Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3797 avis et 1702 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Testament du docteur M  posté le 31/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Fritz Lang... L'un des plus grands cinéastes de tous les temps, dont la personnalité, l'oeuvre et l'histoire ont fasciné des générations de cinéphiles...

Jean-Pierre Pécau a décidé de broder une histoire à partir de l'introduction disparue du Dr Mabuse, ce qui en soi est une bonne idée. Son thriller se veut haletant, nerveux, intrigant. Pour l'instant ce n'est pas trop le cas, son récit traînant un peu. Les personnages sont eux assez intéressants, en particulier la fliquette, même si je la trouve un peu "too much" par moments. Le trait de Damour a bien changé depuis Nash, même s'il reste dans la même veine. Je ne le trouve pas particulièrement remarquable, mais assez efficace.

La série se bouclant en trois tomes, mon 3/5 est une note d'attente...

Nom série  Un gâteau de grand  posté le 31/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime aussi le dessin de Mickaël Roux, à la fois très enfantin et très expressif. C'est dans Les Passeurs que je l'ai découvert.
On le retrouve ici à l'écriture et au dessin d'une petite histoire bien sympathique, mélangeant cuisine et horreur, horreur puisque tous les éléments culinaires pour réaliser un gâteau semblent se révolter contre la cuisinière.
C'est frais, c'est inventif, c'est mis en scène de façon très dynamique, bref c'est vraiment une jolie petite BD jeunesse. En prime on à droit à des "scènes coupées" en fin d'album.

Un bon 3,5/5.

Nom série  Va te brosser les dents  posté le 31/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une petite BD bien sympa pour montrer ce qui arrive quand on ne se brosse pas les dents le soir...

Boivin et Dauvillier nous content une histoire en deux phases : les bêtises dans la salle de bains, et l'action des bactéries pendant la nuit, de façon très expressive. Le tout illustré par le dessin fortement plaisant de François Duprat dont l'économie de moyens permet une efficacité maximale au niveau de la compréhension. Avec, en prime, une fin heureuse

Mignon.

Nom série  Célestin Gobe-la-lune  posté le 31/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sympa cette série, mais pas aussi exceptionnelle qu'on le dit par ailleurs.

J'ai été d'abord charmé par le dessin à la fois inventif et comique de Yannick Corboz. Son style semble totalement se libérer dans cette nouvelle série, il s'amuse visiblement beaucoup, avec des couleurs très chatoyantes, mais pas toujours bien choisies. J'ai trouvé certaines séquences inutilement sombres par exemple.

Ensuite l'histoire est très sympathique, mais je ne la trouve pas vraiment originale. Elle manque d'ailleurs de pas mal de peps par moments. Wilfried Lupano, un très bon scénariste, nous prouve qu'il a parfois le sens de la formule (comme par exemple le tout dernier jeu de mots dans le tome 2), mais il semble aussi lever le pied dans le récit.

Je ne peux pas dire que je me sois ennuyé, ma lecture fut plaisante et je trouve le dessin bien agréable, mais cette série ne m'a pas marqué plus que ça.

Nom série  Atlantide Experiment  posté le 30/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof, vraiment bof.
On a là une histoire de désincarnation, et le récit parallèle de deux personnages qui ne se connaissent pas à une époque, mais très bien à une autre. Les deux époques se répondent donc... J'ai déjà lu ou vu ça, mais où ? Cela m'avait déjà saoulé la première fois, là je trouve que c'est très mal raconté. Les coupes entre les époques sont très mal amenées, j'ai eu du mal à tenir et continuer ma lecture.

C'est peut-être le dessin de Biglia qui m'a permis de le faire. Clair, régulier, pas trop massacré par les couleurs, il rend le récit lisible visuellement. Mais pour le reste, c'est fumeux.

Nom série  Akihabara@Deep  posté le 30/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne sais pas si on peut dire que les Japonais ont réellement inventé le concept d'otakus, ces "fans" absolus d'animes et de mangas, mais on peut dire que c'est un vrai phénomène de société chez eux (certains pensent que c'est George Lucas qui a lancé le phénomène il y a 30 ans).
Bref, nous voici avec un manga qui nous plonge au coeur du phénomène, ou plutôt dans le prolongement "professionnel" dudit phénomène. Les quatre personnages de départ décident de monter ensemble une société spécialisée dans les nouvelles technologies, baptisée "Akihabara@Deep", du nom du célèbre quartier de Tokyo dédié aux nouvelles technologies. Sans savoir exactement quelle va être leur activité, ils se lancent dans la conception d'une intelligence artificielle, puis décident de l'appliquer à un outil extrêmement utile, un moteur de recherche en ligne. Page, Taiko, Akira et Box ont chacun leur spécialité (cracker-programmeur, musicien-plasticien, modèle et graphiste), leur talent et leur enthousiasme vont leur permettre de devenir incontournables.

J'ai bien aimé ma lecture. Les puristes des nouvelles technologies et les vrais techniciens crieront certainement au scandale en voyant les facilités avec lesquelles nos héros parviennent à créer une IA, et le fait que cette IA leur permette de monter un moteur de recherche "intelligent"... La plupart des aspects techniques font preuve d'une candeur parfois risible, le passage avec Yui est quant à lui assez naïf mais il y a un petit quelque chose qui m'a plu. Le background des personnages, relativement peu développé cependant ? Le fan service discret mais pas désagréable ? La narration, soutenue et linéaire ? Le dessin, plutôt bon, malgré des soucis sur les mains des personnages ? (j'ai pensé par moments à Hikaru no Go, surtout pour le look de Page).
Peut-être un mélange de tout ça. La série ne comportant que 6 tomes, je pense la lire en entier.

A noter qu'"Akihabara@deep" a été adapté en anime et en film live au Japon.

Nom série  Ferme 54  posté le 29/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La BD israélienne est très peu représentée en France, et c'est toujours une chance quand on a l'opportunité d'en lire un produit.

Cependant tout n'est pas forcément bon à prendre dans cette production. "Ferme 54" nous permet de suivre des instantanés de la vie d'une jeune femme, qui découvre l'amour, la mort, et au final est engagée dans l'armée. Pour un final triste, très triste. Le dessin ressemble plus à celui que l'on trouve dans un carnet de croquis qu'à des planches proprement dites. Ce style n'est pas désagréable, d'autant plus qu'il y a quelques trouvailles graphiques par-ci par-là (les volutes de parfum, certains cadrages). L'utilisation de la bichromie est assez judicieuse.

Cependant, et malgré ces qualités, je n'ai pas réussi à m'intéresser à la vie de Noga. Le récit à la première personne lui procure un détachement, un éloignement par rapport à son histoire qui ne nous la rendent pas très intéressante. C'est avec un ennui grandissant que j'ai suivi son histoire, même si ce n'était pas désagréable à l'oeil.

Nom série  Gagoze  posté le 29/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Premier shônen publié par les Editions 12 bis, "Gagoze" nous emmène sur les pas d'un ancien démon réduit à l'état de petit enfant presque inoffensif. Cette série nous permet de nous plonger dans une période du Japon médiéval encore peu visible dans la littérature dérisoire publiée dans nos contrées, celle de Muromachi, une période antérieure à l'organisation shôgunale, à l'époque où les samouraïs faisaient régner l'ordre au pays du Soleil levant. C'est une période fruste, où la magie et les monstres régnaient en maître, et régissaient la vie de tous les jours. Gagoze est donc obligé de fuir les Hommes, les Onmyoji, mais aussi les autres démons de sa vallée, qui veulent prendre place sur son trône. Il trouvera refuge auprès d'une charmante jeune fille, qui le prend simplement pour un enfant sauvage.

Le style graphique est proche de celui de Yuji Iwahara (Le roi des ronces) mais la mise en scène rappelle plutôt certains comics, avec un encrage très efficace et des scènes de combat plutôt bien faites, même si certaines cases restent hermétiques en début de série.

Une série prometteuse, à voir sur la longueur. Un petit regret cependant, les notes historiques sont placées entre les cases, il eût été plus judicieux de les regrouper en fin de tome, car cela alourdit un peu la lecture.

Nom série  Amère patrie  posté le 28/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD de plus sur cette époque troublée que fut le début du 20ème siècle, avec la fin (pas encore imminente) de la colonisation et les évènements qui feront basculer l'Europe dans le chaos...

Lax nous plonge dans cette période, en nous proposant le parcours de deux jeunes hommes, l'un paysan en France métropolitaine, l'autre vivant au Sénégal, alors encore français. Pas très original tout ça, même si les récits sont bien menés, sans temps mort, et si les personnages sont assez riches.

J'aime beaucoup le dessin de Fred Blier, que je trouve un peu léger, dans le premier tiers de l'album, mais qui s'améliore grandement par la suite, notamment avec un traitement des couleurs qui évolue vers plus de clarté. C'est vraiment pas mal, même s'il subsiste encore quelques soucis dans les visages ou les proportions.

Une bonne petite série.

Nom série  Ecole bleue  posté le 27/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'avais pas fait attention au fait qu'il s'agissait d'histoires courtes en ouvrant le tome. Mais dès la troisième histoire, on sent bien que les contextes sont trop différents...

A vrai dire j'ai eu du mal à saisir un fil conducteur entre ces nouvelles ; ce n'est pas forcément le but, me direz-vous, quand il s'agit d'histoires courtes du même auteur. Il n'empêche que souvent on arrive à trouver des points communs, des thèmes remarquables. Là, rien de particulier, aussi bien sur le plan narratif que graphique. Aki Irie fait du boulot correct, mais cela s'arrête là. La plupart des histoires nous proposent des tranches de vie, avec aucun fait saillant. Certes, parfois ça peut être bien agréable, comme avec ce court récit où une mamie se balade en forêt, et où l'auteure nous montre la beauté de celle-ci.

Mais l'ensemble est tout de même assez dispensable, il eût mieux valu qu'Aki Irie (qui est aussi illustratrice pour des magazines branchés) réalise son premier manga long plutôt que de nous la faire découvrir avec ces oeuvres de jeunesse sans grand intérêt.

Nom série  Je suis morte  posté le 27/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un peu bizarre cette série.

L'idée originale est bonne, nous montrer l'évolution et les pensées de l'une des personnes mortelles au milieu d'une société d'immortels, c'est surprenant, mais intéressant. Le côté un peu trash de l'histoire m'a un peu surpris au début, puis je m'y suis fait, il semblerait que Morvan ait lâché les chevaux sur cette série. J'ai un peu plus de mal avec le dessin de Nicolas Nemiri, surtout sur le premier tome.

Curieux de lire la suite.

Nom série  Ada  posté le 26/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n'ai lu que le tome 1, et encore, je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout !
Ma lecture a vraiment été poussive, à la limite de la douleur. C'est verbeux, c'est prétentieux, ça se goinfre de surtexte sans le moindre intérêt. Certes, c'est de l'aventure avec une pincée d'humour et d'érotisme gentillet, mais je dois avouer ne pas avoir du tout apprécié cette histoire...

Je crois que je n'aime pas ce que fait Altan.

Nom série  La Confrérie du crabe  posté le 26/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Superbe !
Le sujet du cancer n'est pas facile à aborder. On peut en parler de façon très crue, et parfois choquer. Ici Mathieu Gallié propose de nous dévoiler une version onirique, et, disons-le, poétique, de ce fameux Crabe. L'histoire est celle de cinq gamins en phase terminale qui décident de se serrer les coudes avant de passer sur le billard. Ils se retrouvent de l'autre côté, mais ce côté ne ressemble pas du tout à ce à quoi ils s'attendaient. Il est peuplé de créatures terrifiantes, dont la moindre n'est pas un seigneur dentu, qui semble attendre impatiemment de pouvoir les croquer...

L'histoire est tout simplement jouissive. Les cinq gamins essaient de sauver leur peau, symbolisée par un étrange ballon de baudruche qui est censé ne jamais les quitter. Il se passe beaucoup de choses dans ce premier tome, et leur situation semble tout simplement désespérée ou presque à l'issue des 46 premières pages.

Graphiquement je suis sous le charme du trait de Jean-Baptiste Andréaé. Au sein de pages baignant dans une ambiance bleutée absolument fantastique, il nous propose des planches de toute beauté.

J'attends impatiemment la suite (le tome 1 est sorti en juin 2007), mais "La Confrérie du Crabe" est d'ores et déjà une oeuvre majeure.

Nom série  Le Grand Autre  posté le 26/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai du mal avec les auteurs qui s'auto-psychanalysent.

Attention, je n'incrimine pas le talent de Ludovic Debeurme, puisque son style très personnel a su toucher d'autres lecteurs (et c'est tant mieux), mais je ne parle que de mon plaisir de lecture. Celui-ci a été considérablement réduit au fil de ces nombreuses pages. Si j'ai bien compris, on se retrouve dans l'inconscient, le monde onirique du petit Louis, un enfant maladif qui développe une imagination débordante, animée par sa propre mythologie (un peu comme Lovecraft, si j'ose une comparaison très littéraire). Le problème c'est que je n'ai pas les clés de compréhension de cet univers et du coup me suis rapidement trouvé largué.

Par contre, je ne peux que louer le sens de la mise en scène de la plupart des situations, ainsi que le style noir et blanc de Debeurme, qui rapproche ses "cases" des gravures du 19ème siècle...

Un style bien particulier, auquel je n'accroche pas...

Nom série  Trinity Blood  posté le 25/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une nouvelle déclinaison du mythe vampirique, cette fois adaptée d'une série de romans très connus au Japon. Cette série mêle plusieurs sous-genres : celui du vampire, bien sûr, mais aussi le post-apocalyptique, et la science-fiction puisqu'il semble y avoir des androïdes parmi les ennemis des vampires.
Ce qui semble intéressant de prime abord, c'est le krsnik, autrement dit un vampire qui se repaît du fluide vital des saigneurs de la nuit. Le krsnik se met au service du Vatican pour se mettre en chasse de ses congénères, qui eux sont des prédateurs grossiers, qui ne savent pas faire la différence entre le bien et le mal. Le père Abel Nightroad est un être énigmatique, quasiment indestructible, qui se sert essentiellement de sa dextérité au combat pour vaincre ses adversaires. Des adversaires eux-mêmes parfois très acharnés, comme ce Comte Gyula de Hongrie, dont la particularité est d'avoir d'énormes dards qui lui sortent du sternum et des omoplates quand il le souhaite. La grosse artillerie en somme.

Le manga eût pu être vraiment intéressant si l'adaptateur n'avait pas introduit du SD ("super-deformed") dans les séquences, ainsi que des parenthèses humoristiques telles qu'on en trouve dans beaucoup de productions nipponnes. Cela gâche complètement le rythme du récit, ma foi parfois difficile à suivre. En effet par moment les personnages semblent téléportés d'un endroit à un autre, les transitions entre deux scènes sont abruptes et injustifiées. Ceci dit il y a plein de scènes de combat, des membres découpés, mais cela reste très "supportable", le style graphique étant plutôt du shonen.

Cette nouvelle série sur le vampirisme ne m'a pas vraiment emballé, la faute vraisemblablement à l'adaptation un peu trop destinée à un public relativement jeune, les romans d'origine étant plus ambitieux comme en témoigne le prologue de l'oeuvre d'origine, publié en annexe du manga.

Nom série  Le Village  posté le 25/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon début de série d'espionnage/thriller, ça.

Rassurez-vous, ça n'a rien à voir avec le film de M. Night Shyamalan. Ce Village-là est une énigme. Il cache probablement un centre de conditionnement et de déconditionnement pour des agents de l'URSS.

Car bien sûr, nous replongeons avec Rodolphe en pleine Guerre Froide, à la découverte de l'une des légendes urbaines de cette époque (si ça se trouve, il y en a encore quelques-uns comme ça dans le monde...). Bref, Rodolphe nous balade avec son Gregor qui n'est pas Gregor, de rebondissements en renversements de situation, le scénario est malin, ponctué de séquences bien intrigantes. Rodolphe, qui travaille avec Leo sur Kenya, s'est adjoint les services de Bertrand Marchal, avec qui il a fait Frontière chez le Lombard. Je parle de Leo parce que le style de Marchal y fait irrésistiblement penser, avec toutefois un peu plus d'expressivité des personnages que son illustre modèle.

Un premier tome qui pose les bases de la série : vous ne saurez jamais où vous mettez les pieds...

Nom série  Detroit Metal City  posté le 25/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Pitoyable.

Tout simplement pitoyable. Ou alors il faut comprendre l'humour au 32ème degré pour bien apprécier ce manga. Il nous conte l'histoire d'un jeune homme qui rêve de faire de la pop suédoise (j'aimerais savoir ce que c'est, en fait), et se retrouve à mimer l'acte sexuel sur scène, à manger des chauves-souris vivantes, ou encore à cracher les pires insultes dans le micro, du style "je vais t'enfiler, t'es qu'une pute". Mais il le cache à tous ou presque, sauf ses partenaires et sa manager, qui ne mouille que quand il se livre aux pires dépravations (en paroles, à 23 ans Negishi est toujours puceau). Bon déjà, l'histoire ne rime à rien, c'est d'une nullité absolue.

Le dessin n'a vraiment rien d'extraordinaire. Les personnages sont inexpressifs au possible, et les costumes de scène du trio de métalleux est un étrange mélange entre Albator et Kiss... Ridicule achevé. Je ne suis pas du tout un spécialiste du métal, mais il me semble que les amateurs trouveront ça aussi pénible à lire et à regarder que moi...

Nom série  Commando samouraï 1549  posté le 25/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un début intrigant, qui rappelle un peu Zipang, et encore une fois on se laisse emporter.

Nous avons donc à nouveau une histoire de voyage dans le temps, mais cette fois en plein Japon médiéval. Le scénariste ne s'embarrasse pas d'explications scientifiques plus ou moins longues ou plus ou moins crédibles pour expliquer le voyage dans le temps. Ce voyage est possible dans notre histoire, et il pose un gros problème dans le présent, par conséquent il faut agir, et vite.
C'est un manga avec pas mal d'action dans ce premier tome, et des personnages pour une fois assez énigmatiques qui nous sont présentés. Le studio qui réalise le dessin fait du beau boulot, avec une mise en scène et des cadrages qui, à défaut d'être originaux, sont efficaces.

La suite va vite venir, chouette.

Nom série  Le Testament du Docteur Weiss (Georg Weiss)  posté le 25/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Enthousiasmant début de série !
Nous avons encore une sorte de détective de l'étrange, dont l'histoire commence cette fois avec une histoire de famille.
L'histoire est bien menée, on ne lâche jamais la lecture pendant l'avance inexorable de l'enquête de Georg Weiss.
J'aime beaucoup le dessin de Benoît Frébourg. Ténébreux, expressionniste, il est à la fois dans la veine de la "nouvelle BD", mais aussi fortement inspiré par les auteurs du début du XXème siècle. Ses ambiances sont aussi très réussies.
Un début qui fait envie !
3,5/5.

Nom série  Nuit tombante  posté le 07/09/2005 (dernière MAJ le 25/10/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etrange, cette série écrite par Baladi. Une variation moderne sur le thème des Mille et Une nuits assez surprenante, un voyage aux frontières du fantastique, du policier, de l'onirique et du conte, illustré par un dessin inspiré de Baladi, qui entremêle de façon inventive ses images et ses phylactères. Quant à l'histoire, elle est très intrigante, pas tout à fait trop complexe, mais c'est un peu limite par moments.
Le quatrième tome est un peu étrange, il rassemble les histoires des trois premiers de façon un peu artificielle, je trouve. Reste l'originalité de la narration, et de l'utilisation d'un Conte des Mille et une nuits.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque