Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 46 avis et 6 séries (Note moyenne: 3.43)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Block 109 - New York 1947  posté le 01/02/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais aucun des autres albums de la série et j'ai vite été accroché à ce récit où finalement, l' "Histoire alternative" est secondaire. C'est un récit de survie de groupe dans une ambiance 'Zombie' rappelant par moment le film "Je suis une légende", et la série Akira dans les décor.
On comprend bien les grandes lignes du récit mais ça reste assez mystérieux dans les détails. On voudrait mieux connaitre les personnages et il y a des choses qui restent inexpliquées, comme la teneur et l'importance du document que le groupe veut récupérer. Peut-être qu'en ayant lu les autres albums j'aurai mieux compris, mais c'est pas sûr car il semble que chacun est une sorte de one-shot indépendant.
L'intérêt réside en fait dans les rapports des personnages entre eux. Surprenant et original, on ne sait trop qui en est le héros (si héros il y a), ni qui est bon ou méchant, ni même qui est destiné à survivre.

Le final est donc très étonnant, et c'est bien. Quoi que la dernière page soit des plus obscures pour moi. Une fois de plus, aurai-je du lire les autres tomes pour en saisir le sens ?

Le dessin très dynamique est aussi une réussite, primordial dans la mise en place de l'atmosphère de l'album. Il manque juste, à mon gout de peaufinage dans le trait, sur les personnages comme sur les décors. Ca parait trop souvent esquissé, dommage. Mais c'est peut-être ce qui donne ce sentiment de dynamisme à l'ensemble.
Par contre la colorisation est très réussie, donnant beaucoup de profondeur et d'épaisseur aux cases.
Voilà donc un album violent et énergique, agréablement surprenant, qui manque juste de finition dans le dessin mais qui finit malheureusement en queue de poisson. Si vraiment c'est un one-shot, beaucoup de choses essentielles du récit resteront sans réponse.

Nom série  Les Cinq Conteurs de Bagdad  posté le 06/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce n'est pas le style de BD vers lequel je me dirige a priori mais je reconnais que la lecture de cet album m'a été très agréable.
D'abord j'ai été surpris par le ton très libre de certains dialogues qui contrastent avec l'aspect solennel des dessins. En tout cas c’est ce a quoi je m’attendais.
Le dessin est de style un peu irrégulier mais malgré son aspect très hachuré, gratté, il est quand même très précis dans la différenciation des visages.
Ce style gratté donne l’impression de voir l’image vibrer.
En tout cas les caractères des personnages sont tous bien trouvés et les dialogues intelligents.
Cette quête des contes du monde entier est une idée originale et j’ai particulièrement bien aimé ces petites touches, par ci par là, rappelant et mélangeant des épisodes de la bible, de l’odyssée et peut-être d’autres histoires qui m’ont échappées, et qui donnent l’idée d’une sorte de conte originel qui serait la source de la plupart des grands mythes et légendes.

Nom série  Les Bidochon  posté le 06/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai lu la collection que très récemment et je dois dire que je n'ai pas été subjugué.
Je reconnais les qualités d'observation de Binet sur les travers des couples de français moyen, et son talent pour les présenter avec humour. Mais j'ai trouvé les albums assez inégaux. Il y a certes de bonnes historiettes, mais d'autres sont vraiment téléphonées et même parfois n'ont pas vraiment de chute.
Le dessin est minimaliste (à l'extrême dans le 1er tome) et je dois reconnaitre que pour moi, une bande DESSINEE se doit de faire des efforts sur le dessin justement.
Enfin voilà, j'ai beaucoup souris aux travers de nos 2 beaufs, souvent intérieurement d'ailleurs, mais au final l'impression qui me reste c'est : ouais, bof.

Nom série  Adler  posté le 22/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellente série ou l'on voit le style du dessinateur évoluer très rapidement. D'un trait très médiocre au 1er tome, il atteint très vite un excellent niveau dans un style ligne claire personnel.
Mais outre les hautes qualités graphiques et les superbes couleurs, il faut aussi admirer la recherche des scénarios qui sont d'une trame très classique mais avec un petit quelque chose en plus.
Sterne parait être en constante recherche d'une perfection, dans le dessin comme dans le scénario, ce qui donne des aventures qui arrivent constamment à nous surprendre. Au point qu'on a du mal à classer cette série dans une catégorie.
Cet aventurier romantique est à découvrir. Un petit goût de différent fort agréable dans le paysage BD.
Petite correction de l'avis précédent : Adler veut dire "aigle" en Allemand. Et Von Berg, son nom de famille = "de la montagne". C’est pas poétique ça ?

Nom série  Ann de la jungle  posté le 04/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans la colonie britannique de Gombi en pleine Afrique noire. Un camp militaire somnole sous le soleil écrasant. Dirigé par un commissaire britannique entourés de soldats, dont le Capitaine Mc Gregor et le Lieutenant Tenton et rythmé par les passages du bateau de Tipperary O'Hara.

Mais cette somnolence sera perturbée par les attaques de tribus rebelles ou le passage de curieux visiteurs, qui donneront lieu à 4 aventures Africaines à l'aube de la 1ère guerre mondiale.

Ann, la jeune fille du Dr Livingston, arrivée là pour plus de sécurité suite à des menaces de tribus noires, participera de près ou de loin à chacune d'entre elles.

Cet album vaut surtout par le dessin noir et blanc d'Hugo Pratt. La maitrise des ombres et lumières et excellente et donne des vignettes parfois sublimes.

Comme dans "Corto", on se retrouve à l'aube de la 1ère guerre mondiale et on s'aperçoit que Pratt liait ses différentes séries par certains personnages. Le fou, Lord Personne, réapparaitra dans "Corto" et Tenton et Mc Gregor dans Les Scorpions du désert. Cela donne plus de consistance à son oeuvre je trouve.

Ann n'est qu'un fil conducteur en fait. Elle participe aux aventures de différents personnages secondaires, en particulier Tipperary O'Hara qui aurait presque pu être Corto Maltese lui-même si Pratt l'avait déjà inventé. Au final, Elle et son ami Dan forment un couple d'enfants loin d'être indispensable au récit. Mais ce binôme était peut-être un passage obligé pour entrer dans la catégorie "lecture pour la jeunesse". (ça date de 59 quand même).

On est ici dans l'Afrique mythique du début du XXème siècle, avec ses sorciers, ses tribus sauvages et cannibales, ses colonies...C'est kitsch mais sans être une Afrique d'opérette. Quand Pratt décrit les Tutsi (grands éleveurs) et leur localisation (la traversée de leur territoire mène au Ruanda) on se dit qu'il en connait un bout sur ces tribus et qu'il a dû s'informer sur chacune d'elles.

Le ton de Pratt commence aussi à pointer dans le récit (c'est une de ses 1eres BD en solo) avec les rapports humains et militaires, les aventures guerrières et avec un grand A.

L'atmosphère africaine sauvage et des colonies est très bien rendus, mais les scénarios sont assez inégaux dans leur qualité, parfois banal, parfois même, pas terrible.

Nom série  Théodore Poussin  posté le 13/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une série très agréable à lire. Les ambiances sonnent toujours juste, de même que les caractères des différents personnages que Théodore rencontre.
Le dessin évolue rapidement et passe d'un trait parfois un peu trop simpliste, mais fort agréable à l'oeil à une excellente ligne claire avec de belles couleurs dès le 3ème opus.

Théodore Poussin est d'abord, plus un témoin de son époque qu'un véritable héros. Emporté par l'aventure plus qu'il ne la maîtrise et guidé par le très mystérieux M. Novembre, excellent personnage au demeurant. Puis, toujours avec le 3ème tome, il devient un véritable aventurier. Il parait plus robuste qu'auparavant, de caractère comme de physique. Il ne paye pas de mine mais reste toujours très déterminé et ne semble craindre personne. Il ne perd presque jamais son sang froid et ne s'étonne de pas grand chose.

Il en ressort des ambiances qui m'on fait penser par moments à Corto Maltèse ou à Lord Jim, de Joseph Conrad.
L'ambiance "colonies du début du siècle" dans le sud est asiatique est parfaitement rendue. Colonies, piraterie, bateaux à voile,....
C'est donc avec le 3ème tome et le coup de pouce de Yann au scénario, que la série décolle. C'est l'aventure avec un grand A.

Les scénarios sont vraiment bien menés, plus complexes, avec de nombreux personnages, ni tout blancs ni tout noirs, qui se croisent, se soutiennent ou s'affrontent. La description de leurs caractères et de leurs relations est menée avec grande virtuosité par l'auteur, sans jamais aucune lourdeur.

Et au milieu de ces aventures exotiques, il y a 2 albums se déroulant à Dunkerque qui prouvent le grand talent de Legall dans le rendu d'ambiances bien différentes. Avec mention spéciale pour "La vallée des roses" qui dans ce domaine est un vrai chef-d'oeuvre, plein de nostalgie.

Nom série  La Dame, le Cygne et l'Ombre  posté le 07/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
3 nouvelles de Berthet qui semblent préfigurer Le Privé d'Hollywood.

J'apprécie énormément le trait de Berthet, une belle ligne claire réhaussée de couleurs bien maîtrisées. Qui plus est, il est capable de donner vie à des personnages, hommes et femmes, aux visages tous très différents les uns des autres. C'est appréciable lorsqu'on voit le nombre d'auteurs qui semblent batailler pour essayer de différencier l'apparence des leurs.

Les histoires sont bonnes. Les 2 premières notamment auraient put être développées en histoires longues du "Privé d'Hollywood" par exemple.

Je conseille l'achat dans l'optique de constituer la collection des albums "Berthet" de chez Dupuis. Parce qu'isolément, celui-ci serait dispensable.

Nom série  Marshal Blueberry  posté le 29/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis un fan de longue date du Lt Blueberry.
Les 3 premiers albums de la Jeunesse sont indispensables pour tout connaître du parcours du personnage, ensuite ça s'étire un peu trop à mon goût.
Alors j'étais un peu circonspect en voyant arriver cette nouvelle "série dans la série". Qu'est-ce que ça pourra apporter de différent de "la Jeunesse" ? Et puis, vu l'époque où s'insère "Marshal Blueberry", j'ai pensé qu'ici, on allait traiter d'aventures axées sur les guerres indiennes. Malheureusement avec ce rôle de marshal en ville, ça ressemble de plus en plus à la jeunesse de Blueb. Sa raison d'être est donc de moins en moins justifiée.

Un autre dessinateur pour marquer la différence de série, c'est bien vu. Mais on en change à nouveau au 3ème tome et c'est dommage car ça rompt une unité de style qui aurait caractérisé ce petit hors-série.
Le dessin de Vance se prête très bien au western, les décors extérieurs, enneigés ou pluvieux sont magnifiques, comme il sait si bien le faire, les indiens très bien aussi.
Mais c'est bien moins réussi dans les décors moins "crasse", les intérieurs. Mais ça aussi c'est du Vance, et c'est son défaut, il alterne de beaux paysages sauvages avec de trop nombreuses cases statiques, de portraits de personnages qui parlent.
On a l'impression de voir les acteurs de XIII jouer dans un western, avec toujours les mêmes visages.
Quant à Rouge, je suis partagé sur son trait. Je le trouve inégal. Parfois un peu fade et d'autres fois, pas mal du tout. En tout cas, très différent de Vance. Mais Rouge est quand même mieux pour les personnages. Visages plus variés et Red Neck et Mc Clure sont bien rendus.

Bien que je déplore un peu les 1eres pages aux grosses cases à la "jeunesse de Blueberry 1er jet", au final, le tome 3 est plutôt bon. En tout cas, bien meilleur que les 2 précédents.
Car ces 2 premiers souffrent de découpages catastrophiques :

Tome 1: on passe à côté de quelque chose avec l'attaque du fort. Toute cette séquences n'est pas du tout mise en valeur. Beaucoup trop de blabla/gros plans des officiers discutant de la situation, au lieu de démonstrations par l'image, avec de belles scènes de batailles qu'on n'a plus qu'à imaginer. Le comble, c'est que les indiens investissent le fort et on n'en voit quasiment aucun de toute la séquence !
Et le pire passage du T.2 est la scène de l'attaque de Mike (p.28 à 30) où le rythme est mal trouvé : mauvais découpage ou mauvaise illustration? Un homme met 3 cases à traverser une vitre, avec un coup de feu, il saigne à 2 reprises, Mike se retrouve subitement à l'intérieur, il parle de 2 agresseurs alors que jusque là on n'en voit qu'un seul, et ce dernier, sérieusement blessé, ne semblera pas l'être du tout quelques pages plus loin. Bref ça sent le bâclé.

Les seuls bons points que j'y trouve sont de petites originalités scénaristiques; la touche de Giraud je pense, par exemple :
Blueberry qui commet quelques petites erreurs de jugement dans son enquête, erreurs de jeunesse sans doute, et du coup, n'apparaît pas comme le héros infaillible qui devine tout sans coup férir, et c'est plutôt bien.
Une surprenante crise cardiaque (et oui ça peut arriver aussi !)
Et surtout la description très réussie de la folie montante d'une protagoniste, folie qui culmine dans un final qui se règle sans notre héros! Etonnant, et j'aime ça.
Ah oui ! Il y a aussi le pétage de plombs du colonel qui paraissait pourtant l'archétype du vieux briscard expérimenté et rassurant. (attaque du fort tome 1). Ca c'est la marque de Giraud !

Sinon l'histoire est des plus classiques, pas mauvaise, pas révolutionnaire non plus, et n'apporte pas grand chose de neuf à la série. Ca aurait été bien s'ils étaient restés dans un univers "guerres indiennes", mais là...

Nom série  Celui qui est né deux fois  posté le 19/02/2008 (dernière MAJ le 25/02/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette trilogie est un excellent moyen de faire connaissance avec les indiens des plaines, à travers la vie d'un chaman.
Derib, passionné par ce peuple nous présente leurs us et coutumes, leur mode de vie et leur mentalité.
Probablement un brin idyllique, ça n'en reste pas moins très réaliste et fort bien documenté.
Il faut voir ces 3 albums comme des livres éducatifs sur les indiens des plaines. La vie de Celui qui est né 2 fois n'étant que le fil rouge servant à lier tout ça à travers les aventures de ce personnage.
Je ne sais pas comment sont présentées les éditions actuelles, mais je possède la toute première édition de la série, collection Histoires et Légendes du Lombard, et chaque album commence par quelques pages de documents, texte et images, développant les thèmes de la chasse au bison, de la danse du soleil et du chamanisme. Et ces suppléments font de cette collection un très bon support éducatif sur le sujet.

Nom série  Les Exploits de Poison Ivy  posté le 03/05/2007 (dernière MAJ le 06/01/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai toujours beaucoup apprécié le dessin de Berthet, ainsi que le travail de Yann.
Dans Poison Ivy, le dessin est excellent et très lumineux et l'héroïne superbe, mais on n'en attendait pas moins de Berthet.

Quand à l'histoire, j'ai été agréablement surpris car je m'attendais à quelque chose d'un peu creux, qui se contenterait de belle filles à chaque page pour plaire. Or les filles sont belles à craquer, mais ça n'est pas creux du tout!

L'histoire est solide et plaisante à suivre, les caractères sont bien travaillés et on tombe vite sous le charme de cette petite sauvageonne de Swampy qui deviendra la plantureuse Poison Ivy.

Dans le 1er album, l'ambiance du bayou années 40 est bien rendue et l'explication du pouvoir mortel de l'héroïne bien trouvée. Ensuite on change radicalement de décor avec "l’école de super agent(e) d'état" et du même coup de style d'aventure. Ce qui se confirme dans le tome suivant.

Le 2eme tome fourmille de clins d'yeux à d'autres séries d'aviation ou d'espionnage avec un Sonny TRuckson, un Tumbler, un Buck et un Cooper et un agent x111 (réf. à XIII) qui devient Y222 en se révélent être un agent DOUBLE. Beaucoup d'humour aussi dans les texte. ça ne se prend pas au sérieux mais ça reste juste en deça de la limite qui pourrait transformer l'histoire en grosse farce.
Et ça colle pas mal aux faits historiques avec ici, la mise en image d'une théorie sur l'attaque de Pearl Harbour.
Donc pour moi c'est une belle réussite, je mets 4/5 (puisque la qualité s'est confirmée après le 1er tome, noté 3/5 en attente de la suite ).

Nom série  Mic Mac Adam  posté le 26/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ai redécouvert la série complète grâce à l'excellente intégrale des "premières aventures de Mic Mac Adam" en 3 tomes et c'est un vrai bonheur. Dargaud a eu la bonne idée d'éditer cette intégrale dans de très beaux livres à l'esthétique soignée où l'on ressent la recherche de documents par de vrais amoureux de ce héros.

Les premières histoires courtes mettent en place le personnage, et l'on y voit le dessin comme les scénarios évoluer très vite, d'un style "public enfantin" vers un style plus ados rapidement maîtrisé, où l'on flirte avec l'étrange l'angoisse et l'épouvante.

Le dessin de Benn est pour beaucoup dans la réussite de ces atmosphères inquiétantes. Son coup de crayon bien particulier, au dessin épais et nerveux qui joue assez bien des effets d'ombre sur les personnages, le démarque du style standard habituel de ce genre de BD.
Ca fait du bien de voir un dessinateur qui sort un peu du moule par un style très personnel. Cela se rapproche de Wasterlain et un peu de Hislaire.
J'adore sa façon de dessiner son personnage en marche, dos bombée, le bas de l'imper collé aux mollets , comme poussé par un vent arrière. Son graphisme ne plaira peut-être pas à tous, mais au moins c'est le sien.
Son style évolue au fil du temps, avec un trait plus fin, un poil plus réaliste et des personnages aux pieds tout petits! Graphiquement j'aime moins, même si ça reste très efficace. J'avoue préférer le style ancien au plus récent, qui n'enlève pourtant rien aux ambiances angoissantes que Benn restitue si bien.

Le personnage de Mac Adam évolue aussi considérablement. Dans sa dernière aventure, on le voit même tomber amoureux d'une charmante jeune femme, et, est-ce lié?, pour une fois, il ne voit pas venir le danger. L'amour rend aveugle dit-on. De plus, il se montre particulièrement impitoyable et revanchard. Le genre d'évolution qui fait tout le charme de cette série surprenante.

Que dire des scénars de Desberg? Bien construits et variés. Il n'y a que de très bonnes histoires aux scénarios surprenants et souvent originaux dans leur postulat fantastique de départ. Les scénarios deviennent rapidement plus adultes que les tout premiers. Il y a même par moment des histoires très "dure" pour ce qu'on peut attendre de ce type de B.D.

Le ton que Desberg donne à ses histoires se marie parfaitement au style de Benn. Le dosage : dessin de type humoristique, horreur macabre, fantastique et suspens est quasi parfait. Deux auteurs en phases, donc.

Je recommande donc ces albums, Mic Mac Adam mérite d'être (re)découvert par ses premières aventures. Et cette intégrale est très agréable et très complète, un vrai petit bijou.

Nom série  Marine  posté le 30/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà une gentille série destinée à un jeune lectorat.
Le scénario est très conventionnel, sans grandes surprises. Les animaux de toutes sortes ont une place importante dans la série et de temps en temps un album sort un peu des sentiers battus des histoires de pirates.

L'humour est un peu balourd et répétitif, sur l'ensemble de la série c'est un peu toujours les mêmes gags qui reviennent. Le chien Pépito arrive toujours à point pour mordre les fesses de celui qui menace Marine, le prévôt passe son temps à tomber dans des tonneaux de poissons, (mais Corteggiani a réussi à le placer comme un gimmick dans toutes les aventures, même là où son apparition était plus qu'improbable). Ca regorge de gags où, lorsqu'un personnage affirme quelque chose, le contraire arrive à la case suivante. C'est un peu lourd, mais sûrement efficace pour le public visé.

Reste le dessin agréable de Tranchand, rond, à la Uderzo mais avec sa touche bien particulière.
Et de belles couleurs chaudes.

Les nouveaux compagnons glanés au cours des premières aventures s'intègrent petit à petit à l'équipe : (comme Claude, le dessinateur de "souris à grandes oreilles", ancêtre de Walt Disney ?), mais d'autres arrivent et disparaissent. Curieusement, les personnages que je trouve les plus réussis ne font pas partie des principaux et ne font que passer ; je pense notamment à Sainte Barbe, l'ami de Tafia, à Clodion le rouge ou au méchant, Bringuebale.

De la BD pour enfants, 10/12 ans maxi.
J'ai bien mieux préféré le travail de ces 2 auteurs sur Bastos et Zakousky, malheureusement abandonné.

Nom série  Dragon Ball  posté le 07/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je crois que vue la renommée de cette série, on peut la noter "culte". Je suis à priori pro franco-belge et le manga ne m'attire pas plus que ça. Mais je dois reconnaître que lorsque j'ai commencé à lire Dragon ball, je n'ai plus pu m'arrêter.

Les personnages sont vraiment marrants, surtout dans les 1ers tomes où la naïveté de Sangoku et les vices de Tortue Géniale font merveille.

Et il faut reconnaître que le dessin est d'une précision surprenante et le scénario très inventif.

Nom série  La Ribambelle  posté le 04/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Sympa de retrouver Roba ailleurs que dans Boule et Bill. On connaît son dessin souple et rond, de très grande qualité. Il s'y entend à merveille pour "croquer" les enfants, personnages très bien maîtrisés sous tous les angles.
On notera qu'Archibald sans lunettes, c'est Boule tout craché !

Les enfants sont de suite très attachants et l'on sort un peu des stéréotypes habituels de ce genre de bande. On sent l'inspiration de séries télé telles que "l'autobus à impériale" ou "les petites canailles", pour ceux qui s'en souviennent.
Mais ici point de gros gourmand ni de petit un peu fragile, non plus que d'animal de compagnie.
Les plus petits (Japonais) sont champions de judo, la 1ère particularité du noir n'est pas sa couleur mais sa passion de la musique ; Phil, qui était présenté dès le début de la série comme le chef de bande s'est vite effacé devant Archibald, l'Ecossais au caractère plus affirmé qui fait office d'intellectuel de service sans en avoir les traits de caractère habituels et qui se démarque plutôt par la noblesse de sa lignée... Joli melting-pot soit dit en passant !
Il n'y a que la fille, Grenadine, qui se cantonne la plupart du temps dans un rôle de "femme au foyer" un peu trop effacé. Mais apparemment, à l'époque, c'était le caractère standard des filles en B.D.

Sinon les histoires sont gentilles, pour jeune public sans être gnangnan, mais restent agréables à lire en tant qu'adulte. Pas plus invraisemblable que bien d'autres du genre.

Une série de qualité qui mérite d'être découverte par les jeunes lecteurs, sans violence ni péripéties survitaminées. Ni bêtifiante, ni vulgaire ni grossière et pleine d'un humour qui fait mouche.
C'est bien dommage que cette série ait si peu de titres lorsqu'on voit par exemple, dans le même créneau, la longévité d'une série comme Les 4 as qui ne lui arrive à la cheville ni pour la qualité du dessin, ni du scénario ni de l'humour.

Les histoires scénarisées par Vicq sont les meilleures à mon goût. Tillieux, qui a du mal à se défaire de ses trames policières habituelles, est quand même plus à sa place dans un univers à la Gil Jourdan que dans celui de "La Ribambelle".

Au passage on découvre que la ribambelle sort de la même école que Benoit Briseferet on voit passer Sophie, de la série du même nom dessinée par Jidéhem. Il semblerait que tous les petits héros de la BD franco-belge habitent le même quartier.

Alors précipitez-vous sur les 2 intégrales, s'il en reste encore.

Nom série  Les Feux d'Askell  posté le 21/08/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
S'il n'y avait pas eu le T.3 un peu mieux que les précédents, j'aurais carrément mis 1/5.
Déjà, je n'aime pas le dessin de Mourier et ses couleurs crues. Les arrière-plans manquent de détails, des visages notamment, les décors sont creux (bien qu'un peu mieux dans le T.3).
Où est l'originalité de cette série ??

Les personnages sont pompés sur La Quête de l'Oiseau du Temps, Cybil étant un mélange de Pelisse et de Drüuna, il y a le simili Bragon, le simili "l'inconnu" (le maniaque du couteau) et un poète qui n'est autre que 6.P.O. (de Star Wars) en chair et en os ! Il n'y a que le gamin en plus, qui est l'habituel petit rusé de ce genre de bande.
On essaye de faire du Bourgeon dans la conception de ce monde et des costumes... on essaye...

Le scénario est banal et standard, si ce n'est cette agaçante Cybil exagérément exhibitionniste, probablement nympho. Elle montre son c.. à tout bout de champ, mais quel intérêt pour l'histoire ? Ce n'est même plus érotique, ça en devient vulgaire, à la limite du porno.
Aucune trace du charme que dégageait la susnommée Pelisse ou que dégage Nävis par exemple.
Après réflexion, je trouve peut-être le T.3 un peu mieux parce que Cybil y est presque absente !?
Pour résumer cette série heureusement abandonnée : Crue, vulgaire et sans intérêt.

Nom série  Coursensac et Baladin  posté le 20/08/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Wadidon !! J'avais complètement oublié cette série (ou plutôt cet album).
Encore un que j'ai découvert lors de sa prépublication, semaine après semaine, dans le journal de Spirou. Aaaahh, nostalgie....

Alors je découvre avec (bonne) surprise que c'est enfin édité en album. Donc, bien que je n'ai plus qu'un souvenir très vague de l'histoire, mais un souvenir de plaisir, je tiens à y mettre un avis plutôt favorable (3 car je le répète, mon souvenir en est vague).

Surtout pour inciter ceux qui ne connaissent pas cette petite perle à y jeter un oeil.

Nom série  Percevan  posté le 01/08/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'achète Percevan au fur et à mesure de ses sorties, depuis ses débuts.
Je peux dire que cette série ne m'a jamais déçu.

Le graphisme tout en rondeur de style BD enfantine des premiers albums évolue d'un cran vers un dessin un peu plus fin dès "le pays d'Aslor" pour éclater, avec "El Jerada", dans une quasi perfection de ce style à mi-chemin entre l'humoristique et le semi-réaliste.
Et cette belle qualité de dessin ne fera que progresser.
Pour ne rien gacher, les couvertures sont quasiment toutes magnifiques et très attirantes.

Je ne fais pas partie de ceux qui regrettent la lenteur de sa production. Au contraire, je préfère attendre quelques années et avoir un album de qualité avec une recherche perceptible d'originalité dans les postulats de départ des scénarios, (même si le développement de l'aventure reste de facture classique); plutôt qu'avoir une abondance d'albums dont la sortie est réglée comme une horloge mais qui ne donne plus que médiocrité, (voir les tuniques bleues ou les petits hommes).

Les scénarios sont bons voir très bon dans l'ensemble, malgré quelques incohérences par-ci par-là. Percevan doit à plusieurs reprises lutter pour éviter une apocalypse mais c'est à chaque fois décliné de façon différente et avec recherche.

Les personnages sont maintenant bien établis et ont trouvé leur place et le caractère qui leur convient. Je pense notamment à :
-Kervin, qu'au début, je trouvais très agaçant en écervelé boulimique aux réactions irréfléchies et excessives.
-à Guimly, animal improbable dur à "avaler", qui est heureusement discret. (un animal réel passerait bien mieux je pense).
-Au couple Polémic/Mortepierre qui, lui aussi était trop excessif dans le registre Bêtise/méchanceté/servilité. Il est devenu légèrement plus nuancé et plus redoutable, tout en gagnant en force comique.

A mes yeux donc, cette série est loin d'être sur le déclin, tant que les auteurs prendront le temps de rechercher qualité et créativité. Série à faire connaître.

Nom série  Gil Jourdan  posté le 30/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tillieux me ravis toujours par son dessin simple, efficace, clair et très lisible. Du bon travail qui nous donne même, par ci par là, des vignettes que leur beauté fait sortir du lot. Malgré les années, c'est toujours aussi agréable à lire et à regarder.

Le dessin est donc très bon et, si vous aimez un peu le rétro, c'est un régal. Avec l'atmosphère générale, il donne une bonne retranscription des années 50/60, un peu comme dans les vieux films policiers de l'époque. Cette BD en a le même ton et la même saveur. Elle nous replonge avec délice dans cette atmosphère retro, comme un petit voyage dans le temps.

Ce sont des enquêtes policières classiques, style années 50 (forcément vu l'âge de la BD) mais ça reste de la grande qualité.

A noter que pour le genre et l'époque, il y a des scènes de bagarre plus violentes que la moyenne du genre : la touche Tillieux.

Les personnages secondaires sont souvent savoureux, tant par leur physique que par leur caractère. Le dosage aventure/humour/affrontements virils est très bien réalisé.

Gil Jourdan est un héros viril et sérieux, un peu macho aux sourcils toujours froncés, accompagné d'un faire-valoir comique un peu loufoque; et ça marche bien.

Alors n'hésitez plus, les albums de l'intégrale "tout Gil Jourdan" sont encore disponibles, profitez-en !

Nom série  Largo Winch  posté le 22/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Chaque album de Largo est un plaisir à lire. Très dépaysant et bourré d'action et de belles gonzesses ! Des aventures très agréables où Van Hamme nous initie aux mystères de la finance de façon assez claire pour des néophytes.

Francq a le don de nous transporter dans n'importe quel lieu de la planète en une case ou deux grâce à son dessin lumineux et très précis. Il arrive à nous montrer les lieux les plus reconnaissables d'une ville sans pour autant faire "carte postale", en intégrant parfaitement le décor à l'action. Si la topographie de tous les passages exotiques de Largo est aussi précise que celle de St Tropez dans "Les 3 yeux...", chapeau!

Pour la précision de la description des lieux, et "l'impression d'y être" que ça donne, Largo est un peu à la BD ce que S.A.S. est aux romans.

Le travail sur le texte et le dessin est si bien réussi que l'on entre dans l'histoire dès la 1ère vignette.

Dommage qu'on termine trop vite la lecture d'un album. Il faudrait des albums plus "denses". Le diptyque en 1 seul volume ! Mais peut-être que Francq ne pourrait y exprimer tout son talent ? Et surtout, mauvaise idée financière !

Nom série  Benoit Brisefer  posté le 16/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Sympathique série que Benoit Brisefer. Je n'ai pas lu les 2 derniers albums mais je dirai que les 5 premiers sont très très bons, puis, avec "Lady Dolphine", la qualité est en chute libre pour revenir à un très bon album avec "le fétiche". "Hold-up..." et "...la désunion" sont plutôt moyens puis à nouveau un très bon "route du sud". Par contre "...Eglantine" est décevant. L'idée était bonne, mais mal exploitée et finalement sans intérêt.

Il faut dire que Peyo est irremplaçable et inimitable. Je ne sais comment l'expliquer mais ses dessins ont quelque chose de plus que tous ses imitateurs, qui pourtant, sont quasiment identiques dans le coup de crayon.
Alors je ne sais pas, plus de poésie, de magie dans les rondeurs du dessin comme dans la façon de raconter l'histoire (texte et découpage), plus de tendresse ? Le mystère du génie !

Sinon, Benoit m'a toujours intrigué. C'est vrai, un petit garçon de 9 ou 10 ans dont on ne voit jamais les parents. Parents auxquels il ne fait jamais la moindre allusion d'ailleurs. Et il peut partir à l'autre bout du monde, à n'importe quelle heure et pour plusieurs jours sur un coup de tête sans avertir personne. Et les adultes qui l'accompagnent ne s'en inquiètent pas plus que ça non plus.

J'en suis arrivé à imaginer une explication lugubre : Le jour où Benoit a découvert sa super force, il a tué ses parents par accident et les a enterrés au fond du jardin. Tout le village est au courant mais fait semblant de rien par peur de Benoit. Et lui, son subconscient le force à oublier le drame par son excès de politesse et d'honnêteté envers les adultes et en continuant à vivre comme si de rien n'était.

Ca ferait pas une bonne série parallèle ça ? "La vie secrète de B.Brisefer" !

1 2 3 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque