Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1003 avis et 187 séries (Note moyenne: 3.1)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'homme sans talent  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce manga, le premier publié de la veine underground chez Ego comme X, évoque le parcours raté d’un homme qui n’a pas de talent comme le titre l’indique.

C’est assez pénible en fait de voir une telle guimauve qui espère gagner sa vie en vendant des pierres qu’il a ramassé dans le fleuve, chose qu’à priori n’importe qui peut faire en se baissant et en se mouillant les pieds. Ensuite tout ce passage sur les pierres, la vente aux enchères de pierres, pierre qui roule n’amasse pas mousse, pourquoi j'ai tué pierre, etc., est assez ennuyeux et de peu d’intérêt (sauf pour un minéralogiste éventuellement).

Ensuite le personnage nous relate ses autres expériences professionnelles toutes aussi minables les unes que les autres. Il a une femme à peu près sensée qui ne supporte plus son caractère de perdant et un fils énervant au plus haut point, toujours avec la morve pendante d'une narine. Je me demande quelle est la réelle part autobiographique introduite par Tsuge. L’un des métiers abordés et le moins marginal on va dire s’avère être auteur de bande dessinée. Donc là je suppose qu’il s’agit de Tsuge lui-même. Or s’il s’avère que vendeur de cailloux était également un métier de l’auteur, ça me laisse coi.

Le dessin est typique d’une vague de mangas d’auteur dans un style dépouillé assez proche de Tatsumi avec des petits passages comiques aux expressions outrées.

Nom série  Le ciel au-dessus de Bruxelles  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sujet complètement inattendu, je n’avais pas lu de résumé ni d’avis sur l’album et la quatrième de couverture est muette.

Avec un dessin mélangeant photos et crayonné, Hislaire évoque dans un récit teinté de fantastique et de modernité le début de la guerre en Irak. Avant cette deuxième guerre du golfe, on retrouve quelques heures plus tôt à Bruxelles 2 personnes, un homme et une femme avec un portable T810, qui n’auraient jamais dû se croiser de part leur culture et convictions religieuses. Le sujet est assez brûlant dans le climat actuel de tension entre communautés.

Mais ensuite on trouve ça un peu caricatural. Les premières pages peuvent faire penser à un récit sur les camps de concentration nazis (ouh là là 5 étoiles direct) et en fait la réincarnation / résurrection d’un juif mort (on en a connu un autre) dans un camp vient dépuceler et déshonorer une musulmane intégriste kamikaze embrigadée par sa famille.

J’ai lu ça comme un one shot, apparemment il y aura une suite. On peut se demander comment ça va tourner. Hislaire va ramener la paix sur Terre. Peace guys…

Nom série  L'Ascension et autres récits  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Amateur du travail de Mathieu comme beaucoup d’autres, j’entamai la lecture de cet opus préfacé pompeusement par Thierry Groensten.

Ce n’est pas une histoire complète comme pu l’être un pareil one shot « Mémoire morte » mais une suite de petites histoires. Celle qui donne son nom à l’album s’avère être à mon avis la meilleure car typique de la grandeur et démesure oppressante des autres œuvres de l’auteur. Cette histoire fait également beaucoup penser à l’album « La tour » des Cités obscures par l’immensité et le mystère de l’édifice.

Les autres histoires dont certaines inspirées d’écrits du frère de Mathieu se lisent bien mais sont plus anecdotiques selon moi.

Nom série  Pourquoi j'ai tué Pierre  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bien évidemment même si j’avais essayé de ne pas trop en lire sur cette bande dessinée, je connaissais son sujet principal. Ca m’a un peu gâché « l’effet de surprise » si je puis dire.

Bien sûr comment ne pas accrocher à la sensibilité et au sujet abordé et sa gravité, mais à la fois à la légèreté avec laquelle l’aborde l’auteur. Car il s’agit en plus d’un récit autobiographique dans lequel l’auteur se met en scène avec le dessinateur de l’album pour nous faire part de cet épisode de sa vie. La fin de l’album est en cela forte pour faire passer le trouble que ressentent les auteurs et graphiquement métaphorique.

Le succès critique et public de l'album est déjà établi. Je pense que ce genre de sujet très délicat est assez rare et grave pour être vendeur quand on est éditeur. De toute manière la lecture est fortement recommandable et même pour un jeune public.

Nom série  Seizon Life  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Durant cette série de seulement 3 tomes, un homme mourant tente tout pour retrouver l’assassin de sa fille dont le cadavre vient juste d’être retrouvé. Il y a donc un double compte à rebours, celui de sa vie et celui de la prescription du crime.

Cela ferait un bon synopsis de série américaine. L’enquête est en soi assez palpitante, on suit l’avancée de l’homme et sa découverte de maigres indices qui le mènent parfois sur de fausses pistes. Au final le scénario est peut-être un peu léger et tiré par les cheveux, on s’attend assez facilement au dénouement possible. Mais le manga est court et vaut le coup d'oeil.

Nom série  L'Atelier  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Petite histoire « improvisée » de Davodeau suite à un défi lancé par un élève dans un collège qu’il visitât. C'est très vite lu. Est ce que ça valait l'intérêt d'être publié ? Pour un inconnu ce serait toujours dans son tiroir, pour Davodeau c'est faisable et ça se vend sûrement.

Bref plutôt à réserver aux fans de l'auteur qui veulent avoir sa bibliographie exhaustive dans leurs rayonnages.

Nom série  Pourquoi je déteste Saturne  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Chiant et long, ça s’améliore sur la fin quand même. On suit 3 ou 4 personnages dans leur petite vie, notamment 2 sœurs qui jouent à je t’aime moi non plus et finissent dans une sorte de Thelma et Louise de la bédéphilie. J'ai pas trop envie d'en écrire plus.

Le dessin est assez passable, c'est du comics d'auteur sur lequel on se concentre pas vraiment dans les décors mais sur de vagues têtes flottantes. Chaque page est encadrée d'une espèce de liseré pas beau, je n'en vois pas l'utilité ni un quelconque attrait esthétique.

Je viens de lire l'avis de Spooky ci-dessous. Ca m'a bien fait marrer et je partage son avis dans les grandes lignes. Désolé d'avoir cassé le statut de potentiel immanquable de cette série, je lirai l'avis de ceux qui ont mis 5 étoiles un de ces jours pour voir ce que j'ai raté.

Nom série  Le Trou bleu  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec un titre qui me fait toujours penser à un porno du Blue Man Group, le trou bleu se trouve être une sorte de passage temporel entre notre terre actuelle et celle de nos ancêtres dinosaures d’il y a 65 millions d’années et quelques.

Et pourtant la nymphette métissée en couverture se balade bien souvent en bikini dans ces 2 volumes, on se dit que… peut-être… l’espoir persiste. Mais non rien de plus qu’un tout petit bisou dans toutes ces pages. Hoshino, l’auteur, se dit lui-même « obsédé par les dinosaures », il s’est inspiré d’un roman pour créer une histoire à ce sujet quand il était encore étudiant. On comprend qu’il prend plaisir à les dessiner, nous les montrer et donner leurs petits noms au lecteur qui les oublie 2 pages plus loin.

Le découpage est assez bizarroïde parfois, on a l’impression qu’il manque des cases tellement l’ellipse temporelle entre 2 cases est grand.

A part ça l’histoire, en plus de n’être pas un tout petit peu crédible, reprend des clichés de gentille fille à l’âme écologiste sentimentaliste envers les dinos, de méchant égoïste prêt à tout, d’armée stupide avec projet top secret.

Mais bon, on ne s’attend pas à des merveilles, ça distrait, je pense après tout que ça pourrait faire un succès à Hollywood, on a bien eu le droit à Jurassic Park – et plusieurs fois en plus…

Nom série  Caatinga  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hermann fait un western. Enfin c’est ce qu’on peut croire car on n’a aucune information de lieu ni date des faits jusqu’à la fin de l’ouvrage et la lecture de la postface. Une postface qui aurait peut-être été plus éclairée en préface car on y apprend l’origine de l’inspiration de l’auteur mais également un point historique sur l’époque.

A part cela on serait tenté de croire qu’il ne s’agit que d’une banale histoire de vengeance de petites gens, en l’occurrence 2 frères, face à des riches et puissants propriétaires impitoyables. On croise pas mal de personnages qui se ressemblent plus ou moins de faciès si bien qu’on se perd parfois dans les noms. Un dessin très zoli + un intérêt historique et culturel = bd à lire.

Nom série  Fritz Haber  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un premier tome qui est ma foi épais en nombre de pages mais plutôt maigre pour l’instant sur son personnage éponyme. On en apprend sur cet homme et le début de sa vie, d’origine juive, lui qui sera un jour prix Nobel de chimie. Mais on a hâte de lire la suite et son implication dans les faits de guerre nazis.

Je ne suis pas super fan du dessin mais il faut avouer qu’il y a une petite ambiance rétro sympathique avec des encarts de texte façon film muet. Cela cadre bien avec l’époque des faits relatés à savoir le début des représentations des frères Lumière.

Bref la suite se fait attendre pour donner un avis plus éclairé. Mais je flaire une bonne suite.

Nom série  Réflexion  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce n’est qu’à la fin qu’on comprend le titre de cet album. Il s’agit d’une sorte de monologue puis dialogue et réflexion sur une relation de couple. Or il s’avère qu’une réflexion montre un autre couple au comportement tout différent.

Je ne suis pas certain d’avoir tout saisi la subtilité de ce petit récit à connotation oubapienne, une deuxième relecture doit être bienvenue une fois qu’on a compris de quoi il retourne.

Nom série  Le Gourmet solitaire  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Autant j'aime bien Taniguchi, autant cet album n'a pas de matière. Quel éditeur peut accepter de publier un auteur, hormis s'il est ultra reconnu comme peut l'être Taniguchi, qui lui dirait "c'est l'histoire d'un homme qui raconte ce qu'il mange dans différents restaurants. Et je ferai une histoire par restau.".

Pour ma part je n'y connais rien en cuisine asiatique, le seul intérêt qu'il peut y avoir est sur les us et coutumes japonaises (rôle de l'alcool, importance du riz dans le repas etc.) L'homme qui mange son bento dans le shinkansen et qui s'inquiète de l'odeur avec une pudeur toute japonaise, c'est triste, ça pose de grandes questions métaphysiques sur l'odeur du poulet ou que sais-je.

Ca peut donner envie de manger quand même

Nom série  World Trade Angels  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On va dire que j'ai moyennement aimé. Déjà le dessin, il faut s'y faire, on le dirait tracé à la règle. Ensuite l'histoire. Comme peut le laisser entendre le titre ça parle des twin towers et l'après 9/11. Je sens qu'on va encore avoir le droit à des tonnes de personnes qui vont faire leur petite psychanalyse de leur 11 septembre et ce que ça a changé dans leur vie. Cet album est au final assez réussi alors que le sujet de base ne me botte pas trop. L'auteur arrive à bien faire passer ses émotions.

Bref dans moins de 20 ans je prédis qu'un petit jeune fera une thèse sur la représentation post traumatique en bande dessinée de cet événement.

Nom série  Le Petit Cirque  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une histoire que je peux qualifier « à la Fred ». Toute la loufoquerie et l'imagination débridée de l'auteur sont encore au rendez-vous dans ces saynètes d'une mini troupe en vadrouille avec sa roulotte. Cette histoire est un vrai cirque, dans tous les sens du terme, et petit en effet. Le titre est très bien choisi je trouve. Le dessin est simple, noir sur un fond d'aquarelle uni.

Pas le meilleur album de l'auteur tant le format histoires courtes est contraignant, mais les amateurs d'un brin de douce folie dans une bd seront bien servis.

Nom série  Lectures macabres  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un bon opus du couple Trillo / Risso. On retrouve le dessin très beau, en noir et blanc, qui est leur marque de fabrique. L'album contient différentes histoires à l'humour noir comme le dessin avec chacune une chute cynique. C'est un peu étrange que les différentes histoires ne soient pas « coupées », on passe de l'une à l'autre sans comprendre forcément de suite qu'on vient de changer d'histoire car aucun marqueur ne présente début et fin de chaque récit.

Pas indispensable mais plaira assurément aux amateurs du duo.

Nom série  L'Enragé  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans le cadre habituel de Baru à savoir la banlieue et ses difficultés, on suit le parcours d'un jeune boxeur désapprouvé par son père. En réalité l'album raconte son arrivée à l'apogée du succès, mais il est entrecoupé de scènes où on le voit dans un tribunal à l'époque actuelle comprend-on. Bref à la fin du premier tome, ça donne bien envie de lire la suite pour connaître le lien entre ce passé glorieux et le procès.

Le tome 2 offrira les réponses et d'autres rebondissements.

Cette série est une vraie réussite, le dessin nerveux, l'histoire bien pensée et intriquée, les histoires de héros, de love, les coups bas, l'amitié, la rancune. Mais tout est bien qui finit bien comme souvent dans ce genre d'histoire.

Nom série  Histoires urbaines de Julius Knipl, photographe  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Voilà bien une des rares bande dessinée qu'il m'a été impossible de lire en entier. Le format strip a au moins l'avantage qu'on peut s'arrêter de lire n'importe quand sans penser qu'on a raté quelque chose, ou que la fin était géniale.

Passé l'adaptation au sens de lecture qu'on comprend assez vite (à savoir lire toute la bande en haut puis en bas sans s'arrêter à la reliure, pas sûr d'être clair...), on peut suivre les considérations urbaines de Julius. Il est dit dans le titre qu'il est photographe, ça me fait une belle jambe, ça n'apporte pas grand chose. Il pourrait être épicier arabe que ces strips seraient les mêmes. Chaque histoire tient sur 2 pages, et assez peu m'ont titillé par leur bon esprit. Trop peu du moins pour que j'aie envie de poursuivre une lecture poussive.

Ce pourquoi j'ai envie de lui trouver des tonnes de qualité, mais le fait que je ne sois pas allé au bout m'incite à mettre une seule pauvre étoile à ma notation. Je suis sûrement trop obtus d'esprit pour comprendre ce qu'il y a de génial ici.

Nom série  La Dernière des Salles Obscures  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Déjà je n'aime pas vraiment le dessin, il fait vieillot (sans offense aux amateurs de vieillot de ce site, voire aux vieillots de ce site ). En même temps pour une histoire qui se passe sur un siècle entier, pourquoi pas... Mais j'ai bien aimé le récit conté à travers le journal intime d'un vieil acariâtre du cinéma. Ce qui m'a surtout plu, c'est le cadre historique plus que la relation entre les deux jeunes souffres-douleur du cinéaste.

La transition et le fait d'avoir les 2 tomes sous la main permet de ne pas perdre le fil. Les petits boni en début d'album sont moyennement intéressants. Ca m'intéresse assez peu de savoir pourquoi les auteurs ont travaillé ensemble, et d'ailleurs je ne les connaissais même pas, alors que Gillon semble être réputé (je dois pas être assez vieillot)

Nom série  Oreillers de laque  posté le 14/02/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Oreillers de laque parle des maisons closes, des filles qui y opèrent, des hommes qui s'y perdent.

Le dessin assez laid, particulièrement ces longs visages dont sont affublés tous les personnages ce qui rajoute encore à la confusion du qui est qui. Par rapport à l'histoire je me suis un peu perdu, et à vrai dire pris d'ennui. Je ne suis pas vraiment de l'avis du texte de l'éditeur qu'on peut lire dans la fiche. C'est pas très palpitant et je ne suis même pas sûr que ça se veuille fidèle historiquement.

Trop pompeux, sans finalité, même pas de petites culottes pour un manga...

Nom série  Les Petits Ruisseaux  posté le 30/12/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour une fois, je ne savais absolument pas quel était le contenu de cet album en l'achetant, si ce n'est le côté "terroir" de l'histoire. Mais les bons échos, le nom de Rabaté et les bons choix éditoriaux des éditions Futuropolis ont suffi à me donner envie.

J'ai trouvé l'histoire assez originale et rarement traitée en bd d'après mes connaissances. Rabaté évoque les relations amoureuses des personnes du 3ème âge. Ceux-ci se retrouvent souvent seuls, ayant perdu un époux, mais ont tout de même un besoin affectif (et sexuel et c'est souvent tabou...) malgré l'âge.

Le passage sur les hippies fait sûrement trop cliché, mais l'ensemble de l'album reste frais et souvent drôle sur un dessin très "nouvelle bd".

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque