pub
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4546 avis et 842 séries (Note moyenne: 2.83)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Sword Art Online  posté le 25/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On vit dans un monde génial actuellement où la plupart des utilisateurs de téléphone portable jouent à Pokemon Go dans la rue afin de les attraper. Ils en capturent même dans les bureaux des grandes sociétés. C’est super réaliste car ils sont juste-là devant vu au milieu du croisement d’une rue passante par exemple ou même dans un entrepôt désaffecté. Bienvenue dans la réalité virtuelle.

Sword Art Online part du même principe mais avec une petite avancée technologique qui n’est plus très loin. Les joueurs sont projetés dans un monde virtuel. Il suffit qu’un concepteur de jeux un peu terroriste sur les bords ne les enferme dans cette réalité virtuelle afin qu’ils puissent jouer leur vie pour de bon. Les corps déconnectés sont privés d’oxygène etc… Bref, jouer à un jeu vidéo peut tuer. On ne distingue plus très bien la fiction de la réalité. Le sujet est intensément d’actualité.

Pour le reste, c’est un traitement plutôt classique avec les mêmes ingrédients qui se retrouvent. Outre une idée déjà maintes fois reprise, il n’y a pas de grande innovation ou originalité. Il y a tout de même des explications plausibles qui sont données à des situations totalement invraisemblables. L’auteur a quand même réalisé un petit effort. C'est un manga court sur deux volumes ce qui est un avantage en soi. Le dessin n'est pas également très brillant. A noter également des personnages d'une très grande superficialité. Les fans de jeux vidéos seront sans doute intéressé par ce titre.

Nom série  Unlucky Young Men  posté le 24/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après "Mishima Boys – Coup d’état", je découvre une seconde œuvre de ce mangaka engagé dans des titres plus sérieux qu’à l’accoutumée. Le fond reste toujours celui du Japon des années 60 marqué par la violence étudiante et le terrorisme. C’est un pays qui se rebelle contre l’autorité entre tradition et modernité : toujours le vieux débat. On va croiser une bande de jeunes gens assez marginaux dans leur mode de vie ou de pensée. Cela nous éloigne des standards habituels.

Cela avait tout pour me plaire et pourtant, cette œuvre n’est pas parvenue à me convaincre et surtout à me passionner. C’est assez mou dans la réalisation. Je ne critiquerais pas le dessin qui me semble à la hauteur. C’est plutôt la mise en scène qui souffre de lenteurs. On s’intéresse à des personnages qui ne vont pas forcément marqué ce récit. C’est un peu désorganisé. Je suis gentil : je laisse 3 étoiles.

Nom série  Alexandra David-Neel  posté le 23/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais pas Alexandra David-Neel. Cette œuvre est là pour combler une lacune. Il s’agit de la première femme à avoir visité le Tibet après la Première Guerre Mondiale. Il faut dire que les occidentales n’étaient absolument pas les bienvenues. Comme pour d’autres religions, les femmes avaient certaines restrictions au niveau du droit et de la liberté.

Fort heureusement, certaines se sont battues pour faire avancer non seulement la cause mais également l’état d’esprit. Il ne s’agit pas que du Dalaï-Lama qui dans son infini sagesse a compris certaines choses mais également du colonisateur britannique.

Outre cet aspect un peu féministe, on va surtout s’intéresser à ce pays pas très ouvert sur le reste du monde du fait de sa situation géographique au cœur de l’Himalaya. On apprendra des choses très intéressantes même si ce n’est pas la première bd sur le Tibet. Le dossier historique à la fin de l’ouvrage est par exemple très instructif à découvrir.

Nom série  Merlin le prophète  posté le 23/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série se défend très bien. Elle est sans doute supérieure à la série mère dans la compréhension du récit. Le dessin est correct mais sans être magnifique. Il y a quelques imperfections et un rendu qui n’est pas aussi joli que cela comparé à d’autres séries de Jean-Luc Istin.

Le problème se situe dans la multiplication de ces séries parallèles qui n’apportent pas grand-chose à l’édifice. Je commence sérieusement à en avoir marre d’avoir du Merlin à toutes les sauces depuis mon enfance. L’enchanteur devient ici le prophète. Il ne manquait plus que la dimension biblique. On en a marre de toutes ces religions et de ce Merlin. Il faudrait sans doute que l’auteur commence à changer de registre. On sait qu’il est devenu le maître incontesté des mythes arthurien.

J’ai encore senti l’inspiration du Seigneur des anneaux notamment de ces deux statues géantes qui s’élèvent au-dessus d’une rivière marquant une entrée. Maintenant, ceci n’est qu’un détail. Les fans de Merlin apprécieront cette nouvelle aventure qui marque un nouveau cycle après Merlin (Soleil) et Merlin - La Quête de l'épée.

Nom série  Le Banni  posté le 24/05/2010 (dernière MAJ le 22/08/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je trouve cette fresque tout simplement magnifique dans son traitement graphique et narratif. Oui, nous avons là une œuvre de qualité d'une rare intelligence. C'est une réussite ambitieuse à bien des niveaux. Pourtant, les auteurs ne sont qu'à leurs débuts dans ce métier. Raison de plus ! Le talent n'attend pas forcément le nombre des années !

L'imaginaire rappelle sans doute un peu celui de la trilogie du Seigneur des Anneaux mais sans les elfes, nains et autres dragons propres au genre héroïc fantasy. Il y a également une cartographie qui se dessine devant nous. On cerne assez rapidement les différents enjeux géographiques et politiques à travers les frontières de ce royaume menacé et sans héritier connu.

On est certes en présence d'un véritable tome introductif mais cela nous laisse un peu sur notre faim. On aurait souhaité que cela soit encore plus long. C'est quand même bon signe en espérant que la suite sera de la même veine. Le personnage même du banni qui représente à la fois la grandeur et la décadence nous incite à découvrir sa légende entre la peur et la rédemption au milieu d'une guerre qui le dépasse.

Il est vrai que les ingrédients de ce récit au genre médiéval-fantastique sont plutôt classiques. C'est sans aucun doute la mise en scène réalisée avec maestria par des auteurs débutants qui relève le niveau. Si on ajoute un graphisme hors pairs, on a quelque chose qui se dégage du lot des productions habituelles et qui donne une véritable dimension épique à l'ensemble.

Le lecteur aura même la possibilité de prendre un peu de recul par rapport à l'histoire pour découvrir au second plan une multitude de petits détails dont l'arrière plan fourmille. La première lecture a laissé place à l'émotion et au dépaysement de cet univers foisonnant. La seconde nous permet d'apprécier la richesse de l'histoire, les cadrages, la maîtrise de la narration ainsi que le graphisme pour encore plus apprécier cette œuvre magnifique.

Qu'ajouter de plus pour entrer dans cette légende ? Qu'est ce qui pourrait donner encore plus envie de se plonger dans cette série qui s'avère magistrale ? Un somptueux dessin ? Certes mais cela ne suffit pas ! Une histoire merveilleuse et passionnante qui ne lasse jamais ? Peut-être bien ! C'est en tout cas cette étincelle qui m'a passionné pour la bande dessinée que j'ai retrouvé dans ce petit bijou.C'est une symphonie des sens totalement époustouflante qui ne demande qu'à être découverte par vos soins.

Après bien des péripéties, voilà que le tome 2 devrait sortir prochainement. On espère que le niveau sera aussi bon et qu'on pourra bénéficier d'un rythme de parution plus rapide. Il faut dire que ce tome a réellement accouché dans la douleur sans qu'on en devine les causes. Le titre fait incontestablement penser à la série Game of thrones où il est question d'un fameux mariage pourpre. On va en apprendre un peu plus sur ce qui a conduit à l'exil de notre banni. Il y a également dans ce tome une introduction de la magie qui n'était pas présente et qui surgit comme si de rien n'était.

Mon problème avec ce tome se situe plutôt dans l'incohérence de certaines situations que je n'aurais pas dû relever. Dans le premier tome, on voit un banni qui refuse de se laisser capturer et qui réussit à massacrer une troupe de 55 soldats. Dans ce tome, Hector se laisse arrêter par une poignée d'entre eux dont l'un qui veut devenir roi sans avoir la carrure. Pourtant, la muraille n'a rien perdu de sa force légendaire. On reste un peu dubitatif. On n'arrive pas à comprendre également pourquoi il y avait un leurre concernant l'héritier légitime du trône. Et puis cette reine automutilatrice surgie de nulle part qui prend le trône en massacrant les notables et les soldats qui la suivent dans sa folie sans se rebeller. Tout cela paraît trop facile pour être crédible. Bref, on se pose des questions à tout bout de champ.

Le niveau de ce tome est un cran en-dessous du précédent mais pas en ce qui concerne le dessin toujours aussi magnifique. Il y a des plans bien choisis et les couleurs sont simplement sublimes. L'action semble ralentie par les nombreux flash-back. La fluidité semble presque artificielle. Certes, il y aura de nombreux rebondissements mais également la perte de deux personnages centraux pourtant intéressants.

Bon, on est quand même dans une série de qualité dont on a envie de découvrir la suite pourvu qu'elle ne tarde pas trop. J'apprends cependant qu'elle ne se fera sans doute jamais car les auteurs ont décidé d'abandonner cette série prometteuse pour se consacrer à d'autres projets. Je change par conséquent le conseil d'achat étant fidèle à ma politique de ne pas conseiller aux futurs lecteurs l'acquisition payante de séries incomplètes. C'est tout simplement dommage d'en arriver là.

Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4.25/5

Nom série  Rohan au Louvre  posté le 21/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce Rohan a vraiment une tête à claques : je lui décerne le grand prix. Il ne se prend pas pour n'importe qui avec un air arrogant et si sûr de lui. Le moment le plus hilarant est quand il est interpellé par de jeunes Japonais devant le Louvre qui lui demandent une dédicace et qu'il répond que ces derniers manquent de respect en se sapant comme des skateboarders. Le mec, il ne s'est pas jugé lui-même avec ses pantalons laissant dépasser le caleçon et son bandanas rose-flashy !

Pour le reste, il s'agit d'un tableau maléfique caché dans les caves du célèbre musée et qui exerce un pouvoir morbide. Le récit est assez prenant et on va jusqu'au bout. Cela introduit une touche de mystère à ce célèbre musée qui n'aurait pas besoin de publicité. J'ai bien aimé pour une fois lire un manga très coloré. Cela change de l'éternel noir et blanc. Le dessin est de qualité tout comme l'édition d'ailleurs, je le reconnais volontiers.

Nom série  Chauve(s)  posté le 20/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La bd commence par ces mots : C'est l'histoire de la femme que j'aime et elle a un cancer. Pas facile de traiter du sujet de la maladie sans tabou surtout quand on est touché en plein fouet comme l'auteur.

Celui-ci arrive à éviter l'écueil du pathos et à donner une oeuvre intimiste marquée par la tendresse. Il est vrai que le regard des autres sur la maladie pourra sembler très lourd et maladroit. Le combat contre la maladie sera certes plutôt difficile car on est souvent impuissant face au crabe.

Je ne vais pas révéler l'issue de cette bd. On peut vaincre ou succomber au cancer du sein. J'ai bien aimé la simplicité de ce récit qui retranscrit plutôt bien certaines réalités. Du coup, les couples qui ont traversé ce genre d'épreuves ne pourront que se reconnaître.

Il s’agit ici d’une première bande dessinée pour l'auteur et qui est traitée par petits chapitres qui constituent de petites tranches de vie. L'humour sera également présent pour donner de la bonne humeur sur un sujet très lourd mais sans aller jusqu'à dénaturer le propos ou la gravité de la situation. J'ai aimé cette humanité ainsi que cet optimisme dans le combat contre la maladie. En tout cas, une belle déclaration d'amour au travers de cette oeuvre.

Nom série  Library Wars - Love & War  posté le 20/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le constat de départ est plutôt étrange à savoir une brigade militaire pour défendre les livres. J'ai l'impression que d'autres corporations pourraient suivre l'exemple et se militariser contre le pouvoir central. Bref, l'idée de ce communautarisme fait peur.

Bien sûr, il s'agit ici de défendre la liberté d'expression mais la manipulation consiste toujours à se servir d'idéaux nobles. Pour le reste, le récit est réellement cul cul la praline car il va verser dans le sentimentalisme de base. C'est franchement niais à en mourir. Ne vous étonnez pas alors de ma notation sans concession de ce shojo qui se sert de l'aspect militaire pour créer une certaine originalité.

Nom série  Tokyo Ghoul  posté le 19/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne m’attendais pas à découvrir ce genre de goule dans Tokyo. Visiblement, ce sont des hommes et femmes tout à fait normaux qui se cachent parmi la population et qui se transforment en véritables monstres assoiffés de sang et de chair humaine à un moment donné un peu comme les terroristes d’aujourd’hui quand on entend dire que ce sont des gentils garçons, qui fréquentent le club de sport ou de danse etc… Tout le monde peut être une goule.

Bon, il y a quand même des signes avant-coureurs qui peuvent donner des indices. Les goules n’aiment pas le poisson. Moi non plus, mais je ne suis pas une goule ! J’ai bien aimé ce titre qui nous introduit dans un univers particulier proche des vampires mais avec quand même certaines différences. Bien sûr, on pourrait gausser sur certaines incohérences ou facilités scénaristiques. Cependant, l’efficacité du récit sera de mise grâce à une certaine ingéniosité de l’auteur à nous présenter des rebondissements.

J’aime bien également cette idée d’aller à la chasse aux goules sans faire de distinction entre les bonnes goules et les mauvais. Tous dans le même panier pour l’éradication. Cette série prend également un peu à contre-pieds toutes les séries actuelles sur les morts-vivants. C’est assez original de le constater malgré une trame générale assez classique. L’auteur s’efforce en tout cas de ne pas tomber dans le manichéisme de rigueur. Et puis et surtout, il y a l’évolution du personnage principal qui est passionnante et que l’on suit avec plaisir.

Tokyo Ghoul est actuellement le grand titre à la mode tout comme j’avais présenté il y a deux ans déjà la fameuse série L'Attaque des Titans. Oui, cette série provoque l’engouement de la jeunesse et des lecteurs de mangas qui la qualifie allègrement de géniale. On ne peut pas passer à côté car il faut se faire une idée.

Nom série  Battle Royale - Angels border  posté le 18/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En lisant ce manga, je croyais avoir mis la main sur Battle Royale que je n’avais jamais lu alors que je suis plutôt preneur du genre survival. En réalité, il s’agit d’une oeuvre qui est destinée à compléter les pans de l’œuvre principale. Je n’aime pas trop ce genre de démarche d’autant que la couverture est assez trompeuse.

Sur le fond, j’avoue ma déception à la lecture. On ne ressent guère la tension de ce genre de thriller. J’ai trouvé que l’intrigue dans ce pays imaginaire baptisé Extrême-Orient n’était absolument pas crédible. On sent tout de même que des sagas comme Hunger Games ont dû s’en inspirer. Bref, le genre a fait beaucoup mieux depuis.

Nom série  Jan Karski, l'homme qui a découvert l'Holocauste  posté le 18/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais pas Jan Karski, un jeune polonais de bonne famille qui fut un agent de la résistance. C’est toujours positif de réhabiliter un personnage méconnu de l’Histoire qui a joué dans l’ombre un grand rôle. Le sujet est grave puisqu’il s’agit de l’homme qui a fait découvrir l’holocauste. Les nazis ont fait périr des millions de juifs durant la Seconde Guerre Mondiale devant le nez des alliés. On s’aperçoit que l’auteur ne les as pas ménagé et de même que les Russes qui ne faisaient guère mieux. Très souvent dans l’Histoire, une dictature en fait tomber une autre. Les vainqueurs s’arrogent toujours le bon rôle mais la réalité est souvent autre.

J’éprouve bien évidemment de la compassion pour ce terrible carnage. Ce qui a changé en moi depuis quelques années, c’est le fait de m’apercevoir que les descendants des rescapés de la Shoah n’ont pas compris la leçon et massacrent à leur tour le peuple palestinien sous le regard impuissant des occidentaux. On dira que les choses ne sont pas aussi simples et qu’il faut parler de terrorisme face aux gentils colons. Mais bon, au bout d’un moment, personne n’est dupe sur ce qui se passe.

Alors oui, cette œuvre d’un juste parmi les justes est assez marquante. Elle est fort bien dessinée et elle fait passer l’émotion entre l’horreur et la déshumanisation. Le personnage de Jan agit avec la plus grande humilité au péril de sa vie pour faire progresser la vérité. L’abomination nazie est à condamner avec la plus grande véhémence. Une œuvre pour entretenir le devoir de mémoire contre la guerre de l’oubli imposé par la CNIL.

Nom série  Codeflesh  posté le 18/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis toujours intéressé de voir d’autre œuvre de l’un des dessinateur du génialissime Walking Dead. A noter que Corps de pierre réalisé par la même équipe à savoir Joe Casey et Charlie Adlard avait été une surprenante réussite.

On retrouve une espèce de canevas commun à savoir l’humanisme de personnages qui sont obligés par la force des choses à se dépasser. J’avoue avoue avoir apprécié la lecture de ce héros, agent de probation de métier, qui joue au justicier. Par contre, la fin de l’intrigue m’a un peu laissé de marbre. Le masque orné d’un code barre est par contre une excellente idée.

A la lecture, j’ai eu une réflexion sur le rôle de la justice. Visiblement, on préfère des gens qui règlent le problème par d’autres moyens non légaux. On banalise ce type de comportement en ne le remettant pas en question. Il ne faudra pas s’étonner qu’un jour, il puisse y avoir des conséquences. Mais bon, ce n’est que de la bd ou du cinéma avec le degré d’influence qu’on lui prête.

Nom série  Road Rage  posté le 18/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Road Rage est signé par le maître de l’horreur Stephen King qui s’éloigne de son répertoire traditionnel. Il s’associe à un autre auteur qu’il aime bien. Tout ce petit monde se connait bien et se congratule à flot de compliments sur leurs œuvres respectives et leur renommée qui ne sont plus à refaire. Très bien. Mais bon, moi je juge l’œuvre et elle est franchement mauvaise. Il n’y a pas de quoi se réjouir même pour les fans de l’auteur.

On reprend en deux nouvelles la trame du premier film de Steven Spielberg à savoir Duel. La première variation concerne un camion-citerne contre des motards et la seconde contre un automobiliste. C’est pas bien dessiné et au niveau de l’intrigue, c’est hautement prévisible. On pourra même être assommé par les dialogues stériles de la première nouvelle. Non, cela ne le fait pas.

Nom série  Jenny Finn  posté le 18/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Jenny Finn ne m’a guère convaincu, ni le graphisme, ni le scénario. On suit un homme qui décide d’aider une jeune fille en proie à la prostitution dans un milieu assez glauque. Cela ressemble à l’Angleterre victorienne des bas-fonds où Jack l’éventreur sévissait. Il est question également d’un tueur en série de prostitués pour débarrasser le monde de l’infamie.

Il faut d’abord dire que les dialogues sonnent complètement faux. J’ai rarement vu cela. En même temps, l’excuse sera la traduction de l’œuvre originale. Mais bon, ce n’est pas le seul défaut.

Le récit n’est jamais parvenu à me faire intéresser au sort de cette pauvre Jenny tant les situations présentées étaient loufoques. Le dessin en noir et blanc se donne un style ambitieux qui ne parvient pas à sauver cette œuvre du naufrage programmé.

Nom série  Les Mondes Cachés  posté le 16/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On continue les aventures de Grégoire après Gargouilles que j'avais déjà apprécié. Il faut dire que le petit garçon est devenu un adolescent deux trois siècles plus tard. Oui, il faudra faire avec ces incohérences qui peuvent s'expliquer par la magie.

Pour le reste, le dessin est beaucoup plus réussi et plus mâture. Il y a une fluidité qui n'existait pas jusqu'ici. Les couleurs sont de toutes beauté dans cette jungle luxuriante. On découvre les mondes cachés dans un Paris mystérieux aux accents d'un Miyazaki.

Les jeunes apprécieront sans aucun doute cet univers très coloré et finalement dépaysant.

Nom série  12 rue Royale, ou les sept défis gourmands  posté le 16/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce scénario mijoté aux petits oignons m'a paru totalement indigeste. Le dessin qui rissole de trois éclats de couleurs avait tout pour relever la saveur. Mais rien n'y fait. Cela sera deux étoiles au guide Michelin ce qui n'est déjà pas trop mal. Cette bande dessinée ne donne pas réellement envie de cuisiner.

L'art de la gastronomie a un peu de mal à passer le cap de la bande dessinée. Pour le reste, les fans d'un despote en cuisine et la bonne bourgeoisie lyonnaise pourront sans doute apprécié. La qualité est sans doute le prix de l'exigence au point d'être désagréable. Il faut l'accepter comme un choix.

Nom série  Little Star  posté le 16/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous avons le récit d'un père moderne qui brise totalement la glace avec ces pères d'antan qui étaient froids et distants. Cela nous rapproche sans doute de ce personnage pour peu qu'on s'y retrouve. Cela ne sera pas une bd d'aventure mais de scènes banales de la vie quotidienne.

Cette homme devra gérer de nombreuses contradictions et difficultés. C'est toujours intéressant de voir comment il s'y prend. On parfois donner le meilleur de soi pour un piètre résultat.

Cependant, l'essentiel, c'est d'avoir essayé. Finalement, on se dit qu'on ne s'en sort pas trop mal. Bref, être père n'est pas une chose très facile.

Little Star est un portrait sensible et humaniste sur la paternité et ses difficultés mais également ses joies.

Nom série  Flight of Angels  posté le 16/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'auteur Rebecca Guay est une illustratrice qui a travaillé notamment sur les fameuses cartes à jouer Magic. Ici, elle compose un conte féerique dont le thème principal est la chute des anges. Il est vrai que l'ange est magnifique d'un point de vue graphique.

Faunes, fées, sorcières et farfadets débattant du sort qu'ils réservent à la créature céleste qui agonise dans une étrange forêt. Chacun se met à imaginer quelle pourrait être son identité. Le concept avait l'air intéressant mais le traitement se révélera un peu ennuyeux pour une fin assez triste.

Par ailleurs, le traitement graphique de l'ensemble va souffrir d'un travail un peu collectif. Le résultat final n'est pas très probant. C'est très irrégulier.

Nom série  The Magic of Aria  posté le 15/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un dessin assez sympa mais accouplé à un scénario assez soporifique à défaut d'être féérique. The magic of Aria ne parvient pas à décoller et à nous procurer un minimum de plaisir. Il n'y a rien de vraiment original dans ce qui nous est présenté. On se perd très vite dans les fils de cette intrigue qui n'est guère passionnante. Franchement, je suis passer à autre chose dès la fin du premier tome.

Nom série  N.  posté le 15/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'oeuvre de Stephen King est à nouveau adapté ce qui n'est pas la première fois. La couverture est très belle pour souligner l'effroi de ces pierres alignés comme des dolmens. Le récit fut très prenant avec une mise en scène très bien réalisée.

Cependant, j'avoue être resté un peu sur ma faim. Au final, on se rend compte qu'il n'y a que du vent. Nous savons tous qu'il existe des endroits un peu maléfiques en ce monde. Ces endroits sont propices à des événements pas très heureux. Bref, le thème sera celui des lieux maléfiques qui peuvent exercer une certaine fascination morbide.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 228 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque