 ans d'aventures, d'un héros qu'il n'avait pas crée, qui n'était pas entièrement de lui, mais son apport à la série, outre la qualité d'un graphisme qui se perfectionnait sans cesse, est le plus important dans le sens où il a amené un ton loufoque, en même temps que les scénarios étaient de plus en plus travaillés au fil des épisodes. Enfin et surtout, c'est la création de personnages secondaires et d'un univers qui donnent du relief à la bande, un peu comme dans "Tintin".

Ce village de Champignac, avec le comte, ce vieil original farfelu aux inventions mirifiques tirées de ses expériences sur les champignons; le maire et ses discours fleuris, Dupillon l'ivrogne du patelin, l'agent Jérôme, le greffier Duplumier, le libraire A. Tachtou, les commères.... toute une population pittoresque qui fait les délices de tout fan. Et puis, en 1952 arrive le Marsupilami avec ses Houba!Houba! inoubliables, il fallait l'inventer celui-là. Enfin, n'oublions pas Zorglub.

La période Fournier ne me plait pas pour l'aspect graphique, j'en ai lu à contrecoeur. La période Tome et Janry qui reprennent la bande en 1981 n'est pas trop mal, ils lui redonnent le lustre perdu en se plaçant dans la lignée de Franquin, créant de nouveaux personnages et ressuscitant Seccotine; leur humour fait mouche, car ils ont assisté Dupa sur Cubitus, Greg sur Achille Talon et Turk sur Robin Dubois, que du beau linge. Je n'ai pas lu les travaux des autres auteurs, seulement survolé pour voir l'aspect graphique, et je dois dire que ça ne me donne plus trop envie de revenir sur la série.
C'est quand même une série phare de la BD franco-belge qu'on aurait tort d'ignorer, et dont les albums suivants sont parmi les meilleurs :
Le Nid des Marsupilamis
Le Repaire de la Murène
Z comme Zorglub
L'ombre du Z
QRN sur Bretzelburg
Panade à Champignac

Avis posté par jul Infos posteur le 29/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ah Spirou ...

Je met à égalité les périodes Franquin, fournier et tom et Janry. Enfin non. Bien qu'étant très réussies toutes les 3, Franquin c'est quand même le King. Puis vient la période Tom et Janry qui eux ont vraiment repris le flambeau avec panache et on vraiment re-modernisé le mythe ( ces 3 auteurs l'ont un peu tous faits à leurs manières mais Tom et Janry ont vraiment appuyés sur l'accélérateur ( la frousse aux trousses, la marque des bannis, Cyanure ... j'y reviendrais ... ). Et puis ce sont les 1ers que j'ai lu. Puis en troisième vient Fournier qui mine de rien a vraiment mis sa patte ( très seventies et ecolo ).

Donc la période Franquin tout dabord : Beaucoup de petits chefs d'oeuvre devenus grands avec les années:
- Les 3, 4 premiers albums.
- Tous ceux avec Zorglub.
- Le voyageur du méozoique et tous ceux se passant intégralement à Champignac ( j'adore vraiment ce village avec ce chateau, un endroit qui a berçé ma jeunesse, comme si j'y avais un peu vécu )
- QRN sur Bretzelburg.
- Le Nid des Marsupilamis.

Une periode fantastique qui a vraiment fondé les bases de l'univers Spirou. les personnages les plus intéressants n'étant pas Spirou mais bien Fantasio ou encore le conte de Champignac ou Zorglub.

Puis vient la période Fournier, période qui n'est pas la plus révolutionnaire mais qui possède quand même de putains de bons albums ( parmi les meilleurs ) comme par exemple:

- L'Ankou ( Ah cet album avec cette superbe couverture! l'album de Spirou le plus breton !)
- L'abbaye truquée ( album que j'adore).
- Du cidre pour les étoiles ( superbe couverture également ).

Ces 3 albums ont vraiment berçés ma jeunesse.

Je passes sur la période Nic et Cauvin plutôt courte et assez moyenne pour enchainer sur la meilleure période pour beaucoup, celle de Tom et Janry ( la plus cinématographique ):

- Virus ( un petit côté " the thing" )
- La frousse aux trousses et la marque des bannis (indiana Jones). Ces 2 albums ont vraiment été des chocs.
- Qui arreteras Cyannure. Cet album aussi avec cette usine de robots ...
- l'horloger de la comète
- le réveil du Z. (le retour de Zorglub)
- Spirou à New York ( l'album le plus "Scorcessien" avec l'arrivée du fameux parrain Vito).
- Spirou à Moscou
- Vito la déveine

Après j'ai moins aimé ( luna fatale, le rayon noir ... ). C'étais toujours maitrisé graphiquement mais les histoires j'aimais beaucoup moins.

Les autres périodes je n'ai jamais lu. Spirou j'ai arreté depuis longtemps mais tous ces albums restent vraiment gravés dans ma mémoire. Et dans mon coeur.

Avis posté par zébu Infos posteur le 14/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une série dont la qualité varie grandement selon les auteurs du moment ; aussi il vaut mieux faire une critique sur chaque période.

Période Franquin (T1 à 19 + t24) : Une des meilleures périodes de la série grâce à des histoires inventives, drôles, rythmées, originales, très bien écrites avec des personnages attachants, mais aussi de superbes dessins. Note : 5/5.

Période Fournier (T20 à 29) : Net recul sur tous les plans ; malgré la création de nouveaux personnages on a du mal à accrocher tant au niveau des scénarios que de l'humour. Mais pour moi cela reste quand même correct et sympa à lire. Note : 3/5.

Période Nic et Cauvin (T30 à 32) : Courte période mais une des plus mauvaises, on baisse encore d'un cran sur tous les plans avec des histoires fades, ennuyeuses, des dessins qui ne m'ont pas plu et un humour pas transcendant. Note : 2/5.

Période Tome et Janry (T33 à 46) : Excellente période que je qualifierais de renouveau de la série avec des graphismes encore meilleurs que ceux de Franquin, des histoires plus délirantes, plus modernes, très prenantes et un humour d'un niveau acceptable. Note : 5/5.

Période Morvan et Manuera (T47 à 50) : Une période en demi teinte ; même si les graphismes restent corrects, les scénarios souvent très rythmés manquent d'un petit quelque chose pour séduire totalement ; mais surtout l'humour a, quant à lui, quasiment disparu. Note : 2.5/5.

Restent les T51 et 52 de 2 nouveaux auteurs, qui malheureusement ne sont pas au niveau de cette série et ne méritent pas plus qu'un 2/5. Espérons que la suite s'avèrera plus prometteuse.

En conclusion, une série très populaire d'un niveau qualitatif en dent de scie selon les périodes abordées (on va de l'excellent au plus que moyen) mais qui reste un incontournable de la BD.

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 09/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les oeuvres collectives sont difficiles à juger dans leur ensemble et Spirou et Fantasio n'échappe pas à cette règle.

Pour moi il y a une nette démarcation entre les différentes ères traversées par le célèbre groom.

Ere Franquin:
Ere Fournier:
Ere Nick:
Ere Tome et Janry:
Ere Munuera et Morvan: je n'ai lu que "Paris sous Seine", qui mérite pour moi la note fatidique de 1/5. C'est d'ailleurs pour cela que je n'ai pas poussé plus loin l'expérience avec ces 2 auteurs.
Ere Yoann et Vehlmann: pas lu.

Spirou et Fantasio c'est le plus souvent la garantie d'un voyage pour l'imaginaire d'un bédéphile jeune ou moins jeune. Les deux compères nous transportent vers des lieux réels ou fictifs, dans lesquels ils se rendent grâce à des moyens de transport du plus classique au plus loufoque. C'est aussi l'occasion de faire connaissance avec des personnages annexes exceptionnels: le marsupilami, Zantafio, Champignac, Zorglub, Vito la déveine, le snouffelaire...

Le ton des histoires est toujours bon enfant, en gros c'est "les gentils contre les méchants", c'est écolo, anti-militariste, mais jamais gnan-gnan. La plus grande vertu qui transparait dans ces aventures, c'est l'amitié. On sent les éléments du noyau Spirou-Fantasio-Spip-Champignac-Marsupilami, très attachés les uns aux autres, et c'est ce qui rend aussi cette série attrayante.

Spirou et Fantasio, c'est également un vrai voyage dans le temps: de la fin des années 40 à nos jours, car chaque album est empreint de l'esprit de l'époque à laquelle il a été édité.

Un véritable monument du neuvième art.

(80)

Avis posté par Belhou Infos posteur le 08/10/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
L’ aventure ? C’est ce qui nous éloigne de nos tracas quotidiens, qui nous plonge dans des mondes inconnus et captivants… Et lorsque l’on aime lire, nous aimerions trouver, en bon fan de l’aventure (qui ne l’aime pas ?), une histoire qui permet de s’évader, de rire ou de pleurer.
Quelle est la série à même de nous offrir un tel bonheur ? Je vous le donne en mille, sabre de bois ! Un jeune adulte fougueux, tout de rouge vêtu, calot sur la tête, accompagné de son écureuil pas si bête que ça. Avec ce personnage, un journaliste gaffeur, plus fort dans les calembours que dans les pamphlets.
Qui est donc ce personnage qui a l’air si intéressant ?, demande le jeune lecteur avide. C’est une institution, que dis-je, une légende. C’est Spirou.

Rob Vel crée Spirou en avril 1938, d’un coup de siphon magique. Cette création est à l’origine de 51 albums qui ont créé un univers hors du commun, dont le maître mot est la fantaisie.
Les 19 premiers tomes de cette série sont ceux du maître Franquin. Celui qui a contribué à l’élargissement et au modernisme de l’univers du petit groom, sans qui sûrement ce petit groom serait déjà oublié ! Dessins merveilleux, humour acidulé, beaucoup d’imagination… Franquin a tout inventé, dirait-on ! Le prodigieux Marsupilami, le désopilant Gaston Lagaffe, l’intelligent comte de Champignac, la casse pieds Secottine, le gaffeur Zorglub… mais également la Turbotraction ou encore le Fantacoptère, merveilles de technologie que notre technologie réelle n’a pas réussi à égaler. Des albums comme le Dictateur et le Champignon ou le Nid des marsupilamis sont aujourd’hui des classiques que je ne saurai que trop vous conseiller, tant ils redoublent d’ingéniosité.

Mais, suite à une dépression, Franquin abandonne Spirou en 1968. Cela aurait pu conclure à la fin du personnage et du journal de Spirou. C’est sans compter la volonté du breton Fournier (auteur du délicieux Bizu) de reprendre la série et de créer également son monde (Ororéa, le triangle, Itoh Kata, l’Ankou). Cette période est un cran en dessous de l’ère Franquin, mais je l’aime quand même, car le dessin est dynamique et les scénarios osés, surtout en ce qui concerne l’Ankou, album à message écologique qui a valu à l’auteur des remontrances de l’éditeur et l’arrêt de l’ère Fournier.

Nic et Cauvin/Chaland/Tome et Janry s’occupent de la série en même temps durant les années 80. Nic et Cauvin abandonnent (leurs albums au style humoristique peu proche de Spirou ne restent pas comme étant les meilleurs de la série), et Chaland meurt dans un accident de voiture. Tome et janry s’occupent donc de la série, avec brio. Les scénarios sont inventifs, dans la droite lignée de Franquin, et certains albums donnent lieu à des scènes dramatiques auxquelles les auteurs précédents nous avaient peu habitués. Après un album d’essai de nouveau style, Machine qui rêve, en 2001, Morvan et Munuera reprennent la série le temps de 4 albums au dessin d’un modernisme certain, avec beaucoup d’action, et avec des scénarios osés et assez risqués, qui ont valu des remontrances des lecteurs.

2010. Septembre. Yoann et Velhmann, qui avaient déjà réalisé les géants pétrifiés (2006), un one shot, renouent avec le génie franquinesque avec Alerte aux Zorkons. Cet album au graphisme dynamique permet de retrouver l’univers de Spirou en grande forme, et de régler le problème du paradoxe temporel d’Aux sources du Z (2008 ).

Bref, en regardant d’un œil admiratif ces 51 albums et ces 72 ans d’aventure, le jeune lecteur avide ne peut s’empêcher de dire : mazette ! Cette série là est cultissime ! Il me la faut.
Chers lecteurs, tout est dit.

Avis posté par jurin Infos posteur le 07/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une série géniale mais je me suis arrêté au tome ou Franquin passe la main.
Une série ou la nostalgie fausse peut-être mon jugement mais dont la relecture me procure beaucoup de joie et de satisfaction.

Mes tomes préférés sont :
- Spirou et les héritiers.
- Les voleurs de marsupilami
- La corne de rhinocéros.
- Le dictateur et le champignon.
- Le prisonnier du bouddha.
- QRN sur Bretzelburg.

Je pense corriger ce post plus tard car j’ai bien envie de lire les tomes suivants...

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 18/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Il est toujours délicat d’écrire un avis sur une série qui s’étale sur une telle longueur de temps. En effet, la bande dessinée de l’immédiat après-guerre ne ressemble plus que de loin à la production actuelle. Tant les techniques graphiques que narratives ont évolués, et l’évolution des mœurs, elle-même, change notre perception d’un événement. De fait, si un simple baiser choquait le lecteur d’hier, il en faut bien plus pour soulever le sourcil d’un bédéphile d’aujourd’hui.

Ces raisons m’incitent à ne juger que de l’état d’esprit de cette série culte qu’est Spirou et Fantasio.

Rapidement reprise par Franquin, cette série demeurera à mes yeux comme celle offrant la plus large ouverture d’esprit dans la bande dessinée destinée à la jeunesse. Plus qu’un héros, Spirou était un modèle accessible pour tous les petits lecteurs de l’époque et (dans une moindre mesure) le reste à ce jour. Combien de personnages de bd ont eu droit à leur club. Ce fameux club des amis de Spirou n’était pas un fan club mais bien un regroupement de jeunes qui s’engageaient à respecter certaines règles de vie (le respect de l’autre et de la nature, l’esprit d’entre-aide, la volonté d’apprendre, …). Ces valeurs, le personnage de Spirou les véhiculait lui-même, mais il demeurait accessible car il était loin d’être parfait. Spirou a de tous temps commis certaines erreurs, qu’il tâchait de corriger en accord avec ses propres valeurs. Ecolo avant l’heure, critique vis-à-vis des idées reçues, ouvert d’esprit, le personnage survivra aux outrages du temps en gardant son état d’esprit, et seule la forme se modernisera (le fonds restant fidèle à l’idée originelle).

La période « Franquin » demeure la meilleure à mes yeux, mais tous les auteurs fourniront des albums d’une belle qualité. Seule la période Cauvin m’aura laissé dubitatif. Quand à la période actuelle, je crains d’être trop vieux que pour pouvoir réellement l’apprécier.

Durant ces 60 années, Spirou est demeuré moderne et à l’écoute d’une société en constante évolution. Il n’hésitera cependant jamais à la critiquer et à faire preuve d’une gentille ironie.

Une institution !

Avis posté par Erik Infos posteur le 06/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Durant mon enfance et mon adolescence, mes lectures se sont portées sur Tintin, Astérix et Lucky Lucke sans oublier les Picsou et autre Mickey Parade. C'était mon univers. Je n'ai jamais été attiré par le groom Spirou. Pourtant, je lisais de temps en temps le journal de Spirou où était abonnée ma grand-mère. Du coup, j'ai totalement zappé le Marsupilami et autre Gaston Lagaffe. Bon, j'ai quand même offert la peluche du Marsu à mon plus jeune fils.

En grandissant (un peu), j'ai continué à ignorer Spirou préférant les tuniques bleus ou encore les Thorgal dont je demeure un grand fan. Force est de constater que j'ai complètement ignoré un grand classique de la bd unanimement apprécié. Ce sont des choses qui arrivent...

J'ai découvert dernièrement les albums formés par le collectif qui reprend les aventures de ce héros mythique. J'avoue avoir bien aimé le journal d'un ingénu qui me semblait profondément mâture et encré dans une réalité historique intéressante.

J'ai voulu remonter aux sources et lire pêle-mêle plusieurs titres de chacune des époques qui ont marqué l'apogée et la chute de Spirou. A la différence de la plupart des lecteurs, je préfère les derniers titres que je trouve bien évidemment plus moderne (ex: la machine qui rêve).

C'est vrai qu'on peut suivre une évolution bien intéressante même d'un point de vue graphique et scénaristique en passant de l'humour à la tendance polar. Visiblement, des pétitions de fans extrémistes ont circulé pour arrêter le massacre. D'après eux, Spirou se résumerait à Franquin et au duo Tome and Janry. Ah, oui?

Cependant, je me rends compte que Spirou est un garçon très gentil dans le genre de Tintin. Fantasio a par contre un air hautain et méprisant. C'est une bd très lisse dans son concept. Je suis étonné par exemple que Spirou ne connaît pas la passion amoureuse pour son âge. Serait 'il gay? Non, je rigole! C'est peut-être trop demandé et cela sortirait du cadre bien conventionnel de toutes ces aventures paramétrées et ô combien naïves.

Bon, 3 étoiles quand même pour une oeuvre qui aura sans doute marqué la bd même si ce n'est pas la bd que j'apprécie le plus.

Avis posté par Ro Infos posteur le 28/11/2003 (dernière MAJ le 12/01/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Comme beaucoup, ce sont uniquement les albums de Franquin que je plébiscite ici. Non seulement ils bénéficient du dessin incomparable de Franquin, de ses scénarios parfois associés au talent de Greg, mais surtout ils ont donné leur lettre de noblesse à la BD d'aventure une fois mis à part Tintin. Encore maintenant, je relis les Spirou de Franquin avec plaisir et suis toujours ébahi du trait de ce dessinateur hors-pair.
Concernant les autres auteurs ayant contribué, je dois avouer ne pas supporter Fournier dans ce rôle (alors qu'il est bon avec Bizu), car il a voulu ancrer Spirou dans une époque années 60-70 chemises à fleurs et pantalon pattes def, alors que jusque là le héros était intemporel, et que c'est ça qui permet de l'apprécier encore de nos jours. Ensuite, Nic et Cauvin, je préfère ne pas en parler. Puis Tome & Janry sont revenus tout d'abord à des épisodes sympathiques ("Virus", "La Vallée des Bannis"...) mais entre ceux-là, beaucoup trop de grand guignolesque dans leurs autres albums à mes yeux. Et je n'ai pas aimé l'expérience "Machine qui Rêve". Quant aux quatre albums de Morvan et Munuera, il n'y en a aucun que j'ai aimé. Et comme beaucoup, j'ai littéralement rejeté le tome 50 qui trahit complètement la série et les auteurs précédents à mes yeux.

Bref, pour moi, Spirou, le vrai, c'est Franquin (même si ce n'en est pas le créateur originel, je sais), et le Spirou de Franquin est indubitablement culte pour moi.

Avis posté par jclannoy Infos posteur le 02/06/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Finalement une très bonne série, variée et pour tous les goûts. Chacun achètera la période et le dessinateur qui lui convient.

La période Franquin est bien sûr incontournable, celle de Tome et Janry n'est pas dénuée d'humour poilant, Fournier est plus sérieux. Le seul album hideux est "Paris Sous-Seine", histoire totalement débile et découpage de l'action chaotique. Le dernier album sur la jeunesse de Spirou est intéressant et ajoute une nouvelle dimension au personnage.

Avis posté par eusèbio, Lapin Spooguiste Infos posteur le 05/10/2002 (dernière MAJ le 31/03/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Encore une série tout droit sortie de mon enfance...

Je n'ai pas grand-chose à rajouter, sinon que j'ai eu un peu de mal avec les "Nic & Cauvin et que le dernier album, s'il ne m'a pas vraiment déçu, m'a laissé dubitatif, tellement il ressemble plus à un OVNI qu'autre chose...

Alors, pour passer le temps, je vais vous raconter deux petites anecdotes:

C'était il y a fort longtemps, au moment de la sortie du "Réveil du Z". J'étais chez moi, avec des copains, et on faisait les c*** dans ma chambre, dans le noir... voilà qu'on se jette sur le lit, à trois, comme ça... mais soudain, l'un d'entre nous découvre qu'il est allongé sur ledit "Réveil du Z", acheté quelques jours auparavant par mon grand frère. Et le bouquin de se retrouver dans un état déplorable, la couverture étant tout simplement arrachée. Il faut se calmer et réagir avec discernement… mais le frangin est dans la pièce d’à côté, le danger est donc immédiat… la confusion et la tension sont donc à leur paroxysme! Que faire ? Et ben, on n’a pas dû réfléchir assez (et à vrai dire, la situation était insoluble, remplacer le livre aurait été impossible avec le peu de temps qu’il nous était imparti). C’est donc tout penauds, que nous sortons de ma chambre, pour aller dans le salon, la peur au ventre, sortant maladroitement que nous avions bien rangé ledit livre à sa place… Intrigué par notre comportement, mon frère (8 ans de plus que moi à l’époque, et toujours autant maintenant) se dirige vers ma chambre, pour y découvrir l’objet du délit!
Je vous fais grâce du passage où nous nous faisons copieusement enguirlander… mais c’est très vite l’heure des comptes.. sonnants et trébuchants. Et c’est sans aucune vergogne qu’il pique l’unique billet de 50F de son petit frère, pour remplacer son livre chéri (à l’époque, un livre devait coûter à peine plus de 25 balles).
Sans l’intervention de ma môman, je perdais mon bifton…

Moralité: 'faut jamais laisser traîner un bouquin ailleurs que sur une étagère!

Seconde histoire, qui doit remonter à encore plus loin : ma môman, déjà très gentille, au retour des courses, me fait la surprise d’un Spirou, la « Mauvaise tête ». J’étais tout content, moi. Je ne devais posséder à l’époque qu’un "Sylvain et Sylvette", deux "Achille Talon", un "Iznogoud", un "Tintin", 2 "4 as" et un double album du "Club des 5"… et devinez qui a senti la bonne affaire? Le même grand frère qui, sans aucun scrupule, s’est progressivement approprié l’album, arguant du fait que moi, je n’en faisais pas collection!

Moralité de tout ça: té, c’est chiant les grands frères!

Un grand merci à tous les auteurs de Spirou sans qui ces incroyables aventures familiales n’auraient jamais parsemé ma jeunesse et sans qui je n’aurais jamais découvert que mon frère est un maître ès mauvaise foi!

Avis posté par labévue Infos posteur le 19/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
A l'occasion de la sortie de l'intégrale numéro 4 de "SPIROU ET FANTASIO" par FRANQUIN, j'ai pu relire trois des albums qui composent la SAISON 3 " décrite par l'YMAGIER : LE REPAIRE DE LA MURENE, LES PIRATES DU SILENCE, et LE GORILLE A BONNE MINE, plus une histoire courte LA QUICK SUPER.

Le constat que je fais en fermant le livre est le suivant : la période FRANQUIN est pour moi la meilleure, et de loin, du cycle des albums SPIROU ET FANTASIO. Pourtant, TOME et`JANRY ont produit également quelques albums sympa... Il y a évidemment le fait que le MARSUPILAMI a été présent uniquement pendant la période FRANQUIN, et l'existence de ce fabuleux petit animal fut un atout important pour la qualité de la série. Mais les textes de FRANQUIN, et de GREG notamment étaient vraiment excellents.

J'invite chacun à lire attentivement ces albums, à bien regarder chaque vignette, où le trait extrêmement vivant faisait merveille et "collait" bien aux dialogues.

Dans LE GORILLE A BONNE MINE, le ton lui-même est très novateur si l'on considère qu'il a été écrit au milieu des années cinquante. Pas de paternalisme, ni de racisme au premier ou second degré. Non, juste une histoire simple, très lisible, avec plusieurs idées "avant-gardistes", comme la protection des espèces animales, la primauté de l'humain sur le "fric", enfin des idées généreuses, quoi !!! qui semblent faire défaut aujourd'hui. Bien sûr, FRANQUIN ne fut pas le seul à développer ces thèmes, mais en tous cas, il le fit avec beaucoup de talent, d'humour et parfois de poésie !!! Mais si! Mais si !
A lire donc ou relire avec le recul nécessaire et beaucoup d'attention pour le texte et les images.

Bien entendu ma note concerne cette fameuse SAISON 3 et entre autres ces trois albums qui composent l'intégrale 4 nouvellement sortie.

LABEVUE.

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 15/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
M'énerve cette série...
M'énerve VRAIMENT !!...
Je n'arrive pas à me décider d'une cote "précise" en ce qui la concerne.
Pourquoi ?... ben... "Spirou et Fantasio", dont je possède quasi toute l'existence au travers de mes hebdos Spirou depuis le n° 1, possède plusieurs "saisons" de vie.
Que j'explique :

1. PREMIERE SAISON :
Cette série n'existerait pas s'il n'y avait d'abord eu Spirou en solo, une création originale de Robert Velter (qui signe Rob-Vel).
Spirou ?... il est le héros principal d'un hebdo pour jeunes lancé le 21 Avril 1938 ; et dont on fêtera dans quelques mois ses 70 années d'existence.
Spirou ?... un jeune groom qui, aspergé d'eau-de-vie par son créateur et dessinateur, va prendre sa fonction au Moustic Hotel.

Le 08 Juin 1939, Rob-Vel lui adjoint un compagnon : un écureuil prénommé Spip. A noter que dans la partie wallonne de la Belgique, on appelle un écureuil un "spirou". Une sorte de boucle est ainsi bouclée. Et ces deux amis deviendront inséparables.

Arrive la seconde guerre mondiale. Rob-Vel -de nationalité française- est mobilisé. Son épouse Davine le remplace. Jijé apporte également son aide.
En 1943 Spirou est interdit par les Allemands, ce à partir du n° 36 inclus.
Mais tout repart en 1944...

2. DEUXIEME SAISON :
Suite aux difficultés de transmission de ses planches, Rob-Vel cède ses droits aux éditions Dupuis établies à Marcinelle (Belgique).
L'éditeur confie alors la série à Jijé.
Ce dernier, en cette année 44, crée un nouveau compagnon pour notre groom : Fantasio, une sorte de faire-valoir fantaisiste et un peu grande gueule.
Les deux caractères -que tout oppose- se complémentarisent très bien et le succès du duo ainsi créé se renforce auprès du lectorat.
Mais, en 1946, Jijé s'installe aux Etats-Unis et il abandonne Spirou après une ultime planche parue dans le n° 427 du 20 Juin 1946.

Son assistant d'alors prend la relève. Il n'a que 22 ans. Il a pour nom André Franquin...

3. TROISIEME SAISON :
Personnellement, c'est pour moi la plus grande.
Franquin va donner à cette série ses véritables lettres de noblesse.
C'est un excellent dessinateur. Et aussi un créateur. De son esprit et de son trait magique naîtront, au fil des années, le comte de Champignac, le cousin Zantafio, Seccotine et -surtout- les inoubliables Zorglub et Marsupilami.

Franquin ?... une toute toute grande époque pour "Spirou et Fantasio". Pour ses scénarios, Franquin sera aidé de Henri Gillain (frère de Jijé), de Joly, Gos, Greg, Peyo...
Et si c'est lui qui s'occupe de dessiner les personnages, des décors seront confiés à quelques-uns de ses "potes" : Will, Jidéhem, Roba.
Cette véritable "grande époque" durera jusqu'en 1968.

4. QUATRIEME SAISON :
1968...
Plus que fatigué par les nombreuses contraintes imposées par cette série, Franquin décide d'en terminer et de passer le relais.
C'est Fournier qui en hérite.
Cette nouvelle "mouture" débute dans le "Spirou" n° 1624 du 21 Mai 1969 sous le titre "Le Faiseur d'or".
Franquin, lui, a abandonné tous ses droits (!) aux Editions Dupuis SAUF ceux relatifs au Marsupilami.
Fournier s'occupera de la série jusqu'en 1979.

5. CINQUIEME SAISON :
Nous sommes en 1979.
L'éditeur s'inquiète du rythme de parution des histoires car Fournier et quelqu'un de méticuleux et il travaille -pour Dupuis- trop lentement.
Nic Broca hérite de la série mais ce sont Tome et Janry qui, dès 1982, reprennent le (lourd) flambeau à leur compte.
Et là, BOUM !, ils créent une sorte de série parallèle : Le Petit Spirou, lequel fait ses débuts dans le n° 2594 du 27 Décembre 1987.
Le succès du "petit" est sans cesse croissant, dépasse largement le "grand" dans les ventes, et ces deux auteurs délaisseront la série "Spirou et Fantasio".

6. SIXIEME SAISON :
Munuera et Movan s'y collent...
Je préfère ne pas trop en écrire car la série, déjà pour moi dénaturée par les successeurs de Franquin, sombre dans le n'importe quoi.
Et ce ne sont pas ces "one shots" nouvellement crées qui, je pense, l'aideront à remonter dans l'estime d'une certaine grande frange du lectorat.

ALORS ?...
Spirou et Fantasio ?... une véritable saga intergénérations, impressionnante de par sa créativité. Une série que j'ai vraiment adorée "du temps de Franquin" mais qui, actuellement, me déçoit très fort. Oh que oui !...
Je sais, tout évolue, mais je ne trouve plus -et ce depuis quelques années- cette créativité, ce grain de folie permanent qui animait les histoires d'antan.

J'appose une cote moyenne pour l'ensemble de la série. Tout en mettant un royal (on est en Belgique) 5/5 à André Franquin.

Avis posté par jersey50 Infos posteur le 09/08/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une de mes BD préférées. Je l'ai découverte il n'y a pas très longtemps mais j'adore ! J'adore cette série car elle est drôle, intelligente, très riche en toutes sortes de choses. On ne s'ennuie jamais, les scénarios sont toujours assez innovants. Les personnages sont également très attachants (en particulier Fantasio qui est mon perso préféré), Spip, Spirou, le comte de Champignac, Seccotine (dont les disputes avec Fantasio sont toujours drôles).

On s'évade très facilement à travers toutes ces aventures, ces gags....
Côté dessin, je dois avouer que j'ai bien aimé Franquin (pas celui de 1950), Tome et Janry (pas celui de 1998.) et Morvan et Munuera avec une petite préférence pour ces derniers et Franquin.

Bref, une série culte de chez culte qui n'est pas près de disparaître (du moins je l'espère !!!)

Avis posté par Rody Sansei Infos posteur le 24/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après avoir (re)découvert en noir et blanc l'univers de Spirou et Fantasio grâce aux premiers tomes des éditions Niffle, l'envie m'est venue de me replonger dans l'univers burlesque de ces deux héros. L'évolution des personnages et des intrigues se fait bien sentir au fil des scénaristes et/ou dessinateurs. Tout n'est bien entendu pas du même niveau et n'est donc pas forcément bon à posséder (les quelques albums de Cauvin & Nick ayant le moins de charme, les albums de Tome & Janry étant très portés sur l'action), mais dans l'ensemble, ces histoires pleines d'aventures et de rebondissements loufoques vous entraînement assez facilement hors du morne quotidien.

Notes par série :
Franquin : 4/5
Fournier : 3.5/5
Cauvin & Nick : 2.5/5
Tome & Janry : 4.5/5
Morvan & Munurea : 4/5

Spirou et Fantasio est une série qui cherche à se renouveler sans cesse, de manière plus ou moins subtile. L'esprit de Franquin n'ayant jamais réussi à disparaître totalement, on reste finalement tout de même attaché à ces héros, malgré les années qui passent.

Avis posté par klechko Infos posteur le 01/12/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors bien évidemment, avec autant d’albums parus depuis sa création, et de nombreux auteurs ayant participé à sa conception, la série alterne du très bon au moins bon.
Si j’ai adoré la période Franquin, quelques albums m’ont déçu par la suite, mais c’est assez normal tant l’héritage était difficile à porter….

C’est tout de même une des séries de mon enfance que je relis avec beaucoup de plaisir et peut être une de celles qui paraît le moins vieillir.
Si je dois noter la série complète, je donne 4/5, mais il est évident que sur la quarantaine d’albums parus, prés d’une dizaine sont pour moi vraiment cultes.

Avis posté par scapin Infos posteur le 02/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une de mes bd préférées.

Spirou et Fantasio sont des personnages cultes de la bande dessinée. Le scénario est très bon, tout comme l'humour.
Les personnages sont attachants (surtout Fantasio).
Les dessins sont simples mais sympas.
Mon album préféré est Spirou a New York.

Avis posté par narvik Infos posteur le 02/08/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etant donné le nombre de tomes et la différence de qualité entre les auteurs successifs, "Spirou et Fantasio" ne pouvait être qu'une bd très diverse. J'ai lu une dizaine de tomes (2 dans la période Franquin, le reste avec Tome/Janry) et je trouve que même si la série frôle l'excellence dans la période Franquin, beaucoup d'albums par la suite sont vraiment moins réussis... En effet, j'ai beaucoup aimé l'album "Z comme Zorglub", mais j'ai trouvé très mauvais "Le rayon noir".

Pour les dessins, au contraire, je trouve que la série ne baisse pas trop de niveau. Les dessins de Franquin ont plus de charme que les autres, c'est sur, mais Janry a aussi un style qui colle à la bd...
Maintenant qu'il y a une cinquantaine de tomes à la série et que l'auteur principal est mort, peut-être la série devrait-elle s'arrêter? J'ai vu que de nouveaux dessinateurs et scénaristes ont repris la main, mais sauf si la série arrive à retrouver son ancien niveau (ce qui m'étonnerait), je pense qu'il vaudrait mieux la stopper là...

Avis posté par llaume Infos posteur le 04/05/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Culte, évidemment.

J'ajoute mon avis ici, non pas pour dire comme tous le monde (ou presque) que la période Franquin est grandiose, que Fournier surnage, que Nic et Cauvin n'ont jamais fait surface et que Tome et Janry ont fait des albums séduisants.

Non, si j'ajoute mon avis, c'est pour bénir l'album le plus drôle de la série, celui que j'ai relu une bonne centaine de fois et devant lequel je ne peux m'empêcher de rire : "Panade a Champignac".

Tout est drolissime et merveilleusement bien exploité : Le Zorglhomme nostalgique, l'interrogatoire de Zorglub au commissariat, les réflexions de Fantasio...
Une fois arrivé à la moitié de l'album en ayant déjà mal aux abdominaux, on tombe sur "les brothers". 3 singes savants offerts par Gaston à Fantasio pour son anniversaire.

On sent bien que Franquin s'est lâché sur cet album. Apres les deux épisodes Zorglub (géniaux comme tous le monde le sait), il est complètement parti dans son délire, et j'adore. Il ne se passe quasi-rien, il n'y a aucun suspense mais on est toujours surpris, du grand art.

Eviv Niuqnarf
Esod mumixam

Avis posté par JAMES RED Infos posteur le 02/05/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je mets culte pour l'ensemble de l'oeuvre et surtout pour l'un des personnages les plus importants de la bd franco-belge, même si il est vrai qu'il y a eu beaucoup d'auteurs sur cette série et que le niveau est très différent. Je n'ai pas lu les albums de Jijé et ne connaît que ceux à partir de Franquin.
Pour moi, cela reste la période de référence et tout particulièrement ceux qui ont été scénarisés par Greg les prisonniers du Boudha, les deux Zorglub et QRN. J'aime également certains albums de Franquin comme Spirou et les Héritiers ou encore le Repaire de la Murène. Humour et aventures sont au rendez-vous.
La période Fournier m'a moins convaincu, son trip écolo me lassant un peu plus. Cependant, on peut toujours lire ces albums avec plaisir.
La trilogie de la boîte noire de Broca et Cauvin est, par contre, totalement dispensable.
Le renouveau s'est fait avec Tome et Janry qui ont modernisé les personnages, en gardant l'esprit humoristique cher à Franquin.
Quant à Morvan et Munuera, pour l'instant, je dois dire que je ne suis pas très convaincu par leur travail.

Avis posté par bab Infos posteur le 28/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Spirou et Fantasio avec tintin et les p’tits mickey, c’est ce par quoi j’ai commencé la bd…
Ce sont mes premières émotions de lecteur de bandes dessinés et j’ai beau avoir lu 30 fois « la mauvaise tete », « QRN sur Bretzelburg » ou n’importe lequel, le bonheur reste intact. Je suis un grand fan.
Les grandes époques de la série s’articulent autour des auteurs, Franquin a été le plus grand, suivi de très près par Tome et Janry, qui ont su donner un regain de profondeur et de dynamisme après les reprises successives et un peu poussives de Fournier et Nic et Cauvin. Mais la tache n’était pas facile derrière Franquin, d’autant plus qu’ils se voyaient privé d’un protagoniste de premier plan, le Marsupilami. Leurs histoires étaient riches d’imagination et d’audace mais, je ne sais pas, il manquait un petit quelque chose, une âme aux personnages, un souffle, qui faisait que la pilule ne passait pas après Franquin.
Franquin, malgré le fait que lui-même reprenait les personnages, a su les recréer à sa façon et leurs donner une dimension et un univers dans lequel évoluer.
Tome et Janry ont à mon sens su faire la même chose, en s’appropriant Spirou et Fantasio, en leurs donnant un univers, qui bien que dans la continuité de l’esprit de celui de Franquin, leurs étaient propre. Le point d’orgue de cette adaptation étant « machine qui rêve », un des meilleurs de la série, à la hauteur de « la frousse au trousse » et de « la vallée des bannis » (eux même d’un niveau très proche de celui des meilleurs albums du maître Franquin).
Munuera et Morvan reprennent aujourd’hui la suite, avec deux albums déjà parus. Mais il est un peu tôt encore pour se prononcer sur la qualité de la reprise. A suivre donc…
Spirou et Fantasio est pour moi un des monuments de la bd, un incontournable, avec certes ses hauts et ses bas, mais à posséder absolument.

Avis posté par Peter Infos posteur le 20/08/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
On lit de nombreux avis sur la série Spirou et Fantasio à travers le Net et les magazines. Sans viser personne en particulier, ils sont parfois le reflet d'un manque de pragmatisme qui met en doute la qualité de ces avis.

Franquin est définitivement le meilleur auteur de la série et le "créateur" de l'Univers de Spirou, même si le personnage n'est pas de lui. QRN sur Bretzelburg, les deux Zorglub et les envoûtants épisodes de la Murène font partie des moments cultes de la bande dessinée.

Fournier, recommandé par Franquin aprés le refus de Roba, a apporté une touche un peu "hippie écolo" à ses épisodes, mais ça s'inscrit finalement dans l'esprit de la série.

Broca et Cauvin nécessitent de se mettre dans le contexte, généralement inconnu des lecteurs. La rédaction leur avait demandé de ne pas compliquer les scénarii et de ne pas utiliser les personnages inventés par les autres auteurs, tâche déléguée à Tome et Janry (Virus fut diffusé dans le mag entre la Ceinture du Grand Froid et La Boîte Noire). Le premier album est respectable, sans plus, les reproches fusent à l'arrivée des suivants, copies conformes les uns des autres, mais il faut se rappeler à leur décharge que dans le mag, les Faiseurs de silence était intitulé "La Boîte Noire - Deuxième partie".
Dupuis décida sagement d'arrêter, avec l'accord des auteurs, les frais.

Chaland a voulu revenir vers un style plus nostalgique mais il n'eut pas la promotion nécessaire à son épisode (diffusé en noir et blanc sous le courrier des lecteurs).

Tome et Janry ont apporté un véritable délire graphique et scénaristique à la série, qui apportait un souffle vraiment nouveau. L'idée de rendre progressivement la série plus "adulte" était une idée intéressante soutenue par Dupuis, mais pas par les lecteurs apparemment. Il faut toutefois rappeler que ce n'est pas Dupuis qui les a virés de la série, c'est eux qui ont choisi de l'abandonner aprés une tentative véritablement novatrice mais imparfaite de faire évoluer le ton de la série "Machine qui Rêve".

Morvan et Munuera prennent leurs marques dans "Paris-sous-Seine", et décollent véritablement dans "L'Homme qui ne voulait pas mourir". Quelques défauts notables existent encore, mais les auteurs de série aussi prestigieuses que Sillage ne peuvent que faire espérer du bon.

Donc toujours à suivre, et quoi qu'il en advienne, "Spirou et Fantasio" restera un moment inoubliable pour la bande dessinée.

Avis posté par PatrikGC Infos posteur le 15/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Plus de 60 ans d'action et de bonne humeur.

Franquin 1er le Grand reste LE dessinateur de cette série. Il fut aidé par bon nombre de grandes signatures dont Greg.
Tome & Janry réussirent à en garder très souvent l'esprit en dignes héritiers.
Fournier eut bien du mérite de passer après Franquin et ne s'en est pas si mal tiré.
Munuera et Morvan posent leurs marques dans un 1er album correct mais peu folichon.
Yves Chaland fit une tentative nostalgique et design.
Nic Broca & Cauvin, mieux vaut en rire qu'en pleurer...
Jijé inventa Fantasio, dessinait trop vieillot mais fut le maître du maître (Franquin).
Luc Lafnet n'est connu que des collectionneurs fous.
Idem pour Henri Gillain.
Quant au créateur initial, Rob-Vel... ben, euh... Il eut le mérite de créer le perso...

Machine qui rêve est un album à part, une tentative bien faite mais qui heurta la plupart des lecteurs. Dommage...

Spirou est une BD indispensable à tout bédéphile. Certains albums restent des summums (le nid, Z etc...). D'autres volumes (je songe à ceux de Nic Broca) me font mal au coeur pour Spirou

Avis posté par phugues Infos posteur le 14/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une série magnifique, portée aux nues par Franquin, et excellemment reprise par Tome et Janry. Je suis cependant un peu déçu de la reprise par Munuera et Morvan. Tout de même, laissons leur leur chance. Je suis d'autant plus déçu que le dernier album de Tome et Janry, "Machine qui rêve", était vraiment magnifique.

Avis posté par janoel Infos posteur le 25/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Pour une série culte, c'est une série culte !
Depuis maintenant 65 ans, Spirou ravit petits et grands, malgré des reprises plus ou moins heureuses, on retiendra l'aire Franquin (bien sur !) qui marque l'apogée du personnage.
Chaque auteur à su y apporter sa vision personnelle du héros, ce qui fait qu'il à pu surfer sur plusieurs générations.
Certes, les derniers en date (Morvan et Munuera) n'ont pas encore trouvé leurs marques, mais nul doute que bientôt ils livreront une nouvelle page des grandes aventures de Spirou et Fantasio.
Longue vie à eux !!!

Avis posté par Snivel Infos posteur le 10/09/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis du même avis que beaucoup de monde : Une série qui est à mettre au même niveau que Tintin, c'est-à-dire un grand classique de la BD qu'on ne se lasse pas de relire même en prenant de l'âge !

Bien sûr une série aussi grande avec autant de changement d'auteurs possède des albums excellents et d'autre beaucoup moins (style les albums créés par Nic & Cauvin...) mais je trouve que dans l'ensemble, ils ont réussis à garder le fil rouge, à savoir des histoires distrayantes, amusantes, sans redondances ni prise de tête

"Machine qui rêve" est à mon sens un très très bon album, avec un scénario assez béton, des dessins et une ambiance bien adaptés. Ceci dit, je suis d'accord sur le fait que cet album est à part, qu'il ne suis plus le fil rouge. Je pense qu'il est plutôt ciblé sur un public mature et au fait de l'actualité => Je ne suis donc pas surpris qu'il n'ait pas plu à beaucoup de monde.

Quant au Tome 47, il est pas mal : On retrouve le fil rouge : il y a des p'tites blagunettes qui font sourires, le scénario tient la route même si on s'interroge sur pas mal de point une fois l'album fermé... Morvan et Munuera ont déjà fait leurs preuves sur d'autres séries, voyons s'ils vont réussir à relever ce nouveau challenge !

Avis posté par Où sont les toilettes ? Infos posteur le 01/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Rhô, encore un aventurier à la Tintin tout beau tout gentil qui arrête des méchants pas beaux et vit des aventures qui ne me font pas feuilleter plus de trois pages avant d'aller voir chez Morphée !
Le héros genre :
- Haut les mains coquins, vilains gangsters j'appelle la police mille bombinettes ! Moi ça me gave terriblement !
J'en viens à plaindre les pauvres méchants qui peuvent plus conspirer peinards sur le trafic de perroquet ou le rayon laser ultime du mal sans que la tignasse rouquine du préposé aux empêchements de frauder en rond vienne les faire ch*** ! Mais ce type n'a-t-il donc rien à faire de sa vie ?
Et puis c'est vraiment pour les enfants, moi j'ai passé l'âge de jouer à Spirou qui arrête les méchants pirates avec le lit superposé dans le rôle du bateau et le matelas dans le rôle du méchant pirate sus-nommé.
Tant pis ! On ne rajeunit pas !

Avis posté par Guillaume.M Infos posteur le 19/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors moi je dis bravo. "Spirou" est une BD formidable et du début à la fin. Je m'explique: personne ne peut contester que les albums faits par Franquin sont formidables tant au niveau des dessins que du scénario mais je pense sincèrement que les albums de Tome et Janry sont très biens également (Suis-je le seul ?). J'apprécie particulièrement le dessin et trouve les sénario très originaux (ex: "La vallée des Bannis" Tome 41).
"Spirou" est donc à consommer sans modération du début à la fin. En plus, 46 épisodes, ça va en faire des heures de bonheur.
Cultivez bien vos champignons et bonne lecture.

Avis posté par Soso Infos posteur le 27/11/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Soyons clair : le 4/5 ne porte que sur les albums faits par Franquin !!
Parce que "machine qui rêve", et bien j'ai détesté ! Plus du tout dans l'esprit de la série, bref ,même si 2-3 se démarquent, les premiers sont les meilleurs !
Une histoire d'amitié, des méchants, toujours original, drôle, aux graphismes sympas, Spirou est une super Bd que je conseille aux petits et même aux grands !^_^

Avis posté par toto duchnok Infos posteur le 13/08/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mmmh, spirou.
Tellement de scénaristes différents que l'on est forcé d'y trouver son compte à un moment ou à un autre. Les tout premiers albums sont mes préférés. Les dessins non aboutis sont à hurler de rire quand on a lu le reste : c'est pas très beau, mais c'est un gros délire. De toute façon le ton des ces albums est le délire, et les scénarios ne sont pas très très fouillés.
La série se stabilise enfin, et après avoir réalisés quelques albums plus sérieux, Franquin nous quitte.
Voici le défilé ; Tome, Janry, Nic, Cauvin, Fournier...
Globalement, les scénarios sont bons et restent fidèles à la tournure qu'avait pris la série, mais l'ambiance varient et quelques tomes sont à jeter (à vous de voir lesquels, les goûts et les couleurs...)
Puis vient "Machine qui rêve"...
Il aurait fallu créer un autre post pour ce tome, car ce n'est plus Spirou, c'est autre chose.
Ce tome a été très critiqué, mais personnellement je ne critiquerai que le fait d'avoir utilisé la licence Spirou pour le réaliser... car c'est un album magnifique, dessin excellent et scénario à couper le souffle. Si vous n'avez jamais aimé Spirou, lisez le, rien à voir.
En conclusion, Spirou est une grande aventure qui a beaucoup fait évoluer la bd franco-belge, et malgré la qualité aléatoire de ses tomes, elle est inoubliable.

Avis posté par Tony Ross Infos posteur le 04/08/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon, je vous le dit tout de suite, mon avis risque de froisser pas mal d'inconditionnels de Franquin, et Dieu-sait s'il y en a.
Car en effet, je ne trouve pas, mais alors, pas du tout, que les premiers tomes de "Spirou", soit ceux écrit par Franquin, soient les meilleurs.
C'est vrai qu'il y en a des excellents comme les deux "Zorglub" qui sont des vrais classiques dans l'univers de la BD, mais dans l'ensemble, les dessins ne sont pas extraordinaires, les scénarios sont bons mais pas non plus faramineux (enfin , c'est quand même là qu'on découvre le Marsupilami, alors rien que pour ça, ça mérite une bonne note).

En revanche, les tomes suivants signés Fournier sont absolument géniaux. C'est à mon goût l'apogée de la longue série. C'est d'ailleurs durant cette périodes que l'on trouve les aventures les plus marquantes du reporter comme la saga du "triangle" (tomes 20, 21 et 22).

Viennent ensuite les trois tomes signés Nic et Cauvin. Et moi, j'adore Cauvin et j'adore "Spirou". Du coup, j'adore les tomes 30, 31 et 32.

Et enfin, la longue saga Tome et Janry qui m'a fait connaître la série. Je les ai tous lu au moins 3 fois et ils sont presque tous géniaux (enfin...à part 3 ou 4 exceptions quand même).
Mais quand je lis des trucs comme "Luna fatale", "La frousse aux trousses" ou "Spirou à New York", je me dis que Spirou, c'est quand même de la toute grande BD.
Bon, c'est vrai que "Machine qui rêve", c'est pas franchement l'esprit "Spirou et Fantasio". Mais c'est quand-même pas mal.

Dans l'ensemble, donc : personnages sympas, scénarios réussis, dessins idem,...
Bref, une grande saga, même si, forcément, sur 46 tomes, certains sont à oublier illico.

Avis posté par Gaendoul Infos posteur le 11/06/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai largement préféré "Spirou et Fantasio" à "Tintin et Milou" (bon, Fantasio n'est pas comparable à Milou bien qu'il suive Spirou partout comme un chien )
Déjà au niveau des dessins il n'y a pas de comparaison je pense, un style que je préfère de loin à Hergé, et surtout Spirou a vraiment quelque chose...

Avis posté par Pellucidar Infos posteur le 07/06/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je mets que 3/5 car les albums sont inégaux avec du bon(Franquin) du nettement moins bon (Fournier) et du passable (Nick & Cauvin, Tome & janry).
Cette série s'adresse avant tout à un public jeune mais quelques bijoux surnagent comme les épisodes avec Zorglub.

Avis posté par Don Lope Infos posteur le 10/02/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moi j'aime également pas mal de Spirou auxquels Franquin n'a pas participé. Les albums 28 à 37 sont assez sympas (les faiseurs de silence ou l'horloger de la comète par exemple). De même certains Tome et Janry sont vraiment bien (le dyptique de la vallée des bannis) même si je suis plus circonspect sur le renouvellement graphique qui est en train d'être mis en place. Ca fait bizarre de casser une série culte après de si nombreux tomes. En résumé Spirou c'est vraiment sympa dans l'ensemble même si on n'évite pas toujours une certaine redondance. C'est plus à conseilleur pour les jeunes ceci dit mais ça se lit toujours agréablement.

Avis posté par gb Infos posteur le 02/12/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les Franquins etaient archi-culte, dessinés avec humour et les histoires sont belles et rigolotes, mais depuis que d'autres s'en sont melés, sourtout monsieur Tom et monsieur Janry, les dessins sont pas tres originals le scenario est assez nul et ca detruit la culture de Franquin

Si ca avait été Franquin sur tous les tomes, j'aurais mis culte, et si ca avait ete Tom et Janry, j'aurais mis bof sans plus.

Avis posté par Pierig Infos posteur le 10/11/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Spirou est une bd que j’ai adorée sous la plume de Franquin . La reprise par nos 2 compères Tom et Janry est très réussie. Le trait est clair, net et précis. Le scénario, quant à lui, est bien ficelé avec Spirou et Spip plus baroudeurs que jamais.

Cependant, le virage pris avec le dernier tome « machine qui rêve » est étonnant ! Le trait devient plus « réaliste » et le scénario s’éloigne de l’esprit insufflé par Franquin à cette série. Décevant, c’est tout ce que je trouve à dire ! Non pas que le scénario soit mauvais ou encore que le dessin soit de moindre qualité…ce nouveau « style » ne colle tout simplement pas à cette série. « Machine qui rêve » ne nous fait plus rêver . . . quel dommage !

Avis posté par JBT900 Infos posteur le 29/10/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les oeuvres de Franquin étaient très bonnes, et quand Zorglub était là, c'était carrément génial.

J'ai passé de grands moments avec Spirou & Fantasio et c'est une série pour laquelle j'ai une tendresse particulière, même si après la mort de Franquin, faut quand même reconnaître que Spirou s'est bien retrouvé orphelin : la suite n'a rien à voir et c'est bien dommage.

Les albums de Franquin sont à lire, c'est sûr, sur la totalité de sa production de Spirou & Fantastio, ça vaudrait presque 5/5 mais bon, restons raisonnables, en prenant en compte les albums moins réussis, ça nous fait un 4/5.
Après la mort de Franquin, euh comment dire... 1/5 voilà quoi

1 2 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque