Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3774 avis et 566 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Hé ! Mademoiselle  posté le 03/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les Crocodiles de Thomas Matthieu avait abordé exactement le même sujet à savoir le harcèlement de rue qui touche principalement les femmes. Or, je suis l’œuvre de Yatuu qui a déjà réalisé Moi, 20 ans, diplômée, motivée... Exploitée ! ainsi que Génération mal-logée !. Hé ! Mademoiselle est sa dernière production. Le principe est celui d’une fille qui se fait aborder lourdement dans la rue par un ou plusieurs mâles en chaleur.

C’est tout de même à lire car c’est abordé de manière différente et sous l’angle assumé de l’humour. L’auteure semble être une spécialiste pour tourner en dérision certains problèmes de société pourtant difficiles. Les hommes sont traités comme des primates qu’il faut éduquer même si cela parait mission impossible. Elle ne tombe pas dans le stigmatisme car elle a inversé les rôles au cours de deux-trois gags ce qui donne une situation désopilante qui nous fait prendre conscience du phénomène. Par ailleurs, il y a encore des garçons bien mais ils payent pour tous les autres relous. Bref, la manière de lutter de l’auteure, c’est le gag et même s’il paraît agaçant à la longue.

J’ai bien aimé le jeu « chercher le non relou » à la manière d’où est Charlie ? J’avoue ne pas avoir trouvé. Heureusement qu’il y a la réponse en fin de BD. J’apprécie toujours également la même fraîcheur du trait même si le décor est plutôt minimaliste. Bon point également pour retranscrire le doux langage des cités et de montrer certains hommes dans toute leur bassesse lamentable. Le rappel de la loi en fin de volume paraît dans ce contexte assez adéquat. C'est visiblement l'application qui semble poser problème.

Les critiques n’ont en général pas été tendres avec cette œuvre qualifiée de parution estivale féminine revendicatrice. D'autres y ont vu une forme de trivialité confinant au malaise (sic !). Le pire étant toujours lorsqu'il s’agit de plume critique féminine traîtresse. Au contraire, j’ai trouvé cette BD décomplexée et assez intelligente dans le concept même si cela paraît moins élaboré que Les Crocodiles pourtant écrit par un homme.

Nom série  Peut-on encore rire de tout ?  posté le 02/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Peut-on encore rire de tout ? La réponse à cette question sera négative. Le pauvre auteur a payé de sa vie à coup de balles de kalachnikov son droit à la liberté d’expression. Il considérait que ce droit était au-dessus du respect des religions. Avait-il raison ? Je le pense sincèrement.

Prenons deux hypothèses bien distinctes:

Dans la première, il n’y a pas de véritable Dieu. La création n’a pas besoin de Dieu selon l’homme le plus intelligent du monde à savoir Stephen Hawking. En effet, c’est un des théoriciens majeurs depuis Albert Einstein dans les domaines de l'astrophysique et de la cosmologie. Il nous explique que l’univers s’est formé sans la main d’un créateur mais selon les lois de la physique. L'univers le peut et il se créé lui-même de rien. La création spontanée est la raison pour laquelle il y a quelque chose plutôt que rien, pour laquelle l'univers existe, pour laquelle nous existons. Il est nul besoin d’invoquer Dieu pour qu’il allume la mèche et fasse naître l’univers. Les hommes ont créé Dieu car ils n’avaient pas toutes les réponses à leurs inquiétudes. Les religions engendrent guerre et communautarisme et elles nous empêchent de voir la vérité. Si tel est le cas, le pauvre Cabu serait réellement mort pour rien. Mais bon, la célèbre chanteuse Diams semble justifier les actes d’assassinat par le blasphème à la religion. Cela ne semble d'ailleurs pas émouvoir les pouvoirs publics qui ont la main généralement plus lourde. La lutte contre l’humour, on croit rêver !!!

Seconde hypothèse : Dieu existe réellement. Inch Allah ou alleluya ! Cabu par ses dessins a déshonoré très sévèremment la fonction divine. Oui, mais encore faut ’il un Dieu qui n’ait pas le sens de l’humour. La barbarie au nom de la religion doit ‘elle prévaloir sur l’humour déplacé ? Certainement pas. Dieu est amour et Dieu pardonne. Les hommes ne devraient-ils pas en faire autant et accorder la miséricorde ? Visiblement pas pour toutes les religions ! Combien de morts au fil des siècles au nom de la religion faudra t'il encore? Tout ceci n’incite pas à croire en tout cas.

Dans les deux cas, ce pauvre Cabu est mort pour rien. Certes, ce titre était prémonitoire et posait les bases d’une bonne réflexion. L’époque a changé. On ne doit plus rire sur les blagues consacrés aux belges ou aux blondes et encore moins sur les minorités car ce n’est pas politiquement correct. Conclusion : on ne peut pas rire de tout avec tout le monde sinon c’est le tribunal des flagrants des rires !

Sur la bd, j’ai toujours aimé les caricatures de Cabu depuis le club Dorothée. J’ai bien aimé ce concept qui s’attaque à tout sans discernement. Il le fait très intelligemment sans cautionner la mort du rire.

PS: Excusez-moi si vous n'êtes pas d'accord avec mes propos qui n'engage que moi. J'assume ce que je dis. C'est en tout cas tout ce que cette petite bd m'inspire. Il faut savoir élever le débat au-dessus des cases, de la couleur, du trait graphique !

Nom série  Clichés de Bosnie  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Clichés de Bosnie fait partie d'un genre que j'affectionne: la bd documentaire qui nous permet de découvrir des pays ravagés par la guerre. Nous avons eu un grave conflit en plein coeur de l'Europe dans les années 90 causant la mort de plus de 100000 personnes. Si seulement ces pays avaient connu le destin de s'unir à l'Union Européenne qui nous a protégé de la guerre depuis plus de 70 ans. Non, ils ont connu le communisme et l'assimilation forcée sous un Etat fédéral.

J'ai bien aimé les moments un peu poignants de cette bd durant la campagne de cette mission humanitaire en Bosnie. Les personnages sont plus vivants que nature. Les photographies à la fin le prouvent. Le titre est à double sens. A la fois, il indique qu'il faut combattre les clichés sur ce pays. Par ailleurs, l'auteur est un photographe professionnel qui doit prendre des clichés.

L'ambiance est assez festive ce qui nous fait un peu de bien car le sujet est grave avec la découverte de ces charniers et de cette misère humaine. Bref, les scènes comiques alternent avec les passages difficiles. C'est bien réalisé.

Nom série  Tild, mage à louer  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est question de mana, d'une académie de mages et de pouvoirs défiant l'imaginaire. Bref, rien de neuf dans ce monde d'héroïc fantasy de Ceryl.

Le graphisme laisse la place à de la couleur et des personnages un peu manga ou jeux vidéos. Le public concerné sera celui des plus jeunes. Les scènes d'action sont d'une grande naïveté. Il y a bien entendu assez d'humour pour créer un divertissement honnête. Il est vrai que l'héroïne est attachante.

L'aventure s'est arrêtée après le premier tome. Cependant, les fans ont eu droit à la suite directement sur internet. Tild le retour en bd blog !

Nom série  Undertaker  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Comment on reconnait une bonne bd ? Au succès du nombre d'exemplaires vendus ? A l'avalanche de louanges de la part des critiques qu'ils soient professionnels ou lecteurs ? Je pense qu'il y a un peu de tout cela.

Undertaker est incontestablement une série au-dessus de la moyenne. Il y a de la virtuosité dans le scénario. Certes, ce premier tome démarre en fanfare. Cependant, c'est surtout les personnages à commencer par Jonas Crow le parfait anti-héros ainsi que la belle Rose. Les personnages secondaires sont également assez bien travaillés comme le shérif ou le vieux Cusco. La fin de ce tome laisse un suspense quasi insoutenable.

Que dire également du dessin qui est une merveille graphique de précision ? On est totalement sous le charme.

Cette série est bourrée d'action mais pas que. Elle fait incontestablement la différence. Certains préféreront de vieux western. Moi, je n'échangerais pour rien au monde. Ne vous y trompez pas: il ne manque rien à cette série.

Nom série  Jan van Eyck  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il me tardait de commencer la lecture d'u titre de cette nouvelle collection de Glénat sur les grands peintres. J'ai bien aimé cette lecture qui a été très fluide. Par ailleurs, derrière l'accomplissement d'un chef d'oeuvre, il y a toute une histoire de mission diplomatique à découvrir.

Le dessin est de très bonne qualité avec ces couleurs contrastées. Cela fait un peu pictural mais l'ambiance de la fin du Moyen-Age est bien restitué. La chute de Constantinople par les Ottomans est proche. On sent déjà l'éclosion de la Renaissance.

Je connaissais pas très bien ce peintre flamand qu'était Jan van Eyck ainsi que son rôle dans la technique de la peinture à huile. J'aime beaucoup le réalisme de ces tableaux constitués par des portraits.

Cette bd me donne véritablement envie de continuer cette découverte des grands peintres.

Nom série  Agathe, Agent S.I.  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ceci est une série pour nous présenter les coulisses d'une organisation humanitaire. le point de départ sera le terrible tsunami de 2004 qui a dévasté les côtes de l'océan indien. l'objectif de cette bd est de cultiver l'esprit citoyen auprès des jeunes et susciter pourquoi pas des vocations.
Il s'agit en fait de petites histoires qui servent de support à des constats et analyses sur la situation de la coopération internationale.

On va suivre le parcours de la jeune Agathe diplômée en humanitaire. Il y aura parfois des choses qui nous heurteront. On se rend compte de la nécessité de ces organisations mais également de leurs limites face à des Etats corrompus. Dommage que le scénario soit si alambiqué notamment pour le second tome. Le lexique est une bonne idée pour comprendre les termes ainsi que les enjeux. Il s'agit de bien comprendre pour ensuite agir efficacement.

Nom série  Kersten, médecin d'Himmler  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai été agréablement surpris par la première partie de ce diptyque passionnant à souhait. C'est sans doute l'une des meilleurs séries de cette année 2015.

Kersten, médecin d'Himmler: le titre ne laisse pas de place aux doutes. Kersten a bien soulagé les maux d'un homme ayant commis les pires atrocités au nom du nazisme. Aussi, on pourrait être en droit de penser que cet homme est condamnable également. Or, ce n'est pas le cas.

Pourtant, la Suède par le biais de son ministre va expulser cet homme sans ménagement en juin 1945. Le tout est de découvrir le secret qu'il cache. C'est habilement exploités car on ne lâche pas d'une case le parcours de cette enquête qui remonte un peu dans le temps à savoir 1939 où Himmler devient officiellement son patient.

Certes, le dessin ne paye pas trop de mine. C'est assez austère jusque dans la colorisation. Cependant, quelle belle maîtrise du scénario. Après vérification, je m'aperçois que cela traduit bien la réalité historique. J'avoue que je ne connaissais pas cette histoire: celle d'un homme prêt à sauver des milliers de vie en pactisant avec le diable.

Nom série  Les Artistes s'engagent contre le sida  posté le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est toujours bien quand des artistes s'engagent pour des causes d'utilité publique. 35 millions de personnes sont séropositives dans le monde. Une personne est contaminée toutes les 6 secondes. L'abîme ne cesse de se creuser... Jusqu'à quand ? Bref, il faut se mobiliser.

Je ne connais pas la plupart des artistes qui ont fait un dessin ou une planche. On peut dire que ce ne sont pas les plus populaires qui se sont engagés à l'exception notable de Cabu qui n'a pas épargné le Pape pour ses positions. C'est toujours mieux que rien !

Sur la forme, il y a différents thèmes: l'urgence, la discrimination, les traitements, la prévention et l'information, l"épidémie.

Ce genre d'action n'est pas la première sur le support de la bd qui peut faire passer des messages de prévention. On se souvient tous de "Jo" en 1991 par Derib. Bref, il faut sans doute continuer le combat pour faire reculer cette maladie.

Nom série  Tessa, Agent Intergalactique  posté le 15/12/2007 (dernière MAJ le 30/05/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans ce space opéra, je retrouve pêle-mêle Sillage, Star Wars. J'aurais sans doute aimé avoir un peu plus d'originalité mais bon.

Pour être objectif, je pense que le dessin n'est pas du tout mauvais mais il est au service d'un scénario qui utilise tous les poncifs du genre à mauvais escient. Il y a également un humour qui est assez présent et qui fait beaucoup penser à "Lanfeust". Il faut apprécier !

Au fil des tomes, on perçoit une amélioration du style et surtout du scénario qui sera riche en rebondissements.

C'est une lecture surtout destinée aux adolescents.

Nom série  42 agents intergalactiques  posté le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors que Tessa, Agent Intergalactique m'avait laissé de marbre, j'ai enfin abordé ce dérivé pour donner une chance. Sans doute, ma notation avait été trop sévère à l'époque. Il faut dire que depuis, j'ai beaucoup lu de série et j'arrive sans doute mieux à comparer. J'ai d'ailleurs relevé ma note.

Ces 42 agents intergalactiques remplissent correctement leur part de marché. C'est une série qui se situe dans la moyenne: ni bonne, ni mauvaise. Le style graphique est plutôt convenable avec une colorisation réussie.

A noter qu'il y a une réelle progression entre le premier et le cinquième tome beaucoup plus sombre. Le premier tome partait sur une intrigue assez légère. Que de chemin également parcouru !

Nom série  La Légende de Cassidy  posté le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série n'a pas connu le succès d'où son arrêt après le second tome. Pourtant, il y avait une certaine ambition dans la manière dont se déroulait cette histoire qui revenait sur le mythe de Butch Cassidy, le célèbre pilleur de train et de banque.

Il faut dire que ce personnage a emporté avec lui de nombreux mystère notamment sur les circonstances ténébreuses de sa mort à San Vincente en Bolivie en 1908. Sa propre soeur a indiqué qu'il est mort de vieillesse dans la banlieue de Washington dans les années 1930.

Certes, le dessin est franchement trop naïf et ne colle pas avec ce genre d'histoire. Il est vrai également que certaines scènes sont un peu pathétique comme lorsque ce colonel de cavalerie dégomme à bout portant son sergent suite à une petite divergence d'opinion. c'est nullement crédible et cela fait cliché.

Au crédit, je mettrai que le contexte historique est assez bien expliqué dans la narration. On arrive à comprendre les motivations de ces hors-la-loi. Il faut dire que la justice était plutôt du côté des forts et de ceux qui exploitait le peuple. Le fils du président américain par exemple était associé à ces gros éleveurs qui ont massacré les petits exploitants en balançant de la dynamite sur leur troupeaux. Oui, et après, on s'étonne de la violence. Les bandits ne le sont pas par hasard.

Nom série  Règlement de contes  posté le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bizarre comme cette bd divise l'opinion des lecteurs. Ce n'est pas pourtant ce que j'ai pu lire de pire. Le scénario est plutôt bien construit quoique assez classique mais diablement efficace. La série se révèle assez sympathique au fil des tomes avec une histoire qui se complexifie. Cela reste tout de même noir et dur mais j'aime bien.

Par ailleurs, il y a de l'originalité à mêler des personnages mi-homme, mi-animaux. Il y a également de nombreux clins d'oeil à commencer par Scarlett qui rappelle l'héroïne d'Autant en emporte le vent. Les thèmes exploités seront le respect de la différence et la lutte contre une certaine forme de racisme.

Bref, une compilation de contes mêlée à la sauce western en deux diptyques. On va avoir peur du grand méchant loup...

Nom série  Colt Walker  posté le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série avortée ne fait guère honneur aux western de Sergio Léone dont il s'inspire et ni à Clint Eastwood dont le héros adopte le look. C'est ouvertement racoleur.

Je n'ai guère aimé cette surenchère de violence outrancière. Par ailleurs, le dessin est véritablement hideux avec ces déformations des visages.

J'ai trouvé Yann beaucoup moins inspiré qu'à l'accoutumée. Les clichés se succèdent et il n'y a pas de réels surprises ou la moindre originalité.

J'accorde toutefois le 2 étoiles car cela se laisse lire.

Nom série  Calamity  posté le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais adoré Martha Jane Cannary. Cependant, il était difficile de faire mieux sur le même sujet à savoir celle qui a marqué la conquête de l'Ouest. Il n'en reste pas moins que cette bd est pas mal. La lecture est assez plaisante malgré la sobriété du dessin en noir et blanc.

La fille de Calamity part à la recherche de ses racines pour découvrir qui était sa vraie mère. Elle ne l'a appris qu'au décès de celle-ci. On va faire alors un tour du côté de Deadwood. Elle acceptera ce qui est arrivé en mêlant souffrance et pudeur.

Bon, d'un point de vuie historique, les lettres à sa fille sont un canular. Calamity n'aurait pas eu de fille et était analphabète. Il reste qu'on a bien voulu le croire pour renforcer le mythe.

Nom série  Che  posté le 29/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
D'emblée, le style graphique de cet album m'a totalement plombé. L'entrée en matière a été dès lors assez difficile. Par la suite, cela ne s'arrange pas avec le propos. Le sujet avait l'air intéressant puisqu'il s'agissait de retracer la vie de ce célèbre révolutionnaire très à la mode à savoir Che Guevara qui est devenu une icône. Non, on ne retrouve pas l'aspect romantique de ce personnage adulé dans le monde entier. Bref, cette bd est censée lui rendre hommage. Je crois qu'il y a bien mieux sur le même sujet.

Nom série  L'Afrique de papa  posté le 29/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Dès qu’une bd parle d’Afrique, j’ai l’impression qu’on a un peu d’indulgence collective un peu comme si on avait inconsciemment quelque chose à se faire pardonner…

En ce qui me concerne, je n’ai pas de problème pour assumer mes avis. Je n’ai pas trouvé cette bd techniquement au point. Graphiquement, cela ressemble à un photomontage associé à des cases assez mal dessinées car un peu brouillonnes. Il n’y a aucune précision du trait. Cependant, sur la forme, l’ensemble donne quelque chose de différent.

Sur le fond, on apprend qu’un village de pêcheurs sénégalais à savoir Saly est devenu le paradis des touristes. Pourquoi s’en plaindre ? Pour le pays, c’est une arrivée massive de devises et c’est bon pour l’économie locale. Le Sénégal doit-il rester un pays fermé sur le monde à l’heure de la mondialisation ? Que devons-nous dire pour la France qui accueille chaque année plus de 80 millions de touristes et qui est le pays au monde le plus visité ? Est-ce qu’on se plaint pour autant ?

Certes, notre littoral méditerranéen a été complètement bousculé par d’immondes constructions en bord de mer. Cela ne semble pas être le cas en l’espèce où l’on essaye de maintenir les traditions. Alors, on raille le comportement de ces touristes arrogants. Certes. Il faut voir comment certains européens se comportent en allant dans des pays limitrophes. Bref, rien de nouveau.

C’est un court album qui fait carnet de voyage. C’est un peu vide. C’est plutôt un album d’atmosphère pour capter celle du moment sur la plage de sable fin. A réserver pour ceux qui souhaitent une leçon d’humilité. En ai-je besoin ?

Nom série  Mâle de mer  posté le 29/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je sais dès les premières pages si une bd va se révéler ennuyeuse. Avec celle-ci, on ne s’y trompe pas car on va y avoir droit. On est tout de suite noyé par une narration semi-poétique et introspective qui balance de belles phrases vides de sens. Avec moi, c’est tout ou rien. J’aime bien l’auteur mais je n’aime pas cette bd. C’est comme cela et je l’assume. Ai-je le mâle de mer ? Je ne crois pas. Cependant, on pourra toujours observer de beaux dessins qui traduisent une belle ambiance.

Nom série  Sans Pardon  posté le 28/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour une fois, je serai indulgent dans ma notation d'une oeuvre signée Hermann. Ce n'est pas la première association avec le scénariste Yves H à savoir son propre fils. Zhong Guo ne m'avait guère enthousiasmé. Pour autant, le récent Station 16 ainsi qu' Une nuit de pleine lune ou encore Manhattan Beach 1957 étaient pas mal.

Sans pardon est un western dur et très âpre où la violence atteint des sommets presque inégalés. J'ai bien aimé le décors du Wyoming, un état encore sauvage et désertique. Le père semble être une ordure recherché par un shérif aux méthodes très expéditives. Le fils ne sera guère mieux. Il n'y a que des méchants. Par conséquent, on ne versera pas des larmes.

Je reconnais que le dessin d'Hermann m'a séduit. Par ailleurs, le scénario est certes sommaire mais c'est efficace. Sans pardon ne fera guère dans la concession. Le western semble encore avoir de beaux jours devant lui.

Nom série  B. Traven - portrait d'un anonyme célèbre  posté le 28/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce portrait d'un anonyme célèbre ne m'a guère convaincu car c'est très bavard avec des petites cases très chargées. On passe d'une identité à l'autre d'un homme qui joue avec diverses identités et nationalités.

C'est un homme qui a pratiqué tous les métiers et qui a été un véritable aventurier. Il faut se concentrer sur la lecture qui ne devient plus un plaisir à force. J'ai bien aimé le passage sur la révolution spartakiste en Allemagne qui est très détaillé. On perd de vue le personnage et son récit personnel pour ensuite le retrouver comme si cela avait été une parenthèse.

Le personnage demeurera insaisissable jusqu'à la fin et même après. Bref, cette bd apparaît comme une invitation à découvrir ses oeuvres. Dommage qu'il y ait tant de longueur...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 189 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque