Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 3 avis et 0 série (Note moyenne: 3.33)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Dragons...  posté le 03/03/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Surprenante BD

Je fouillais dans les bacs de mon revendeur quand la couverture m'a sauté au visage.
Bimbo à grosse poitrine en string, dragons, style comics, police du titre fait sous Photoshop à la va-vite... et le sous-titre : Amazones, Géants, Sorcières, Lamas, Yétis, Barbares, etc... etc...
J'ai cru avoir trouvé THE objet de mauvais goût. La quintessence des grosses ficelles pour appâter l'ado boutonneux et le vieux pervers. Le rêve humide d'un marketeur lorgnant sur les bourses de la jeunesse*. Du lourd !
Et je l'ai ouvert par curiosité perverse.
Et je suis repartis avec en payant du bon argent durement gagné pour ce faire.

Mea Culpa, Mea Maxima Culpa m'écriai je en rejoignant ma voiture.
J'ai pêché par orgueil. Je bats ma coulpe !
La couverture racole volontairement en en faisant des tonnes. Mais l'intérieur fait comprendre
1/ Que c'est assumé
2/ Que c'est détourné
3/ Que l'auteure a de l'humour
Bref j'ai été roulé par la couverture ! Rogntudju ! Le piège grossier....

Hein ? la BD ? Ah oui la BD.
Je disais donc "AuteurE".
Oui avec un E et m**** à l'académie. Ami lecteur, c'est une femme qui est aux manettes et les bimbos ont de la personnalité. Camarades mâles, si vous cherchiez des objets de fantasme passez votre chemin, nous les hommes n'avons pas toujours le beau rôle dans ce livre. Il ne s'agit pas toutefois de règlement de compte entre sexes. Ca n'aurait pas beaucoup d'intérêt, l'histoire joue sur un autre plan et plusieurs histoires ne font apparaître aucune femme.
L'histoire ? Les histoires puisqu'ils s'agit de courts chapitres indépendants. Et bien je vous ai dit que l'intérieur de la BD faisait comprendre que l'on était en face d'un détournement non ?
Dans le mille ! C'est ça l'histoire: des détournements. L'histoire ce sont les clichés d'héroic fantaisy les plus éculés, les tartes à la crème du genre, que l'on retourne habilement, et pas avec de l'humour potache comme déjà vu ailleurs s'il vous plait. Ici l'auteure ajoute en plus d'un peu de dérision un ingrédient quasi inexistant d'habitude dans ce genre d'exercice : un zeste de finesse.

Vous voulez un cliché plus détaillé ? Une chasseuse de dragon puissante et court vêtues avec des lanières de cuir qui remontent et s'enroulent sur ces courbes sensuelles qui font monter...rhaaaa.. hem.... bon vous voyez le topo : Luis Royo mais moins vulgaire et plus d'humanité dans le regard. Du bon gros cliché qui tache les amis! Du string en cuir avec symboles phalliques à gogo dans les cases ! Du fantasme à pattes! Je croyais encore tenir une dauberie entre les mains quand j'en étais là dans ma lecture.
Sauf que je vous défie de prévoir la fin. Et toc.
Rajoutez à l'élément de surprise suscité que la chute est drôle, et relativement fine. Si si je vous assure, F .I. N. E. Je vous avais pas dit que ça sortait de l'ordinaire pour un détournement de clichés d'héroic fantasy ?

J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture, adoré me laisser surprendre et me suis franchement marré plus d'une fois.
Bref, A lire ! Et ne vous fiez pas à la couverture ça n'a rien de lourd ce serait plutôt même le contraire.



Pour le dessin, on pourrait croire que l'auteure est fan de Frezzato : Beaucoup de rehauts blancs et des couleurs vives. On aime ou pas. Beaucoup aiment. Je suis de ceux là.
EDIT : Non elle n'est pas "juste" fan de Frezzato, mais elle en fut l'élève et a participé pendant trois ans à la série des gardiens du maser. Voila qui explique la parenté des styles.



*dégoûtant non ?

Nom série  La Ballade de Halo Jones  posté le 20/07/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ayant lu la totalité des Halo Jones (ce qui ne représente pas tant de tomes que ça vu que la série est inachevée), je pose ici un petit avis.

Dans le premier tome, on découvre Halo Jones, jeune fille des quartiers (très) pauvres d'une mégalopole terrestre. Pour échapper à sa condition, elle s'engagera sur un luxueux paquebot intergalactique avant d'échouer sur une autre planète où elle n'aura d'autre choix que de s'engager dans l'armée (et une sale guerre) pour survivre.
Je vous préviens, c'est sombre. Cela s'apparente plus à une descente aux enfers qu'autre chose. Le thème mièvre de la petite fille pauvre qui fuit sa condition pour trouver une vie meilleure est dynamité. Ca n'est pas non plus l'histoire d'une petite fille sur qui pleuvent tous les malheurs du monde. C'est plutôt le thème d'une fille a la personnalité forte et aux capacités indéniables qui apprend la vie à la dure... et se fait envoyer progressivement au tapis.
L'évolution de la jeune fille enjouée vers la machine de guerre socialement inadaptée est osée... mais crédible !

Halo Jones sera pourtant célèbre. Le récit est parfois raconté sous forme de flash-back par un historien qui fait un cours magistral sur cette personne majeure de l'histoire terrienne à ses étudiants. Pourquoi ? Probablement pour quelque chose qui devait lui arriver dans les tomes suivants (non parus). Toutefois, Halo Jones est mêlée au cours de ses aventures de façon intime à la "grande" histoire, rencontrant des personnages clefs, sans toujours comprendre.

Le dessin peut être jugé par la couverture : les pages intérieures sont dans la même veine. Personnellement j'aime.
L'histoire accélère au fil des tomes sans jamais devenir trépidante mais l'amertume monte page après page. Une chose est sure, Alan Moore n'avait pas le moral quand il a écrit cela.
La lecture est très plaisante, Alan laisse transpirer son imagination case après case tant dans les situations, les personnages que les objets incroyables qu'il fabrique. (Mention spéciale au combat en zone temporelle lente, un procédé formidable pour déshumaniser encore plus un conflit et vous transformer en désert affectif)
Quant à Halo Jones proprement dite, Moore arrive à donner à cette fille beaucoup d'épaisseur. Déjà la patte du maître.

Une BD d'ambiance pour découvrir la vision du futur selon Alan Moore.

Nom série  My street  posté le 22/05/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert l'auteur à l'occasion d'un reportage à la télé chinoise qui lui était consacré. Gros coup de coeur pour le graphisme.
Bonne surprise ces derniers jours, il se fait éditer en France.

L'histoire est déconcertante. Et du moins de mon point de vue secondaire même si elle reste au-dessus ce que l'on peut voir d'habitude dans la BD SF : elle n'est là que pour servir un graphisme qui tranche avec ce que l'on connait. L'auteur a un style bien à lui et se fait plaisir, l'histoire doit se plier à ses envies du moment quitte à se fragmenter. Je ne serais d'ailleurs pas surpris d'apprendre que cette oeuvre a été créée en feuilleton sans que l'auteur ait de but bien défini pour ses personnages.
C'est probablement un poncif de dire qu'il a pris le style manga (sa jeunesse a baigné dedans d'après mes infos), l'a mélangé au style chinois puis a remis le tout à sa sauce mais cela colle assez bien avec le résultat. Les angles de cadrages, la gestuelle, le décors, tout vous semblera neuf... et fort réussi.
Pour ceux qui ont l'impression qu'avec la multiplication des titres de BD on a paradoxalement du mal à trouver du nouveau, cette BD est du pain béni. Mi OVNI, mi bijou.
Je souhaite à l'auteur de percer le marché français et d'acquérir sa considération. Il le mérite.

Message aux éditeurs : Et si l'on pouvait éditer la BD où le même auteur dessine sa jeunesse dans la chine des années 90 ce serait parfait. ^^

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque