Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 58 avis et 1 série (Note moyenne: 2.88)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Blagues de Toto  posté le 18/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis totalement d'accord avec Noirdésir, c'est une bd parfaite pour les toilettes. Gags d'une page, pas besoin de réfléchir, bref ça fait bien passer le temps.

Mais il ne faut pas perdre de vue que c'est une bd pour les enfants. Pour le coup, ça ne s'adresse pas du tout aux adultes (j'espère du moins) mais aux (très) jeunes enfants, qui riront à des blagues que nous connaissons tous par coeur. Mais ça remplit son office, c'est plutôt rigolo tout en restant gentillet, et c'est plutôt mignon. Côté dessin, ce n'est pas incroyablement original mais c'est bien réalisé, et ça passe bien. C'est rond, comme la tête à toto et adapté pour la tranche d'âge visée.

Bref, vous l'aurez compris, l'achat de cette bd n'a de sens que si c'est pour l'offrir à un jeune enfant. Ca le fera rire, il vous racontera des blagues un peu plus élaborées que celles qu'il ramène de la cour de récré, et quand il l'aura fini, vous pourrez la lire aux toilettes.

Nom série  Mon père était boxeur  posté le 18/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis tombé sur cette bd un peu par hasard à la bibli, et vu que les critiques étaient bonnes, je l'ai lu. Je ne dirais pas que j'ai été déçu, mais pas non plus de coup de coeur.

Nous suivons ici une jeune femme qui essaie de renouer des liens avec son père à travers sa passion, la boxe. Elle a surtout le souvenir d'un homme violent, qui frappait sa mère et la terrorisait elle même. Mais on ne verse jamais ici dans le pathos, la fille essayant de revoir son père, de le comprendre tout en se remémorant les souvenirs les plus tristes mais aussi les quelques souvenirs joyeux. C'est plutôt bien fait dans l'ensemble, et si le dessin ne m'attirait pas de prime abord, il faut avouer que ça se prête bien à l'histoire.

Alors pourquoi seulement 3, me direz vous? Et bien parceque j'ai bien aimé, mais sans plus, ça ne m'a pas particulièrement touché ni ému. J'ai trouvé ça intéressant, notamment la relation entre une fille et son père qui battait sa mère, mais ça ne m'a pas passionné, et je n'ai pas eu, en refermant le livre, ce sentiment qui m'habite après avoir lu une oeuvre marquante pour moi. J'ai peut-être loupé un truc, mais je reste quand même satisfait de ma lecture.

Nom série  Appelez-moi maîtresse  posté le 16/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une plongée dans le quotidien d'une jeune maîtresse. Mais pas le genre coincée, sérieuse et tout. Plutôt le genre décontractée, qui aime faire la fête et a envie d'égorger ses élèves.

Certes, le pitch de départ n'est pas super original. On suit la jeune prof dans ses galères professionnelles et amoureuses. Elle est le souffre douleur des parents d'élève, la plupart des gens lui rappellent qu'elle est quand même veinarde d'avoir trois mois de vacances et elle couche avec un mec qui la prend pour une conne. Rien de bien extraordinaire donc. Mais c'est bien fait, ça se laisse lire, et c'est assez drôle, tant dans les situations que dans les dialogues. Je ne dis pas que c'est à se tordre de rire (ce qui n'est pas non plus le but), mais c'est assez rigolo de voir la maîtresse galérer avec ses collègues et ses affreux bambins.

Côté dessin, j'ai assez aimé, même si le style n'est pas de ceux qui me plaisent d'habitude. Ca se lit bien, le trait est maitrisé, bref c'est plutôt agréable à regarder.

Au final, l'ensemble donne une bonne petite bd qui se laisse agréablement lire. Ca se lit assez vite et ça permet de passer un agréable moment, sans prise de tête.

Nom série  Zorry Kid  posté le 03/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La parodie est un exercice compliqué. En effet, il faut être drôle tout en ne dérogeant pas trop au modèle. Mais il faut aussi insuffler à l'œuvre une certaine originalité. Et Jacovitti n'y parvient pas réellement.

Pourtant, original, son dessin l'est. Les personnages sont un peu étranges, surtout dans leur façon de marcher, avec leurs énormes panards. Mais ce dessin va assez bien avec l'atmosphère absurde que l'auteur tente d'insuffler. Je dis bien "tente", car comme le dit l'Ymagier, ca se veut délirant, mais la sauce ne prend pas vraiment.
Car cela manque cruellement d'originalité. On parodie Zorro mais en reprenant les mêmes personnages, les mêmes histoires, les mêmes relations entre personnages. Zorry Kid est Zorro, ni plus ni moins. Il n'est pas un héros plus maladroit, ou avec plus de défauts. Il lui arrive juste des histoires plus rocambolesques. Mais celles-ci ne sont pas spécialement drôles ni spécialement intéressantes. Quelques situations m'ont arraché un sourire, mais pas beaucoup plus. Je ne peux pas non plus dire que je me sois ennuyé, mais ce n'était pas inoubliable. Les aventures de Zorry Kid se laissent lire d'un œil distrait. Or, j'en attendais plus, surtout de la part d'une parodie, qui doit me rappeler la série originale tout en apportant de la fraîcheur.

Pour finir, je suis assez d'accord avec l'avis précédent, à une exception : cette bd faisait bien rire mon frère quand il était gosse. Il est donc possible qu'elle ait son public parmi les jeunes enfants qui veulent une bd d'humour un peu différente des bds franco-belges classiques du genre.

Nom série  Hommage à Morris  posté le 03/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis un grand fan de Lucky Luke, j'ai lu plusieurs fois la plupart des albums ... un tel hommage aurait normalement dû me combler.

Mais aucune des petites histoires mettant en scène Lucky Luke ne vaut réellement le coup. Je n'ai finis l'album que parce qu'il s'agissait de courtes histoires et que j'avais espoir que la prochaine serait meilleure. Il n'en a rien été. La plupart mettent en scène Morris et Lucky Luke, mais ce n'est jamais très drôle, cela ne prête jamais à sourire. Il n'y a que la planche ou Lucky Luke parle de Morris avec un jeune indien que j'ai trouvé un peu réussie, elle seule rendait vraiment un hommage. Les autres histoires sont des tentatives un peu ratées d'humour, alors que Morris avait justement fait de son Lucky Luke une bd terriblement humoristique.

Je reconnais néanmoins que l'exercice est très difficile : chaque auteur n'a que quelques planches pour dessiner Lucky Luke dans un univers nouveau, tout en rendant hommage à Morris en même temps... Il aurait sûrement fallu se contenter d'un hommage au seul Lucky Luke et n'y intégrer Morris que sporadiquement, cela aurait été pus lisible.

Nom série  Le Déclic  posté le 02/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne serai pas très original : le dessin est superbe, mais en ce qui concerne le scénario...

Contrairement à beaucoup, je ne trouve pas le premier tome bien meilleur que les autres. Je comprends qu'il soit le plus reconnu, à cause justement du fait qu'il soit le premier, mais il n'a pas non plus grand chose de plus, à part l'originalité de l'idée de base. Car il est vrai qu'au bout de 4 tomes, c'est toujours la même chose. L'héroïne est toujours super prude (d'ailleurs aucune évolution de son personnage entre tous les tomes, ce qui peut sembler étrange) et est mise dans des situations délicates par un type qui actionne le fameux boitier, tantôt pour le kif, tantôt pour servir des intérêts personnels.. Bref, c'est rigolo une fois mais au bout d'un moment ça devient lassant. Pareil pour les scènes coquines, elles se ressemblent toutes et aucune ne sort vraiment du lot. Je me suis quand même globalement ennuyé suite à la lecture des quatre tomes.

Le coup de crayon sauve quand même le truc : Manara est un grand dessinateur qui excelle dans ce genre. Les femmes sont magnifiques, tout est proportionné.. Par contre, côté scénario...

Au final l'achat n'est pas indispensable. Après, jetez quand même un oeil à LA bd star du genre.

Nom série  Adèle Blanc-Sec  posté le 30/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime beaucoup le trait de Tardi et, de façon plus générale, l'ambiance de ses bds. Adèle Blanc Sec n'échappe pas à la règle.

L'univers dans lequel Adèle Blanc Sec évolue fait sans aucun doute tout le charme de cette bande dessinée. Ce vieux Paris est très bien rendu, et très attrayant. On est vraiment plongé dans l'ambiance, et ce à chaque aventure. Mais Adèle Blanc Sec, ce n'est pas qu'une ambiance. C'est une bande dessinée où le fantastique peut surgir à chaque page, à chaque case. Adèle se trouve toujours embarquée dans des histoires qui la dépassent, avec des monstres, des scientifiques fous, et des amoureux transis.

On a ainsi droit à des aventures menées tambour battant, avec toute une galerie de personnages plutôt réussis, dont l'inévitable inspecteur Caponi et, bien sur, la horde de savants fous qui gravite autour d'Adèle (Espérandieu, Dieuleveult, Mouginot...). Les savants sont d'ailleurs souvent vus comme dangereux ici (leurs noms sont évocateurs de la puissance qu'ils croient pouvoir exercer). C'est souvent par eux qu'arrivent les problèmes, et les ennuis de notre héroïne.

De façon générale, la série est donc agréable à suivre. Les premiers tomes sont même très bons. J'ai une préférence personnelle pour les deux premiers, mais on peut aller sans problème jusqu'à 5. Après, ça se gâte un peu. Ca devient de plus en plus compliqué à suivre, plus brouillon, bref moins intéressant. Et de plus, le dessin n'est plu aussi soigné qu'auparavant, Adèle perd de sa superbe et, comme le dit Agecanonix, de sa beauté.

En résumé, laissez vous tenter par Adèle Blanc Sec, il serait dommage de passer à côté de ses premières aventures. En revanche, l'achat de la série complète n'est pas indispensable.

Nom série  Garôden  posté le 29/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'histoire suit Tanba, un combattant vagabond (à moins que ce ne soit le contraire) qui parcourt le pays pour trouver des adversaires à sa mesure. Il écrase tous ceux qu'il rencontre sur son chemin, avec pour but ultime d'affronter Kajiwara, le seul qui l'ait jamais battu.

Premier constat : c'est violent. En même temps, il s'agit d'un manga de combat, rien de bien étonnant. Mais quand même, entre les fourchettes dans les yeux et les os qui craquent, ça envoie. Ce n'est pas désagréable d'ailleurs, la violence crue s'opposant avec la ''beauté'' du combat. Celui-ci est pris très au sérieux ici, le héros se déplace de dojo en dojo pour affronter les maîtres (et les battre). J'avoue avoir apprécié les scènes de combat : le dessin est très bon et surtout très clair, ça ne part pas dans tous les sens.

Et disons le clairement, ce sont ces combats qui font l'intérêt de "Garôden". Le scénario qui les enrobe est banal, pas forcément très fin, bref, un peu inutile. Et pourtant, on sent que les auteurs ont tenté de donner une histoire au personnage, de lui créer une histoire, de lui fixer un but. Mais au final, on n'est que très peu emballé par tout ça. Par contre, niveau castagne, ça vaut le coup d'oeil.

Nom série  De Cape et de Crocs  posté le 29/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour mon 50e avis, je m'attaque à un gros morceau. J'avais plusieurs fois voulu m'y mettre, mais je repoussais à chaque fois, la plupart du temps principalement à cause du dessin (il me semble à la lecture des précédents avis que je ne suis pas le seul). Et puis, quand j'ai vu le nombre de critiques incroyables de l'oeuvre, je me suis dit qu'il fallait y aller.

De Cape et de Crocs est une bande dessinée à part, une espèce d'OVNI, qui possède des qualités indéniables. Ce sont ces qualités qui lui valent d'être déjà culte dans le monde de la bd, et cela peu importe mon avis (il n'y a qu'à lire les autres).

Tout d'abord, et c'est la principale qualité louée par tous, le texte : c'est vrai que c'est assez chouette, ces vers à tout bout de champ. Ca donne un côté assez peu réaliste (tout le monde s'exprime en vers, y compris les pirates), mais ça confère à l'oeuvre ce style si particulier. Il est vrai, c'est un régal pour les amateurs de belles lettres, dont je ne fais pas forcément partie, mais j'ai tout de même apprécié. Et les (très) nombreuses références littéraires ne gâchent rien.
La qualité de la narration est grande : les dialogues sont savoureux, et l'humour est très présent et bien employé. Si je n'ai jamais explosé de rire comme certains ont semblé le faire à cette lecture, j'ai tout de même souvent ri ou souri.
Chez les personnages, les deux principaux sont fort réussis, et surtout Don Lope, l'hidalgo ténébreux. Mais Armand est également assez chouette. Et quand les héros sont attachants comme c'est le cas ici, il est plaisant de suivre leurs aventures. Ainsi, je n'ai pas ressenti de lassitude à la lecture des 10 tomes de la série principale. Certains personnages secondaires m'ont aussi bien fait rire, comme le captain Boone et son équipage, et j'ai trouvé le personnage de Hermine intéressant (même si pas assez développé).
C'est très poétique comme oeuvre, et le talent d'Eyrolles n'y est pas pour rien. D'ailleurs, il s'agit du genre d'oeuvre que l'on peut relire encore et encore sans jamais avoir tout découvert du texte.

Toutes ces raisons font pencher en faveur de la note absolue, du "culte". Mais je ne trouve pas de défauts dans les bds que je place personnellement au panthéon de la bande dessinée. Et des défauts, "De Cape et de Crocs" en cumule, à mon goût, quelques-uns.

Je commence par ce qui a retardé ma lecture de cette série : le dessin. Ce avec quoi j'ai le plus de mal, ce sont les dessins des humains. Don Lope, Armand et Eusèbe sont bien croqués, pas de problème pour eux. Par contre, les autres personnages, humains donc, ont tous dans le visage quelque chose de dur, et les traits très anguleux. Ainsi, je n'ai pas été charmé par la beauté des personnages féminins, qui font tourner les têtes à nos protagonistes. Même si je me suis habitué, ça m'a fait tiquer à plusieurs reprises. Après, je trouve quand même que Masbou s'est pas mal amélioré au fil des tomes.
En ce qui concerne les personnages, Séléné est complètement inutile et barbante. Eusèbe est certes sympa, mais il y a des fois où il m'a franchement agacé, et je n'ai pas trouvé son diptyque au niveau du reste, surtout à cause de l'absence des deux héros principaux. Et j'ai trouvé dommage que Hermine ne soit pas plus présente. On sent qu'elle avait le potentiel pour prendre plus d'importance dans le récit, mais elle reste cantonnée à un rôle attentiste. Dommage.
Côté scénario, j'ai quand même eu un peu l'impression que Eyrolles s'y perdait un peu à la fin, notamment pendant le cycle de la Lune. Il y a certes de belles idées (comme la rixme), mais ça traine parfois un peu en longueur, et il y a quelques incohérences. Le coup du cycle de la Lune, pourquoi pas, même si j'aurais, je pense, préféré que l'on reste strictement dans de l'aventure et pas dans le fantastique. Après, l'arc est quand même bien développé et poétique.

Au final, pas un 5 donc, mais un 4 franchement mérité. De Cape et de Crocs est une oeuvre unique, qui me laisse quand même un (petit) gout d'amertume. Car qu'est ce que ça aurait pu être!! Avec un meilleur dessin, un scénario de base un peu plus travaillé et des personnages féminins plus marquants, c'était inoubliable. C'est le problème d'avoir lu tant de critiques positives avant de commencer sa lecture : on en attend toujours plus. Mais je suis quand même loin d'être déçu.

Nom série  Fairy tail  posté le 28/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai envie d'être un peu sévère avec Fairy Tail. En réalité, ce n'est pas si mauvais, ça se laisse lire (et même regarder, car une adaptation animée existe), du moins par le public visé, c'est-à-dire un public adolescent.

Ce que je reproche à Fairy Tail, en fait, c'est plus son conformisme, l'absence de prise de risques. One Piece est déjà très réussi, pas la peine d'en faire une copie.

En ce qui concerne l'histoire, nous sommes dans un monde où la magie est prédominante et effectuée par des mages qui se rassemblent au sein de guildes. Parmi celles-ci, nous suivons Fairy Tail, dans laquelle se trouvent les héros, Natsu, Lucy, Grey et Erza. Ils sont accompagnés par toute une ribambelle de personnages assez sympas. Nos héros vont vivre plein d'aventures, pour gagner des sous mais aussi servir la justice.

Nous avons droit à plusieurs arcs assez courts au début (ça a tendance à s'allonger au fil du manga). Certains sont assez sympas, d'autres un peu plus barbants. Je me répète, ça se laisse lire et peut convenir à un lectorat adolescent.

Mais à bien y regarder (en fait pas vraiment, ça saute aux yeux), Fairy Tail puise beaucoup de son succès chez les autres. Et surtout dans One Piece, LE succès du genre. Graphisme un peu similaire, même type de héros... Cela passe encore car il s'agit un peu des codes du Shonen. La similitude entre certaines intrigues et certains personnages un peu moins, même si on peut peut-être parler d'hommage, au moins pour la ressemblance entre les personnages de Gildartz et de Shanks (en fait j'espère car si ce n'en est pas un, c'est clairement du plagiat à ce niveau).
Rien n'est original dans ce manga, rien ne nous surprend. Et puis il y a quand même pas mal d'incohérences, de changements de cap soudains chez certains personnages, qui passent de terriblement cruels à sauveurs de la planète. C'est assez fatiguant à la longue.

En fait, Fairy Tail est le symbole d'une lassitude de ma part. J'ai un peu l'impression de lire le même truc pour la cinquantième fois, et il n'y a pas le grain de folie, le petit quelque chose qui fait que l'on a envie de suivre les aventures de Natsu et ses potes. Un peu d'originalité ne fait jamais de mal, et Fairy Tail en manque clairement, comme pas mal d'autres d'ailleurs.

En clair, les lecteurs qui découvrent le genre Shonen d'aventure pour la première fois apprécieront sûrement, mais les lecteurs plus aguerris seront, à mon avis, vite lassés par les grosses ficelles de cette oeuvre.

Nom série  Rhââ Lovely  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Du bon Gotlib, avec des dessins toujours aussi fabuleux (je suis à chaque fois impressionné). Ici, le propos est un peu plus trash que dans certaines autres productions. Mais ce qui est incroyable avec Gotlib, c'est qu'avec lui tout passe : le crade, le vulgaire, tout. Le mec qui chie par la tête ou le gamin possédé qui vomit tout ce qu'il a et se transforme en pénis, d'habitude, ça me rebute plutôt. Mais là, ça marche. C'est en partie, je pense, grâce à l'humour, qui est quand même archi présent, et au dessin qui est magnifique.

J'adore quand Gotlib se met en scène, avec son air mi-prétentieux mi-perdu, ça me fait marrer à chaque coup. Le type avait un réel talent, celui de pouvoir parler de tout et de le rendre passionnant. Certains gags sont moins drôles, beaucoup m'ont plus fait sourire que rire franchement d'où le 3/5 et pas 4), mais ça reste unique, du Gotlib quoi. Et même s'il ne s'agit pas du meilleur album, il faut y jeter un oeil. Après, je pense qu'il ne vaut mieux pas commencer Gotlib par ces albums. Mais pour ceux qui connaissent déjà et apprécient, foncez.

Note réelle : 3,5/5.

Nom série  Eye Shield 21  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En tant que fan de sport et de bds, il n'y a guère que les mangas qui m'apportent satisfaction quand il s'agit de mêler les deux. Certes, il y a quelques bandes dessinées franco-belges sur le sport qui font le travail, mais elles sont plutôt humoristiques (Les Rugbymen par exemple). Or, ce que j'aime et recherche dans le sport, ce sont les frissons. Et Eye Shield 21 permet, assurément, d'en ressentir.

J'avoue que je n'étais pas parfaitement à jour sur les règles du foot US et toutes ses subtilités, mais ici pas d'importance : tout ce qui est nécessaire nous est expliqué en même temps qu'au héros ; c'est l'avantage d'avoir un protagoniste débutant.

Car en effet, notre héros, Sena, est recruté par Hiruma, le capitaine du club de foot US, qui ne compte que deux membres, pour son incroyable vitesse. Vont ensuite se greffer d'autres membres, pour accompagner l'irrésistible ascension de l'équipe.

Un scénario très classique, mais aussi très efficace. La galerie de personnages est assez impressionnante, et très variée, que ce soit parmi les équipiers d'Eye Shield ou parmi leurs adversaires. Cela fait qu'on ne s'ennuie jamais, du fait des très nombreux duels entre adversaires du même poste (ou confrontation directe).
Les matchs sont passionnants, et on sent que les auteurs sont passionnés par ce qu'ils font et ont fait de vrais recherches sur le sport. Il y a bien sur beaucoup d'exagération, mais ça reste assez réaliste, on est loin du n'importe quoi de Prince du Tennis par exemple. Après, le coup de Sena qui disparait tellement il va vite, c'est un peu abusé, mais quand on est dedans, je vous jure que ça passe bien.

Et côté dessin, c'est très très beau. Rien à dire, c'est parfaitement réalisé. Et autant j'ai parfois du mal avec le découpage dans les mangas et la lisibilité, autant là je n'ai pas eu de soucis. Il y a une multitude de personnages qui sont bien distincts les uns des autres, et sont tous travaillés.

Un des meilleurs manges de sport pour moi, qui plaira aussi bien aux amateurs de sport que de shonen plus classiques. Bref, une vraie réussite.

Nom série  Captain Biceps  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà une bd que mon frère affectionnait quand il était gosse, et c'est par lui que je lisais les aventures du Captain.

Côté dessin, ce n'est pas transcendant. Pas particulièrement laid non plus d'ailleurs. Les personnages sont dessinés assez simplement et ont souvent des grosses têtes assez étranges, mais ce n'est pas forcément dérangeant. Par contre, niveaux décors, c'est assez vide. Avec des superhéros et tout l'univers qu'il peut y avoir derrière, on pourrait en avoir un peu plus.

Côté scénario, la satyre du superhéros est parfois assez sympa, et quelques gags sont bien vus. En particulier, les noms des superhéros inédits et leurs superpouvoirs prêtent parfois à sourire. Mais dans l'ensemble, ça manque d'originalité. Et puis on retrouve la "patte" de Zep, le pipi caca prout qui est franchement soulant. C'est quand même beaucoup moins marqué que dans Titeuf, et ça ne m'a pas empêché d'apprécier certains gags.

Mais ça reste très moyen. Après, le public visé est clairement bien plus jeune que moi, les jeunes amateurs de Titeuf apprécieront.

Nom série  La planète des sages  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous ne sommes pas ici totalement dans la bd, puisque les deux albums sont composés de la manière suivante : une double page par auteur (parfois deux), avec à gauche un texte de Charles Pépin qui retrace les grandes lignes d'un philosophe célèbre et à droite une illustration humoristique de Jul sur une des idées centrales de l'auteur.

Cet ouvrage, qui a sans doute contribué au moins en partie à ma note plus qu'honorable au bac de philo, permet de se (re)mettre en tête les théories principales des grands penseurs de l'humanité dans une ambiance plutôt décontractée. Car une page, ça va, ce n'est pas trop lourd. Et puis la bd de Jul à côté permet de souffler, et de sourire un coup. Les gags ne sont pas toujours très drôles et pas toujours pertinents, mais dans l'ensemble ça fonctionne, on sent que les deux auteurs prennent du plaisir.

C'est donc assez sympa, une sorte de dictionnaire des philosophes illustrés, qui peut être sympa à feuilleter de temps en temps pour se remettre en mémoire la pensée de tel ou tel auteur.

Nom série  Petit Jules et Pépé Jules (Les Aventures de)  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Petit Jules veut toujours aller se faire garder par son pépé (qui s'appelle lui aussi Jules), au grand désarroi de ses parents, qui ne comprennent pas ce que leur fils pourtant vif trouve bien chez son grand père qui ne bouge pas de son fauteuil. Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que ce fauteuil est magique, et qu'il permet aux deux Jules de s'envoler pour vivre les histoires contées par le grand-père.

Le postulat de base est très chouette : c'est poétique, mignon, ça permet d'user de l'humour sur le thème du conteur/acteur de l'histoire qu'est Pépé Jules, et ça offre de bons prétextes pour n'importe quelle aventure. Celles-ci sont sympathiques, mais manquent d'un peu de pep's, d'un soupçon de folie et d'inventivité en plus qui les rendraient plus passionnantes.

Côté dessin, ce que dit Mac Arthur est parfaitement juste et bien vu : le côté figé du dessin nuit à l'aventure, mais les expressions des personnages sont un plus non négligeable.

Petit Jules et Pépé Jules, c'est donc une bonne bd à offrir à un enfant, à fortiori s'il s'appelle aussi Jules (#vécu personnel). Ca le fera sourire et rêver à d'autres horizons, sans autre prétention. La lecture en bibli est aussi bien évidemment envisageable. Pour les adultes, ça se laisse lire, mais n'en attendez pas trop non plus.

Nom série  Idées Noires  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Idées Noires est un classique, que je possède dans ma bibliothèque et que je relis parfois, avec un certain plaisir.

Franquin change radicalement d'univers par rapport à ses autres séries. Ici, on est dans de l'humour noir, très noir. Il nous montre son côté plus pessimiste, et préoccupé par certaines questions de société, qui transparaissent un peu dans les planches de Gaston Lagaffe, mais de manière beaucoup plus douce.

D'ailleurs, ici, pas de couleurs. On est dans le noir et blanc et ça colle à merveille au propos. Le dessin est parfait, le découpage est magnifique, bref c'est du Franquin quoi. Certaines planches sont vraiment belles, du genre que l'on peut admirer et contempler pendant de longs instants.

Mais "Idées Noires" ne m'a pas spécialement fait rire. Il m'a fait sourire, à plusieurs reprises je me suis dit "tiens, c'est bien vu", ou alors "ah oui, c'est rigolo ça", ou même "ouch, c'est horrible" (ce qui est le but sur pas mal de planches). Mais je n'ai pas franchement ri, comme je peux le faire dans Gaston mais aussi devant d'autres oeuvres plus sombres.

On sent que Franquin voulait se défouler, mettre sur le papier certaines peurs, certaines angoisses et c'est peut-être un peu trop d'un coup.

Quoi qu'il en soit, cela reste un incontournable qu'il faut lire au moins une fois.

Nom série  Katanga  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Deux premiers tomes plutôt réussis pour l'instant, mais on n'est pas encore dans le franchement bien. Il manque encore un petit truc pour arriver à la note supérieure.

Le dessin, tout d'abord, est bon. Vallée a un style bien à lui, qui a fait ses preuves. Personnellement, je trouve la façon dont les noirs sont dessinés un peu caricaturale, avec leurs grosses lèvres. Mais comme il est dit dans les précédents avis, ici personne n'est juste ou bon, les blancs, les noirs, tout le monde est dans le même bateau.

L'atrocité de la guerre et des affrontements civils et militaires est bien rendue, ainsi que la situation précaire de tous les habitants du Katanga, des plus pauvres aux plus riches, qui ne sont nullement en sécurité.

Le scénario reprend dans les grandes lignes l'histoire de l'indépendance éclair du Katanga au début des années 60, en mettant au centre les mercenaires qui ont effectivement investi l'Etat à l'époque. Et, au milieu, on rajoute une histoire de diamants, avec un héros katangais, Charlie, qui cherche à se tirer d'affaire tout en assurant son avenir.

Et c'est là que le bat blesse un peu en ce qui me concerne : c'est trop complexe, on finit par être un peu perdu. Certes, l'idée de lier cette histoire de diamant aux évènements historiques permet de donner une substance à la chose, et de la rendre intéressante, mais cela crée du désordre. Il m'a fallu faire des recherches sur l'histoire du Katanga pour m'y retrouver un peu plus.

En dehors de cela, c'est agréable et intéressant à lire. Les personnages sont hauts en couleur, la narration est bien faite.

J'attends la suite, dans l'espoir d'un peu plus de clarté, ce qui me permettrait de remonter la note. Pour l'instant, c'est 3,5/5.

Nom série  Pervers Pépère  posté le 27/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Personnellement, j'accroche à l'humour de l'album.

Pervers Pépère a une trogne terrible, le dessin de Gotlib est parfait. Avec sa goutte au nez et son air lugubre, le héros porte parfaitement son nom.

Côté humour, ce n'est pas très fin, c'est de l'humour noir à la Gotlib. Je peux comprendre que ça ne plaise pas à beaucoup, mais moi, Pervers Pépère qui poursuit une jeune femme terrorisée le soir pour la dépasser et marquer un essai de rugby, ça m'a bien fait marrer.

C'est l'une des rares séries d'humour en gags courts qui m'ait fait franchement rire sur plusieurs gags et, pour ça, je mets 4. Il est vrai que Gotlib a fait pas mal d'autres oeuvres (beaucoup)plus travaillées et plus remarquables, mais question humour pur et dur, Pervers Pépère, c'est tout bon en ce qui me concerne.

Nom série  Red Ketchup  posté le 18/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avec ce dessin dans le pur style ligne claire classique, Red Ketchup, de prime abord, fait penser à Tintin, ou à un archétype de bande dessinée traditionnelle. Détrompez-vous. Avec Red Ketchup, ça décoiffe sévère.

Steve Red Ketchup, ainsi surnommé à cause de ses yeux rouges, est un agent du FBI aux méthodes (très très) musclées. Mais en plus de cela, il est accro aux drogues de tout type. Ainsi, il se nourrit exclusivement de pilules et de médicaments, en quantité suffisante pour terrasser n'importe qui de normalement constitué. Et entre sa violence intrinsèque, sa dépendance à la drogue et sa paranoïa, ça fait souvent de (gros) dégâts. Il va ainsi tour à tour massacrer des innocents à coup d'épée, jouer au garde du corps musclé, et organiser un génocide de pingouins.

Bref, ici, tout est poussé au maximum, des méthodes musclées au patriotisme sans faille de Ketchup. En plus, ce nom, c'est la cerise sur le gâteau. On est dans l'absurde du début à la fin, et c'est souvent très drôle. Avec moi, en tout cas, ça marche du tonnerre.

Et puis Red Ketchup a la tête de l'emploi, avec sa coupe de cheveux en brosse couleur carotte, son complet bleu et ses lunettes noires, qui protègent ses yeux couleur sang. Il est profondément antipathique (c'est quand même un psychopathe de premier ordre ultra violent), mais c'est tellement absurde que l'on prend du plaisir à suivre ses aventures. Cette parodie des héros américains justiciers aux méthodes musclées vise juste et est terriblement efficace.

Bref, vous l'aurez compris, je ne peux que vous encourager à y jeter un oeil.

Nom série  Undertaker  posté le 18/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"Undertaker" a été annoncé comme le "nouveau Blueberry", à grand coup de marketing tape à l'œil. Peut-être pas dans le style, mais au moins dans le genre western sérieux à grand succès. Dargaud a semblé miser gros sur cette bd, qui semble clairement avoir les épaules. Car les quatre premiers albums sont clairement à la hauteur.

Côté protagonistes, l'Undertaker est un type excentrique, égoïste, cynique, mais avec un bon fond. Bref, un héros de western somme toute classique mais réussi. Par contre, les deux personnages secondaires féminins sont bien réussis et plus originaux, entre Mme Lin la badass et Rose la gouvernante un peu guindée et déterminée. Les personnages secondaires du premier diptyque sont bien croqués, à l'image de George Hill, par exemple, mineur dépassé par les événements. Et le personnage du docteur Quint, le grand méchant des tomes 3 et 4 est le pendant parfait à l'Undertaker. Et s'il est vrai que ce dernier est un peu écrasé par Quint dans ces deux albums, ça ne m'a pas du tout dérangé, même Blueberry, pour reprendre cet exemple, s'efface souvent devant de superbes méchants, comme Chihuaha Pearl, Quannah ou Prosit Luckner.

Côté scénario, j'ai préféré celui des tomes 3 et 4, même si le tome 1 est vraiment passionnant. Le tome 2 est bon, mais je rejoins certains commentaires en ce qu'il est un peu en dessous du premier. Ca reste très cool à lire.

Côté dessin, le trait est maîtrisé, les décors sont à la hauteur, bref c'est du très beau boulot. Bref on sent que Ralph Meyer maîtrise son sujet.

Undertaker a tout pour devenir une référence du genre. À voir la suite, car pour se rapprocher de la légende Blueberry, il va falloir faire plus que quatre (très) bons albums. Car l'ambition de "Undertaker" est bien celle ci, et elle ne semble pas irréaliste, étant donné la qualité des premiers albums. À suivre donc.

1 2 3 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque