Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 446 avis et 25 séries (Note moyenne: 3.34)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Blast  posté le 09/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Blast est une oeuvre terriblement sombre et foisonnante. Elle plonge littéralement dans la psyché d'un homme dont on se demande, tout au long des quatre tomes, de quel bois il est fait. Personnellement, j'ai oscillé sans cesse entre un sentiment de compassion entre ce personnage singulier et une forme de répulsion, provoquée par la noirceur d'un parcours qui renvoie à toute la misère humaine.

Avec cette BD, Larcenet frappe fort, quoi qu'il en soit. Prolongeant le regard social et l'analyse de la condition humaine déjà présents dans ses histoires passées, il franchit avec Blast un palier supérieur. Je dirai même qu'il est passé du statut simple d'auteurs de bd, à celui de véritable romancier, même s'il reste bien ancré dans l'univers de la bande dessinée. On sent en effet, qu'il est animé du souci de fouiller dans la psychologie et l'âme de ses personnages. On sent qu'il cherche à donner à ces derniers une épaisseur et une densité qui n'est pas aussi courante que ça dans le neuvième art.

Pour autant, Larcenet n'oublie pas les arguments graphiques. Son graphisme est irréprochable. En parfaite adéquation avec son propos, il participe à donner chair aux tourments de son personnage principal. D'une noirceur impressionnante, il semble amplifier le malaise et le mal être qui collent à la peau de cet homme à la dérive.

En refermant Blast, en bouclant le dernier tome, l'histoire m'a poursuivi les jours suivants. Des "scènes" me revenaient en mémoire et continuaient à me questionner à propos du parcours et de la dérive de ce personnage à la fois monstrueux et terriblement humain. Le signe que cette BD, est une véritable oeuvre car elle continue à vivre, bien après le mot fin.

Nom série  Professeur Bell  posté le 08/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet été, j'en ai profité pour relire certaines des bd que je me garde de côté comme un bon vin. J'ai donc plongé à nouveau dans les aventures du Professeur Bell qui est sans doute, le héros de BD, le moins sympathique que je connaisse.
Mais malgré ça je l'aime bien celui là, comme j'ai toujours aimé Sfar pour sa capacité à produire des histoires à la fois légères en apparence mais qui portent en elles une forme de questionnement sur la nature humaine et la relation qu'elle entretient avec la mystique, le caché, le divin.
Le professeur Bell, s'inscrit parfaitement dans cette veine. L'univers dans lequel baigne la série, tout en étant bien ancré dans une réalité et une époque bien définies (le monde du 19ème siècle), reste résolument fantastique, presque onirique. Les personnages et créatures qui peuplent les aventures de Bell finissent de donner aux histoires une dimension improbable et qu'on ne peut lire qu'au deuxième degré, tant la description qu'en fait Sfar dépasse le simple cadre du réel et du cartésien.
C'est sans doute une telle réalité qui peut participer à rendre la BD difficile à suivre pour certains. Moi pas. Quand je me plonge dans ces histoires, j'ai toujours le sentiment de rêver les yeux grands ouverts. La manière dont Sfar construit son récit, le style graphique et la mise en couleur (que je trouve très réussis, même quand Tanquerelle prit le relais de Sfar au dessin), résonne en effet en moi comme un songe. Oui c'est complètement décalé, oui c'est parfois même décousu, oui, on a souvent l'impression que Sfar papillonne d'un extrême à l'autre mais loin de me gêner, ça participe à entretenir chez moi, l'impression de voyager ailleurs.
C'est pour cela que j'aime me replonger si souvent dans les productions de cet auteur vraiment à part.

Nom série  Il était une fois en France  posté le 12/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les histoires qui traitent de la période de l'occupation ne sont pas légion dans la bande dessinée. Cette série a l'immense mérite d'aborder cette thématique de manière nuancée et intelligente.
Ici nous n'avons pas à faire à des personnages monolithiques, à des bons et des méchants sûrs de leurs convictions et de leurs missions, mais à des êtres humains fragiles, incapables de prévoir l’avenir et qui agissent d’abord en fonction de ce qu’ils estiment être leurs intérêts immédiats.
Cela donne à voir des personnages ambigus, lâches, médiocres mais qui pourtant ne sont pas dépourvus de force et d’une certaine forme de dignité au hasard des coups durs qui leur tombent dessus.
Le personnage principal est bien évidemment l’exemple même de cette réalité. Nury en donne une description qui parvient à la fois à inspirer le respect mais aussi le mépris. Dit comme ça, cela n’a l’air de rien mais dans le récit, ça pimente la lecture, cela crée un sentiment incertain où on ne sait jamais si on aime Joanovici où si on le déteste définitivement.
Quand on sait que l’époque qui sert de fond au sujet, fut justement marqué par ce sentiment d’incertitude, que beaucoup de repères volèrent en éclat , on se dit que Nury a parfaitement su réinjecter ce climat dans son travail de scénariste.
Rien que pour ça, sa série mérite le détour. Quand en plus, on voit le travail graphique de Vallée qui est tout simplement irréprochable, on se dit qu’on tient là, une fichue bonne série.
A suivre donc…

Nom série  Le Marquis d'Anaon  posté le 12/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà une série qui a été une très agréable surprise, un moment de lecture comme je les aime ; surprenant, peuplé de personnages bien décrits et à la personnalité bien sentie.
Rehaussé par un dessin à la fois simple mais maîtrisé, sachant parfaitement créer des ambiances en adéquation avec l’histoire, les scénaris sont hyper chiadés. Ils baignent dans un climat fantastique mais qui au final s’inscrivent toujours dans un contexte humain et cartésien qui empêchent bien des délires et effets de style grand guignolesques.
Tout ça pour dire que le travail de Vehlmann et Bonhomme est une réussite incontestable. Cette série que j’ai découverte sur le tard, confirme que certains auteurs ont encore plein de bonnes choses à dire…

Nom série  Santiag  posté le 26/07/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une histoire originale qui a le mérite d'être à cheval sur plusieurs genres. Elle commence comme un thriller et se mâtine très vite de fantastique, empruntant au passage les légendes indiennes nord américaines.
On s'attache très vite au personnage principal et on suit avec attention son évolution dans un monde dont les contours sont vraiment mystérieux.
Le seul reproche que je peux faire à Dufaux dans la construction de son histoire, c'est la fin qui me paraît un peu tirée par les cheveux. Sans dévoiler le coeur de l'intrigue, j'ai effectivement eu le sentiment que le happy end tombait mal. Il rend banale une histoire qui aurait gagné à garder ses accents un peu mélancoliques et fatalistes.
Cela dit, je chipote un peu en disant cela. Parce qu'au final, j'ai passé un agréable moment de lecture.

Nom série  Mammouth et Piston  posté le 26/07/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Comme beaucoup de monde, j'aime vraiment bien Litteul Kévin, mais ce "Mammouth et Piston", c'est toute la bd que je n'aime pas. Je ne parle pas du graphisme qui est toujours aussi bien maîtrisé par Coyote, je parle des valeurs que véhiculent les histoires ; intolérance à l'autre (je pourrais donner plein d'exemples mais je vais éviter de faire dans l'analyse de texte), apologie de la violence, de la femme objet, homophobie etc. En adaptant beaucoup de blagues à cinquante centimes d'euros, Coyote fait du rase motte. Ca donne une bd, assez pathétique et pitoyable dans son propos. Heureusement que Coyote demeure un très bon dessinateur et qu'il a démontré avec Litteul Kévin qu'il pouvait être très drôle sans être lourd....

Nom série  Labyrinthes  posté le 20/02/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà encore une mini série plaisante à défaut d’être inoubliable. On passe un agréable moment de lecture qui ne laisse pourtant dès la dernière page tournée, qu’une vague impression de satisfaction. Je ne vais pas trop m’attarder sur les thèmes paranormaux et fantastiques qui servent de fondement à cette série. Ils sont intéressants mais traités trop superficiellement pour déboucher sur quelque chose qui tienne réellement la route. Dommage ! Comme il est dommage que certaines « portes » ouvertes par Letendre (ceux qui ont lu la bd savent de quoi je parle), se soient si vite refermées. J’aurais aimé en savoir plus sur ces ouvertures spatiotemporelles laissant entrevoir l’avenir de l’humanité….

Quant à la fin de l’histoire, je la trouve très, très vite expédiée, à la limite du grotesque même… Le sage qui transgresse ses propres lois pour aider le héros… Hum… ok… Si tu veux. Cela dit, l’ensemble est honnête. Une série qui mérite d’être redécouverte.

Nom série  Chats  posté le 20/02/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai passé un bon moment de lecture avec cette série. La quête des personnages principaux qui évoluent dans un moment post apocalyptique n'a rien d'exceptionnel, mais le traitement de l'histoire par Convard sait parfaitement ménager le suspense et nous tenir en haleine d'un bout à l'autre de la lecture. Pour moi, le contrat est donc largement rempli. J'ai trouvé dans cette bd ce que j'étais venu chercher. Pour ne rien gâter, le graphisme est bon et éclaire bien le propos. Je recommande donc.

Nom série  L'Ile des morts  posté le 20/02/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Houlà là, quel boxon ce scénar.... avec toute la meilleure bonne volonté du monde, faut pas pousser... Arrivé au deux tiers du premier tome de l'intégrale, me voila obligé de revenir en arrière pour bien m'assurer que mon cerveau n'était pas atteint de sénilité précoce, tant l'ensemble était confus ; personnages pas très identifiables aux motivations aussi obscures que le thème abordé, voilà à quoi j'étais confronté.

Côté dessin, malgré de bonnes ambiances, le résultat n'était pas plus brillant (et là, je ne cherche pas à faire de jeux de mots en relation ou plutôt en opposition avec le côté glauque de l'histoire). Ce que je reproche en fait au graphisme, c'est son manque de clarté. La mise en scène est très, très mauvaise. On trouve des plans rapprochés, là où il aurait fallu exactement le contraire afin de bien situer le propos et de mettre l'accent sur la trame. On assiste à des coups d'esbroufe graphique qui au lieu de servir l'intrigue, la desservent complètement.

Bref, cette série dont le thème promettait de belles choses, s'est lamentablement réduite à un catalogue d'images parfois très belles, mais sans âme. Un comble quand on aborde le thème de la mort et de ce qu'elle cache.

Nom série  Les Années Spoutnik  posté le 12/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Waoh, quel bonheur, la lecture de cette série. Je l'ai découverte grâce à l'opération "intégrale, haute densité de casterman". Au départ, après l'avoir ouvert sommairement, je n'étais pourtant pas emballé par un graphisme que je jugeais trop basique. Je m'y suis repris, juste parce que Baru est un auteur que j'aime bien et qui ne m'a jamais déçu. Très vite, dès les premières pages, le ton, les personnages, les rivalités des gamins m'ont scotché à l'affaire. J'y ai retrouvé une verve et un climat participant du même esprit que ceux de mise dans la fameuse "Guerre des boutons". J'ai particulièrement adoré l'antagonisme opposant à la fois ceux d'en haut à ceux d'en bas et celui du Goret au Gros. La description de ces guerres d'enfants et pleine de malice et d'humour. C'est dynamique et rafraichissant.

Mais la grande force de Baru, c'est de ne s'être pas limité à ces jeux de gamins, aussi attachant soient-ils. Il parvient de manière subtile et parfaitement maîtrisée, à retranscrire un climat d'époque (la description des communistes est un fameux moment et il faudrait être de marbre pour ne pas rire et sourire au fil des pages qui abordent le truc) et une réflexion sur le melting pot que constituaient les cités ouvrières des années 50.

On se rend compte alors que Baru est un auteur plein de nuance, de tolérance et de tendresse pour ses semblables. Il nous donne là, une vraie leçon d'humanisme (il suffit de s'arrêter sur le regard qu'il pose sur l'allemand qui aide les gamins à faire leur fusée ou sur celui de la mère du Goret qui contredit le discours tranché de son mari à propos des arabes, pour en être convaincu).

Enfin, la scène finale, celle de l'attaque des C.R.S est tout simplement drôle et poignante. Drôle, parce que voir des enfants bousculer l'ordre établi à coups de flèches n'est pas commun, et poignant parce que Baru réussit parfaitement à montrer la rudesse de l'époque et la conscience sociale des gens qui la vivait. Voir le jeune René porté en triomphe par un adulte est en effet, hautement symbolique et touchant. Le gamin quitte le monde des gosses pour arriver dans celui des adultes. Et ceux ci, en le félicitant de son courage, face aux soldats du système, semble lui transmettre un flambeau annonçant d'autres batailles ; celle de 1968 sans doute.

Bref, voila une oeuvre dense et rudement rafraichissante que je conseille avec ardeur à tous.

Nom série  La Forêt  posté le 23/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le nom de Vincent Perez au "générique" de cette bd était effectivement une vraie curiosité pour moi. Le fait qu'Oger s'embarque dans l'aventure, me laissait néanmoins sur l'idée qu'on ne partait pas pour un voyage aussi bancal que celui proposé par d'autres "peoples" en mal de nouvelles expériences.

Après la lecture, cet a priori s'est révélé tout à fait justifié. Vincent Pérez nous propose en effet, un récit drôle, étoffé et rythmé. Au bout de quelques pages, j'oubliais même la curiosité initiale pour m'intéresser à l'histoire proprement dite, ce qui était plutôt bon signe. Je ne vais pas m'étendre sur le travail d'Oger, il est toujours aussi bien foutu et bien mis en valeur par des couleurs soignées. Inutile de préciser que satisfait par le premier tome, j'ai acheté le deuxième. En attendant la suite....

Nom série  A la recherche de la Licorne  posté le 22/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans le genre "à la recherche de...", cette histoire est pour moi, un sommet. On y trouve un concentré absolument parfait de tout ce qui fait les grandes aventures humaines.

Un groupe de personne mû par un objectif commun, une description très fine du long processus allant de l'enthousiasme à la désillusion et l'ironie du destin qui fauche à la fois les hommes et les idéaux. A la fin de cette histoire, on n'en finit pas pour autant avec elle. Elle continue de nous hanter comme les personnages du récit l'ont été par l'animal mythique qu'il poursuivait. Et c'est justement à ça qu'on reconnait, la force du récit et sa justesse. Et loin des héros monolithiques de la bd, on ne peut que saluer la prouesse de Ruiz qui a si parfaitement su créer des personnages aussi vibrants, des êtres humains qui n'ont de papier que le support qui les porte.

Quand en plus, l'ensemble est servi par le dessin de Miralles qui n'est rien d'autre que parfait, on touche au coup de maître.

Nom série  Gilgamesh  posté le 22/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La collection Pilote de Dargaud offre souvent de petits bijoux. Gilgamesh en est un.

Derrière un graphisme très stylisé et des planches lumineuses et extrêmement bien découpées se cache une adaptation réussie de l'un des mythes fondateurs de l'humanité. Si l'on est sensible aux symboles, aux personnages qui sont d'abord des archétypes reflétant la nature des hommes, on ne peut qu'être heureux du voyage proposé.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé et des oeuvres comme celle ci, j'en redemande.

Nom série  Ghost money  posté le 22/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si ce premier tome suscite l'envie et la curiosité, c'est d'abord par la clarté de son graphisme et de ses couleurs. Forcément quand ces préalables vous sautent à la figure, la lecture devient naturelle.

Cela dit, si j'ai passé un moment agréable tout au long de ses pages, je ne peux pas dire pour autant que j'ai fais là la rencontre de ma vie. L'histoire est somme toute très classique et surfe un peu sur la trame d'un tas de films que j'ai pu voir ici ou là. D'où ma note moyenne, qui est surtout le reflet du manque de surprise que suscite l'ensemble. Je lirais tout de même la suite pour suivre l'évolution du truc...

Nom série  Nuit blanche  posté le 21/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai découvert cette série, grâce à l’opération « intégrale » en petit format. Et j’ai aimé.

L’histoire en elle même, est honnête même si elle ne m’a pas forcément enthousiasmée. Le petit destin des déchus de la grande histoire se perd en effet dans toute une série d’événements parfois intéressants, souvent confus mais jamais barbants.

Mais ce que j’ai vraiment aimé, c’est d’abord le dessin. Neuray sait diablement bien créer les ambiances, les décors et donner vie à ses personnages. A tel point, que son graphisme à lui seul, m’a porté jusqu’au bout de l’histoire.

Côté scénar justement, plein de petites choses auraient pu être mieux appréhendées… la relation amoureuse entre Kalitzine et le rossignol ou entre Igor et Sacha par exemple… au lieu de cela, Yann se paume un peu dans des sous intrigues dont le potentiel narratif s’est avéré beaucoup moins dense.

Nom série  Bunker  posté le 21/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Décidément, j’aime vraiment bien les univers mis en place par Christophe Bec. On y retrouve l’esprit qui anime certains bons films de sf. Le décor est planté de manière intelligente et détaillée. L’intrigue démarre tranquillement pour glisser irrémédiablement vers l’étrange et le fantastique. Le héros est présenté comme quelqu’un qui possède faiblesse et fêlures et chaque tome se termine par une sacré dose de suspense qui ne donne qu’une hâte, celle d’ouvrir rapidement le suivant (même s’il faut attendre au moins un an).

Quand en plus d’un évident savoir faire scénaristique, le dessin est au rendez vous, ça donne un truc très, très excitant. J’attends donc la suite pour confirmer mon excellente première impression.

Nom série  D  posté le 21/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si ce premier tome brille, c’est surtout au niveau des promesses qu’il laisse entrevoir. L’histoire paraît classique, les personnages sympas mais ce sont surtout les deux auteurs, qui excitent l’attention…. Ils sont tout sauf anodins et mièvre. Moi qui n’achète pratiquement plus de nouvelles séries sans garantie (vu le nombre de tome 1 sans suite que je possède, j’ai appris à être un peu prudent), je dois dire que sur ce coup là, je n’ai pas hésité une seconde.

Maintenant pour revenir à des dimensions plus objectives, ce premier opus a piqué ma curiosité mais ne m’a pas fait grimper au rideau pour autant. J’attends donc avec impatience que le récit s’épaississe… qu’il étende ses ailes comme une p… de chauve souris… brrr

Nom série  Lester Cockney  posté le 21/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà le type de bd idéal quand on rêve d’aventures et de dépaysement. Les voyages de Lester et de ses compagnes contiennent tous les ingrédients permettant d’embarquer gaiement pour d’autres horizons.

Tout y est. L’humour (les rapports de Lester avec ses deux compagnes sont pleins de surprise et de sous entendus), l’aventure (les péripéties des héros sont variées et épiques, les références historiques (s’ancrant dans la grande histoire, les aventures de Lester nous apprennent un tas de choses sur les peuples et les pays qu’elles traversent)… tout ça est servi par le graphisme fouillé et précis de Franz. Que demander de plus ? Je conseille vivement à tous ceux qui aiment la bd d’aventures.

Nom série  Les Aigles de Rome  posté le 09/11/2007 (dernière MAJ le 17/11/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est incontestable, que cette série naissante souffre de la comparaison d'avec Murena. Cette dernière qui bénéficie d'un scénario béton et d'un graphisme lumineux relègue ces aigles de Rome, au statut de simple divertissement sympathique. Alors en quoi, le travail de Marini est il secondaire ?

Pour moi, c'est surtout le traitement général de l'histoire qui est en cause. Les ficelles qu'on nous livrent sont en effet, ultra galvaudées. Au départ de l'histoire les héros sont antagonistes, possèdent des caractères aux antipodes, et finalement ils vont parvenir à s'entendre comme larrons en foire (même si la fin du tome laisse supposer quelques orages à venir). J'aurais personnellement préféré plus de nuances et de subtilités ; une psychologie des personnages plus étoffée... mais bon, peut être que les prochains tomes nous réserveront ils de meilleures surprises.

Quant au graphisme, que dire de plus sur Marini. Assurément l'un des meilleurs artistes de l'univers bd.

Nom série  Afrika  posté le 13/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si la lecture de ce one shot se fait de manière fluide, si le graphisme d'Hermann est toujours aussi précis et sa mise en couleur agréable, cela ne fait pas de cette histoire un must absolu.

En fait, ce qui est même un peu agaçant c'est le ton colérique de l'album et surtout le rebondissement relatif aux débordements militaires. J'ai trouvé les ficelles scénaristiques un peu usées et si la révolte d'Hermann est légitime par rapport au massacre des animaux, il aurait pu l'exprimer de manière plus subtile sans perdre de vue pour autant l'engagement du propos. D'ailleurs au cours de ma lecture, je n'ai pu m'empêcher d'établir un lien entre la personnalité du héros et celle de l'auteur. Son côté bourru, son dégoût de l'injustice, son courage jusqu'au boutiste, sont en effet des traits que j'attribuerais spontanément à Hermann.

Mais qui aime bien, châtie bien. J'attends toujours de cet auteur des histoires à la fois denses et bien écrites. Et là je pense à certains Jeremiah et surtout à la série des "Tours de Bois-Maury".
Enfin, quoi qu'il en soit et en dépit de mes petites réserves, ce one shot est plutôt agréable à lire. Je le conseille donc.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 23 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque