Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3751 avis et 1673 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'Etat morbide  posté le 03/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le niveau est inégal au fil de cette série.
En effet le premier tome laissait entrevoir une histoire certes glauque, mais un pitch assez intéressant. Plus que l'histoire en elle-même, c'est l'ambiance qui faisait vraiment l'attrait de ce premier tome. Et puis le second change la donne, et verse dans une ambiance très étrange, complètement surréaliste, difficilement compréhensible. C'est bien simple, je me suis retrouvé noyé dans ce déferlement de n'importe quoi. Le troisième tome permet à l'auteur de retomber un peu sur ses pieds, mais l'empreinte du foutoir subsiste.
Reste le dessin, plutôt réussi la plupart du temps malgré une forte identité "années 80" au niveau du trait et des couleurs...

Du gâchis, à mon avis...
2,5/5.

Nom série  Shutter Island  posté le 03/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Connaissez-vous le film Identity ? Si ce n'est pas le cas, je vous le recommande chaudement.
Si oui, vous avez peut-être apprécié la façon démoniaque dont le spectateur est baladé tout le long du film, ce renversement de situation qui vous tétanise sur votre siège en fin de métrage.

Pour moi "Shutter Island" est du même tonneau. Adapté d'un roman d'un maître du roman noir, cet album nous plonge dans les tréfonds de l'âme humaine. Ou plutôt dans les circonvolutions complexes et traîtresses de notre esprit. C'est incroyable ce qu'il est capable d'imaginer pour ne pas voir la vérité en face, la nier en se servant de ce qu'il a sous la main. Vous n'avez jamais été fou/folle ? Moi non plus. Enfin, si ça se trouve je le suis, et j'ai créé bdtheque juste pour transposer mes fantasmes de lecture de bandes dessinées qui n'existent pas. Si vous voulez un exemple, replongez dans les rêves où vous vous retrouvez en présence de personnes, de lieux et de situations qui n'ont rien à voir. Vous pouvez vivre une vie entière en quelques heures où votre cerveau lâche les brides.
Bref, j'ai trouvé l'histoire d'une machiavélité remarquable. La fin est un renversement énorme, bien que je l'aie un chouïa sentie venir.

Et encore une fois, comme dans Figurec, comme dans Emma ou encore Le Sang des Valentines, De Metter m'a bluffé. Sa maîtrise du contraste entre noir et blanc, sa mise en scène instaurent une atmosphère vraiment très particulière, complètement dans l'esprit des romans noirs. Il semble attiré par les récits noirs où le lecteur n'est pas pris pour un imbécile. Et quelle couverture, chargée de symbolisme psychiatrique...

Je suis fan.

Nom série  Ninie Rezergoude  posté le 01/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, c'est clair qu'on n'a pas là le meilleur polar, ni la meilleure série de SF, encore moins de fantastique.

En fait l'énorme défaut est l'ineptie de l'histoire. Certes, faire un polar qui tienne debout est un exercice difficile, mais là on approche quand même du grand n'importe quoi. C'est incohérent, la progression de l'enquête est difficile à comprendre... J'avoue que j'ai été soulagé quand j'ai terminé le tome 2, après une fin presque incompréhensible. Deux points cependant sauvent ce diptyque du naufrage : le dessin et le découpage de Yoann sont quand même assez agréables, et l'héroïne est un vrai personnage, assez atypique pour être remarquée. Et c'est tout.

Une série largement dispensable.

Nom série  E-dylle  posté le 30/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof bof bof...

En effet le plus surprenant dans ce manga est clairement son dérapage régulier dans les scènes de cul. Elles ne sont pas forcément très crues, mais semblent quand même un peu en décalage par rapport au public habituellement visé par ce genre de manga européen...
L'idée de départ ? Pas trop mauvaise, mais à mon sens pas très intéressante pour une bande dessinée. Elle aurait été plus intéressante dans un long-métrage légèrement érotique mâtiné de thriller, style Basic Instinct ou Sliver. Là ça tombe très vite à plat, les récits n'étant hélas que des prétextes pour des scènes de cul. Celles-ci ne sont pas franchement excitantes, même si la dessinatrice fait un effort sur certaines zones anatomiques...
Le dessin n'est pas trop mal, d'un très bon niveau pour du fanzine, mais ce n'est guère plus.

A noter que certains des personnages masculins apparaissent aussi dans Love I.N.C., qui se déroule avant la présente série.

Nom série  Le Marathon de Safia  posté le 30/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très bonne surprise que ce nouvel album traitant de sport, après Match décisif. Là encore, nous avons une adolescente qui pratique le sport, mais contrairement au héros de l’autre série, elle souhaite ardemment faire du haut niveau. Seulement son père, de confession musulmane, s’y oppose… Un sujet de société fort, mais traité de façon plutôt fine je trouve. Le père, pratiquant mais pas extrémiste, a des convictions, mais est aussi ouvert à la discussion, avec sa fille, avec un éducateur… Il faut dire que lui-même a pratiqué la course de fond dans le désert… La mère de Safia est aussi traitée avec retenue, elle qui n’a pas pu avoir la carrière artistique dont elle rêvait et se retrouve à nettoyer les douches du Stade de France… Son petit frère aussi, adolescent pas rebelle qui veut aider sa sœur. Encore une fois, il y a un rôle d’éducateur, mais il n’est pas omniprésent, on le voit juste à 2-3 reprises. Le parcours de Safia est crédible, un peu exemplaire bien sûr par la suite, mais c’est vraiment le réalisme dans son histoire qui m’a marqué. Safia est concentrée sur son objectif, elle avale les kilomètres, mais n’en oublie pas de bien travailler au lycée, une condition sine qua non pour que ses parents la laissent s’exprimer.

Le dessin de Sébastien Verdier est pour moi une découverte. Je m’attendais à un auteur débutant, au trait hésitant, et pour une fois dans une série sportive (la première peut-être), le dessin est vraiment bon, les personnages sont bien proportionnés, les décors sont réalistes… Peut-être encore un manque de réalisme sur certains visages, mais c’est pour chipoter.
Et, point positif, pour une fois le sport ne fait pas tache dans l’histoire. Il est au centre, mais est traité de façon très intelligente, on ne s’ennuie pas du tout dans les scènes de foulées de Safia…
L’album comporte en annexes un historique du marathon, des origines antiques aux grandes performances, mais aussi une bibliographie multimédia sur le sujet.

Il s’agit là d’un bel album, très intéressant, pédagogique, bien mené, très bien illustré. A lire.

Nom série  Match décisif  posté le 30/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici l'un des deux premiers albums publiés dans la collection "Atmosphère Sport" de chez EP, collection réalisée avec le soutien d'Eurosport et du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative...

Une entrée en matière mi-figue mi-raisin cependant. L'objectif est, comme indiqué dans le résumé, d'apporter une aide aux jeunes attirés par les paillettes du foot professionnel, de montrer également le rôle d'éducateur des entraîneurs. Une ambition légitime, à saluer, mais qui hélas ne peut aller de pair sans une tartine de bons sentiments. C'est bien sûr le cas ici, et malheureusement les amateurs de football de plus de 15 ans ne pourront s'empêcher de trouver ça naïf, un peu niais peut-être. Il faut dire que le sport en BD c'est souvent difficile à réaliser. De plus il y a quelques incohérences dans le scénario, comme ce personnage qui se retrouve à la rue et qui pourtant emmène notre apprenti footballeur à un stage de détection en voiture...
Ceci dit, la narration est linéaire, assez bonne, et la fin de l'album nous réserve une petite surprise. Le dessin de Marek Charlier est correct, mais manque encore de maturité même s'il semble évoluer au sein même de cet album, qui compte 52 pages.

A noter en annexes quelques recherches de personnages et crayonnés, ainsi que les coordonnées des sports-études et centres de formation en France.

Nom série  Contes fantastiques  posté le 29/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après la publication de Contes du Japon d’autrefois, Kana continue à nous sortir l'oeuvre de Kazuichi Hanawa.
Comme dans cet autre opus, je n'ai pas été convaincu par les histoires. En effet les personnages -souvent des petites filles, curieux- sont aux prises avec des démons, ou avec des membres de leurs familles qui leur posent problème. Et le problème se résout, mais souvent d'une façon confuse, incompréhensible, ou trop subtile pour que je la comprenne.
J'avoue que le dessin de Hanawa n'est pas non plus très agréable dans cet opus. Les personnages féminins ont des looks, des attitudes très étranges...

Bref, ma lecture ne m'a pas vraiment plu, ni même intéressé. Malgré sa couleur marron soutenu (mais parfaitement hideuse), il ne s'agit pas d'un de ces délicieux coffrets de chocolats fins...

Nom série  Notes  posté le 29/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tiens j'ai lu certaines de ces planches sur le blog de Boulet... Je me souviens particulièrement de la série "Péremption"...

J'ai passé d'excellents moments à leur lecture, mais n'étant pas particulièrement fan des blogs BD, j'ai un peu arrêté d'y aller... La publication en album des "meilleures" de ces notes permet donc une séance de rattrapage. Et pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une excellente occasion de découvrir ce maître de la narration et du dessin qu'est Boulet. Alors bien sûr, on peut dire que ça perd un peu en ambiance, que certains textes sont un peu petits, etc., mais franchement ce serait dommage de bouder son plaisir. Bien sûr, l'auteur en rajoute des tonnes, romance largement sa vie, mais c'est là qu'on voit le vrai talent de raconteur d'histoires, je trouve.

A lire si vous êtes tout de même dans ce genre de trip.

Nom série  Exit Wounds  posté le 28/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Moi je me suis ennuyé ferme à cette lecture.
Pourtant beaucoup de gens l'ont appréciée, elle a été récompensée à Angoulême... Mais personnellement je pense que je l'oublierai très vite. Le récit se déroule sur un rythme lent, il ne se passe pas grand chose. L'histoire en elle-même ne m'a pas semblée très originale, il me semble avoir vu des films sur le même thème.

Je n'aime pas le dessin, que je trouve plutôt inexpressif et immature malgré une influence "ligne claire" très marquée. Seule la fin, éventuellement, sauve un peu l'ouvrage de l'ennui total.

Nom série  Groenland Manhattan  posté le 27/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais déjà entendu parler de cette histoire, mais n'en avais pas encore lu de retranscription relativement complète.
C'est chose faite avec ce "Groenland Manhattan", qui nous propose de suivre le parcours de ce petit Esquimau, Minik. Les images parlent d'elles-mêmes. Minik a été trimballé, exhibé comme une bête sauvage. Sa famille a été utilisée sans son consentement, mais il n'a jamais perdu sa fierté, même s'il est rentré dans le moule occidental un peu malgré lui...
C'est une histoire exemplaire, qui malgré son siècle d'existence, nous parle de nos contradictions, de certains des aspects les plus noirs de notre existence...

Le dessin de Chloé Cruchaudet est très typé "nouvelle BD", mais pas très maîtrisé à mon goût ; un peu dommage...

Nom série  Kosmo  posté le 25/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bien sympathique cet album...
C'est un tome 1, mais il peut se lire de façon tout à fait autonome.
En effet nous avons un huis clos à tendance L'Ile de la tentation, dans un décor science fictionnesque.
C'est plutôt pas mal traité, l'histoire réserve de nombreuses surprises, même si à un moment le "flash back" casse un peu la dynamique du récit et perturbe le lecteur. Cela ne m'a cependant pas passionné, tout de même. Quant à la fin, je ne la trouve pas si bonne que ça, elle est trop en décalage par rapport au ton de l'album.
Sur le plan du dessin, c'est très typé "nouvelle BD", avec du talent toutefois, et surtout un sens de la mise en scène assez réjouissant, comme en témoigne la première case, très intrigante.

A lire oui, inoubliable non.

Nom série  Salt Pit  posté le 24/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne sais pas s'il existe beaucoup de BD parlant des extrémismes religieux menant au terrorisme, mais celle-ci, ancrée dans l'actualité, est plutôt tétanisante.

En effet nous suivons le parcours de Franck, jeune désoeuvré qui de fil en aiguille se retrouve dans les rangs d'Al-Qaida en Afghanistan. Une vie comme il a dû en exister des tas, une vie comme il en existe certainement encore. En fait la réclusion de Franck/Ali est entrecoupée de brefs moments d'évocation de sa vie, des instants cruciaux de son parcours qui l'ont amené à sa situation présente. C'est noir, très noir, et il y a de quoi douter de la rédemption de l'âme humaine après ça. Pas d'images choquantes, non, mais des situations terribles, inhumaines, irréversibles.

C'est Sasha, journaliste, qui signe là son premier album, tout comme François Vataux, storyboarder dans le dessin animé. Un album choc, qui vaut largement la lecture.

Nom série  Undercurrent  posté le 24/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La qualité première et principale de ce titre est son réalisme.
C'est vraiment ce qui m'a frappé tout au long de ma lecture. Pas un instant je n'ai trouvé une situation illogique, saugrenue, étrange, décalée. On est dans du réalisme pur, un roman graphique d'excellente facture. Oh bien sûr, il y a quelques moments de comédie un peu burlesque, notamment avec le vieux milicien et le détective, mais cela permet seulement des moments de respiration dans l'atmosphère languide dans laquelle baigne l'histoire. On est dans un huis clos la plupart du temps, mais curieusement on ne se sent jamais à l'étroit dans ces bains, où cette jeune épouse traîne son malaise, la perte de l'être cher. Une perte inexpliquée, puisqu'il s'agit tout simplement d'une disparition.

Les personnages sont bien écrits, bien exploités, et les situations, comme je l'ai déjà dit, sont bien amenées.

Le seul reproche que je pourrais faire au dessin de Toyoda c'est que les trois personnages principaux (hommes et femme) se ressemblent un peu trop... Mais à part ça, c'est très maîtrisé, dans un style réaliste.

Le récit ménage des moments de silence, de captation du temps qui passe, des moments où la douleur de Kanae est palpable, dans ses yeux, dans son attitude, dans les objets qu'elle regarde.

Vraiment c'est une référence du genre, à lire bien évidemment. Le manga fait 300 pages, mais on les dévore sans peine.

Nom série  Nyarlathotep  posté le 23/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ah, comme c’est dommage… Dommage que la nouvelle de Lovecraft soit aussi courte, aussi tronquée… On aurait pu avoir un vrai récit de terreur, quelque chose de vraiment angoissant. Malheureusement Rotomago, qui avait déjà adapté le Temple du même auteur, est trop fidèle. Du coup la fin de l’histoire tourne à l’eau de boudin. Pourtant cela avait bien commencé, avec cet incipit faisant fortement penser aux romans-catastrophe américains des années 1950… Mais l’ambiance n’y est pas.

Pourtant le dessin de Julien Noirel, même si ce n’est pas ma tasse de thé, est plutôt réussi, il a un style proche de celui de Corben, un style pas innocent dans ce type d’histoire.

Mais comme je le dis, cette nouvelle laisse un goût d’inachevé dans la bouche, comme lorsque vous vous réveillez trempé(e) de sueur, après un rêve ou un cauchemar prenant brutalement interrompu au moment crucial.

Nom série  U-29  posté le 23/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour moi cette nouvelle, adaptée en BD, est symptomatique de l’œuvre de Lovecraft. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, je ne vais pas vous retracer sa vie, simplement vous dire qu’il fut un écrivain reconnu tardivement, voire posthume, dont l’œuvre se caractérise par une évocation de l’indicible, des grands espaces, il fut un précurseur de la terreur en littérature. Un auteur que j’ai découvert, apprécié, puis dépassé.

Malheureusement U-29 participe de ce côté cheap. Lovecraft, ou du moins son adaptateur, Rotomago, y instille un climat d’angoisse relativement prenant, mais qui je pense passe mieux dans l’oeuvre originale. Et puis finalement, quand on fait le bilan de l’histoire, il n’en reste pas grand –chose ; c’est typiquement lovecraftien. Je n’ai pas adhéré au dessin de Florent Calvez ; je le trouve assez immature, et les couleurs, systématiquement tristes, n’aident pas à l’apprécier pleinement. En fait certaines planches m’ont plu, et d’autres non. Curieusement c’est dans les ambiances purement aquatiques qu’il s’en sort le mieux, à mon avis.

Sur le plan de l’histoire, n’ayant pas lu la nouvelle originale (mais je compte bien remédier à cette carence), je ne peux juger de la qualité de l’adaptation par Rotomago, mais je pense qu’il la respecte au mieux, en modernisant peut-être certaines situations. Ce qui fait surtout la valeur de l’album, curieusement, c’est l’analyse –même incomplète- faite en fin d’album, replaçant l’histoire dans son contexte, mais aussi dans l’œuvre de Lovecraft, ce qui est une idée fort intéressante. J’ai presque plus apprécié cette partie que la BD…

Nom série  Le Bataillon des lâches  posté le 22/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le Bataillon de lâches…
C’est dommage, le titre était plutôt sympa… Malheureusement l’album n’a pas vraiment répondu aux attentes que laissait sous-entendre ce titre. J’ai été surpris par le cadre, une espèce de road-movie sur une planète étrangère, mais déjà terraformée. Un cadre science-fictionnesque plutôt pas trop mal rendu, avec une idée de départ pas inintéressante. Le dessin de Richard Marazano est intéressant, mais je trouve qu’il manque de précision au niveau des visages. Les paysages, les designs, sont plutôt bons, mais le fait que les personnages changent de visage en cours de route m’a pas mal gêné.

Mais c’est au niveau de l’histoire que la gêne fut la plus forte. L’histoire s’arrête presque abruptement, je trouve, il y a un goût d’inachevé qui me déroute. Mais aussi dans la narration, plusieurs choses m’ont empêché d’apprécier véritablement cette histoire. Comme à chaque fois qu’un personnage s’adresse à la fille, il se sente obligé d’utiliser son nom entier. Pourquoi ne pas l’appeler « Laura », voire ne pas la nommer du tout quand ils sont seuls… Vraiment étrange.

Bref, c’est un peu dommage de gâcher un peu le point de départ, qui me semblait intéressant.

Nom série  A la recherche de Peter Pan  posté le 21/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, il me semble avoir lu cette histoire il y a une quinzaine d'années. N'ayant plus de souvenirs, j'ai attendu de pouvoir tomber dessus (je remercie d'ailleurs un certain geek videoludophile).

Cette histoire c'est d'abord une atmosphère, un coup de coeur pour une région, le Valais, nichée au creux des Alpes suissesses, un véritable paradis qui resta longtemps isolé du reste du monde... Cosey retranscrit bien cette atmosphère d'isolement, au travers de l'insouciance des résidents, de la virginité de la nature, etc. Son histoire est quant à elle, relativement banale, mais assez bien racontée, même si j'aurais aimé un peu plus de mystère. Evolena m'avait... troublé... lors de ma première lecture. Elle est toujours aussi belle, mais hélas un peu inconsistante. Ce fut dans l'ensemble une lecture sympathique, le trait épuré de Cosey arrangeant bien les choses.

Un beau diptyque, très agréable, mais pas inoubliable.

Nom série  Carlos Gardel, la voix de l'Argentine  posté le 20/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, j'avoue que l'Argentine ne m'a jamais fasciné. Et le nom de Carlos Gardel m'est presque inconnu. Mais comme d'habitude cet album m'est passé entre les mains, donc je l'ai lu.

Au final cette première partie m'a laissé assez froid. On a droit à une sorte de débat/procès concernant le personnage de Gardel, je dis bien "personnage", puisque la personne est sujette, semble-t-il, à nombre d'interrogations, sur tous ses comportements, sur son identité même.

Les auteurs ont donc décidé de prendre des libertés avec le mythe, pour essayer d'en combler de façon fantasmatique les nombreux trous. Positionnement intéressant, mais malheureusement ce la ne m'a pas passionné du tout. En plus je n'ai me vraiment pas le trait de Muñoz, du coup cette lecture a été assez déplaisante, ou plutôt plate en ce qui me concerne.

Nom série  Château l'Attente  posté le 19/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Remarquable.
Ce livre est remarquable.
N'en déplaise à ceux qui ont décroché en cours de route, moi j'ai carrément accroché à partir du moment où Soeur Paix raconte son histoire. Jusqu'alors, c'était un aimable roman graphique se passant dans un cadre de light fantasy. Et puis après ça devient carrément très bon, Linda Medlay parsemant son récit d'une multitude de détails sympathiques, parfois drôles, parfois très spirituels, au sens positif du terme. Son inventivité est enthousiasmante. On est loin du Seigneur des Anneaux, bien sûr, mais quel talent ! Elle prend le temps de développer ses personnages, ils ont tous une forte personnalité, et c'est là qu'on reconnaît un grand auteur.

Son dessin est très agréable, fort lisible, et chacun le rapprochera d'un auteur ou d'un style connus ; moi j'ai pensé à ce qu'a fait Lereculey dans Arthur. La faute aux barbes, sans doute. L'ensemble dégage une atmosphère de paix, de bonheur, de bienveillance. Certains parleront de "cucul", cette appréciation étant souvent soumise à partialité, je n'accablerai pas ceux qui l'utilisent. Pour ma part j'ai adoré.

Ce classique sort de nulle part, faites comme lui, passez un moment de paix au Château l'Attente, qui occupe une place de choix sur vos rayonnages.

Nom série  L'Assassin qui parle aux oiseaux  posté le 18/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moi j'aime bien les histoires de Servais.

Des fois il y a de la fesse, mais le plus souvent la nature tient le haut du pavé. Là nous avons une sorte de drame intime, à l'échelle du village, avec une note poétique qui donne son titre au diptyque. Le drame intime c'est celui de cet homme qui passe une partie de sa vie en prison, injustement, et qui revient dans son village où la suspicion le dispute à la bêtise.

Ce que j'ai aimé c'est le côté non manichéen de l'histoire. Les villageois ne sont pas tout hostiles au Roitelet, et il va renouer une relation particulière avec une petite fille, mais pas n'importe laquelle...

Encore une fois, c'est très plaisant à lire, l'histoire se tient bien, j'ai juste un peu de mal parfois avec les visages, pas toujours maîtrisés graphiquement, comme dans "La Banlieue" de Tito.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 188 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque