Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3939 avis et 606 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Un bol plein de bonheur  posté le 29/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un bol plein de bonheur apporte un témoignage émouvant du rôle que doit jouer normalement une maman. C'est vrai que c'est assez moralisateur mais il n'y a aucun mal à faire apprendre le respect à son enfant ainsi que de bonnes valeurs. Il est vrai que l'amoralité et l'anticonformisme sont plutôt à la mode ces temps-ci. Ce manga semble être à contre-courant et c'est pour mon plus grand plaisir.

La volonté de cette femme qui a décidé d'élever seule son enfant devant un mari incompétent et alcoolique mérite qu'on s'y attarde. La vie est parfois très difficile dans les milieux populaires. Cet exemple est à suivre car il montre qu'on peut réussir à force de volonté. J'aime croire à cette idée qu'on se forge son propre destin et qu'il ne faut pas céder à la facilité. C'est une question de responsabilité et non d'assistance.

Ce seinen est une oeuvre assez touchante. C'est vrai qu'on pleure toutes les deux pages. Mais alors, qu'est-ce que cela fait si c'est pour la bonne cause ? Le pathos peut également nous ouvrir les yeux et surtout le coeur. Oui, c'est ce qui manque dans ce monde de brut. Bref, une lecture indispensable.

Nom série  Ares  posté le 29/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ares est un titre qui plaira vraisemblablement aux plus jeunes fans du genre manwha d'action. Cela se laisse lire mais l'envie n'y est pas en ce qui me concerne. Ce n'est pas très original comme fresque épique et le graphisme est plutôt assez fade. Ce titre ne se démarque pas du lot mise à part qu'il est coréen. Suis-je en train de faire une trop grosse ingurgitation de mangas au point de rupture ? A vrai dire, nul ne le sait.

Le royaume de Chronos est un monde imaginaire situé dans une sorte de période médiévale. Les guerres entre royaumes sont dévastatrices. Il faut alors recruter un plus grand nombre de soldats. Pourquoi pas des enfants d'autant que le repas est gratuit ? Oui, c'est le genre d'argument qui mène nos deux héros à se battre au péril de leur vie. J'ai une autre suggestion: faire un régime.

Nom série  Evil Heart  posté le 28/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai eu du mal au début avec ce manga à cause de la personnalité turbulente du petit Uméo. Cependant, petit à petit , on arrive à comprendre ce que cache cette violence. Certes, on évitera pas tous les poncifs du genre avec par exemple l'étranger européen qui apprend les arts martiaux en prônant la non-violence. L'aikido a d'ailleurs le vent en poupe dans notre pays.

Bref, c'est le genre de manga qu'il ne faut pas lâcher au début mais laisser une chance de prendre. Il a des qualités mais également des défauts inhérent au genre. Autre chose qui m'a un peu marqué: c'est le troisième manga d'affilée que je lis où des enfants sont obligés de vivre tout seul sans leurs parents pour diverses raisons qui se justifient ou pas. Cela serait impensable en France. Est-ce que cela se pratique vraiment au Japon ? Bon, en tout cas le procédé nous permet de suivre les aventures de ce petit garçon et de sa soeur qui n'ont réellement pas eu de chance dans leur vie.

Nom série  Summer Wars  posté le 27/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Summer War est un avatar de War games. Un jeune lycéen doué en math doit lutter contre une intelligence artificielle qui prend les commandes des ordinateurs du Japon pour provoquer des catastrophes à répétition. On suit également les aventures sentimentales de ce Kenji (à ne surtout pas confondre avec le chanteur à succès ayant gagné la saison 3 de The Voice).

C'est un divertissement un peu sucré mais assez bien dessiné et on se laisse prendre au jeu. Le thème sera celui du piratage informatique. Des combats, de l'humour, une romance : tout y est dans ce manga pour nous faire passer un agréable moment de lecture. Cependant, cela reste trop léger à mon goût. Cela plaira aux plus jeunes sans révolutionner le genre.

Nom série  Darwin's Game  posté le 27/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’aime bien le synopsis qui nous dit que ce titre est un jeu de bataille implacable qui oscille entre Gantz et Battle Royale. Cela s’appelle faire diversion ou tourner autour du pot. Cela ne trompera pas les connaisseurs : c’est une copie ou variante de King's Game avec l’utilisation du même procédé : le portable téléphonique. On s’étonnera après que je n’en possède point. Pas de portable, pas de jeu mortel de type fight club.

Maintenant, après lecture, je dois dire que j’ai bien aimé malgré l’absence d’originalité. C’est assez efficace avec un graphisme moderne impeccable. On est vite pris par ce jeu de terreur avec ce scénario haletant. Il y a une quasi-absence de temps mort. Nous avons là une bonne trame avec des rebondissements percutants.

J’ai l’impression que c’est même une version un peu améliorée de King's Game. On avait reproché à ce dernier titre l’absence des adultes et de la police devant l’amoncellement de ces tueries. Or, en l’occurrence, la police est bien présente mais un peu inefficace à vrai dire. Les erreurs de King’s Game ont été corrigées pour donner plus de crédibilité à ce récit horrifique.

Ne nous y trompons pas : les morts sont réellement horribles. On s’étonne que les meurtriers tuent des journalistes en direct pour tout balancer sur le net car ils filment depuis leur téléphone portable. C’est un genre de lecture que je n’aimerais pas que mon ado lise. L’influence peut être assez néfaste. J’ai été dégouté par cet excès de violence et de corps trucidés voire découpés. On est sans doute allé trop loin dans ce domaine. Oui, cela ne fera pas dans la dentelle !

Depuis que la terre existe, 99% des espèces ayant existé à l’origine ont disparu. Bientôt, cela sera le tour de l’homme.

Nom série  Rock  posté le 26/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
De désolation en consternation
De crucifixion en abnégation
De flagellation en dévastation
D’affliction en démoralisation

Décadence et abâtardissement
Déchéance et abaissement
Fustigation et pénitence
Consommation et pestilence

Voici ce que m’inspire ce manga calamiteux
Du mal dessiné, du minable, de l’affreux
Du sous Paris Hilton, il faut le faire !
Reléguer à des œuvres moins populaires

Chronique sociale d’une certaine Rock épousant de suite un certain Astro
Dont la sœur Spica va la transformer en une sorte de mannequin bobo
Astro trompe Rock qui s’en va
Et qui retourne le cœur de Spica.

Rarement, on aura vu pareille débilité
Qui confère à une certaine médiocrité
Un manque de subtilité flagrant
Qui conduit à un ennui navrant.

Nom série  The door to the closed mind  posté le 25/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Malgré un titre en anglais, c'est bien un manga en français. Il est vrai que cela fait plus chic dans la langue de Shakespeare. Pour le reste, nous avons un yaoi qui ne casse pas réellement des briques.

En réalité, nous avons plusieurs petites histoires tournées autour de romances homosexuelles. Bon, nous sommes assez loin du niveau du Secret de Brokeback Mountain ! La littérature gay peut également produire des hauts et des bas.

Le thème exploité semble celui de la soumission. A vrai dire, là encore, j'ai nettement préféré 50 nuances de Grey dont je suis fan. En l'occurrence, les intrigues ne sont guère divertissantes. Le charme n'opère point même si le graphisme est plutôt correcte avec des personnages assez bien dessinés.

Nom série  Silver Diamond  posté le 25/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Silver Diamond est un manga shōnen-ai de Sugiura Shiho. Il a été prépublié entre 2003 et 2012 dans le magazine Ichiraci1 et a été compilé en un total de 27 tomes par l'éditeur Tosuisha. Le dernier tome paraîtra en novembre 2015. A noter qu'il ne s'agit pas d'un yaoi malgré des couvertures assez trompeuses.

En gros, nous avons un étudiant de 17 ans qui est en réalité un sanome. Qu'est qu'un samone ? C'est une personne qui peut faire pousser les plantes rien qu'en les effleurant. Oui, tout cela est très végétal. C'est sans compter sur les ayames qui sont des créatures qui se nourrissent d'êtres humains. Le suspense sera à son comble: non je rigole !

Ce shojo m'a paru assez insipide à la lecture malgré la mise en scène d'un autre univers alternatif à notre réalité. Au niveau du dessin, les traits des personnages sont assez fins. Les cases de dialogues sont plutôt surchargées. L'outrance est encore de mise. A noter que l'intrigue n'avance pas. On abandonnera vite cette lecture stérile qui n'apporte pas grand chose. Néanmoins, j'admets qu'il y a pire comme manga.

Nom série  L'Expédition  posté le 03/11/2012 (dernière MAJ le 25/08/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'expédition met en scène des légionnaires romains installés en Egypte qui décident de traverser le grand désert pour découvrir de nouvelles civilisations inconnues pouvant leur apporter des richesses. Rome avait en effet une grande soif d'or. L'idée est assez intéressante dans son principe. J'ai lu récemment une étude sérieuse qui indiquait qu'une légion de soldats romains s'étaient perdus jusqu'aux confins de la Chine. Il est dès lors possible qu'une autre ait pu rejoindre les territoires de l'Afrique Centrale. Cela demeure qu'une théorie jusqu'à preuve du contraire.

Il est dommage que le dessin soit si noirci qu'on ne distingue à peine les détails avec une mise en couleur assez terne pour couronner le tout. Par ailleurs, certains passages comme l'engagement des dix mercenaires m'ont paru interminables. Quand le récit commence à devenir intéressant après une bonne introduction, c'est déjà la fin. on se rend compte qu'il ne s'est pas passé grand chose. Je serai quand même très curieux de voir la suite car cela s'inscrit dans le cadre de ces aventures exotiques assez prenantes.

Le second tome nous entraîne dans cette Afrique mystérieuse où le danger guette. Beaucoup y perdront la vie parmi les légionnaires romains. Cet épisode est également marqué par le thème des dissensions internes. Je regrette également que des visages sont aussi ressemblants ce qui entraine un peu de confusion. C'est un plaisir que de découvrir une civilisation noire riche et puissante qui a pourtant été en marge de l'Histoire. Bref, une aventure de bonne facture.

Nom série  Femme fatale  posté le 24/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Entre le titre et la réalité, il y a un monde. Je croyais m’aventurer dans l’un de ces thrillers sulfureux jouant sur le thème de la femme fatale. Je me retrouve sur un manga pour pré-adolescents pubères bourrés d’onomatopée et de dialogues stériles. D’ailleurs, il y a une surcharge des cases et des dialogues assez épouvantables. Plaisir de lecture : nul.

L’auteur revisite la trame du trio amoureux sur fond universitaire. L’originalité viendrait du fait que le personnage féminin n’a pas la grâce d’une vraie femme. Oui, elle ne dit pas ce qu’elle pense ce qui la rendrait assez fatale. N’importe quel gars la zapperait aussitôt. C’est réellement une lecture prise de tête comme on en voit rarement.

La série est prévue en 3 tomes au Japon. Cela sera sans moi pour la suite et même sous la contrainte. La médiocrité ne m'attire pas.

Nom série  Pékin, années folles  posté le 24/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Drôle de titre : Pékin, les années folles. Oui, on peut dire que Paris a connu des années 20 assez folles après les massacres de la Première Guerre Mondiale où les gens ne pensaient plus qu’à s’amuser. Peut-on en dire autant de la Chine des années 20 ? Les férus d’histoire savent que les années 20 dans ce pays furent marquées par des troubles et par la guerre. Cependant, ce manga va zapper tout le contexte historique pour ne s’intéresser qu’à l’opéra de Pékin et ses acteurs devant également interpréter des rôles féminins. A noter que les femmes n’avaient pas le droit d’être comédienne. On se dit alors que les années folles, cela doit être lié à cette ambivalence douteuse.

Le dessin de Sumeragi est assez austère. Le propos également. On entre dans une société où c’est le grand-père qui décide de toute la destinée familiale. Ainsi, les mariages sont arrangés et les métiers sont paramétrés par le vieux patriarche. Pour gagner sa liberté, il faut fuir le vieux et ainsi accomplir son destin. C’est le cas d’un jeune homme qui souhaitait être acteur à l’opéra de Pékin. Il faut savoir que cet établissement né à la fin du XVIII ème siècle est considéré comme un trésor en Chine.

Je disais que l’opéra de Pékin est un art exclusivement masculin. En effet, un empereur avait banni toutes les artistes féminines de Pékin en 1772. Cependant, ces dernières réapparaissent sur scène au cours des années 1870 mais secrètement. On devine dès lors l’inspiration d’une œuvre comme Mulan. D’ailleurs, on ne reconnait pas les personnages féminins ou masculins dans cette œuvre ce qui complexifie la compréhension.

Au final, je n’ai pas plus aimé que cela. Le sort des personnages m’importait peu. Cependant, on apprend des choses sur le fonctionnement de ce mythique opéra qui constitue l’un des points de culture de la Chine.

Nom série  Guerre et paix  posté le 23/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais commencé la lecture de ce manga à l'envers comme on le fait habituellement jusqu'à ce que je comprenne que je lisais pas dans le bon sens. En effet, chose curieuse, la lecture se fait à l'européenne sans qu'on e prévienne le lecteur. Par conséquent, faites attention si vous ne voulez pas découvrir la fin.

Pour le reste, c'est une fidèle adaptation de guerre et paix du fameux écrivain et penseur russe du XIXème siècle. Il prône un humanitarisme moralisateur basé sur l'amour et la conscience des hommes. C'est surtout une belle histoire d'amour sur fond de guerre napoléonienne. On regrettera également que le commandant en chef des armées de Russie ressemble étrangement à Napoléon Bonaparte, tout comme le personnage du Prince André avec Anatole.

La vulgarisation de cette oeuvre littéraire en manga va faire frémir les passionnés de littérature: c'est certain car des passages de ce gros romans sont passés aux oubliettes. Cependant, la démarche n'est pas aussi vulgaire que cela. Cela fait découvrir une oeuvre à de nouveaux lecteurs. Et puis, ce n'est pas désagréable à la lecture.

Nom série  Charisma  posté le 23/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est 3.5 étoiles que je décerne à cette série qui pourrait être déclarée d'utilité publique. En effet, trop de gens se laissent avoir dans un moment de faiblesse par ces balivernes qu'apportent ces hommes charismatiques.

On est d'ailleurs très vite happée par cette histoire. Le début est assez difficile à supporter avec cet enfant qui voit sa famille se détruire dans la religion. Oui, en ce qui me concerne, les religions quelles qu'elles soient devraient être interdites. Il y aurait sans doute alors moins de guerre dans le monde et moins d'attentats. Mais bon, il faut avoir la foi : c'est ce qu'on nous rabat à longueur de journée. La véritable liberté, c'est de faire ce que l'on souhaite sans précepte religieux mais tout en gardant des préceptes moraux.

J'ai bien aimé Charisma car il met en avant les processus de manipulation mentale. Dommage que le dernier volume ne soit pas tout à fait à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre d'une série qui avait si bien commencé. En effet, certains rebondissements pourront apparaître comme assez pathétiques.

Nom série  Mr. Nobody  posté le 23/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Qui connait Mr Nobody ? Personne ! Voilà pour le concept. Pour le reste, c'est un polar où le lecteur va nager en eaux troubles. Il y a une alternance entre des beaux moments de lectures et des passages assez confus. Cela souffle le chaud et le froid sans jamais être constant d'où une impression un peu mitigée.

Par ailleurs, je n'ai pas aimé la tournure que prennent les événements. Au final, on se rend compte que c'est assez classique. A vrai dire, j'en ai un peu marre de ces histoires de clonage. Néanmoins, sur l'ensemble, cela se laisse lire et on ne peut pas affirmer que cela soit mauvais.

Le trait est plutôt dur et brut, ce qui va bien avec cette ambiance d'un univers sombre et froid. Angoisse et paranoïa seront de la partie. Les fans de la théorie du complot seront ravis.

Nom série  Ethnicity 01  posté le 22/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un futur possible qui est exploité par l'auteur à savoir celui d'une société qui contrôlerait les humains de manière assez drastique. Bonne idée que celle du e-pets qui permet d'éduquer les jeunes d'une certaine manière afin d'enlever toute idée de révolte. Bref, le thème exploité est celui du libre arbitre.

Le fait que cela soit une série en 3 tomes est également un avantage indéniable. Il y a trop de manga à rallonge en ce moment. Par ailleurs, le dessin évite toute niaiserie pour exprimer les sentiments des personnages. Niko est une élève modèle avant de découvrir certaines vérités qui vont la faire changer de camp.

Ethnicity fait référence également à la ségrégation basée sur des critères de différenciation culturelle. L'espace est urbain avec une cité fortifiée qui jouera un grand rôle. Dans le second tome, de nouveaux personnages apparaissent sans qu'on puisse saisir le rôle qu'ils vont jouer.

Pour autant, je n'ai pas totalement accroché à cette intrigue. Il manque quelque chose sans que je puisse définir avec exactitude ce dont il s'agit.

Nom série  Dr. DMAT  posté le 22/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne lis pas assez de manga de manière générale comparé à la bd franco-européenne. Du coup, je tente l'expérience suivante : je choisis au hasard plusieurs titres que je vais lire d'affilée afin de me faire une idée. C'est comme cela que je suis tombé sur le Dr. DMAT.

La DMAT est une unité de super-urgentistes aux méthodes exceptionnelles qui interviennent sur les lieux des catastrophes et autres sinistres. le personnel médical doit faire face à l'urgence dans des conditions extrêmes. C'est une bd qui rend hommage à leur travail et c'est bien louable.

Pour le reste, malheureusement, on tombera vite dans les clichés habituels. Il y a des situations qui sont poussées à l'extrême comme quand le chef des pompiers tabasse joyeusement un membre de son unité pour passer ses nerfs face à un docteur qui a peur de la vue du sang. Pathétique !

Cependant, cela se lit assez facilement. On est assez accroché à l'intrigue voguant d'un accident de la circulation à un immeuble en feu. Tiens, cela tombe bien car il s'agit de l'immeuble où il y a une crèche d'enfants et où travaille justement la soeur de ce médecin affecté à la DMAT. Parviendra t'il à sauver la vie de la grosse femme qui a mis le feu mettant en péril celle de petits innocents que la soeur veut sauver ? Bref, vous voyez le genre de problématique.

A réserver à ceux qui aiment bien les termes médicaux et qui sont fans de série comme Urgences ou Dr House ou Quinn... Accessoirement, cela peut également servir à ceux qui font du secourisme.

Nom série  Tigre blanc  posté le 21/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai également beaucoup de mal avec les histoires de mafias. Il est vrai que si l'on suit un raisonnement schématique, la Russie semble être tombée dans les mains des mafias peu après l’éclatement de l’empire soviétique communiste. Fallait-il nécessairement en arriver là quand on sait qu'il existait déjà des mariages entre apparatchiks et criminels russes ? Ceux qui ont pris le pouvoir ont également pris l’argent en ne laissant que des miettasses au peuple. L'homme le plus riche du monde ne serait pas celui que l'on croit...

Le scénario ne fait pas dans la concession. C’est assez extrême. Les images sont fortes et percutantes. Bref, il faut aimer le genre. Le polar est sombre : cela va sans dire. Je ne crois pas qu’il y aura une suite au vu du peu de succès rencontré. On ne le regrettera pas. C’est la loi du marché et non celle de la mafia.

Nom série  Texas exil  posté le 15/08/2015 (dernière MAJ le 16/08/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Qui savait que des communards en exil avaient trouvé refuse dans l'Ouest américain pour construire à Dallas une cité utopique sous l'égide d'un maire d'origine française? Visiblement, ce récit est tiré de faits véridiques mais largement romancés.

Au début, on est en pleine répression organisé par le bon Monsieur Thiers qui fit plus de 20000 morts dans le Paris révolté de 1871. On croise par exemple les peintres Renoir et Courbet. Par la suite, on va nager en plein western jusqu'à croiser Géronimo. Bref, c'est un étrange melting-pot.

Le récit est assez linéaire malgré un long flash-back. Il va arriver des tas de choses à notre héros qu va finalement retourner sur ses traces à l'occasion de l'exposition universelle de Paris en 1900. Ce n'est guère originale comme approche mais cela se laisse lire assez facilement.

C'est tout de même assez intéressant de revenir sur un épisode passionnant et largement occulté de l'histoire de la conquête de l'Ouest évoquant ces français qui avaient fondé une communauté libertaire au Texas. Depuis, nous savons que Dallas et le Texas, c'est plutôt conservateur.

A la fin de l'ouvrage, il y a un dossier constitué de certaines preuves historiques pour appuyer le cadre de ce récit.

Nom série  La Faute au Midi  posté le 15/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une lecture de plus sur la Première Guerre Mondiale qui n'en finit pas de faire couler beaucoup d'encre et de couleur après avoir fait couler le sang.

On se penchera sur le sort de deux innocents qui furent fusillés pour l'exemple. Le contexte est celui de la débâcle en Lorraine des armées du XVème corps composé essentiellement de soldats provençaux. Au lieu de porter la responsabilité de leur maladresse tactiques, les généraux ont préféré faire porter le chapeau aux soldats méridionaux connus soi-disant pour leur lâcheté et leur fanfaronnade. Dans la réalité non fantasmée, ils ont envoyé les soldats à l'assaut sans soutien de l'artillerie. Les obus allemands ne les ont pas manqué.

Il y a plusieurs passages qui sont strictement identiques à ceux que j'ai lu tout récemment dans Les Taxis de la Marne. Est-ce du plagiat ou simplement des faits relatés par l'Histoire ? J'avoue avoir été troublé par tant de similitudes. Bon, en même temps, le scénariste féru de séries relatant la Première Guerre Mondiale est le même...

Le généralissime Joffre a été très attaqué à juste titre dans Les Taxis de la Marne. On se rend compte avec ce nouvel épisode qu'il était un véritable as pour se dédouaner des défaites en faisant porter la faute sur de valeureux soldats. En ce qui me concerne, j'aurais fait enlever de tous le pays les statue de ce général qui ne méritait que le même sort que Pétain pour avoir causé des milliers de morts. Or, il a eu droit à des funérailles nationales suivi d'éloges sur son action. Quelque fois, l'Histoire juge très mal. C'est un chef de guerre réellement médiocre doublé d'être un imposteur. Ce nouvel épisode va en tout cas dans ce sens et j'y souscris aisément devant les faits.

Bref, un album qui relate encore un fait oublié et qui nous fait prendre conscience de la valeur des hommes.

Nom série  La Faucheuse des moissons  posté le 15/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La guerre de 14-18 n'en finit pas de se raconter en bd dans le cadre de la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale. Il faut entretenir le devoir de mémoire vis à vis des jeunes générations afin qu'une telle guerre ne puisse plus être envisageable. Et pourtant, l'histoire n'est qu'un éternelle recommencement...

J'ai bien aimé cette trilogie sur le destin de ces trois frères avec leurs trois amis qui vont se battre pour le pays et qui vont perdre beaucoup de choses. Ils partent se battre la fleur au fusil en espérant revenir pour le temps des moissons. Cependant, la fameuse faucheuse des moissons n'est pas très loin.

Il y a des passages qui n'ont pas été crédibles comme ce mariage qui a lieu dans la journée même du 1er août 1914. Et puis, cette action nous les présentant en 1908 alors qu'ils n'avaient que 10 ans à peine. 6 ans après, ils ne pouvaient pas être mobilisables n'ayant pas atteint les 18 ans requis. Par ailleurs, les vêtements portés font assez modernes. Bref, le genre de petits détails anachroniques qui tuent...

Pour autant, il y a tout de même l'Histoire qui a été respectée dans ses grandes lignes. Le procédé narratif est intéressant de même que cette scène d'introduction. J'ai bien aimé le dessin assez naïf au début et qui prend au fil des tomes un peu plus de consistance et de noirceur. A noter également qu'une plus grande rigueur historique à été respectée dans les deuxième et troisième tome par les auteurs.

Par la suite, on retrouvera ce qui a fait de cette guerre une sale guerre : la peur et la lâcheté, l'enfer des tranchées, les soldats sacrifiés inutilement par des généraux peu scrupuleux, les mutineries... L'ennemi du poilu n'est pas le boche mais le gradé !

Au final, on retiendra un récit assez romanesque qui se conclura dans les larmes et le sang.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 197 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque