Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Blacksad Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (165) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(4)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(24)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(71)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(64)
Nombre d'avis165
Note moyenne4.16 / 5
Pour l'achat94%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Blacksad sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

1 2 3 4 5 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par Jules-Gérard Simon Infos posteur le 13/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ma critique se base sur les trois premiers albums de la série.

Les dessins sont remarquables, le dessinateur Juanjo Guarnido possède un talent exceptionnel, tant dans la réalisation des décors, que des objets et des personnages. Il s'agit sans aucun doute d'une des BD qui présente le meilleur graphisme à côté de la série Dent d'ours de Yann & Henriet chez Dupuis. Je ne saurais en dire plus dans la reconnaissance des qualités exceptionnelles de la mise en scène de cette BD.

Le scénario, les enquêtes dirigées par John Blacksad, sont menées, dans ces trois albums, d'une manière extrêmement confuse, avec des raccourcis incompréhensibles, des avancées suspectes et des conclusions hâtives, de nature à égarer complètement le lecteur. De fréquents retours en arrière sont plus que nécessaires, si ce n'est pas la relecture complète de l'album. Cette difficulté tient dans l'écriture même du récit, mais pas seulement. Les acteurs, ces "hommes" avec leur tête d'animaux, sont si nombreux et si différents à intervenir, qu'il est difficile, pour le lecteur, de les suivre et de savoir qui est qui et qui fait quoi. La mémoire a du mal à assimiler les multiples gueules qui se croisent dans le récit. Dernier point à soulever et non des moindre, le sexisme ambiant. Les personnages féminins sont des ''presque'' femmes humaines à part leurs petites oreilles de chats. Les hommes sont des monstres hybrides et on ne voit jamais leurs femmes qui devraient apparaître avec ces gueules, femme crocodile, femme rat, femme corbeau... Les albums contiennent une hypersexualité féminine latente, une adoration obsessionnelle du corps de la femme, et inversement une dévalorisation pathologique du corps masculin.

Avis posté par Raphifty Infos posteur le 01/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai envie de dénoter avec les avis et les notes élogieuses que l'on peut lire ici ou là.

Certes le dessin est excellent, certes les intrigues abordent toujours des sujets profonds mais finalement je trouve, et le paradoxe de ce commentaire se trouvera ici, que cette série manque de profondeur. Non pas sur les sujets abordés mais plutôt sur les personnages qui sont un peu trop lisses. Je porterai le même regard sur les scénarios qui sont, comme je l'ai déjà dit bons mais qui mériteraient une construction plus complexe. Les enquêtes (qui souvent n'en sont pas) sont simplement prétexte à la critique de notre société et malheureusement c'est trop simple voire simpliste.

Blacksad (et c'est sûrement l'une de ses forces) s'adresse à un public large voire à un public ado/enfant sur des thèmes parfois lourds. Dommage il ne manque presque rien pour faire de cette série un grand classique. Pour moi la critique du fonctionnement de notre société et des animaux sortis d'un zoo ne suffisent pas à faire l'originalité d'une œuvre, il faut ajouter une petite touche de magie, comme Jean de La Fontaine.

Avis posté par sloane Infos posteur le 22/02/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pauvre de moi qui n'ai découvert Blacksad que très récemment, en fin d'année dernière ! Il faut dire que, pas totalement inculte, j'en avais entendu causer et mon œil avait plusieurs fois été attiré par les couvertures dans les rayons de ma librairie préférée. J'avoue que j'avais très peur de sauter le pas parce que, ben les animaux qui parlent et se comportent comme des humains, à par des vieux souvenir de Disney, ça m'enchantait qu'à moitié.

Et j'ai sauté le pas ! Non sans une certaine appréhension, mes petits doigts ont, avec crainte mais application, commencé à tourner les pages du tome 1. Et paf ! dans la tronche, tartine de phalanges et tout ce que vous voudrez. Tout est là pour un amateur de polar comme moi, j'ai retrouvé les ambiances noires de James Ellroy, de Spillane et même un poil de James Lee Burke.

Non mais c'est qui ce Guarnido ? Peu importe ! Ce mec a de l'or dans les doigts, parce qu'il arrive, sans tomber dans la caricature, à donner à toutes ses bestioles des expressions que d'autre auteurs sont infoutus de rendre chez des "humains". Et s'il n'y avait que ça. Mais tout le reste est à l'avenant, le cadrage, les décors, les ambiances, tout vous dis-je ! N'oublions pas la colorisation juste parfaite, quel que soit le lieu où l'action se déroule.

Et puis il y a les scénarios. Certains posteurs ont des préférences en ce qui concerne tel ou tel tome, of course, mais personnellement je n'ai pas réussi à en faire sortir un du lot. Chacun possède son charme, son ambiance. Alors bravo Mr Canales !

Ca y est j'ai rattrapé mon retard de lecture et je me retrouve comme vous autres à attendre comme un nigaud la sortie d'un sixième tome !

Indispensable pour tous les amateurs de polar et les autres !

Avis posté par Miranda Infos posteur le 12/10/2008 (dernière MAJ le 08/11/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Blacksad est certainement ce qu'il y a de plus beau en matière de bd animalière. Non seulement le dessin est sublime, mais Guarnido a donné une personnalité à chacun de ses personnages proche du comportement de l'animal choisi. On ressent le travail de l'auteur et son observation du règne animal afin de nous représenter ici un monde mi-homme/mi-animal sans faille. Le graphisme est parfait avec un beau mouvement, il ne souffre d'aucun défaut ; on reste béatement sur chaque case à regarder chaque détail, chaque expression, abasourdi par un si grand de talent.

Le scénario du premier tome est assez classique. Sans surprise. Le deuxième tome est quant à lui remarquable, Guarnido joue avec le pelage des animaux pour nous jeter en pleine figure et assez durement la vision d'une société raciste et intolérante. Le troisième tome est lui aussi excellent, mais ici l'auteur se base plus avec les sentiments des personnages, entre trahison et déception, la tristesse finit par déborder des pages.

Le personnage de Blacksad m'a rappelé celui de cette vieille série télé "Mike Hammer" joué par l'acteur Stacy Keach ; ces deux détectives ont énormément de points communs : la dégaine, la façon de penser, le succès auprès des femmes, un grand charisme, un charme fou… ainsi que leurs moustaches qu'ils ont tous les deux fort belles.


Tome 4
J'ai été nettement moins emballée par ce tome, le scénario n'est pas très original, trop convenu, voire même un peu mou. Le visuel est moins riche que les autres tomes, notamment par le nombre réduit de personnages. Certaines planches trop sombres alternent avec d'autres trop colorées, cela manque d'harmonie visuelle.

Tome 5
L'histoire de ce cinquième tome est un peu facile et sans surprise, sans les expressions animalières totalement jouissives et le choix des bestiaux en fonction de la personnalité de chacun, j'aurais certainement beaucoup moins apprécié cette lecture. Par ailleurs, plus les tomes avancent plus la colorisation se fait légère.
Quand bien même je garde mon 4/5 mais si la qualité continue à baisser je passerai allègrement à un 3/5.

Avis posté par rank xerox Infos posteur le 18/09/2010 (dernière MAJ le 18/01/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai été conquis par les 3 tomes et j'attends le 4eme avec impatience.... après ce début, mises à jour plus bas.

Des 3, c'est Arctic Nation qui m'a le plus captivé, par la densité du scenario et la reconstitution du climat de ce qui pourrait être l'Amérique ségrégationniste, mais aussi une vision futuriste de bien des sociétés...

Sans atteindre le sommet d'Arctic Nation, les deux autres sont cependant excellents : c'est du grand polar noir, avec des femmes fatales sublimissimes, des demi-salauds et de franches ordures et un détective costaud et désabusé.

On imagine très facilement cette BD en film, tellement les changements de plan, les cadrages sont réussis. Le jeu avec les couleurs (très différentes entre les albums) contribue à donner à chacun une ambiance qui lui est propre.

***** Mise à jour suite à lecture du 4eme tome (l'Enfer, le Silence)

J'ai lu avec beaucoup de plaisir ce 4eme tome. Le cadre est relativement classique (Nouvelle Orléans, Jazz, vaudou...) avec cependant une intrigue qui réserve quelques surprises sur des protagonistes du récit, et de beaux personnages de losers magnifiques. C'est un récit de genre, très réussi.

Le scenario est efficace, mais ce qui fait que je suis fan de la série, c'est surtout par la façon de le raconter visuellement (le dessin, les couleurs et les cadrages... et les idées: dans le 4eme tome, les planches en jeux de lumières à l'ombre des arbres sont magnifiques), et de mettre en relation chaque personnage avec l'animal qui les incarne.

**** Mise à jour suite à lecture du 5eme tome (Amarillo)

Bon, j'aime toujours autant! Encore un autre univers, un passage par le cirque surprenant... on a une surprise avec la famille de Blacksad... les femmes fatales sont toujours craquantes... et fatales! Une réussite que cette série... mon préféré restant Arctic Nation.

Une autre qualité de cette série avec le recul, c'est la diversité des récits et des lieux. Beaucoup de lecteurs différents peuvent y prendre du plaisir.

Avis posté par scaph Infos posteur le 16/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Blasksad c'est le bulletin de note trimestriel :

- Premier trimestre (Tomes 1 et 2) : élève intéressant et prometteur. Grand sens artistique unanime au conseil de classe avec des dessins fouillés, travaillés, particulièrement vivants. Scénario dans la mouvance des polars américains des années 30, bon mais sans prétention.

- Deuxième trimestre (Tomes 3 et 4) : vit sur ses acquis. S'ennuie et ennuie également ses lecteurs. Nous noterons une baisse de motivation. Doit se ressaisir au point de vue dessin et surtout scénaristiquement.

- Troisième trimestre (Tome 5) : nettement en dessous de ses capacités. Travail bâclé.

Conseil de classe : dilettante doué qui compense sa fainéantise et son manque d'esprit en vivant sur ses acquis des 2 premiers albums tant la qualité graphique était élevée. Seulement voilà, à force de chercher le petit 10 juste suffisant pour obtenir la moyenne avec ses tomes 3 et 4, à force de n'avoir rien fait, d'avoir tellement tiré sur la corde ce n'est pas le tome 5 qui lui permettra de passer en classe supérieure.

Avis des profs : redouble (quel gâchis).

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 07/04/2011 (dernière MAJ le 15/01/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Des dessins très travaillés, très fidèles à l'anatomie animale, et bien représentatifs de la personnalité incarnée.
Un héros mystérieux, balèze, mais pas invincible, très attachant,
Des intrigues bien ficelées, qui s'intègrent dans des moments clés de l'histoire humaine (comme la "chasse aux sorcières" pour le tome 3).

Pour moi, aucun point négatif, en achetant chaque album, je n'ai jamais été déçu !

Edit : le dernier tome "Amarillo'' est quand même nettement en dessous des autres question scénario, ce qui m'a vraiment étonné, mais aussi question dessins, qui sont bien moins travaillés... Oui, il était temps de s'arrêter.
J'ajoute que j'ai été un peu déconcerté que le "sauveur" de Blacksad dans le tome 4 ne refasse pas une apparition qui justifie ce deus ex machina...

Je laisse quand même un 5/5 car les 4 premiers tomes sont vraiment une tuerie !
(14)

Avis posté par Spooky Infos posteur le 24/02/2003 (dernière MAJ le 25/12/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne lis pas beaucoup de polars, mais là, encouragé par le posteur de cette BD, j'ai craqué ; et je dois dire que j'ai été agréablement surpris ! Cadrages audacieux, histoire glauque et sans concession, dessin très maîtrisé... On a vraiment l'impression d'être avec Philip Marlowe dans les années 50, époque où l'on ne doutait de rien, où l'on n'avait plus d'espoir... Noir, c'est noir !!


Et le choix d'humaniser des animaux, même s'il ne justifie pas forcément, rajoute un petit plus au dessin.

Après lecture du tome 5, je ne peux que conseiller de lire cette série, elle fait définitivement partie des classiques.

Avis posté par Rody Sansei Infos posteur le 10/06/2007 (dernière MAJ le 24/11/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme beaucoup l'ont déjà dit, le dessin et les couleurs sont vraiment superbes.

Les intrigues sont aussi très bien menées, mais le format BD franco-belge est malheureusement trop restrictif en nombre de pages pour raconter posément des histoires : elles auraient toutes (les trois premières au moment de cette critique) nécessité une bonne dizaines de pages supplémentaires.

Je ne comprends toujours pas l'intérêt de ces formats imposés qui desservent trop souvent les oeuvres.

Notes : 4/5 pour les tomes 1, 2 et 4, 3/5 pour le tome 3.

[EDIT - Avis sur le tome 5]
Un scénario foutraque, indigeste et sans grand intérêt, des dessins bien moins aboutis que dans les 4 premiers albums (même la couverture est presque bâclée) avec en prime quelques erreurs de proportion qui font vraiment tâche. C'est simple, à part le héros et les quelques personnages féminin, c'est un ratage. C'est peut-être le nouveau style de l'auteur, mais moi j'appellerai plutôt ça un beau ratage.
Bref, énorme déception et un amer "toute cette attente pour ça !?!?" à la fin...
Note : 2/5.

Avis posté par Erik Infos posteur le 14/02/2007 (dernière MAJ le 23/11/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Blacksad est sans doute une de mes bd préférées parmi toutes celles qui existent et qui inondent le marché depuis tant d'années. Un dessin absolument extraordinaire dans les traits presque hors normes (parmi les plus beaux dessins que je connais). Un découpage de planches et des prises de vue magnifiques! On a une impression générale de vertige et de mystère. Bref, une qualité graphique tout à fait exceptionnelle!

Le parti pris de « bestialiser » les hommes offre une vue intéressante. On peut dire que le choix de l'animal correspondant à chaque personnage représente admirablement la personnalité des protagonistes de tout bon polar de ce type (ex: le berger allemand inspecteur de police, le gorille boxeur, le malfrat à tête de crapaud, le tueur reptile et le rat espion et cafteur...). De belles trouvailles en perspective!

Le scénario de chaque tome est passionnant et renvoi à des thèmes résolument adultes. La critique distillée du racisme, du nucléaire, de la chasse aux sorcières communistes est parfaite.

Tome 1 : Quelque part entre les ombres
Ce premier tome est une histoire certes classique avec tous les codes propres au genre polar mais emmené avec un tel brio que la barre est d'emblée placée très haute. On découvre un univers fort intéressant avec ce détective fort charismatique. Les dés sont jetés pour une série qui va s'avérer tout à fait exceptionnelle.

Tome 2: Artic Nation
Le deuxième tome est une critique de l'Amérique ségrégationniste et intolérante. Cette dimension politique élève d'un cran le niveau de la série qui devient de plus en plus intéressante entre fausses pistes et rebondissements.

Tome 3: Ame rouge
Le troisième opus nous plonge totalement dans une histoire d'espionnage sur fond de communisme et de menace nucléaire. Le scénario se corse un peu pour nous livrer un final détonnant. Par ailleurs, les personnages et notamment notre héros prend une véritable dimension plus psychologique entre trahison et déception.

Tome 4: L'enfer, le silence
Ce 4ème tome s'est fait attendre ! En effet, il a fallu patienter près de 5 ans. Pour quel résultat? Je ne suis absolument pas déçu car c'est tout bonnement magnifique ! J'en avais presque les larmes aux yeux devant tant de grâce et de beauté. Le scénario se déroule dans une ville aux airs jazzy de la Nouvelle-Orléans. L'intrigue nous mène en bateau de manière magistrale.

Tome 5: Amarillo
Après un dernier tome jugé peu convaincant par la critique, c'était l'album le plus attendu de l'année. Pour moi, il n'y a pas photo: c'est une réussite totale ! Que du plaisir pour les yeux avec ces dessins tout simplement somptueux avec une finesse du trait inégalé. Le scénario n'est pas en reste avec des personnages à la psychologie plus vraie que nature. L'ambiance dégagée procure que du bonheur. Bref, c'est une maîtrise éblouissante !

C’est une série géniale sous bien des aspects. Ce côté polar américain des années 50 m’a littéralement transporté dans cette autre époque. Je ne suis pourtant pas à la base un fana du genre « polar » mais on ne peut pas passer à côté. Un vrai régal pour tous les amoureux de la bande dessinée. J'accorde la note maximale pour le dessin.

Note Dessin : 5/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.75/5



Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 14/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon, je vais essayer d’être bref, en joignant ma petite voix au concert de louanges concernant cette très belle série.

C’est en effet une grande réussite. Des animaux très humains, et des intrigues très bien ficelées, dans un décor états-unien des années 1950. Les quatre tomes parus sont intéressants et recommandés, mais je préfère tout de même les tomes 2 et 4, pour le thème et son traitement, vraiment prenant.

Si les scénarii sont bons, que dire du dessin ? C’est indéniablement un des points forts de cette série, et je reste bluffé par le talent de Guarnido, que ce soit pour les personnages ou les décors.

Le rythme est souvent nonchalant, comme le sont certains personnages de détectives des romans policiers américains des années 1950, le dessin étant à l’unisson : c’est aussi une bande dessinée d’ambiance. Et pourtant il y a de l’action, et elle nous captive, l’air de rien. Cela doit être ça le talent…

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 06/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il faut se méfier avec ce genre de Bd surcotées, les éloges sont souvent excessifs et peuvent masquer des trucs qu'on ne veut pas voir parce que tout le monde dit que c'est génial. Bon, il semble qu'avec "Blacksad", le risque est minime, c'est vrai que c'est de la grande BD.

Les auteurs ont appliqué la même méthode que dans les anciennes bandes animalières : rien de tel que les animaux pour dépeindre les turpitudes humaines. Avec ce polar animalier, Guarnido et Canalès créent une association fort réussie du polar et de la BD animalière dans l'Amérique des années 50. Ce type de bande n'est pas nouveau, on se souvient du Canardo de Benoît Sokal, dans les années 80. Mais ici, ce polar qui utilise des animaux humanisés en empruntant aux codes des grands classiques du film noir américain, va plus loin que Canardo et adopte un ton différent d'abord par sa virtuosité graphique éblouissante, et ensuite par son ambiance ; en effet, là où Canardo explorait un univers noir français un peu dans le style d'Albert Simonin, "Blacksad" adopte un ton beaucoup plus dur que dans d'autres polars comme Harry Chase ou Le Privé d'Hollywood qui étaient du "hard-boiled" rappelant la mythologie chandlerienne ou celle d'Hammett ; ici, on est dans le "heavy" plus proche du Mike Hammer de Mickey Spillane.

Les décors imposants de rues et d'immeubles, le découpage très cinématographique, les cadrages audacieux, les couleurs et l'éclairage sont sources d'atmosphère et contribuent à créer une ambiance particulière qui est bien plus importante que les enquêtes en elles-même. Ceci est renforcé par le réalisme stupéfiant des animaux, dont l'espèce reflète le caractère des personnages qu'ils incarnent. Rares sont les Bd animalières où les protagonistes paraissent aussi expressifs et vivants, surtout pour décrire la noirceur ou la grandeur de la psychologie humaine révélée par les excellents scénarios de Canalès.

Mais ce que le lecteur voit en premier, c'est le talent graphique de Guarnido, qui travaille lentement, occupé par d'autres activités, et se fait ainsi désirer ; depuis 2005, les fans bavaient d'impatience en attendant fébrilement le tome 4 sorti en septembre 2010 : 5 ans, c'est long, et ça montre bien à quel point la série qui n'a encore à ce jour que 4 albums à son actif, est parvenu au pinacle ; dès ses débuts en 2000, elle a connu le succès, et 3 albums seulement auront suffi pour en faire un véritable phénomène d'édition chez Dargaud, en se hissant au rang de nouveau classique. Une lecture indispensable.

Avis posté par jc_denton Infos posteur le 18/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Tout ayant sûrement déjà été dit sur cette BD, je ne peux que "plussoyer" les avis positifs sur cette série. Rien à redire sur le dessin évidemment, absolument génial, même si le dernier a un peu perdu de son atmosphère "film noir" avec le quatrième tome, Nouvelle-Orléans oblige.

Le premier tome est synonyme de découverte du personnage et du dessin, l'histoire y étant plutôt classique et convenue dans le genre enquête de détective, mais néanmoins agréable pour qui aime cette ambiance.

Le deuxième tome est clairement mon préféré, car il dispose de nombreux atouts : le trait se perfectionne un peu plus et me semble plutôt abouti, tout comme les personnages, qui malgré leur nombre ont chacun une histoire propre sinon un but et des motivations. L'apparition du personnage de Weekly apporte la touche d'humour qui manquait au premier tome, et la composition du duo avec Blacksad fonctionne avec merveille. Et l'histoire est absolument géniale et intelligente. Le fait de poser un caractère à un personnage en lui faisant prendre les traits d'un animal fonctionne parfaitement. A noter aussi que l'apparition de Blacksad en posture de Batman face à Gotham page 29 a achevé de me convaincre

Le troisième tome, bien que décrié par certains m'a aussi beaucoup plu, sachant parfaitement exploiter le thème de la folie lié à la guerre froide.

Le quatrième tome est peut-être le moins intéressant de la série à mon goût (enfin en le comparant aux autres tomes, car très bon tout de même), car pas assez sombre.

Avis posté par Blue boy Infos posteur le 17/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cela faisait un moment que j’avais envie de découvrir cette série, et bien m’en a pris.
Graphiquement, je trouve qu’il y a un vrai style, un trait très affuté, avec un sens du détail impressionnant. Guarnido a paraît-il travaillé dans le dessin animé, et ça se voit. Il possède un don particulier dans la mise en page et le cadrage pour insuffler du mouvement aux images. C’est tranchant, net et sans bavures, on a presque l’impression de regarder un film d’animation. L’idée de faire un polar animalier est assez bien vue : les personnages ont des vrais « gueules », et le fait qu’ils soient anthropomorphes semblent renforcer encore leur expressivité, c’en est parfois vraiment étonnant. L’environnement et les décors aux couleurs chaudes sont toujours chiadés, la technique à l’aquarelle est admirable.

Pour le reste, c’est très polar, tant au niveau des textes que des dialogues avec quelques allusions animalières bien placées et un humour savamment dosé. Le mode de récit à la première personne par Blacksad, empreint de l’amertume que lui inspire le monde, colle bien à l’atmosphère « roman noir » de cette série. Et si le scénario déjà vu du premier tome ne m’avait guère convaincu, Juan Díaz Canales semble s’être réveillé pour les suivants avec des intrigues plus recherchées, au risque d’une certaine dispersion dans le troisième et encore plus dans le quatrième.

Au final, il ne fait pas de doute que Blacksad est une grande série.

Tome 1 – Quelque part entre les ombres
Tome 2 – Arctic Nation
Tome 3 – Âme rouge
Tome 4 - L'Enfer, le silence
Tome 5 - Amarillo

Avis posté par Hergot Infos posteur le 22/01/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une série magnifique, des histoires menées avec "brio" dans une atmosphère sombre, des dessins qui vous prennent aux tripes et des dialogues poignants. Blacksad est une merveille !!!
A conseiller à tous les amateurs de BD polars sombres sachant apprécier les beaux dessins et les histoires sur lesquelles il faut se concentrer un minimum .

Avis posté par Le Grand A Infos posteur le 09/12/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un avis sur Blacksad ; pas très originale vu le nombre, je vais essayer d’être rapide et concis. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, (vous vivez sur quelle planète ?!) Blacksad est une série policière ayant pour cadre l’Amérique des années 50 et dont les personnages sont des animaux avec une morphologie humaine. Une idée déjà exploitée certes mais qui prend tout son sens dans cette série noire où les personnages ont des faciès d’animaux parce qu’ils se comportent comme tels et que la ville s’apparente d’avantage à une jungle.

Si le tome 1 peut paraître classique voir un peu cliché (Blacksad, chat noir, détective privé célibataire et un peu bourru, enquête sur la mort d’une de ses anciennes conquêtes, une actrice de cinéma, et il est bien décidé à retrouver le meurtrier et à envoyer balader quiconque se mettra en travers de son chemin, question d’honneur) ; ça marche quand même grâce à un scénario solide et surtout un dessin tout simplement magnifique. Je conseil l’achat du tome 1 et 2 pour débuter (les histoires peuvent se lire indépendamment) afin de bien voir la différence entre le tome 1 qui s’attache surtout à planter le décor avec une intrigue basique mais bigrement efficace, et les autres albums (même si j’ai appris plus tard que les auteurs avaient réalisé Blacksad comme un one-shot).
Le tome 2 a pour sujet le racisme (toujours aux USA) avec le ku klux klan… le tome 3 évoque la guerre froide sur fond de menace nucléaire, et de chasse aux communistes. Le tome 4 a pour cadre la Nouvelle-Orléans avec comme thème le jazz forcément. Impossible de dire pour moi lequel de ces albums est le meilleur, chacun se distingue par un décor et une ambiance différente.

Le charme opère grâce aux dessins façon aquarelle, le résultat est sans défauts. Guarnido qui a bossé ou bosse encore, chez Disney, apporte un grand soin à cette série, ce qui peut expliquer l’attente entre chaque album (4 en 10 ans).

Bon je m’aperçois que je ne suis pas du tout concis en fait donc pour finir, achat fortement recommandé (se serait honteux de ne pas l’avoir dans sa bibliothèque) des deux premiers tomes pour commencer. Les 3 et 4 suivront rapidement.

Avis posté par gruizzli Infos posteur le 05/12/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pas grand chose à rajouter aux 140 avis précédents.

Blacksad c'est un excellent (que dis-je excellent, magnifique !) dessin, servant une histoire très bien ficelée dans chaque tome, avec un chat noir comme personnage principal. Même si la qualité du scénario du tome 3 est un peu en dessous du reste.

Les albums se lisent très bien, on est happés par cette histoire (et le dessin, oui encore, mais .... incomparable), et on a du mal à décrocher. Chaque album met en scène quelque chose de sombre, du racisme simple à la corruption par un riche pourri, mais le met bien en scène. En plus le fait de mettre des animaux permet de bien comprendre le caractère d'un personnage qui arrive, on les catalogue très vite.

Une lecture extrêmement plaisante, on relit chaque album avec plaisir, une excellente BD qui se lit sans problème, et parfaitement conseillée pour offrir.

Et je tire mon chat-peau au dessinateur !

Avis posté par McClure Infos posteur le 05/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'ai découvert la série qu'à la sortie assez récente du T4. La lecture de cet opus m'a mis un uppercut au foie et j'ai immédiatement mis les 3 premiers tomes dans mon sac chez mon libraire.

Pas de regret, c'est du grand Art.

Les personnages sont merveilleux de justesse, on entre dans ce roman noir américain années 40 dont j'adore l'ambiance surannée, la noirceur et la profondeur des personnages. La différence de ceux-ci, sur fond de ségrégation, est excellemment amenée, vraiment un pur bonheur de lecture en deux temps.

Les scénarii sont bons, bien amenés, bien ficelés mais parfois irréguliers. C'est véritablement le fonds social qui est une réelle merveille.

Je ne suis pas fanatique habituellement de l'usage d'animaux humanisés en BD. Mais là c'est magistralement trouvé. Chaque personnage est en osmose avec son animal représentatif et ce tour de passe passe rend lisible par tous une BD qui pourrait être "violente" ou "dérangeante". Cela offre plusieurs niveaux de lecture qui sont les bienvenus.

Le dessin et la colorisation sont d'excellente facture, bref que du bonheur.

Avis posté par zébu Infos posteur le 04/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après la lecture de 4 tomes.

Une série indispensable aux dessins remarquables vraiment superbes, réalistes ; en un mot sublimes.

Les histoires sont très bien construites, comprennent une ambiance et un rythme qui tiennent en haleine tout au long des albums le tout agrémenté parfois d'une pointe d'humour ainsi que d'une petite réflexion sur la nature humaine.

Voici donc la BD policière à posséder absolument même si vous n'aimez pas spécialement le genre.

On peut seulement regretter que la parution des albums soit si longue (4 tomes en 11 ans quelle lenteur).

Avis posté par Steftheone Infos posteur le 22/06/2009 (dernière MAJ le 09/10/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après 127 avis, il me semble inutile de m'étendre sur les qualités scénaristiques et visuelles de cette superbe série.

Je dirai juste, que jusqu'à présent, avec ma maigre culture de bédéphile, si je ne devais en choisir qu'une, ce serait certainement celle-là.

Bien que, comme le disent certains, les scénarii sont inégaux et parfois convenus, pour ma part, "l'animalisation" des personnages confère à cette série un charme indéniable. Ceci m'a beaucoup fait penser à une série animée qui a marqué mon enfance : Sherlock Holmes dont les premiers épisodes furent dessinés par un certain Hayao Miyazaki. Il y a pire comme comparaison me direz-vous...
J'ai ainsi trouvé particulièrement intéressant et innovant le choix de chaque espèce selon la nature ou la position sociale du personnage. L'ensemble est ainsi magnifiquement dessiné, que ce soit les décors, les mouvements et les mimiques des visages.

Coté scénario, on retrouve effectivement une ambiance noire des polars des années 50 avec une intrigue qui tend à s'enrichir au fil des tomes, ce qui est assez rare pour être noté.

Après lecture Tome 4 (09/10/11)
Au niveau du dessin, la qualité est toujours là avec des personnages et des décors hauts en couleurs. L'ambiance de la Nouvelle-Orléans des années 50 est parfaitement retranscrite. Un léger bémol pour l'intrigue à laquelle j'ai légèrement moins accrochée que celle des précédents tomes mais pas de quoi baisser ma note Du tout bon encore !

SCENARIO (Originalité, Histoire, personnages) : 9/10
GRAPHISME (Dessin, colorisation) : 10/10
NOTE GLOBALE : 19/20

Avis posté par FrenchKamit Infos posteur le 17/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Avant que notre détective anthropomorphe préféré ne fasse son apparition dans l'univers de la BD franco-belge, j'avais toujours pensé à contre-coeur que la Bande Dessinée était à l'agonie, cédant petit à petit irrémédiablement sa place à la mode exotique (pour nous français) du manga. C'était sans compter sur deux talentueux ténébreux espagnols qui, tels des Don Quichotte modernes, sont littéralement venu nous sauver du désastre en mettant au monde une pure pépite : John Blacksad.

Seulement 4 tomes sont sortis et déclarer aujourd'hui que nous pouvons dores et deja considérer Blacksad comme une BD culte n'est pas une vaine conjecture. Sacré exploit ! Mais vraiment, tout les ingrédients sont dans le plat pour nous ravir : un univers américain post-seconde guerre mondiale crédible et retranscrivant à la perfection les réalités sociales, sociétales et politiques du pays à cette époque (guerre froide qui bat son plein, tensions raciales exacerbées, corruption étatique éhonté, disparités sociales,etc...), une obscure et mélancolique ambiance de polar typiquement américaine, des intrigues ravaillées, globalement maîtrisées, diablement passionnantes et toutes plus originales les unes que les autres (bon OK, hormis le premier tome), des protagonistes réussis et hyper-charismatiques (Ahhhh Weekly je t'adore !) et autre point positif lui aussi déterminant : des dessins d'une qualité visuelle inouïe, presque irréelle par moments (le jeu des ombres réalisé par Guardino lors du repas au restaurant entre Thomas Lachapelle et Blacksad, dans le tome 4, n'en finit pas de m'estomaquer).

Vous m'aurez compris, Blacksad est à mes yeux un véritable chef d'oeuvre en construction, très atypique si on le compare à ce qui nous est proposé d'habitude dans l'univers franco-belge. C'est d'ailleurs peut-être ce qui le rend si fascinant, si plaisant à découvrir. Cassez votre tirelire et courez vous procurer les tomes de cette saga précocement phare. Evasion du corps et de l'esprit garanti !

Avis posté par Strange-World Infos posteur le 01/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a peu de temps, j'ai décidé de remplacer les BD de ma jeunesse qui figuraient dans ma "bibliothèque" (Kid Paddle, Lanfeust de Troy,...) par de nouvelles Bd destinées à un public adulte.
Je fis alors le tour de plusieurs sites et suis tombé sur Blacksad. Les notes élevées et les nombreux avis m'ont convaincu et c'est ainsi que j'acquis les 4 premiers tomes.

Après la lecture du premier tome, j'ai trouvé les dessins splendides, j'ai beaucoup aimé les personnages, les expressions et leurs dynamismes. En revanche, le scénario est bon mais loin d'être original. Ce qui m'a laissé sur ma faim.
Heureusement, ce ne fut pas le cas du deuxième tome, qui est le plus abouti de la série.
Les tomes 3 et 4 m'ont tout simplement ennuyé.

Conclusion : je conseille l'achat, parce que les dessins sont superbes et que cette Bd peut plaire à tout le monde même si je pense qu'elle ne mérite pas autant d'éloges. Peut-être en attendais-je trop ?

Avis posté par Gaendoul Infos posteur le 05/03/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je viens de me rendre compte que je n'avais pas encore posté d'avis pour Blacksad bien que j'aie lu les tomes il y'a déjà un certain temps...

Que dire de plus que dans les 149 autres avis ?
Les dessins sont superbes et nous projettent totalement dans l'univers de la bd, les scénarios ne sont pas en reste et le deuxième tome est tout simplement génial et fait que cette série est réellement incontournable.

Je n'arrive pas à lui trouver de défauts et j'en conseille vivement l'achat.

Avis posté par Fanfan Villeperdue Infos posteur le 26/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
(Après lecture des tomes 1 à 4.)

La première arme de cette série, tout le monde l'a dit, c'est son dessin... C'est vraiment magnifique.

Ensuite, les histoires, dans la grande tradition du roman noir, nous présentent un détective désabusé et cynique, quoiqu'on le sente encore un peu idéaliste dans des moments de distraction... Comme souvent dans le genre, même si on suit l'enquête avec intérêt, ce n'est pas l'énigme qui est la clef de voûte de l'ensemble, mais l'ambiance de monde pourri et corrompu qui s'en dégage.

Les ambiances des différents tomes sont assez différentes, aussi bien au niveau de l'histoire que des dessins. On évite de sombrer dans la routine... Le premier tome était déjà assez prometteur. Et dès le second, on passe au braquet supérieur : thématiques plus dures (les mouvements d'extrême-droite, entre autres) et apparition de l'acolyte dénommé Weekly. Ensuite, l'univers continue de se construire... Tome 4, alors qu'on pourrait croire que le côté "roman noir" va commencer à ronronner (c'est le cas de le dire), on est pris à contre-pied par une petite pointe d'auto-dérision bienvenue (planche 7). Bref, c'est très plaisant et mon intérêt, déjà accroché au début, s'est accru au fil des tomes.

Mon petit vœu pour Papa Noël : que le prochain album soit un album double ! Il me semble qu'une enquête de Blacksad pourrait encore mieux s'y épanouir.

Avis posté par hevydevy Infos posteur le 22/03/2008 (dernière MAJ le 20/02/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Commençons par l’illustration : de la très bel ouvrage ! Un vrai plaisir pour l’œil qui s’attardera souvent sur telle ou telle planche ou tel ou tel détail. Juan Guarnido réalise même un de mes plus vieux fantasmes de dvdphile. Je me suis souvent en effet, fait la réflexion, en admirant les croquis et esquisses préparatoires des artistes de chez Disney (les galeries de dessins dans les bonus des éditions dvd), que ceux-ci feraient des illustrateurs de bande dessinée géniaux (maîtrise des proportions, des expressions faciales, fluidité du trait etc..). Pari gagné haut la main ! Ce que je n’avais pas prévu, et qui rajoute à l’ensemble, c’est que l’expérience du story boarding et de l’image animée apporterait aussi un gros plus à la narration : l’ouverture en plongée d’« Arctic Nation », le cadrage Westernien en cinémascope des « claws » sortant de l’épicerie à la page 18 de ce même album et la progression en 3 actes de l’histoire. Néanmoins, certains procédés narratifs visuels sont discutables (j’ai la furieuse envie de créer un topic à ce sujet sur le forum du site car j’aimerais avoir d’autres avis sur la question).

Au niveau du scénario, je distinguerais ici le premier tome des suivants (et attention spoiler).
Le scénario de Quelques part entre les ombres est pour moi un véritable cliché illustré. J’ai eu l’impression de relire un Sin City de Miller (la ville dirigée par l’homme le plus riche Roark), ou de revisionner le « Chinatown » de Polansky en l’enchaînant avec « Qui veut la peau de Roger Rabbit » de Zemeckis. Le plaisir en moins. Et je ne parle même pas du fait que les œuvres citées précédemment sont déjà des hommages appuyés (qui avaient quand même su apporter chacune une certaine personnalité et originalité à leur propos) au « Faucon Maltais » et consort … Donc aucune surprise quand à l’ambiance, l’identité du vilain et le traitement de l’intrigue etc... Une impression de vide même … 2 étoiles.

Grosse, grosse amélioration avec Arctic Nation qui m’a captivé de bout en bout. Et même si on y retrouve quelques clichés, ils sont souvent traités avec finesse (mention spéciale au cliché du « gars-qui-en-mourrant-fait-promettre-qu’on-l’emènera-à l’endroit-de-ses-rêves », dont la conclusion en page de garde finale est vraiment bien vue). La narration n’est pas encore parfaite (le personnage d’Oldsmill est très mal introduit avant qu’on le rencontre réellement), mais rien qui ne gâche un plaisir de lecture primaire certain. 4 étoiles.

On va crescendo avec Ame Rouge, c'est de mieux en mieux ecrit et de plus en plus captivant. Sans compter que la narration tant graphique que scénaristique est de plus en plus fluide, tout en étant de plus en plus ambitieuse. Des idées de mises en scènes (grosses influences cinématographiques) qui fourmillent et qui font mouche pour ce qui est de l'immersion totale du lecteur. Cela promet pour la suite ! 4 étoiles itou !

L'Enfer, le Silence : avec ce quatrième tome, je commence à passer outre le coté cliché de l'oeuvre (la poursuite pendant la parade par exemple), coté très probablement assumé. Je peux (sûrement) me tromper, n'étant pas un spécialiste du roman Noir, mais j'ai eu l'impression que les auteurs ont tentés de livrer leur "Dahlia Noir". Et c'est là où le bât blesse car James Ellroy disposait de près de 500 pages pour développer les personnages et les multiples sous intrigues, avant de tout rassembler dans son final. Canales et Guarnido ont tenter une approche similaire en quelques 50 pages, et beaucoup de personnages secondaires (mais essentiels à la révélation finale) en ont fait les frais. L'intrigue aurait largement méritée un ou 2 tomes supplémentaires.
Par contre, et comme d'habitude, coté dessins il faudrait être très tatillon pour avoir quelques chose à redire. 3,5 étoiles pour ce tome.

Avis posté par azerty Infos posteur le 31/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
En voila une bd merveilleuse! Un polar, un vrai!!!

Déjà avant même de lire, on ne peut que contempler les graphismes. Alors là je vous vois venir, " j'aime pas les bd animalières". Mais je vais vous dire que moi non plus et d'ailleurs je ne voulais pas lire blacksad pour cela. Mais bon j'ai été stupéfait par la vitesse à laquelle les personnages ont cessé de me perturber. Donc j'ai envie de vous dire de passer le cap des protagonistes animaliers. Et au-delà de ça, cet aspect particulier a plusieurs points positifs.

Le premier étant que le choix de l'animal permet une grande représentation des caractères. Que ce soit la petite femme de ménage souris, ou le professeur hibou, tout les personnages sont très bien choisis.

Le second point est que cela permet d'éloigner l'histoire de notre monde à nous. Les différents tomes traitent de sujets politiques, sociaux,... en bref des problèmes de notre société. Mais en le lisant dans ce monde peuplé singulièrement, on aborde ces problèmes sans gros aprioris. On regarde sans forcement se projeter. Ainsi on lit sans se prendre la tête. Mais laissons le scénario encore un peu de côté afin de finir sur le dessin.

On remarquera dans cette bd une qualité graphique remarquable. A commencer par les couvertures qui sont remarquablement bien travaillées (on y voit toujours notre héros mis en scène de telle manière qu'on veut découvrir le contenu de chaque tome).
On note le talent du dessinateur notamment dans les scènes de mouvement. Les planches dégagent de l'énergie et je trouve cela remarquable car, à mon goût, bcp de bd ayant de magnifiques graphismes manquent d'énergie au niveau des mouvements.
On peut admirer le talent notamment dans le 2 planches du tome 4. La première étant la grande planche du carnaval, haute en couleur et l'autre le repas à l'ombre des arbres. La première est bluffante par son réalisme et par l'idée qu'elle renvoie. Le manque de détails dans les personnages des foules offre la sensation de voir réellement des personnages loin alors qu'on est à 20cm de la bd. La seconde est remarquable par la surprise en découvrant ces cases. Je n'avais jamais vu un ombrage aussi travaillé et donnant un aussi bon rendu.
Donc vraiment chapeau bas pour les graphismes.

Pour ce qui est du scénario, les tomes traitent de sujet auxquels on a dû faire face dans le passé ou desquels on n'est pas sorti. Mais je trouve que ces sujets sont souvent abordés avec un parti pris très apparent,c e qui n'est pas le cas ici. Blacksad affronte la vie et la société avec pour seule arme son cynisme. Cela donne place à une bonne dose d'humour mais aussi à des remarques qui sont quand même bien fondées.
Mais il ne faut pas oublier que notre chat noir est un détective privé, et qu'il doit résoudre des enquêtes (une par tome). Et du point de vue du polar, la bd n'a pas à rougir non plus, bien au contraire. On y retrouve tout ce qu'il faut pour une bonne affaire policière, du suspens, de l'action, des rebondissements, des doutes... Les investigations sont bien menées et c'est à travers elles qu'on voit la société.

Donc voila une bd qui mérite bien sa note et qui procure beaucoup de plaisir a la lecture et que je recommande vivement!!!!

Avis posté par Chirroiteu Infos posteur le 19/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout le monde dit que les dessins de Blacksad sont beaux, mais perso la beauté ne m'a jamais vraiment attiré, surtout quand je lis une BD, mais je reconnais qu'ils sont bien foutus quand même bien que le dessinateur devrait mieux travailler les foules par exemple, et quand on voit un personnage de loin il est souvent mal détaillé.
Le scénario du premier tome ne m'avait pas particulièrement plu, mais ceux des 2ème et 3ème tomes déjà un peu plus.
Et pour finir le 4ème tome... Dans celui-ci l'auteur part dans des délires que j'ai beaucoup de mal à comprendre, le moment où Blacksad tombe dans l'eau (?), le truc avec l'ange gardien (?!?!). Tant pis ça reste une agréable lecture.

Avis posté par Gregory Infos posteur le 18/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On est face à une pure BD culte, en tous cas, pour les deux premiers épisodes. Le premier parce qu'il nous offre un univers inhabituel soutenu par un dessin flamboyant. Le deuxième parce que le scénario devient plus exigeant, plus complexe et le dessinateur évolue par des trouvailles graphiques et des représentations animalières époustouflantes.
Mon intérêt commence à baisser avec le troisième. Le scénariste reprend exactement les mêmes ficelles que dans le deuxième. La belle série entamée avec les deux premiers s'essouffle, mais ne désespérons pas, me dis-je. La qualité est encore au rendez-vous.
Et puis...le quatrième et je commence à me demander si j'achèterai le cinquième quand il paraîtra. Le dessinateur ne prend plus de risques. Le scénariste tombe dans des clichés qu'on a vu cent fois au cinéma. Une nouvelle orléans de pacotille qui devient juste un prétexte pour montrer des musiciens de jazz.
J'espère que les auteurs me donneront tort parce que j'avais vraiment adoré les deux premiers.

Avis posté par iannick Infos posteur le 20/01/2007 (dernière MAJ le 12/12/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un personnage charismatique, un dessin époustouflant et une ambiance digne des meilleurs polars des années 50, voila les principaux ingrédients qui font le succès de « Blacksad » !
Voici mes avis tome par tome d’une série dont chaque album est une histoire complète :

Tome 2 : "Artic Nation" :

Malgré un scénario assez classique, Blacksad est une des bds qui m'a le plus marqué ses dernières années. Son manque d'originalité dans le scénario est rattrapé par des dialogues savoureux, par une intrigue rondement menée et par une ambiance digne des meilleurs polars des années 50.

Dans "Artic Nation", l'histoire, je dirais plutôt l'enquête, se déroule dans un milieu qui rappelle le Ku Klu Klan, et a donc pour thème le racisme. Ce sujet est abordé de façon originale en faisant la distinction (souvent de manière humoristique) entre les aminaux blancs et noirs. Ce tome marque l'apparition d'un personnage important qui sera présent dans les autres tomes de la série.

En fait, le vrai point fort de l'album vient du graphisme exceptionnel et de la mise en page efficace de Guarnido. Il a réussi à "humaniser" ses personnages animaliers en leur dotant d'expressions faciales criant de vérité (jetez un coup d'oeil à la page 55 où on aperçoit le visage inquiet de la jeune fille : un des beaux dessins que je connaisse dans le monde du 8ème art !).

Ce deuxième tome est, à mon avis, meilleur que le premier qui était déjà excellent. Pour moi, l'histoire est plus intéressante que "quelque part entre les ombres" car elle reprend un des sujets les plus malsains de la société actuelle (le racisme). Un must !

Note finale : 5/5


Tome 3 : « Ame rouge »

J’avais eu un avis mitigé en lisant pour la première fois “Ame rouge” car le scénario me semblait trop dense, une deuxième lecture plus approfondie m’a gommé une partie de ce sentiment négatif.

« Ame rouge » est un album qui regorge de détails secondaires. Ainsi, dans cette bd, le lecteur découvre une réflexion sur l’art, un retour sur l’Allemagne nazi, la chasse aux communistes, quelques découvertes sur le passé de notre héros et j’en passe ! Et pourtant, l’intrigue principale est la course aux armements dans une époque qui rappelle énormément la guerre froide. Ainsi, j’ai eu la sensation de me perdre à la lecture de cet album par la faute de trop de choses à raconter. Une deuxième lecture estompera un peu cette perdition car le scénario est tout de même bien construit mais diable, pourquoi les auteurs n’ont pas pris l’initiative d’allonger cette histoire en au moins deux albums (même s’il faut attendre 2-3 ans pour lire le tome suivant) ?

Graphiquement, Guarnido a pris beaucoup de risques avec cet album. Par rapport aux tomes précédents, le lecteur s’apercevra que l’auteur a utilisé une mise en couleurs inhabituelle. Ainsi, les tons orangés et bleuâtres, ainsi que ceux en vert marin apparaissent dans cette bd. Ce qui a eu pour conséquence que j’ai eu le sentiment de me retrouver face à un album moins « polaristique » que les précédents. Il n’empêche que certaines planches comme celles des pages n°21, 27, 43 et 44 sont vraiment magnifiques ! De même, j’ai adoré l’introduction basée sur une partie de poker. Les personnages de type animalier sont dans l’ensemble attachants et me sont apparus très expressifs. Pour ceux qui souhaitent découvrir comment Guarnido a réalisé ses planches, je leur conseille de feuilleter le hors série de «Blacksad » : « L’histoire des aquarelles ».

« Ame rouge » est un album en deçà du deuxième tome de la série surtout au niveau du scénario qui, à mon avis, fourmille de trop de détails. Cependant, après une relecture, j’avoue que l’ensemble demeure tout de même bien construit et très plaisant à lire. Je suis admiratif devant la volonté de Guarnido d’avoir essayé des mises en couleurs plus osées et inhabituelles pour lui, signe que l’auteur aime se remettre en question même quand le succès des deux premiers tomes de « Blacksad » fut au rendez-vous. Chapeau !

Note finale : 4/5


Tome 4 : « L’Enfer, le silence »

Après un troisième tome surprenant où les auteurs nous présentent une histoire fondée sur la guerre froide, J. Diaz Canales et Juanjo Guarnido nous proposent avec « L’Enfer, le silence », un album qui reprend plus ou moins les bases du premier tome de la série « Quelque part entre les ombres ».

La grosse différence de cet album par rapport aux autres tomes de « Blacksad » est sa situation à La Nouvelle-Orléans. Les auteurs expliquent ce choix par leur coup de foudre pour cette ville à l’occasion d’une visite effectuée sur place. Il en résulte une histoire qui fait la part belle au Blues de La Nouvelle-Orléans et à la pratique du Vaudou.

Bref, je pense que vous l’avez compris, « L’Enfer, le silence » met l’accent sur l’atmosphère si particulière de cette contrée au détriment de l’histoire qui se résume en quelques lignes. En effet, l’enquête policière menée par Blacksad et Weeky m’est apparue très linéaire.

Pour le reste, encore une fois, Juanjo Guarnido a fait un magnifique travail sur le dessin (regardez un peu la pleine page sur le carnaval de La Nouvelle-Orléans !). Il suffit de feuilleter rapidement l’album pour s’apercevoir et imaginer à quel point cet auteur a peaufiné son trait, a réalisé de nombreuses recherches sur la mise en page et en couleurs pour réaliser cet album ! Aucune mauvaise surprise n’est à déplorer sur la représentation animale des protagonistes et le bédéphile découvrira de nouveaux visages.

Pour moi, il est clair que sans le coup de crayon de Juanjo Guarnido, « L’Enfer, le silence » aurait été un album banal. En effet, le scénario est sans originalité. De toutes les bds de la série parues à ce jour, j’ai une préférence particulière pour « Artic-Nation » et « Ames rouges » dont les récits me sont apparus riches et pleins d’intérêts.

Note finale : 3,5/5


Hors série : « L'histoire des aquarelles – Tome 1 »

C’est un véritable plaisir de lecture que nous offre Guarnido !

Ce hors-série de la série « Blacksad » est un vrai régal pour tous les fans de cet auteur, je pense particulièrement aux apprentis aquarellistes.
Pour ces derniers, Guarnido n’a pas hésité à mettre, dans ce recueil de recherches, la palette de couleurs qu’il a utilisées pour chaque case représentée. Il y explique ses choix et nous partage aussi ses angoisses et ses hésitations pour élire les couleurs définitives.

Ses commentaires sont très pertinents et plein de paradoxes aussi. C’est ainsi qu’on apprend, qu’à un moment donné, qu’il avait oublié une notion de base du dessin dans le tome 3 de « Blacksad » : la profondeur !
Comme un professeur, tout au long du livre, Guarnido répète sans cesse l’importance de la lumière et l'intérêt d’utiliser le blanc du papier pour illustrer un éclat. Ce ne sont que des exemples parmi d’autres que l’apprenti dessinateur et même le bédéphile-qui-ne-connaît-rien-à-la-couleur auront énormément de plaisir à feuilleter « l’histoire des aquarelles » et y découvrir quelques « secrets » de cet auteur.
Il est à noter que la plupart de ses esquisses sont paradoxalement très poussées et pourraient parfaitement convenir à une version finale d’une bd !

Ce livre est décidément un grand cadeau pour tous les fans de « Blacksad », merci aux auteurs !

Note finale : 5/5


Hors série : « L'histoire des aquarelles – Tome 2 »

Ce hors-série est sorti à l’occasion de la parution du 4ème album de la série « Le Silence, l’enfer », il reprend le même principe que « L’histoire des aquarelles – Tome 1 » en nous expliquant comment Juanjo Guarnido a mis en scène et en couleurs le dernier scénario de J. Diaz Canales.

En comparaison avec le tome 1 de « l’histoire des aquarelles », l’album est moins volumineux et par conséquent, moins complet. Il en résulte un hors-série moins surprenant que le premier album de cette série.

N’empêche, pour les fans de technique de dessins (ce qui est mon cas) et de « Blacksad », ce tome restera un incontournable pour eux d’autant plus que Juanjo Guarnido n’hésite pas à nous présenter les teintes qu’il a utilisées pour réaliser telle ou telle case.

Dans ce deuxième tome, la seule grosse nouveauté présentée réside dans la façon dont l’auteur a conçu les ambiances : il utilise désormais l’outil informatique avant d’ « attaquer » la couleur directe.

En conclusion, les lecteurs qui avaient acquis le premier tome de ce hors-série ne seront guère surpris en feuilletant ce nouvel album : ils retrouveront les explications pertinents de Juanjo Guarnido dans la manière dont il a mis en couleurs son album. Les bédéphiles reverront aussi la même maquette.
A défaut de m’avoir fait découvrir de nouvelles choses sur la façon de dessiner de Juanjo Guarnido, je ressors très satisfait de cette lecture car je considère ce tome comme un très beau cadeau de Noël (nous sommes en période de fin d’année 2010) : il est rare qu’un grand éditeur publie ce genre de réalisation, merci Dargaud !

Note finale : 4/5

Avis posté par PAco Infos posteur le 11/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Voici mon 300e avis sur une série BD haute en couleurs et en rebondissements. Et il faut que ça tombe sur "Blacksad"... Dur dur, non. Car mes avis sur les BD que j'apprécie beaucoup sont souvent les plus durs à rédiger.

Cette course aux lauriers partait pourtant mal, et même avec de sérieux handicaps :
- J'suis pas un grand fan de polar dans la BD...
- J'ai tendance à passer mon chemin largement quand je vois des personnages aux traits animaliers (j'ai horreur de Canardo !)...
- Le speaker me souffle à l'oreillette que Guarnido a bossé pour Disney, ce qui est loin d'être une référence pour moi...

Et ? J'ai adoré ! Comme quoi...
Quand j'ai ouvert le premier tome de cette série il y a maintenant quelques années, je suis tombé comme beaucoup sous le charme total de "Blacksad". Si certains dessinateurs usant de ce "montage" animalier n'arrivent pas à mon goût à trouver la justesse nécessaire, Guarnido se défait de ce côté artificiel et parfois lourd qui plombe trop souvent ce genre de BD. Il donne à ses personnages expressivité, grâce et naturel qui nous font presque oublier les traits animaliers qui composent ses protagonistes.
Et si certains animaux choisis pour les caractériser renvoient parfois à l'image d'Épinal qui y est associée, il évite heureusement la caricature pour nous camper des personnages solides, à l'âme souvent aussi noire que complexe.
Car d'emblée le dessin de Guardino nous plonge comme trop rarement dans une ambiance prenante et qui vous tient pendant tout le temps de votre lecture. S'il est bien maintenant une série BD qui caractérise le polar, c'est bien "Blacksad" ! Et le charisme du personnage principal y fait pour beaucoup ! Mike Hammer peut prendre sa retraite, son successeur crève les pages, à défaut de l'écran.

Ensuite, sur les 4 tomes sortis à ce jour, j'ai forcément mes préférences.
Si le premier tome m'a complètement convaincu et su me faire adopter l'univers développé, ma faveur va au second tome "Arctic Nation". Viennent ensuite le tome 3 "Ame Rouge", puis le premier "Quelque Part Entre les Ombres" et enfin "L'Enfer, le Silence", le dernier en date qui m'a un brin déçu.

J'aime les scénarios de Juan Diaz Canales. On plonge littéralement dans ses intrigues où suintent les relents politiques des années guerre-froide qui ont marqués l'Amérique.
Peut-être est-ce à cause du changement d'ambiance du dernier tome que j'ai moins accroché . On quitte la noirceur citadine qui colle si bien au décorum pour aller faire un tour du côté de la Nouvelle-Orléans. L'ambiance n'est pas désagréable, mais n'a pas la même intensité qui faisait la force des trois premiers tomes. Les couleurs parfois même très bigarrées de certaines planches vous accrochent un peu la rétine... et attention môssssieur Guarnido, j'ai trouvé que le trait se relâchait également un peu.

Mais qu'à cela ne tienne, cette série reste à mes yeux dans son genre une, sinon LA meilleure qui justifie amplement les louanges reçues ! Messieur je trinque au Bourbon à votre réussite !

Avis posté par raistlin Infos posteur le 07/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Alors là, comme pour Gibrat et son sursis, aucune hésitation en ce qui me concerne pour qualifier cette série de culte !!!
J'y suis venu tardivement ! Très tardivement ! Je trouvais les couvertures superbes mais les personnages humains avec des têtes d'animaux, sur fond de polar dont je ne suis pas fan, ben, ça me rebutait beaucoup. Et puis, à force d'en entendre parler, de le voir, hop, un p'tit tour à la bibli et j'en regarde un... J'ai acheté les 3 tomes qui étaient sortis dans la foulée !!!!
Une qualité de dessin rare, des ambiances et des couleurs parfaitement assorties (cf par exemple les couleurs vives sur le dernier tome se passant à la nouvelle orléans), des récits qui se tiennent (ce sont des polars en un tome, il ne faut pas s'attendre à du transcendant non plus) et sont efficaces, en one-shot s'il vous plaît ! J'ai adoré, et j'adore encore ! Vraiment de belles BD qu'on a plaisir à relire et à éventuellement à avoir.
En un mot : superbes !!!

Avis posté par Thaugor Infos posteur le 27/10/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
La première chose que l'on peut remarquer sur Blacksad, c'est l'extrême qualité des dessins. En effet, ils sont magnifiques avec des décors époustouflants de réalisme et des couleurs adaptées au polar et à l'époque début 20e siècle, avec un effet retro.

Ensuite, les personnages : j'aime beaucoup les bds qui utilisent le monde animalier pour représenter les humains, comme Canardo (pour rester dans le monde du polar sombre) ou Trondheim qui sait si bien le faire. Mais dans le cas de Blacksad, je trouve que les expressions de visage sont représentées à la perfection et que l'animal choisi correspond parfaitement à la personnalité de celui qui est décrit. Ce principe renforce donc le scénario en apportant un plus non négligeable.

Ensuite les scénarios sont assez classiques pour du polar sombre de ces années, mais le détective Blacksad est attachant, honnête au grand cœur et sans le sous comme les préjugés classiques qu'on peut avoir dans ce domaine. Cela dit, ils restent bons et accrochant avec une continuité au fil des tomes des personnages secondaires ce qui permet de développer un peu plus leur personnalité.

Pour conclure, rien que pour les yeux, je conseille l'achat de cette série.

Avis posté par js Infos posteur le 19/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellent ! J'ai vraiment apprécié cette série !

Le dessin est d'une toute beauté ! Une maîtrise parfaite ; un dessin de qualité sur tous les plans ! Perspective, couleurs, émotions etc... excellent !
Les personnages sont vraiment bien pensés et leurs expressions sont dessinées de façon prodigieuse !

Le scénario est prenant ! J. Blacksad mène ses enquêtes tout en nous entrainant dans son quotidien finalement maussade et noir. Enquêtes vraiment bien à chaque tome ! Le même plaisir à la lecture des trois premiers tomes et la même envie de retrouver notre détective séducteur et aux méthodes expéditives dans une nouvelle enquête !

Le petit 'hic' (il en faut), c'est peut-être un peu trop de "politique" ... mais bon, j'exagère un peu (beaucoup ?!)

Une BD dont on ne regrette absolument pas l'achat ! J'en recommande vivement l'achat !!!

Avis posté par Yannis Infos posteur le 28/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Petit avis vite fait sur cette superbe série après relecture avant la sortie du tome 4.
Les avis étant dithyrambiques, je ne m'attarderais pas trop. Dessin magnifique, scénario très bon surtout pour les deux premiers, mais je ne mettrai pas culte car même si je prends plaisir à la relire je n'en ressors plus avec la même joie que lors de ma première lecture.
Une série que tout le monde devrait lire au moins une fois dans sa vie.

Avis posté par Superjé Infos posteur le 14/05/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si il y a une série qui a révolutionné le monde de la bande dessinée c'est dernier temps, c'est bien "Blacksad". "Blacksad" que tout le monde considère comme génial !
Que rajouter après tant d'avis (positifs en général), surtout que vu mon ressenti sur la série, il va être difficile à écrire, mon avis. J'ai mis du temps avant d'avoir l'envie de lire cette BD et de la trouver.

Commençons par le dessin, comme beaucoup de personnes le savent, c'est l'atout principal de cette BD : il est très beau. A l'ouverture du premier tome, c'est une vraie claque (pour bien résumer, je pense que Loisel a vu juste dans sa préface du premier tome : "[...] L'ambiance, les couleurs, les cadrages, les gueules [...]" tout est là, c'est vrai) !
Je me rends compte cependant que, en comparaison avec d’autres très bons dessinateurs que j'adore (Boiscommun par exemple), je trouve le dessin de Guarnido un peu lassant. Après la bonne impression et la bonne surprise du premier tome, je n’ai plus cet effet de nouvelle surprise à chaque fois que je tourne une page, je suis peut-être fatigué de cette démonstration de virtuosité (mais je ne pense pas que ça soit la seule raison). C'est dommage de ne pas pouvoir apprécier comme il le faut le travail d'un auteur qui a beaucoup de talent.

Pour le scénario, j'ai bien aimé, je ne me suis pas pris la tête à savoir s'il était trop simple où déjà vu. Je l’ai lu. Cependant je trouve "Blacksad" un peu surévalué, pour moi ce n'est rien d'autre que de la BD de divertissement (terme non péjoratif ici) au même titre qu'un Largo Winch, en vraiment très réussi.
Attention quand même, j'ai dit que j'avais bien aimé les scénarios, celui du tome 2 est un peu compliqué, cependant à la lecture du tome 3 (et c'est ce qui enlève une étoile à ma note finale) aucune émotion ne m'a traversé. Et je suis ressorti de cette lecture sans rien. C'est comme si je n'avais rien lu pendant ces 45 minutes (j'étais certes peut-être pas dans de bonnes conditions pour lire cette BD -à vrai dire j'étais fatigué- mais je cherchais à me détendre, et mes premières expériences avec "Blacksad" m'avaient prouvé que cette BD conviendrait à la tache que je lui proposais). Je ne peux pas non plus dire qu'elle m'a laissé indifférent, car après, en y réfléchissant, j'ai eu plusieurs impressions assez indescriptibles, c'était la première fois que ça m'arrivait. Honnêtement je pense que j'en attendais trop de ce dernier tome.

Mais alors quelle note mettre ?
Le tome 4 va sortir dans pas longtemps, je le lirai si j'en ai l'occasion, même si je dois bien avouer que j'aurai un étrange souvenir de cette série. Ça a fait son boulot, cette BD m'a fait passer un bon moment. Mais ça ne m'a pas laissé un souvenir ineffaçable tel un Quartier lointain (ça s'oublie même assez vite).

Je pense que 3/5 est la note adéquate, avec quand même la mention achat conseillé car vu le nombre de personnes qui ont adoré, vous ferez peut-être partie de ceux-là (si vous ne l’avez pas lu) !

Avis posté par tolllo Infos posteur le 15/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Finalement, ce qui m’a le plus gêné durant cette lecture c’est le dessin : je ne dis pas qu’il n’est pas beau, loin de là, mais c’est le parti pris de donner une représentation graphique animale aux êtres humains qui m’a posé le plus de problèmes (tout comme dans De Cape et de Crocs). En effet, en premier lieu, j’ai eu du mal à m’identifier aux personnages, ensuite je trouve les personnages légèrement caricaturaux et stéréotypés du fait de leur appartenance au règne animal.

Les scenarii pourraient être intéressants, mais encore une fois je n’ai pas réussi à accrocher ou à m’intéresser complètement à l’histoire. Je n’ai pas eu l’impression de lire une intrigue si passionnante que cela…

Les personnages me sont apparus très intéressants sur le moment, très bien dessinés et vraiment bien rendus visuellement.
Très audacieux et représentatifs certes, mais passé le plaisir de la rencontre, et la découverte des protagonistes, ils me sont apparus bien fades dans leurs caractères, déjà vu mille fois. Pas assez travaillés, de plus le rendu du dessin est souvent trop fort par rapport à leur caractère.

Pour conclure je dirai que le vrai plaisir vient du dessin vraiment très bon, mais finalement il dessert l’histoire car il est beaucoup trop fort pour l’intrigue et écrase l’histoire.

(9/20)

Avis posté par Aurélien V Infos posteur le 22/02/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors aujourd’hui, je m’attaque au mythe de ‘Blacksad’ !

Selon moi, quelques séries figurent parmi les immanquables de bdthèque, alors qu’elles ne le méritent pas. Il y a, en premier lieu, des séries adulées du public que, pour ma part, j’abhorre (Les aventures gauloises du nabot blond et du rouquin obèse, p.ex.) et il y a, ensuite, des séries qui, quoique correctes, ne justifiaient pas l’engouement qu’elles ont suscité (Le troisième testament en tête !).

‘Blacksad’ se situe dans la seconde catégorie : c’est « pas mal », mais pas « franchement bien » ni, a fortiori, « culte ».

Le graphisme est plus que soigné. Et je serais curieux de lire d’autres bd que ce Guarnido aurait dessinées. Par ailleurs, l’idée de mettre toutes ces bestioles à notre place est peu courante – à défaut d’être révolutionnaire.

Par contre, si les scénarios ne sont pas en tout point mauvais, ils sont quand même loin d’être originaux ! Du polar distrayant, sans plus…

Le troisième tome mérite à lui seul que je lui consacre un paragraphe tant il est LAMENTABLE !!! Qu’est-ce que je me suis ENNUYE !!! Qu’on me rembourse !!!

Bref, à conseiller aux amis des animaux qui ne cherchent pas d’intrigue réellement novatrice…

Avis posté par Chéreau Infos posteur le 25/12/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Allons bon, je n'avais pas encore noté Blacksad ? La BD qu'il est de bon ton d'avoir lue et d'offrir à son papa, pour lui montrer que la BD continue à vivre depuis Tintin ?

Question dessin, chapeau. Guarnido a été formé à l'école Disney et ça se voit. Personnages, cadrages, décors, composition, couleurs, rien à dire.

L'idée de représenter les types humains par des animaux, sans doute inspirée par Disney, est intéressante mais trouve ses limites : les races humaines deviennent des espèces différentes, justifiant le racisme que la série prétend combattre.

Les scénarios me convainquent moins. Des polars de gare bien ficelés mais sans grande nouveauté. A la fois un peu confus et souvent décevants dans le dénouement. Un détective qui cumule tous les clichés, à la couleur de peau près...

3/5 au total, pour une BD qui se lit sans déplaisir, s'offre facilement parce qu'elle peut plaire à n'importe qui, mais ne laisse pas beaucoup de traces.

Avis posté par popi Infos posteur le 27/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Blacksad est la BD par excellence que j'offrirais à quelqu'un en guise d'introduction à la bande dessinée. C'est magnifique, bien mené, et doté d'une atmosphère puissante d'un niveau rarement atteint.

Les relectures n'ont fait que me conforter dans l'idée que cette série accumule les qualités, nous offrant un cocktail non pas explosif mais bel et bien du genre de ceux qu'on sirote doucement, appréciant chaque gorgée à sa juste valeur : dessins, dialogues, mise en scène, suspens, drame, humour. Tous ces ingrédients sont dispensés intelligemment et avec bon goût.

J'en redemande !

Avis posté par Cévenol Infos posteur le 17/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Parmi les nombreux sondages qui sont soumis aux votes des internautes de BDthèque l’un d’eux pose la question ainsi « Quand vous lisez une BD, quelle importance accordez-vous au dessin ? Est-ce qu’un dessin moyen peut gâcher une excellente histoire ? Achetez-vous une BD simplement parce que vous aimez le dessin, même si l’histoire n’est pas terrible ? » Si un certain équilibre ressort de ce sondage il semble qu’une très légère majorité des lecteurs semble privilégier le dessin au scénario, tendance que me confirment les éloges rédigés sur cette série…

J’en conviens, juger une série quant à sa qualité graphique reviendrait à ranger Blacksad au panthéon des BD cultes. Une impression que me laissait déjà supposer le nombre d’exlibris et autres aquarelles qui jalonnent régulièrement mes errances dans nos libraires préférées. L’animalisation des personnages est excellente, elle flatte véritablement le regard de l’amateur qui ne sait plus si les animaux ont été humanisés ou si l’inverse a prévalu. La qualité esthétique produite est telle que je m’interroge parfois sur l’opportunité de me procurer une illustration de ce type afin d’afficher fièrement dans mon salon cet amour de la BD que laisse déjà supposer le fond d’écran d’un PC ou la forme ovale de mes rayonnages (et oui ça pèse). Mais voilà, suis-je prêt à assumer les remarques d’autres amoureux de la BD prêts à me questionner sur ma lecture de Blacksad alors même que je ne possède aucun album de la série et que bien d’autres séries sont prévues à l’achat avant elle ? Car voilà après emprunt et lecture je ne suis pas fan’s… Nageant à contre-courant de la plupart des avis précédents je persiste et signe ! Alors allons-y gaiement et « envoyons du bois » ! On est quand même là pour parler BD et pas seulement peinture !

Après les louanges (méritées) sur le dessin attachons nous donc au scénario, ou plutôt aux scenarii chaque tome donnant lieu à une histoire. Et bien je trouve ceux-ci d’une froideur rare et sans surprise. Quel souvenir ai-je de l’intrigue du premier tome ? « Une morte… Blacksad pas bien content qui mène l’enquête… Il croise un gorille boxeur…ET ? Pas bien plus… » Quant aux autres tomes, je me souviens juste qu’ils sont « jolis »… Au final le dessin prend tellement le dessus que ma lecture aurait pu s’apparenter à un regard nonchalant semblable à une visite dans une exposition qui, si belle soit-elle, appelle une certaine monotonie à peine réveillée par la beauté d’une planche sans pareille. La faute en revient évidemment à un scénario « plat » mais pas seulement… Certes le détail des planches est magnifique et contribue grandement à l’ambiance mais il n’apporte rien à l’histoire. Pas une fois je ne suis reparti en arrière, pas un seul tome ne m’a donné le besoin d’une relecture… Bref rien ! (oui j’avais prévenu, je cite « envoyons du bois »). Et pour revenir sur ce petit sondage qui m’a permis d’introduire cet avis, posons le en d’autres termes très partisans : « Vous vous êtes plutôt From Hell (oui le truc tout pas beau au crayon HB) ou Blacksad (C’est beau ! Oui mais c’est long… Oui mais c’est beau !! Oui mais c’est long un tableau de 50 pages !!!).? » Moi j’ai choisi ! Je sais l’exemple était partisan…

1 2 3 4 5 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque