Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 363 avis et 4 séries (Note moyenne: 2.91)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Amour austral  posté le 11/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le roman graphique est un genre à la mode. Il peut s’avérer excellent lorsque il offre une expérience de lecture forte. La majorité de mes plus grandes satisfactions viennent de ce genre. Dans cette catégorie, le récit de voyage est un peu le parent à la fois riche et pauvre. Le moindre gars qui se trimballe un peu nous fait son récit de voyage comme il ferait un selfie. Alors le roman graphique de voyage peut avoir trois attraits, le premier géographique, avec une découverte et un graphisme qui rend hommage aux lieux (Emmanuel LEPAGE en est un des meilleurs représentants) soit géopolitique à l’image de Delisle ou du Photographe d’Emmanuel Guibert ou enfin initiatique/introspectif .

La problématique ici c’est que l’on a le droit à aucun de ces éléments forts. Malgré quelques doubles pages un peu travaillées, on découvre trop peu de ces terres australes. Certes on a le droit à quelques digressions sur les mouches, les dingos, la sécheresse, mais on ne va pas très loin dans la découverte, nous n’apprenons pas grand-chose, seule une carte en double de couverture nous instruit un peu (trop peu). La partie géopolitique n’existe pas (normal vu la période/lieu). Quant à la partie initiatique et/ou introspective, nous suivons les pérégrinations d’un allemand trentenaire qui compte sur cette randonnée pour se ressourcer après une rupture et le décès de sa maman et qui va tomber amoureux d’une jeune française de 23 ans. Nous suivons sa dragouille, son béguin et son comportement mièvre quand Morgane va se révéler trop « libre » pour lui. Je n’ai trouvé aucun intérêt à son histoire, son âge rend presque son amourette pathétique. On ne va pas vraiment assez loin dans l’introspection pour savoir ce qui cloche vraiment chez lui et trop loin dans sa lecture des sentiments humains.

Le dessin est plutôt bon, il permet de suivre avec clarté et fluidité ce récit mais il pêche sur le rendu des grands espaces du bush (à l’exception de 4/5 doubles pages).

Bref pas incontournable loin s’en faut. Ca se lit rapidement, mais je l’aurais oublié en fermant les yeux ce soir.

Nom série  Les Ogres-Dieux  posté le 10/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voila ce que l'on peut présenter comme de la belle ouvrage. Des albums luxueux, couverture magnifique, reliure de qualité, papier luxueux, interludes magnifiquement mis en page, bref du grand art. On en a pour son argent. Rares sont les BD à offrir un tel "contenu".

L'histoire de ces géants consanguins est excellente. Aucun personnage n'est réellement positif. On s'attache à ces personnages auxquels ont ne peut (veut) s'attacher. J'ai adoré découvrir ces ogres déguster ici des membres et là des torses au point de cherche les assiettes.
Le dessin est bien sûr d'excellente facture, ce noir et blanc aux 1000 nuances de gris (rien de SM ici sauf pour qui aime se manger un mollet) est somptueux et il profite à merveille de la qualité du papier et de l'encrage.

C'est vraiment une BD à lire et à acquérir.

Nom série  Luc Leroi  posté le 10/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je rejoins l'avis de Gaston. Le dessin est l'élément le plus intéressant de ces aventures. Mais les histoires sont à mes yeux sans queue ni tête, peu d'intérêt, une narration foirée car on saute du coq à l'âne au bon vouloir de l'auteur. Et ce qui pourrait ressembler à un parti pris reste pour moi une facilité scénaristique : je cherche pas à créer une histoire crédible, je peux me contenter de lui faire prendre les méandres que je veux.

Cette lecture ne m'a ni intéressé, ni amené quoi que ce soit. J'ai peiné pour finir les volumes.

Nom série  Missy  posté le 10/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD qui me laisse sur ma faim. Je ne suis pas friand des "concepts" qui souvent cachent une pauvreté scénaristique. L'absence de visages et les choix des formes féminines sont un des éléments importants du système narratif. Et s'ils interpellent, ils ne nuisent pas mais n'apportent pas non plus.

L'histoire est très linéaire, classique et sans surprise. Le final arrive cousu de fil blanc, on n'est pas surpris pour deux sous.

Ne reste donc que cette originalité graphique, tout ça pour ça.

2.50

Nom série  Niourk  posté le 21/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette collection est très inégale, principalement en raison des différents dessinateurs. Niourk est à mon sens de cet aspect là le plus réussi. Il permet de bonifier l'adaptation qui a été faite du roman et on retrouve une part d'Aquablue dans cet opus.

Je n'ai jamais lu Wull auparavant, mission réussie que cette série qui m'a donné envie de découvrir cet auteur.

C'est de la SF assez classique, rien de bien folichon cependant mais j'imagine le roman bien foisonnant de détails plus travaillés que sur la BD.

Je vais me pencher plus avant sur les autres BD de la collection maintenant, en passant outre certains dessins qui m'avaient à ce jour un peu bloqué.

Nom série  Ulysse Wincoop  posté le 21/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce premier volume est une vraie réussite.

La thématique de l'éradication du peuple sioux rejoint celle de la difficulté du déraciné, nulle part réellement chez lui. La grande Histoire rejoint habilement la petite, la thématique autocentrée parle avec puissance dans notre monde actuel, bref une très belle réussite.

Aucun personnage n'est manichéen, ils sont tous creusés et suffisamment complexes pour que l'on y trouve son compte. Ulysse passe de l'amour familial à la tragédie en un instant, il se durcit progressivement la couenne au contact des cruautés de tout crin et fini par devenir lui même un petit tortionnaire. Ce tome 1 nous invite à patienter impatiemment pour savourer son évolution, savoir où et comment il va aller.

Le dessin assez simpliste pour moi trouve dans la coloration un écho de très grande qualité qui lui donne toute sa saveur.

Une vraie réussite à découvrir

Nom série  Les Rues de Sable  posté le 21/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je mets 3 étoiles quand je pense 1 étoile. Je m'explique, je ne suis absolument pas rentré dans le bouquin. L'absurdie est LE genre qui m'est le plus difficile et une fois encore je suis passé à côté.

Je n'ai pas trop accroché au style graphique non plus, non que le dessin soit laid ou foiré, mais la colorisation ne m'a pas aidé à passer le cap.

Je ne veux pas dézinguer une oeuvre pas faite pour moi alors.....3*

Nom série  Ling-Ling  posté le 21/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Typiquement la série qui ne casse pas 3 pattes à un canard mais qui se laisse lire sans déplaisir.

Le dessin tire entre le réaliste et la caricature, il s'intègre bien dans sa cible, permet de conserver tout le dynamisme à la série. Ce n'est pas forcément ce que je valorise le plus mais c'est globalement de bonne facture.

Les scénarios sont un peu simples, ils permettent surtout de mettre en avant les personnages et l'humour, plus que de fouiller et d'enrichir.

Ce style Blockbuster teinté d'humour et de "légendes" asiatiques me fait penser (dans une nettement moindre mesure bien sûr) à un Okko pour pré-ados.

Bref, pas folichon mais la lecture est agréable.

Nom série  Iroquois  posté le 21/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je rejoins NoirDésir sur son avis. On retrouve dans cette "petite chronique" colonisto-indienne toutes les qualités et tous les défauts de ces beaux ouvrages de Prugne.

Les qualités, un dessin d'une beauté qui est, à mes yeux, inégalée aujourd'hui. C'est encore une fois du grand art que nous délivre l'auteur, des aquarelles de toutes beauté grâce auxquelles il nous permet une immersion totale dans ce monde et cette période. La trame historique, prédilection de l'auteur, est bien évidemment maîtrisée et fait toujours admirablement converger Histoire et histoires.

Par contre, comme d'habitude, nous avons le droit à un scénario un peu court. Le plaisir de lecture et l'immersion proposée nous donnent envie de lire tout cela sur bien plus de pages. Les personnages sont par trop simplistes dans leur approche. Les situations de départ sont brusques (une prisonnière, ok mais pourquoi et comment?), non expliquées et ne trouvent qu'une résonance ténue au fil des pages. On finalise tout ça par un suicide, hop là c'est fini. Bref, on reste toujours sur notre faim.

Je pense que Prugne aurait du (devrait) plutôt travailler sur un série en 3/5 tomes pour pouvoir nous offrir une histoire plus aboutie.

Nom série  Portugal  posté le 02/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cela faisait fort longtemps que je lorgnais cette BD, attiré tout autant par les critiques élogieuses que par la thématique qui aurait dû me plaire. Même si le roman graphique n'est pas mon genre préféré, j'ai appris ici ou là à l'apprécier et à en retirer beaucoup de plaisir. Alors pourquoi ? Cela tient en 2 raisons essentielles :

- la première est qu'il y a tromperie sur la marchandise. Pourquoi avoir appelé cela Portugal alors que finalement cet aspect est par trop secondaire. C'est même étrange à quel point mon expérience lusitanienne semble lointaine de celle de l'auteur. Je n'ai reconnu en rien les façons de faire de cette famille d'expat' première génération, époque Salazar, et de la filiation contemporaine me concernant. Les quelques bulles en portugais m'ont semblé n'être là que pour "verser" suffisamment de ce côté là. Je dois aussi avouer que j'attendais plus le retour aux sources de ce côté là (un trentenaire/quadra portugais d'origine passant d'un rejet primaire à une redécouverte) alors que non. C'est simplement un récit encore plus intimiste de l'auteur, de sa relation paternelle et de son je-m-en-foutisme général, le tout au cours d'une noce bourguignonne où même la famille portugaise d'ordinaire présente lors de ces événements brille par son absence.....

- la seconde est que malheureusement l'auteur et ses tourments personnels et familiaux ne m'ont pas intéressé. C'est creux, vide, sans intérêt à mes yeux.

Reste un trait expressif, vif, alerte. Une mise en couleur agréable. Bref OK pour la forme, non pour le fond. Dommage

Nom série  Groenland Manhattan  posté le 31/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très belle surprise que cette lecture. Alors je viens de découvrir en lisant les autres avis que 2 bouquins sur le même thème avaient été produits la même année, je n'ai pas lu Minik donc pas d'a priori.

Je ne connaissais pas cette histoire, elle ne dépare pas dans la vision colonialisto-mpérialisto-paternaliste de l'occident de la fin XIX début XXe entre la Vénus Hottentote, les natifs de tout bord exposés qui au zoo, qui en Expo universelle, souvent dans un but mercantile et histoire d'être le premier à poser ses arpions sur un bout de terre que des autochtones arpentent déjà.

Le glissement de Minik vers des valeurs plus occidentales au fil de l'eau, puis son rejet de cette nouvelle identité et celui de ses propres congénaires reflète bien la délicate situation des expatriés involontaires.

La mise en dessin est bien faite, ce n'est pas extraordinaire mais la lecture est vive, le rythme de la narration et le language "jeune" employé par les Inuits permet d'aller rapidement à l'essentiel et de ne pas nous éloigner inutilement et du propos et du héros.

Une lecture intelligente, intéressante, utile.

Nom série  Ombres  posté le 31/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Houla, là c'est une grosse déception. J'apprécie grandement le travail de Dufaux, mais ici je suis complètement passé à côté. La faute principale à une narration douteuse, qui fait qu'on sait rarement où on en est, ça va d'un sens à l'autre sans liant, sans colonne vertébrale. Et comme le dessin, beau au demeurant, est assez monocorde, cela renforce toujours plus ce sentiment d'une lecture qui s'enlise.

Pourtant cette histoire malouine de bateau revenant du passé aurait pu me plaire, mais in fine il y a tellement de cadavres, de situations ubuesques, de personnages qui semblent perdus et/ou rajoutés au fil de l'eau que cela mène à l'ennui. D'autant que les finalités de la vengeance, si elles peuvent être recevables, semblent orientées sur un personnage central alors pourquoi tant de morts.

La lecture du premier diptyque ne m'inspire guère à entamer les suivants. Je vais malgré tout m'y atteler. Mais à reculons. Qui sait, peut être remonterais-je.

Nom série  Saga  posté le 31/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici donc un comic que j'ai grandement apprécié. Certes on n'a pas une originalité folle (Un Roméo et Juliette version intersidéral) mais j'ai malgré tout pris un grand plaisir à lire ces premiers volumes parce que :

1/ les personnages sont intéressants, fouillés, on arrive à s'attacher au fil de l'eau à tous ou presque, parcequ'ils ont tous des bonnes raisons de dévier. Et si le couple est beau et "humaniste", c'est finalement vers les personnages secondaires qu'il faut aller chercher les grands gagnants de cette histoire. Je pense à Izabelle, à la belle mère, à l'écrivain entre autres.
2/ l'humour, omniprésent, une narration et des dialogues parfois crus mais qui passent bien malgré tout.
3/ un dessin dynamique et de très bonne facture. La mise en couleur est certes parfois plus sujette à caution mais cela participe d'une lecture "facilitée" avec quelques codes couleur.
4/ une histoire qui va de rebondissements en rebondissements, des surprises en veux tu en voila.

Le bémol que je mettrais pour le moment c'est peut être que vu l'ampleur du monde et du potentiel narratif développé rien qu'avec les personnages actuels, on risque de partir pour une série au long cours, avec les risques inhérents, qu'ils soient financiers ou autres, dans l'accumulation d'épisode qui ne font pas avancer la trame et aussi le risque de n'avoir jamais de fin "voulue".

Bref pour le moment 4* à suivre.

Nom série  Oracle  posté le 18/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors je suis toujours dubitatif lorsque je démarre la lecture d'une série "concept". Parce que bien souvent l'intérêt de l'histoire passe derrière celui du concept et qu'au final, on se dit souvent : l'idée est pas mal mais ça casse pas trois pattes à un canard.

Ici, le gros point fort de la série est qu'elle repose sur une mine de bons scénarios, un des bassins à bonnes histoires que composent les récit mythologique de la Grèce Antique.
La seconde bonne idée est de prendre des histoires qui se lisent indépendamment mais qui s'articulent bien pour suivre l'évolution de certains dieux, et aussi des narrateurs. Si chaque histoire peut se lire seule, elle dispose de quelques bribes la reliant à la précédente.
Enfin, ce qui est bénéfique à mes yeux c'est d'aller plus loin que la version vulgarisée. Le mythe de Sysiphe ne s'arrête pas à la boule de pierre, etc. Même en aillant quelques connaissances de cette mythologie de par nos lectures, on en découvre encore grâce à cette série.

Du coup la lecture, en plus d'être agréable, est bénéfique, que demander de plus??

Et bien un traitement haut de gamme, entre des dessins de grande qualité sur chaque épisode, une rythmique habile, des cadrages cinématographiques du tout bon.

Reste quelques coquilles orthographiques ici ou là, quelques scories, mais c'est une très belle série comme je n'en avais pas lu depuis un certain temps chez Soleil.

Nom série  Jaemon (Antarcidès)  posté le 11/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Série mi figue mi raisin que celle ci. Comme dit précédemment, l'histoire n'est pas d'une originalité folle, la civilisation perdue, fondatrice de l'humanité. On retrouve une nouvelle fois l'Atlantide ici au coeur d'une histoire classique elle aussi de spoliation de trône, d'enfant marqué, héritier légitime, marqué du sceau et pourchassé par la marâtre belle mère.....
Une pincée de surnaturel et de magie noire pour lorgner vers Thorgal, un soupçon de série médiévale (légendes celtiques, saxonnes & nordiques notamment) et on mélange le tout.

C'est pas trop mal, le dessin est plutôt réussi, mais la lecture n'est pas impérissable loin de là. C'est cousu de fil blanc, la rythmique est alternative (on peut gagner 1 an en une double page). C'est donc parfois assez facile. Je suis un peu déçu également de la fin, les deux arcontes qui se flinguent mutuellement, la reine s'étant déjà faite dessouder par le méchant aïeul au rêve fou et mégalo.

J'en conseille l'achat via l'intégrale des Humanos mais ce n'est pas une série à privilégier.

Nom série  La Tentation  posté le 11/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un très agréable carnet de voyage que cette tentation entre Syrie, Iran et Pakistan pour cet auteur Belge. Une remise en question intelligente de sa foi, de ses croyances, de ce qui constitue les valeurs morales collectives, individuelles, cultuelles et/ou culturelles. On ressort de cette lecture avec des éléments intéressants pour ce qui aura pu amener une personne à la conversion, ce qui l'a empêché de franchir le pas, les éléments essentiels de sa culture occidentale, le positionnement des religions.
Cette ouverture d'esprit se ressent dès les premières pages et nous permettent de suivre ce jeune homme avec d'autant plus d'envie. Et il nous fait nous questionner sur nous même, sur nos propres préjugés et sur nos limites à l'acceptation de l'autre, de ses croyances.

Il nous permet aussi d'ouvrir notre cervelet à une autre grille de lecture de cette partie de monde, de l'importance de la religion, des a priori que l'on a sur celle ci mais aussi conforte certaines visions de ces différentes idéologies.

Reste la forme, j'ai beaucoup apprécié les doubles pages en carnet de voyage, la qualité de la peinture, des lumières, bref un régal. Par contre je suis un peu resté sur ma faim concernant les pages BD, moins réussies et surtout par un manque parfois de dessins, surtout lorsque l'auteur nous parle d'un train, de nourriture sur le marché etc....... et que l'on n'a pas l'image c'est dommage. Malgré tout une très belle découverte

Nom série  Le Maître de Benson Gate  posté le 11/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme pour mon avis sur Expérience Mort, c'est une petite déception que cette série signée de l'un de mes scénaristes préférés.

La première partie (sur les 2 premiers tomes) est assez agréable à suivre, ce retour à Benson Gate pour celui qui va vouloir se démarquer du patrimoine mafieux en rejoignant l'équipe du procureur mais qui progressivement va devoir devenir celui qu'il ne voulait pas être et fouler ses principes par obligation. Ces deux volumes nous offrent une histoire intéressante même si peu originale dans un environnement qui lui est fort intéressant et peu exploité, l'Amérique à l'entrée en guerre de 1914.
Visuellement c'est plutôt bien dessiné, dynamique, la rythmique est bonne bref pas de bémol de ce côté là.
Mais Nury a décidé ensuite de relancer la série plutôt que de la clore. Il nous ramène le frère perdu (et mort) pour un rebondissement final du T4 qui ouvre forcément encore sur une suite, que l'on n'a pas forcément envie de découvrir plus que cela vu la tournure de ce dernier tome. On est passé à une histoire de chasse aux trésors dans une Amérique centrale de folklore et les rebondissements s'enchaînent en faisant fi de la plus petite cohérence. On est passé d'un polar familial un peu à la Parrain à un remake d'A la poursuite du diamant vert, le charme et l'humour en moins, le sérieux en plus.... On n'y crois plus à ce frangin revenu de la guerre, et qui cherche la fortune en traficotant dans un seul but, reprendre le contrôle de la famille à son frère pour se venger...de quoi....ben du mariage de celui ci avec sa copine de l'époque.....

Une lecture dispensable pour cet auteur pourtant si bon.

Nom série  Expérience mort  posté le 11/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
De Bajram, depuis ma lecture d'UW, j'attendais beaucoup en attaquant cette courte série de 3 tomes. Ben j'ai vraiment pas accroché.

Si l'idée de départ de mêler le space opéra à l'étude scientifique sur l'après est plutôt bonne, cette expédition m'a laissée sur ma faim car je n'y ai cru à aucun moment. Je suis resté spectateur tant sur la forme (dessin beau mais très froid et figé) que sur le fond où ce vaisseau raccroché au caisson cryogénique d'un mourant qui parcours les limites entre vie et trépas m'a laissé dubitatif. Les personnages sont eux inintéressants, ils semblent avoir été recrutés et formés pendant de longues années (il m'a semblé) mais arrivent en découvrant tout, limite en se connaissant à peine, les réactions sont forcées, les dialogues sans saveur, alourdis de jargon pseudo scientifique pour faire crédible. Et puis comme dit dans l'avis précédent et ce qui rejoint ce que j'ai mis plus haut, il y a des passages éclairs en début qui n'expliquent en rien le comment. Et pour une oeuvre qui se veux "scientifique", c'est un peu léger.

La dynamique est elle plutôt bonne sur ce triptyque mais cela ne parvient pas à sauver cette BD d'une petite déception.

Nom série  Malgré nous  posté le 05/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un dessin magnifique et terriblement humaniste pour cette série à lire et à acheter.

Cette histoire des engagés de force français dans les rangs nazis, de ceux qui se sont résignés pour certaines raisons à ceux qui embrassaient la cause en passant par ceux qui se révèlent efficaces et se prennent au jeu de la guerre est tout simplement superbe, tant dans l'analyse du contexte historique (l'Alsace Lorraine a vécu une fin de 19e et un 20e terriblement compliqués) que dans celle des évolutions personnelles. Si on chipote, certaines parties semblent aller vite (retrouvailles avec Léon Lux etc) mais c'est globalement une tr très bonne série qui permet en plus de se pencher sur des faits historiques et donc de mener reflexion. A conseiller vivement.

Nom série  La Branche Lincoln  posté le 05/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série est typique de ces histoires travaillées, pour lesquelles on sent bien qu'il y a une recherche importante, que les auteurs s'y sont filé, qu'ils n'ont pas fauté par manque de travail. Mais pour autant....
Le dessin est assez classique de ces histoires de thriller politiques. Il n'est pas exempt de certains défauts mais il reste assez qualitatif.
Le principal défaut pour moi réside dans la narration et sa rythmique. On a le droit à 4 tomes durant lesquels les protagonistes se retrouvent dans un salon, apéro à la main, et nous font une dissertation de ce qu'il s'est passé. Je suis resté en dehors de l'histoire parce que les personnages principaux sont les 3/4 du temps eux aussi en dehors. On leur explique les groupuscules, les coups de force, les tenants, les aboutissants, mais on a l'impression d'être en cours à l'amphi.

Ensuite les personnages sont plats, principalement en raison du point ci dessus. Mais on a du mal à cerner leurs motivations. Rien ne sent le naturel dans leur caractères, leurs motivations, leurs actions.

L'histoire est elle menée avec des coups d'accélérateur, des facilités scénaristiques quand ça arrange.

Bref, une lecture qui m'a laissé sur ma faim, d'autant que cette série a montré de belles choses mal exploitées.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 19 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque