Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3468 avis et 507 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Aarib  posté le 14/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai adoré. Aussi bien l'histoire palpitante que le merveilleux graphisme. Il se passe beaucoup de choses notamment dans le premier tome qui est beaucoup plus qu'un chapitre d'introduction. On part à l'aventure dans le Sahara avec un auteur de roman de feuilletons exotiques qui souhaite rompre la monotonie de sa vie. Il va être servi ! Il va côtoyer les caravanes du désert au milieu des Touaregs jusqu'à épouser leurs moeurs.

Les images sont d'une réelle beauté. Il y a un véritable souffle épique voir humaniste dans ce récit. On est véritablement transporté par le charme du désert. Il pleuvait à torrent dehors quand j'ai abordé cette lecture. Puis, je me suis retrouvé la gorge sèche au milieu du désert sous une chaleur étouffante. On y croit vraiment car l'auteur a trouvé la combinaison idéale pour nous faire évader de notre quotidien. Vite: de l'eau !

Cette série est une véritable réussite du genre. A découvrir pour ceux qui ne connaissent pas !

Nom série  La Rebouteuse  posté le 14/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La lecture n'est pas mal mais pas extraordinaire également. On vit néanmoins une chronique rurale assez intéressante dans un bourg écrasé par le poids des secrets. Il existe encore des sorcières à notre époque qui donnent des potions guérisseuses ou anti-cocu. Et bien entendu, il y a plein de boutonneux pour croire au pouvoir de la rebouteuse.

Pour autant, notre sorcière mal-aimée se fait bien attendre tout au long de ce récit. Cette attente est bien loin d'être salvatrice. Au final, il ne se passera pas grand chose de vraiment palpitant. On est forcément un peu déçu. L'auteur des "Funérailles de Luce" avait pourtant matière à faire une histoire intéressante. La désillusion sera de taille avec une absence de dénouement tangible !

On se rabattra sur le côté champêtre de ce village où chacun règle ses comptes. On se croirait presque dans la réalité !

Nom série  Ed Gein  posté le 14/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette lecture m'aura permis de combler une lacune en matière criminelle. Je ne connaissais pas Ed Gein qui fut pourtant l'un des pires sérial-killers de l'histoire. On ne peut pas tout savoir. Pour autant, je me dis qu'il vaudrait mieux oublier les exploits macabres de ce tueur fou.

Cette bd est traitée presque comme un documentaire. Elle se veut le plus proche possible de la réalité. Le récit est introduit grâce à un journaliste qui est venu interviewer le meurtrier dans sa cellule. Ce journaliste l'avait également connu lorsqu'il était enfant et qu'il trainait dans les bois non loin de la maison des horreurs où se pratiquait le charcutage façon chasseur des bois.

Il n'y aura pas de révélation vraiment fracassante. On a presque l'impression que les plus grands psychopathes ont eu une relation malheureuse avec leur mère (thème qu'avait repris d'ailleurs le cinéaste Alfred Hitchcock dans "Psychose"). La presse avait fait ses choux gras avec une telle personnalité. Aujourd'hui encore, une bd lui est consacrée. N'a-t-il pas finalement gagné ?

Nom série  V pour Vendetta  posté le 17/06/2007 (dernière MAJ le 13/11/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai été un peu surpris par la lecture en édition intégrale de ce "V pour Vendetta" dont j'avais pu apprécier le film. Bizarrement, j’avais beaucoup plus apprécié la bd s’agissant du film « The Watchmen » du même auteur Alan Moore. En l’espèce, c’est un peu le contraire !
Pourtant, l'adaptation n’est pas totalement différente de ce que j’avais pu voir et apprécié dans le film. Il est vrai que l'effet de surprise se soit un peu estompé.

Je n'ai pas ressenti un lien très fort unissant notre héros masqué à Evey, la BD faisant une plus large part aux membres du parti et leur épouse avec des sous-intrigues qui ralentissent un peu le propos de l'histoire.

Par ailleurs, je trouve le trait du dessin pas assez précis et la colorisation ne me satisfait pas du tout. Cela a gâché un peu mon plaisir. Pour autant, à bien regarder de près, on s'aperçoit que c'est plutôt d'un réalisme efficace. Alors, pourquoi pas au final ?

Rien à redire du côté du scénario parfaitement maîtrisé par Alan Moore qui décortique à merveille les rouages d'une société fascisante dominée par la peur des masses ou de leur indifférence. La destruction d'un état fasciste par un héros masqué restera quand même l'un des plus beaux scénario imaginé par le maître incontesté Alan Moore.

J'adhère complètement à la manière dont il dénonce tout ces travers sans concession. C'est pour moi une lecture très enrichissante et instructive sur le plus beau thème : notre liberté.
C'est une bd qui fait réfléchir sur l'asservissement des masses et pourquoi il faut toujours être vigilent face à l'oppression. En tout cas, elle fait partie de ma culture personnelle comme une référence.

Note Dessin: 3/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 3.75/5

Nom série  Amato  posté le 13/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai assez bien aimé cette histoire d'une jeune femme qui part se reposer d'une maladie pulmonaire dans les Alpes italiennes. Elle sera en pension chez une étrange famille noble mais désargentée. Des meurtres horribles sont commis dans la région. Le coupable se cache dans cette pension. Voilà pour le cadre.

L'histoire est à priori toute simple même dans son dénouement. Le thème est la balade au fil du rasoir au milieu de la folie qu'on ne suspecte point chez les autres. Cela fait peur ? Pas nécessairement. Le prince n'est jamais aussi charmant même s'il est beau et intelligent. L'envoutement des sens ajoute à la sensualité et au mystère qui règne dans ce château.

Nous avons là surtout une bd d'atmosphère. Cette ambiance très pesante est soulignée à la fois par les peintures exquises d'Aude Samama et par la qualité d'écriture de Denis Lapière. Un bel album des Editions Futuropolis.

Nom série  Le Long Voyage de Léna  posté le 03/08/2007 (dernière MAJ le 13/11/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Que ce voyage de Léna est long et ennuyeux ! Entre récit intimiste et espionnage, l'histoire ne parvient pas véritablement à décoller. Il faut attendre la page 40 pour que cette histoire ait un sens. Une banale vengeance sans queue ni tête !

L'histoire commence à Berlin-Est. Une femme un peu quelconque et mélancolique a rendez-vous avec un homme qui lui remet une liste de noms et d'adresses. Après l'avoir apprise par coeur (Ouah, la femme!), elle détruit la liste et part pour Bucarest où un autre rendez-vous l'attend. Et le voyage ne fait que commencer.

Rappelez-vous le titre : le voyage est long ! Si long !... Après Budapest, Kiev et Odessa, elle ira en Turquie puis en Syrie. Le plus marrant dans tout cela, c'est qu'on ignore tout de son passé et de ses motivations. Accomplit-elle une mission ? Ou cherche-t-elle à assouvir une vengeance personnelle ? Non, c'est une femme en train de se reconstruire. Je n'ai éprouvé aucune sympathie particulière pour ce personnage, c'est dire!

Même le dessin respire le classicisme. Aucune innovation majeure... La platitude prend un sens tout particulier avec cet album. André Julliard nous avait pourtant habitué à beaucoup mieux... Une grosse déception !

Je reprends mon avis après la sortie inattendue d'un second tome intitulé "Léna et ses trois femmes". Léna s'infiltre dans une organisation terroriste d'obédiance musulmane intégriste chargée d'envoyer des femmes martyrs se faire exploser au milieu d'une foule de préférence sur un marché.

Malgré le sujet, on comprendra que ce n'est décidément pas une bd d'action. Au moment final, on ne sera rien de ce qui s'est passé. Toute une grande préparation pour un moment fatidique qui se révèlera décevant.

Visiblement, les auteurs ont voulu faire dans un créneau "espionnage et psychologie". Notre héroïne reste toujours aussi froide : presque fidèle à elle-même. Dommage car on aurait voulu une évolution. Les auteurs persistent et signent...

Nom série  Blast  posté le 13/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai bien aimé ce dernier Larcenet qui sait se renouveler à chaque fois. C'est en effet un peu différent de ce qu'il fait d'habitude. L'humour est généralement son genre de prédilection. Là, nous avons droit à une enquête policière sur un mystérieux gros personnage qui a sans doute commis l'irréparable. Les deux policiers veulent connaître le pourquoi d'un tel acte. Le suspect raconte alors l'histoire de sa vie et c'est bien triste...

La maîtrise narrative est parfaite. Les dialogues ainsi que les réflexions formulées sont du haut de gamme. Nous avons encore une oeuvre supérieure à la moyenne. Pas étonnant vu son auteur. Il excelle véritablement. En ce qui me concerne, il est devenu le maître incontesté de la BD en France. Le talent n'est même plus à démontrer. C'est vrai qu'il agace par son arrogance. Cependant, il n'y a qu'à juger sur pièce pour voir ce dont il est capable. Les plus grands ont souvent été critiqués. Il est clair que la laideur est ici revendiquée. Il n'y a qu'à voir la couverture. Bref, les détracteurs ne manqueront pas pour descendre en flèche cette œuvre. Ne vous laissez pas abuser car nous avons là l'ébauche d'un chef-d'œuvre. Affaire à suivre...

J'ai été touché par cette œuvre qui parle de différence et de solitude, du mécanisme implacable qui explique le passage à l'acte. Il y a de la profondeur qui fait défaut à tant d'autres œuvres. Plus qu'une explosion, Blast est un véritable cri qui vient de l'intérieur !

Nom série  La Force des humbles  posté le 11/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Très récemment, j'avais lu ma première oeuvre de Hiroshi Hirata à savoir L'Âme du Kyudo. J'avais été assez impressionné par son style. Il décrit à merveille les us et coutume du Japon médiéval. Il est rigoureux dans la manière de nous conter son histoire qui se base sur des faits réels. On apprend beaucoup de chose tout en se divertissant. C'est intelligent dans le principe.

J'ai voulu prolonger mon expérience par "la force des humbles" et je dois dire que je suis un peu déçu. Ce recueil de nouvelles sur l'esprit des arts martiaux et la philosophie du bushido est bien fait. Cependant, il n'arrive pas à la cheville de ce que j'avais lu précédemment.

L'auteur avait l'intention de nous éloigner de la petitesse des préoccupations égocentriques et intéressées de la majorité des soi-disant élites qui prétendent nous gouverner en apportant par ces récits une bouffée radicale d'espoir à méditer. Le sens du don de soi et du sacrifice comme philosophie de base. C'était bien ambitieux. Je ne crois pas pour autant que le but soit atteint. Comme dit, c'est l'intention qui compte...

Nom série  Le Fer et le Feu  posté le 08/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai profité de la dernière intégrale en mini format que nous offrent les éditions Glénat. Cette histoire n'est pas désagréable à la lecture. Elle possède tous les codes qui prévalaient dans les années 80 et 90 pour le meilleur et pour le pire. Il reste encore un petit charme désuet agrémenté par les beaux dessins des frères Stalner. Le graphisme est toujours aussi sublime.

La chronique sociale et l'aspect historique s'effacent nettement devant la haine, la jalousie et les histoires d'adultères. On a droit à une série passion dans la veine des feuilletons TV qui passent tous les après-midi pour contenter la fameuse ménagère de moins de 50 ans. Pour ma part, j'ai bien aimé le côté intrigue politico-financière.

Le premier tome était pourtant prometteur. Cependant, les personnages changent de caractère presque artificiellement dans le second. Les rebondissements ultérieurs paraissent non crédibles tant les ficelles sont grosses.

Au final, cette série ne transcendera pas le genre romanesque. Elle possède par exemple moins de force qu'une autre série similaire comme Les Maîtres de l'Orge. Elle n'en demeure pas moins divertissante.

Le final réserve une bonne surprise à ses lecteurs habitués aux productions Stalner. Elle annonce une autre saga d'importance: celle de La Croix de Cazenac que j'ai d'ailleurs beaucoup aimé.

Nom série  Chansons d'Edith Piaf en bandes dessinées  posté le 08/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
13 titres de chansons d'Edith Piaf sont illustrés dans cet ouvrage qui lui rend un véritable hommage. Les voici dans l'ordre de passage :
-Les Mômes de la cloche
-L’homme à la moto
-Mon légionnaire
-Mon dieu
-Non, je ne regrette rien
-Milord
-Dany
-La jolie Julie
-Paris-Méditerranée
-Mon manège à moi
-La foule
-Le contrebandier
-Les amants d’un jour

C'est quand même un peu dommage d'avoir oublié le fameux titre "La vie en rose" que beaucoup connaissent. On apprendra également certaines choses de la vie de ce qui est encore considéré aujourd'hui comme l'une des plus grandes voix de la chanson française. Quelle vie et quel parcours également ! Ce n'est pas une chanteuse de ma génération mais qu'importe car sa musique a traversé le temps.

Certaines histoires m'ont beaucoup plu comme "Mon légionnaire" que Gainsbourg a d'ailleurs repris. Il y a également "Milord" qui est étonnant. ''Dany'' m'a beaucoup fait rire. Il y a "Paris-Méditerranée ainsi que "Les amants d'un jour" réellement magnifiques.
Les auteurs dans ce collectif ont puisé dans ce terreau pour nous offrir un flot d'images et de sensations.

J'ai également pu mesurer la qualité des textes de ces chansons souvent tristes à l'image de la vie de la Môme ! Oui, c'était une chanteuse exceptionnelle !

Nom série  Un Air de paradis  posté le 08/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Que m'a apporté en mon fond intérieur "Un air de paradis" ? Rien mais absolument rien. Cette bd ressemble à ces longues descriptions pénibles des romans d'antan. Il ne se passe rien mais on décrit dans une centaine de pages les descriptions quitte à faire les présentations à la fin ce qui m'a laissé totalement pantois. L'exercice de style en noir et blanc est plutôt réussi au demeurant bien que je n'aurais pas dit non à un peu de couleur.

On aura droit au souvenir d'enfance de l'auteur sur un endroit de campagne qu'il décrit paradisiaque. Tout est beau et merveilleux. C'est le bonheur absolu. Je veux bien mais personnellement, au lieu d'étaler le bonheur à la face du monde, je préfère les histoires tristes où des gens luttent pour leur survie, où des gens souffrent et se battent pour s'en sortir. Tant mieux qu'il ait vécu une enfance heureuse avec des gens merveilleux tout autour : ce n'est point de la jalousie de ma part. Ce genre de récit ne m'apporte pas grand chose car c'est à sens unique dans l'intimité d'un auteur. Je me passerai bien de ce genre de partage.

Nom série  Les Boules Vitales  posté le 08/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est vrai que le titre associé à la couverture est un peu trompeur. J'ai compris par la suite que les auteurs ont voulu jouer sur cette ambigüité entre un homme volage et "sérial baiseur" et une jolie femme qui croît aux énergies vitales du Feng Shui et autres pratiques new-âge. Les relations amoureuses de deux êtres que tout semble séparer sont parfaitement bien traités.

Finalement, on a droit aux deux excès qu'on peut rencontrer dans notre vie au travers de relations:
- Il y a tout d'abord les mâles qui collectionnent les conquêtes et qui flattent ainsi leur égo en parvenant à conquérir les belles. Oui, on a tous rencontrés à un moment donné des sales cons. Le coup d'aller draguer sur un marché bio est bien vu ! On ne peut tomber que sur des canons...
- Puis, il y a les femelles qui placent leur vie dans un ensemble cosmique insondable en étant persuadé que ce mysticisme est un signe ostentatoire d'intelligence. Le pire est de suivre ces conférences données par des gourous qui prétendent vous délivrer le corps de toutes les maladies. Un miracle vous dis-je. La forme la plus adoucie est tous ces magazines féminins qui traitent des sciences douces et du Feng Shui. J'ai changé la couleur de mon salon à cause de cela: j'ai connais un rayon sur le sujet!

J'ai bien aimé le rôle de Martial, le copain homo de Peggy qui semble être un tampon raisonnable ou le juste milieu des choses. Par contre, le meilleur ami d'Ernest (le bon père de famille bien rangé) s'avère décevant. On a les amis qu'on mérite !

L'alliance durera t'elle au fil des quatre saisons ? J’ai beaucoup aimé les détails comme l'Eglise et ses pancartes qui évoluent ou encore les séances chez le psy. Beaucoup de choses sont très recherchées pour peu qu'on souhaite y regarder de plus près. Les critiques fusent sur une société en mal de spiritualité.

Une bd de mode ? Certainement ! Cependant, elle reste très agréable à lire. Un album fort réussi qui m'a également convaincu.

Nom série  La Guerre du Professeur Bertenev  posté le 08/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La guerre de Crimée est un sujet rarement évoqué dans la bande dessinée. C'est bien pour les auteurs de faire preuve d'originalité en nous contant des passages de l'histoire peu connus.

Bertenev était un professeur idéaliste à Moscou qui s'est opposé à la tyrannie du Tsar Nicolas 1er. Il a été envoyé au front pour y mourir. Cependant, l'instinct de survie est plus fort que tout. Il va passer dans le camp des anglais ce qui lui vaudra une rancune tenace du capitaine russe sanguinaire.

J'ai à la fois aimé le dessin ainsi que le récit de guerre de ce professeur pas comme les autres. Il apporte beaucoup de fraîcheur par une manière de penser assez égalitaire. L'exemple qui me vient à l'esprit est le rapport homme-femme dans une Angleterre victorienne où les soldats devaient se battre pour la Reine. Il va réussir à mettre fin à bien des conflits parfois intérieurs. La fin de la lecture sonne comme le tocsin. C'est dommage car on aurait aimé savoir ce qu'il va devenir. Peut-être y aura-t-il une suite un jour...

Nom série  La Maison aux 100 portes  posté le 07/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime également beaucoup l'oeuvre d'Isabelle Dethan qui est très variée. J'ai l'impression qu'elle est à l'aise dans différents types d'histoires : de l'Egypte antique à la maison aux 100 portes où l'on franchit le seuil du surnaturel. Bref, on ne s'ennuie pas avec un auteur qui se renouvelle à chaque fois. Cela change de la plupart de ses confrères car elle va au-delà des niches commerciales.

L'auteur possède également un véritable talent non seulement au niveau de son dessin dont j'apprécie le trait mais également au niveau du scénario qu'elle maîtrise totalement. La maison hantée prend une allure tout à fait inattendue. En cela, elle surprend et rend l'oeuvre tout à fait originale et inventive.

Pour autant, je ne souhaite pas encenser un auteur car j'arrive également à repérer tous les défauts en étant objectif. Ainsi, aussi beau soit le dessin, il est regrettable que les détails manquent cruellement au niveau des décors. Cela rend un côté un peu froid accentué d'ailleurs par la colorisation.

L'histoire avec des ingrédients classiques est assez agréable et ne constitue pas en soi une véritable révolution digne du chef d'oeuvre. Cependant, les surprises ne manquent pas notamment dans un second tome assez riche en rebondissement au point de dérouter le lecteur. On attend la suite pour voir comment cela évoluera...

Nom série  Les innocents  posté le 07/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
J'ai franchement du mal avec cet auteur. Bref, cela ne passe pas : ni l'histoire, ni l'émotion. J'ai beau essayer différentes oeuvres de Gipi, je n'y arrive pas ... Les personnages ont toujours des dents cisaillés qui me font peur. Voilà l'explication ! Cela doit être cela !

Pourtant, le dessin tout en aquarelle n'est pas mauvais. L’auteur a gagné de nombreux prix avec cette bd. Il est question d'une tendre complicité entre un oncle et son neveu et de ces non-dits qui rendent une oeuvre poignante. Je n'ai rien ressenti de tout cela. Objectivement, cela doit être bon puisque tant de personne apprécient cet auteur primé.

Subjectivement, je n'aime pas trop. Ce n'est pas mon univers de bd ; voilà tout. Pourtant, cela ne veut pas dire que je n'apprécie pas la bd italienne: bien au contraire !

Nom série  La Ballade de Hambone  posté le 07/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
"La ballade de Hambone" nous conduit au fin fond de l'Etat du Mississippi, royaume du Ku Klux Klan dans le milieu des années 20. C'est de la bd purement italienne par des auteurs italiens. Futuropolis l'a faite traduire pour une édition en France. L'oeuvre rend hommage à la musique noire américaine.

Il y a une véritable atmosphère qui rappelle le Sud des Etats-Unis entre le blues, l'humidité ambiante en raison de la proximité du fleuve et les rues désertes de cette bourgade. La narration est parfois un peu pesante mais quelques dialogues font mouche.

Il faut dire également que le trait de ce dessin retranscrit à merveille cette ambiance pesante. La première planche donne le ton sur l'ensemble. On est tout de suite conquis par un très beau travail visuel proche de la gravure. C'est dommage que le récit s'embourbe assez rapidement. Reste le charme du Sud...

Nom série  Luna Almaden  posté le 07/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est curieux de trouver un tel titre dans une collection comme "Aire Libre". Outre cet étonnement, ce thriller concernant une jeune femme aveugle est très plaisant à lire. On a une vraie énigme policière à résoudre pour deviner qui est le coupable du meurtre commis. Vous croyez vraiment qu'une aveugle puisse assassiner sa propre mère faute d'alibi ? C'est un véritable huit-clos en appartement faisant intervenir quelques personnages.

Il est vrai qu'on devine vite ce qui s'est passé. Il y a juste quelque chose qui cloche dans le déroulement des faits et de cette véritable machination. Les aveugles développent généralement assez bien les autres sens qui leur restent. C'est bizarre qu'on ne puisse pas reconnaître le son d'une voix ou le temps passé dans un ascenseur pour parcourir une distance plus longue. Je n'en dirai pas plus mais il y a forcément des incohérences. Cela nuit à la crédibilité du scénario. Par ailleurs, il manque la dose d'angoisse qui aurait pu être accentuée facilement pour ce type d'histoire.

J'ai tout de même aimé le côté un peu hitchcockien de ce thriller. Le dessin n'est pas désagréable et la lecture s'est faite avec un certain plaisir. A noter que je ne serai pas le briseur d'un consensus entre lecteurs !

Nom série  Réseau Positif  posté le 07/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les derniers chiffres concernant le Sida ne sont pas bien brillants. Chaque mois meurt dans le monde une population équivalente au nombre de morts lors du Tsunami de fin 2004. A l’occasion de l'une des Journées mondiales contre le Sida est parue une BD originale : dessinée suivant des codes graphiques souvent associés aux mangas, Réseau Positif combine messages de prévention à l’intention des jeunes et mise en scène de personnages typés et attachants.

La BD aborde divers sujets liés au Sida et à la sexualité de façon honnête, en privilégiant les faits et non une quelconque morale. Les auteurs ont fait intervenir différents personnages de sexualité et d'ethnies différentes avec une seule volonté : celle d'informer et de renseigner le jeune lecteur. Cette initiative est très louable. Il y a une véritable énergie communicative à travers ce manga à la française. Le manga est utilisé comme un moyen de communication pour toucher les plus jeunes qui ont souvent des préjugés sur la question.

Dans le collectif d'auteur, on trouve également Joseph Béhé à la direction artistique. C'est le membre fondateur et responsable de l'Atelier BD. Il est l'initiateur de ce projet.
A noter que le dessinateur Nelson Mayanda Landu était encore lycéen à l'époque de la parution de ce manga dont la presse s'était fait écho. En guise de prévention, des renseignements et des conseils pratiques sont annexés à ce manga.

L'intrigue de ce récit passe réellement au second plan. C'est juste un alibi ce qui pourra paraître regrettable. On assiste plutôt à une série de dialogues soft entre jeunes de 16 à 25 ans sur les risques liées à la transmission du VIH. C'est presque un documentaire d'utilité publique. A diffuser dans les établissements scolaires ? Oui, cela serait une bonne idée.

Nom série  La Valise  posté le 07/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n'ai pas envie de taper sur cette auteur particulièrement en disant que le dessin est très approximatif. La bande dessinée regorge souvent d'oeuvres mal dessinées où il n'y a aucun charme. Ici, c'est le cas avec un dessin très enfantin en noir et blanc. Bref, cela ne donne pas envie.

Je ne retiendrais pas grand chose de cette bande dessinée à part peut-être cette femme qui essaye de faire l'amour avec un vrai cactus sur le bord d'une route désertique. Bien évidemment, elle sera couverte d'épines ! Est-ce encore une de ces allégories claires-obscures ? A-t-elle confondu ?!

On pourra passer son chemin à défaut de faire sa valise ...

Nom série  Blasphème au paradis  posté le 07/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Rémi est l'auteur de plusieurs livres parus notamment au Dernier Cri ou en auto-édition. Avec Blasphème au Paradis, il nous présente une véritable bande dessinée d'images, sans case, sans texte, et qui, à l'instar des contes, entraîne le lecteur dans une narration aussi simple et fluide que chargée de multiples allégories.

Cependant, je n'ai guère adhéré à l'univers plutôt très glauque de cet auteur. L'allégorie de l'homme-cochon, il fallait le faire ! Encore du pseudo-intellectualisme de base !

Quand on devient un animal, on n'a plus aucune considération pour la nature humaine. Par contre, on peut faire une crise de larme quand une mouche est écrasée. Je connais également quelqu'un dans mon entourage qui développe le même état d'esprit au-delà d'une quelconque cause animale. Je ne partage pas cette vision des choses. Dès lors, cela sera difficile d'apprécier les visions d'horreur de l'auteur. Enfer ou paradis ? En tout cas, gare au blasphème !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 174 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque