Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3788 avis et 1698 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Captain Pirate  posté le 23/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pfff. Bon, c'est vrai qu'au niveau de l'histoire, on frise le néant absolu. Prenez une petite fille effrontée, un oncle acariâtre et un pirate bonne pâte, mélangez le tout, et essayez de décrire ce qu'il se passe. Eh bien pas grand-chose. Quelques explosions, des quiproquos, et le tour en est joué. Enfin, si vous n'êtes pas regardant du tout sur l'histoire.

Niveau dessin, Herval fait dans le "gros nez", et s'en sort pas trop mal, sans être aussi talentueux que Pierre Tranchand dans Marine, série à comparer. C'est lui qui sauve la série - mort-née - du naufrage intégral, car il a un style assez plaisant, même si sans génie.

2/5, uniquement pour le dessin.

Nom série  L'Histoire des 3 Adolf  posté le 23/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un manga fleuve, sur une période qui a changé à tout jamais peut-être la face du monde.

Je ne vais pas égrener les qualités intrinsèques de cette oeuvre de Tezuka, juste faire remarquer que l'un de ses caractères essentiels est d'être un récit débarrassé d'un grand nombre de clichés sur la Seconde guerre mondiale. Pas d'expression de culpabilité, très peu de combats représentés, juste -si j'ose dire- l'évocation de *petits* drames qui s'inscrivent en filigrane dans la trame plus grossière de l'Histoire. C'est là l'intelligence de Tezuka, réussir à parler du second conflit mondial sans montrer le conflit en lui-même.

Mais si ce manga est si intelligent, pourquoi seulement un 3/5 ? Eh bien parce qu'il y a eu des moments, surtout dans le tome 3, où je me suis légèrement emmerdé. On nous montre des personnages, des situations sans rapport apparent avec l'intrigue principale. Je me dis "ah, il y aura certainement une intégration de ces éléments plus tard". Et finalement non, cela n'aura servi à rien. Cela m'a un peu frustré, d'autant plus que cette lecture fut assez longue en ce qui me concerne. Mais remettons les choses dans leur contexte, à l'époque où "L'Histoire des 3 Adolf" fut publiée, ce fut sans doute une mini-révolution.

Nom série  Carmen+Travis - les Récits  posté le 24/10/2003 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Réclamé à cor et à cris par les fans et annoncé en grande pompe par l'éditeur, voici donc le premier cross-over des deux séries majeures de Fred Duval. Faux cross-over, d'ailleurs, puisque les deux personnages ne se rencontrent qu'une seule fois. Les autres récits s'attachent aux personnages secondaires, comme Naoko Sonoda ou Vlad Nyrki.

Difficile de s'attacher à ces récits vite écrits, ne contenant que très peu d'infos intéressantes (même pour le fan de base), et de plus, difficile de s'identifier aux personnages avec des styles graphiques plutôt éloignés des auteurs originaux, mais éloignés également entre eux...

Un puzzle qui fait mal aux yeux, assez décevant tout de même...

Nom série  Bunker  posté le 10/01/2008 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Marrant tous ces avis qui s'appuient sur Sanctuaire pour parler de leur appréciation de la BD. Je dois être le seul à ne pas l'avoir encore lu, et ce sera peut-être ma dernière lecture dans le genre, au train où ça va.

Bref, j'ai abordé "Bunker" avec un regard "vierge", et du coup sans m'attendre à quoi que ce soit. J'ai trouvé, allez savoir pourquoi, la présentation des différents protagonistes, un poil prétentieuse, voire superfétatoire. Parce que si cette introduction n'existait pas, la lecture n'en serait pas affectée plus que ça. Mais cela ne m'a pas gêné ma lecture, qui fut, je dois le reconnaître, plus qu'agréable. J'y ai trouvé pas mal d'éléments que j'apprécie dans le "survival" : des personnages intéressants (pas forcément très recommandables), une ambiance inquiétante, une histoire bien construite, des dessins à la fois clairs et précis.

Il y a tout ça dans "Bunker", et j'attends la suite avec impatience.

Nom série  Beurk ! Un ténia  posté le 21/02/2008 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'objectif de ce tome (cette série ?) est clairement informatif, pédagogique.
Au travers d'une situation banale, puis des questionnements et désirs d'un enfant, on nous explique ce qu'est un ténia. La plupart des adultes n'apprendront pas grand chose, mais c'est plutôt pas mal fait pour des enfants (à partir de 7 ans, par exemple).
Le dessin simple d'Aurélie Pollet, illustratrice et réalisatrice de courts métrages d'animation, se prête bien à la portée pédagogique.

Recommandé aux petits.

Nom série  Arthur le fantôme justicier  posté le 30/06/2005 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis retombé récemment sur ces albums, après les avoir lus dans Pif Gadget moi aussi il y a -hum- quelques années.
Arthur m'enchantait avec ses histoires très aventureuses, ses chausses-trapes, ses passages secrets, ses personnages dupés...
Certes, la plupart des pages étaient très minutieuses, un peu trop parfois, mais le dessin généreux de Cézard faisait passer la pilule. Par contre, le fait d'enchaîner plusieurs intrigues, et de ne pas rester sur l'idée de départ peut troubler un grand nombre de lecteurs.
Malgré ça, ça se lit encore assez bien.

Nom série  Aria  posté le 18/04/2002 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Aria a été ma première héroïne de papier, ou presque, avec Yoko Tsuno. Je suis assez attiré par les héroïnes fortes, qui décident de prendre les choses en main, sans se soucier des mâles reptiliens qui les entourent.
Aria correspond à ce profil, et elle dure !
Michel Weyland nous conte des histoires très sensibles, proches du féminisme, un personnage principal fort et faible à la fois (humain, quoi !), et des décors somptueux...

Un classique de l'heroïc fantasy à la portée de tout le monde.

Nom série  Ya San  posté le 18/11/2007 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une vraie curiosité, ce manhua.
Curiosité à plusieurs titres, autant thématique, narratif que graphique.

Sur le plan thématique, "Ya San" brasse de nombreux thèmes. C'est d'abord une histoire d'initiation, de quête pour le jeune Ya San, adolescent aventureux et curieux. Il découvrira le secret de ses origines en même temps que le point de départ que l'étrange malédiction qui frappe son village. Mais c'est aussi un thriller fantastique, au chemin tortueux, à la narration éclatée, non linéaire. Avec une dose de contes chinois, et un soupçon de science-fiction, cela donne une histoire très hybride, difficile à classer.
Sur le plan graphique, il est important de noter que Huang Jia Wei est quasiment un débutant dans l'art graphique. "Ya San" constitue son oeuvre de fin d'études, et c'est un ouvrage remarquable. Parce que le dessinateur s'affranchit d'entrée des codes graphiques propres au manhua, et qu'il propose un style très particulier, qui puise sans doute dans de multiples sources. Il y a des passages qui dénotent une maîtrise graphique remarquable, et d'autres qui sont plus bâclés.

Une curiosité, décidément.

Nom série  Amours fragiles  posté le 17/10/2006 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une jolie BD, qui sort un peu des sentiers battus.

Alors bien sûr, une histoire d'amour à l'époque nazie, il y en a eu énormément, et on en trouve quelques-unes en bande dessinée, évidemment. Tiens, je citerai 1945, par exemple.
Mais ce qui fait la force d'"Amours fragiles", c'est l'intensité des personnages, l'étrange facilité du lecteur pour s'identifier à eux.
Pourtant l'histoire est illustrée par un dessin très ligne claire, sans réel génie, mais avec beaucoup de maîtrise. Il est d'ailleurs à noter que le dessin de Beuriot a beaucoup évolué entre les deux tomes. Il en ressort encore plus lisible, et le plaisir de lecture est augmenté dans le second tome.

Mais malgré toutes ces qualités, "Amours fragiles" n'a pas pour moi, du moins pour l'heure, l'étoffe d'un chef-d'oeuvre. J'ai trouvé ça plaisant, bien raconté, assez prenant. Mais ça ne m'a pas pris aux tripes. C'est pourquoi ma note est un peu en deçà de celles de mes camarades, se rapprochant plutôt d'un 3,5/5.

Nom série  Yumihari  posté le 04/01/2008 (dernière MAJ le 15/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis rejoindra plus ou moins celui de Ro, puisque j'ai eu le même sentiment d'intrigue et de méfiance.

En effet très vite j'ai été étonné par l'univers et l'imagination développés par l'auteur. Ici nous avons une histoire où plusieurs genres sont mêlés, et du coup le lecteur lambda, amateur éventuel de fantastique et de SF peut être intrigué. Ici le decorum fantastique est plaqué sur des éléments historiques propres au Japon, ce qui n'est pas pour déplaire à tous les publics, qu'ils soient européens ou nippons, je pense.

La principale difficulté réside dans la profusion de personnages, et le manque de clarté quant aux enjeux et aux positions des différents personnages. On a un peu l'impression d'avancer à l'aveugle, comme au début de certains vieux films de Miyazaki, et ma foi, c'est un peu gênant.

Mais la suite permettra sans doute d'y voir plus clair.

Nom série  Histoire de France en Bandes Dessinées  posté le 15/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, j'avais oublié cette série...
Pourtant j'ai encore quelques-uns de ces albums dans un coin, et je les ai relus il y a seulement quelques mois.
Je possède surtout les premiers albums, mais aussi le 19ème siècle. Graphiquement, la diversité des styles est une bonne idée, de plus elle a permis à l'époque de sortir les fascicules de façon très rapprochée. Ce sont des albums soignés, la plupart du temps passionnants, et qui n'ont pas pris une ride grâce à la collaboration de véritables auteurs de bande dessinée. Pourtant vieux de plus de 20 ans, les albums n'ont pas subi l'outrage du temps, surtout s'ils sont conservés dans de bonnes conditions.

Comme l'a souligné ulys31 (Ulysse revieeeeeeens... Ulysse reviens !), c'est à réserver aux complétistes des auteurs ayant collaboré, ou aux amateurs d'Histoire, qui tous y trouveront leur compte.

Nom série  Oxygène  posté le 27/01/2006 (dernière MAJ le 13/05/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal, pas mal pour une première BD...

L'univers mis en place par François Debois, même s'il pioche à gauche et à droite (Miyazaki et Le 5ème Elément en premier lieu, mais aussi le folklore des Aborigènes d'Australie), est cohérent, et plutôt intéressant. Les personnages sont attachants, même s'ils mériteraient d'être encore développés. On entre très vite dans le feu de l'action, les choses se mettent en place... On ne s'ennuie pas, d'autant plus que le dessin de Julien Gallot est plus qu'honorable, réhaussé par ses couleurs chaleureuses, même s'il manque d'encore un peu de maturité. A ce titre, la couverture du tome 1 est d'ailleurs pas mal. Il se passe pas mal de choses dans le tome 2, de manière un peu confuse, mais l'enchaînement des évènements me dit qu'on tient là une bonne petite BD...

Ce n'est pas transcendant, mais on attend la suite.

Nom série  Litost  posté le 13/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ohhh la jolie découverte !
La Boîte à Bulles a vraiment le nez creux dans ses paris.
Nous voilà face à un véritable hymne à l'amour, à la vie, au chant des oiseaux, les arts... Il y a une joie de vivre incroyable qui se dégage de ses pages. Une étrange pureté aussi. Un peu comme si les traits, les paroles, les personnages étaient sur le point de s'envoler, emportées par le vent qui passe... Je ne sais pas si les pages ont été retravaillées, mais elles sont réellement superbes. Curieusement, j'ai pensé à Broussaille en lisant Litost. Peut-être parce que la puissance poétique est la même...

Difficile d'en dire plus, mais cet album a frôlé de très près la note maximale, effleuré comme on aimerait effleurer la peau d'une femme qu'une goutte de pluie vient juste de rencontrer...

Nom série  L'Homme de Mars  posté le 13/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai un sentiment un peu mitigé face à cet album.
D'une part je ne suis pas trop amateur de la musique de Kent. Ca lorgne un peu trop du côté de la variété à mon goût, moi qui préfère la pop et le rock. L'écoute de l'album musical m'a conforté dans mon opinion : pas mon truc, même si ce n'est franchement pas désagréable. S’il fallait trouver des artistes du même genre, je citerais Higelin et Thiéfaine.

Par contre, concernant l'album BD, je trouve ça... surprenant. Je ne connaissais pas Kent l'auteur de narrations dessinées. Il paraît pourtant qu'il a déjà réalisé d'autres albums. J'ai eu la chance de voir une expo de ses planches grandeur nature, et c'est quand même quelque chose. Il y a une véritable puissance qui se dégage de ses planches. Par contre l'histoire, sur une majorité de planches, m'a laissé un peu froid. Une distanciation sans doute due au rythme de narration, plutôt lent, et sans aucune parole, uniquement de la voix off. Une voix off qui fait bien sûr écho à la musique fournie avec l'album.

Bref, c'est un album OVNI, non seulement par rapport à son sujet (un extra-terrestre qui essaie de s'immerger dans notre civilisation terrestre), mais aussi concernant son graphisme (on pourrait presque parler de design tant la recherche des volumes et des perspectives est poussée) et son rythme, très particulier.

Une vraie curiosité.

Nom série  La Guerre des Mondes (Adonis)  posté le 12/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nous voici face à une nouvelle adaptation du classique d’Herbert George Wells. Quelle en est l’utilité ? Eh bien en fait l’originalité réside dans le projet éditorial. Les Editions Adonis ont pour ambition de diffuser des adaptations des trésors de la littérature romanesque mondiale. Chaque album fait l’objet d’une adaptation soignée, accompagnée d’un CD-ROM contenant le texte intégral en pdf et une version audio en MP3. On trouve également en fin d’album une biographie de l’auteur, une analyse de l’œuvre et en l’occurrence un point sur les connaissances au sujet de la planète Mars. Pour être complet, je signalerai des extraits choisis de l’oeuvre (en anglais et en français, un lexique multilingue pour les étudiants en français langue étrangère. Une édition donc largement tournée vers la pédagogie, soutenue par l’UNESCO et l’Organisation internationale de la francophonie.

Côté BD proprement dit, j’avoue avoir éprouvé pas mal de plaisir à sa lecture. J’ai découvert le trait d’Alain Zibel, assez proche de celui de Leo (Aldébaran, Kenya, Trent…). Il y a assez peu d’erreurs anatomiques ou architecturales. Il y a un petit côté figé probablement dû à cette parenté avec Leo mais avec des couleurs propres, un style clair, c’est assez plaisant. Quant à l’histoire, eh bien Chanoinat reste très fidèle à l’esprit du roman de Wells, qui est très avare en dialogues, mais pas en voix off. Donc c’est un peu chiant parfois, mais cela reste une très bonne histoire.

Pour conclure, même si l’histoire est un peu lente, la réalisation soignée et les suppléments pédagogiques font de cet album un bel objet.

Nom série  Lettres d'outremer  posté le 07/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Décidément j'aime bien les albums de Warnauts et Raives.
Il y a toujours une belle ambiance, des moments de silence, des jolis dessins. Je parle de jolis dessins parce qu'une fois encore, les décors et les couleurs donnent vraiment envie d'aller sur les lieux de l'intrigue, en l'occurrence ici la Guadeloupe. J'ai retrouvé pas mal d'images persistantes de Pointe-à-Pitre, de Basse-Terre, et des environs. Ca m'a plu.

Sur le plan de l'histoire, j'ai été un peu déçu, car je l'ai trouvée un tantinet faiblarde. Le point de départ est une sorte d'enquête du héros, Jean, pour retrouver les amants de sa femme tragiquement et soudainement disparue. Mais assez vite cette quête s'efface, pour faire place à celle de Jean pour reconstruire une nouvelle vie, son histoire avec Souana, avec ses différents amis de Guadeloupe et de Métropole. L'album se déroule sur un faux rythme, typique d'ailleurs des ambiances antillaises. Je ne dirais pas qu'on s'endort à la lecture, mais ça détend bien. Reste plus qu'à siroter un ti'punch et on est en plein dedans.

Bref, une lecture agréable, mais pas inoubliable.

Nom série  Steak me tender  posté le 05/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sympathique ce miniblog réalisé par la directrice de la collection, Gally.
La partie dessinée n'est à proprement parler pas très trépidante, je dirais même qu'elle est un peu faiblarde au niveau de l'intrigue.
Mais la partie "online" permet une mise en abyme assez bien vue, j'ai trouvé ça plutôt intéressant en fait, même si ça part un peu dans tous les sens. Comme tous les albums de cette collection, la partie papier est lue en 5 minutes maximum, mais Gally propose une suite plus conséquente.

Bref, à lire si vous êtes fan de l'auteur, sinon ce n'est pas énorme.

Nom série  Les Sisters  posté le 05/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bamboo fait le forcing pour lancer des bd à direction des pré-adolescentes. Après Studio Danse, voici donc "Les Sisters".

La surprise est assez bonne, puisque je l'avoue, certains gags m'ont vraiment fait sourire. Comme on le dit souvent dans ces cas-là, ça me rappelle des souvenirs. Non que j'aie été une fille dans une autre vie (et en plus avec ma soeur c'était chien et chat), mais j'avais deux cousines qui ont quelques points communs avec ces deux héroïnes de papier. De plus certains gags comportent des vraies trouvailles, comme le costume de super-héroïnes ou le coup du portable.

Le dessin de Wilmaury est très agréable, très actuel, ce qui permet un grand dynamisme dans les planches.

Bon, c'est encore un album pour ma nièce de 12 ans, mais je trouve cette nouvelle série assez plaisante.

Nom série  Les Fondus du jardinage  posté le 04/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue que j'ai été agréablement surpris par cet album.
En effet je le trouve un peu au-dessus du tout-venant des albums d'humour réalisés par Bamboo. Cette collection sur les loisirs était assez pauvre avec Les Fondus de la pêche, elle remonte un peu avec cet album consacré au jardinage.
Certains gags m'ont bien fait sourire, ce qui peut-être un gage de qualité, tellement je suis difficile avec les séries d'humour... Il y a bien sûr à boire et à manger, mais cette qualité -relative- des gags est peut-être dû à la présence en tant que co-scénariste d'Hervé Richez, auteur des mainstreams et sérieuses séries Sam Lawry, Groom Lake et Le Messager.

Le trait de Richard Di Marino est lui typique des gros nez, alors qu'il adopte un style un chouïa plus adulte avec Outre Tombe chez Vents d'Ouest.

Bref, ce n'est pas la série d'humour de référence, mais ça se laisse lire, grâce à quelques gags bien sentis.

Nom série  Les Suites Vénitiennes  posté le 04/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis assez partagé sur cette série.
Les deux ou trois premiers albums me semblent tout à fait corrects, avec cette série de meurtres commis à Venise. Une machination assez diabolique, bien écrite, avec pas mal de rebondissements intéressants. L’occasion pour nous aussi d'admirer la technique de Guy Raives, très à l'aise dans ses décors, malgré une mise en scène des personnages assez figée. Mais par la suite, ça se gâte. Les personnages deviennent incohérents, les péripéties deviennent plutôt déséquilibrées... de plus l'intrigue principale tire en longueur, avec une chute, à la fin du tome 7 (le dernier que j'aie lu), dont je ne sais que penser. Reste le trait du dessinateur, qui a changé de mise en couleurs dans le tome 6, lequel changement s'équilibre un peu au tome suivant.

Bref, une série aux ambiances très réussies, mais qui souffre d'un prolongement -et donc d'un essoufflement- de son intrigue principale.

3,5/5 pour les deux premiers tomes, 2/5 sur les suivants.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque