Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5090 avis et 1028 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'Homme de l'Année - 1917  posté le 01/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je trouve que ce nouveau concept est plutôt intéressant puisqu'il s'agit pour les auteurs de nous conter des récits d'individus inconnus qui ont pourtant marqué la grande histoire. Finalement, c'est comme leur rendre justice par rapport à un anonymat qu'ils n'ont sans doute pas mérité.

On commencera par l'histoire du fameux soldat inconnu dont la mémoire est honorée tous les 11 novembre par les présidents de la république à l'occasion du jour de célébration de l'armistice. On va découvrir qui est alors ce fameux soldat inconnu ainsi que son histoire lorsqu'il est tombé sur le chemin des dames en 1917.

Pour autant, ne nous y trompons pas : il s'agit bien d'éléments de fiction imaginés par des auteurs mais à partir de pièces d'un puzzle véridiques comme par exemple les indigènes venus combattre pour la France, loin de leurs terres africaines. On vivra encore l'horreur des tranchées et de ses généraux imbéciles qui furent médaillés pour services rendus à notre pays au prix de millions de morts inutiles.

Un mot pour dire que le travail du dessinateur est plutôt réussi avec un très grand souci du détail. On évitera également la caricature de bon aloi. Bref, sans être véritablement passionnant, ce tome se laisse bien découvrir pour une lecture un peu différente de la Première Guerre Mondiale.

Nom série  L'Oeil des Dobermans  posté le 23/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'idée de base est intéressante : un soldat sauve la vie d'un certain caporal du nom d'Adolphe Hitler sur les champs de bataille en octobre 1918 alors que les alliés vont remporter la guerre.

Malheureusement, il y a certaines vies qui ne valent pas la peine d'être sauvées. Ce sauvetage va coûter 60 millions d'âmes humaines au terme de la Seconde Guerre Mondiale.

Ce soldat va devenir un archéologue de renom. Pour son plus grand malheur, le Führer ne va pas l'oublier en 1938 lorsqu'il va l'expédier dans sa division scientifique pour une mission au coeur de l'Himalaya afin de prouver la supériorité de la race aryenne.

Cette bd est malheureusement trop bavarde dans sa narration ce qui ralentit considérablement le rythme. Pour le reste, les situations sont un melting-pot de déjà vu avec une horreur des crimes nazis. Il y a même un parfum de ressemblance avec Indiana Jones.

Par contre, le graphisme dense et réaliste me convient pleinement avec un dessin fort réussi. Dommage que cela traîne en longueur.

Nom série  Les Godillots  posté le 23/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne devrais dire que du bien objectivement des Godillots. Le thème est celui de la Première Guerre Mondiale avec ses tranchées et sa franche camaraderie face à l'ennemi commun. Le graphisme est plutôt coloré ce qui tranche avec mes récentes lectures traitant de cette guerre particulièrement meurtrières pour nos compatriotes.

Pour autant, je ne me suis pas senti pleinement impliqué dans cette histoire. Je n'ai pas trouvé une certaine originalité et je me suis même très vite ennuyé. Sans doute, ais-je lu trop de bd traitant de la Première Guerre Mondiale. Dernièrement La Guerre des Lulus mettant en scène également des gamins m'avait beaucoup plus marqué.

On m'objectera que l'originalité provient de l'introduction du comique et de la légèreté au beau milieu des tranchées. Certes. Cependant, je ne trouve pas que cela soit approprié et même respectueux. Les poilus se retourneraient certainement dans leurs tombes. Maintenant, les lecteurs qui aiment le décalé apprécieront mais ce n'est pas mon cas pour les raisons évoquées.

Nom série  Prophecy  posté le 23/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Prophecy est un thriller efficace qui reprend les mêmes ingrédients que Death Note tout en restant dans un registre plus classique et moins fantastique. Il s'agit de la lutte entre une jeune et belle inspectrice de police et un justicier qui règle ses comptes avec la société à sa manière. L'originalité vient du fait de l'intégration des réseaux sociaux issus d'internet et de son phénomène de masse dans ce récit. Il y a bien une police informatique qui veille à ce que les règles soient bien respectées et qui n'hésitent pas à terroriser les ado boutonneux rivés devant leur écran.

J'ai bien aimé la critique déguisée de l'auteur concernant les médias qui sont fortement influencés et qui conditionnent les masses populaires. on sent toutefois un vent de révolte anti-conformiste. La société qui est décrite n'est pas très éloignée de la nôtre et cela parait consternant. Après, c'est un manga avec tous ses défauts à savoir principalement l'excessivité. Ainsi, les motivations de notre tueur en série paraissent très futiles.

Pourtant, en conclusion, je dois bien avouer que cette série est captivante et qu'on la suivra avec un certain plaisir. J'ai en tout cas bien aimé le thème sur l'importance que va prendre les réseaux sociaux dans le monde de demain.

Nom série  Quatre yeux  posté le 19/06/2013 (dernière MAJ le 20/06/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je vais être indulgent dans ma notation car c'est une oeuvre que je n'ai pas forcément aimé mais qui objectivement serait passable. L'auteur allemand nous conte une autobiographie de sa jeunesse, plus précisément du passage à l'âge adulte. Il est question de drogue et autres fumettes en tout genre. C'est à croire que l'ensemble des artistes s'adonnait à la drogue durant leur jeunesse comme pour mieux s'affirmer. J'avoue bien volontiers que je n'approuve pas ce genre d'initiation ayant vécu une expérience un peu plus commune.

Il faut dire que cela commence fort avec un dialogue entre l'auteur et un chien sans visage mais qui parle et écoute quand il veut bien. Bref, le champignon hallucinogène n'est pas très loin et il en sera question d'ailleurs. On va suivre ses errances souvent glauques pour aboutir à une conclusion un peu philosophique et surtout très imagée. Je ne me suis pas ennuyé, c'est l'essentiel.

Nom série  La Guerre des Amants  posté le 19/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Malgré toutes les facilités de cette oeuvre, j'ai bien aimé ce premier tome d'une future trilogie. Il est cependant fort dommage de voir apparaître au dos, les couvertures des prochains tomes qui sortiront en 2014, puis 2015 et qui ne laissent aucun doute sur l'évolution des rapports entre nos deux héros, une belle révolutionnaire et le fils d'un diplomate américain amoureux de l'art.

Le thème central sera celui de l'utilisation de l'art par la propagande communiste. On ne s'ennuie pas une seconde avec la rencontre des artistes clés de l'époque par exemple Kandinsky ou Chagall. Il y a de la fougue et de la passion tout en se mélangeant avec l'histoire de la révolution russe.

On espérait sans doute bien davantage car l'originalité ne brille pas dans le déroulement du récit. Certaines scènes évoquant la famine de l'hiver 1920 seront particulièrement dures entre cruauté et pauvreté. Le second tome se passera dans le Berlin de l'entre-deux-guerres. Cela pourrait être intéressant de suivre le parcours de ces deux jeunes amants.

Nom série  Les Voleurs de Carthage  posté le 19/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les voleurs de Carthage nous plonge dans le passé de cette ville légendaire qui fut la rivale de Rome avant d'être détruite. Alors que le siège des romains a commencé, une jeune femme s'allie avec deux mercenaires afin de voler les richesses du temple avant qu'ils ne tombent aux mains des romains. C'est une aventure à la fois épique, amusante et sans concession.

Ce premier tome est une vraie réussite à l'exception du graphisme aux couleurs très chaudes auquel il faudra s'habituer. Pour le reste, j'ai bien apprécié le dynamisme et le ton irrévérencieux de ce péplum. La mise en scène est également très bien réalisée.

Ma vrai note: 3.5/5.

Nom série  Blechkoller  posté le 19/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Blechkoller se lit comme un huit-clos en pleine mer à bord d'un sous-marin. On suit la destinée tragique d'un sous-marinier allemand en proie à une véritable psychose lié à un événement survenu durant son enfance. C'est surprenant de voir actuellement un bon nombre de bd qui situe son héros du côté des allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Il y a encore 20 ans, cela aurait été inimaginable. C'est une évolution bien singulière et qui ne me déplaît pas forcément.

Par contre, le basculement dans le fantastique m'a un peu perturbé. Etait-ce réellement nécessaire ? La fin semble bien énigmatique. Nous n'aurons pas toutes les réponses. On pourra bien entendu mettre cela sur le compte de la folie lié au manque d'oxygène et à la promiscuité. Bref, un récit caractérisant la névrose au coeur des profondeurs.

Nom série  Chaos Team  posté le 16/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette histoire inspirée du film Word Invasion: Battle Los Angeles m'a apparu trop bourrin. J'ai très vite été gagné par l'ennui. L'originalité provient du fait que les extraterrestres après avoir tout détruit repartent pour laisser les hommes se déchirer entre eux. Par conséquent, on ne les verra pas.

Le reste ne sera qu'une succession de flash-back intitulées 140 mois après l'invasion, 22 ans avant l'invasion, trois mois avant l'invasion, 45 mois après l'invasion... Cependant, ne vous y fiez pas: on ne verra rien de l'invasion mais juste les conséquences de ce monde apocalyptique.

Les personnages sont stéréotypées à l'extrême. On reconnaître un Fidel Castro ou un clone de Che Guevara. La multiplication des références ne m'a pas impressionné. Cela tire dans tout les sens. Ce n'est pas mon genre de bd.

Nom série  Le Boxeur (Casterman)  posté le 16/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette bd aborde un thème rarement connu: le sort des boxeurs durant la Seconde Guerre Mondiale qui ne plaisaient pas aux nazis. En effet, de nombreux champions ont terminé leur vie dans les camps de concentration. Il se trouve que dernièrement, j'ai lu Zigeuner qui traitait également du destin d'un célèbre boxer à savoir Johann Trollmann qui était d'origine Tzigane et qui fut abattu en 1943 par les nazis.

La première partie de l'ouvrage est sans doute la plus poignante avec le passage dans les camps de concentration où les matchs de boxe permettait de divertir les dignitaires. La seconde partie sur le sol américain paraîtra un peu plus fade malgré les matchs truqués par la mafia locale.

Un roman graphique de 180 pages qui sera documenté à la fin par un documentaire sur le sort des différents boxers dans les camps. Le présent roman s'intéresse au polonais Hertzko Haft et c'est un bel hommage qui est rendu par l'auteur de Castro. Visiblement, l'auteur arrive à nous émouvoir. Le dessin ressemble un peu de Wil Eisner.

En conclusion, une histoire poignante servie par un dessin à la hauteur.

Nom série  La Grande évasion - Fatman  posté le 12/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Lorsque j’ai commencé ma lecture de Fatman, j’ai été interloqué par la petite scène présentant une femme au bord de la crise de nerf prête à tuer son mari mais qui refreine ses ardeurs meurtrières. On enchaîne sur la personne de Fatman, un gros lard qui se vautre sur son fauteuil en regardant des séries tv débiles tout en se goinfrant de chips ce qui ne confère pas à la sympathie. En outre, il fallait deviner que cette scène se passe en Angleterre.

On va lourdement insister sur le périple de ce personnage qui s’envole un peu forcé aux States pour accomplir un nouveau contrat en rapport avec le thème de l’évasion. J’ai senti alors une certaine lourdeur qui conférait à l’ennui. Il ne se passe pas grand-chose. Les scènes sont entrecoupées avec celles de la femme qui visiblement veut faire la peau du monde entier.

Pour autant, arrivé à mi-parcours alors que le décor est largement planté, il y a tout un mécanisme qui se met en place pour nous délivrer une fin magistrale. Bref, je me suis mis à apprécier cette bd. Notre Fatman se fait même voler la vedette. Il y a une part d’inattendu dans une mécanique pourtant parfaitement huilée d’où l’intérêt.

Nom série  La Guerre des Lulus  posté le 09/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai bien aimé la fraîcheur et l'authenticité apportées par ces quatre gamins dans cette aventure très bien pensé. Que se passerait-il si on avait oublié quatre orphelins derrière les lignes ennemis durant la Première Guerre Mondiale ? Il s'agit de survivre au froid, à la faim et à la mort das un paysage de désolation marquée par la guerre et les obus qui tombent. Cela ne sera pas de tout repos avec un cinquième membre qui va s'ajouter à notre bande de joyeux lurons. C'est la touche féminine et fragile qu'on cherche à protéger.

Certains dialogues feront mouche. C'est drôle par moment malgré une consonance dramatique. On est déjà attaché aux personnages qui sont bien composés. Reste à suivre leur histoire qui ne fait que débuter. Ce premier tome est franchement réussi. Elle mérite d'être lue.

Nom série  Notes  posté le 09/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai pas vraiment apprécié le format assez petit de cette oeuvre humoristique qui regroupe les différents travaux de l'auteur sur des sujets de la vie quotidienne.

Quand c'est minuscule, c'est difficile d'apprécier à sa juste valeur. Je veux bien que cela ne soit à l'origine que des notes. Cependant, la publication exige certaines commodités pour le lecteur. Je ne conseillerais pas l'achat à moins d'être le fan.

Sur le fond, il y a des cases qui m'ont fait sourire car elles rappellent des situations existantes. Les références très actuelles me parlent également. Sympathique mais sans plus en ce qui me concerne.

Nom série  Fawcett  posté le 08/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai lu pour l'instant toutes les bds qui composent la série sur les grands explorateurs. Celle-ci me semble à ce jour la plus réussie. J'ai été cependant assez surpris de voir qu'il ne s'agissait pas d'un one shot.

Harisson Fawcett a inspiré à Georges Lucas le fameux personnage d'Indiana Jones. Ce dernier voulait découvrir une cité qu'il avait baptisée Z lié à un souvenir de la Première Guerre Mondiale. On sait qu'il ne la trouvera pas et qu'il n'y reviendra pas. Pour autant, on a envie d'y croire.

Selon la croyance, il n’y aurait jamais eu de civilisation évoluée dans cette région du monde avant l’arrivée des Européens en Amérique. Or, depuis 1999 et après qu’une large déforestation a été opérée, les chercheurs ont découvert tout récemment des monuments aux formes géométriques dans cette zone, œuvres d’une ancienne civilisation. Bref, la quête de Fawcett continue toujours de nos jours.

Cette bd est bien dessinée et cette quête à la recherche d'une civilisation disparue est vraiment intéressante.

Nom série  Eto'o Fils  posté le 08/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le footballeur Samuel Eto'o vient de publier une bande dessinée consacrée à sa carrière. Destinée aux enfants, cette série en neuf tomes raconte l'extraordinaire parcours du joueur camerounais depuis Douala jusqu'aux plus grands clubs au monde. Pour mener à bien ce projet, le footballeur s’est associé à l’artiste camerounaise Joëlle Esso.

Il est vrai que je ne connaissais pas ce joueur de football, m'intéressant assez peu à cette discipline. C'est toujours intéressant de voir quelqu'un venant d'un quartier pauvre et qui réussit sa vie grâce à son talent. Il fut d'ailleurs l'un des joueurs les mieux payés au monde grâce à un impressionnant palmarès. Bref, l'espoir existe.

Juste un mot sur l'auteur qui est la première femme africaine à la fois scénariste et dessinatrice à publier des albums de bande dessinée en France. Et dire qu'elle a été choriste de Céline Dion, de Yannick Noah et même de Michel Sardou. L'Afrique est à l'honneur. Neuf tomes sont prévus pour cette série. Nul doute que les fans de ce joueur d'exception seront au rendez-vous. Cependant, arrêt de la série après deux tomes.

Par ailleurs, en Novembre 2016, j'apprends que le parquet espagnol a requis des peines représentant au total dix ans de prison et le paiement de 18 millions d'euros d'amendes à l'encontre du footballeur Samuel Eto'o poursuivi pour fraude fiscale. Oui, cela calme un peu. Du coup, je me dis que la bd part d'une bonne intention mais que la réalité est autre.

Nom série  Singeries  posté le 08/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'idée était de tourner en dérision le genre humain. Cependant, cela va partir dans tous les sens avec un exercice de style digne d'un cours de philosophie appliquée. On va très vite éprouver un ennui mortel devant ces singeries et ces bavardages inutiles.

Les séquences paraissent totalement désarticulées. J'aurais cependant de l'indulgence pour le dessin dont c'est la première expérience pour le dessinateur. Cela ne suffira pas pour sauver l'ensemble trop iconoclaste et mal construit.

Nom série  Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) ?  posté le 08/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
À son retour d’Israël, Sarah Glidden, jeune américaine, raconte son expérience sous forme de minicomics auto-éditées, qui créent un buzz énorme et lui valent d’être honorée du prestigieux Ignatz Awards du « Talent le plus prometteur ». Ce succès a conduit à la publication de la présente version, « longue », de Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins), considérée par Publishers Weekly comme l’un des 10 meilleurs romans graphiques parus aux USA en 2010.

Il est vrai que comprendre Israël pourrait prendre toute une vie alors 60 jours, c'est presque inespéré ! On va suivre le parcours de cette jeune américaine d'origine juive qui grâce au taglit va pouvoir voyager gratuitement et découvrir cette terre originelle. C'est un pays bien différent de ses idées préconçues ce qui provoquera en elle bien des réflexions tout à fait légitimes.

J'avoue avoir eu peur à la lecture de ce titre un brin provocateur mais j'ai décidé de juger à la sortie. Même si on a de la sympathie pour les palestiniens, on ne ressortira pas indemne de cette lecture car les choses ne sont pas si simples qu'on pourrait le croire. J'ai aimé la façon non manichéenne de la construction de cette oeuvre de 205 pages. On ne s'ennuiera pas et on apprendra un peu plus sur cette démocratie pas comme les autres. Bref, c'est un récit touchant et parfois drôle avec une préface signé par Guy Delisle.

Nom série  Voyage aux îles de la Désolation  posté le 03/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans cette bande dessinée, Emmanuel Lepage nous conte la rotation du « Marion-Dufresne ». Il s’agit en fait d’un navire ravitailleur des bases scientifiques des terres australes, entre les îles de La Réunion, Tromelin, Amsterdam, Saint-Paul, Kerguelen et Crozet. Le Marion-Dufresne, affrété par l’Institut Paul-Emile Victor, est à la fois un paquebot, un pétrolier, un porte-conteneurs et un navire océanographique.

Les très beaux dessins d’Emmanuel Lepage mettent en valeur la beauté et l’étrangeté des paysages et surtout les relations humaines qui se nouent entre les participants au voyage, aux métiers très différents : marins, médecins, biologistes, mécaniciens, logisticiens, météorologistes, etc.

Je m’attendais à connaître un état de désolation mais c’est plutôt un enchantement que recèlent ces bouts d’îles au bout du monde qui paraissent encore préservés de l’activité humaine intensive. Visiblement, le genre documentaire va très bien à l’auteur dont j’ai lu récemment Un printemps à Tchernobyl. La démarche semble être la même : voyager pour comprendre et pour témoigner. Le message subliminal que l’œuvre véhicule : la préservation d’une nature intacte.

Entre carnet de voyage et bd, l’auteur nous fait découvrir l’histoire des lieux, des hommes et des espèces animales ou végétales vivant dans des conditions extrêmes. C’est un travail plus qu’honorable. Du dépaysement garanti avec une richesse du détail et des dessins. La fraîcheur australe va nous emporter…

Nom série  La Peau de l'ours  posté le 01/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Certes. Cet adage pourrait trouver tout son sens dans la Sicile où se situe cette histoire pour le moins assez glauque. Il s'agit d'un vieillard aveugle qui raconte sa vie mouvementée à un ado de 16 ans. Il nous fait découvrir la mafia aux États-Unis vers la fin des années 30.

L'auteur ne fera pas dans la dentelle. Il faudra s'accrocher à cette lecture pour apprécier tout son dénouement. J'ai apprécié ce récit malgré un trait du dessin assez particulier. C'est tendre et cruel à la fois. Ce mélange rend cette oeuvre intéressante entre vengeance et trahison. Bref, une histoire d'une assez grande profondeur.

Nom série  L'Age des corbeaux  posté le 30/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai bien aimé le début de cette fable urbaine ainsi que la conclusion très moraliste. Pour le reste, cela m'est apparu beaucoup trop loufoque avec une idée simple: mieux vaut se consacrer à sa famille que connaître le succès professionnel. Chacun appréciera selon ses propres affinités et ses choix de vie.

En l'occurrence, il s'agit d'un écrivain du soir qui travaille toute la journée dans une vulgaire compagnie d'assurance. La trouvaille du monde parallèle suite à une beuverie n'est pas nouvelle mais fonctionne à merveille. Par ailleurs, on devine une critique assez acerbe du monde de l'édition et de ses pratiques.

L'exercice de style est vraiment soigné mais le plaisir de lecture n'y est pas en ce qui me concerne. La faute à un univers trop absurde et trop déjanté pour me captiver. C'est dommage.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 255 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque