Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1562 avis et 336 séries (Note moyenne: 2.97)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Appelle-moi Ferdinand  posté le 22/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le postulat est intéressant mais la bd pêche sans doute par son côté excessif.

Oscar n’a plus beaucoup de temps à vivre et il compte bien combler toutes les frustrations engrangées tout au long de sa vie bien rangée. Le fait de reporter sur les autres l’échec de sa vie n’aide pas à éprouver la moindre compassion, ni même un quelconque intérêt, envers ce personnage amorphe que le cancer va réveiller subitement. Oscar est le seul responsable de sa vie insipide. Bref, il aura été égoïste jusqu’au bout. Au moins, avec sa mort, il libère ses proches d’un poids. J'ai par contre bien apprécié le découpage qui accompagne le changement de comportement d'Oscar jusqu'au point de non retour.

Côté dessin, c’est bien dans la veine "roman graphique" avec un trait qui rappelle par moment celui de Tom Tirabosco (le côté gras en moins).

Nom série  Saucisson Smith  posté le 17/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
D’emblée, je précise que je n’ai lu que les deux premiers opus publiés dans les années 70.

Avec un taux de moisitude honorable, ce récit aventureux, pré-publié dans Tintin, est le parfait exemple d’une époque révolue. Pourtant, cette bd ne manque pas de charme. Elle est inventive et assez délirante par moment. Les références archéologiques (c’était le métier de base de Goux) et à la littérature jules vernienne donnent un côté mystérieux au récit même si la trame narrative reste d’un grand classique. On voit se croiser des personnages hauts en couleurs. Evidemment, tout ce beau monde va se télescoper de manière peu fortuite pour apporter une conclusion (presque) attendue au récit. A noter qu'il est plutôt inhabituel de faire d'un voleur le personnage central d'une série (surtout pour l'époque). Mais les activités illicites de Saucisson Smith sont surtout prétexte à l’emmener dans des aventures surréalistes. L’auteur est complet (scénariste, dessinateur et coloriste). Sa patte animalière est sympathique et reste en marge de la ligne claire méridionale dont il se fait le porte-drapeau aujourd’hui (les deux derniers tomes –non lus- semblent plus se rapprocher de ce style).

Une curiosité avant tout destinée aux nostalgiques des bds à papa.

Nom série  Walk of the Dead  posté le 03/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Walking Dead, je connais mais je n’ai pas lu.

Malgré l’absence de référent, je me suis bien amusé avec cette parodie débridée. La palette de protagonistes est volontairement haute en couleurs pour servir de prétexte à un humour parfois très con. Le dessin vise la simplicité et l’efficacité pour mettre en images ce récit qui se termine sur une note à la fois inattendue et surréaliste (mais bien dans le ton de la bd finalement). Juste une petite réserve concernant le running gag qui prend le contre-pied de la situation. C’est rigolo la première fois mais, après, ça devient un poil lassant.

Ça divertit, c’est l’essentiel.

Nom série  Mickey Mouse - Café Zombo  posté le 25/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album ne laisse pas indifférent.

De Loisel, on peut légitimement s’attendre à une appropriation de l’univers du grand Walt, à l’image de son Peter Pan. Le choix opéré par l’auteur dans le cas présent est différent. Il respecte à la lettre le personnage de Mickey pour proposer un album "hommage".

Et je dois dire que je ne suis pas déçu. Le récit colle à la perfection aux avatars de notre petite souris noire à la culotte rouge aidé de ses amis (Dingo, Pluto, Donald, Horace, Minnie, Clarabelle) pour contrecarrer les (mauvais) plans de Pat et sa bande. C’est donc un récit aventureux et linéaire "à l’ancienne" qui est assez fourni (plus qu’à l’origine il me semble). Il se passe donc beaucoup de choses bien prévisibles avec un final invariablement identique. De prime abord, ce qui peut paraître comme de la paresse doit en fait demander pas mal d’investissement de la part de l’auteur. Car il n’est pas évident d’insuffler à un récit l’atmosphère originale. Et le pari est réussi car, en lisant les bulles, j’avais l’impression d’entendre les "voix" des protagonistes. C’est d’ailleurs une expérience assez déroutante.

Un album à savourer pour ce qu’il est. A réserver aux nostalgiques et aux fans absolus de Mickey dont l’âme est préservée.

Nom série  Loup (Dillies)  posté le 25/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Celui qui connait l’univers de Renaud Dillies ne sera pas surpris … peut être juste un brin déçu.

L’auteur mélange, comme à l’accoutumée, poésie et mélancolie sur fond musical. La symbolique est aussi forte avec des questions existentielles à la clé. Loup est un loup qui porte un loup lors de ses concerts. Il ne sait rien de son passé jusqu’au moment où … On se laisse envoûter par la narration contemplative ou plutôt par les notes de musique. Le dessin est toujours aussi sensible et touchant avec les cases qui se déforment au gré de la mélodie. Mais voilà, le final est un peu abrupt et aurait mérité davantage de développement, voire un second opus. Le sentiment qui prime à la fermeture du livre est similaire à celui qu’on peut avoir lorsqu’une musique qu’on apprécie s’éteint inopinément. Il y a un point de rupture. Un réveil trop brutal.

Pour découvrir l’auteur, je conseillerai plutôt ses premières réalisations (Betty Blues ou Sumato).

Nom série  Putain de chat  posté le 22/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne suis pas chat mais chien ... elveen vous le dira !

Mais putain, ce chat qu'est ce qu'il m'a bien fait marrer. Moustique pique là où il faut avec une pointe (bien aiguisée) de sarcasme et d'ironie. Le décalage entre lui, futur Dark Vador de la terre (il est noir, c'est déjà ça), et son maître, lui étant entièrement dévoué, fait tout le sel de ces gags. De plus, c'est pas trop long et Lapuss' évite de tourner en rond. Le dessin est dépouillé mais l'auteur arrive a bien croquer le chat en deux temps trois mouvements.

Petit moment de détente en perspective ...

Nom série  Mariée par correspondance  posté le 31/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le sujet est digne d’intérêt mais son traitement est plutôt dérangeant.

Le comportement de Monty, qui assimile sa femme coréenne à sa collection de jouets, a de quoi horripiler. Ce parti pris de l’auteur confère à l’album une atmosphère malsaine qui m’a empêché de rentrer dans l’histoire. Kyung ne sera (évidemment) pas la petite asiatique modèle attendue, ce qui provoquera le creusement d’un fossé jusqu’à un point de quasi-rupture dans le couple. Le final est assez déconcertant. Malgré une lecture aisée, je n’ai donc pas accroché à cette histoire. A noter un dessin pas si mal, surtout lorsqu’il est question d’esquisses féminines.

Bref, vous l’avez compris : on accroche … ou pas. Mais cet album ne laisse pas indifférent.

Nom série  Le Captivé  posté le 28/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je remarque que le petit monde de la bd se penche de plus en plus sur des personnages lambda qui ont été sous les feux des projecteurs malgré eux avant de retomber dans l’oubli.

Albert Dadas est l’un d’eux. Dadas est, dans le jargon populaire, un fada. Pour la médecine, c’est une perle rare … un captif captivé, un prisonnier voyageur. Pour moi, c’est un somnambule de l’extrême, un Forrest Gump avant l’heure. Dadas est atteint d’un trouble nouveau qui laisse perplexe les spécialistes. Mais sa route l’amène à croiser Tissié qui va en faire son sujet de thèse. Ce jeune médecin va essayer de guérir Albert de ses fugues amnésiques et de sa frénésie masturbatoire. Le récit a un pouvoir quasi hypnotique. Il est, en plus, finement travaillé pour brosser plusieurs années de la vie d’Albert sans à-coups. Il en résulte une narration fluide pour une lecture des plus confortables. L’histoire se conclu avec des annotations sur le cheminement des protagonistes après leur rencontre qui durera quelques années. Mais le récit n’aurait pas eu la même réussite sans le coup de crayon de Christian Durieux qui se colle au mieux à l’époque en insufflant un côté vintage aux vignettes (style vieilles photos) et en donnant réellement vie aux protagonistes (la physionomie de Dadas et Tissié sont parfaitement rendues).

Du bel ouvrage, assurément !

Nom série  Un petit goût de noisette  posté le 30/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce genre de récit qui se fait entrecroiser des histoires d’amour n’est pas forcément ma tasse de thé.

A travers chaque chapitre, une tranche de vie anodine est retracée en mettant un personnage sous les projecteurs. Il n’y a pas toujours de lien entre les différents (et nombreux) chapitres. De fait, ça m’a paru décousu sans réel début ni fin. Bref, cet album conviendra mieux à ceux qui apprécient le style "tranche de vie" sans vouloir connaître les tenants et aboutissants.

A noter un trait simple mais personnel rehaussé par une couleur dominante changeant d’un chapitre à l’autre. Ca donne à l’ensemble un cachet particulier pas désagréable.

Une bd pas faite pour moi, tout simplement.

Nom série  Les Contes de la ruelle  posté le 23/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sans savoir à quoi m’attendre (j’ai été séduit par le graphisme), ce recueil de 4 nouvelles m’a touché d’une manière insoupçonnée.

Il émane de ces pages quiétude, douceur et poésie. Une pincée de fantastique apporte une touche de magie inhabituelle qui transcende les récits. Pourtant, la base de l’histoire (l’infirmité de la petite fille) n’a rien de gai. Mais tout se prête au sourire et au bonheur. A noter que, l’effet de surprise passé, les 2 dernières nouvelles sont un ton en dessous des 2 premières. Mais qu’à cela ne tienne, c’est du made in china de qualité.

A découvrir !

Nom série  Les Tuniques Bleues - Des histoires courtes par...  posté le 23/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici un bel hommage rendu à une série mythique des éditions Dupuis pour laquelle Cauvin a tarder à perdre de son inspiration.

Les histoires courtes sont nombreuses et offrent une belle brochette de styles variés, tant dans le trait que dans la narration. Certaines sont plus percutantes que d’autres mais l’ensemble se tient. On sent que les contributeurs ont une affection particulière pour ce duo improbable de nordistes. Certains courts récits sont plus caricaturaux que d’autres mais tous respectent la psychologie divergente de nos héros bleus (non, il n'est pas question ici de schtroumpfs).

A recommander !

Nom série  Zaï Zaï Zaï Zaï  posté le 23/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Zaï Zaï Zaï Zaï ... J’adore !

C’est de la bd déconne par excellence mais pas du n’importe quoi. Ce n’est pas bourrin, au contraire, c’est subtil, voire d'une très grande finesse. Sous un graphisme aux apparences sérieuses, se déploie une histoire de ouf. Fabcaro ajoute une nouvelle corde à son arc en explorant les potentialités infinies qu’offre la bd. L’auteur détourne avec intelligence les absurdités de notre quotidien en poussant son délire à son paroxysme. Le final conclut ce récit de manière non pas attendue mais bien dans la logique suivie jusque là.

A recommander chaudement !

Nom série  Waterloo - Le chant du départ  posté le 23/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je m’intéresse à Napoléon, sans doute parce que mon environnement s’y prête. Pourtant, je lis peu de bds sur lui mais celle-ci a attisé ma curiosité car on aborde l’Histoire par la petite porte, voire le bout de la lorgnette.

C’est aussi un récit qui est abordé après coup pour tenter d’expliquer pourquoi un si fin stratège a commis de si grosses erreurs d’appréciations. Les échanges de points de vue entre le médecin français et le prussien témoignent d’un respect mutuel et de savoir vivre. Le récit m’a donc intéressé car on voit les événements sous un angle différent. Ca ne change rien dans les faits mais ça permet de mieux les comprendre. Côté dessin, le trait est approprié mais ce n’est pas ma came. Ceci étant, ce genre d’album m’intéresse davantage pour l’histoire développée que pour la personnalité du graphisme.

A réserver aux amateurs d’Histoire.

Nom série  Le Temple flottant  posté le 23/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je comprends l’enthousiasme d’Alix mais je partage davantage le sentiment de Miranda.

C’est une bonne bd aux allures de conte qui laisse un goût de trop peu. On aurait aimé en savoir plus sur ce temple flottant mais le récit est rapidement expédié. Les inconvénients propre aux contes sont donc présents, notamment la simplification du récit pour en tirer une morale. Ceci étant, si on déplore une fin si rapide, c’est que l’histoire et le sujet captivent. Et le trait, comme la colorisation, participent à l’immersion du lecteur dans ce récit accrocheur.
A noter le prix contenu pour un contenant de belle qualité. Tout comme Alix, je suis curieux de voir ce que ce dessinateur peut proposer d’autre.

A lire certainement mais achat facultatif.

Nom série  Baudelaire ou le roman rêvé d'E.A. Poe  posté le 25/11/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof, sans plus.

La couverture n’est pas des plus attirantes, seul le titre interpelle. L’histoire imaginée par Tarek est plutôt surréaliste avec un Baudelaire qui fait toutefois figure de protagoniste plausible. Le début est intriguant mais, bien vite, l’histoire perd en intérêt et crédibilité. Ce n’est qu’à la toute fin qu’on devine les motivations du périple de Baudelaire en Angleterre et qui donne au titre de l’album tout son sens. Mais j’aurais envie de dire "tout ça pour ça". Bref pas marquant pour le coup. Et que dire du dessin ? Morinière a du talent mais cela ne transparaît pas vraiment des planches plutôt ternes. Certes, c’est pour l’ambiance mais, visuellement, ça ne m’a pas emballé non plus.

Deux étoiles pour l’originalité.

Nom série  Petites éclipses  posté le 18/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le titre est bien trouvé car il joue sur les mots (et les maux des protagonistes).

Le dessin à plusieurs mains est très sympa et bien complémentaire, le trait de Fane étant sans doute un peu plus brut de décoffrage (à l’image d’un Tunny Head).
Côté histoire, ça sent un peu la caricature avec cette bande de potes qui se retrouve à l’occasion d’un prétexte (ça aurait aussi pu être le titre de la bd). On a un panel assez complet de gens ayant des vies sentimentales décomplexées mais pas toujours faciles à vivre. Je ne m’y suis pas reconnu mais ce n’est pas la raison de mon avis mitigé. C’est surtout ces longues discussions en mode gueulard "ON" qui plombent l’ambiance et rendent l’ensemble indigeste. Bref, c’est long, c’est lourd, c’est vain, c’est bof.

J’aurais mieux fait de m’éclipser de la librairie avant d’acheter cet album. Comme quoi, y a pas que cette bande de copains qui fait des erreurs …

Nom série  Mal de mère  posté le 29/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
'Faut croire que dévoiler un passé douloureux est une manière d’exorciser de vieux démons … une sorte de thérapie.

C’est en tous les cas un témoignage qui met en lumière le ressenti ambigu d’un jeune enfant face à une mère alcoolique : envie de l’aider et rejet de cette dernière. On aurait pu craindre que ça verse dans le mélo mais il n’en est rien. C’est sobre, sincère. Côté dessin, il sert bien le récit en évitant d’en faire trop.

Une lecture à recommander si ce genre d’histoire vous tente.

Nom série  Les Corruptibles  posté le 29/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Bof.

J’ai pas trop mal accroché au premier opus qui fleure bon les magouilles avec cet humour en dilettante. Mais, à partir du second, la narration se complexifie au point de me faire perdre pied dans cette succession d’événements alambiqués à l’africaine. J’ai pas non plus essayé de m’accrocher aux wagons, je l’avoue. Reste une atmosphère unique particulièrement bien rendue avec ces tons ocre.

Bref une lecture fastidieuse. Une expérience que je ne renouvellerai pas.

Nom série  La Malbête  posté le 05/06/2015 (dernière MAJ le 05/09/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici un premier opus qui met l’accent sur la personnalité des protagonistes, leur rang social et leurs interactions. La bête est peu présente. Du coup, l’intensité dramatique est imperceptible.

Le récit est donc posé et avance à pas de loup. Il suit, pour le moment, une des hypothèses que l’histoire a retenue sur l’origine de la bête du Gévaudan. Cela se devine à la toute fin. Reste à voir quelle direction va être donnée au récit … va-t-il rester dans un des sillons tracé par l’Histoire ou bien va-t-il s’affranchir des hypothèses avancées jusqu’alors pour proposer une vision inédite ? La suite (et fin) dans le second opus. Côté dessin, Hamo adopte un style proche de Special Branch qui me rappelle aussi par moment celui d’Alary. Le trait, agréable à l’œil, est rehaussé par un travail des couleurs poussé. Notons toutefois que Hamo a un peu de mal à dessiner correctement les chevaux, à la fois dans leurs proportions et dans leur manière de se mouvoir (heureusement que le dessin est figé car plus d’un cheval se casserait la pipe sinon). De même, un cavalier (surtout à cette époque) monte à cheval par la gauche (et non par la droite) pour laisser pendre le sabre ou l’épée. Bref, quelques petits points qui passeront inaperçu pour la plupart mais qui me gênent un peu.

La bête se fait donc discrète (pour le moment), gageons que le second tome la voit se réveiller …

MAJ suite à la lecture du second opus
Avec ce tome 2 se conclut le récit sur la fameuse bête du Gévaudan. Finalement, c'est la théorie la plus communément admise qui est développée sans chercher à s'en distancier quelque peu. A noter que cette théorie repose sur un faisceau de présomptions mais qu'aucun élément avéré ne vient corroborer. Le récit se laisse suivre mais je n'ai pas été emporté, espérant y trouver en vain une position plus originale des auteurs sur ce sujet. Côté dessin, c'est bien dans la continuité du tome 1, l'auteur ayant toujours autant de mal à dessiner un cheval qui tient sur ses quatre pattes.

Nom série  L'Abominable Charles Christopher  posté le 25/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’achat a été motivé par l’objet inhabituel tant par son format que par son découpage. Le graphisme de Karl Kerschl a achevé de me convaincre.

Côté récit, on suit l’errance d’un yeti qui fait des rencontres fortuites sur son chemin. En parallèle sont développées des histoires d’autres animaux sans lien apparent pour l’instant. Il émane des pages une atmosphère aux accents ambivalents (à la fois paisibles et intriguants). Finalement, on ne sait absolument rien du yeti et de son périple. En l’état, le premier opus est une grosse introduction qui immerge le lecteur dans l’univers très particulier de cet auteur canadien. Difficile donc de savoir où tout cela va nous mener. Cependant, cette bd présente bien des aspérités qui sont autant de points d’accroches qui donnent envie d’en savoir plus. J’en conseille donc l’achat. Je n’ose en effet pas imaginer que cette intrigue ne soit que de l’esbroufe (mais je peux me tromper).

Je suppose que le second opus ne tardera pas à venir vu qu’il est déjà publié en français outre atlantique.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 79 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque