Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3937 avis et 606 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'Assassin qui parle aux oiseaux  posté le 08/07/2007 (dernière MAJ le 06/08/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas un passionné de l'ornithologie mais je dois bien avouer que cette histoire n'est pas des plus déplaisantes même s'il y a des planches d'étude parfaitement documentées sur les oiseaux. C'est beau et dynamique à la fois avec des commentaires à mi-chemin entre le documentaire animalier et la poésie.

Je dois également reconnaître un très beau coup de crayon. C'est quasi-magnifique avec cette multitude de détails ! On a l'impression que le héros est en véritable harmonie avec la nature. Les scènes du passé sont teintés de jaunes ce qui permet une bonne compréhension de l'histoire. On sent que l'auteur a pu trouver une parfaite harmonie avec la nature qu'il apprécie tant.

Le scénario ne brille certes pas par son originalité avec un dénouement qui ne tiendra pas toutes ses promesses. Cependant, on appréciera d'autres qualités dans ce diptyque.
De toute façon, j'aime bien lorsqu'on dénonce l'esprit de clocher qui règne dans les villages. Les gens sont très souvent catalogués lorsqu’il présente une différence ou une sensibilité (ici à la nature à travers les oiseaux). On les rejette à tort. J’ai éprouvé beaucoup de peine pour ce héros ordinaire injustement accusé. Le poids des injustices pèse bien lourd.

Servais introduit des associations d'idées souvent trompeuses pour nous montrer toute l'obscurité de l'âme humaine. Une oeuvre sans doute sous-estimée dans l'impressionnant catalogue de l'auteur.

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 3/5 - Note Globale: 3.5/5

Nom série  The Damned  posté le 05/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
The Damned est un peu dans la lignée de Hellboy tout en restant cantonné dans les milieux mafieux. Il y a aussi ce côté humour décalé qui fait mouche.

Le dessin en noir et blanc est une pure merveille. Les créatures démoniaques auxquelles doivent faire face les deux frères doués de talents occultes sont magnifiquement représentées. Cela intrigue et surtout cela confère un caractère réellement original à ce comics. Le trafic des âmes remplace le trafic de drogue...

La lecture s'avère passionnante à souhait dans ce mélange efficace de thriller et de fantastique.

Nom série  Valérian  posté le 20/10/2008 (dernière MAJ le 05/08/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai toujours du mal à donner une note à peine moyenne sur une œuvre qualifiée d’immanquable. C’est d’ailleurs peut-être l’une des premières fois. Je vais expliquer les raisons en toute sincérité…

Je viens de découvrir cette série que je ne connaissais pas étant plus jeune. Pourtant, la science-fiction est mon genre de prédilection. Sur les 1100 bd environ que je possède dans ma modeste collection, la plus grosse partie sont des bandes dessinées de science fiction, le fantastique étant en seconde position.

Quand on a lu Acriboréa, Universal War One, Kookaburra et qu’on enchaîne sur Valérian ; cela fait réellement très mal tant le décalage paraît immense. Tout semble dépassé et même dans les tomes plus récents de cette vieille série qui fut précurseur du genre et qui mérite certainement le plus grand respect. Me forcer à aimer par nostalgie afin de suivre la majorité n’est absolument pas dans mon caractère.

Je suis quelquefois consterné par le fait qu’on peut descendre des séries plus actuelles en reprochant un manque de cohérence et magnifier des séries d’antan pourtant bourrés d’invraisemblances. Alors, je pourrais me replacer dans le contexte de l’époque et me dire, ah oui, cette série est d’anticipation. Ne juge t’on pas une série à un moment donné ? Si celle-ci a mal vieillie, faut-il alors la considérer comme un immanquable ? Je ne le pense pas et je le dis tout haut.

Pour autant, il ne faut quand même pas exagérer. La lecture n'a pas été aussi pénible que cela. Et puis, il semblerait qu'il y ait beaucoup de troublantes similitudes entre Valérian et la saga des Star War de Georges Lucas. Il est indéniable que dans le meilleur des cas cette série a été une grande source d'inspiration à de nombreux réalisateurs comme Luc Besson pour Le cinquième élément ou encore Alex Proyas pour son Dark City.
Bref, il ne faut pas oublier que Valérian a 40 ans d'existence et qu'il faut par conséquent en tenir compte. Tout ceci me pousse vers l'indulgence dans ma notation. Cela restera un immanquable pour la plupart des lecteurs même si cela ne l'est pas pour moi.

Nom série  Tamara Drewe  posté le 05/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je partage en tout point l'avis d'Alix. Ce roman graphique très british champêtre ne laisse pas transparaître véritablement d'émotion. Il y a également une très grande production dans le même genre et ce dernier ne se démarque pas vraiment ce qui nous laisse pantois face aux récompenses obtenues.

On a en effet déjà eu droit au thème "derrière le calme apparent des campagnes se cache une véritable poudrière prête à exploser". L'arrivée de cette femme sulfureuse va entraîner un déchainement de passion aux abords de la demeure d'un écrivain et notamment dans un lieu où vient se reposer le monde littéraire et artistique. Le scénario semble dépourvu de la moindre originalité. Son incrédulité nous terrasse parfois...

C'était sensé nous livrer une critique acerbe de l'élite british : soit mais encore ? Cette chronique n'en demeure pas moins agréable à la lecture mais cela sera sans plus.

Nom série  Un drôle de père  posté le 04/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aurais sans doute plus apprécié si on ne tombait pas dans le sensationalisme de façade. Fallait-il absolument que ce célibataire de 30 ans soit amené à prendre soin d'une petite fille de 6 ans qui se trouve être sa propre tante (c'est à dire la fille d'un grand-père récemment disparu) ? Cela fait un peu bizarre comme une sorte de relation presque incestueuse dans un Japon équivoque.

Pour autant, le desin semble très appliqué ce qui concourt à rendre la lecture plutôt agréable. Au-delà de cet aspect purement graphique, on suit pas à pas les étapes d'une paternité peu évidente. Qu'il semble plutôt difficile d'élever seul un enfant ! Si seulement, la société pourrait en prendre conscience en aidant toutes les personnes en situation de famillle monoparentale. La pauvreté disparaîtrait sans doute. Car, c'est la véritable paupérisation de la société de demain.

Ce roman graphique qui ne brade ni les décors, ni la densité de ses personnages est sans doute à découvrir. Le thème aurait sans doute mérité mieux mais il a déjà le mérite d'exister.
A lire en bibliothèque où c'est gratuit : pas la peine d'acheter !

Nom série  Alix  posté le 24/12/2007 (dernière MAJ le 04/08/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Malheureusement, Alix représente pour moi ce que je déteste le plus dans la bd avec Blake et Mortimer: l'académisme du trait et de la manière de raconter une histoire. C'est soporifique au possible !

Le dessin est totalement figé et pas du tout séduisant. Une mise en couleur déplorable achève l'ensemble. Je ne comprends pas comment il peut y avoir autant de tomes. Qu'est ce que cela apporte? Pas grand chose !
Et puis, l'avancée du récit est tellement statique... Ce ne sont pas les polémiques stériles du style "Alix est 'il gay ?" qui me feront changer d'avis (on s'en fout d'ailleurs). Non, il n'y a aucun attrait particulier à cette bande dessinée. Même le héros semble antipathique à souhait !

Nous avons là l'anti Murena par excellence ! Même Les Aigles de Rome sont bien au-dessus. L'auteur J. Martin doit certainement être un historien talentueux mais sur ce support qu'est la bd, cela passe mal.

Je n'ai vraiment rien retiré de positif de ma lecture d'où cet avis sans appel. Je dirai pour terminer qu'il s'agit d'une bande dessinée d'outre tombe qui n'est plus destinée à ma génération. On la trouvera dans les rayons de supermarché en bonne position pour que la ménagère de plus de 50 ans puisse la mettre dans son caddy.

Nom série  Les aventures des Moineaux  posté le 01/10/2008 (dernière MAJ le 04/08/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les aventures des Moineaux est une bande dessinée créée par Rodolphe et Louis Alloing qui était d'abord diffusée dans la revue Astrapi. Julien et Nina sont frères et soeurs et vont vivre des aventures un peu extraordinaires grâce à un grand-père un peu inventeur à ses heures.

Le propos est réellement très naïf mais on entre assez bien dans l'histoire pour peu qu'on ne se pose pas trop de questions liées à la logique. Entre les cartables volants et les termites qui attaquent ou encore la machine à remonter le temps, il y a de quoi faire. Les aventures sont devenues un peu répétitives au fil du temps cependant elles restent de bonne facture.

Pour les anecdotes seulement, l'oncle des enfants est le portrait craché de Tintin mais avec un peu plus de cheveux sur la tête. Il porte également le même pull bleu : est-ce un clin d'oeil amusé ? Par ailleurs, la maman de nos deux héros était brune à l'origine mais il y a une refonte de l'édition qui fait qu'elle est rousse maintenant.

Ma véritable note sera un 2.5 étoiles. On a vu mieux pour une série estampillée jeunesse.

Nom série  Tsiganes  posté le 03/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il n'y avait malheureusement pas que les Juifs qui ont été déportés par le gouvernement français sous l'Occupation. Tout le monde sait qu'ils ont payé le plus lourd tribut de cette affreuse extermination décidée à la base par le régime le plus ignoble de tous les temps. Il y avait également les Tsiganes qui ont également souffert des atrocités commises par les nazis.

Comme ces faits sont beaucoup moins connus, il y avait nécessité de le raconter en images pour restituer une vérité dramatique. L'auteur évoque en effet dans ce livre l'internement des gitans près de Saumur dans un camp de concentration administré par la police française. Parce qu'ils sont nomades, ils vont être enfermés dans des conditions inhumaines pendant près de 5 ans c'est à dire jusqu'en 1946 alors que la guerre était terminée. Plus accablant que cela, on meurt !

A l'heure du débat sur l'identité nationale, il est bon de lire ce type d'ouvrage simplement pour se remémorer de ce qui a été fait au nom d'un certain nationalisme. Il est si facile de stigmatiser certaines populations pour les renvoyer hors de nos frontières. Bien entendu, il ne faut pas commettre l'erreur de faire des amalgames douteux. Cependant, je me dis que le poids de cette histoire devrait amener à une réflexion plus salutaire du style " où sont les droits de l'Homme ?"...

En tout cas, nous avons droit à un travail documenté qui retranscrit bien la réalité de l'époque grâce notamment à son style graphique. On se rend compte que le sujet a véritablement passionné l'auteur au point qu'il arrive à nous en transmettre toute l'émotion par delà toutes ces horreurs et abominations. La vérité se devait d'éclater au grand jour. Il existe bel et bien un devoir de mémoire qu'il faudrait inculquer à chacun d'entre nous sans exception. En tout cas, nous avons là une belle leçon d'humanité à travers l'action de l'abbé Jollec qui va les aider en se battant de toute ses forces.

Aujourd'hui, je me dis qu'il faut toujours se battre pour une cause qu'on estime juste dans une société en proie à l'égoïsme et à l'individualisme. Cela sera toujours payant un jour...

Nom série  Le Dernier des Schoenfeld  posté le 02/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'histoire reprend une trame classique : un jeune romancier américain va apprendre sur le lit de mort de sa pauvre mère qu'elle n'est en fait que sa tante et qu'il serait le dernier d'une lignée familiale à savoir les Schoenfeld. Abasourdi, il va s'envoler pour la France sur les traces de cette famille de commerçants dans l'épicerie de luxe ...

Oui, mais il y a des trames classiques qui sont si bien réalisées qu'on se prend au jeu du scénario pour découvrir la suite. Ce premier tome a d'ailleurs été assez alléchant même si l'auteur utilise les codes habituels du genre des grandes sagas familiales avec leurs secrets inavouables.

On attendra par conséquent la suite en espérant en effet que Glénat ne va pas faire trop durer la série comme il en est malheureusement coutumier. Pour autant, aux dires de l'auteur, ce projet ne s'étalera que sur 3 ans. Nous voilà rassurés !

Nom série  Hatshepsout, Princesse d'Egypte  posté le 02/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il fallait oser donner ce nom à une bd ce qui en rebutera plus d'un. Pourtant, par souci de réalisme historique, les auteurs n'ont pas choisi la voie la plus facile pour populariser leur oeuvre. Un bon point donc.

Cette princesse a réellement existé puisqu'elle a ssuré la régence de son neveu, le futur pharaon connu sous le nom de Thoutmosis III. Elle a marqué la destinée de l'Egypte pendant ses 20 années de règne en ramenant la paix dans un royaume troublé. On a droit à une vie complètement extraordinaire qui méritait bien une telle bd pour les amateurs d'histoire antique. Cette reine était tombée dans l'oubli assez injustement. C'est comme une réhabilitation de sa mémoire pour nous expliquer son oeuvre à l'échelle d'une civilisation brillante.

Il faut également souligner qu'il s'agit d'un manga français historique plutôt bien documenté et bien dessiné avec un graphisme épuré assez lisible malgré quelques défauts de proportion ici et là. La crédibilité sera en outre de mise. Pour autant, les maladresses ne manqueront pas d'être relevées par des lecteurs exigeants. On ne peut pas tout avoir !

Néanmoins, on ne s'ennuiera pas avec une telle lecture même si on n'est pas féru d'authenticité historique. En effet, c'est une véritable saga romance pour un destin égyptien hors du commun.

Nom série  La Zone  posté le 02/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est à croire que je vais commencer à être un spécialiste du genre "société ravagée du futur". Encore une ambiance apocalyptique très sombre ! Cette fois-ci, c'est la perfide Albion qui est ravagée en 2019 et qui va se reconstruire avec ses survivants.

Or, 50 ans après, on retrouve une société digne de celle de Kamelot au Moyen-Age. Quand vous aurez avalé cette grosse couleuvre, vous aurez peut-être une chance d'apprécier ce récit. Comme j'aime bien personnellement le travail d'Eric Stalner qui a d'ailleurs un bon coup de crayon, cela sera facile. Cependant, cela ne sera peut-être pas le cas pour tout le monde !

Objectivement, ce mélange de genres est plutôt réussi pour ce premier tome qui donne envie de connaître la suite. Cela manque juste un peu de crédibilité et d'originalité avec un mauvais dosage concernant la distribution du suspense.

Nom série  La Nouvelle Fille des Enfers  posté le 02/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Voilà que La Fille des Enfers nous revient alors que la série mère était terminée. C'est une série à rallonge qui prend le titre de nouvelle. On introduit un nouveau personnage à savoir Yuzuki, une jeune collégienne habitée par l’esprit d’Aï Enma, la fille des Enfers. Parfait si on souhaite se débarrasser en un clic d'un prof antipathique ou d'une rivale professionnelle ...

Les thèmes sont toujours les mêmes à savoir une réflexion sur la psychologie perverse de l'homme (ah les plaisirs de la vengeance !) ainsi qu'un avertissement d'un danger sur la justice personnelle.

On nous explique qu'il est possible de lire cette suite sans connaître l'original mais bien entendu les lecteurs ne seront pas dupes. Bien entendu, cette série souffre des mêmes défauts : immature et caricaturale. On sombre véritablement dans la vacuité.



Nom série  La Cité de l'Arche  posté le 02/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis également tombé sous le charme du dessin de l'auteur que j'avais déjà pu admirer dans Le Livre de Jack. Il possède un incroyable talent. J'aimerais tellement en dire autant de son scénario qui reste malgré tout assez classique.

Là encore, le genre aurait permis à une imagination débordante de déborder d'autant que les bases jetées par le sujet sont intéressantes : une ville entourée d'une muraille infranchissable depuis l'aube des temps où les hommes et les femmes vivent séparément. Là encore, l'univers dans lequel évoluent les personnages est plutôt sombre à commencer par cette société totalitaire.

Ce qui m'énerve vraiment, c'est qu'il est encore question d'un élu qui les conduira vers le droit chemin etc... Bref, originalité : zéro pointé ! A quand une histoire vraiment novatrice ?

Maintenant, et par comparaison à d'autres nouvelles séries, celle-ci se défend plutôt bien car la trame est plutôt efficace. C'est ce qui compte, finalement ?

Nom série  Ab irato  posté le 02/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On s'attendait quand même un peu à mieux avec un tel sujet d'une société d'anticipation victime de la montée des eaux et surtout de la misère. C'est à croire que l'auteur manque un peu d'imagination ou du moins d'originalité avec ce retour sur des codes à l'ancienne.

La description de ce Montréal futuriste manque par exemple totalement de crédibilité à moins de croire qu'un jour, cette ville se transformera en une espèce de Tokyo bis où l'on vivra dans un box en guise d'appart. Il est vrai que la tendance actuelle est de voir un futur toujours sombre. Le scénariste qui nous proposera le contraire attirera incontestablement l'attention.

Le récit se suit tout de même très agréablement car c'est bien construit. Cependant, on a l'impression qu'on évolue dans un univers déjà vu (dixit Blade Runner). L'ensemble est trop lisse et aseptisé pour convaincre totalement le lecteur. Par ailleurs, le dessin est vraiment trop juste. Au final, c'est plutôt dans la moyenne.

Nom série  Seton, le naturaliste qui voyage  posté le 30/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'oeuvre de Taniguchi a laissé des traces indélébiles dans le coeur des lecteurs, c'est certain. Ici et en l'occurence, il poursuit toujours ses questionnements sur l'âme humaine à la rencontre de la nature avec son côté respectueux.

Je n'arrive plus à éprouver cette tendresse bouleversante de mes débuts à la découverte de cet auteur prestigieux. J'ai parcouru l'ensemble de son oeuvre qui a connu des très bons ouvrages et des moins bons. Il faut savoir différencier même dans ce qui constitue de la bonne qualité de toute façon. Seton fait penser au chien Blanco mais en moins bien.

L'action se situe au début du XX ème siècle dans l'Ouest américain qui a pratiquement été totalement conquis. Il reste encore des choses à découvrir notamment dans cette plaine du Nouveau-Mexique sur le territoire du loup légendaire.

C'est paradoxal de savoir que c'est à travers une chasse que va s'exprimer l'amour du héros pour la nature et les animaux. J'aime bien entendu cette immersion de l'homme dans d'immenses étendues silencieuses ainsi que cette confrontation avec l'animal dans cette hymne à la vie sauvage.

Cependant, c'est cette impression de déjà vu et de répétition de ces thèmes qui s'imposent à moi. On ne rejettera cependant pas cette lecture tant le duel entre ce naturaliste et ce loup déjouant tout les pièges paraît intéressant.

Nom série  Islandia  posté le 30/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Selon un récent sondage, l'Islande serait devenue le pays le plus détesté au monde suite à l'éruption de ce volcan qui a cloué les avions du monde entier au sol, entraînant une pagaille sans précédent. On le doit à l'Islande mais surtout à Dame Nature qui reprend ses droits. J'ai été d'ailleurs horrifié d'apprendre que les T-Shirts "I hate Islandia" se vendaient comme des petits pains ce qui est encore un exemple de la bêtise humaine. Cela se calmera certes avec le temps à moins d'une nouvelle éruption ...

Bref, pour en revenir à la bd, on va être plongé au coeur de cette terre isolée et froide située près du cercle arctique. Un jeune adolescent est en proie à des visions dont il voudrait comprendre le sens. Tout a trait à l'Islande. Le voilà embarqué dans une aventure où la malchance ou une espèce de malédiction va s'abattre, à commencer par le navire.

C'est bavard par moment mais on est très vite happé par cette aventure qui s'apparente à une espèce de quête initiatique dans un climat envoutant. Il y a réellement de belles planches et de bonnes idées comme celles de transformer une magnifique aurore boréale en une entité monstrueuse et effrayante. Bref, c'est une série qui mérite l'attention.

Pour autant, j'ai été déçu par le troisième tome qui referme cette trilogie dans le sens où on abandonne véritablement le héros pour se concentrer sur l'Islande (encore à cause d'elle !).
Il y a une véritable digression de l'histoire qu'il faut accepter ce qui ne sera pas le cas de tout les lecteurs.

Nom série  Bakemono  posté le 30/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une autre série qui se situe sur le thème des contes et légendes du Japon. Ce n'est pas pour me déplaire totalement. Il y a toujours des variantes intéressantes. Dans le cas présent, on fait la connaissance avec un guerrier mi-homme, mi-corbeau qui va venir en aide à un Empereur Blanc contre un sombre seigneur.

Effectivement, le monde est encore menacé et il faut apporter une réponse à la monstruosité et rétablir ainsi l'équilibre. Or, ce guerrier va devoir briser un serment,celui de ne plus se mêler des affaires humaines. Il aurait mieux fait d'être fidèle à ce principe.

Nous voilà dans un genre de fantasy que je nommerais l'oriental fantasy à savoir un subtil mélange entre récit épique et mythologies asiatiques.

L'auteur est jeune et possède incontestablement un talent car il apporte une certaine dose d'originalité au genre avec un dessin plutôt de bonne qualité dans l'ensemble malgré des arrières-plan assez imprécis. Il est cependant dommage que le second tome semble faire du sur place après un premier tome prometteur. On en attendait plus ...

Nom série  Le Cycle d'Ostruce  posté le 30/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a incontestablement de l'originalité dans cette série qui décrit une Russie un peu différente de celle qui est née après la chute du Tsar. On peut y croiser également des ogres dans les campagnes. Il est également question de dragon et de sorcières. Bref, c'est un mélange d'histoire fiction avec de la fantasy. On se rend compte que la fantasy peut se décliner en plusieurs sous-genre par exemple la catholic fantasy. Dans le cas présent, on ne peut qu'être séduit par cette nouvelle vision aux frontières de l'Histoire.

J'ai également été touché par le dessin précis de Dubois qui semble bien maîtriser les couleurs directes. Cela donne vraiment une bonne ambiance au service de l'histoire. Le contraste de l'aquarelle entre le rouge et le blanc est par exemple une vraie réussite visuelle.

Bien que toutes ces qualités soient présentes, je n'ai pas plus accroché que cela entre poésie et action dans cet univers bien particulier. Le scénario est bien rythmé mais il manque ce quelque chose d'indéfinissable qui ferait qu'on apprécierait cette oeuvre à sa juste valeur. Le troisième tome semble marquer une rupture en nous entraînant dans d'étranges contrées. C'est clair que cela étonne mais au risque de briser une certaine cohérence du scénario. Le dessin a même encore évolué par rapport au premier tome ce qui surprend également. Le dernier tome laisse penser qu'un nouveau cycle suivra. Cette conclusion est en tout cas mi-figue, mi-raisin.

Nom série  Le rêve de Jérusalem  posté le 30/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Qui n'a jamais rêvé d'aller à Jérusalem pour passer des vacances aux abords du mur des lamentations ? Pas moi en tout cas ... Ce ne fut pas le cas des Turcs en ces temps troublés de l'an 1076 où, venus de la haute Asie, ils ont envahi l'empire de Mahomet et pris cette cité mythique.

Bref, c'est le temps des Croisades où les pélerins animés d'une foi vengeresse voulaient aller délivrer le tombeau du Christ plutôt que de marcher sur Saint-Jacques de Compostelle. Je n'ai jamais trop aimé ces histoires de guerre sainte mâtinée à la sauce catholic fantasy. Il faut dire qu'il y a pléthore de bd sur ce thème. Si on ajoute un fou de dieu, une guerrière sans pitié et un jeune homme aux pouvoirs mal maîtrisés, cela donne ce cocktail mille fois vu mais fort bien réalisé.

Je connais bien le scénariste pour avoir lû la majorité de ses oeuvres. Il est vrai qu'il aborde ici un genre qui n'est pas tout à fait le sien mais qui prolonge son travail dans le fantastique. Le rêve de Jérusalem nous plonge dans un réalisme étonnant au coeur de cette longue guerre entre tortures, massacres et souffrances. Il y a comme une sorte de mélange entre la vraie histoire et ce côté fantastique. Cela ne se fait pas sans dégâts...

Il y a des qualités graphiques évidentes ainsi qu'un scénario bien bâti. Pour tout dire, il me manque juste l'envie d'apprécier ces batailles boucheries au nom de la religion. De manière générale, cela manque un peu de souffle et surtout de crédibilité.

Nom série  Ellis Group  posté le 30/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans le genre fantasy urbaine, nous avons Ellis Group, une agence qui combat les pires cauchemars des concitoyens de la grosse pomme par le rêve tout simplement. Le postulat de départ semble être très intéressant ou en tout cas assez original pour susciter l'intérêt. Par ailleurs, le dessin de Griffo sobre et précis est somptueux ce qui ne gâche rien.

Le problème viendra de la suite à savoir le déroulement d'un récit assez difficile à suivre ce qui rend la lecture un peu pénible par ce manque de compréhension. Oui, les bons points vont se perdre dans un puzzle géant que le lecteur devra reconstituer pour arriver à bout de cette histoire à dormir debout dans les bras de Morphée.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 197 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque