Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1008 avis et 333 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Guerre des Lulus  posté le 24/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà une BD qui fonctionne très bien. L'histoire est simple, mais efficace, l'album se lit d'une traite. Elle met en scène un groupe d'enfants livrés à eux mêmes lors de la première guerre mondiale. Il y a un petit coté Seuls la dedans, le fantastique en moins et le coté dramatique de la guerre en plus.

Mais ce n'est pas larmoyant, le ton est juste. On y découvre d'abord l'insouciance des enfants, qui dans un premier temps sont contents de se retrouver "libre" sans adultes pour les surveiller. Les premières inquiétudes apparaissent peu à peu, suivies par de vrais moments de peur. Comment manger ? Que va t-il se passer si on croise un soldat ennemi ? Et si la guerre durait ? Toutes ces questions sont rythmées par les péripéties qui vont toucher notre petit groupe. Ces évènements sont d'ailleurs les bienvenus, ils donnent un petit plus à l'intrigue.

Le dessin est agréable et il est bien en phase avec la tonalité de l'histoire. Un premier tome pleinement réussi qui donne envie de lire la suite.

Nom série  Le Loup des Mers  posté le 21/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai lu cet album dont j'ai entendu tant de bien. Graphiquement, il n'y a pas grand chose à dire : c'est magnifique. Du coup c'est une histoire que j'aurais adoré adorer, mais ce n'est pas le cas, je me suis ennuyé. Le début est prometteur, la fin est plutôt pas mal, j'ai envie de dire il s'y passe enfin quelque chose. Mais alors entre les 2, c'est mou et c'est longuet.

Une fois notre homme embarqué sur le navire de Loup de mers, le quotidien à bord manque cruellement de consistance et de péripéties haletantes. On enchaîne dialogues littéraires, tentative de mutinerie, discussions peu attrayantes, petite rébellion, on alterne avec 2 marins qui essayent de s'enfuir à bord d'un canot... Le tout sous l'oeil menaçant de ce tyran qu'est Loup des mers. Alors oui le personnage est imposant, réussi, tout ce qu'on veut. Mais le principal c'est quand même qu'on s'ennuie pas mal à le regarder imposer une vraie dictature sur son bateau.

Heureusement qu'il y a le dessin. C'est beau.... Chaque chapitre est dans un ton de couleur différente. Le trait est également splendide : bateaux, visages, paysages marins, c'est bien simple tout est hautement réussi !

Bref une histoire moyenne que je ne pense pas avoir envie de relire. Mais le visuel sauve vraiment l'ensemble.

Nom série  Silas Corey  posté le 18/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La nouvelle série de Fabien Nury démarre de manière plus qu’agréable. Le cadre ? L’année 1917, mais si on va croiser des militaires, les tranchées et les soldats ennemis sont très peu présents. Cette aventure se passe plutôt en ville et la guerre est juste là en toile de fond. On a entre les mains une aventure articulée autour de son héros, Silas Corey. Un personnage mystérieux qui pour le coup est particulièrement réussi.

Qui est il, quelle est réellement son activité ? Journaliste ? Détective ? Espion ? Escroc ? Un peu tout ça à la fois, c’est ça qui est bon et qui fonctionne bien. Selon la personne qui a besoin de ses services, il sait s’adapter et n’a pas de scrupules à vendre ses talents aux plus offrants. Et il n’a pas peur du cumul des mandats. On a un peu l’impression qu’agir pour les 2 camps ne lui pose pas de problèmes. Alors si sur le papier toutes ses fonctions ça parait beaucoup pour un seul homme, en fait ça passe super bien. Il n’a rien d’un super héros à qui tout réussi. Le personnage a de la profondeur et du charisme.

Et puis tout cela ne fonctionnerait pas si à côté de ça l’histoire n’était pas prenante. Et heureusement on a une intrigue qui marche elle aussi très bien. Un soupçon d’espionnage, un peu d’action, un peu d’enquête policière… bref un mix qui prend très bien. Dès les premières pages cette enquête devient intéressante. Bien aidée en cela par le dessin qui n’est pas en reste. Le trait simple et précis colle bien à cette aventure et à l’esprit que le scénariste a imaginé.

Tout cela se vérifie au fur et à mesure qu’on avance dans le récit. Un très bon premier tome, et une série à suivre !

Nom série  DMC - Devil may cry  posté le 16/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Cet album est l'adaptation d'un jeu vidéo de baston. Le cahier des charges parait donc assez basique : en 46 planches présenter brièvement l'univers du jeu, parler rapidement des différents mondes dans lesquels l'action prend place, mettre en scène un maximum de personnages, et saupoudrer le tout de scènes de combat.

Le contrat est évidemment rempli, mais hélas le résultat est un peu indigeste. La narration est ultra saccadée, on alterne 4 pages d'histoire avec 4 pages de baston. Quand il y a des dialogues, ils sont hyper denses. Toutes les cases pratiquement contiennent un mot en gras qui fait référence, au choix, à un personnage, un lieu, un pouvoir, ou une spécificité de cet univers. C'est beaucoup trop pour le néophyte qui n'a le temps de se familiariser avec rien.

Le format ne permet absolument pas d'approfondir quoique ce soit. Par exemple, Kat, une des héroïnes, découvre qu'elle a un pouvoir, elle est perdue, elle ne sait pas quoi en faire. Rassurons nous, dès la double page suivante, elle le maîtrise à merveille et s'en sert avec une grande facilité. Au final on utilise donc un maximum d’éléments du jeu, mais à trop vouloir en mettre, tout ceux ci semblent être parachutés les uns à la suite des autres.

C'est tout le long comme ça. Il y a bien un fil conducteur à toute cette histoire, mais il est si mince, qu'il ne permet même pas de se raccrocher à quelque chose de consistant. A coté de ça le dessin est tout à fait correct, mais il ne parvient pas à sauver les meubles. Certaines adaptations sont bien plus réussies, pas sûr que celle-ci donne envie à ceux qui ne le connaissent pas de s'intéresser au jeu vidéo.

Nom série  La Javanaise  posté le 14/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album s’appuie sur un point de départ historique (la mère de l’héroine est l’espionne Mata Hari, fusillée pendant la première guerre mondiale) et nous conte une aventure dépaysante, qui se déroule à l’autre bout de la terre. Par moment le récit flirte également avec le fantastique.

Coté bons points, il y a d’abord le dessin très lisible. Le trait est assuré, les décors exotiques sont bien rendus et les couleurs les mettent bien en valeur. Il y a aussi, quelques détails parsemés dans le récit qui sont juste ce qu’il faut de mystérieux pour donner envie de suivre l’histoire. Par exemple plusieurs hommes étranges : certains qui suivent notre héroïne, ou d’autres qui semblent avoir bien connu sa mère. Tous ont des raisons de s’intéresser à la venue de cette fille. C’est un peu obscur mais ça entretient un certain suspense. La dernière planche est d’ailleurs pas mal pour ça.

Par contre à côté de ces moments clés, il y a un certain manque de liant entre les séquences. On ne comprend pas bien ce que recherche cette fille exactement. Ses allées et venues, ses rencontres et ses discussions avec certains habitants paraissent pour le moment peu intéressantes. Peut-être que cela aura de l’importance pour la suite, mais en l’état cela hache un peu l’histoire. Cela donne l’impression d’une alternance de passages intéressants et d’autres moins qui font chuter l’intérêt.

A revoir sur la globalité avec la fin du diptyque.

Nom série  L'Autre Monde - Cycle 2  posté le 10/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour moi qui avais adoré le 1er cycle, la découverte de ce second diptyque a été très agréable. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les personnages et leur monde un peu curieux. C’est également avec plaisir que je me suis replongé dans cette ambiance difficile à décrire, mélange entre féérie, poésie et conte. Une alchimie rendue possible et très plaisante grâce aux planches dessinées par Florence Magnin.

Du côté de l’histoire je me suis rapidement laissé entrainer par ces nouvelles aventures. Il y a rapidement des évènements intrigants qui donnent envie de plonger dans le récit. Le développement est lui plus ou moins réussi. On trouve quelques bonnes idées par ci, par-là, des touches d’humour assez légères, et des clins d’œil sympas. Evidemment cela ne m’a pas fait le même effet jubilatoire que toutes les idées géniales exploitées dans la première série. Mais ce n’était probablement pas possible de faire aussi bien, et il ne fallait pas en attendre trop.

Nos héros visitent tous les enfers possibles. Finalement ce qui m’a manqué c’est plus de consistance dans l’enchainement des péripéties. Car on a un peu l’impression d’assister à une suite de visites de l’enfer selon toutes les croyances, nos personnages passant de l’un à l’autre après quelques pages. Le tout donnant un peu le sentiment de n’être qu’un prétexte à Rodolphe pour nous démontrer pas mal d’imagination. Et c’est vrai qu’il en a ! Mais il manque de liant entre ces voyages, on n’est pas inquiet pour nos héros. Enfin, il manque aussi pour moi, un petit quelque chose de spectaculaire dans le final, là c’est trop simple pour nos personnages.

Au final j’hésite entre 3 et 4. Disons que si vous avez aimé le premier cycle et que vous n’en attendez pas trop, alors ce second cycle vous offrira un bon moment de lecture.

Nom série  Le Mystère Nemo  posté le 17/01/2010 (dernière MAJ le 09/01/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
5 aventuriers échouent sur une ile déserte et commencent à organiser leur survie. Peu à peu d'étranges phénomènes inexpliqués viennent troubler leur quotidien. Quelques passages relatant la vie d'un prince indien se greffent en parallèle à l'histoire. Cet homme ne devrait pas tarder à devenir le grand méchant dans la suite de la série.

Encore une BD inspirée par l'œuvre de Jules Verne. Mathieu Gabella signe ici un super récit d'aventures. Le ton est léger, je n'ai pas l'impression qu'on veut nous faire croire à une histoire qui aurait pu être réelle. Le dessin précis, mais un peu fun, et les couleurs vives contribuent bien à ce sentiment.

L'histoire est simple, mais le scénario est rondement mené et diablement efficace. Le rythme est fluide, ça se lit vraiment tout seul. Il faut évidemment adhérer au pitch de départ pour entrer pleinement dans cette aventure. Et une fois plongé dedans, l'album se dévore. Que peut-il bien se passer réellement sur cette ile ? Que cache-t-elle à nos héros ? Les premiers éléments de réponses nous plongent dans une ambiance encore plus mystérieuse, parsemée d'une légère couche steampunk, avec le renfort de bien curieuses machines.

Intrigues et dessins : tout est bon ! A la fin de ce tome 1 je suis très impatient de lire la suite et d'en apprendre un peu plus sur les mystères de cette ile !

tome 2 et 3

La série se poursuit de la même manière, le rythme est toujours là, les éléments mystérieux aussi et le ton reste léger. Nouvelles péripéties, nouvelles rencontres, c'est presque tout bon ... mais au bout d'un moment cela commence à faire un peu trop. Il y a de plus en plus de technologie et de machines. Une petite couche c'était super agréable dans le premier tome, mais là il y en a un peu trop. D'autant que plus on avance dans le récit et plus on en découvre. (le meilleur exemple c'est lorsque les dites machines sont capables de manipuler le cerveau d'autres protagonistes).

C'est un peu moins passionnant et cela coûterait presque une étoile, mais heureusement que je m'étais attaché aux personnages et que ma curiosité avait vraiment été mise à mal par le début. Du coup cette lecture est toujours restée sympa. Et puis j'ai beaucoup aimé la fin, très bien trouvée et pleine de clins d'oeil particulièrement appréciables.

Nom série  Cambrioleurs  posté le 04/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Derrière ce titre, il n’est pas question de petits voleurs du dimanche qui s’attaquent aux pavillons du quartier. On voyage ici à travers l’Europe, et notre fine équipe a en ligne de mire un tout autre butin. Ruben, Elias et Prev préfèrent largement dérober une cargaison de drogue, au moins les dealers ne risquent pas de porter plainte. Ils s’attaquent également à des stocks de déchets radioactifs, ils ont dans leur entourage des gens prêts à les acheter un bon prix.

Cette histoire est donc un peu originale. Le graphisme l’est tout autant. On est bien loin du trait classique et passe partout des polars modernes. Cela dit, je ne l’ai pas apprécié plus que ça. Trop épuré, il y a trop de cases dans lesquelles le décor est absent, et remplacé par une simple couleur unie. Les personnages secondaires que l’on voit peu sont trop ressemblants avec un costard sombre et un visage quelconque. Les couleurs sont toutes dans les mêmes tons, cela donne une certaine ambiance, mais là encore je ne suis pas séduit.

L’histoire elle démarre de façon intéressante, mais elle avance sur un faux rythme. Après les premiers coups, qui servent un peu d’introduction, on se perd au fil des voyages de notre trio. Les rencontres qu’ils vont faire ne pimentent pas l’histoire. On croise des personnages sans savoir d’où ils sortent, ni comprendre ce qu’ils veulent vraiment. Les relations amicales, amoureuses, familiales de tout ce petit monde sont abordées, mais en surface et finalement ça passe pour des détails plus qu’autre chose.

Au final, tous ces petits détails font que cette histoire n’arrive pas vraiment à décoller et à devenir captivante.

Nom série  La Grande évasion - Fatman  posté le 02/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
4e one shot de cette collection consacrée à des évasions spectaculaires. Exit le labyrinthe mythologique et le vaisseau spatial, place ici à de la bonne vieille famille de mafieux et à une belle petite prison américaine traditionnelle. Moins original donc, mais tellement plus convaincant. Y’a pas à dire mais c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures recettes.

Chauvel signe en personne ce qui est à ce jour le meilleur album de la série. Un polar conventionnel certes, mais maîtrisé et prenant de bout en bout. Le personnage principal est bien trouvé, un gros bonhomme qui attire autant la sympathie que le mépris. Et l’histoire dans laquelle il prend place est rondement menée. Il est chargé de faire évader un grand parrain de la mafia lors de son transfert.

Le plan de l’évasion se met peu à peu en place. Mais c’est lent, notre héros ne se comporte pas en stratège du tout, mais plutôt en touriste. Cela permet de découvrir progressivement les dessous de cette évasion. Et tout le sel de cette histoire se trouve justement ici, dans les raisons qui font qu’on veut faire évader cet homme. Et à partir de là on a droit à quelques surprises et quelques rebondissements bien trouvés. Ça marche très bien et avec des bases de polar classique on arrive finalement à une histoire originale et bien menée.

Coté dessin, c’est également du tout bon. Le trait de Denys est clair et parfaitement adapté à ce genre de récit. Un très bon album donc, qui a tout pour combler les amateurs de polar et qui peut se lire sans problème même si on ne s’est pas intéressé aux autres albums de la grande évasion.

Nom série  Le Grand Pouvoir du Chninkel  posté le 25/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Moi qui n’aime pas le genre fantasy, je dois bien reconnaitre que j’ai attaqué cette intégrale noir et blanc sans trop d’enthousiasme. Mais voilà, je me suis laissé embarquer dans une histoire qui au final m’a bien plu.

Pas vraiment parce que j’ai accroché à ce monde rongé par une guerre sans merci. Non, j’étais même assez indifférent à cet univers (aussi bien pensé soit il). Non ce qui m’a plu en premier lieu c’est ce petit personnage principal. Je l‘ai tout de suite trouvé sympathique, rigolo et attachant. Du coup j’avais envie de connaitre son histoire, de voir comment il allait s’en sortir avec ce qui lui tombe dessus, alors que lui n’a absolument rien demandé.

Et de rebondissements en péripéties j’ai suivi ses aventures avec plaisir. Et globalement j’ai plutôt bien accroché à tout ce qui arrive. Certes il y a bien quelques passages que j’ai trouvés moins intéressants, comme les délires sexuels avec la sorcière dans l’arbre. Mais cela n’a pas impacté mon envie de connaitre le dénouement de cette histoire.

Au final, j’ai trouvé ça vraiment pas mal, j’hésite entre un très bon 3 étoiles ou un 4, mais pour une fois qu’une histoire de ce genre ne me tombe pas des mains, et puis allez, c’est Noël, l’arrondi se fera au supérieur.

Nom série  Red Wing  posté le 19/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album est le théâtre d’une histoire de science-fiction, et une fois n’est pas coutume pour un comics, nous avons là une histoire complète en un seul tome. La lecture est rapide, mais pas mémorable car cette histoire alterne le bon et le quelconque.

Il est question de voyage dans le temps, un sujet maintes fois traité. Mais le scénariste a de bonnes idées. Et ses théories sur le voyage spatio-temporel sont plutôt sympas. Tout comme les explications qui nous sont données. Elles sont relativement digestes, on arrive à y croire et elles permettent en tout cas d’ouvrir les portes d’un récit intéressant. Raconté en alternance au présent et au passé, les évènements qu’on nous présente attisent la curiosité. Principalement ceux qui concernent le père du héros perdu dans le passé. On a envie d’en savoir plus, on a envie de le voir « rebondir » et se déplacer dans le temps.

Mais cela ne sera pas très bien exploité. Le récit s’attarde sur l’apprentissage du jeune homme, sur sa formation de super pilote. Ce n’est pas haletant, ce n’est pas fondamentalement intéressant ou original. Et quand l’histoire du père rejoint celle du fils, j’ai été un peu déçu car on pouvait espérer quelque chose de plus consistant.

Au final, un album pas désagréable mais dont l'intrigue n'est pas suffisamment captivante pour en faire un récit marquant.

Nom série  Les Contes de l'ère du Cobra  posté le 10/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Effectivement nous avons là une BD pleine d'originalité. Mais qui dit originalité, dit forcément prise de risque, et soit ça plait... soit pas du tout. J’avais une légère appréhension avant d'attaquer cette lecture mais les avis précédents si élogieux m'ont plutôt donné bon espoir. Résultat : une histoire qui ne m'a pas plu du tout, rien ne m'a parlé et je me suis ennuyé d'un bout à l'autre.

Commençons par le dessin. Le trait est bon et le dessinateur a du talent, c'est indéniable. Mais alors les cases sont ultra chargées et les couleurs piquent hélas les yeux. Il y a quelques rares planches trop sombres pénibles à déchiffrer et à coté de ça il y en a une multitude ultra colorées. Ça flashe fort...

Cela aurait été anecdotique si j'avais trouvé l'histoire géniale. Ce n'est pas le cas. Pourtant les toutes premières péripéties n'étaient pas désagréables avec le jeune Irvi qui escalade tous les soirs les fenêtres d'un bordel et qui se retrouve contraint de satisfaire toutes les jeunes filles alors que sa bien aimée l'attend un peu plus haut. Et après ça part dans tous les sens.

Il y a plein de personnages, on saute de l'histoire de l'un à celle de l'autre en à peine une case, comme ça sans prévenir. C'est assez déroutant. On utilise un personnage secondaire sans l'identifier, sans savoir d’où il vient. Puis on le laisse de coté et on le ressort 10 pages plus loin sans que cela soit plus clair. Ça va vite. Trop vite pour moi. J'avais l'impression de suivre une histoire et hop la page d'après on passe à autre chose. J'ai rapidement été désorienté ne sachant pas où l'auteur voulait m'emmener.

Je ne me suis attaché à aucun des protagonistes. La narration aussi m'a rebuté. L'essentiel est décrit en voix off. Bref une lecture laborieuse et j'ai eu beaucoup de mal à venir à bout du tome 1.

En conclusion, une BD qui plaira à certains (la preuve les 2 avis précédents) mais pas à tous. Personnellement je n'ai vraiment pas aimé.

Nom série  Rising Stars  posté le 25/01/2012 (dernière MAJ le 09/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce qu'on peut parfois reprocher aux comics de super héros c'est de se dérouler dans des univers riches et complexes que le lecteur a du mal à appréhender. Si de base les mondes dans lesquels se passent ces histoires sont vastes, lorsqu'on y ajoute les cross over et les préquels, le lecteur lambda est forcément perdu.

Rising star se détache du lot car son univers est effectivement très riche, mais la construction narrative est telle que le lecteur découvre peu à peu les éléments de cette histoire. L'apparition des pouvoirs sur terre, la découverte de ceux-ci par les enfants "spéciaux", leur éducation... Tout est réussi, prenant et facile à ingurgiter pour le néophyte.

La découverte de cet univers est donc accessible et pleine d'intérêt. Chacun de ces 113 spéciaux à un pouvoir différent, plus ou moins développé, plus ou moins puissant. L'utilisation qu'ils en feront variera également selon chacun.

L'histoire prend une tournure conflictuelle lorsque les spéciaux commencent à se mettre sur la gueule. Complots, manipulations, action et bastons ont donc également la part belle dans la série qui au final donne une aventure à la fois riche, variée et intéressante.

Après lecture du tome 2 de la réédition chez Delcourt

Tout d'abord je dois dire que j'ai pris autant de plaisir à relire le premier tome. Le second lui a mis un certain temps avant de me convaincre. Je n'ai pas retrouvé tout de suite ce qui est si efficace dans le premier, c'est à dire une histoire de super héros originale, bien construite et pleines de bonnes idées.
Non, en effet, la première moitié de ce second volet pourrait se résumer en une baston géante de super héros. Clairement il n'y a pas la finesse si agréable du premier. Il y a bien quelques passages intéressants liés entre autre à la jeunesse des "spéciaux", mais ces passages sont un peu écrasés par le reste.

Mais heureusement la fin relève admirablement le niveau. On retrouve plus l'esprit d'origine et j'ai dévoré les derniers chapitres. On trouve une explication bien fichue à ce conflit entre les spéciaux et il se décident à utiliser leurs pouvoirs à bon escient. Tout cela offre un réel regain d’intérêt à ce second tome. Suffisant à mes yeux pour maintenir 4 étoiles sur la globalité, même avec un début un peu moins bon.

Nom série  Segments  posté le 07/11/2011 (dernière MAJ le 26/11/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Lorsqu'un auteur se lance dans la création d'un monde futuriste, il n'est jamais évident d'introduire celui-ci, sa géographie, ses coutumes, sa politique, sa justice. Pour que le lecteur puisse accrocher, il faut arriver à lui présenter cet univers sans que cela soit rébarbatif.

Et c'est le premier bon point de cette série. L'univers imaginé par Richard Malka est dense mais il arrive très bien à nous faire rentrer dedans. Cette présentation est complète tout en restant digeste. L'ensemble de l'univers parait cohérent et pose les fondations d'une histoire intéressante. La segmentation des humains sur différentes planètes en fonction de leurs aptitudes est une bonne idée.
Deuxième bon point, le dessin est très réussi. Il participe bien à l'immersion dans ce monde futuriste.

On rentre donc bien dans l'histoire même si les premières péripéties qui tombent sur le dos des jeunes héros sont assez classiques : ils fuient les autorités car ils refusent de se plier au système et ils entrent en contact avec une troupe cachée de rebelles prêts à se battre pour renverser le pouvoir en place.

Il faudra donc voir comment évolue la suite de l'histoire, le début est en tout cas pas mal du tout.

Tome 2

Le second tome est tout à fait dans la lignée du premier. D'un côté il exploite bien les bonnes idées introduites dans le premier opus. On découvre encore un peu plus cette segmentation des humains en fonction de leurs aptitudes. Ce background est le point fort de la série. On sent que cet aspect de l'histoire est recherché et abouti.

Par contre la fuite de nos jeunes héros, ainsi que leur traque et leur mission "sauvons l'humanité", manquent d'originalité. On a du mal à croire à tout. Côté défaut, il y a peut-être aussi une exagération des traits caractéristiques des planètes. Le vice est trop poussé à l’extrême sur la planète Voluptide. J'ai aussi trouvé le dessin des personnages assez figé.

Bref la série continue d'être efficace sur ces points forts et ne s'est pas améliorée là ou elle était (et reste) perfectible. Au final, une lecture toujours agréable mais j'espère quand même qu'elle ne s'étirera pas sur trop de tomes, sinon elle risque de s'essouffler.

Nom série  Le Troisième Testament : Julius  posté le 22/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bien qu’étant la préquel du 3e testament, les aventures de Julius peuvent tout à fait se lire indépendamment. Le premier tome est remarquablement construit. Il permet de faire connaissance avec 2 personnages particulièrement intéressants. D’un côté Julius, général romain de retour de la guerre, de l’autre « le chrétien » qu’il ramène comme esclave. Ces deux-là vont partager le premier rôle.

Si de prime abord, on a droit à une nouvelle histoire ésotérique sur fond d’origine de la chrétienté, elle sort rapidement du lot. D’abord grâce à ces deux personnages principaux qui sont autant attachants que mystérieux, à la fois détestable et hautement charismatique pour des raisons différentes. Ensuite grâce à la qualité de l’intrigue. La façon progressive dont l’ésotérisme et le fantastique font leur apparition dans la série est parfaitement gérée.

Dans le tome 2 l’histoire prend une tournure un peu moins originale. Il y est principalement question du périple de notre « chrétien » et de la bande qui le suit. Tout ça à un coté Jésus et les apôtres un peu trop prononcé, on marche tout droit sans savoir où l’on va juste parce que l’on se sent guidé par dieu. Cela dit les péripéties qui attendent les voyageurs sont plutôt très bien menées et les différentes embûches qu’ils rencontrent pimentent agréablement le récit. Mention spéciale pour les passages dans les jardins de Babylone qui sont magnifiquement mis en images.

D’ailleurs le dessinateur a changé entre les tomes 1 et 2 sans que la qualité graphique n’en souffre. Il n’y a aucun souci pour reconnaître les personnages, le style est un peu différent, plus éloigné de celui du 3e testament, mais personnellement il me plait pas mal du tout.

Le personnage de Julius change progressivement et devient de plus en plus intéressant. Cela donne envie de connaître la suite. Au final une série bien menée, la lecture est agréable même pour moi qui ne suis, à la base, pas un fan du genre catholic-fantasy j'ai trouvé ici pas mal d'éléments attirants.

Nom série  La Mémoire de l'eau  posté le 17/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne sais pas si c’était le but au départ mais une fois le second tome terminé, j’ai l’impression que cette série a tous les atouts pour plaire à un public jeune. De mon côté je l’ai trouvé plaisante, mais sans pouvoir toutefois dire que c’est franchement bien. A cause de cet aspect qui me fait dire que c’est plus pour les enfants, à cause d’une impression générale que c’est gentillet, cela ne me permet pas de mettre plus que 3 étoiles.

Pourtant c’est bien. A commencer par le dessin. Le style est efficace, le trait est clair, les personnages tout en rondeur sont réussis et expressif. Mais ça colle tout à fait au sentiment que je décris ci-dessus.

L’histoire est également sympa. Une légende, un phare mystérieux, un gardien bizarre et antipathique, juste ce qu’il faut pour titiller la curiosité du lecteur. Et les découvertes que va faire notre jeune héroïne se tiennent très bien. Ça fonctionne, ça se lit avec plaisir, mais là encore il y a un peu de tendresse et de bons sentiments… voir ci-dessus pour le ressenti.

Nom série  Le Maître voleur  posté le 16/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il y a dans cette histoire de voleurs différents aspects et différentes phases. La construction du scénario est une sorte de puzzle où les chapitres ne se succèdent pas forcément chronologiquement. Du coup à la moitié de la lecture il y a de quoi être désorienté. Il y a des bons trucs et d’autres qui semblent un peu secondaires.
Mais lorsqu’on s’approche de la conclusion, on découvre les liens entre tout ce qu’on vient de nous raconter. On découvre pourquoi tout avait un sens. Pourquoi il était important de nous parler du passé du héros, de son fils qu’il ne voit pourtant presque pas. Pourquoi chaque personne invitée à participer à ce braquage avait son importance. Tout trouve un sens, rien n’était là par hasard. Et c’est vraiment efficace.

Le format de ce comics est parfaitement adapté à mettre tout ça en place. Il y a pas mal de chapitres, ce qui permet d’alterner entre des scènes d’actions - ou comment expliquer au lecteur que notre héros est un braqueur hors normes – et des parties plus intimistes qui s’attachent à la psychologie du personnage et de son entourage. Le ton employé est lui aussi très efficace, notamment par le cynisme de la voix off, ce qui donne une très légère touche d’humour.

Il faut donc absorber tout ça, et une fois que c’est fait, arrive le meilleur moment. Celui du dénouement. Car dans un polar, le meilleur c’est la fin non ? Quand on ne la voit pas venir et que celle-ci nous surprend… C’est un peu ce qui se passe ici. Alors que dans un premier temps on s’attend à une fin dans la lignée du reste, quelque chose du genre « ce qui devait arriver arriva », il ne faut que quelques rebondissements pour donner une saveur excellente et inattendue à l’ensemble ! Ce qui est particulièrement appréciable c’est que ça ne sort pas de nulle part, c’est cohérent et que ça colle au personnage. Un dénouement comme je les aime.

Pour conclure, en bas de la dernière case, il est marqué « à suivre dans le tome 2 », mais ce premier tome peut se lire comme un one shot. Une nouvelle réussite pour le scénariste de Walking Dead.

Nom série  Ivanhoé  posté le 13/10/2009 (dernière MAJ le 12/11/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quel plaisir de lire cet album ! Armures, blasons, châteaux ... Les dessins sont précis et détaillés mais pour autant les cases ne sont pas trop chargées. Et les couleurs sont superbes et en parfaite harmonie avec le trait. On trouve sur chaque page une petite dominante de couleur du meilleur effet. Il ne faut que quelques pages pour plonger dans cet univers chevaleresque et moyenâgeux.

Et l'histoire contient tout ce qu'il faut pour finir d'immerger le lecteur dans ce récit. L'esprit médiéval, la rivalité entre les peuples normands et saxons, l'estime pour les chevaliers, tout cela est parfaitement retranscrit.
Que dire enfin de ces duels entre chevaliers, de ce tournoi où la renommée de chacun se joue ? Perchés sur leurs chevaux, les hommes en armures vont en découdre à grand coup de lance. C'est ainsi que débute la légende d'Ivanhoé... Évidement il n'y a que très peu de suspens quand à l'issue du combat, mais qu'importe, l'ambiance est là. On s'y croirait et ça fait tout.

Lecture fortement recommandée pour tous les amateurs de ce genre d'aventures épiques.

Tome 2 et 3

Une lecture toujours plaisante que la suite et fin de ce récit, mais je suis un peu moins emballé que par le premier tome. Le dessin est toujours aussi beau, rien à redire la dessus. C'est plus du coté de l'histoire qu'il faut chercher si je dois trouver des choses à redire.

Je trouve un peu dommage que notre héros soit quasi absent du tome 2 et ne fasse son retour que tard dans le tome 3. Dans le second opus on assiste à un long siège d'un château et un combat qui s'étale sur un peu trop de pages à mon gout. On ne ressent pas trop l'esprit chevaleresque qui flottait sur le tome 1 et son superbe tournoi. Heureusement on retrouve un peu cette ambiance sur la fin.

En conclusion, une série série bien sympa qui permet de (re)découvrir la légende d'Ivanhoé.

Nom série  Pizza Roadtrip  posté le 02/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour moi le meilleur ce sont les dessins. Le style est très sympa avec son trait cartoon et des visages peu communs. Niveau couleur on a une bichromie noir et orange dans la plupart des pages. C'est propre, maitrisé et le rendu est nickel. Il y a aussi quelques passages en couleur, cela correspond à des flashbacks. Là encore c'est plutôt original puisque en général c'est l'inverse, le noir et blanc étant utilisé pour les retours dans le temps. Bref graphiquement ça fonctionne vraiment bien.

Coté histoire c'est plus classique : une sorte de road movie moderne. 2 potes, plus la nana d'un des deux, prennent la route pour aller planquer un cadavre au fin fond de la campagne. Il y a évidement de la tension et une bonne dose de stress liés à cette situation peu banale. Là encore ça marche relativement bien. Et puis bien sûr il y a quelques révélations au fur et à mesure qui viennent nous surprendre sur le pourquoi de tout ceci est arrivé. C'est parfois bien vu, parfois un peu gros.

Enfin, j'ai un peu moins accroché sur les dialogues. Notre bande d'amis vient d'une cité, donc pour faire plus vrai on a mis plein de dialogues en verlan. C'est peut-être comme ça qu'on parle dans ces contrées, mais c'est pas le top à lire.

Nom série  Mako  posté le 02/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mako est un polar traditionnel, noir et efficace. Tout commence par un coup qui rate, et un séjour en prison. Et comme chacun sait, il n'y a pas de meilleur endroit que la prison pour rencontrer d'autres truands et préparer le prochain coup.

C'est comme ça que démarre notre histoire. On rentre vite dedans, et c'est même plutôt prenant. Le dessin est très réussi, j'aime beaucoup les visages des personnages. Les couleurs sont volontairement sombres, ça ne gêne en rien la lecture, ça renforce un peu le coté noir de cette histoire.

Il sera beaucoup question de trahison et de double jeu. En effet, il y a pas mal de mystère sur le but de ce fameux "coup", tout comme sur la cible et le commanditaire principal. Là aussi c'est assez prenant. Et, assez régulièrement, dès qu'on pense avoir saisi le but de tout ça, un rebondissement vient changer la donne. Ça fonctionne beaucoup au début mais, comme les auteurs nous emmènent plusieurs fois sur des fausses pistes, ça devient un peu too much. La fin aussi n'est hélas pas très limpide.

Dommage que cela ne se termine pas aussi bien que cela avait commencé. Malgré ce détail, Mako est un one shot sympa qui mérité un coup d’œil.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque