Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 667 avis et 171 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Ca n'arrive qu'à moi  posté le 08/05/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouais, bof bof ce premier tome effectivement.

Je ne suis, à la base, pas fan du dessin de Tronchet donc déjà ça partait assez mal... Cette Prunelle n'est finalement rien de plus que l'alter ego féminin de Jean-Claude Tergal, en moins crade : le célibat, les gaffes, les problèmes relationnels avec le sexe opposé, les plans foireux et la mère infantilisante et omniprésente.

Tout comme Miranda, je me suis très vite lassée des expressions maltraitées par l'héroïne, elle sonnent très "artificiel", elles ne donnent pas l'impression de sortir spontanément d'un cerveau distrait mais au contraire d'avoir été mûrement réfléchies pour détourner l'original... Le scénario est un peu simpliste et culcul, pas très intéressant en tous les cas. Les personnages n'attirent pas spécialement ma sympathie... Le dessin de Tronchet est égal à lui même : pas à mon goût !

Pourquoi pas 1/5 alors avec tout ça ? Parce que, même si c'est finalement assez rare au cours des 64 pages que compte cet album, les quelques traits d'humour prononcés par Prunelle, souvent à l'insu de son plein gré ou qui font un bide monumental à chaque fois m'ont bien faire rire... (En tête de liste le Vendredi noir de Robinson Crusoe).

A réserver aux fans de l'auteur je suppose.

Nom série  Heads  posté le 06/05/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Autant le dire tout de suite : la raison pour laquelle je souhaitais avoir cette série (et la lire, du coup), c'est la fresque que forment ses 4 tomes. Dès que je suis tombée sur ce crâne vu aux rayons X formé par les 4 couvertures de la série dans la discussion sur les couvertures de BD qui forment des fresques, je n'avais plus qu'une idée en tête : l'avoir pour moi !!! Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à trouver le T1, qui est en rupture de stock partout et très rare en occasion (alors que l'éditeur continue à faire de la publicité pour cette série à la fin de tomes parus tout récemment soit dit en passant…).

Bref, je m'égare… tout ça pour dire que je ne regrette pas du tout le mal que je me suis donnée ! Heads est un très bon thriller, bien raconté, bien dessiné (mieux que le récent Ikigami - Préavis de mort du même dessinateur), d'une lecture facile et agréable et au contenu dense et prenant. Et même si tout lecteur aura probablement de bonnes intuitions très vite (je ne prétendrais pas les avoir toutes eues très tôt non plus), les chemins que prend le récit nous les font parfois oublier tant on est pris par ce qui se passe. Et si rien n'est vraiment surprenant dans l'intrigue et sa chute, j'ai suivi tout ça avec grand plaisir, spectatrice que j'étais de la lente et insidieuse évolution de Jun Ichi qui est très bien mise en scène. Les quelques personnages secondaires clés (l'équipe médicale, la fiancée du héros, les proches du donneur) sont relativement bien campés même s'ils restent plutôt lisses dans l'ensemble, j'émettrais juste une réserve sur le dévouement incroyable de Megumi qui va vraiment très loin pour soutenir celui qu'elle aime…

Le seul reproche que je peux faire, c'est cette fin qui tombe au milieu du 4ème volume, puisque sa deuxième partie est une série d'histoires courtes (dont la première est plutôt sympathique et la dernière pour le moins étrange…) : alors même que je me demandais de quelle manière ces 100 dernières pages allaient nous éclairer sur les dessous de l'intrigue, le fait de tomber sur "Heads – fin" m'a franchement décontenancée, surtout sur une dernière page "sortez les mouchoirs" comme ça.

Il n'empêche que cela reste une très bonne série et (détail non négligeable) on sent tout au long du récit que ce dernier est construit, qu'il a été conçu pour tenir dans ces 3 tomes ½ et qu'il ne s'est pas arrêté là faute de vente mais parce qu'il était prévu comme ça dès le départ. Ce genre de série courte dans le vaste monde du manga fleuve est une denrée rare !

Franchement pas mal, à lire sans aucun doute, à acheter si vous avez la chance de la trouver.

Nom série  Lancelot  posté le 02/05/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Franchement.... pas convaincant(e) ce(tte) Lancelot(e) !

Bon, déjà à la base, en lisant le résumé et en tombant sur la scène de la révélation du tome 1, j'étais moyennement emballée. Graphiquement cela me convient tout à fait (ce n'est pas très original pour le genre car vu et revu dans d'autres séries de la même collection, mais c'est un style qui me plait, que ce soit le trait, les couleurs ou la mise en page), donc malgré mes réticences, j'ai continué avec le second volume...

Honnêtement et du point de vue du scénario, le T1 passe encore parce que le (la) gamin(e) est petit(e) mais T2 est limite ridicule car même si l'on suppose que tout tourne autour de la magie et de l'illusion, ce n'est pas crédible pour un sou. La même histoire avec un Lancelot "normal" eut été nettement préférable, trop classique peut-être, mais au moins plausible.

Le délire du scénariste ne prend pas avec moi. C'est dommage parce que le reste est tout à fait correct.

Nom série  Juge Bao  posté le 04/02/2010 (dernière MAJ le 01/05/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La première chose qui tape dans l'œil avec ce premier tome du Juge Bao, c'est son format "à l'italienne" plutôt sympathique, agréable à la prise en main et pour la lecture et sa couverture en rouge et noir avec ce regard qui nous scrute et cherche à découvrir ce qu'on pourrait lui cacher. Tout de suite après et dès le premier feuilletage, le dessin est d'emblée le deuxième atout majeur qui saute aux yeux. J'ai trouvé les visages et les expressions très réalistes, et même si cela résulte de retouches photos, le résultat est beau et plus que convainquant.

Le juge Bao est une légende chinoise, symbole de justice, de sagesse et d'inflexibilité. Accompagné de ses trois acolytes, il sillonne la campagne et son arrivée dans un village victime des magouilles des notables locaux est l'occasion de rendre justice aux petites gens. J'ai bien aimé les méthodes d'infiltration pour prendre connaissance des faits auprès des victimes sachant que les "officiels" ne sont pas dignes de confiance. Le démêlage du pourquoi et du comment, un peu artificiel, est parfois légèrement difficile à suivre tant qu'on n'est pas familiarisé avec les noms des différents personnages, moi personnellement j'ai un peu de mal à imprimer... Malgré ce léger bémol, le quatuor de justiciers est bien sympathique et pourrait devenir attachant au fil des tomes à venir que j'ai bien l'intention de lire quand ils seront édités.

Le T2 est du même niveau : très beau dessin, intrigue simple mais sympathique à suivre. Au passage on se cultive un peu sur le culte de Guan Yu - personnage historique de la période des 3 Royaumes (dont on peut d'ailleurs suivre les péripéties dans la séries Les 3 Royaumes) divinisé et adoré depuis en Chine. J'ai éprouvé moins de difficultés à me familiariser avec les personnages, il faut dire que j'en connaissais déjà une partie. J'attends donc maintenant le T3 !

Nom série  Gunnm  posté le 28/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ce qui marque le plus à la lecture de cette série, c'est le dynamisme, le rendu du mouvement, l'extrême précision du dessin au point que l'on comprend réellement ce qui se passe dans les scènes de baston : on visualise sans peine le mouvement, l'impact, la vitesse, les arrêts, les chutes, les sauts, les dégâts occasionnés (contrairement à d'autres dessinateurs qui se contentent d'un nuage de poussière ininterprétable et de bruitages plus ou moins bien choisis).

L'autre point fort, c'est ce qui fait régulièrement retomber la pression dans ce récit d'une rare intensité : on trouve par ci par là des moments attendrissants ou émouvants qui tombent comme ça sans prévenir ou simplement tous cons mais qui font sourire (le méchant Makuku faisant "coucou qui est là ?" au bébé du Kansas Bar avant de massacrer presque tout le monde, j'ai adoré aussi Desty Nova et son syndrôme du flan…).

Le personnage principal de la série, Gally, ne peut laisser personne indifférent : entre beauté fragile et instincts destructeurs, la rage de n'être qu'un instrument et l'envie de retrouver la mémoire font de cette cyborg un être entier, volontaire et imprévisible, dont le regard (tour à tour triste, borné, effrayé, étonné, attendri, heureux, curieux, désespéré, vide, pétillant, et j'en passe) accroche le lecteur et l'entraîne inexorablement de page en page…

Les personnages secondaires ont aussi de la personnalité et une vraie place dans l'intrigue : le jeune Yugo et son rêve d'aller sur Zalem, Daisuke Ido le chasseur de primes qui découvrit Gally dans la décharge, Esdoc l'ex coureur devenu mécano et ses rêves brisés pour être en haut de l'affiche, Jashugan le champion du Motorball qui est vraiment un grand monsieur, que ce soit dans la réalité ou le rêve, Desty Nova le génial savant fou, etc etc…

Les 4 premiers tomes se lisent d'une traite, la partie "Motorball" est culte à elle toute seule et à tous points de vue (intense, dynamique, la force du récit est à l'image de la rage qui anime Gally). Dans les deux suivants, elle m'est apparue de plus en plus comme une folle dangereuse, peut-être évolue-t-elle réellement dans ce sens à mesure qu'elle retrouve peu à peu la mémoire et qu'elle perd ceux qu'elle aime… c'est parfois effrayant de voir poindre ses instincts guerriers et destructeurs. Après un léger flottement au tome 7 (dont les débuts virant au scato m'ont un peu fait peur et qui m'a plus que moyennement convaincue côté romance), j'ai retrouvé tout mon plaisir de lecture dans les deux derniers qui se déroulent sur des chapeaux de roue ! La fin est belle, le secret de Zalem fichtrement bien trouvé, on aurait pu se passer de deux trois trucs mais c'est vraiment du détail.

Une très bonne série qui mériterait une réédition de luxe du genre de celle de Dragon Ball.

Nom série  Apocalypse sur Carson City  posté le 28/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Depuis des mois cette BD m'intrigue : comment peut-elle susciter un tel engouement avec un graphisme aussi... moche ! Mon libraire a tenté de me convaincre, il est même allé jusqu'à faire venir Griffon en dédicace dans sa librairie pour ça (enfin... c'était peut-être pas pour ça), mais j'ai tenu bon, j'ai résisté et j'ai attendu que ma bibliothèque en fasse l'acquisition (sur ma demande...) pour la lire...

Une chose est sure, je ne regrette pas du tout de ne pas l'avoir achetée ! Mais quelle horreur ce dessin : ces têtes énormes, déformées, ces membres tordus, disgracieux (même pour la "bimbo" de service) : quand je pense que certains dénigrent le dessin de Où le regard ne porte pas... pour cause de membres moignon-iformes, ils feraient bien de lire cette BD pour relativiser... . Ces horribles dents, ces coiffures de bonne-femme sur des corps de mâles suants et bedonnants : c'est Apocalypse sur Tchernobyl City, il y a méprise géographique je crois, et dire qu'ils seront pires quand ils seront zombifiés... Honnêtement, ça fout limite la nausée...

Mais alors le scénar : quelle merveille ! Le découpage, les enchaînements cinématographiques (je pense notamment au dégommage de voiture de flic vers la fin du T1), la présentation des personnages en "arrêt sur image" avec espérance de vie, les dialogues qui sont vraiment au top : c'est du très haut niveau de ce point de vue là... C'est la première fois qu'un récit de zombie m'intéresse à ce point ! C'est vraiment du gâchis...

Je ne demande qu'une chose : la même histoire dessinée par quelqu'un d'autre, pleaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaase !!!

Histoire : 4/5 pour le T1, à revoir éventuellement par la suite.
Dessin : 1/5 parce qu'il n'y a pas moins.
Note finale : 2,5/5 arrondie à "pas mal" parce qu'il faut un scénario de sacrément bonne qualité pour me faire lire un truc aussi laid...

A lire les yeux fermés...

Nom série  La Cité Saturne  posté le 26/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas si mal que ça pour affiner la notation...

Ce qui m'a poussée à l'achat des deux premiers tomes de cette nouvelle série, c'est le contexte de récit d'anticipation dans cette architecture futuriste qu'est la Cité Saturne : un vaste anneau entourant la Terre (devenue inhabitable) à 35000 mètres d'altitude (d'où son nom, puisqu'elle fait du coup ressembler notre bonne vieille planète à sa lointaine cousine). J'aime bien découvrir ces constructions extravagantes et voir comment elles fonctionnent et comment on peut vivre dedans ou autour.

Bon, côté intrigue, c'est vrai que c'est parfois un peu répétitif (Mitsu lave souvent les carreaux), avec de surcroît une narration un peu hachée par moments. Mais il y a par ci par là quelques petits ingrédients qui me donnent envie malgré tout de poursuivre ma lecture : le mystère autour de la mort du père de Mitsu par exemple, quelques personnages secondaires qui commencent à sortir du lot, le tout avec un petit côté poétique et relaxant pas désagréable.

Le dessin est plutôt bon pour ce qui est de l'architecture de cette super structure (avec ses 3 niveaux, correspondant à une échelle sociale assez classique dans le genre), les visages sont un peu bizarres, mais rien de méchant.

Fans d'action, s'abstenir. Les autres, essayez pour voir, je ne garantis rien

Nom série  Marie des Dragons  posté le 03/01/2010 (dernière MAJ le 24/04/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après la lecture du premier tome :
Très bonne surprise que cette "Marie des Dragons", je m'attendais vraiment à quelque chose de beaucoup plus classique, avec une héroïne du genre Jeanne d'Arc et une bonne petite vengeance où les méchants seraient bien évidemment vaincus par les gentils.

La première bonne surprise a été le dessin, il est vraiment bon, avec des visages expressifs très réussis (au point que je me suis demandée s'il n'y avait par de la retouche photo derrière) et des couleurs très agréables. Tout comme Ro, j'ai senti une influence Thorgal par moments, notamment dans une scène de bagarre où je n'aurais pas été surprise de voir Kriss de Valnor et Thorgal lui-même à la place des deux protagonistes.

La deuxième bonne surprise vient du scénario, qui sort très vite de la quête vengeresse classique pour nous donner par petites touches des éléments fantastiques (affreuses créatures et réalités parallèles) très intrigants. Marie n'est pas non plus la pure et blanche jeune fille animée du seul désir de vengeance, les personnages en général semblent avoir de la personnalité et c'est très agréable.

J'espère ne pas être déçue par la suite et rester sur ce 4/5 bien mérité pour ce premier tome.

edit du 24/04 : eh bien c'est raté, le T2 est tout simplement très chiant à lire ! Beaucoup trop bavard, avec des couleurs assez moches, et tout le mystère (ou presque) des mondes parallèles a disparu, c'est très décevant. Bref... En ce qui me concerne, je crois que je vais en rester là pour cette série.

Nom série  Urielle  posté le 22/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouais, bof... Je n'attendais pas grand chose de cette BD et au final, je n'en retiens presque rien.

Le dessin est assez agréable à regarder, le trait est assuré (sauf pour les visages des soeurs qui sont plus que sommaires) et les couleurs bien choisies mais le scénario semble avoir été pondu par une machine tant il semble suivre des jalons prédéfinis sortis d'un manuel du petit scénariste de BD. Ca manque de spontanéité et d'audace. Même les rebondissements de la fin manquent d'efficacité, mais je crois que je ne m'intéressais déjà plus suffisamment à l'histoire pour ressentir quoi que ce soit de toutes façons.

Comme Spooky, j'ai eu un moment de flottement concernant les soeurs qui appellent "maman" celle que je croyais être leur mère supérieure, si on lit la fiche de la série, on s'aperçoit alors qu'effectivement, il s'agit d'une mère et de ses filles... ce qui n'est franchement pas évident à la lecture de la BD !

Lecture et achat dispensables.

Nom série  Vikings  posté le 19/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Rhaaaaaa, je n'aime pas ce style de dessin, les couleurs semblent posées artificiellement sur un trait informatisé très impersonnel, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. Et une fois de plus on nous sert une couverture très attractive, mélangeant habilement les thèmes abordés, mais l'intérieur n'est vraiment pas à la hauteur… Pourtant, à part quelques proportions bizarres sur quelques vikings qui ont l'air de nains par moments, c'est techniquement correct dans l'ensemble… en tout état de cause et en ce qui me concerne, c'est clairement un frein à l'achat, mais pas à la lecture si le scénario en vaut la peine.

Et côté scénario, c'est plutôt intéressant, ça me fait un peu penser au film "Indiana Jones les aventuriers de l'arche perdue" lorsque les nazis tentent de prendre possession de l'arche d'alliance pour gagner la guerre. Ici ils s'intéressent à une autre arme, venue d'un autre peuple et d'une autre époque.

L'histoire est basée sur un fait historique réel : Rollon le marcheur - Göngu-Hrólfr en vieux norrois - chef viking à la tête d'une armée qui échoua à prendre la ville de Chartres en 911, se voit offrir le territoire qui deviendra la Normandie par le traité de Saint-Clair-sur-Epte en échange de sa promesse de défendre le territoire contre les invasions des peuples du nord et l'abandon des croyances païennes contre celle dieu unique chrétien (il deviendra plus tard le 1er duc de Normandie). Autour de cet épisode historique vient se greffer notre intrigue : une arme absolue détenue par les vikings pour vaincre leurs ennemis au Xième siècle, convoitée par les SS en 1944 qui sentent bien que la guerre qu'ils mènent ne sera peut-être pas si facile à gagner…
Le récit nous ballade tour à tour dans ces deux époques pour planter le décor, expliquer le contexte et commencer la course contre la montre entre les nazis et des historiens français de la résistance pour trouver cette arme qui aurait été ensevelie avec son propriétaire. C'est assez bien fait et agréable à lire et à suivre même si le dessin ne m'emballe pas vraiment (il y a bien pire j'avoue, mais quand même, j'ai du mal).

Pas mal pour le scénario même s'il est un peu déjà-vu, bof pour le dessin. Correct sans plus, si je peux emprunter la suite, je la lirai, sinon, je m'en passerai sans souci.

Nom série  Ravermoon  posté le 19/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal sans plus à ce stade de la lecture : le dessin est très joli avec la part belle aux perspectives et aux compositions recherchées. Je ne lui ai pas vraiment trouvé de défaut, ni non plus au niveau de la colorisation. C'est déjà un bon début pour une lecture agréable.

Le sujet quant à lui est plutôt intéressant, avec ce temps dont certains savent manipuler l'écoulement, l'opposition de ces derniers avec une espèce de secte des miracles, le retour au bercail de Ravermoon, l'héroïne de l'histoire, qui s'était exilée pour échapper à ses ennemis.

Cependant, même si cette fin de premier tome ouvre des perspectives intéressantes et mystérieuses, le tout est un peu confus (beaucoup de néologismes à ingurgiter entre autres) et un poil décousu. En l'état actuel de ma lecture, je ne suis pas prête à passer à l'achat mais je lirai la suite avec intérêt pour savoir ce qu'il en retourne et éventuellement changer d'avis.

Nom série  Le Troisième Testament  posté le 19/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est assez bizarre le sentiment que j'éprouve à la lecture de cette série : chaque tome provoque en moi l'enthousiasme au moment de la lecture (dessin, mise en page, narration, suspens, mystère) mais une fois terminé, je mets des mois à passer au suivant alors que je l'ai sous la main (1 an entre le T1 et le T2, 4 mois pour passer au T3) et je n'ai jamais voulu mettre les 15€ demandés pour les tomes neufs, j'ai attendu de les trouver d'occasion, ce que je fais très rarement pour une BD encore disponible en librairie, et qui allonge d'autant plus le délai entre les tomes.

Il n'y a pas grand chose à dire sur les talents de dessinateur d'Alex Alice (que j'ai découvert auparavant avec Siegfried), la construction des planches, les angles de vue, le mouvement : tout est là, c'est grandiose. Cette ambiance moyenâgeuse, toute en vues vertigineuses que ce soit dans des Cathédrales ou en haute montagne m'a beaucoup plu.

En revanche le sujet des ouvrages sacrés/sacrilèges cachés par des générations de sociétés secrètes, dont la cachette est codée dans une énigme multi niveaux pour être bien sûr que personne ne le trouvera… pfiou… mais qu'il le détruise le bouquin l'autre là-haut, s'il ne veut pas qu'on le trouve, enfin quoi, à quoi ça sert d'être omni tout si c'est pour laisser traîner des trucs comme ça, à portée de n'importe qui !!! Bon, du coup, ça réduirait assez vite le champ du scénario, c'est sûr…
Pour couronner le tout, et même si on est bien loin de la beau-gosse-itude ravageuse (et exaspérante) d'un Scorpion, le héros de l'histoire, avec ses airs de Sean Connery sur le tard, est aussi invraisemblablement talentueux qu'un James Bond ou un Bruce Willis en retournements de situations périlleuses au tout dernier moment (je pense notamment au moment où il rejoint ses camarades sur le bateau au moment de franchir l'écluse du T3)…

Ce Troisième Testament me laisse finalement un sentiment mitigé. Même si le dessin d'Alex Alice est magnifique et la lecture de l'ensemble très agréable, le sujet en lui-même ne me convainc pas complètement.

Achat conseillé tout de même car c'est du beau boulot. A vous de juger si le sujet vous tente ou pas.

Nom série  Les Gens urbains  posté le 19/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est une plaisanterie, c'est ça ?

Non parce que sinon, je ne comprends pas : c'est moche, c'est affligeant, ce n'est jamais drôle, à croire que les auteurs détestent leurs semblables au plus haut point pour dépeindre ainsi des personnages complètement haïssables tellement ils sont vides, arrogants ou imbus d'eux-mêmes. C'est même parfois vraiment méchant gratuitement et franchement dérangeant dans certains cas. Et le pire c'est qu'il existe probablement des gens comme ça…

Les auteurs nous proposent donc sept petites histoires mettant en scène des personnages dans leur vie quotidienne, le tout tournant autour de la drague, du cul et du non respect de l'autre. Certains d'entre eux se croisent entre deux histoires, comme pour tisser un lien qui ne sert vraiment à rien. La dernière scène semble être là pour faire écho à la première, et est tout aussi lamentable que le reste.

Attérant…

Nom série  Le Village  posté le 18/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après lecture du premier tome de la série, je ne suis pas super convaincue : comme le dit Miranda dans son avis, le scénario tient en un mouchoir de poche. Je pense aussi que j'ai été trompée par le fait que je croyais qu'il y avait deux tomes à lire alors que chaque volume semble être une histoire complète. Du coup je ne pensais pas voir la chute arriver si vite.
Chute à laquelle je ne m'attendais pas spécialement, mais qui ne m'a pas emballée pour autant. En fait je suis passée en quelques pages d'un intérêt grandissant lorsque le héros tente de s'échapper du village (on aurait presque pu se croire à la limite d'un récit qui tourne au fantastique) au néant émotionnel quand on nous sert l'explication de tout ça…

Le dessin est correct, les couleurs aussi, mais une fois de plus je me demande bien pourquoi dans une scène au lit entre le héros et la blonde pulpeuse de service, seule cette dernière se retrouve complètement nue, l'homme quant à lui réalisant la prouesse de faire sa petite affaire en marcel-pantalon-chaussettes : belle performance ! Mais ce n'est qu'un détail ! Ca n'aurait pas changé ma perception de la BD si j'en avais vu plus, c'est juste pour râler...

Si le T2 me tombe sous la main, je l'emprunterai peut-être à l'occasion, des fois que je n'ai vraiment plus rien d'autre à lire… mais rien n'est moins sûr.

30/04... Le T2 m'est tombé sous la main, l'idée n'est pas mauvaise, mais l'ensemble manque cruellement d'épaisseur... dommage...

Nom série  Short program  posté le 03/03/2010 (dernière MAJ le 17/04/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un tout petit bof en plus... Le 1 est évité de peu après lecture du 3ème tome de la réédition.

Après avoir lu les deux tomes de la nouvelle édition (qui, a priori, reprennent les 3 précédemment publiés), je restais plutôt mitigée : c'est très inégal et il y a une grosse proportion d'histoires que j'ai trouvées sans intérêt ! Et puis le deuxième tome n'a pour ainsi dire qu'une seule histoire vraiment bonne à mes yeux, ça fait quand même très peu... Le premier tome de la réédition est un peu plus fourni. Je l'ai d'ailleurs relu entièrement (sans déplaisir soit dit en passant) après avoir terminé le T2, afin de retrouver ce qui avait bien pu me décider à poursuivre mon achat de cette série tant le 2ème opus m'a déçue...

Malheureusement, le T3 m'est tombé des mains en cours de route : c'est impossible à lire !! Je ne sais pas si c'est la traduction qui est mauvaise mais les dialogues sont hachés, on passe du coq à l'âne, les transitions sont parfois tellement hasardeuses qu'on ne comprends plus rien (enfin, il n'y a pas grand chose à comprendre non plus, mais quand même...). C'est saoulant cette manière de construire un récit, vraiment, j'en ai eu marre de régulièrement ne pas faire le lien entre une case et la suivante.

Malgré tout, le dessin est sympathique, bien qu'un peu répétitif (on a un peu l'impression de retrouver toujours les mêmes personnages qui se seraient contentés de changer de nom entre deux récits), certaines de ces histoires d'amour (amour impossible, amour éphémère, amour évité de justesse, amour platonique : la palette est variée) valent quand même la lecture et témoignent d'une capacité certaine à faire passer des émotions belles et sincères par le dessin. Seulement voilà : il y en a vraiment beaucoup trop peu sur le lot, et à 15€ le tome de la réédition, j'ai un peu l'impression d'avoir gaspillé mon argent...

Ce n'est pas cet avant-goût de Mitsuru Adachi qui me convaincra de passer à ses autres séries tant appréciées par certain(e)s ici... Je descends ma note d'un point après la lecture de ce 3ème tome de la réédition parceque vraiment, là, je n'y arrive pas !

Nom série  III Empires  posté le 14/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Franchement bien côté dessin (même si j'ai eu un peu de mal à m'habituer aux visages de certains personnages) : les couleurs sont magnifiques et certaines cases de paysages sont vraiment très réussies (le mariage des tons bleutés de la tombée de la nuit et du rouge des cerfs-volants est du plus bel effet).

Du point de vue de l'histoire, c'est plutôt pas mal pour un premier tome : le décor est planté, les personnages principaux présentés, la trame générale abordée simplement et sans noyer le lecteur sous des tonnes de mystères insondables. C'est plutôt bien dosé. Je n'irai pas jusqu'à dire que je trépigne d'impatience en attendant la suite non plus, mais c'est sympathique.

Pour résumer : un premier tome agréable à lire (tant pour le dessin que pour l'histoire) mais j'attendrai de voir de mes yeux la sortie du T2 pour en conseiller l'achat, des fois que la série soit abandonnée (ce qui serait dommage). Me concernant, si ce tome 2 sort un jour et qu'il me tombe sous la main, je le lirai sans aucun doute, mais je ne pense pas investir.

Nom série  Meteors  posté le 04/02/2009 (dernière MAJ le 02/04/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En voilà une série qui commence franchement bien !

Meteors c’est l’histoire de Noria, une adolescente tourmentée, avec une mère qui la laisse régulièrement pour partir en missions spatiales de plusieurs années. C’est une histoire qui nous parle de la découverte d’un cosmonaute russe retrouvé dérivant dans l’espace alors qu’il devrait être mort depuis 1973 si l’on se fie aux archives officielles. C’est une histoire qui parle d’un projet spatial russe qui aurait été mené en secret dans la période où les américains ont posé le pied sur la Lune. C’est une histoire où une partie des terriens s’est transportée sur une base martienne ... C’est une histoire où l’héroïne a une mémoire « comparable à celle du Pan Troglodytes »…
...Oh mais dites-moi, ça ne vous rappellerait pas Le Complexe du Chimpanzé tout ça ? Alors que j'ai aimé l’œuvre de Ponzio et Marazzano, ce parallèle m’a fait très peur quand j’ai commencé à le déceler. Mais le parallèle s’arrête là et la trame de l’histoire, entre gouvernance politique par des IA, zones franches dites "analogiques", nano-pollution, domotique et cohabitations homme / machines-en-tous-genres est complètement différente de l'œuvre sus-citée.

On débarque dans Meteors en 2134 à une époque où les rênes du pouvoir ont été cédées par l'Homme à des IA qui usent de toutes les bassesses et trahisons pour maintenir la population dans une saine ignorance, et où des groupuscules humains contestataires cherchent à développer des technologies nouvelles pour trouver de quoi contrer ce nouveau règne numérique totalitaire. La toute puissance des IA est en danger !

Le scénario est riche et fort bien construit, il est servi par un dessin très efficace : flashs backs parfaitement identifiables ou styles graphiques des bulles bien distincts entre les IA et les humains, tout est là pour ne pas perdre le lecteur dans cet univers complexe et futuriste.

Le dessin m’a beaucoup plu malgré son trait un peu approximatif et anguleux, je pense que c’est surtout grâce aux couleurs que j’ai trouvées très réussies, dans certaines planches on voit notamment la lumière naturelle et l’éclat artificiel des néons cohabiter et le rendu est superbe, superbe aussi le Sahara de nuit du tout début de l’histoire ou encore certaines vues de l’espace. Les visages sont parfois moyens mais la seule case où Noria pleure l’absence de sa mère rattrape toutes les autres. C'est dynamique, c'est détaillé, c'est riche : que demander de plus !

Le tome 2 est toujours aussi joliment dessiné et colorisé, rien à dire, par contre je trouve que ça "zappe" beaucoup entre les différentes petits intrigues qui se trament à droite et à gauche, ça donne du rythme, mais c'est un peu fatiguant à la longue.

Le tome 3 qui conclut la série est un poil décevant graphiquement, les couleurs sont toujours aussi réussies mais le trait est souvent approximatif. Au niveau de l'histoire, la fin est moins spectaculaire que ce à quoi je m'attendais, ça manque d'explications, peut-être aurai-il fallu prévoir un quatrième tome... pas si mal quand même, mais pas à la hauteur de mes espérances sur les 2 premiers opus.

Nom série  Le Temps des cerises  posté le 02/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Graphiquement, cette BD est plutôt agréable à lire : jolies couleurs, personnages légèrement caricaturés et attachants, mise en page en apparence classique mais avec quelques belles compositions pour casser la monotonie du gaufrier.

Au niveau du scénario, je suis moins emballée : on navigue continuellement entre des tranches de vie des gens du quartier : la mamie avec son mari à l'hôpital, l'épicier arabe et son fils, le vétéran pilier de bar, le balayeur, le jeune couple hétéro sur le point de devenir parents, le jeune couple lesbien et ses problèmes de recherche d'appart', etc. Tout ce petit monde semble se contenter de sa petite routine jusqu'à l'arrivée d'un "grand voyageur" qui va (mais si peu) chambouler un peu tout ça.

A la base ce genre de récit n'est pas trop ma tasse de thé, ici je trouve que ce qui est annoncé comme l'arrivée d'un étranger qui bouscule les habitudes est bien timide et peu spectaculaire.

Quelques jours après la lecture, il ne m'en reste pas grand chose. En revanche, je ne doute pas que cette BD trouvera son public, c'est juste que je n'en fais pas partie.

Nom série  L'Art Invisible  posté le 31/03/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'idée était très bonne et je suis sure qu'en conférence, avec quelqu'un de vivant en face de moi pour me présenter tout ça, j'aurais adoré, mais le support BD de cet Art Invisible ne m'a pas du tout emballée : je ne compte pas le nombre d'essais à mon actif pour tenter d'arriver à la dernière page (j'avoue, à l'heure où j'écris ces mots, je n'ai pas encore réussi…) ni le nombre de fois où j'ai piqué du nez au cours de ma lecture… Notamment lorsque l'auteur tente de replacer ça dans le contexte artistique en général…
Et pourtant certains passages sont très intéressants, notamment ceux sur l'ellipse ou la notion du temps, l'équilibre entre les mots et le dessin et je me surprends aujourd'hui à regarder d'un autre œil les BD que je lis.
Empruntez le pour vous faire une idée, je ne regrette pas ce que j'y ai trouvé mais le plaisir de lecture était souvent bien ténu.

Nom série  Coeur de Papier  posté le 30/03/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouais, bof…

L'objet a un charme indéniable : belle couverture toilée, dessins soignés et fioritures autour des cases qui font leur petit effet, bouilles expressives des enfants, grande et mystérieuse maison avec ses pièces interdites, etc. Mais l'histoire est tout de même décevante au final car on n'en apprend pas assez pour s'attacher aux personnages et avoir réellement envie de lire la suite. Le début est assez étrange et intrigant, mais dès que les enfants mettent les pieds dans cet espèce d'univers parallèle, tout devient trop absurde pour attirer ma sympathie et pas assez pour susciter mon intérêt…

Sans moi pour la suite.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 34 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque