Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




La Grande Epopée de Picsou (La Jeunesse ... Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (27) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Commandez cette série en V.O. sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(10)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(15)
Nombre d'avis27
Note moyenne4.48 / 5
Pour l'achat96%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD La Grande Epopee de Picsou sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par MaximeD Infos posteur le 31/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est la première critique que je laisse, mais quand j'ai vu ce titre je n'ai pu résister.

Don Rosa est pour moi l'un des dessinateurs les plus drôles qui soit. Je pense à Franquin et sa folie des détails...

Tout le génie de cette saga tient dans la lente décomposition des idéaux du personnage, pour aboutir à une résolution terriblement amère. Il ne suffisait pas de le dire, encore fallait-il imaginer les évènements de cette fable tout en préservant l'humour. Il y a définitivement un parallèle possible entre Scrooge McDuck et Michael Corleone, les deux sagas sont une exploration du rêve américain.

Avis posté par Gaendoul Infos posteur le 31/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Aaah la jeunesse de picsou.
J'ai toujours été fan de l'oncle picsou, donald, riri, fifi, loulou, daisy, gontran et tous les autres personnages de cet univers. Il faut dire que mes frêres ont fait, avant moi, la collection des "mickey parade". C'est ainsi que j'ai pu y lire nombre d'aventure de ces chers canards, y compris par exemple, la première histoire de fantomiald! Malgré tout, je n'avais jamais eu l'occasion de lire la jeunesse de picsou, malgré mes abonnements à picsou magazine.
Je fais donc partie de la cible principale de cette réédition "de luxe" de ces histoires. L'édition est très bonne, similaire à celle de la dynastie Donald Duck, agrémentée de nombreux commentaires de l'auteur, de couvertures et d'ajouts. Ma note est plus élevée d'une étoile car ces histoires sont vraiment parmi les meilleures que j'aie pu lire dans cet univers, malgré mes nombreuses lectures d'enfance.

Bref, mon avis est forcémment peu objectif mais c'est naturel. Si vous aimez la famille Duck et souhaitez lire de très bonnes histoires, découvrir le passé du canard le plus riche de tout "canardville" (clin d'oeil au générique de la bande à picsou) ou simplement passer un bon moment, je conseille l'achat et la lecture de cette bd!

Avis posté par dut Infos posteur le 11/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’étais un fervent lecteur de Picsou magasine étant enfant, mais bizarrement, je n'avais aucun souvenir d'histoire de la jeunesse de Picsou par Don Rosa. Je profite donc de la réédition des aventures de Picsou par Glénat.

C'est simple, La jeunesse de Picsou, c'est de l'aventure ! Quel plaisir de découvrir comment Picsou a obtenu son 1er sou fétiche, comment il a rencontré pour la 1ere fois les Rapetou, son ennemi Gripsou, comment il a dégoté sa vieille redingote, son chapeau haut de forme, etc.
Don Rosa a fait un travail énorme de cohérence pour que tout soit crédible avec les récits de Carl Barks. Les explications de Don Rosa entre chaque chapitre sont un vrai plaisir ! Beau travail éditorial de Glénat.

Tout y est, de l'aventure, des voyages aux 4 coins du globe (de l’Écosse, en passant par le Mississippi, le Far West, l’Australie ou encore l’Afrique du sud).
Les histoire sont bien rythmées, j'avais peur de trouver ça un peu enfantin, mais pas du tout, même un adulte peut se mettre à Picsou !

Les dessins sont excellents, ça fourmille de détails (j'avoue ne pas avoir cherché les easter-eggs mis dans chaque chapitre par Don Rosa).

J'attends la suite avec impatience !

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 31/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est toujours difficile de noter les albums destinés principalement à la jeunesse quand on est adulte...
Cette série ne m'a pas ennuyé, mais ne m'a pas transporté dans le nirvana du 9e art non plus...

Je pense que seuls les enfants ou les adultes qui ont connu cette BD pendant leur enfance peuvent réellement l'apprécier, du fait de la nostalgie qu'ils pourraient éventuellement ressentir.
Je n'avais lu qu'une seule histoire, qui est l'une des meilleures, du reste, celle dans laquelle Picsou est aidé par son ancêtre fantôme pour combattre les Biskerville.

Déjà enfant, j'avais lu d'autres aventures dessinées par Don Rosa, et il était clair que c'était les meilleures, car son trait et son souci du détail le démarquaient des autres. Le seul qui pouvait rivaliser avec lui, finalement, c'est son père spirituel en la matière, Carl Barks...
Ce n'est donc pas envers le dessin que j'ai des griefs (malgré quelques erreurs dans l'impression de cette intégrale, comme un phylactère vide par exemple).


Non, mon reproche vient surtout du scénario.
En effet, pour répondre aux exigences scénaristiques de son mentor, Don Rosa a du suivre des chemins tortueux qui rendent l'ensemble assez inhomogène par moments. Il faut reconnaître que la tâche était ardue tant Barks avait énoncé de choses potentiellement contradictoires au sujet de son héros.

Par exemple, les voyages de Picsou en Australie ou en Afrique du Sud, véritables coupures avec son histoire aux USA, tombent vraiment comme un cheveu sur la soupe ! De plus, j'ai trouvé que ces deux histoires n'étaient pas des plus passionnantes, justement, je pense, à cause du fait que Don Rosa a été quelque part contraint et forcé de les écrire.

Autre bizarrerie scénaristique: l'extrême générosité du père de Flairsou qui se démène pour que Picsou ait son premier filon d'or, comme ça, simplement parce qu'il l'aime bien..???

A côté de cela, j'ajouterai que l'histoire No3, celle sur le Mississippi, m'a un peu ennuyé, et que dans l'histoire sur l'arrivée de Picsou à Donaldville, l'intervention du président de la république des Etats Unis d'Amérique en faveur des Castors Junior est tout bonnement ridicule.


Au final, je ne renie absolument pas le talent de Don Rosa. Comme dit plus haut, il a simplement fait du mieux qu'il pouvait pour justifier les informations données par Barks sur Picsou. D'ailleurs, le fait que dans une production Disney, on puisse dépeindre Picsou comme un salaud, m'a agréablement surpris ! (cf. ses actes barbares sur un tribu africaine, et sa conduite déplorable envers sa famille).

C'est une BD qui se lit aisément, même à l'âge adulte, qualité rare pour un Disney, mais les errances scénaristiques font que l'on ne peut plus apprécier cette BD autant qu'un enfant.
(106)

Avis posté par gruizzli Infos posteur le 27/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Aucune surprise avec une nouvelle note excellente pour cet opus particulièrement magnifique. Une véritable perle dans l'univers de Donald.

Tout le monde connait ce fameux canard, à la popularité qui ne décroit pas depuis sa création, et Carl Barks à largement contribué à celle-ci. Puis avec la création de Picsou apparait le véritable concurrent de Donald, puisque Picsou devient vite un personnage phare de cet univers. Et son histoire à lui, commence largement avant Donald. Picsou à un long passé, comme cela est dit de façon très éparse dans de nombreuses histoires de Carl Barks.
Et à ce moment là, voila que Don Rosa arrive et recherche tout ces indices, disséminés dans les milliers de pages et les rassemble de façon cohérente, dans une grande fresque de douze épisodes (plus de nombreux bis).

C'est donc une BD de Don Rosa, mais issue de Carl Barks, lui rendant par la le meilleur hommage possible je pense.

En effet, Don Rosa signe là une des plus belle BD qui m'ait été donnée de lire, avec de très nombreux points forts :

Son dessin, qui est soigné, riche en détails (dans les plus grandes cases, telles que l'entrée de Picsou dans Glasgow, est tellement riche que l'on peut regarder minutieusement en riant de tout et n'importe quoi), rendant tout ces animaux terriblement humain, plein d'expressions ... Un vrai travail d'orfèvre.

Mais aussi des personnages haut en couleur, et pas seulement avec Picsou (qui est, avec Donald, le canard le plus humain), mais aussi avec tout les personnages secondaires, qui sont remplis de qualités et de défauts, avec leur traits de caractères, leur manies, leurs mimiques. De fait, on à une impression d'avoir une vraie tranche de vie d'une personne ayant réellement existé.

Les référence, tant à Carl Barks (allant jusqu'à reprendre des cases du "maitre") qu'à l'histoire, et pas seulement des États-Unis : on a aussi bien l'Écosse, que l'Australie et sa ruée vers l'or, l'Afrique du Sud, ainsi que d'autres pays. On rencontre de nombreux personnages historiques (Roosvelt, les Daltons, Wyatt Earp, Butch Cassidy ....) et même des événements (construction de la statue de la liberté, creusement du canal de Panama ...).
En s'intéressant un tout petit peu au références, on remarque vite l'immense travail de précision fait par Don Rosa (qui du coup peut vous apprendre plein de choses en s'amusant).

On notera aussi l'humour omni-présent (exception de une ou deux planches ... et encore). Même si du sérieux se distille parfois, on à toujours une touche d'humour (dans les arrières-plans fourni ou dans les mimiques). Un humour d'ailleurs très fin par moment, parfois plus gros, bref pour tout les gouts.

Et en dernier, je dirais que ce fameux scénario, magnifique et prenant, digne d'une grande fresque épique. On lit avide de la suite, et même si les épisodes sont indépendants, on enchaîne sans temps mort. Un régal à lire.

Vous aurez compris, à mes yeux, cette série est simplement extraordinaire. Don Rosa signe ici une œuvre d'une force et d'une grandeur impressionnante.

En point négatif, je dirais que la série semble s'adresser à des enfants, mais je pense qu'ils risquent de passer à côté de beaucoup, ce qui est un peu dommage (ça ne les empêche pas de le lire !) mais les adultes trouvent parfaitement leurs comptes !

Une série parfaite dirais-je, possédant tout pour plaire, et qui est à mes yeux une des meilleurs jamais écrites. Pour tout les gouts et tout les âges, à consommer sans modération.

Avis posté par Baiedesbulles Infos posteur le 14/10/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Voici une bd pour tous les âges, à découvrir enfant, redécouvrir une fois adulte, et que j'aurais sûrement autant de plaisir à lire une dernière fois sur mon lit de mort. Le dessin de don rosa est vraiment très bon au niveau des expressions des personnages mais aussi au niveau des détails sur lesquels on peut passer sans faire exprès un a la De Cape et de Crocs. L'histoire quant à elle est à la fois hilarante, touchante mais aussi bourrée d'action. L'univers de Barks est scrupuleusement préservé, ce qui est à mon sens la cerise sur le gâteau.
Un seul gros défaut...... ce titre sort en presse.....argh!
Bonne lecture.

Avis posté par zeng Infos posteur le 03/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pas très emballé à l'idée de lire cette BD, bien m'en a fallu de naviguer sur un célèbre site d'enchères et de trouver les deux tomes à bas prix. N'ayant jamais été fan de Picsou, Donald et Cie (ne me demandez pas pourquoi, j'en sais rien !), la lecture des origines de Picsou n'avait que peu d'intérêt à mes yeux. Mais les notes dithyrambiques sur la Jeunesse de Picsou présentes sur ce site m'ont convaincu d'acheter cette dernière (ainsi que le prix bien bas de ces livres pourtant en super état !).

Et là je dis merci à tout les "aviseurs" qui ont fait de cette bd un immanquable ! Parce que oui, le travail de Don Rosa frôle le génie. Je me suis éclaté à lire ses planches. Le dessin, bien que pas très original, est beau. Mais, surtout, le scénario est génial. Retracer l'enfance, l'adolescence, la vie d'adulte de Picsou est vraiment agréable. Preuve de mon revirement d'avis sur ce sujet : je suis même déçu des nombreuses ellipses de temps réalisées par Don Rosa... Mais je ne perds pas espoir de lire un jour les épisodes manquants...

Je salue au passage le travail titanesque de ce dernier, puisque d'après ce que j'ai lu ci et là, peu d'incohérences sont présentes dans son œuvre !! Il a tout calculé et tout réfléchi. Bravo l'artiste !
A lire, absolument, même sans être fan de l'univers Picsou !!
A posséder dans toute bonne collection de BD !

Avis posté par js Infos posteur le 20/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Picsou ! Comment a-t-il amassé pareille fortune ? Par où est-il passé pour atterrir à Donaldville ? A-t-il toujours été pingre ? etc, etc ...
La jeunesse de Picsou est là pour répondre à ces questions ! On voit enfin d'où vient son premier cents !

Cette série est tout bonnement excellente ! Je passe sur le scénario et le dessin que tout le monde connaît plus ou moins ! Tout (ou presque) est bien ! Et comme toutes les histoires de "Donald et Picsou", cela se lit facilement, rapidement, avec amusement et entrain !
Les destinataires sont les enfants, mais pas que : c'est universel comme BD ! Tout le monde peut savourer cette œuvre, qui, au final, traverse les années sans prendre une ride !

Picsou est un vieil avare, grognon et impulsif ... Mais il a un grand coeur ! Et malgré tous ses défauts flagrants, on l'aime tous l'oncle Picsou !!!

A lire car cela vaut vraiment le détour !

Avis posté par Guillaume.M Infos posteur le 13/11/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfant, Picsou était surtout pour moi un dessin animé. Quelques « Picsou Géant » m’ont également accompagné durant certains longs voyages en voiture vers la Côte d’Azur ou la Belgique.

Ceux qui lisent mes avis savent que j’apprécie tout particulièrement connaître les origines des personnages. Me procurer « La Jeunesse de Picsou » était donc logique, surtout à la lecture des très bonnes critiques postées sur la série.

Autant le dire tout de suite, le voyage en vaut la peine.

Picsou est un personnage intéressant, haut en couleurs, attachant et charismatique que j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir pauvre (!). De son enfance quasi misérable à l’immense richesse, Picsou traverse le monde entier : l’Europe et son Ecosse natale, les Etats-Unis où il gagnera son premier million de dollars, l’Afrique, l’Australie... Chaque histoire est intéressante et savoureuse distillant avec habileté humour et action.

Le dessin est un parfait exemple de ce qui se fait de mieux avec une ligne claire. Don Rosa est vraiment bourré de talent. Quant aux couleurs, elles sont soignées, en tout cas dans la version originale (la version française rééditée est de mauvaise qualité).

Je recommande donc « La Jeunesse de Picsou » à tout le monde sans exception.

Avis posté par Chlorophant Infos posteur le 23/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Surtout, ne vous dites pas "Picsou = BD pour enfants" !

La jeunesse de Picsou raconte comment Balthazar Picsou a bâti son immense fortune en plusieurs "chapitres" où l'on voit évoluer de façon intéressante la personnalité du principal intéressé.

On ne se lasse pas de découvrir les aventures et les déboires de ce canard, et cette BD se lit donc très vite sans que l'on s'ennuie une seule fois.
Je pense que les adultes peuvent autant l'apprecier que les enfants car il y a une multitude de références historiques, et de plus, l'histoire n'est pas toute rose et gaie : au contraire, il y a plus de moments durs que de scènes d'allegresse.

Un des points forts de cette BD est le dessin : en effet, dans chaque planche il y a des dizaines de détails amusants qui font toute la magie de cette bande-dessinée.

Je remercie Don Rosa pour cet agréable moment que j'ai passé en compagnie du plus celèbre des milliardaires !

Avis posté par Touch Infos posteur le 25/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je suis très agréablement surpris de voir la jeunesse de Picsou chroniquée ici, et plus encore au vu de la note attribuée. Et ne comptez pas sur moi pour descendre cette moyenne.

La Jeunesse de Picsou, c'est l'histoire du canard le plus riche du monde, celui qui est plus dur que les gros durs, plus malin que les petits malins... et ayant réussi honnêtement !
Comment est il devenu riche ? Comment a-t-il gagné son sou fétiche ? De mémoire, je ne crois pas que Carl Barks y ait un jour répondu, ni même évoqué la jeunesse du plus célebre des canards, hormis par quelques flash-backs, notamment un avec Goldie (d'ailleurs repris sous forme de clin d'oeil dans la présente oeuvre de Don Rosa). Et comment dire... quand on est gosse, et qu'on lit ses réponses, qu'on comprend pourquoi il est devenu aussi aigri, qu'on découvre les premières rencontres avec ses ennemis jurés, son seul amour, et tout ça en l'impliquant dans la ruée vers l'or du Klondike (réel fait historique), c'est juste le pied !

...

Au fond, ce qui différencie le 'Franchement bien' du 'Culte!', ça tient à peu de choses... pour moi, les deux notations sont identiques, dans la mesure où l'une comme l'autre, l'oeuvre doit être excellente en tout point... le culte, par contre, c'est lorsqu'il y a cette scène qui vient transcender complètement le niveau de l'œuvre initial... cet éclair de génie. Pour moi, il y en a 3 dans la Jeunesse de Picsou, des scènes que je continue à me remémorer 12 ans après... d'où la note.

Petite remarque, toutefois, et cela a déjà été dit : il est je pense préférable d'être un peu familier avec cet univers mais même au delà de ça, objectivement... c'est à lire.

Préferez l'intégrale de 1998 si vous pouvez (d'un point de vue colorisation)
et pour aller plus loin : les trésors de picsou ! Ce sont les autres BD de Don Rosa, moins ambitieuses, mais tout aussi excellentes. Ses planches sont un régal, il y a toujours un détail humoristique caché en arrière plan.

Avis posté par Erik Infos posteur le 17/09/2009 (dernière MAJ le 21/03/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est grâce à Picsou que je suis devenu un lecteur de bande dessinée. Je lui dois beaucoup. Mes premières lectures ont été celle de Picsou Magazine, Mickey Parade et autres numéros de Super Picsou Géant. Ma grand-mère me conservait chaque été tous les volumes parus dans l'année. Quand je venais la voir durant l'été, je me jetais littéralement dessus entre deux baignades au bord de la mer.

Lorsque j'ai commencé à fréquenter ce site remarquable, j'ai été tout d'abord surpris de voir que la jeunesse de Picsou figurait dans les immanquables comme une entorse à la sacro-sainte règle de ne poster que des bd en "dur" et non des magazines et autres périodiques. En même temps, je me reconnaissais dans ces lecteurs qui ont vénéré Picsou durant leur jeunesse. C'était comme un hommage à lui rendre pour m'avoir permis d'aimer la bd. C'est vrai que depuis, il y a eu du chemin de parcouru dans les diverses formes de bd. Bref, c'est un amour de jeunesse qui ne s'est jamais démenti avec le temps.

J'ai eu beaucoup de mal à regrouper les histoires de la jeunesse de Picsou que j'ai pu retrouver dans les marchés aux puces. Je n'ai malheureusement pas acquis toutes les histoires car cela relève du parcours du combattant. La série comprenait initialement 12 histoires qui parcourent la vie de Balthazar Picsou de 1867 à 1947 c'est à dure jusqu'à la rencontre avec ses neveux Riri, Fifi et Loulou. Puis après, il y a eu des épisodes inédits qui se sont intercalés.

Un de mes épisodes préférés est "la prisonnière de l'agonie blanche" où il se passe le début d'une histoire d'amour avec Goldie qui ne se concrétisera pas. Cela m'a beaucoup rappelé le film Citizen Kane avec la scène où il tient à un objet plus que tout l'or du monde. On découvre une facette de Picsou absolument extraordinaire.

J'avais loupé le hors-série de 1998 mais j'ai fini par mettre la main sur celui de 2004. Visiblement, cela n'a jamais satisfait les fans qui attendent avec impatience l'édition ultime qui comprendra tous les épisodes de la jeunesse de Picsou dans l'ordre chronologique avec une colorisation digne de ce nom. J'espère que vous me préviendrez à temps car je prendrai congé ce jour là. La 5ème étoile sera alors peut-être acquise.

Avis posté par Superjé Infos posteur le 01/11/2006 (dernière MAJ le 12/02/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après maintes et maintes (re)lectures, et lectures d’autres BD de Picsou par d’autres dessinateurs de Disney, je peux le dire : Cette BD est un chef d’œuvre.

Alors, "La jeunesse de Picsou", Picsou étant le personnage ultra attachant et charismatique que beaucoup connaissent pour avoir lu ces histoires dans "Le journal de Mickey" ou "Picsou Magazine". Don Rosa nous offre 12 chapitres des débuts de Picsou et de sa fortune. Don Rosa c’est beaucoup documenté pour dessiner ces aventures, il c’est inspiré principalement de BD de Barks : et ça se ressent.
Le scénario, outre le faite qu’il est très « réaliste », il est très bien construit et cohérent. La narration est très fluide. "La jeunesse de Picsou" est très agréable à lire.
Au niveau du dessin, Don Rosa est le meilleur dessinateur de BD chez Disney. J’adore son trait hyper détaillé. Les décors, les personnages, les sentiments ressentis, les gags, les références historiques, les couleurs : tout est réussi et maîtrisé.

Pour tous les fans de l’oncle grigou et acariâtre : UN MUST.

Avis posté par Belhou Infos posteur le 07/02/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je n'ai lu que quelques épisodes dans Picsou Magazine en 2002-2003, mais ça m'a suffi. Cette série est un chef d'oeuvre. On part du tout début, lorsque Picsou acquiert son sou fétiche, et on termine au mont Kilimotor avec le grand coffre carré! Les dessins de Don Rosa sont excellents, c'est sûrement, avec Carl Barks, le meilleur dessinateur de Picsou qu'il y ait eu jusqu'à maintenant. Quelquefois, cette jeunesse de Picsou m'a ému, tant c'est beau. La jeunesse de Picsou mériterait vraiment d'être éditée en album cartonné !

Un classique de la BD et un grand moment d'émotion. Toutefois, le fait que Picsou soit petit dans les années 1800 et qu'il vive encore en 2010, c'est un peu saugrenu. Mais bon, c'est de la BD, hein, tout est permis, et les héros sont éternels...

Bref, à se procurer absolument !

Avis posté par laligneclaire Infos posteur le 12/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai hésité à mettre un 5 à cette BD qui a ravi mon enfance (merci picsou mag). Mais bon. Mesure et honnêteté je lui mets un 4 ! Mais c'est un 4/5 !

Cette BD est tout de même un pur chef-d'œuvre ! Retracer la vie de Picsou en la mêlant à l'Histoire fut un tour de force scénaristique incroyable ! Et l'humour de Don Rosa est impayable. Il y a toujours, caché dans son dessin, un petit personnage qui vous fera mourir de rire. C'est une joie à chaque relecture car on redécouvre toujours des choses qui nous avaient échappé.

Mention spéciale pour les séquences émotions qui sont vraiment très réussies et bien venues.
Un must pour tous ceux qui veulent comprendre qui était vraiment ce canard le plus riche du monde.

Avis posté par Arthur Infos posteur le 22/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Deux mots suffisent pour qualifier ce chef-d’œuvre de Keno Don Rosa : Un Must !

Cette bande dessinée retrace en douze volumes toute la jeunesse du richissime Balthazar Picsou depuis ses débuts à Glasgow où il gagna son célèbre sou fétiche en tant que cireur de chaussure jusqu'à la colline Killmotor où se dresse son imposant coffre rempli de 30mètres cube d'argent.

Le tout étant raconté et dessiné d'une fort belle manière, on se surprend parfois à avoir les larmes aux yeux tellement l’œuvre est belle ! A posséder absolument.

Avis posté par karibou Infos posteur le 17/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je bénis le jour où je suis tombé sur cet indispensable chez mon vendeur de journaux.

Tout fan de la bande à Picsou se doit de lire ce chef d'oeuvre de Don Rosa qui décrit en 12 chapitres le pourquoi du comment : la pauvreté dans son Ecosse natale, la première pépite au Klondike, le sou fétiche, Donaldville, les Rapetous, l'ascendance de Donald... Et on se met à rêver nostalgiquement comme notre avare favori. L'émotion se mêle à l'aventure, le tout pêle-mêle dessiné dans un foisonnement de détails qui rend chaque page incontournable.

Cela faiblit dans la dernière partie mais les dernières planches sont tellement magnifiques qu'on oublie tout le reste.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 31/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est simple, il y a tout dans ce recueil.

Des histoires palpitantes, un personnage central savoureux, ainsi qu'un dessin maîtrisé.

Comment ça "c'est un peu court, jeune homme !" ? Eh bien sachez qu'en outre Don Rosa a parsemé son hommage à Carl Barks d'une multitude de détails, qu'il y a un humour intemporel à beaucoup de situations, et qu'en plus les histoires m'ont fait replonger en enfance. Une enfance insouciante, où je dévorais littéralement les aventures de Picsou (que je préférais à Mickey). Le temps de cette lecture, qui prend quand même deux à trois heures, on retrouve cette saveur inaltérable, une saveur qui, j'en suis persuadé, a tout de même perdu en passant de la VO à la VF. Si vous êtes un peu nostalgique de cette époque, ne boudez pas votre plaisir au cas où vous retomberiez sur "La Jeunesse de Picsou" !

Avis posté par xenofab00 Infos posteur le 31/03/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Bon, inutile de préciser que ma note est empreinte subjectivité, et les dizaines (?) de Picsou Géant (et autres) ornant ma bibliothèque ne sont pas là pour prouver le contraire. De plus, le fait que La Jeunesse de Picsou soit l’épopée de nos joyeux amis de chez Disney que je préfère (traitant du personnage de la boite que je préfère... enfin je pense que tout le monde a compris) n’est pas non plus pour arranger les choses. Et pourtant, mon élan est-il vraiment aveugle et nostalgique ?

En partie, un peu peut-être, mais le lecteur objectif saura reconnaître les qualités évidentes du récit : le dosage de l’action et l’aventure, le dépaysement continuel, l’humour, les références historiques, le rythme effréné, et l’émotion (c’est bien la seule fois où celle-ci m’aura submergé devant une histoire de ce type) sont autant d’éléments que Don Rosa a su habilement distiller au fil des chapitres, transcendant par la même littéralement les personnages caractéristiques de Disney, pourtant déjà si charismatiques (ouais, ils ont la classe, j’assume).
Inutile de préciser qu’en outre, le fan ne peut qu’exulter devant le fait de découvrir l’origine de nombres d’éléments de l’univers créé par Disney, et bien sûr celle de Picsou.

Je ne développerai pas plus car il est assez difficile de passer après autant d’avis aussi exhaustifs, mais je ne peux que conseiller cette bd qui derrière son aspect enfantin cache une mine de trésors qui émerveilleront petits et grands, une oeuvre culte.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 04/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Tout petit, j'achetais Picsou magazine tous les mois. J'adorais les histoires de Carl Barks, mais en grandissant je les ai trouvé très inégales et parfois enfantines. Ce n'est pas le cas de Don Rosa qui est capable de mettre de la maturité dans ses histoires (notamment dans les histoires avec Goldie). La jeunesse de Picsou est sans aucun doute son chef d'oeuvre.

Don Rosa part avec comme unique indication les indices laissés dans les histoires de Barks. Il mélange aussi l'histoire en mettant parfois des personnages historiques (Buffalo Bill, Geromino, les Daltons, etc.). Les histoires sont toutes bien, mais j'ai une affection particulière pour celles avec Goldie. Quelle tendresse coule de cette relation amour-haine que ce vouent Picsou et Goldie, son unique amour.

Avis posté par Altaïr Infos posteur le 12/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Petite j'aimais bien lire les histoires de Picsou & Cie, mais sans plus. J'ai réessayé récemment de prendre un super picsou géant pour essayer de retrouver ce qui me plaisait jadis, mais j'ai trouvé ça illisible...

Donc finalement, la première qualité de cette Jeunesse de Scrooge Mc Duck est d'être tout à fait lisible, même pour un adulte. Toujours est-il que je n'ai pas vraiment complètement accroché... L'histoire m'a parfois rasée (le passage des bateaux à vapeur par exemple), et dans l'ensemble je n'ai guère été passionnée par le sujet, hormis quelques passages assez savoureux comme la découverte de la première pépite.

En fait, je trouve que Don rosa a été un peu trop bridé à force de vouloir tout expliquer du caractère de Picsou, de vouloir coller à toutes les anecdotes de Barks à son sujet... Il y a un coté artificiel qui plombe pas mal de page, je trouve, même si parfois il transcende complètement sa ligne de départ et cela donne certains passages vraiment réussis (aaaah Picsou absout par ses ancêtres écossais parce qu'il allait devenir le canard le plus pingre de l'histoire !).
Je trouve aussi que le cadre imposé des personnages joue un peu comme un carcan dont il a du mal à s'extraire. La plupart ont des personnalités très convenues, et seule la soeur de Picsou, Hortense, la mère de Donald, a assez de personnalité pour intéresser un peu.

Enfin... cette critique pourra paraître bien dure. Mais je pense que cette "jeunesse de Picsou" parlera surtout à ceux qui ont vraiment été fans dans leur enfance, pas ceux qui, comme moi, ne suivaient ça que de très loin.

Avis posté par Alix Infos posteur le 12/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Evidement quand j’étais jeune, j’étais un grand fan des aventures de l’oncle Picsou. Et quel plaisir de le retrouver aujourd’hui dans ces aventures racontant sa jeunesse, depuis tout petit jusqu’au vieillard que nous connaissons tous.

Sa vie est partagée en 12 chapitres, 1 par étape importante de son existence : un échec cuisant qui a forgé son caractère, un succès retentissant (ah, sa première pépite d’or), la rencontre avec un personnage clé, son 1er million…

Chaque aventure se déroule dans un pays différent (USA, Ecosse, Afrique…) et nous entraîne dans des aventures dépaysantes remplies d’action, de méchants en tout genre et surtout d’humour ! Ah oui, certaines répliques m’ont vraiment fait rigoler.

Quel plaisir d’assister à la rencontre avec Les Rapetout, avec les parents de Donald… quel privilège de découvrir Donaldville avant et pendant la construction du fameux coffre-fort, et de voir le caractère de Picsou évoluer au cours des années.

L’histoire fourmille de détails historiques réels, de clins d’œil, de répliques de films cultes… La version anglaise (que j’ai lue) comporte un petit « making of » en fin de chaque chapitre listant tous ces détails amusants.

Le dessin est superbe. Il ne dénature pas l’original, et fourmille de nombreux petits détails amusants en arrière-plan (des Mickey cachés, des animaux qui se battent…).

Vraiment, un must pour tous les fans des aventures de Picsou. L’action ralentit un peu dans les derniers chapitres, et me fait mettre 4/5, mais sinon c’était le 5/5 assuré !

Note sur la VO : Attention, presque tous les noms sont différents (Picsou = Scrooge McDuck, Les Rapetout = The Beagle Boys), donc vous risquez de rater pleins de références. De même les accents écossais sont retranscrits dans le texte, ce qui rend certains passages difficiles à lire.

Avis posté par Redman Infos posteur le 21/01/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Tout d'abord je remercie Nijal d'avoir ajouté cette fabuleuse BD, ce monument de l'univers Disney. Je remercie évidemment aussi Don Rosa sans qui ce bonheur de lecture ne serait jamais arrivé. Je remercie tous ceux qui m'ont soutenu... ah euh non je m'égare :-p

Vous l'aurez compris, la Jeunesse de Picsou est tout simplement gé-ni-ale, un incontournable de la bande dessinée Disney. Fan ou pas fan, jeune ou vieux, qui que vous soyez il vous faut impérativement lire cette magnifique épopée !

Tout y est et tout est bon, Don Rosa a respecté l'oeuvre posée par le maître Carl Barks et pour cela il a dû relire des milliers de planches, ce qui représente déjà un formidable boulot. Le scénario est parfaitement maîtrisé, alliant aventure, humour, émotion (la première fois j'ai failli pleurer quand Picsou abandonne ses soeurs). Quel plaisir de découvrir le passé de Picsou ! Mais ce qui me plaît le plus c'est de découvrir sa famille, ses relations avec ses proches, une vraie tranche de vie. L'épisode avec les ancêtres écossais ! C'est découvrir comment il est devenu le canard que nous connaissons riche et solitaire. C'est assister à la fondation de Donaldville.
C'est aussi un cadre historique où Picsou intervient dans de grands moments de l'Histoire et rencontre d'illustres personnages !

Le dessin est époustouflant, le trait est très précis, très fidèle aussi. Ca fourmille de détails, de clins d'oeil, de références ! De l'Ecosse natale à Donaldville en passant par l'Alaska ou l'Australie, chaque épisode nous entraîne dans un paysage différent, tous plus réussis les uns que les autres. Don Rosa apporte un nouveau souffle, plus adulte, au dessin davantage "simpliste" de son illustre prédécesseur. Un style que j'apprécie beaucoup !

Bref, la Jeunesse de Picsou est un grand cru Disney, un must, autant par l'histoire que par les dessins. Un seul conseil : jetez-vous dessus !

Avis posté par Ro Infos posteur le 19/01/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Durant ma jeunesse, j'aimais beaucoup Picsou dont je lisais les aventures avec passion. Depuis, j'ai vieilli et même si je garde de l'affection pour le personnage et mes souvenirs d'enfance, je n'arrive plus à lire une de ses aventures récentes dans Super Picsou Géant ou autres sans m'ennuyer rapidement car ce n'est "plus pour moi".
Aussi, quand j'ai eu la grande chance de me procurer l'édition de 1998 de la Jeunesse de Picsou, c'est avec un sentiment d'espoir prudent que j'ai entamé sa lecture.
Mais cette oeuvre-là est excellente, vraiment excellente ! Et sans doute encore plus précisément quand on est un adulte qui aimait Picsou dans sa jeunesse, car le récit est mature, intelligent, plein d'humour et d'originalité.

Le dessin de Don Rosa est très bon. Il a une touche de dessin de l'univers Disney qui me plait beaucoup. Sans jamais tomber dans la facilité, il n'hésite pas à fournir, outre des personnages dynamiques, des décors fouillés et emplis de détails parfois amusants. J'aime beaucoup par exemple la façon dont il dessine les animaux avec lesquels il offre souvent au lecteur de très bons gags de second plan. Au final, ses planches sont belles et agréables tout en gardant la simplicité des dessins à la Disney.

Le scénario de cette jeunesse de Picsou est vraiment excellent. Divisé en 12 chapitres + un chapitre "0", il nous amène aux 4 coins du monde, Ecosse, Rives du Mississipi, Montana, Afrique du Sud, Australie, Yukon (évidemment), Californie, plus tous les lieux où Picsou a ensuite amassé sa fortune une fois ses premiers millions engrangés à la sueur de son front.
Chaque chapitre forme une histoire complète et chaque histoire se suit pour former une vraie saga. Les scénarios ne manquent jamais d'une vraie originalité, le lecteur adulte et blasé que je suis ne sachant jamais comment les choses allaient se terminer et quels rebondissements allaient arriver. Car ils sont à la fois pleins de rêve et de magie mais aussi réalistes et ancrés dans l'Histoire des USA et du monde entre la fin du 19e et le début du 20e siècle.
Le personnage de Picsou est en outre fouillé, complexe, très attachant malgré les évènements qui vont véritablement l'endurcir voire le rendre antipathique quand il atteindra le maximum de sa richesse.
Sincèrement captivé, souvent même ému à certains passages, seuls quelques moments où le rythme baisse un tout petit peu m'empêchent de mettre la note maximale à cette BD formidable pour le lecteur nostalgique de ce que Picsou, le personnage et ses aventures, peut offrir de mieux.

Pour information, j'ai eu un peu le sentiment que cette saga aurait pu de très belle manière se terminer à la fin du chapitre 10, quand Picsou s'installe à Donaldville et qu'on voit poindre la naissance de Donald lui-même. Les chapitres suivants m'ont un peu moins captivé, notamment peut-être par une baisse du niveau d'humour et d'aventure. Mais ils font un lien excellent entre la saga de la jeunesse de Picsou et ses aventures actuelles avec Donald et les 3 neveux face aux Rapetou et à Miss Tick. Et puis dans le chapitre 12, j'ai adoré la référence à Citizen Kane.

Bref, un INDISPENSABLE total pour qui aime ou aimait Picsou, quelque soit son âge désormais.
Et je donnerais très cher pour que ces aventures soient rééditées dans la belle intégrale cartonnée de luxe qu'elles méritent !

Avis posté par JAMES RED Infos posteur le 16/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est sur les conseils des précédents posteurs que je me suis lancé dans cette saga. Ca m'a vraiment beaucoup plu. Ceux qui ont un a priori sur les aventures Disney (c’était mon cas) peuvent parfaitement lire cette BD. Ce n’est pas seulement destiné aux enfants, il y a une multitude de références à l'histoire, la politique... Le personnage de Picsou est sans doute un des plus intéressants de l’univers Disney.

Don Rosa a fait un travail remarquable pour retracer toute la jeunesse du milliardaire le plus pingre de l’histoire. C’est drôle, dynamique, on ne s’ennuie pas un seul instant. L’effort de documentation est exemplaire. Picsou rencontre la grande histoire : la construction du canal de Panama en 1906, le Klondike et sa ruée vers l’or en 1898. Des personnages ayant réellement existé, comme les Dalton, Théodore Roosevelt ou Buffalo Bill, croisent à un moment le chemin de Balthazar Picsou. Les décors sont tout à fait chiadés. On découvre même les parents de Donald. Le personnage d’Hortense, la mère de Donald est d’ailleurs très bien caractérisée. Tout cela donne à cette oeuvre une grande cohérence narrative.

Comme les autres posteurs, j’ai trouvé que le tome 2 paru en 2005 est un peu plus inégal. Alors, on se dit que ce serait bien qu’un éditeur fasse un bel album avec la jeunesse de Picsou et on espère que Don Rosa a encore beaucoup de choses à nous raconter. La période du début XXème siècle n’a pas encore été très exploitée.

Avis posté par snivel Infos posteur le 30/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Que dire de plus que l'avis précédent ?

J'ai découvert la jeunesse de Picsou au fur et à mesure des parutions dans Picsou Magazine dans les années 90 = A chaque fois c'était un pur instant de bonheur !
Puis je trouve les dessins de Don Rosa nettement plus travaillés, plus "sérieux". Et le scénario est en effet très bien documenté, avec moult clins d'oeils !

Bref, à lire !

Avis posté par Nijal Infos posteur le 28/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Avant d'appréhender "La Jeunesse de Picsou", il convient en guise d'introduction de donner quelques informations d'ordre historique. Le personnage de Balthazar Picsou a été créé en 1947 par Carl Barks, qui pendant 20 années façonnera son univers: les Rapetou, Gontran, Flairsou, Gripsou, Géo Trouvetou, Miss Tick, les Castors Juniors, Donaldville, et bien évidemment Donald et ses neveux, rares personnages qui ne sont pas création de Carl Barks.
En 1987, Don Rosa entreprend de se plonger dans l'étude studieuse des 6000 pages de BD léguées par Carl Barks, et au début des années 90 est rédigée "la Jeunesse de Picsou", fondée sur tout l'héritage de Carl Barks. A noter qu'il ne faut pas confondre l'école américaine avec toutes les autres écoles, en particulier l'école italienne qui s'est éloigné de cet héritage.

En connaissance de cause, on ne peut qu'être abasourdi par la rigueur de Don Rosa -plus peut-être qu'Alan Moore-, qui a recherché avec minutie le plus infime détail laissé par Carl Barks, a cherché le moyen de l'exploiter, et qui au final a réussi à tisser des liens solides entre sa "jeunesse" et les histoires de Carl Barks, créant un ensemble cohérent du point de vue scénaristique.

Du point de vue de la forme, là aussi la cohérence est de mise. La plupart des épisodes font en moyenne 25 pages. Chaque épisode est précédé par un dessin d'une page, et dans chaque épisode on retrouve des constantes de construction, comme cette en-tête de présentation au début de la première page.
Le dessin est d'une clarté impeccable, mais paradoxalement assez fouillé, et dans ce style tout en rondeur propre à Disney. Le tout permet une lecture d'une remarquable fluidité.

Mais qu'en est-il du personnage principal, Picsou ? Dans le premier épisode, on le voit enfant d'une famille pauvre d'Ecosse en 1877, aux prises avec une famille ennemie pour sauver leur domaine ancestral puis un Picsou adolescent qui va s'envoler vers l'Amérique; le dernier épisode présente un Picsou affaibli en 1947, qui, en lutte contre les Rapetou, va vivre une sorte de " renaissance "...
Et entre temps ? La saga tient presque de l'épopée historique. Des bords du Mississipi jusqu'à l'Australie, Picsou parcourt le monde en quête de fortune. C'est l'occasion pour Don Rosa de nous faire revivre des événements historiques tels que la conquête de l'ouest américain, les ruées vers l'or, le naufrage du Titanic, et des allusions subtiles sur la révolution Russe, le krach de Wall Street, la colonisation, etc.

Mais plus qu'une épopée historique, "la Jeunesse de Picsou" tient avant tout de l'épopée humaine. Sur 70 ans, Picsou ne reste pas monolithique. Certains ont pu avancer que les personnages traités par Don Rosa étaient moins ambigus et moins profonds -du point de vue de leur personnalité- que ceux traités par Carl Barks, ce qui est en partie vrai, mais il n'en reste pas moins vrai que Don Rosa a effectué un remarquable travail en nous retraçant l'évolution contrastée du caractère de Picsou: adolescent naïf, il s'endurcit, au fur et à mesure qu'il découvre le monde et les hommes, mais toujours en restant honnête. Après son unique acte de malhonnêteté, son ascension impressionnante trouvera son épilogue dans la déchéance et la solitude.

Ma foi, je dois dire que les deux derniers épisodes, ceux retraçant l'ascension et la "chute" sont pour moi les plus poignants. J'ai lu pour la première fois "La Jeunesse de Picsou" à l'âge de 10 ans, et depuis elle ne m'a plus jamais quitté, elle est devenue un ferment de mon identité, tant l'histoire de celui qui a réussi en étant "plus dur que les gros durs, plus malin que les petits malins, et en restant honnête et carré" s'est gravée dans mon esprit d'une encre indélébile.

Afin d'éviter la déception, il est important de garder à l'esprit que ce fleuron de la production Disney qu'est "la Jeunesse de Picsou" est avant tout destinée aux enfants et aux pré-adolescents.
Il n'empêche qu'elle a, et avec elle toute la production de Don Rosa, fait des années 90 la plus grande période pour l'univers Picsou depuis les années 50.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque