Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3741 avis et 1670 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Villes d'un jour  posté le 15/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une énième autobiographie, où l'auteur raconte ses jeunes années...

Ici Spiessert sort un peu du lot, puisqu'il voyageait avec un cirque, qui changeait de ville chaque jour (d'où le titre). L'album est bien sympa, balançant entre rire et larmes (oui, parce qu'il y a aussi des drames dans un cirque), et nous emmenant sur les traces de ce cirque, qui existe toujours de nos jours. C’est sympa, mais je trouve que l'immersion dans l'univers du cirque n'est pas assez profonde. On reste un peu en surface, et même si la posture choisie est le regard d'un enfant, donc naïf, cela aurait pu être plus approfondi. J'ai un peu pensé à Marzi à la lecture, même si les conditions ne sont pas du tout les mêmes.

Un album plutôt agréable, à lire si vous tombez dessus.

Nom série  Les Très très bonnes raisons de ne jamais faire de sport  posté le 15/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Comme d'habitude avec Jim, on a un album qui recycle des tonnes de clichés sur le sport.
Mais curieusement je le trouve un peu moins mordant qu'au début de ce type d'album.
C'est mou, c'est beauf par moments, c'est un peu facile le plus souvent. C'est du Jim quoi.

Bon, j'ai souri deux ou trois fois, mais même un ancien sportif comme moi n'y a pas trouvé grand-chose d'intéressant.

Quant au dessin, c'est encore plus feignant que d'habitude. Le côté caricatural est réduit à sa plus simple expression, et franchement cela a moins d'impact.

Nom série  Captain America - La légende vivante  posté le 14/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais pas trop Captain America. Mes lectures de comics m'envoyaient plutôt du côté des X-Men ou de Daredevil...

Mais j'ai sauté sur l'occasion d'en apprendre plus sur l'un des plus grands héros de la galaxie marvelienne, d'autant plus que ce recueil regroupe un arc aussi court qu'inoubliable pour les fans... Ici Cap est en lutte avec certains de ses anciens ennemis, qui ressurgissent du passé ou de la mort pour le tourmenter à nouveau. L'occasion pour le Vengeur tricolore de replonger dans ses souvenirs...

C'est assez sympa comme lecture. En relativement peu de pages, Roger Stern parvient à livrer l'essentiel de 40 ans d'histoire (cette histoire est parue en 1980) du comic de super-héros. Le vengeur, comme je l'ai déjà dit, est confronté à d'anciens adversaires, mais au-delà de quelques questionnements, cela ne le tourmente pas plus que ça. Il est vrai qu'il n'a pas l'érudition d'un Spider-Man ou d'un Daredevil, par exemple, souvent en proie à des questionnements existentiels. Les histoires sont donc une succession de combats entremêlés de retrouvailles avec d'anciens alliés parfois. Ca se lit bien, mais ce n'est pas pour moi inoubliable.

La force de cette série réside tout de même dans le dessin de John Byrne, encré par Joe Rubinstein. L'auteur est probablement alors au top de sa maturité, et nous propose de très belles planches, parfois doubles, reproduisant à merveille le dynamisme des combats et l'expressivité des visages, qu'ils soient grimaçants ou non.

Une bonne lecture, qui ravira sans doute les complétistes de Captain America ou de John Byrne, ravis de retrouver une réédition d'un ouvrage uniquement disponible sur souscription lors de sa première sortie française, en 1990.

Nom série  Romance d'outre-tombe  posté le 13/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Natsuki Sumeragi continue son exploration des contes classiques chinois. Elle met à leur service son graphisme fin et délicat, heureusement dépourvu de petites fleurs qui accompagne souvent les mangas sentimentaux.

Le seul souci de ces histoires, c'est le rythme. Lent, il apporte assez vite l'ennui. Parmi ces trois histoires, celle du milieu n'est cependant pas du genre sentimental, ils 'agit plutôt d'une histoire d'ogres et de vengeance. C'est la plus intéressante des trois.

A réserver aux amateurs du genre.

Nom série  Contes du Japon d’autrefois  posté le 13/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En effet, ces contes sont un peu étranges...

Plus que le graphisme des personnages féminins, en effet un peu particulier, c'est vraiment le fond de l'histoire qui m'a interpellé...
Certains des récits courts mettent en effet d'étranges créatures, dont l'origine terrestre est plus que douteuse. Il est fort possible qu'il y ait eu des histoires d'extra-terrestres au Japon au fil des siècles, comme dans le reste du monde... Bien sûr la dernière histoire n'a rien à voir avec un "conte d'autrefois", vu qu'il y est conté des évènements récents.

Comme Ro, j'ai été un peu déstabilisé par l'aspect non linéaire de certaines histoires. Par moments les personnages étaient confrontés à plusieurs problèmes, tous résolus en un claquement de doigts, grâce à un seul évènement. Cela semble un peu "facile", comme procédé, même si l'on se trouve dans un conte...

En conclusion ces histoires ne m'ont pas vraiment ennuyé, mais mon plaisir de lecture a été quelque peu perturbé par une narration chaotique par moments.

Note finale : 2,5/5.

Nom série  L'Association des Cas Particuliers  posté le 12/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis sous le charme.

Oui oui, sous le charme de cette série qui passe probablement largement inaperçue.
Pourtant elle est plutôt pas mal, avec un récit qui oscille entre thriller et burlesque, comme l'a souligné Ro. L'histoire révèle un auteur à la fois érudit et talentueux. Son récit bénéficie d'une mise en scène inspirée et intrigante. Dès les premières planches j'ai été pris par l'histoire, pour dévorer les deux albums à la suite. Le trait de Riche, qui me fait penser à celui du dessinateur du "Tueur", est finalement assez clair, alors que je le trouvais un chouïa immature en début de lecture. Voilà une bonne petite série, sans prétention mais qui est à la fois efficace et agréable.

Note finale : 3,5/5.

Nom série  Muhyo et Rôji  posté le 12/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il est un peu dommage de voir fleurir ce genre de série, et surtout de les voir arriver au même moment. J'ai l'impression d'avoir déjà lu un manga exactement sur le même sujet il y a moins de six mois...

Ici il s'agit de la première oeuvre professionnelle et en solo de l'ancien assistant de Takeshi Obata sur Hikaru no Go ; il a également travaillé sur Eye Shield 21. Assez vite ce manga m'a désintéressé. En effet il me semble trop léger pour être vraiment intéressant. Les deux personnages principaux fonctionnent selon le principe habituel de celui qui résout tout et de son assistant un peu maladroit et téméraire aussi. Ils n'ont pas vraiment d'épaisseur. Les histoires sont elles aussi assez répétitives : on vient chercher nos deux détectives pour leur soumettre un souci mettant en cause un esprit, ce dernier se manifeste, Muhyo récite une phrase piochée dans son gros bouquin (orné d'un symbole à la fois juif et franc-maçon, étrange) et hop, l'esprit a disparu. Le dessin assez simpliste n'est pas pour réhausser mon appréciation de lecteur, hélas. Nishi essaie de faire un peu plus ado avec une jeune fille en petite tenue à la fin du tome, mais ce n'est pas très excitant pour les amateurs de fan-service.

Généralement je trouve un peu d'intérêt dans la présentation d'un pan de l'histoire ou du folklore japonais. Mais point de tout ça ici, les différents esprits et remèdes présentés me semblent sortir tout droit d'un bazar. Seul un motif récurrent relatif aux enfers, comportant plusieurs yeux, me semble un peu respectueux d'une quelconque tradition.

Nom série  Le Maître de Jeu  posté le 16/04/2002 (dernière MAJ le 12/04/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais adoré Le Chant des Stryges, et attiré par l'annonce d'une série parallèle, j'ai foncé. Et là, ç'a été le choc !

Une série "grand public" très trash, qui n'hésite pas à faire disparaître des personnages auquel on s'attache, prenant comme cadre l'univers des Jeux de rôles (même si c'est un peu caricatural), instillant une atmosphère à la Lovecraft. Le scénario de Corbeyran atteint parfois des sommets dramatiques paroxystiques (surtout dans le tome 3), et le dessin de Charlet, pas très classique, impressionne par sa maîtrise.
Malheureusement Charlet lâche l'aventure dès après le tome 4, pourtant assez bon. C'est Horne Pérréard, un jeune illustrateur, qui prend le relais. Son dessin est assez désorientant dans le tome 5, avant de redevenir plus "classique" dans le tome 6 conclusif. Celui-ci compte moins d'action que ses devanciers, et du coup Corbeyran utilise une bonne partie de l'espace (17 ou 18 pages dans le tome 6 !) pour nous servir quelques -petites- révélations. La fin de ce second cycle (tomes 5 et 6) comporte pas mal de frustrations. Les relations des personnages ont évolué, le tome 5 est un peu étrange visuellement, on en apprend un peu mais pas trop sur le Grimoire de Venoncius...

La série du coup retombe un peu dans mon estime, passant de "franchement bien" à "pas mal". C'est dommage de rater -relativement- la fin d'une série aussi prenante sur son triptyque initial.

Nom série  L'étrangleur  posté le 12/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'étais curieux de voir ce que donnerait ce feuilleton, prépublié sous forme de journal avec 5 numéros. Casterman s'était donc amusé à faire dans l'original pour cette histoire d'étrangleur, imaginée par l'écrivain Pierre Siniac et illustrée par Tardi, dessinateur presque officiel du paris des 50 premières années du XXème siècle.

Le résultat est... intéressant. La BD proprement dite est précédée de fausses coupures presse, relatant les faits qui ont amené à faire de l'étrangleur de minuit un phénomène. La BD elle-même nous met dans la peau du tueur, qui va jusqu'à informer un proche de la police de son identité. Il y a en fin d'ouvrage plusieurs fins alternatives, plus ou moins intéressantes et inventives. J'avoue que ce n'est pas le meilleur bouquin dessiné par Tardi. C'est assez plat, ça manque de rythme. Peut-être est-ce réellement plus intéressant sous forme de journal populaire (forme que je n'ai pas eu le loisir de lire). Le dessinateur, pourtant, n'est pas loin de son meilleur niveau graphique, mais cela ne suffit pas à rendre Le Secret de l'étrangleur vraiment bon. Seule la forme en fait un objet original.

Nom série  Jacques le petit lézard géant  posté le 11/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue que je m'attendais à mieux d'après les notes et les commentaires.
Parce que finalement on se retrouve avec une série de gags relativement ordinaires, comme il me semble en avoir lu des dizaines dans Spirou magazine. Comme il a déjà été dit, les histoires sont basées sur l'absurde et la bêtise. Mais là où un Larcenet se montre mordant et incisif, Libon ne montre pas vraiment un humour féroce. Certes il y a quelques petites trouvailles, mais rien qui vaille vraiment le détour.
Le dessin est sympa, mais ressemble -là encore- à bien des styles aperçus dans la magazine belge ces dix ou quinze dernières années.

Cependant cela reste assez distrayant... Juste 3/5, en fait.

Nom série  Figurec  posté le 07/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Comme l'ont souligné certains de mes devanciers, ce récit est d'une grande noirceur, d'une noirceur que l'on pourrait dire absolue, même.

Car dans le monde de Figurec, rien n'est vrai. Chacun, même vos proches, joue un rôle. Au sens propre. L'histoire écrite par Fabrice Caro vous happe dans sa spirale, et ne vous lâche plus. C'est une implacable machine à broyer les âmes et les espoirs.
Pourtant celui qui oeuvre sous le diminutif de Fabcaro a l'habitude de raconter des histoires plus légères. C'est son côté obscur qui parle à travers "Figurec". Vraiment, j'ai trouvé cette histoire très prenante, et sa conclusion... énorme !
D'origine je ne suis pas très fan du trait de Christian de Metter. Mais il a l'art de nous faire sonder l'âme humaine, que l'histoire soit de son fait ou non, pour en arracher ce qu'il y a de plus intime. Souvenez-vous du "Curé", d'Emma (à lire absolument), ou encore du Le Sang des Valentines. Ses héros ont tous en commun un destin tragique, mais une vie tragique également.

Fortement conseillé.

Nom série  Marvel zombies  posté le 07/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On est clairement là dans un pur délire, l'univers Marvel n'étant pas, bien sûr, à une incohérence près, j'ai pris ce bordel organisé pour un bol d'air rafraîchissant.

Bien sûr, le scénario est aussi ténu qu'une feuille de tabac à rouler, mais on s'en fiche. Ce qui compte, c'est de voir ces satanés crétins en collants se faire démembrer, énucléer, décapiter... J'avoue que certains passages m'ont beaucoup fait rire (notamment avec Hulk). Un seul regret au départ, effacé par la suite, c'est qu'on ne voie pas l'évènement déclencheur, l'arrivée de Sentry portant le virus zombie... Mais comme je l'ai dit on voit cette scène par la suite. Les deux premiers tomes sont bien différents dans leur traitement graphique et leur ton. J'ai bien aimé les deux, surtout avec l'apport d'Ash Williams, échappé d'Evil Dead...

Bref, pas de prise de tête (ou alors pour la manger !) dans ce "Marvel Zombies", qui assurera un bon moment de lecture aux fans et aux autres.

Nom série  Calcutta  posté le 06/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas lu Corridor, du même auteur, mais je ne suis pas sûr d'en avoir envie.

L'auteur est visiblement originaire de Calcutta, dont il raconte l'histoire à travers des anecdotes de certains personnages illustres ou plus modestes. Pourquoi pas ? Mais en fait c'est une fausse bonne idée. Avec comme fil rouge la quête de quelques objets appartenant à son grand-père, on a droit à une sorte de catalogue de figures de Calcutta, sans véritable ordre, avec des aller-retours dans le temps, et du coup ç'en devient très confus. On perd très vite le fil, d'autant plus qu'un personnage évoqué est abandonné au bout de deux ou trois vignettes. C'est vraiment frustrant. Bannerjee se reprend brièvement en fin d'album en nous contant l'origine et l'évolution du terme "babu", ce qui nous permet d'apprendre une infinitésimale partie de la culture indienne.

Frustrant.

Nom série  L'Espace d'un soir  posté le 06/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Marrante, cette bd, à défaut d'être originale.

En effet, proposer de multiples intrigues croisées avec seulement 15 personnages qui se croisent et se recroisent (et se re-re- hum...) dans un même immeuble, c'est intéressant, mais encore faut-il que la composition et l'exécution soient également intelligemment réalisées. C'est le cas ici. On arrive à suivre sans gros soucis les quatre fils de narration (correspondant aux quatre étages), et en plus c'est relativement plaisant, avec une fin assez ironique, bien qu'assez facile à deviner.

Le trait de Colonel Moutarde, qui a déjà beaucoup oeuvré dans la publicité, est très agréable, bien que proche d'auteurs à succès déjà cités par mes camarades.

L'espace d'un soir, l'espace d'une demi-heure, voilà une lecture plaisante.

Nom série  La Survivante  posté le 05/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Paul Gillon avait marqué l'histoire de la Bd de SF pour son travail sur Les Naufragés du temps. Au fil des années, ses héroïnes sont apparues comme souvent dénudées, sans que cela se justifie toujours (comme par exemple dans "la dernière des sales obscures"). Ce n'est pas forcément désagréable, pour peu que vous soyez un homme en âge de procréer, et hétérosexuel de surcroît, mais à la force c'est un peu fatigant...

Dans la Survivante il nous propose un survival moyennement érotique qui a lui aussi probablement marqué un certain nombre de lecteurs. Mais pour éviter les critiques dont il a dû faire l'objet sur ses oeuvres précédentes, il a essayé de rajouter des éléments philosophiques dans la bouche de ses personnages, qu'ils soient humains ou non. Mais au final il s'agit plus d'un bavardage sans réel fond, d'une poudre aux yeux pour "épaissir" son propos, essentiellement érotique. En plus la fin est carrément ratée.

Cependant je ne peux m'empêcher d'admirer son style graphique si particulier, qui n'a quasiment pas bougé depuis 40 ans (il a 60 ans de carrière). C'est bien tout ce qui reste d'intéressant dans cette fresque érotico-science-fictionnelle boursouflé (qui a dit turgescente ?).

Nom série  La Vie des gosses  posté le 05/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue que je me méfie de certaines productions coréennes.
Après un Cours, Bong-Gu! qui m'avait bien énervé, je suis donc passé à cette "Vie des gosses", censé "poser lui aussi un regard tendre sur l'enfance"...

Au-delà des formules de communiqués de presse d'éditeurs, il faut avouer que ce nouveau venu dans le manhwa (son premier ouvrage publié le fut en 2006) a un style plutôt intéressant. Chacune des histoires est ainsi nimbée d'une dominante de couleurs propre. Elles nous emmènent sur les pas d'une bande de gamins espiègles, pour lesquels la bande dessinée tient une place importante, mais qui aiment aussi partir à l'aventure à l'occasion. Il y a aussi l'omniprésence de l'armée américaine, censée prévenir tout incident avec le voisin nord-coréen.
J'avoue que le charme a opéré sur cet album doux-amer. Je me suis retrouvé dans l'aventure des gamins qui construisent un bateau de glace sur le lac gelé, je me suis demandé si le voisin du nord allait franchir la frontière, j'ai ri à la quête de Kok-ji de son magazine de manhwa....

Bref, un bon moment de lecture.

Nom série  The Magic of Aria  posté le 05/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai mis du temps à emprunter ce comics, d'une part parce que je ne pensais pas qu'elle s'arrêtait au bout de deux tomes, et d'autre part parce que le style et l'univers présentés ne me semblaient pas très originaux.

A la lecture, il semble que finalement nous ne voyions jamais publiée en France une quelconque suite. L'histoire ne m'a pas vraiment passionné. J’ai trouvé les personnages assez plats, à l'exception de Pug (qui s'appelle Boxeur dans le tome 1). Cette histoire de foire aux âmes dans le tome 2 m'a semblée finalement assez maladroite.

Côté graphisme, le dessinateur principal Jay Anacleto a un style assez proche de celui d'Alan Silvestri, que j'aime assez. Par la suite c'est David Yardin qui prend le relais, et je le trouve encore meilleur. Mais mis à part le plaisir visuel, il n'y a pas grand-chose de très enthousiasmant dans ce comics.

Nom série  Fantômes blancs  posté le 14/10/2005 (dernière MAJ le 04/04/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La surprise de la rentrée. Un album qui n'a l'air de rien, mais qui gagne à être connu. Appollo nous propose une étrange histoire, entre ennui amoureux et récit de fantôme. Le personnage de François, descendant d'esclaves noirs revenant sur la "terre de ses ancêtres", et porteur d'une certaine modernité, est intéressant. A ses fêlures, à ses angoisses répondent une ambiance étrange, comme la fin d'une époque sur cette île des Antilles. Après le remarquable La Grippe Coloniale, Appollo nous livre là un album touchant, oscillant entre plusieurs genres mais curieusement, s'enrichissant des poncifs de chaque genre pour les rendre harmonieux.

Il entraîne dans son sillage un Li-An inspiré, qui délaisse pour l'occasion son trait "moebiusien" du cycle de Tschaï pour un trait plus dépouillé, plus fin. Et il a raison.

Nom série  Dracula  posté le 03/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"Dracula" est pour moi une oeuvre majeure de la littérature fantastique. Son rayonnement est tel qu'il est même fortement implanté dans l'imaginaire collectif. Qui n'a pas frissonné à l'apparition de la créature maléfique dans le film de Murnau ? Le cinéma a beaucoup fait pour la connaissance du personnage, mais en réalité, combien d'entre nous ont réellement lu le roman de Bram Stoker ? Pas tant que ça, en fait. Je l'ai lu, et c'est un ouvrage passionnant, qui contient en germes énormément de pistes plus ou moins bien exploitées par les continuateurs divers et variés, plus ou moins respectueux de l'oeuvre originale.

Hippolyte fait probablement partie des "vrais" amateurs du roman. Cela se sent dans son adaptation, qui est comme habitée par l'esprit du roman. Il prend son temps pour présenter les différentes scènes du roman, qui pour moi est un peu comme une pièce de théâtre. Cette théâtralité se retrouve d'ailleurs dans les meilleures adaptations de ce monument. Hippolyte nous propose donc sa vision, avec ses mots, avec ses images. Il a un dessin très particulier, auquel je n'adhère pas vraiment. Trop pictural à mon goût, trop flou, trop sombre, il reflète mal le sentiment d'angoisse que j'ai ressenti en lisant le roman original. Pourtant le dessinateur y a mis probablement tout son coeur, toutes ses tripes. Il a fait également le choix d'installer des ambiances très particulières, avec des fonds de couleurs différentes suivant les lieux, les protagonistes... Je salue donc l'entreprise, certes courageuse, mais qui ne contentera hélas pas tout le monde.

A lire si vous êtes un amateur du genre.

Nom série  Imbéciles heureux !  posté le 31/03/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'avoue avoir été un peu déçu par ce manga.
Déçu parce que les histoires qu'on nous promettait trash ne le sont finalement pas tant que ça. A l'exception (notable ? Non, pas vraiment) de trois récits au total, disséminés sur les trois tomes, je me suis pas mal ennuyé. Le côté béat/grimaçant à l'extrême m'a carrément laissé froid. Je pense qu'il s'agit, comme avec le film The Host (qui est coréen, et non pas japonais) d'un problème de culture, voire de caractère. Il y a peu de chances pour que j'aie l'air idiot ou que je fasse de telles mimiques, même dans des situations extrêmes. Extrêmes, certaines de ces situations le sont. Mais elles manquent cruellement de véritable épaisseur.
Certes le dessin est relativement réussi, mais je ne trouve pas qu'il ait un caractère particulier.

Bref, si vous cherchez un manga dérangeant, ce n'est pas "Imbéciles heureux !" qui pourra vous satisfaire.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 188 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque