Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Les Boules Vitales Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (7) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis7
Note moyenne2.86 / 5
Pour l'achat42%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les Boules Vitales sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Ems Infos posteur le 25/01/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dernièrement j'ai apprécié des BD des mêmes auteurs : … A la folie pour Sylvain Ricard et Droit du sol pour Charles Masson. Je n'ai donc pas hésité à investir sur cette BD qui est en plus parue chez Futuropolis.
Je suis content de mon investissement, sans exceller, ce one shot regorge de qualités.
Le scénario est bien conçu avec ses cycles concordants aux saisons.
Le postulat de base, mettant en couple deux individus que tout sépare à l'origine, n'est pas nouveau mais il est intelligemment traité. Le scénario est plus consistant qu'il n'y parait. Il faut interpréter et prendre du recul pour bien saisir le contenu. On se doute dès le départ comment évoluera la relation mais l'évolution des rapports est bien développée.
La partie dessin est agréable avec son trait gras et surtout une colorisation superbe et juste dans les tons.
Une BD vraiment pas mal !!!

Avis posté par Erik Infos posteur le 08/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est vrai que le titre associé à la couverture est un peu trompeur. J'ai compris par la suite que les auteurs ont voulu jouer sur cette ambigüité entre un homme volage et "sérial baiseur" et une jolie femme qui croît aux énergies vitales du Feng Shui et autres pratiques new-âge. Les relations amoureuses de deux êtres que tout semble séparer sont parfaitement bien traités.

Finalement, on a droit aux deux excès qu'on peut rencontrer dans notre vie au travers de relations:
- Il y a tout d'abord les mâles qui collectionnent les conquêtes et qui flattent ainsi leur égo en parvenant à conquérir les belles. Oui, on a tous rencontrés à un moment donné des sales cons. Le coup d'aller draguer sur un marché bio est bien vu ! On ne peut tomber que sur des canons...
- Puis, il y a les femelles qui placent leur vie dans un ensemble cosmique insondable en étant persuadé que ce mysticisme est un signe ostentatoire d'intelligence. Le pire est de suivre ces conférences données par des gourous qui prétendent vous délivrer le corps de toutes les maladies. Un miracle vous dis-je. La forme la plus adoucie est tous ces magazines féminins qui traitent des sciences douces et du Feng Shui. J'ai changé la couleur de mon salon à cause de cela: j'ai connais un rayon sur le sujet!

J'ai bien aimé le rôle de Martial, le copain homo de Peggy qui semble être un tampon raisonnable ou le juste milieu des choses. Par contre, le meilleur ami d'Ernest (le bon père de famille bien rangé) s'avère décevant. On a les amis qu'on mérite !

L'alliance durera t'elle au fil des quatre saisons ? J’ai beaucoup aimé les détails comme l'Eglise et ses pancartes qui évoluent ou encore les séances chez le psy. Beaucoup de choses sont très recherchées pour peu qu'on souhaite y regarder de plus près. Les critiques fusent sur une société en mal de spiritualité.

Une bd de mode ? Certainement ! Cependant, elle reste très agréable à lire. Un album fort réussi qui m'a également convaincu.

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 06/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album m’aura rapidement fait penser à « Effleurés », par son thème. En effet, il relate une histoire d’amour impossible entre deux personnes que tout oppose, hormis une certaines attirance physique. D’un côté, le dragueur matérialiste qui craint de s’engager. De l’autre, l’écolo naïve … qui a tout autant peur de s’engager. Comment ces deux êtres ont pu être attirés l’un par l’autre demeure un mystère pour moi (même si je peux comprendre les considérations morphologiques d’Ernest (Ahh, ces culs en forme de cœur …)) et rend ce récit peu crédible. Dans la vie réelle, je pense sincèrement qu’Ernest tire Peggy, puis se tire, point barre.

Mais le thème central du récit n’est pas la relation amoureuse, mais plutôt ce qu’elle implique. Les deux protagonistes, attirés l’un par l’autre, semblent vouloir faire des efforts pour se rapprocher, mais la réalité est toute autre. De fait, ils restent sur leurs positions, ancrés dans leurs convictions, alors qu’ils pensent sincèrement tout faire pour que leur relation fonctionne. C’est cet aspect du « moi, je » (très joliment illustré sur une planche) qui m’aura finalement séduit. Ce processus, décrit ici d’une manière assez caricaturale, est la cause de bien des séparations. Chacun voulant voir chez l’autre l’autre fantasmé, ne peut qu’être déçu par la réalité (la perfection n’étant pas de ce monde), cette frustration entrainant la séparation. (En clair : je croise une jolie fille dans un magasin bio, je l’imagine saine, sportive, ouverte, consciente des enjeux environnementaux actuels, mais en cours de relation, je me rends compte qu’elle n’aime que très moyennement le sport, préfère le bus au vélo pour ses trajets, est obnubilée par son poids, et d’autres choses encore que je n’apprécie pas, j’essaye de lui montrer combien elle a tort et moi, j’ai raison. Elle ne change pas d’avis, donc c’est une conne, donc je la quitte (d’accord, c’est très schématique, mais c’est le principe, et cela fonctionne dans les deux sens)).

Le trait de Charles Masson est supérieur à ses œuvres précédentes, mais il manque encore de finition pour totalement me convaincre. Les décors demeurent très pauvres et certaines planches manquent vraiment de matière. Heureusement, la colorisation gomme partiellement ces manquements, et le récit en lui-même ne nécessite pas de grands effets graphiques (puisqu’il s’agit d’une œuvre assez intimiste).

En résumé : l’œuvre m’a convaincu par son analyse d’un des processus autodestructeurs du couple, et malgré son caractère très caricatural et son dessin trop minimaliste.

Avis posté par herve Infos posteur le 09/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai emprunté ce roman graphique sur les seuls noms de Sylvain Ricard, et surtout de Futuropolis, souvent gage de qualité.
Petite déception tout de même.

Si le dessin de Charles Masson colle parfaitement à l'histoire (il me songer parfois au style de Peyraud), le scénario est assez banal : la rencontre entre deux personnages, deux univers complètement différents, l'égoïste-dom juan et la folle du bio.

Une histoire sans surprise donc, que l'on lit vite- malgré une pagination importante- (et qu'on oublie vite aussi) avec des personnages trop caricaturaux pour que l'on s'y attache.

Même la fin de cette histoire d'amour est prévisible... dommage car, je me répète, le dessin est accrocheur, vif et réussi.

Avis posté par iannick Infos posteur le 07/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Que retenir de cette bd ? Pas grand-chose finalement, ça se lit bien mais l’histoire n’est pas franchement convaincante…

"Les boules vitales" nous raconte la relation entre un « sérial-baiseur », Ernest, et une jeune femme, Peggy, éprise de produits biologiques et fascinée par l’au-delà.

Le problème avec ce scénario, c’est que je n’ai trouvé aucune surprise à voir ce couple s’enfonçer dans l’incompréhension de l’un envers l’autre : d’un côté, le lecteur découvre un homme qui se la pète en répétant à tout le monde qu’il couche avec les plus belles filles de Paris quand il veut (en clair : Ernest est le vrai connard en puissance !), et de l’autre côté, il y a la pin-up qui essaie à tout prix de rallier son amoureux (à vrai dire, tous ses petits amis...) à ses délires spirituels... Bref, plus j’avançais dans le récit, plus je voyais venir le dénouement d’autant plus que cet entêté d’Ernest n’a rien à foutre de la spiritualité (note personnelle : il a bien raison sur le coup !). Je trouve assez bizarre aussi que Peggy ait rapidement en tête de fonder une relation avec Ernest malgré tous leurs différends qui m’ont sauté aux yeux dès les premières pages !
Entre ces deux personnages, Martial, l’ami homosexuel de Peggy m’est apparu le plus convaincant des protagonistes principaux, même si je trouve un peu téléphoné de mettre un individu de ce genre dans le récit (Bin oui, c’est à la mode de mettre un homosexuel dans une histoire de nos jours !)...
Malgré tout, "Les boules vitales" est un one-shot assez agréable à lire. Je n’ai pas appris grand-chose dans cette bd mais d’un autre côté, je ne regrette pas trop d’avoir lu cet album. Je pense que le dessin de Charles Masson y est pour quelque chose sur le fait que je ne me suis pas lassé lors de la lecture.

J’aime assez le trait de Charles Masson pour cette bd, je le trouve dynamique et agréable à contempler. Son coup de crayon épais est souple, la mise en couleurs emploie des tons plaisants qui s’avèrent adaptés aux moments.
La mise en page est assez aérée mais les bulles de dialogue sont –à mon avis- parfois mal disposées car elles gênent le sens de lecture.

Finalement, "Les boules vitales" ne me laissera pas un souvenir de lecture impérissable car l’histoire entre ces deux êtres m’est apparue assez peu probable... En fait, je trouve surprenant le fait que l’héroïne veuille à tout prix rallier son petit-ami à ses délires spirituels alors que ça saute toute de suite aux yeux qu’il n’en a rien à cirer.
Le dessin de Charles Masson est –à mon avis- plaisant à contempler mais ça ne suffit pas à rendre cette bd incontournable... loin de là !

Note finale : 2,5/5

Avis posté par Spooky Infos posteur le 12/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis assez d'accord avec Ro : c'est le premier faux pas de Futuropolis, en tous les cas parmi tous les albums que j'ai pu lire jusqu'à présent.

On a là un roman graphique plutôt ennuyeux. Les relations entre Ernest et sa copine sont, à défaut d'être fausses, d'un ennui mortel. Je ne nie pas que ces relations soient crédibles, non ce qui leur manque, c'est... du piment, effectivement. Ernest ? On a envie de le lâcher à la première occasion, qu'on soit sa petite amie ou son meilleur ami. Peggy ? Elle vit dans une sphère macrobiotique parcourue de connerie. Bref, deux personnages insupportables, mais insupportables dans le sens où l'on n'aime pas les détester. On ne les supporte pas, point. Leur histoire ? Elle ressemble à des milliers d'autres, mais malheureusement Sylvain Ricard n'a pas réussi à la rendre intéressante.

Reste le dessin de Charles Masson, sympathique, avec des couleurs plutôt chaudes, adapté au genre, mais qui ne parvient pas à sauver l'histoire.

Un coup pour (presque) rien, comme dirait Ernest.

Avis posté par Ro Infos posteur le 11/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Première vraie déception pour moi à la lecture d'un album du nouveau Futuropolis : je me suis ennuyé en lisant cette BD.

Le dessin de Masson est sympathique même s'il ne m'est pas apparu toujours très clair. J'ai eu du mal à observer les traits de certains personnages en début d'album notamment. Et je ne suis pas tellement fan des décors trop souvent vides. Mais c'est un dessin dynamique, au trait maîtrisé et assez plaisant à lire.

Le scénario derrière aurait pu être sympathique, la rencontre entre un serial-baiseur (un vrai connard en vérité) et une jolie crédule adepte de fengshui et de macrobiotique. Mais j'ai trouvé que tout cela manquait singulièrement de piment et à vrai dire d'intérêt.
J'ai suivi leur relation amoureuse sans passion ni vraiment d'amusement.
Tout d'abord, après le début purement sexuel de leur relation, j'ai eu du mal à comprendre comment leur couple pouvait tenir. De voir ce dragueur invétéré jouer soudain les amoureux pas transi mais au moins fidèle sur la longueur ne m'a pas paru crédible, surtout quand on voit comment il se fout discrètement d'elle et de sa façon de penser. Qu'est-ce qui les rapproche ? Comment croire qu'ils puissent s'aimer ?
Puis ces nombreux passages sur la façon de vivre de Peggy, ses conférences, sa crédulité, ses gourous de salon, j'ai trouvé que cela n'apportait pas suffisamment au récit pour être à ce point là abordé.

J'ai lu cette BD comme j'aurais regardé un de ces caricaturaux "films français chiants" qui parlent d'une relation entre un homme et une femme qui ne s'aiment pas vraiment, qui se font du mal, on ne sait pas pourquoi ils sont ensemble, ils s'ennuient souvent, ennuient souvent le lecteur/spectateur.
Bref, bien que ce soit assez bien raconté, j'ai trouvé que le récit tirait en longueur et n'apportait pas suffisamment de contenu pour être vraiment intéressant.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque