Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3261 avis et 453 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Naruto  posté le 17/05/2008 (dernière MAJ le 04/09/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est bien la première fois que je lis un shônen ! Cependant, je suis un peu déçu par cette lecture. Très vite, le personnage principal de Naruto m'est apparu comme insupportable. L'histoire d'un élève indiscipliné qui rêve de devenir ninja m'a totalement laissé de marbre.

En effet, il n'y a rien de vraiment original d'autant que l'action devient rapidement répétitive. C'est réellement lassant avec toutes ces batailles. A la rigueur, je peux comprendre que cette série est à réserver au fan de combats avec un découpage de cases assez rythmé. Mon fils adolescent adore cette série par exemple. J'ai même dû lui acheter le jeu vidéo pour Noël !
Ce que je reproche vraiment, c'est que les personnages sont « pris » dans un combat permanent. Sous couvert d’un but moral et altruiste, des affrontements frontaux constituent la trame principale ...

Je suis totalement allergique à cette forme de bd avec ses dialogues qui ne volent pas haut, ses drôles de mimiques et ses curieuses onomatopées pour simuler un bruit. Cependant, je ne ferme pas les portes sur d'autres shônens qui peuvent peut-être s'avérer plus intéressants. Je ne fais pas partie du public visé, c'est tout !

Maintenant, il faut bien avouer que Naruto est pourtant le MANGA par excellence c'est dire celui qui totalise à lui seul près de 25% des ventes. Chaque tome qui sort se hisse immédiatement dans le palmarès de tête (150000 exemplaires environ). Il vampirise beaucoup de productions qui pourraient être plus passionnantes. Les jeunes ne jurent que par Naruto. Je le vois très bien avec mon fils.

J'ai lû récemment un article intéressant qui compare Naruto avec Harry Potter en titrant : "plagiat ou coïncidence ?" Or, Harry Potter est le héros préféré de mon fils. Je m'aperçois qu'il y a la même recette du succès avec le héros orphelin qui s'entoure d'un trio d'amis et d'un sage pour affronter le maléfique.

Nom série  Malet  posté le 04/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A la lecture de Malet, j'ai été pris d'un sentiment qui consistait à me dire toutes les deux pages: "mais il est fou, ce n'est pas possible !". Je pensais à une supercherie et qu'on découvrirait que c'est une scène jouée dans un hôpital psychiatrique. Cependant, il n'en n'est rien! Cela fait un peu froid dans le dos quand on apprend dans l'annexe qu'il s'agit bien d'un fait réel un peu oublié par l'Histoire.

Malet raconte le parcours de cet homme qui a voulu faire un coup d'état en Octobre 1812 en faisant croire que l'Empereur Napoléon 1er était mort tué d'une balle dans la tête lors de la campagne de Russie. Le pire, c'est qu'une garnison de soldat y a crû dur comme fer. Mais pas qu'eux !
Ce qui m'a interpellé, ce sont les gens qui gravitent autour et qui cautionnent cette folie en l'accentuant.

C'est un ouvrage intéressant qui décortique minutieusement l'état d'esprit qui régnait à ce moment là dans l'Empire. Pour autant, ce n'est pas une lecture sur la folie du pouvoir qui m'a emballé plus que cela.

Nom série  L'Association en Inde  posté le 03/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L’Association en Inde, c’est une joyeuse bande d’auteurs de bande dessinée qui font un périple avec leur famille à travers ce pays fascinant. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on n’apprendra pas grand chose. C’est vraiment dommage lorsqu’on axe son récit sur un pays particulier. C’est censé être un documentaire sur l’Inde.

Encore une fois, je reconnais la patte si caractéristique de Guy Delisle qui insiste sur des détails liés au manque de confort que tout occidental est en droit d’attendre. Cela en devient presque énervant de tout tirer de l’anecdotique. Ainsi parce qu’ils ont quitté la place deux jours avant le terrible tsunami, ils auraient pu y rester. Oui, ça m’énerve tous ces gens qui vont en Inde et qui ne sont pas capables d’avoir un regard approprié !

Le premier récit est sans doute le plus réussi même d’un point de vue graphique. Bon, il était difficile de faire pire… Sur le fond, on apprendra qu’il ne vaut mieux pas circuler dans un bus bondé de ce pays. Merci pour l’info mais encore ? Les habitants ont un rapport étrange avec la mort. Vous pourriez crever à côté d’eux qu’ils ne réagiraient même pas. Ah bon ? On nous explique que c’est lié à des questions religieuses où l’âme serait transférée dans un autre corps. Espérons que cela soit la bonne théorie. Mieux vaut d’ailleurs ne pas la mettre en application car on ne peut jamais vérifier.

Le guide du routard se paye une sacrée critique. Pour l’avoir abondamment pratiqué l’année dernière, je dois dire que les conseils donnés m’ont beaucoup aidé dans la découverte d’un pays. Du coup, je trouve cette remarque injustifiée.

Voilà, voilà. Vous aurez compris qu’on peut passer à côté car cela n’apporte pas grand chose.

Nom série  Hellboy  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hellboy est un autre super héros d'un genre différent de ce que l'on a l'habitude de rencontrer dans le monde des comics. C'est un monstre d'apparence mais un vrai coeur d'humain à l'intérieur. Il a une désinvolture et un franc-parler qui peuvent surprendre. Le registre est celui du paranormal dans un ensemble très coloré.

J'ai eu beaucoup de mal à me faire à ce dessin assez carré et au graphisme un peu cartoonesque. Le petit format n'est peut-être pas également le plus approprié pour ces histoires de démon enquêteur. L'ambiance est résolument gothique alors que le ton est humoristique.

Ce mélange de genre peut plaire ou pas. Pour moi, c'est tout juste passable. On ne s'ennuie pas avec ce folklore de monstres dans une ambiance un peu sombre et décalée et c'est déjà un bon point.

Nom série  Batman - Halloween  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est dommage que les récits contenus dans Batman Halloween ne soient pas en harmonie les uns avec les autres. Tantôt très long, tantôt très court et surtout empruntant à chaque fois un autre style graphique. Cependant, l'ensemble m'a bien plu. On rentre tout de suite dans l'univers si particulier de Batman.

Les adaptations sont nombreuses mais ce n'est pas pour me déplaire. A chaque fois, c'est un plaisir de lecture et de voir notre héros au costume de chauve-souris sous un aspect différent. J'ai bien aimé la première nouvelle intitulée "peur" où l'on voit un Bruce Wayne plutôt vulnérable.

Nom série  La Tour sombre  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n'ai pas aimé "La tour sombre". Pourtant l'univers original mêlant monde imaginaire et western pouvait très bien retenir mon attention. Je découvre également une autre facette du travail de Stephen King connu pour être le maître de l'horreur et d'un fantastique réaliste. Voulait-il imiter Tolkien avec son Seigneur des Anneaux ? C'est à se poser la question.

Il est question d'un pistolero entièrement tourné vers une quête mystique. Cela reste énigmatique et peu entraînant. Le coup de coeur n'a pas eu lieu comme espéré. C'est sans doute trop froid, trop impersonnel...

J'ai pu repérer le clin d'oeil fait à Clint Eastwood avec un Roland adulte qui lui ressemble étrangement.

La narration est également très fluide. Le dessin est plutôt fascinant malgré un décor minimaliste. Reste que le scénario ne m'a pas captivé plus que cela. Une oeuvre hermétique...

Nom série  L'Héritage du Colonel  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une bd très forte pour dénoncer la torture qui s'est pratiquée en Argentine durant la dictature militaire. Il y eu des milliers de disparitions et ce pays n'en n'est toujours pas ressorti indemne malgré la démocratie. L'héritage du colonel, c'est ces années noires qui restent dans tous les esprits. L'auteur s'est volontairement axé sur "l'après" ce qui constitue en soi une très bonne démarche.

On est embarqué dans un récit très glauque où un homme va jusqu'à sacrifier sa pauvre mère en la laissant mourir de faim pour satisfaire ses perversions avec une poupée. Il est question de bourreau et de victime. Il est également question de vengeance dans une "douce" atmosphère de réalisme cruel.

La noirceur extrême n'a jamais fait recette avec moi. C'est comme ça dans mon caractère. Je trouve cette oeuvre quand même bien utile pour expliquer aux générations futures tout ce qu'a été cette dictature qui niait l'humanité. Il faut s'accrocher et ne pas être dégouté. Perturbant, c'est certain.

Nom série  X-Men - Dieu crée, l'Homme détruit  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme à peu près tout le monde, j'ai pu admirer les X-Men au cinéma jusqu'au récent Wolverine. Dans ma jeunesse, ce n'était pas des héros que je connaissais. Ce groupe de mutants a été crée en 1963 par Stan Lee et Jack Kirby. L'idée originale d'une équipe de jeunes super-héros dans lesquels les lecteurs pouvaient se reconnaître n'a pas fonctionné.

C'est alors que Chris Claremont décide de changer radicalement la composition du groupe en introduisant par exemple des héros plus âgés au passé souvent mystérieux. Il mêle paysage urbain, tragédie humaine et ennemis diaboliques. Il a réussi à trouver son public (un peu plus adulte) jusqu'à toucher Hollywood avec le film réalisé par Bryan Singer.

La présente histoire a d'ailleurs directement inspiré le réalisateur pour X-Men 2. Je dis bien "inspiré" car la lecture est radicalement différente des faits du second chapitre des aventures de ces mutants pas comme les autres. Oui, ce graphic novel garde sa spécificité. Notons qu'il fut également le premier à gagner un prix littéraire.

Les thèmes abordés sont résolument adultes (intolérance, violence, sectarisme...). Il y a tout un engagement de la part de l'auteur que le lecteur avisé pourra ressentir.

Je n'ai pas trop aimé le découpage ainsi que les couleurs qui sentent le délavé. Je pardonne néanmoins au vu de l'âge déjà vieillissant de cette oeuvre qui a marqué un tournant dans le monde des comics. Que les fans puissent découvrir !

Nom série  Pauline (et les loups-garous)  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé le style graphique qui rappelle un peu les comics. L'histoire se laisse lire assez agréablement. On se laisse un peu porter. Mon impression générale est plutôt positive.

Pourtant, je n'ai pas vraiment aimé la fin de cette histoire. J'ai même l'impression qu'il y a un double niveau de lecture et que tout ceci n'est qu'un rêve ou une hallucination. C'est peut-être même une métaphore sur le vrai passage à l'âge adulte. Y a t-il un loup-garou au fond de nous même ? Bref, cela vire sur des considérations philosophiques et métaphysiques. Mais bon, pourquoi pas si c'est bien la bonne interprétation de l'oeuvre !

Par ailleurs, il demeurera des mystères qui n'auront pas de réponse. On ne sera jamais concrètement ce qui s'est passé avec le père de Pauline et qui a entraîné la fuite de ce couple d'adolescents en perte de repères. On le devine néanmoins dans les réactions de Pauline par rapport à l'acte sexuel.

On ne franchira jamais la porte du fantastique. En cela, les auteurs ont pu délivrer une oeuvre à l'atmosphère originale. C'est à découvrir comme un conte moderne avec un petit chaperon rouge qui se jette dans la gueule du loup.

Nom série  Miss Come Back  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une couverture hautement provocatrice pour attirer l'attention. D'autres auteurs ont déjà usé de cette corde. Le contenu se révèlera assez décevant ...

Cela joue sur un registre pourtant intéressant au départ : celui des chanteurs qui utilisent les gays pour faire figure d'icone et ainsi faire grimper les ventes des albums. Dalida est d'ailleurs citée en exemple. La pauvre !

En effet, l'agent de cette chanteuse sur le retour voudrait qu’elle fasse son come-back en présentant le coming-out de son fils. But : capter le public gay. Il s'ensuit une histoire abracadabrante traitée de manière humoristique. Cela fait penser à une mauvaise pièce de théâtre.

Le style graphique semble fort et expressif. Bien des thèmes sont abordés mais tout juste survolés comme par exemple les relations parents/enfants, les relations avec les médias, la culture gay...

Je n'arrive pas à adhérer. Cela me laisse totalement de marbre. Bref, ce n'est pas mon genre. J'aurais tout de même essayé.

Nom série  Indigo Blue  posté le 01/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai trouvé cette histoire moins réussie que Love My Life : c'est juste une impression personnelle qui n'engage que moi. C'est vrai que je ne me suis pas attaché à cette jeune héroïne écrivaine à succès qui trompe son petit ami avec une "soeur". L'ambigüité des sentiments ne me plaît pas dans le cas présent.

Je n'ai pas ressenti de l'amour, juste un petit malaise. Elle finira par quitter son homme quand elle n'aura plus besoin de lui pour achever son dernier roman. Il faut dire que c'est le responsable d'édition. Je ne me suis pas embarqué par ces tourments de sentiments. Je suis resté à terre. Il n'y a pas un seul personnage qui sort véritablement du lot.

Par ailleurs, la ligne graphique est beaucoup trop épurée à mon goût. Cette sobriété est sensée apporter de la finesse à l'oeuvre. Le ton reste doux et nous enveloppe d'une certaine mièvrerie. J'aurais pourtant aimé que cela soit différent pour apprécier.

Nom série  Smart monkey  posté le 29/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bd humoristique attire incontestablement l'attention car elle semble originale sur deux aspects distincts. Elle est effectivement totalement muette jusqu'à l'épilogue qui se passe à une époque plus moderne. On suit effectivement les aventures un peu cocasses d'un petit singe qui n'est d'ailleurs pas très sympathique.

Par ailleurs, il y a un lien tout à fait inattendu entre la Préhistoire et l'époque moderne.

La lecture a été rapide. Le prix un peu élevé ne vaut sans doute pas un achat. Par ailleurs, je ne suis pas fan de ce dessin hachuré en noir et blanc qui donne un côté brouillon à l'ensemble. On pourra cependant admirer un certain dynamisme du trait ainsi qu'une ambiance primitive et violente. Cela reste une oeuvre sympathique mais sans plus.

Nom série  Talijanska  posté le 29/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dernièrement, du même auteur, j'avais découvert une magnifique perle à savoir Droit dans le mûr dans une petite collection que je ne connaissais pas. Tout de suite, le talent sautait aux yeux. Je voulais naturellement aller plus loin.

Je suis alors tombé sur ce titre un peu bizarre qui ne veut absolument rien dire après lecture. J'ai appris plus tard que Talijanska était un chant populaire yougoslave à la sonorité douce et mélodieuse... un peu comme cette bd. Bien trouvé !

C'est un recueil de gags sur une page à la façon des comics. Il y a toujours ce trait si caractéristique que j'aime bien. Cela rend les personnages tout de suite très attachants.

Pour ce qui est de l'humour, c'est parfois un peu cynique mais toujours marrant. Il a un style qui rappelle quand même celui de Larcenet ce qui n'est pas pour me déplaire.

Nom série  Entrave  posté le 29/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une toute petite histoire qui a pour thème la difficulté de communiquer. Nicolas va être confronté tout le long de la journée à des situations pénibles et à des incompréhensions diverses.

Cela va influencer son repli sur soi et sur sa perception des gens. Il croit que le monde lui tourne le dos. Il arrivera même à se tromper sur les personnes qu'il pense mauvaises alors que ce n'est pas forcément le cas. Bref, il a une perception réellement faussée du monde. Il faudra qu'arrive un déclic pour comprendre.

Pour 4 euros, on ne perd rien à acquérir cette nouvelle qui nous fait ouvrir les yeux. Il y en a toujours qui en auraient le cas échéant besoin !

Nom série  Le Petit Lulu  posté le 27/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai été attiré par la phrase de l'auteur au dos de sa bd : "si le mot cul est dans une phrase, le public, fut-elle sublime, n'entendra que ce mot". Oui, souvent on a tendance à se focaliser sur un seul mot. On ne voit frénétiquement que lui. On oublie tout le reste et finalement, la phrase peut alors perdre tout son sens. On va faire alors des déductions d'idées faciles sans tenir compte du particularisme ou même tout simplement de la réalité. La vie n'est pas aussi simple.

Hugues est jeune. Il a 25 ans et travaille dans une librairie. Il aimerait écrire une bande dessinée mais c'est plutôt mal parti. Sa mère est mourante. Ah oui, accessoirement, il est homo. Le mot est lâché... On ne va plus que se concentrer sur cela.

L'auteur nous met tout de suite dans le bain avec une scène plutôt hard. Il saborde son récit et aura du mal à capter l'admiration de son public. Oui, le doute s'est installé. Il est malheureusement plus question de scènes de sexe que d'amour. Dès lors, on décrochera vite à moins d'être un passionné débauché ou un pervers (au choix).

La fin est presque un clin d'oeil au film Fight Club de David Fincher. Le problème est qu'on n'y croit pas une seule seconde car cela tombe comme un cheveu sur la soupe au lieu de créer la surprise chez le lecteur. Un ratage mais qui aurait pu donner quelque chose de différent.

Nom série  Victor Anthracite et les trafiquants de parapluies  posté le 27/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Victor Anthracite parviendra-t-il à enrayer l’imminente pullulation de cafards orchestrée par un oligarque misanthrope ? La question pourrait être existentielle puisqu'il en va de notre survie. Non, je plaisante ...

J'ai rarement lu une oeuvre aussi naïve mais qui se prend au sérieux. L'auteur semble prendre le contre-pied de la ligne claire chère à Hergé. Cependant, le dessin en noir et blanc ne me plait pas surtout les têtes de certains personnages trop carrées.

L'ouvrage que j'ai a été tiré à 500 exemplaires. C'est presque l'oeuvre d'un auteur qui débute avec un label indépendant. Il est dommage de ne pas faire preuve de plus d'imagination au niveau du scénario. L'histoire est absurde tout autant que le dénouement. Ce n'est pas trop mon style.

Nom série  Laïka  posté le 23/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai littéralement adoré ce récit qui raconte l'histoire du premier être vivant à avoir été en orbite dans l'espace. Laïka était une chienne pesant à peine 6 kilos. Grâce à elle, ce fut une victoire pour l'homme qui savait qu'il pouvait désormais aller également dans l'espace. Elle est devenue le chien le plus célèbre au monde.

Ce sont également toutes les premières années de la conquête de l'espace que nous revivons avec cet exploit soviétique. Les Américains peinaient encore à cette époque là avant de se rattraper bien des années plus tard dans la conquête de la Lune. Laïka est malheureusement devenue le symbole de la propagande communiste. Elle a été également sacrifiée pour faire plaisir au Premier Secrétaire Nikita Khrouchtchev qui avait imposé des délais de mise en orbite trop court pour le faire coïncider avec la date d'anniversaire de la Révolution d'octobre (le 40ème si je ne m'abuse).

Il y a près de 200 pages d'où une lecture assez intensive. L'auteur retrace le destin extraordinaire et tragique de cet animal errant dans les rues de Moscou qui avait derrière lui un passé bien tumultueux. A vrai dire, on ne savait rien en Occident de cette chienne mis à part son exploit. Grâce à ce récit, on pourra connaître tous les détails insoupçonnés. C'est vraiment formidable. L'auteur a fait de véritables recherches d'archives. Le travail qui s'ensuit est de toute première qualité.

Dans son récit, il a privilégié la dimension humaine en racontant également l'histoire des personnages qui ont croisé le chemin de cette gentille chienne. Ainsi, on fait connaissance avec Korolev, l'ingénieur en chef du programme, qui avait échappé 18 ans plus tôt aux purges de Staline en passant par le goulag. On suivra également Yelena, la technicienne du laboratoire en charge de la santé de Laïka et qui a tout fait pour la sauver d'une mort inexorable.

Le graphisme pourra étonner au départ le lecteur. Il y a par ailleurs des cases très petites. Est-ce que ce sentiment de claustrophobie était voulu par l'auteur ? Il ne manque pas d'audace et ne tombe jamais dans le jeu de juger un système politique plutôt qu'un autre. Un vrai travail de professionnel objectif ! On ne peut qu'applaudir !

En tout cas, cette aventure un peu triste m'a bien plu d'autant qu'elle fait partie maintenant de l'Histoire. Cette pauvre chienne méritait cet hommage

Nom série  Coups d'éclat  posté le 23/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Franchement, ce n'est pas un coup d'éclat ! Je n'avais déjà pas aimé Les yeux à vif du même auteur.
Que se passe-t-il donc ? Pourquoi suis-je totalement imperméable à ces récits qui racontent des tranches de vie ?

C'est réellement peu passionnant. Il y a quelque chose qui rend la lecture complètement anodine en comparaison avec d'autres. C'est presque une pure perte de temps.

Les différents scénarios ne mènent nulle part. Encore une déception. On reconnaîtra cependant une belle finesse du trait graphique avec un respect des règles classiques du genre.

Nom série  Droit dans le mûr  posté le 23/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jusqu'ici, je m'étais concentré sur les oeuvres produites par les grandes maisons d'édition qui composent le paysage de la bande dessinée. Cependant, j'ai l'occasion désormais de découvrir une multitude d'oeuvres émanant de maisons moins connues. J'ai souvent été déçu car non seulement le dessin est plutôt brouillon mais les récits ne cassent pas des briques. C'est souvent du domaine de l'expérimental où le minimalisme graphique est roi.

J'ai même l'impression que c'est le terreau véritablement idéal pour des jeunes auteurs encore inexpérimentés. Ils seront peut-être remarqués par les principaux éditeurs pour venir un jour les rejoindre ce qui doit constituer une consécration dans leur vie d'auteur pour peu que leur série fonctionne par la suite. Bon, ceci n'est que mon avis tout à fait personnel.

"Droit dans le mûr" sera mon premier 4 étoiles et coup de coeur par rapport à un auteur que je ne connais pas mais qui pourrait aisément égaler les plus grands. Fabcaro mériterait d'être embauché à côté de Manu Larcenet. Son humour et son style m'ont totalement séduit. Bien sûr, le sujet ne pouvait que me plaire à savoir la crise de la trentaine où l'on devient adulte peu à peu. Je vais allègrement sur les 40 ans et pourtant dans ma tête, je réagis souvent comme un adolescent attardé (ne suis-je pas un lecteur de bd? ). J'ai pourtant des enfants ainsi que le poids des responsabilités.

Je me reconnais presque totalement en lui quand il doit affronter les dîners de groupe où il n'arrive pas à sortir un mot. Je me reconnais également quand il n'arrive pas à dire "non" et à s'affirmer davantage. Bon, j'ai évolué depuis mais je suis également passé par toutes ces étapes. A travers cette autobiographie, je me suis clairement identifié. Il est clair que dès lors, tout devient plus facile.

Bon, je sais quand même remplir un formulaire administratif et je n'utilise pas des lotions pour me faire pousser des cheveux. Il ne faut quand même pas exagérer ! Pour le reste, je vais essayer de faire un régime pour perdre au moins 12 kilos afin de faire disparaître ma bedaine. J'étais si mignon dans la vingtaine. Oui, c'est la vraie crise de la trentaine !

Nom série  Batman - D'ombre et de lumière  posté le 23/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les différentes versions de Batman se suivent et ne se ressemblent pas. Celle-ci est la moins bonne que je viens de lire. "D'ombre et de lumière" est composé de plusieurs nouvelles de Batman tantôt avec Robin, tantôt sans. Les scénaristes et les dessinateurs sont différents à chaque fois.

On retrouve bien entendu tout l'univers propre à Batman mais il manque véritablement quelque chose qui en faisait une oeuvre grave et solennelle. Ou peut-être il manque l'essentiel à savoir la qualité des histoires. Vraiment trop moyen pour adhérer ...

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 164 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque