Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1110 avis et 389 séries (Note moyenne: 3.05)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Bonne Continuation  posté le 25/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album contient 56 planches, à raison d'un dessin humoristique par page. C'est le même format que les albums de Serre ou de Mordillo par exemple.

Ici l'humour est plutôt adulte, avec des gags assez grinçants. On croisera des girafes décapitées ou des trapézistes sans bras. C'est assez cynique et plutôt drôle dans l'ensemble. Je dirais que c'est d'autant plus drôle que le dessin est léger. On dirait presque un livre d'illustration pour enfant. Ce décalage entre l'image est le propos est une force qui contribue bien à faire sourire le lecteur.

Au final c'est plutôt tout bon, mais il y a deux petits bémols tout de même : tous les gags ne sont pas aussi drôles et malheureusement un tel album est beaucoup trop vite lu.

Nom série  Bad Blood  posté le 25/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bad Blood est un récit moderne sur le thème des vampires. L'idée originale de cette histoire c'est qu'au delà des traditionnels crucifix et bottes d'ail, un sang impur se révèle être une arme imparable pour lutter contre les vampires.

C'est ainsi que Trick un ado atteint de leucémie et son amie toxico vont se retrouver au centre du combat. Tout ça est amené progressivement et de manière plutôt efficace. Le récit est contemporain, Trick est un étudiant comme un autre, si on excepte sa maladie. Rien ne le prédestinait à être le fer de lance de ce combat. Tout commence quand il se fait mordre par un vampire. Et contre toute attente celui qui s'y est essayé ne va pas se remettre de son petit déjeuner. C'est cet évènement qui lance le récit.

Une fois cette base posée, on a droit a des investigations des protagonistes qui cherchent à comprendre ce qui se passe et a démêler le vrai du faux. C'est plus ou moins efficace et cette tournée des clubs underground de la ville, à la recherche de tout ce qui touche au vampirisme, est plus ou moins prenante. Si on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire, il y a quelques longueurs malvenues dans la deuxième partie.

Au final si l'idée de départ était sympa, la progression de l'intrigue est un peu plus quelconque. Du coup on obtient pas forcement un album dont la lecture restera marquante, sauf peut être pour les grands fans de ce genre de récit ?

Nom série  Les Enquêtes du Commissaire Crassoulet  posté le 19/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Olivier Le Bellec, le scénariste est également policier, ce qui était un atout non négligeable pour écrire sa première série, 22 parue également chez Delcourt. Ce polar respirait le vécu, le passé de l'auteur étant une source prolifique d'anecdotes pour alimenter son récit.
Il renouvelle l'expérience de la BD avec une autre série policière, dans un genre nettement moins réaliste cette fois, puisque si il est toujours question de police, finit l'aspect réaliste et place à l'humour léger et bon enfant du commissaire Crassoulet.

Fainéant et maladroit, il fera son maximum pour en faire le minimum et ses aventures sont ponctuées de déconvenues plus ou moins amusantes selon les situations. On est dans le format un gag par page. Niveau humour c'est léger et gentillet. J'avoue que cela ne m'a pas vraiment touché, exceptés quelques sourires par ci par là, la plupart des gags m'ont laissés indifférent.

Le dessin est en accord avec le style de ce tête série. Assez minimaliste il est plutôt réussi dans son genre et s'associe bien à cet humour gentillet. Peut être que ça parlera beaucoup plus aux enfants ou aux ados qui rigoleront de bons coeurs aux mésaventures de Crassoulet mais avec mes yeux d'adultes j'ai eu du mal à trouver ça très drôle.

Nom série  Pile ou face  posté le 15/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pile ou face raconte les aventures de 2 jumeaux, Cléo et Alex en Amériques dans les années 1860. Orphelins, ils font partie d'un gang qu'ils choisissent de trahir en échange d'un billet de train qui doit les conduire en Nouvelles Orléans vers une vie meilleure.

Le chemin sera particulièrement chargé en imprévus et en rebondissements. Avec ce livre on à un vrai récit d'aventures qui rappelle les romans de notre jeunesse, ceux qu'on lisait lorsqu'on avait l'age des héros et qu'on vivait leurs aventures par procuration. Il y a de ça ici. Il sera question de retrouver un père disparu, de chasse aux trésors, de traversées en bateaux, de pirates.... Les chapitres s'enchaînent agréablement, l'intrigue est intéressante et bien rythmée par les péripéties.

De prime abord on est en présence d'un récit plutôt orienté jeunesse, les ados s'identifieront facilement aux héros et se projetterons aisément dans leurs aventures. Cela dit c'est tout à fait plaisant avec un regard d'adulte et au final c'est pas mal du tout !

Nom série  Au fil de l'eau (Diaz Canalès)  posté le 11/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si il n'est pas rare de voir des dessinateurs se lancer dans l'écriture de scénarios, l'inverse est beaucoup moins vraie. Juan Diaz Canales qu'on connaissait pour ses talents de scénariste, sur Blacksad notamment, devient un auteur complet avec cet album. Et en plus d'avoir du talent avec son stylo, il est également très doué avec crayons et pinceaux ! Lorsqu'on ouvre l'album pour le feuilleter la première impression est assez frappante, c'est même assez spectaculaire de se dire qu'avec une telle maîtrise du dessin, il s'est contenté uniquement de scénariser des albums pour le moment.

Au fil de l'eau est un récit tout en noir et blanc, le trait est très expressif ce qui permet de plutôt bien sentir l'ambiance qu'il souhaite instaurer. L'histoire est celle d'un petit vieux qui avec ses potes commet des petits larcins pour arrondir les fins de mois difficile. Si ça amuse plus qu'autre chose son petit fils, qui est flic, l'atmosphère va légèrement se tendre lorsqu'un des amis sera retrouvé mort dans des conditions plutôt mystérieuses.

A la frontière entre le polar et le roman graphique, cette chronique sociale montre les conditions pas évidentes dans lesquelles vivent les retraités espagnols, sur fond de crise économique. Il y a des choses intéressantes qui tournent autour de cette partie là du récit. Des réflexions sur ces vies pas faciles, ou sur sur le temps qui passe et la vie qui est dernière ces octogénaires. Ces aspects là du récit font penser à un pur roman graphique, sans toutefois arriver à être vraiment émouvant ou bouleversant. A coté de ça la partie polar plus traditionnel, sur les meurtres des octogénaires, n'est pas assez surprenante non plus. Il n'y a pas spécialement de tension, on devine aisément la fin même si ce n'est pas désagréable du tout.

Le récit oscille entre ces 2 aspects et au final on dirait qu'il n'a pas totalement choisi son camp. Les deux sont sympas, mais on referme l'album avec le sentiment que l'un est l'autre aurait pu être un peu plus poussé. On passe un bon moment, mais pas sur que cette histoire marque durablement les esprits.

Nom série  Seraphin Cantarel  posté le 28/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette nouvelle série est une adaptation de romans "patrimoniaux" signés Jean-Pierre Alaux. Chaque tome représente une histoire complète (un roman). Je n'avais jamais entendu parler de ces romans mais je me suis rapidement laissé porter par l'enquête menée par Séraphin Cantarel. Ce personnage est plutôt original. Conservateur de son état, il emmène le lecteur avec lui dans ses aventures qui ont pour cadre des monuments français. Il est assez loin des détectives qu'on rencontre dans les histoires policières, au contraire. Avec son air franchouillard et son gout pour les vielles pierres, il a au début un petit coté Louis la brocante, sans la camionnette, mais il gagne en sympathie et en crédibilité tout au long de l'histoire.

Ce concept de polar historique est assez efficace pour plusieurs raisons. D'abord l'enquête en elle même est plutôt prenante. Simple mais prenante. Ensuite la petite touche documentaire qui met en scène un lieu historique est suffisamment vite expédiée pour se limiter à un petit historique du phare. Elle s'arrête avant de franchir la frontière avec le rébarbatif et du coup c'est pas désagréable.

Plus on avance dans la lecture plus la sauce prend et cette enquête avec ses différents suspects potentiels se montre de plus en plus agréable à suivre. Au final on se retrouve avec une histoire vraiment pas mal du tout. Je lirais les tomes suivants avec plaisir.

Nom série  Androïdes  posté le 03/07/2016 (dernière MAJ le 28/08/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nouvelle série d’anticipation, Androïdes réunit 4 duos d’auteurs pour 4 histoires indépendantes. Les artistes ont eu la liberté de choisir lieu, époque et personnages, le point commun est évidemment la présence d’androïdes au centre de l’intrigue.

Tome 1

Le premier opus se passe en 2500 et quelques, et j’ai immédiatement accroché à cet univers futuriste. Le background est très crédible, les humains sont devenus stériles, ils ne peuvent plus se reproduire, mais par contre ils ont trouvé une pilule qui, avec une prise régulière, leur assure la vie éternelle. Niveau technologie, ils sont évidement très avancés et de nombreux robots les assistent dans leur quotidien. C’est dans ce contexte qu’on suit Liv, une flic qui mène une enquête sur un meurtre.

Bref ça part bien, le contexte est réussi, crédible, et cette enquête est prenante juste ce qu’il faut pour se laisser porter par l’intrigue. En plus le dessin est au diapason, le style est tout à fait adapté à ce récit d’anticipation. Tout ça est saupoudré d’une petite dose d’action et de quelques personnages secondaires qui prendront de plus en plus d’importance.

Et enfin je salue les révélations finales, entre vérité cachée et mensonges à grande échelle, l’idée qu’a eue le scénariste et qui justifie tout ça est simplement remarquable. J’adore être surpris de la sorte.

Un premier tome impeccable, j’espère que les suivants seront du même niveau ! Leur parution rapprochée permettra vite de le savoir.

Tome 2

Le second tome nous emmène à bord d'un gigantesque vaisseau d'exploration spatiale. Celui-ci est très loin de la terre lorsque une pluie d'astéroïdes le transforme en passoire. A son bord 2 survivants, un androïde nounou et un enfant. L'androïde décide de le ramener coute que coute sur terre, mais lorsqu'il y arrive celle-ci ne ressemble absolument plus à la planète qu'ils avaient quitté. Ils se retrouvent dans un décor post apocalyptique et les quelques humains survivants semblent être retournés à un état assez primitif.

Visuellement c'est une nouvelle fois très agréable. Que ce soit le vaisseau, les vues de l'espace, les décors de la terre où la nature a repris ses droits, le dessin est très soigné et lisible. Il nous plonge très bien dans l'ambiance.

Le tome 1 m'avait enthousiasmé par son originalité et les surprises réservées par le scénario, hélas c'est beaucoup moins le cas ici. C'est plus classique, un peu trop pour tout dire. On trouve tout ce qu'on s'attend à rencontrer dans un récit de survival. L'hostilité du milieu naturel et les réactions des habitants de cette Terre sont prévisibles. Le déroulement de l'intrigue est également assez linéaire. Un peu plus de péripéties inattendues auraient été bienvenues.

Ca reste quand même pas mal, mais un cran en dessous du premier tome.

Nom série  Un homme de joie  posté le 26/04/2015 (dernière MAJ le 20/07/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il y a comme ça des albums qui vous prennent et qui ne vous lâchent plus sans qu'on puisse vraiment l'expliquer. Un homme de joie est un peu de cette catégorie parce qu'en fin de compte l'histoire n'est pas spécialement originale, mais la narration, le dessin et l'ambiance font qu'on ne repose ce premier tome qu'une fois les 56 planches avalées.

L'histoire est celle de Sacha, un immigré ukrainien qui débarque aux USA dans les années 30 avec 50 dollars en poche. Avec lui on se balade dans New-York, et on avance au gré de ses rencontres. On découvre les chantiers de construction d'immenses grattes ciels, ce qui, au passage, nous offre des perspectives et des vues plongeantes magnifiques sur la ville.
Son quotidien est secoué par un mafieux avec qui il va arpenter la ville entre prostitution et prohibition. Cette rencontre met en avant une tout autre facette de la vie New-Yorkaise. Moins lumineuse mais tout aussi prenante. Car si ce sujet n'a pas l'air novateur, c'est tout sauf un problème tant l'ambiance nous berce.

Au final on se laisse agréablement happer par ce récit.

Tome 2

Le tome 2 est toujours bien plaisant, même si j'ai l'impression que certains détails qui faisaient le charme du tome 1 ne se retrouvent pas dans ce second volet.

Tout d'abord il n'y a plus vraiment la découverte de la ville vue de haut. Dans le même ordre d'idée il n'y a plus le coté rêveur de ce jeune immigré qui parcourt New York à la recherche d'une vie meilleure. Cet espoir est remplacé par un coté polar plus marqué. On prend de plein fouet les impacts des rencontres avec les gens peu recommandables qu'il fait dans le tome 1. Ca fonctionne pas mal en fin de compte, même si ça m'a surpris.

J'aime les polars donc au final j'ai apprécié ce diptyque, même si je ne m'attendais pas forcément à ce que l'histoire prenne un tel virage "polar noir".

Nom série  Holly Ann  posté le 11/01/2015 (dernière MAJ le 20/07/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Direction la Nouvelle-Orléans et son bayou pour suivre une enquête tintée de mythes vaudous. On suit les investigations de Holly Ann, une jeune femme aux nombreux atouts. Car outre son charme, ce sont surtout ses qualités de déductions qui seront mises en avant ici. Elle mène une enquête, parallèle à celle de la police, pour essayer d’élucider une double disparition, celle du fils d’un riche blanc et celle d’un jeune noir.

Immédiatement on rentre dans cette histoire. Le dessin est plaisant, l’ambiance est bien rendue et on sent la chaleur et la moiteur de cette région. Ces disparitions sont intrigantes et les investigations pour les résoudre sont prenantes. L’intrigue est très efficace car elle nous emmène sur plusieurs pistes et les déductions de notre héroïne font avancer le récit petit à petit. Autre atout intéressant, l’intrigue jongle avec le fantasmagorique en utilisant habilement une petite dose de rituels vaudous, ce qui aurait pu lui faire perdre sa crédibilité. Mais non, l’histoire a le bon gout de ne pas basculer dans le fantastique, elle reste du bon côté de la frontière. Choix judicieux car au final on a une vraie bonne histoire qui se tient du début à la fin.

Une fois l’enquête bouclée, la toute fin est ouverte juste ce qu’il faut pour donner envie de s’intéresser aux tomes suivants, qui devraient également se composer d’une histoire indépendante par tome. Du tout bon.

Tome 2

Le tome 2 reprend la même recette et l'exploite avec autant de réussite. Le personnage de Holly Ann prend un peu d'épaisseur. On sent encore un peu plus que dans le tome 1 qu'il y a quelque chose de pas net qu'on nous cache à son sujet. C'est intéressant pour la suite.
Pour ce qui est de l'enquête à proprement parler, elle se déroule grosso modo de la même manière. Notre héroïne va mener ses investigations au nez et à la barbe de la police locale qui ne se montrera pas à son avantage. Tout le contraire de Holly Ann qui fera jouer son réseau de connaissances et qui une fois encore fera preuve d'un esprit de déduction implacable pour résoudre l'affaire.

Le mécanisme fonctionne parfaitement, l'intrigue est bien ficelée, le dessin est bon... que demander de plus ?

Nom série  Les Beaux Étés  posté le 14/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime bien l'idée de cette série : chaque tome raconte les vacances d'un été différent de la même famille. Les années étant différentes et plus ou moins éloignées, on voit la famille évoluer, s'agrandir et on retrouve aussi des ingrédients communs. Sorte de fil rouge / running gag, le départ se fait toujours en retard, on les voit dans la même 4L pleine à craquer, chantant les mêmes chansons sur les mêmes routes. Ca fonctionne et ça apporte une touche amusante à la série.

J'aime bien la façon dont Zidrou raconte ces vacances, ça fait vieux films de famille et même si je ne suis pas parti dans ces lieux, et si je n'ai pas grandi à cette époque, il y a un coté sympa qui rappelle mes propres vacances en famille et qui fait remonter quelques souvenirs d'enfance agréable. Les personnages et l'époque sont d'ailleurs très bien choisis.

J'aime bien le visuel de cette série. Tout a été fait pour que ça respire la bonne humeur. Les visages des personnages sont joviaux, les couleurs chatoyantes nous plongent en été. L'ambiance est très réussie et tout ça respire la bonne humeur et contribue à l'aspect sympa de la série.

Malgré tous ces bons points, il me manque un petit quelque chose pour en faire une série franchement bien. Ca reste assez léger en terme d'humour qui est plus gentillet que vraiment drôle. Pareil pour le fond, ce n'est pas encore suffisamment développé et même si cette famille est sympa et que leur aventures estivales sont divertissantes, il n'y a pas (pas encore ?) le petit quelque chose qui rend tout ça passionnant ou émouvant ou autre sentiment en -ant et qui me ferait vraiment vibrer.

Nom série  Balles perdues (Walter Hill)  posté le 14/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais un peu raté ce balles perdues à sa sortie, mais après avoir beaucoup aimé Corps et Âme des mêmes auteurs, je me suis enfin rattrapé. Et j'ai bien fait.

Il y a un coté très classique à cette histoire de gangsters et de règlement de compte, c'est indéniable. Mais quand c'est bien fait, c'est pas gênant et en l’occurrence j'ai lu l'album d'une traite sans pouvoir le lâcher. On a tous les ingrédients qu'on s'attend à trouver : le tueur à gage solitaire et implacable, la jeune fille un peu paumée, les mafieux, le flic. Personne n'a été oublié au casting.
Le déroulement de l'histoire la rend prenante, les nombreux personnages secondaires ne m'ont pas embrouillé l'esprit et tout m'a paru limpide. Avec juste ce qu'il faut comme suspens pour m'emmener jusqu'à la fin de l'album. Le seul bémol finalement c'est le titre, bien mal choisi car on s'attend du coup un peu trop à ce genre de final.

Graphiquement j'aime bien ce trait réaliste qui donne une vraie ambiance à l'ensemble.
Au final ce balles perdues est un bon petit polar noir.

Nom série  Hedge Fund  posté le 07/02/2014 (dernière MAJ le 08/07/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sans l'avis élogieux de Mac Arthur je ne me serais pas intéressé à cette série. En plus je suis généralement bon client pour ce genre de récit. Une fois le premier tome terminé j'ai trouvé ça pas mal sur un certain nombre de points mais j'en attendais sans doute un peu plus.

Je m'explique. Le pari des scénaristes de rendre compréhensible à tous la partie financière et tout ce qui tourne autour, les spéculations, les marchés boursiers, les actions etc. est gagné. Trop souvent dans les thrillers financiers cette partie est complexe et on s'y perd. Ici c'est effectivement l'inverse. Le héros est novice en la matière et on nous explique les tenants et les aboutissants en même temps qu'à lui, et ça fonctionne très bien.

Coté intrigue on assiste en fait à la montée en puissance de notre jeune trader. Sa formation, ses premiers bons coups sur les marchés et, pour conclure ce premier tome, un gros coup d'éclat. C'est bien mais ça reste trop centré sur ces histoires de trading. Il y a bien quelques séquences sur la vie du héros, son passé et ses sorties entre amis. Mais je pense qu'il m'a manqué un coté purement polar avec un enjeux autre que "gagner de l'argent en bourse".

Peut-être que cela arrivera dans les tomes suivants ? Coté dessin, on retrouve un style très approprié pour ce genre de récit et j'aime plutôt bien.

Après lecture des 3 tomes

J'ai bien aimé le second, où j'ai trouvé la petite dose d'intrigue qui me manquait dans le premier. Il y a enfin de l'intrigue, du complot et du coup bas pour pimenter ce récit. Ca reste toujours de la finance, accessible grâce à des explications judicieuses mais la machination contre notre jeune héros rend l'histoire un peu plus interessante.

Un peu moins séduit par contre par le 3e, dans lequel le rôle du héros est trop limité. Tout tourne autour de son avocate qui va devoir le tirer d'un bien mauvais pas. Lui est cantonné au rôle de lion en cage. Après avoir explorer les méandres de la bourse, on fait un crochet par le droit des affaires et de la finance...
Ca fonctionne quand même, mais je le referme un peu avec la même impression que le tome 1 : pas mal mais manque un petit frisson.

Nom série  Rock & Stone  posté le 05/02/2014 (dernière MAJ le 06/07/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette histoire se déroule en 2215 sur une autre planète colonisée par les hommes. Sauf qu’il ne reste plus grand-chose de cette colonisation, les robots contrôlés par une intelligence artificielle ont attaqué les humains et les ont quasiment tous tués. C’est dans ce contexte que Stan un jeune garçon vit caché dans une ferme isolée. Il va rencontrer un robot qui, curieusement, ne va pas le tuer mais devenir son ami.

Au départ cette amitié naissante ne m’a pas convaincu, ça paraissait trop facile et pas tellement réaliste au vu du contexte. Au fil de la lecture les éléments apportés petit à petit m’ont fait changer de point de vue, et tout s’explique. Du coup le scénario est plutôt malin de ce côté-là. Le reste de l’histoire s’oriente a priori vers du survival post apocalyptique. Espérons que le second et dernier tome nous propose quelque chose de plus original qu’un banal combat humain vs robot.

Visuellement j’ai bien aimé. Le trait fin et précis est de ceux qui me plaisent. Ce style moderne est bien adapté à ce genre de récit SF. Les couleurs sont également agréables et j’ai bien accroché aux ambiances proposées et aux différents paysages de cette planète.

Tome 2

Le second tome qui vient conclure la série est dans la continuité du premier. Le graphisme est toujours aussi agréable, lisible et dynamique. Coté scénario c'est efficace et plutôt bien raconté même si par contre on trouve tous les éléments qu'on s'attend à trouver. L'orientation prise par les évènements, la résistance du groupe d'humains, le combat contre les machines : tout se déroule linéairement, exactement comme on s'y attend. La fin est en fait très prévisible. Mais malgré tout cela ne gâche pas le plaisir de lecture.

Car on a au final une histoire de SF bien menée, qui se lit avec plaisir même si celle ci est en fin de compte sans réelle surprise marquante. Une histoire bouclée en 2 tomes qui remplit tout à fait le cahier des charges.

Nom série  Champs d'honneur  posté le 03/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série historique comprendra 5 tomes indépendants, racontant tous une bataille fondatrice de ce qui permet de « sentir français ». Première étape en 1792, à Valmy.

Le récit est agréable à suivre, intelligemment découpé et au lieu d’être centré sur ce qui s’est passé au front en septembre 1792, il démarre bien plus tôt. Cela permet vraiment de re situer le contexte historique de l’époque. Evidement la révolution ça parle à tout le monde, mais les passages clés qu’a choisi d’évoquer Thierry Gloris sont judicieusement choisi pour amener la bataille qu’il traite ici.

Entre la révolte populaire, les tensions politiques internes au pays et les menaces externes, on appréhende mieux la complexité de la situation. On comprend aussi les différents courants philosophiques naissants, tout n’est ni blanc ni noir, et il y a différents courant de pensées qui se mettent en place.

Juste pour avoir réussi à me faire comprendre tout ça, cet album est réussi.

Finalement j’aurais juste une réserve à émettre, elle concerne la dernière partie, celle qui finalement arrive à la bataille de Valmy. Entre les jeux de dupes, ceux qui veulent la guerre pour la perdre au profit de leurs intérêt personnels, ceux qui ne la veulent pas mais que ça arrange un peu, il y a beaucoup d’enjeu. Et en ajoutant le très grand nombre d’armées impliquées (français, belges, prusses, coalisés, …) on a un peu dame à suivre qui est avec qui et quels sont les intérêts de chacun des camps.

Malgré ce bémol, on sent l’importance de cette bataille du point de vue des révolutionnaires français. Et au final cet album atteint son objectif et séduira sans doute les amateurs d’Histoire.

Nom série  Ulysse 1781  posté le 15/01/2015 (dernière MAJ le 14/06/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une couverture attirante, un duo d’auteurs qui fait de l’œil aux lecteurs et une histoire qui promet une revisite de l’Odyssée d’Ulysse…. Forcément tout ça donne une BD qu’on a envie de lire et laisse espérer le meilleur.

Mais malgré tous ces a priori positifs, mon verdict est mitigé. Certes on ne s’ennuie pas, il y a de l’action. On a aussi une certaine dose de mystères autour des indiens et de cette vallée « hantée » dans laquelle nos héros vont s’aventurer. Mais il manque un petit quelque chose à mes yeux. Le contexte historique du début n’est pas forcément évident : on nous place à la fin de la guerre d’indépendance américaine, on est en présence d’Américains, d’Anglais, de noms à consonances écossaise ou irlandaise et on ne sait pas qui est avec qui ni qui se bat contre qui. C’est un peu secondaire, mais une meilleure introduction de ce background aurait permis de mieux rentrer dans l’histoire.

Ensuite les événements et péripéties vont sortir Ulysse de cette guerre et le renvoyer sur la route avec ses compagnons. Il doit rentrer chez lui, pour aller au secours de sa femme. Cela fait évidemment écho à l’Odyssée d’Homère mais en dehors de ces très grandes lignes, j’avoue avoir probablement raté pas mal de références.

Certes, il y a du spectacle, le « vaisseau » d’Ulysse est sympa. Mais là aussi il me manque un petit souffle d’aventures ou d’originalité pour être totalement conquis. On pouvait attendre plus de surprises en lien avec la famille qui embarque de manière inattendue sur le navire d’Ulysse mais pour le moment, ils restent des spectateurs. Pour les péripéties on a donc surtout droit aux combats avec les indiens. Peut-être que le tome 2 apportera ces éléments mais pour le moment je suis mitigé.

Tome 2

Tout d'abord je dois dire que la relecture du tome 1 m'a paru bien plus claire, notamment pour tous les éléments de contexte. Le tome 2 boucle le cycle de manière cohérente. Il m'avait semblé qu'il n'y avait pas tant de références que ça à l'Odyssée, mais tout s'explique : ce premier diptyque se concentre sur le mythe du cyclope et les épisodes suivants relaterons d'autres passages de l'épopée d'Ulysse. La série n'est donc pas finie en 2 tomes (même si ceux ci forment une histoire complète) et il y a des petits cailloux semés pour la suite. La route d'Ulysse pour rentrer chez lui sera longue.

Et finalement vu sous cet angle mon avis est plus positif que l'impression initiale. Le mythe est transposé dans une époque où on ne l'attend pas, c'est intéressant et bien exploité. Le récit est assez orienté action, ça bouge et il y a pas mal de scènes de combats. Mais, à coté, il ne manque pas de petits détails qui donnent envie de lire la suite des aventures de cet Ulysse version 1781. Le graphisme est dynamique et accroche bien l’œil. Finalement la sauce prend et je regarderai la suite avec curiosité.

Nom série  Les Rêves dans la Maison de la Sorcière  posté le 07/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis resté assez hermétique à cette adaptation d'un texte de Lovecraft. Il y a à cela deux raisons. La première, l'histoire ne m'a pas intéressé. Cet étudiant qui s'enferme dans sa chambre de bonne et qui rêve à une vieille sorcière et un rat géant, j'ai eu du mal à accrocher. Pas mieux lorsqu'il essaye d'expliquer qu'en résolvant des équations mathématiques il tient la clé pour ouvrir la 4e dimension. Le personnage est froid, pas du tout attachant et finalement son sort n'est pas très intéressant. Son état psychique empire tout au long de l'album mais je n'ai jamais réussi à partager ses délires.

La 2e raison qui fait que je n'ai pas accroché tient purement dans le choix de la narration. La voix off est omniprésente, il y en a dans quasiment chaque case à de rares exceptions près. C'est très lourd à lire, d'autant plus quand le texte en voix off n'a rien à voir avec les dialogues dans les bulles. On a l'impression de lire 2 histoires distinctes et c'est assez indigeste.

Bref, cet album parlera peut-être aux fans d'occulte et d'histoires fantastiques mais moi je suis resté à quai.

Nom série  Appartement 23  posté le 27/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On a un album noir et blanc qui met en scène le quotidien d'un trentenaire. Depuis la disparition d'un de ses amis il se morfond chez lui, ne sort plus et ne voit personne. Les rares exceptions sont les visites de sa grand mère et quelques rencontres avec sa voisine. Le reste du temps c'est solitude et déprime cloîtré chez lui. Je dirais que c'est pas désagréable mais pas du tout marquant. Les sentiments de notre bonhomme ne sont pas creusés, il n'y a pas de réflexion poussée, il n'y a pas ce petit souffle qui nous renvoi face à nos doutes personnels. En fait c'est peut être abordé un peu trop superficiellement. Il est là, il n'a pas le moral et on le regarde, point.

A coté de ça les petites péripéties qui chamboulent ce petit train train sont plutôt intéressantes à suivre. Mais là aussi il n'y rien de bien marquant, ni de bien rigolo. Il n'y a pas même une petite idée originale qui fait qu'on se remémorerait ce récit une fois la lecture terminée. D'ailleurs même si celle ci était plutôt agréable sur le moment, je dois avouer que même pas une petite semaine après, elle commence déjà à être un souvenir qui s'amenuise et j'ai bien peur que rapidement elle soit oubliée...

Nom série  Le Bourreau  posté le 26/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les aventures de ce bourreau sont prévues en 3 tomes. Le premier présente les personnages principaux, le contexte et sème tranquillement les prémices de l'intrigue. Coté dessin, le trait soigné fait la part belle à l'ambiance, et on plonge avec un certain plaisir dans ce Paris de la fin du moyen âge. On découvre un mystérieux homme masqué qui donne rendez-vous à des gens pour les faire passer publiquement de vie à trépas. Il y a un petit coté mystique dans ces rendez vous mortuaires, dans la façon dont ceux ci sont fixés et surtout dans le fait que les victimes ne peuvent s'empêcher de se rendre affronter la mort. Le personnage du bourreau est plutôt énigmatique et charismatique. Les flash back fréquents qui rythment le récit nous permettent d'en apprendre plus sur le passé de notre bonhomme.

Il y a aussi un 2e personnage masqué, encore plus mystérieux que le bourreau qui s'impose d'emblée comme son fidèle ennemi. On se retrouve en présence d'un binôme de rivaux et ce coté super héros 250 ans avant l'heure est assez prometteur et agréable. Cette rivalité saupoudre de piment cette première partie, mais on voit finalement trop peu cet adversaire. Ce tome 1 reste quand même un peu trop introductif, et il faudra attendre la suite pour voir si l'histoire décolle pleinement. En tout cas c'est original et prometteur pour le moment.

Nom série  L'Adoption  posté le 18/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après Lydie, Le Beau Voyage, ou encore l'excellent Pendant que le roi de prusse..., Zidrou s'attaque à un nouveau thème délicat : l'adoption. Et une nouvelle fois il signe un récit puissant et parvient autant à émerveiller le lecteur qu'à toucher sa corde sensible. Quelle justesse dans le ton et dans l'ambiance donnée au récit. Quelle maîtrise dans l'approche et quel talent dans la façon d'aborder ce sujet pas simple. Que de choix judicieux opérés dans le déroulement de l'histoire.... Il me manque de superlatif pour exprimer toutes les qualités de cette BD.

Les émotions ressenties sont nombreuses, fréquentes et variées. On est inquiet de s'avoir si ce grand père va accepter cette petite fille venu du bout du monde. On est tout sourire de voir la gamine faire ses premières bêtises ou prononcer ses premiers mots en français. On est heureux de voir les liens qui se tissent enfin entre le grand père et la petite. On est sans voix devant le final de ce premier tome... C'est très fort.

Pour ne rien gâcher, petite cerise sur le gâteau, le dessin est magnifique et totalement en harmonie avec l'intrigue. Au final pas grand chose à dire si ce n'est que cette lecture trotte encore dans ma tête quelques jours après avoir refermé l'album. La suite c'est pour quand ?

Nom série  Dans la paume du diable  posté le 25/03/2013 (dernière MAJ le 11/05/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce polar se déroule à Hollywood dans les années 50. Ce cadre est plutôt bien choisi car il se prête tout à fait à ce genre d’histoire. Entre les jeunes femmes prêtes à tout pour devenir actrices et les agents véreux, la brochette des personnages de l’époque est un casting parfait pour mettre en scène une enquête policière. En plus ici on a une surcouche de mafieux qui tirent les ficelles du cinéma sur fond de racket.

Bref coté ambiance c’est assez sulfureux. Il y a des clins d’œil et des références bien trouvées autour de films ou d’acteurs. Si l’idée d’infiltrer un agent du FBI dans ce milieu plein de mafieux est sympa, la mise en œuvre est un peu plus chaotique. Sur ce premier tome l’enquête ne démarre pas. Les quelques rencontres infortunées que va faire le héros apportent des rebondissements, mais pas vraiment de fonds à l’intrigue. On ne voit pas trop où cela va nous mener. Le grand méchant est identifié dès les premières pages, pas de suspense de ce côté-là. Alors peut être que l’intérêt du second tome sera comment va-t-il arriver à le faire tomber ? En l’état il manque un petit quelque chose dans la trame de l’enquête pour qu’elle soit réellement palpitante.

Coté dessin, du bon et du moins bon. Coté réussite on a l’ambiance, les décors de cinéma ou de Hollywood. Par contre les protagonistes masculins sont tous habillés en costar sombre et à de rares exceptions près ils ont tous le même physique, pas facile de toujours savoir qui est qui.


Hélas le tome 2 ne parvient pas à faire décoller tout ça. L'enquête ne démarre pas vraiment. L'intrigue tourne autour du personnage principal et ses hésitations. En effet entre poursuivre sa mission pour le FBI, devenir ami avec le mafieux qu'il traque ou se lancer réellement dans une carrière de producteur de films, son coeur balance. Mais franchement on a du mal à y croire. Il tourne en rond entre réflexions, hésitations et pression des uns et des autres. Problème le lecteur aussi tourne un peu en rond. La mission initiale est reléguée au second plan, et il n'y a aucune tension, aucun suspens généré avec l'orientation prise par l'histoire.

Coté dessin pas mieux, l'ambiance année 50 est toujours là mais on ne distingue pas plus les personnages secondaires et il y a certaines scènes où on ne sait pas qui discute. C'est un peu embêtant. Au final ce diptyque ne se révèle pas comme une lecture très marquante.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 56 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque