Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 163 avis et 1 série (Note moyenne: 3.26)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Batman - The Dark Knight returns  posté le 25/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout d’abord l’idée de base est plutôt aguichante : Sortir le chevalier noir de sa retraite et faire réenfiler le costume à Bruce Wayne à l’âge de 60 ans. Batman, adulé par certains et détesté par d’autres, considéré soit comme un héros, ou au contraire comme un criminel, déploie de nouveau sa cape dans le ciel sombre de Gotham. Comme un relais à passer, le commissaire Gordon se prépare quant à lui, à rendre insigne et arme, et profiter d’une retraite bien méritée.

Ce Batman vieillissant et plus tourmenté que jamais, est un très bon cru. Le traitement de son retour vu par le prisme des médias est assez jubilatoire, suscitant craintes, espoirs et débats interminables sur ce justicier masqué au-dessus des lois. Le scénario est riche et dense. La psychologie des personnages et le récit atteignent une profondeur résolument adulte et non manichéenne. Les réflexions ne sont pas simplistes, au contraire tout n’est que nuance et amène une réflexion sur les limites parfois troubles entre justice et criminalité.

Côté dessin, c’est assez particulier, parfois imprécis, vieillot ou caricatural, certains passages sont pourtant de toute beauté. Finalement ce visuel exprime parfaitement toute l’ambiguïté omniprésente dans cette histoire.

Enfin, un dernier mot sur l’édition d’Urban comics qui m’a permis de découvrir cette œuvre, une fois de plus la qualité est au rendez-vous. Un bel objet, des pages bonus intéressantes sur le processus de création et le DVD / Bluray de la version animée.

Nom série  Fables  posté le 23/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après lecture du premier cycle, soit les 14 premiers tomes de la version française.
Ca y est je suis arrivé au bout de ce premier cycle et je dois avouer que mon sentiment est mitigé sur cette série.

Il faut reconnaître que le concept de base est assez excellent et ouvre le champ des possibles. Les fables, personnages imaginaires tout droit sortis des contes et histoires des communs (Les humains comme vous et moi) ont du s’enfuir des royaumes imaginaires, chassés par « l’adversaire », pour se réfugier en plein New York.
De ce postulat original et prometteur, l’auteur nous sert une brochette de personnage aux personnalités fortes et aux relations ambigues et complexes, certains ennemis d’hier se retrouvant dans l’obligation de cohabiter, pour le meilleur et pour le pire. L’auteur sait parfaitement mettre en relief ses différents personnages, chacun d’entre eux se retrouvant à un moment ou à un autre, au centre de l’intrigue. Sympathiques ou détestables, chacun de ces protagonistes s’avèrent au final assez attachant. Si certaines des fables font parties de mon propre imaginaire depuis l’enfance (Blanche-Neige, le grand méchant loup, le prince charmant, Cendrillon, la belle et la bête, les 3 petits cochons… et j’en passe), beaucoup d’autres m’étaient complètement inconnus et je les ai donc découvert au travers du récit. Il est donc possible que sur ces personnages certains clins d’œil ou références m’aient échappé. Le monde des fables est aussi vaste que l’imaginaire humain est peuplé de contines et d’histoires…

Les premiers tomes commencent doucement est permettent d’introduire ce vaste univers. Le premier tome est une enquête policière, le deuxième tome permet de faire connaissance avec les fables de la ferme (Fables à l’apparence non humaine ne pouvant séjourner au milieu des communs), puis au fur et à mesure l’intrigue principale s’installe, l’histoire devient alors de plus en plus en addictive. A partir de là, le récit monte en puissance et certains tomes atteignent même des sommets, notamment vers le milieu de ce premier cycle.

Malheureusement, l’auteur semble prendre plaisir à rallonger le récit inutilement, certains passages, voire même parfois un tome entier, s’avèrent ennuyeux et complètement dispensables. Cela entraine un essoufflement du récit et amène le lecteur que je suis à décrocher un peu de l’univers mis en place. De plus, l’histoire d’amour entre Bigby et Blanche flirte parfois un peu trop avec l’esprit feuilleton à l’eau de rose, et que dire des louveteaux qui sont tout simplement insupportables et m’ont complètement fait sortir du récit dès qu’ils apparaissaient. Ils me font l’impression d’être aussi intéressants et utiles que Jar Jar dans la nouvelle trilogie Star Wars, c’est dire si je les porte dans mon cœur…

Autre point qui m’a légèrement fait tiquer, c’est la façon dont sont abordés et présentés les fables orientales, ils me semblent que certaines convictions personnelles de l’auteur (qui ne sont pas les miennes) ressortent un peu trop, ce qui m’a un peu refroidi dans ma lecture…
Par ailleurs, l’auteur intègre dans le récit des petites histoires complètement indépendantes de l’intrigue principale. Certaines sont intéressantes et permettent de mieux approfondir le passé d’un personnage pour mieux appréhender sa psychologie, mais d’autres m’ont par contre paru complètement fades, semblant seulement servir de bouche trou pour rallonger la sauce. L’immortalité des personnages permet d’ailleurs des retours dans le passé assez lointain, et une fois de plus on se dit que les possibilités sont presque illimitées. En effet, les fables sont quasiment immortelles, tant qu’elles restent populaires dans l’imaginaire des communs. Je dois toutefois reconnaître que l’une de ces histoires m’a particulièrement marqué l’esprit, il s'agit de celle contant les derniers moments de Blue boy dans les royaumes, vraiment haletante et émouvante.

Pour finir, la conclusion de ce premier cycle ne m’a pas vraiment emballé, j’ai tourné la dernière page avec une petite pointe de déception et le sentiment mitigé du « Tout ça pour ça… ». Alors que l’histoire s’étire parfois inutilement en longueur, certains passages cruciaux dans la guerre que se livrent « l’adversaire » et les fables sont expédiés en deux temps trois mouvements…

Le dessin enfin est un autre point pour le moins négatif. Si les couvertures et les illustrations sont pour la plus plupart belles et prometteuses, l’intérieur n’est pas toujours à la hauteur de l’emballage. Le dessinateur principal propose un graphisme correct, mais complètement aseptisé et sans la moindre personnalité. Les couleurs informatisées brillent par leur absence de charme, c’est plutôt dommage quand on voit les univers imaginés par le scénariste, ceux-ci ne sont pas particulièrement mis en valeur. Pour certaines petites histoires indépendantes, on a parfois droit a des dessinateurs invités, il y en a pour tous les goûts, mais le résultat s’avère assez peu concluant, certains d’entre eux ayant même un trait que l’on peut qualifier de bien mochard…

Vous l’aurez compris, pour moi cette série souffle le chaud et le froid, elle offre à la fois de grands moments de bravoure, des scènes épiques et des personnages savoureux, mais aussi de longues scènes d’ennui ou d’indifférence. Cette histoire aurait sûrement gagné à être condensée, mais bon certains impératifs commerciaux ont dû en décider autrement…
Je conseille tout de même la lecture de cette série ou du moins du premier cycle, mais je ne peux pas conseiller l’achat. Je me suis procuré l’ensemble de ce premier cycle d’occasion (Quartier Saint-Michel + Ubrald, aviseur sur le site marron) et je l’ai immédiatement revendu dès la fin de ma lecture, sachant que je n’aurai plus l’envie de m’y replonger ultérieurement. Je pense avoir eu ma dose avec cette série originale mais beaucoup trop longue, et je ne suis pas du tout attiré par la découverte du deuxième cycle actuellement en cours.

Pour la note, après une longue hésitation, je penche pour un petit 3,5/5.

Nom série  Le Steak Haché de Damoclès  posté le 09/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avais découvert l’auteur avec « Droit dans le mûr », qui se trouve en fait être la suite directe du présent album. On retrouve avec plaisir ce personnage névrosé à l’extrême, qui raconte avec beaucoup d’humour les désagréments provoqués par sa timidité maladive.

Ca démarre doucement, mais petit à petit les situations comiques montent en puissance et quelques passages ont bien fait travailler mes zygomatiques. Certaines scènes sont particulièrement bien vues et les longs moments de solitude de Fabcaro dans des situations absurdes au possible, offrent à cet album un gros capital sympathie.

Le dessin noir et blanc très expressif met parfaitement en image ces petits scénettes du quotidien. Toutefois, même reproche que pour « Droit dans le mûr », un goût de trop peu, album peu épais qui se lit trop vite…

Nom série  Quick et Flupke  posté le 09/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai souvenir que des albums de Quick et Flupke m’avaient été offert dans mon enfance. Même si ces histoires courtes se laissaient lire, elles étaient loin d’arriver à la hauteur des « Astérix », « Tintin », « Les Schtroumpfs » et autres grands classiques intemporels, que je pouvais lire et relire sans jamais me lasser.

« Quick et Flupke » semble vraiment datée aujourd’hui et je pense qu’elle fait partie des séries qui vieillissent mal. Même si les petites aventures de ces deux gentils chenapans qui font tourner en bourrique l’agent de police sont plutôt mignonnes, il faut reconnaitre que les gags tombent souvent à plat. Le ressenti actuel est une série un peu mou du genou, qui manque de piquant et de caractère.

Nom série  Mermaid Project  posté le 02/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans un futur proche, impacté par le réchauffement climatique et l’épuisement des énergies fossiles, les forces en puissance se sont inversées au détriment des occidentaux.
C’est dans un Paris appauvri et délabré, ou la végétation reprend petit à petit ses droits, que l’on fait connaissance avec la jeune Romane, inspecteur de police, qui va se trouver confrontée à une enquête pour le moins particulière, qui la mènera jusqu’à New York.

Le personnage principal apparaît rapidement très sympathique et attachant, on suit donc avec plaisir ses péripéties et ses diverses rencontres. La mise en place de l’univers est parfaitement introduite et l’intrigue policière m’a bien accroché, abordant des thèmes comme la génétique, l’éthique scientifique ou les groupes industriels sans scrupules. Pour ne rien gâcher, le récit distille par endroit quelques petites touches d’humour qui donnent à l’ensemble une légèreté plutôt agréable.

Enfin, le dessin est de grande qualité et amplifie le charme qui se dégage de cette série prometteuse. A suivre donc.
Note pour ce tome d’introduction : Un bon 3,5/5.

Nom série  Pim Pam Poum  posté le 02/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Comme beaucoup, j’ai découvert les aventures de ces deux sales gosses par l’intermédiaire du journal de Mickey de mon enfance. Je dois dire que déjà à l’époque, je n’étais pas très captivé par ces aventures répétitives et assez vieillottes. Les gags ne m’ont jamais vraiment emballé et tout cela tourne un peu en rond. Pour ne rien arranger, je n’ai jamais éprouvé aucune sympathie pour Pam et Poum, ils m’apparaissent surtout insupportables… En plus, visuellement c’est plutôt moche et très daté, ce qui n’aide pas non plus à rendre cette série attrayante.

Malgré tous ces points négatifs, je me dois de remettre cette série d’un autre âge dans son contexte de l’époque et reconnaître son impact sur l’évolution de la BD telle que l’on peut la connaître aujourd’hui.

Nom série  Texas Cowboys  posté le 01/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très bon moment de lecture avec ce western spaghetti format puzzle.

9 chapitres au premier abord indépendants nous font suivre les péripéties de personnages bien campés et aux personnalités fortes. Au fur et à mesure de l’histoire, les pièces s’assemblent parfaitement pour former une seule et même trame assez jubilatoire. Véritable hommage au western classique, ce récit trouve son originalité par son découpage non linéaire et le chassé croisé incessant de ces différents protagonistes.

Le duo d’auteur Trondheim / Bonhomme, nous livre un excellent one shot pour leur deuxième collaboration. A noter d’ailleurs que le personnage principal de « Omni-Visibilis » semble se trouver téléporté dans le présent album dans l’Ouest américain. A suivre en cas de troisième ouvrage commun entre ces deux talentueux auteurs (Ce que je souhaite vivement), si ce personnage sera toujours de la partie…

Côté visuel, le dessin de Bonhomme est toujours aussi agréable et limpide. De plus, chaque chapitre à droit à sa propre couverture, façon un peu old school, ce qui donne un charme supplémentaire à cet album fortement conseillé.

Nom série  Esteban (Le Voyage d'Esteban)  posté le 01/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après lecture du 1er tome.

Je me suis laissé tenter par la récente promotion de l’éditeur qui propose ce premier tome pour 6 €. Je dois admettre avoir été légèrement déçu par cette histoire peu originale et visant à mon avis plutôt un public jeunesse. Tout est assez convenu, le jeune Esteban au demeurant sympathique, n’échappe pas au cliché du jeune orphelin un peu naïf, qui se retrouve au milieu d’une bande de vieux loups de mer bourrus, mais finalement pas si méchants que ça. La conclusion de ce premier tome n’échappe pas non plus au cliché du bon vieux happy end, la dernière bulle et son « hip hip hip hourra », finissant d’achever ce tableau un peu trop mielleux à mon goût…

Cet album qui peut se lire comme un one shot, recèle tout de même quelques qualités, notamment l’aspect documentaire de la pêche traditionnelle à la baleine qui est relativement intéressant et bien sûr la maîtrise du dessin de Mathieu Bonhomme, toujours aussi plaisant à l’œil.
Vous l’aurez compris : je n’irai pas plus loin avec cette série, mais je pourrais la conseiller à un jeune public, qui y trouvera sûrement plus son bonheur que moi.

Nom série  Batman - Année Un (Year One)  posté le 21/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cela fait maintenant de nombreuses années que je ne lis plus de comics de super héros, en fait depuis les « Strange » de mon adolescence. Toutefois, j’ai toujours gardé une affection particulière pour Batman, surement parce que justement il ne possède pas de pouvoir particulier, et qu’il est peut-être le plus humain des héros costumés. Je dois dire aussi que la trilogie cinématographique de Nolan a beaucoup aidé dans mon regain d’intérêt pour ce personnage.

La belle réédition de Urban comics à un prix raisonnable, a fini de me convaincre d’acheter cette genèse de Batman, scénarisé par Frank Miller. Et je dois dire que les premières pages m’ont littéralement happé, grâce à une narration d’une fluidité et d’une sobriété redoutable. La force du récit captive rapidement, le parallèle entre le retour de Bruce Wayne et les premiers pas de Gordon dans la ville tentaculaire de Gotham City est parfaitement scénarisé.
Les doutes et questionnements de ces deux personnages charismatiques, leurs rencontres et leurs évolutions donnent une force incroyable à ce récit, difficile de décrocher une fois lancé dans ses pages. On découvre également les premiers pas d’une certaine Catwoman, qui se révèle d’ailleurs assez surprenante.

Thriller psychologique noir et haletant, ce récit initiatique est une petite pépite qui donne envie de se pencher davantage sur les aventures du chevalier noir.

Nom série  La Princesse du Sang  posté le 30/04/2010 (dernière MAJ le 13/10/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un dyptique qui s’annonce prometteur !
Un polar dense abordant des thèmes aussi différents que l’espionnage, les ventes d’armes, la révolte hongroise, la guerre d’Algérie, les débuts de Fidèle Castro à Cuba…, et j’en passe…

Avec tout ça, il faut bien avouer que l’on est un peu perdu dans la première partie de cet ouvrage. On nous présente différents personnages qui ne semblent avoir aucun rapport entre eux, mais petit à petit, à travers divers flash back et un sens de la narration de grande qualité, les divers éléments commencent à s’imbriquer, pour finalement former une toile assez captivante. A la fin du premier tome, on comprend mieux le rôle de chacun et les enjeux qui se jouent, même si certains points restent encore bien mystérieux. Bref, on en redemande, cette première partie m’a vraiment mis en appétit.

Le scénario est parfaitement maîtrisé, les personnages sont complexes et bien développés, l’ambiance de l’époque impeccablement restituée. Le dessin est de bonne facture, relativement classique, la mise en page et les couleurs sont assez sobres, mais le visuel colle plutôt bien à l’époque et à l’ambiance générale du récit. Seuls les visages peuvent paraîtrent parfois un peu figés ou peu expressifs.

Une première partie vraiment bien menée et captivante, j’attend donc impatiemment la conclusion, en espérant que cette dernière sera à la hauteur des attentes crées.

--------------Après lecture du 2ème tome-------------
Petite déception sur cette deuxième et dernière partie, légèrement plus simpliste et convenue. Une grosse partie du récit se perd dans une course poursuite un peu trop longue à mon gout. Tout me semble un peu vite expédié et on est loin de la profondeur de lecture que nous offrait le premier tome. Toutefois, ce diptyque reste de bonne qualité dans l’ensemble même si cette conclusion m’incite à baisser ma note d’un étoile. Très bon 1er tome, pas mal pour l’ensemble.

Nom série  Azimut  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellent, une des meilleures nouveautés 2012 selon moi.

Récit complètement déjanté et pourtant parfaitement maîtrisé. L’univers créé est foisonnant et tout à fait original et surprenant. On est très rapidement immergé dans ce monde fantaisiste et burlesque, les découvertes et les bonnes trouvailles sont au menu de chaque page, le plaisir de lecture est total.

Une fois de plus Lupano fait parler tout son talent et nous concocte là un univers et des personnages des plus réussis et hauts en couleurs. Cerise sur le gâteau, tout cela est sublimé par le magnifique dessin d’Andreae, que je découvre avec enthousiasme sur cet album, le visuel et le scénario sont parfaitement en harmonie et de très grande qualité.

Le monde mis en place est jubilatoire et des plus prometteurs, la suite est attendue impatiemment.
Gros coup de cœur !

Nom série  Spaghetti Brothers  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après lecture de l’intégrale.

J’ai pris plaisir à suivre les péripéties du quotidien de cette drôle de famille italienne vivant aux Etats Unis pendant la période de la prohibition.
Paru initialement sous forme de périodique, on suit cette famille à travers différentes petites histoires indépendantes, toutefois l’ensemble se suit et reste parfaitement cohérent.

La grande force du récit vient de ces personnages hauts en couleurs de cette famille pas comme les autres, 5 frères et sœurs aux professions pour le moins hétéroclites, à savoir un curé, un mafioso, un policier, une actrice et une tueuse à gage, rien que ça…

Les péripéties ne manquent pas, l’humour noir tourne à foison et l’on passe du comique au tragique d’une page à l’autre.
L’ensemble est donc plaisant à lire, même si cette énorme intégrale finit par devenir indigeste sur la fin, les dernières histoires étant moins intéressantes en se concentrant davantage sur des personnages secondaires.

Passez un moment avec la famille Centobucchi, vous ne vous ennuierez pas…

Nom série  Pilules bleues  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Petite déception pour ma part, j’en attendais peut-être trop. De Peeters, j’ai encore en tête son magnifique « Lupus » et bien que ces deux ouvrages ne soient pas comparables, je n’ai pas retrouvé le même plaisir de lecture.

Je conseille néanmoins la lecture de ce récit intimiste et instructif sur le quotidien des gens touchés par le sida. Les peurs, les doutes et les questionnements de ce couple sont vraiment très touchants, et les petits moments de joie qu’ils vivent sont plutôt communicatifs. Cette histoire est donc assez émouvante et on s’attache rapidement aux personnages, toutefois le récit s’avère parfois un peu longuet, certains passages m’ont paru un peu décalés et la fin légèrement décevante.

Je suis tout de même satisfait d’avoir lu cette histoire, mais je sais aussi que je ne replongerai jamais dans ces pages, je ne peux donc pas conseiller l’achat.

Nom série  Secrets : L'Angélus  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très bon diptyque que voila.
En premier lieu, c’est le dessin qui m’a attiré, Homs que je ne connaissais pas jusque là, a vraiment un style personnel, son trait net et précis est un vrais régal, sa mise en couleur parfaitement au diapason. Sans aucun doute un dessinateur que je suivrai avec attention à l’avenir.

Le scénario est également de très grande qualité, on suit l’évolution d’un homme banal et triste qui va petit à petit se transformer et s’ouvrir à la vie, suite au choc pictural de sa vision d’un tableau de Millet, qui va réveiller en lui des images de son propre passé jusque là enfoui et ignoré.

La métamorphose de Clovis est vraiment enthousiasmante, plus il avance dans sa quête et plus il se libère de ses blocages et de ses préjugés. Les personnages qui l’entourent sont également bien campés et apparaissent crédibles dans leurs comportements.

De plus, au-delà du secret de famille, cette histoire se révèle très intéressante par ce quelle nous apprend sur la fascination de Dali pour l’œuvre de Millet. Cela donne vraiment envie d’en savoir plus sur ces artistes. Au final, une lecture plaisante et instructive.

Nom série  Pyrénée  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le seul nom de Loisel sur une couverture n’est pas forcément gage de qualité, la preuve avec ce récit pour le moins insipide. Cette histoire d’enfant sauvage élevé dans la montagne par des animaux est d’une platitude assez déconcertante.

Je ne m’attarderais donc pas longuement sur cette histoire ou il ne se passe pas grand-chose d’intéressant, surement ne suis-je pas la cible visée par cet ouvrage, un enfant y trouvera peut-être son compte, pour ma part je passe mon chemin…

Nom série  RG  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après lecture de l’intégrale.

Cette série policière réaliste m’a happé très rapidement, tout cela sonne juste et le quotidien de ces hommes de l’ombre semble parfaitement restitué. Il faut dire que l’auteur est lui-même de la partie, il faut d’ailleurs lui tirer un grand coup de chapeau car sa narration est aussi fluide qu’une filature bien menée.

Il ne faut pas s’attendre à retrouver le cliché du flic de cinéma américain, avec son lot de fusillades, explosions, cascades improbables et actes d’héroïsmes insensés, ici le quotidien se résume souvent à des planques interminables, la patience est le maître mot. Le point fort du récit réside principalement dans les personnages, vraiment attachants et humains, à la fois forts et pourtant remplis de failles et de doutes sur eux-mêmes, doutant parfois de la portée de leurs actes. On voit également à quel point leur métier peut impacter leurs vies privées et leurs relations familiales.

Le dessin de Peeters au trait si particulier me plaît toujours autant et retranscrit parfaitement les différentes émotions. La série compte actuellement deux tomes, soit deux enquêtes indépendantes. Je ne sais pas si elle est définitivement terminée ou non, mais je serais ravi de partager de nouvelles planques et filatures avec ces flics là.

Nom série  La Mort de Staline  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce diptyque nous narre la mort de Staline et surtout le bal des hypocrites qui se met immédiatement en place entre les membres du comité central, afin de savoir qui placera le mieux ses pions pour prendre la succession du père de la nation. Le récit oscille toujours entre tragique et comique, certaines situations paraissant tellement énormes et absurdes, pourtant beaucoup d’entre elles ont vraiment eu lieu. A ce titre, l’avertissement des auteurs précédant le récit résume parfaitement la situation :

« Les auteurs précisent toutefois qu’ils n’ont guère eu besoin de forcer leur imagination, étant incapables d’inventer quoi que ce soit d’équivalent à la folie furieuse de Staline et de son entourage. »

Le récit très sombre se laisse lire avec plaisir, même si le traitement souhaité par les auteurs n’est pas toujours très clair, la limite entre le récit comique et historique semble parfois assez floue. Au premier regard, le dessin ne m’emballe pas plus que cela, mais il faut bien reconnaître qu’il colle parfaitement à l’ambiance sombre de l’intrigue et sied parfaitement à cette brochette de personnages pour le moins déplaisants.

Nom série  Le Testament du Capitaine Crown  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire de pirates, une de plus diront certains…
Ce diptyque est sympathique, mais un peu inconstant. Si le premier tome augurait de belles promesses, le second tome ne les a pas entièrement tenues.

Au delà de la traditionnelle chasse au trésor, on suit ici une histoire de famille, et la découverte des descendants du Capitaine Crown est assez enthousiasmante. Le premier tome est rythmé et offre un final surprenant, on en redemande et on veut connaître la suite. Malheureusement, la deuxième partie n’est pas au même niveau, et se consacre essentiellement à une longue course poursuite parfois un peu longuette. Les nouveaux éléments mis en place ne m’ont pas non plus complètement convaincu.

Concernant le dessin, celui-ci est réaliste et de bonne facture, il nous offre bien sûr son lot de tronches et de gueules cassées, des bonnes têtes de pirates quoi !
Au final, un peu déçu par ce dytique, bien que l’ensemble se laisse lire avec plaisir, la seconde partie n’étant pas à la hauteur des espérances.

Nom série  Le Marsupilami  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je vais faire court car je n’ai jamais été un grand fan de cette série. Je sais bien qu’elle s’adresse avant tout à un public jeune, mais même dans mon enfance je n’ai pas souvenir d’avoir été très enthousiasmé par les aventures de cette drôle de bestiole.

Ces histoires manquent de rebondissements si je puis dire… Tout cela est assez plat et répétitif. Le Marsupilami est un animal amusant et sympathique au premier abord, mais ces aventures tournent très vite en rond et sa conversation est tout de même un peu limitée.

Bof, sans plus correspond bien à mon ressenti passé et présent…

Nom série  Les Schtroumpfs  posté le 16/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah les schtroumpfs, Gargamel, la salsepareille et les toitures champignons, que de bons souvenirs de lecture d’enfance. J’ai lu et relu avec plaisirs nombreuses de leurs aventures à l’époque, sans jamais me lasser.
Ces petits êtres bleus se ressemblant comme deux gouttes d’eau (sauf pour la petite blonde et le barbu habillé en père noël) ont des personnalités bien marquées, voir même caricaturales : grognon, gourmand, farceur, bricoleur… mais c’est justement ce qui fait tout le charme de cette communauté de lilliputiens des bois.

Bien sûr, si je feuillette aujourd’hui un de ces albums, le plaisir de lecture n’est plus vraiment présent et seule la nostalgie est au rendez-vous. Toutefois, je pense que les nouvelles générations trouveront plaisir à s’immerger dans cet univers bucolique et fort sympathique.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque