Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5173 avis et 1071 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Résistible Ascension d'Arturo Ui  posté le 23/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Publié pour la première fois en 1941, La résistible ascension d’Arturo Ui est une pièce de Bertolt Brecht de 17 scènes. L’auteur transpose la situation allemande des années 30 à Chicago. Arturo c’est Hitler. On y rencontre les personnages qui ressemblent à Goebbels, Göring, Von Hindenbourg ou Röhm. Chicago c’est l’Allemagne.

Ainsi Ui est dans une résistible ascension, c’est à dire qu’elle aurait pu être évitée. Les aides sont nombreuses, lui restant dans un premier temps dans l’ombre, puis arrive au pouvoir et écarte ses opposants. On connait malheureusement la suite...

Pour autant, cette adaptation en bd n'est guère convaincante à la lecture sans aucun parti pris. Même le dessin m'a paru totalement statique. Cela discute souvent et on n'a pas très envie d'écouter. Il manque une mise en scène et une certaine magie qui fait que cela puisse prendre vie.

Nom série  Henriquet, l'homme-reine  posté le 23/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après Charly 9, c'est au tour de son frère Henriquet, l'homme reine. Il est vrai qu'on avait peu aperçu ce personnage dans le premier opus consacré à cette période mouvementée de l'Histoire de France sur fond de guerre de religion avec notamment le massacre de la Saint-Barthélémy. La France n'a pas toujours eu de bons souverains. Là, notre pays a véritablement enchaîné sur une mauvaise série.

En même temps, l'auteur nous montre que derrière les actes de cruauté et des décisions pour le moins douteuse pour le bien du royaume, il y a toujours un homme qui essaye de bien faire. On a récemment connu cela dans notre pays mais le peuple ne pardonne pas le moindre écart qui ne va pas dans une certaine conformité. L'impopularité d'Henri III est lié à ses frasques avec ses mignons, à son incapacité de donner un héritier à la couronne et à ses manières peu viriles. Daft Punk peut aller se rhabiller.

J'ai adoré la manière si peu conventionnelle de nous montrer cette histoire de France même si certains faits paraissent un peu romanesque et presque anachronique. Il y a une volonté d'interprétation qui séduit. La lecture a été à la fois savoureuse et passionnante car elle nous montre des rouages assez complexe des intrigues de la cour. On se croirait presque dans Game of thrones, les dragons en moins. Je peux aisément qualifier cette oeuvre d'intelligente. 4 étoiles bien entendu comme une évidence.

Nom série  Face au mur  posté le 22/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n’ai jamais été admiratif de portrait de malfrats et autres gangsters qui n’attirent guère ma sympathie. Je suis plutôt du côté de la loi et du respect de la sécurité des biens et des personnes. Bref, je ne me suis pas identifié au héros qui connait l’univers carcéral. Certes, j’aime bien la série Prison Break car les héros sont tout de même innocents ce qui n’est pas le cas en l’espèce. C’est inspiré d’une histoire vraie à savoir d’une grande figure du banditisme français.

Je n’ai pas trop aimé ces nombreux flash-back qui font que le lecteur se perd entre les méandres de l’histoire sachant que ce repris de justice a fait plusieurs fait des passages en prison poursuivi par un méchant inspecteur qui voulait son trophée. On ne connaitra pas à la fin le fameux détail qui a perdu notre racaille.

A noter qu’au niveau graphique, il y a un réel effort qui a été effectué avec des chapitres aux tons différents au niveau des couleurs. Le dessin peut paraître cependant un peu froid. On notera également quelques imperfections mais bon, rien de grave.

Ce n’est pas parce que cela ne m’a pas emballé plus que cela que je ne reconnais pas que c’est une bonne bd malgré tout.

Nom série  Faire la loi  posté le 21/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Faire la loi résume très bien ce qu’est véritablement le travail législatif. L’exemple donné est celui de la fameuse Loi Macron sur la croissance avec celui qui n’était qu’un ministre de l’économie peu connu du grand public. On sait qu’il est passé fort brillamment de quasi-inconnu il y a encore 3 ans à Président de la République de notre pays la 5ème puissance économique du globe. Yes, we can ou En Marche car tout est désormais possible. J’avoue avoir une certaine sympathie pour l’homme. Sa réussite politique est exemplaire.

Ceci dit, on va découvrir que c’est très difficile de faire une loi en France car c’est un cheminement qui est tout sauf facile. Il peut y avoir l’opposition qui est pour le projet et qui va voter contre juste pour faire bonne impression à l’approche de certaines élections. Il peut y avoir également les groupes de pression comme les lobbys qu’il faut également convaincre. Macron a dû également ne pas compter sur un Premier Ministre fort jaloux de son succès déjà à l’époque et qui est devenu depuis l’homme le plus impopulaire du pays.

On remarquera également la présence forte utile d’un certain Richard Ferrand qui a beaucoup aidé à la mise en œuvre de cette loi en apprenant tous les rouages de cette assemblée au jeune ministre non élu. C’est à la fois technique et politique !

C’est une bd qui ne sera pas passionnante pour le commun des mortels car on aborde un aspect hautement technique du point de vue législatif dans la mécanique fort complexe de l’élaboration du texte. Pour autant, c’est tout de même une lecture très intéressante pour ceux qui s’intéressent un peu à la politique et qui vont tout de même voter un dimanche de beau temps au nom de la démocratie et de ceux qui se sont battus pour qu’elle existe.

On comprendra également des petites choses sur les relations actuelles entre le président et Richard Ferrand qui va d’ailleurs retourner à l’assemblée. Bref, c’est réellement d’actualité. Pour le reste, on verra également les effets bénéfiques ou pas de cette loi qui régit aussi bien les bus à travers les différentes villes de France à la profession de notaire sans compter sur les zones touristiques ouvertes le Dimanche. Que du bonheur !

Enfin, on saura que voter une loi, cela demande en amont énormément de travail. Améliorer notre vie quotidienne peut ne pas être aussi facile que cela pour un politicien même avec la meilleure volonté du monde. Sachant cela, on peut en effet mesurer que c’est plus complexe que certains discours trop simplistes. Attention à la douche froide par la suite.

Une bd instructive qui est sérieuse tout en conservant un sens de l’humour assez convaincant. C’est un peu dans la lignée de la récente bd que j’avais avisé à savoir Désintégration - Journal d'un conseiller à Matignon avec l’échec de la refondation de la politique d’intégration.

Nom série  Les Deux Vies de Baudouin  posté le 18/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais beaucoup aimé Ce n'est pas toi que j'attendais l'année dernière du même auteur. Je pensais qu'il allait s'arrêter là comme beaucoup d'auteur qui raconte une autobiographie poignante sur un événement majeur de leur existence. Je me souviens de plein d'oeuvre unique dans ce genre que j'avais bien aimé par le passé. On se dit alors que c'est toute l'oeuvre d'une vie avant de passer à autre chose une fois l'expiation accomplie. Mais là, non.

En effet, l'auteur enchaîne sur une autre histoire totalement imaginée mais qui pourrait arriver à chacun de nous. Certes, le thème sur le temps qui reste à vivre quand on apprend qu'on a un cancer m'est plutôt cher mais ce sont là des questions essentielles sur le sens de la vie. Il est également question d'un amour fraternel entre deux êtres que tout oppose.

C'est le genre de récit à la fois plein d'humour mais également assez touchant comme un mélo totalement assumé. Une chronique sociale comme je les aime rempli de modernisme dans le propos, loin des bds tellement niaises des années 60 et 70.

Le dénouement m'a fait penser à un film que j'avais beaucoup apprécié au cinéma il y a 3 ans à savoir Nos étoiles contraires. C'est vrai que c'est fort. J'avoue avoir vu les choses venir de cette façon là mais bon, c'est vraiment bien car cela fait passer un message tout simple et pourtant évident.

Ceux qui aurait envie le cas échéant de plaquer leur boulot de juriste dans les grandes entreprises pour vivre de leur rêves apprécieront. Les autres également. Une bd qui fait réellement du bien et qui ne devrait pas passer inaperçue.

Nom série  Ulysse Wincoop  posté le 17/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il est vrai que c'est une histoire assez classique mais fort bien raconté sur un format que l'on attendait pas. C'est surtout le dessin enfantin qui détonne un peu pour créer une atmosphère assez singulière. Du coup, on ne sait plus trop bien à qui s'adresse prioritairement cette bd. C'est par moment assez violent.

Pour ma part, c'est fort bien réussi car le récit sur fond de conquête de l'Ouest nous tient en haleine. On a envie de découvrir la suite de ce destin hors du commun du jeune Ulysse Wincoop qui navigue entre deux cultures fort différentes. A noter que cela se rapproche un peu du thème évoqué dans la ds récente Carlisle. Mais bon, ce n'est qu'anecdotique.

Il est clair que le thème de l'extermination des indiens par ce qui allait devenir la Première Puissance Mondiale est assez courant entre massacre, cruauté et injustice. Au moins, la vérité a été restitué. ce n'est pas le cas d'autres puissances économiques qui cachent également des pans de leur histoire quand cela devient embarrassant.

En conclusion, une bd à découvrir.

Nom série  La Jeunesse de Staline  posté le 17/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une bd plutôt austère et réaliste de la biographie d’un monstre à l'égal d'Hitler. Il y a quelque temps, la bd s'était intéressé à sa mort (voir La Mort de Staline). Les auteurs ont pris le choix de s'intéresser à sa jeunesse et nous montrer l'implacable ascension d'un personnage historique terrifiant qui a fait des millions de victimes pour imposer son pouvoir, son image et sa politique à travers son pays et le monde avec les Etats satellites.

De nos jours encore, le guide suprême de la Corée du Nord réclame son héritage spirituelle et dogmatique. Après tout, on s'entend bien entre psychopathes. Oui, n'en déplaise à certain, il fut le plus grand dictateur et criminel de l'Histoire sinon de tous les temps. A côté, les Etats-Unis peuvent apparaître comme le paradis pour des millions de gens. Nixon et Bush peuvent aller se coucher en comparaison. Rien ne sera épargné aux lecteurs pour s'en rendre compte.

Bien entendu, on aura droit au chapitre sur une jeunesse malheureuse car secoué par un père alcoolique. En même temps, c'est Staline lui-même qui raconte sa vérité au lecteur que nous sommes par l'intermédiaire d'un simple secrétaire terrifié au Kremlin. Il n'y aura pour ma part aucune circonstances atténuantes. Cela reste un personnage qui a été assez combatif et impitoyable. En réalité, c'est bien lui qui a gagné la Seconde Guerre Mondiale au prix d'un sacrifice de 20 millions de mort dans son propre camp.

Sur le dessin, il est égal à ce que produit Eric Liberge. Je n'aime pas trop à cause de son côté personnage un peu figé mais cela reste correct dans l'ensemble. la colorisation est volontairement terne. Il faudra s'accrocher durant cette lecture. Cela demeure assez instructif sur des détails qu'on n'apprend pas forcément en cours d'histoire pour cause de sympathie idéologique dans le corps des enseignants. Pardon de dire cela mais c'est malheureusement le reflet de ce que j'ai moi-même vécu. Donc oui, une lecture assez utile pour comprendre.

Nom série  Le Méchant Petit Poucet  posté le 17/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Derrière les contes racontés à nos enfants comme le petit Poucet, il y a d'autres réalités bien plus dures et cruelles qu'on tait volontairement quitte à enjoliver le tout. Ce petit Poucet vit dans la misère la plus absolue et cela pousse le père à faire des choses qui ne sont guère convenables. Le petit garçon essaye tant bien que mal de faire face à cette situation. Cela le conduira dans des sentiers assez inavouables.

C'est un détournement qui n'est pas des plus classiques. le dessin reste enfantin bien que le public visé soit plus mâture. Il est clair que vis à vis de nos enfants, on préférera l'autre version. Mais bon, celle-ci existe également et il nous faut bien la connaître pour être conscient de la réalité des choses en ce monde. Un conte noir pour un univers bien oppressant. A réserver aux plus grands bien entendu.

Nom série  Comment je ne suis pas devenu moine  posté le 16/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est un voyage fort intéressant aux confins du Népal puis du Tibet sous domination chinoise qui nous est proposé par l'auteur dans une auto-biographie assez intéressante. Pour la première fois, l'image que j'avais du bouddhisme s'est un peu égratigné ce qui explique sans doute le titre de cette oeuvre qui ne fera pas dans le prosélytisme. Certes, on va vivre également la candeur et la naïveté en même temps que le cheminement de l'auteur québécois Jean-Sébastien Bérubé.

J'avais sans doute besoin de cela pour comprendre certaine chose. J'ai bien aimé la conclusion sur l'être humain que nous sommes tous sous des habits différents ou des religions différentes. Les dérives existent malheureusement partout.

C'est un gros pavé de 222 pages mais il faut ce qu'il faut. Le dessin m'est apparue comme assez sympathique tout en rondeur pour une lecture agréable. Les situations de ce carnet de voyage s'enchaînent pour nous montrer à chaque fois un aspect un peu différent mais avec des anecdotes assez significatives. Bref, c'est une bd qui va à contre-pieds. On ne comprend qu'à la fin qu'il s'agit d'une autobiographie grâce à un cahier graphique assez intéressant avec de réelles photos. J'ai franchement bien aimé.

Nom série  Désintégration - Journal d'un conseiller à Matignon  posté le 13/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai toujours un petit faible pour les bds qui racontent une expérience politique sans doute pour l'avoir vécu dans ma jeunesse dans une autre vie faite d'espoir et au contact d'un homme politique ayant eu l'ambition de se présenter tout récemment à une élection présidentielle. Il est arrivé la même douche froide à l'auteur qui va se confronter avec la réalité du pouvoir et de ses arcanes qu'il faut bien maîtriser pour faire passer un projet. Il se rendra compte que les attaques les plus féroces proviennent de votre propre camp.

L'analyse qui est faite de la vie politique est bonne surtout pour quelqu'un venant de la société civile. Cela se rapproche un peu de la bd Quai d'Orsay que j'avais grandement apprécié mais avec l'humour en moins. On va s’intéresser à l’action du gouvernement de Jean-Marc Ayrault sous la présidence de François Hollande. On sait ce qu'il est advenu de ces deux hommes par la suite. Pourtant, les faits sont si récents (période couverte 2013-2014 avec un petit saut en 2016 à la fin). Les thèmes de prédilections évoqués sont l'intégration sociale d'où le titre qui va à contre-pied. Et dire que c'était un gouvernement soi-disant de gauche...

Pour ceux qui s'intéressent à la politique, cela sera véritablement passionnant. Les amateurs de vieilles bds datant des années 60 et 70 devront impérativement s'abstenir de préférence car ils ne sont pas prêts à affronter la modernité de notre monde et ni à comprendre ses méandres et sa complexité. J'ai beaucoup aimé le travail des auteurs qui ne font pas dans la concession tout en restant juste et avec une pointe d'humilité qui les honorent.

Nom série  Geronimo (Matz/Jef)  posté le 12/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici la seconde œuvre que je lis sur cet indien apache de légende après l'excellent Géronimo - Mémoires d'un résistant apache que j’ai récemment avisé. Cela raconte exactement la même histoire mais il est vrai dans des styles assez différents. Là, on s’éloigne un peu de l’aspect documentaire qui faisait travail sérieux.

On apprend tout de même des choses assez intéressantes qui n’étaient pas forcément dans la biographie citée. Par exemple, les auteurs insistent sur le fait que Géronimo en voulait surtout aux Mexicains avant de combattre les yeux clairs.

Cette bd a un caractère nettement plus dynamique. Pour autant, j’avoue avoir préféré l’autre concurrent qui m’a semblé aller plus en profondeur sur ce personnage. Le message est d’ailleurs mieux passé.

Pour autant, c’est dommage de voir des auteurs s’emparer exactement du même sujet durant la même période d'édition et de parution. Il existe d’autres indiens de légende comme par exemple Winnetou si on reste chez les apaches. Il est vrai que ce dernier n’a jamais existé mais bon. Ce que je veux faire comprendre, c’est que la bd est si vaste que sortir dans la même période une œuvre sur le même personnage, ce n’est pas très cool. En l’occurrence, cela souffre d’une certaine comparaison que les lecteurs ne manqueront pas de faire.

Pour autant, cette œuvre demeure tout à fait honnête.

Nom série  On fera avec  posté le 11/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les réflexions philosophiques sur le sens de la vie de Manu Larcenet m'ont toujours touché. Il se livre totalement et cela peut plaire ou pas au public toujours assez tranché le concernant. On peut certes trouver cela assez égocentrique dans un genre réflexions tourmentées d'un auteur qui se cherche et qui a besoin d'une thérapie grand public.

Je retrouve le style que j'avais déjà entrevu dans Presque. Certes, ce sont des oeuvres de jeunesse mais qui sont déjà assez mâtures dans l'âme. Par la suite, il va juste perfectionner son trait pour être moins brouillon et minimaliste.

L'oeuvre est faussement légère. La lecture est plutôt rapide et rythmée. On ne s'ennuie pas comme d'habitude. On sent déjà une certaine forme de noirceur qu'on retrouvera plus tard dans Blast par exemple ou Le Rapport de Brodeck. C'est un auteur bourré de talent qui saitt incontestablement bien montrer ou plutôt bien illustrer ses pensées les plus intimes ce qui n'est pas donné à tout le monde.

A noter que j'ai lu une réédition datant de 2017 qui m'a permis de ne pas passer à côté.

Nom série  Mémoires de la guerre civile  posté le 11/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'aime beaucoup l'auteur mais là, je dois bien le dire: c'est une véritable déception. Le récit n'avance pas car il n'y a pas de trame intéressante. Tout juste, on suit le parcours d'un jeune commandant qui va basculer dans le côté obscur en provoquant le chaos, d'une guerre. Le contexte était celui de différentes enclaves menacé de tomber. On ne connait pas vraiment l'ennemi.

Cela se concentre sur une équipe de personnages et les actions sont très lentes. Il y a un manque manifeste de dynamisme car une grosse concentration sur l'ambiance de cet univers futuriste. Du coup, on n'a plus trop envie de voir la suite à la fin de ce premier tome peu prometteur. Il est vrai que l'auteur nous avait habitué à nettement mieux. C'est comme cela: on ne réussit pas à tous les coups.

Quant au dessin, cela ressemble un peu à un roman photo. Bref, on a vu mieux.

Nom série  Le Retour  posté le 10/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je vais rejoindre le concert des bonnes louanges à propos de cette bd car elle le mérite amplement. C'est comme cela et pas autrement. Ce n'était pas gagné d'avance mais cette bd est intelligente.

Je me suis également demandé si ce n'était pas une histoire vraie par rapport aux constructions touristiques des îles Canaries qui se sont vu complètement dénaturés par le tourisme de masse. Il est vrai que certains artistes à l'égo démesurée ont pu combattre cette idée de vulgarisation de la nature et de leur lieu de naissance. Bref, cela apparaît comme tout à fait crédible.

Quant à la forme, rien à redire si ce n'est que j'ai bien aimé ce style graphique qui me va très bien. Il y a également une bonne utilisation des couleurs. Les personnages et les décors sont fort réussis. J'ai passé un agréable moment de lecture. Cela m'a apporté divertissement mais pas seulement. Le récit est d'une très grande profondeur avec la lettre du père qui constitue un vrai moment d'anthologie.

C'est une bd bien construite qui mérite le succès ainsi que sa découverte.

Nom série  L'Amour est une haine comme les autres  posté le 09/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'amour est une haine comme les autres est tout d'abord une véritable histoire d'amitié entre deux hommes de races différentes dans la Louisiane raciste des années 30 et 40. Qu'y a t'il de plus beau que la véritable amitié ? Cette histoire touchante est inspirée de faits réels et respire la crédibilité. Le racisme et la haine ne passeront pas. Il y aura beaucoup d'épreuves à traverser au fil des années.

Sur la forme, c'est assez plaisant à lire. Il y a des flash-back mais qu'on arrive à suivre grâce à la couleur différenciée. Les dessins réalistes sont également bien réalisés. Bref, c'est une belle histoire d'amitié comme on aimerait qu'elle existe plus souvent. Un bel exemple de fraternité dans un contexte assez difficile.

Nom série  Tout sauf un ange !!  posté le 07/06/2017 (dernière MAJ le 09/06/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est vrai que j'aurais du m'en douter au vu de la couverture mais bon. Je tombe encore sur un manga très léger à moins qu'on aime les histoires de lycéenne travestie sans compter sur une panoplie de personnages hautement stéréotypés.

Le scénario de ce shojo demeure assez classique avec le fameux trio amoureux. Il y aura néanmoins quelques ressorts comiques qui feront la joie d'un public ado. Même au niveau du dessin, c'est d'une grande banalité sans aucun état de grâce.

Le happy end sera de rigueur pour terminer dans la joie et la bonne humeur.

Nom série  Idéal Standard  posté le 09/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans le genre œuvre nombriliste féministe parisienne, Aude Picault semble marquer une avance bien qu’on assiste tout de même à une certaine diversification au niveau de ses dernières œuvres notamment avec sa Parenthèse Patagone. A noter que je n’ai absolument rien contre l’idée de la femme qui s’émancipe.

Il y a toujours cette légèreté de ton avec des dessins tout en rondeur que j’apprécie particulièrement malgré le minimalisme du trait. L’aventure de son héroïne n’a rien d’exceptionnelle mais il s’agit tout de même de la réalité et du quotidien de nombreuses femmes en France. J'avoue aimer la modernité d'approche de cette œuvre.

Claire est une femme dans la trentaine qui est sommée par son entourage de se mettre absolument en couple pour faire comme tout le monde. Or, elle ne fait que tomber sur des hommes qui ne sont manifestement pas des flèches en matière de vie sentimentale. Oui, il faut comprendre également les désirs de la femme et ne pas l’imposer à une famille de beauf. J’avoue avoir nettement compris cette pauvre femme qui finalement se retrouve seule à défaut d’avoir pu construire une vie de couple. Moralité de ce récit : vaut mieux être seul que mal accompagné.

C’est certes assez classique dans l’approche mais je dois dire qu’il s’est passé quelque chose à la lecture qui fait qu’on prend fait et cause. Bref, cela ne m’a pas paru une lecture stérile bien au contraire. A partir de ce moment-là, on ne peut que se dire que c’est déjà pas mal. La quête du bonheur semble être une longue route. L’idéal standard est plutôt une perle rare. A vous de le trouver.

Nom série  Chroniques d'Iblard  posté le 08/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je tiens préalablement à faire une mise au point après des remarques assez acerbes qu’on m’a faite et tout en ne visant personne en particulier. Pourquoi mettre qu’une seule étoile à une œuvre alors que l’auteur a mis tant d’effort avec son éditeur qui y croit dur comme fer ? Pourquoi critiquer quand on peut s’abstenir de le faire ? Est-ce par pur plaisir que je décerne une seule et malheureuse étoile ? Certainement pas !!!

J’ai fais le choix de lire et de découvrir tout ce qui passe à ma portée. Dans cette multitude de titres de bd, il y a malheureusement un certain nombre de daubes que je placarde au pilori. Du coup, quand je mets 4 étoiles, ce n’est pas par complaisance. Le site est là pour conseiller les autres lecteurs afin de distinguer le grain de l’ivraie. Il n’y a pas que de bons chanteurs ou de bons joueurs de tennis. Il n’y a pas que de la bonne nourriture ou de bons films. Nous ne sommes pas dans le monde des bisounours où tout va pour le mieux. Ce n’est point de la sévérité de ma part mais le reflet d’une certaine réalité. Certes, on peut choisir de ne montrer que les bonnes choses mais ce n’est pas ma démarche et il faut le respecter dans le cadre de la liberté d’expression. Bref, c’est un droit que de critiquer. Cela permet accessoirement de faire avancer les choses pour peu qu’on soit réceptif.

Ceci dit, cette bd est mauvaise à mon sens sur tous les plans. Un dessin qui est plutôt peu soigné à l’aspect et qui ne renferme aucune âme malgré la poésie voulue. Le scénario est plat et le sujet n’a aucune intensité. Cela manque sérieusement de structure et même de cohérence. On atteint presque les limites d’un certain amateurisme. Bref, une œuvre qui perd tout son intérêt à la lecture lourde et indigeste. On ne sera même pas diverti. C’est même, osons le dire, assez insupportable à suivre et presque illisible.

Un bilan assez décevant pour un naufrage artistique global. A moins d’être sadomaso tendance 50 nuances ce qui est certes louable, il faudra beaucoup de bonne volonté ou de mauvaise foi (au choix).

Nom série  Le Coffre aux esprits  posté le 08/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le coffre aux esprits est un titre assez déroutant. Il est vrai que j’ai eu beaucoup de mal à ma lecture non pas que cela ne soit pas passionnant bien au contraire. On suit plusieurs personnages mais dans des registres totalement différents.

On sent qu’il y a comme un lien mais c’est assez difficile à percevoir. Il manque une certaine forme de cohérence. Certes, on est dans un niveau un peu plus compliqué pour l’intrigue mais j’avoue que je préfère la simplicité. Il y a également une ambivalence des genres entre le thriller et le fantastique. C’est un titre assez hybride.

Au niveau du dessin, c’est vraiment top. Il y a un trait que j’apprécie particulièrement car des efforts ont été effectués au niveau des personnages et des décors. C’est juste dommage que l’édition ne suive pas pour nous offrir un écran de qualité.

Nom série  Revenge classroom  posté le 08/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avoue que ce genre de lecture peut faire du bien comme pour expurger des sentiments inavoués face à du harcèlement scolaire. Les enfants sont méchants en règle générale surtout lorsqu’ils sont en groupe. Comme des lâches, ils s’en prennent à une gentille fillette en la battant, en la rackettant et en l’humiliant. Un jour, il y a un déclic qui se produit en elle lorsqu’ils sont allés trop loin dans leurs bêtises.

Je vous rassure. Il n’y aura point de transformation en un genre de super-héros investi d’un pouvoir salvateur. Non, la transformation sera simplement mentale en basculant dans la vengeance la plus absolue pour chacun des membres de cette classe. Il est vrai que c’est assez jouissif au départ. Cependant, on se rendra vite compte que les choses ne sont pas si simples. Par exemple, l’un des camarades de classe était une ancienne amie qui éprouve beaucoup de remord et qui discrètement s’oppose à ces brimades.

Au début, les actes de vengeance sont assez légers alors qu’on nous promettait du sang. Cependant, au fur et à mesure, cela prend une autre tournure. La fin du premier tome est assez caractéristique du changement. Il y a comme un enchainement d’actes qui en entrainent d’autres plus graves encore.

Je me plains souvent dans les mangas de façon générale par les histoires de lycéennes qui sont légion. Cette fois-ci, je suis comblé par ce survival d’un nouveau genre. Bref, il peut y avoir des scénarios qui sortent de la moyenne par le traitement qui est effectué. Cependant, il faut quand même faire attention à votre progéniture pour ne pas que cela leur donne des idées plutôt malsaines.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 259 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque