Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Abdallahi Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (22) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(9)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(10)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(2)
Nombre d'avis22
Note moyenne3.59 / 5
Pour l'achat81%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Abdallahi sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Gaston Infos posteur le 02/12/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dessin de cette série est superbe. J'ai ressenti les beautés et la chaleur de l'Afrique à travers ce dessin qui crée une atmosphère parfaite pour cette histoire et les couleurs sont bien choisies.

Pour ce qui est du scénario, il est pas mal quoique malheureusement il est un peu lent et j'ai eu de la difficulté à m'intéresser totalement à la vie de René Caillée. Il faut dire que l'auteur ne réussit pas à me le rendre attachant. Son sort m'a laissé indifférent et de toute façon je savais déjà comment cela allait finir vu que je connais sa vie.

Avis posté par Eric2Vzoul Infos posteur le 08/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Deux beaux albums, mais un récit qui traîne comme une caravane dans le désert.

J'ai eu du mal à me passionner pour le périple halluciné de René Caillié. Pourtant, le dessin est magnifique et l'histoire cohérente…
On ressent parfaitement l'immensité des paysages, la chaleur écrasante, la nonchalance des journées sans fin dans l'ombre des maisons lézardées des cités du désert, la profondeur du voyage intérieur… et aussi tout l'ennui de l'univers des nomades en déliquescence.
Trop de contemplation, de non-dit, de lenteurs dans le récit. Des personnages qui ne sont qu'esquissés, à l'exception des deux principaux protagonistes. Et au final, une narration qui s'ensable…

C'est très beau, mais un peu vain.

Avis posté par McClure Infos posteur le 14/01/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai mis de nombreuses pages pour véritablement rentrer dans le récit et le suivre avec plaisir. Graphiquement, c'est très très beau, le dessin rend vraiment hommage à l'Afrique Saharienne. C'est de la belle ouvrage. Les visages sont de véritables merveilles avec une multitude d'expressions et de sentiments qui passent admirablement. J'aurais presque espéré plus de villes, plus de planches....

Je ne reviendrais pas sur le pitch déjà décrit par d'autres. J'adore ce récit historique et aventureux sur fond d'une période trouble où se mêlent colonialisme, impérialisme maure, esclavagisme notamment. C'est la dernière période des grands aventuriers et défricheurs, qui repoussèrent les limites connues de notre monde. L'histoire prend racine dans un terreau véridique et on savoure d'autant plus cette fresque en ayant cet élément en tête.
J'ai adoré vivre cette aventure humaine de l'intérieur, en suivant pas à pas Caillé dans sa découverte des peuples et ethnies, le suivre dans ses mensonges, ses contradictions, ses souffrances physiques et psychologiques.

C'est un très beau diptyque à conseiller réellement à tout lecteur.

Avis posté par rank xerox Infos posteur le 18/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Deux tomes qui sont une magnifique oeuvre, sur le plan de l'histoire comme du graphisme.

Inspiré de l'histoire de René Caillé et de sa découverte de Tombouctou, c'est le récit d'un homme fasciné par un rêve, raconté avec infiniment d'humanité et d'attention aux autres personnages : le "héros" n'écrase pas les tomes de sa présence.

Ces livres racontent le rêve et la désillusion, la difficulté à se comprendre entre les cultures, mais aussi la richesse des rencontres et les ressemblances au delà des différences ; il n'y a pas de fatalité du "choc des civilisations" dans ces livres.

Quant à l'illustration, certaines pages sont tellement belles qu'elle peuvent s'admirer comme des tableaux...

A la sortie de la lecture, on a envie de lire la vraie histoire de René Caillé, pour voir quelle est la part de vérité et celle de fiction dans ce récit à la fois lumineux et sombre.

Avis posté par Anne Cart Infos posteur le 16/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une bande dessinée magnifique illustrant l’idée fixe d’un homme et l’errance qui s’ensuit… Un voyage sombre et torturé au coeur d’une Afrique encore inconnue, fantasmée et dangereuse… Cette aventure est tirée d’une histoire vraie, celle d’un géographe français du début du 19ème siècle, René Caillié, qui rêve de cartographier l’Afrique de la côte sénégalaise jusqu’à Tombouctou, la « ville d’or » encore interdite aux Blancs. Sans aucun appui officiel mais animé d’une passion dévorante qui finira par s’égarer dans la folie, il effectuera 4500 km à pied en se faisant passer pour Arabe et musulman ; devenant pour tous Abdallahi.

Avis posté par Casou Infos posteur le 19/01/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le scénariste, journaliste de formation, aime de toute évidence explorer les liens entre l'Histoire et l'histoire personnelle. Drame intime et enjeux politiques se mêlent dans cette quête africaine. René Caillié se lance dans un défi improbable : rallier Tombouctou à pied et être ainsi le premier Européen à établir une carte précise de ces contrées.

Le dessin de Pendanx, lumineux et coloré, est éblouissant et sert parfaitement le propos de Dabitch. La chaleur écrasante du soleil, les pas qui se font lourds, la fraîcheur du bivouac sont palpables dans ces pages qui se teintent de mysticisme. Les rencontres avec les peuplades locales sont autant de regards sur des cultures différentes, de réflexions sur les religions.

Avec pudeur et talent, les auteurs semblent suggérer qu'une blessure secrète guide les pas du héros et le pousse à aller toujours plus avant, malgré les pièges du désert, le découragement inévitable, la peur de renoncer...

Une bd où l'on prend son temps (ce qui pourra en rebuter certains), où le rythme de lecture se calque sur les pas obstinés et désespérés de René Caillié...

Avis posté par Erik Infos posteur le 04/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai eu beaucoup de mal à comprendre le scénario et surtout où l'auteur voulait en venir au début de cette aventure. Pourtant, j'ai été tout de suite charmé par le dessin de ces étendues désertiques sub-sahariennes. Les vues de Tombouctou sont merveilleuses par exemple. Il y a quelque chose de magique dans le graphisme. Peut-être également les couleurs.

Je crois que ce qui pêche dans cet ouvrage, c'est le scénario qui n'est pas très clair. On nous entraîne volontairement sur de fausses pistes. Quand on découvre la vérité c'est à dire la clé, c'est vrai qu'on acquiert tout de suite une meilleure compréhension de l'ensemble. C'est cependant dommage d'y voir clair qu'à la fin de l'histoire. Cela ne se prête pas à ce genre de récit qui n'est pas un polar. Ceci dit, cela demeure intéressant car on apprend des choses sur l'histoire de l'Afrique et de la colonisation.

Avis posté par PAco Infos posteur le 06/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On dit souvent de l'Afrique que c'est un continent riche en émotions et en couleur. C'est ce que nous prouvent Christophe Dabitch et Jean-Denis Pendanx avec cette courte série en 2 tomes ! Un véritable voyage au pays des couleurs !

Car la première réussite de cette BD tient pour moi à son surprenant traitement graphique : de la couleur pure ! Chaque case est une toile qui nous plonge et nous fait vivre cette Afrique profonde du XIXe siècle. Et derrière ces couleurs sourdent les émotions du terrible périple de René Caillet, premier européen à pénétrer et ressortir vivant de Tombouctou... Un voyage qui le marquera à jamais, tant physiquement que psychologiquement.

Une psychologie qui est d'ailleurs bien retranscrite par Christophe Dabitch. Quand dans le second tome, la folie touche du doigt notre aventurier, cela est retranscrit parfaitement, et parfaitement appuyé par le graphisme de son comparse.

Au bout de se périple pourtant, une légère frustration, car il manque un je ne sais quoi, une exaltation supplémentaire, une petite flamme incendiaire qui aurait parfait ce diptyque.

Avis posté par Tetsuo Infos posteur le 04/12/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etrange histoire que celle de René Caillé, explorateur Français un peu fou dont la principale ambition était de réaliser ce qu'aucun Européen n'avait jamais fait : entrer dans la fameuse cité de Tombouctou. J'ai trouvé le premier tome réussi, entraînant et plaisant. Le second m'a égaré un peu, la folie qui s'empare du héros est retranscrite avec précision, mais j'ai décroché quelques fois, pas totalement conquis par certains passages. Par contre, les auteurs parviennent à nous faire rentrer dans la tête de ce personnage hors du commun, ses doutes, ses envies, ses certitudes, ses difficultés, ses réflexions,... pas à pas dans ce qui se révèle une marche dure et âpre, un combat de tous les instants pour atteindre son objectif. Et s'il est vrai que ses motivations me laissent perplexe, on ne peut que souligner cette force, cet engagement qui le pousse toujours plus loin. Au-delà du voyage, la quête d'identité d'un individu qui pense connaître la vérité et qui se laisse aveugler par son idée. Idée fixe qui en fait une "machine" à voyager vers Tombouctou, sa conscience étant comme annihilée... On pourrait même parfois le comparer à un être possédé par ce désir d'accomplir une action extraordinaire... étrange, oui étrange.

Christophe Dabitch a su créer un scénario mêlant onirisme et récit réaliste. Ce voyage véridique est prétexte à discourir sur l'Homme, lequel est toujours aspiré par un but, une finalité qui peut sembler illusoire. Et bien souvent, les sacrifices sont nombreux, les embûches terribles et le chemin bien long. Mais pour en apprécier toute la saveur, ne faut-il pas en passer par là ?

Magnifiques dessins qui nous plongent littéralement dans cette incroyable épopée. Les regards, les paysages, les attitudes, les ambiances,... sont magnifiquement retranscrits. On ouvre et nous voilà en Afrique, suivant les pas d'Abdallahi... Le graphisme est saisissant. Notamment avec les couleurs chaudes et vives.

Un récit d'explorateur accrocheur.

Avis posté par iannick Infos posteur le 19/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
« Tombouctou », vous savez ce que c’est ? Pour peu que vous ayez quelques connaissances en géographie, c’est une ville située au Mali (Afrique). Mais, au début du XIXème siècle, aucun européen n’avait mis le pied dans cette citée que les arabes ne disaient que du bien. A cette époque, tous hommes autres que musulmans qui avaient comme objectif d’atteindre Tombouctou étaient promis à la mort. Et pourtant, Réné Caillet fut le premier à pénétrer dans cette ville et surtout d’en revenir vivant ! C’est cet exploit que nous conte Christophe Dabitch (au scénario) et Jean-Denis Pendanx (au dessin).

C’est le traitement graphique de Jean-Denis Pendanx qui m’a donné l’envie de lire « Abdallahi ». Il me semble que ce type de dessin est assez inhabituel dans le monde de la bd car en lisant ce diptyque, le lecteur a l’impression de regarder des tableaux. Il en résulte que l’ambiance de l’Afrique du XIXème siècle y est très bien rendue. Le mode de vie des habitants et les paysages y apparaissent criants de vérité (enfin, disons que c’est l’idée que je me fais de ce continent à cette époque). A ce sujet, il me semble que les auteurs se sont très bien documentés. J’ai également apprécié la façon dont Jean-Denis Pendanx dessinent la peur, la gaieté, la colère -et j’en passe !- à travers les expressions de ses personnages.
Cependant, si certaines planches sont vraiment éclatantes de beauté, d’autres me sont apparues assez difficiles à discerner notamment lorsque les séquences se passent dans la nuit (trop sombres).

C’est une histoire très accrocheuse que nous propose les auteurs, les bédéphiles y découvriront un personnage complexé, René Caillet, par ses origines modestes qui veut se faire un nom dans l’histoire et qui surtout veut, en réussissant à rallier Tombouctou et en revenir vivant, donner du tort à ses détracteurs !
Les lecteurs y discerneront aussi un héros malin qui usera avec l’aide d’Arafamba de tous les stratagèmes pour rejoindre Tombouctou et se soustraire à ses ennemis, un personnage très humain qui luttera contre l’esclavagisme jusqu’à la fin de sa vie et va sortir marquer physiquement par son voyage sur les terres africaines.
Le bédéphile y verra également la richesse de l’Afrique à travers ses paysages et ses peuples où René Caillet partagera leur quotidien.
Cependant, n’allez pas croire que Christophe Dabitch et Jean-Denis Pendanx ont retranscrit à cent pour cent le périple de René Caillet, puisque ce récit est romancé faute de renseignements. Malgré tout, je suis admiratif devant le travail de Christophe Dabitch d’avoir réussi à m’intéresser à ce personnage et d’avoir réuni suffisamment d’informations pour le rendre le plus proche de ce qu’il était.

« Abdallahi » est classé comme roman graphique, pourtant, ce récit peut être catalogué comme un album historique au vu des références signalées par Christophe Dabitch. « Abdallahi » m’est apparu comme un bd riche en renseignements sur l’Afrique noire et du Nord au XIXème siècle, elle nous fait découvrir aussi un homme tiraillé par sa situation modeste et par son volonté de réussir ce qu’aucun européen n’avait fait avant lui : aller à la légendaire Tombouctou et y revenir ! J’y ai apprécié le dessin de Jean-Denis, le réalisme (il me semble) du quotidien des habitants à cette époque et le fait que Jean Caillet m’est apparu comme un héros proche de nous.
A découvrir !

Avis posté par Miranda Infos posteur le 07/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'histoire vraie de René Caillié ne m'a ni accrochée ni touchée. Ce récit est déprimant, tout en désert, silence, solitude, introspection, religion, il n'y a pas une once d'humour ou de légèreté pour faire passer toute cette déprime. La vie de Caillié avant son voyage n'est pas assez développée, on nous dit les raisons de son départ mais sans plus, du coup je n'ai ressenti aucun attachement envers lui, d'autant que ce style d'aventures où il n'arrive que des malheurs aux personnages ne m'attirent pas. La narration y est aussi pour beaucoup, trop lente, trop pesante, le style de Dabitch ne me plaît pas non plus.

Le graphisme lui est très beau même si je préférais celui de Pendanx dans Les Corruptibles où il est plus dynamique et coloré.

Avis posté par Scram Infos posteur le 18/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD a plusieurs avantages indéniables :
- le premier qui saute aux yeux est son graphisme. Je trouve les dessins très beaux avec de très belles couleurs qui donnent l'impression de regarder des tableaux. Peut-être pourrait-on reprocher un manque de dynamisme, de mouvements. Cela ne m'a pas gêné dans ma lecture en tout cas.

- le deuxième point fort est son ambiance. Les auteurs nous plongent dans l'Afrique du XIXème siècle, peu de temps avant sa colonisation par les Européens. On découvre les modes de vie des habitants, certains aspects de leur culture et de leur religion (ici l'islam). Les auteurs semblent s'être bien documentés et on a vraiment l'impression d'être avec le héros, de découvrir la vie des Africains. Les paysages sont superbes et accentuent cette atmosphère très prenante. La traversée de l'Afrique (surtout à cette époque) est dure, fatigante (la chaleur, les grandes distances) et dangereuse. Je trouve que la difficulté, les risques pris par l'explorateur sont très bien retranscrits : il doit cacher le fait qu'il est chrétien et se fait passer pour un Egyptien (sous peine d'être tué), il est victime de la maladie... On ressent vraiment ce que pouvait être un voyage dans une contrée inconnue au siècle dernier. Ces explorateurs risquaient leur vie en apportant des connaissances sur des contrées totalement inconnues. Malheureusement, nous savons ce que feront les colonisateurs de ces informations.

- autre point positif, le scénario. Nous suivons les pas d'un explorateur français, René Caillié. L'histoire est basée sur des faits réels mais est bien sûr romancée. J'ai adoré suivre les pas de cet homme, passionné par l'Afrique et déterminé à être le premier blanc à entrer et surtout à repartir vivant de Tombouctou. Il va vivre des moments forts, mais surtout des moments difficiles. L'intérêt est qu'il n'y a pas ici de manichéisme. On ne nous présente pas les Africains comme des sauvages cruels qu'il faudrait civiliser, mais ils ne sont pas non plus de gentils niais vivant dans le village dans les nuages où tout est beau et tout le monde est gentil. Nous vivons des moments heureux dans certains villages, l'hospitalité et l'aide qu'ils apportent au voyageur puis on découvre l'horreur de l'esclavage, les rafles de familles entières par des tribus nomades, le voyage éreintant (où certains trouvent la mort) jusqu'au Proche-Orient où ils seront vendus. Le héros est crédible, il n'oublie jamais pourquoi il fait ce périple, il cherche à ramener des informations utiles à la France pour une colonisation future (ressources, implantations possibles...).

Bref, tout concourt à faire de cette BD une plongée prenante dans l'Afrique mythique qui a fait rêver tant d'Européens à cette époque sans tomber dans les clichés (ceci dit ne connaissant pas l'Afrique, je peux me tromper, un connaisseur pourrait peut-être être exaspéré par certains éléments). C'est un récit de voyage passionnant et prenant. Voilà qui m'a changé de ce que je peux lire habituellement (surtout du fantastique) et qui m'a fait du bien.

Avis posté par Ems Infos posteur le 19/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après lecture des 2 tomes.
Je ne vais pas résumer à nouveau africain le parcours de René Caillé.
J'ai trouvé la lecture très lente, l'histoire est librement interprétée par les auteurs à partir de faits véridiques. Ce destin me dépasse un peu, j'ai du mal à comprendre ce qui pouvait pousser un homme à endurer de telles choses.
Quoiqu'il en soit le dessin accompagne très bien le récit et retranscrit bien l'Afrique sous toutes ses coutures.
A découvrir, c'est beau mais ça n'intéressera pas forcément tout le monde.

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 05/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
René Caillé est le premier Français a être entré dans Tombouctou, la ville mythique.
La cité y était interdite aux blancs et, surtout, aux infidèles.
C'est pourquoi René entreprit de se convertir, de s'intégrer dans une tribu de bédouins. C'est cette histoire, inspirée des carnets de ce "routard" du 19ème siècle, que les auteurs nous proposent.
Si certaines planches me font penser à une sorte de "vie de Jésus", elles n'en possèdent pas moins une réelle chaleur, dues -le plus souvent- à la technique de coloriage qu'au désert.
Visuellement les deux albums sont vraiment beaux et soignés mais soufftrent -avis perso- de certaines lenteurs. Mais tous comptes faits, en ces années 1800 on ne menait pas encore la vie "rapide" que nous connaissons. Et ces pages se lisent, se regardent surtout, comme un plongeon dans le temps... à son aise...
Cote perso : 3,5/5

Avis posté par Altaïr Infos posteur le 05/01/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très beau diptyque que voilà. Les auteurs parviennent à plonger le lecteur dans l'Afrique du 19e siècle, sa lumière, ses formes, et mêmes ses odeurs je trouve. L'immersion à la lecture est totale et rendue avec grand talent, l'impression pour le lecteur est quasi-hypnotique (pour moi en tous cas...)

L'histoire est belle, et les personnages incarnés. Contrairement à Quentin, Arafamba sonne très bien pour moi et je ne vois pas en quoi il activerait la mauvaise conscience de l'occident... il parle de l'esclavagisme (en l'occurrence par les Arabes), qui est indissociable hélas de l'histoire de l'Afrique, et ce depuis des millénaires. De plus il évite l'écueil d'un récit sur l'Afrique trop centré sur la gloire du petit-français-qui-sut-aller-à-Tombouctou.

Je ne suis pas totalement fan du dessin en revanche. Il retranscrit magnifiquement les couleurs et les ambiances, mais certains visages varient trop d'une case à l'autre et parfois l'action manque de lisibilité. Et surtout, je regrette l'immonde police de caractère utilisée pour les "voix-off" dans cette BD, qui fait vraiment tâche dans d'aussi beaux livres... mais ne boudons pas notre plaisir, l'ensemble est très beau.

Avis posté par Ro Infos posteur le 03/01/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Superbe diptyque sur l'Afrique du 19e siècle, l'Islam, l'esclavage, la légendaire Tombouctou de l'époque, et le temps des explorations dans ce continent dont seules les côtes étaient accessibles aux Européens à l'époque. Véritable voyage dans une époque et des lieux enchanteurs, durs et beaux à la fois.

Sur le plan graphique, les planches sont très belles. Les lieux sont pleins de vie, de couleurs et de lumière. Les dessins permettent ainsi de faire revivre une Afrique désormais disparue, donnant une véritable âme aux décors rares et originaux ainsi offerts aux lecteurs.

Sur le plan historique, même si le récit se permet des écarts par rapport à la réalité du voyage de René Caillié (alias Abdallahi), c'est vraiment une époque qui revit. Une époque méconnue du public lambda et même de quelqu'un comme moi qui ai longtemps vécu en Afrique et qui m'intéressait à ces choses-là. Je salue l'abondance de ce que m'a appris cette BD et de nouveau la façon dont ce récit fait revivre des lieux et peuples oubliés ou disparus.

Quant au scénario, il est très prenant. L'intrigue est bien racontée, on voyage avec le héros, on craint pour sa vie à chaque instant, on s'étonne de la façon dont il a véritablement dédié sa vie et son âme au subterfuge qui lui permettra de réaliser son dangereux périple, au mépris de sa santé, de son corps et de la sanité de son esprit même par moment.
Je me suis vraiment senti voyager avec Abdallahi. Je retiens plus particulièrement l'arrivée à Tombouctou, presque onirique, baignée d'irréalisme par la façon dont Abdallahi arrive tout d'abord masqué sous une couverture, dans le noir, avant de voir la lumière et la ville lui éclater au regard.

C'est beau, c'est instructif, c'est prenant, c'est dépaysant. C'est une belle BD.

Avis posté par klechko Infos posteur le 07/12/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que c’est beau !!!

J’en ai pris plein les yeux lors de la lecture de ces 2 tomes. On a l’impression de visiter une exposition de peintures sur l’Afrique faite de tableaux aux couleurs chaleureuses. C’est vraiment très réussi et vaut déjà le coup rien que pour cela.
L’histoire, elle raconte le périple de René Caillé, l’un des premiers découvreurs de cette Afrique profonde et lui rend hommage à travers cette fiction documentaire.

Toutefois je regrette un peu que le récit soit trop axé sur la manière dont le personnage principal essaie de cacher son identité et ses croyances pour pouvoir avancer et aboutir à l’un des objectifs qu’il s’est fixés, et pas assez sur le périple en lui-même.
En tout cas, si c’est tout de même plaisant à lire, c’est surtout à admirer.

Avis posté par Francois Infos posteur le 09/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout simplement superbe - la mise en couleurs directes est impressionnante: voir la planche 20 où les cases ressemblent à des tableaux impressionnistes... ou la 70 avec le rendu du rouge et du noir qui montrent le héros en plein cauchemar. C'est trop rare dans la production BD actuelle de voir une telle réalisation.

L'histoire proche du documentaire est très réaliste - on se croit vraiment en Afrique à cette période. Je ne vais pas en faire un résumé une fois de plus (voir les avis précédents). Ce qui est intéressant c'est qu'en 2 tomes (prévus) les auteurs vont réussir à raconter ce voyage sur un mode mêlant ambiances et réalisme. Un voyage qui dura 2 ans pour René Caillié (1800-1839), marchant 4500 km du Sénégal au Maroc en passant par Tombouctou!

Les récits d'explorateurs des siècles passés sont très nombreux en littérature mais malheureusement trop rares en bande dessinée. Et pourtant que le domaine est vaste!

Avis posté par Quentin Infos posteur le 02/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quelle bonne idée que de dessiner l'histoire de René Caillé, un des plus grands explorateurs Français, qui a versé sang et larmes pour être le premier Européen à entrer dans la fameuse cité de Tombouctou.

On suit les traces d'un homme hors du commun, le premier à avoir compris que se couler dans les structures sociales locales et se convertir à l'Islam ouvriraient plus de portes dans le Sahel que l'usage brutal de la force. Parti de rien, tout seul, avec un capital ridicule, René Caillé réussit là où les expéditions ayant infiniment plus de moyens humains et matériels ont toutes échoué avant lui. Mais cette réussite se fait au prix d'un lourd tribut en terme de santé et en termes sociaux - sa conversion à l'Islam, faite pour la grandeur de la France, l'amèneront à être vu comme un traître aux yeux de tous.

Les dessins et les couleurs directes sont véritablement superbes et rendent admirablement bien les ambiances, les paysages d'Afrique et les communautés rencontrées - c'est assez rare pour être souligné !

L'album ne fait pas l'impasse sur les questions existentielles qui ne manquent pas de hanter ce personnage vivant dans une extrême solitude, à la merci des relations qu'il entretient avec ses compagnons de voyage.
Mais c'est ici que l'album pêche, en flanquant René Caillé d'un très improbable guide africain, Arafanba, qui n'a pas grand chose d'africain à part son nom et la couleur de sa peau, et qui chaperonne l'explorateur tout en philosophant avec lui pour lui donner une mauvaise conscience typique de l'anti-colonialisme mou. Il me semble que cet ajout inutile et fort peu crédible déprécie la force et la singularité de l'exploit, empêchant de se rapprocher de René Caillé et de mieux le comprendre (l'histoire est beaucoup plus imaginée que fidèle à ce qu'à écrit Caillé ou qu'à ce qui a été écrit à son sujet).

Malgré cela, cet album reste néanmoins des plus réussi, sort des sentiers battus, et mérite à coup sûr la lecture.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 27/09/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une très belle BD.
J’avoue que j’ai lu cet album avec un a priori un peu méfiant, tant le côté « auteurisant art & essai » de Futuropolis me fait un peu peur. Mais plus je lis des BD de cet éditeur, plus mes convictions s’émoussent.
"Abdallahi" est donc un récit sous forme initiatique, qui nous emmène sur les pas de René Caillié, qui décida en 1824 de devenir l’un des derniers grands défricheurs de territoires en Afrique. Si l’intrigue manque un peu de souffle, il faut reconnaître qu’elle ne manque pas d’ambition. Bien écrite, bien découpée, elle bénéficie en outre du dessin très inspiré de Jean-Denis Pendanx. Proche de la peinture, celui-ci nous permet de découvrir une autre Afrique, chaleureuse, riante, mais aussi dure, avec ses propres lois.
Ne vous fiez pas à sa couverture un peu austère, "Abdallahi" est probablement un futur classique.

Avis posté par jc Infos posteur le 18/04/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'histoire de l'Afrique passe souvent à la trappe, on y revient avec plaisir dans cette bédé aux couleurs rayonnantes. L'histoire d'un homme atypique dans des régions et à une époque qui le sont tout autant. Une histoire pleine d'humilité mais aussi d'ambivalences, celle des hommes, du pouvoir, d'une terre. Une histoire dans laquelle un homme seul vainc une armée dans son désir d'aventures et de découvertes. En somme, une Histoire qui en cache plein d'autres et tous les ingrédients y sont; à quand la suite?!

Avis posté par Manu Temj Infos posteur le 22/03/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me suis jeté sur cet album tant le sujet m'intéressait ! On sait trop peu à quel point la découverte puis la conquête de l'Afrique noire (sahélienne et soudanienne) fût semée d'aventure épiques, téméraires ou terribles, qui n'ont rien à envier à la conquête de l'Ouest américain. René Caillié est de ces improbables aventuriers qui décidèrent de braver seul les empereurs africains et les guerriers du Sahara, pour la beauté du geste, la grandeur scientifique ou le prestige de l'uniforme : il revint vivant de Tombouctou, opulente et mythique capitale commerciale de l'Afrique sahélienne. Alors quid de cet album sur un sujet trop rare ? Et bien de très beaux dessins, de très beaux textes, dans l'esprit des plus belles réussites de la collection Aire Libre où il n'aurait pas détoné... mais avec les mêmes réserves qui m'ont du coup un peu déçu : à vouloir faire trop "beau", trop "philosophique", trop "bien écrit", ne s'éloigne-t-on pas de l'essentiel ?…de la chair et de la sueur, de ces petits riens qui rendent à l’aventure sa dimension humaine, qui nous font sentir le doute, l’égoïsme, la lâcheté ou le courage comme s’ils étaient les nôtres ? Pas simple pour un auteur, et ici, ça m’a beaucoup manqué.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque