pub
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4055 avis et 1864 séries (Note moyenne: 2.88)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Et paf ! Un an de plus en pleine figure !  posté le 07/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Du pur Jim. Truffé de lieux communs, raconté très simplement mais très lisible grâce à un savoir-faire indéniable. Cependant, contrairement à la plupart de ses albums publiés chez Vents d'Ouest, il s'agit ici d'un récit complet, ce qui évite les répétitions. Mais en humour les plus courtes sont les meilleures, et ici tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise.

On se lasse assez vite de ce gars qui en a assez des surprises d'anniversaire...

Nom série  Les Tribulations d'une Caissière  posté le 07/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais peur de me retrouver face à une série de strips d'humour comme on en produit au kilomètre chez Dupuis ou Bamboo. La bonne surprise c'est donc la bonne tenue des gags. Ceux-ci ne sont ni lourdingues ni trop répétitifs. Pour une fois ça "sent" vraiment le vécu, ou du moins l'observation intelligente.

Bon boulot du côté des frères Akita, qui utilisent leurs influences manga sans en faire trop non plus, ça reste sobre.

Nom série  L'OuBaPo  posté le 07/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette "série" montre effectivement beaucoup d'exercices très intéressants autour de la BD. Seul souci, on a un peu l'impression de voir les mêmes exercices, malgré les variations d'auteurs. Le tome 3 par exemple, est le plus répétitif et le moins novateur. C'est tout de même intéressant de reconnaître la "patte" de gens comme Trondheim ou Menu. Les plus doués sont tout de même Ayroles et Lécroart, ce dernier excellant dans la plupart des exercices.

A lire pour les curieux.

Nom série  American Trip  posté le 20/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sympa le travail de Christophe Pernoud.

Après La Métaphore du Papillon et Kim, voici un nouveau thriller scientifique assez sympathique. Cette fois-ci c'est l'histoire d'une jeune femme qui a fait l'objet d'étranges expériences qu'il nous invite à suivre, à travers une cavale diabolique où se télescopent pêle-mêle militaires bornés, scientifiques un rien naïfs, tueurs froids et campeurs français amateurs de pétards en pleine nature... Un mix relativement classique, mais qui a le mérite d'assez bien fonctionner. Pernoud nous conte un récit avec plusieurs trames parallèles et imbriquées, et s'en sort plutôt bien. Le côté scientifique de l'histoire est bien géré, il pourrait même inciter le lecteur à vouloir en savoir plus, même si je trouve que cela manque un peu d'explications. Les personnages font un peu cliché, mais ils ne sont pas plus mal gérés que dans de nombreux thrillers américains de bonne facture. Ca se lit très bien, c'est vraiment agréable, d'autant plus que le dessin du débutant Brice Mallié, alias Eillam, est clair et bien coloré dans un style réaliste. Par contre il y a encore un manque de maturité, quand on voit des troncs un peu courts ou des encrages approximatifs.

En résumé, un thriller pas révolutionnaire mais solide, bien mené et agréable à lire et à regarder. Autre avantage ? Celui de suivre dans un même album un peu plus petit, un premier cycle complet, et à prix attractif (17,90€). Pourquoi s'en priver ?

Nom série  Hellheim  posté le 20/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette nouvelle série n'est pas inintéressante. Fortement influencée par la mythologie nordique, elle présente un univers parallèle assez attrayant. Roi déchu, Hemdal (dont le presque homonyme Heimdal garde le Bifrost, le pont reliant Asgard, domaine des dieux, et Mitgard, terre des Hommes) est contraint de revenir dans son ancien royaume pour sauver sa fille, semi-humaine et affronter ses fils. Parmi lesquels Loh-kee, forcément inspiré par Loki, fils de Zeus, figure mythologique du félon, du traître. Le personnage ici développé correspond bien à l'archétype, bien que le scénariste lui ait donné des caractéristiques alternatives.

Ici celui qui joue le rôle de passeur entre les mondes est Passeur, une femme énigmatique dont la genèse est racontée dans la seconde partie. Je pense qu'on pourrait pousser plus loin l'analyse de texte en regard de cette mythologie nordique, mais n'étant pas un spécialiste, je m'en abstiendrai (et puis ça serait peut-être très chiant).

Le récit est assez difficile à suivre. D'une part du fait de complexité, d'autre part à cause d'une certaine confusion dans la narration. J'avoue avoir été quelque peu noyé vers la fin du second tome.

Jean-Philippe Baradat est un autodidacte du dessin. Il a affiné son style pendant des années et sa première BD montre une quasi maturité graphique. Ses personnages sont assez justes, il y a une ambiance certaine dans ces deux tomes, une marque du dessinateur je pense. J'avais été agréablement surpris par ses premières planches, mais la suite a confirmé cette première impression.

En définitive "Hellheim" est une série très prometteuse, avec un univers à la fois original et marqué par la mythologie nordique, et qui bénéficie d'un graphisme envoûtant par moments. Espérons qu'une éventuelle suite sera moins confuse, confusion qui explique ma note finale de 3,5.

Nom série  Le Goût du chlore  posté le 18/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Au même titre que certains autres, j'ai trouvé le succès de cette BD immérité.

On nous présente Bastien Vivès comme une sorte de phénomène éditorial, et finalement c'est très surfait. En effet nous avons une histoire très vide, dans laquelle il ne se passe quasiment rien (ce qu'on pourrait qualifier de "pic" en termes d'action étant le tamponnage de deux nageurs...). Certes, c'est l'histoire d'un adolescent qui en pince pour une jolie nageuse rencontrée à la piscine, mais l'histoire reste minimaliste, et ce n'est pas sa réalisation, minimaliste elle aussi, qui va rattraper la déception. Le seul bon point est pour moi l'ambiance relativement réaliste qui baigne cet album. Pour le reste, c'est juste inconsistant.

Nom série  Les Somnambules  posté le 18/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, voilà une BD qui risque de passer inaperçue et qui pourtant ne le mérite pas...
Nous voilà sur les pas de rêveurs, qui vivent des histoires extraordinaires dans leurs rêves... L'ensemble est très sympathique, à la fois débridé et maîtrisé, on est dans un univers qui vaut vraiment le coup d'oeil, la lecture...

D'autant plus que le dessin de Randall.C est très "nouvelle BD", un style propre à mettre en images à peu près tout, sans s'embarrasser de réalisme. Bon choix de sujet donc.

Coup de coeur, note finale : 3,5/5.

Nom série  Chicou-chicou  posté le 17/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ahah, je me suis bien marré.
Cet exercice de blog, où quatre (cinq ?) auteurs ont joué le jeu du cadavre exquis en BD, est par moments un pur moment de jouissance. C'est débridé, c'est sans filet, c'est très marrant. Très vite j'ai abandonné l'idée de me demander qui avait fait quoi, pour me laisse emporter par le délire incontrôlé de ces jeunes auteurs. Et encore une fois, je me suis bien marré. Les personnages d'Ella et Claude sont très bien utilisés, moins ceux de Juan et Frédé, c'est un peu dommage.

J'ai été surpris, plutôt agréablement. Un petit 3,5/5.

Nom série  The Gentlemen's Alliance Cross  posté le 16/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ro a bien détaillé le fond de ma pensée en ce qui concerne ce manga. Pour ma part je m'efforcerai de faire court. Je n'ai pas pu terminer le premier tome. Il m'est littéralement tombé des mains. Autant il m'est arrivé de lire des trucs pour jeunes adolescentes un peu cucul, autant parfois je trouvais ça rigolo, parce qu'il y avait des fleurs dans les coins, parce qu'il y avait des répliques marrantes, parce que le dessin était particulièrement bon. Ca aidait à faire passer la pilule. Là, rien à sauver. Le dessin est médiocre, les personnages avec les yeux qui leur mangent la moitié de la tête me semblent vraiment inopportuns. L'auteur nous sert une sorte de micro-société au sein de cette école, un schéma assez puant par ailleurs. Et notez que les élèves semblent ne jamais être en cours, hein, ce serait inutile.

Non vraiment, la lecture de ce truc est une perte de temps, même si vous n'avez rien d'autre et que vous avez plus de 12 ans.

Nom série  Réalités  posté le 16/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens bizarre que ce one-shot soit passé inaperçu… Kara, auteur à la forte inspiration manga, comme en témoignent Gabrielle, Le Miroir des Alices et Le Bleu du Ciel, s’est attaché les services de Masa, auteur venu du Pays du Soleil levant pour nous livrer un récit en 48 pages à l’européenne, ce qui n’a pas dû être facile à gérer. Pourtant le résultat est là, et il est plus qu’honorable. Masa, même s’il n’a pas un trait original pour un auteur de shônen, a quand même une sacrée maîtrise du genre semi-réaliste. Comme souvent chez Kara, les personnages principaux sont des jeunes femmes (et même des enfants, dont un au sexe indéterminé) qui sans être surpoumonées, n’en sont pas moins jolies. Ajoutez à cela un petit vernis « mecha », avec un soupçon de faits scientifiques (mais ici plus discrets que dans ses autres séries) et vous aurez une idée de l’environnement que Kara affectionne.

Si je suis plutôt enthousiaste sur le dessin (et les couleurs, que les deux auteurs se sont partagées), qui a été réalisé de façon traditionnelle, sans l’aide de l’ordinateur, je suis un peu plus circonspect sur la mise en scène, sur la superposition des plans. Il y a un manque de « fondu » entre le premier plan et le fond de certaines images, ce qui est un peu étrange parfois… L’autre point un peu décevant c’est le scénario. Kara part d’une guerre civile (en… France ?) au 23ème siècle, mais en parle finalement très peu pour nous propulser quelques temps plus tard, lorsqu’une veuve éplorée s’embarque pour une mission d’exploration aux confins de l’espace. Atterrissage, rencontre avec… quelque(s) chose(s), et puis pouf, ça se termine. Je n’en dis pas plus sur le déroulement, car ce serait du méchant spoiler, mais je pense qu’il y aurait eu matière à faire une histoire plus longue, de montrer un peu plus longuement et individuellement les rapports des trois exploratrices avec cette étrange planète. Il y avait matière à faire 3 ou 4 albums à mon sens. Mais d’après les dires de Kara, ce fut assez contraignant des deux côtés de la planète, la réalisation d’albums supplémentaires aurait certainement traîné en longueur…
A noter des éléments discrets mais qui, si on y prend garde, éclairent un peu le propos de Kara : le nom que les jeunes femmes donnent à la créature qu'elles rencontrent sur la planète, ainsi que la texture du décor sur certaines cases.

En résumé, une lecture assez sympathique, qui offre une petite réflexion sur les rêves, les désirs, le fait de se replier sur le passé, bien ambiancé, mais malheureusement trop court, donc un peu frustrant.

Nom série  Les Puceaux  posté le 16/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Comment dire…

Je pense que je suis hermétique à ce genre d’humour. Déjà quand j’étais moi-même puceau, ce genre de truc ne me faisait pas trop rire, alors maintenant… Avec un sujet pareil, il fallait s’attendre au fait que les gags étaient répétitifs, hein. C’est le cas bien sûr, et pour moi c’est vraiment bof bof. Peut-être que ça passe mieux sur le site de la série animée réalisée par les mêmes auteurs… Là ça tombe vraiment à plat ( !) pour moi, d’autant plus que le dessin, à mi-chemin entre les styles de Matt Groening (Les Simpson) et Edika, n’est vraiment pas ma tasse de thé… Il n’y a qu’un tome, mais je ne suis pas sûr qu’un second voie le jour…

Nom série  Pas à pas  posté le 15/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a clairement deux parties dans ce one shot, deux parties assez dissemblables. D'un côté le récit principal, la rencontre entre cet homme et cette femme, qui vivent dans l'isolation pour des raisons différentes, et qui vont se retrouver pour une histoire d'amour à la fois touchante et mature. Le seul souci, c'est l'aspect "affecté", guindé de cette trame. A force d'intellectualiser, cette histoire en devient carrément superficielle par moments. Heureusement l'auteur a eu l'idée d'ajouter une dimension à son récit, en évoquant la vie et l'oeuvre d'un peintre chinois du 17ème siècle. Cette évocation est vraiment très agréable, les passages où elle apparaît sont bien amenés, on en viendrait presque à souhaiter qu'elles fassent l'objet d'un album à part.

Graphiquement, je situerais Tanguy Dohollau entre Squarzoni et Tito, avec une maîtrise encore incomplète. Ce n'est pas désagréable, mais les personnages ont une attitude un peu posée, un peu figée, qui n'est pas forcément de mise dans ce type de récit.

Nom série  Rats et chiens  posté le 13/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Difficile de mettre un avis sur cette BD tant elle m'a peu marqué.

Conrad Botes, auteur sud-africain, nous livre un recueil d'histoires courtes ayant pour héros des chiens et des rats (étonnant non ?). Ces histoires sont d'une platitude assez incroyable, j'ai d'ailleurs du mal à réellement m'en souvenir seulement quelques heures après leur lecture. Pourtant on nous dit dans les rabats de la couverture que Botes est un auteur très particulier, très fort, qui a exposé aux côtés de Basquiat, par exemple. Lorsque j'enfile ma tenue de Spooky-le-cruel je me dis que son seul mérite est d'être le meilleur (le seul ?) auteur émergent de son pays, l'Afrique du sud, dont la production en termes de bd est assez peu connue en Europe.

Sur le plan graphique, les habitués des Editions Cornélius ou de l'Association ne seront pas dépaysés, c'est typique de leur catalogue, un dessin à moitié enfantin, nerveux, en noir et blanc, un peu expérimental.

Bref, assez oubliable à mon avis. D'ailleurs, de quoi vous parlais-je ?

Nom série  La Pluie du Paradis  posté le 12/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ma très bonne note va en tout premier lieu au dessin de Hua Shu, magnifique.
Son style est d'un semi-réalisme d'une délicatesse, d'une finesse assez incroyables, je me suis surpris à contempler, le mot n'est pas trop fort, les pages, les doubles pages parfois, où cette finesse s'exprime. Difficile d'être plus disert, mais c'est vraiment très beau.
Les histoires sont divertissantes, mais pas très surprenantes.

A lire, surtout pour le dessin, magnifique.

Nom série  La Belle vie  posté le 11/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bézian, comme tant d'autres, s'est amusé à croquer des saynètes du quotidien, des épisodes non-sensiques dans le métro, la rue, etc.

Je suis toujours assez méfiant avant d'aborder ce genre d'oeuvre, car souvent les auteurs y font preuve d'un manque de recul, d'un côté "donneur de leçons" ou d'une morgue incroyable. Rien de tout ça ici, car même si les récits sont "arrangés" (ce dont je ne suis pas sûr pour certains, mais cela, au fond, n'a pas vraiment d'importance), ils restent plutôt universels dans l'appréciation que l'on peut en avoir. Bézian brasse donc plusieurs "univers" : la rue, au sens large, mais aussi la vie d'un auteur (débutant la plupart du temps) et son contact avec le public... Et c'est juste réjouissant. Je me suis même franchement marré à trois ou quatre reprises. Allez, pour le plaisir je vous raconte rapidement l'un des strips : un mec constate une nouvelle fois que quelqu'un laisse tourner le moteur de sa voiture pour aller chercher du pain, et avec une gamine assise à l'arrière. Le mec se demande ce qu'il pourrait faire pour donner une bonne leçon au conducteur inconscient : couper le contact, piquer la voiture pour la garer 100 mètres plus loin... quand survient un de ses amis, auquel il dit que celui qui a laissé ainsi tourner son moteur est un crétin, et avec une gamine de deux ans en plus. Son copain lui apprend que la gamine a trois ans et demi... et se barre dans SA voiture. Le mec se retrouve tout con sur le trottoir. Tout simplement excellent.

Comment ça je raconte mal ? Jetez un coup d'oeil à l'album de Bézian, bande de cloportes !

On reconnaît le trait vif, généreux, "lâché" de l'auteur, et c'est vraiment très agréable à lire. A noter une présentation très proche du "Blog de Frantico".

Nom série  Le Poisson-Chat  posté le 11/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai été assez déçu par cette lecture, alors que je m'attendais à un récit plus fort...
En effet règne sur cet album une ambiance très lourde, dérangeante, déprimante plutôt, que rien ne semble pouvoir ébranler. Le récit est inexorable, et ç'en devient un peu frustrant.

Le dessin de Thierry Murat est joli, je suis assez preneur de ce style, mais hélas il n'a pas suffi à m'intéresser davantage au récit.

Dommage.

Nom série  Acriboréa  posté le 11/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série de SF courte et de bonne facture, ça manquait ces dernières années...

"Acriboréa" est de cette trempe, sans toutefois faire partie du haut du panier. J'ai tout de même accroché assez vite à l'histoire, grâce à un univers assez cohérent et à un dessin plutôt bon de Stéphane Créty. Un univers qui brasse cependant pas mal de thèmes : une guerre interstellaire, des manipulations de l'opinion, des "Elus". J'y ai trouvé pas mal de références avec des romans connus ou pas relevant de la science-fiction. Ce n'est pas forcément un reproche, mais il faut que la mayonnaise prenne avec tous ces ingrédients. Je l'ai dit, l'univers est cohérent, il y a relativement peu d'incohérences. Cependant j'ai eu du mal avec le scénario. Lors des deux premiers tomes, il est assez logique, limpide. Mais par la suite le récit se complexifie, les personnages sont plus nombreux et le scénariste semble avoir du mal à tous les caser, à leur trouver une trame cohérente. Cela a un peu plombé ma lecture, d'autant plus que j'étais bien rentrée dans ma lecture jusque-là.

Par la suite, j'ai donc arrêté de me prendre la tête avec le scénario quelque peu hasardeux, m'attachant au simple plaisir des yeux, suivant l'histoire sans me poser trop de questions. Le dessin de Créty est donc très bon, on voit qu'il s'amuse comme un fou à crobarder les designs d'engins interstellaires. Cependant la présence de chasseurs des années 2000 au milieu des astronefs à hyper-réaction m'a fait tiquer, j'ai trouvé ça un peu trop anachronique pour passer dans un récit qui se prend par ailleurs au sérieux. Les couleurs de Sandrine Cordurié sont très agréables, commençant par un dégradé entre le bleu et le brun dans le premier tome pour élargir sa palette par la suite. Du travail sérieux.

Bref, une série qui m'a distrait, mais que je ne mettrais pas au même niveau que d'autres dans le même genre.

Nom série  MangeCoeur  posté le 10/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une très belle série, qui fait partie des classiques.
Très poétique, elle nous emmène à la fois sur le territoire des rêves, mais aussi au sein de l'univers si particulier du cirque, de la foire... J'aime beaucoup la façon dont le récit est découpé, cela dénote une belle maîtrise technique de Mathieu Gallié.
Sur le plan du dessin, comment ne pas tomber sous le charme du trait d'Andreae ? Malgré ses quinze ans, cette série n'a pas vieilli, ses couleurs n'ont pas de côté "passé". Et quelle maturité dans le trait !

Bref, une série qu'il faut avoir lue.

Nom série  L'Encre du Passé  posté le 09/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal du tout cet album...
Ce qui m'a séduit en premier lieu, c'est l'ambiance. Il ne se passe pas grand-chose dans ce one shot, mais pourtant on est très vite dedans, et je ne sais pas si je parviendrai à l'exprimer.

Cela se passe dans le Japon médiéval, mais il n'y a aucun samouraï, ni rônin, ni geisha, ni... C'est une sorte de roman graphique, de récit intimiste ayant ce cadre inhabituel. Le fil conducteur est ce calligraphe, pratiquant d'un art très apprécié, rare peut-être à l'ère Edo (si c'est bien de cette époque qu'il s'agit), et qui en vit. L'évocation de la société nipponne est discrète, mais indéniable par le biais de cette profession si particulière. Toutefois, je trouve que la place véritable du calligraphe n'est pas suffisamment évoquée, et que le scénariste s'attarde un peu trop sur cette relation particulière qu'il entretient avec la jeune fille. C'est dommage, cela aurait placé le récit dans une autre dimension à mon sens.

Maël est un jeune dessinateur très talentueux, et il va sans doute falloir compter avec lui à l'avenir. Il réussit à placer de très belles ambiances, à faire passer des émotions à travers son dessin à la fois ferme et fragile, c'est une qualité rare.

Un bel album, mais auquel il manque un supplément d'âme pour être vraiment incontournable.

Nom série  Awrah  posté le 08/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
D'entrée la couverture m'a plu. J'avais une crainte toutefois, c'était de me retrouver dans un ersatz de Djinn, la série de Dufaux et Miralles.

Et en fait non, même s'il y a des points communs, notamment le cadre oriental, cette fois-ci le pays des Mille et une nuits. Le cadre d'ailleurs, on y croit assez vite, grâce au talent d'Ana Luiz Koehler, à ma connaissance une nouvelle venue. Son trait est toutefois d'influence classique, plus classique que celui de Miralles (désolé pour la dessinatrice, la comparaison me semble inévitable) ; j'ai un peu eu l'impression de lire une BD dessinée dans les années 1950 les époux Funcken. Cette impression est renforcée par un traitement des couleurs, signé Guy Raives, à mon goût un peu trop discret, trop frileux, alors que la série aurait peut-être besoin d'un peu plus de couleurs éclatantes. Cela écrase un peu le trait de Koehler, je trouve.

L'histoire, quant à elle, se révèle, sur le diptyque, assez classique. Une vengeance familiale, au centre de laquelle se trouvent en particulier une femme et plusieurs innocents... Des vies gâchées, deux bains de sang au coeur de l'orient médiéval... C'est rondement mené, pas de doute, le duo de co-scénaristes a bien verrouillé son histoire, aidé par une dessinatrice qui est à l'aube d'une carrière prometteuse. Malgré le côté efficace de l'histoire, le manque d'originalité m'empêche de mettre une note supérieure à 3, qui serait plutôt un 3,5/5. A noter la collaboration efficace du duo Warnauts/Raives sur les couleurs et le lettrage.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 203 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque