Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3261 avis et 453 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Tsunami  posté le 13/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est clairement le genre de bd et d'histoire initiatique que j'aime bien. Il ne sera pas directement question du tsunami mais d'un jeune homme de 24 ans qui recherche sa soeur disparue en Indonésie neuf ans plus tôt alors qu'elle aidait les victimes de la catastrophe.

J'ai repéré des planches magnifiques avec des décors superbes. Beau dessin et couleur superbe décrivent une nature luxuriante mais parfois imprévisible. On voit d'ailleurs encore les stigmates de ce terrible drame qui a coûté la vie à tant d'êtres humains.

Les auteurs ont évité la sensiblerie et tout misérabilisme ainsi que tous les clichés du genre. Je m'attendais à autre chose et j'ai plutôt été agréablement surpris par le sens de cette histoire plutôt captivante. L'incursion du fantastique sans crier gare ne m'a pas paru incongrue. C'est un récit plutôt riche. En conclusion, un très beau one-shot qui mérite votre attention.

Nom série  Stevenson, le pirate intérieur  posté le 13/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé cette biographie sur la vie de Stevenson qui n'a pas hésité à braver le monde malgré une santé fragile. Le pirate intérieur est celui qui va décider de son sort en lui donnant ou pas la tâche noire. C'est une belle trouvaille.

Je ne connaissais pas la vie de cet auteur qui a marqué le monde de la littérature grâce à ces deux oeuvres maîtresses: Docteur Jekill et Mister Hide ainsi que l'île aux trésors. On découvre un homme assez anticonformiste donc intéressant. Le talent de conteur est d'ailleurs indéniable.

Petit reproche à faire: il parait plus vieux que sa compagne Fanny Osbourne alors qu'elle est âgé de 15 ans de plus que lui. La beauté des femmes est certes immortelle. Bon point par contre pour le dessin de René Follet avec ce style graphique si particulier.

Pour le reste, c'est un bel hommage qui est rendu à travers cette vie d'aventures et de voyages.

Nom série  Alpha... directions  posté le 03/10/2009 (dernière MAJ le 13/04/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avis sur ALPHA... directions:

Quand on voit l'épaisseur de cette bande dessinée, on prend un peu peur en se disant que cela a l'aspect d'un livre encyclopédique ou pire encore d'un manuel scolaire de physique ou de biologie !!! Je comprends alors la terreur qui peut s'emparer d'un éventuel lecteur. Les critiques étant dithyrambiques, on n'hésite pas à l'emprunter pour voir si celles-ci sont pleinement justifiées. C'est sans doute mon côté voyeur...

Le début est certes un peu hard pour le commun des mortels n'ayant pas quelques notions de chimie ou de physique quantique. Cela devient de plus en plus intéressant au fur et à mesure quand il n'est plus question de quarkz, de protons et de neutrons. C'est vrai que l'imagerie est complétée par des clins d'oeil amusant envoyant à l'ère moderne. On voit que l'auteur a voulu éviter un ensemble purement scientifique.

J'admets que la réussite de cet ouvrage est totale. L'auteur a le grand mérite d'avoir traité l'origine de l'univers, l'origine de la terre et son évolution ce qui ne devait pas être facile. On s'aperçoit que tout n'est que lutte entre espèces suivie de catastrophes planétaires. La vie a eu beaucoup de mal à s'imposer. C'est presque un miracle qui ne pourra peut-être jamais se produire nulle part ailleurs dans l'univers : d'ailleurs, j'en suis intimement persuadé même si ce n'est pas l'avis de la majorité.

Par ailleurs, je préfère nettement ce livre qui explique la naissance de la vie sur terre à La Bible en bd que j'ai lue la semaine dernière. Je ne sais pas pourquoi. Que dire de plus ? Oui, cet ouvrage devrait incontestablement figurer dans les immanquables. Allez, encore quelques avis et ce sera chose faite !

Avis sur BETA... civilisations:

Il a fallu attendre 5 ans pour voir la suite de ce projet titanesque alors que le premier tome a été un succès global. J'ai à nouveau pris plaisir à découvrir le début de l'histoire de l'humanité.
Il y a une succession d'images impressionnantes sur 347 pages. L'incursion d'images qui emmène le lecteur à d'autres niveaux comme des ascenseurs m'a paru trop prolifique. C'était un clin d'oeil dans le premier volume mais c'est devenu la marque de fabrique dans le second.

L'effet est qu'on a du mal à suivre l'histoire de ces premiers humains. Par ailleurs, la disparition de l'homme de Néandertal n'est pas vraiment trop expliqué. Bon, il faut dire que l'auteur a voulu soigneusement éviter tout débat entre les différents points de vue des scientifiques et des historiens.

Il y a encore une part trop importante par rapport aux images religieuses. On sent que la naissance du Christ va faire l'objet d'un grand chapitre car cela a marqué l'histoire des hommes sur la planète. Cependant, ce faisant, il y aura alors un parti pris pour une religion plutôt qu'une autre.

En tout cas, c'est une belle odyssée sur les grandes civilisations humaines très bien mise en image.

Nom série  Et si nous devions tomber…  posté le 12/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'idée de présenter les kamikazes de l'angle des marins américains qui les ont subi est très instructive car si peu traité. On avait sans doute une vision pas très complète jusqu'ici. Bref, un bon point en ce qui concerne l'originalité du sujet.

Sur la forme maintenant, c'est une narration assez pesante sans aucun dialogue qui va s'étaler sur un champ de maïs pendant toute la durée de la bd. On va vivre le traumatisme d'un vieil homme qui est sans doute revenu de la guerre du Pacifique hanté par ses mauvais souvenirs. Il y aurait eu sans doute d'autre manière de présenter les choses.

Graphiquement, je dois avouer que c'est plutôt très beau. La particularité est que l'ensemble de l'album est présenté sur des doubles pages.

Au final: une poésie assommante dans un bel écrin.

Nom série  Monsieur Georges  posté le 12/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Là encore, c'est un gros bof avec une bande dessinée qui semble être toute droite sortie des années 90. Bon, cela fera toujours plaisir au lecteur à papa , voire même à grand-papa. Bref, c'est aux antipodes de ce que je recherche dans la BD. Le dessin n'est guère enthousiasmant.

Même la narration est lourde et pompeuse. C'est une succession d'images conservées dans la mémoire d'un enfant de l'île de France qui a quitté son foyer à 9 ans et qui la raconte à un dramaturge célèbre s'essayant au roman. Il faut savoir que l'île Maurice ou autrement baptisé l'île de France était une possession française avant de passer sous le joug britannique en 1810 pendant les guerres napoléoniennes. C'est aujourd'hui un pays indépendant et l'un des plus riches de l'Afrique.

J'ai aimé un passage cependant: celui où les natifs de l'île tentent tant bien que mal d'aider les français à chasser l'envahisseur anglais en joignant leur force. Cependant, les français ne voulaient pas se mélanger ce qui les perdra définitivement. L'Histoire aurait pu être différente si le racisme avait disparu face à un ennemi commun.

Nom série  Le Dragon  posté le 12/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Un monstre amateur de chair fraîche terrorise la région. Un chevalier venu de nulle part vient bousculer la tradition. C'est une véritable dénonciation de la dictature, un appel à la libération. Cet ouvrage est préfacé par Bella Ostromoukhova, enseignante de langues, littérature et civilisations russes à l'université de Bourgogne.

Dans cette histoire, Le Dragon est, à son commencement, une pièce de théâtre du dramaturge russe Evgueni Schwartz ( 1896-1958 ), écrite à Moscou en 1943, dans une Russie (ex-URSS), sous l'emprise du stalinisme depuis plus de dix ans et encore en guerre mobilisée contre l'Allemagne nazie. Cette pièce fut interdite pendant près de vingt ans juste parce qu'elle contient une réflexion à la fois profonde et transparente sur le fonctionnement d'une dictature quelle qu'elle soit.

Le trait de Bettina Egger est en noir et blanc ce qui accentue le caractère assez austère de l'ensemble. La lecture m'est apparue ennuyeuse. je n'ai pas accroché malgré une intention louable de l'auteur et un thème qui me tient à cœur. Je pense que la transposition d'une pièce de théâtre passe assez mal sur le format BD. Je reconnais également que c'est un exercice plutôt difficile.

Nom série  Le Testament du Capitaine Crown  posté le 06/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce diptyque est un récit sur la piraterie avec son éternelle chasse aux trésors ainsi que tous les poncifs du genre. L'originalité sera sans doute le destin de ces cinq enfants de putain à qui le capitaine Crown promet un héritage digne de ce nom. Un seul arrivera à tirer son épingle du jeu. Reste à savoir lequel.

Je m'attendais sans doute à quelque chose de mieux. Cela reste malgré tout divertissant. Bref, un pitch classique mais bien mené. Il est vrai que dans le même genre flibusterie, la série "John Long Silver" se situe deux cran au-dessus. En conclusion, une bd de plus sur la piraterie qui remplit son quota d'aventures.

Nom série  Les Enfants de la Liberté  posté le 06/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après Sept jours pour une éternité..., Marc Levy nous livre en bd une histoire plus intime puisqu'elle concerne le passé de son propre père qui a fait partie de la 35ème brigade à savoir des résistants pour la plupart étrangers afin de libérer la France de l'occupant nazi. Oui, on est tous l'étranger de quelqu'un. Et pourtant...

Marc Levy (auteur francophone le plus vendu au monde) adapte son 7ème roman paru en 2007 de manière assez poignante. On apprend ainsi que son père encore enfant a été un résistant de la première heure et qu'il n'a pas hésité à prendre les armes. La cause s'est révélée juste malgré le fait qu'ils étaient surnommés des terroristes dans un état militairement occupé.

Les auteurs nous présentent un portrait de la France de cette époque et de la résistance loin des clichés manichéens. Tous les Allemands n'étaient pas des monstres et parmi les français, il y en a eu des lâches et des crapuleux qui ont pourtant été décorés ou promus à la fin de la guerre (notamment le personnel de l'administration pénitentiaire).

C'est un bel hommage qui est rendu par les auteurs pour montrer que des gens se sont battus et ont été tués afin que nous puissions aujourd'hui exprimer des idées dans un monde libre. Bientôt et on espère le plus tard possible mais inévitablement, on connaîtra encore de sombres périodes où la liberté sera mise à mal. Aurons-nous alors le courage ainsi que le comportement exemplaire de ces jeunes résistants ? A méditer.

En tout cas, cette bd est prenante et se lit facilement. Le talent des auteurs est manifeste. Certes, le sujet a maintes fois été évoqué notamment sur le format de la bande dessinée. Cependant, en l'occurrence, cela tient le lecteur en haleine jusqu'à la toute dernière page.

J'ai beaucoup aimé ce passage narratif: "C’est l’histoire d’un curé qui sacrifie ses tickets de rationnement, se prive pour sauver un arabe, d’un arabe qui sauve un juif en lui donnant une raison d’espérer, d’un juif qui tient l’arabe entre ses bras tandis qu’il va mourir. C’est l’histoire du monde des hommes avec des moments de merveilles insoupçonnées". Que dire de plus après cela ?

Nom série  Bad Teacher  posté le 05/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne sais pas à quoi je m'attendais mais certainement pas à cela. Ce yaoi est pire qu'ennuyeux. Il faut dire que ce récit ne m'a guère intéressé. Toutes les japonaiseries du genre y sont concentrées à savoir ces horribles grimaces qui font grossir le trait d'expression du visage. Le dessin est correct malgré toutes ces incartades. J'ai relevé également quelques fautes de frappe.

Cette comédie sentimentale ne m'a guère touché car j'ai été imperméable à ce genre. Cela ne m'a pas donné envie de lire la suite. C'est tellement léger et superficiel. En effet, c'est très fleur bleue sans aucune scène osée ce qui semble le différencier des autres yaoi. Il faut être amateur pour apprécier. Cela concerne un public qui n'est manifestement pas le mien et donc je ne porterais aucun jugement de valeur. Il en faut pour tous les goûts.

Nom série  Poker  posté le 05/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'entrée en matière est un peu surprenante. Non pas qu'il s'agisse d'une partie de poker, jeu actuellement à la mode, mais du fait que l'on va découvrir que derrière ce jeune joueur se cache une sombre histoire de vengeance. Il y aurait un cercle d'hommes et de femmes dont la toute puissance serait sans limite. Pour atteindre ce cercle, notre homme devra devenir le meilleur joueur du monde.

La trame demeure très classique derrière ce scénario alléchant au premier abord. J'aurais aimé une bd où le poker aurait eu toute sa place. C'est le thriller qui domine ici avec des assassinats par ci et par là. Il y a également une scène qui se joue dans une ville que je connais très bien pour y avoir vécu de nombreuses années à savoir la Ciotat où j'ai reconnu les flots bleus.

Comme disait une certaine Lady Gaga, il s'agit d'adopter une poker face c'est à dire une expression du visage qui ne trahisse pas ce que l'on a dans les cartes. Malheureusement, trop de choses sont prévisibles chez notre impétueux héros. Le tout se lit tout de même très agréablement. Une mise en scène rythmée mais un manque d'épaisseur chez les personnages mis à part une mystérieuse brune à l'accent italien prête à faire chavirer les coeurs. Quel est donc ce mystère ? Comme au poker, il faudra payer pour savoir...

Nom série  Niourk  posté le 10/02/2013 (dernière MAJ le 05/04/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je l'avoue. Je ne connais pas vraiment bien l'univers de Stephan Wul. Lorsque j'étais plus jeune, je lisais surtout la collection "Les conquérants de l'impossible" de Philippe Ebly dans la collection bibliothèque verte. C'était également un univers de science-fiction d'anticipation, sans doute dans un autre genre. Bon, j'ai tout de même vu la planète sauvage en dessin animé.

C'est donc avec un grand plaisir que j'ai suivi le récit de cet enfant noir qui tente de survivre dans une tribu tout à fait hostile. On découvre un monde apocalyptique plusieurs siècles après une catastrophe écologique. Il est dommage que l'ouverture ne soit pas située dans le temps pour se donner un repère. On se demande quelles sont les créatures sous-marines appelées "nos amis" qui doivent s'occuper des déchets nucléaires. Et qu'est-ce qu'a pu faire notre espèce pour courir à sa perte ? Bref, autant de questions qui se posent au lecteur.

Vatine a un incontestable savoir-faire pour la mise en image de ce roman. C'est une très bonne adaptation avec une maîtrise également narrative. Cela donne réellement envie de connaître la suite. Et puis, dès que j'aurais l'occasion, je lirai également Oms en série.

Le second tome nous entraîne justement dans cette ville de Niourk, plus communément connue sous le nom de New-York. On devine à la vue des bâtiments en ruine qu'un cataclysme d'une grande ampleur a balayé la planète il y a de cela plusieurs siècles. Les hommes payent très cher le lourd tribu laissé par leurs aînés. Les décors post-apocalyptiques sont tout bonnement magnifiques. On perçoit une évolution en passant de décors préhistorique vers celui de vestige de notre civilisation.

Bref, l'histoire est toujours aussi prenante. Nous avons un Vatine au meilleur de sa forme. C'est du bon ouvrage avec un rythme toujours aussi soutenu. On suivra avec plaisir cette aventure d'anticipation sur fond écologiste.

Nom série  Victor Hugo, Aux frontières de l'exil  posté le 04/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Victor Hugo, c’est un poète romantique baignant dès l’aube dans ses contemplations. C’est également l’un des plus grands écrivains de la littérature classique avec ses misérables. Cependant, c’est également un homme politique qui s’est opposé à Napoléon le petit, ce qui l’a conduit à l’exil dans l’île anglo-normande de Jersey.

Ce récit va se concentrer sur cette période 1852-1853 où nous découvrons un père encore meurtri par l’accident tragique qui a couté la vie à sa fille âgée de 19 ans seulement et ce 10 ans auparavant. Après une séance de spiritisme, il va devoir retourner sur le continent pour enquêter et connaître enfin la vérité sur cet accident fluvial. Cela sera à ses risques et périls avec un Vidocq à ses trousses qui est à la solde de l’usurpateur. Hugo va être amené dans la capitale façonnée par Haussmann où il va faire la connaissance d’un certain Gavroche et d’autres gens peu fréquentables.

L’auteur a réussi un pari audacieux. Il a réussi à bâtir une fiction à partir d’éléments réels et qui donne un aspect méconnu de l’histoire personnelle de cet écrivain de génie. En effet, à travers cette expérience, il trouvera une grande source d’inspiration pour ses futures œuvres qui vont marquer à tout jamais la littérature au point d’être encore aujourd’hui enseignées. Nous découvrirons également l'histoire de John Charles Tapner, dont s'inspirera Victor Hugo pour son pamphlet « le dernier jour d'un condamné à mort ». Ce fervent abolitionniste n’obtiendra satisfaction qu’en 1981 sur cette question sociétale.

J’ai également beaucoup aimé le dossier présentant la documentation à la fin, ce qui apporte une caution supplémentaire sur ce travail bien réalisé. Le format est un peu plus grand qu’à l’accoutumée, ce qui met en valeur de magnifiques planches. Les Editions Maghen sont passées maîtres dans l’art de bien présenter les bds qu’elles diffusent.

Bref, une belle énigme judiciaire qui se règle sur fond de diplomatie avec une dose de paranormal. Un bon dosage qui nous fera passer un excellent moment de lecture. Un hommage pour une fois intéressant car vu sous un angle plutôt original.

Nom série  Chute libre, carnets du gouffre  posté le 02/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Chute libre est une bd qui aborde un thème difficile puisqu’il s’agit de la dépression. On va vivre la dépression de l’auteur qui nous conte son expérience dans les moindres détails entre 2003 et 2010 pour être précis. On apprend que la dépression est une maladie qui provoque la souffrance de l’être dans sa chair et sur son mental. Ami dépressif, lecture à éviter ? Je ne pense pas car il est toujours intéressant de comprendre les mécanismes pour avoir des clés de sortie. Cela part d’une bonne intention.

Récit touchant pour les uns, surexposition d’un moi égocentrique pour les autres. Je vais être très dur dans les propos qui vont suivre. J’ai bien compris que la dépression est une maladie abstraite au même titre que l’alcoolisme par exemple. Ce n’est pas la faute des gens qui en sont atteint. Nous avons un auteur qui a un travail formidable, trois enfants formidables et un mari formidable (et non fort minable). Bref, elle a tout pour être heureuse mais elle va vivre la dépression.

En effet, j’éprouve plus de compassion envers les pauvres, les miséreux, ceux qui luttent contre la maladie, ceux qui perdent un être cher, ceux qui sont seuls après des difficultés de la vie. Pour moi, la dépression est un luxe intellectuel que certaines personnes ne peuvent se permettre. Bref, je n’arrive pas à m’apitoyer sur le sort de l’auteur alors que l’émotion peut me gagner facilement. Pire que cela, j’éprouve une forme d'indifférence.

L’auteur va connaître plusieurs psychanalyses avant de trouver le bon et nous donner les bons conseils. La recette : dessiner une petite croix sur la main et faire ce qu’on appelle une crise de calme avec la respiration et un peu de concentration. Cependant, ne jamais arrêter les anti-dépresseurs. Oui, j’ai trouvé cela pathétique sans vouloir m’enfermer dans une attitude de préjugés. C’est un sujet difficile mais traité avec suffisamment d’humour pour ne pas sombrer dans cette chute libre.

L’auteur a pour objectif de déculpabiliser les sujets à dépression. Mission réussie. Pour ma part, je ne suis pas convaincu. Certes, c’est une maladie généralement incomprise. Cette bd sera bien utile aux médecins pour expliquer la maladie à leur patient. Elle devrait sans doute être prescrite à la place du médicament. Comme disait Confucius, "la plus grande gloire n’est de ne jamais tomber mais de se relever à chaque chute". Ou encore Oscar Wilde : "le pessimiste est celui qui, entre deux maux, choisit les deux". Il avait tout compris !

Nom série  La Ligne droite  posté le 02/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La ligne droite est une ligne qui nous est imposé par les codes de la société moralisatrice ainsi que par la religion. Il ne faut pas s’écarter du droit chemin ou sinon gare. En l’occurrence, un jeune adolescent un peu rebelle car totalement embrigadé par une mère l’ayant enfermé dans une prison catho se découvre et passe de l’autre bord avec un camarade de classe. Il est question également des apparences et du regard que portent les gens. Notre jeune adolescent va découvrir que la société n’est pas très franche et qu’elle impose des choix à ceux qui se soumettent. La fin est assez emblématique de cette hypocrisie qui finira par le consumer totalement jusqu’à l’immersion.

Je ne connaissais pas ses deux auteurs mari et femme. Ils nous délivrent un one-shot bouleversant et brutal dans un format à l’italienne et avec une ligne de dessin plutôt classique. La modernité ne sera pas dans la forme mais dans le propos et dans le message délivré. J’avoue avoir été décontenancé par ce graphisme rigide et figé. Cependant, par la suite, j’ai littéralement été happé par l’intelligence du récit ainsi que la façon d’aborder une thématique plutôt difficile. C’est sombre mais c’est réaliste. Une bd qui invite également à la réflexion notamment des plus jeunes. En tout cas, une belle réussite.

Nom série  Revenants  posté le 31/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Revenants n’est pas le titre d’une série sur les morts-vivants mais celle de la difficulté de réinsertion des soldats vétérans de la guerre en Irak. Oui, ce sont bien des morts-vivants mais à leur manière. Absence de joie de vivre, alcoolisme et dépression, souvent ancrés dans des souvenirs de leurs exactions dans l’enfer du désert irakien où la confusion semait le trouble dans leur esprit.

Comme le dit le chercheur en philosophie du CNRS dans la préface, toute guerre est abominable et fait des dégâts collatéraux. On ne peut plus parler de guerre juste. Tout cela est bien beau. Je me sens pacifiste dans l’âme. Cependant, comment réagir si un Hitler envahit le pays qu’il estime germanophone au même titre qu’un Poutine envahit la Crimée russophone ? Ne plus faire la guerre reviendrait à laisser libre court à tous les dictateurs de la planète en mal de puissance. Il n’y a certainement pas de justice dans la guerre mais une nécessité dans certains cas.

Dernièrement, j’ai lu la bd USA (Uriel Samuel Andrew) qui traitait exactement du même sujet et sur le même mode de distribution de la parole aux vétérans. Les mêmes thèmes sont abordés : marginalisation des anciens soldats qui deviennent des SDF et surtout le suicide qui sévit massivement et qui fait plus de victimes que pendant les combats sur place, 22 morts chaque jour par rapport à un total de 70000 vétérans sur le sol américain). C’est malheureux et on ne peut que compatir par rapport à ce sort peu enviable. L’administration Obama ne sera pas épargnée par l’auteur qui la juge complice de ces malheurs.

Pour en revenir à la bd, elle est souvent brouillonne pour passer d’un protagoniste à l’autre sans véritable fil rouge. On se laissera finalement prendre au jeu car certains témoignages sont émouvants. Cependant, pour moi, il me manque une certaine clarté dans la mise en scène. J’ai trouvé également curieux que l’auteur qui était français nous parle de sa naturalisation américaine avec son examen de passage minutieusement décrit tout en critiquant cette société pas assez attentive à ce qui se passe (voir la scène d’énervement devant des étudiants). On ne pourra pas dire que c’est un véritable patriote. Je me pose quand même des questions sur les critères de sélection de la nationalité américaine. Si on dénonce un système, c’est antinomique de vouloir l’intégrer…

Cette bd fait suite à un documentaire filmé intitulé « l’âme en sang » sur les marines atteint de syndrome post-traumatique diffusé sur Arte en 2011. La bd est le prolongement de cette démarche. A voir pour se faire une idée tout en prenant ses distances.

Nom série  Killing Time  posté le 30/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un début de récit prometteur mais qui ne tient pas ses promesses à la fin malgré un final retentissant. Le sujet flirte avec l'euthanasie avec cet assassin spécialisé dans les personnes en fin de vie. Bref, il y avait des idées mais leur association n'a pas eu l'effet escompté. On regrettera juste le fait que ce one-shot aurait pu être réussi. Trop de flash-back également qui polluent le rythme de cette histoire. Je conserve néanmoins la note à 3 étoiles en guise d'encouragement.

Nom série  Le Beau Voyage  posté le 30/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Zidrou a le don d'émouvoir de par ses histoires réellement touchantes. Celle-ci est triste mais il y a toujours l'espoir derrière ces drames qui touchent une belle jeune femme. Les secrets de famille peuvent être parfois terribles. En l'espèce, c'est un deuil ayant touché une famille avant la naissance d'une petite fille.

J'aime l'aspect moderne de ces récits profondément adultes et qui tournent la page sur la naïveté des récits d'antan. Ce one-shot m'a littéralement bouleversé notamment à la fin où on ne peut retenir ses larmes. Quand une bd arrive à m'émouvoir, c'est qu''elle a atteint son but. Bref, voilà un auteur qui se démarque depuis quelques années et qui arrive à produire des oeuvres d'une rare maturité.

Nom série  Tueurs de mamans  posté le 30/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Zidrou est l'auteur qui m'intrigue le plus en ce moment. Je viens de lire Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait... et cela m'a intrigué au point de vouloir en savoir plus. Je m'aperçois que dans l'ensemble, j'aime plutôt la plupart de ses oeuvres.

Avec "Tueurs de mamans", nous somme plus proches d'un univers graphique de Seuls. Ce thriller adolescent est plutôt réussi. Nous avons quatre pimbêches qui rêvent de réprimander leurs mères qui ne jouent que leurs rôles. C'est vrai qu'en tant que parent, on aura une autre lecture des événements. Cela pourra paraître choquant par moment.

J’ai été littéralement happé par ma lecture de ces deux premiers tomes formant un diptyque. On attend la suite avec impatience. Les parents que nous sommes ne verront plus leurs filles de la même façon. Heureusement que je n'ai eu que des garçons !

Nom série  La Belle et la Bête (Bamboo)  posté le 30/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une nouvelle version cinéma vient à peine de sortir avec le talentueux Vincent Cassel ainsi que Léa Seydoux. On devinera aisément qui joue le rôle de la Bête. Bref, c'est un franc succès pour une version tricolore. On se rappelle tous du chef d'oeuvre des Studios Disney avec en prime la chanson de Céline Dion. Là, on se situe aux antipodes avec une version plus proche de l'oeuvre originale.

Bon, comme c'est la mode, le format bd vient également de sortir sa version. Bamboo aime bien surfer sur les succès du moment. A noter qu'à ce jour, il existe 4 versions en bande dessinée de ce conte. Je ne les ai curieusement pas lues. Des oeuvres m'échappent encore. Pour revenir à la bd, j'ai beaucoup apprécié la trame de cette histoire qui a totalement changé. Le fait principal reste que Belle essaye de délivrer la Bête d'une terrible malédiction. Cependant, la Bête aime véritablement une autre femme. C'est là que les choses se corsent...

Sur la forme, c'est joliment bien dessiné car on entre dans cet univers magique assez facilement. C'est une adaptation parfaitement réussie avec des décors sublimes. Bref, une version modernisée assez convaincante.

Nom série  Adrastée  posté le 30/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dessin composant ce conte mythologique est absolument merveilleux notamment en ce qui concerne les décors. L'auteur réussi à nous imposer un univers graphique particulier et qui tend vers l'onirique. C'est une réussite à ce niveau.

En ce qui concerne le scénario, je serai un peu moins élogieux. Il y a de bonnes questions métaphysiques mais pas forcément de bonnes réponses (ou pas de réponses du tout). Le récit m'est apparu très linéaire et souvent en manque d'action. La poésie et la nostalgie dominent en maître. On suivra surtout les tourments de l'esprit du personnage principal: un prince millénaire. La fin laissera un goût amer.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 164 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque