Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4028 avis et 1849 séries (Note moyenne: 2.88)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Je suis un vampire  posté le 03/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bon d'accord, le dessin est beau, très beau même, mais je trouve qu'au niveau du noir et blanc, il y a beaucoup mieux. C'est dommage parce qu'Albin Michel a su bien exploiter les portraits de cet enfant sans nom sur sa jaquette, qui est très attirante.

Et au niveau de l'histoire... Là encore, un peu déçu. Premièrement les différentes périodes de l'Histoire ne sont évoquées que sous forme de flashes-backs, alors qu'il aurait été plus intéressant, à mon sens, de faire par exemple un tome sur chaque période. D'autant plus que Risso semble à l'aise avec n'importe quel environnement, exotique, ancien ou contemporain. Et sur le fond de l'histoire... Finalement on n'assiste qu'à une sorte de lutte millénaire, avec des morceaux de romance dedans, et l'aspect vampirique des personnages est très effacé. La faim gargantuesque de l'enfant, par exemple, est vite oubliée, il devient rapidement un enfant comme les autres, même son regard perd de sa particularité au fil des tomes.

Bref, un statut de BD incontournable assez surfait à mon avis, même si c'est très divertissant.

Nom série  L'Arleri  posté le 03/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Edmond Baudoin...
Je dois dire que j'ai peu apprécié les albums que j'ai lus de lui. La faute principalement à son dessin, que je trouve déformé, immature, sans réalisme. Mais cette fois-ci je trouve qu'il y a du mieux. Baudoin change un peu de style, même s'il reste dans une veine sensuelle. Bon, je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai trouvé le dessin réellement bon dans cet album, mise à part la dernière image, en pleine page, que je trouve éclatante de sensualité.

Pour l'histoire... Baudoin se livre un peu, en tant qu'auteur, en tant que séducteur patenté, et il est difficile de démêler ce qui relève de l'autobiographie et ce qui relève de la fiction dans ce récit, tant il sonne "juste" pour qui a déjà lu les oeuvres de l'auteur, dont c'est souvent le fond narratif. Baudoin glisse quelques réflexions philosophiques sur l'art, l'amour, la vieillesse dans son histoire, et ma foi ce n'est pas inintéressant.

Bref, un petit album pas désagréable, assez intéressant, mais qui attirera sans doute en priorité les fans de l'auteur.

Nom série  M (Emmanuel Proust)  posté le 01/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme le signale Jon J. Muth lui-même dans sa postface, il est étonnant que le film de Fritz Lang n'ait jamais fait l'objet d'une adaptation d'aucune sorte que ce fût avant qu'il s'y soit attaqué.

L'originalité réside dans le choix technique pour faire cette adaptation. En effet Muth recrée, plan pour plan, les scènes du film via des photographies dont son entourage constitue la figuration. Ensuite il redessine ces photos en utilisant "une pointe sèche, dessinant littéralement des centaines de hachures." Il a ensuite "[...] ajouté du graphite, du fusain appliqué à la brosse, et du pastel. Dans le dernier chapitre, où l’histoire atteint son point culminant, j’ai travaillé à la peinture à l’huile sur du papier préparé."

Le résultat ? Du photo-réalisme assez bluffant, on a par moments l'impression de voir une vraie photo, légèrement retouchée pour lui donner un aspect vieilli et expressionniste, un style dont Fritz Lang fut le chantre entre les deux guerres. Mais non, il s'agit bien de dessins. Sur le plan chromatique, l'ensemble de l'histoire se déroule dans une ambiance marron doux, avec des pointes de couleurs vives sur quelques objets symboliques (une pomme, un néon...). Cette ambiance est toutefois un peu gâchée par les dialogues dans des bulles blanches, parfois mal remplies. C'est dommage, car la qualité de la traduction est présente, et permet de bien comprendre la psychologie des personnages.

Des personnages qui subissent des renversements de posture en cours de route. Le prédateur tourmenté qu'est M se retrouve ainsi dans la peau de la proie effrayée des gredins. Jon J. Muth prend ses aises pour bien développer son histoire et ses ambiances, puisque cette intégrale (qui regroupe les 4 livres originellement parus) comprend 190 pages, et que parfois l'auteur s'arrête sur une image forte -et elles sont nombreuses- pour l'illustrer en pleine page, voire en double.

Une oeuvre très intéressante, un bel hommage au film de Fritz Lang, mais qui comme souvent laisse le lecteur un peu frustré, dévoré par l'envie de (re-)visionner le film original, co-écrit par Lang et Théa Von harbou.

Nom série  Séjour en Afrique  posté le 01/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Moi je n'ai que très moyennement accroché à ce one-shot.

Déjà j'ai beaucoup de mal avec le graphisme d'Alain Garrigue. Je le trouve difforme, immature... Ce n'est qu'une question de goût, bien sûr, mais cette révulsion m'a empêché à plusieurs reprises de lire d'autres albums réalisés par lui. Les couleurs de Joël Alessandra ont un peu atténué cette impression, ce qui m'a permis de lire cet album jusqu'au bout. A la fin, je n'aime toujours pas ce graphisme.

Concernant l'histoire, je la trouve vraiment très légère, même si le thème de la perte des repères, la place de la magie et celle de l'eau sont développés de façon originale. Mais malheureusement je me suis ennuyé à cette lecture.

Nom série  Aspic Voisine  posté le 01/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bizarre, vraiment bizarre cet album.

Il nous emmène sur les pas d'une jeune fille très surprenante, qui s'adonne à des pratiques peu catholiques (c'est le moins qu'on puisse dire, ah ah). Ma lecture terminée, je ne sais trop quoi en penser. Simon Hureau (car je pense que c'est lui l'auteur) cherche-t-il à réveiller des consciences, à donner une morale à son histoire ? Difficile à dire, puisqu'il semble être du côté de Mélusine, pour laquelle la fin justifie les moyens, quels qu'ils soient. Le but de celle-ci ? Prendre un maximum de plaisir, visiblement, même dans les moments les plus dégradants, les plus moralement discutables. Il y aurait sans doute de quoi écrire une étude de psychanalyse là-dessus...

Graphiquement c'est très agréable, dynamique, Hureau a ce style noir et blanc, moins enluminé que celui de Nancy Peña, qui vise à l'efficacité.

Bref, un ouvrage étrange, peut-être un peu dérangeant, à ne pas mettre entre toutes les mains.

Nom série  Jules  posté le 01/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah mais c’est très bien Jules !

La principale qualité de cette série, selon moi, c'est sa capacité à surprendre le lecteur, à l'emmener là où il ne s'attend pas. Les péripéties sont multiples, inventives sans être trop fantaisistes, on reste dans une certaine mesure dans le crédible. Même si parfois on a l'impression qu'Emile Bravo navigue à vue, c'est très divertissant, et il y a même une part pédagogique (sur la bioéthique, etc.). C’est un peu le genre d’histoire que j’aurais aimé écrire à l’adolescence… Ce charme est prolongé par le dessin, qui en effet se situe dans un style daté, mais pose d’emblée le public auquel est destinée la série : les adolescents.

Bref une série très sympathique.
3,5/5.

Nom série  Kari  posté le 30/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici venir la jeune garde indienne de la bande dessinée !

En courts chapitres, Amruta Patil nous conte la vie de Kari (son alter ego ?), jeune Indienne rebelle qui vit pleinement et assume son homosexualité. Le récit est rempli de poésie, d'humanisme, mais aussi parfois de cynisme. On suit la jeune fille dans la ville, dans sa vie quotidienne, dans son histoire d'amour avec une autre jeune fille, dans ses errances à la limité du métaphysique.

Sur le plan graphique, c'est assez proche de ce qu'on fait en Europe, même si à chaud je ne saurais ressortir une influence particulière. Seul regret, le volume du récitatif par rapport au dessiné ; c'est parfois un peu lourd, et c'est dommage car c'est tout de même très bien écrit.

Nom série  Une vie chinoise  posté le 27/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Plutôt intéressante cette nouvelle série, qui nous propose de revenir sur 50 années d'histoire récente de la Chine. Le premier tome commence dans les années 1950, et la Révolution Culturelle, puis le Grand Bond en avant. L'auteur nous montre combien ces mesures ont été des erreurs pour la population chinoise, qui était plongée dans la famine, la désorganisation, l'embrigadement. Une population qui se trouve complètement désemparée lors de la disparition du Grand Timonier, Mao Ze Dong, en 1976...

C'est plutôt bien amené, vu au travers des yeux d'un enfant qui grandit dans ce régime. On n'apprend fondamentalement pas grand-chose, tant le régime chinois est synonyme de ces choses dans les media occidentaux. Mais on peut espérer une bonne part d'authenticité dans le récit de Li Kunwu, parfois très dramatiques.

Le graphisme de P. Otiê est assez étrange, au carrefour du manga et de la BD franco-belge, dans une veine "déformée" un peu déroutante parfois.

Une série assez intéressante, à suivre si vous vous intéressez à l'histoire de la Chine contemporaine...

Nom série  Journal d'une dépression  posté le 26/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
J'avais apprécié Journal d'une disparition, son côté auto-parodique, son ton assez drôle par moments, qui contait une histoire relativement dure toutefois.

Ce tome lui fait directement suite, et raconte la période post-traumatique d'Hideo Azuma. Le titre est d'ailleurs très révélateur de l'ambiance générale. Sauf qu'on n'entre pas vraiment dans les pensées, le psychisme d'Azuma, mais seulement dans son quotidien dans ce qu'il a de plus banal. Etre mangaka au Japon est en effet assez banal, et raconter ça aurait pu être intéressant, mais pour vous donner une idée, je vais retranscrire une journée typique de cette année 2004 :

"Jeudi 10 juillet, réveil à 10h, je mange des nouilles au sarrasin en regardant trucmuche à la télé. Je lis tel roman, puis je mange des nouilles instantanées avec un oeuf. L'après-midi je note des idées pour tel manga sur lequel je travaille. Le soir je lis un peu tel bouquin, puis je regarde une compétition de catch à la télé, je prends trois lexomil et au dodo."

Et c'est comme ça sur tout le début du bouquin. J'ai d'ailleurs assez vite décroché, tellement l'intérêt approchait du zéro pointé. Par la suite Azuma sort un peu de sa léthargie, et sort un peu de chez lui, mais c'est toujours d'une banalité affligeante. Visiblement les anti-dépresseurs ont eu raison de l'humour un peu branquignol qui régnait sur son opus précédent...

Si vous tenez à ne pas sombrer dans la névrose, ne lisez pas "Journal d'une dépression".

Nom série  Sur les quais  posté le 26/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, je ne connaissais pas le film qui a été adapté ici.

Il s'agit d'un bon petit noir, qu'on lit sans déplaisir du début à la fin, même si j'ai mis un peu de temps à comprendre la psychologie de l'ex-boxeur. Ca se lit sans déplaisir, mais j'ai trouvé l'histoire relativement plate, au final. Je pensais que Terry aurait une autre envergure, et même si finalement c'est le curé qui lui pique la vedette, cela n'en rend pas le récit plus palpitant à mes yeux.

Le gros intérêt est du côté du dessin de Georges Van Linthout, qui effectue un super boulot, avec beaucoup de pages très léchées. Je pense d'ailleurs qu'il est arrivé à maturité sur cet album.

Une lecture divertissante, sans plus toutefois.

Nom série  L'Armée de la résistance  posté le 22/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Et si le Japon avait gagné la Guerre, qu'aurait-il fait en Corée ? C'est le point de départ de cette uchronie, réalisée par un Coréen.
Le résultat est assez décevant. Loin de poser des vraies questions, le manhwaga se contente d'aligner des scènes d'actions mettant aux prises des robots patauds avec des samouraïs (ou leurs équivalents coréens) pieds nus, seulement armés de sabres...
De plus le dessin me semble manquer singulièrement de maîtrise, les personnages sont impavides au possible...
Le premier tome n'étant pas très intéressant, je me demande ce que la seconde partie du diptyque va nous réserver...

Nom série  Black Star, la véritable histoire de Satchel Paige  posté le 22/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sans avoir jamais entendu parler de Satchel Paige, je suis pourtant déçu par cet album. Je m'attendais à une "véritable" biographie, qui retrace sa vie et son "oeuvre". C'est dommage parce que visiblement ce sportif a eu un impact important pour l'intégration des personnes de couleur, ou du moins l'évolution des mentalités. Or nous n'avons que l'évocation d'un match auquel il a participé, en plus de diverses petites anecdotes sans grand intérêt. Heureusement que les auteurs (ou l'éditeur ?) a rajouté quelques notes sur l'environnement social de l'époque, ce qui fait éviter à l'album la note minimale. Parce que pour quelqu'un qui ne connaît rien au base-ball, la moitié du bouquin est à peu près incompréhensible.

Bref, une biographie bien peu intéressante...

Nom série  Loving Dead (Fragile)  posté le 21/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hey pas mal ce road movie horrifique...

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais ce qui est sûr c'est que cette histoire d'amour entre deux zombies évite l'écueil du mièvre, se concentrant sur l'action, primordiale dans le récit. Et sans oublier une note d'humour avec les deux destructeurs, Raffaele nous propose un récit très divertissant.

Je préfère le dessin qu'il propose dans Sarah, par exemple, même s'il y a des cases vraiment bien réalisées dans ce "Loving Dead" (titre un peu cucul, quand même). Par contre mauvais point pour les niveaux de gris, qui à mon avis écrasent complètement son trait, qui devait être bien meilleur dans l'édition originale (sous le titre de "Fragile").

Nom série  Chute de Vélo  posté le 21/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Fou ça. Davodeau est vraiment un as pour nous faire lire des histoires toutes simples, des récits où il ne se passe quasiment rien. Son art de la mise en scène, sa direction d'acteurs et sa narration à la fois fluide et déliée rendent vraiment ses albums très agréables, à lire.

La collection Aire Libre a dû l'inciter à "durcir" un peu son trait, à l'épaissir, le rendant ainsi bien plus présent. A ce titre, "Chute de vélo" est une totale réussite. Ses personnages sont simples, mais pas idiots, ils ne se prennent pas la tête, bref, j'adore. Et la fin m'a procuré un petit pincement au cœur, je ne saurais dire pourquoi...

Nom série  Dans mes yeux  posté le 21/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce bouquin m'intriguait, avec sa couverture immonde et l'auréole de gloire de Bastien Vivès.
Je l'ai lu, et... c'est sympa, sans plus.
Certes, l'idée de narration subjective est originale, intéressante, et tout et tout. Certes, l'héroïne est à croquer, l'histoire en elle-même est assez bien amenée, et la lecture est rapide (un quart d'heure environ pour 130 pages). Mais pour le reste, ça ne m'a pas passionné. Bastien Vivès a sans doute placé ce récit parmi ses récréations, mais pour moi ce n'est rien de plus qu'un sympathique divertissement.
Le dessin est pas mal, assez expressif, même si parfois les couleurs sont un peu trop chaudes à mon goût.

Nom série  Quintett  posté le 03/11/2005 (dernière MAJ le 20/06/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les deux premiers tomes promettent... Je l'avoue, les couvertures ne me plaisent pas trop, mais à la lecture, c'est vraiment pas mal... Giroud s'est encore plongé dans ses bouquins d'histoire pour nous narrer un épisode inconnu (ou méconnu) de la première guerre mondiale. L'idée de faire raconter aux personnages cet épisode, chacun à sa manière est intéressant, même s'il n'est pas inédit. Et lorsque l'histoire est servie par de très bons dessinateurs, comme c'est le cas sur les deux premiers albums, on se retrouve avec une histoire passionnante, humaine, très bien écrite. Chacun des dessinateurs a un style pas désagréable, mais celui que j'ai beaucoup aimé est Steve Cuzor. Son style réaliste, très proche du Jean Giraud du Blueberry de la grande époque est pour moi un véritable régal.
Le dernier tome, par contre, ne m'a pas vraiment plu. Ce recollage du puzzle, ou plutôt cette complétion ne m'a pas convaincu totalement. je ne saurais dire pourquoi, mais je trouve que cela a un peu gâché la qualité des quatre premiers tomes.

Nom série  Esteban (Le Voyage d'Esteban)  posté le 19/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tiens, belle petite série que voilà.
Dans la tradition de nombreux romans d'aventures maritimes, Matthieu Bonhomme nous emmène sur les traces d'un jeune matelot embarqué sur un baleinier. La vie à bord est assez bien décrite, la psychologie des personnages bien rendue, le récit est bien mené, cela ne fait aucun doute.
Et puis graphiquement l'auteur est à son apogée depuis 3 ans, et Le Voyage d'Esteban lui permet d'exploiter à fond son goût pour les grands espaces. C'est de l'aventure avec un grand A, un véritable régal. Seul hic, le tome 3, qui devrait conclure la série, se fait attendre depuis plus de deux ans. Avec la disparition de Capsule cosmique, ça sent quelque peu le roussi...

Lire un album de Matthieu Bonhomme est d'utilité publique.

Nom série  La Head Company  posté le 19/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah, c'est bien délirant ce truc...

Comment vous en parler ? Eh bien, il faut savoir que la première pensée de Jean-Jacques, une fois qu'il a perdu sa tête, est de fumer. Et comment faire quand on n'a plus de bouche ? Eh bien on fume par le cul. Il fallait y penser, non ? Mais ne faites pas ça les enfants, ou le cul va vous en cuire... Tout le bouquin est dans cet esprit, un peu frappadingue, un peu déjanté, et Cäät nous fait profiter à fond de son humour absurde et belge (oui, elle cumule) dans cette aventure assez inclassable, oscillant entre fantastique (la perte de la tête et la Head Company, qui n'apparaît finalement pas des masses dans l'histoire), humour décalé (Jean-Jacques échoue dans un village naturiste et joue aux échecs avec le pénis sur l'échiquier) et road-movie psychédélique (le style graphique de Cäät, illustratrice pour enfants, est à la fois enfantin et très expressif). Et j'aime bien Crèveton, le chat pas philosophe qui accompagne Jean-Jacques, il lui remet parfois les pieds sur terre.

Une curiosité donc, mais si vous aimez l'humour absurde, vous apprécierez "La Head Company".

Nom série  Hauteclaire  posté le 19/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah les femmes...

Mystérieuses, inaccessibles, dangereuses... Hauteclaire semble être une sorte d'icône rassemblant toutes ces caractéristiques. Laurent Frédéric Bollée nous propose un récit en trois volets, chacun dévoilant un aspect de sa personnalité ou de son histoire. Mais au final, le tome 3 refermé, on a l'impression de ne rien savoir sur cette mystérieuse maîtresse d'armes, au charme sulfureux. C'est bien vu de la part du scénariste, qui joue là un drôle de tour au lecteur... Mais mise à part cette caractéristique, il n'y a pas grand-chose à retenir pour moi de ce triptyque. Hauteclaire ne m'a jamais vraiment intéressé, le récit ne m'a pas vraiment accroché.

Sur le plan graphique, je préfère Murel, autre série réalisée par Benoît Lacou, plus maîtrisée (et plus récente). Ici j'ai trouvé que son trait manquait de maîtrise, même dans l'optique où il aurait un aspect un peu particulier du fait de son côté anguleux. Claire n'est ainsi pas très belle, malgré ses formes avantageuses.

Nom série  Professeur Eiji  posté le 18/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me suis dit, en voyant les couvertures de ce manga "encore un shôjo bien cucul !"

Et pourtant, je dois avouer que j'ai été assez surpris en le lisant. D'une part, les mâles ne sont pas accompagnés par des bouquets de fleurs ; d'autre part, les dialogues ne sont pas aussi naïfs et chiants que le tout-venant du genre.

Oui, vous avez bien lu, ce shôjo ne m'a pas déplu ! Sur le plan de l'histoire d'abord. Ok, on a une sorte d'Amélie Poulain/Pause Café au masculin qui s'efforce de faire le bien autour de lui. D'accord, il a un secret familial qui le rend troooooooooooop craquant auprès des jeunes filles. Mais j'ai trouvé la plupart des réactions et des situations assez réalistes, pas dépourvues de sens, et pour une fois je ne me suis pas marré devant les (rares) instants fleur-bleue que compte la série. En plus le côté cucul est effacé par l'ancrage "moderne" des histoires, comme la prostitution des jeunes filles au Japon. C'est un vrai fait de société, et il est rare de voir ce genre de chose traité dans un shôjo.

Le dessin d'Akiko Monden n'a rien de vraiment particulier, il n'est pas désagréable à la lecture, il n'y a pas d'entrave à sa lisibilité, bref, passe-partout.

Bref, un shôjo moderne, pas trop chiant.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 202 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque