Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




Blueberry Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (89) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(6)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(15)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(66)
Nombre d'avis89
Note moyenne4.62 / 5
Pour l'achat94%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Blueberry sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

1 2 3 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par DamBDfan Infos posteur le 10/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Haaa Blueberry, ça c'est du pur western et de la pure BD!
Une narration claire, précise, fluide et il est difficile de s'ennuyer.
Quelle talent d’écriture il avait ce Charlier ! Beaucoup de scénaristes devraient s’en inspirer…
Puis, faut avouer que le personnage de Mike Blueberry est très charismatique, attachant, généreux et est incontestablement un de mes héros de BD favori.
Les seconds rôles ne sont pas en reste non plus et sont aussi très réussis et riches : Jim Mc Clure en tête bien évidemment, Red Neck, Chihuahua Pearl,...La liste est longue, il y en a tellement...

Il est marrant aussi de voir l’évolution du dessin qui est assez proche du style de Jijé au début mais qui, dès le tome 5, passe à la vitesse supérieure…La machine Giraudienne est en marche et le niveau graphique déjà bien élevé, ne fera que s'améliorer au fil des tomes.
Grand moment de lecture!

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 13/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ma passion pour le western remonte à l'âge de 8 ans lorsque j'ai vu pour la première fois John Wayne dans les rues poussiéreuses de Rio Bravo. Depuis, ce genre au cinéma m'a toujours fasciné; en BD, c'est pareil, en 1963, le lieutenant Blueberry arrive dans les pages de Pilote, je le découvre 3 ou 4 ans plus tard. Cette BD n'a fait que renforcer ma conception du western forgée par tant de films hollywoodiens avant l'explosion du western italien que j'ai découvert ensuite au début des années 70.

Le jeune Jean Giraud qui signe Gir, lance donc avec l'aide de J.M. Charlier la série qui s'est appelée d'abord "Fort Navajo", du nom du 1er épisode. Que dire ? C'est le western-référence, qui voit la formation de ce duo de génie, et la naissance d'un personnage emblématique du western en BD; n'ayons pas peur des mots: "Blueberry" est le plus important western réaliste de la BD européenne, et sans doute de la BD mondiale, même les Américains le reconnaissent, c'est en Europe que le genre a atteint une mythologie alors que paradoxalement au pays des cowboys, les dessinateurs préféraient des mecs en collants moulants et en cape qui sauvaient le monde.

Charlier, l'un des plus prolifiques scénaristes de la BD franco-belge, donne ici libre cours à son formidable talent de conteur, et transfigure l'Ouest mythique, très influencé par Hollywood, et plutôt marqué par la cause indienne, qu'il enrichit à sa façon. De son côté, Gir, au départ influencé par son maître Jijé avec qui il a collaboré sur Jerry Spring, va réussir peu à peu à le dépasser dans la précision, le mouvement, le cadrage, le décor, la finition, les scènes d'action; son dessin, au début pas très beau et peu fidèle dans les visages des personnages , va considérablement s'affiner, et chaque image attestera de sa virtuosité graphique dont la valeur se trouve renforcée par l'emploi très étudié de la couleur ou des hachures, tout en abandonnant progressivement la ressemblance physique avec J.P. Belmondo qu'il avait donnée à son héros. Son sens de l'espace est bien rendu par des cadrages travaillés et très cinématographiques.

La série se compose de plusieurs cycles plus ou moins longs, dont le premier est d'emblée le plus prodigieux, constitué de 5 albums. C'est un chef-d'oeuvre de narration au graphisme encore très marqué par Jijé (flagrant dans les 2 premiers, Fort Navajo, et Tonnerre à l'Ouest) et où Charlier peut développer une histoire sur une longue échéance; c'est un ensemble fabuleux situé en plein conflit indien, qui contient tous les souvenirs de cinéphiles, c'est aussi et surtout un cycle à la gloire de la nation indienne qui fut meurtrie par l'homme blanc méprisable, incapable de comprendre ce peuple magnifique, et qui ne sut que l'exterminer; c'est aujourd'hui la honte de l'Amérique.

Charlier élabore des personnages pittoresques, multiplie les rebondissements et les scènes d'action, tempérées par de l'humour, et truffe ses dialogues d'expressions argotiques U.S. (Gosh, Hell, Blood n' guts). Le seul défaut étant un texte souvent abondant, ampoulé et littéraire qui alourdit parfois un peu l'image; c'est propre à l'époque dans la BD franco-belge.

Un autre cycle très fort, où Gir a atteint une maturité hors du commun, est celui du trésor sudiste (Chihuahua Pearl, L'Homme qui valait 500 000 $, Ballade pour un cercueil, Hors-la-loi) bien qu'inférieur cependant au cycle précédent (Le Cheval de Fer, L'Homme au poing d'acier, la Piste des Sioux, Général Tête-Jaune) encore impliqué dans le conflit indien. Ces deux cycles subissent l'influence du cinéma, car lorsque Hollywood a imposé la mode des westerns crépusculaires, la série en a adopté le style; de même que la nouvelle conception du western vue par Sergio Leone est également perceptible dans la bande à cette époque.

Au niveau des personnages, des figures archétypiques de l'Ouest côtoient le héros, tels Jimmy McClure, le vieux prospecteur imbibé de whisky, Red Neck l'aventurier pisteur aguerri, des officiers bornés et racistes comme le major Bascom ou le général Allister, des femmes comme la belle Chihuahua Pearl, aventurière cynique dont Blueberry tombera amoureux, des Indiens fourbes et envahis par la haine tel Quanah, des Mexicains toujours dépeints comme des êtres dépourvus de scrupules, comme le perfide Vigo, des Jay-Hawkers comme Finlay et Kimball, ou encore des badmen comme Angel Face. Il est intéressant de suivre l'évolution de Mike Blueberry, qui au départ est un lieutenant de U.S. Army, bien qu'indiscipliné et tête brûlée, au caractère cynique mais enclin à l'héroïsme, qui dès le 3ème album prend l'aspect hirsute, pouilleux et mal rasé qui ne le quittera plus tant qu'il sera un anti-héros, jusqu'à la rédemption et la réhabilitation. Ce revirement s'explique par les temps qui ont changé: durant ces épisodes, nous sommes au début puis au milieu des années 70, et le héros pur au cinéma a depuis longtemps disparu, les auteurs ont donc intégré cet élément.

Les 2 séries parallèles La Jeunesse de Blueberry et Marshal Blueberry n'ont pas apporté grand chose à la fantastique réussite de la série-mère qui reste un monument de la BD, et dont tout bédéphile doit au moins avoir lu une fois 1 album ou 2. Une série indispensable.

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 11/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J’ai été enfant à une époque où l’on jouait encore aux Indiens et aux cow-boys (j’étais toujours un Indien).
L’époque des grands westerns au cinéma était finie, hormis quelques surgeons, mais la télévision entretenait encore la flamme. Je regardais des westerns le dimanche après midi, parfois. Puis plus tard dans "La dernière séance" présentée par Eddy Mitchell.
C’est au milieu de ces influences que j’ai découvert Blueberry. Et cette série a cristallisé en elle tout l’imaginaire du western tel qu’il s’est construit dans mon esprit.

J’ai été captivé par les aventures du lieutenant Blueberry. Charlier est redoutable d’efficacité – et il n’est pas question ici de marketing ! Que ce soit sur un album ou sur des cycles entiers, il sait maintenir l’attention du lecteur, sans pour autant étirer artificiellement une intrigue.
Comme toute série "ancienne", et qui s’est étalée dans le temps, une évolution s’est fait sentir, et heureusement ! Il n’y a pas eu ici de ronronnement. Et cette évolution a toujours été positive. Si les premiers albums tâtonnent un peu (y compris au niveau du dessin de Giraud), personnages et intrigues vont se densifier rapidement. Charlier va utilement et habilement user de la trame historique fournie par les guerres indiennes, la construction du chemin de fer, et des échos de la guerre de sécession. Il va aussi s’inspirer des westerns hollywoodiens, dans lesquels l’image de l’Indien était revisitée (à son profit).

Les personnages secondaires sont souvent excellents. McClure est le pendant des sous-officiers irlandais des films de John Ford : il en a la passion pour le Whisky, mais il est moins monolithique (il "trahit" même un peu Blueberry dans "La mine de l’allemand perdu") et a une personnalité plus affirmée. Son duo avec Red Neck encadre parfaitement la geste et les gestes du héros principal. Guffie est un personnage à la fois typique et improbable, qui sert de respiration dans l’histoire, et parfois de baguette magique pour sortir Blueberry du pétrin. Mais Charlier sait rendre crédible ce qui ne l’est pas !
Les méchants sont très bons (comme Jethro ou Mac Allister par exemple).
Chihuahua Pearl est à la fois avec et contre (parfois tout contre !) le héros, et est une véritable bombe – dans tous les sens du terme…

De très bons scénarii donc, mais qui sont exaltés par le dessin du grand Giraud. Très influencé par JIgé, avec lequel il a travaillé (la couverture de "Fort Navajo" ne dépareillerait pas sur un Jerry Spring !)
Mais Giraud s’affranchit des influences, et va lui-même créer un style, souvent copié, et rarement égalé. Il est capable de remplir le décor de détails très précis sans que cela fasse surchargé et que cela ne gêne la lecture : ses paysages sont superbes !
Et avec le cycle des Monts de la superstition ("La mine de l’Allemand perdu" et "Le spectre aux balles d’or"), je trouve que son dessin atteint un niveau hallucinant. Un niveau non suivi de pente, mais d’un plateau… Mais je crois que c’est à ce moment que son "double", Moebius, va accaparer une partie de son inspiration (sa dernière œuvre, Arzak, propose de superbes décors d’extérieur, qui pourraient convenir à un western comme Blueberry).

Pour revenir sur les albums proprement dits, il n’y a que du bon (parfois), et du très bon (souvent !!!), les cycles faisant intervenir les Indiens sont très bons, que Blueberry soit leur ennemi (à son corps défendant), au début, ou leur allié à la fin. Le cycle mexicain est très bien mené… Il faudrait presque que je cite toute la série !

Je voudrais finir par la dernière période, où Giraud a officié seul, et qui est différente du reste. Un ton, un éclairage, une amertume qu’on ne retrouve pas dans les autres albums. Il n’y a plus la patte de Charlier, certes, mais je trouve que Giraud s’en sort plutôt bien et que ces derniers albums humanisent le héros, et qu’ils ne méritent pas toutes les critiques trop marquées que j’ai pu lire dans certains avis précédents.
La geste de Blueberry s’achève, le héros a vieilli (comme Giraud d’ailleurs !). Mais le monde qui l’entoure aussi. Les "guerres indiennes" sont finies, la « frontière » chère aux historiens américains n’a plus lieu d’être. Le temps du bilan arrive, avec les désillusions qui peuvent aller avec. Je ferai ici un parallèle avec les sublimes photographies d’Edward Sherif Curtis qui, à la fin du XIXème siècle, ont magnifié – et peut-être embaumé-, ce "monde" qui disparaissait…

Au final, c’est une bd culte, qui s’impose avec l’évidence de la simplicité, cette autre dénomination du talent. Pour toutes ces heures de plaisir, au gré des nombreuses (re)lectures – passées et futures, je vous dis merci, messieurs Charlier et Giraud !

Avis posté par Chlorophant Infos posteur le 23/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ce commentaire est valable pour les tomes jusqu'à "Le bout de la piste", car ensuite la qualité de la série se dégrade clairement.

La principale qualité de Blueberry est son scénario : en effet, celui-ci est extrèmement bien construit, en plus d'être passionnant ! Les évènements s'enchainent avec fluidité et l'on passe par toutes les émotions, pour finir avec un dernier tome (pour moi, Le bout de la piste fait figure de dernier tome) tout simplement génial sur le plan scénaristique.
Seul petit reproche : Blueberry a quand même beaucoup de chance d'echapper aux balles à chaque fois !

Le dessin est quasiment optimal dès le début (au fur et à mesure des tomes les personnages sont légèrement plus détaillés), ce qui est peu courant dans la BD. Les couleurs sont agréables et les personnages ne se ressemblent pas tous, comme dans certaines BDs.

Si vous n'êtes pas convaincu, achetez donc juste les deux tomes La mine de l'allemand perdu/Le spectre aux balles d'or qui forment une histoire indépendante et dont le scénario représente bien l'esprit de la série.

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 12/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Culte ! Ni plus ni moins. Et ce même si les derniers tomes n’offrent plus la même consistance.

Avec Blueberry, Jean-Michel Charlier signe peut-être ses meilleurs scénarios. La série, qui se divise en multiples cycles plus ou moins courts, offre des histoires mouvementées, riches en rebondissements et au suspense très classique. La série a fixé une série de règles qui pourraient la rendre stéréotypée pour un nouveau lecteur. Ce serait oublier la date à laquelle Blueberry est apparu.

Charlier parvient à trouver un style à mi-chemin entre le western américain et le western italien. Il parvient à conserver un souffle épique, un style empli de panache tout en offrant des personnages loin d’être parfaits, une vision du far-west plus proche de la réalité mais sans détruire le mythe.

Le dessin de Giraud est excellent et étonnamment précis pour l’époque. Les planches sont soignées, riches en détails et pourtant toujours lisibles.

Chaque tome offre sa dose de matière. Lire un Blueberry ne se fait pas en 15 secondes, mais cette lecture me passionne tellement que, et d’une je ne vois pas le temps passer, et de deux je ne peux m’arrêter avant d’avoir fini le cycle entier (quitte à récupérer en lieu et place de spaghetti al dente une masse informe au fond d’une casserole dont la moitié de l’eau s’est évaporée).

Le seul reproche que je fais à la série, c’est qu’elle est responsable de ma confusion entre Joseph Gillain et Jean Giraud. Longtemps, j’ai cru que ces deux auteurs n’étaient qu’une et même personne. En effet, Jijé signe la première couverture, ainsi que plusieurs planches dans les premiers tomes, le reste est souvent signé Gir. Hors, Jijé = JG, soit les initiales de … Jean Giraud. Les styles des deux auteurs étant proches l’un de l’autre, la confusion était totale dans mon esprit et il me faudra des années pour enfin parvenir à différencier ces deux géants de la bande dessinée.

Cela n’enlève cependant rien à la qualité de cet immense classique de la bande dessinée, dont plus d’une série s’inspirera par la suite (Comanche en tête).

Avis posté par Erik Infos posteur le 14/02/2007 (dernière MAJ le 26/11/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une BD « classique » existant depuis les années 60 et qui a su s’imposer. C’est la BD phare du genre « western » par excellence et ce qui se fait de mieux. Le héros est mythique, très intelligent, rusé, ne s’adonnant pas à la violence aussi facilement. Il me fait penser un peu à Mac Gyver !

Le dessin de Giraud (alias Moebius) est un modèle du genre, précis, magnifique, aussi bien dans les traits que dans les cadrages, les ambiances ou la mise en scène. La passion de la BD a commencé par la lecture des "Blueberry" pour beaucoup. Moi, je n’ai découvert que bien tardivement cette série.

Je n’ai pas trop aimé le dernier « cycle » de la série où le héros vieillissant devient un véritable spectateur. Le succès de la série semble s’estomper ces dernières années. Il faut dire que le film aux accents chamanique a largement contribué à ce désaveu. La reprise par Coteggiani et ses acolytes de la jeunesse est également une véritable hérésie.

On est loin de la vision d’origine qu’avaient Charlier et Giraud de l’Ouest américain. Blueberry aura fort à faire face à des militaires, des bandits et même des indiens. Point de manichéisme primaire. La force de l’œuvre se situe dans le savant mélange entre action, suspens et enquête. A travers les yeux du héros, on assiste également au profond changement de ce pays occupé par les pionniers avec l’avènement du train et le déclin de la nation indienne.

Ce qui est un peu marrant, c’est que ce type de héros était présenté comme assez anti-conformiste il y a 40 ans. Ce n’est plus le cas de nos jours où je trouve que le personnage n’est pas assez poussé comme celui de Bouncer par exemple. Blueberry incarne quand même le vrai héros qui défend la justice...

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

Avis posté par tolllo Infos posteur le 11/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Là je suis conscient de m’attaquer à "un monstre" de la BD ! Heureusement ou malheureusement moi j’ai été élevé avec Thorgal et pas dans la sphère Blueberry.

Même si je n'ai pas grandi avec Valerian j’ai tout de suite accroché à l’histoire, Il en a pas été de même avec Blueberry : je l'ai trouvé un peu moins intéressant.

Les histoires m'ont semblé un brin fastidieuse a lire. Première cause ; un dessin avec un gros paquet de cases, trop remplies et même un peu brouillon à mon goût (à part les derniers tomes très beaux).
Les scénarii bien que très bons sont également difficiles à suivre : les textes y sont tout petits et très (trop) nombreux, beaucoup de voix off de discutions.

Les plus de cette BD ? Tout d’abord, je vais me contredire, mais elles sont effectivement bien remplies ces BD !
Au vu des nombreuses séries contemporaines lues récemment en quelques minutes, Blueberry y est réellement gagnant.

C’est vrai que les scénarii ont de la consistance et il y a énormément d'action dans une BD. Nous avons là, de la contenance. Il faut juste avoir du temps…

Un deuxièmes plus ? l’aspect historique y est intéressant (le cheval de fer par exemple)

(13/20)

Avis posté par Alix Infos posteur le 21/03/2005 (dernière MAJ le 27/04/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Lire une aventure de Blueberry, c’est la garantie d’une histoire haletante et d’un dépaysement total.

Le dessin de Giraud est magnifique, poussiéreux à souhait quand il s’agit de représenter un trou perdu, grandiose comme il se doit quand il s’agit de représenter un canyon désertique au crépuscule. Par contre soyez prévenu, le dessin des tout premiers tomes a un peu vieilli.

Niveau histoires, on est gâté ! Elles sont très variées, et s’inspirent de faits historiques de la conquête de l‘Ouest. Elles sont bourrées d’action, de rebondissements, de retournements de situation et autres trahisons, bref, on est tenu en haleine de la 1ere à la dernière page. Par contre, comme pour le dessin, les tout premiers tomes ont un peu vieilli. Commencez donc par le diptyque de la mine de l’allemand perdu, ou le cycle du « Cheval de fer », qui raconte en 5 tomes l’avancée difficile du chemin du fer en territoire indien. Passionnant !

Allez en conclusion, si vous voulez un bon vieux western pas original pour un sous (un vrai western quoi !), mais scotchant à souhait, achetez quelques cycles de Blueberry !

Avis posté par fonch001 Infos posteur le 16/11/2006 (dernière MAJ le 15/04/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les graphismes sont très travaillés, il y a un talent et une finesse indéniable dans les dessins de "blueberry". Pourtant je n'ai pas aimé. J'ai trouvé le graphisme trop travaillé justement et les décors trop vides, creux comme un décor de cinéma et les couleurs beaucoup trop ternes manquent de chaleur pour me plaire. Donc : le graphisme et beau certes... mais j'aime pas !

On a cru bon de m'offrir tout un cycle de cette œuvre. Je me suis donc efforcé de le lire mais sans réel plaisir. J'avoue m'être même ennuyé par moments. Les "solutions" inventés par le lieutenant pour se sortir des situations délicates sont toutes plus invraisemblables les unes que les autres, je n'ai pas réussi à "croire" au scénario et pour finir, je ne trouve pas le héros sympathique avec son caractère trop taciturne.

Il est vrai que je ne suis pas amateur du genre et que l'œuvre possède des qualités intrinsèques indéniables, c'est pourquoi je me force à ne pas mettre une note trop subjective. Mais je n'ai pas aimé du tout "blueberry" et je ne relirai sans doute jamais cette BD qui prend la poussière dans ma bibliothèque.

Avis posté par breizherisson Infos posteur le 17/02/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
SUPER !!!!
Je ne suis rendu qu'au tome 10 mais vraiment Blueberry m'emballe. Le décor, l'atmosphère, les personnages représentent vraiment l'époque de la conquête de l'ouest. Le décor des villes avec leur saloon enfumé et engagé par des bagarres ou des parties de poker ; le décor des vallées, du désert ou des montagnes est vraiment réaliste. Les villages indiens et les véritables noms des personnages (Sitting Bull...), avec les commentaires sur les faits d'époque (Buffalo Bill n'était pas vraiment celui qu'on croyait...).
Du vrai western avec un minimum d'hémoglobine et à chaque fin de page du suspense.
J'attends de lire la suite avec impatience.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 21/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Excellent western qui frôle le chef d'oeuvre absolu dans plusieurs albums. Charlier décrit bien l'ambiance et ses personnages ont tous une psychologie excellente. Giraud dessine comme un roi et reconstitue bien ce que le scénariste veut faire. Et il s'en sort pas mal pour faire des albums solos.

Ce qui est de mieux dans cette BD, c'est les méchants. Mieux sont les méchants, mieux est le film disait Hitchcock (ou un truc comme ça). Et bien Charlier a bien compris. Les méchants sont tous excellents et ne sont pas exagérés.

Il n'y a qu'un truc que je peux reprocher. Dans certains albums, la couleur fait en sorte que j'ai de la difficulté à lire tellement ça donne mal aux yeux !

Avis posté par guillaumeru Infos posteur le 10/08/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Mon 1er avis sur bdtheque ne pouvait être que pour "Blueberry". Sans aucun doute possible la meilleure BD que j'ai lue depuis que j'ai commencé (environ 18 ans, depuis que je sais lire).
C'est grâce à ce western que je suis devenu réellement bdphile. Pour vous dire, j'ai lu le 1er cycle, et ensuite j'ai acheté tous les tomes sortis à l'époque de peur d'être en manque, et depuis je les relis avec le même plaisir.
Tous les tomes de la série sont à découvrir et à lire avec délectation. Les dessins sont très réalistes, et même si l'on peut noter des variations selon les tomes, force est de constater que les traits des personnages, l'ambiance du grand ouest américain, les paysages font que l'on est obligé d'être émerveillé à chaque planche.

Le scénario est d'une qualité rarement égalée. Chaque album est très complet, les personnages secondaires sont très attachants, les intrigues tiennent en haleine sans jamais faire retomber le souffle. Les différents cycles sont très variés (un coup les indiens, puis le chemin de fer, puis les mexicains ...), toutes les légendes de l'ouest sont présentes.

Même sans être fan de western (ce qui n'est pas mon cas), vous serez emballé et Blueberry deviendra votre héros. Il est buté, rebelle, incapable de suivre un ordre, joueur, débrouillard, fidèle à ses idées, et en même temps, il a besoin des équipiers pour se dépêtrer des coups fourrés, ne fait pas toujours les bons choix. Bref il est très humain et à la fois extraordinaire.

Mes tomes préférés ? pffff, impossible de choisir, je serais obligé de tous les citer dans le désordre. Je peux juste dire pourquoi je les aime.
Les 5 premiers et la guerre entre blancs et indiens sont très riches, plein de rebondissements et Blueberry est jeune, pas encore monstrueux de charisme. Et l'on découvre Jim Mc Clure en plus...
Ensuite, arrivent Jehro et sa mine de fer. L'histoire redevient à mon sens plus classique, avec la guerre du chemin de fer, des querelles d'argent volé, un méchant et Blueberry qui le poursuit ou se fait poursuivre. Mais cela reste du très bon. Le dessin notamment s'affirme ici.
Puis vient le cycle de "La mine de l'Allemand perdu". Sans doute le plus captivant. Là on ressent à chaque case ce que devait être la vie (inventée quand même) à cette époque. La poussière, les dangers, l'aventure. Les personnages sont très prenants. Seule la conclusion est un peu rapide à mon goût (j'aurais aimé que cela ne finisse jamais je pense).
Ha le Mexique !! C'est là que va se dérouler la suite des aventures de Blueberry, et les auteurs ont bien fait. Le scénario est le plus recherché dans ce cycle, et là la fin est géniale.
Le cycle avec "Angel Face" n'est pas mon préféré, c'est celle que j'ai le plus vite oubliée, et pour l'avoir relu récemment, je trouve que le dessin baisse un peu. Mais ça reste du 4/5 facile.
"Nez cassé" (nom de Blueberry pour les indiens) revient à un niveau jamais atteint par une autre série, tant par le dessin ultra précis que par le scénario et ses rebondissements (qui n'a pas vibré pour les indiens morts lors de la descente du canyon pour échapper à l'armée ?).

Le dernier cycle "Mr. Blueberry" laisse moins de place à l'action, que l'on retrouve uniquement dans les flash backs sur la rencontre Blueberry / Geronimo (mes passages préférés). En même temps notre héros vieillit et n'est plus capable des mêmes prouesses, ce qui le rend encore plus attachant. Mais les dessins sont plus confus et l'histoire moins prenante. Ca fait un peu plus bd commerciale.

J'ai essayé d'être le plus objectif possible (c'est dur quand même), et je ne suis pas sûr de remettre un 5/5. Rien ne vaut "Blueberry".

Avis posté par klod Infos posteur le 16/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Allez je rajoute ma pierre,

Des scénarios à suspens parfaits de l'impeccable Charlier.
Une très bonne continuation de Gir tout seul qui, s'il étire son histoire comme un chewing-gum sur plusieurs albums, maîtrise très bien son sujet et sa construction et réussit l'exploit de nous tenir en haleine avec un héros qui ne fait pas grand chose puisque immobilisé presque tout le long!

Du vrai bon western où le héros cache une belle âme derrière sa"gueule" et ses "mauvaises" fréquentations.

Les dessins de Giraud sont sublimes dans tous les styles qu'il a traversés.
Les couleurs "chaudes et lourdes" de la 1ere moitié environ convenaient parfaitement à l'atmosphère des albums. Elles deviendront plus lumineuses ensuite, ce qui n'enlèvera rien à la beauté des planches, au contraire.

C'est LA référence western de la B.D.

Avis posté par Nono-Peruano Infos posteur le 18/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après avoir lu, on aurait du mal à s’imaginer un far-west différent tant l’ambiance (dessin est scénario) parait juste.

On peut noter que les astuces de Blueberry sont répétitifs (on va effacer une trace de pas par-ci, en rajouter par là…)… J’ai apprécié les derniers renouvellements apportés à partir de Arizona Love sous l’égide de Giraud car on y découvre une autre facette de Blueberry.

Seul problème au niveau du dessin, les visages ne sont pas assez expressifs, à contrario, les décors sont vraiment superbes…

Mis à part ces petits défauts… il ne reste que de grandes qualités maintes fois reprises dans les autres commentaires… Je me contenterai de redire que l’histoire est vraiment prenante, les personnages charismatiques… et que le dessin est vraiment bon. Vu l’impression que ma laissée la bd... heureusement que j’ai surpassé les mauvais souvenirs laissés par le film.

Avis posté par Jugurtha Infos posteur le 01/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un avis de plus qui ne fera pas basculer l'unanimité : Blueberry est définitivement la série référence pour le western en bande dessinée.

Si elle avait été créée quelques années plus tôt, son héros aurait peut-être été différent, mais Jijé avait déjà réalisé Jerry Spring avec un héros raisonnable et surtout dans un style qui a très certainement posé les bases de la représentation de l'ouest américain au niveau du dessin.
Blueberry sera lui un officier anti-conformiste, et ses aventures doivent au départ beaucoup graphiquement au maître Jijé dont Jean Giraud fut l'élève. En même temps que le lieutenant se révèle aussi cabochard que téméraire, Giraud s'affranchit de ses influences pour un trait de plus en plus complexe et précis, atteignant une virtuosité qui n'est plus à prouver, tant au niveau du dessin que des mises en pages.

La série est souvent vantée pour la personnalité de son dessinateur, c'est oublier que Blueberry c'est également un Jean-Michel Charlier qui a su à merveille s'adapter à l'univers western. Son héros est souvent à contre-pied des personnages très positifs et même parfois rigides de certaines de ses séries. Buveur, bagarreur, joueur, indiscipliné, sale, Mike Blueberry est bien loin du stéoréotype du héros de publications destinées à la jeunesse vanté dans les années soixante, il est adapté à une reconstitution vivante du far-west tel qu'il peut être imaginé. Le scénariste a eu le génie de s'inspirer de cadres réels pour livrer des anecdotes souvent surprenantes et donner son cachet d'authenticité à sa série, plongeant toujours ses personnages dans des intrigues inextricables qui ne laissent aucune place à un temps morts.
L'intelligence des rebondissements qui ne sombrent jamais dans l'excès permet de maintenir sans faillir la tension sur plusieurs tomes.

Partant de schémas classiques au western, le tandem d'auteurs parvient à donner de l'épaisseur à son personnage en même temps que la série évolue: ainsi, dans le cycle "Chiuahua Pearl", alors que la violence est de plus en plus présente, Blueberry, lui de plus en plus cynique, se laisse entraîner dans une affaire bien loin de ses préoccupations de militaire pour s'enfoncer dans une spirale sanglante où il n'hésitera jamais à tuer.
Jamais l'aspect violent et glauque du western n'avait été aussi bien retranscrit dans la bande dessinée. Déjà, avec le cycle d'albums précédent, Giraud avait atteint le sommet de son art où Charlier se recentrait sur les dialogues pour rythmer davantage ses histoires tout en oubliant les textes descriptifs parfois inutiles.

L'inspiration de ce dernier ne tarit jamais, il fera un hors-la-loi de Blueberry qui mettra une dizaine d'albums divisés en sous-cycles pour se réhabiliter. Il ne faut pas oublier les inoubliables seconds rôles qui l'accompagnent, le truculent Jim MacClure ou Red Neck, ou la belle et redoutable Chiuhua Pearl...

Le nouveau cycle créé par Giraud seul à la suite de la disparition de Jean-Michel Charlier a été sévèrement reçu. L'auteur délaisse en effet l'épopée pour décrire un Blueberry devenu un joueur professionnel pris dans les tumultes de la ville de Tombstone au milieu d'une mosaïque d'autres personnages. Un biographe tente de lui bâtir une légende, Blueberry lui relate la période précédant son arrivée dans l'ouest, Giraud cernant ainsi la période avant et après les aventures qu'il a créé avec Charlier. Au fur et à mesure que l'on tente d'en faire un mythe, il révèle ses faiblesses qui en font un homme dans un univers cruel.
Le scénariste-dessinateur tente le renouvellement en donnant un ton nostalgique et pessimiste digne des oeuvres de Sam Peckinpah ou de "Impitoyable" de Clint Eastwood, pour remettre en cause le culte du légendaire en respectant la réalité.
Si le Blueberry aux attitudes contestables détruit l'illusion qu'en avait l'écrivain qui souhaite le rencontrer, il décrit un Géronimo humain qui tente dans le présent d'assurer la survie de son peuple en cherchant la paix, tandis que des blancs se griment en indiens pour s'emparer d'un convoi d'or et que la ville de Tombstone, symbole du progrès, s'enfonce dans la violence.
Basé sur les faux-semblants, ce cycle au rythme contemplatif peut surprendre. Il n'en constitue pas moins un bel exemple d'évolution pour un auteur qui fait le point sur son personnage. Attendons la suite avec impatience...

Un grand classique que l'on ne peut juger en n'ayant lu que quelques tomes. C'est une grande fresque décrite par deux auteurs hors pair dont il faut connaitre l'intégralité pour mesurer leur génie.

Avis posté par Phileas Fogg Infos posteur le 12/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Quand le talent de Charlier rencontre le dessin magique de Giraud, cela nous offre une vision d'anthologie du Far West. Cette série me rappelle immanquablement les meilleurs westerns que je regardais le mardi soir à la télé lorsqu'il n'y avait pas d'école le lendemain.

Dès mes premières lectures de cette série j'ai été impressionné par le talent de Charlier qui est capable en quelques pages de nous raconter une histoire très dense aux multiples rebondissements. Je pense que peu d'auteurs d'aujourd'hui sont capables de créer de tels scénarios. Mais écrire de belles histoires ne suffit pas et Giraud parvient à les illustrer, que dis-je, à les faire vivre, de main de maître.

Dans cette série je retiendrai tout particulièrement "L'homme à l'étoile d'argent" et les 2 tomes qui se suivent "La mine de l'Allemand perdu" et "Le spectre aux balles d'or" même si je n'ai pas lu tous les albums.

C'est vrai qu'avec le grand nombre d'albums et de séries annexes (La Jeunesse de Blueberry n'égale pas l'original mais on y apprend quelques détails intéressants sur la vie de notre héros), on peut finir par se lasser des grosses ficelles souvent employées dans les différentes histoires mais cela reste malgré tout pour moi la référence du western en bande dessinée et donc une série CULTE.

Avis posté par Chéreau Infos posteur le 09/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Que rajouter aux autres avis ? Charlier est un dieu du scénario : cohérence, suspense, rebondissements, personnages... tout est là. Ce stakhanoviste sévissait à l'époque sur plusieurs séries phares en même temps : Barberouge, Buck Danny, Blueberry, avec quelques tics d'écriture, mais toujours la même imagination et la même capacité à maintenir le lecteur en haleine.

Situation récurrente chez Charlier : le héros n'a pratiquement aucune chance de s'en sortir. Il est dans une mouise noire. Sa seule chance : monter un stratagème aussi astucieux qu'audacieux. "Je crois que j'ai peut-être une solution. Ca n'a sans doute qu'une chance sur cent de marcher, mais il faut la tenter." LA phrase qui signe Charlier. Rassurez-vous, ça marche à chaque fois.

De toutes ses séries, Blueberry, dessinée par le non moins génial Gir-Moebius, est la plus réussie. Du tome 3 au 'Bout de la piste', tous les albums sont réussis.

Pro-indiens, dessinant un ouest crado et violent, Charlier et Moebius sont plus proches de Sergio Leone ou John Ford que du western des années 50.

Blueberry, avec sa gueule de Belmondo en stetson et ses braves branquignols de potes, est devenu une icône de la BD.

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 10/01/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Pfouhhhh !... Ca, c'est une toute grande série !...
Et il y en aurait tant à dire...

Blueberry ?... je suis passé -fasciné- par les guerres indiennes, le "cheval de fer", la rencontre avec tous les malfrats et hors-la-loi que cette époque pouvait charrier.
Par son graphisme précis, Giraud m'a fait -et me fait toujours, d'ailleurs- visiter un Far-West authentique où la seule loi d'alors était celle du "six coups".i

Le héros ?... Un anti-héros, plutôt. Un gars râleur, indiscipliné ; une sorte de "loser". Sudiste, accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, il "passera" chez les Nordistes et ne sera réhabilité qu'après de multiples péripéties.
Qui plus est, Giraud va lui adjoindre deux compagnons des bons et -surtout- des mauvais jours ; deux "partners" hors normes que j'adore : Red Neck et Mc Clure.
Et il en rencontrera des personnages, "notre" Blueberry ; passant du président des Etats-Unis à quelques "grosses pointures" de cet Ouest mythique ; sans oublier la sublime -mais ô combien dangereuse- Chihuahua Pearl.

Blueberry ?... Une des plus grandes séries réalistes de la BD française.
Bémol pourtant (mais vraiment tout petit) : la diversification des aventures du personnage. De la série "normale" en passant par la "jeunesse", "Marshall Blueberry", j'ai parfois eu un peu de mal à m'y retrouver dans les différentes parutions de ces séries parallèles.
Enfin, tout est affaire de classement !...

Blueberry ?... C'est grand ! Des scénarios solides pour des histoires "à tiroirs" que j'adore relire, une fois un cycle terminé. Et, surtout, un graphisme "haut la main" de Giraud et des autres dessinateurs qui poursuivent de bien belle façon cette formidable saga, pour moi, mythique.

5/5. Culte. Que voulez-vous mettre d'autre ?...

Avis posté par Mike2A Infos posteur le 20/03/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Blueberry est vraiment ce qui se fait de mieux en BD Western. Toujours copié, jamais égalée, la série se décline même en La jeunesse de Blueberry et "Marshal Blueberry" qui sont quand même à part. La série comporte actuellement 28 tomes (de "Fort Navajo" à "Dust") qui seront le fleuron de votre bibliothèque. Si vous aimez le genre, et le style, c'est une valeur sûre. Les deux meilleurs tomes sont probablement "La mine de l'Allemand perdu" et sa suite "Le spectre aux balles d'or". C'est sur ce thème que le fameux film devait reposer, mais au dernier moment, le metteur en scène a rencontré un Shaman Navajo et fait une expérience mystique qu'il a voulue de toutes forces caser dans le film, le transformant en une bouse infâme. Sinon, cette BD est un monument incontournable menée de main de maître par le duo Charlier (Tanguy et Laverdure, Barbe rouge) et Giraud (L'incal, entre autres).

Avis posté par JAMES RED Infos posteur le 23/02/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Que dire sur cette BD, le must du western en bd. Cette série est à lire dans son entier pour bien cerner toute sa richesse, soit les 28 tomes.
Le premier cycle, sur les guerres indiennes, qui couvre les 5 premiers albums est certes un peu enfantin, mais il est dans la tradition des western à la John Ford et fonctionne sur le principe de la course-poursuite.
L'histoire L'homme à l'étoile d'argent fut mon premier vrai coup de coeur. Elle n'est pas sans rappeler des excellents films comme Rio Bravo ou El Dorado.
Ensuite, le deuxième cycle qui couvre les albums 7 à 10, est beaucoup plus structuré que le premier et nous décrit la construction du chemin de fer et la rivalité des deux compagnies. Le summun de ce cycle étant l'album Général Tête Jaune.
Puis vient le merveilleux dyptique de la mine de l'allemand perdu et le non moins merveilleux cycle du Mexique. Charlier lorgne ici vers du Sergio Leone et Giraud fait des prouesses au dessin.
Les épisodes Hors-la-loi et Angel Heart étant l'apogée, à mon avis de la série.
Charlier revient seulement en 1979, avec le cycle indien Nez Cassé. On y croise un Blueberry désabusé, toujours hors-la-loi et qui a choisi de vivre avec un peuple qui ne le déteste pas.
Cela se terminera par l'album le bout de la piste qui permettra de mettre un terme à une bonne partie de l'intrigue.
Arizona Love est un album à part et relativement mal construit.
Enfin, on peut faire une analyse du dernier cycle, entièrement réalisé par Giraud. Si la construction de l'intrigue est moins limpide que chez Charlier, je trouve toujours cette série très intéressante. Le Blueberry inactif et joueur n'est pas pour me déplaire.

Avis posté par Gros Robert Infos posteur le 01/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
De loin la meilleure série de western, sans aucun rival possible. Charlier nous livre la quintessence de son talent, de l'aventure tellement bien écrite que ça en devient profond: Blueberry incarne finalement le héros qui n'a pas peur du danger et de la difficulté, qui ne la contourne pas, mais qui fait AVEC. Les réflexions ne manquent pas d'intelligence sur la condition des indiens, et puis que de personnages secondaires extraordinaires!

On y voit des rascals et des fils de coyotes à tout bout de champs, des crapules cyniques, et les deux acolytes de Blueberry sont pour le moins coloré. Le western y est sale et poussiéreux, comme dans un film de Leone.

Evidemment les 7-8 premiers tomes sont en dessous, mais à partir du cycle de la"mine", ça décolle, avec l'incroyable épopée de "Chihuahua Pearl" jusqu'au"bout de la piste". Ces albums retracent une des évolutions de personnages les plus cohérentes et palpitantes qui soit. Vigo, Chihuaha Pearl, MacClure, Tête-Jaune, Cochise... des noms associés à l'histoire du 9ème art.

Le schizophrène Giraud/Moebius ne peut hélas s'empêcher ensuite de reprendre la série à son compte (à la mort de Charlier), pour donner une bien misérable fin au beau lieutenant. Mais ce n'est pas assez pour faire baisser la cote.

Avis posté par Dakhan Infos posteur le 08/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une bonne série mettant le western en BD, plus servie par le dessin exceptionnel de Giraud que par les scénarii de Charlier qui multipliait les rebondissements au point que parfois on a plus l'impression d'une suite de péripéties que d'un vrai scénario. Mais il faut tout de même reconnaitre une qualité à ce brave Charlier, c'est qu'il n'hésite pas à étaler ses histoires sur le nombre d'albums nécessaires, ce qui permet d'avoir des personnages secondaires consistants. Cependant l'ensemble, bien qu'inégal, reste tout de même bon, et les derniers albums où Giraud est seul aux commandes sont de grande qualité.
Quand au dessin, il est incontournable, et y atteint des sommets.

Avis posté par funsax Infos posteur le 22/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un must sans conteste au niveau du western voir même des bandes dessinées. Un héros sans en être réellement un, une aventure passionnante (la série raconte toute l’histoire de Blueberry). On suit le lieutenant mythique en le voyant évoluer et c’est un vrai bonheur. Des dessins sublimes, ainsi que des couleurs magnifiques. Que demander de plus?!

Même si cela peut paraître un achat conséquent, foncez sans hésiter et cela deviendra une des pièces maîtresses de votre collection.

Avis posté par gilles Infos posteur le 19/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai découvert Blueberry alors qu'il était recruté par le général Dodge pour protèger la construction du "cheval de fer". J'étais en CM2 et un camarade avait gagné cet album dans une station service.
A cette époque lointaine, il y avait encore le mardi soir sur la 3, des Western de Ford et des figurines très bien faite, de tout ce qui peuplaient et créaient "l'ouest sauvage", étaient exposées dans les vitrines des marchants de jouet.
Aussi loin que je me souvienne, les indiens d'amérique et leur univers, ont occupé mon esprit et Blueberry a immédiatement été pour moi une référence graphique en la matière.
En effet, grâce aux fantastiques dessins de Gir, je pouvais en permanence me plonger dans l'ouest sauvage.
Je n'ai, par contre, jamais été fasciné, a proprement dit, par les histoires car je trouvais Charlier trop loin de la réalitée des faits. Même enfant, Allister était trop loin de Custer pour m'interêsser, alors que les fabuleux paysages du pays sioux en hivers me transcendaient à chaque re-lecture . En fait, je "n'entrais" pratiquement pas dans les aventures de Blueb., j'admirais à l'infini les dessins et imaginais ma "propre" histoire, à la lumière des récits historique de l'ouest américain.
Aujourd'hui, à 40 ans, Blueb fait toujours partis de ma vie. J'ai souvant été sur sa piste dans l'ouest sauvage ces 20 dernières années, découvrant enfin la réalitée physique de ces lieux sacrées.
Toutes ces critiques face au nouveau cycle de "Mister Blueberry", me font mal pour Gir, car jamais encore, Mike n'a été aussi proche de la réalitée de son époque.
Geronimo, par expl., qui s'interêsse au personnage, ne peut être que sidéré par sa représentation dans ces derniers Album. Cela n'a plus rien à voir avec les caricatures naïves qu'étaient Victorio et Cochise.
Felicitation Gir, tu as parfaitement capté l'esprit des chiricahuas. Pourvu que tu puisse encore trouver l'energie de continuer, car les "aventures" de Mike Steve Blueberry ont réellement démarré à partir du momment où tu as repris seul l'histoire !

Avis posté par Robin Infos posteur le 17/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est la BD qui m’a fait aimé autant cet univers de bulles et de dessins.
Ma BD préférée bien sur!!!
Un scénario plein de rebondissements mais tout de même presque plausible, des dessins à couper le souffle, bref j'en suis fou et attends la suite avec impatience.

Avis posté par ZTFAN Infos posteur le 02/08/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Toute la collection est captivante. Ce sont d'excellentes histoires de western.

C'est le hasard qui a mis blueberry sur ma route.
J'avais 12 ans lorsque j'ai gagné Fort Navajo lors d'une course pédestre gagnée.

J'ai accroché à l'histoire, j'ai adoré la serie principale puis la jeunesse.

L'album que je préfère est "Ballade pour un cercueil" qui finit le cycle du trésor des confédères en apothéose.

La série retrace très bien l'histoire des états-unis et celle du Mexique, plus particulièrement dans la jeunesse.

L'histoire est époustouflante jusqu'à "le bout de la piste". Par la suite, les épisodes sont excellents mais dans le personnage de Blueberry on sent une sorte de cassure. En effet, après avoir été emprisonné et mis hors-la loi, "l'enthousiasme" du personnage est tombé. De plus il n'est plus militaire depuis "Chihuahua Pearl"? L'armée était toute sa vie (voir la jeunesse).

Enfin, les personnages sont particulièrement réussis. Les traits sont bruts mais adaptes a un western. Seul bémol, les couleurs sont parfois pas adequates.

Vivement la suite il me tarde "dust" et le règlement de comptes a ok corral ainsi que ses conséquences. il me tarde aussi "le boucher de cincinatti".

Bd incontournables. Coucou toulousain.

Avis posté par Kikid Infos posteur le 04/07/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je pense que tout a du être dit sur cette série que j'ai découvert il y a peu, j'ai pas eu la chance de la découvrir étant tout p'tit (c'était plutôt Tintin ). A priori je ne pensais pas aimer plus que ça, mais j'ai découvert une série géniale et un héros qui a de la gueule ! Un héros qui se tire de situations compliquées d'une manière à chaque fois plus invraisemblable ! Y a pas a dire il est fort ! Et ses aventures sont ma foi toutes passionnantes, j'ai apprécié tous les cycles et Giraud tire très bien son épingle du jeu pour le scénario du dernier cycle, où il est seul aux commandes. Quand aux dessins de ce dernier, je n'aimais pas trop au début, trop réaliste, trop de détails, mais force est de constater qu'il a un talent énorme ! Les cases sont hyper chargées mais sans que la lisibilité en prenne un coup ! C'est justement ce réalisme et ces détails dont j'avais peur qui me font maintenant adorer son graphisme.

Je conseille donc à tous cette série mais ça doit servir à rien puisque tout le monde l'a lue.

Avis posté par Switch Infos posteur le 15/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'avais découvert cette série il y a de cela plus de 15 ans, mais j'étais resté sur ma faim, il faut dire que je n'avais que 2 tomes et pas franchement les meilleurs...

...Et puis récemment, en passant et repassant devant le linéaire de cette série, je me suis laissé tenter par le diptyque de la mine qui est certes tenu pour beaucoup comme le must de cette série mais que je juge, quant à moi, comme étant surtout le plus accessible graphiquement. Toujours est-il que sa lecture m'a rendu accro (une fois de plus) et que j'ai très vite acheté la collection entière.

Cette oeuvre est un monument, certes tous les cycles ne sont pas équivalents entre eux et encore moins les albums où l'on ressent parfois comme une baisse de régime de la part de Giraud, un manque d'implication qui parfois gâche quelque peu l'histoire (l'exemple le plus probant concerne le cycle du Trésor des Confédérés), mais l'ensemble conserve une cohérence, une qualité globale extraordinaire au vu de sa longévité. On pourrait même aller jusqu'à dire que cette oeuvre est une aubaine pour qui veut étudier le travail d'un artiste sur une échelle de plusieurs décennies.

Si je m'attarde sur le formidable travail de Giraud, Charlier n'est pas en reste et nous propose une galerie de personnages hors du commun pour des aventures extraordinaires.

Sur l'ensemble des tomes, je voudrais attirer l'attention sur l'album "Nez cassé", qui est pour moi le chef d'oeuvre de cette série. Tout d'abord il s'agit du premier épisode d'un cycle très important car montrant Blueberry défenseur actif des indiens (en effet, jusque-là, même s'il prenait leur défense devant ses supérieurs, Blueberry se retranchait devant son devoir de soldat en dernier recours : cf "Général Tête Jaune") et surtout, Charlier évoque la fin des grandes tribus indiennes et une page qui se tourne dans l'histoire de la conquête de l'Ouest. Ensuite, graphiquement, cet album représente l'équilibre parfait entre les 2 personnalités du dessinateur, regardez le trait, les couleurs, ce n'est plus vraiment du Giraud mais pas encore totalement du Moebius et c'est cette cohabitation qui rend cet album si beau et spécial.

Je voudrais ajouter que le cycle en cours, dessiné et scénarisé par le seul Giraud, est loin d'être anodin et relance très bien cette série en confrontant son personnage principal à de véritables légendes de l'Ouest américain, et ce même si ,j'en conviens le dessin peut rebuter de prime abord les fans de Giraud première époque.

Pour résumer, si vous ne savez pas par quel cycle commencer, je vous conseille le diptyque de la mine (tomes 11 et 12), puis celui de la tribu fantôme (18, 19, 20).

Avis posté par Louis Infos posteur le 28/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai découvert "Blueberry" en fouillant dans la collection imposante de bd de mon père. Je crois que je devais avoir quelque chose comme 10 ans lorsque je suis devenu fan. Quand j'étais ado, je prenais le temps de lire tous les épisodes en ordre chronologique. Aujourd'hui, il m'arrive encore de lire "Blueberry"; je crois que je ne pourrai probablement jamais m'en passer. Je ne sais pas combien fois je l'ai lu, sûrement plus qu'il n'en faut.

Avis posté par Ro Infos posteur le 25/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'ai pas tout lu de Blueberry ou bien si c'est le cas, j'ai dû lire certains albums il y a trop longtemps pour bien m'en souvenir. Mais je sais en ouvrant un album de cette série, n'importe quel album paru avant "Arizona Love", que je vais tomber sur un western sérieux, prenant, authentique, intelligent, fort de ses personnages, bref captivant. Les scénarios de chaque album (ou suites d'albums) sont en outre très originaux, tous différents pour la plupart et loin du scénario western classique et banal. J'aime beaucoup des albums comme "Ballade pour un Cercueil" et "le Spectre aux Balles d'Or", mais je dois avouer ne pas aimer suffisamment le style Western pour en acheter d'autres (je n'ai que "Ballade pour un Cercueil").
Cependant, c'est avec un plaisir et un intérêt manifeste que je lis n'importe quel album.
Le dessin de Giraud y est en outre irréprochable et tellement bien fait qu'on ressent en permanence l'impression "d'y être", d'être plongé dans le décor où évoluent Blueberry et les autres personnages de la série.

Concernant les albums scénarisés par Giraud, j'ai franchement plus de mal avec eux. Je trouve leur interêt bien moins grand et l'ambiance n'est plus la même.

Avis posté par antoine Infos posteur le 20/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai connu "Blueberry" quand j'étais tout petit, à la bibliothèque, et étonnamment je n'ai pas du tout accroché. Peut-être etait-ce dû à ces vieux albums abîmés qui sont ceux que l'on trouve dans les bibliothèques, ou bien les histoires qui me semblaient si complexes avec leur multitudes de petites bulles et les rebondissements interminables, comme si chaque fois que le héros parvenait à se tirer d'un mauvais pas, quelqu'un s'arrangeait pour refaire basculer la situation (ce qui a le don même aujourd'hui de m'énerver prodigieusement).

Et puis un jour (vers mes 14-15 ans), j'ai eu un de ces albums dans une station essence et c'est à ce moment que j'ai commencé à apprécier "Blueberry" à sa juste valeur et à faire la collection des albums.
Pour moi les albums n'ont pas cessé de s'améliorer juqu'à "la longue marche" (c'est pourquoi la note 3/5). Puis les scénarios ont commencé à décliner, on a l'impression qu'il se passe un peu toujours la même chose et que Blueberry ne s'en sortira jamais. Après "le bout de la piste" ça dépend, mais je me souviens que je n'avais pas du tout aimé la fin de "Arizona love" (je trouvais qu'elle ne ressemblait pas vraiment à la logique du personnnage de Pearl.

Avis posté par Pacman Infos posteur le 18/12/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Si vous décidez de vous faire une bibliotèque de BD, vous ne pouvez pas passer à coté. A ce niveau, ce n'est pas une BD culte, c'est carrément culturel ! comme Tintin ou Astérix. Si vous ne les achetez pas pour vous, achetez-les pour vos enfants !

Avis posté par Guitangui Infos posteur le 18/12/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai découvert Mike Blueberry en piochant l'unique album de cette série que possédait mon père dans sa bibliothèque de BD.
Depuis je ne peux plus m'en passer !

Tous les éléments nécessaires à une bonne BD sont réunis :
- un scénario captivant et haletant (les meilleurs histoires/cycles sont selon moi "le cheval de fer", "la mine de l'allemand perdu", "le trésor des confederés")
- des dessins magnifiques (cf. la couverture de "l'homme à l'étoile d'argent")
- des personnages attachants (Mc Clure alias sac à gnole, Red Nek)

Indispensable !

Avis posté par Hugues Infos posteur le 27/11/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un pur chef d'oeuvre! Les dessins sont certes bons mais ce qui m'impressionne le plus, c'est la qualité des scénarios... Les histoires sont bien construites et les personnages sont extrêmement attachants, surtout Mac Clure! Le spectre aux balles d'or est un modèle du genre. La série où Blueberry devient hors-la-loi est fabuleuse... Et puis, un héros qui n'est pas parfait (et qui pue parfois), ça fait du bien. Malheureusement, depuis le décès de Charlier, les histoires sont nettement moins passionnantes. A lire absolument mais s'arrêter après "jusqu'au bout de la piste"

Avis posté par XAVIER Infos posteur le 08/08/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je me souviens avoir lu "le spectre aux balles d'or" vers 6 ans et certaines vignettes sont restées gravées dans mon imaginaire (le village pueblo, le lézard venimeux dans la jarre, les gueules des personnages...). Par contre il est vraiment domage que Dargaud ait recolorisé sur papier glacé tous ces albums des années 60 - 80 ! Cela change beaucoup l'ambiance...

Avis posté par zlounes Infos posteur le 05/08/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Bonjour à tous,
Depuis mes 10-11 ans où mon père m'avait acheté aux puces l'album "La derniere carte", j'avoue n'avoir jamais trouvé mieux que Blueberry, depuis je les ai tous acheté et je les aime tous, mes préférés étant La Jeunesse de Blueberry et la série de Chihuahua Pearl au Mexique.
Ce que je trouve extra dans Bluberry c'est avant tout le personnage bien sûr : une espèce de Belmondo au pays des cowboys que l'on voit évoluer à travers les histoires depuis le jeune soldat jusqu'à la vieille légende de L'ouest.
Bien entendu les derniers albums ( Tombstone etc... ) n'ont rien a voir avec les anciens mais j'attends avec impatience le film car moi j'aime bien Cassel et je suis certain qu'il sera parfait ( Je me demande quel album ils vont faire ?? ).
Attention quizz pour les vrais passionnés : Dans quel album Mike dit :
"Des cavaliers de l'armée mexicaine!... Ils doivent être aux trousses d'un sacré gibier pour avoir ainsi violé la frontière!..."

Allez Adios Amigos et mes amitiés au commandante Vigo!...

Avis posté par Philippe Infos posteur le 30/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Série extraordinaire que j'ai découverte encore en culotte courte (10 -11 ans). De loin, la meilleure BD western. Le cycle de la mine de l'Allemand perdu est un "must". Bonne lecture et encore un grand merci à cet auteur aux multiples talents.

Avis posté par Matthieu Moury Infos posteur le 14/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La BD western par exellence ! Mes albums préférés sont ceux qui forment le cycle du trésor sudiste. les couleurs,le trait les scénaris sont exeptionels. Tout les albums sont plus ("le spectre au balles d'or") ou moins ("Mister Blueberry") très bons, sauf "Arizona love" où tout (même le titre) ressemble aux feux de l'amour. Giraud aurait dû arrêter l'album à la mort de Charlier. Je doute que l'adaptation au cinéma soit satisfaisante. Bluberry drogué, non merci !
Banderas aurait campé un exellent Mike, Cassel j'en doute !

Avis posté par flobo Infos posteur le 03/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Certes, il faut bien compter 5 albums moyens avant que la série ne prenne son envol. Mais les épisodes suivants sont excellents : les histoires de Charlier sont dignes des meilleurs westerns, d'une densité surprenante, et les dessins de Giraud toujours impeccables.
J'apprécie également beaucoup les derniers épisodes parus depuis la disparition de Charlier. Giraud a choisi la meilleure alternative en ne cherchant pas à imiter Charlier mais en reprenant la série dans un style qui lui est propre. Finies les poursuites à cheval, Blueberry est plus vieux, plus cynique, et le far west perd peu à peu son aspect sauvage...
(Au moins, on n'a pas l'impression que la série tourne en rond comme les XIII, Thorgal, Largo Winch et autres Van Hamme en général, mais là je sens que je vais m'attirer les foudres d'autres fans)

Avis posté par le manchot Infos posteur le 11/06/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai exactement le même avis que l'avis précédent.

Au début, c'est déja bien même si on peut trouver ça un peu trop simpliste puis la série monte en puissance et puis sur la fin après Arizona Love, j'accroche moins et pour tout dire je les ai lus de manière distraite et je n'ai plus envie de lire la suite .
Reste quand même que la série est culte et reste sans équivalent dans la BD de western!!!

1 2 3 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque