Encheres BD 728x90
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4045 avis et 1860 séries (Note moyenne: 2.88)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Toutou et Cie  posté le 17/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série se veut complémentaire de Les Vétos, sortie au même moment chez le même éditeur, qui en a profité pour faire une opération spéciale en cas d’achat groupé des deux séries. En amont des vétérinaires, il y a les boutiques spécialisées, les animaleries. Une telle concentration d’animaux est bien sûr un énorme potentiel de gags (idée pour Bamboo : à quand la série se passant entièrement dans un zoo ?).

Cette fois-ci c’est Brrémaud et Reynès, déjà à l’œuvre sur Les Informaticiens mais aussi sur Lola Bogota, qui signent le scénario. Emanuele Soffritti est apparemment un débutant sur le marché français. Son style cartoon « adouci » s’affranchit doucement des codes de son style pour s’adapter aux gags franco-belges. Les gags se lisent sans difficultés mais n’atteignent pas des sommets. J’apprécie cependant moins que le style de Péral sur Les Vétos.

Nom série  Les Vétos  posté le 17/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Attention, qu’on se le dise, les Editions Bamboo font désormais une concurrence directe à Dupuis en matière de bandes dessinées d’humour pour la jeunesse. Il faut dire que Péral et Gilson sont des anciens de la maison de Marcinelle. Ils déboulent donc chez l’éditeur bourguignon avec une série dans la droite ligne des Femmes en blanc, consacrée aux vétérinaires.

Etant très difficile en matière d’humour en BD, je ne serai peut-être pas le plus à même d’en juger le potentiel rigolatoire ou la capacité bidonnante, mais il se trouve que j’ai passé un moment pas désagréable à sa lecture. Le dessin de Péral, qui a œuvré sur Billy the cat, est en plein dans la veine franco-belge du gros nez, et met en scène de façon ma foi plutôt agréable les histoires toutes simples de Gilson.

A noter un gag sur les chasseurs qui m’a bien fait rire.

Nom série  Sawako  posté le 17/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Là désolé, je n’ai pas pu finir ce manga. Il y a trop de cucul, trop de kitsch, ça dépasse les bornes de ce que je peux supporter. Si au moins le cucul était marrant, mais non, l’auteure se prend totalement au sérieux avec sa jeune fille en fleur qui admire en secret le beau jeune homme. Sawako est surnommée Sadako, comme la jeune fille dans Ring, et lui, le gentleman parfait, la prend sous son aile pour l’aider à s’épanouir. Pffff…

L’histoire est gonflante à souhait, le dessin est fadasse, je passe…

Nom série  Tous les matelots n'aiment pas l'eau  posté le 14/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai à peu près le même sentiment que Pierig sur cet album.

Le récit est décousu au bout d'un certain temps, la confusion entre rêve et réalité est vite présente. L'ensemble baigne dans une ambiance doucement psychédélique bien retranscrite par Lorenzo. Le cadre historique passe très vite au second plan, au profit de ce délire carrément incompréhensible par moments.

J'aime bien le dessin de Lorenzo, même si je trouve ses profils de personnages un peu étranges.

Nom série  Ce que le vent apporte  posté le 12/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moui bof, pas exceptionnelle cette BD de Jaime Martin.

Certes, le récit est bien mené, le tout est bien "packagé" (maquette, couverture, titre), mais cela s'arrête là. Le dessin est correct, bien que je trouve que parfois il manque de maturité et que les proportions sont hasardeuses. Ce qui m'a plu tout de même, c'est le fin mot de l'histoire, l'origine de ces morts et l'identité de la créature qui en est responsable. C'est dramatique à souhait, et rien que pour ça cet album mérite le 3/5.

Nom série  Mon copain Anne  posté le 12/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Deuxième album d'Arnaud Quéré chez des Ronds dans l'O, et deuxième tranche autobiographique.

Cette fois-ci le jeune auteur a choisi de nous parler de son parcours scolaire, mais surtout de l'amitié, de ces petits moments à plusieurs qui font le sel de la vie. De son enfance, avec son "copain Anne", jusqu'à ses études aux Beaux-arts de Lyon, Arnaud égrène les personnes qui ont compté (et comptent parfois toujours) dans son entourage. C'est sympathique, mais un poil naïf par moments, surtout lorsqu'Arnaud évoque, par exemple, les virées à Angoulême avec ses copains. Il eût été intéressant, je pense, de recréer une saynète nous montrant l'atmosphère de drôlerie qui pouvait régner alors dans la voiture de ces quatre ou cinq clampins qui partaient de Lyon et se perdaient dans le Massif central... pourtant il parvient à nous obliger à nous replonger dans ces souvenirs de jeunesse, ces amis qu'on a eus, qu'on a perdus, ceux qui sont restés... C'est assez émouvant parfois. Arnaud va jusqu'au bout de son expérience, en racontant un peu de ses angoisses d'auteur, le paradoxe qui sous-tend ce statut. Ce qui est dommage, c'est que cette partie soit un peu réduite dans l'album, mais peut-être l'auteur a-t-il prévu d'en faire le sujet d'un troisième bouquin ?

En bref, "Mon copain Anne" est moins émouvant qu'Un Air de paradis, du même auteur, mais fait état du même souci d'authenticité, du même désir d'Arnaud Quéré de raconter sa vie, ses doutes, ses plaisirs aussi, bref, de vivre. Sympathique, à lire bien évidemment.

A noter un bonus original : certains des amis d'Arnaud disent quelques mots à son propos en fin d'album.

Nom série  Lettres d'Agathe  posté le 11/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Toutes les familles ont leurs secrets. Celle d'Agathe n'échappe pas à la règle.
Mais ce secret, Agathe ne le découvrira que tardivement, trop tard pourrait-on dire, alors qu'elle écrit des lettres à sa mère morte depuis longtemps.

Nathalie Ferlut utilise ce thème -qui pourrait être décliné à volonté- avec assez d'intelligence, embarquant le lecteur dans une direction particulière, avant d'insinuer le doute en lui, pour ensuite dévoiler ce secret de famille à la fois douloureux et inévitable. Peut-être que cela manque d'un peu de virtuosité pour être vraiment prenant, mais la lecture ne fut pas désagréable, même si j'ai eu un peu de mal avec le dessin de l'auteure. Il me semble manquer de maturité, même s'il évolue au fil du récit, ainsi que la technique employée.

Au final, "Lettres d'Agathe" est une BD intéressante, qui propose une déclinaison du secret de famille assez finement traité pour être distrayant, ou même faire un peu réfléchir...

Nom série  Don Quichotte dans la Manche  posté le 11/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une lecture sympathique, sans être véritablement révolutionnaire.

C'est une énième adaptation du classique de Cervantes, mais elle n'apporte rien d'original. Bien sûr, celui qui se prend pour le célèbre chevalier est complètement siphonné, et celui (!) qu'il prend pour Sancha Pança est un peu... naïf. Mais ces clichés, inhérents bien sûr au genre, m'ont rapidement énervé. J'aurais aimé une histoire plus perverse, qui verse plus dans la folie, douce ou pas.

Le dessin est agréable à l'oeil, et fait preuve de recherche par moments, mais cela ne suffit pas à rendre ce one shot véritablement intéressant.

Nom série  La Cellule  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis est partagé sur cet album.

Autant j'ai trouvé le dessin de Guillaume Long assez agréable, un peu "cartoonesque" sans verser dans le caricatural, même s'il manque encore de maturité, autant le scénario m'a laissé froid. Ca commence comme une banale histoire de séparation pour verser progressivement dans le fantastique, sans que l'on sache réellement ce qu'il s'est passé. La fin m'a d'ailleurs paru complètement ratée. Le scénario souffre de longueurs incontestables, et cela nuit à la lecture, que j'ai failli abandonner en cours de route.

Un premier album pour Fabienne Costes un peu "tendre", et un premier album chez un éditeur grand public pour Guillaume Long, sans convaincre totalement.

Nom série  Je suis très déçue par ton attitude  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sympa ce petit album.

En effet, sous couvert des travers d'un personnage -souvent l'auteur lui-même- somme toute assez ordinaire, mais dont l'incurie sentimentale est à la limite du touchant, on retrouve une critique sinon acerbe, du moins assez juste de pas mal de nos comportements sujets à reproches.
C'est de la caricature, et le dessin de David Snug renforce cette identité, avec ses personnages très stéréotypés, souvent grimaçants, mais plutôt bien croqués. Certains citeront Winschluss, mais Snug étant moins trash, je citerai pour ma part Lewis Trondheim et ses Petits Riens.

Une lecture ma foi fort agréable, que je recommande à tous.

Nom série  Fin décembre  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Raconter la mort lente d'un proche n'est jamais facile. En bande dessinée comme dans les autres arts, c'est un exercice sur la corde raide.

Marianne ratier s'en tire avec les honneurs, si j'ose dire, car elle a choisi de raconter son histoire de façon très naturelle, presque enfantine. Ne connaissant pas son âge, je ne jugerai pas cette orientation, mais elle est payante. L'album est une suite de dessins sortis des vignettes, totalement affranchis des codes de la BD : dessins pleine page, répétition de scènes fixes, tout petits croquis, schémas techniques ou anatomiques, tout est fait pour coller au mieux aux impressions de Marianne face à l'évolution de la maladie de sa mère.

Un album pas facile à encaisser, mais truffé d'authenticité.

Nom série  Ouf !  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me suis bien marré en lisant cette BD. Bon, déjà, elle parle de pingouins, donc ne peut pas être si mauvaise. Mais attention, faut pas déconner avec les pingouins, il faut une histoire bien déjantée derrière, pour que ce soit une VRAIE histoire de pingouins.

Et pour le coup, c'est assez sympa. Le titre en dit long sur le rythme et le déroulement des aventures de nos trois palmipèdes. Ils se sortent de justesse de nombre de guêpiers. C'est plutôt rigolo, assez orienté jeunesse sans être gnangnan, bref c'est du bon. Il n'y a que la fin que j'ai trouvée un peu en décalage, peut-être un peu trash...

Bref, sympa, mais une fin un peu en décalage. Je vous conseille toutefois chaudement sa lecture.

Nom série  Tea Party  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'étais pas sûr que Nancy Peña transforme l'essai marqué avec Le Chat du kimono. Et en fait si, c'est carrément très bien.

On y retrouve tous les ingrédients qui font la spécificité et le charme de l'ensemble de son oeuvre : exotisme, aventure, romance, érudition, maîtrise narrative, dessin pointilleux.

De l'exotisme avec ce voyage aux Indes de l'époque victorienne, une époque propice à de nombreux fantasmes, qui laisse la possibilité aux imaginations fertiles de vagabonder sans contraintes. De l'aventure avec l'histoire de ce cooking counseller qui doit trouver un produit exceptionnel très vite. De la romance avec cette jeune fille au charme indéniable, qui tient autant à son physique qu'à ses minauderies, son maintien, ses attitudes...

Nancy Peña nous montre une nouvelle fois qu'elle prépare ses histoires avec un grand soin, puisque noms de lieux, de personnages et références historiques (et littéraires) sont parsemées à bon escient. Et puis quel clin d'oeil à l'oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle ! Et comme dans ses albums précédents, on se laisse très vite prendre par l'histoire, savoureuse, surprenante, servie par un dessin très original, mais tellement... beau.

Merci Nancy.

Nom série  Les Serpents aveugles  posté le 28/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une lecture plaisante, sans plus.
En effet elle n'a pas soulevé de grand enthousiasme chez votre serviteur. L'histoire est lourdingue, le récit bavard, et assez vite ça m'a lassé de jouer au chat et à la souris, ou aux masques, avec Hernandez Cava. Heureusement que ce n'est pas trop mal raconté, sinon j'aurais bien piqué un petit roupillon.
Le dessin de Segui, charbonneux, gras et coloré, m'a toutefois plu, même si je trouve que les personnages changent un peu trop souvent de morphologie.

Au final, une lecture divertissante, et c'est tout.

Nom série  Kriegsspiel  posté le 26/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'attendais un peu plus de cet album. En effet je ne savais pas que certaines unités nazies avaient perduré si longtemps, semant la terreur dans le pays de l'est jusqu'en 1954... Je l'ai appris en lisant les premiers témoignages contenus dans cet album.

Du coup j'aurais bien aimé me retrouver plongé dans ces unités, ou sur les traces de ceux qui les ont combattues. Malheureusement le récit est assez plat, le côté documentaire étant presque exclusivement assuré par les divers documents qui entrecoupent le récit. La bande dessinée en elle-même n'est hélas qu'une romance perdue au milieu de quelques poursuites entre des personnages dont on ne sait déjà plus pour qui ils travaillent. Quelle époque opaque !

Reste, en plus des témoignages dont j'ai déjà parlé, le trait élégant d'Arno, un fer de lance de la ligne claire qui nous a quittés trop tôt, laissant quelques bandes au charme indéniable...

Nom série  Le Samaritain  posté le 26/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série fait suite à Shimon de Samarie, qui a donc changé de nom après abandon de la collection Dédales.

On retrouve donc Shimon et son jeune assistant Réouven dans les rues de la Jérusalem antique, soumise à l'envahisseur romain, et en quête de vérité dans le meurtre d'une juive mariée à un Romain. L'enquête est menée de façon tout à fait classique, sans temps mort, cela manquerait même un peu de fantaisie... Par contre Fred le Berre a la bonne idée de lier intimement Shimon à la disparue, ce qui le rend un peu plus intéressant que l'enquêteur lambda. Des zones d'ombre qui épaississent le personnage, sans toutefois le rendre réellement passionnant.

Le dessin de Michel Rouge est pur, sans déchets, je le trouve très maîtrisé, il apporte son trait réaliste et les couleurs chaudes de son fils (ou petit-fils ?) à ces enquêtes dans un cadre inédit et tout à fait intéressant.

Une série policière sans grand génie mais carrée et bien dessinée, qui intervient dans un cadre exotique et antique.

Nom série  Ma vie est tout à fait fascinante  posté le 26/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Eh bien moi cet album m'a très vite désintéressé...
Pénélope Bagieu se met en scène dans des saynètes où sa féminité et son modernisme/parisianisme sont mis en avant. Certes, cela ressemble tout à fait à pas mal de jeunes femmes que je peux croiser tous les matins dans le métro parisien, mais pour le coup, je trouve ça bourré de clichés. Alors peut-être que Pénélope est elle-même un cliché ambulant ?
Son dessin est sympathique, elle s'affranchit de nombreuses contraintes pour croquer avec simplicité ses mésaventures, mais je ne le trouve pas exceptionnel du tout.

Intérêt très limité selon moi.

Nom série  Les Nourritures de l'âme  posté le 25/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je pensais qu'il s'agissait d'un autre manhwa réalisé par l'auteur (heureux) de La bicyclette rouge et d'Histoire couleur terre, ou encore Histoires de Kisaeng. Kim Dong-hwa est l'un des peintres les plus sensibles de la société coréenne, qu'elle soit contemporaine ou passée.

Ici encore il frappe juste en illustrant des histoires envoyées par des citoyens lambda à un magazine pour un concours. Toutes réalisées dans un format court, elles racontent des tranches de vie simples, sans fioritures, pour la plupart assez édifiantes ou intéressantes, voire touchantes. Empreintes d'amour, de fidélité, de respect, de dévouement, ce sont de belles petites histoires.

Un petit 3,5/5 parce que le dessin est un peu enfantin à mon goût, mais malgré cela, Kim Dong-hwa réussit à faire passer beaucoup d'émotions. A lire.

Nom série  Sagarmatha  posté le 19/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La collection Atmosphère sport chez EP s'enrichit d'un nouvel opus, cette fois-ci d'une activité sportive qui n'est autre que... l'alpinisme ! Curieusement l'alpinisme est le sport où la compétition est en décalé, il est un peu "à part". En cela cet album détone un peu parmi ses camarades qui parlent de football, de boxe ou de marathon.

On aurait pu croire à une "bête" aventure sur le dépassement de soi, sur la technique de l'alpinisme, mais en fait Patrick Weber, écrivain et scénariste chevronné, a rajouté une couche de roman graphique avec la relation entre Renaud et son père. C'est même plus que ça, puisque ce fil narratif a pris le pas sur l'aventure humaine, l'expédition sur le toit du monde. Exit les explications techniques, les descriptions de la galère à 8 000 m d'altitude, nous sommes dans la peau de Renaud, qui nous livre ses pensées les plus intimes, et sa valse-hésitation quant à continuer sa préparation pour cette expédition unique.
Weber évite tous les écueils du genre, nous livrant une BD sinon émouvante, du moins intéressante et relativement réaliste, sur les doutes d'un jeune homme un peu fainéant et ses aspirations à recoller les morceaux de sa famille.

Le dessin de Renaud Pennelle est plutôt pas mal, même s'il manque de maturité par moments. Ses décors montagneux sont assez réussis, même si dans le genre je préfère le style de Taniguchi. Seul bémol, des couleurs que je qualifierais de ternes, qui écrasent un peu son travail sur ces décors monumentaux...

Une note un peu augmentée, car j'ai bien aimé les chemins de travers pris par Patrick Weber. A noter en fin d'album, un dossier sur la montagne, l'alpinisme, ses charmes et ses dangers.

Pour ceux qui se poseraient la question, "Sagarmatha" est le nom népalais de l'Everest.

Nom série  Anathème  posté le 17/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je précise tout de suite que je suis un ami de la scénariste, Isabelle Bauthian. J'ai suivi de loin l'avancement de cet album, qui est en fait le premier écrit par la scénariste, bien avant Effleurés. A l'origine la série devait d'ailleurs s'intituler "Héritage", il me semble.

C'est avec une attente assez forte que j'ai abordé cet album. Ne nous leurrons pas, il souffre de quelques défauts. D'abord un défaut dans la narration, dans le déroulement du récit. Il y a quelque chose qui sonne faux dans la première partie de l'album, dans l'enchaînement qui amène l'arrivée de Tristan, le démon. D'autre part, j'ai trouvé le trait de X-Aël un peu approximatif de prime abord, bien qu'on sente les intentions derrière. Mais la dessinatrice améliore sa technique en cours de route, et les approximations sont peu à peu gommées. Gageons que le tome 2 l'amènera vers un plus haut niveau, comme en témoignent les travaux sur son blog.

L'histoire est celle d'une jeune femme aux abois qui se retrouve affublée d'un démon lui-même déboussolé, et même si ce n'est pas encore passionnant, ce n'est pas inintéressant du tout, d'autant plus que les visions dudit démon et la scène finale sont assez appétissants. Seule l'avant-dernière scène m'a semblée "facile", un peu "too much".

Une nouvelle petite série fantastique à suivre.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 203 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque