Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3694 avis et 551 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Edgar Allan Poe - Hantise  posté le 26/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'aime beaucoup Edgar Allan Poe en tant que romancier car il a préfiguré au genre fantastique et de la science-fiction. C'est l'une des plus grandes figures du romantisme américain et bien entendu le grand maître du thriller d'épouvante. Pour autant, je n'ai pas trop apprécié cette bd qui le décrit comme un être rustre, alcoolique et pédophile. C'est clair que cela détruit le mythe.

On a droit à une série de divagations plus ou moins mystiques sur fond de crime en lien avec les nouvelles qu'il écrit. Le lecteur devra s'accrocher pour démêler avec soins les fils de la démence. Cela aura eu raison de ma patience.

Pour la petite histoire, un inconnu a déposé pendant 50 ans chaque année 3 roses et une bouteille de cognac à moitié vide le 19 janvier, date d'anniversaire de l'écrivain. Allan Poe est né en 1809 et est décédé en 1849. Début des "cadeaux" : un siècle après sa mort, en 1949. Fin de ces "cadeaux" : deux siècles après sa naissance, en 2009. On ne saura jamais de qui il s'agissait malgré la traque des journalistes. Ce mystère aurait pu faire l'objet d'une bd.

Nom série  Trahie  posté le 26/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Décidément, les polars nordiques ont la côte depuis Millenium. Dernièrement, La Princesse des Glaces m'avait également beaucoup séduit. C'est une histoire de couple et de trahison qui conduit à une vengeance. C'est également tiré d'une adaptation d'un best-seller suédois.

J'avoue avoir eu beaucoup de mal à suivre le fil de cette intrigue pourtant passionnante. Il faut dire qu'il y a une galerie de personnages qui se succèdent dont certains se ressemblent mais ne portent pas le même nom. A un moment donné, j'ai compris que certaines scènes étaient des flash-back renvoyant dans le passé d'un des personnages. En résumé, il y a 3 récits croisant deux époques différentes.

Malgré ces imperfections, on est réellement pris dans cette histoire de couple à bout de souffle. C'est le genre de polar contemporain que j'aime avec une tension à son comble.

Nom série  Robert Moses - Le Maître caché de New York  posté le 26/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais absolument pas Robert Moses, le Haussmann américain. Avec cet ouvrage, c'est chose faite. Je me rends compte également de ma grosse lacune au vu de tout ce qu'il a réalisé pour la construction de la ville de New-York.

Il faut dire que l'homme est également très contre-versé. Rien ne sera oublié ce qui rend cette bd très crédible et assez professionnel. La narration bien que omniprésente n'est pas harassante. Il manque juste un peu d'audace dans la construction de ce scénario assez linéaire.

On ne verra plus jamais la grande pomme comme avant.

Nom série  Tout va pour le mieux  posté le 25/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'auteure Tiffany Cooper fait partie de ceux qui ont fait la prestigieuse école de Strasbourg à savoir les arts-déco. Dans cette oeuvre, elle mêle une compilation de toutes les histoires croustillantes qu'on lui a raconté en les mélangeant également à des anecdotes personnelles. On passe d'un personnage à l'autre le temps de quelques cases. C'est assez abrupt car l'auteur va à l'essentiel.

Tout va pour le mieux alors ? Certains récits traitent de la pédophilie avec des auteurs qui s'en sortent plutôt bien. C'est même carrément dérangeant et sordide par moment. Par ailleurs, le monde que fréquente l'auteure n'est pas vraiment le nôtre. Pour autant, j'ai bien aimé son trait et la manière de mettre en image ces petites histoires terriblement humaine.

Nom série  Alice au pays du sexe  posté le 25/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est une BD qui avait bien commencé avec l'arrivée de la jeune et belle suissesse Alice dans le quartier de Pigalle à Paris. Elle se lie d'amitié avec ses collègues de boulot et là voilà partie pour une philosophie sur le sexe. Les longs bavardages incessants nous coupent toute envie dans notre élan. Rien de pire !

Non, ce qui nous attend, ce n'est pas une merveille ! Alice devra repasser en attrapant le petit lapin blanc... Une BD d'intello sans vouloir être péjoratif.

Nom série  En avant toute !  posté le 25/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette bd se situe dans la tendance des auteures qui se racontent leurs vies de manière humoristique en soulignant leurs petits travers et les récits de sorties avec les copines. Désolé mais c'est dans la collection "tendance fille" donc plus de doute sur le lectorat visé. Mais pourquoi je m'acharne à lire ce genre de bd girly, alors ? Mon esprit d'ouverture sur tous les genres peut-être ?

Cela commence par l'angoisse existentielle lorsqu'on souffle le gâteau d'anniversaire avec 26 bougies. C'est clair qu'il n'y a pas plus grave que cela dans le monde. Encore un de ces récits autocentrés . Il faut dire que la jeune femme se cherche encore et surtout un job après 7 années d'études. il y a le père sur le dos qui s'inquiète pour l'avenir de sa fille. le stress, le doute, la timidité sont évoqués dans un dessin qui m'est apparue comme un peu brouillon.

En avant toute ! Oui, mais vers où ? Pas dans ma bibliothèque en tout cas.

Nom série  Le Divin  posté le 25/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La première chose qui m'a frappé en lisant cette bd est la faute d'orthographe monumentale à peine passées les deux premières planches. Maman ne s'écrit pas Manman. C'est franchement horrible d'en arriver à de telles fautes qui sont une insulte pour le lecteur. En tant qu'aviseur sur bdthèque, oui je fais des fautes d'orthographe comme la plupart des gens. Mais là, on parle d'une bd publiée chez Dargaud que nos enfants vont également lire. Passons sur l'inacceptable qui vaudra que je ne conseille pas l'achat...

Le fantastique n'apparaît pas clairement et juste de façon progressive. J'ai bien aimé la construction de ce récit basé sur deux amis que tout oppose en mission officielle pour le gouvernement américain. La thématique sera celui des soldats enfants qu'ils soient bourreaux ou victimes. Il y aura également un dragon comme dans Game of thrones mais avec la magie asiatique. Notons également une bonne fluidité de lecture sur 150 pages tout de même.

Nom série  C'est comment qu'on freine ?  posté le 25/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Grégory Mardon n'est pas un auteur très connu. Pour autant, j'aime beaucoup ce qu'il fait car il vît avec son temps (voir Petite frappe ou Madame désire ? par exemple). Son récit dynamique sonne résolument moderne malgré une couverture toute droite sortie des années 80. Il y a de la grâce dans l'ensemble de ces personnages ordinaires qu'ils soient masculins ou féminins. Bref, il sait capter l'attention.

Cela commence de manière assez superficiel dans un Paris où de jeunes bobos insouciants s'adonnent à la fête. Cela se termine dans un petit drame familial à la campagne. On se rend compte de l'épaisseur des personnages à mesure que le récit avance. Et on peut dire, que cela file à toute allure d'où le titre. Excellent !

Nom série  Centaurus  posté le 25/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La Terre sera amenée à disparaître dans 5 milliards d'années avec l'explosion de notre soleil. Bref, c'est un processus irréversible qui nous indique qu'il y aura bien une fin. Les plus pessimistes pensent que la fin du monde sera beaucoup plus proche en raison des guerres, des conséquences sur le climat et de la disparition de nos ressources naturelles.

Pour perpétuer l'espèce humaine, il n'y a qu'une solution : explorer d'autres galaxies et coloniser une planète habitable.L'exoplanète la plus proche de la Terre se situe dans la constellation stellaire Alpha du Centaure. C'est seulement à 4,3 années lumières. La présente bd imagine un vaisseau-monde qui aurait mis 400 ans environ pour l'atteindre. C'est plutôt bien vu.

Il n'y a rien à faire : j'aime beaucoup les histoires imaginées par Léo et Rodolphe. C'est à chaque fois une embarcation pour la grande aventure avec ce qu'il faut comme mystère. Cette série a un début très prometteur. Je la suivrai avec un grand plaisir car le thème me passionne véritablement.

Nom série  Jihad (L'Empereur-Océan)  posté le 24/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je viens de lire l'intégrale qui a changé complètement de nom à savoir Jihad. Il n'est plus fait de référence à l'empereur Océan. J'ai bien failli créer une nouvelle fiche...

Le récit est assez mystique dans le genre chamaniste. Il est fait référence notamment aux Mongols. La lecture n'a pas été déplaisante car l'auteur a une foule de petites idées qui assemblées forment quelque chose d'originale.

On notera cependant que ce n'est pas très crédible en terme d'évolution politique de la Russie ou de l'Ukraine. J'ai bien aimé le passage qui disait que la Russie sous une dictature expansionniste avait laissé l'Ukraine comme un état libre. On voit que les récents événements ne donnent pas raison à l'auteur.

Le style de Baranko ressemble un peu à celui de Bilal dont il pourrait être le digne héritier.

Nom série  Corridor  posté le 24/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il y a des bd où c'est non et c'est catégorique. Je m'imaginais sans doute une bd intéressante sur l'Inde et ses contradictions entre culture millénaire et soif de modernité. J'ai été embarqué dans un récit pompeux dont les réflexions m'ont hautement ennuyé car cela n'avait pas de sens, pas de cohérence, pas de grâce. Le fantasque bobo de New Delhi m'a vite pris la tête. Bref, je suis un peu déçu.

Nom série  Kurden People  posté le 23/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est vrai que le graphisme de cette bd ne paye pas de mine. Cependant, on se laisse facilement entraîner par le propos tant c'est intéressant de découvrir les origines du peuple kurde jusqu'aux problématiques actuelles. J'ai appris des choses que j'ignorais même si je suis au fait des réalités géopolitiques de cette région du monde.

Ils sont près de 40 millions à faire partie d'un peuple sans état. Il serait peut-être temps de trouver une solution pacifiste. Il est vrai que cette bd nous montre les difficultés, les tragédies, l'exil que vit ce peuple oublié ou volontairement ignoré. C'est en tout cas la première fois que je lis une bd sur la question kurde.

Nom série  Pourquoi j’suis pas aux Maldives ?  posté le 23/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pourquoi je suis pas aux Maldives ? J'ai envie de lui répondre que les Maldives sont un état islamiste qui vient de rétablir la peine de mort pour les enfants mineurs avec une législation basée sur la charia ce qui est très respectable mais qui ne sera guère ma tasse de thé. A noter que dans le même genre de réjouissances, les femmes subissent le fouet lorsqu'elles ont des relations hors mariage (voir affaire de la femme de 16 ans fouettée en 2012, son compagnon écopant de 10 ans de prison).

J'ai encore envie de répondre que lorsqu'un jeune marié anglais en voyage de noce se fait dévorer par un requin blanc sur la plage la plus réputée du pays, l'office du tourisme indique avec véhémence qu'il s'est fait happer par une hélice alors même que le même requin avait déjà croqué un humain quelques jours avant sur les mêmes lieux. Non, les Maldives ne sont pas la destination paradisiaque que l'on croit à moins de fermer les yeux sur tous ces mauvais aspects qui ternissent son image. Pour rien au monde, je n'irais aux Maldives (et même si je gagnais un voyage gratuit).

Pour en revenir à la bd, elle se base sur un mode assez superficiel de la jeune femme branchée de la capitale. Elle ne souhaite pas faire de régime, fréquente les salles de sport, aime la mode et le shopping. Bref, une oeuvre destinée surtout aux femmes. C'est parfois drôle dans la caricature. Les contradictions de la gente féminine sont explorées sous leur moindre rapport. L'ensemble manque singulièrement d'originalité mais la lecture demeure agréable.

Nom série  Comment je me suis fait plaquer...  posté le 23/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On a tous connu au moins une rupture dans sa vie à moins de ne pas avoir franchi l’étape de la première rencontre ou d’être associable. Ce sont des moments qui font mal car on est victime d’un rejet après avoir connu l’extase. Ces moments peuvent entrainer la perte d’estime de soi ou pire encore la dépression. L’abandon n’est pas quelque chose de facile à vivre. Il faut savoir passer le cap de la souffrance post-rupture.

Nous avons droit à de petites histoires de rupture amoureuse. Chaque auteur fait son propre récit avec son style graphique. Par conséquent, nous avons une sorte de compilation. Certaines histoires sont dramatiques, d’autres sont sur un mode plus léger. Bref, il y a également des inégalités sur la qualité de ces 15 nouvelles avec certaines meilleures que d’autres.

C’est plutôt adressé à un public ado ou jeunes adultes qui se consoleront en observant le malheur des autres. La solitude est peut-être la meilleure alliée.

En conclusion, cela manque de saveur. Et puis comme le dit le dicton : une de perdue, dix de retrouvées ! Autre version : j’en donnerai 10 pour que tu reviennes !

Nom série  Vivre à en mourir  posté le 22/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis toujours preneur lorsque je lis des bds nous contant les actions de résistance durant l’occupation de la France par les nazis. Il y avait des personnes très courageuses qui se sont battues contre l’envahisseur et qui l’ont payé de leur vie pendant que d’autres collaboraient en déportant des juifs par exemple. Ceux qui réhabilitent le maréchal Pétain ne trouvent pas grâce à mes yeux. Je déteste les lâches, c’est comme cela.

Les résistants étaient composés de juifs, d’arméniens, de communistes de toutes nationalités. On se penchera surtout sur le destin de Marcel Rayman, un juif d’origine polonaise qui prendra les armes auprès de Missak Manoukian et d'autres résistants. Les allemands les ont arrêtés et les ont traités de terroristes sur une affiche rouge. Certes, ces actes de terreur visaient à créer la peur chez l’ennemi. On aura un aperçu de la condition des juifs dans cette France de l’occupation qui multipliait les rafles.

J’ai trouvé que le récit manquait un peu de cohérence sur ce qui a motivé Lucienne à trahir ce groupe de résistants ou comment ils fonctionnaient. Par ailleurs, le dessin reste trop minimaliste. Les détails manquent cruellement. Sur la forme, cela ne sera guère reluisant. Oui, c’est un peu froid.

Maintenant, à une époque où l’on oublie facilement, où l’on minimise (ce n’est qu’un détail de l’histoire) et où les extrêmes se développent, il est bon de se rappeler qui étaient les véritables patriotes et quelle a été la vie de la France sous l’occupation d’une nation fascisante.

Nom série  Le soldat  posté le 20/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est une histoire un peu universelle qui aurait pu se passer au cours de n’importe quelle guerre. Le propos est de s’intéresser à l’engagement du soldat. Ce dernier s’engage dans l’armée car le pays est en guerre et il s’agit de prouver sa bravoure et ne pas être considéré comme un lâche. La mère lui explique que, sur un champ de bataille, il fera moins le malin et cela sera trop tard. Il ne comprend pas et part pour affronter son destin. On sait d’avance comment tout cela va se terminer.

Le cadre choisi par l’auteur sera la guerre de Sécession qui fit rage entre 1861 et 1865 entre le Nord et le Sud des USA. C’est juste un cadre mais le propos ne sera pas tourné vers l’historique. C’est plutôt une introspection.

Une œuvre qui montre que la guerre ne sert pas l’intérêt de l’individu. Pourquoi se faire tuer pour les autres ? Le véritable héroïsme est de refuser de faire comme les moutons pour aller à l’abattoir. Le reste est une question de point de vue.

Bref, nous avons là la version gore des Tuniques bleues.

Nom série  Kemlö  posté le 19/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je reconnais à cette oeuvre onirique de magnifiques dessins en noir et blanc d'une précision étonnante. Cette ville fortifiée ressemble au graphisme de François Schuiten sur Les Cités obscures.

On va suivre une femme Olga qui va être une victime de Kemlö, cette sombre ville citadelle qui va l'avaler. Il n'y aura pas de dialogues mais une narration assez pesante. C'est un style assez particulier qui ne m'a guère convaincu. Reste une atmosphère assez oppressante.

On a l'impression de lire une oeuvre graphique vidée de sa substance. C'est certes une curiosité mais je ne suis pas preneur.

Nom série  Capitaine Trèfle  posté le 19/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il fut un temps où j'aimais bien Dubois (au cours des années 90). Malheureusement, son style d'écriture est resté immuable comme figé par le temps. Il est toujours question de la même rengaine à savoir que les hommes détruisent la magie du monde et que les pauvres elfes sont en train de disparaître. Bref, point d'originalité scénaristique.

Quant à Hausman, no comment. Il est considéré par beaucoup comme un maître de la bande dessinée. Je reconnais que j'ai apprécié le trait volontairement vaporeux. Les couleurs sont très douces comme pour être bercé dans un rêve éveillé. Son style reste le même depuis 40 ans.

Une oeuvre qui plaira aux vieux tenants d'une certaine forme de bd ainsi qu'aux plus jeunes. En tout cas, je ne suis pas de ce public.

Nom série  La Mauvaise Fille  posté le 19/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une connaissance ayant longtemps vécu au Québec m'a raconté que les femmes se comportaient comme les hommes dans la relation de couple. J'avoue avoir été étonné par cette affirmation. Oui, ce sont elles qui dominent: une véritable société matriarcale !

A lire cette bd, je trouve que les hommes ne savent pas draguer et se comportent minablement pour avouer leur flamme. J'arrive dorénavant grâce à cette bd à saisir le sens de ce qu'il me disait. Depuis et pour la petite histoire, cette connaissance est devenu un véritable coach en amour via internet un peu comme le film avec Will Smith: Hitch, expert en séduction. J'ai franchement pitié pour le protagoniste principal Philippe qui reste célibataire à 30 ans.

Pour en revenir à la bd, cela se passe à deux époques différentes: en 1991 puis en 1931 avec un bond dans le passé. Il y a bien entendu un petit lien entre ces deux récits. Il est dommage que sur la couverture, la femme ait un nez de cochon ce qui ne traduit pas du tout cette oeuvre ayant évité justement le côté animalier. Il manque beaucoup de charme et de grâce et surtout de cohésion. Mais bon, c'est rude.

Bon à savoir pour les français: la mauvaise fille désigne également l'alcool de contrebande dans la langue de la Belle Province.

Nom série  Ferme 54  posté le 19/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le dessin avec cette monochromie violette ne m'a pas particulièrement attiré. La calligraphie est très petite ce qui rend les caractères assez illisibles. Question confort de la lecture, il faudra repasser par d'autres codes. Par ailleurs, les femmes ressemblent à des hommes : c'est à s'y méprendre !

En ce qui concerne le récit, c'est une succession de drames entre la perte d'un petit enfant laissé sans surveillance ou celle d'un pauvre chien abandonné dans une cave. Bref, que des réjouissance à travers cette ferme de colonisation. La guerre ne sera pas évoquée directement. On ne traite pas des sujets qui fâchent.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 185 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque