Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5 avis et 2 séries (Note moyenne: 3.6)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  D.R. & Quinch  posté le 23/10/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Franchement bien, car comme dit plus bas, y a une lecture à double sens....D'un coté l'humour déjanté et gras, mais qui cache du fond sur des sujets comme la guerre ou comment l'état américain à laissé ses soldats après la guerre du Vietnam, sur l'école et ses élèves qui sont laissés de cotés, sur le cinéma à la Hollywood (qui donnait déjà le ton pour L'Amour de Moore sur le cinéma Hollywoodien).

Les histoires poussent le coté ultra-déjanté à fond pour nous montrer le coté absurdité malheureusement réel de nos sociétés.

Le lire en recueil "fausse" un peu le jugement, il faut se remettre dans le contexte de la première parution en forme d'histoires courtes parues chaque mois, qui ne permettent pas d'approfondir les thèmes.

Ce sont des petites histoires satyriques, assez bien pensées je trouve.

Pour le dessin, on a Alan Davis qui nous livre un très bon travail, clair et dynamique, que le noir et blanc renforce.

Nom série  Asterios Polyp  posté le 14/11/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Encore un album acheté rien que par les critiques de partout comme "l'immanquable" de l'année le "cultissime" chef d'œuvre, et voilà encore une belle déception...

Alors oui niveau graphique, y a de l'idée, ça joue avec les formes et couleurs (et heureusement d'ailleurs que pour donner des "émotions" aux personnages il utilise les couleurs car niveau expression de visage des personnages on est proche du zéro absolu), mais est-ce suffisant pour faire une bonne BD ? Car le gros problème, c'est le scénario, la remise en question d'un quinquagénaire hautain et prétentieux une fois qu'il lui arrive une galère dans la vie. Honnêtement pas très passionnant, le mec méprise tout le monde toute sa vie et il faut s'apitoyer sur son sort une fois que son appart brûle ? J'ai pourtant lu deux fois l'album pour être sûr de ne pas passer à côter, mais non, clairement je me suis ennuyé a lire son "aventure".

Essayez de vous le faire prêter avant achat, car cet album ne plaira pas à tout le monde.
Vous aurez peut-être la chance (pas comme moi) d'économiser 30 euros.

Nom série  Spawn/WildC.A.T.S  posté le 17/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Clairement un travail de commande pour les maisons Image/Wildstorm.
Alan Moore prend les séries "phares" des deux maisons pour un crossover en 4 parties.

Donc pas de grand Alan Moore ici , mais ça se laisse lire , un petit comics pas prise de tête qui après un début un peu poussif , deviens intéressant .

L'intrigue repose sur le jeu temporel, assez sympa comme concept.

Pas obligé de connaitre plus que ça Spawn ou WildCATS pour comprendre et apprécier se one shot.

Nom série  Swamp Thing  posté le 01/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est quand même assez énorme. Moore débarque sur la série pour reprendre la suite de Martin Pasko. A l'époque, la série avait été relancée pour la sortie du film, et l'auteur avait enchainé 19 numéros avant de passer le relais.
C'est alors que Moore débarque. Il clôt une partie de subplot laissé en jachère par Pasko, et pose déjà les jalons vers sa propre histoire, qui commence véritablement au #21. Et là, c'est un peu la folie. En effet, Moore va complètement redéfinir le personnage et même la nature même du personnage rien que dans cet épisode. Fini le Alec Hallond transformé en plante. Exit l'être humain. D'ailleurs, c'est exactement de que l'auteur fait, il dépouille son personnage de toute humanité.
S'en suit un premier arc où le Swamp Thing va venir affronter Jason Woodrue, un autre être lié aux plantes.
Et là, Moore va faire encore très fort. Il va utiliser la dualité entre les deux personnages pour continuer à redéfinir ce qui est désormais son perso. Il va jouer sur le lien entre les deux personnages, ce qui les lie, la nature, leur inhumanité et pousser cela jusqu'à l'extrême pour Woodrue. C'est juste de la folie. C'est d'ailleurs grâce à cette folie qu'il va rendre un peu d'humanité au Swamp Thing.
Lors de l'arc qui clôt ce tome, le Swamp Thing affrontera un démon qui se nourri de la peur. Il y fera équipe avec Etrigan.
Ici l'arc est bien plus posé que le précédent, même s'il comporte des scènes de folie, comme celle ou l'on comprend pourquoi l'enfant à moitié fou veut toujours tout épeler.
Dans le même temps, il utilise aussi le cast de la série pour poser d'autres intrigues ou montrer différentes facettes de son héros. Il y a Abby, dont la relation avec le Swamp Thing est de plus en plus ambigüe. Ou son mari, Matt, qui sombre et sombre jusqu'à l'irréparable.
A travers la galerie de personnages de ce premier volume, on se rend compte d'une chose assez frappante. Après en avoir fait un pur monstre et l'avoir dépouillé de toute humanité, Moore fait de son personnage celui qui a l'air le plus humain de tous. Que ce soit Woodrue qui finira par fondre un fusible et rejeter violemment son humanité, la JLA qui lors de sa courte apparition semble jauger les humains de très haut dans leur satellite tels des Dieux, ou même Matt, ses visions et son alcoolisme, Swamp Thing apparait clairement comme le plus humain de tous.

Au dessin, Stephen Bissette et John Totleben, c'est beau. Évidemment, c'est très spécial, j'en convient (presque). Mais qu'est-ce-que c'est beau et plein de cadrages, de pages, assez expérimentales, de splash ou tout est fondu en un dessin pour une séquence. D'ailleurs, les pages avec le titre intégré au dessin sont très souvent excellentes.
Le Swamp Thing est fort, massif et plein d'humanité dans le regard (juste la couv' bordel, regardez ses yeux !).
Et Abby est belle.
Et encore une fois, ce dessin très particulier colle parfaitement au scénario de Moore et à la folie qui s'en dégage.

Un petit mot vite fait sur l'édition. Donc comme dit plus haut, c'est apparemment la première édition à intégrer cette épisode 20 où Moore finit le taf de Pasko. Même si le livre s'ouvre donc en pleine bataille, ça reste hyper compréhensible.
Il y a deux introductions, l'une de Len Wein qui raconte un peu l'histoire de la série et du perso (l'anecdote sur sa création est très sympa, l'autre est de Ramsey Campbell.)
L'édition est vraiment très belle, papier de bonne qualité, traduction soignée.

Pour finir, que dire, sinon lisez ce truc. Moore qui s'est un peu fait spécialiste de la reprise de perso nous livre ici un récit fort sur tous les points, et qui ne comporte pas encore cette manie qu'a l'auteur a de vouloir en faire le plus possible et des fois trop. Ça reste simple, posé et très accessible. Et pourtant, très fort, dense et magnifique.
Ajoutez à cela les dessins absolument magnifiques de Bissette et Totleben et vous aurez un ouvrage incontournable à mon goût.

Nom série  WildC.A.T.S : Monde des Origines  posté le 25/09/2009 (dernière MAJ le 26/09/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alan Moore reprend les WildC.A.T.S de Jim Lee, et comme souvent à son habitude donne une base à la série. Moore en profite pour faire les présentations, envoie l'ancienne équipe sur leur planète d'origine, tandis que sur terre une nouvelle équipe se forme et commence.
J'ai jamais lu de WildC.A.T.S avant, donc au début c'est un peu le flou mais tout rentre petit à petit dans l'ordre en avançant dans le récit. On a toutes les infos pour pas se sentir largué.

Les épisodes sont donc coupés en deux, moitié sur Terre et moitié sur Khera leurs monde des origines. Permettant à Alan Moore de mettre en "oppositions" les deux équipes aussi bien dans les événements, que dans leur comportement. Les dessins sont confiés à deux équipes différentes, (une pour la Terre et une pour Khera), et change pratiquement à chaque numéro, mais malgré la multitude de dessinateurs, l'ensemble reste homogène.

Une fois le début passé, on enchaine dans le vif du récit, les histoires se mettent en place. J'ai une préférence avec l'équipe sur Terre, mais le reste est très bon aussi, je suis à fond dans le récit, dur de lâcher le livre, les intrigues montent de plus en plus et ça enchaine bien jusqu'à la dernière page.

Mais déjà la fin du livre... je me tape un "à suivre" et j'ai grave envie de connaitre la suite ! Il ne me reste plus qu'à attendre la sortie du T2 qui conclut le run de Moore sur WildC.A.T.S...

En conclusion, un très bon moment de lecture, bien sûr pas du grand Alan Moore, qui est plutôt resté conventionnel sur le récit, mais efficace et au-dessus de pas mal de choses quand même. Je donnerai un avis plus complet avec l'ensemble de son run.

Le livre en lui même est de bonne qualité, papier glacé, hardcover.
Une bonne traduction signée Alex Nikolavitch, traducteur de V pour Vendetta édition Panini.

Vite le Tome 2 !

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque