Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1349 avis et 53 séries (Note moyenne: 3.05)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Récits d'un siècle oublié  posté le 23/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un univers uchronique avec des relents Steampunk pour nous conter une seconde guerre mondiale alternative, ma foi l'idée avait de quoi séduire. Les mystères de l'édition font qu'il n'y aura sans doute jamais de suite ce qui est fort dommage car cette histoire possède de nombreuses qualités.

Tout d'abord un dessin plutôt sympa dont mes camarades précédents ont parlé et qui oui évoque d'autres auteurs bien connus. Une histoire bien fichue qui tient la route avec sa part de mystère, les personnages n'étant pas si clairs qu'il pourrait y paraître. Enfin pour finir une grande originalité dans la manière de traiter ce thème.

Un seul mot, dommage il y avait à n'en pas douter du potentiel, pas d'achat conseillé évidement mais au hasard d'un vide grenier il faut pouvoir se laisser tenter.

Nom série  Sergei Wladi (Les aventures de)  posté le 23/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2 euros en vide grenier. Ce qui m'a avant tout décidé à faire ce petit achat c'est le nom de Cromwell et celui de Riff Reb's. J'avoue c'est carrément et complètement foutraque mais tout ça de manière joyeuse. Un petit côté anar réjouissant avec un scénario qui part un peu dans tous les sens mais bon ça retombe sur ses pattes.

Au dire des précédents avis je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus trash, fd'accord il est sur que ce n'est pas le langage de "Tintin" ou "Black et Mortimer" mais bon il n'y a pas de quoi alerter les ligues de vertus.

Non en fait c'est plutôt sympa et du coup je crois que j'irais voir les deux autres tomes, par curiosité mais aussi un petit goût de lire quelque chose qui sort de la BD traditionnelle , et puis moi le dessin de Riff Reb's je suis assez fan.

Nom série  Umbrella Academy  posté le 19/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Et si c'était celui là, et si c'était ce comics qui allait faire que je n'en lise plus jamais ? Non je déconne mais presque pas, jamais vu un truc aussi foutraque, certains posteurs disent qu'il a fallu s'y reprendre à deux fois pour bien comprendre le truc. Désolé les gars mais j'ai autre chose à foutre que de me fader des inepties pareilles, dans l'ordre : préparer un festival de BD, aider mes camarades modérateurs, tondre ma pelouse, écrire des mails ici ou là, surtout là, etc...

Je sais, vous vous en moquez comme de votre première chaussette, ben laissez-moi exprimer mes sentiments sur cette suite apocalyptique, titre du premier opus de cette série, en même temps avec un nom comme ça j'aurais dû me méfier.

Rien de rien pour rattraper le truc, même le dessin est moche, un autre avis parle de dessin "Vectoriel", hey man arrête la drogue et explique moi quel est le concept ou le projet.

Sur ce m'en vais tondre ma pelouse, so long...

Nom série  SHI  posté le 19/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Holà braves gens, il semble que vous découvriez avec cette BD, et si j'en juge par vos précédents commentaires, le principe du flashback. D'ailleurs ici ce n'est pas ce terme qui est approprié mais plutôt celui de l'analepse. C'est un truc qui permet d'introduire au sein d'une continuité narrative une action ou des événements qui se sont déroulés chronologiquement avant l'action en cours. Nulle intervention divine, des extraterrestres ou un problème d'édition quelconque, le seul coupable ici est donc notre scénariste Mr Zidrou himself.

Ah le bougre, il sait nous embobiner et de première encore, les quatre fameuses premières pages sur le principe de l'arroseur arrosé, moi j'aime bien, (au fait d'habitude c'est à la fin que le petit chien meurt, non ?). Passé ce premier épisode une plongée directe dans l'univers du XIXème siècle britannique et là messieurs dames c'est du Chabrol, du Dickens une étude de mœurs comme on aimerait en voir plus souvent, serait ce le début de la déliquescence pour le bel empire ? Nul doute si l'on se fie au destin de notre héroïne Jennifer, en révolte contre l'ordre établi, les conventions de ce siècle. Mine de rien là encore Zidrou nous glisse quelques vérités et sans être un féministe absolu je trouve que c'est pas mal venu du tout.

Et le dessin ? Ben tous s'accordent à dire que c'est du tout bon. José Homs s'était distingué sur la série Millenium que j'avais beaucoup appréciée mais là c'est carrément un cran au dessus. J'ai été scotché par certaines planches, la découverte du tatouage de Kita dans la scène du bain est tout bonnement parfaite.

Donc pour se résumer nous avons là un scénario foisonnant qui nous emmène de notre époque à l'exposition universelle anglaise de 1851 avec visite obligatoire de ce monde plein de morgue de la haute société sure d'elle et de ses convictions, un détour par les pubs mal famés de Londres, un asile digne de Bram Stoker. Bon il y a sans doute quelques ficelles mais je m'y suis accroché avec plaisir, bref pour moi nous ne sommes pas loin du culte mais sachant être patient j'attendrai la suite pour me prononcer en ce sens.

En attendant à consommer sans modération et à faire tourner.

Nom série  L'Oiseau noir  posté le 19/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En cette période troublée, cette BD fait du bien, grâce à sa générosité et aux sentiments qu'elle sous tend. Bien sur elle comprend aussi son lot de vieilles rancœurs comme il dut y en avoir de nombreuses à la fin de la guerre.

Avec ses airs de grand naïf, Manfred, sans en avoir l'air cristallise les tensions, fait resurgir à demi mot des histoires que l'on devine bien sombres, tout en essayant pour lui même de sortir du cauchemar qu'il a vécu.

Dit comme cela l'on pourrait croire être en face d'une histoire très sombre mais il n'en est rien grâce notamment à un dessin lumineux, des couleurs qui retranscrivent à merveille ce petit coin de Provence qui ne surjoue pas la carte postale.

Une fin heureuse un peu étonnante mais tout de même à lire.

Nom série  Narcisse  posté le 14/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'appel du grand large, de l'aventure. Le moins que l'on puisse dire c'est que Narcisse Pelletier a été servi. Jeune garçon qui vit dans un petit port de pêche de la côte Atlantique, il a entendu l'appel du large, le cadeau qui lui est fait d'un talisman porte bonheur d'origine lointaine et enfin un destin tout tracé et sûr mais peu enthousiasmant, il n'en fallait pas plus pour donner à notre héros l'envie irrépressible d'aller voir de l'autre côté, de prendre les vagues une par une jusqu'au bout du monde.

Ce qui frappe d’emblée dans ce récit c'est avant tout le dessin, lumineux, des navires dont on voudrait arpenter le pont, entendre claquer les voiles et la coque frapper l'océan. Si je voulais pinailler un peu je dirais qu'effectivement certain fond de case sont un peu édulcorés mais ne boudons pas notre plaisir et nous aussi laissons nous embarquer. Allez tant que je suis dans les bémols ajoutons celui d'être un poil trop à l'écart de la vie de ces aborigènes pas encore dénaturés par la civilisation et ses bienfaits !

Ces deux premiers tomes sont tout de même puissants de part l'histoire qu'ils racontent. A certes un vers de Baudelaire en exergue aurait été le bienvenu mais finalement imaginons un instant ce récit dans les mains d'un réalisateur inspiré : les belles images que cela aurait donné. Plus je rédige cet avis et plus je me dis que je suis finalement très fan de cette histoire. L'auteur, Chanouga, au demeurant fort sympathique prévoit le troisième tome pour la fin de cette année et nul doute que le retour de Narcisse dans son pays natal sera l'occasion d'une belle confrontation entre ceux qui restent et ceux qui larguent les amarres.

Ce récit mérite le détour, pour ma part j'y ai trouvé toutes satisfactions, un destin tel que celui ci méritait bien cet hommage.

Nom série  Belle comme la mort  posté le 05/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un petit polar sympathique qui vaut surtout pour son ambiance chaude et ensoleillée, autrement c'est un truc plutôt classique qui oscille entre le road movie et l'étude de caractère. Les personnages de la mère et du fils sont bien amenés mais à mon sens un peu sous exploités.

Au niveau du scénario cela manque un peu de liant, on passe d'une situation à l'autre de façon un peu cavalière mais paradoxalement on suit l'intrigue avec plaisir et si le dessin, correct mais pas exceptionnel, aide à faire passer la pilule, ce n'est pas une BD mémorable.

L'emprunt est tout de même possible tout n'est pas à jeter dans cet ouvrage.

Nom série  Outremer  posté le 03/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Comme dit par l'avis précédent il y a peu de chances que je lise le deuxième tome de cette série empruntée en médiathèque.

La quatrième de couverture pourrait donner envie, mais dès les premières pages tournées nous voila plongés dans du vu et archi vu mille fois. Oui ces drôles de dames au pays de la fantasy, trois jeunes femmes avec des pouvoirs, forcément, et vous dirais je que l'une d'entre elles est une elfe. Bon le postulat n'est pas complètement idiot mais nous frisons l'indigence totale en ce qui concerne le scénario qui comporte des ellipses en veux tu en voilà, ça saute d'une action à l'autre sans véritable fil conducteur.

Le dessin n'est pas moche mais il fait tout de même très daté, sans vrai relief.

Une œuvre parfaitement dispensable qui ne laissera pas une empreinte indélébile dans l'histoire de la BD.

Nom série  R.U.S.T.  posté le 02/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Au début de ma lecture j'ai bien sur immédiatement pensé au film "Pacific Rim" qui ne vaut que par ses effets spéciaux de grosses machines qui hélas pour le spectateur évoluent la plupart du temps sous l'eau ou dans la pénombre. Du coup facile d'avoir l'air d'en mettre plein la vue. Je ne dirais également rien de l'ode à la gloire de l'Amérique qui sous tend le film.


Mais foin de billevesées et il faut le dire, le clamer haut et fort R.U.S.T. est une réussite dans le domaine de la SF. Une SF qui aurait intégrée les codes du comics américain et du manga japonais.

Première chose évidente, le dessin et sa colorisation. Un dessin qui n'est pas beau mais, et c'est la que les choses sont étranges il y a des fulgurances dans de nombreuses cases notamment lors des combats entre RU et S-Cats. Ces cases d'un premier abord sont difficilement lisibles tant le trait est virtuoses, en fait je dirais que c'est un dessin qui se mérite.

Contrairement au film auquel je faisais référence précédemment les personnages de cette histoire en trois tomes denses ne sont pas de "belles gueules", anciens héros forcément cabossés par la vie et en quête de rédemption. Non ici c'est la lie de l'humanité des sortes de douze salopards, tueurs, psychopathes et autres joyeuseté. Les auteurs ne nous épargnant d'ailleurs rien de leur actes délictueux.

Alors de la bonne SF , intelligente et bougrement bien dessinée qui se lit aisément, je le répète en prenant le temps de se perdre dans les planches, c'est pour moi un coup de cœur, au passage je remercie le bon camarade qui m'a fait ce prêt.

Nom série  Henriquet, l'homme-reine  posté le 02/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis bien obligé de faire la comparaison avec le précédent ouvrage de Mr Guérineau a savoir son Charly 9 et je dois avouer que celle ci n'est pas en faveur de ce dernier opus. Comme le dit l'avis précédent est ce l'effet de surprise qui s'est émoussé ? Sans doute mais peut être aussi la période ou se déroule notre histoire. Par les dieux qu'elle est complexe. Entre les intrigues de cours, les huguenots, les "malcontents" et la foultitude de personnages petits ou grands il est parfois difficile de s'y retrouver.

Pour autant on prend un certain plaisir à la lecture tant le ton est décalé, l'humour bienvenu et les dialogues souvent au petits oignons. Alors au final un ouvrage plutôt sympa mais qui demande un petit peu d'effort pour se plonger dans la période mais si c'est un moyen de se réapproprié l'histoire de France, louons le propos et la démarche qui gentiment bousculent la manière d'apprendre.

Nom série  Chronosquad  posté le 02/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal sans plus, à vrai dire je ne suis que très moyennement emballé par ce qui semble être le must du moment. Pourtant au début de ma lecture je trouvais l'idée de ces vacances au fil du temps plus qu'originale et je me disais qu'avec ce que nous avait déjà proposé Panaccione il y aurait de quoi se mettre sous la dent.

Las, tout passe, tout casse, tout trépasse, très vite j'ai ressenti un sentiment de lourdeur, ça n’avançait pas ça devenait de plus en plus pénible à lire. J'ai lu vos avis et je me suis dit qu'est ce qui t'arrive, suis je passé à côté du truc ? Pour moi tout cela est un peu foutraque et puis sans doute que bercé à la SF depuis longtemps ça manque pour moi de repères du genre.

Le dessin n'est pas grandiose alors que sur Match et Un océan d'amour je n'avais pas eu de problème là ça coince. Et puis cette couverture du tome 2 j'ose dire que je la trouve hideuse, non que j'aurais souhaité une bimbo, mais là franchement.

J'essaierai plus tard d'y revenir mais en l'état actuel des choses je ne peux qu'octroyer ce pas mal sans plus mais c'est limite.

Nom série  Gudesonn  posté le 02/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ben oui c'est sympa les 4 ème de couverture, nul doute que si moi aussi j'avais zappé la chose, j'aurais été un poil perdu.

Que l'uchronie littéraire est une belle invention, à mon sens elle permet le rêve et l'évasion. Pour la BD qui nous concerne il n'est que de lire le découpage du monde et le nom des pays qui le compose pour aussitôt être transporté ailleurs : empire Inca, Royaume Khmer d’Indochine, Coalition libre des premiers hommes, etc. Mais il fallait s'en douter ce monde n'est pas celui des Bisounours et la Guilde obscure organisation étend ses rets sur l'ensemble de ce monde luttant contre l'émergence d'une hypothétique religion monothéiste. Dit comme cela la lecture peu paraitre un brin ardue mais les auteurs nous plonge rapidement dans un thriller moderne, efficace et bien rythmé.

Tout n'est bien sur pas dit dans ce premier tome mais certains personnages gardent suffisamment de part d'ombre pour avoir envie de lire la suite. Pas révolutionnaire sur la forme mais le fond original pourra plaire au plus grand nombre une fois passé l'écueil des repères inhabituels de cette uchronie plutôt maline.

Pour moi une série à suivre.

Nom série  Dark Museum  posté le 31/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors là les amis voici du lourd de chez lourd. En fait il y a un bail que je n'avais pas lu une BD de ce genre. Démarrant comme une gentillette chronique paysanne de la fin du XIXème siècle, le tout bascule dans le gore un peu improbable mais oh combien efficace.

J'avais déjà aperçu ce tableau à plusieurs reprises et il m'avait marqué par le côté inquiétant des personnages représentés. De bonnes têtes de "Winner", des gens avec qui on a envie de se taper une petite bière en terrasse. Bien sur je déconne, mais par les dieux, tu sens d'emblée que ça doit pas ricaner et être la grosse déconnade tous les jours.

Pour en revenir à cette histoire ce qui me plait bien c'est que les choses montent crescendo, oui bien sur on sent bien vers quoi tout ça va finir, mais diantre que c'est bien amené, chapeau bas donc au duo de scénaristes. Le dessin est de ceux que j'aime avec une mention spéciale à la colorisation ( magnifique ), qui à chaque case vous saute à la figure, bref scénario et dessin vous accrochent et ne vous lâchent plus.

L'annonce des prochains titres à venir de cette collection laissent présager de fort bonnes choses, nul doute que j'irais y jeter un œil. Coup de cœur pour moi et faites tourner sans modération

Nom série  Ibicus  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon c'est pas mal tout ça même si parfois ça tire un peu en longueur mais voilà un héros à la Jack Vance balloté d'événements en événements, ou devrait on dire en soubresauts de la grande histoire. Contrairement cependant aux héros de l'auteur sus nommé notre Siméon ne contrôle rien, ne maîtrise pas un seul morceau de sa vie. Il est tour à tour pleutre, vénal, totalement amoral, bref pas le gars à qui on confierait ses kopecks. Mais ses défauts font qu'on l'aime finalement bien notre gars et qu'on souffre avec lui de la malchance crasse qui s’abat sur lui alors qu'on aurait pu penser que la poisse le quitte enfin.

Le fond historique est bien vu, les choses sont parfois trop effleurées mais il ne s'agit pas d'un roman, oups d'une BD sur la révolution russe.

Pour ce qui est du dessin je tire mon chapeau à Mr Rabaté, faut maîtriser pour faire quatre tomes en noir et blanc et arriver à ce résultat. Pas question de dire ici qu'on aime ce genre de dessin ou pas, il faut surtout saluer l'ambiance que l'auteur arrive à donner à l'histoire, un joyeux mélange de glauque et de festif et l'expressivité des personnages. Dans le genre c'est pour moi du même tonneau que M. Larcenet sur Le Rapport de Brodeck dans un style certes différent mais ô combien efficace.

Une œuvre sans doute pas si facile que ça mais qui se lit avec plaisir tant l'on veut savoir ce qu'il va advenir de notre pauvre Siméon.

Nom série  La Dernière des Salles Obscures  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A l'issue de ma lecture je suis très mitigé. A vrai dire le dessin de Paul Gillon n'a jamais été ma tasse de thé, alors oui il n'est pas mal, virtuose, mais au final il s'en dégage un parfum suranné, en fait tout ça est très daté. Et puis un truc qui m’énerve un peu : ses héroïnes sont toujours canons mais froides, y en a dans la rue des comme ça ?

Le scénario est suffisamment malin pour rattraper le coup mais c'est pas du grandiose non plus, on pourrait même dire qu'il y a tromperie sur la marchandise car ici point de salle obscure juste la vie romancée d'un vieux producteur aigri mais franchement trop éloigné du cinéma pour que je m'intéresse au truc. Finalement je n'ai rien appris sur un siècle de cinéma, presque Bof.

Nom série  L'Ile au poulailler  posté le 22/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ben non, il n'y a vraiment pas grand chose qui trouve grâce à mes yeux dans cette BD. Je trouve le dessin moche, alors des fois je peux faire un effort mais là c'était au dessus de mes forces. Ajoutez à cela une colorisation que je trouve très, très bof, ça devient dur.

Le plus dur était à venir puisqu'il faut quand même parler du scénario, enfin scénario est un bien grand mot tant j'ai trouvé que ça partait dans tous les sens, je veux bien que le non-sens puisse être drôle et il l'est parfois mais là ça n'a pas fonctionné avec moi. A vrai dire j'ai ramé pour aller jusqu'au bout. Entre sexe et plumes de poules je me suis ennuyé. Aïe, aïe, aïe.

Nom série  L'Etranger  posté le 22/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'avais que de très vagues souvenirs de cette lecture effectuée dans ma jeunesse. le souvenir que j'en gardais est qu'il était question d'un meurtre mais sans plus. Et puis Camus quand même, un grand de la littérature française. Méfiance donc, dans quoi allais je m'embarquer ?

Au bout du compte c'est une excellente surprise, je ne reviendrai pas sur le dessin de Ferrandez qui à petites touches d'aquarelle arrive à nous faire ressentir la chaleur de l'Algérie. Il n'est pas simple de retranscrire un récit où le texte possède toute son importance, fait de silence, de ruptures, franchement je dis chapeau bas, ce texte n'est pas ici envahissant ni pour autant édulcoré, c'est du bel ouvrage qui fait ressortir toute l'ambiguïté du personnage de Meursault dont on ne sait s'il faut le considérer comme un poltron, un lâche, un illuminé, ou un naïf. Il ne faut pas oublier, ce qui peut aider à comprendre le personnage, que ce roman fait partie d'un cycle dont le maître mot est l'absurde.

Au final une belle adaptation qui rend un bel hommage au roman. BD dont je conseille la lecture sans modération.

Nom série  L'Odeur des garçons affamés  posté le 22/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bizarre autant qu'étrange, je reste sur un sentiment finalement assez confus après ma lecture. Je ne reviendrai pas sur le dessin, mes prédécesseurs ont tout dit sur le sujet avec un auteur que finalement je découvre véritablement à cette occasion.

Non c'est le scénario qui m'interpelle comme ont dit dans certains milieux. D'une part ma première réaction à été de penser aux aficionados du genre, j'en connais quelques uns sur ce site qui ont dû être fortement perturbés par cette histoire. Je me suis imaginé quelques anciens acteurs, représentant la mâle virilité du cow-boy qui joueraient dans l'adaptation de cette histoire ; dans le genre je casse mon image il y avait du lourd.

D'autre part j'ai été embarqué par l'ambiance et l'atmosphère, un truc que je trouve finalement assez torride, sensuellement parlant, car ce récit joue sur ce que d'aucuns considèrent comme d'ultimes tabous : l'homosexualité et des amours intergénérationnelles. Les rapports entre les personnages sont finement analysés et la mécanique qui pousse ou repousse les êtres entre eux donne tout son sel aux événements.

C'est bizarre mais les commentaires précédents ne m'incitaient finalement que peu à aller voir plus loin et au final je recommanderais plutôt cette histoire dont les pointes de fantastique ne m'ont pas gêné. Une belle découverte dont je conseille la lecture, pour l'achat ce sera selon les goûts.

Nom série  Puta Madre  posté le 13/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et hop! voilà le tome deux. De la bombe mesdames et messieurs et au passage mon coup de cœur du moment, dans la production actuelle du lourd qui déménage faisant fi du politiquement correct.

Alors que Doggybags en arrive à son ultime treizième numéro nous retrouvons Run et Neyef pour suivre la saine et belle éducation du sieur Jesus par les gangs de "carnales" au sein d'une prison américaine. Comme pour Doggybags ou Mutafukaz les auteurs insèrent des textes informatifs sur les gangs américains dans ces prisons. Pas que ces infos soient indispensables à la vie de votre serviteur, a priori elles ne devraient jamais me servir, mais cela aère le récit qui lui est à mille lieues des Bisounours ou de l'île aux enfants.

Petit format donc, une petite vingtaine de pages, mais par les dieux c'est du lourd, condensé, efficace et on ne s'ennuie pas une seconde. La tension est maximale, nous sommes bien loin de ce film avec R. Redford, "Brubaker" je crois plein de clichés. Ici tout est neuf à notre regard d'européen et l'on se dit que la plus grande démocratie du monde (ouarf, ouarf!) possède sans conteste l'un des systèmes carcéral les plus pourris du monde.

Le dessin de Neyef possède ce je ne sais quoi d'à la fois tendu et rond mais au final bougrement efficace aidé en cela par une colorisation assez douce au regard de ce qui nous est montré.

Donc scénario millimétré, dessin foutrement bien fichu, sujet peu comique mais par certains côtés assez édifiant, donc coup de cœur et je vous prierais de faire tourner pour sortir d'un certain ronron d'un certain conformisme il n'y a pas mieux. Au fait, merci PAco pour la suggestion de lecture.

Nom série  L'Empoisonneuse  posté le 12/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout d'abord le dessin de Barbara Yelin que je découvre à cette occasion et dont le moins que l'on puisse dire est qu'il est rudement efficace. Alors oui il ne plaira pas à tout le monde avec ce petit air sale cette sensation d'inachevé en le regardant, mais j'avoue que s'il n'est pas dans ce que j'apprécie habituellement il m'a fait son petit effet.

Sur l'histoire en elle même je n'ai pas grand chose à dire c'est le récit d'un fait divers. Par contre c'est le contexte dans lequel il se déroule qui est à mon sens nettement plus intéressant. A l'instar d'un Chabrol au cinéma, j'aime quand les tenants de la morale, les gens bien pensants s'en prennent plein la tronche. Ici mais par les dieux quelle horreur, dire qu'une poignée de personnes se targuent de dicter, de régir la vie des autres selon des préceptes dont ils pensent qu'ils sont à la pointe de la modernité. Franchement ça fait froid dans le dos, et ne croyons pas que ces comportements moralistes soient d'un autre temps...

Mais je m'égare et pour revenir à ce récit je dirais que je le trouve fort habilement construit, qu'une fois la lecture entamée il ne se lâche plus.

Fortement recommandable si l'achat vous rebute, une lecture en emprunt est très envisageable.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 68 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque