Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4106 avis et 1896 séries (Note moyenne: 2.88)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Ange le terrible  posté le 30/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est quand même pas le top de l'humour pour jeunes, cette BD... certes, on a l'impression de voir des gamins rivaliser de crasses et de niches, on a presque tous vécu ça, mais le decorum de planet fantasy, même s'il est bien trouvé, n'offre pas trop de diversité dans les gags.
J'ai souri deux ou trois fois cependant, surtout dans la vivacité des dialogues, qui permettent une lecture pas trop crétine.
Sur le plan visuel, c'est du Poipoi de base, assez simplifié mais plutôt agréable à l'oeil, même si je préfèrerais Nebulo dans la même mouvance.

2,5/5.

Nom série  Zits  posté le 30/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
De l'humour en strips américains, je n'avais pas lu ça depuis... Calvin et Hobbes ? Me souviens plus si c'étaient des strips, tiens...
Quoi qu'il en soit, j'ai passé un agréable moment de lecture avec "Zits", une fois n'est pas coutume avec une bande dessinée d'humour... J'ai trouvé ça plutôt marrant (ouf pour l'humour), frais et même s'il n'y a rien de révolutionnaire, ça se lit sans déplaisir. Le dessin est typique du comics d'humour, et passe bien.

Pas un comics culte du tout, mais un chouette petit moment de lecture.

Nom série  Amulet  posté le 28/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moi j'ai bien aimé ce premier opus.

Il s'agit d'une sorte d'aventure fantastique, avec un basculement dans un monde souterrain peuplé de monstres et des créatures mécaniques. Certes, l'intrigue est basique, les dialogues peu recherchés (j'aurais aimé que le personnage de l'arrière-grand-père prenne une autre dimension, par exemple), mais ça se suit sans déplaisir, grâce à une histoire très linéaire.

Plus que l'histoire, c'est vraiment le graphisme qui m'a plu. Très travaillé sans être complexe, le trait de Kazu Kibuishi est vraiment très beau, j'ai d'ailleurs beaucoup aimé certaines de ses illustrations pleine page, ainsi que le découpage, que je trouve très bon. Par contre, les personnages humains, mis à part l'arrière-grand-père, ne sont pas très travaillés, ils sont même presque simplifiés, alors que le personnage d'Emily mérite bien mieux...

Je lirai la suite avec intérêt.

Nom série  L'Oiseau d'Or  posté le 28/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sympa ce conte.
J'en avais des souvenirs confus, je l'ai entendu ou lu il y a très longtemps, mais je me souvenais toutefois que c'était un conte "à part". En effet, au-delà de la morale finale "il ne faut pas se fier aux apparences", il nous montre un héros qui ne correspond pas trop aux canons du genre. Il cède à la tentation, il se plante régulièrement... Il n'a pas non plus une intelligence au-dessus de la moyenne. On pourrait d'ailleurs se demander pourquoi le renard s'obstine à lui venir en aide... Il est humain, en résumé, et ça fait bien plaisir.

C'est Cécile Chicault, auteure de Zélie l'apprentie sorcière, qui a adapté ce conte, ma foi pas trop mal, même si je trouve ses personnages humains un peu bâclés... Le renard par contre est superbe. Attention aux couleurs également, qui sont un peu flashies par moments ; il faut dire que l'or est très présent...

Dans l'ensemble, un conte assez sympa, un peu surprenant, et joliment illustré.

Nom série  La Métamorphose, de Franz Kafka  posté le 27/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Difficile pari que d'adapter l'une des oeuvres maîtresses de Kafka.

Alors bien sûr, tout le côté allégorique est laissé de côté dans cette adaptation, pour en faire une lecture accessible à tout un chacun, ou presque... J'ai lu cette nouvelle il y a bien des années, et j'en ai gardé le souvenir d'un récit noir, désespéré, qui renvoyait sans doute aux relations de l'auteur avec son père, une relation racontée de façon subtile dans la nouvelle. Malheureusement donc tout cet aspect est effacé. Reste une BD d'ambiance, avec un récit très resserré, et un dessin qui me semble bien plus à sa place ici que dans Le Maître de Jeu, dont Horne avait repris les rênes graphiques en fin de parcours.

Un dessin tout en nuances de noir et blanc, très contrasté, que j'ai trouvé donc fort à propos.

Une lecture intéressante mais un peu légère, au sujet de laquelle on conseillera l'oeuvre originale.

Nom série  Croisière Cosmos  posté le 26/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un one shot forcément sympathique.
"Forcément" parce que l'inventivité des "gueules" des protagonistes me semble déjà valoir le coup d'oeil. Bien sûr, comme l'opus est destiné à un public relativement jeune, il n'y a pas de faciès ou de morphologie véritablement effrayants (et en plus, les méchants sont les plus "mignons). En plus de ça, l'histoire, bien qu'un peu longue, est quand même bien sympa à suivre, grâce entre autres au découpage en chapitres, qui permet de sauter d'une sous-intrigue à l'autre.

L'intrigue est assez linéaire, c'est une sorte de huis clos spatial avec plein de personnages très différents. Détail amusant, on parle presque en permanence des hommes, mais on ne les voit jamais, ça m'a plu, ce trait narratif. Pour le reste, j'ai passé un très bon moment de lecture.

Les personnages sont donc "jolis", le dessin d'Olivier Texier plaira sans doute à beaucoup de lecteurs. En ce qui me concerne, j'ai apprécié, sans trouver que "Croisière Cosmos" soit vraiment inoubliable. Mais je lirai avec plaisir d'autres albums du même auteur.

Nom série  Escales  posté le 26/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, une BD sympathique passée un peu inaperçue...

Pourtant ces trois tomes, qui peuvent se lire de façon indépendante, proposent une histoire plutôt agréable à parcourir, pour peu qu'on n'ait pas trop l'humeur tatillonne. En effet, s'affranchissant un peu de la cohérence, Kierzkowski nous conte une histoire qui court sur 50 ans, avec des personnages communs mais qui vivent un épisode marquant à un moment donné de leur existence, d'où ces trois époques : 1905, 1926 et 1955. Les lieux sont différents également : une petite ville côtière en Angleterre, puis Hong Kong et New York. Cela permet de suivre une sorte de saga familiale, une ascension sociale aussi. Les péripéties s'enchaînent très vite, il y a un peu de vaudeville mâtiné d'aventure pure, et cela est plutôt agréable, même si par moments ça paraît un chouïa verbeux..

Pour l'épauler sur le plan graphique, le scénariste a fait appel à un jeune dessinateur, tout à fait dans la mouvance des frères Jouvray, et ça tombe bien puisque c'est Anne-Claire Jouvray qui s'occupe des couleurs sur les deux premiers tomes, renforçant l'impression de parenté graphique. Le coloriste change à partir du tome 3, et on perçoit le dessin différemment, je le trouve moins riche, avec ces couleurs moins diversifiées...

C'est donc une série à découvrir si vous souhaitez connaître un vrai moment de bonne lecture, distrayante et aventureuse.

Nom série  Des Bulles sur les marchés agricoles  posté le 25/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce deuxième tome de la collection "Des Bulles..." nous propose donc de rentrer dans les arcanes de la production agricole et dans le commerce qui en découle. Premier plus : les bonus pédagogiques présents en fin d'album. Ceux-ci permettent, sous forme de textes et de jeux, d'approfondir le sujet. On y trouve également une bibliographie et des ressources pour aller encore plus loin. Quatre histoires les précèdent, présentées comme des exemples concrets sur l'économie liée à l'agriculture.

La plus célèbre est celle de Lee, un paysan de Corée du sud, qui dans les années 75 à 2000 parvient à construire une exploitation modèle, et qui se bat pour garantir un niveau de vie honorable à ses collègues. Néanmoins la hausse des importations entraîne sa faillite. Le 10 septembre 2003 à Cancun au Mexique, Lee manifeste avec ses camarades devant le bâtiment abritant une conférence ministérielle de l'OMC (organisation modiale du commerce). Il se poignarde à mort. La pancarte qu'il brandit jusqu'à la fin mentionnait : "L'OMC tue les paysans".

C'est l'histoire la plus "dure" du collectif, la seule qui soit -à ma connaissance- vraie aussi. Elle est dessinée par Pet, le seul auteur "professionnel" (en tous les cas le seul à avoir fait de la BD publiée). Son style réaliste impose le respect, tout comme l'histoire qu'il illustre. Les trois autres sont très différentes. Eloundou s'occupe d'une anecdote concrète concernant un aviculteur africain. Malheureusement son style naïf, très amateur, ne rend pas la lecture facile. Sen se place dans une optique plus humoristique, plus caricaturale, dans une série de gags censés montrer l'absurdité de certaines situations. Quant à Calza, il illustre une sorte d'allégorie sur la souveraineté alimentaire, dans un style semi-réaliste qui manque cependant de rigueur.

Au final cet album intéressera ceux qui souhaitent une initiation en douceur aux premières notions de commerce agricole. Si pour la partie BD le résultat est mitigé, la partie documentaire est très bien faite.

Nom série  Des Bulles dans le commerce  posté le 25/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En 2004 le GRAD (Groupe de réalisations et d'animation pour le développement) propose une première BD sur le commerce équitable, ce circuit parallèle du produit manufacturé.

Chacune des 5 histoires est précédée d'un petit texte sur le sujet qui va être traité : les étiquettes, le circuit du café, etc. Les cinq dessinateurs (tous Suisses romands), oeuvrent tous dans un style caricatural ou humoristique, avec cependant des différences de niveau. Le but ? Une pédagogie accrue auprès d'un jeune public avec ces gros nez et ces membres démesurés. Et ma foi cela marche assez bien, l'ensemble est assez compréhensible même si la dernière histoire, qui traite plus d'écologie que de commerce équitable, me semble un peu hors sujet.

Par contre un seul regret concernant le contenu : l'absence de dossier pédagogique ne permet pas d'aller plus loin dans le sujet, même si la lecture fut plutôt plaisante.

Nom série  La Brigade Chimérique  posté le 25/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà une nouvelle série très ambitieuse, qui, si elle confirme les espoirs placés en elle, pourrait bien devenir un classique.
L’ambition des deux co-scénaristes, par ailleurs chefs de file de la SF française, est d’écrire une mythologie super-héroïque européenne. Le point de départ, si l’on peut dire, est l’absence de super-héros dans cette zone après le second conflit mondial. D’où le sous-titre de la série « la fin des super-héros européens ». Vaste entreprise, où d’autres se sont cassés les dents, mais dont d’autres auteurs ont pu aussi se sortir dans des sphères différentes. Je pense à des séries telles que Watchmen et La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, avec lesquelles la comparaison est inévitable.

Dans le prologue nous sommes à Metropolis, une cité secrète nichée dans les Alpes autrichiennes, où le Dr Mabuse a convoqué l’ensemble des super-héros européens pour leur exposer un plan de guerre. S’y trouvent des « méchants », comme Gog et la Phalange, mais aussi des « gentils », tels que Gibberne, l’Accélérateur, ou encore Irène Joliot-Curie, fille de la physicienne Marie Curie, cachée dans une super armure soviétique. De cette réunion va naître un conflit qui transformera à jamais l’Europe.

Pour enrichir leur récit, les scénaristes ont convoqué à peu près toutes les ressources de la littérature fantastique de l’entre-deux guerres. Les Surréalistes, le Golem (certes plus ancien), le Passe-Murailles, Harry Dickson, et même Superman, présent sous une autre identité, transparente (« Steele »)… Les auteurs font même un petit clin d’œil à Lovecraft ; quant à moi j’ai vu également une référence au film Cube. Manquant personnellement de repères, je pense qu’il y a d’autres influences et références, que je n’ai pas vues. Mais peu importe, puisque l’ensemble se tient sans trop d’incohérences, et que ce tome 1 ébauche un récit qui sera sans doute riche. Il comporte un prologue et le premier récit de la série (qui comptera au final 6 tomes), où il ne se passe pas grand-chose mais où un amateur de fantastique comme moi peut trouver du grain à moudre, et des pistes de recherche pour enrichir sa connaissance du genre.

Le dessinateur chargé de ce travail de stakhanoviste est Gess, auteur de Teddy Bear et Carmen Mc Callum. Il a fait beaucoup de recherches pour coller à l’ambiance de cette série, proche du bauhaus et de l’expressionnisme allemand. Ces recherches sont notamment visibles dans les décors, les costumes, les architectures, ce qui rend le récit plus réaliste.

On pourrait croire cette bande dessinée réalisée par une équipe américaine, tant elle ressemble à d’autres productions outre-Atlantique : format, sujet (super-héros, bien sûr), découpage bien sûr (Gess fait ici un travail qui est à rapprocher de celui de Stan et Vince, par exemple). En feuilletant l’album on risque de trouver son travail un peu bâclé, mais à la lecture cette sensation disparaît pour une impression générale d’efficacité, et surtout une recherche d’authenticité et de fidélité aux différentes figures emblématiques qui parsèment le récit. A noter également le très bon travail éditorial des graphistes de l’Atalante, avec une maquette soignée et des « bonus » dans le ton et la mode des années 1930.

En résumé, une uchronie riche qui intéressera les amateurs du genre.

Nom série  Les fabuleuses aventures de Nasr Eddin Hodja  posté le 25/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens je ne connaissais pas ce personnage. Il fait visiblement partie intégrante de la culture arabo-musulmane, c'est une sorte de personnage emblématique, un M. Hulot à la turque. Sa renommée va des Balkans à la Mongolie et ses histoires sont contées dans des dizaines de langues.

Ses histoires courtes sont morales, bouffonnes, absurdes ou parfois coquines. Nasr Eddin est un crétin qui fait le bonheur de ses amis, auxquels il raconte ses aventures bouffonesques. Il sert d'ailleurs parfois de bouffon à Tamerlan (Timour Ling), terrible conquérant ouzbek du 14ème siècle. Il sert aussi parfois de cadi, de juge populaire, son bon sens tout simple faisant merveille. Malgré l'anachronisme de certaines scènes, les gags sont assez sympathiques, presque universels, ce qui dénote l'intemporalité du personnage. J'ai largement préféré cet album à Les Blagues du Bled, par exemple.

Pénélope Paicheler, l'adaptatrice, a un trait enfantin assez rigolo, qui suffit à bien retranscrire les situations.

Rafraîchissant.

Nom série  Des Bulles dans la finance  posté le 24/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le GRAD (Groupe de réalisations et d'animations pour le développement) a réalisé une BD sur le micro-crédit, système qui permet à des particuliers d'avoir une activité stable grâce à l'entraide financière. Le point de départ de ce principe est un certain M. Raiffeisen, citoyen allemand qui, en 1845, se démène en tant que maire d'une petite ville pour que chaque entrepreneur local (agriculteur, boulanger, etc.) trouve son compte, au propre comme au figuré. Il finira par créer les premières mutuelles d'épargne et de crédit, qui feront bien des émules en Europe et sur le Nouveau Continent.

Vient ensuite l'histoire de Muhamad Yunus, surnommé "le banquier des pauvres" au Bangladesh. Le GRAD propose, en plus de ces histoires, des fiches pédagogiques et des jeux afin de sensibiliser des jeunes intéressés par le sujet. Les histoires sont plutôt intéressantes, sur un sujet un peu obscur, grâce au très bon travail des dessinateurs, parmi lesquels Calza, Maret et Pet. Le choix d'un coloriste unique permet, malgré les styles fortement dissemblables, de garder un autre point d'unité au recueil en sus du sujet.

Nom série  Les Blagues du Bled  posté le 24/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les Blagues du Bled... Avec ce titre je m'attendais à découvrir des gags de qualité, exotiques, spécifiques à la culture musulmane ou maghrébine. Mais en fait c'est très décevant, la plupart des "blagues" pourraient être appliquées aux "Blondes", surtout celles mettant en scène le grand-père... Rien d'exotique donc et en plus l'immense majorité des vannes est de piètre qualité. Les gags tombent à plat à tous les coups.

C'est Djillali Defali qui s'est "amusé" à compiler et à mettre en images ces "Blagues du Bled"... Son dessin -ici- enfantin est assez sympa, il passe bien. Les couleurs de Raphaël Hédon, qui travaille sur Le Chant des Stryges, sont presque trop bonnes pour une série jeunesse.

Une déception donc.

Nom série  Zed (Kymera)  posté le 24/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cet album avait tout pour plaire.
Un dessinateur talentueux, à l'imagination semble-t-il assez foisonnante, un petit personnage sympathique, une trame qui semble brasser plusieurs thèmes en prise avec le monde contemporain...
Hélas je n'ai pas vraiment aimé ce Zed. La faute en tout premier lieu à une narration assez peu linéaire, confuse, qui part un peu dans tous les sens. Alors certes, c'est destiné à un lectorat assez jeune, mais ce n'est pas une raison pour écrire n'importe quoi...
C'est dommage, bien dommage car le personnage de Zed et l'univers étaient potentiellement intéressants. Il reste des décors fantaisistes, comme les aliens, et des scènes dans l'espace plutôt sympathiques.

Peut-être la suite, si elle est un jour publiée, me donnera-t-elle tort...

Nom série  Mamé  posté le 24/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une histoire toute simple, celle d'un amour inter-générationnel à portée universelle comme il en existe peu en BD. Seul un auteur de la sensibilité de Dauvillier est d'ailleurs en mesure d'en faire une BD. Autobiographique ? Peu importe après tout. L'important est que le message passe, qu'il touche... C'est le cas ici, mais il est un peu dommage que le dessin de Deborah Pinto ne soit pas un peu plus mature. Certes, on voit bien les expressions des personnages mais il est un peu trop naïf à mon goût...

En bref : belle histoire, toute simple, mais qui manque d'un peu de maturité au niveau graphique.

Nom série  Hannibal Meriadec et les Larmes d'Odin  posté le 20/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette nouvelle série s'avère plutôt agréable à la lecture.
Agréable grâce au trait de Stéphane Créty, très maîtrisé, lisible, et bénéficiant de couleurs bien choisies. Il a en outre le bon goût de très bien dessiner les vieux gréements, et ça, dans une histoire de pirates, c'est un excellent atout. Sa maîtrise du cadrage et du découpage font également merveille.

Sur le plan du scénario Istin sort pour une fois du registre fantasy, et finalement ce n'est pas plus mal, car les évènements s'enchaînent de belle façon, l'histoire est assez plaisante à suivre, malgré des flashes-backs un peu envahissants.

Bref, une série prometteuse, mais j'attends de lire la suite pour en juger plus précisément.

Nom série  L'Impertinence d'un été  posté le 20/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un peu déçu par ce premier tome.

Je m'attendais à quelque chose de réellement prenant avec les talents conjugués de Lapière et Pellejero. Las, c'est assez plat au final.
En effet même si on sent la "patte" d'un véritable scénariste dans l'histoire, celle-ci me semble faire quasiment du surplace, je n'ai pas l'impression qu'il se passe grand-chose. Pour tout dire ça m'est un peu tombé des mains à ce niveau-là. Heureusement que le dessin de Ruben Pelllejero contribue à une atmosphère chaude et sensuelle, un dessin très agréable avec de belles couleurs.

En résumé, une BD que je vais vite oublier, malgré le dessin "chaud" de Pellejero.

Nom série  Sweety Sorcellery  posté le 20/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Malgré l'orientation "adulte" de la nouvelle collection Blackberry chez Soleil, cette série est tout de même destinée aux adolescentes amatrices de gentilles histoires de magie.

Nous avons un fil conducteur, l'ambition d'Aï-Lynn de devenir auteur de kristabulles, autour duquel se greffent 4 histoires courtes, réalisées par des dessinateurs différents. Le but d'Audrey Alwett (Alouette ? je te plumerai...) ? Brasser large dans le monde des contes et de la fantasy, tout en faisant des récits "soft" destinés à un public féminin. Vue la légèreté des histoires, ce public devra être assez jeune pour les apprécier. Ne correspondant personnellement pas au coeur de cible, je me suis cependant attaché à la qualité de narration, ainsi qu'aux dessins.

La narration est assez fluide, on comprend sans souci ce qu'il se passe. L'avantage des histoires courtes est qu'elles portent sur des sujets différents, cette diversité est un bon point. Sur le plan graphique, confier le coeur du récit à Ood Serrière, débutante en termes d'édition BD, est un sacré challenge que la jeune femme relève d'assez bonne façon. Son dessin, très en rondeurs, est assez mignon, et elle maîtrise plutôt pas mal son encrage, malgré des petits défauts par-ci par-là. Elle a de l'avenir. Parmi les histoires courtes, hormis Aurore, qui a réalisé Pixie, les autres sont des inconnus en France ou au niveau de la BD professionnelle. Un bon tremplin donc, même si les deux dernières histoires courtes me semblent un ton en-dessous, tant au niveau graphique que scénaristique.

Au final ? Une série calibrée sans doute pour des filles de 12 à 15 ans, qui aiment la magie, les petits dragons et les jolies couleurs. Pour les autres, une lecture légère pas désagréable à regarder.

Nom série  Les Cauchemars de Terram  posté le 19/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Etrange cette nouvelle série. On est dans une histoire de possession, de malédiction familiale, mais on n'apprend quasiment rien dans ce premier tome qui se lit en moins d'un quart d'heure. Le récit semble fonctionner par paraboles et le lecteur lambda n'y comprendra rien, ou presque. Enfin disons plutôt qu'il en ressortira frustré. Et peut-être énervé, avec l'impression d'avoir lu une histoire qui tire déjà en longueur.
C'est dommage parce que le dessin de Brice Cossu est plus qu'honnête, dans une mouvance à mi-chemin entre l'esquisse et l'encrage parfois, ce qui donne un petit côté vaporeux pas dégueulasse à l'ensemble.

Mais décidément c'est trop peu pour un premier tome.

Nom série  Buffy contre les vampires  posté le 18/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai retrouvé dans cet album ce qui faisait le sel de la série Buffy contre les vampires, dont j'avais vu la première saison à l'époque : un brin de charme, de l'humour, beaucoup d'humour et un cadre fantastique assez crédible.
Les deux histoires contenues dans le premier tome respectent donc ce schéma comme il faut, et j'ai passé un bon moment de lecture. D'autant plus que les dessins sont dynamiques et réguliers. Je n'en demande pas plus.

Par contre, rien ne remplacera la série elle-même, ce qui ramène ma note à un 3/5, synonyme de bon divertissement, pour peu que l'on soit preneur du genre.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 206 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque