Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1234 avis et 528 séries (Note moyenne: 3.15)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Sonora  posté le 18/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Lier la révolution de 1848 et le western partait d’une bonne idée et j’étais curieux de savoir ce que ce rapprochement pourrait donner. Malheureusement, hormis une belle couverture et un contexte attirant, Sonora m’apparait, en fin de compte, comme un pétard mouillé. D'abord le but du héros est une vengeance d'une grande banalité. Il est très stéréotypé et pas vraiment attachant. Ce n'est malheureusement pas meilleur en ce qui concerne les personnages secondaires. La palme du cliché ambulant sera accordée à la seule femme du récit, pur archétype de la femme fatale. Pour ce qui est du dessin, c'est un trait réaliste classique qui souffre ça et là de quelques irrégularités. Tout cela n'est pas franchement mauvais...cela se laisse lire mais... bof, quoi...

Nom série  Jamais je n'aurai 20 ans  posté le 18/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé cet album très dense qui raconte l'histoire des grands-parents de l'auteur pendant la guerre civile espagnole et la dictature de Franco. Le dessin est très agréable et on apprend vraiment beaucoup de chose sur l'horreur de cette guerre civile et le climat délétère et de corruption permanente qui existait sous la dictature. J'ai cependant quelques bémols sur la narration. Il y a clairement des longueurs et quantités de détails qui alourdissent inutilement le récit. La chronique est un genre difficile. Il faut restituer la vie quotidienne de personnes à coup de petites scènes qui, prises séparément ne signifient pas grand chose mais qui bout à bout, restituent une ambiance, un climat. Mais ici je ne pense pas que, par exemple, tous ces détails sur le commerce des bouteilles vides auquel la famille se livre dans la seconde moitié de l'album soient tous nécessaires. A l'inverse, dans la première partie, qui se déroule pendant la guerre civile, on nous présente plein de personnages qu'on a à peine le temps de connaitre avant qu'ils ne meurent. Trop de détails d'un côté, trop peu de l'autre. Ce manque de perspective donne l'impression d'un album où l'on a voulu mettre trop de choses. Il aurait peut-être mieux valu en faire une série, en 3-4 albums, ou alors un roman.

Nom série  Marshall Bass  posté le 14/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Marshal Bass, premier shérif noir de l'histoire de l'ouest est chargé d'infiltrer un gang d'anciens esclaves affranchis qui sème la terreur dans tout l'Arizona. Il devra faire face à la méfiance du charismatique et cruel Milord, le chef blanc de la bande.

Western à la violence assumée, Marshall Bass est d'une efficacité narrative et d'un impact visuel qui n'est pas sans rappeler la grande époque du western spaghetti. C'est cru, et le ton du scénario convient parfaitement au dessin de Kordey qui évoque toujours Richard Corben tout en ayant sa personnalité propre.

Nom série  Idéal Standard  posté le 14/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le neuvième art est un art de l'essentiel. L'auteur ne peut pas s'y étendre sur des centaines de pages comme le romancier, il faut couper, éluder, suggérer ce qui se passe entre les cases. On reproche parfois à la bd d'être trop réductrice, d'user de personnages à la psychologie stéréotypée et de raccourcis scénaristiques. C'est qu'il est difficile de faire entrer la complexité du monde dans de petites cases. Il faut dès lors reconnaître aux meilleurs auteurs le talent de savoir dire plus avec moins, d'aller à l'essentiel tout un suggérant dans le détail. Cette impérieuse contradiction me semble parfaitement illustrée par "Idéal standard" d'Aude Picault. Voici une bande dessinée romanesque et psychologique sans récitatif, dont le graphisme, le découpage, le côté épuré des décors vont à l'essentiel mais n'oublient pas ces détails qui donneront corps au récit et à la psychologie de son héroïne : le sous-entendu d'une parole, le caractère métaphorique d'une situation, l'attitude contradictoire d'un personnage, un décadrage, la subtile ellipse temporelle entre deux cases... 

Cette histoire de célibataire en pleine crise de la trentaine ne passionnera sans doute pas à priori tout le monde, mais n'importe quel amateur de bd devrait sans peine reconnaître à Aude Picault une haute maîtrise de cet équilibre difficile entre le détail et l'essentiel qui lui permet de dépasser son sujet et d'avoir un vrai propos. On n'a pas ici affaire à un ultime avatar du Journal de Bridget Jones, on n'est pas dans la comédie romantique de base, "Idéal standard" met en scène avec force les contradictions de la femme occidentale postmoderne et sa difficulté à trouver l'épanouissement personnel, tiraillée sans fin entre idéal féministe et conformité sociale. 

Nom série  Fortress of apocalypse  posté le 27/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
« Fortress of apocalypse » est le genre de manga sur un thème rabâché, duquel on attend rien de spécial et qui cependant surprend agréablement au fil des tomes. Car en matière de feuilleton, les Japonais se posent là. On est pris par l'action, le découpage est habile, redoutable même et on se soucie du sort des personnages qui se révèlent assez attachants. Ce n'est pas le manga du siècle mais c'est très recommandable. J'étais juste un poil déçu par la fin, qui avec son côté "akira-like" est pourtant impressionnante. Peut-être parce que j'avais envie que cette aventure continue... Mais n'est-ce par le propre du feuilleton d'être plaisant dans son déroulement et de décevoir quelque peu lorsqu'il se termine? Du bon feuilleton, donc.

Nom série  The Goddamned  posté le 27/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai bien aimé la lecture de "The goddamned", cette ode barbare où les auteurs revisitent les mythes bibliques de Caïn et Noé avec humour noir et iconoclasme. Cela me rappellerait presque du Jodorowsky, le sexe en moins. La description d'un monde absurde où règne la violence la plus extrême est saisissante, la mise en scène des combats est magistrale et le caractère allégorique de ces images est surprenant. Bon, très clairement, c'est à réserver à un public averti et si vous n'aimez pas la violence gratuite, ce n'est pas une bd pour vous. Mais dans sa surcharge de violence, il y a presque quelque de "baroque" dans ce comics. J'aime beaucoup le dessin, plus proche de la bd européenne que du comics de superhéros standard.

Nom série  TER  posté le 20/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il y a un peu de Cycle de Cyann et d' Aldébaran dans cette nouvelle série de science-fiction. Mais si ces références nous sautent littéralement aux yeux, elles ne sont pas embarrassantes car TER a bien des qualités. Il y a l’élégance du dessin de Dubois et la capacité de ce scénario à nous dépayser, à nous faire découvrir progressivement un monde sans nous assommer d'encombrantes descriptions. L'accent est même plutôt porté sur les liens énigmatiques que celui-ci entretient avec le nôtre. Efficace et enchanteur. La suite, vite !!!

Nom série  La Terre des fils  posté le 17/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
"La terre des fils" est un récit post-apocalyptique qui débute comme un huis-clos entre un père tyrannique et ses deux fils perdus dans les ruines du monde. Il se poursuit dans une quête existentielle où deux êtres perdus recherchent en vain quelqu'un qui saurait encore lire dans un univers violent et fanatique. Le monde a-t-il un sens quand il est détruit à ce point ? Telle est la question que nous pose Gipi dont la force expressive du dessin fait merveille tout au long de 288 pages de maestria graphique et narrative.

Nom série  Heart Beat  posté le 21/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ne tenez pas forcément compte de la note que j’attribue à cet album. Lisez plutôt ce qui suit : j’ai trouvé cet album travaillé mais un peu vain et artificiel. Maniéré, c’est le mot. Le dessin, le découpage sont très soignés mais tout le reste : les personnages et leurs réactions, les décors (une école art-déco), les récitatifs poético-pompeux, les situations… ne tiennent pas debout. Je conçois que le but de cette bande dessinée n’est pas d’être réaliste, mais j’ai bien peur que si vous n’êtes pas une adolescente gothique à tendance dépressive ou suicidaire, vous passerez complètement à côté de la poésie noire qu’elle est censée contenir. La force d’une bd comme Sambre est de toucher même les moins romantiques d’entre nous. Dans le cas présent, si vous ne faites pas partie d’une cible très précise de lecteurs, ce sera juste une bd au ton, certes, original, mais complètement loupée à cause d’effets grossiers et esthétisants. Autrement dit : cette bd n’embarquera que ceux qui sont a priori déjà adepte de son esthétique, elle ne convertira personne. Car si les intentions et l’audace y sont, elle manque terriblement de subtilité. Ce n’est ni du Yslaire, ni du Baudelaire… Cela dit, je pense que l’auteur pourrait à l’avenir dégrossir tout cela et livrer quelque chose de plus subtil en mûrissant, il lui faudra peut-être en chemin se débarrasser de cette tentation gothique de pacotille et de ses influences shojo romantico-psychologisantes.

Nom série  Monsieur désire ?  posté le 07/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Monsieur Oliver est un jeune aristocrate gâté par la vie, sa fortune en fait un des plus beaux partis de tout le royaume. Mais au lieu de faire un beau mariage, chaque nuit il préfère se vautrer dans la luxure dans les bas quartiers de Londres. Lisbeth est une servante parmi d'autres, elle n'est pas très belle et très différente de toutes celles que Monsieur a engrossées au retour d'une soirée trop arrosée. Lord Oliver fait d'elle, non une conquête de plus mais la confidente de sa vie de débauche. A mesure que Lisbeth découvre le vide existentiel de la vie de son maitre, elle commence à craindre pour son sort car cette "promotion" attise la colère de la hiérarchie du personnel de maison et l'expose aux pires mesquineries.

Exquise peinture des mœurs et de l'hypocrisie des rapports sociaux dans la société victorienne, "Monsieur désire?" est un solide récit psychologique aux savoureux dialogues.

Nom série  Le Sentier des Reines  posté le 07/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un beau récit d'aventure et de "terroir". L'histoire est émouvante et le récit très rythmé. Je pense que ce récit pourrait plaire aux amateurs de Servais. Et ce serait du Servais du meilleur tonneau! Etrangement le dessin ne m'attirait pas au premier abord, et à la lecture, j'éprouve un sentiment inverse : il est magnifique, il rend de manière très forte les éléments naturels, les matières.

Nom série  Watertown  posté le 07/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai vraiment adoré cette bande dessinée. Tout d'abord le dessin est magnifique, il possède une élégance, un côté pictural extrêmement plaisant. Il donne dans un charme rétro un peu suranné qui pourrait évoquer l'univers des peintures d'Hopper.

Par ailleurs, l'intrigue est très romanesque, on est réellement plongé dans la psychologie du personne principal, on partage ses obsessions et ses interrogations. Je ne peux rien dire sur la chute de l'intrigue sans spoiler. Je peux juste vous dire qu'il s'agit d'une enquête passionnante et d'une expérience de lecture déroutante, moderne et délicieuse.

Nom série  Le Retour  posté le 07/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Devenu un artiste contemporain de renommée mondiale, Cristobal quitte New York et revient sur sa petite île natale. S 'apercevant avec horreur que ce havre de paix sauvage est sur le point d'être transformé en paradis bétonné pour touristes, il décide d'user de son argent et de son influence pour transformer l'île en œuvre d'art afin de la sanctuariser. Mais le monde de l'art échappe-t-il à celui de l'argent et l'artiste à l’orgueil ?

Duhamel nous propose un récit à la psychologie riche en complexe servi par un dessin à la mise en scène efficace et soignée. Son personnage tour à tour détestable et attachant impose tout au long de l’album son troublant charisme. J'ai vraiment apprécié cette histoire dans laquelle Duhamel a pris de vrais risques. C'est une bande dessinée au sujet réellement original. La forme est certes plus classique, mais très plaisante, j'aime beaucoup ce dessin semi-réaliste.

Nom série  I hate fairyland  posté le 07/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Gertrude, six ans, a été projetée dans un monde imaginaire exubérant appelé "Fairy land". La reine lui a promis de pouvoir retourner dans le monde réel si elle trouve la clef (magique) qui ouvre la porte (magique, elle aussi). Vingt-sept ans plus tard, elle ne l'a toujours pas trouvée, et si elle est restée en apparence une petite fille de six ans, elle est devenue une redoutable guerrière au langage fleuri. La reine, effrayée par les carnages que « cette gourde incapable de trouver une clé » perpétue dans Fairy Land, décide de l'éliminer ; ça va gicler...

Servi par un dessin cartoonesque à souhait, "Fairy land" marie le trash et la guimauve avec un mauvais goût assumé pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques. L'ensemble est assez barré mais tient aussi la route en terme de scénario dans sa trame générale, ce qui est parfois plus difficile avec ce genre de titre.

Nom série  Compadres  posté le 28/11/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oklahoma, 1874. Antoine, Communard français exilé en Amérique après la répression sanglante de la révolte parisienne se lie d'amitié avec Two Moons, seul indien survivant du massacre de sa tribu. Ensemble, ils vont se faire une place à South Mountain, petite ville perdue au milieu du desert où tout le monde vit de l'exploitation d'une mine de cuivre. Antoine fait son trou du côté des travailleurs et Two Moons est engagé dans le service d'ordre de la bourgade tenue par l'omnipotent propriétaire de la mine. Peu à peu la révolte gronde. Les mineurs remettent en cause la sécurité et les prix prohibitifs des commerces appartenant à leur patron. Les deux amis se retrouvent dans des camps opposés...

Un western âpre et violent, ce n'est pas nouveau, mais sur une thématique sociale, c'est déjà moins ordinaire. Dessiné par Pontarolo dont le trait est expressioniste et le travail sur la couleur des plus particuliers, cela devient carrément original.

Nom série  Kia Ora  posté le 21/01/2007 (dernière MAJ le 28/11/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avis initial concernant le premier tome

Kia Ora nous plonge dans la culture Maori déclinante du début du siècle. Les Maoris, bien que dans la misère, cherchent à sauvegarder leur fierté et leurs cultures traditionnelles (danses et parures). Les temps son durs, le travail manque… Aussi, quand un jeune freluquet anglais (exploitant de zoo !) propose à une communauté Maori de venir montrer leur costumes et danses traditionnels en Europe, après quelques réticences, certains acceptent et s’embarquent pour l’Europe, alors qu’aucun n’est jamais parti si loin de la Nouvelle Zélande.

Mon coup de cœur du moment, un album attachant, avec des personnages empreint de vérité et une vraie sensibilité dans le trait et le découpage. Les planches sont bien fournies avec parfois 16 cases par planches, mais jamais trop chargées, car beaucoup de vignettes sont muettes, ce qui donne un vrai rythme au découpage. Seul regret : les textes sont écrits trop petits par rapport à la taille des bulles… Mais je chipote. Encore une belle série qui commence dans la collection Equinoxe, la plus intéressante de la maison Vents d’Ouest.

Mise à jour après la lecture des 3 tomes

Je viens de relire les trois tomes de cette jolie série et je suis un brin déçu de ne point trouver dans le reste de la série toutes les promesses du tome 1. Je termine la série avec la sensation qu'on est passé à côté de quelque chose de mieux. Moins de bons sentiments, plus d'emphase auraient été nécessaires. De même on a un peu la désagréable sensation que nos héros, surtout le père, subissent les évènements sans avoir de prise sur eux. J'ai passé ma cote de 4 à 3 étoiles.

C'est sympa, recommandable mais rien de transcendant.

Nom série  Chronosquad  posté le 28/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le tourisme spatio-temporel est devenu la nouvelle mode. Partir skier au Paleolithique ou se dorer la pilule sur une plage de la Grèce antique sont devenus le must en matière d'évasion. Comble du pratique, le temps s'y écoule plus lentement.

Telonius Bloch, personnage aussi intelligent que maladroit, est ravi d'entrer dans la Chronosquad, agence de sécurité du voyage temporel. Bien que spécialiste du moyen-âge, il se retrouve plongé dans la IVe dynastie de l'empire égyptien où la fille du président de la banque centrale a disparu. Rien ne sera simple. C'est le début d'une aventure picaresque, humoristique et passionnante.

Nom série  La Loterie  posté le 13/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'Américain Miles Hyman adapte en bande dessinée la célèbre nouvelle de Shirley Jackson, sa grand-mère. Un des textes les plus intrigants, dérangeants et mystérieux de l'histoire de la littérature américaine. L'apparente quiétude de ses images, la douceur de ses couleurs, l'intimité que le dessinateur accorde à ses personnages avant l'horreur restituent en image toute la force de cette métaphore puissante de la cruauté de toute société humaine.

Nom série  Le Crépuscule des Idiots  posté le 01/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jusque là, chez les macaques, le chef, c'était le plus fort, un point c'est tout. Mais voilà qu'un jour débarque du ciel un singe bizarrement accoutré et tenant des propos étranges. Il serait porteur de la parole de « Diou ». Et c'est là que les ennuis commencent.

Fable satirique, « Le crépuscule des idiots » est une charge violente à l'encontre de la religion et son rapport avec la politique, le pouvoir et l'oppression. En grande forme graphique, Krassinsky sublime le propos de ses aquarelles naturalistes qui, belle ironie, nous invitent à la contemplation.

Nom série  Les Trois Fantômes de Tesla  posté le 01/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le premier tome est intriguant. Malgré l'ambiance réussie, je trouve qu'il est encore un peu tôt pour donner un véritable avis sur l'intrigue, mais on peut déjà affirmer que le dessin est une franche réussite. On n'attendait pas ce dessinateur dans ce registre et c'est assez bluffant.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 62 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque