Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Alix Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (65) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(11)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(16)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(24)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(10)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(4)
Nombre d'avis65
Note moyenne2.69 / 5
Pour l'achat43%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Alix sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

1 2 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par Kanibal Infos posteur le 16/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alix est LE bon samaritain par excellence que ça devient saoulant à la longue , il est trop lisse quasi sans reproche, Alix est le genre de personne qui peut tendre la joue gauche si il reçoit une gifle sur la droite.
Je peux concevoir que dans les décennies 50-60 la censure sévissait, on ne pouvait montrer ou faire du n’importe quoi, mais quand même sur plus de 30 albums notre bonhomme a affronté toutes sortes d'individus, c'est à peine s'il en tue 3 et il en a affronté des salauds...
Le "cas" Enak : c'est pas possible de créer un tel personnage, le bougre ne sert à rien. Les successeurs de M. Jacques Martin auraient dû ou pu faire évoluer ce personnage insignifiant.
Mais malgré tous ces désagréments cette série fait voyager dans le monde antique.
Je pense qu'un jeune d'aujourd'hui aurait du mal à lire ce type de BD trop rigide, pas assez fluide, surtout les premiers volumes qui peuvent décourager par la densité des dialogues et les textes explicatifs.
Vu la qualité que ce qui se fait en matière de BD sur la Rome Antique (Les Aigles de Rome, Les Boucliers de Mars, Alix Sénator etc...) il n'y a que les nostalgiques pour qui achèteront cette longue série. Alix à lire à la bibliothèque ou autre.

Avis posté par Mitch Infos posteur le 17/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cette BD m'a, parmi d'autres lectures, donné le goût d'étudier l'Histoire de l'Antiquité. Nous sommes sans doute des milliers à avoir suivi cette voie après avoir été nourris au biberon de Jacques Martin. Et rien que pour ça, chapeau bas et merci l'artiste.

Certains albums sont insipides, comme le fleuve de Jade. Mais les derniers albums, qui renouent largement avec le style du mythique album des "Légions perdues", redonnent un souffle nouveau à la série.

Le seul défaut, c'est Enak. Il me fatigue à toujours trébucher lorsqu'ils se font poursuivre. En clair c'est un boulet, toujours à la traîne, et on se demande à chaque fois quand va surgir sa première bourde.

Avis posté par montane Infos posteur le 05/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Classique parmi les classiques, "Alix" est lz série qui a fait aimer l'Antiquité à nombre de lecteurs déclenchant même chez eux des vocations, comme l'envie d'enseigner l'histoire.
Bien sûr, cette série peut aujourd'hui souffrir la comparaison avec d'autres séries historiques comme Murena, d'autant qu'après que Jacques Martin ait cessé de dessiner la série, ses successeurs ont été pour le moins catastrophiques, nous offrant un dessin figé digne des années 50. Ce n'est qu'avec la reprise de Marc Jailloux que la série retrouve de son lustre d'antan.
Toutefois, le Alix de Jacques Martin, c'est à dire celui des 19 premiers albums, demeure remarquable.
La série qui s'étale sur plus de 30 ans a bien sûr évolué, notamment au niveau du dessin mais c'est surtout au moment de la parution du "Dernier Spartiate" que l'auteur atteint son sommet, d'autant que les couleurs sont remarquables de luminosité et de clarté. Il faut rappeler à cet égard que Jacques Martin faisait partie du studio Hergé, et que les couleurs sont du même niveau que celles des "Tintin." Il suffit de se reporter aux séries parues à l'époque pour constater que celles ci n'ont pas eu droit au même privilège.
À partir de "Iorix le Grand", les histoires quittent le format des 62 planches pour passer brièvement à 54 puis 46, ce qui ne permettra plus aux récits de conserver la même densité.
Bien sur, Martin a toujours conservé un grand souci dans la véracité historique, même s'il a tout de même pris certaines libertés avec l'histoire (Le Cheval de Troie qui est dérobé, Vercingétorix qui s'échappe des prisons romaines pour regagner la Gaule). Mais Martin se servait également des histoires d'Alix pour mieux cerner l'histoire contemporaine. Ainsi lorsqu'il se rend en Mésopotamie où règne un Roi autoritaire dans "La tour de Babel", cela fait furieusement penser au Sha d'Iran qui dirige l'Iran d'une main de fer.
Bien sûr on retrouve chez Alix des personnages récurrents comme le sinistre Arbacès ou Héraklion, mais chaque histoire est indépendante à la différence de Murena où chaque histoire n'est qu'un épisode d'un plus vaste récit.
Si la série a connu des hauts et des bas, elle retrouve aujourd'hui sa qualité d'antan avec Marc Jailloux à la baguette mais aussi avec la série Alix Senator, qui vient donner plus de densité à des personnages, qui en manquaient peut être à une époque où Alix paraissait dans la presse pour enfant qu'il ne fallait pas heurter.
Aujourd'hui encore, Alix reste une série à lire et à relire

Avis posté par Thobias Infos posteur le 22/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sympa mais l'intérêt est très inégal d'un album à l'autre. Je retiendrai deux très beaux albums: Le dernier Spartiate et Le prince du Nil. Beaucoup d'albums, surtout les plus récents, sont quand même assez faibles. Cependant l'album Ô Alexandrie avec Cléopâtre m'avait beaucoup plu. Evidemment le personnage principal est tellement lisse que ça en est insupportable, on tient quand même le coup en fantasmant sur l'éventuelle homosexualité qui lierait Alix et Enak (c'est toujours fun d'un peu pervertir nos lectures de jeunesse). Bref c'est du Tintin en un peu mieux. Tous ces voyages ça fait quand même rêver.

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 03/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est pas évident de noter cette Bd qui a sûrement forgé en moi l'amour de l'Histoire et m'a fait passer des heures merveilleuses, sans occulter aujourd'hui les défauts qu'elle comporte et qu'à l'époque, je ne voyais pas. Il est certain qu'aujourd'hui, je ne supporte plus les 3 premiers épisodes au graphisme hérité de Jacobs et aux petits lettrages; la bande commence vraiment à s' épanouir à partir de l'épisode 6 les Légions perdues, où Martin trouve enfin son style graphique.

Sinon, lorsque le 16 septembre 1948, un dessin mal assuré marquait la première apparition de ce personnage, c'était la première pierre d'un futur monument de la BD. Cette bande qui symbolise presque à elle seule le genre historique, et qui plus est l'Histoire antique, verra Martin peaufiner son dessin tout en gardant cette pose hiératique des personnages qui handicape un peu la série, et qui donne l'impression d'un immense décor antique où sont posés des acteurs figés ou des statues.

Tout simplement parce que son auteur met l'accent sur les décors; à l'aide d'une documentation extrêmement poussée, il emmène le lecteur dans des lieux magnifiques où tout y est reproduit avec une grande précision, culminant ainsi dans de superbes tableaux-paysages.

De plus, le texte soigné et littéraire, est abondant, trop même, commentant parfois inutilement l'image, surtout dans les premiers récits; c'est le grand défaut de cette bande qui pourtant n'en compte pas tant que ça, même si le style de Martin a ses détracteurs. Avec le temps, la bande s'est aérée d'un texte trop fourni, adoptant un meilleur dynamisme. Cette authenticité dans le dessin et cette érudition dans les dialogues étaient assez inhabituels dans la bande dessinée à l'époque, n'oublions pas qu'on est au début des années 50. C'est pourquoi quand je lis certains avis précédents qui critiquent vertement la bande pour ses défauts (dessin figé, cadrages trop formatés, découpage obsolète, texte verbeux...), je ne peux m'empêcher de penser que ces posteurs ne tiennent pas compte de son contexte d'époque, et que la BD en ce temps-là, c'était comme ça, c'était un art naissant qui n'était pas encore reconnu en tant que tel, et surtout qu'il fallait faire accepter aux parents et aux éducateurs qui vilipendaient "les illustrés". Alors il faut replacer tout ça et nuancer ses propos.

Moi, je trouve qu'il y a un autre défaut qui me gêne bien plus, c'est le manque d'évolution du héros, son côté trop lisse, Martin n'ayant pas su étoffer son personnage; de même que le personnage d'Enak peut parfois être horripilant. Mais encore une fois, c'est le reflet d'une époque, le héros se devait d'être exemplaire pour influencer la jeunesse, c'était comme ça.

Au niveau des erreurs historiques, elles sont très rares, il y a seulement l'attitude ambiguë d'Alix envers César qu'il fléchit au sujet de Vercingétorix durant le siège d'Alésia, au début du Sphinx d'or, ça me gène un peu, car ce que peu de gens savent, c'est que César et Vercingétorix se connaissaient très bien, ce dernier s'étant enrôlé très jeune dans les troupes auxiliaires avant de trahir César quand il vit qu'il voulait conquérir la Gaule; ces révélations sont récentes, mais fiables, parce qu'elles auraient fait tâche dans l'aura du chef gaulois qui fut longtemps vénéré comme le premier héros national.

Ceci dit, malgré ses défauts, une série comme "Alix" ne peut être ignorée et traînée autant dans la boue comme c'est souvent le cas, elle apporte encore un plaisir de lecture (peut-être plus pour les gens de ma génération) et reste une grande pionnière d'un genre qui a participé à la fondation solide du 9ème art, les bandes modernes lui sont redevables, chaque époque a son style.
Pour l'achat, n'ayant lu que les albums Martin, et feuilleté les autres dessinés par d'excellents continuateurs comme Moralès, Simon ou Venanzi, je ne conseille pas toute la collection, certains albums sont inégaux en qualité, mais éviter les 3 premiers.

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 11/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai beaucoup hésité avant d'aviser cette série. Et aussi avant de lui attribuer une note. Je l’aimais beaucoup lorsque je la lisais, plus jeune, il y a maintenant longtemps (sanglot). Un certain nombre d’albums supportent encore la relecture. Mais j’ai vraiment du mal avec la plupart d’entre eux. La série a-t-elle trop vieilli ? Ou alors ne l’avons-nous pas fait de la même manière ?

C’est de la bande dessinée historique. Documentée. Au point que l’éditeur a trouvé le filon en sortant des albums thématiques ( "Les voyages d’Alix" Rome, la Grèce…). Alors certes, les décors sont très bien dessinés et plutôt réalistes. Mais je trouve que l’Histoire par elle-même est un décor, ajusté au public, et franchement tamisé et simplifié.

Pour ce qui est des histoires, elles sont plus ou moins complexes. Mais le verbiage de Martin (dialogues et surtout commentaires off hors phylactères) est pesant, lourd. On est là dans la lignée du journal de Tintin. Plutôt l’influence de Jacobs (le méchant Arbacès est d’ailleurs un peu le pendant d’Olrik dans Blake et Mortimer !). Alors on aime ou pas, mais ce n’est pas trop dans l’air du temps. Et cela tend à rendre la lecture moins fluide, parfois inutilement. Le trop est ici l’ennemi du bien. Les scénarii eux-mêmes sont parfois poussifs.

C’est donc un bilan plus que mitigé pour cette série qui semble ne pas vouloir mourir. Et être devenue une franchise, Martin n’apposant plus que son nom sur des albums que d’autres réalisent (Alix Sénator tente même de lui redonner une nouvelle jeunesse scénaristique).
Plutôt à emprunter en bibliothèque, pour se faire une opinion, sur ce qui reste quand même une des séries phares des années 1950-1970.

Avis posté par McClure Infos posteur le 12/07/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Difficile que de noter ces séries qui ont bercé notre enfance. Alix dispose de plusieurs qualités qui pourraient en faire une série culte, mais aussi de 2/3 défauts qui gomment grandement les points forts.

Coté +, notons un dessin qui, même s'il apparaît figé, est ultra précis et détaillé. Les décors, architectures, personnages sont tous de très bonne facture. C'est un documentaire BD tant l'auteur est pointu sur sa thématique. Friand de lectures historiques et peu géné par le côté bavard des oeuvres de Martin, je rentre pleinement dans la cible. J'aime vraiment beaucoup. Les voyages d'Alix et de ses petits copains nous permettent par ailleurs de découvrir d'autres rivages que la Rome Antique et c'est tant mieux même si à certains endroits, l'incohérence historique affleure. Mais bon, c'est globalement excellent.

Mais il y a des mais. D'abord une narration empesée qui, si elle ne me gêne pas personnellement, fait extrêmement datée d'une part et enlève la fluidité des histoires. Enfin, les personnages principaux sont insipides. Ils semblent n'être là que comme "passeur de témoin" pour le lecteur. Mais on attend plus qu'un documentaire et c'est parfois très léger de ce côté là. Certains scénarii sont bons mais d'autres bien plus simplistes et il y a une forme de redondance dans les histoires et leur déroulement. Enfin, dernier point et non des moindres, Martin édulcore grandement le background historique pour le rendre accessible aux plus jeunes, mais du coup, il manque un gros versant de ce qui a fait la construction de Rome et même de la Grèce Antique.

Je conseille chaudement la lecture aux plus jeunes, pour apprendre malgré tout des choses. L'achat, non, trop de volumes, peu de suivi dans l'évolution des personnages. Une bonne BD de bibliothèque.

Avis posté par Quentin83 Infos posteur le 23/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alix est certainement LA série que j'ai le plus trouvé inégale dans ma vie. En effet si certains tomes sont vraiment très bons ("Vercingétorix", "La chute d'Icare", "Le dernier Spartiate") d'autres sont franchement moyens voire mauvais (je hais "Le fils de Spartacus"), mais ce qui me gène le plus c'est l'antipathie du héros. Franchement s'il y en a bien un que je n'aime pas, c'est bien Alix. C'est pour cela que je ne vous recommande pas cette série, mieux vaut en lire le début et si vous appréciez acheter l'album en question, mais de là à acheter toute la série.
Au moins les histoires sont souvent recherchées, avec parfois de très bons dessins de batailles et d'escarmouches et des tuniques bien reproduites.
Si vous appréciez l'époque romaine, il y a fort à parier que vous apprécierez cette série car le contexte est en général assez fidèle à l'histoire (en général hein).

Avis posté par PAco Infos posteur le 01/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
"Je n'aime pas ce que fait Jacques Martin", "Je n'aime pas ce que fait Jacques Martin", "Je n'aime pas ce que fait Jacques Martin", "Je n'aime pas ce que fait Jacques Martin", "Je n'aime pas ce que fait Jacques Martin"...
Encore une ? "Je n'aime pas ce que fait Jacques Martin"... bon je m'arrête là, ou alors je colle/copie direct dans Jhen et Lefranc ?

Bref, pas la peine d'aller plus loin, Jacques Martin, représente pour moi tout ce que n'aime pas dans le BD. Un dessin figé, un découpage des plus banal et ennuyeux, des cadrages où vous ne risquez pas de voir le moindre bout de... lance dépasser. Tout est lissé, rouleau-compressé, formaté pour aboutir à ce que je sers toujours en exemple quand je veux illustrer ce qu'est une BD figée, en opposition au dynamisme du dessin manga.
Ajoutez à cela un plaquage de couleurs en aplats toutes plus moches les unes que les autres, des pavés de texte indigestes et un fond historique hyper-réaliste, et vous avec trouvé le remplaçant idéal et naturel à votre Valium.
"Alix" ? Ca devrait être remboursé par la Sécu !

Avis posté par Erik Infos posteur le 24/12/2007 (dernière MAJ le 04/08/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Malheureusement, Alix représente pour moi ce que je déteste le plus dans la bd avec Blake et Mortimer: l'académisme du trait et de la manière de raconter une histoire. C'est soporifique au possible !

Le dessin est totalement figé et pas du tout séduisant. Une mise en couleur déplorable achève l'ensemble. Je ne comprends pas comment il peut y avoir autant de tomes. Qu'est ce que cela apporte? Pas grand chose !
Et puis, l'avancée du récit est tellement statique... Ce ne sont pas les polémiques stériles du style "Alix est 'il gay ?" qui me feront changer d'avis (on s'en fout d'ailleurs). Non, il n'y a aucun attrait particulier à cette bande dessinée. Même le héros semble antipathique à souhait !

Nous avons là l'anti Murena par excellence ! Même Les Aigles de Rome sont bien au-dessus. L'auteur J. Martin doit certainement être un historien talentueux mais sur ce support qu'est la bd, cela passe mal.

Je n'ai vraiment rien retiré de positif de ma lecture d'où cet avis sans appel. Je dirai pour terminer qu'il s'agit d'une bande dessinée d'outre tombe qui n'est plus destinée à ma génération. On la trouvera dans les rayons de supermarché en bonne position pour que la ménagère de plus de 50 ans puisse la mettre dans son caddy.

Avis posté par Belhou Infos posteur le 13/06/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Alix fait partie de ces séries inoubliables qui font que la BD est ainsi aujourd'hui.
Tout d'abord, le dessin. Jacques Martin, y a pas à discuter, il dessine très bien. Tellement bien que quelques fois je me surprends à ressortir un album d'Alix rien que pour admirer les dessins!

Scénario? L'auteur s'est documenté à fond, l'époque antique est très bien retranscrite dans la série. Et les décors, arrrrgh! C'est tellement beau!!!!!
On apprend quelques trucs sur la vie des Romains ou des Grecs à cette époque, et même de l'Égypte! On découvre aussi le beurre parfumé (ça, il faut que j'essaie )

Et comme Môssieur Alix est pété de thune, il voyage partout. Mais alors, partout partout! Et vas-y que je te fais un détour par l'Égypte quand je rentre en Grèce après avoir visité la Chine, et ensuite après avoir dit bonjour aux étrusques on va à Jérusalem pour terminer par Vaison-La Romaine! En même temps, je ne vais pas me plaindre, j'adore cette série, et à aucun moment je ne l'ai trouvée "périmée". Je trouve les dessins (que voulez-vous, avec une telle perfection et un tel souci de la proportion, je me sens obligé d'y revenir) très détaillés, le visage d'Alix est bien fait (les autres aussi, mais ils sont un chouïa statiques, mais bon, ça ne m'a pas bouché le cul non plus...). Du tout bon, quoi!

Jacques Martin, atteint d'une maladie des yeux dans les années 80 ne peux plus dessiner Alix (il s'arrête au Cheval de Troie). Mais il continue les scénarios qu'il confie à plein d'auteurs talentueux qui parviennent à faire revivre notre héros, et pour encore longtemps!
Mais bon, certains de ce auteurs font mal les visages... Mais c'est compensé par la documentation minutieuse et les décors sublimes! De plus, J. Martin, à sa mort, avait écrit 35 scénars d'Alix, c'est donc parti pour encore 35 albums sublimes!

Une série légendaire qui parvient encore à surprendre, et qui s'impose comme l'un des best-sellers de la BD historique! Du GRAND art et une somptueuse documentation des albums qui rivalise avec les plus hardis des historiens...

Un voyage inoubliable aux confins du Monde Antique!

Avis posté par Guillaume.M Infos posteur le 13/06/2004 (dernière MAJ le 20/08/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Non, non et non... J'aime pas dire ça en général mais là c'est quand même super lourd...

J'ai lu Alix suivant les conseils de mon père qui lisait cette bande dessinée étant jeune. Le verdict est mauvais.

L'histoire m'indiffère totalement. Le scénario n'ajoute rien au genre et les rebondissements donnent une nouvelle dimension à la platitude.
Mais le pire dans tout ça ce sont les personnage qui, comme pour Orion, me donne envie de les descendre à coup de pelle. Ils m'énervent mais ils m'énervent! Ils sont 100% gentils avec un charisme de table de nuit IKEA. On ne peut pas s'y attacher.

On peut ajouter à cela que le dessin, même si de bonne facture, fait très vieux, même antique... Ca tombe bien, c'est justement le contexte historique de la BD. Le point faible du dessin est selon moi le visage des personnages. En revanche, les paysages et vêtements sont réussis.

La série se poursuit aujourd'hui encore mais ce sera sans moi... j'en ai assez vu.

En gros, oubliez "Alix" et laissez cette série dans la bibliothèque de votre grand-père.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 28/09/2007 (dernière MAJ le 15/08/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je déteste Alix, mais je reconnais qu'il a une bonne qualité : celle de n'avoir aucune faute historique et d'etre bien documenté. En tout cas, je n'en ai pas vu, mais je ne connais pas grand chose... Les amateurs de l'antiquité vont être bien contents.
Pour ma part, je trouve le scénario franchement ennuyant avec des textes longs et inutiles. Les rebondissements m'ennuient et quelques fois je peux deviner ce qui va se passer.
Le dessin est moche et j'ai l'impression que les personnages sont figés, qu'ils ne font aucun mouvement. En plus, c'est de pire en pire dans les derniers albums !
À éviter si vous n'aimez pas cette période de l'histoire.

Avis posté par roedlingen Infos posteur le 08/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
BD appréciée des parents, j’ai dû étant jeune, lire nombre de ces albums. Que reste-t-il aujourd’hui ?

Ben pas grand-chose... Même étant petit, je n’aimais ni Alix ni son copain. Je ne croyais absolument pas qu’ils puissent faire ce qu’ils arrivaient à faire, le coup de l’ennemi qui le prenait de haut parce que jeune ne passait pas du tout, bref je lisais poliment quand on me donnait ces albums à lire mais je m’ennuyais ferme.

Côté couleur rien à signaler : c’est lisse, parfois ce n’est pas très joli, le trait est classique.
Côté scénario, il s’agit en général de missions spéciales auprès de chefs plus ou moins scrupuleux qu’il faut confronter afin qu’ils cessent de trahir. Ça nous emmène un peu partout dans l’empire romain, on voit des camps, des camps et des camps, les indigènes en fait il ne faut pas les brusquer parce que c’est mal ! Une succession de lieux communs et de morale de bas étage. Alors certes à 10 ans il reste l’aventure c’est déjà ça et c’est ce qui sauve la BD de la note minimale.

L’achat ne me paraît même pas obligatoire tant mes propres souvenirs de jeunesse me rappellent combien je trouvais cet album « chiant » par rapport à d’autres comme Chevalier Ardent...

Avis posté par ulys31 Infos posteur le 17/05/2008 (dernière MAJ le 25/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alix est une série très inégale. Pas facile de donner un avis car j’adore et en même temps les défauts dominent sur certains albums les qualités de la série.

Donc tout d’abord le dessin très lisible nous fait entrer avec facilité dans le monde antique imaginé par Jacques Martin. Décors et costumes sont très bien représentés (c’est simplement la référence en la matière), ainsi je trouve que la manière de vivre des persos.

Mais le plus important, c’est que cette BD possède en prime une ambiance onirique très réussie. D’ailleurs dans mes souvenirs les personnages font souvent des cauchemars effrayants. Ils observent sans être vus (à travers l’œil d’une statue par exemple, comme dans les contes, et le lecteur se retrouve à observer la scène du mauvais côté). Le thème de la citée cachée est récurrent, les passages secrets abondent, les bêtes féroces et même les cataclysmes se mêlent des actions des hommes, les méchants emploient des moyens incroyablement détournés, certains sont versatiles ce qui est désarmant pour le lecteur, le décors est plus grandiose que réaliste ce qui est très important, les sentiments sont idéalisés, la frontière entre le réel et le fantastique est parfois ténue.

L’ambiguïté est également de mise entre Alix et son compagnon dont la peau cuivrée pourrait avoir quelque saveur. Le héros plaît aux dames bien que cela ne soit pas réciproque, et les seins dénudés des belles esclaves qui abondent sur les marchés sont toujours très bien dessinés. Pour l’époque c’est pas si mal, ceci dit en passant parce qu’en fait ce n’est pas le propos de la BD bien que cela contribue malgré tout à l’ambiance. Où la BD fait mouche, comme l’a si bien souligné Jugurtha, c’est dans la galerie de portraits hauts en couleurs qui compense l’aspect lisse du héros exprimant tant de compassion à l’égard des vaincus (et qui fait lui-même parti d’une nation vaincue), ainsi que dans l’action trépidante qui emballe les scénarios.

Bon, je fais l’impasse sur les défauts, je le répète la série est très inégale (c’est inutile de tout acheter), mais le plus important pour moi est cette ambiance, ce chemin détourné qu’on prend à chaque album, et certains scénarios qui sont des chefs d’œuvres que l’on peut lire à tout âge.

Avis posté par Ro Infos posteur le 25/03/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'interêt premier d'Alix est au niveau de l'Histoire : cette série est particulièrement instructive sur bien des aspects de l'antiquité romaine, grecque, gauloise et beaucoup d'autres. Bref, le monde antique dans son ensemble.
Mais maintenant, justement, il faut aimer le réalisme et l'historique pour vraiment apprécier. Et il faut aussi aimer le style de dessin ligne claire et réaliste à la fois de Jacques Martin, un dessin qui a énormément vieilli et rend à mes yeux la lecture un peu pénible, notamment par l'abondance de textes narratifs redondants avec l'image, un peu à la façon de Blake et Mortimer.
Les histoires aussi font très vieillotes dans leur construction et leur narration. Le personnage d'Alix est totalement froid et sans saveur, sans parler d'Enak qui est un faire-valoir qui ne fait que rappeler les moeurs particulières des hommes avec les jeunes adolescents à l'époque.
Bref, les histoires sont difficilement captivantes.
La seule chose donc que j'apprécie dans cette BD, c'est l'authenticité de ses décors, le sérieux de la retranscription historique et le souci du détail dans certains dessins, même si le résultat paraît froid et sans vie. Une série historique où l'historique laisse une large place à l'histoire et au scénario en lui-même.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 18/04/2002 (dernière MAJ le 24/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En 40 ans de carrière, Jacques Martin (ancien assistant d'Hergé) a tracé une sacrée carrière, traduisant en BD tout un pan de l'histoire. Rigueur, sérieux et précision furent les mots-clés de l'aventure d'Alix. Bon, je vous l'accorde, les histoires sont souvent un peu chiantes, mais regardez les décors ! OK, Alix a des penchants homosexuels et pédophiles, mais à l'époque romaine, c'était très dans les moeurs (ce qui ne signifie pas que je cautionne, attention !).

"Alix "est tout de même LA référence (avec Les 7 Vies de l'Epervier) de la bande dessinée "historique".

Avis posté par Jugurtha Infos posteur le 29/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est difficile de noter une série qui existe quand même depuis quelques décennies, et dont on peut dégager plusieurs périodes.
Certes, les premiers albums sont assez bavards (beaucoup trop bavards), très littéraires et vraiment sous l'influence d'Edgar P. Jacobs. De là, une grande rigueur historique et un dessin très "ligne claire". Certes, c'est vieillot, mais c'est bien fait et ça ne peut laisser insensibles ceux qui aiment l'Histoire.

Viennent tout de même les albums plus réalistes graphiquement à partir de "la griffe noire" et menés plus dynamiquement. L'usage de textes est parfois (pas toujours) envahissant, mais nul ne pourra nier des sources d'inspiration et des lieux d'exploration variés qui renouvellent bien les aventures d'Alix. Pour moi, certains albums sont exemplaires, et même plutôt modernes vu l'époque de leurs créations ("la griffe noire", "le dernier spartiate"...) et restent incomparables avec "Alix l'intrépide" ou "l'île maudite", certes sympathiques, mais dépassés et plutôt lourds. Autre point fort de Jacques Martin, qui construit des intrigues parfaitement réglées et se combinent à merveille avec la réalité historique, c'est de présenter une galerie de personnages névrotiques qui apportent un peu de folie aux récits. A voir comme exemple "Iorix le grand", qui présente un personnage sombrant dans la démence. Ce style de protagoniste apporte une touche de réalisme inhabituelle à de simples récits d'aventure de routine.
Le dessin de Martin est à partir de cette période réaliste élégant et souple, documenté évidément, et sert parfaitement les histoires. D'ailleurs, le graphisme finit par se passer de textes trop démonstratifs (exemple "l'enfant grec"), preuve de son efficacité.

Les intrigues des derniers albums de Martin en solo tournent en rond et déçoivent. Même critique pour ceux dessinés par Moralés, qui sont en outre illustrés d'un trait figé et sans élégance.
Le dernier album où Martin est épaulé par un autre scénariste et de nouveaux dessinateurs fait retrouver des couleurs à un Alix qui était devenu bien pâle.

D'ailleurs, c'est vrai que le personnage principal est un peu (un peu) trop classique, et c'est justement la richesse de la galerie de protagonistes et l'intérêt historique qui font la valeur de cette série. Ne parlons pas d'Enak. Qu'il est pénible, ce gosse ! Toujours à se fourrer dans un guêpier. Et après, faut le sauver ! Ah la la ! Voilà bien un faire-valoir falôt et inutile.
Ceci dit, une dizaine de tomes (du cinquième au quinzième) méritent d'ête considérés comme des références de la bande dessinée historique. Le reste n'est pas sans qualité, mais pas sans défauts. A (re)découvrir pour juger précisément, sa création s'étale sur trop d'années pour être d'un seul bloc.

Avis posté par Altaïr Infos posteur le 28/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Difficile de noter une BD qui a bercé votre enfance... il est impossible d'avoir un regard objectif dessus.

Je ne sais pas ce que je penserais d'Alix si je le découvrais aujourd'hui. Je me rends bien compte cependant que c'est une BD très vieillotte, que question héros on a fait plus passionnant qu'Alix et Enak, et que la vision de l'antiquité qui est donnée fait très image d'épinal.

Mais je ne peux nier le fait que j'aimais bien lire ces albums quand j'étais petite, surtout "le tombeau étrusque" qui est à ce jour une des BDs que j'ai le plus lue.

Avis posté par klod Infos posteur le 13/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est dur de noter cette série car, à mes yeux, la qualité et l'intérêt des histoires chutent assez nettement quelque part entre le 10ème et le 14ème album.
Donc ma note et mon conseil d'achat valent surtout pour la 1ere période, qui est limite culte.

Comme moi, il faut aimer la BD "classique" et savoir lire toutes ces anciennes séries en se remettant dans le contexte de l'époque. Surtout ne pas les comparer à des séries traitant des mêmes sujets mais apparues bien plus tard, et qui, si elles peuvent paraître meilleures (car d'un style plus actuel) se sont certainement nourries des apports de ces vieilles séries qui aujourd'hui, en font peut-être sourire certains.

Donc, les premiers albums d'Alix sont excellents : de la grande aventure dans un contexte historique assez fidèle à la réalité ( Je me suis amusé à vérifier la chronologie des 1ers albums avec les vrais évènements historique et ça se tient!). Du dépaysement historique et géographique, et l'enseignement de l'antiquité aux jeunes lecteurs sans en avoir l'air.

Après, ça se dégrade; Justement la volonté de faire découvrir l'antiquité parait trop flagrante et prend le dessus sur l'aventure. Et la ça devient limite rasoir.
Alix devient un prétexte à nous faire visiter des villes ou des cultures antiques comme un tour opérator. Les aventures ne sont plus sur le même registre frais et mouvementé des 1ers albums.

Voilà donc une série dont j'ai interrompu la collection. Je vais même me débarrasser des derniers albums bien que je ne sache pas encore vraiment quel sera le dernier album à conserver.

Dernière remarque : C'est énervant la façon qu'a J.Martin de dessiner les visages qui finissent par tous se ressembler. Mais c'est un défaut commun à d'autres dessinateurs.

Mais après ces dernières remarques négatives, je persiste sur le fait que les 1ers albums ont leur place dans une bonne BDthèque.

Avis posté par françois Infos posteur le 24/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une série superbe, surtout les premiers tomes.

Lus alors que j'étais pré-ado, ils m'ont laissé de très fortes impressions sur ces périodes anciennes que je ne connaissais pas et que j'ai mieux appris à connaître par eux. La rigueur historique a été déjà soulignée, les rôles sont caricaturaux mais les scénarios sont construits, du moins pour les premiers. Un regret : comme beaucoup de BD de cette époque, elles sont très misogynes ; l'auteur a manifestement la nostalgie d'une époque très "virile".

Ceci établi, c'est une excellente source de découverte de l'époque, à recommander aux jeunes et moins jeunes.

Avis posté par raymond legrand Infos posteur le 13/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alix ?...

Voila une BD que j'ai dévorée à l'époque, et pour laquelle je ne peux que reprendre 99% des avis, tant positifs, que négatifs, des différents intervenants.

A la grande époque de la BD belge, des séries comme Alix étaient des révolutions : Hyper détaillées, fourmillant de références historiques et un dessin d'un grand classicisme, que je continue à trouver comme étant le meilleur, toutes époques confondues, même si d'autres dessinateurs actuels font preuve d'autant de maîtrise et de talent.
Ce dessin correspond tout simplement aux canons artistiques de l'époque romaine, ici représentée, et il suffit de se promener dans Rome ou les musées pour comprendre mon opinion.

Sur le plan "dessin", je regrette d'ailleurs qu'une soi-disant forme de modernisme laisse libre cours à des dessins plus souvent bâclés qu'originaux, et, d'une manière générale souvent aussi sombres que la lumière des films actuels (le 7ème art influençant peut être le 9ème).

Alix, à l'époque du début de la série était l'archétype du héros de BD, archétype qui déplaît à beaucoup maintenant parce qu'il a considérablement vieilli (Ne pas oublier qu'à une certaine époque, la censure sur les publications pour les jeunes imposait plus ou moins ce style). Néanmoins il faut reconnaître que son penchant moralisateur et froid (pour ne pas dire glacial) devient vite lassant.

Enak, son fidèle faire-valoir, est le personnage qui m'exaspère le plus en BD (comme il m'énerverait dans la réalité), et pourtant je suis en la matière souvent tolérant. Il ne serait pas là, la série y aurait immanquablement gagné.
Enfin, point important et fortement négatif : toutes les aventures d'Alix tiennent plus de la tragédie que du divertissement.

Ne jamais oublier non plus, dans les jugements sur les séries anciennes comme "Alix", qu'il faut prendre en compte les mentalités et les goûts de l'époque de leur parution, et penser que les séries actuelles ont bénéficié de l'apport de ces anciennes, et de l'évolution d'esprit de nos sociétés actuelles, en bien comme en mal.

Je note 3/5 parce que j'ai quand même une grande culture latine qui m'aide dans la lecture de ces albums. Mon seul regret est que cette série ne se soit pas appuyée sur ses points positifs, pour évoluer progressivement vers les canons actuels.

Raymond

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 30/12/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est qu'il va bientôt fêter ses soixante années d'existence, "notre" Alix !...
Il débute en effet sa carrière dans l'hebdo Tintin n° 38, 3ème année, du 16 Septembre 1948.

"Alix" ?... Une formidable et longue saga. Un postulat simple au départ : ce jeune esclave gaulois, affranchi, va participer à la grande aventure de l'empire romain. Rapidement il va trouver en Enak son ami le plus fidèle. Et, au fil des récits, tous deux vont découvrir de multiples civilisations et peuples.

Ce que j'aime ?... Féru d'Histoire, c'est surtout la fidélité historique à chaque époque que Jacques Martin met en scène ; possédant une énorme documentation et n'hésitant jamais non plus à solliciter l'avis de spécialistes.
Au fil de ses aventures, Alix va également rencontrer moult personnages historiques, de Jules César à Cléopâtre, en passant par d'autres "gloires" de ces époques anciennes.

Personnellement, chaque album -outre l'histoire y contée- est un véritable documentaire sur les vie et moeurs des peuples d'alors.
Où cela "coince" parfois un peu, c'est au niveau du dessin. Jacques Martin n'a quasi rien changé, depuis toutes ces années, à son style vraiment académique. J'ai parfois l'impression qu'Alix "prend la pose" face au lecteur. Mais c'est aussi ce qui fait sa "marque de fabrique"...
Depuis ses graves problèmes aux yeux, Martin est maintenant entouré d'une excellente équipe de collaborateurs. Parmi ces derniers, j'ai à diverses reprises rencontré Christophe Simon et Olivier Pâques. Bien que ces derniers possèdent un magnifique style graphique, le "maître" est pourtant toujours là, et qui surveille la finalité des planches.

"Alix" ?... On peut lui reprocher la pédagogie de ses histoires, la mise en scène par trop académique du trait ; mais force est de reconnaître qu'il s'agit là d'une sacrée série ; une des rares que je continue d'acheter les yeux fermés (bien que les deux dernier albums me donnent l'idée d'une réalisation "à la va vite").

Je n'aime pas : Enak ! Mais qu'est-ce qu'il peut être neuneu, cet éternel "ado" de plus de trente ans !
A part ça, une excellente série, dont chaque album doit être lu "à son aise" car si vous aimez le textuel, vous allez être gâté(e) !...

Avis posté par Patrick Infos posteur le 11/09/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oui Alix contient des erreurs historiques, mais Alix n’a pas comme vocation d’apprendre l’histoire, il s’agit d’une œuvre de fiction, dotée d’un dessin de précision. J’ai découvert Alix depuis que j’ai su lire, et si l’œuvre n’est plus tout à fait aux goûts du jour, elle possède une histoire propre qui en fait une des séries culte de l’histoire de la BD à redécouvrir toujours avec plaisir.

Avis posté par JAMES RED Infos posteur le 01/05/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je dois avouer que je n'ai jamais été vraiment passionné par la bande dessinée historique. De ce fait, Alix m'a toujours lassé.
La lecture des 3 premiers albums de la série a été pour moi un calvaire. Le dessin est vieillot, les péripéties téléphonées. Le personnage d'Alix m'agace. C'est à mon avis réservé aux nostalgiques.
La suite est un peu mieux, on peut trouver de bons albums, avec un scénario intelligent comme Les Légions perdues, la griffe noire, Iorix le grand, le tombeau étrusque.
Mais à partir du 12ème album, la série perd à nouveau de son intérêt. Martin fait un travail de précision historique indéniable, mais cela se fait au détriment de scénarios peu captivants.
La reprise du dessin par Moralès est également une des sources du déclin de la série.

Avis posté par narvik Infos posteur le 06/04/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pour ma part, la bd historique ne m’a jamais passionnée, et surtout pour cette époque. Mais bon, pour ceux qui aiment bien cette période de l’histoire, je pense que ça leur plaira.
Les scénarii sont plutôt bien ficelés, et surtout, vraiment fidèles à l’histoire. Un tome passe, mais bon, voir le héros toujours rencontrer des grands hommes de l’histoire (César, Spartacus, etc…) lasse vite. Et il faut bien dire que cette série fait preuve d’un incroyable manque d’originalité (même si son but n’est pas d’être original).
Les dessins sont très précis et très rigoureux (trop à mon goût). Il n’y a presque pas d’imperfections, comme l’on trouve dans beaucoup d’autres bds.

Mais… ce n’est que mon avis. Donc, je mets 2/5 parce que je n’aime pas, mais je le répète, pour ceux que la période romaine intéresse, achetez la bd.

Avis posté par Artemis Infos posteur le 07/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis assez partagé. Si l'on excepte le dessin un peu suranné de Martin, j'apprécie beaucoup les décors, notamment du fait de son aspect historique. Mais, par contre, les protagonistes sont lourds, insipides, sans reliefs. cette caractéristique ajoutée à des dialogues un peu bavards et à une trame sans originalité me laisse un peu dubitatif...certainement parceque je connais cette série depuis mon enfance et que j'ai du mal à être réellement acerbe.

Avis posté par Link886 Infos posteur le 16/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Alors là je dis NON !!!!
Et juste pour les erreurs historiques... y en a énormément ! L'Histoire ne s'invente pas et ne romance pas comme on le souhaite. Rappelons que ce sont les plus jeunes (en général!) qui lisent ces âneries. La vraie connaissance de l'antiquité est souvent faussée, notamment à cause d'un imaginaire collectif regorgeant d'images d'Epinal.
NE CROYEZ PAS CES CONNERIES !
L'Antiquité romaine c'était pas comme ça... C'était bien pire... Mais mieux dessiné (wm)...

Avis posté par Dakhan Infos posteur le 16/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alix est plutôt une bonne série. Vieille, mais qui a assez bien évolué, des premiers albums au dessin qui date pas mal aujourd'hui et aux scénari riches en aventures, jusqu'aux derniers au dessin beaucoup plus abouti et aux scénari plus proches de l'intrigue politique et plus éloignés de l'aventure pure.
Il reste un tour du monde antique, assez réaliste avec de bonnes histoires.

Avis posté par kara Infos posteur le 24/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série incontournable. Elle est arrivée à un bon niveau au cours de son évolution. D'abord série d'aventures d'un jeune homme dans l'antiquité, les premiers albums sont donc pleins de rebondissements tout en restant réalistes. Et au fur et à mesure de la série, le dessin s'affine jusqu'à devenir excellent. Les scénari des albums sont de plus en plus originaux, travaillés et bons. L'ensemble est toujours extêmement réaliste et crédible. Bravo Jacques Martin. A lire au moins une fois.

Avis posté par Nijal Infos posteur le 10/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Alix... Voilà un nom qui évoque bien des choses. Alix... C'est comme un souvenir enterré, qui ne demande qu'à revenir à la lumière. Alix... Oui, maintenant je les entends ces clairons, ce martèlement inébranlable des caligae romaines. Alix... Ce nom prononcé, c'est comme une image brouillée; mais le flou s'estompe, dirait-on! Ca y est, je les vois, ces splendeurs antiques, ces palais d'un autre temps, elles sont là, ces légions, ces armées téméraires d'une époque féroce. Je les sens, ces effluves parfumées des antichambres de Cléopâtre, cette poussière des cavalcades dans les plaines germaines, cette atmosphère de soupçon des palais de la Chine impériale! Et au milieu de tout cela, Alix et son compagnon de toujours, Enak. Que connais-je d'eux? Sommes-nous là pour tout connaître d'eux? Leurs pensées, leurs personnalités, ont-elles une quelconque importance dans ce fracas d'évènements? Ils sont les messagers de l'Histoire, la grande, celle des palais et du poison, des batailles et des trahisons. C'est un perpétuel voyage, dans l'infini du détail graphique, où seule la trame compte, tantôt complot, tantôt drame, souvent les deux, toujours l'aventure! Même si l'éclat d'Alix se ternit depuis quelque temps, il continue et continuera longtemps, je le pense, à guider des générations de lecteurs, dans ce monde révolu mais à jamais mythique que Jacques Martin fait revivre...

Avis posté par PatrikGC Infos posteur le 31/10/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etant jeune, je dévorais cette BD, fasciné par cette encyclopédie des temps antiques très bien documentée. Maintenant, je suis toujours béat devant cette précision documentaire mais j'ai la sinistre impression de regarder de loin des histoires de marionettes sans âme agitées par une sombre machine (-ation) mécanique ; J. Martin était, comme E-P Jacobs, hanté par les coulisses du pouvoir.
Certaines choses que l'on reproche à Alix maintenant s'expliquent parfaitement dans le contexte des années 50 et 60. Avec en tête ces contraintes, on s'explique pas mal de choses ci et là.
C'est beau mais c'est froid.

Avis posté par Mithreus Infos posteur le 26/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alix, c'est une BD très particulière, déjà à cause du graphisme de Martin. Somptueux pour les décors, les habits, etc... (d'ailleurs, pas étonnant qu'il se consacre aux Odyssées d'Alix et autres clônes), il est absolument nul pour d'autres trucs (comme les femmes, toutes d'une laideur à faire pâlir)

On peut aussi s'amuser à recenser les multiples occurences de l'homosexualité non assumée d'Alix dans la BD en vieillissant... Un côté très vieux Grec dans son banquet, assez sordide par moments, mais qui reflète une certaine vision des choses désormais surrannée... Je ne suis d'ailleurs pas sûr que cet aspect de la BD soit complètement sous contrôle...

Cela dit, le côté énervant d'Alix ne se dément pas : le moralisateur parfait, qui ignore les fautes qu'il peut lui-même connaître (en cela, il me rappelle Buck Danny, mais c'est toute une époque de la BD qui va avec). En fait, Alix, c'est l'homme du XXe siècle avec son regard "je sais tout sur tout, et les droits de l'homme sont avec moi" qui se pose sur l'Antiquité, et qui la critique à l'aune de nos propres valeurs. Donc forcément, il est moralisateur.

Il n'en demeure pas moins qu'un album comme "La Griffe Noire" a enchanté mon enfance (à l'époque où je ne percevais pas forcément tout ce qu'implique le personnage d'Alix), et récemment j'ai redécouvert "Le dernier spartiate" et "Le cheval de Troie", qui sont d'excellents opus.

Avis posté par kosmokat Infos posteur le 09/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Vieille BD qui a vieilli et qui sent le moisi dans ma bibliothèque. Mais je ne suis pas là pour parler de la poussière qui s'est entassée sur mes Alix. Les dessins sont magnifiques, dans un style tout à fait classique, qui ne sont pas d'ailleurs de tous les goûts ! Mais le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils sont beaux. L'histoire par contre ne sort pas des sentiers battus et on s'en lasse assez rapidement d'autant plus qu'Alix est un mec plutôt chiant. Héros un peu basique qui donne pas envie d'être aimé, qui donne envie de vous laver les mains qui sont pleines de poussière (je parle pour moi) et de remettre la BD à sa place dans l'armoire, sans avoir envie de lire la suite. Sinon il faut être un peu frustré pour voir un soupçon de politique actuelle ici (droite jésuitique ?!). C'est l'époque gallo-romaine et c'était exactement comme ça, point barre.
Bref une BD qui vaut le coup d'oeil pour ses dessins architecturaux mais pas plus que ça.

Avis posté par Braz Infos posteur le 25/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je ressens un certain malaise à détester aujourd'hui Alix, dans la mesure où j'aimais bien certains albums quand j'étais petit, et que Jacques Martin a des dons graphiques incontestables. Mais avec mes yeux d'adultes, je ne peux plus supporter l'esprit de cette BD.

La personnalité d'Alix m'a toujours parue hermétique, c'est un héros fadasse dans la lignée de Tintin: courageux, probe, intègre, sobre, chaste, etc. Mais Tintin au moins est sauvé par Haddock et d'autres personnages secondaires, tandis qu'Alix est "secondé" par un personnage encore plus insignifiant que lui: Enak. Aucun humour, aucune chaleur humaine dans les personnages. C'est d'autant plus étrange que Jacques Martin revendique une bonne part de l'humour des derniers Tintin ("Bijoux de la Castafiore"...) lorsqu'il était aux studios Hergé. Etrange quand même....

Ensuite, il y a un fil conducteur politique qui m'agace prodigieusement: dans bon nombre d'histoires, la "Pax Romana" est menacée par des ambitieux et/ou des fanatiques. Alix, gallo-romain collabo des Romains, réussit toujours à déjouer les plans des méchants. On voit donc Alix dans des positions morales vraiment cuculs, par exemple donner à boire à un pauvre prisonnier dans un casque de soldat. Ce qui ne l'empêche pas d'être un fidèle de Jules César, général sanguinaire et cruel, et plus généralement d'être toujours du côté du manche impérialiste romain, esprit de droite jésuitique typique qui consiste à faire preuve de bon sentiments sans jamais remettre en cause les injustices fondamentales.

Enfin, l'Antiquité à la Jacques Martin est quelque peu idyllique: Alix ne vit guère que dans des palaces somptueux, le moindre préfet de province romaine a de plus beaux appartements que Jean-Paul II lui-même. Les postures des personnages sont visiblement inspirées des statues grecques. Les visages ont tendance à tous se ressembler.

Les premiers albums sont certainement les meilleurs, ça se tient bien sur le plan du récit. Mais à partir du "Dernier des Spartiates" à peu près, les scénarios dégénèrent dans l'insignifiance la plus profonde.

Dire qu'Alix est nul serait injuste. Disons plutôt qu'Alix est malfaisant.

Avis posté par Gevaudan Infos posteur le 31/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Gamin puis ado, j'ai été vacciné à doses massives d'"Alix", et j'en garde une certaine nostalgie. En regardant cette série aujourd'hui, ses défauts se font flagrants. Le dessin de Martin est très académique, les postures sont figées et les visages peu expressifs. Les personnages ont peu de profondeur. Comme l'a souligné Ro, Enak ne sert strictement rien sinon à s'évanouir et/ou à se faire sauver par Alix au moins une fois par album (même si leur relation a un caractère ambigu assez intéressant... mais est-ce volontaire de la part de l'auteur?). Quant au héros, il est un monstre de froideur, le devoir incarné, apparemment incapable du moindre sentiment. Les scénarios enfin, sont vraiment ultra-classiques comme c'est le cas des nombreuses BD d'aventure de cette époque.

Mais il y a quand même des points positifs.

D'abord, certains albums sont vraiment excellents. Je pense notamment au "Dernier Spartiate", aux "Légions Perdues" ou encore au "Spectre de Carthage". Ensuite, le travail de recherche effectué par l'auteur est véritablement impressionnant. Lire "Alix" quand on est jeune, cela permet de découvrir le monde passionnant de l'Antiquité et donne envie d'aller plus loin dans cette découverte. Par certains aspects, il mériterait presque de figurer dans les programmes scolaires.

Mais quand on est plus vieux, ça me paraît difficile de se replonger dedans.

Avis posté par xavier Infos posteur le 12/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il faut avoir lu "Alix" étant jeune pour apprécier, je pense, cette BD. Car c'est vrai qu'aujourd'hui, je n'en achète plus depuis belle lurette, et j'ai parfois un peu de mal à en relire certains. Néanmoins, certains titres comme "Le spectre de carthage", "Le dernier spartiate" ou "Le fils de Spartacus" sont quand mêmes de grandes BD (dessins et scénarios), certes du journal TINTIN des 70's, mais qui vont au delà de le simple nostalgie.
Pour ces titres en tous cas, le scénario est habile, la documentation est béton, le dessin est très maîtrisé (et la mise en couleurs pour "Le dernier spartiate" est superbe).

Avis posté par Hugues Infos posteur le 27/11/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alix, j'ai adoré mais maintenant je trouve cette Bd un peu ennuyeuse, sauf les premiers albums qui sont très bons.... (par exemple, "Les légions perdues")
Un personnage m'énerve: Enak, aucune personnalité, peu de caractère et donc pas attachant.
Néanmoins, cette série se lit sans problème surtout si on aime l'Histoire. Mais on peut aimer l'Histoire et espérer plus de modernité dans le scénario!

Avis posté par Où sont les toilettes ? Infos posteur le 31/10/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Upadte : mon avis d'avant était trop naze !!! ( mea culpa :$ )
Si on parle du dessin je dirais qu'il est figé, trop propret et vraiment d'une époque " plus d'époque " du tout.
C'est vraiment le dessin de B.D franco-belge de type Tintin que je déteste et qui m'horripile. |-)
Les dialogues sont des paragraphes barbants et qui enlève pas mal ( toute ? ) crédibilité à l’ensemble.
Les aventures et les intrigues sont bien trouvée par contre ( cf : « La Tiare d’Oribal » ) mais commence vite à sentir le réchauffé.
Le héros est bien sur tout gentil, mignon, droit, intègre, Tintin… bref, une vraie tête à claques.
Son faire valoir efféminé d’une inutilité à pleurer est encore plus têtes à claques et décidemment tout ça fait une trop mauvaise B.D.
Renseignement historique d’accord mais comme disait un autre autant ouvrir un livre d’histoire.

Avis posté par Nolan Crombie Infos posteur le 19/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Alors oui bon d accord l histoire est scrupuleusement respectee mais dans ce cas autant ouvrir un livre d histoire.
Ce truc est cense avant tout etre une BD, le dessin est d une nettete ecoeurante et qui rend peu credible l histoire ( tout les decors et meme les decors de nature: on dirait que quelqu un est venu les laver a l eau de Javel ).
Les heros sont tetes a claques, les dialogues longs, si longs, trop longs et pas terribles de surcroit.
Et les aventures sont tous sauf passionnantes, meme emmerdantes sur les bords ( sauf la Tiare d Oribal, le scenar etait bien trouve).
A eviter.

1 2 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque