Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 376 avis et 0 série (Note moyenne: 3.13)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Pierre Tombal  posté le 30/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Enfant déjà, Pierre Tombal m’ennuyait beaucoup plus qu’il ne me distrayait.
Adulte, j’ai relu quelques albums et ce ressenti s’est largement amplifié.
L’humour est redondant, et les gags tombent régulièrement à plat. Comme souvent chez Cauvin, on préfère la quantité (d’albums) à la qualité (d’écriture) et cette production scénaristique quasi-industrielle n’aide vraiment pas la série qui manque cruellement d’audace, d’originalité et d’effort d’évolution. Pierre Tombal semble tourner en rond depuis 30 ans. Si l’idée de faire une série d’humour autour de la mort était assez bonne, son traitement ne suit malheureusement pas.
Graphiquement, Hardy ne relève pas vraiment le niveau. Je trouve les dessins assez grossiers, en plus de la colorisation assez ratée.
Il y a tellement mieux en BD jeunesse. Inutile de s’égarer avec Pierre Tombal.

Nom série  Gunnm Last Order  posté le 27/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’adore Gunnm et c’est tout naturellement que j’ai acquis l’intégralité de Gunnm Last Order. Autant éviter tout suspense, cette suite est malheureusement très loin de la série mère.
J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à la noter, tant elle m’a enthousiasmé par moments et ennuyé à d’autres… je m’explique.

Après la fin précipitée de Gunnm où nombre d’éléments de l’histoire sont éludés, l’idée d’en faire une suite est intéressante et prometteuse. Kishiro y développe considérablement son univers, revient sur beaucoup d’évènements du passé, éclaircit progressivement les zones d’ombres de l’intrigue. En ce sens Last Order, apporte beaucoup de choses à Gunnm.
D’autant que visuellement c’est toujours superbe. La technique de dessin s’est modernisée mais le rendu est toujours excellent.
Par contre, le scénario n’est passionnant que par intermittence et souffre de pas mal de longueurs. Beaucoup de chapitres sont superflus et alourdissent le récit, pourtant si limpide jusque-là. Pire, dans une recherche de complexité scénaristique, l’auteur pond une histoire que des éléments parasites et des mauvaises idées rendent parfois confuse et difficile à suivre.
De même, les nouveaux personnages sont décevants, tant dans leur design que dans leur personnalité ou leur utilité dans le récit. Je ne parle pas de Nova, qui sombre un peu dans le n’importe quoi. Néanmoins, c’est très sympa de retrouver la plupart des personnages de Gunnm, même si ils sont moins présents.
Enfin, les combats (composante essentielle de la série) sont souvent longs et ennuyeux. Un comble quand on les compare à ceux de la série-mère, tellement fluides, efficaces et intéressants. Kishiro tombe dans le piège de la surenchère de puissance des combattants… on se croirait dans DBZ par moment. L’auteur ne nous épargne pas non plus l’inévitable tournoi d’arts martiaux…

Bien que globalement décevant, Gunnm Last Order enrichit très nettement le génial univers de Kishiro, mais n’aura un intérêt pour les seuls amateurs de la série-mère.

Nom série  Les Maîtres Cartographes  posté le 20/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Malgré les mauvais avis du site sur Les Maîtres Cartographes, j’avais quand même envie de découvrir cette série. J’ai donc emprunté et lu les six tomes.

Au début de ma lecture, j’ai été agréablement surpris par la saga. Certes, c’est bien sûr très loin d’être la BD de fantasy du siècle mais quelques bonnes idées (le complot sapientiste, l’univers urbain infini, la guilde de cartographes érudits), les personnages sympathiques et les dessins corrects m’ont un temps fait croire que la série méritait un tout petit peu mieux que les nombreuses critiques émises à son encontre.

Puis, je suis arrivé aux deux derniers volumes et c’est là que le drame a surgi… pour je ne sais quelle raison, les deux auteurs ont littéralement « tué » leur bébé. L’histoire, jusque-là pas inintéressante, sombre dans le n’importe quoi. Arleston, peut être pris par d’autres projets, bâcle (le mot est faible) le dernier tiers de la série autant dans sa narration que dans son intrigue. Glaudel, sans doute dans un souci de solidarité artistique (je ne vois que ça) met alors avec zèle son trait au niveau de celui (pourtant indigne) du scénariste. Les dessins se transforment en bouillie informe, avec économie maximum des décors, perspective ratée et proportions fantaisistes des personnages, souvent parfaitement méconnaissables. Bref un niveau indigne d’une publication !
Je n’aime pas casser les auteurs mais là, ils le méritent.
Le seul « mérite » des auteurs aura été de ne pas abandonner la série, comme ce fut si souvent le cas chez Soleil.

Très, très (mais vraiment très) mauvais, Les Maîtres Cartographes est une série à oublier d’urgence.

Nom série  Lincoln  posté le 17/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après la lecture des 8 premiers tomes.

J’avais rapidement lu le premier tome il y a des lustres et je gardais l’envie d’aller plus loin dans la série. C’est rare que je critique une saga encore inachevée mais je pense en avoir assez lu pour pouvoir émettre un avis en toute connaissance de cause.

Lincoln est un vraiment western à part avec son ton décalé, son humour féroce, ses quelques réflexions métaphysiques et surtout les interventions répétées de Dieu et du Diable dans la vie de Lincoln.
C’est ce dernier élément qui est le ciment et le sel de cette série. Lincoln est un cowboy grincheux, misanthrope, alcoolique et terriblement cynique qui n’a ni principe, ni idéal et qui va devenir l’enjeu de la compétition entre Dieu et le Diable, vus ici comme deux avortons immatures et joueurs. L’idée, plutôt originale et séduisante, est parfaitement exploitée par les auteurs qui évitent l’écueil du manichéisme tout en développant un humour sarcastique visant évidemment souvent la religion.
Beaucoup jugent les dessins médiocres mais je serais plus magnanime. Certes, le trait est loin d’être le plus incroyable que j’ai vu, mais ce style moderne et minimaliste, privilégiant la clarté, la fluidité et l’expression, va très bien avec l’ambiance de la série. Rien de honteux de ce côté-là !

Par contre, je suis d’accord avec certains posteurs sur le fait que Lincoln n’arrive pas à se renouveler. Les ressorts comiques et les situations finissent malheureusement par se ressembler et j’ai lu les derniers albums avec moins de plaisir. Les auteurs vont devoir faire évoluer leur bébé au risque de lasser le lecteur.

Néanmoins, Lincoln est une série passionnante et furieusement drôle.

Nom série  Bunker  posté le 06/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai lu l’intégralité de la série et l’ensemble m’a assez peu emballé.
L’intrigue est d’emblée difficile à suivre et peine à passionner le lecteur. Puis l’histoire se dévoile et elle semble sombrer dans le n’importe quoi car Bunker intègre beaucoup trop d’éléments de genre. Le mélange fantastique / science-fiction / monde parallèle ne fonctionne pas et nuit à l’intérêt et à la cohérence de la série.
Les personnages sont convenus, froids et peu attachants, quand ils ne sont pas carrément inutiles comme Iosef (l’élément comique), qui est particulièrement pénible du début à la fin.
Les dessins sont plutôt réussis mais comme souvent chez Christophe Bec, ils sont assez figés et les scènes d’action manquent de dynamisme.
Bunker est une série qui s’est voulue ambitieuse et c’est tout à l’honneur des auteurs. Malheureusement le résultat, sans être complètement raté, est très décevant.
Dommage…

Nom série  Gunnm  posté le 31/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après une énième relecture du cultissime Gunnm, je décide enfin d’en faire un petit avis.
Je fais court car la série est déjà très largement commentée et plébiscitée sur le site.
Gunnm, c’est la symbiose parfaite d’un univers post-apocalyptique immersif, d’une héroïne grandiose, d’une histoire haletante et de combats dantesques.

Graphiquement déjà, le manga en impose. Au-delà de la très grande qualité des dessins, Kishiro a réussi à créer un monde incroyablement dense et cohérent, au visuel très original, jouissant d’un dynamisme et d’une expressivité parfaits.
Les nombreux personnages sont pour la plupart intéressants et charismatiques mais c’est bien Gally et de loin qui est le plus réussi. Attachante, complexe et imprévisible, ambigüe parfois, elle accroche très vite le lecteur au manga, en dépit d’un début d’intrigue un peu « bateau » (une combattante amnésique à la recherche de son passé). L’histoire prend heureusement très vite beaucoup d'ampleur.

Chef d’œuvre de la SF, Gunnm est une série puissante et incontournable !

Nom série  Aya de Yopougon  posté le 26/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai lu les 6 tomes de la série et je ressorts vraiment content de ma lecture.

Dans un quartier populaire d’Abidjan à la fin des années 70, nous suivons les péripéties de la belle Aya et de tout son entourage dans leur quotidien, style « mes amis, mes amours, mes emmerdes ». Les très nombreux personnages sont vraiment sympas et attachants, d’autant que les auteurs ont vraiment cherché à bien tous les développer, en multipliant les interactions les uns avec les autres.
Le ton est à la fois tendre, bienveillant et réaliste où l’humour (très présent) fait toujours mouche. Marguerite Abouet a réussi à écrire une histoire drôle et humaine loin des clichés et du misérabilisme. L’intrigue où plutôt les multiples intrigues sont passionnantes à suivre du début à la fin de la série, même si j’aurais apprécié un épilogue plus long.
L’autre grande force de la saga est incontestablement ses dialogues, drôles, justes et immersifs.
Le dessin moderne, expressif et dynamique colle tout à fait à la l’ambiance joyeuse et chaotique du récit.

Je quitte Aya avec regret et je ne peux que conseiller à ceux qui ne la connaissent pas encore d’aller rapidement faire sa connaissance.

Nom série  Marlysa  posté le 25/10/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après la lecture des 15 premiers tomes, je me suis décidé à donner mon avis sur cette série que je suis de loin depuis un certain temps.
Il est vrai que Marlysa remplit parfaitement « le cahier des charges » de l’éditeur Soleil : beaucoup d’action, pas mal d’humour, de nombreuses jeunes femmes à la plastique avantageuse, des personnages sympathiques sans trop de psychologie, un mystérieux secret entourant l’héroïne.

Cependant Marlysa est une saga plutôt plaisante à lire. L’histoire, bien que fort classique, est intéressante et bien menée, ménageant intelligemment suspense et mystère.
Les dessins ronds et colorés de Danard sont vraiment jolis, d’autant qu’en plus de bien soigner ses planches, il a su un créer un bestiaire et un univers visuel propres à la série.

Agréable et divertissante, Marlysa est une bonne série de fantasy, certes loin des meilleures productions du genre, plutôt à destination d’un public ado/adulte.
Si j’en conseille la lecture pour les amateurs de fantasy, l’achat, au vu du grand nombre de tomes et d’un scénario cherchant un second souffle dans les derniers tomes, me semble par contre dispensable.

Nom série  Pépé Malin  posté le 22/09/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je suis souvent allergique à l’humour Fluide Glacial et Pépé malin ne relève vraiment, mais alors vraiment pas le niveau.

Je ne m’attarde pas sur la grande pauvreté graphique de la série, faiblesse peu importante dans ce genre d’ouvrage. Non c’est plutôt le contenu qui se révèle consternant. Les histoires sont quasiment identiques les unes aux autres, utilisant inlassablement les mêmes ressorts et la même construction narrative. L’humour est aussi vulgaire que pathétique ; les gags étant plus bêtes les uns que les autres. Je crois que c’est de loin la série d’humour la plus navrante que j’ai jamais lu.

Bref, il n’y a rien à voir… passez votre chemin.

Nom série  Garulfo  posté le 19/09/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai attendu de très longues années avant de tenter la lecture (complète) de Garulfo. N’ayant pas adoré De Cape et de crocs, je craignais la même désillusion.
Eh bien je me trompais ! J’ai beaucoup aimé Garulfo mais pas autant que la plupart des autres posteurs qui érigent la série en monument absolu du 9ème art.

Les auteurs revisitent le conte de fée avec talent, se nourrissant pour cela de très nombreuses influences comme en témoignent les multiples clins d’œil et références. Ils évitent les pièges de la parodie ou de la paraphrase pour nous offrir un récit original et passionnant, au scénario solide et aux personnages attachants. Si l’univers de Garulfo est une réussite, c’est surtout grâce à l’humour ravageur et aux dialogues fins et particulièrement soignés.
Le fait de s’amuser des turpitudes, contradictions et cruauté du monde des hommes au travers le regard d’un batracien candide et généreux est une idée bien exploitée par les auteurs, d’autant que Garulfo et Romuald sont très réussis.

J’ai cependant pas été complètement comblé par des dessins, certes honnêtes et expressifs, mais manquant parfois de constance et de finesse. Rien de dérangeant néanmoins.

(Très) drôle, original et passionnant, Garulfo est sans conteste une série à découvrir.

Nom série  Monster  posté le 30/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Après la lecture des 18 tomes.
Urasawa est bien l’un des plus grands mangakas actuels, capable de créer des séries toutes plus captivantes les unes que les autres. Je vais aller dans le sens de la grande majorité des posteurs : Monster est un thriller littéralement passionnant.
L’histoire est absolument captivante de bout en bout, d’autant que l’auteur multiplie les développements et les ramifications de son intrigue, tout en ménageant un suspense parfaitement dosé. Les personnages, particulièrement nombreux, sont intéressants et travaillés, notamment Tenma et Johan. Cette profusion de personnages, loin de casser le rythme, complexifie et enrichit le scénario. L’ambiance, sombre et mature épouse naturellement le récit.
Le trait, quant à lui est réaliste et soigné. La grande qualité du dessin se vérifie tout au long de la série et contribue grandement à la réussite de la série.
Certains défauts (une fin trop ouverte, un manque de flashbacks et de révélations sur le passé des jumeaux, quelques rares chapitres peut être superflus) m’ont longtemps fait hésiter sur la note que j’allais attribuer.
Finalement la qualité globale de la série et son scénario brillant me poussent à être généreux.
Monster est un immanquable, à découvrir absolument.

Nom série  Magasin général  posté le 20/07/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La série de Tripp et Loisel nous narre l’histoire d’un petit village québécois isolé dans les années vingt. Deux évènements, le veuvage de Marie (la propriétaire du magasin général) et l’arrivée de Serge (un citadin raffiné et cultivé) vont profondément bouleverser l’équilibre de cette sympathique communauté rurale.
Les auteurs soignent leurs personnages en prenant le temps de décrire leur caractère et leur personnalité. Le contexte et le décor sont également très travaillés pour fournir un travail documenté sans doute proche de la réalité, le tout rehaussé par un visuel de très haute facture.
Beaucoup de sujets sont traités dans cette comédie de mœurs au contexte très original : les conventions sociales, la religion, la place de la femme, l’homosexualité… Le scénario intègre de façon intelligente ces éléments pour bâtir une histoire passionnante.

Les auteurs sont particulièrement bienveillants avec leurs personnages, et malheureusement dans les derniers volumes, ils tombent dans le piège de l’excès. La subtilité et la finesse de l’évolution des mentalités et des caractères des personnages laissent la place dans les trois derniers albums à une éclosion d’un bonheur béat qui frise la mièvrerie. D’autant que la solide intrigue du début s’effiloche dans les trois derniers tomes, qui se révèlent plutôt longs et ennuyeux. Je pense que Tripp et Loisel auraient dû achever leur saga bien avant.
C’est vraiment dommage car Magasin général avait tout pour devenir une grande série.

Magasin général est malgré tout une série que tout amateur de BD se doit de découvrir. Belle et intelligente, la saga est absolument passionnante sur ses deux premiers tiers.

Nom série  Snegurochka  posté le 05/07/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai adoré L’Habitant de l’infini et j’étais très curieux de découvrir Snegurochka du même auteur.
On reconnait sans peine le trait fin et réaliste de Samura. Cependant malgré la qualité graphique évidente de l’album, je suis un peu déçu (et l’auteur le reconnait lui-même dans sa postface) que Samura n’ait pas exploité l’imagerie et l’environnement, urbain notamment, de l’URSS de l’époque. L’histoire se déroule en grande partie en huis clos dans une datcha dans la campagne russe et trop peu de scènes développent l’univers de l’époque.
L’intrigue est accrocheuse car les deux personnages principaux sont nimbés d’une aura de mystère que l’auteur dévoile avec parcimonie. Intéressants bien qu’un peu froids (nous sommes en Russie tout de même me direz-vous), le secret de leur identité et de leur passé est bien amené et pousse le lecteur à découvrir le fin mot de l’histoire. L’album est agréable mais le rythme très lent et la concentration de l’histoire sur les deux héros en font un récit assez linéaire, qui aurait mérité davantage d’envergure. Dommage.
Snegurochka est malgré tout un bon manga, au visuel superbe, qui mérite d’être découvert.

Nom série  Courtney Crumrin  posté le 28/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour ma part, j’ai littéralement dévoré les six tomes de la série.
Je vais faire court car il y a déjà de nombreux avis très complets. Je tiens tout de même à manifester mon enthousiasme pour cette belle série.
L’univers de Courtney Crumrin, que ne renierait sans doute pas Tim Burton, est particulièrement riche et envoutant. Le monde des choses de la nuit est foisonnant, doté d’un bestiaire soigné et divers. Inquiétant, onirique, cynique, cruel ou mélancolique, ce monde gagne en complexité au fur et à mesure de la série.
Le personnage ce Courtney Crumrin, une gamine au sale caractère mais profondément humaine, héritière et apprentie du plus grand sorcier d’Hillsborough est extrêmement réussi et attachant. On suit ses pérégrinations, aventures et évolutions avec une certaine jouissance.
L’intrigue générale n’est pas en reste. La série est construite sur plusieurs histoires connectées les unes aux autres par un fil rouge, dans lesquelles se croisent et s’impliquent les mêmes personnages. Certaines sont justes agréables, d’autres sont incroyables et l’ensemble se révèle bien construit et passionnant à suivre.
Coup de cœur pour moi !

Nom série  A l'ouest de Tokyo  posté le 16/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
A l’ouest de Tokyo est un récit plutôt contemplatif, sous forme de petites scènes du quotidien d’un couple de trentenaires Japonais. Ils mènent une vie parfaitement ordinaire mais cette situation s’impose à eux, et en spectateurs de leur vie, ils se posent des questions sur leur couple, leur existence et leur futur.
Je vais être direct : je me suis profondément ennuyé du début à la fin de ce manga. Les scènes les plus banales s’enchainent sans transition, ni rythme avec un ton triste et mélancolique. C’est très long même si on finit par comprendre le mal-être persistant des deux personnages, qui englués dans leur vie, n’arrivent plus à évoluer.
L’histoire est incroyablement monotone, d’autant que la narration hachée, voire chaotique, les dialogues plats au possible et la pauvreté du dessin n’aident vraiment pas à la fluidité de la lecture de ce laborieux récit.
A éviter !

Nom série  Carmen Mc Callum  posté le 15/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n’ai lu que le premier cycle, soit les trois premiers volumes.
Le monde cyberpunk de Carmen Mc Callum est intéressant et bien exploité même si comme souvent dans la collection Série B de Delcourt, l’action effrénée prend trop de place pour développer davantage l’univers. Je trouve cela un peu dommage.
Idem pour les personnages, sympathiques, mais la succession non-stop des scènes d’action, empêchent le développement de ces derniers, d’autant que le dessin, tout juste honnête, ne les aident pas à gagner en charisme.
L’histoire est sympa et dynamique mais peut-être un brin conventionnelle car c’est clairement le grand-public qui est visé.
Bref, beaucoup (trop) de bagarres, un scénario accrocheur mais classique et un graphisme qui « fait le taf » sans être brillant.
Ce premier cycle m’a divertit mais je ne suis pas sûr de continuer Carmen Mc Callum, série divertissante mais quand même bien loin des meilleures sagas du genre.

Nom série  La Favorite  posté le 14/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un jeune garçon, élevé comme une fille par des grands-parents bourgeois et misanthropes, vit cloitré dans le manoir familial, caché du monde. Derrière ce script un peu « fait-divers », se cache un roman graphique magnifiquement orchestré par Matthias Lehmann.
Dès le début de la lecture de ce volumineux album, on est immédiatement accroché par la vivacité de la mise en page, la puissance du récit et la grande maitrise narrative de l’auteur. L’histoire est absolument passionnante de bout en bout, portée par des personnages soignés, à la psychologie complexe.
Le trait de Lehmann, original et inspiré, donne parfaitement le change à l’intrigue sombre et un brin claustrophobique.
La Favorite est très, très bel album qui deviendra sans aucun doute l’un des immanquables du site.
Et un très grand bravo à l’auteur !

Nom série  Nash  posté le 12/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après la lecture des trois premiers tomes, mon avis sur cette série est plutôt mitigé.
J’ai trouvé cette saga assez datée tant dans son graphisme que dans sa narration. Les dessins (ils s’améliorent sensiblement au fur et à mesure des albums), sont honnêtes, clairs et relativement dynamiques, mais peu léchés, ils manquent de personnalité et d’impact visuel et surtout ils paraissent dépassés au vu des grandes séries de SF actuelles.
L’univers de Nash, comme son histoire, sont plutôt accrocheurs. Malheureusement, Pécau, dans une louable volonté d’offrir un scénario complexe, pond une intrigue aussi intéressante que brouillonne où les scènes s’enchaînent sans transition ni beaucoup d’explications et de trop nombreux personnages sortent du chapeau. L’action est omniprésente et laissent trop peu de place au développement des personnages et à la clarté de l’histoire.
Néanmoins, Nash est une honnête série de SF qui devrait divertir les amateurs du genre.

Nom série  Barracuda  posté le 26/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne suis pas un grand amateur d’histoires de pirates mais je dois reconnaitre que je me suis facilement laissé embarquer par Barracuda. J’ai été enchanté par l’univers graphique de Jérémy qui se place en digne successeur du regretté Philippe Delaby. En plus d’un trait magnifique, on sent que le dessinateur s’est beaucoup documenté pour bien « coller » à cette époque souvent fantasmée.

Le scénario est par contre plus classique. Dufaux s’est largement inspiré de la littérature du genre pour pondre une histoire prenante et divertissante, à la narration maitrisée, mais qui peine malgré tout à surprendre. Agréable à lire, en dépit de quelques petites longueurs, l’intrigue très romanesque de Barracuda, tient bien la route du début à la fin de la série.

Cocktail d’aventure et d’action, plutôt grand public, est incontestablement une bonne série de pirates qui séduira un lectorat bien plus vaste que les simples amateurs du genre.

3,5/5

Nom série  Les Epées de verre  posté le 04/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après la lecture des quatre tomes de la série, je me retrouve complètement dans l’avis d’Agecanonix.

Ce qui frappe immédiatement dans cette série, c’est la virtuosité graphique de l’ensemble, malgré une baisse de qualité sensible dans le dernier tome. Les différents environnements sont tout simplement sublimes, bourrés de détails dont le soin et la méticulosité apportés à chaque planche est assez remarquable. En plus d’être superbe, le monde des Épées de verre est cohérent, envoûtant, tout en faisant preuve de beaucoup de créativité, notamment concernant les nombreuses créatures (ce qui n’est pas sans rappeler l’originalité du bestiaire de Léo dans les Mondes d’Aldébaran).

Malheureusement, le scénario n’est pas du tout à la hauteur des dessins. L’histoire est extrêmement classique, voire convenue, tant elle incorpore tous les poncifs de la fantasy, sans rien apporter de neuf au genre. Si l’intrigue n’est pas désagréable à suivre, elle peine vraiment à surprendre et à passionner le lecteur, d’autant que les personnages, assez stéréotypés, manquent de fraîcheur et d’intérêt.
De plus, la fin déçoit par son manque d’imagination et d’ambition.

Les Épées de verre nous immergent dans un monde au graphisme de haute volée mais dont la platitude de l’histoire risque de décevoir les amateurs de fantasy.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 19 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque