Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 436 avis et 14 séries (Note moyenne: 3.3)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Château des étoiles  posté le 30/05/2014 (dernière MAJ le 18/06/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alex Alice, qu'il ne faut plus présenter, publie ici chez l'éditeur "Rue de Sèvres", cette nouvelle aventure Le Château des étoiles.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'auteur, que l'on savait friand de projets originaux, nous offre une première parution des plus réussies!

Dans un premier temps, c'est le format d'édition qui nous fait de l'œil. Publié en format journal agrafé (29cmx42cm), cette parution de 22 planches est le premier tiers de l'aventure qui devrait être publiée en intégralité à la rentrée. Adepte ou non de ces éditions décalées (je me souviens au passage de la collection 32 de Futuro), l'audace du projet est évidente et personnellement, cela me plaît. D'abord parce je sais qu'avant même d'avoir lu la première planche, je vais découvrir quelque chose de très singulier. La curiosité qui m'anime à ce moment-là est énorme et ne me permet pas de faire preuve de patience... Il faut que j'ouvre ce journal. Et là, une nouvelle claque des plus agréables vient heurter mes mirettes. La mise-en-couleurs directe, constituée d'un crayonné léger et de couleurs pastels, est sublime. J'adore et je me retrouve immédiatement transporté dans des souvenirs d'enfance, mêlant rêve et aventure.

Vient ensuite la lecture de ce premier volume. L'histoire tient ses promesses même si à la fin du journal, je reste sur l'impression d'une introduction; excellente, certes, mais qui ne demande qu'à se développer. L'influence de Jules Verne est évidente: la machinerie steampunk, l'époque des grandes découvertes de la seconde moitié du XXème siècle, la quête entreprise, autant d'éléments qui éveillent en moi une douce nostalgie qu'il me plaît de redécouvrir. J'ai cru également ressentir, de la thématique au dessin de certains visages, une influence des grands Hayao Miyazaki, auteur de "Nausicaä de la vallée du vent" et Le Château dans le Ciel, ou Katsuhiro Otomo pour son Steamboy.

Quoiqu'il en soit, même après autant d'éloges, il m'est difficile d'être complètement enthousiaste et conquis car, comme déjà évoqué, l'histoire n'en est qu'à ses balbutiements. Mais pour l'heure, l'audace du projet, parfaitement assumée, et son traitement efficace, font de cette première parution une excellente découverte et, sans la moindre hésitation, un très gros coup de cœur! Vivement la suite, qui ne se fera par ailleurs pas attendre, puisque les deux prochains mois devraient nous offrir le restant de cette aventure.

L'histoire se poursuit dans cette deuxième parution. Bien que le récit garde un rythme relativement calme, l'aventure n'en demeure pas moins prenante dans son évolution. Reste qu'il me semble difficile de conclure cela en un dernier tome qui devra, non seulement apporter plusieurs réponses mais également développer l'expédition principale. Je trépigne d'impatience de lire la conclusion de cette aventure car l'exercice est à ce stade dangereux: la qualité générale du récit va beaucoup dépendre du dernier tiers de l'aventure…

Pour le reste, je trouve le trait et la colorisation magnifique. La réussite est toujours au rendez-vous et le plaisir de lecture, dans cette édition originale, est pour ma part un vrai plaisir. Allez, la suite s'il vous plaît!

Nom série  Big Bill est mort  posté le 29/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Big Bill est mort est un bon petit one-shot. D’abord parce que le récit implique toute une panoplie de personnages bien trempés et différents sur bien des points. Cependant, ils interviennent tous habilement, d’une manière ou d’une autre, dans ce récit planté dans l’Amérique raciste du début du siècle dernier. Ainsi, entre flashback et développement présent, l’histoire jouit d’un bon rythme même si l’intrigue ne laisse guerre la place à beaucoup d’originalité. Dommage, je pense qu’avec un peu plus d’audace et quelques rebondissements, l’album aurait été excellent.

Le dessin, pour lequel j’ai constaté aussi quelques petits défauts, est beau, surtout au niveau des personnages qui ont des vraies tronches, bien personnalisées. La colorisation est, quant à elle, magnifique. La nouvelle édition de la maison Paquet est soignée.

Pour finir, je dirais que cette série est une belle réussite qui aurait sans doute méritée plus d’audace et de retournement de situations dans l’intrigue. Une belle découverte que je vous conseille.

Nom série  Enchaînés - Saison 2  posté le 18/06/2011 (dernière MAJ le 24/05/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Allez les gars, on se réveille... Voilà le deuxième cycle d'une série très bien notée. Le début est prometteur : avec un plaisir des plus vicieux, les personnages sont entrainés dans un nouveau "jeu" sadique mis en place par ce mystérieux personnage. En saura-t-on un peu plus sur ce "jigsaw-like"?

Le dessin est bon, comme pour la première saison. Le plaisir reste présent et l'on sent, d'ores et déjà, que la nature humaine sera mise à rude épreuve...

Nous voilà déjà au terme de ce second cycle et j'augmente ma note à 4/5! Bon sang, que c'est efficace! J'aime bien de temps en temps des récits plus sombres, tellement plus misanthropes et pessimistes. Il n'en faudrait pas une surdose mais présentée en quatre volumes, la série est des plus aboutie et ne tombe pas dans le cliché raté d'un mauvais thriller.

Bref, c'est du bon!

Nom série  Rouge comme la neige  posté le 22/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Et bien j’ai été un peu déçu par ce nouvel album de Christian De Metter. Cela reste une bonne lecture mais elle n’atteint pas, au niveau de son intrigue, la puissance de Shutter Island.

Pourtant, ce one-shot présente des qualités indéniables : le récit, plutôt moderne, est développé dans un contexte western, quelques rebondissements sont bien dosés, les personnages sont bien développés et l’approche graphique est au top. Franchement, c’est un style qui me plaît même s’il souffre sur quelques plans d’immobilisme. Sinon, c’est beau, parfois brumeux ou nerveux sur certaines planches. La colorisation, souvent en monochromie, étonne quand du sang est présenté en rouge vif.

Alors pourquoi cette légère déception ? Parce que, malgré ces qualités, j’ai trouvé l’ensemble du récit assez plat. Je n’ai pas réussi à m’émouvoir ou à m’emballer sur le destin de cette mère et de son fils.

Un bon récit donc, qui mérite d’être lu mais pour lequel je ne perçois pas comme indispensable l’achat.

Nom série  Before Watchmen - Le Hibou  posté le 12/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nous continuons la découverte de cette série de récits provenant de l’univers Watchmen.

Une nouvelle fois, l’album est réussi. Légèrement moins épais que d’autres opus, les auteurs nous démontrent qu’il ne faut pas spécialement un gros pavé pour faire dans l’éfficacité.

Alors certes, le récit n’est pas complètement inédit, mais l’objectif premier n’est sans doute pas là. Ici, il est question de nous faire découvrir Dan Dreiberg, successeur de Hollis Mason en tant que Le Hibou, dans son enfance puis dans ses débuts, en duo, avec le génial Rorschach, dont on en apprend aussi un peu plus, pour notre plus grand plaisir évidemment !

Graphiquement, c’est une belle réussite, tant dans la précision du trait, tantôt fin, tantôt plus nerveux, que dans la colorisation.

Au final, je suis toujours aussi satisfait de ces créations qui nous replongent dans l’univers de la série mère, même si cet album développe moins les grosses ficelles de la série de Moore et Gibbons.

Nom série  Les Aventures de Buck Danny (classic)  posté le 09/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et c'est reparti pour un looping!

Buck Danny, Le Buck Danny, revient dans cette nouvelle série aux éditions Zephyr. Comment s'attaquer à ce monstre de la BD ? Peut-on faire du neuf avec de l'ancien ?

Après ce que j'ai lu, je vous réponds oui, haut et fort, oui ! À ce sujet, l'avant-propos de l'éditeur, que l'on sent humble et passionné, nous invite à (re)plonger dans ce monument de la BD. Pourquoi le faire, étant donné que le récit vient s'insérer dans une période qui a déjà été développée dans la série mère, avec les mêmes personnages, les mêmes avions, les mêmes complots et trahisons ? La réponse s'impose d'elle-même à la fermeture de l'album : l'éditeur et les auteurs n'ont pas voulu travestir ce qui a été fait, mais rendre un hommage actuel et soigné à ce grand classique de la BD. Pour ce premier tome, pari tenu, vraiment !

Je ne peux pas me prétendre expert dans la série principale car je n'ai pas lu tous les albums mais je peux affirmer qu'il m'a été terriblement agréable de me replonger dans cet univers. Ce premier tome est d'une justesse à couper le souffle : le background, l'intrigue, les personnages, les avions, tout est parfaitement recréé pour nous divertir une fois de plus autour de Buck Danny, Sonny Tuckson et Jerry Tumbler.

Si les combats aériens retrouvent toute leur fougue, c'est sans aucun doute grâce au trait qui, comme le reste de l'album, est juste, précis et cohérent. Je ne peux pas parler de la colorisation, étant donné que j'ai pu lire la version noir et blanc numérotée qui, ceci dit, était tout à fait abordable compte tenu de l'édition et des trois ex-libris qui l'accompagnaient.

C'est donc comme un grand gamin que je vous exhorte à replonger dans ce classique. Selon moi, ce n'est pas un ersatz de la première série mais une bien belle renaissance qui ne demande qu'à grandir et à nous offrir encore de beaux moments de lecture. Chapeau bas, messieurs !

Nom série  Bastien Vivès  posté le 09/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je vais ajouter une petite étoile à cette série car, selon l'un ou l'autre tome, elle m'a fait rire. Certaines saynètes sont franchement drôles là où les autres sont d'une platitude déconcertante. J'en suis venu à me demander quels objectifs poursuivait l'auteur. Dans un autre registre, quoique, je lui préfère mille fois Tu mourras moins bête. Le dessin n'est pas là non plus pour relever le niveau, c'est caricatural et très minimaliste. Bref, le tome "La bande dessinée" se laisse lire, sur le pot ou dans une salle d'attente mais ça ne casse pas trois briques.

Nom série  Before Watchmen - Le Spectre Soyeux  posté le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album est un peu plus décevant que les autres volumes même s’il tient ses promesses ; l’objectif étant de nous faire découvrir de manière plus approfondie les personnages de Watchmen.

Le lecteur suit l’évolution de Laurie, de l’enfance à ses débuts avec les Gardiens. L’ensemble du récit est bon, bien développé, bien rythmé même si j’ai éprouvé moins d’intérêt à lire l’album.

Côté graphique, je ne suis pas trop fan de ce style que je trouve plus enfantin. C’est plus rond, limite caricatural parfois et les couleurs sont un peu criardes. C’est pas mauvais mais c’est pas mon genre préféré.

Bref, l’album a des qualités même s’il n’arrive pas au niveau des quatre tomes jusqu’ici parus. Cependant, lui attribuer 2/5 serait mal payé parce qu’au final c’est un moment de lecture sympa qui s’insert bien dans l’univers créé par Alan Moore.

Nom série  Before Watchmen - Ozymandias  posté le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nouveau volume de Before Watchmen, cinquième d’une série de huit, ce volume nous présente de manière plus centrée l’évolution d’Adrian Veidt de son enfance jusqu’au début de l’album Watchmen.

Adrian Veidt alias Ozymandias, l’homme le plus intelligent de la planète et certainement l’un des plus riches, dévoile son histoire et ses états d’âme au travers d'une autobiographie. La narration est bonne, bien rythmée et, même si le récit ne dévoile aucune grande surprise, c’est assez sympa de suivre l’enfance de Veidt et découvrir comment il est devenu Ozymandias et surtout, pourquoi il a imaginé pour la planète un tel final.

Le travail graphique, tant dans le trait que dans la colorisation, me plaît. Peut-être un peu figé, froid car issu sans doute d’un traitement informatique, c’est le seul bémol que je relève dans le dessin.

En conclusion, cet album a des qualités même si je ne lui trouve pas l’excellent traitement de Before Watchmen - Minutemen ni le rythme effréné de Before Watchmen - Rorschach. Pas mal donc, pour ce tome et ces prequels qui, jusqu’ici, méritent tous d’être découverts !

Nom série  Before Watchmen - Rorschach  posté le 01/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bien qu’un tantinet décevant, cela reste un bon one-shot.

Rorschach est le personnage par lequel tout commence, tout Watchmen j’entends. Ces confessions et ses états d’âme introduisent l’univers parallèle créé par Moore. Une nouvelle fois, il nous offre une plongée dans son journal et, une nouvelle fois, j’éprouve un immense plaisir à retrouver cet écorché-vif, avec toutes ses désillusions, sa misanthropie et son génie machiavélique : «il y a les victimes … et il y a moi».

La déception ne vient donc pas du personnage mais plutôt du récit dans lequel il s’insère. Au final, nous nous retrouvons dans une guerre des gangs, agrémentée de l’œuvre d’un tueur en série. Beaucoup moins développé que l’épisode Before Watchmen - Minutemen, l’album demeure agréable à lire bien qu’il se termine rapidement. J’aurais dès lors voulu quelque chose de plus profond, de plus complexe autour de Rorschach. Enfin bon, c’est pas comme si je m’étais emmerdé, non, ça reste hyper dynamique !

Quant aux dessins et à la colorisation, comme pour Joker, Lee Bermejo nous donne une véritable claque visuelle. Détails et réalisme donnent à son trait un caractère exceptionnel ! La colorisation n’est pas en reste puisqu’elle arrive à éveiller notre sens de l’odorat : les rues poisseuses de New-York, le sang, la vermine et les rats.

La conclusion de tout ça ? Bien que légèrement anecdotique, je ne me vois pas attribuer à cet album une cote sous le 4/5, à la fois pour l’aspect graphique qui est réussi et maîtrisé mais aussi pour ce bâton de dynamique que l’on prend bien profond dans le c** et franchement, ça fait du bien !

Nom série  Les 7 vies de l'épervier  posté le 01/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce petit coup de cœur pourrait, je l’espère, remettre en avant la qualité de cette série vieille de trente ans !

Par-ailleurs, je ne lui trouve pas de vrai défaut, si ce n’est une légère baisse de rythme dans l’un ou l’autre volume. Du reste, cette série est un exemple de récit de capes et d’épées. Tandis que le background historique se plante habilement, le récit se développe quant à lui au travers de personnages évoluant au fil des monarques et des prédictions d’une voyante. Qu’est-ce que c’est bien foutu !

Le graphisme s'améliore aussi au fil des albums, s’affine et devient de plus en plus précis. Malgré l’âge de l’album, je trouve le trait dans son ensemble très précis et détaillé, en parfaite adéquation avec le thème.

Au final, cette série figure parmi les fers de lance de la collection Vécu chez Glénat même si sa suite, vue au travers d’une deuxième et troisième époque, a trouvé preneur chez Dargaud. Une grande réussite, tout simplement !

Nom série  Before Watchmen - Compagnon  posté le 25/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Eh bien j’hésite entre le « pas mal » et le « franchement bien ».

Selon moi, le bât blesse au niveau de la première et la dernière partie. Il nous est dans un d’abord présenté un chapitre sur Bill Dollar, que je trouve tout simplement superflu. C’est pas mauvais, c’est pas ennuyant, c’est juste un ersatz de ce qui nous a déjà été présenté dans Before Watchmen - Minutemen. La dernière partie concerne, quant à elle, le récit parallèle du Corsaire Sanglant. C’est assez sympa à suivre, genre zombie-pirate qui pactise avec le diable. Drôle de cocktail, agréable à lire mais tout aussi dispensable.

Là où l’album fait très fort selon moi, c’est sur tout le reste du récit qui concerne Moloch. J’ai toujours trouvé que dans la série mère Moloch arrivait un peu comme un cheveu dans la soupe. On n’en sait pas trop sûr lui, sur ses liens avec Veidt, etc. Ici, le retard est rattrapé et j’ai franchement adoré lire ce passage.

Côté dessins, c’est en général du bon boulot, bien que cela ne sorte pas vraiment du lot. Au final, j’attribue à l’ensemble de l’album un 3/5 mais je vous invite à lire le récit relatif à Moloch. Une nouvelle fois, le récit originel prend de l’ampleur, tant au niveau de ce truand que sur Adrian Veidt alias Ozymandias

Nom série  Before Watchmen - Minutemen  posté le 18/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellente première mise en bouche pour Before Watchmen.

Dans un premier temps, quel plaisir de retrouver l’univers de la série culte. Ici, il est question des Minutemen, les super-héros qui ont précédé les Watchmen. Enfin, super-héros, on se comprend car encore une fois, c’est nettement plus nuancé. Et c’est en cela que ce prequel est une très bonne réussite. Le récit est très bien foutu et narré par Hollis, le premier Hibou qui souhaite ici publier un bouquin sur sa bande de sauveurs. Qu’est-ce que c’est bien construit et bien amené. Pour le coup, et je suis convaincu que c’était l’objectif premier, cela donne du poids et une véritable consistance à l’histoire principale.

Le graphisme est certes classique mais réussi à rendre l’album cohérent. Il lui manque peut-être un petit aspect dynamique.

En guise de conclusion, voilà une excellente entrée en matière. Je suis hyper emballé de découvrir la suite et d’en découvrir plus sur cet univers. Watchmen est un must et ces albums viendront, je l’espère autant que ce premier tome, compléter cet univers mythique.

Nom série  Northlanders  posté le 11/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Quelle claque mes amis !

Northlanders fut certainement la meilleure lecture de ces derniers mois.

Est-ce que cela est dû aux chapitres qu'a choisi de présenter Urban Comics ? C’est bien possible, l’éditeur a fait le choix de ne reprendre que certains chapitres. Pour le reste, l’objet est, comme d’habitude, de qualité. Les couvertures originales sont exposées et quelques bonus viennent enrichir l’ensemble.

Quoiqu’il en soit, j’ai accroché comme rarement à ce premier tome de quelques 480 pages. La recette de la potion magique ? Des récits simples, efficaces et dynamiques. C’est rude, violent, puissant, comme le peuple viking. Sans concession, chaque récit tourne autour du peuple normand selon une localisation géographique. Pour le premier volume, c’est l’ère anglo-saxonne qui est choisie.

Tantôt courts, tantôt longs, les récits présentent tour à tour une galerie de personnages bien typés et caractérisés. Seul un récit m’a semblé être anecdotique, là où les autres m’ont complètement satisfaits. C’est hyper accrocheur et je pense que cette série a de nombreux atouts pour plaire à un large public.

Côté graphique, la dynamique du trait n’a rien à envier à l’aspect percutant des récits. En général, c’est du très bon boulot, tant sur le dessin que sur la colorisation, parfois somptueuse. Les combats sont bien illustrés et fluides, ce qui est rarement le cas ; ici, pas de confusion !

Quel défaut trouver à l’album ? Sa simplicité ? Je ne pense pas, cela reste prenant et très bien rythmé. La division de l’album en plusieurs récits plus ou moins indépendants ? Je ne trouve pas non plus car cela permet d’aborder le thème en mettant en scène des personnages différents : homme, femme et enfants.

Au final, je vais prendre le pari peut-être osé d’attribuer la note maximale à ce premier album. Je trépigne d’impatience en attendant le second tome prévu pour septembre 2014. Laissez-vous tenter et n’hésitez pas à offrir ce diamant brut et glacial ! Franchement, c’est de la bombe !

Nom série  Les Compagnons du Crépuscule  posté le 07/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Et bien cette série n’est vraiment pas pour moi. Entre l’opaque et l’anecdotique, le récit tombe rapidement dans l’inintérêt. L’histoire est convenue de lourdeur et le rythme est…. Le rythme, quel rythme ?

Alors certes, la narration a ceci d’originale qu’elle emploie le vieux français. Le dessin fait quant à lui preuve d’une certaine précision et finesse dans le trait mais rien n’y a fait, j’ai abandonné ma lecture pour arrêter de me forcer et ainsi éviter d’enfoncer un peu plus ma lassitude vers l’ennui complet.

Nom série  Le Troisième Testament  posté le 22/12/2007 (dernière MAJ le 30/03/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J’ai acheté le premier tome à sa sortie en 1997, celui-ci étant le coup de cœur du moment, une forme atténuée de révolution dans l’univers BD, du moins, c’est comme cela que je l’avais perçu du haut de mes 16 ans...
C’est vrai que les histoires "Fantastico-moyennageuses" étaient assez rares, de même que la touche ésotérique donnée au scénario.

Les couleurs sombres collent parfaitement aux dessins splendides, des personnages comme des paysages et bâtiments.

Le récit est bon, compliqué à suivre par certains moments, compte tenu de la quantité de personnages et de lieux intervenants, mais également de l’identité tenue secrète du véritable ennemi de nos deux héros à la recherche de ce troisième Testament.

Le quatrième tome a mis des lustres à venir, il clôture de manière honorable cette histoire empreinte d’éléments du magnifique "Le Nom de la Rose" de J-J Annaud.

Mon avis date maintenant de plusieurs années. Je reste assez d'accord avec ce que j'ai écrit il y a déjà quelque temps et pourtant… L'expérience faisant et l'âge avançant, je peux sans honte vous avouer qu'il s'agit pour moi d'un classico-classique de ma collection. Un espèce de truc qui me retourne comme une crêpe et me ramène 15 ans en arrière, et surtout me rappelle pourquoi ce genre de série m'a poussé à lire tant d'autres perles, en rapport ou pas avec le thème!

Après l'avoir relue huit milliards de fois, je m'incline et vous incite, au mieux de mes maigres possibilités, à lire cette petite tuerie! Je ne pourrais franchement plus m'en passer, ni de la série mère, ni de sa suite Le Troisième Testament : Julius. Full must, d'office!

Nom série  Mauvais genre  posté le 05/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L’album a le mérite de nous faire découvrir un aspect de la guerre des tranchées que je ne connaissais absolument pas. De ce point de vue, je l'ai trouvé par moments touchant d’humanité.

D’un autre point de vue, j’ai trouvé au final que l’album était assez anecdotique. Le récit a manqué de consistance, dans la mesure où une bonne partie du récit ne fait que décrire la lente transformation de l’homme en femme. Reste sa relation de couple, mise en parallèle avec la vie de l’époque à l’heure de l’Armistice mais cela n’a pas suffit pour me convaincre complètement et me passionner.

La lecture n’a donc pas été mauvaise, juste anecdotique… Je m’attendais à autre chose, plus fouillé, plus historique. Une déception en plus !

Nom série  Sin Titulo  posté le 02/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
À lire les avis ci-dessous, vous vous rendez bien compte que l’esprit cartésien qui préfère les romans plus « carré », c’est moi.

Quoique je ne suis pas contre un récit parfois alambiqué, mêlant habilement fantastique et réalisme. Mais ici, le récit part vraiment en vrille. Et encore, ce n’est pas vraiment cela qui me dérange, c’est plutôt le fait de ne pas obtenir la moindre clé du mystère. Cela me rappelle la première fois que j’ai vu le troisième épisode de Matrix, quand cela devient franchement tordu.

Pourtant, je lui trouvais pas mal d’atouts, et j’ai terminé l’album sans en être dégouté. C’est surtout que cette touche d’abstrait restée sans réponse ne me convient pas, tout simplement.

À tester car je pense que ça passe ou ça casse !

Nom série  Les Forêts d'Opale  posté le 01/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Relativement classique mais arrivant à se démarquer des séries de Troy, Les Forêts d’Opale est une bonne série de fantasy, qui mêle un univers assez riche avec des personnages hétéroclites et hauts en couleurs. Les interventions de Ghörg, une espèce de brute épaisse comme Hébus, m’ont fait quelques fois sourire.

Les huit tomes sont bien foutus et cela reste un bon divertissement, au même titre que Lanfeust De Troy. Contrairement à certaines séries dérivées de Troy, je conseille celle-ci pour un public ado-adulte fan de fantasy.

Nom série  La Princesse des Glaces  posté le 01/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Surfant sur la vague des romans suédois Millenium & co, j’ai trouvé que La Princesse des Glaces faisait honneur aux adaptations de romans policiers en BD. Tous les ingrédients sont réunis, comme dans Millenium. Si j’ai beaucoup apprécié cet album, je lui préfère encore Millenium, que je trouve plus percutant.

Mais que l’on ne s’y trompe pas, cet album est très bon : un petit village aussi glaçant que sa température, des pseudo-notables détestables et détestés par le reste du village, des histoires de famille inavouables et une enquête policière qui s’annonce complexe et riche en rebondissements. Franchement, cela fonctionne ! J’ai été happé dans ma lecture, dès le début, sans aucun doute grâce à une introduction qui présente les protagonistes du récit. Ils dévoilent dès le départ quelques clés, juste assez pour booster votre curiosité, qui ne sera rassasiée que par la fermeture de l’album ; bien pensé !

Le dessin et la colorisation sont également réussis. Le trait, s’il peut paraître par moments approximatif, n’en demeure pas moins maîtrisé. Je lui ai trouvé de ci de là des similitudes avec le travail de Baru, en moins nerveux tout de même, mais la dynamique y est. La colorisation est juste, bien travaillée pour présenter les quelques flashbacks du récit.

En conclusion, ce one-shot devrait ravir les amateurs de polars car il est bien construit et réserve quelques surprises, même si je lui préfère Millenium. Me concernant, à n’en pas douter, je suivrai avec attention les futures adaptations de ces romans, car pour l’instant, je trouve que le travail est fichtrement bien fait !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 22 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque