Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 686 avis et 185 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Murder Incarnation  posté le 28/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Murder Incarnation est une nouvelle série en deux tomes mettant en scène une mystérieuse jeune fille (et ses deux soeurs) qui apparaît lorsque vous venez de perdre un être cher et qui vous propose un marché pour faire revenir à la vie ce dernier. Le marché ? Tuer 3 personnes (dont les corps et indices seront nettoyés pour vous) dans un délai de 24h.

Construite comme "Ikigami, préavis de mort" (deux mini histoires par tome) et s'inspirant, je trouve, de Death Note et son carnet de gens à tuer, cette petite série (deux tomes seulement) ne surprendra pas le lecteur mais pourrait plaire au public adolescent à la fois par son sujet et par son budget raisonnable.

Un point original tout de même : le comportement du ressuscité après son retour...

Graphiquement, le trait n'est pas banal, mais peut laisser croire à un manque de maîtrise. Il a tout de même l'avantage de sortir du moule.

Pas mal, pas ruineux, mais sans surprise et pas spécialement innovant.

Nom série  Yako et Poko  posté le 20/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
Que voilà une petite série fort sympathique ! Yako (une mangaka) et Poko (son chat-robot-assistant) vivent dans un monde pas tout à fait comme le nôtre, mais pas complètement différent non plus : côté robotique on est au top mais pour ce qui est d'internet, c'est un peu la cata !

Dans ce premier tome, on accompagne Yako et Poko dans leur vie "professionnelle" de tous les jours : dessiner des mangas, aller chez l'éditeur, manger, dormir et chercher des stylos Yukko. Rien de bien transcendant, mais c'est joliment raconté et l'air de rien, entre les chapitres, on apprend comment se fait une planche de manga (instructif comme Bakuman, tout en étant tout de même moins survolté !).

Le dessin est simple et mignon, le message aussi (pourquoi Yoko a-t-elle choisi le mode "brouillon" pour son chat-robot et pas le mode "optimal" ??? Vous le saurez en lisant la série ).

Joli.

Nom série  Ad Astra  posté le 09/07/2014 (dernière MAJ le 20/06/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ad Astra, c'est la nouvelle série historique de chez Ki-oon après Cesare (série sur laquelle je ne taris pas d'éloges). Il est question ici de nous raconter l'histoire d'Hannibal, du conflit entre Carthage et Rome et de l'épopée qui mena Hannibal et ses troupes et ses éléphants à travers les Alpes pour affronter l'armée romaine menée par le légendaire tacticien Scipion.

Scipion commence à sortir de l'ombre au cours du T4, Hannibal doit faire machine arrière mais c'est pour mieux revenir à la charge grâce à ses talents de tacticien au tome 5 lors de la tristement célèbre bataille de Cannes, aujourd'hui encore considérée comme un chef d’œuvre tactique.

Encore une fois, Ki-oon nous offre une série on ne peut plus instructive, plus facile d'accès je trouve que Cesare car moins dense mais tout aussi intéressante pour qui veut épaissir un peu la fine couche de sa culture. Il faut dire que c'est toujours plus agréable à aborder sous la forme d'un manga que derrière son pupitre d'écolier... Le T5 est plutôt sanglant dans son ensemble, les hommes d'Hannibal remportent la victoire mais ne se contentent pas de la victoire, ils prennent leur dû dans les villages voisins : un épisode dont je me serais bien passée, personnellement, mais qui met en avant un nouvel ennemi juré pour le carthaginois.

Comme Cesare, Ad Astra est recommandé par "Historia", on peut donc supposer que l'auteur ne prend pas trop de libertés avec la réalité historique.

Une série à posséder sans aucun doute.

Avis et note à affiner par la suite, pas mal du tout pour les quatre premiers tomes parus à ce jour.

Nom série  Erased  posté le 30/07/2014 (dernière MAJ le 20/06/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce qui m'a attirée en premier dans cette série, c'est sa couverture brumeuse, annonciatrice de mystère. Et du mystère il y en a, au début pour commencer avec ces "rediffusions" des quelques minutes du passé proche du héros, de manière à ce que ce dernier puisse influer sur le cours d'événements récents et déjouer ainsi les plans funestes du destin.

Au milieu de ce premier tome j'ai commencé à me demander si l'auteur avait un fil conducteur ou si on n'allait avoir qu'une succession de retours arrières. Et puis arrive la mère du héros, qui étrangement se retrouve sur le devant de la scène et la quitte brutalement. Mais le mystère le plus grand, c'est celui qui intervient à la toute fin du premier tome et là, j'approuve et j'aime. Ca me rappelle une des oeuvres de Taniguchi mais je ne dirai pas laquelle sinon ce serait trop en dire.

Une série étrange dont le premier tome donne furieusement envie de lire la suite.

Le tome 2 continue sur la lancée du premier et notre jeune héros tente d'influer sur le destin de ses proches pour leur éviter le pire. Avec succès semble-t-il, sauf que.... et là il faut attendre le tome 3 pour savoir (un petit coup de coeur pour ça )... grrr

Le tome 4 surprend en quelque sorte par sa fin qui pour une fois ne laisse pas le lecteur avec un suspense insoutenable sous le bras, dommage ! A part ça notre héros continue à tout faire pour sauver son amie... un tome qui me laisse un peu sur ma faim je l'avoue... on verra ce que ça donne par la suite.

Le tome 5 ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, sauf sa chute ! L'étau se resserre mais pas forcément sur la bonne personne

A suivre, donc !

Nom série  Barakamon  posté le 06/12/2012 (dernière MAJ le 20/06/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série porte rudement bien son nom ! "Barakamon" est une expression du sud du Japon qui signifie "avoir la pêche" et on peut dire que les personnages de cette histoire ont une bonne humeur communicative et ce n'est pas désagréable du tout pour le lecteur.

L'histoire est celle d'un jeune, beau et talentueux calligraphe de 23 ans, un peu imbu de sa personne qui, un jour, envoie assez violemment balader un conservateur de musée qui venait de critiquer son art. On l'envoie alors "se ressourcer" au fin fond d'une petite île du sud de l'archipel japonais, dans un coin paumé et bien loin de ses habitudes de citadin. Le calligraphe espère au moins pouvoir travailler tranquille mais va vite se rendre compte que ce n'est pas comme ça que cela fonctionne et que l’ingérence dans la vie privée d'autrui est monnaie courante sur l'île : ça commence par une petite gamine de 7 ans (qui fait furieusement penser à Yotsuba de la série Yotsuba&) qui ne le lâche pas d'une semelle dès son arrivée et ça continue avec le maire, la femme du maire, leur fils, des collégiennes, un instituteur et tous les autres gamins du village... Viennent ensuite se greffer des amis d'enfance et un jeune calligraphe qui va faire concurrence à notre héros.

Cette série est constituée de chapitres qui racontent chacun une tranche de vie de notre citadin confronté à la vie à la campagne et à ses habitants. C'est drôle mais aussi instructif car on apprend des choses sur les traditions japonaises locales (comme le lancer de boulettes de riz pour l'inauguration d'un nouveau bâtiment) et appétissant (la gastronomie locale est mise à l'honneur, et on nous donne même des recettes de cuisine ! ).

Graphiquement, pas de surprise : c'est du manga "classique" mais bien réalisé dans son genre. il n'y a pas de quoi se pâmer devant le dessin, mais il fait très bien son office. J'aime beaucoup aussi le choix qui a été fait de conserver les titres de chapitre en VO (écrits phonétiquement à l'occidentale) avec leur traduction dessous.

Notre maître calligraphe finit par prendre goût à la vie au grand air et en redemande, ça tombe bien, moi aussi !

Le T8 démarre un peu lentement, mais on se retrouve assez vite au coeur d'un enterrement ce qui donne une ambiance toute particulière à l'histoire, on en apprend un peu sur les traditions locales et la petite bande de gamins et de jeunes qui gravitent autour de Maître Handa vivent ces moments à leur manière, toujours agréable à suivre.

Le T9 tourne autour d'une compétition inter-villages, Maître Handa y participe un peu contraint et forcé. C'est très amusant et toujours aussi agréable à suivre. Notre maître calligraphe s'intègre décidément de plus en plus dans ce petit village.

Le T10 voit débarquer sur l'île les parents du jeune maître ! Entre un père vénéré et vénérable et une mère poule hyper émotive, le séjour ne sera pas de tout repos, pour personne !

Une série à suivre, qui donne le sourire et qui ne perd pas le rythme même après 10 tomes !
Franchement pas mal du tout, arrondi à 4/5 pour la bonne humeur communicative.

Nom série  Nains  posté le 07/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après les Elfes et les Elfes - saison 2, Soleil démarre une nouvelle série d'héroïc-fantasy consacrée aux nains. Et elle ne met pas n'importe qui à la plume et aux pinceaux et propose un tome 1 dense, prenant et graphiquement au top.

Dense ça oui ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de temps pour lire un album de BD de chez Soleil : Redwin fait sa thérapie en nous racontant son histoire, qu'est-ce qu'il cause ! Redwin c'est le héros, fils d'Ulrog à la mauvaise réputation de lâche et d'incapable, il accumule rage et frustration tout au long de son adolescence, regardé de haut par ses congénères et avide de connaissances sur les runes et sur les armes alors que son père ne veut pas lui prodiguer cet enseignement. Alors lorsque son oncle vient lui proposer de lui enseigner tout cela, Redwin voit son destin chamboulé.

C'est une histoire sombre et pessimiste presque jusqu'à la dernière page. Un premier tome de qualité pour cette nouvelle série, dont j'attends la suite.

Nom série  Alice Matheson  posté le 07/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, encore une série sur les zombies, voilà une mode qui dure !

Alice Matheson est infirmière dans un hôpital de Londres, c'est une psychopathe qui achève ses patients en phase terminale, sauf qu'un soir, la patiente dont elle avait "abrégé les souffrances" se relève, zombifiée !

La série lorgne bien évidemment sur la série Walking Dead avec, hormis ses zombies, son trombinoscope de début d'album (moi j'aime bien, j'ai toujours un peu de mal à imprimer les noms des personnages) et continue à mettre en oeuvre son concept de séries de 5 albums, présentés dès la sortie du premier : ça rassure le lecteur sur la pérennité de la série et ses limites dans le temps (moi j'aime bien aussi, ça me donne une idée de l'investissement à prévoir, contrairement à la mère des séries de zombies...).
Malgré un démarrage un peu abrupt à mon goût, j'ai bien aimé ce premier tome, tant par son scénario qui sera a priori maîtrisé puisque déjà délimité dans le temps, que par son dessin que je trouve plutôt soigné. Malgré tout, je ne vois pas bien ce que cette série va pouvoir apporter d'original au genre, j'espère que le tome 2 répondra à cette interrogation.

A suivre donc

Nom série  Zombies Néchronologies  posté le 22/07/2014 (dernière MAJ le 07/06/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Fan de de la série mère (et notamment du dessin de Sophian Cholet) je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle série parallèle.

Mon sentiment à la fin du premier tome était relativement mitigé : dessinateur de couverture différent du dessinateur des planches (équivalent à de la tromperie sur la marchandise selon moi), utilisation de références à des noms d'hommes politiques réels mais méconnaissables sur les planches provoquant un grand écart entre réel et irréel bancal et contre-productif, changement de narrateur à la fin de l'histoire, etc ... Malgré tout, en dehors de ces trois points négatifs, je trouvais tout de même que l'histoire se laissait lire et complétait assez bien la série ''Zombies'' sans toutefois être indispensable.

Avec le T2 de la série, mon ressenti est bien meilleur : aucun des 3 points évoqués ci-dessus pour me déstabiliser et un contexte plutôt amusant de survenue de l'épidémie de zombies dans la vie de concepteurs de jeux videos... de zombies ! La construction du récit est intelligente, avec des sauts dans le temps à différents niveaux et un personnage dont l'intelligence au départ très utile au groupe va vite s'avérer beaucoup moins utile à la communauté...

La série avait démarré du mauvais pied mais se poursuit de bien meilleure manière : tant mieux !

Vivement la suite.

Nom série  The Ancient Magus Bride  posté le 25/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
The Ancient Magus Bride semble déclencher l'enthousiasme auprès du public et des critiques, malgré tout, je trouve que l'histoire repose sur une base un peu bancale, à savoir la "vente" de Chisé au grand magicien qui du coup m'a un peu génée dès le début de ma lecture.

Chisé, donc, est une jeune fille de 15 ans qui, au début de ce premier tome, est achetée par un grand sorcier qui décide d'en faire son apprentie et, accessoirement et dans un futur plus ou moins proche, son épouse (encore une bizarrerie qui pour moi rend le récit un bancal à mes yeux). Il se trouve que cette demoiselle n'est pas une jeune fille comme les autres, c'est une "Slay Vega", ce qui signifie qu'elle a la capacité de voir les êtres surnaturels qui vivent parmi nous mais que nous ne pouvons pas voir.

Mis à part ces deux points (l'achat de la jeune fille et le mariage annoncé qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe), le récit se laisse lire, le chapitre sur les dragons est même assez poétique. Un peu d'humour par ci par là ne fait pas de mal non plus. Graphiquement c'est plutôt réussi également. Quelques scènes sont un peu confuses cependant et des titres de chapitres que j'aurais préférés traduits en français (ils sont en anglais, comme le titre du manga d'ailleurs). Le tome 1 se termine sur un suspense "insoutenable", il faudra donc lire la suite pour savoir ce qu'il en est.

Pas mal.

Nom série  Le Berceau des Mers  posté le 25/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le Berceau des Mers est la première oeuvre de Mei Nagano. Et pour une première oeuvre, la qualité graphique, l'histoire et la narration sont de très bon niveau.

Elle raconte l'histoire de Monica, une jeune fille que l'on découvre dans une extrême précarité au début du récit, et qui était quelques mois auparavant servante d'un riche aristocrate et s'occupait de son jeune fils, Evan, encore nourrisson.
Sauf que le maître décède et que Monica est du coup congédiée purement et simplement, le jeune Evan étant confié aux "bons" soins de la famille proche, qui ne voit pas vraiment d'un bon oeil ce "boulet" sans grand intérêt financier pour eux. Bref, c'est un peu l'enfer sur Terre pour tout le monde d'entrée de jeu.
La jeune femme découvre cependant que la mort de son ancien maître n'est peut-être pas avérée et s'embarque alors sur un navire pour partir à sa recherche.

Les amoureux des beaux bateaux et des aventures mettant en scène de courageuses jeunes filles luttant contre l'injustice et les faisant fi des conventions sociales seront servis dans ce premier tome. Le Berceau des Mers est prometteur, mais comme souvent avec les mangas, j'espère qu'il ne trainera pas trop en longueur, au risque de lasser (ou pas).

A suivre... Un bon franchement pas mal pour l'instant, à confirmer.

Nom série  Les P'tits diables  posté le 03/11/2012 (dernière MAJ le 24/05/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert cette série par l'intermédiaire de ma fille qui s'est fait offrir certains tomes à divers anniversaires et autres fêtes. J'aime beaucoup ! Ma fille (13 ans) et mon fils (11 ans) aussi d'ailleurs, et pour plusieurs raisons.

La première raison est la mise en image d'une rivalité soeur-frère qui se traduit par tout un tas de coups vaches, de punitions provoquées et d'interrogations diverses sur l'étrangeté et l'utilité de l'autre : c'est drôle et ça amuse tout autant la maman que je suis que mes enfants (qui ne vont pas encore aussi loin pour se faire des crasses, heureusement...).

La deuxième raison c'est que ces deux ennemis-jurés sont parfois bien obligés de reconnaître qu'ils tiennent l'un à l'autre (ou au moins que l'autre a une certaine utilité dans l'adversité) et cela donne lieu à des histoires tout aussi marrantes dans lesquelles ils manipulent les adultes et leurs parents en particulier.

Toutes les combinaisons sont possibles : les enfants contre les adultes, les filles contre les garçons, la sœur contre le frère, les enfants contre le chat. Les auteurs font preuve de beaucoup d'imagination même après 15 tomes. Graphiquement, c'est très coloré et dynamique.

A la maison on se lit ça à 3, moi dans le rôle des parents, ma fille dans celui de "l'Alien" et mon fils dans celui de "Microbe" et ça nous fait bien marrer (j'espère juste que ça ne leur donnera pas trop de mauvaises idées...)

Le best-of spécial fête des mère sorti en 2013 était toujours aussi tordant ! Mon préféré : la séance de préparation du goûter au millimètre pour être sûr d'éviter les injustices génératrices de conflits... C'est tellement bien vu tout ça... ça sent le vécu !

La série continue avec On est tous soeurs et Master frère, ça reste dans la même veine, rien ne sort vraiment du lot, ça tourne toujours un peu autour des mêmes gags (sauf peut-être la plus large place laissée à Tom) mais c'est toujours un réel plaisir de lire ça en famille.

Nom série  Kamisama  posté le 03/12/2014 (dernière MAJ le 17/05/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ki-oon réédite cette série précédemment parue chez... Ki-oon !
C'est mignon tout plein, très coloré pastel et poétique, très contemplatif et mystérieux. Une vrai bouffée d'air pur.

Bon, en revanche ça se lit trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès vite et c'est bien dommage parce qu'on passerait volontiers plus de temps sur ce petit nuage...
Un tome, c'est 4 ou 5 histoires courtes de rencontre entre un chat et un enfant dans notre monde ou dans des mondes parallèles où tout peut arriver.

Le tome 2 se tient un peu plus que le premier, avec un fil conducteur incarné par de mignonnes petites déesses. Il se lit toujours aussi vite et est toujours aussi joli et coloré ! Le troisième et dernier tome est tout aussi rapide à lire mais toujours aussi agréable à contempler !

Une jolie série, qui plaira certainement aux plus jeunes (d'où le conseil d'achat), mais un peu "maigre" pour me convenir à moi.

Nom série  Darker than Black  posté le 22/02/2015 (dernière MAJ le 17/05/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La série de mangas "Darker than Black" en cours de publication chez Ki-oon est une des adaptation d'un anime (du même nom) diffusé en 2007 (puis en 2009) au Japon et diffusée en DVD en France en 2013. Personnellement je ne la connaissais pas, j'ai donc découvert cet univers en lisant ce premier tome. L'auteur de la série est le même que celui de Dimension W également en cours de publication chez le même éditeur.

Le concept de base est intéressant : une porte maléfique est apparue au centre de Tokyo il y a quelques années et depuis, certains humains ont muté et se sont transformés en "contractants": êtres dotés de pouvoirs surnaturels qu'ils utilisent généralement à mauvais escient.

Le premier tome débute sur une scène de crime, nous présente la femme lieutenant de police responsable de la section qui gère ces cas, un groupe de scientifiques louches travaillant sur le phénomène, des jeunes filles qui rêvent de devenir des contractantes et un certain nombre de ces mutants qui semblent ne pas tous être sur la même longueur d'ondes.

Je suppose que les afficionados de l'anime seront pleinement satisfaits avec cette adaptation en manga, personnellement ça ne me parle pas plus que ça, même si j'apprécie, en tant que novice sur le sujet, de ne pas avoir été noyée sous une avalanche de notions et de personnages nouveaux. La série est donc abordable également pour qui ne connait pas l'anime. Le tome 2 m'a cependant un peu plus accrochée que le premier, sans doute du fait de ma meilleure connaissance du contexte, j'espère que la suite continuera sur cette lancée.
A noter que Panini Comics a déjà édité une autre adaptation manga de l'anime. C'est une série terminée en 2 tomes, publiée en 2010.

Nom série  A Silent voice  posté le 23/01/2015 (dernière MAJ le 17/05/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Franchement pas mal (3,5/5) en fait mais qui se transformera sans doute un 4/5 si la suite confirme le niveau de ces trois premiers tomes.

A Silent Voice raconte le calvaire d'une jeune élève handicapée pour qui une scolarité normale est tout simplement impossible du fait de la cruautés de certains de ses "camarades" de classe : tout est prétexte à la rabaisser, à l'humilier et invariablement elle est obligée de changer d'école, en espérant que dans la prochaine cela ira mieux.

Les brimades subies par la jeune fille sont presque impensables et la cruauté de son principal tortionnaire semble sans limite, et en tous cas incompréhensible pour le lecteur qui se demande comment on peut aller aussi loin. La peur de la différence sans doute ?

A Silent Voice est un récit qui ne fait pas dans la dentelle ni dans la demi-mesure, il reflète sans doute le triste quotidien de certains élèves différents au Japon et dénonce un phénomène connu sous le nom de "Ijime". Si la série réussit à aller plus loin que cet étalage de brimades, elle aura gagné son pari (et son point de plus).

Les tomes 2 et 3 se déroulent quelques années plus tard, lorsque le harceleur tente de se racheter et de faire réellement connaissance avec son ex-victime, voire même de découvrir, enfin, ce qu'est l'amitié. Pas forcément évident semble-t-il... Notre héros s'interroge sur la sincérité de cette nouvelle relation et doit faire face à ses démons, au sens propre comme au figuré.

Une jolie série.

Nom série  Kid I Luck !  posté le 01/10/2014 (dernière MAJ le 24/04/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au premier abord et en voyant la couverture, j'étais loin de penser que cette nouvelle série (prévue en 3 tomes) de chez Ki-oon était du Seinen... A la lecture du premier tome je suis restée moyennement convaincue par le classement dans cette catégorie de la série, ou alors c'est que je suis déjà trop vieille..

Le tome 2 fait cependant remonter la série dans mon estime car j'y ai enfin trouvé un personnage attachant et pas seulement de l'humour pas drôle.

Le héros de cette série, un jeune homme plutôt violent et sans humour, veut redonner le sourire à sa meilleure amie (traumatisée par une agression et qui ne sort plus de chez elle) et décide pour cela de prendre des cours d'humour auprès du club de théâtre de son lycée dans un premier temps et d'une camarade de classe ensuite... Il y a du boulot car lui-même est au niveau zéro dans le domaine.. le problème pour moi à la lecture de cette série, c'est que je n'ai pas trouvé que ceux qui étaient censés en avoir étaient plus drôles...

La série fait preuve de plein de bonne volonté mais manque malheureusement de ce que cherche son héros : de l'humour drôle... Le tome 2 redresse un peu la barre en rendant son personnage principal attachant.

Le 3ème et dernier tome est un concentré de volonté farouche et de bonne humeur, dans lequel notre héros confirme son statut de personnage attachant !

Je change mon option d'achat, il faut reconnaître qu'une petite série en 3 tomes comme cela mérite qu'on s'y arrête.

Nom série  Your lie in April  posté le 21/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette nouvelle série qui débute chez Ki-oon (par la sortie directe des deux premiers tomes) est plutôt sympathique.

Le thème cette fois est la musique, les deux personnages principaux sont d'une part un pianiste ex-surdoué et d'autre part une violoniste virtuose, mais le premier n'arrive plus à jouer suite à un fort traumatisme. La rencontre de deux talents et de caractères bien trempés va-t-elle permettre au jeune pianiste de retrouver tout son talent ?

Les personnages sont attachants et pleins de vie, les couvertures rose-bonbon-bleu-pastel me laissaient craindre une histoire beaucoup plus acidulée, ce n'est pas le cas et c'est un bon point, en revanche, la perspective de devoir lire une dizaine de tomes pour avoir le fin mot de l'histoire refroidit un peu mes ardeurs : je reconnais bien volontiers qu'une série bien cadrée sur 4 ou 5 tomes m'aurait d'avantage convaincue, ainsi que mon porte-monnaie...

A suivre tout de même par curiosité.

Nom série  Inspecteur Kurokôchi  posté le 22/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Amis des magouilles politico-financières et de la corruption à tout-va, cette série est faite pour vous !
L'inspecteur Kurokoshi est ce qui se fait de mieux en matière de flic corrompu : depuis des années il collectionne les chantages et pots-de-vin et, en plus d'accumuler un très joli pactole financier qui lui permet de posséder bien au-delà de ce que peut posséder un simple inspecteur de police, il s'est aussi construit un réseau de relations (pas très saines) dans le monde politique et financier.
Au début de la série on lui colle dans les pattes un jeune "administrateur" de la brigade voisine, tout juste sorti de l'école et aussi droit dans ses bottes que Kurokoshi est véreux. Ce dernier découvre alors les méthodes peu orthodoxes, mais relativement efficaces pour soutirer des aveux, de son collègue.

Après un premier tome un peu difficile à appréhender au départ (je pense à un chapitre en particulier dans lequel on change de lieu et de personnages deux fois par page... pas évident quand on ne maîtrise pas encore bien les têtes et les noms...) j'ai bien apprécié ma lecture, l'ampleur des magouilles et de la corruption à tous les étages, les méthodes extravagantes de l'inspecteur pour arriver à ses fins. Le second tome est cependant à nouveau un peu difficile à maîtriser car on repart dans quelque chose de très tentaculaire et d'assez abracadabrant, pas forcément évident à visualiser en première lecture. Cependant l'implication du jeune coéquipier de Kurokoshi promet quelque chose d'intéressant pour la suite.

Le dessin est clair et efficace, pas trop caricaturé, un peu figé parfois mais il fait son job.

Une série à suivre.

Nom série  Poison City  posté le 11/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quoi de plus "d'actualité" qu'un manga sur la censure et la liberté d'expression !

Tetsuya Tsutsui, lui-même censuré en 2013 pour le T1 de son manga Manhole pioche dans son expérience personnelle pour nous livrer cette création originale pour Ki-oon qui nous propulse dans un Japon de 2019 (ce n'est que dans 4 ans...) en mal de purification culturelle à l'approche de l'organisation sur son territoire des JO, événement planétaire qui braquera sur le pays les yeux de millions de gens.

Le premier tome de la série, qui en comptera 2, est certes intéressant et fort à propos en ce début 2015, cependant j'ai - une fois de plus - du mal à prendre le fameux "coup de poing" annoncé par l'éditeur. L'idée est louable, le sujet mérite d'être abordé mais la forme est, pour moi, un peu fade à ce stade de ma lecture.

Malgré tout, la lecture n'est pas déplaisante, voire même elle est instructive car elle met en lumière les conséquences, parfois insoupçonnées, de la censure d'une histoire sur toute la chaîne d'édition d'un magazine de prépublication.

J'attends le 2ème et dernier tome pour me prononcer définitivement.

Nom série  Minuscule  posté le 01/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
D'une manière générale, j'aime les histoire un peu fantastiques mettant en scène des mini humains, sans doute un vieux reste de visionnage des Minipouss à la télé quand j'étais (plus) jeune, j'aime les minimoys (au moins le premier), j'aime "Arrietty" du studio Ghibli donc "Minuscule" était a priori fait pour me plaire (ou du moins titiller mon intérêt, car je ne suis pas vraiment dans la tranche d'âge cible de la série !).

Après un démarrage un peu laborieux, sans doute le temps de faire connaissance avec les personnages et de planter le décor et de m'habituer au dessin (très détaillé et parfois un peu trop chargé pour être facile à décrypter), j'ai fini par trouver un vrai plaisir de lecture. J'ai trouvé les 3 dernières histoires vraiment sympathiques. L'univers est riche, le dessin aussi et les deux personnages principaux sont attachants.

Je regrette simplement que, avec une couverture aussi colorée, on n'ait pas droit à quelques planches en couleur dans l'ouvrage. Ce sera peut-être le cas par la suite...

Sympathique et attachant, à tenter.

Nom série  Dimension W  posté le 20/02/2014 (dernière MAJ le 20/02/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai trouvé cette entrée en matière tout à fait sympathique. Dans un futur proche où l'énergie électrique est enfin devenue inépuisable (pour tous) grâce à une quatrième dimension (la dimension W) et des piles spéciales appelées "coils", la fraude n'a pas pour autant disparu et notre héros a pour mission de retrouver les méchants contrebandiers qui utilisent des piles illégales, c'est un récupérateur.

Ce premier tome est assez dense, il y a pas mal de choses à lire et l'univers SF est bien pensé. Les personnages principaux sont entrés en scène : un récupérateur de coils illégaux qui ne jure que par les énergies du passé, une androïde très perfectionnée et "fille" de celui qui inventa l'énergie du futur, des organisations diverses qui tentent de mettre la main sur ce qui pourrait mettre en danger le nouvel équilibre énergétique du monde. J'aime beaucoup la relation houleuse entre Kyoma (le récupérateur) et Mira (l'androïde) : le premier considérant la seconde comme un tas de ferraille qui elle se prend pour un véritable être humain...

Ki-oon nous offre une édition soignée avec de très jolies planches en couleur et c'est très agréable, je suis toujours déçue quand je vois des planches qui manifestement étaient en couleur dans l'édition originale et qui ne nous sont offerte qu'en noir et blanc dans l'édition française.

Le T2 continue sur la lancée du premier, sans les planches en couleur, dommage. Graphiquement c'est assez agréable, il y a assez peu de trame, je n'avais pas remarqué ça au premier tome. L'histoire poursuit son chemin et nous en apprend un peu plus sur les usages de ce monde. Je n'ai pas bien saisi le sens des dernières planches censées nous donner envie de lire la suite, il faudra donc attendre le prochain pour comprendre de quoi il s'agit !

Le T3 est assez dense et offre au lecteur une intrigue avec pas mal de bonnes idées mais j'ai malheureusement assez de mal à rester accrochée à ma lecture. Le concept qui sert de base au récit est bon, mais la manière de raconter l'histoire, malgré ses nombreux points d'intérêt, n'arrive pas à me scotcher au bouquin, résultat je le lis par petites touches et j'arrive assez laborieusement à la fin.

Le T4 est un peu difficile au début, chargé au niveau du dessin, fouillis au niveau des différents groupes de personnages (ou alors c'est que ma lecture difficile du T3 ne m'a pas permis de bien me familiariser avec tout ce petit monde) mais se termine mieux qu'il a commencé avec un saut dans le passé qui raconte au lecteur les origines de la catastrophe du barrage.

Le T5 change complètement de style par rapport aux précédents, c'est plus clair, plus linéaire, plus facile à suivre, j'avoue que du coup mon intérêt pour la série en a été dopé mais j'ai un peu de mal à trouver un fil conducteur dans cette histoire. Il nous promet une suite pleine de combats, pas sûr que j'accroche... on verra bien.

Le T6... bon, pfff, en fait je me lasse de cette histoire, le scénario se fait au fil de l'eau, je suis perdue dans la masse de personnage nouveaux qui arrivent chapitre après chapitre... La suite se fera-t-elle sans moi ? C'est possible...

Une histoire à tenter, mais pas forcément à acheter dans un premier temps. Personnellement je ne tiendrai pas si la série se continue encore sur de nombreux tomes, je ne prends pas vraiment de plaisir à la lecture... Dommage le concept était intéressant.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 35 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque