Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1017 avis et 336 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Milo  posté le 27/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
3,5/5

Ce polar qui se déroule dans un futur proche constitue un divertissement de bonne facture. Le coté futuriste n'est pas exagéré, on y croit facilement. Surtout, il y a cette femme qu'on retrouve morte et qui est identifiée par 2 maris. C'est une très bonne idée et cela lance remarquablement bien l'histoire. Celle-ci est bien conçue et il y a ce qu'il faut d'action et de péripéties pour la lire avec un certain plaisir.

Tout ce qu'il faut pour rassasier un amateur de polar. Le fin de la série contient un peu moins de surprise mais tout reste cohérent. Il y a peut être juste un détail qui m'a fait tiqué, je n'ai pas trop compris comment Claire se retrouve à faire équipe avec Milo.

Le dessin est également assez sympa, bien adapté pour ce genre de scénario. En conclusion, un triptyque pas mal du tout.

Nom série  Carthago  posté le 26/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A la lecture du premier tome j'étais plutôt enthousiaste. J'aime l'ambiance qui est mise en place, comment il semblerait qu'il reste dans un coin de la planète un animal disparu depuis des millénaires. Et quel animal ! Un ancêtre du requin aux dimensions géantes, un prédateur du fond des océans qui lorsqu'il remonte mettre un coup de dents, il ne fait pas semblant.

Ce scénario part très bien, il amène une bonne dose de mystère et de convoitises. Entre les scientifiques qui veulent prouver l'existence de la bête et les industriels qui ont tout intérêt à la cacher, il y a des enjeux qui pimentent cette histoire. Le récit passe des uns aux autres et offre un certain suspens. Jusque là c'est 4 étoiles sans hésiter.

Mais franchement ça n'évolue dans le bon sens. Les apparitions des différents animaux se multiplient aux 4 coins du globe, il y en a tellement qu'on a du mal à croire qu'il faille encore chercher à prouver quoi que ce soit. Ça décrédibilise l'idée de départ. Au bout d'un moment l'histoire principale oublie d'avancer pour laisser place à une succession de faits divers liés aux animaux.

Et puis quand on annonce un premier cycle bouclé en 3 tomes, j'aime bien avoir une fin et des réponses. Ici le tome 3 apporte une réponse et demie, par contre il ouvre la porte à beaucoup de nouvelles perspectives, affaire à suivre bien sur. Pour moi ce n'est pas une fin de cycle. Au final je suis un peu frustré et je ne suis pas sur de vouloir m’intéresser au 2e cycle puisqu'il faudra très certainement attendre le 3e pour avoir enfin des réponses.

Nom série  Sherman  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis vraiment bien rentré dans cette histoire, j'étais même enthousiaste au début, et au final je suis un peu plus tempéré.

Les éléments de départ sont vraiment intéressants. On est en présence d'un homme d'affaire dont le fils est en bonne place pour devenir président des USA. Et tout d'un coup, tout s'écroule. Un mystérieux homme le menace de tuer son fils, de le ruiner et de finir par achever sa fille. Et il passe progressivement (mais rapidement) à l'acte ! Du coup le suspense autour de l'identité de cet homme se met en place de fort belle manière.

On découvre peu à peu qui est Jay Sherman et comment il est devenu l'homme qu'il est aujourd'hui. On suit donc à la fois un homme poussé dans ses retranchements et traqué dans le présent et également un homme au passé parfois trouble. Comment il a bâti son empire, en étant prêt à certaines choses qu'il est peut-être en train de regretter car elles sont en train de lui coûter très cher. Cette alternance entre passé et présent est bien dosée, on découvre que la liste des gens qui lui en veulent à mort est longue et qu'ils pourraient tous être derrière le jeu macabre qui se joue en ce moment.

Tout ça est très bon et mériterait bien 4 étoiles. Mais voilà, j'ai trouvé que ça s'étirait un peu trop en longueur, surtout toute la partie pendant la seconde guerre mondiale qui tourne autour des liens avec le régime nazi. Il y a probablement un tome de trop car je me suis moins passionné sur la fin et j'attendais une seule chose : connaître l'identité du commanditaire mystérieux. Et je dois dire que j'avais envisagé bien des hypothèses mais pas celle là. Sur le coup j'ai trouvé ça gros, presque trop gros. Avec le recul pas tant que ça, c'est plutôt pas mal. Mais du coup, il y a quand même certains comportements que je ne m'explique pas trop.

Au final, un bon moment de lecture qui passe pas loin du 4/5.

Nom série  Secrets : Adelante  posté le 11/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette histoire se déroule dans un lieu et une période qu'on à pas l'habitude de voir traités en BD. Le talent de narrateur de Franck Giroud fait le reste. Il rend cette guerre intéressante, on comprend vite les positions des uns et des autres et les enjeux qui sont liés à tout ça. Certains personnages essayent de manipuler les autres, c'est pas mal.

Le secret de famille qui se cache derrière tout ça est un peu en retrait. A peine présent dans le tome 1, c'est vraiment le second tome qui met l'accent dessus. Et si c'est toujours agréable de suivre ce récit, il faut reconnaître que ce secret n'est pas spécialement original ou spectaculaire. Et comparés à l'ampleur des événements autour, c'est quand même la guerre, l'histoire de famille d'un protagoniste (aussi important soit il) parait un peu dérisoire. De plus dans certains autres albums de la collection, la découverte du secret est le fruit d'une enquête prenante, ici non.

Au final un diptyque plaisant à lire, mais pas le meilleur secrets de la collection. Pas le moins bon non plus d'ailleurs.

Nom série  Les Garde-Fous  posté le 10/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'étais franchement pas attiré par le dessin mais la promesse d'un huis clos qui met mal à l'aise m'a aidé à mettre de coté mes réticences et à plonger dans ce polar. Résultat j'en sors déçu car en plus du dessin qui ne m'a vraiment pas plu, le scénario ne m'a pas parlé non plus.

Graphiquement, ces personnages pas précis aux proportions changeantes, aux corps remplis de hachures et qu'on a parfois du mal à reconnaître, c'est vraiment pas ma tasse de thé. Et en plus les couleurs tristes et monotones ne rendent pas l'ensemble plus accessible. Je n'ai pas du tout senti l'ambiance oppressante promise.

Sur l'histoire, je n'ai pas de positif à dire non plus. Un flic qui traque un sérial killer, qui s'invite comme ça chez des gens car il pense qu'il va sévir ici prochainement et les gens l'accueillent volontiers. Mouais bon pourquoi pas. L'idée de leur maison exceptionnelle était un bon cadre. Mais le déroulement n'est pas passionnant, je n'ai mordu à aucune fausse piste, je n'ai pas ressenti de tension, je n'ai pas cru à cette enquête. Et la conclusion qui révèle l'identité du tueur n'a pas changé la donne, ça n'apporte vraiment rien.

Je suis arrivé au bout sans peine et sans avoir trouvé ça rébarbatif et c'est bien la seule chose qui fait éviter le 1/5 à cet album.

Nom série  Survivants  posté le 10/01/2011 (dernière MAJ le 08/11/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pourquoi changer une recette qui fonctionne ? Cette nouvelle série reprend tous les ingrédients qui font le succès des séries de Léo. Et ça continue de marcher ! Nous visitons une nouvelle planète à la faune étrange et au bestiaires fascinant et souvent hostile. Le petit groupe d'humains fraichement débarqués sur cette planète va l'apprendre à ses dépends.

Ce premier tome reste très introductif mais les premiers mystères sont déjà là pour nous mettre l'eau à la bouche. Et puis les relations entre les personnages sont soignées. En effet tous les membres de ce petit groupe n'ont pas la même vision de la marche à suivre pour survivre. Les premières tensions et les rivalités font déjà leur apparition et pimentent de façon intéressante ce premier tome.

Coté dessin, c'est du Léo pas de surprise. En conclusion un tome qui se lit d'une traite et pose des bases intéressantes qui appellent à plus de mystères pour la suite. Les fans des mondes d'Aldébaran devraient apprécier.

Après 3 tomes

Bon y'a pas à dire, les relations amoureuses entre les personnages sont dignes d'un mauvais épisode d'AB production, les visages des personnages sont toujours autant figés, leurs sourires piquent les yeux... Mais voilà Léo a toujours autant de talent pour imaginer des histoires à suspense et des mondes qui regorgent de mystères. Du coup on se prend quand même au jeu !

Le bestiaire animalier est peut être un peu moins fouillé et moins présent que dans les autres séries des mondes d'Aldébaran, mais ici Léo apporte une nouvelle dimension temporelle aux surprises de cette planète. Et ça marche bien, ça apporte ce qu'il faut de piment à l'histoire. Et même si celle ci n'a pas hyper avancée en 3 tomes, on a une BD de divertissement bien efficace dont j'ai toujours autant envie de connaitre la suite.

Nom série  Vito  posté le 25/02/2013 (dernière MAJ le 08/11/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album nous raconte une histoire aux frontières entre le réel et le mythe. Souvent exploré, ce procédé peut vite s'avérer indigeste. Mais pas ici, au contraire ! Cette alchimie est vraiment réussie. Pour cela le cadre a été judicieusement choisi : La Sicile, dans les années 40. Un lieu dépaysant et une époque suffisamment lointaine, ce qui assure une certaine distance entre le lecteur et cette histoire. Ce détachement permet de pleinement entrer dans le récit sans se demander si tout cela est plausible. On voyage avec un projectionniste ambulant (c'est pas courant comme histoire), et l'introduction et les première péripéties sont déjà bien plaisantes. Et quand les prémices d'éléments fantastiques font leur apparition, ils ne sont pas gênants, ils n'ont pas l'air parachutés de nulle part. Bien au contraire on est agréablement surpris et ces évènements renforcent l'intérêt de l'intrigue.

Cela ne se dément pas avec les premières réponses apportées avant même la fin de ce premier tome. Le jeune héros est attachant et tout donne envie de connaître la suite de ses aventures. On a donc une histoire originale, teintée de poésie et de fantastique qui s'accorde parfaitement avec le trait de Stalner. En effet son dessin est toujours aussi agréable, clair et efficace. Un début de série prometteur. A quand la suite ?

Après lecture des trois tomes

Je baisse ma note d'une étoile à cause de la tournure prise par l'histoire dans le dernier tome. On avait une histoire qui surfait habilement entre mythe et réalité dans un cadre hyper original. Mais ce final n'est plus en phase avec ça. On a une histoire totalement fantastique, plus du tout originale, où toute une ribambelle de créatures mythiques se battent pour trouver leur place dans le monde.

Le dessin est toujours très bon et je ne me suis pas ennuyé, mais y'a plus la poésie et la magie du début. Dommage pour moi...

Nom série  Les Vieux Fourneaux  posté le 08/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Lupano est clairement devenu un de mes scénaristes préférés et il démontre ici une nouvelle fois tout son talent. L'histoire est bonne, les dialogues sont bons, l’humour est là et le dessin est au diapason, je ne vois pas quoi demander de plus.

La force de cette série, c'est ses situations et ses dialogues percutants. Notre équipée de petits vieux est merveilleuse et leurs frasques font mouche à chaque fois. Il y a une multitude de détails, de jeux de mots, de mises en scène qui sont autant d'occasions de sourire voire même de rire franchement. Je me suis régalé dans le tome 2 avec toutes les actions menées par le fameux collectif "ni yeux ni maître". C'est vraiment drôle toutes les conneries que leur font faire les auteurs. Mamie Fanfan qui apprend le hacking moi ça me fait vraiment marrer !

Le dessin est hyper adapté à ce genre d'histoire et contribue terriblement bien à l'humour. Par exemple, la voiture de Pierrot, enfin le "bolide" de Pierrot a trop un bon look avec toutes ses fientes de pigeons sur le pare brise, et quand elle arrive dans un virage à vive allure, le dessin me fait rire à lui tout seul.

Une réussite sur tous les plans et comme les personnages sont attachants, on a envie de suivre leurs aventures sur plusieurs tomes encore !

Nom série  Velvet  posté le 05/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une agence de renseignements britannique, des agents secrets, ça n'est pas sans rappeler ce cher James Bond. Sauf qu'ici notre héros est une héroïne et que malgré ses 43 ans elle est toujours ultra sexy, super intelligente, hyper forte, etc etc... S’arrêter à ces clichés serait une erreur car derrière tout ça il y a un récit qui tient vraiment la route, si on aime les histoires d'espions.

La trame de départ est tout de suite intéressante, on rentre dans le vif du sujet dès les premières pages. Et dès les premières pages ça fonctionne. Il se cache quelque chose ou plutôt quelqu'un derrière les mésaventures de Velvet, et ça marche on a envie de savoir. Le scénario est dynamique et ultra efficace. On retrouve ici des mystères, de l'action, des rebondissements, de la suspicion ... Bref tous les ingrédients qu'on aime dans ce genre de polar et qui sont ici très bien utilisés. On oublie vite les réticences que pourraient entraîner les "caractéristiques" de la dame pour se laisser porter par l'intrigue

Et pour ne rien gâcher le dessin est excellent et totalement en adéquation avec l'intrigue. Ce style ultra réaliste est assez bluffant.
J'aime et je recommande.

Nom série  Un ocean d'amour  posté le 02/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album est un vrai bel objet. Le format, la couverture et la 4e de couverture font en sorte que l'ensemble ressemble à une boite de sardine. La 4e de couv est d'ailleurs bien sympa et la "liste des ingrédients" au dos donne envie de se plonger dans l'album.

La particularité de ce livre est d'en avoir fait un album totalement muet. Le récit est fluide et compréhensif. En cela il est bien aidé par un dessin expressif qui sert totalement le propos. L'histoire est celle d'un vieux pécheur perdu en mer qui va côtoyer, entre autres, des tempêtes, des pirates et surtout tout ce que l'océan contient comme détritus... Derrière l'histoire entre le pécheur égaré et sa femme désespérée, Lupano nous envoie un petit message écolo.

Si la narration fonctionne, si le dessin apporte quelques touches d'humour agréable par ci par là, et que dans l'ensemble ça se lit bien, il manque un petit quelque chose. Je salue l'audace de la forme mais quand même, les dialogues si savoureux dont Lupano a le secret, m'ont un peu manqué ici. Au final c'est un bon album, assez original, mais c'est pas la meilleure histoire d'amour qui soit, c'est pas la meilleure BD sur l'écologie qui soit (même si c'est pas la volonté première) et c'est pas non plus la meilleure du scénariste.

Nom série  Détectives  posté le 12/05/2014 (dernière MAJ le 28/10/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au milieu des nombreux one shot de la fameuse collection « 7 », Herik Hanna avait scénarisé 7 détectives. Cette nouvelle série reprend les personnages qu’il avait imaginés pour l’occasion et il leur consacre un album et une enquête à chacun.

Première étape avec Miss Crumble inspiré par la Miss Marple d’Agatha Christie. L’action prend place dans son petit quartier anglais, un comté paisible où il ne se passe habituellement pas grand-chose en dehors des après-midi thé avec les voisines. Mais tout cela va être bousculé par une série de meurtres sordides liés au retour du comte, porté disparu à la guerre. Et notre enquêtrice en herbe aura un rôle prépondérant à jouer dans la traque du coupable.

L’ambiance british est plutôt bien rendue, notamment par le dessin. Les personnages sont assez riches et fouillés, on rentre plutôt bien dans cette histoire. Il y a quelques tentatives pour amener des petites touches d’humour dans certaines répliques, et globalement ça marche pas mal.

Par contre l’enquête en elle-même manque de palpitant. C’est assez classique dans les mécanismes et le déroulement est trop linéaire : De nouveaux crimes sont commis, la police tourne en rond autour des mêmes suspects, alors qu’on peut se douter que ça ressemble à de la fausse piste. Il n’y a pas vraiment de progression des investigations. Les acteurs semblent subir les évènements sans avancer de leur côté. On ne voit pas le cheminement des déductions de Miss Crumble, on ne le ressent pas non plus, même suggéré. Elle a un rôle un peu bizarre, qui semble trop consultatif.

Et hop tout est précipité dans l’épilogue, elle avait tout vu, tout deviné. Et on nous livre une explication certes détaillée et surprenante, mais un peu longue et surtout difficile à avaler tant le changement de caractère de la personne concernée parait gros.

Au final, ce premier tome est pas trop mal, mais il manque un petit quelque chose à cette enquête, dans la construction et l’équilibre du récit, qui aurait donné quelque chose de plus palpitant.

Tome 2

Deuxième étape avec Richard Monroe. J'ai légèrement préféré ce 2e tome. J'ai bien aimé la construction du récit dont une grande partie est racontée sous forme d'interrogatoire. Le récit est assez dynamique, le cynisme du personnage plutôt bien vu. J'ai bien aimé la technique qui consiste à incruster des visages pour savoir qui parle en voix off. Surprenant au début, cela s'avère en fait très efficace.

En ce qui concerne l'enquête, elle est assez prenante dans toute la partie où le détective raconte les déductions et le cheminement qui l'ont conduit là où il est. La transition entre la fin de l'interrogatoire et le retour au présent est peut-être le passage un peu moins réussi. Je n'ai pas trop compris pourquoi il y avait 2 versions différentes de l'histoire. La fin est plus conventionnelle et moins surprenante mais elle tient bien la route.
Au final, j'ai bien accroché à la partie principale (l'interrogatoire qui raconte l'enquête) et comme cela représente les deux gros tiers de l'album j'ai passé un bon moment avec le second tome.

Nom série  Le Château des étoiles  posté le 26/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais fait l'impasse sur les journaux pour mieux profiter de la version album et je n'ai pas été déçu. Soyons direct : cette série est réussie à tous les points.

Un : Graphiquement c'est beau, Alex Alice fait une nouvelle fois preuve de beaucoup de talent que ce soit dans son dessin ou dans sa mise en page. Il y a des motifs pour se régaler les pupilles à toutes les pages : des châteaux splendides, des cadrages et des perspectives superbes, des engins volants originaux, des vues du ciel qui sont une invitation au voyage... et la liste est encore plus longue.

Deux : Des personnages attachants. On se prend de sympathie tout de suite pour ces enfants. Séraphin fait un très bon héros. Personnellement, j'ai un petit faible pour Hans et sa bonne bouille. Leur rôle est bien trouvé et il y a un juste équilibre avec les adultes. J'aime les voir bricoler leurs ethernefs, j'aime voir leurs yeux briller quand ils côtoient l'aventure. J'aime leur imagination quand ils se sentent investis d'une mission et qu'ils décident de former les chevaliers de l'Ether.

Trois : une histoire originale et prenante. Au niveau de la thématique, même si le parallèle avec Jules Verne n'est pas faux du tout, on ne lit pas une histoire déjà lue 10 fois par ailleurs, et ça fait du bien. En quelques pages à peine on rentre dans cette aventure pleine de mystères ! On voyage, on s’inquiète du sort de nos jeunes héros, on craint les espions prussiens. Chaque péripétie a de l’intérêt. Un vrai régal pour le moment.

Vu le final, on ne sait pas du tout ce que nous réserve le tome 2... sans doute quelques surprises. Espérons les bonnes. En tout cas ce premier tome est une vraie réussite.

Nom série  Les 7 Merveilles  posté le 29/04/2014 (dernière MAJ le 26/10/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après les séries les « Sept », les Casses et les Grandes évasions, la nouvelle série concept de Delcourt arrive : 7 one shot autour des 7 merveilles de l’antiquité.

La statue de Zeus

Le premier opus fait étape en Grèce pour nous parler de la statue de Zeus.
Cette histoire est vraiment très plaisante. Nous sommes en 432 avant JC, l’action prend place lors des jeux Olympiques. Un cadre très bien choisi, puisqu’il est à la fois original et surtout très bien utilisé. Le petit côté historique est des plus agréable. L’intrigue principale est elle aussi de qualité. Entre le complot qui semble sur le point de secouer les jeux olympiques et la trame « secret familial » avec la recherche père / fils, il y a de quoi faire. Tous les éléments sont bons, ils s’imbriquent parfaitement les uns avec les autres, les personnages sont intéressants. L’intérêt du récit reste constant jusqu’au dénouement.

Au final un album sans fausse note qui offre un bon moment de lecture. Espérons que tous les autres volets de la collection 7 merveilles soient d’aussi bonne qualité.

Les jardins de Babylone

Pas de mauvaise surprise avec le second tome. On change d'époque, on change les personnages, on change de monument, mais au final on a un autre album de qualité. Graphiquement cela me plait légèrement moins, mais une fois bien encré dans l'histoire c'est vite oublié.

Le héros m'a paru attachant par sa personnalité. La façon de se soumettre au tyran qui asservit son peuple, la façon dont il accomplit les choses par conviction ou par amour sont des éléments bien rendus qui aident à accrocher à cette histoire. Comme pour le premier tome ce qui fonctionne bien à mes yeux c'est qu'il y a plusieurs niveaux d'intrigues imbriquées. Et tous les niveaux sont intéressants, donc la somme de toutes ces composantes donne là aussi une histoire qu'on lit d'une traite.

En plus de cette intrigue fictive prenante, il y a pas mal d'éléments historiques à apprendre. Je ne connaissais pas grand chose des jardins suspendus de Babylone et cette lecture m'a permis de rectifier cela.
Elle démarre très bien cette série concept.

Le Phare d'Alexandrie

J'ai trouvé ce tome légèrement en dessous des 2 premiers. Pourtant, niveau dessin c'est très agréable. Pourtant, le monument au cœur de l'intrigue est remarquablement utilisé, peut être encore mieux que dans les opus précédents. Il y est surtout question de la mort mystérieuse du gardien du phare et de l'enquête qui doit l'élucider. Celle ci se révèle assez prenante et se lit avec plaisir. C'est finalement en fin d'album où le bât blesse un peu. J'ai trouvé qu'il y avait trop de pirouettes et autres coïncidences un peu trop heureuses qui permettent au héros de se sortir de situations très mal embarquées.

Cela dit, cela reste un album plaisant et je suis toujours sous le coup de la très bonne impression générale procurée par ce début de série.

Le Temple d'Artémis

Direction le temple d'Artémis à Ephèse pour le 4e tome. Ici aussi le monument est bien utilisé. Il sert principalement de décor puisque l'action se passe dans le temple. On ne cherche pas à nous révéler un secret imaginaire et invraisemblable autour de cette merveille. Le scénario mélange de manière très réussie une histoire fictive (celle de voleurs s'attaquant au trésor du temple) avec la véritable légende du temple en utilisant pas mal de personnages et de détails historiques.

Ce mariage fonctionne très bien. L'intrigue est plutôt agréable sans toutefois être extraordinairement originale. En tout cas on suit agréablement les protagonistes dans leur quête du début à la fin du récit. Par contre la partie "historique" est vraiment bien vue à mes yeux. Il y a des noms de personnages connus, Crésus par exemple. Et l'auteur joue de l'expression riche comme Crésus et cela pimente bien cette histoire. Pareil avec ce berger sans nom que l'on croise tout au long de l'album... le final donne juste envie d'aller faire un tour sur wikipédia pour en savoir plus sur ce temple !

Un nouveau bon moment de lecture.

Nom série  La Couleur de l'Air  posté le 23/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La couleur de l’air est le nouvel album d’Enki Bilal et celui-ci se passe dans le même univers que ses 2 albums précédents, à savoir Animal'z et Julia & Roem. Ce tome fait même office de conclusion. L’action prend donc place dans un décor post apocalyptique où la nature a fait des siennes. Un coup de sang phénoménal qui a bouleversé l’équilibre de tout l’écosystème terrestre. Il ne reste que quelques groupes de survivants humains et animaux. C’est dans ce contexte qu’on va suivre des petits groupes, composés entre autres par les personnages des albums précédents.

Graphiquement on reconnait tout de suite le style de l’auteur. C’est dommage que la palette de couleurs ne soit quasiment composée que de gris et de quelques variantes de couleurs sombres. Cela colle tout à fait à l’histoire, c’est parfaitement voulu et justifié, mais cela ne met pas toujours en avant le dessin et à la longue c’est triste. Coté scénario les aventures des protagonistes sont loin d’être palpitantes, ça n’avance pas vite. Entre les personnages qui ne parlent que par citations, ceux qui perdent progressivement la parole, ou ceux qui côtoient des dauphins volants, sans parler des différents caprices de mère nature… l’univers imaginé par Bilal est quand même sacrément barré.

Tout ça donne une histoire pas passionnante à laquelle il n’est pas facile d’adhérer. Il y a certes un coté poétique assez réussi ou encore quelques bonnes trouvailles, comme souvent, mais disséminées au fil de l’album, c’est trop peu pour moi. Par contre je dois dire que j’ai trouvé la dernière planche géniale…

Nom série  Légal  posté le 21/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2019, demain quoi. Un récit de politique fiction qui pourrait bien ressembler à ce qui nous attend dans 5 ans. La ville de Nanterre est choisie pour un projet pilote : la légalisation du cannabis avec l’ouverture des premiers canabistros. Dealer est devenu un métier légal.

Il y a plein d’idées sympas dans cette fiction. D’abord la façon dont c’est raconté rend l’histoire crédible. Ensuite il y a plein de personnages connus (notamment politiques) qui sont utilisés de manière bienvenue. François Hollande effectue par exemple son 2e mandat, il y a pas mal de petits clins d’œil de ce type, j’ai trouvé ça pas mal. En contrepartie, je trouve que l’histoire a une connotation politique un peu trop prononcée. Le point fort de l’album est pour moi la façon dont est mise en place cette légalisation : la création de tout ce marché à partir de rien, la recherche de personnel ou de matière première, la modification du comportement des gangs, ou encore l’impact sur l’économie de l’état. Tous ces éléments sont décrits intelligemment, on y croit, et le tout s’imbrique parfaitement.

Pour les points un peu plus négatifs, l’histoire met un peu longtemps à démarrer même si d’un côté ça permet de vraiment bien poser le contexte. Le côté « polar », flingues et règlements de compte ne parait pas original à côté du reste. Pourtant il a tout à fait sa place dans cette histoire, mais on en a tellement vu des histoires de mafieux et de drogues en BD que cet aspect-là du récit ne se démarque pas. Enfin, je n’ai pas trop accroché aux différents personnages principaux, et du coup leur sort respectif ne m’a pas trop touché. Au final je retiendrai la bonne idée de cette histoire, son déroulement très crédible mais pas la manière dont ça se termine ni qui devient quoi à la fin…

Nom série  Ce n'est pas toi que j'attendais  posté le 15/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album aborde un sujet pas simple, celui du handicap chez l’enfant, et le traite de fort belle manière. Plus qu’une histoire sur la maladie ou sur la différence c’est surtout le récit touchant d’un père pas préparé à avoir un enfant trisomique. Fabien Toulmé se livre à cœur ouvert et nous fait partager 3 ans de sa vie. On saura tout de ses sentiments : doutes, tristesses, colères et bien plus encore.

Ça commence par ses craintes avant la naissance, son angoisse d’aller assister à une échographie et qu’on découvre un problème chez son enfant. Dès ces premiers chapitres, il se passe quelque chose. Le graphisme est simple mais très agréable, le ton percutant et on rentre dans son histoire.

Arrive ensuite la naissance et la découverte de la trisomie. Dur. On voit un père qui s’effondre, qui rejette cet enfant qu’il n’accepte pas. Pas facile de parler de ça, de dévoiler ce genre de sentiment. Quel père peut avouer qu’il n’avait pas envie de prendre son nouveau-né dans les bras, qu’il lui a fallu des semaines pour le faire. Mais c’est raconté avec sincérité et pudeur, sans en faire trop. Il y a la justesse nécessaire pour en faire un récit vraiment touchant.

Viennent ensuite les premiers mois de cohabitation avec cet enfant, ceux qui marquent le début de l’acceptation et enfin des premières joies avec ce bébé. L’apprentissage de la vie avec un petit trisomique et les contraintes qui vont avec ne se révèlent pas simples. Et bien sûr, il faut aussi vivre avec le regard des autres qui, on le sait bien, n’est pas toujours agréable. Dans tous ces chapitres l’émotion est encore présente mais l’optimisme et le positivisme prennent enfin le dessus.

Au final on a un petit pavé de plus de 250 pages qui se lit d’une traite. C’est un album fort qui nous fait passer par plein d’émotions. On arrive à sourire, à s’attendrir, à se révolter… On referme ce livre avec l’impression de connaître cet enfant, de l’avoir vu grandir et de l’aimer un peu comme on aimerait l’enfant d’un pote...
Bravo !

Nom série  Le Voyage Improbable  posté le 15/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nouveau diptyque signé Turf, qu’on ne présente plus, ce voyage nous emmène dans l’espace à bord d’un phare accroché à un bout de rocher. Un moyen de locomotion bien étrange qui s’est malencontreusement détaché de la terre suite à une explosion… Cela parait loufoque ? C’est normal.

On sourit assez facilement dans ce huis clos grâce à une galerie de personnages variés. Clairement ils ne sont pas prêts à vivre cette expérience et encore moins disposés à cohabiter ensemble. Cela entraîne des situations amusantes dans l’ensemble. Et bien sûr les péripéties imaginées par Turf, comme les différentes rencontres faites dans l’espace, sont surprenantes et loufoques, ça fonctionne bien.

Mais l’humour ne fait pas mouche à tous les coups. En premier lieu, je pense au running gag du nom du personnage que personne n’arrive à prononcer (déjà vu par ailleurs en plus), ça tombe un peu à plat ici.

Le dessin est par contre de toute beauté. C’est coloré, c’est dynamique, la mise en page et les découpages sont des plus sympas. On retrouve le style des œuvres précédentes de l’auteur et c’est bien agréable.

Nom série  Modigliani  posté le 10/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album retrace la vie du peintre Amedeo Modigliani, un artiste du début du 20e siècle. Je ne le connaissais absolument pas et après avoir lu la BD je suis allé faire un tour sur une grosse encyclopédie en ligne et le moins qu’on puisse dire c’est que cette biographie est très fidèle à la réalité de ce qu’a été la vie de cet homme.

La BD a des qualités indéniables au niveau de la narration et du graphisme. Très souvent on s’affranchit du gaufrier classique pour proposer des compositions et des mises en pages originales dans leur découpage. C’est très réussi car on n’est jamais perdu dans le sens de lecture et ça dynamise le récit.

A côté de ça j’ai eu du mal à me passionner pour la vie d’Amedeo. Les différentes étapes clés de son existence sont bien décrites, mais il n’y a rien d’exceptionnel. Pas d’anecdote mémorable. Le personnage lui est hautement antipathique, en plus d’être alcoolique et systématiquement désagréable avec ses interlocuteurs… Bref un gars qui ne donne pas envie qu’on l’aime. Et ça marche il m’a plus énervé qu’autre chose. C’est fidèle à la réalité car il était comme ça. C’est plutôt une expérience de lecture agréable mais au final j’ai un peu l’impression que seuls les amateurs de peinture ou de Modigliani seront intéressés par cette biographie.

Nom série  Petite Voleuse  posté le 09/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce roman graphique met en scène une jeune femme de 25 / 30 ans suffisamment banale pour que la plupart des jeunes femmes puissent s’identifier au personnage. Il est question de son boulot qui ne lui plait pas, de sa vie qui l’ennuie d’une manière générale ou encore de sa vie sentimentale désespérément calme. Si certains romans graphiques permettent au lecteur de s’interroger sur leur propre vie, le résultat est un peu quelconque ici.

C’est trop superficiel, rien n’est abordé en profondeur ou avec un regard original. Elle s’engueule avec son boss, elle parle à son chat et le nourri avec des croquettes qui coutent cher, elle sort boire un verre après le travail, elle n’a pas de mec… Bref toute une suite de situations qui sont trop communes. On passe de l’une à l’autre sans partager ses états d’âmes, sans qu’on ait envie de les analyser ni de se poser nous-même des questions.
Le seul élément qui sort des sentiers battus est sa tendance à la cleptomanie pour la sortir de la monotonie de son quotidien. Mais là encore c’est trop léger, trop succin. Cela apporte tout juste un peu de piment sur la fin, mais ça ressemble uniquement à une porte de sortie qui permet de conclure cette histoire.

Le graphisme est simple mais intéressant. Par exemple les visages sont expressifs sans être surchargés et la bichromie est utilisée à bon escient. Au final on obtient un album pas déplaisant à lire mais pas marquant en ce qui me concerne.

Nom série  Les Pierres rouges  posté le 06/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est l’histoire d’un enfant des campagnes qui quitte le foyer après le décès de sa mère car il ne supporte plus les coups de son alcoolique de père. Il erre de fermes en fermes et de petits boulots en petit boulots. Son périple va prendre un tournant inattendu lorsqu’il fera une halte dans une grande et mystérieuse bâtisse habitée par une jeune femme seule.

La dernière planche est pleine de mystères et c’est le genre de cliffhanger qui donne envie de lire la suite d’une BD. Mais avant ça c’est quand même un peu mou comme histoire. On se force trop à nous montrer combien la vie de ce petit ado est difficile. Après la perte de ses parents, arrive la perte de son ami et compagnon d’infortune. Après chaque galère se cache une autre galère ce qui, en fin de compte, fait beaucoup pour un seul tome. Et c’est dommage car une fois le mystère installé on sent qu’il y a un bon potentiel dans cette histoire. Du coup on aurait aimé en savoir plus dès ce premier tome, qui est au final trop introductif.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque