Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3423 avis et 494 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Secrets : Pâques avant les Rameaux  posté le 26/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est le seul titre de la collection "secrets" que je n'achèterai pas. J'ai beaucoup hésité avant de lire cette histoire qui n'a manifestement pas rencontré le succès auprès du public. Bon, je viens de l'emprunter. Je peux donc donner mon avis.

Il est exact que le secret en question peut très vite se deviner. Le titre "Pâques avant les rameaux" en dit déjà trop long pour ceux qui connaissent les vieux adages. C'est effectivement la moins bonne histoire de la série dont l'intérêt est limité car trop basique.

Pourtant, il ne faut quand même pas trop exagérer. L'histoire se laisse lire aisément avec de bons dialogues malgré ses 104 pages. Le thème de la détresse de la femme face au poids des convenances d'une famille aisée est plutôt intéressant. Jusqu'où doit-on aller pour protéger la bonne réputation du clan ? Cela peut conduire à certaines extrémités...

Les tensions familiales sont assez bien exploitées. On pourra regretter l'extrême froideur de l'héroïne principale. Des erreurs ont été commises, c'est certain. L'ensemble demeure tout juste satisfaisant.

Nom série  Chito Grant  posté le 26/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela fait du bien de lire un western dans la tradition la plus classique. Le scénario est rondement bien mené car l'intrigue arrive à se recouper de manière logique à la fin. Il y a des personnages bien campés qui sont intéressants à suivre même si on pourra les trouver un peu caricaturaux.

J'ai par contre eu beaucoup de mal à me faire au dessin puis j'y suis parvenu petit à petit emporté par le récit. Et puis, il a encore fallu que le style graphique évolue d'un tome à l'autre à cause d'une différence de couleurs. Bref, à ce niveau là, la cohérence semble faire défaut.

Au final, cela reste assez conventionnel. On passe un bon moment dans une ambiance purement western. L'efficacité est quand même de mise. C'est parfois le plus important.

Nom série  Journal  posté le 25/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après Fraise et Chocolat, voilà une lecture tout aussi intimiste mais dans un autre genre, je vous l'accorde. Il s'agit d'un récit autobiographique d'un jeune auteur homosexuel qui a du mal à joindre les deux bouts. Il n'a pas encore trouvé la suite à donner à son expression artistique. Il a trouvé l'amour mais l'a très vite perdu et du coup, il se raccroche désespérément à une relation foutue d'avance. Cela m'a attristé car qu'on soit homo ou pas, la séparation est toujours douloureuse. Il n'en ressort que déception et tristesse, repli sur soi et manque de confiance.

J'ai bien aimé cette implication totale de soi avec la plus parfaite sincérité. C'est vrai que nous sommes assimilés à des lecteurs un peu voyeurs. C'est ce qui m'avait déjà dérangé dans Fraise et Chocolat. Là encore, l'auteur assume pour faire passer son message. Il peut se montrer un peu hautain et méprisable par moment mais il n'en demeure pas moins profondément humain.

Il écorche au passage la fausse tolérance. Cela me fait penser à des amis que j'ai connus et qui avait dans leur relation un homo car cela faisait bien. Je crois qu'il était temps de s'interroger sur de tel comportement. Du coup, j'arrive à comprendre la haine de l'auteur pour ce qu'il désigne comme les faux tolérants.

Sur la forme, j'ai plutôt apprécié son trait réaliste et délicat et le fait qu'il joue avec des jeux d'encrage. Les planches sont très agréables à lire. Il y a certes un certain académisme à cause de cette simplicité du trait. Cependant, j'apprécie cette régularité. Il y a également un côté portraitiste qui m'a plu. On enchaîne facilement sur le portrait de l'âme. Le dessin transmet des émotions et un certain mal-être.

C'est clair que c'est un journal intimiste plutôt triste. Cela fout par moment le cafard. On est aux antipodes de l'humour et de la bonne humeur. Cependant, la bande dessinée a bien des visages. Je pense qu'il faut connaître également celui-ci sans tomber dans les préjugés. Tout le monde n'en n'est pas capable, je le crains. Alors, cela sera certainement pour les plus courageux !

Nom série  Le Botaniste  posté le 25/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Heureusement que je n'ai fais qu'emprunter cette bd à la bibliothèque. Le sujet avait pourtant l'air alléchant avec cette fleur : une edelweiss noire que l'on trouve que sur les sommets du Tibet. Celle-ci aurait le pouvoir de ralentir la vieillesse et justement un moine tibétain en aurait le secret.

J'ai lu dernièrement qu'il y avait un être humain qui ne vieillissait pas normalement et que c'est un cas unique au monde auquel les scientifiques s'intéressent. Bref, l'élixir de vie n'est pas qu'un mythe. Le sujet reste d'actualité. Les ventes de crème anti-rides sont là pour en témoigner.

Cependant, ce beau sujet est littéralement mal exploité dans la bande dessinée qui l'assassine avec une trame quelconque. L'éditeur Paquet nous avait habitués à beaucoup mieux.

Par ailleurs, le dessin est d'une laideur à faire faner toutes les fleurs et même les edelweiss. On en vieillirait presque !

Nom série  L'Oeil du diable  posté le 25/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'oeil du diable a été un one shot sur la piraterie comme je les aime bien. Un beau dessin au service d'une histoire captivante qui nous entraîne dans la mer des Caraïbes.

Cela commence de manière non conventionnelle par un commandant anglais qui devient pirate sur un coup de tête pour échapper au déshonneur du roi de ne pas en avoir capturé. Or si on a comme le matelot Sean Howkins fait le serment devant son père mourant d'exterminer tous les pirates qui sillonnent les mers, cela va être difficile de se plier à ce changement radical de cap. L'affrontement entre les deux hommes va pouvoir commencer. Cela ira en grandissant. Pas tout de suite pour notre plus grand bonheur.

L'ambition est-elle plus forte que la vengeance ou le contraire ? Faut-il croire aux vieilles superstitions tribales ou pas ? Autant de question que l'on va se poser au cours de ce récit épique. Il y a seulement 46 pages mais c'est un vrai condensé de richesse. Le voyage le temps d'une lecture en vaut la peine.

Nom série  Halloween  posté le 25/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'aime bien la fête d'Halloween. Celle-ci aura d'ailleurs lieu dans quelques jours. Des enfants déguisés sonneront à ma porte pour réclamer des bonbons que je leur donnerai volontiers. Au-delà de toutes ces réjouissances, il faut se rappeler qu'Halloween est d'abord la fête des morts.

Or, c'est ce que va prendre conscience une petite fille déguisée au milieu de ses camarades qui s'amusent dans une grande ville déserte au style un peu gothique. Elle va s'isoler car elle est triste. On comprendra qu'elle vient de perdre son frère et qu'elle n'a plus le courage de vivre toute seule.

Va commencer une réflexion sur le thème de la vie et de la mort, de ce qu'il est difficile de survivre à la perte d'un être cher. Bref, on n'est pas dans le contexte aussi joyeux de la fête d'Halloween, de cette peur de la mort.

La petite fille a juste peur de vivre et non de la mort qu'elle appelle de ses voeux pour mettre fin à sa souffrance. Oui, ce one shot nous fait découvrir la vraie signification de ce que doit représenter Halloween. Et j'ai bien entendu aimé la fin de ce récit qui sonne comme une morale sur le sens de la vie.

Nom série  Fraise et Chocolat  posté le 25/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai la nette impression qu'on est beaucoup plus sévère dans son jugement quand c'est une femme qui ose écrire des choses sur le sexe sans complexe.

Et puis, il y a également les femmes qui ne pardonnent pas et qui sont encore plus sévères entre elles comme une espèce de jalousie latente. J'ai déjà observé ce phénomène parmi la population lors des dernières élections présidentielles avec une candidate femme.

Bref pour en revenir avec fraise et chocolat, je pense que cette série est nettement sous-estimée à mon avis. C'est réellement dommage. Cependant, je vais essayer de convaincre le lecteur qui ne connaît pas cette oeuvre de la lire pour se faire également une idée.

J'avais souvent entendu parler de cette oeuvre qui a été presque unanimement saluée par les médias presse et radios (le Monde, Libération, France info, RTL...) et qui a bénéficié par ailleurs d'excellentes critiques. C'est une oeuvre intimiste hautement érotique qui dresse le portrait d'un couple pas comme les autres : Aurélia Aurita ainsi que l'auteur de bd Frédéric Boilet qui a 20 ans de plus. Cette différence d'âge ne se remarque pas tant il y a une véritable jeunesse d'esprit au mépris de toutes les conventions sociales.

C'est vrai qu'au début, je me sentais un peu gêné car on a l'impression d'être un voyeur dans des relations très intimes qui ne regardent que le couple en lui-même. C'est quand même assez rare pour des auteurs de faire partager des choses charnelles comme cela. Si encore, ce n'était pas une oeuvre autobiographique.

Cependant, fraise (Frédéric) et Chocolat (Chenda) existe bel et bien. Mais qu'importe car c'est assumé ! Petit à petit, on arrive à s'attacher à ces personnages qui nous font vivre une passion amoureuse dans une vision empreinte de lucidité et d'humour. Il y a également ce mélange de crudité et de tendresse que j'ai bien aimé. En effet, cela dépasse l'aspect pornographique qui pourra en choquer plus d'un ou d'une ce qui explique d'ailleurs beaucoup de réactions épidermiques. L'oeuvre est troublante donc cela se comprend. Je rappellerai juste à titre purement informatif que son auteur n'a que 23 ans quand elle commence le premier tome et 25 au second. La sincérité de la jeunesse quand d'autres y verront une forme de maladresse.

J'ai posté il n'y a pas si longtemps une série du nom d'Angora. C'était la première oeuvre d'Aurélia Aurita. J'avais aimé la liberté de ton et ce dessin si attachant. Je n'avais pas aimé par contre le dénudement gratuit qui manquait de charme. Je m'aperçois que l'auteur a parcouru du chemin depuis en construisant ces histoires de manière plus intéressante.

J'ai rarement lu une oeuvre aussi bien faite sur les rapports de couple. Je crois également que c'est une forme de courage pour l'auteur de se dévoiler autant. Je ne crois pas qu'elle soit à la recherche du sensas dans une volonté purement mercantile. Si ce titre rencontre le succès populaire, c'est que c'est bien mérité et qu'il ne faut pas forcément faire la fine bouche. Au regard de la plupart des productions, c'est bien au-dessus de la moyenne ! Cette bd sera certainement culte dans quelques années dans le rayon "érotique".

Nom série  L'Âme du Samouraï  posté le 25/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai franchement bien aimé cette lecture. Voilà qui est dit ! Le dessin est sublime, un vrai régal pour les yeux. Il irradie de beauté quelque soit le paysage c'est à dire des plaines du Japon au magnifique château de Versailles sous Louis XIV. Rarement un comics n'avait atteint pour moi une telle virtuosité.

L'histoire n'est pas très compliquée et on se laisse volontiers emporter par les aventures de cet unique survivant de son clan après l'attaque d'un seigneur de la guerre chinois. Il se lance sur les traces de sa maîtresse Dame Yoshiko qui a été enlevée.

Devenu rônin (samouraï sans maître), il va mener une quête désespérée jusque dans la cour du roi Soleil. L'aventure est certes classique et romanesque mais d'une redoutable efficacité. Il y a une maîtrise réelle du scénario et de ses enchaînements. On ne s'ennuie jamais.

Nom série  Conan (Les Nouvelles Aventures de)  posté le 25/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tout le monde ou presque a vu Conan le Barbare qui a marqué les débuts d'un célèbre acteur qui est devenu depuis gouverneur de la Californie et qui sera peut-être demain le futur président de la première puissance mondiale. Un peu comme Conan le Barbare qui descend d'un petit pays (à l'image de l'Autriche) pour unifier des peuplades et conquérir le monde ...

J'ai bien apprécié l'introduction de ces nouvelles aventures. Le système narratif n'est pas nouveau mais c'est tout de même assez ingénieux. Les planches sont de toute beauté. On ne s'aperçoit pas vraiment qu'il y a un collectif de dessinateurs parmi lesquels Cary Nord et Thomas Yeates. Par contre, les couleurs sont soignées par Dave Stewart. L'univers de Conan est plus magnifique que jamais.

Cette réactualisation était plutôt la bienvenue. Cependant, je tiens à prévenir qu'elle ne sera peut-être pas au goût de tous les fans de cette saga. Pour ma part, comme vous le savez, j'aime la modernisation des histoires mythiques. Il faut avancer dans la vie et vivre avec son temps sans regretter le passé.

Je trouve également que l'oeuvre originale de Robert E. Howard est assez bien respectée. Nous avons un personnage de Conan qui est réellement un vrai barbare sanglant et peu sympathique par moment. On apprend à le connaître progressivement entre violence et sauvagerie.

En tous cas, on passe un bon moment de lecture grâce à un scénario captivant même s'il faut bien avouer notre intelligence ne sera pas soumise à rude épreuve. Cela fait parfois du bien !

Nom série  The Punisher - Cercle de sang  posté le 24/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il s'agit de la mini-série qui a conduit le Punisher sur la route du succès en solitaire. Des épisodes écrits par Steven Grant et illustrés par Mike Zeck et Mike Vosburg, avec en prime toutes les couvertures originales à la fin de ce premier récit qui forme une seule histoire homogène.

L'histoire va s'étaler sur près de 139 pages. Le Punisher va d'abord être dans le milieu carcéral avant d'être recruté par une étrange organisation qui a le même but que lui : se débarrasser de la racaille qui sévit à New-York. Les moyens sont 'ils les mêmes ? Tel sera l'enjeu.

Je ne trouve pas particulièrement sympathique ce héros de bande dessinée qui avait fait partie du best of de Marvel. Il n'est là que pour se venger des assassins de sa petite famille. On voit ses yeux remplis de haine dans chacune des images. Il est froid et distant. Il n'a pas de super pouvoir comme Batman ou Spiderman mais un sacré coup de poigne. C'est la souffrance intérieure qui semble le surpasser et lui donner la capacité physique à faire face et à encaisser. Oui, il est différent des autres super-héros. J'aime bien par contre son T-Shirt arborant une tête de mort. Le ton est donné ...

Cette histoire est d'ailleurs assez bien construite dans l'ensemble. C'est dommage mais il manque juste la capacité à plaire au lectorat. Ce supplément d'âme qui pourrait faire toute la différence. Or, the Punisher : c'est la punition à l'état brut et aux muscles de Schwarzenegger. Il faut aimer cela !

Nom série  Le Chant des Pavots  posté le 23/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette histoire commence en Suisse au Festival de Jazz de Montreux où deux jeunes vont sauver un artiste noir de grande renommée d'une soirée bien trop arrosée. Ce dernier très reconnaissant les emmène à New-York où nos deux jeunes se laissent embarquer dans des histoires de dealer un peu sordides. Ils n'arriveront à s'en sortir que par la fuite (assez rocambolesque d'ailleurs). Il ne faut jamais suivre le loup dans sa tanière au risque de devoir payer de sa vie...

On est balloté d'un endroit à l'autre sans grande logique. Pourquoi aller à Baton Rouge par exemple ? Bref, il faut accepter bien des invraisemblances mais cela se laisse lire avec plaisir. Il manque cependant un peu plus de consistance aux personnages.

J'ai bien aimé le côté idolâtrie des jeunes pour un homme dont ils se rendent compte qu'il ne vaut pas grand chose mise à part peut-être son talent. On met souvent certaines personnes sur un pied d'estale avant de se rendre compte de la réalité qui n'est jamais reluisante.

La fin laisse le lecteur avec de multiples interrogations. Ce n'est pas le genre de conclusion que j'aime. Mais encore une fois, la lecture de l'ensemble demeure quand même assez sympa.

Nom série  Le Petit Monde du Golem  posté le 22/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est la quatrième histoire autour du golem que je lis après Le Silence de Malka, La Vengeance du Golem Africain et Poème Rouge. Visiblement cette créature mythique inspire bien les auteurs ! Je me demande bien pourquoi. C'est idiot un golem surtout celui de ce récit !

Joann Sfar est l'un de mes auteurs préférés en ce qui concerne la bande dessinée humoristique. Les dialogues sont toujours fins et savoureux à souhait. Cependant, je n'ai pas trouvé totalement mon bonheur pour une fois. Je me dis que cela devait être l'une des premières oeuvres de jeunesse de l'auteur dont le style s'est beaucoup amélioré depuis. C'est quand même un peu vide...

J'ai l'impression d'un remake des histoires de vampires si chères à l'auteur. Bref, rien de très novateur.

Nom série  Rural !  posté le 22/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'était une lecture bien fastidieuse qui s'est étalée sur 3 jours. Le format ne paye pas de mine mais c'est plutôt un condensé d'informations qu'on doit ingurgiter. Ce n'est pas facile à lire mais cela sans doute vaut la peine de s'y attarder.

Le sujet me plaît assez bien pour des raisons également personnelles. Il s'agit d'évoquer l'agriculture biologique à travers l'expérience d'un GAEC entre trois associés. Cependant, il ne s'agit pas que de cela.

Il est également question d'une autoroute qui doit traverser les champs de ces localités isolées dans la campagne. Le mécanisme qui est mis en route est vraiment bien expliqué. On se rend compte que ce sont les puissants qui font le tracé pour pas que cela passe chez eux. C'est toujours mieux chez les autres.

Par ailleurs, c'est présenté comme un progrès technologique quand c'est la nature qui recule. Je ne suis pas contre le progrès bien au contraire. Ce dernier ne doit jamais se faire au détriment des individus et surtout si ce sont les plus pauvres (désolé par les riches et les puissants!).

J'ai aimé également la puissance des arguments avancés par l'auteur qui ne donner pas la parole à la partie adverse et qui s'en expliquera d'ailleurs. On pourra reprocher que c'est à sens unique. Pour moi, cela rétablit un espèce d'équilibre des forces. J'aime toujours autant les oeuvres engagées.

Nom série  Soupe Froide  posté le 18/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Si je n'avais regardé que le dessin, je n'aurais pas mis 3 étoiles mais moins. J'ai de l'indulgence pour ce médecin qui retranscrit cette histoire de SDF sur le support de la bd plutôt que celui de la littérature. Il nous livre sa vision du monde de ces clochards qui ont tout perdu à travers les anecdotes de sa vie personnelle. C'est même inspiré d'un fait réel assez tragique.

Un clochard s'est enfuit d'une maison de repos car on lui avait servi une soupe froide ce qui constitue une insulte grave à sa dignité. Pendant près de 120 pages, il y aura un long monologue où il va ruminer dans sa barbe contre le médecin qui l'a envoyé dans cette maison de repos car il refuse de se faire enlever la mandibule suite à un cancer ou de cette infirmière qui lui a servi cette soupe froide : l'ultime humiliation !

L'auteur n'a pas choisi un personnage sympathique pour tomber dans le mélo-patho. Non, c'est assez fidèle à la réalité qu'on rencontre avec cette population de marginaux. Le message qu'il tente de faire passer est que le SDF veut s'en sortir par lui-même en se débrouillant. Ils ont leur façon propre de penser et refusent de se laisser parquer comme des animaux. Il faut leur témoigner du respect. En même temps, on se rend compte que ce n'est pas facile de travailler avec ce milieu. Chapeau aux professionnels qui ont une tâche réellement difficile.

Il faut savoir que la soupe froide est également un met très apprécié dans les restaurants chics (le gaspacho). Bref, tout est une question de point de vue. Cela rend cette situation à la fois comique et tragique.

La société dans son immense majorité les a oubliés. On passe devant eux sans faire attention, sans leur prêter la moindre attention. Pourtant, ce sont bien des hommes comme vous et moi. A la différence qu'ils ont tout perdu... Il leur reste quand même la liberté et la dignité. N'est-ce pas le plus important ? Fallait-il lire cette bd pour en avoir conscience ? Cela peut aider de voir pour une fois le point de vue d'un clochard. Oui, je pardonne aisément la maladresse du trait pour le message que fait passer ce médecin.

Nom série  Prince of Persia  posté le 18/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai jamais joué au célèbre jeu vidéo sur PC ce qui ne m'a pas empêché d'aborder la lecture de ce Prince of Persia. Il est vrai que les adaptations de jeux vidéos en bande dessinée ont souvent été des flops à cause d'une volonté beaucoup trop commerciale qui détruisait la créativité. Ici, il n'en n'est rien fort heureusement ce qui constitue une bonne surprise.

Je n'avais aucun a priori négatif en lisant cette adaptation. J'avoue que j'ai bien aimé le scénario qui est assez original. La manière de raconter cette histoire qui se situe à cheval sur deux siècles bien distincts (le IXème et le XIIIème) en des mêmes lieux m'a plutôt bien convaincu.

La lutte entre ces différents princes est plutôt intéressante dans la mesure où il y a des enjeux stratégiques qui sont exploités comme l'irrigation des champs avec l'or bleu. On entre véritablement dans la légende de ce conte persan.

Bref, c'est moins niais qu'on aurait pu le penser. Par ailleurs, le dessin et la colorisation sont assez réussis avec un découpage plutôt fluide. On passera donc un bon moment de lecture.
Achat conseillé pour les fans. Pour les autres, c'est quand même assez intéressant pour retenir l'attention... avant de découvrir le futur Disney qui sortira en 2010 et qui s'intitulera Prince of Persia !

Nom série  Bonne Fête Maman !  posté le 24/11/2007 (dernière MAJ le 18/10/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'idée n'est malheureusement pas nouvelle. J'ai eu l'impression de lire un ersatz du tueur mais en moins bien. La lecture a été pourtant très agréable avec de bonnes trouvailles par endroit mais la conclusion de cette histoire m'a laissé totalement perplexe me gâchant presque l'avis jusque là plutôt positif que je m'étais fais de cette bd au ton délibérément sadique.

Finalement, je ne retiens que le fait que notre tueur est dérangé à cause d'une mère dominatrice... Trop simple pour moi d'où une note moyenne à 2.5/5. A vous de jugez !

Nom série  Alpha  posté le 15/10/2007 (dernière MAJ le 18/10/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis pourtant un assez bon lecteur de la collection 3ème vague et j'adore le genre (Alias est l'une de mes séries TV préférées) mais ici je n'ai pas trop accroché. La faute à un scénario inutilement alambiqué et à l'ennui qui s'installe petit à petit entre des combats d'espionnage d'arrière-garde et un héros tout simplement passif et pas charismatique.

Cette série d'espionnage hyperréaliste met en scène un agent de la CIA (nom de code Alpha) et son adjointe Sheena Fergusson. Il en tombe amoureux mais ne préfère rien lui dire: le pays et la Justice avant tout ! Très peu pour moi...
Dans le genre, je préfère la charmante Lady S..

Pour autant, j'aime bien le tout dernier tome à savoir le 11 ème (Fucking Patriot) qui semble marquer une saison 2. L'histoire prend un autre tournant car notre héros va être assez malmené. Il y a comme une étincelle qui s'est produit chez l'auteur qui a compris qu'on en avait marre de ces héros trop lisse et de ces happy-end de circonstances. Rien n'est plus excitant que quand cela va mal.

Nom série  Les Seins de Café  posté le 18/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce n'est pas la meilleure des nouvelles que Servais a pu écrire. Cela n'en demeure pas moins agréable à lire. La nature des Ardennes est toujours aussi sublime. Ici, il est question de contrebande, notamment de café qu'on cachait scrupuleusement entre les seins des femmes. Pour ma part, je me suis étonné qu'un tel article pouvait faire l'objet de marchandises âprement recherchés par des douaniers un peu trop zélés. Mais passons...

Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que Servais joue sur le thème de la frontière entre la France et la Belgique tout en se servant des histoires de brigandages. J'ai l'impression d'assister à un mixage de toutes ces histoires.

Je n'ai pas trop apprécié le manichéisme de l'histoire avec ce grand noir totalement méchant qui bascule même du côté des allemands durant le conflit de 1914 qui a fait basculer cette région dans le giron des envahisseurs. C'est vraiment excessif jusque dans les dialogues. Plus de subtilité aurait été souhaitable...

Nom série  Titeuf  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 18/10/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Titeuf est devenu en 10 ans le best seller incontournable de la BD moderne. Les ventes plafonnent à plusieurs millions d’exemplaires à chaque sortie. C’est une réussite commerciale comme on en connaît tous les 20 ans. Ce petit garçon est devenu la poule aux œufs d’or des Editions Glénat. Il se décline sur chaque support publicitaire. Dernièrement, j’ai dû acheter une paire de lunette de vue estampillé Titeuf à mon garçon.

Pour revenir à la bd, je n’aime pas les expressions un peu vulgaires. Je n’adhère pas du tout à cette forme d’humour un peu grasse. Je fais l’impasse totale de cette série que je ne possède chez moi que pour satisfaire mes enfants.

Zep, l’auteur, a révolutionné la BD pour enfants : Titeuf est un phénomène culturel et commercial. Beaucoup de thèmes contemporains y sont abordés. C’est un fait et il faut saluer cette réussite qui fait connaître un peu plus le monde de la bande dessinée à de nouveaux lecteurs. L’achat sera conseillé pour les enfants. De toute façon, ils vont le réclamerons!

Avec le recul, je passe ma note à 3 étoiles pour faire entrer cette série dans la moyenne. Le coup de génie de son auteur est d'avoir sû inventer une nouvelle forme d'humour qui a touché les grands et les petits. Bon, la lecture n'est pas si désagréable que cela. J'ai déjà vu bien pire.

Note Dessin : 2.75/5 – Note Scénario : 2.75/5 – Note Globale : 2.75/5

Nom série  Taïga rouge  posté le 18/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour une première bd de la part de jeunes auteurs (dont l'un, à savoir Malherbe, est un ancien journaliste), c'est plutôt une réussite ! Faire déjà partie de la prestigieuse collection "Aire Libre" est déjà une grande marque de reconnaissance.

Il est vrai que le sujet n'était sans doute pas facile à aborder. Peu de bandes dessinées évoquent le destin de la Transbaïkalie, une région aux prises avec les Bolcheviks et les Chinois. Nous sommes en 1920 et la guerre entre rouges et blancs fait rage. Il est question également de ces peuplades venues des Steppes à savoir par exemple les Soyotes qui ont échappé aux massacres de Ghengis Khan sept siècles plus tôt.

Tout cela se mélange et le lecteur aura parfois du mal à savoir qui est qui et quels sont les intérêts en jeu. On suit le parcours un peu chaotique de Fer­dy­nand Os­sen­dows­ki (un Russe blanc). C'est un mé­de­cin qui a dû fuir Mos­cou et le ré­gime bol­che­vik qui veut sa peau. Il fait la rencontre d'un cavalier peu ordinaire. Une amitié va naître ainsi qu'une formidable aventure qu'on devine déjà dramatique.

Taïga rouge nous montre les steppes mongoles. Le dessin de Vincent Perriot (22 ans seulement) est réellement remarquable avec son graphisme parfois ombragé. Ces couleurs sombres sont d'un esthétisme presque parfait. Il reconstitue à merveille un pays rude en proie à la guerre. On arrive à ressentir ce climat de terreur. Bref, sur la forme, c'est satisfaisant.

Il ne reste plus qu'à espérer que le second tome soit à la hauteur de ce premier opus. Cependant, force est de constater que 7 ans après la parution du premier tome, point de second à l'horizon. Il est vrai que les suites de la collection Aire Libre prennent souvent beaucoup de temps...

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 172 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque