Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 988 avis et 314 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Dossiers de la Cellule Prométhée  posté le 02/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Qu'est ce que la cellule Prométhée ? Il s'agit d'un petit groupe d'individus qui mène l’enquête lorsque celle-ci se situe à la frontière entre le réel et le paranormal. Ce premier tome permet à la fois de faire connaissance avec les membres de cette cellule très spéciale et de suivre leur première affaire.

Cet univers est un brin loufoque. Le dessin fait penser à la série Donjon, d'une part parce que le style s'approche de certains des albums de cette série mais aussi parce que les personnages sont animaliers. Le rendu final est assez sympa, en tout cas le dessinateur s'en sort à merveille pour mettre en image l'ambiance qui s'impose pour cette série. Une ambiance policière teinté de fantastique et d’horreur.

L'intrigue est assez efficace. C'est pas l'enquête de l'année, mais ce n'est pas le but recherché ici. Tout est plutôt dans le ton. Et là encore ça fonctionne pas mal, même si pour moi il y a quelques tentatives d'humour qui tombent à plat (le personnage qui perd régulièrement son pantalon par exemple).

Au final on a une histoire agréable, plutôt originale et au ton décalé.

Nom série  Alter Ego  posté le 06/04/2011 (dernière MAJ le 31/10/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cela fait un moment que j'ai remarqué cette série, bien avant sa sortie et je l'attendais impatiemment. 6 tomes racontant l'histoire de 6 personnages qui ne se connaissent pas, qui n'ont rien en commun et pourtant...
Le pitch fait envie, le dessin aussi. Je le trouve vraiment superbe, c'est un mélange assez réussi de plusieurs éléments et pour cause : au lieu d'avoir un dessinateur différent par tome, ils se sont partagé le boulot. Un au story board, un pour les décors, un pour les personnages, un pour la couleur. L'alchimie prend super bien, l'homogénéité de l'ensemble est assurée et le résultat est de qualité.

Côté scénario, si la même histoire vue par des personnages différents est un procédé que j'apprécie et qui est déjà vu en BD, les scénaristes ont poussé le mécanisme à fond en racontant 6 histoires différentes de personnages qui ne se connaissent pas et qui vont juste se croiser. Le résultat donne une série qu'on peut lire dans n'importe quel ordre. Sacrée bonne idée... et sur les premiers tomes le résultat est là.

Fouad est un thriller où un bénévole dans une association humanitaire va découvrir que son employeur se sert des malades pour en faire des cobayes. Il va alors tenter de découvrir ce qui se trame dans les hautes sphères de cette organisation et très vite il va mettre le doigt là où il ne fallait pas. L'histoire est rythmée, pleine de mystère et avance à 100 à l'heure. J'ai dévoré ce tome.

J'ai à peine moins aimé Camille, une histoire qui ouvre doucement les portes d'un récit fantastique. Là encore on se promène aux 4 coins de la planète, et le rythme est soutenu.

Darius recoupe pas mal l'histoire de cette dernière, tout l'en abordant d'un point de vue bien différent. Et on a aussi droit à quelques révélations autour de l'intrigue principale. Quel régal !

Quant à l'histoire de Park, c'est avec Fouad qu'elle a plus de liens. Mais ce tome nous apporte une vision assez différente de ce que l'on pensait savoir... Et puis quel final !!!

Les 2 autres albums apportent eux aussi leurs lots de recoupements et de surprises. De ce coté là on est servi avec Jonas. De son coté Noah apporte un nouvel éclairage sur des éléments lus précédemment.

Bref cette sorte de puzzle fonctionne à merveille. On croise des personnages qu'on a déjà vus, des évènements déjà lus, mais abordés de manière totalement différente. Ce qui est une péripétie sans importance ou un détail dans un tome est un élément majeur dans l'autre. Les recoupements s'articulent parfaitement et les liens entre les histoires donnent une nouvelle vision de celle précédemment lue.

Pas vraiment annoncé au départ, mais probablement déjà prévu Ultimatum est une sorte de conclusion qui se passe après les 6 premiers albums. J'ai tellement adoré les premiers que j'avais presque peur d'être déçu de cette suite. Ce n'est pas le cas, ce qui se passe est plutôt logique en fin de compte. Il y a de très bonnes idées. Il y a d'autres détails auxquels j'ai moins adhéré. Et puis il y a des personnages qui me tenaient beaucoup à coeur et j'aurais aimé pour eux un autre destin. Mais c'est comme ça finalement...

Incontestablement ma meilleure lecture de 2011. Je ne résiste pas au plaisir de mettre 5 étoiles. Après plusieurs relectures, Alter Ego est même clairement une de mes séries préférées !
Vivement la suite !

Nom série  Saria (Les Enfers)  posté le 30/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le premier tome de cette série était paru chez Robert Laffont et restait sans suite. Delcourt a eu la bonne idée de rééditer cet album et de confier la suite de la série à un autre dessinateur. Challenge pas facile que de passer après Serpieri, connu principalement pour Druuna et donc pour la qualité de ses courbes féminines. Et challenge relevé haut la main.

Federici n'a pas du tout essayé de copier le trait de son prédécesseur. Il s'est approprié les personnages avec brio, dans un style bien différent, mais au moins aussi agréable ! Il n'y a aucune difficulté à reconnaître qui est qui d'un tome à l'autre. Et il n'y a pas que les personnages qui nous gâtent les pupilles, les vues de Venise ne sont pas en reste. Les planches entières sont superbes. Vraiment du beau boulot.

Coté scénario, on a une histoire pas désagréable. Pas la plus originale qui soit, mais efficace juste ce qu'il faut pour attiser la curiosité du lecteur. Il y a suffisamment d'éléments intéressants pour qu'à la fin d'un tome on ait envie de lire le suivant. Et de toute façon avec un tel dessin, il pourrait se passer à peu près n'importe quoi, on voudrait de toute façon lire la suite.

Nom série  La Grande évasion - Void 01  posté le 26/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
3eme épisode de la grande évasion. L'action prend place dans l'espace et plus précisément dans un vaisseau spatial prison. Le colonel responsable des lieux a massacré tous les occupants, prisonniers comme membres d'équipage. Il ne reste qu'un unique survivant qui va tenter de lui échapper. Cela donne une sorte de huis clos sombre, dans lequel notre rescapé tente, au mieux de fuir les lieux, au pire de se cacher pour échapper à son bourreau. Il perd peu à peu les pédales et commence à devenir fou, tellement c'est pesant pour lui. Moins pour le lecteur, hélas.

Le but des auteurs est donc de proposer un récit stressant sous haute tension. Mais ça ne marche pas trop. Hormis par le dessin, l'ambiance n'est pas vraiment oppressante. Et là où les passages dans lesquels notre héros sombre dans la folie sont censés rajouter de la tension, c'est l'effet inverse qui se produit. Le personnage qui discute tour à tour avec son vomi puis avec une banane, puis qui se voit déambuler au milieu d'un cirque, ça fonctionne pas. C'est plus risible que stressant.

Le final est une bonne idée, mais il se voit venir de tellement loin, que là non plus cela ne fonctionne pas aussi bien que cela devrait.

Nom série  Pleine Lune (Dargaud)  posté le 25/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il semble assez évident que je ne fais pas partie du coeur de cible visé par cette série. Celle-ci étant visiblement destinée à des jeunes adolescentes, si possible fans de Twilight. D'ailleurs cette saga a très largement inspiré le scénario de cette BD.

Le dessin est très sympa, le trait est net et dynamique. Côté histoire, il est donc question de lycéens, d'amitiés, d'amourettes et de de rapports difficiles avec leurs parents. Et bien sûr il est question de monstres - loup-garous qui viennent perturber le quotidien de tout ce petit monde. L'introduction de ces derniers se fait progressivement au fil de l'intrigue et c'est globalement bien amené à coup de petits mystères et de comportements de plus en plus bizarroïdes chez les ados.

Ces derniers sont un peu clichés dans leurs attitudes et leur langage. C'est probablement assez réaliste, c'est sans doute comme ça qu'on parle dans les cours de récré de nos jours, mais ce n'est pas du tout des comportements auxquels je m'identifie. Du coup je ne me sens pas trop concerné par les petits tracas qu'ils peuvent raconter dans leurs journaux intimes. Pareil pour le côté Loup-Garous, ça titillera plutôt les ados.

Au final une BD à réserver à son public, qui sera sans doute séduit, car ce premier tome est plutôt efficace dans son genre. Mais vu le sujet, on ne peut pas dire que le fond de l'histoire fasse vibrer l'adulte que je suis.

Nom série  Josse Beauregard  posté le 24/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une note un peu sévère car il faut bien avouer que ce premier tome ne souffre pourtant d'aucun défaut. Non la narration n'est pas confuse, non l'histoire n'est pas non plus de mauvaise qualité. Le dessin n'est pas mauvais non plus. Alors ? Eh bien cette histoire souffre simplement d'un classicisme et d'un manque d'originalité terrible.

Avec cette couverture et les 2 premières pages on aurait pu s'attendre à vivre des aventures maritimes. Mais non en fait. Si notre héros est bien un marin, beau gosse et séducteur, il passe son temps à terre. Et il le passe surtout à se faire arrêter pour s'évader quelques pages plus tard et recommencer le même manège dans la ville d'à coté. C'est déjà lu des tonnes de fois et hélas ici il n'y aucun élément haletant qui donnerait la moindre touche d'originalité à cette histoire.

Le dessin est en accord avec cette analyse. Pas désagréable, il ne comporte ni fausses notes, ni perspectives ratées, mais il reste très classique.

Au final une lecture pas désagréable, mais pas du tout marquante non plus. Elle pourrait presque prétendre à une étoile de plus, mais que je ne peux attribuer tant tout ça est banal et sans surprise.

Nom série  Sortilèges  posté le 22/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série revisite le conte de manière tout à fait sympathique. Ça commence à la manière d’un Walt Disney, quelque part entre blanche neige et la belle au bois dormant. Mais très vite l’histoire va prendre une direction différente. L’univers y est plus adulte, plus sombre.
En effet, la jeune et jolie princesse qui se retrouve à la tête du royaume, suite au décès de son père, va l’apprendre à ses dépens. Entre complots, jalousie, et ensorcellement sa route est semée d’embuches !

Du beau prince, à la méchante sorcière, la galerie de personnages est complète. On a pas mal d’ingrédients du conte de fées qui sont détournés et réutilisés de manière intéressante. Le résultat fonctionne très bien, l’intrigue est plutôt plaisante à suivre. Suffisamment en tout cas pour avoir envie de connaitre le dénouement de ce diptyque.

Le dessin est lui aussi très réussi, mais c’est plutôt une habitude avec Munuera. Son trait colle tout à fait avec cette ambiance : un peu de moyen âge, un peu de fantastique et un peu de princesse.

Et puis une BD avec une sorcière qui s’appelle Miranda, ça vaut forcément un coup d’œil

Nom série  Eden Hôtel  posté le 22/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album s’appuie sur des faits réels pour raconter une histoire fictive. C’est un procédé que j’apprécie généralement plutôt bien. Cette histoire nous emmène dans les montagnes argentines lors de la seconde guerre mondiale. Et plus précisément dans l’Eden hôtel, un lieu qui abrita réellement de nombreux nazis durant cette période. C’était même un point stratégique de leurs forces sud-américaines.
Non loin de là vivait la famille Guevara, dont le père et fils était des membres d’une organisation luttant contre les allemands. Du coup le scénariste à imaginer et romancer une partie de l’enfance du jeune « Ché ».

Au moins dans la première moitié de l’album, la guerre n’est pas vraiment présente. Un peu plus sur la fin. Ce n’est pas vraiment un récit d’action. La voix off est d’ailleurs celle d’une jeune fille, la nourrice de notre héros. Sa relation et ses correspondances avec le jeune Ernesto servent de fil rouge à l’histoire. Ce n’est pas la partie la plus palpitante du récit, mais c’est pourtant très présent tout au long de ce premier tome. Et finalement ce qui est le plus intriguant, tout ce qui touche au personnage de Ché Guevara, tout ce que le scénariste a imaginé et inventé de cette enfance qui a forgé le futur révolutionnaire n’est pas assez exploité.

Je trouve le dessin assez en phase avec ce ressenti. Il est plutôt joli, l’aspect « peinture » s’accorde très bien le coté fleur bleue de la liaison entre la narratrice et Ernesto. Mais c’est légèrement moins efficace pour mettre en image un blindé et des militaires en action.

A noter enfin que la rencontre finale est une belle surprise et une bonne idée…

Nom série  Uchronie[s] - New Moscow  posté le 17/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nouvelle série dans l'univers d'Uchronie[s], le récit fait cette fois étape dans un Moscou futuriste.
Premier constat, le même que dans le cycle qui se déroule à Pékin, le dessin n'est une nouvelle fois pas à la hauteur de ce qui nous était proposé dans les différents tomes de la saison 1. Si il n'y a pas de défaut à proprement parler, si techniquement le trait est maîtrisé, le rendu final est moins esthétique. Les décors sont une nouvelle fois moins riche en détail et les couleurs sont bien plus tristes. Ça colle peut être à la grisaille moscovite, mais n’empêche que c'est moins beau.

Coté histoire, on a une nouvelle brique mais pas la plus palpitante pour le moment. Zack est très en retrait dans ce tome, on ne le voit guère. L'intrigue manque ici d'éléments haletants. Du coup, le ressenti à la fin de ce premier tome est un peu moins bon que sur toutes les autres série de la saga.

Nul doute que Corbeyran sait où il va et j’espère que la suite s'imbriquera bien avec les autres séries et apportera plus de rebondissements et de surprises.

Nom série  Fatale  posté le 12/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Fatale commence comme un bon polar noir des années 50 avec des flics en impers. Fatale se termine comme une banale histoire fantastique avec des démons, des rituels sataniques et des réincarnations. J'avais beau être prévenu que l'histoire était teintée de fantastique, cela ne m'a pas empêché d'être déçu.

Le début est intéressant, entre les flics véreux, le journaliste et la jolie pin-up on a vraiment tous les bons ingrédients du polar. C'est bien écrit, la narration est plutôt bien fichue même si la voix-off est très (trop) présente. Mais au lieu d'avoir une histoire saupoudrée d'éléments fantastiques, on a une histoire qui va lentement, mais surement, basculer complètement dans ce genre. Et je n'ai pas accroché. Autant le début est bon, autant la fin....
Qu'un des personnages traverse le temps sans vieillir, passe encore. Mais que d'autres se transforment en monstre tout droit sortis de l'enfer, que tout ce petit monde s'affronte dans un combat final, j'ai trouvé ça quelconque. Peut-être que certains apprécieront cette orientation, mais moi je n'ai pas trouvé ça bienvenu.

Nom série  Ultime voyage en Alchimie  posté le 08/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Derrière cette couverture plutôt réussie, se cache une histoire qui à mon avis aura du mal à séduire un autre public que des ados. Les mêmes qui dévorent les séries de chez Soleil. D’ailleurs cette série aurait parfaitement pu trouver sa place dans le catalogue de cet éditeur…

On a un récit contemporain qui met en scène un ado parti à Prague pour disputer la finale d’un jeu assez étrange. On ne sait pas trop de quoi il s’agit, c’est assez flou. C'est basé sur l'alchimie, il faut décoder des phrases mystères écrites dans des langues anciennes, tout en jetant des runes… En tout cas ça a l’air très compliqué et très sérieux. Au début je prenais ce flou autour du concept pour du suspense, mais en fait j’ai surtout l’impression que c’est un prétexte à introduire la dimension fantastique de la suite et qu’on ne saura jamais en quoi consiste ce jeu.

Du coup l’histoire, elle, part dans tous les sens. Une base de mythologie, on y ajoute une couche d’action, une couche de baston, et une couche de fantastique. Evidement la jeune fille de 16 ans est experte en arts martiaux, en pilotage de moto et en décodage de phrases écrites il y a 2500 ans. La routine quoi.

Au final les éléments un peu intéressants, qui auraient pu faire l’originalité de la série sont rangés au second plan, pour laisser la place à une banale série pour adolescents.

Nom série  L'épouvantail  posté le 08/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme toujours dans cette collection, l’histoire est adaptée d’un roman. Comme souvent dans ces adaptations le déroulement de l’histoire est plus ou moins fidèle à l’original, certaines ellipses étant nécessaires pour tenir le nombre de pages. Ici le récit ne souffre pas trop de ces raccourcis.

L’action se situe dans un petit village néo-zélandais dont la quiétude est perturbée par l’arrivée d’un étranger pour le moins bizarre. Finalement tout ceci est assez classique, car on va sans surprise assister à des vols de poules, à des petites querelles entre adolescents ou entre adultes, si possible lorsqu’ils auront bu un coup de trop au bistrot du coin. Mais on va surtout assister à la disparition inquiétante de jeunes filles.
Du très classique donc, mais l’ensemble est bien cohérent. Car il n’est pas uniquement question des jeunes filles disparues, l’histoire est étoffée avec le reste de la vie du village pour offrir un peu de consistance au récit.

Il y a un gros travail graphique à souligner. Les couleurs choisies donnent une ambiance particulière à l’ensemble. Les planches sont dans les tons jaunes orangés. Le trait du dessinateur est plutôt original. Il arrive parfois à faire des découpages pas conventionnels du tout, mais super lisibles. Cela donne des planches très sympas. Par contre il y a aussi des planches beaucoup trop chargées et du coup elles ne sont pas trop lisibles.

Nom série  Le Train des Orphelins  posté le 03/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un premier tome tout à fait remarquable. C'est simple il n'y a aucune fausse note tant sur le scénario que sur les dessins et les couleurs. En une phrase on tient là une histoire touchante magnifiquement illustrée !

Pour commencer, les personnages sont hautement attachants. Oui ce sont des enfants, oui ils ont une existence difficile, alors ça parait facile de les rendre attachants me direz vous. Eh bien pas tant que ça. Cela aurait pu tomber dans le cliché, dans le larmoyant. Mais ce n'est pas du tout le cas. Les auteurs évitent tous les raccourcis inutiles et cette fratrie de petits orphelins est tout ce qu'il y a de plus touchante. Sincèrement c'est un plaisir de suivre leur histoire car il ne faut que quelques planches pour les "adopter".

Des personnages réussis ne sont pas le seul atout de la série. Le récit qui nous est proposé est simple mais hyper efficace dans sa construction. Il y a juste la petite touche nécessaire de mystère pour susciter la curiosité. Il semble clair qu'il y a tromperie sur l'identité des enfants lorsqu'on nous les montre en vieillards. Et on a envie de savoir ce qu'ils est advenu de ces petites têtes blondes.

Cela donne un récit très justement dosé entre tension, passages touchants, et répliques plus amusantes.

Un mot sur le dessin enfin : superbe ! Il est vraiment en harmonie avec l'histoire. Les bouilles des enfants sont à croquer. Mais ça ne se limite pas à ça, car les décors ne sont pas en reste et comme les couleurs sont au diapason c'est un petit régal visuel.

Nom série  Le Montreur d'histoires  posté le 29/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
2/5 peut être un peu sévère, car il y a des bons trucs par ci par là, mais dans l'ensemble je ne suis pas super emballé. Le dessin ne me parle pas trop, avec une histoire qui traite de rêves, de comptes et d’imaginaire, le tout se passant en Afrique, on pouvait attendre des planches plus jolies et plus colorées. Il y en a quelques unes, mais il y a aussi un paquet de planches sombres pas très lisibles.

En mettant en scène un théâtre de marionnettes ambulant, l'histoire avait un certain potentiel évasion. Mais pour moi l'essai n'est pas transformé car si j'ai souri sur certains passages, j'ai surtout été mal à l'aise devant les scènes violentes. Je ne les ai pas trouvées très appropriées, elles tombent pour moi assez mal car j'attendais une histoire plus poétique. En fait ces passages dérangeants se marient assez mal avec le ton léger que laisse entrevoir le début du récit.

Bref une orientation qui ne m'a pas séduit du tout mais qui dépeint sans doute une certaine réalité de la misère qui règne sur ce continent.

Nom série  Paul à Québec  posté le 28/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai enfin lu l'occasion de lire une de ses aventures de ce fameux Paul. J'en avais entendu tellement de bien que je suis légèrement déçu...

Il y a pour moi 2 parties dans cet album. Dans la première moitié on suit plus ou moins le quotidien, ou en tout cas, des anecdotes sur des évènements de la vie de tous les jours de la famille de Paul. Repas de famille chez les beaux parents, recherche d'une nouvelle maison, on regarde les enfants jouer, etc... Je n'ai pas trouvé ça bien intéressant. Cela permet de placer de très nombreuses expressions québécoises qui ont tendance à nous faire marrer, les Français. Ça fonctionne plus ou moins bien. Des fois j'ai souri, des fois j'ai trouvé ça un peu clichés comme si la situation mise en scène était juste un prétexte pour pouvoir placer ladite expression.

La deuxième moitié est centrée sur la fin de vie du beau père de Paul, rongé par un cancer. Cette partie est plus touchante. Les émotions ressenties par les personnages sont sincères et l'accompagnement familial dans cette période difficile est montré de manière intelligente.

Au final un album que je suis content d'avoir lu, mais une fois me suffira.

Nom série  Les Promeneurs du Temps  posté le 28/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà l’histoire d’un polar temporel bien sympathique.

L’ambiance Paris du début du 20e siècle est très réussie. D’ailleurs le dessin particulier participe bien à rendre l’ensemble sympathique. Les personnages ont des bonnes bouilles, gentils comme méchants, vieux comme jeunes. Petite particularité qui fait l’originalité du style, il n’y a pas de contours. Ça donne un petit côté cartoon, l’ensemble est clair et très agréable.

On assiste au début à ce qui ressemble à une banale enquête de police sur un meurtre. Mais très rapidement des éléments mystérieux font planer le doute sur la rationalité de l’affaire. Plus l’histoire avance et plus le scénariste introduit les prémices de ce qui s’oriente vers une enquête à plusieurs niveaux temporels. C’est amené progressivement et c’est réussi. Les petits clins d’œil aux experts de la police scientifique sont amusants.

Et finalement tout cela prend de l’ampleur, l’enquête va se mener sur plusieurs générations et des personnages vont être amenés à voyager dans le temps. Des voyages qui ne manqueront pas de provoquer l’inquiétude sur les éventuels conflits temporels et autre rebonds.

Sans être totalement novateur, cela reprend efficacement et les codes du voyage dans le temps pour les appliquer non pas à une série de SF mais à un polar. C’est divertissant et plutôt bien ficelé.

Nom série  Les folies Bergère  posté le 28/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce one shot se passe pendant la guerre 14-18. Il s’agit d’une fable à tendance onirique. Il y est question des sentiments des soldats, de leur rapport à la vie, à la mort, à la famille, à l’amour... Le dessin ne laisse pas indifférent. Un noir et blanc lourd tout à fait de circonstance pour illustrer la guerre des tranchées. Quelques notes de couleurs parsemées dans l’album apportent une mince touche d’espoir. L’ensemble est bercé d’un léger soupçon de fantastique, pas désagréable du tout. Voilà pour le cadre.

Sur le contenu je suis mitigé. Il y a des séquences poétiques, d’autres assez fortes mais également pas mal qui m’ont laissé de marbre. Il y a des silences et des non-dits qui sont un peu superflu pour moi. Certaines planches mettent en scène Monet qui peint des paysages et discute avec un petit garçon. Le lien avec le reste ne saute pas aux yeux et ça n’apporte pas grand-chose.

Par contre les évènements qui touchent plus directement les soldats sont intéressants. Principalement ceux qui mettent en scène ce soldat qui « refuse » de mourir même sous les balles du peloton d’exécution. Idem avec la petite fille qui vient troubler le quotidien de la garnison.

La fin est également bien trouvée, le clin d’œil avec 2 personnages qu’on n’attendait pas est original.

Nom série  Uchronie[s] - New Beijing  posté le 26/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce premier tome de New Beijing ouvre la saison 2 de la série uchronie[s], et prolonge les aventures de Zack Konsinki à travers les différentes réalités parallèles. Même si il y a quelques explications sur le pourquoi du comment disséminées dans l’album il vaut mieux avoir lu (et apprécié) la saison 1 pour se lancer.

Premier constat, et petite déception concernant le dessin : s’il n’y a pas de défaut à signaler c’est quand même nettement moins beau que ce que nous avait offert la saison 1. Les couleurs sont ici plus tristes, et surtout il y a trop peu de détails dans les décors. Ceux-ci sont même absents de la plupart des cases où les personnages sont en gros plan. C’était clairement un des points forts qui faisait le charme du New Byzance d’Eric Chabbert. C’est dommage de ne pas retrouver une telle ambiance ici.

Concernant l’histoire, je dirais que ce premier tome démarre en douceur et finit en beauté. On découvre donc cette nouvelle ville, et très vite les premières péripéties surviennent. A peine arrivé et c’est déjà le début des ennuis pour le héros. C’est un peu brutal, mais bon au moins on est tout de suite dans le vif du sujet. Sur le milieu du tome je n’étais pas plus enthousiaste que ça, car pas tellement surpris par l’histoire. Il y a peut-être quelques facilités par ci par là. J’aurais sans doute mis 3 étoiles si cela s’était conclu comme ça.

Mais tout s’accélère sur la fin. J’ai terriblement accroché aux dernières pages, aux derniers rebondissements qui lancent vraiment en beauté cette série. Un final qui donne vraiment envie de lire la suite.

Nom série  Fawcett  posté le 26/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai beaucoup apprécié les 2 premiers tomes parus cette année dans la collection Explora (Magellan et Mary Kingsley). A chaque fois, il y est question d’Histoire, d’aventures et de récits dépaysants. Bien que toujours agréable, c’est un peu moins le cas avec cette nouvelle série.

En effet le premier tome est très axé sur les dessous de l’organisation des expéditions plus que sur l’aventure. Il se déroule plus à Londres que dans la jungle amazonienne. La raison c’est que Mr Fawcett a bataillé dur pour monter ses expéditions. Il a fait plusieurs voyages et ce n’était jamais simple pour lui de trouver les fonds et de convaincre des financiers de l’aider. Sans compter qu’au fil des ans il devient de plus en plus dur pour lui de laisser femme et enfants plusieurs années. Du coup quand il trouve un sponsor, il a des remords à partir…

C’est principalement cela qui est raconté ici. Cela dit, cette difficulté est bien retranscrite. Surtout qu’en face de notre aventurier, son rival le docteur Rice bénéficie de fonds astronomiques (un peu le PSG version quatari avant l’heure) et il organise des expéditions gigantesques tant matériellement que humainement. Heureusement que la concurrence motive notre homme !

Du coup on a un récit précis, mais un peu trop documentaire pour faire rêver le lecteur. Probablement que le second tome corrigera le tir, mais pour le moment il manque un peu d’évasion dans cette première partie. Surtout que, niveau dessin, les planches sur la forêt amazonienne sont vraiment chouettes, du coup on aurait aimé qu’il y en ait plus.

Nom série  Marcas, maître Franc-Maçon  posté le 24/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce thriller ésotérique est l’adaptation en bande dessinée de la série de romans du même nom. Comme souvent avec ce genre de polar, il y a une trame de fond intéressante. Ici on plonge dans l’univers de la franc-maçonnerie, et notre héros aura fort à faire pour élucider cette enquête. Il y a en effet vraiment beaucoup de péripéties : meurtres, société secrète rivale, tablette mystérieuse, connexion avec la seconde guerre mondiale…

Mais hélas cet univers très riche et cette histoire très dense qui font le succès des romans sont assez difficiles à transposer en BD. En effet les ellipses et les raccourcis sont nombreux. On passe de Jérusalem à Amsterdam via Rome en 4 pages. Certains flash-back explicatifs tiennent en 2 planches remplies de bulles et, du coup, deviennent un peu indigestes. Le sentiment qui en ressort, c’est qu’il y en a trop pour le nombre de pages. L’histoire ne prend pas assez le temps de se mettre en place.

Enfin la jeune militaire qu’on impose au capitaine Marcas est assez désagréable. Les dialogues, ou plutôt les disputes incessantes, entre les deux sont un peu pénibles et n’apportent rien à l’intrigue.

Au final une histoire qui aurait pu être plus passionnante. Elle prend place dans un milieu pas si connu et qui attire pourtant la curiosité, mais on en apprend finalement plus avec le livret « séparer le vrai du faux » de fin d’album.

A revoir avec l’intégralité de l’histoire, mais pour le moment 2,5/5.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque