Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1323 avis et 53 séries (Note moyenne: 3.04)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'éxecuteur (le jeu mortel)  posté le 25/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Au détour d'un stand à Angoulême j'ai été attiré par la couverture ou ce personnage tout en noir sur un fond jaune me jetait un coup d’œil; en feuilletant quelques pages mon choix c'est très vite fait et je n'ai aucun regret.

Harry Exton est un ancien mercenaire, tueur à gage et rangé des voitures . Depuis il végète un peu lorsqu'un ancien collègue lui parle du "jeu" ou ses compétences sauront être appréciées à leur juste valeur. Le principe est simple. Des organisateurs anonymes, les "voix", parient de grosses sommes sur les "exécutants", tous d'anciens professionnels du meurtre, pour qu'ils s'affrontent dans des combats mortels. Harry y trouve son compte mais bientôt il souhaite sortir du "jeu", à priori une seule façon d'en sortir.

A l'origine cette histoire est sortie chez l'éditeur 2000AD et est scénarisée par John Wagner co-créateur du personnage du Judge Dredd, son roman graphique A History of Violence a été adapté au cinéma. Au dessin Arthur Ranson illustrateur entre autres de Judge Dredd et de comics chez Marvel.

Pour en rester au dessin j'avoue avoir pris une petite claque, en effet quel n'a pas été mon étonnement, alors que le Monsieur vient du comics de trouver un dessin plus proche d'un Rosinsky que de l'univers des super héros. Un dessin fouillé, loin de la ligne claire, une mise en page somme toute classique et des fonds de cases plutôt bien travaillés.

Pour ce qui est du scénario, celui ci est bien foutu, dynamique, plein de rythme et personnellement je n'ai pas lâché la chose dès ma lecture entamée. Le héros de cette histoire est un tueur et entendons nosu bien il n'est pas question de cautionner ses actes, pour autant à partir du moment ou il décide de quitter le "jeu" on ne peut s'empêcher d'être en empathie avec lui et la manière dont il se démène pour s'extraire de cette toile d'araignée.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser cette BD n'est pas "bourine" et "testosteronnée", j'ai bien apprécié son côté inéluctable et j'en fait mon coup de cœur de la bulle des indépendants de cet Angoulême 20117.

A lire et à faire tourner.

Nom série  Après-guerre  posté le 24/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Allons à l'essentiel pour dire tout de suite que la lecture de ce diptyque est conseillée. L'une des principales raison en est qu'elle nous permet d'apprendre une somme de choses importantes sur la période de l'après guerre, notamment en Belgique et à Berlin au sortir de la seconde guerre mondiale. Le moins que l'on puisse dire est que tout cela est touffu, que d'infos, que d'infos !

Alors sans doute faut-il deux lectures pour bien apprécier la chose. L'une où l'on va se concentrer sur l'histoire de Thomas voulant retrouver Assunta dans les camps russes et l'autre qui va permettre une lecture plus historique. Ce type de construction possède néanmoins son revers, d'abord a-t-on envie de lire deux fois une BD ? Et je dois l'avouer ce récit ne m'a pas franchement passionné au contraire de l'aspect historique des choses.

Ce Thomas n'est pas très sympathique, il ne possède pas un charisme extraordinaire et puis comme l'a noté un autre posteur on s'y perd un peu avec ces personnages, surtout les femmes qui ont tendance à beaucoup se ressembler.

Au final une BD intéressante qui aurait mérité un traitement plus clair, pour moi les auteurs hésitent constamment entre le document historique et "l'enquête, les tractations" pour récupérer Assunta, dommage mais du coup je ne peux décemment mettre une note supérieure.

Nom série  La Marquise des Lumières  posté le 23/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pas de chance aujourd'hui moi, après avoir donné mon avis su Vinci me voila de retour avec une BD que j'aurais tendance à classer dans le même genre, l'historique un brin lénifiant dans le sens ou là encore il faut du courage et s'accrocher pour venir à bout de cette sombre histoire.

Pas que ce soit mal fichu au demeurant mais ce vieux lettrage incliné avec une lettre de temps en temps en sur-gras, pourquoi d'ailleurs? Et puis j'ai pas accroché à toutes ces péripéties sur la misère du peuple pendant que les nantis festoient. Dans le genre la BD Hyver 1709 de Xavier et Sergeef est à mon sens bien plus évocatrice et puissante que celle-ci ; là il faut avouer que ça cause beaucoup, et que je t'explique, etc..

Ne connaissant rien de l'histoire c'est avec plaisir que j'ai emprunté cette BD surtout en y voyant le nom de Lax, hélas c'est un Lax première époque que j'ai découvert et celui-ci ne me convient guère.

Bon pas totalement inintéressant mais pas une BD que je recommanderais que ce soit pour l'achat ou l'emprunt.

Nom série  Vinci  posté le 23/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un album à l'intrigue plus que complexe qui demande une bonne dose de courage pour lire tout ce texte. Un posteur précédent faisait un comparatif entre les couvertures et l'intérieur. Ben oui c'est vrai que l'on se retrouve dans de la BD à papa, faite à l'ancienne. C'est propre, efficace, le gars sait ce qu'est la perspective, la ligne de fuite et j'en passe, en ce qui concerne les architectures tout est au top.

Alors pourquoi ce sentiment d'être en présence de quelque chose de vieillot, de suranné, le dessin dans son ensemble possède des qualités mais pas de celles qui font qu'une planche ou deux feraient bien accrochées dans le salon.

Et surtout le texte, mais ce texte mes aïeux ! Trop c'est trop, j'avoue, j'en ai laissé de côté un bon paquet tant cela était indigeste à lire, en plus ça bouffe la moitié des cases et comme celles-ci ne m'ont pas touché plus que ça , voyez le dilemme.

Au final une intrigue pas si extraordinaire que ça et que la virtuosité des études architecturales ne rachètent pas à mes yeux, je passe mon chemin et ne conseille donc pas l'achat.

Nom série  La Douceur de l'Enfer  posté le 23/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voila une histoire prenante, je n'ai pas lâché l'affaire dès la première case. Et pourtant ça démarre de manière très classique, très conventionnelle. Un héros dont on sent dès le début qu'il cache un lourd secret qui plombe sa vie mais très vite son histoire familiale prend le dessus avec ce grand père "héros" de la guerre de Corée.

Outre que ce récit met en lumière un conflit que peu connaissent, il est très clair avec un rythme soutenu, le scénario déroule sans effets racoleurs, bref tout se tient.

Le dessin dans un style réaliste est bon et propose même de belles cases, notamment les scènes de guerre.

Un bon cru de la collection "Signe" qu'à défaut d'acheter il ne faut pas manquer de lire.

Nom série  Oms en série  posté le 23/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Grand amateur de romans de SF, Stephan Wull n'a jamais fait partie de mes auteurs de prédilection. Très vite je me suis tourné vers les auteurs anglo-saxons, chez qui je trouvais plus matière à me faire rêver.

Comment dire, cette SF je la trouve gentillette même si elle aborde des thèmes universels et j'ai trouvé dans cette adaptation méritante que le propos était finalement assez simpliste. Ça sent trop sa fin de XXème siècle. Le dessin clair et aéré n'est pas mal mais rien de grandiose.

En fait ce n'est pas l'adaptation qui est en cause mais bien le sujet et la manière dont il est traité. Lecture pour ados, si elle permet de faire lire un autre type de SF, alors tant mieux, mais précipitez vous sur les romans de P.J. Farmer ou R. Silverberg par exemple.

Nom série  Le Retour d'Ataï  posté le 20/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bon je suis pas le premier à le dire mais le couverture à elle seule gagne une étoile, après ben le dessin n'emporte pas mon adhésion complète sauf sur certaines planches où le trait se fait plus fourni mais pour le reste je le trouve, comment dire, un peu froid.

L'histoire de cette quête est belle et racontée à la manière d'une enquête policière mais parfois cela m'a semblé bien long même si cela donne un éclairage insolite sur les relations coloniales de notre beau pays.

Juste pas mal donc, pas de conseil d'achat, à la rigueur un emprunt est possible.

Nom série  Fables - 1001 Nuits de Neige  posté le 20/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
D'abord la couverture franchement magnifique de cet album dérivé de la série Fables. La série mère est une sorte de tuerie qui s'amuse de manière iconoclaste à casser les codes de ce que les contes de notre enfance nous ont appris.

Les différentes histoires qui nous sont contées ici reprennent la classique trame des "1001 nuits" ou Blanche neige reprend allègrement le flambeau de la belle Shéhérazade. Sans doute moins jubilatoire que le Fables originel ces histoires se tiennent plutôt bien et il est fort plaisant de retrouver certains des personnages aperçus dans la série d'origine.

Forcément plusieurs dessinateurs prêtent leurs concours à ces récits et en fonction des goûts et des couleurs de chacun des lecteurs certains trouverons plus grâce à leurs yeux que d'autres.

Personnellement j'ai bien aimé ces différents apports avec une mention spéciale au dessin de James Jean également auteur de la couverture dont je parlais plus haut.

Dernier point, il me semble qu'avant de lire cet opus, la lecture de la série d'origine permet une meilleure compréhension des choses.

Nom série  Cellule poison  posté le 20/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voila une série bien foutue mais qui ne brille cependant pas par son originalité. Certes dans le milieu de la BD le thème de l'enquête policière dans l'univers de la prostitution est suffisamment rare pour que l'on y jette un œil, mais bon ici le scénario est finalement sans grande surprise.

Le scénario suit l'immersion, l'infiltration d'un réseau européen de prostitution qui s'étend à travers toute l’Europe nous emmenant jusqu'au Balkans. Pour le peu que j'en sache l'histoire me semble documentée n'occultant à priori rien des rouages de ce commerce de chairs humaines. L’héroïne m'a semblé crédible même si l'intrigue ne s’appesantit que finalement peu sur sa personnalité.

Une intrigue que l'on suit sans déplaisir, avec une narration qui tient le lecteur en haleine, seule fausse note pour moi le dessin qui reste assez basique, les fonds de cases sont tout ce qu'il y a de minimalistes.

Pour les amateurs de polars une lecture en emprunt est tout à fait possible.

Nom série  Les Pieds dans le Béton  posté le 20/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Amoureux de la musique et des grands groupes des années 70, j'avoue que je suis passé complètement à côté du mouvement punk. Si je peux comprendre certaines des aspirations de ce mouvement en réaction à certains diktats de la société, l'aspect auto destructeur du truc ne m'a jamais attiré. Certaines musiques dégageaient une énergie salvatrice au sortir du disco, au moment ou Joe Cocker se mettait à faire de la soupe, un comble pour un type qui avait joué à Woodstock.

Bref l'univers du punk n'est pas mon truc. Pour autant je trouve que cette BD possède des qualités en décrivant bien ce que je suppose être une certaine réalité. Le choc est d'autant plus évident quand les deux héros que tout oppose se rencontre, entre ses deux là pas choses qui peuvent les relier si ce n'est de vieux souvenirs qui remontent à l'enfance. La BD fonctionne bien grâce aux flashbacks judicieusement insérés dans le récit. Le dessin à l'aquarelle est puissant avec un trait plein de rage qui s'adapte parfaitement au récit.

Pour autant, je n'ai pas vibré comme les autres posteurs, sans doute est ce lié au sujet et le milieu qu'il décrit, pas d'achat conseillé mais une lecture en emprunt est possible comme témoignage d'une époque.

Nom série  Shangri-La  posté le 19/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis furieusement embêté avec cette BD. En effet il y a un ou deux trucs qui coincent et par dessus lesquels je ne peux passer.

J'avais découvert M. Bablet à l'occasion de son Adrastée, déjà je n'avais pas été emballé outre mesure. Le dessin d'abord, ce trait hachuré est vraiment très loin de mon genre de prédilection et puis le scénario que j'avais trouvé ampoulé, l'histoire se traînait bref pas mon truc.

Sur les conseils de l'excellent PAco qu'il m'arrive de fréquenter j'avais fait l'acquisition de cette histoire. Bien mal m'en a pris, j'ai essayé à de nombreuses reprises, mais non ça passe pas, ça coince très fort.

Cette SF là n'est pas celle que je préfère, alors certes elle offre des pistes de réflexion qui ne sont pas inintéressantes mais parfois j'ai trouvé que le propos était trop appuyé pour que le message passe.

Sans doute dommage, surtout pour mon portefeuilles, maintenant que je possède cet album dont je ne conseille pas l'achat il est fort possible qu'un jour j'y revienne, du coup si ma note, vraiment limite actuellement, doit évoluer je m'empresserais de vous le faire savoir.

Nom série  Duke  posté le 17/02/2017 (dernière MAJ le 18/02/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A vrai dire je suis foutrement embêté, je ne peux pas mettre moins à une œuvre de Hermann car quoiqu'il y ait au scénario il restera toujours le dessin et ce n'est pas la très belle exposition présentée cette année à Angoulême qui m'a convaincu du contraire

Dessin je n'ai donc pas grand chose à dire par rapport à mes avis précédents sur d'autres récits de cet auteur. Encore une fois où cela pêche vraiment c'est au niveau de l'histoire, où est le souffle un peu épique que l'on trouvait dans certains Jeremiah. Ici ça traine, rien que du convenu.

Mr Hermann je sais que l'amour pour un fils est important mais cet amour de doit pas cacher l'aspect parfois indigent des histoires qu'il raconte. En osant pasticher M.L. King je dirais que moi aussi je fais un rêve où vous vous adjoindriez les histoires d'un véritable scénariste à la hauteur de votre talent.

A la lecture de ce "Duke", personnage aussi peu charismatique que possible, j'avais la curieuse sensation d'être tombé dans une sorte de faille spatio temporelle où je savais à l'avance ce que j'allais lire, le comble pour un lecteur.

Si comme il est possible vous revenez en nos terres Rouansaises nul doute que je me permettrais de vous interpeller sur ce phénomène curieux qui vous attache à ce fils et vous empêche par la même de donner le meilleur de vous même.

Pas d'achat conseillé pour ce présent opus mais je sais que "bêtement" je lirais la suite pour savourer le trait incomparable d'Hermann. Merde fait chier !!

Nom série  Seul survivant  posté le 17/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le genre de truc que l'on regarde pendant une convalescence au fond d'un fauteuil par une journée pluvieuse.

Oup's pardon! me suis gouré moi c'est pas sur un téléfilm que porte mon avis mais bel et bien sur une bande dessinée genre catastrophe. J'ai pas été franchement emballé par le truc, ma note est atteinte à la limite sauvée par un dessin réaliste qui n'est pas exceptionnel mais reste correct. Comme le téléfilm susnommé cette histoire est vite lue, vite oubliée. C'est pas franchement mauvais mais hyper balisé sans surprise véritable.

En rédigeant cet avis je n'arrive même plus à me rappeler le nom des personnages, ah si il y a une Alice.

Nom série  Louise, le venin du scorpion  posté le 17/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Lorsque j'ai découvert le cinéma américain, du moins les grands auteurs de ce temps là, je ne pouvais bien sûr pas passer à côté de Louise Brooks, en cela je fus bien aidé par le ciné club du dimanche soir. Premier amour d'ado, je n'irais sans doute pas jusque là mais il est sûr que le visage de cette femme avait quelque chose de fascinant, d'envoûtant et de magnétique.

C'est avant tout la couverture de cet album qui bien sûr a attiré mon regard, après pour ce qui est de l'intérieur ma déception est à l'aune de mon attente. A aucun moment au cours de ma lecture je n'ai retrouvé cette fascination, à un moment même j'ai été tenté d'arrêter ma lecture. Cet album reste très en deçà de ce à quoi l'on pouvait s'attendre. Les malheurs de Louise Brooks dans sa jeunesse et plus tard avec son amant imprésario ne m'ont fait ni chaud ni froid ce qui est tout de même un comble.

Tout ça manque cruellement de souffle, c'est très terre à terre et finalement ne fait qu'effleurer le personnage. Par les dieux que je suis déçu d'autant plus que comme dit plus haut le visage de cette femme m'a envoûté dans ma jeunesse de cinéphile.

Cet avis est je m'en rends compte très subjectif donc, pas d'achat conseillé. Pour l'emprunt, c'est très à voir.

Nom série  Mercenaires  posté le 15/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà une découverte faite en médiathèque qui me faisait de l’œil depuis un moment et que je ne suis pas mécontent d'avoir empruntée. C'est en fait pas loin d'être du tout bon. Nous sommes en terrain connu avec un premier tome très introductif mais qui pose bien le cadre de l'histoire avec des personnages charismatiques, très typés.

Des Orcs mais ceux-ci ne sont pas adeptes de la bonne grosse blagounette comme celles que l'on a pu voir ailleurs et que je trouvais un brin lourdingue. Ici le récit est fluide, compréhensif, bref on ne s'ennuie pas une seconde.

L'atout principal de l'histoire est à mon sens le dessin, extrêmement foisonnant, riche mais pas au point de perdre le lecteur, j'avoue avoir passé du temps sur les planches.

Pour ma part je crois que si l'occasion se présentait je ferais l'acquisition de cette série, plutôt bien fichue, divertissante et assez originale dans l'univers déjà riche de la Fantasy.

Nom série  Edwin (Le Voyage aux Origines)  posté le 11/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que voila une bien belle découverte et j'avoue avoir été bluffé par ce récit qui en cours de route nous embarque dans une dimension fantastique et onirique du meilleur effet.

En commençant ma lecture je me disais que j'allais encore une fois lire une énième histoire relatant les exploits d'un Sir Richard Burton, d'un Livingstone ou de tout autres célèbres explorateurs de la société royale de géographie.

C'est avant tout le trait qui m'a en premier lieu conquis car il n'est pas sans me rappeler celui de Fred et de son célèbre Philémon, c'est très sympa finalement assez fouillé. Les créatures de la deuxième partie sont bien utilisées originales mais sans l’esbroufe d'un Léo.

C'est en fait surtout le scénario qu'il faut mettre ici en avant, pour une première œuvre c'est plutôt malin et bien fait. A ce titre on ne peut que recommander cette BD.

Nom série  La Danse Macabre  posté le 11/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Qu'est-ce que je viens de lire ? Il semblerait que se soit un catalogue des fantasmagories moyenâgeuses, des peurs que nos ancêtres avaient concernant la mort et l'au delà.

Mouais, je ne suis pas convaincu, pour moi j'ai plus eu l'impression de lire un grand foutoir, un mélange certes de choses concernant les peurs de nos ancêtres mais le tout mis au goût du jour dans ce qui donne au final du grand guignol pour ne pas dire un grand n'importe quoi.

Qu'on en juge ! Des références à "La divine comédie" de Dante, un soupçon du divin marquis ( le passage dans le couvent que n'aurait pas renié Justine) plus quelques autres mais n'étant pas assez féru en légendes moyenâgeuses, je ne peux juger.

Pas une pointe d'humour et même si le récit ne s'y prête pas, cela aurait aéré le propos et rendu l'ensemble moins glauque, il faut dire que le dessin chiadé certes n'en reste pas moins assez moche. Est-ce une mode que sous prétexte qu'un récit se passe au moyen âge, il faille que les protagonistes aient des tronches à faire peur ? Sans tomber sur des bimbos ou des adonis il y a une marge !

Vous l'aurez compris : peu de choses trouvent grâce à mes yeux dans ce récit, aussi je ne peux décemment pas le conseiller, même en emprunt.

Nom série  Roi Ours  posté le 11/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et bien ma foi que voila une bonne surprise. J'avoue que quand ce titre avait été avisé je n'ai pas eu trop envie de m'y aventurer. Peut être avais je faussement l'idée que j'allais lire une sorte de conte initiatique, une bonne grosse métaphore écologique, bref ça m'emballait pas des masses.

Et puis le temps à fait son œuvre et c'est par le biais d'un emprunt que je découvre donc cette histoire. Tout a été dit sur le style du dessin ainsi que l'encrage qui donnent à l'ensemble un côté Walt Disney. Je n'ai pas été gêné par la chose car assez vite on se trouve pris par l'histoire qui elle n'a rien du bon oncle Walt. Comment en effet imaginer qu'il aurait pu inventer une histoire ou deux êtres si dissemblables allaient connaitre les émois de l'amour!. En son temps P.J Farmer, grand écrivain de science fiction s'il en est, écrivit une nouvelle ou une créature extra terrestre et un humain faisaient l'amour, bien que très édulcoré ce récit fit se lever les ligues de vertu.

Ici le récit est suffisamment malin, sans verser dans le politiquement correct, pour que la pilule passe. Scénaristiquement c'est très bien construit, c'est fluide et puis mine de rien quelques vérités essentielles sont assenées.

Au final c'est une lecture qui dit plus qu'il n'y parait, ne nous arrêtons pas au dessin un brin naïf mais parfaitement maitrisé qui offre de très belles ambiances animalières et forestières.

Nom série  Carmilla (Croci)  posté le 03/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’œuvre de Pascal Croci est tout ce qu'il y a de plus atypique dans le monde de la bande dessinée. Son dessin est reconnaissable entre mille et les thèmes qu'il aborde sont très typés. Dessinateur gothique serait le terme qui lui convient le mieux, gothique au sens où son inspiration prend sa source chez les écrivains, pour la plupart anglo-saxons, de la fin du XIXème siècle.

Sheridan Le Fanu est l'auteur irlandais de la nouvelle Carmilla qui précède de quelques années le célébrissime Dracula de Bram Stoker. Nouvelle novatrice pour l'époque puisque Le Fanu non content d'évoquer la figure du vampire, introduisait également la notion d'homosexualité féminine, ce qui était d'une grande audace en cette époque victorienne.

S'il y fait allusion, P. Croci édulcore un peu cet aspect du propos et suggère plus qu'il ne montre, son récit se concentre sur la vie de Laura et Carmilla au château Karnstein oblitérant de ce fait les évènements qui se produisent dans le hameau jouxtant celui ci.

Et l'on retrouve ses personnages asexués, diaphanes, d'une grande minceur mais suggérant une sensualité à fleur de peau. Si l'on veut se laisser prendre par les paysages, le récit, tout concourt à instaurer un climat de profonde mélancolie. En fait avec P. Croci c'est accepter de se laisser embarquer pour un voyage improbable. Personnellement j'adhère et aime au fil de mes lectures me laisser glisser au fil de l'eau sur une barque qui m'emmène je ne sais où, un ailleurs pas forcément joyeux mais riche de sensations.

Nom série  A coucher dehors  posté le 03/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Malin, très malin le premier tome de ce diptyque qui est en fait un éloge de la différence, il dit sans avoir l'air d'y toucher que le premier regard compte certes mais qu'il ne faut pas s'y arrêter.

Une bande de SDF improbables qui citent les écritures de leurs religions respectives c'est bien sur trop beau pour être vrai, quand en plus ceux ci se piquent de philosophie et quand en plus ils doivent prendre en charge un jeune trisomique rêvant d'étoiles il faut une bonne dose d'abnégation pour avaler la couleuvre. Mais ça marche, grâce à une narration enlevée, dynamique et également un dessin que je qualifierais d'enjoué, c'est le premier terme qui me vient à l'esprit en lisant cette BD.

Aurélien Ducoudray au scénario ne cache pas ses références évidentes mais celles ci ne sont pas prégnantes et ne plombent en rien un récit qui possède de belles envolées dans les dialogues qui rappellent là aussi un célèbre faiseur de mots au cinéma. Bon il n'y à pas que nos trois rois mages qui soient un peu improbables, l'enchainement des évènements est forcément heureux et notre fameux dessin rajoute la touche qui fait que l'on sort de cette lecture le cœur ravigoté et en attente impatiente du deuxième tome.

A lire!

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 67 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque